06.09.2023 Views

Journal wiwsport n273 - 06 septembre 2023

wiwsport est le n°1 du sport au Sénégal. Retrouvez toute l'actualité sportive du Sénégal sur nos plateformes digitales : site web, application mobile iOS et Android, chaîne YouTube et réseaux... A la UNE : - Dossier Keïta Baldé à l’Espanyol : En quête de stabilité - Equipe Nationale Krépin Diatta : « On aura un match relevé et très difficile » - Zoom sur Il y a 8 ans, Koulibaly arrivait dans la Tanière - Mercato Hapsatou Malado Diallo signe à Eibar (D1 Espagne) - CAN Masculine Volleyball Le Sénégal s’incline d’entrée face au Maroc

wiwsport est le n°1 du sport au Sénégal. Retrouvez toute l'actualité sportive du Sénégal sur nos plateformes digitales : site web, application mobile iOS et Android, chaîne YouTube et réseaux...

A la UNE :

- Dossier
Keïta Baldé à l’Espanyol : En quête de stabilité

- Equipe Nationale
Krépin Diatta : « On aura un match relevé et très difficile »

- Zoom sur
Il y a 8 ans, Koulibaly arrivait dans la Tanière

- Mercato
Hapsatou Malado Diallo signe à Eibar (D1 Espagne)

- CAN Masculine Volleyball
Le Sénégal s’incline d’entrée face au Maroc

SHOW MORE
SHOW LESS

Create successful ePaper yourself

Turn your PDF publications into a flip-book with our unique Google optimized e-Paper software.

VISITEZ WIWSPORT.COM<br />

3 N° 273 DU <strong>06</strong> SEPTEMBRE <strong>2023</strong><br />

MERCATO<br />

L’ETOILE ROUGE DE BELGRADE<br />

OFFICIALISE L’ARRIVÉE DE<br />

CHÉRIF NDIAYE<br />

Désireuse de renforcer son attaque pour<br />

mieux figurer en Ligue des Champions où elle<br />

doit en découdre dans un groupe G avec<br />

Manchester City, Leipzig et les Young Boys de<br />

Berne, l’Etoile Rouge de Belgrade a porté son<br />

choix sur Chérif Ndiaye. Comme évoqué depuis<br />

quelques jours, l’attaquant sénégalais s’est<br />

engagé pour 4 millions d’euros, record absolu<br />

pour le sextuple champion serbe. Après avoir<br />

passé avec succès sa visite médicale, Ndiaye a<br />

signé un contrat de trois ans avec le club<br />

serbe. Arrivé à Adana Demirspor en janvier<br />

2022, l’ancien joueur de Göztepe a marqué 13<br />

buts et délivré 5 passes décisives en 20<br />

matchs toutes compétitions confondues. Il va<br />

apporter de nouvelles options à Barak Bakhar,<br />

notamment grâce à sa polyvalence et ses<br />

qualités dans la prise de profondeur.<br />

HAPSATOU MALADO DIALLO<br />

SIGNE À EIBAR (PREMIÈRE DIVISION<br />

D’ESPAGNE)<br />

Auteure de très grosses prestations en club et<br />

en sélection, Hapsatou Malado Diallo va découvrir<br />

le monde du football professionnel féminin<br />

et le fera en Espagne. Après plusieurs<br />

semaines de négociations, l’attaquante de<br />

l’USPA s’est offciellement engagée en faveur<br />

du club d’Eibar, promu en Liga F cette saison.<br />

Elle a signé un contrat de deux ans, soit<br />

jusqu’en 2025. L’internationale sénégalaise<br />

deviendra dans les prochains jours la toute<br />

première footballeuse sénégalaise à évoluer<br />

dans le Championnat féminin de Première<br />

Division espagnole. Elle pourrait débuter lors<br />

de la réception de Levante Las Planas dans 12<br />

jours.<br />

IBRAHIMA SORY DIALLO PRÊTÉ À<br />

VALENCIENNES PAR GÖZTEPE SK<br />

A peine arrivé à Göztepe SK où il a signé un contrat<br />

jusqu’en juin 2025, l’espoir sénégalais, Ibrahima<br />

Sory Diallo, formé à Diambars de Saly, est envoyé en<br />

prêt en France. Il évoluera cette saison avec<br />

Valenciennes.<br />

Impliqué dans 9 buts en 16 matchs dont 9 titularisations<br />

avec le club de Saly, l’ailier sénégalais,<br />

désormais lié avec la formation truc jusqu’en 2025<br />

et sûrement barré par la concurrence, est prêté à<br />

Valenciennes pour une saison. Le jeune joueur va<br />

tenter d’avoir un peu plus de temps de jeu avec le<br />

pensionnaire de la deuxième division française.


