05.07.2023 Views

Sudissimo Magazine N°21

Le magazine lifestyle dédié au sud de la France. Architecture, design, maison d'hôtes, hôtels, gastronomie, voyage, culture

Le magazine lifestyle dédié au sud de la France.
Architecture, design, maison d'hôtes, hôtels, gastronomie, voyage, culture

SHOW MORE
SHOW LESS
  • No tags were found...

Create successful ePaper yourself

Turn your PDF publications into a flip-book with our unique Google optimized e-Paper software.

sudissimo<br />

magazine<br />

21<br />

ARCHITECTURE DESIGN GASTRONOMIE ART DE VIVRE CITY BREAK TENDANCES


BOLON<br />

Collection Botanic


SOREMAT<br />

Depuis 1986<br />

37 ch. des Palanques Sud<br />

31120 Portet-sur-Garonne<br />

Tél. 05 62 87 51 11<br />

contact@soremat.net<br />

www.soremat.net<br />

Listone giordano<br />

Collection Médoc


SAINT-BERTRAND-de-COMMINGES COMMINGES<br />

Avec une vue sur les Pyrénées, Château du XIX e siècle d’environ 700 m 2 habitables<br />

dont 14 chambres. Belles rénovations intérieure et extérieure, parc clos de 1,9 ha.<br />

avec de nombreuses essences d’arbres et une chapelle.<br />

TOULOUSE Saint-ETIENNE<br />

Idéalement située entre la place St-Georges et la place St-Etienne, maison de ville<br />

d’environ 240 m 2 avec jardin, ayant bénéficié d’une restauration récente et soignée<br />

préservant son cachet initial. 4 chambres, cave à vin, hammam, garage sécurisé.<br />

TOULOUSE CAPITOLE<br />

Vue Donjon du Capitole au dernier étage avec ascenseur, appartement de 160 m 2<br />

loi carrez (190 m 2 de surface au sol) dans un immeuble Haussmannien. Pièce de vie<br />

de 70 m 2 , climatisation, cave.<br />

LAURAGAIS (35 min. TOULOUSE)<br />

À 35 minutes au sud de Toulouse, maison de maître entièrement rénovée d'environ<br />

761 m 2 , entourée d'un parc arboré de plus de 4 ha. Parquets, hauts plafonds,<br />

moulures et cheminées de marbres. 9 chambres, dépendances.


Acteur majeur de l'immobilier résidentiel haut de gamme en France et à l'international,<br />

BARNES vous accompagne dans vos projets immobiliers à TOULOUSE et sa région.<br />

46, Rue du Languedoc | +33 (0)5 61 75 70 65<br />

toulouse@barnes-international.com | www.barnes-toulouse.com


d o t t i design<br />

cuisine sur mesure<br />

19, rue Gabriel Péri 31000 Toulouse 05 61 62 31 09 www.dotti-design.com


<strong>Sudissimo</strong> magazine est édité par <strong>Sudissimo</strong><br />

Productions, Place de l’ancien presbytère<br />

31510 Cier-de-rivière<br />

Publicité : 05 62 00 39 41 / 06 85 13 05 82<br />

contact@sudissimo.com www.sudissimo.com<br />

Directeur de la publication : Christophe Dasté<br />

Design graphique : Priscilla Bergès - Prixil<br />

Rédaction & participation : Christophe Dasté,<br />

Louis Pola, Patricia Fourcade, Sybille Cros, Sylvie<br />

Gaillard.<br />

Photo de couverture : Sam Wermut<br />

Périodicité : Semestrielle<br />

Dépôt légal à parution. ISNN 2779-3656<br />

Imprimé en Occitanie<br />

Reproduction interdite sous peine de poursuites<br />

pénales. Ne pas jeter sur la voie publique.<br />

édito<br />

C'est toujours avec beaucoup de plaisir<br />

et d'excitation que nous préparons ce<br />

magazine estival dont la sortie coïncide<br />

avec le début de l'été et les premières<br />

vacances. Pour nous, il clôture une<br />

saison de balades, de jolies découvertes<br />

et de rencontres enrichissantes.<br />

Des falaises de Biarritz aux coteaux<br />

de Gascogne, du port de Sète aux<br />

criques sauvages de Minorque, de la<br />

bouillonnante Marrakech aux plaines de<br />

l'Alentejo, suivez-nous à la découverte<br />

de gens attachants et de lieux atypiques<br />

qui invitent à une autre vision du voyage,<br />

plus vertueuse envers la planète. Nous<br />

vous souhaitons un délicieux été !<br />

Christophe DASTÉ<br />

Directeur de la publication<br />

sommaire<br />

SHOPPING<br />

ARCHITECTURE<br />

DÉCORATION<br />

DESIGN<br />

MAISON D'HÔTES<br />

GASTRONOMIE<br />

VINS & Œnotourisme<br />

HÔTELS<br />

ESCAPADES<br />

MOBILITÉ<br />

culture<br />

KIDS<br />

08<br />

12<br />

18<br />

24<br />

28<br />

32<br />

36<br />

42<br />

50<br />

64<br />

66<br />

74


A TABLE<br />

1 2 3<br />

4 5 6<br />

7 8 9<br />

1/ KALIOS Miel grec de pin 8,90€ 2/ LAKRIDS Bonbon réglisse chocolat 9,5€ 3/ ANNE-SOPHIE PIC Confiture 8,75€<br />

4/ GLUCKIGLUCK Carafe 59€ 5/ TURBULENTE Kombucha romarin & gingembre 12 X 30 cl. 36€ 6/ GOZNEY Four à pizza portable 299€<br />

7/ LA TRUITELLE Ombles chevaliers à l'huile d'olive 9,90€ 8/ MAISON DEHESA Jambon de thon rouge 30,40€ 9/ MATSHI Miel pimenté 13,50€<br />

PAGE 8


TECHNO<br />

1 2 3<br />

4 5 6<br />

7 8 9<br />

1/ CANON Appareil photo hybride 2/ SCHINDELHAUER Vélo urbain électrique 4995€ 3/ APPLE Casque audio sans fil 629€<br />

4/ BELL & ROSS Montre automatique BR V2 3500€ 5/ ASTELL & KERN Baladeur audiophile 4399€ 6/ SAINT LAURENT Enceinte connectée Cotodama 2600€<br />

7/ PLAYSTATION Casque de réalité virtuelle VR2 599,99€ 8/ ELIPSON Platine vinyle Chroma 499€ 9/ BOARDING GLASSES Lunettes contre le mal des transports 69€<br />

PAGE 9


JARDIN<br />

1 2 3<br />

4 5 6<br />

7 8 9<br />

1/ FATBOY Desserte Jolly Trolley 899€ 2/ PETITE FRITURE Lampe de table nomade Quasar 229€ 3/ GUBI Fauteuil Basket 2799€<br />

4/ B&B ITALIA Chaise Cordoba 5/ GERVASONI Table basse Guna 680€ 6/ COURANT SAUVAGE Parasol à franges Pablo 760€<br />

7/ MOLTENI Canapé Palinfrasca Dès 11000€ 8/ ALUVY Brasero Sam 1200€ 9/ TRIBU Bain de soleil Ukiyo 2790€<br />

PAGE 10


DESIGN<br />

1 2 3<br />

4 5 6<br />

7 8 9<br />

1/ MOLTENI Fauteuil D153 4510€ 2/ PANI JUREK Suspension 970€ 3/ THE SOCIALITE FAMILY Lampe à poser céramique et velours 410€<br />

4/ ETHNICRAFT Table d’appoint en chêne 439€ 5/ VETSAK Canapé en velour 4900€ 6/ KAVE HOME Table ronde Licia 819€<br />

7/ EXPORMIM Fauteuil en rotin Cask 3640€ 8/ MAISON SARAH LAVOINE Tapis labyrinthe Dès 1150€ 9/ LA CHAISERIE LANDAISE Fauteuil bergerie basque 1180€<br />

PAGE 11


architecture<br />

a<br />

u<br />

centre du Portugal, à un peu plus d'une<br />

heure de Lisbonne, l'Alentejo est un<br />

territoire rural et authentique connu pour<br />

ses paysages naturels grandioses.<br />

C'est dans cette région préservée, à quelques<br />

kilomètres du fameux village de Comporta que<br />

l'architecte lisboète Gonçalo Bonniz a dessiné cette<br />

maison contemporaine aux lignes pures, parfaitement<br />

intégrée au paysage de chênes lièges et de prairies.<br />

Reportage : Christophe Dasté<br />

Crédits photos : Woodtarget et José Campos<br />

PAGE 13


« L’une de nos motivations principales était d’ériger une maison<br />

dominant le paysage. Ce projet est fortement inspiré par le<br />

lieu, avec, pour lignes directrices, la morphologie du terrain,<br />

l’orientation solaire, la vue, les couleurs ainsi que la préservation<br />

des arbres qui a contribué à sculpter la maison et à favoriser<br />

son intégration », explique l’architecte Gonçalo Bonniz.<br />

« Cette intégration chromatique a été un facteur important<br />

de la dissimulation de la maison dans ce paysage rural, une<br />

connexion réussie grâce à la présence d’ardoises multicolores,<br />

grises et brunes, de béton et de bois ».<br />

Le béton, le bois, l'ardoise et le verre sont en effet les matériaux phares<br />

du projet. Pour recouvrir les murs extérieurs, la terrasse et une partie<br />

de l'intérieur, l'architecte a choisi le bois Kebony Clear dans un souci<br />

d'esthétique et de durabilité. Grâce à son vieillissement contrôlé, il présente<br />

l'avantage de ne pas nécessiter d'opérations d'entretien particulières. Sa<br />

teinte brun foncé, exposée aux éléments naturels, doit se patiner au fil du<br />

temps pour devenir gris argenté et ainsi s'harmoniser avec le béton gris<br />

foncé.<br />

La technologie Kebony est un processus de production breveté qui<br />

permet d’améliorer les propriétés des bois résineux afin de leur conférer<br />

des caractéristiques comparables à celles des bois exotiques. Grâce à un<br />

procédé respectueux de l’environnement, les bois sont imprégnés d’un<br />

liquide organique provenant de biomasse végétale. En chauffant le bois,<br />

les molécules d'alcool se diffusent dans les parois cellulaires du bois et<br />

augmentent sa densité et sa stabilité dimensionnelle, tout en offrant une<br />

teinte brun foncé similaire à un bois tropical.<br />

Associé au béton gris foncé, le bois habille une partie des espaces intérieurs<br />

de la maison, notamment les penderies, les portes pivotantes hautes de<br />

3 mètres et les meubles de la cuisine toute hauteur. Il est également utilisé<br />

en revêtement mural dans certaines pièces de la maison dont l'immense<br />

pièce à vivre de 170 m 2 . Résolument ouverte sur la nature, avec son<br />

immense baie vitrée de 35 mètres de large, elle épouse l'architecture de la<br />

maison, rythmée par des jeux de volumes.<br />

On entre dans la maison par le petit patio et son vieux chêne centenaire.<br />

Ils servent de charnière et de point d’équilibre à l’ensemble du projet.<br />

La cuisine, positionnée dans l’aile centrale, sépare le salon de la salle à<br />

manger. Elle s’ouvre sur la grande terrasse, protégée par un toit en béton<br />

en porte-à-faux sur cinq mètres. On accède à la piscine, en contrebas de 3<br />

mètres, par un petit chemin végétalisé.


