24.02.2023 Views

2023 AGIR en soutien du peuple birman

2 ans après le coup d'Etat militaire, le soutien au peuple birman doit d'amplifier. Il en va de la vie et de l'avenir de tout un peuple, il en va des valeurs démocratique

2 ans après le coup d'Etat militaire, le soutien au peuple birman doit d'amplifier. Il en va de la vie et de l'avenir de tout un peuple, il en va des valeurs démocratique

SHOW MORE
SHOW LESS

You also want an ePaper? Increase the reach of your titles

YUMPU automatically turns print PDFs into web optimized ePapers that Google loves.

2 0 2 3 | A G I R E N S O U T I E N D U P E U P L E B I R M A N

Q U E L S R E C O U R S E N V I S A G E A B L E S À L A

J U S T I C E I N T E R N A T I O N A L E A V E C

L ’ A P P U I D E L A S O C I É T É C I V I L E ?

de cette manifestation aujourd'hui

auprès de la mairie de Paris pour

essayer d'éviter que l'on parle de la

réalité de la Birmanie d'aujourd'hui.

Et c'est vrai pour bien d'autres

contrées, car, comme vous le savez

de l'Éthiopie au Soudan en passant

par la Syrie, l'Ukraine, le Congo et

beaucoup d'autres contrées, il y a

malheureusement fort à faire et on

nous dit souvent à la Ligue des

droits de l'Homme, à la Fédération

internationale des ligues des droits

de l'Homme : mais vous oubliez,

vous ne parlez pas assez. On essaie,

on essaie, mais on a vraiment besoin

de beaucoup de soutien, de

beaucoup de concours, tant il est

vrai que le monde d'aujourd'hui

(celui d'hier n'était pas forcément

parfait) connaît quand même des

situations absolument

épouvantables avec des armes de

guerre, des procédés de recours aux

exactions qui se sont multipliés,

affinés et développés.

Je ne voudrais pas être trop long sur

la justice pour laisser la place aux

autres intervenants et aux débats.

Sur la justice, qu'est-ce qui peut être

envisagé au niveau de ce qui se

passe en Birmanie ?

Alors premièrement sur la

qualification. Qu'est-ce qui se passe

en Birmanie ? Comment peut-on

qualifier sur un plan pénal les

exactions ? Tout ce qui vous a été

relaté, décrit en résumé tout à

l'heure, relève incontestablement de

deux catégories de crimes.

Premièrement, les crimes de guerre.

Dans les zones où vraiment il y a

conflit, crime de guerre, ça veut dire

que vous êtes dans une situation de

guerre, donc une situation de

conflit. Crime de guerre. Pourquoi ?

Parce qu'il y a des atteintes. Je

résume, on ne va pas rentrer dans la

définition détaillée, mais parce qu'il

y a des atteintes contre la

population civile, contre les civils et

parce qu’il y a des mauvais

traitements réservés aux prisonniers,

c'est les crimes de guerre, ça tourne

autour de ces notions. Et puis crime

aussi contre l'Humanité.

Le crime contre l'Humanité parce

qu’il y a une volonté systématique et

délibérée, de la part des militaires,

du pouvoir de la junte, de porter

atteinte aux populations civiles, c'est

une sorte de programmation, de

plan, donc sans réserve on choisit de

porter atteinte aux populations

civiles. Et vous l'avez vu tout à

l'heure. Par des atteintes aux biens,

c'est à dire les destructions de

maisons, de villages, tout ce qui

peut porter en plus à des

déportations, le fait que la

population doit fuir, partir en exil,

Vous connaissez notamment la

Patrick Baudouin, Président de la Ligue des droits de l'Homme, Président d’honneur de la FIDH

P L A I D O Y E R D E L A S O C I É T É C I V I L E P O U R L A B I R M A N I E

1 9

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!