DOSSIER<br />

VISITEZ WIWSPORT.COM<br />

4 N° 273 DU <strong>06</strong> SEPTEMBRE <strong>2023</strong><br />

Finir la saison avec un club puis commencer<br />

une nouvelle saison sous le maillot d'une autre<br />

formation, c'est le chemin emprunté par Keïta<br />

Baldé Diao depuis 2017. Mais le temps est<br />

peut-être venu de poser durablement ses<br />

baluchons quelque part. À 28 ans et après plus<br />

d'une dizaine d'années passées un peu partout<br />

en Europe, l'attaquant sénégalais est enfin de<br />

retour au bercail, en Espagne. Il s'est engagé<br />

avec l'Espanyol de Barcelone où il espère<br />

retrouver une stabilité qui lui échappe depuis<br />

bien longtemps.<br />

À L'ESPANYOL, KEÏTA BALDÉ À<br />

LA RECHERCHE DE STABILITÉ ET<br />

DU TEMPS PERDU<br />

« JE N'AI PAS<br />

EU LA CHANCE DE REVENIR »<br />

Entré en jeu face à la SD Amorebieta le<br />

week-end dernier, celui qui a été prêté par le<br />

Spartak Moscou, avec option d'achat de 2 M€,<br />

devrait rapidement avoir l’occasion de tirer la<br />

quintessence de ses qualités dans le Championnat<br />

d'Espagne de D2. Installé durablement<br />

chez les Pericos, il pourrait bien y parvenir.<br />

Formé au sein de la très prestigieuse académie<br />

du FC Barcelone, La Masia, Keïta Baldé Diao a<br />

très tôt pris son propre chemin en quittant la<br />

Catalogne pour l'Italie, arrivant à la Lazio Rome<br />

à l'âge de 16 ans.<br />

« Je suis parti d'ici très jeune, à 16 ans, et tout<br />

ce temps à travers le monde. Je n'ai pas eu la<br />

chance de revenir. Dieu merci, l’opportunité<br />

s’est présentée et elle s’est avérée parfaite »,<br />

a-t-il déclaré lundi lors de sa présentation avec<br />

le RCD Espanyol. Rapidement, l'ambidextre<br />

attaquant se faisait remarquer dans les<br />

équipes jeunes de la Lazio et intègre l'équipe<br />

première, deux ans plus tard.<br />

Saison après saison, il s'impose en Italie et<br />

parvient à marquer 31 buts et délivrer 22<br />

passes en 137 matchs sous le maillot biancocelesti.<br />

Après avoir rempli sa tâche dans le football<br />

transalpin, KBD décidait de faire virage vers<br />

l'Hexagone en signant à l'AS Monaco à l'été 2017.<br />

Si sa première saison avec le club princier (8<br />

buts, 11 passes décisives en 22 matchs toutes<br />

compétitions) confirme tout son potentiel, il a<br />

ensuite perdu le fil lorsqu'il décide de repartir<br />

en Italie, avec un prêt à l'Inter Milan la saison<br />

d'après.<br />

Et puis, des va-et-vient entre Monaco et l'Italie<br />

pour l'ancien joueur de la Sampdoria et Cagliari,<br />

qui se retrouvera au Spartak Moscou, en Russie<br />

la saison dernière.