L'intérieur à la décoration délicate a été confié au studio de design et de<br />

textiles Flores. Basé à Lisbonne, il a été fondé par deux françaises passionnées<br />

d'artisanat. Elles ont elles-mêmes dessiné certaines pièces sur mesure comme<br />

la grande table en bois massif, le canapé d'angle ou certains luminaires en<br />

junco, qu'elles ont fait fabriquer par des artisans de la région. La palette de<br />

couleur, inspirée par la nature environnante, fait la part belle aux tons boisés<br />

et aux variations de terre, de beige et de gris. Les couleurs du mobilier et des<br />

textiles font écho aux teintes du béton et du bardage en bois.<br />

On retrouve cette même palette chromatique dans les chambres, épurées<br />

et presque monacales et où le fonctionnel prime sur l'ostentatoire. Elles sont<br />

situées aux deux extrémités est et ouest de la maison.<br />

L’architecte a également favorisé les énergies renouvelables dans ce projet.<br />

Il a fait le choix d’une pompe à chaleur basse température, de panneaux<br />

photovoltaïques pour la production d’électricité et de panneaux solaires pour la<br />

production d’eau chaude.<br />

Modèle d'architecture ouverte et de sobriété énergétique, cette maison<br />

contemporaine d'une grande pureté se démarque par son choix de matériaux<br />

bruts et sa capacité à se fondre dans son environnement naturel et sauvage.<br />

L'architecte Gonçalo Bonniz a réussi le pari audacieux de faire cohabiter le<br />

béton brut, d’apparence assez froid, à la chaleur du bois teinté, pour que cette<br />

maison vive toute l'année, tant pendant les étés chauds et secs que les hivers<br />

rigoureux de l'Alto Alentejo.<br />

Architecture Gonçalo Bonniz www.gbarquitectos.pt - Décoration intérieure Studio Florez www.florestextilestudio.com - Construction Matriz www.matrizlda.com


Le feu essentiel<br />

WE GO FOR<br />

Résultat de la recherche technologique Stûv, le poêle à pellets Stûv P-10 relève le défi de la combustion du<br />

bois sans émissions de polluants. Avec des émissions de CO et de particules fines s’approchant de zéro*,<br />

il devance et surpasse les attentes de la norme ECODesign 2022. Ergonomique et esthétique, il annonce<br />

une génération ultra-performante de chauffage au bois.<br />

* Poêle à pellets Stûv P-10 : Plage de puissance : 2,4-8 kW - Rendement : 90,5 % - Émissions de CO : 0,001 % - Émissions de particules fines : 5 mg/Nm 3 - Classe d’efficacité énergétique : A++<br />

Retrouvez-nous sur<br />

www.stuv.com


architecture d'intérieur<br />

Au sud-est de l'île de Minorque, l'architecte Emma<br />

Marti a converti l'ancienne école du village de<br />

Sant Lluis en lieu de ressourcement et de travail<br />

pour les entreprises.<br />

Anna Truyol, la propriétaire, coach de groupe et<br />

créatrice d'univers de travail singuliers à Barcelone,<br />

souhaitait pour ce projet minorquin, créer un lieu<br />

sobre et fonctionnel répondant à deux fonctions :<br />

être adapté aux nouveaux usages des entreprises<br />

pour des retraites studieuses ou du team building<br />

tout en privilégiant le bien-être des collaborateurs,<br />

et jouer le rôle d'une maison familiale de vacances.<br />

L'objectif principal du projet de réhabilitation était<br />

de conserver le caractère originel du bâtiment<br />

et de préserver l'histoire et l'âme du lieu par une<br />

intervention minimale. Une fois l'édifice vidé de ses<br />

éléments superflus, il ne restait que deux grands<br />

espaces ouverts, répartis sur deux étages.<br />

Visite guidée d'un lieu hybride hors des sentiers<br />

battus.<br />

Reportage - Christophe Dasté / Crédit photos - Pol Viladoms<br />

PAGE 19


Au rez-de-chaussée, l'ancienne salle de classe a été métamorphosée<br />

en pièce à vivre. Elle bénéficie d'une très belle hauteur<br />

sous plafond apportant lumière et sensation d'espace. On peut<br />

s'y réunir, prendre du temps ou partager un repas.<br />

Les anciens murs irréguliers en marés, une pierre calcaire<br />

typique de Minorque, ont été recouverts de chaux blanche.<br />

Un béton brut très sobre recouvre le sol. Un grand tableau<br />

d'école de 4 mètres sur 4, clin d'œil au passé, invite à la<br />

créativité. Il est installé face à la cuisine, réalisée sur mesure en<br />

bois blanc laqué.<br />

La table centrale, combinaison de plusieurs tables de différents<br />

formats, permet de créer un module adapté aux réunions de<br />

travail ou aux repas de groupe. Un salon informel, habillé de<br />

coussins galets en feutre, fait office de plage de repos. Créés par<br />

la designer niçoise Stéphanie Marin, ils apportent une touche<br />

contemporaine à l'ensemble. De là, on accède au patio où a<br />

pris place un bassin de nage en microciment. Il permet de se<br />

rafraîchir à la belle saison. Le mobilier extérieur a été chiné sur<br />

l'île. Les coussins ont été ramenés d'un voyage au Maroc.<br />

L'étage de la maison est dédié au repos. Trois boîtes en pin des<br />

Flandres occupent l'espace. Elles contiennent 8 chambres, deux<br />

doubles et six simples. Sur certaines, une échelle métallique<br />

permet d'accéder aux toits des boîtes, aménagés en salon ou<br />

espace de détente.<br />

Le volume de chaque chambre a été parfaitement optimisé. Une<br />

zone de rangement sous le lit permet d'entreposer ses valises,<br />

chaussures et effets personnels. Elle est complétée d'étagères<br />

en bois réalisées sur mesure. Partout ont été privilégiées les<br />

matières écologiques : le futon est en coton et laine bio, les<br />

draps et les rideaux sont en lin. Au sol, les anciens dallages<br />

en mosaïque typique de Minorque, et qui délimitaient les<br />

anciennes pièces de l'école, ont été conservés. La toiture a été<br />

intégralement reprise, imperméabilisée et isolée.<br />

Photos page de gauche, en haut : Canapé Mags Soft par Hay - Applique<br />

265 par Flos design Paolo Rizzato - Tapis Ikea - Chaise Dcw Vitra -<br />

Lampe nomade Santa & Cole.<br />

Vignettes du bas, de gauche à droite : 1/ Tabouret chiné en France<br />

3/ Rideaux en lin Ikea - Applique Opaline en porcelaine de Boboboom.<br />

A droite : piscine en micro ciment.


Archimboldi Menorca est aujourd'hui une véritable oasis pour les chefs<br />

d'entreprise qui veulent s'évader du quotidien à l'occasion de séminaires<br />

privilégiant le bien-être de leurs collaborateurs. Elle est également une agréable<br />

maison de vacances pour Anna Truyol et sa tribu pendant les congés d'été.<br />

Pari réussi.<br />

www.emmamarti.com<br />

PAGE 22


Inspiration<br />

by Caparol<br />

I 152 I 153 I 154<br />

• Peinture multisupports (intérieur et extérieur)<br />

• Qualité professionnelle<br />

• Aspect mat velouté<br />

Caparol Center Aspect Matières<br />

21 bis avenue de Toulouse - 31240 L’Union<br />

05 34 27 11 71


design<br />

A l'ombre des pins des Landes, dans leur atelier de Dax,<br />

Tiphaine Hayet-Saunois et Loïc Gauthier ont imaginé<br />

Courant Sauvage, une marque de parasols et de<br />

transats vintage entièrement confectionnés en France.<br />

L'idée a germé lors de voyages en Australie et à Hawaï,<br />

deux régions du monde inondées de soleil et où il est<br />

nécessaire de s'en protéger. Alors que le marché français<br />

est presque totalement dominé par des parasols bon<br />

marché provenant d'Asie, ils ont l'idée d'en créer un de<br />

qualité à la fois esthétique et durable. Après un tour de<br />

France des ateliers d'artisans à la recherche de savoirfaire<br />

spécifiques, les deux amis d'enfance lancent leur<br />

première collection au printemps 2021 à l'issue d'une<br />

campagne de financement participatif. Le succès est<br />

immédiat. L'aventure Courant Sauvage est lancée.<br />

Pour produire ses parasols et ses transats, Courant<br />

Sauvage fait appel à une dizaine d'entreprises et<br />

d'ateliers labellisés du Maine-et-Loire aux Landes.<br />

Le pied de parasol, évidemment en pin des Landes, est<br />

confectionné puis vernis chez des artisans au cœur de<br />

la Chalosse. L'épaisse toile provient d'une manufacture<br />

des Hauts-de-France et les franges en coton d'un atelier<br />

de passementerie tenu secret. La jeune entreprise<br />

landaise propose également des modèles sur mesure<br />

pour les bords de piscine et les terrasses d'hôtels et de<br />

restaurants.<br />

Ode à l'art de vivre méditerrannéen et son esprit<br />

bohème, leurs créations sont de véritables pièces de<br />

décoration outdoor. Parfaitement photogéniques, ils<br />

s'émancipent des codes classiques, comme la pièce<br />

iconique de leur nouvelle collection, un parasol brodé<br />

entièrement de sequins noirs.<br />

100% fabriqués en France, robustes et intemporels,<br />

les produits Courant Sauvage sont assurément aussi<br />

authentiques que l'époque qui les a inspirés.<br />

www.courantsauvage.fr<br />

PAGE 24


Mickaël Koska est un artiste designer originaire de<br />

Marseille. Il s’inspire de la nature, des reliefs et des effets<br />

de la lumière pour créer des objets singuliers aux lignes<br />

douces et intemporelles. Autodidacte, il décide de se<br />

former à l'ébénisterie à l'école Boulle avant d'ouvrir son<br />

studio et créer sa propre marque en 2013 à Marseille.<br />

La lampe Coco le propulse rapidement sur le devant de<br />

la scène. Reconnaissable à son ampoule à filaments et<br />

déclinée en plusieurs couleurs et matières (chêne et métal),<br />

cette petite lampe à poser est un clin d'œil au coquetier<br />

de son enfance. Elle fait l'objet de nombreuses séries<br />

limitées et existe également en format XXL. Une variante<br />

suspendue, baptisée Luce, a été créée pour l'éditeur de<br />

mobilier français Harto.<br />

Puis en découlent 3 collections phares : Cactus, Prickly<br />

Pear et Empreinte. La collection Cactus est née de<br />

l'envie de capturer la lumière si particulière du Sud de la<br />

France. Réalisée en collaboration avec un artisan verrier<br />

marseillais, l’une des premières pièces se compose de<br />

tubes en verre soufflé cerclés d'un anneau en métal en<br />

collaboration avec Pulpo. La famille Cactus se prolonge<br />

avec la master pièce du designer, la Cactus Big, et son<br />

piètement acier sans soudure apparente. Les deux<br />

nouvelles de la collection sont deux tables sculpturales,<br />

disponibles avec des plateaux en marbre, travertin ou bois,<br />

et peuvent faire l'objet de personnalisation sur demande.<br />

De cactus, il en est encore question avec les luminaires<br />

Prickly Pear, inspirés par le figuier de Barbarie.<br />

Disponible en applique ou en suspension, émaillée ou<br />

sablée, cette jolie lampe tout en douceur se singularise<br />

par ses opalines en verre dépolis qui incarnent les fruits.<br />

De plus, elles sont fabriquées à la main, par le designer<br />

dans son atelier à Marseille.<br />

Dans un autre registre plus artistique, la collection<br />

Empreinte célèbre la beauté des reliefs créés par<br />

la nature. Inspirés des cartes en 3 dimensions qu'il<br />

trouvait chez sa grand-mère, ces objets mémoire,<br />

minéraux et organiques, sont façonnés à la main par<br />

l'artiste. Chacune des sept Empreintes représente le<br />

relief d'une zone géographique, du Cap Canaille aux<br />

portes de Cassis à la baie de La Ciotat en passant par<br />

les falaises de Biarritz qui reculent avec le temps et qui<br />

se retrouvent figées pour l'éternité dans cette empreinte<br />

en céramique.<br />

Depuis le lancement du studio en 2013, Mickaël Koska<br />

privilégie les circuits courts et s'appuie sur le savoir-faire<br />

de manufactures et d'artisans locaux qu'il associe à<br />

ses créations. Son univers poétique et les objets qu'il<br />

invente sont à découvrir dans son nouveau showroom<br />

du V ème arrondissement de Marseille et sur son site<br />

internet www.mickaelkoska.com.<br />

PAGE 26


Maison d'hôtes<br />

MAISON duroy<br />

Maison enchantée en Gascogne<br />

En Gascogne, à quelques kilomètres du petit village de Francescas, la Maison<br />

Duroy est un repaire discret pour esthètes et épicuriens. Rachetée il y a<br />

quelques années par Sylvia et François, un couple suisse tombé amoureux<br />

de ce petit coin du sud-ouest, elle est aujourd’hui une maison d’hôtes où l’on<br />

célèbre l’art de vivre, le calme et le lâcher-prise.<br />

Il fallait être courageux pour quitter une vie confortable et bien rangée à Zurich<br />

pour se lancer dans la rénovation de ce vieux manoir tricentenaire, ancien<br />

relais de chasse du roi Henri IV. Comme le dit le proverbe, quand on aime, on<br />

ne compte pas. Et c’est justement ce qu’ils ont fait pour retaper, peindre et<br />

décorer à leur goût la belle endormie.<br />

Bien leur en a pris, le résultat est divin. Les vieilles poutres et les pierres<br />

anciennes partagent désormais l’espace avec leurs souvenirs de voyages et<br />

quelques jolies signatures du design contemporain disposées çà et là. Tout<br />

semble avoir naturellement trouvé sa place, simplement et sans superflu. Et<br />

c’est sans doute pour cela que l’on s’y sent si bien.<br />

Le manoir compte désormais 4 chambres et suites. Les deux premières,<br />

Amélie et Delphine, sont au premier étage de la maison. Respectivement de 36<br />

et 38 m 2 , elles offrent des lits king-size ultra confortables, du linge de lit en lin,<br />

de grandes salles de bains avec douche à l’italienne et des produits d’accueil<br />

de la marque suisse Soeder, bio et à base d’ingrédients naturels. Au rez-dechaussée,<br />

une suite de 55 m 2 inspirée par les seventies et la Côte d’Azur donne<br />

sur la terrasse et la campagne gasconne. La dernière suite, de plus de 70 m 2 ,<br />

a pris ses aises dans la dépendance de la maison. D’apparence plus rustique,<br />

décorée avec beaucoup de goût, elle jouit d’une magnifique terrasse bucolique<br />

face à l’atelier de poterie de François.<br />

Un peu à l’écart de la maison, entourée d’oliviers centenaires, de lauriers roses<br />

en fleur et de multiples plantes sauvages, la piscine offre une exquise bulle de<br />

fraîcheur quand le mercure s’emballe. Tôt le matin, il n’est pas rare d’observer<br />

de jeunes cerfs et biches sur les coteaux d’en face.


