24.08.2023 Views

Revue Lespwisavann N°0

"L’intention qui accompagne ce recueil est simple : contribuer à enrichir la réflexion historique dans la Caraïbe." SOMMAIRE : - Historien Guadeloupéen ou Historien de l'Histoire de la Guadeloupe - Un point de vue sur la situation sociale actuelle en Guadeloupe - Entrevue avec Raymond B. GAMA

"L’intention qui accompagne ce recueil est simple : contribuer à enrichir la réflexion historique dans la Caraïbe."

SOMMAIRE :
- Historien Guadeloupéen ou Historien de l'Histoire de la Guadeloupe
- Un point de vue sur la situation sociale actuelle en Guadeloupe
- Entrevue avec Raymond B. GAMA

SHOW MORE
SHOW LESS

Create successful ePaper yourself

Turn your PDF publications into a flip-book with our unique Google optimized e-Paper software.

l’Antiquité. Notre vision de la réalité est tragique et cela, nous

l’héritons des Grecs.

b) La Chine : un autre monde

Revenons à François Jullien, sinologue de réputation mondiale.

Pendant deux ans, il se consacre à l’étude comparée de la pensée

grecque et de la pensée chinoise. Durant son séjour en Chine il

étudie autant les textes chinois classiques que ceux de l’époque

contemporaine. Que dire de la notion de crise dans la pensée chinoise

? Telle est la question qu’il éclaire de son expérience et de

ses recherches au cours d’un entretien à l’Institut du Management

de EDF – GDF à Lyon en 1997. Je vous livre tel quel un passage

de sa réponse à la dite question :

" La culture chinoise tend à dissoudre la notion de crise. Elle ne

distingue pas deux formes de temps, périodique et convulsif. Le

seul temps qu’elle reconnaît est le temps régulé : au – delà des à

– coups, des soubresauts de la crise, il faut parvenir à distinguer

la régulation qui est en oeuvre. Cela signifie que le temps n’est

pas régulier : il ne cesse d’innover tout en restant cohérent. La

situation ne cesse d’évoluer tout en conservant une certaine

logique. "

Sans vouloir vous imposer une trop longue citation je me dois de

vous communiquer encore quelques lignes du sino – philosophe

François Jullien, qui dit :

" La pensée chinoise n’a donc pas de vision paroxystique, tragique,

de la réalité. Elle estime au contraire que toute situation se

définit par la polarité. Il n’y a jamais une tendance monopolisante

: au moment–même où une tendance semble culminer, une autre

s’exerce de manière souterraine et contribue elle aussi à trancher

la situation. ".

Les Chinois ne sont pas Grecs, telle est l’évidence qui induit que,

n’étant pas moins hommes, ils ont élaboré une autre conception

de la durée, du moins une autre vision de la crise.

II - Lespwi Savann : un point de vue…

17

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!