VISITEZ WIWSPORT.COM<br />

5 N° 273 DU <strong>06</strong> SEPTEMBRE <strong>2023</strong><br />

DOSSIER<br />

Mais ce qui se présentait comme un «<br />

challenge important » et un « changement d'air<br />

» dans une équipe où il voulait « écrire sa<br />

propre page de l'histoire » va très tôt virer à<br />

une histoire ancienne et pas terrible.<br />

Suspendu pour violation antidopage quelques<br />

semaines après son arrivée, Keïta Baldé doit<br />

attendre plusieurs mois avant de faire son<br />

retour sur les terrains pour la fin de saison avec<br />

le Spartak Moscou. Pour peu de temps de jeu<br />

(16 matchs et 687 minutes), il aura quand même<br />

réussi à marquer 4 buts et délivrer une passe<br />

décisive.<br />

« J'ESPÈRE TROUVER UNE STABILITÉ<br />

PARFAITE À L'ESPANYOL »<br />

Pas suffsant tout de même pour avoir la<br />

confiance de l'entraîneur de l'écurie russe,<br />

Guillermo Abascal qui l'a écarté au tout début<br />

de cette saison. Ainsi donc est arrivée l'idée<br />

d'un retour en Espagne et de signature à<br />

l'Espanyol où le champion d'Afrique aux 40<br />

sélections et 6 buts se fixe des ambitions. «<br />

Nous pouvons faire beaucoup de grandes<br />

choses. La Deuxième Division est la moins<br />

importante, ce sera temporaire.<br />

L'Espanyol est une grande équipe, une équipe<br />

de Première Division », estime-t-il devant les<br />

médias. « Je suis venu avec la conviction que<br />

c'est le projet dans lequel je peux le mieux<br />

performer. On n’est jamais mieux qu'à la<br />

maison. J'espère trouver une stabilité parfaite<br />

à l'Espanyol. Maintenant, je dois faire la meilleure<br />

chose que je puisse faire, c'est-à-dire<br />

jouer au football. Je vais faire tout mon<br />

possible sur le terrain pour rester. Sortir m'a<br />

beaucoup aidé. En Italie, ils m'ont donné<br />

l'opportunité de jouer au football professionnel.<br />

L’enfant que j’ai en moi, d’Arbúcies, Palautordera,<br />

Sant Celoni, ne mourra jamais car c'est mon<br />

essence. »<br />

Quasiment une saison entière pour rattraper le<br />

temps perdu, un temps qui n'attend pas s'il<br />

espère faire son retour en sélection et donc<br />

participer à la prochaine Coupe d'Afrique des<br />

Nations. Ce qui passera par réussir une grosse<br />

partie de saison avec les Pericos d'un Luis<br />

García qui croit au potentiel du joueur. « Il va<br />

beaucoup nous apporter. C'est un joueur très<br />

polyvalent. Il va nous apporter plus de profondeur<br />

dans l'équipe et plus de qualités. Il était<br />

super excité à venir nous aider dans nos défis<br />

et à atteindre les objectifs qu'on s'est fixés », se<br />

satisfait l'entraîneur du RCDE. À KBD de faire le<br />

jeu, dès maintenant !