On y accède à pied, en trois minutes chrono, par<br />

un petit chemin champêtre le long du potager qui<br />

sert de base à la cuisine de François.<br />

A tendance végétarienne, inspirée par les<br />

beaux légumes de saison de ce riche terroir et<br />

les recettes colorées et épicées de la cuisine<br />

levantine, elle est servie au dîner cinq soirs par<br />

semaine à la belle saison.<br />

En organisant votre séjour, inutile de prévoir de<br />

longues journées de visite. Une fois sur place,<br />

vous n’aurez qu’une seule envie, prendre le temps<br />

et profiter de ce petit paradis caché.<br />

On prend les paris ?<br />

Ouvert d’avril à octobre.<br />

Chambres dès 180€, petit-déjeuner compris.<br />

MAISON DUROY<br />

Lieu dit Duroy<br />

47600 Francescas<br />

Tél. 07 88 06 00 76<br />

www.maisonduroy.com<br />

Crédits photos Patricia Parinejad & Francois Heitz<br />

Visitez notre collection exclusive de<br />

maisons d'hôtes dans le sud de la France.<br />

PAGE 30


Saint-Pierre-d'Oléron<br />

Conques-en-Rouergue<br />

Emilie &<br />

Thomas<br />

Après avoir fait les beaux jours<br />

de Rodez, Emilie et Thomas<br />

Roussey se lancent un nouveau<br />

défi en installant leur restaurant<br />

gastronomique au Moulin de<br />

Conques, l'ex table du chef étoilé<br />

Hervé Busset (qui pour la petite<br />

histoire, s’installe lui dans l’ancien<br />

restaurant ruthénois d’Émilie et de<br />

Thomas).<br />

Engagés dans une cuisine<br />

responsable où le végétal est roi,<br />

ils ne cachent pas leur ambition<br />

de décrocher leur première étoile<br />

en 2024. En guise de digestion,<br />

grimpez jusqu'à l'abbatiale pour<br />

admirer les fascinants vitraux du<br />

peintre Pierre Soulages.<br />

Restaurant Emilie & Thomas<br />

Le Moulin de Cambelong<br />

Conques-en-Rouergue<br />

SILLAGE<br />

Après avoir fait ses classes à la<br />

Tour d'Argent à Paris, au restaurant<br />

Gaya de Pierre Gagnaire près de<br />

La Rochelle ou plus récemment<br />

au Château de Drudas en région<br />

toulousaine, le chef italien Gabriele<br />

Ferri vient d'ouvrir son premier<br />

restaurant sur l'île d'Oléron.<br />

Accompagné dans l'aventure par<br />

son épouse Marie-Nolwenn, cheffe<br />

de rang et sommelière, il dévoile<br />

une cuisine libre et instinctive qui<br />

fait la part belle à la pêche locale<br />

et raisonnée, au gibier quand<br />

c'est la saison et aux saveurs<br />

italiennes. La carte des vins,<br />

ouverte et inspirante, complète<br />

cette proposition audacieuse.<br />

Sillage<br />

Place Camille Memain - Saint-Pierre-d'Oléron<br />

www.restaurant-sillage.fr<br />

SEPT<br />

C'est le retour de Guillaume<br />

Monboisse. Après avoir fermé<br />

son premier restaurant de la place<br />

Saint-Sernin et rendu son étoile,<br />

le chef toulousain vient d'installer<br />

son nouveau Sept au onze de<br />

la rue Ozenne. Dans son nouvel<br />

écrin d'une vingtaine de couverts<br />

avec cuisine ouverte sur la salle et<br />

la rue, il prouve l'étendue de son<br />

talent autour de menus uniques en<br />

10 ou 17 services.<br />

La cuisine se veut urbaine, libre<br />

et sans complexe. La carte des<br />

vins regroupe domaines incontournables,<br />

grands châteaux et<br />

petits vignerons engagés dans des<br />

démarches plus expérimentales.<br />

Attendez-vous à être bousculé.<br />

Sept<br />

11, rue Ozenne - Toulouse<br />

www.restaurant-sept.fr<br />

toulouse<br />

RACINE<br />

Lionel est belge, Laurence est canadienne.<br />

Après un apprentissage<br />

en menuiserie et un premier job de<br />

couvreur-ardoisier, Lionel se prend<br />

de passion pour la cuisine qu'il<br />

apprend auprès de chefs étoilés<br />

belges. C'est dans le restaurant<br />

de l'un d'entre eux qu'il rencontre<br />

Laurence, formée à l'école<br />

hôtelière mais aussi au design<br />

à Montréal. Aujourd'hui installé<br />

à deux pas de la cathédrale de<br />

Lectoure, ce duo à la vie comme<br />

aux fourneaux propose une cuisine<br />

inventive et saine qui met en<br />

avant les herbes aromatiques, les<br />

condiments fermentés et les bons<br />

produits du Gers.<br />

La carte des vins, orientée bio et<br />

nature, est dans le même esprit.<br />

Racine<br />

6, rue Fontelie - Lectoure<br />

www.racinerestaurant.fr<br />

LECTOURE<br />

PAGE 32


gastronomie<br />

Quand il a racheté cet ancien garage automobile en contrebas d'un petit centre commercial à Urrugne, Benoit Sarthou<br />

envisageait d'ouvrir une biscuiterie. Faute d'avoir pu mener son projet à bien, il est finalement revenu à son premier amour,<br />

la cuisine, et y a ouvert GAUA (la nuit en basque).<br />

Nouveau temple du Dry Aged, ce restaurant contemporain fait la part<br />

belle aux produits de la mer et aux légumes de saison impeccablement<br />

sourcés. Joliment mise en scène par la décoratrice biarrotte Laetitia<br />

Bouchet du studio Imperfect Mood, l'adresse surprend tant par son<br />

univers esthétique que par ses fulgurances culinaires. Ici, point de menu<br />

strict mais une suite de plats à composer soi-même au fur et à mesure de<br />

leurs cuissons et de vos envies. Libre à vous de les partager ou pas. Rien<br />

n'est imposé, tout est au feeling. Et à l'heure du diktat des menus uniques<br />

aux accords des vins parfois trébuchants, cette liberté-là fait un bien fou.<br />

L'autre singularité de GAUA est son immense cuisine entièrement ouverte<br />

sur la salle. De sa table, on observe le show des cuisiniers qui s'affairent au<br />

dressage des plats, sur des airs de musique électronique. Un bar central,<br />

commandé au graffeur toulousain Julien Soone, sépare le lounge de la salle<br />

à manger et donne une vraie identité au lieu.<br />

Côté lounge, on s'installe autour de tables basses confortablement assis sur<br />

de jolis fauteuils typés seventies. A la salle à manger, les lustres à pampilles,<br />

la confortable banquette bronze et les tables intimistes et espacées créent<br />

une ambiance plus sophistiquée. On pourra se croire à Séoul ou New-York,<br />

mais nous sommes bien sur la Côte Basque, aux portes de Saint-Jean-de-<br />

Luz. La même carte est servie dans les deux espaces. On peut également<br />

prendre un plat et un cocktail au bar ou s'installer autour de la table d'hôtes<br />

quand on débarque en tribu.<br />

Côté cuisine, ce soir-là, nous avons opté pour les chips croustillantes aux<br />

feuilles de nori à tremper dans une mayonnaise "sans huile" de crustacés<br />

et une confiture d'algues, pour le tarama fumé, huile de poutargue et sa<br />

brioche feuilletée et la polenta croustillante et sa txuleta séchée que nous<br />

avons partagé. Ont suivi, une araignée de mer twistée à la bonite séchée,<br />

un épatant tartare de bœuf et huître et un filet de cabillaud "petit bateau"<br />

parfaitement cuit à la braise. Les desserts, aussi beaux que bons, sont dans<br />

la même veine.<br />

Pas de doute, la cuisine de Benoit Sarthou et de ses acolytes a de quoi ravir<br />

les palais les plus aiguisés. Mais ça, à vrai dire, on n'en doutait pas.<br />

La carte des vins, bien fournie, fait cohabiter de grandes maisons connues<br />

et des vignerons plus confidentiels. De son côté, le barman ne manque<br />

pas d'imagination pour inventer des cocktails qui font écho à la carte du<br />

moment. Bref, cette nuit-là, Gaua avait tout de bon !<br />

210, départementale 810 - 64122 Urrugne - Tél. 05 59 43 37 41<br />

www.restaurantgaua.com


gastronomie<br />

Sur l'île d'Ibiza, au sein du Hard Rock Hôtel de Sant Jordi de ses Salines, le concept futuriste Sublimotion souffle sa dixième<br />

bougie cet été. Considéré comme le restaurant le plus cher au monde, il invite à un voyage multisensoriel le temps d'un<br />

dîner expérimental d'un peu plus de deux heures. Un show gastronomique grandiose qui n'est pas sans rappeler le concept<br />

Ultraviolet du chef français Paul Pairet à Shanghai.<br />

En Espagne, Paco Roncero cultive l'image d'un chef atypique. Doublement<br />

étoilé à Madrid, il est considéré avec Ferran Adrià et Martin Berasategui,<br />

comme une des références de la cuisine d'avant-garde espagnole. En<br />

2014, quand il s'associe au communiquant Eduardo Gonzales pour monter<br />

Sublimotion dans la capitale mondiale du clubbing et de la fête, on le prend<br />

pour un fou.<br />

Dix ans plus tard, Sublimotion Ibiza se porte mieux que jamais et s'exporte<br />

même le temps de pop-up à Ryad en Arabie Saoudite ou pendant la saison<br />

hivernale au Mandarin Oriental Jumeirah à Dubaï.<br />

Sublimotion reflète une vision, partagée par les deux associés, d'un dîner<br />

entre amis à l'horizon 2050. Bien plus qu'un repas gastronomique lambda,<br />

le concept est une véritable performance technologique à grands renforts<br />

d'écrans à 360°, de projections d'images sur les murs jusqu'à la table et<br />

de variations de températures, de senteurs et de sons. Ce spectacle visuel<br />

complètement immersif, où les cinq sens sont en éveil, est mis en scène<br />

par 25 performeurs. Ils servent une dizaine de plats innovants selon une<br />

chronologie bien réglée.<br />

La capsule où se déroule la scène se transforme tout au long du dîner<br />

et entraîne les convives dans des mondes surprenants. Le mystère<br />

et la surprise sont des éléments essentiels de l'expérience. Le menu,<br />

constamment renouvelé, est un secret jalousement gardé. A l'occasion des<br />

dix ans de Sublimotion, les fondateurs ont choisi de frapper un grand coup<br />

en proposant un menu autour des plus beaux plats de la décennie.<br />

Pour vivre l'expérience Sublimotion et faire partie des douze chanceux<br />

attendus à la table du chef Paco Roncero, il vous faudra débourser la<br />

coquette somme de 1650€ par convive. A ce tarif là, les concepteurs<br />

s'engagent à adapter le menu aux allergies et aux restrictions alimentaires<br />

de chacun. A l'issue du dîner, une terrasse privée et un bar accueillent celles<br />

et ceux qui souhaitent prolonger l'expérience un peu plus tard dans la nuit.<br />

