Views
5 years ago

Créations théâtrales à l'école Rose-des-Vents - Réseau des écoles ...

Créations théâtrales à l'école Rose-des-Vents - Réseau des écoles ...

Urban : Je refuse de

Urban : Je refuse de vous donnez quoi que ce soit. Trois hommes se lèvent et bloquent la sortie. Barthélémy entre dans l’auberge. Bart : Alors que se passe-t-il encore ici ? L’aubergiste : Ces gens veulent partir sans payer. Je suis ici dans mon auberge et j’ai le droit de vendre ce qui me plait, même une odeur, N’est-ce pas noble chevalier ? Bart à la famille Daragon: Vous êtes bien mal tombés mes amis. Selon nos lois, cet homme a raison et il le sait. Cet escroc utilise la loi à son avantage et je ne peux rien y faire. Laissez-lui quelque chose et partez. Je ne puis rien pour vous. Amos : Très bien, nous le paierons comme il se doit. Les clients rient encore une fois. Amos prend la bourse de son père. Amos : Dans cette bourse nous avons exactement 6 pièces d’or. Est-ce suffisamment payé pour l’odeur d’une soupe que nous n’avons même pas goûtée ? L’aubergiste, se frottant les mains : Mais oui, bien sûr, jeune homme ! Ce sera parfait ! Amos fait tinter les pièces à l’oreille de l’aubergiste. Amos : Comme nous avons respiré l’odeur d’une soupe que nous n’avons pas mangée, vous voilà payé avec le son des pièces que vous n’empocherez jamais. Bart en riant très fort: Je crois bien que ce garçon vient d’acquitter sa dette et celle de ses parents. Venez chers amis je connais une auberge où vous serez mieux accueillis. Scène 2-C On se retrouve à l’auberge Le blason et l’épée. Il y a Amos, le chat gris, Frilla, Urban et Barthélémy. Puis entrent d’autres chevaliers qui viennent prendre un verre. Chevalier 1 : AH ! Bonjour jeune Amos Daragon. Il y a une semaine que toi et tes parents êtes arrivés et toute la ville est au courant de ta ruse contre cet escroc d’aubergiste de « La tête de bouc. » Il était temps que quelqu’un lui donne une bonne leçon. Il s’assoit avec ses amis. Chevalier 2 : Des paysans qui étaient demeurés chez eux car il n’avait pas voulu venir à l’abri des murs de la ville, ont tous été victimes du terrible maléfice. Chevalier 3 : Tout ceux qui passent la nuit à l’extérieur de la ville se font frapper par ce maudit sortilège. Chevalier 1 : Même le bataillon qui était venu nous prêter main forte a été retrouvé pétrifié. Chevalier 2 : Chaque nuit, les hurlements se rapprochent un peu plus de la ville. Chevalier 3 : Nous nous battons contre un ennemi invisible et tellement puissant qu’il ne peut être un seul individu. 8

Chevalier 1 : Comment trouver des indices, toutes les victimes sont maintenant des statues. Je commence à être vraiment inquiet. Chevalier 2 : Comme tout le monde mon cher ! Et Yaune le purificateur qui ne cesse de condamner des présumés sorcières et de faux magiciens. Amos qui écoutait la conversation va vers sa mère. Amos : Maman, nous nous sommes déjà un peu trop attardés ici. Je crois qu’il est temps de reprendre la route et de se rendre dans la forêt de Tarkasis. Parle-s-en à papa, je sors faire un tour en ville… Scène 3-A Pendant qu’il se promène il aperçoit Béorf en train de voler des fruits et de les mettre dans son sac, il décide de s’approcher pour lui parler. Amos : Il y a quelqu’un ? Répondez-moi …je ne suis pas ici en ennemi… j’aimerais te parler ! Mon nom est Amos Daragon. Tout à coup un ours saute sur Amos pour l’étouffer. Amos se défend avec son trident. Amos réussit à dire : Je ne te veux pas de mal. J’aimerais te parler de tes parents. Tu m’écrases… Béorf : Je ne te fais pas confiance ! Je t’ai vu avec les chevaliers. Je t’ai remarqué il y a longtemps. Tu es un espion et je vais te tuer. Amos : Alors si tu dois me tuer, fais-le ! Je te conseille ensuite de me manger rapidement. De cette façon tu ne sauras jamais ce qui est arrivé à tes parents. Béorf s’assoit alors par terre et se met à pleurer. Béorf : Je sais ce que les chevaliers ont fait à mes parents. Nous ne sommes pas des magiciens et nous n’avons jamais fait de mal à personne. J’aimerais mieux que ce soit toi qui me tues, car je n’aurais plus de peine. Amos : Tu es vraiment très puissant !... je suis désolé pour toi. Si je peux faire quelque chose, dis- le- moi, Je serais heureux de t’aider à te soulager de ce malheur. Béorf : Je m’appelle Béorf Bromanson. J’appartiens au peuple des hommes-bêtes. Amos : Des légendes racontent que les hommesanimaux sont les premiers êtres qui ont habité cette planète. Béorf : C’est vrai et nous avions des rois et des royaumes magnifiques. Chaque famille était liée à un animal. Il y avait des hommes-chiens, des hommes-oiseaux et bien d’autres. Amos : Toi tu es de la branche des ours. Béorf : Oui, mais les hommes ne nous ont jamais fait confiance et ils ont tué plusieurs d’entre nous. Amos : Y a-t-il d’autres hommeanimaux dans cette forêt ? 9

L'école alternative Québécoise - École alternative Rose-des-Vents
Mot de la direction Informations importantes École Rose-des-Vents
À l'école de la Rose-des-Vents : souffle de partage et de générosité ...
ECOLE MATERNELLE « La rose des vents » 74930 ... - E-monsite
ECOLE MATERNELLE « La rose des vents » 74930 REIGNIER ce ...
Archive année scolaire 2004 - école Rose-des-vents - Conseil ...
ECOLE MATERNELLE « La Rose des Vents » 74930 REIGNIER ...
PV Réseau-parents 16 mars 2007 - Réseau des écoles publiques ...
PV Réseau-parents 31 mai 2008 - Réseau des écoles publiques ...
Réunion du 2 février 2007 - Réseau des écoles publiques ...
reunion_enseignants_du_8-05-09 - Réseau des écoles publiques ...
Réunion du 4 février 2005 - Réseau des écoles publiques ...
Réunion directions10-10-08 - Réseau des écoles publiques ...
No 3 - 23 septembre 2003 - École alternative Rose-des-Vents
PDF, 266.2 ko - Réseau des écoles publiques alternatives du Québec
Réunion du 9 mai 2008 - Réseau des écoles publiques alternatives ...