LA TANIÈRE<br />

VISITEZ WIWSPORT.COM<br />

6 N° 273 DU <strong>06</strong> SEPTEMBRE <strong>2023</strong><br />

En regroupement depuis samedi après-midi<br />

en prélude de sa rencontre amicale contre<br />

l’Algérie, l’équipe nationale du Sénégal affche<br />

complète. Les trois derniers ont rejoint hier<br />

nuit le groupe. En effet, Lamine Camara, le<br />

boss du milieu Idrissa Gana Gueye, le défenseur<br />

Formose Mendy et le portier de Clermont<br />

Mory Diaw sont les derniers à rejoindre le<br />

groupe. Ils sont arrivés hier nuit à Diamniadio<br />

lieu du regroupement des Lions.<br />

EQUIPE NATIONALE<br />

LE GROUPE D’ALIOU CISSÉ EST AU COMPLET<br />

CHAÏBI (ALGÉRIE)<br />

« LE SÉNÉGAL, LA MEILLEURE ÉQUIPE<br />

DU CONTINENT… UN BON TEST »<br />

Au micro de nos confrères de dzfoot, l’ailier<br />

gauche de l’équipe nationale algérienne,<br />

Farès Chaïbi, voit la rencontre amicale contre<br />

le Sénégal comme un gros test pour préparer<br />

au mieux la prochaine Coupe d’Afrique des<br />

Nations. Dans le groupe algérien qui doit<br />

affronter le Sénégal le 12 <strong>septembre</strong><br />

prochaine au stade Abdoulaye Wade de<br />

Diamniadio, le nouvel attaquant de Francfort<br />

est revenu sur l’objectif de la sélection lors<br />

des deux matchs de ce stage de <strong>septembre</strong><br />

<strong>2023</strong>. « On a deux bons matchs à jouer, un<br />

match de qualification et un autre contre le<br />

Sénégal. On va essayer de se servir de ce<br />

match pour préparer la prochaine Coupe<br />

d’Afrique des Nations. »<br />

Concernant la confrontation amicale face au<br />

Sénégal, il ajoute que : « C’est le Champion en<br />

titre, pour l’instant, la meilleure équipe du<br />

continent. C’est un bon test pour préparer les<br />

prochains matchs qui arrivent à la CAN. »<br />

Farès Chaïbi a également évoqué son arrivée<br />

à Francfort durant ce marché des transferts<br />

estival. « C’est un nouveau club, un nouveau<br />

défi. Je vais travailler pour offrir le meilleur<br />

sur le terrain », a-t-il déclaré.<br />

KRÉPIN DIATTA<br />

« L’ALGÉRIE EST UNE TRÈS GROSSE<br />

NATION DE FOOTBALL…MAIS, ON A UN<br />

TRÈS BON GROUPE »<br />

Le milieu de terrain sénégalais Krépin Diatta<br />

a répondu aux questions des journalistes<br />

présents au stade Abdoulaye Wade à l’issue<br />

de la première séance d’entraînement des<br />

Lions en prélude de la rencontre amicale<br />

contre l’Algérie. Une occasion pour le joueur<br />

de Monaco d’évoquer le prochain match des<br />

champions d’Afrique en titre face aux<br />

Fennecs. « Le match contre l’Algérie n’est pas<br />

une revanche, même s’ils nous ont battus en<br />

2019. Aujourd’hui, on est en <strong>2023</strong> et<br />

entre-temps le Sénégal est devenu champion<br />

d’Afrique. En plus, il y a eu beaucoup de<br />

progression dans l’équipe. En tant que joueur,<br />

on est prêt pour ce match. L’Algérie est une<br />

très grosse nation de football.<br />

Ils ont de très bons joueurs qui évoluent dans<br />

les grands championnats. Je connais leurs<br />

joueurs qui jouent en France. Mais, on a un<br />

très bon groupe. On aura un match relevé et<br />

très diffcile. Mais plus on prépare le match,<br />

plus on a la chance de le gagner », a analysé<br />

Krépin Diatta avant le choc face aux Fennecs.<br />

Souvent utilisé dans deux secteurs de jeu où<br />

la concurrence est forte dans l’effectif des<br />

Lions, le Monégasque n’a pas manqué de<br />

s’exprimer sur son statut au sein du groupe. «<br />

Pour mon poste, c’est au coach de voir.<br />

Personnellement, je suis toujours à la disposition<br />

de l’équipe. L’année dernière, j’ai pratiquement<br />

joué tous les matchs. C’est juste le<br />

début de saison et beaucoup de choses ont<br />

changé à Monaco. Je n’ai pas de problèmes<br />

avec la concurrence. C’est à moi de continuer<br />

à bosser. J’ai confiance en moi et en mes<br />

qualités », a déclaré Krépin Diatta.