Après tout, Ibiza est une fête.<br />

www.sublimotionibiza.com<br />

Du 1er juin au 30 septembre chaque année.<br />

PAGE 35


vins & spiritueux<br />

Champagne Pierre<br />

Mignon<br />

Château de Fuissé<br />

Propriété de la même famille<br />

depuis 1862, ce château<br />

emblématique de Bourgogne<br />

exploite 40 ha. de chardonnay<br />

répartis sur cinq appellations.<br />

Ce grand Pouilly-Fuissé, élevé<br />

sur un terroir d'exception, séduit<br />

en bouche par sa concentration<br />

d'arômes d'agrumes, ses notes<br />

beurrées et leur persistance.<br />

Racé et délicat, il s'accorde<br />

idéalement avec des poissons<br />

nobles comme la sole ou le<br />

turbot, du homard ou des<br />

volailles de Bresse. Il peut<br />

également patienter en cave<br />

une bonne décennie. Un très<br />

grand vin blanc de Bourgogne !<br />

Le Clos, Pouilly-Fuissé 1 er cru 2020 à 65€<br />

Olivier Rivière<br />

Installé en Rioja Alta depuis<br />

presque 20 ans, le vigneron<br />

français Olivier Rivière est<br />

reconnu pour ses vins<br />

atypiques qui participent au<br />

renouveau des vins de la Rioja.<br />

Il cultive une dizaine d'hectares<br />

en bio et biodynamie sur<br />

plusieurs parcelles et complète<br />

sa production en achetant des<br />

raisins à d'autres viticulteurs.<br />

Assemblage de grenache,<br />

graciano et tempranillo, cette<br />

cuvée Gabaxo est un vin<br />

équilibré et minéral avec une<br />

belle fraîcheur en bouche. Il se<br />

déguste à l'apéritif avec des<br />

tapas ou en accord avec des<br />

viandes blanches ou rouges.<br />

Les Vignobles<br />

Foncalieu<br />

Dans l'Aude, afin de répondre<br />

aux enjeux du changement<br />

climatique, les vignobles Foncalieu<br />

expérimentent depuis<br />

plusieurs années la culture de<br />

nouvelles variétés françaises<br />

comme l'artaban ou le vidoc.<br />

Ces nouveaux cépages hybrides,<br />

développés par l'INRA,<br />

ont la particularité de résister<br />

au mildiou et à l'oïdium, les<br />

deux principales maladies de la<br />

vigne. Associés dans cette<br />

cuvée Nu.vo.té, ils donnent<br />

naissance à un vin plaisir qui<br />

se déguste frais à l'apéritif ou<br />

en accompagnement de plats<br />

méditerranéens.<br />

Cuvée Nu.Vo.Té rosé vendue à 9,50€<br />

bio<br />

Domaine de la<br />

Rochelierre<br />

Vignerons depuis 4 générations,<br />

la famille Fabre exploite les 15<br />

hectares de ce domaine au cœur<br />

du village de Fitou, berceau de<br />

l'appellation, qui fête d'ailleurs<br />

ses 75 ans cette année.<br />

Depuis 1979, ils travaillent<br />

la vigne selon la "Méthode<br />

Cousinié", une méthode<br />

vertueuse qui bannit les intrants<br />

chimiques et favorise le vivant<br />

et l'environnement. Avec cette<br />

cuvée, ils rendent hommage à<br />

leur cépage star, le carignan.<br />

Voici un vin à la fois puissant<br />

et d'une grande fraîcheur en<br />

bouche, compagnon idéal<br />

d'une viande rouge ou de plats<br />

méditerranéens.<br />

Cuvée A deux vendue à 40€<br />

Au cœur de la vallée de la<br />

Marne, haut-lieu de production<br />

du Pinot Meunier, la Maison<br />

Pierre Mignon produit depuis<br />

cinq générations des champagnes<br />

réputés.<br />

Cette cuvée Pure s'inscrit<br />

parmi les fleurons de la maison<br />

et séduit par sa finesse et<br />

son élégance. Assemblage<br />

précis de Meunier (55%), de<br />

Chardonnay (35%) et de Pinot<br />

Noir (10%), ce champagne non<br />

dosé saura séduire les amateurs<br />

avertis. Son caractère minéral<br />

permet de l'apprécier à l'apéritif<br />

ou en compagnie de fruits de<br />

mer et de Saint-Jacques rôties.<br />

Cuvée Pure vendue à 39€ chez les cavistes<br />

Gabaxo 2018 à 19€<br />

biodynamie<br />

PAGE 36


œnotourisme<br />

DESTINATION<br />

LA MÉDITERRANÉE<br />

SECRÈTE<br />

HÔTEL | VILLAS | SPA | CAVEAU<br />

RESTAURANTS | ÉVÉNEMENTS<br />

AVENUE DE GRUISSAN | 11100 NARBONNE<br />

04 48 22 07 24 | CHATEAUCAPITOUL.COM


PAGE 38


vins & spiritueux<br />

Originaire de la région de Barcelone, Gilbert Bages est<br />

un photographe lifestyle spécialisé dans l'univers du vin.<br />

Il partage depuis plus de 6 ans ses clichés à l'esthétique<br />

soignée sur son compte Instagram @drinkinmoderation<br />

dont nous sommes fans. Nous avons eu la chance de le<br />

rencontrer récemment entre deux avions. Il nous a parlé de<br />

son métier et de son incroyable vie de photographe globetrotteur.<br />

Quand il a commencé à poster ses premières photos sur<br />

les réseaux sociaux à l'automne 2017, il ne s'attendait<br />

absolument pas à un tel emballement. Fraîchement diplômé<br />

de l'école d'arts plastiques et de design Serra i Abela de<br />

Barcelone où il aiguise sa créativité et son sens artistique,<br />

il se lance d'abord dans la viticulture dans la région du<br />

Penedès. Il réalise à cette époque ses premiers clichés où<br />

il met en scène la vie de la vigne, le travail des vignerons<br />

et les moments plaisirs de la dégustation. Son style à part,<br />

mêlant humour et sensualité, lui vaut d'être assez vite<br />

repéré. Il sillonne les régions viticoles d'Espagne au fur et à<br />

mesure que son compte Instagram progresse, puis franchit<br />

les frontières.<br />

Avec plus de 120 000 abonnés sur son compte, il est<br />

aujourd'hui un photographe reconnu sur tous les continents.<br />

Ses clichés décalés et graphiques qui racontent des histoires<br />

de vin sont régulièrement nommés dans des concours<br />

photographiques internationaux.<br />

Nous vous en présentons quelques uns sur ces pages<br />

et vous invitons à le suivre sur Instagram. Des clichés à<br />

consommer sans modération, contrairement au vin, dont<br />

l'abus est évidemment dangereux pour la santé.


Page précédente Le vigneron Gérard Bertrand prend la pause avec sa cuvée du Clos d’Ora, un vin d’exception élevé en<br />

biodynamie sur le terroir de La Livinière. Déguster un grand vin peut faire perdre la notion du temps (et de la marée...). Gérard<br />

Bertrand - Gruissan - France<br />

Comment illustrer l’importance de trouver le bon équilibre entre la force et l’élégance? Pour la bodega Mas que Vinos, dans le vin,<br />

tout est une question d’équilibre. Bodegas Mas Que Vinos - Tolède - Espagne<br />

L’art de déguster un bon vin et s’assurer qu’il est bien conforme aux attentes. Bodegas Protos - Ribera del Duero - Espagne<br />

Le challenge ? Reproduire en photo l’étiquette d’un vin du domaine Gayda, ici la cuvée Figure Libre. Vincent Chansault, oenologue<br />

du domaine, s’est prêté au jeu pour l’occasion. Domaine Gayda - Brugairolles - France<br />

Page de droite Dans les chais des vignobles Copper Cane en Californie, le winemaker Joseph Wagner prend la pause sous<br />

un torrent de vin. Copper Cane - Napa Valley - USA<br />

PAGE 40


Hôtel écologique<br />

Son Blanc menorca<br />

Une autre vision du voyage<br />

Avec ses criques aux eaux turquoises, ses murs en pierres<br />

sêches, ses jolis villages blanchis à la chaux et ses mystérieuses<br />

constructions talayotiques, Minorque incarne un petit coin de<br />

paradis préservé où le projet Son Blanc prend toute sa cohérence.<br />

Au coeur d'une ferme traditionnelle rénovée, Son Blanc offre une<br />

vision différente du voyage, plus simple et plus sobre. Un lieu fondé<br />

sur la responsabilité écologique et dont les principes se partagent<br />

à travers des expériences immersives en connexion avec la nature.<br />

à Son Blanc, Benedicta Linares Pierce et Benoît Pellegrini, les<br />

propriétaires, ont un objectif d'envergure presque utopique, celui<br />

de l'autosuffisance. Le climat et les ressources naturelles de l'île lui<br />

permettent de produire ses propres énergies et sa propre nourriture<br />

afin d'équilibrer son empreinte carbone et s'orienter ainsi vers un<br />

modèle autosuffisant. Ils ont mis en œuvre une agriculture dite<br />

régénératrice, de façon à ce que les récoltes puissent alimenter le<br />

domaine à toutes les saisons. La finca espère ainsi atteindre la pleine<br />

autosuffisance énergétique, hydraulique et alimentaire d'ici 2030.<br />

L'eau est récupérée, filtrée puis stockée. Le soleil, qui brille plus de<br />

300 jours par an sur l'île, procure l'électricité au domaine restauré<br />

selon les principes de l'architecture bioclimatique. Les matériaux<br />

locaux, naturels et durables ont été privilégiés pour sa rénovation.<br />

Dans le jardin comestible, plantes médicinales, aromatiques et<br />

arbres fruitiers sont exploités selon les principes de la permaculture.<br />

L'agencement intérieur de Son Blanc est unique, grâce au mobilier et<br />

aux oeuvres d'art spécialement conçus pour le lieu par des artisans<br />

et des artistes espagnols et français. Les quatorze chambres du<br />

domaine mettent en scène les matériaux locaux (la pierre de marés, le<br />

bois d'olivier sauvage et l'argile) et les œuvres in situ. Le textile occupe<br />

une place importante dans la plupart d'entre elles. Les têtes de lit,<br />

en bois, terre cuite, coton ou laine, insufflent une âme poétique en<br />

harmonie avec les teintes douces des intérieurs. Les vasques en<br />

pierre ou en terre cuite et les luminaires complètent de manière<br />

singulière chacune des chambres. Un jeu subtil de matières et de<br />

textures apporte des nuances.<br />

PAGE 43


On retrouve cette volonté d'unité chromatique<br />

au bar et au restaurant installés dans la Boyera.<br />

Le chef, et ceux en résidences, servent une<br />

cuisine authentique et locale dans une volonté<br />

zéro déchet. Depuis la terrasse, on profite de la<br />

vue imprenable sur les champs d'oliviers.<br />

Puis, on prend le temps de déambuler à travers<br />

les sentiers du domaine, de piquer une tête<br />

dans la piscine taillée à même la roche ou de<br />

savourer la douceur des plaisirs simples de la vie.<br />

Si ce n'est pas le paradis, cela y ressemble.<br />

Les petits plus de l'hôtel :<br />

- Une démarche écologique poussée<br />

- Une sublime piscine avec vue<br />

- Une offre bien-être insolite<br />

Chambres et suites dès 195€<br />

Repas autour de 45€ par convive (hors boissons et extras)<br />

Son Blanc Menorca<br />

Cami de Son Blanc<br />

07730 Alaior (Minorque)<br />

Tel. (+34) 624 171 408<br />

www.sonblancmenorca.com<br />

Crédits photos : Maria Missaglia et Karel Balas<br />

PAGE 44


Hôtel & spa<br />

REGINA EXPERIMENTAL<br />

Sérénité atlantique<br />

Construit il y a plus d'un siècle tout près du phare de Biarritz, le Régina<br />