VISITEZ WIWSPORT.COM<br />

VISITEZ WIWSPORT.COM<br />

7 7 N° 212 DU N° 273 02 JUIN DU <strong>06</strong> <strong>2023</strong> SEPTEMBRE <strong>2023</strong><br />

Dans le cadre de la 6e et dernière journée des<br />

éliminatoires de la prochaine Coupe d’Afrique<br />

des nations contre le Rwanda, les Lions ont<br />

pris part, mardi, à leur troisième séance,<br />

ouverte à la presse. Avec un groupe de 25, les<br />

joueurs sénégalais se sont entraînés pour la<br />

première fois sur la pelouse synthétique du<br />

stade Maniang Soumaré, pour préparer au<br />

mieux leur duel contre les Rwandais qui se<br />

jouera notamment sur un gazon artificiel. Les<br />

joueurs ont bénéficié du soutien de centaine<br />

de personnes assises dans les gradins.<br />

LA TANIÈRE<br />

UN ONZE DE DÉPART QUI SE DESSINE<br />

Un peu plus tard dans la séance, juste avant<br />

l'opposition tactique, Cheikh Tidiane Sidibé,<br />

le dernier arrivant, a rejoint le groupe après<br />

quelques tours de terrain. Au cours de ce<br />

petit match, l'identité du probable onze<br />

titulaire s'est précisée, avec la présence<br />

attendue de la charnière centrale récemment<br />

vainqueur du Chan : Cheikh Omar Ndiaye -<br />

Ousmane Diouf. Au milieu de terrains Pape<br />

Demba Diop, Mamadou Lamine Camara et<br />

Samba Lele Diba ont peaufiné leurs automatismes.<br />

Dans les cages, Pape Mamadou Sy<br />

semble déjà prendre une avance sur ses<br />

concurrents à savoir Prince Gueye du Stade<br />

de Mbour et Marco Diouf de Teungueth.<br />

Cheikh Tidiane Sidibé sur le flanc tient la<br />

corde pour une titularisation. En pointe,<br />

Bouly Junior Sambou et Souleymane Faye<br />

sont les candidats sérieux.<br />

RWANDA – SÉNÉGAL<br />

LES DERNIÈRES NOUVELLES DE L’ÉQUIPE<br />

DU DUO PAPE THIAW – MALICK DAF<br />

MAMADOU SANÉ ET SOULEYMANE<br />

BASSE ATTENDUS CETTE NUIT<br />

Si six joueurs manquent à l’appel, seuls deux<br />

sont attendus. Il s’agit du latéral récemment<br />

engagé avec Aris Limassol et du nouveau<br />

sociétaire de Valenciennes, Souleymane<br />

Basse. Le groupe sera ensuite réduit à 25<br />

joueurs qui effectueront le déplacement vers<br />

la capitale rwandaise.<br />

DERNIÈRE SÉANCE D’ENTRAÎNEMENT CE<br />

MERCREDI<br />

Avant de rallier le pays de Paul Kagamé, la<br />

sélection sénégalaise effectuera une<br />

dernière séance d’entraînement sur la même<br />

pelouse du stade Maniang Soumaré à partir<br />

de 07h00. Cette fois-ci avec le groupe retenu<br />

pour faire le voyage. Le départ est prévu vers<br />

les coups de 16 heures.<br />

MALICK DAF : « La préparation pour ce<br />

match contre le Rwanda se passe bien. On a<br />

démarré depuis jeudi mais le groupe n'était<br />

pas encore au complet, mais on est maintenant<br />

à un nombre de 25 joueurs avec l'arrivée<br />

de Cheikh Tidiane Sidibé. Il reste des joueurs,<br />

dont Mamadou Sané et Souleymane Basse.<br />

On part demain à partir de 16h30. Ce sera<br />

avec un groupe de 23/24 joueurs. L'état<br />

d'esprit du groupe ? Ça va. On s'entend très<br />

bien depuis le premier joueur. On a senti<br />

l'implication de tout le monde, avec des<br />

jeunes joueurs déterminés à aller faire un bon<br />

résultat. On rester concentrer et continuer le<br />

travail. On a de bons jeunes joueurs et je<br />

pense qu'on aura besoin d'eux dans l'avenir. Ils<br />

ont la chance de jouer ce match. Le mixage<br />

entre les U20 et l'équipe nationale locale ?<br />

C'est une première au Sénégal. On en a parlé<br />

avec les garçons. C'est une chance qu'il faut<br />

saisir. Il y a un bon vivier qui va pousser et qui<br />

va arriver. Si je me sens être dans l'antichambre<br />

de l'équipe A ? Je me concentre sur<br />

mon travail, peu importe où. Ce qui est important,<br />

c'est que j'appartiens au Sénégalais. S'ils<br />

me demandaient d'aller entraîner les U17, je<br />

ferais mon travail avec abnégation, comme<br />

d'habitude. Idem avec les U20 ou avec Pape<br />

Thiaw. Ce match est une source de motivation<br />

pour les jeunes joueurs qui toquent à la<br />

porte de l'équipe A. C'est une chance unique<br />

pour eux de remplacer les A. Tous les joueurs<br />

sont super motivés et tout se passe très bien.<br />

Il faudra faire le match qu'il faut. Un message<br />

pour le peuple sénégalais ? Qu'il soutienne<br />

cette équipe qui est l'avenir du football<br />

sénégalais. Ensemble, nous gagnerons »<br />

MAMADOU LAMINE CAMARA : « On est<br />

toujours heureux de venir en Equipe Nationale.<br />

Que ce soit même avec les petites<br />

catégories, on est toujours content quand<br />

l'Equipe Nationale nous appelle. On répond<br />

présent. Si c'est une autre marche ? Exactement.<br />

C'est notre première convocation en<br />

Equipe Nationale A. On travaille dur pour être<br />

là. C'est ce qui nous a emmenés ici. On a une<br />

mission à achever au Rwanda. On représentera<br />

dignement notre cher pays et on terminera<br />

le boulot. Le Rwanda, on le connaît. Soutenez-nous<br />

et sachez qu'on se donnera à fond<br />

et qu'on fera le maximum pour faire ce qu'on<br />

attend de nous. Le moral est bon, comme<br />

toujours. On travaille bien avec un bon staff et<br />

avec des joueurs compétitifs. »<br />

PAPE DEMBA DIOP : « L'état d'esprit du<br />

groupe est au beau fixe. On est en parfaite<br />

symbiose avec les sélectionneurs. On a<br />

l'habitude de jouer des compétitions et c’est<br />

donc normal que les sénégalais attendent un<br />

résultat positif. On s'entraîne très bien, le<br />

moral est bon. On est très confiant. Et<br />

comme dans nos habitues, on jouera le match<br />

pour le gagner. »