a connu ses heures de gloire dans les années 50 où il fut un lieu de<br />

rendez-vous des mondains, hommes d'affaire, artistes des arts et<br />

de la mode. Tombé en désuétude quelques décennies plus tard, le<br />

petit palace Belle Époque rouvre en 2014 et retrouve son élégance<br />

et son lustre d'antan. Il démarre aujourd'hui une nouvelle aventure en<br />

rejoignant la famille Expérimental et sa vision moderne de l'hospitalité.<br />

La décoration d'intérieur a été confiée à la designer Dorothée<br />

Meilichzon qui a déjà fait preuve de son talent dans les autres hôtels<br />

du groupe à Venise, Ibiza ou Minorque. Férue de vintage, elle mélange<br />

les genres et les univers pour créer des décors uniques dans lesquels<br />

on se sent bien.<br />

Tournées vers l'océan et le Golf du Phare, les soixante-douze chambres<br />

et suites blanches, bleues et vert menthe du Régina Experimental se<br />

déploient autour de l'atrium central coiffé de son incroyable verrière<br />

de style art-déco. Dans chacune des chambres, les formes arrondies<br />

et confortables s'accordent aux rayures marines et au style bord de<br />

mer. Il s'y dégage une atmosphère douce et apaisante qui fait du bien.<br />

La vue sur l'océan, toujours changeante, ou celle du golf incite au<br />

relâchement.<br />

En bas, plusieurs petits salons ont pris place sous la grande verrière.<br />

Les canapés jouent les formes de la passerelle Itsasoan à Guéthary,<br />

créant de nombreux espaces intimes sous les lampes en papier<br />

suspendues d'Ingo Maurer et d'Anthony Dickens. Au cœur des<br />

savoir-faire de l'Experimental Group, le bar et son immense comptoir,<br />

propose des cocktails signature ainsi qu'une savante sélection de vins<br />

de la région.<br />

Juste à côté, le restaurant baptisé Frenchie Biarritz, a été confié au<br />

chef Greg Marchand, déjà implanté à Paris, Londres et Verbier. Sa<br />

cuisine spontanée, métissée et ultra gourmande laisse une belle place<br />

aux jolis produits locaux qu'il sublime en apportant le twist qu'on lui<br />

connaît.<br />

PAGE 47


Ce jour-là, en terrasse face au phare de Biarritz,<br />

on a flashé sur le Bar de ligne de Saint-Jeande-Luz<br />

cuit à la vapeur douce, son bouillon à la<br />

baie de Tasmanie et l'incontournable banoffee<br />

signature du chef.<br />

Côté bien-être, le tout nouveau spa en sous-sol,<br />

avec hammam et cabines de soins, est une bulle<br />

de douceur cachée. On y propose des soins<br />

spécifiques alliant la puissance des montagnes<br />

à celle de l'océan. Elaborés au cœur des Alpes<br />

autrichiennes et à Biarritz, ces soins signés<br />

Susanne Kaufmann et Alaena, associent des<br />

essences naturelles précieuses et pures à des<br />

actifs de pointe. En bonus, la piscine d'eau de<br />

mer chauffée d'avril à octobre où l'on peut même<br />

se faire servir un délicieux sorbet d'orange maison<br />

arrosé de Campari.<br />

Objectivement, ce Regina version Experimental<br />

coche toutes les cases pour devenir un des<br />

hotspots favoris des biarrots... ou le vôtre.<br />

Les petits plus de l'hôtel :<br />

- l'emplacement parfait face à l'océan et à<br />

10 min. à pied du centre-ville<br />

- le bar et sa carte de cocktails signature<br />

Chambres à partir de 180€ la nuit.<br />

REGINA EXPERIMENTAL<br />

52, Avenue de l’Impératrice<br />

64200 Biarritz<br />

Tél. 05 59 41 33 00<br />

www.reginaexperimental.com<br />

PAGE 48<br />

Crédits photos : Mr Tripper


PAGE 49


escapade<br />

Née en 1666 sur décision du roi Louis XIV pour<br />

relier le futur Canal du Midi à la mer, Sète est<br />

une ville solaire et vibrante qui marie avec brio<br />

l’héritage de ses traditions maritimes et son riche<br />

patrimoine culturel et culinaire.<br />

Surnommée « L’île Singulière » par le poète Paul Valery,<br />

bien que reliée au continent par un bras de terre, la<br />

cité des pêcheurs s’est ouverte au monde tout en<br />

conservant son caractère authentique.<br />

Aujourd’hui encore, ses habitants défendent un style<br />

de vie bien à eux où l’on cultive le goût des choses<br />

simples et des traditions ancestrales.<br />

Mettez le cap au Sud à la découverte d’une cité<br />

bourrée de charme et de bonnes ondes.<br />

Reportage : Christophe Dasté<br />

Crédits photos Page de gauche Parc à Huitres de l’étang de Thau - G.Deloye OT<br />

THAU. Page suivante Les canaux de Sète - F. Ambrosino OT THAU / Restaurant The<br />

Marcel / Huîtres - Olivier Maynard OT THAU / Les Clés Secrètes / Joutes languedociennes<br />

- Degas OT THAU / Théâtre de la Mer - F. Ambrosino OT THAU / Tielle sétoise - O. Maynard<br />

OT THAU / Phare, port de plaisance et Mont Saint-Clair - G.Deloye OT THAU.<br />

PAGE 51


Pour s’en persuader, rendez-vous au Quartier Haut, l’ancêtre des quartiers<br />

sétois et l’un des plus pittoresques de la cité. Il règne ici un parfum d’Italie.<br />

C’est dans ce dédale de rues pentues que, jadis, des pêcheurs originaires<br />

de la région de Naples établirent leurs maisons. Si un peu de marche ne vous<br />

fait pas peur, grimpez au sommet du Mont Saint-Clair, haut de 186 mètres. Son<br />

belvédère offre des panoramas incroyables sur la côte languedocienne, la lagune<br />

de Thau et ses parcs à huîtres, le port de la ville et ses canaux. <br />

En redescendant, impossible de faire l’impasse sur le Cimetière Marin et le Théâtre<br />

de la Mer, surprenante salle de concert de plein air face à la grande bleue, avant<br />

de rejoindre le port où sèchent des filets encore trempés par la mer et où des<br />

pêcheurs-poissonniers vendent leur pêche du jour avec verve et bonne humeur.<br />

De retour en ville, offrez-vous une virée sensorielle aux Halles, le coeur vibrant de<br />

Sète. Ce marché couvert dévoile tout ce que le territoire a de meilleur à offrir en<br />

terme de gastronomie et de produits du terroir : poissons frais, coquillages, huîtres<br />

cultivées dans les eaux calmes de la lagune de Thau, olives sous toutes ses formes<br />

et tielle sétoise, la fameuse tourte de pâte à pain et poulpe cuisinée aux épices et<br />

à la tomate.<br />

Une cité tournée vers l’eau<br />

Posée sur l’eau et quadrillée de canaux, Sète est l’un des plus beaux ports de<br />

Méditerranée. Depuis des siècles, la pêche rythme la vie des sétois. On y observe<br />

le va-et-vient des chalutiers qui déchargent leur pêche du jour à la criée, le<br />

départ en campagne des thoniers quelques semaines par an ou les pêcheurs qui<br />

préparent leurs filets sur les quais. Une balade en bateau sur les canaux permet de<br />

comprendre l’histoire de la ville à travers la découverte des nombreux quais reliés<br />

entre eux par des ponts mobiles ou fixes. En fin d’après-midi, flânez sur la corniche<br />

le long de la Méditerranée ou allez profiter d’un coucher de soleil à la Pointe Courte,<br />

ce typique quartier de pêcheurs et ses maisonnettes aux façades colorées. <br />

Une ville à la culture bouillonNante<br />

Sète et son caractère bien trempé ont vu naître de nombreux artistes, du poète Paul<br />

Valery au chanteur rebelle Georges Brassens, du guitariste gitan prodige Manitas<br />

de Plata à l’immense homme de théâtre Jean Vilar. Sète et sa lagune sont aussi<br />

connues à travers le monde comme étant le berceau de la figuration libre dans<br />

les années 70 grâce à la créativité de deux enfants du pays, Robert Combas et<br />

Hervé Di Rosa. D’autres sont venus ici pour y puiser l’inspiration, comme le maître<br />

de l’Outrenoir, Pierre Soulages, qui y a installé sa maison-atelier sur les pentes du<br />

Saint-Clair ou Jean-Michel Othoniel dont une oeuvre récente habille la nouvelle<br />

place Victor-Hugo.<br />

A Sète , l’art est partout, au détour d’une rue, le long des quais, au bord de l’eau.<br />

La ville regorge d’ateliers d’artistes venus de tous horizons. Au fil des années, elle<br />

est devenue l’une des capitales françaises du street-art. Une balade artistique à<br />

travers les rues et les quartiers de la ville permet de contempler les oeuvres de<br />

nombreux artistes de renom. Un festival, le K-LIVE, vient enrichir chaque année la<br />

collection d’oeuvres de ce véritable musée à ciel ouvert (Maco). Une invitation à<br />

la découverte de l’art qui se prolonge au Musée International des Arts Modestes<br />

(MIAM), au Centre Régional d’art contemporain et au musée Paul Valery sur le flanc<br />

du mont Saint-Clair.<br />

La force des traditions<br />

Que ce soit sur la terre ferme ou sur l’eau, la convivialité est l’âme de toutes les<br />

traditions. Vieilles de plus de 350 ans, les joutes nautiques du Languedoc sont<br />

inscrites au patrimoine culturel et immatériel de l’Unesco. Aujourd’hui reconnues<br />

comme sport à part entière, elles se pratiquent dans les ports autour de l’étang<br />

tout au long de l’été. Cette culture vivante a ses codes, son vocabulaire propre,<br />

ses rituels, sa musique. Vêtus de blanc et équipés d’une lance et d’un pavois, les<br />

jouteurs s’affrontent sur les canaux dans l’objectif de remporter le prix de la Saint-<br />

Louis.Chaque été depuis la création du port de Sète en 1666, la fête de la Saint-<br />

Louis mobilise absolument toute la ville. De nombreuses festivités et spectacles de<br />

rue animent la ville dans une ambiance surchauffée et conviviale en attendant le<br />

prestigieux tournoi de joutes des poids lourds du lundi, jour férié à Sète. Un grand<br />

feu d’artifice clôture cette semaine folle.<br />

De fête, il en est encore question tous les deux ans autour de Pâques. Escale à<br />

Sète, la grande fête des traditions maritimes, accueille le monde de la mer, de<br />

somptueux gréements et quelques uns des plus grands voiliers. Ce spectacle<br />

nautique inouï attire près de 300 000 visiteurs à chaque édition. Prochain rendezvous<br />

le 26 mars 2024.<br />

Enfin, impossible de quitter Sète sans goûter à l’emblème culinaire de la ville : la<br />

tielle. Venue d’Italie dans les bagages des migrants napolitains à la fin du XIX ième<br />

siècle, cette tourte traditionnellement garnie de poulpe et de tomate épicée se<br />

déguste à tout moment de la journée. Jadis considérée comme le plat du pauvre,<br />

elle s’apprécie tout de suite sortie du four ou réchauffée à la poêle. Une quinzaine de<br />

producteurs autour de l’étang perpétuent la tradition de ce plat populaire. Laquelle,<br />

parmi celle de Cianni Marcos, Dassé, Paradiso ou Guiletta, aura votre faveur ?<br />