ZOOM SUR...<br />

VISITEZ WIWSPORT.COM<br />

8 N° 273 DU <strong>06</strong> SEPTEMBRE <strong>2023</strong><br />

8 ANS EN ÉQUIPE NATIONALE,<br />

KALIDOU KOULIBALY RETRACE<br />

SON PARCOURS DE LION<br />

Ce mardi 5 <strong>septembre</strong> a marqué la huitième<br />

année de Kalidou Koulibaly en l’équipe nationale<br />

du Sénégal. Retour sur le parcours en<br />

sélection du désormais capitaine des Lions qui<br />

a marqué de son empreinte la tanière.<br />

Il aura longtemps hésité entre le Sénégal et la<br />

France, entre le maillot frappé du Lion ou celui<br />

tricolore frappé du coq. Joueur très prometteur<br />

du FC Napoli à l’époque, Kalidou Koulibaly<br />

allait enfin se décider en choisissant d’arborer<br />

le maillot du Sénégal pour représenter « son<br />

pays d’origine ». Un choix qui n’a pas été facile<br />

avait-il d’ailleurs reconnu lors d’un entretien<br />

accordé à Onze mondial en mai 2022.<br />

« Je suis venu tard, j’ai rejoint l’équipe nationale<br />

du Sénégal à 24 ans alors que j’avais déjà<br />

été sollicité une ou deux années auparavant.<br />

C’est vrai que c’est une réflexion à avoir, tout le<br />

monde veut jouer pour les sélections nationales<br />

(…) C’est vrai que c’est une réflexion à<br />

avoir, tout le monde veut jouer pour les sélections<br />

nationales françaises.<br />

Mais après, quand tu réalises que tu as perdu<br />

du temps, tu t’en mords les doigts » avait -il<br />

concédé.Depuis sa première sélection avec les<br />

Lions le 5 <strong>septembre</strong> 2015, de l’eau a coulé sous<br />

les ponts. C’était lors d’un match face à la<br />

Namibie comptant pour les qualifications à la<br />

Coupe d’Afrique 2017. Aligné en défense central<br />

en compagnie de Kara Mbodji, Koulibaly avait<br />

ainsi vécu sa première titularisation ponctuée<br />

par une victoire des Lions 0-2.<br />

À cet instant précis, personne ne savait que le<br />

jeune défenseur à l’époque allait devenir l’un<br />

des tauliers qui marqueront à jamais l’histoire<br />

du football sénégalais. Après les durs apprentissages<br />

en CAN 2017, en Coupe du monde 2018<br />

et en CAN 2019, le Sénégal allait enfin briller<br />

aux yeux du monde entier en remportant sa<br />

première Coupe d’Afrique des Nations en 2022<br />

au Cameroun. Coup du destin, c’est le natif de<br />

Saint-Dié-des-Vosges (France) qui soulèvera<br />

en tant que capitaine le premier trophée du<br />

Sénégal en CAN. L’apothéose…<br />

UN PREMIER BUT<br />

QUI A MIS DU TEMPS À ARRIVER …<br />

Comme le dit l’adage, mieux vaut tard que<br />

jamais. « Kouli » aura attendu 67 sélections<br />

avant de marquer son premier but avec les<br />

Lions. Et cela est arrivé dans la plus grande des<br />

compétitions. Il trouve ainsi le chemin des<br />

filets lors du match de la phase de groupe du<br />

mondial 2022 face à l’Équateur. Un but qui avait<br />

d’ailleurs permis au Sénégal d’arracher une<br />

victoire précieuse (1-2) qui l’enverra plus tard<br />

en huitièmes de finale de la coupe du monde.<br />

À 32 ans et 71 sélections, Kalidou Koulibaly qui<br />

se dirige vers sa quatrième coupe d’Afrique, est<br />

plus que jamais une des valeurs sûres de<br />

l’effectif d’Aliou Cissé.<br />

Nul besoin alors de rappeler que le pensionnaire<br />

d’Al Hilal sera déterminant pour<br />

permettre au Sénégal de conserver son titre de<br />

champion d’Afrique en janvier prochain en Côte<br />

d’Ivoire.


OMNISPORTS<br />

JEUX<br />

PARALYMPIQUES AFRICAINS <strong>2023</strong><br />

LES LIONS RÉUSSISSENT LEUR ENTAME<br />

VISITEZ WIWSPORT.COM<br />

10 N° 273 DU <strong>06</strong> SEPTEMBRE <strong>2023</strong><br />

Le Sénégal a bien démarré le tournoi des Jeux<br />

paralympiques africains. Pour leur première sortie<br />

dans la poule B, les Lions du basket ont écarté le<br />

favori du groupe, l’Égypte (64-62). Après cette<br />

victoire d’entrée, le Sénégal tentera d’aligner un<br />

2ème succès de rang ce mardi.<br />

Les hommes du sélectionneur Pascal Montet<br />

affrontent le Kenya. Contrairement aux 12 nations<br />

annoncées au départ, la compétition regroupe 10<br />

pays. Le Nigeria et la République Centre Afrique ont<br />

finalement déclaré forfait. Une situation qui oblige<br />

la structure IWBF à effectuer un nouveau tirage.<br />

Les 10 nations participantes sont réparties dans<br />

deux poules de cinq équipes. Après la compétition,<br />

le vainqueur disputera un tournoi barrage pour<br />

essayer décrocher la qualification aux Jeux paralympiques<br />

de Paris 2024. L’équipe nationale de<br />

Para-basket, qui était dans l’inquiétude pour<br />

participer aux Jeux paralympiques africains (3-12<br />

<strong>septembre</strong> <strong>2023</strong>), a finalement rallié Accra samedi.<br />

Le ministère des Sports a décanté la situation en<br />

réglant tardivement les titres de voyages. Toutefois,<br />

la taille de la délégation a été réduite à 19 membres.<br />

PARA-BASKET<br />

LAMB<br />

LE SUPER NDAJÉ AMA/MOD’LO ET<br />

TAPHA TINE/EUMEU SÈNE REPORTÉ AU<br />

16 SEPTEMBRE<br />

Les mégas face to face des combats Ama Baldé<br />

(Falaye Baldé) / Modou Lô (Rock Energie) et Eumeu<br />

Sène (Tay Shinger) / Tapha Tine (Baol Mbollo), qui<br />

étaient initialement prévus le samedi 9 <strong>septembre</strong>,<br />

sont repoussés au samedi 16 <strong>septembre</strong> en Gambie.<br />

Le Magal de Touba qui a été célébré cette semaine<br />

risque de polariser l’attention des amateurs,<br />

puisque certains amateurs profitent de l’occasion<br />

pour se retrouver en famille, échanger et bien se<br />

reposer. C’est ce qui explique le report d’une<br />

semaine de la manifestation. En effet, le duo Baye<br />

Ndiaye d’Albourakh Events et Luc Nicolaï de Luc<br />

Nicolaï and Co a décidé de repousser la date de<br />

l’événement jusqu’au samedi 16 <strong>septembre</strong><br />

prochain. Le programme initial est tout de même<br />

maintenu par les organisateurs.<br />

À ce sujet, le président de la Gambie, Adama<br />

Barrow, est l’invité d’honneur de la manifestation<br />

qui est placée sous son haut patronage. Pour<br />

rappel, le combat Ama Baldé / Modou Lô est fixé à la<br />

date du dimanche 5 novembre prochain. Une<br />

semaine après, c’est-à-dire le dimanche 12<br />

novembre, Tapha Tine ira à l’assaut d’Eumeu Sène.<br />

JUDO<br />

44ES<br />

CHAMPIONNATS D’AFRIQUE SENIORS<br />

LES 5 LIONS ET 5 LIONNES POUR<br />

CASABLANCA CONNUS<br />

La liste offcielle des 10 athlètes sénégalais (5<br />

dames et 5 hommes) retenus pour les 44es Championnats<br />

d’Afrique seniors de judo, prévus du 8 au 11<br />

<strong>septembre</strong> prochain à Casablanca (Maroc), est<br />

connue depuis hier lundi.<br />

Tout lauréat d’une catégorie donnée parmi les 14<br />

homologuées, est qualifié d’offce pour les JO de<br />

Paris 2024, comme il en est de l’équipe vainqueur de<br />

l’épreuve collective mixte. Voilà deux enjeux<br />

majeurs qui font saliver d’avance la Tanière en<br />

direction des 44es Championnats d’Afrique de judo<br />

qui s’ouvrent à Casablanca dès ce vendredi et ce<br />

pour une durée de 4 jours de compétition.<br />

Forts de ces constats, Lions et Lionnes sont dans<br />

l’obligation véritablement d’élever leur niveau sur le<br />

tatami marocain pour se mettre davantage au<br />

diapason continental. Surtout si l’on sait, il y a un an<br />

plus tôt du côté d’Oran (Algérie), le Sénégal était<br />

revenu avec une maigre moisson de trois médailles.<br />

VOLLEYBALL<br />

CAN <strong>2023</strong> (HOMMES)<br />

LE SÉNÉGAL SE RATE D’ENTRÉE FACE AU<br />

MAROC<br />

Pour leur retour dans la compétition continentale<br />

masculine de volley-ball, les Lions du Sénégal ont<br />

raté leurs débuts. Alors qu’il démarrait la CAN ce<br />

mardi après-midi en Egypte, face au Maroc, le<br />

Sénégal a été défait pour son entrée en matière par<br />

les Lions de l’Atlas sur l’ensemble du match.<br />

Derrière les Maghrébins au terme du 1er set (17-25),<br />

les Lions ont voulu réagir dans le 2e set mais sans<br />

compter sur la concentration des Marocains qui<br />

finiront par remporter cette seconde manche par<br />

25 à 21. Le troisième se soldera par un score de 25 à<br />

12, toujours en faveur des Lions de l’Atlas.<br />

Le Sénégal s’incline ainsi donc pour son premier<br />

match à la CAN de volley-ball face au Maroc par 3 à<br />

0. Les Lions pourront rebondir dès demain, mercredi<br />

à 9H00 Gmt face au Rwanda pour leur deuxième<br />

sortie de la compétition.

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!