PAGE 53


OÙ MANGER<br />

The Marcel - Une table iconique de Sète où<br />

le chef étoilé Denis Martin sort de petits bijoux<br />

de saveurs inspirés par les beaux produits<br />

du terroir sétois. Il signe également la carte<br />

bistronomique de The Rio face au Canal Royal<br />

et celle du comptoir The Marcel aux Halles de<br />

Sète. www.the-marcel.fr<br />

L’arrivage - A deux pas des Halles, l’Arrivage<br />

est la table sensation du chef Jordan Yuste.<br />

Révélé au grand public dans l’émission Top<br />

chef, ce chef atypique propose une cuisine<br />

inventive aux effluves iodées et végétales.<br />

www.restaurant-larrivage.com<br />

La Coquerie - De sa cuisine ouverte sur la<br />

salle et sur la mer, le chef Guilhem Blanc-Brude<br />

propose chaque soir un menu unique en 6<br />

temps qui évolue selon les arrivages.<br />

La Méditerranée est évidemment à l’honneur<br />

ainsi que les vins blancs natures de la région.<br />

www.restaurantlacoquerie.com<br />

incontournable<br />

Lors de votre séjour à Sète, ne<br />

manquez pas de :<br />

• goûter à la saveur particulière des<br />

huîtres de la lagune, leur petit goût de<br />

noisette, iodé et légèrement salé.<br />

• gravir les 126 marches du phare Saint-<br />

Louis qui surveille l’entrée du port de<br />

Sète et offre une vue spectaculaire sur<br />

la ville et la grande bleue.<br />

• faire un détour par les chais de Noilly<br />

Prat, tout près du port de Marseillan.<br />

Découvrez les coulisses de son<br />

élaboration et dégustez ce vermouth<br />

unique au monde.<br />

OÙ DORMIR<br />

Les Suites The Marcel - Face au Canal Royal, six suites d’artistes (de 25 à 70 m 2 ) décorées de photos et<br />

d’œuvres d’art dans un esprit vintage chic. Petit déjeuner gourmand servi en chambre et service conciergerie.<br />

www.the-marcel.fr<br />

L’orque bleue - Au coeur de la vie sétoise, l’Orque Bleue a retrouvé son lustre d’autrefois sous l’impulsion de<br />

deux soeurs passionnées de design et de décoration vintage. L’hôtel compte 30 chambres et une délicieuse<br />

boutique d’objets déco rétro pour petits et grands.<br />

www.orquebleue.fr<br />

Les Clés Secrètes - Sur l’un des canaux du centre-ville, les Clés Secrètes est un concept d’hôtel novateur à<br />

l’accueil entièrement dématérialisé. Choisissez l’une des six suites, commandez des extras et recevez vos codes<br />

d’accès par SMS ou email. N’hésitez pas à questionner Laura qui se fera un plaisir de partager les bonnes<br />

adresses de sa ville.<br />

www.lesclessecretes.com<br />

PAGE 54<br />

Express<br />

Aéroport de Montpellier à 35 minutes et aéroport de Béziers Cap d’Agde à 40 minutes.<br />

Montpellier à 25 minutes, Toulouse à 2h10, Marseille à 2h45.<br />

Toulouse à 2h20, Lyon à 3h20, Bordeaux à 4h30.<br />

Informations touristiques sur www.tourisme-sete.com


Audi Toulouse - Sterling<br />

ZAC de la Masquère, 3<br />

157 Avenue des Etats-Un<br />

www.auditou<br />

P ENS E Z À C O V O I T URER #S


Automobiles<br />

1750 Escalquens<br />

is, 31200 Toulouse<br />

louse.fr<br />

Orias n°12 067 216<br />

EDÉP L ACERMO INSPOLLUER


escapade<br />

on joyeux bazar nous avait bien manqué. Un temps<br />

délaissée en raison de la crise sanitaire, Marrakech<br />

revient sur le devant de la scène en multipliant les<br />

ouvertures de galeries d’art, de concept stores<br />

élégants, de restaurants et d’hôtels somptueux.<br />

Jonglant entre tradition et modernité, elle est redevenue une ville<br />

festive et cosmopolite. A moins de trois heures de vol du sud de<br />

la France, celle que l’on surnomme la ville rouge, en référence<br />

à la couleur ocre de ses remparts et de ses bâtiments, offre<br />

une féerie de couleurs et de parfums aux touristes en quête de<br />

dépaysement et de chaleur.<br />

Reportage : Christophe Dasté<br />

Crédits photos : Bartosz Hadyniak (Place Jemaa el-Fna), JR Harris (Minaret de la Koutoubia),<br />

Adri Ramdeane (Medersa Ben Youssef), Jared Lisack (Palais El Badi), Alexander Magnum<br />

(Jardins Majorelle), Alex Azabache (vues du souk), Evgeny Matveev (épices).<br />

Pages 62-63 : Maison Brummel (1&7), Some Slow Concept (2), El Fen (3),Nobu (4), Riad<br />

de Tarabel (5), Riad n°37 (6), Shabi Shabi / Pascal Montary (8).<br />

PAGE 59


Fondée au XI ème siècle au pied des montagnes de l’Atlas, elle fut pendant longtemps<br />

un centre politique, culturel et économique majeur de l'Occident musulman. De ce<br />

riche passé, elle a hérité de monuments grandioses et fascinants comme la mosquée<br />

de la Koutoubia, la Medersa Ben Youssef, une ancienne école coranique richement<br />

décorée ou le Palais El Badi et son immense cour qui laisse entrevoir sa splendeur<br />

d’antan.<br />

Pour s’imprégner de l’âme de Marrakech, prenez le temps de déambuler dans la<br />

médina, l’une des plus grandes du monde arabe, classée au patrimoine mondial de<br />

l’Unesco. Ses rues étroites et sinueuses cachent de somptueux riads aujourd’hui<br />

aménagés en maisons d’hôtes, boutiques hôtels ou restaurants. Le calme qui y règne<br />

contraste avec l’agitation de la Place Jemaâ el-Fna, véritable théâtre ouvert, animé<br />

de jour comme de nuit. Charmeurs de serpents, montreurs de singes, diseuses de<br />

bonne aventure et restaurants ambulants assurent le spectacle. Toutes les visites<br />

de la médina démarrent et finissent ici. Elle est aussi l’une des portes d’entrée des<br />

souks, ce dédale de marchés artisanaux répartis par corporations. N’hésitez pas à<br />

vous perdre dans son labyrinthe de ruelles bordé d’échoppes et d’ateliers aux mille<br />

merveilles, de profiter des odeurs du cuir ou de celles des épices du monde entier,<br />

soigneusement empilées en pyramides. Quoi que vous achetiez, préparez-vous à<br />

marchander, car c’est ici la règle.<br />

Pas très loin des souks, la Medersa Ben Youssef mérite la visite. Construite au XVI ème<br />

siècle, elle fut la plus grande université coranique de son époque et constitue un<br />

merveilleux vestige de l'architecture arabo-andalouse. Sa cour intérieure est un<br />

modèle de raffinement et d’élégance.<br />

Pour clore ce voyage hors du temps, offrez-vous une pause bien-être dans les<br />

vapeurs d’un hammam traditionnel. Généralement non mixtes, ils permettent de se<br />

délasser après une journée de balade dans la médina. Un gommage au savon noir ou<br />

un modelage à l’huile d’argan complètent cet instant de détente.<br />

PAGE 60


Guéliz, l’empreinte d’Yves Saint Laurent<br />

Dans le quartier moderne de Guéliz, le Jardin Majorelle est une invitation à la paresse<br />

et à l’émerveillement. L’ancienne maison Art déco de style mauresque du peintre<br />

français Jacques Majorelle, acquise en 1980 par Yves Saint Laurent et Pierre Bergé,<br />

est un véritable cocon de fraîcheur et de poésie. On y déambule à sa guise au milieu<br />

d’espèces rares de cactus, palmiers, yuccas, nénuphars, nymphéas et jasmins.<br />

À une centaine de mètres de là, le musée Yves Saint-Laurent fait désormais partie<br />

des incontournables de Marrakech. Construit par les architectes du Studio KO, ce<br />

bâtiment futuriste de 4000 m 2 est l’occasion d’en apprendre davantage sur la vie<br />

du couturier et sur l’influence du Maroc dans ses créations. Le musée présente<br />

également la plus large collection de pièces et œuvres signées Yves Saint Laurent.<br />

Au-delà de ce riche héritage Saint Laurent, Guéliz est aujourd’hui un quartier bohème<br />

et branché en perpétuelle effervescence. On ne compte plus les concepts stores<br />

tendances où la jeune garde des créateurs marocains revisite les savoir-faire artisanaux<br />

du royaume. Bars à la mode, restaurants haut de gamme et galeries d’art ont aussi<br />

les faveurs de ce quartier né à l‘époque coloniale française. On y vit à l’occidentale,<br />

comme dans n’importe quelle autre ville du monde.<br />

Adossé à Guéliz, le quartier de l'Hivernage est l'autre quartier en vogue de la ville<br />

nouvelle. Il est réputé pour ses hôtels de luxe, ses demeures chics, ses jardins<br />

luxuriants et sa vie nocturne animée. Vous pourrez en profiter pour faire un crochet<br />

à la Ménara, un vaste jardin planté d’oliviers irrigués par le grand bassin central. Les<br />

jours de beau temps, on aperçoit les montagnes de l’Atlas derrière le pavillon qui<br />

servait jadis de lieu de rendez-vous aux sultans.<br />

Agafay, un désert aux portes de la ville<br />

A une trentaine de kilomètres au sud de Marrakech, le désert rocailleux d’Agafay offre<br />

de somptueux paysages de dunes et des vues spectaculaires sur les montagnes<br />

du Haut-Atlas. On peut s’y aventurer à la journée, en taxi ou en 4x4, ou choisir d’y<br />

passer la nuit dans l’un des campements à l’esprit berbère qui ont éclos ces dernières<br />

années. Déconnection totale garantie !<br />

PAGE 61


2<br />

1<br />

5<br />

Voici quelques unes de nos adresses favorites pour profiter de cette ville fascinante le<br />

temps d’une échappée bohème et chic.<br />

Sahbi Sahbi (8) Fondée par la propriétaire du Grand Café de la Poste et<br />

magnifiquement décorée par les architectes du Studio KO, Sahbi Sahbi est l’une des<br />

tables les plus en vogue du moment. Exclusivement tenue par des femmes, on goûte<br />

à une cuisine marocaine traditionnelle dont les recettes se transmettent de mères en<br />

filles depuis des générations. Au menu, épaule d’agneau façon méchoui, tajine de<br />

poulet aux olives et citron confit et délicieux petits pains à la semoule de maïs cuits au<br />

four à bois traditionnel. www.sahbisahbi.com<br />

Plus 61Hotspot favori des expatriés comme des foodies, Plus 61 (l’indicatif<br />

téléphonique de l’Australie) est l’une des 3 adresses marocaines classées au MENA's<br />

50 Best Restaurants. Son chef australien Andrew Cibej twiste les grands classiques<br />

de la Méditerranée, du Moyen-Orient et de l’Asie du sud à la sauce Aussie avec un<br />

certain talent pour anoblir les produits simples. Loin de l’agitation de la ville, on se<br />

laisse embarquer par sa cuisine voyageuse. www.plus61.com<br />

Nobu (4) Ouvert au printemps dans le quartier de l’Hivernage, NOBU abrite 71 suites<br />

chics mêlant style marocain et épure asiatique. La carte du restaurant, signée Nobu<br />

Matsuhisa, propose des mets japonais et nikkei de haut vol et quelques spécialités<br />

typiques de la région. Sur le toit de l’hôtel, la piscine en zelliges verts et le bar lounge<br />

avec vue sur la médina font déjà beaucoup parler d’eux. www.marrakech.nobuhotels.com<br />

Maison Brummel Majorelle (1 & 7) Refuge intimiste à deux pas du fameux<br />

Jardin Majorelle, la Maison Brummel est l’hôtel rêvé pour les amateurs d’architecture<br />

et de design. La maison compte 8 suites d’inspiration wabi-sabi qui fusionnent<br />

design contemporain et savoir-faire artisanaux marocains. Elle dispose de son propre<br />

hammam avec salle de massage, d’un bain vapeur et d’une piscine chauffée pour se<br />

détendre après une journée de balades. www.brummellprojects.com<br />

PAGE 62


3<br />

4<br />

6 7<br />

© Pascal Montary 8<br />

Riad de Tarabel (5) Tout près du Palais Dar El Bacha, le Riad de Tarabel offre une<br />

bulle de sérénité au coeur de la médina. Mélange subtil et élégant de style second<br />

Empire et d’architecture arabo-andalouse, vous aurez le sentiment de faire un bond<br />

dans l’Histoire. Cette maison d’esthètes à la décoration sophistiquée et au service<br />

délicat dispose de 10 chambres et suites, et d’un spa raffiné pour s’initier au rituel<br />

ancestral du hammam. www.tarabelmarrakech.com<br />

Riad n°37 (6) A une centaine de mètres de là, le Riad n°37 vient d’ouvrir ses<br />

8 chambres après deux ans de travaux. Pensé pour votre détente, il mêle matériaux<br />

traditionnels et mobilier de style scandinave dans des tons de gris et de bois. Draps<br />

en coton égyptien, salle de bains en marbre, et deux piscines dont une en rooftop<br />

offrent une pause revigorante et douce. www.riadno37.com<br />

El Fen (3) À deux pas de la place Jemaâ el-Fna, El Fen est l’un des roof top les plus<br />

prisés de la médina à l’heure du coucher de soleil. Confortablement installés, on vient<br />

siroter un cocktail en profitant de la vue sur la Koutoubia et les montagnes de l’Atlas.<br />

www.el-fenn.com<br />

Nos hotspots shopping à Marrakech<br />

Lalla Des sacs, pochettes et accessoires de mode ludiques et colorés dont les<br />

fameux sacs éponges, icônes de la marque, désormais vendus dans le monde entier.<br />

www.shoplalla.com<br />

Chabi Chic A deux pas du Jardin Majorelle, une boutique d’objets pour la maison<br />

inspirés de l’art de vivre marocain et fabriqués de façon éthique. www.chabi-chic.com <br />

Moro Un concept store dédié aux objets de designers et aux produits de beauté<br />

bio et locaux. www.moromarrakech.com<br />

Some slow concept (2) Une boutique et une marque de mobilier et d‘objets<br />

design conçus à la main par des artisans locaux. www.someslowconcept.com <br />

Studio LRNCE Les objets et textiles graphiques et colorés de la créatrice belge<br />

Laurence Leenaert. www.lrnce.com<br />

PAGE 63


mobilité<br />

Avec quatre concept cars révolutionnaires, Audi ouvre les portes d'un<br />

nouveau monde et dessine les contours de la mobilité de demain. Dotés<br />

d'un design époustouflant et de fonctionnalités révolutionnaires dont<br />

certaines sont déjà présentes dans les modèles électriques de la marque<br />

aux quatres anneaux, ces véhicules expérimentaux offrent une expérience<br />

immersive unique.<br />

Lancé à l'été 2021 depuis Malibu aux Etats-Unis, l'Audi Skysphère est<br />

un concept car 100% électrique et autonome. D'une simple pression sur<br />

un bouton, le conducteur change de mode de conduite. En mode Grand<br />

Touring, le volant et les pédales disparaissent et le véhicule se pilote tout<br />

seul. En mode Sport, la carrosserie s'allonge et la garde au sol s'ajuste<br />

automatiquement.<br />

Lancé à l'automne 2021, l'Audi Gransphère propose un voyage vers le<br />

futur en première classe. A bord, chaque détail est personnalisable afin<br />

de créer un modèle unique à votre image. Le véhicule vous identifie avant<br />

que vous montiez à bord et adapte l'affichage de bienvenue, l'ambiance<br />

lumineuse, la position des sièges ou la température.<br />

Né pour évoluer en ville, l'Audi Urbansphère s'équipe de technologies<br />

toujours plus innovantes pour s'adapter au rythme urbain. Plus qu'un<br />

véhicule, il devient un véritable assistant personnel capable de vous<br />

accompagner au quotidien.<br />

Dernier né de la série au printemps 2023, l'Audi Activesphère est lui un<br />

coupé de luxe pouvant se transformer en quelques secondes en pick-up<br />

pour transporter vos bagages. Conçu pour s'adapter aux envies d'évasion,<br />

il dispose d'une interface utilisateur en réalité augmentée pour vivre une<br />

expérience de conduite immersive à la pointe du progrès. Il est doté de<br />

portes à ouverture antagoniste qui s'ouvrent sur un intérieur fonctionnel<br />

et minimaliste. Doté d'un système de conduite autonome, le tableau de<br />

bord et le volant peuvent se rétracter ou se déployer à la demande du<br />

conducteur.<br />

Ces concept-cars n'ont pas de date de sortie ni de prix affichés. S'ils<br />

risquent de ne pas donner lieu à des modèles de série, certaines de leurs<br />

innovations ont de fortes chances de se retrouver dans les futurs modèles<br />

du constructeur allemand.<br />

www.audi.fr<br />

PAGE 64


Pensée pour rendre les villes moins polluées et moins bruyantes, Brumaire est une jeune<br />

marque française de scooters électriques. Elle propose deux modèles, de 3000 et 4700 watts,<br />

équivalents à 50 et 125 CC. Avec son design néo-rétro aux faux airs de Vespa et ses finitions<br />

soignées, ce scooter électrique 100% connecté dispose d'un tracker GPS pour sa sécurité<br />

et d'une application mobile pour suivre sa consommation et recevoir des indications de<br />

stationnement. Deux modes de conduite, économique et sport, sont proposés. Un écran<br />

central permet d'afficher le niveau de batterie et l'autonomie estimée en kilomètres. Une boite<br />

à gants fermée loge une prise USB-A qui permet de charger son smartphone. Le moteur est<br />

alimenté par une double batterie amovible qui se branche sur tous types de prises. Il faut<br />

compter 3h pour charger la batterie à 100%. A partir de 2790€ ou en leasing dès 79€ /mois.<br />

www.brumaire.co<br />

A l'occasion de son 60 ème anniversaire, Lamborghini présente Revuelto, sa première supercar<br />

hybride rechargeable. Dotée d'un puissant moteur V12 à combustion et de trois moteurs<br />

électriques de 150 CV chacun développant au total 1015 CV, la remplaçante de l'Aventador<br />

promet des performances et un plaisir de conduite hors norme. Bâtie sur une structure<br />

monocoque en fibre de carbone pour réduire son poids et son empreinte carbone, il lui faut à<br />

peine 2,5 secondes pour passer de 0 à 100 km/h. Elle peut aussi atteindre la vitesse maximale<br />

de 350 km/h. Les fans de la marque devront toutefois s'armer de patience pour prendre<br />

le volant de cette sportive ultra-technologique. La firme italienne annonce avoir déjà écoulé<br />

l'équivalent de deux années de production. Les premières Revuelto devraient sortir de l'usine<br />

de Sant'Agata dans le courant de l'été.<br />

www.lamborghini.com<br />

Fondée par deux passionnés de glisse et de montagne, la manufacture béarnaise Villacampa<br />

s'est spécialisée dans la fabrication de skis et d'articles de glisse (skates urbains, longboards...)<br />

haut de gamme en bois. Animés par la quête d'un savoir-faire pyrénéen disparu, ils créent de<br />

façon écoresponsable des objets d'exception tant esthétiques que techniques comme ce vélo<br />

au cadre en bois baptisé le Pyrénéen. Dessiné par les designers Stéphane Mathieu et Mathias<br />

Labeyrie, inspiré des iconiques vélos hollandais, ce cycle polyvalent urbain et de balade en<br />

bois de frêne est agrémenté de pièces en carbone. Il est fabriqué artisanalement en petite série<br />

et disponible à la vente à 5400€. Une version à hydrogène et un gravel de randonnée sont<br />

dans les cartons de nos deux créateurs pyrénéens.<br />

www.villacampa-pyrenees.com<br />

PAGE 65


BLUE mood


Originaire du Sud-Ouest, Yannick Fournié<br />

est un peintre figuratif contemporain qui<br />

partage sa vie entre Biarritz et Lisbonne.<br />

La préparation de ses tableaux commence toujours par<br />

des supports photographiques, des images qu'il crée<br />

lui-même pour scénographier son univers.<br />

Naturellement, il conçoit une continuité par une<br />

œuvre photographique, assumant ainsi ses premières<br />

productions de photos, comme une extension de ses<br />

peintures.<br />

La conception de cette série Blue Mood est le résultat<br />

d'un long travail minutieux. La technique de l'estampe,<br />

l'élaboration et l'étude des différentes opacités d'encre<br />

et de leurs pigments ont fait l'objet de nombreux tests<br />

pour aboutir à un résultat parfait. L'aluminium brossé<br />

est ici bien plus qu'un support : il fait partie intégrante<br />

de l'œuvre et contribue, tant dans le grain, la teinte et la<br />

trame, à la vibration de la composition, rendant mobile<br />

l'univers aquatique et le personnage.<br />

« Contrairement à la peinture sur toile où les blancs<br />

se rajoutent en dernier pour garder pureté et clarté,<br />

j’ai choisi, sur ce support, de retirer partiellement<br />

la matière pour laisser vibrer et refléter la lumière sur<br />

l’aluminium. Entre ombre et lumière la vibration et le<br />

reflet apparaissent selon l’endroit d’où on regarde »<br />

explique Yannick Fournié.<br />

Vivant près de l’océan, il est témoin de ces changements<br />

permanents de teintes : du gris teinté de vert, du bleu<br />

céruléum aux turquoises claires. Il a conçu ses œuvres<br />

pour qu'elles changent de couleur en fonction de la<br />

lumière.<br />

Déjà présentée à l'Hôtel du Palais à Biarritz ainsi que<br />

dans d'autres belles maisons parisiennes et bordelaises,<br />

la série Blue Mood de Yannick Fournié s’expose<br />

désormais dans les foires d’art en France, à Lisbonne<br />

et aux Etats-Unis, de West Palm Beach aux Hamptons<br />

tout près de New-York.<br />

Les 7 estampes de la série, numérotées et signées par<br />

l'artiste, sont disponibles en 4 formats chacune. Les<br />

prix démarrent à 2300€.<br />

www.yannickfournie.com - 06 47 75 95 - Instagram @the-green-mirror<br />

PAGE 67


LA GALERIE D'ART PAS COMME LES AUTRES<br />

Installée à Toulouse face au Canal du Midi,<br />

IXIart Gallery est spécialisée dans le Pop<br />

Art, le Street Art et l'Art figuratif depuis 2017.<br />

Atypique, colorée et joyeuse, la galerie présente<br />

une quarantaine d'artistes permanents venant<br />

d'horizons et de pays différents.<br />

La galerie vit également hors de ses murs, sur<br />

internet et son e-shop, mais aussi en exposant les<br />

oeuvres de ses artistes dans des hôtels de luxe et<br />

showroom de marques. Elle organise et participe à<br />

des événements insolites et décalés où l'art côtoie<br />

l'automobile, le design, la gastronomie ou la culture.<br />

Ses ambitions et ses croyances multiples la poussent<br />

à se réinventer chaque jour.<br />

Actuellement, laissez-vous séduire par l'univers<br />

poétique de la peintre aixoise Katia Villard, les<br />

oeuvres fraîches et pétillantes de Virginia Benedicto,<br />

les représentations de la portraitiste pop Maria De<br />

Campos et de Christel Delrieu Pétraud.<br />

IXIart Gallery c'est aussi une sélection de sculptures<br />

comme celles du street artiste espagnol Rodrigo<br />

Romero Perez ou la panthère de Steve Chaudanson.<br />

10, Port Saint-Sauveur 31000 Toulouse Tél. 05 34 67 68 79 w w w . i x i a r t g a l l e r y . c o m


culture<br />

Né à Figueres en Catalogne, Salvador Domingo Felipe Jacinto Dalí I Domènech<br />

grandit auprès d'un père autoritaire avec lequel il entretient des rapports<br />

difficiles. Il découvre la peinture à l'âge de 12 ans auprès du peintre catalan<br />

Ramón Pichot. Bac en poche, il s'installe à Madrid et intègre les Beaux-arts<br />

avec l'assentiment de son père. Il écrit, se lie d'amitié avec de jeunes intellectuels<br />

comme Federico García Lorca et Luis Buñuel et étudie en solitaire les grands maîtres<br />

italiens.<br />

En 1926, Dalí s'installe à Paris, capitale de l'avant-garde, et rejoint le groupe surréaliste<br />

dirigé par André Breton. À cette époque il fait la connaissance de Gala, mariée au<br />

poète Paul Éluard, qui deviendra plus tard sa femme et sa muse. Il invente la méthode<br />

paranoïaque-critique, une méthode de création spontanée qu'il définit lui-même comme<br />

" une méthode spontanée de connaissance irrationnelle, basée sur l’objectivation<br />

critique et systématique des associations et interprétations délirantes ". Durant cette<br />

période, il réalise ses tableaux les plus célèbres dont le grand masturbateur en 1929<br />

ou les fameuses Montres molles (dont le vrai titre est La Persistance de la mémoire) en 1931.<br />

En 1940, il fuit la seconde guerre mondiale et part vivre à New-York. Là-bas, il diversifie<br />

son œuvre, fait du cinéma et du théâtre, crée des bijoux et des robes. En 1948, il<br />

rentre en Catalogne et s'installe dans le petit village de pêcheurs de Portlligat aux<br />

Casa-Salvador-Dalí-Portlligat-<br />

Cadaqués.-Josep-Algans.-<br />

Arxiu-Imatges- PTCBG_G<br />

Salvador Dalí, La persistance<br />

de la mémoire, 1931, huile<br />

sur toile, 21,4 x 33 cm, The<br />

Museum of Modern Art, New<br />

York (Donation anonyme<br />

1934), © Salvador Dalí,<br />

Fundació Gala-Salvador Dalí,<br />

ADAGP 2022 - Photo : ©<br />

Bridgeman Images<br />

Salvador Dalí, Ma femme,<br />

nue, regardant son propre<br />

corps devenir escalier, trois<br />

vertèbres d’une colonne,<br />

ciel et architecture, 1945,<br />

huile sur bois, 61 x 52 cm,<br />

Collection privée, © Salvador<br />

Dalí, Fundació Gala-Salvador<br />

Dalí, ADAGP 2022 - Photo: ©<br />

Bridgeman Images<br />

PAGE 71


La région qui l'a vu naître en 1904 a été une source d'inspiration majeure dans l'œuvre<br />

de Dalí. Les criques, la tramontane, le Cap de Creus et sa lumière si particulière<br />

l'ont inspiré et fasciné tout au long de sa vie. Entre Figueres, Pubol et Portlligat, le<br />

triangle dalinien est un itinéraire passionnant à travers trois lieux essentiels de l'univers<br />

excentrique du dernier des surréalistes.<br />

La maison-musée de Portlligat<br />

Attiré par la beauté du lieu, Salvador Dalí décide d’acheter une petite cabane de<br />

pêcheur à Portlligat en 1930. Au fil des ans, avec Gala, il l’aménagera et l’agrandira<br />

en achetant d’autres cabanes voisines. La maison forme aujourd’hui un espace<br />

labyrinthique surmonté d’oeufs blancs géants. On y découvre son atelier, sa<br />

bibliothèque, ses appartements privés et son jardin en<br />

terrasses qui plonge sur la Méditerranée. " Je ne suis<br />

chez moi qu’en ce lieu : ailleurs je campe " disait Dalí.<br />

Inhabitée depuis le décès de Gala en 1982, la maisonmusée<br />

se visite sur rendez-vous par petits groupes.<br />

" Je ne suis chez<br />

moi qu’en ce lieu :<br />

ailleurs je campe "<br />

Salvador Dalí,<br />

Le Château de Púbol<br />

Salvador Dalí a acheté ce château médiéval en 1969 en guise de cadeau pour Gala. Il<br />

y a créé un lieu mystérieux d’une grande beauté, transformant les pièces du château<br />

et le jardin en véritables oeuvres d’art surréalistes. Sorte de rituel amoureux, l’artiste<br />

ne pouvait y entrer qu’avec l’autorisation écrite de sa muse. Après la mort de celle-ci,<br />

Dalí installe sa résidence et son atelier au château de Púbol. Deux ans plus tard, un<br />

incendie lui cause de graves brûlures et l’oblige à s’installer définitivement à Figueres.<br />

Le théâtre-musée Dalí de Figueres<br />

C’est la dernière grande œuvre de Salvador Dalí, un lieu délirant totalement à sa<br />

gloire. Edifié en plein coeur de Figueres à la place d’un ancien théâtre municipal, le<br />

musée réunit toutes les facettes artistiques du maître, de la peinture à la sculpture,<br />

des hologrammes à la photographie.<br />

Il compte environ 1500 oeuvres de Dalí et d’autres artistes de sa collection privée<br />

et invite à déambuler dans son univers onirique et extravagant. Depuis sa mort<br />

en janvier 1989, Salvador Dalí repose sous le dôme géodésique au centre de son<br />

théâtre-musée.<br />

Dalí l'énigme sans fin<br />

Cette année, les Bassins des Lumières de Bordeaux célèbrent plus de 60 années créatrices du maître<br />

catalan. Cette exposition immersive unique propose un fascinant voyage à travers les paysages<br />

surréalistes et métaphysiques de l’artiste.<br />

Animées sur les murs et miroitant dans les eaux des Bassins des Lumières, elles font apparaître les détails<br />

des coups de pinceau, des traits et des jeux de matières. Peintures, dessins, photographies, installations,<br />

films et images d’archives rapprochent le visiteur de la personnalité unique du peintre à la moustache<br />

mais également de ses obsessions pour l’étrange et sa fascination pour sa muse et épouse, Gala.<br />

Dali, l’énigme sans fin, Jusqu’au 7 janvier 2024<br />

Bassin des Lumières, Bordeaux - www.bassins-lumieres.com<br />

Entrée 15€, tarif jeune (de 6 à 25 ans) 9€, tarif famille à 40€ (2 adultes + 2 jeunes)<br />

PAGE 72


N°licences : L-D-22-8180, L-D-22-8140, L-D-22-7776 – Crédit : Augustin Frison-Roche, Ô mon unique reine !, 2022. © Adagp, Paris, 2023 - n STUDIO PASTRE<br />

opera<br />

LES PÊCHEURS DE PERLES<br />

BIZET<br />

BORIS GODOUNOV<br />

MOUSSORGSKI<br />

LA FEMME SANS OMBRE<br />

STRAUSS<br />

IDOMÉNÉE<br />

MOZART<br />

CENDRILLON<br />

ROSSINI<br />

PELLÉAS ET MÉLISANDE<br />

DEBUSSY<br />

EUGÈNE ONÉGUINE<br />

TCHAÏKOVSKI<br />

RECITAL<br />

MICHAEL FABIANO<br />

MATTHIAS GOERNE<br />

MARCELO ÁLVAREZ<br />

KARINE DESHAYES ET FLORIAN SEMPEY<br />

MARIE-NICOLE LEMIEUX<br />

Saison<br />

23/24<br />

MIDIS DU CAPITOLE<br />

ballet<br />

LA SYLPHIDE<br />

LØVENSKIOLD / BOURNONVILLE<br />

FEUX D’ARTIFICE<br />

LIFAR / KYLIÁN / ROBBINS<br />

LE CHANT DE LA TERRE<br />

MAHLER / NEUMEIER<br />

PAYSAGES INTÉRIEURS<br />

CARLSON / MALANDAIN<br />

TOILES ÉTOILES<br />

NAJARRO / WANG ET RAMIREZ / SOTO<br />

CONCERT<br />

HAENDEL / NIQUET<br />

MONTEVERDI / GONZALEZ TORO<br />

CHARPENTIER / SAVALL<br />

MON NOËL À MOI / NIQUET<br />

LES SACQUEBOUTIERS<br />

JOURNÉE MOZART<br />

LEÇONS DE TÉNÈBRES / FÉNELON<br />

LES SAISONS / HAYDN - SAVALL<br />

05 61 63 13 13 opera.toulouse.fr


kids<br />

> 3 ans<br />

> 4 ans<br />

> 5 ans<br />

> 9 ans<br />

Remontez le temps !<br />

Dans l'Hérault, sur les rives de<br />

l'étang de Thau, le village méditerranéen<br />

de Mèze abrite le plus grand<br />

musée parc d'Europe consacré<br />

aux dinosaures et à la Préhistoire.<br />

Au coeur d'un gisement paléontologique<br />

exceptionnel, venez vivre<br />

un extraordinaire voyage dans le<br />

temps. Vous y croiserez le plus<br />

grand squelette de dinosaure au<br />

monde, Dima le bébé mammouth<br />

fossile ainsi que des reconstitutions<br />

très réalistes de dinosaures en<br />

tailles réelles.<br />

Musée Parc des Dinosaures<br />

Entrée enfant dès 8€, adulte 13,80€<br />

www.dinosaure.eu<br />

Découvrez le monde<br />

souterrain !<br />

Au Pays Basque, à une trentaine<br />

de kilomètres de la côte, les grottes<br />

d'Isturitz & Oxocelhaya sont les seules<br />

classées monuments historiques à<br />

voir in situ entre Lascau et Altamira.<br />

Percez les mystères de l'histoire<br />

de l'humanité en arpentant les 600<br />

mètres de galeries souterraines.<br />

Isturitz est un site archéologique qui<br />

permet d'admirer l'art pariétal. 15<br />

mètres plus bas, Oxocelhaya est une<br />

grotte sanctuaire magnifique riche<br />

d'une succession de salles. Une<br />

seule visite guidée d'environ 1h00<br />

permet de découvrir les deux univers.<br />

Grottes d'Isturitz & Oxocelhaya<br />

Entrée enfant dès 5€, adulte dès 12,50€<br />

www.grottes-isturitz.com<br />

Devenez chasseur de<br />

tornade !<br />

Classée meilleure attraction du<br />

monde cette année, Chasseur de<br />

Tornades vous embarque à bord<br />

du 4x4 de deux aventuriers partis<br />

chasser une tornade. Installé sur<br />

une plateforme rotative qui tourne<br />

à 360° face au plus grand écran<br />

circulaire d'Europe, attendez-vous<br />

à vivre une expérience immersive<br />

décoiffante à grand renfort<br />

d'effets spéciaux incroyables et<br />

de bourrasques de vents violents.<br />

Après cette expérience unique,<br />

vous n'aurez plus peur de rien !<br />

Futuroscope<br />

Entrée dès 43€. Entrée gratuite jusqu'à 5 ans<br />

www.futuroscope.com<br />

Percez le mystère des<br />

mégafeux !<br />

Depuis quelque temps, notre planète<br />

est touchée par des incendies<br />

spectaculaires, attisés par une<br />

sécheresse et une canicule persistante.<br />

Apprivoiser le feu, le comprendre<br />

pour mieux le combattre... telles<br />

sont les pistes explorées par cette<br />

exposition. Un spectacle interactif<br />

sur les mégafeux et une plongée<br />

au cœur d'un impressionnant<br />

tunnel lumineux enrichissent cette<br />

exposition qui nous révèle le feu dans<br />

toutes ses dimensions : historiques,<br />

scientifiques, philosophiques et<br />

culturelles.<br />

Quai des savoirs Toulouse<br />

Entrée 3€ (2- 7 ans), 5€ (8-18 ans), 7€ au-delà <br />

www.quaidessavoirs.fr<br />

PAGE 74<br />

Abonnez-vous à <strong>Sudissimo</strong> <strong>Magazine</strong> pour 12€ par an (2 numéros) ou 24€ pour 2 ans (4 numéros)<br />

Téléchargez le bulletin d’abonnement sur sudissimo.com ou envoyez votre règlement par chèque ainsi que vos nom,<br />

prénom, adresse et email à l’adresse : <strong>Sudissimo</strong> <strong>Magazine</strong>, Place de l’ancien presbytère - 31510 Cier-de-rivière<br />

Offre exclusivement réservée à la France Métropolitaine et dans la limite des stocks disponibles. Conformément à la loi « Informatique et Libertés »<br />

N° 78-17 du 6 Janvier 1978, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification que vous pouvez exercer en vous adressant au Service Abonnement.<br />

Abonnez<br />

vous!


NOUVELL E<br />

CUPRA BORN<br />

100% ÉLEC TRIQUE<br />

T H E IMPULSE O F A NE W GE N E R ATION *<br />

CUPRA TOULOUSE - CRYSTAL AUTOMOBILES<br />

3684 La Lauragaise, 31670 Labège<br />

www.cupratoulouse.fr<br />

Nouvelle CUPRA Born V, 204 ch - 420 km**.<br />

**Autonomie maximale du véhicule hors option en cycle mixte WLTP arrondie à la dizaine.<br />

Autonomie électrique WLTP en cycle mixte : 388 - 417 km. Consommation électrique mixte de la version présentée (kWh / 100 km) WLTP : 15,5 - 16,8.<br />

Rejets de CO 2<br />

WLTP (g/km) : 0 (en phase de roulage).<br />

Depuis le 1 er septembre 2018, les véhicules légers neufs sont réceptionnés en Europe sur la base de la procédure d’essai harmonisée pour les véhicules légers (WLTP), procédure d’essai permettant de mesurer<br />

la consommation de carburant et les émissions de CO 2<br />

, plus réaliste que la procédure NEDC précédemment utilisée.<br />

Volkswagen Group France – S.A. au capital de 198 502 510 € – 11, avenue de Boursonne Villers-Cotterêts RCS SOISSONS 832 277 370.<br />

Publicité diffusée par le Distributeur Cupra Toulouse, Crystal Automobiles enregistré à l’ORIAS sous le n° 12067213 en qualité d’intermédiaire en opération de banque à titre non-exclusif de Volkswagen Bank.<br />

*L’instinct d’une nouvelle génération.<br />

Rendez-vous sur cupraofficial.fr<br />

A<br />

B<br />

C<br />

D<br />

E<br />

F<br />

G<br />

0 g CO 2/km

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!