26.09.2023 Views

2023 - CP - Exposition Diocese et Sterling Ruby 2023

You also want an ePaper? Increase the reach of your titles

YUMPU automatically turns print PDFs into web optimized ePapers that Google loves.

Du 18 octobre au 16 décembre <strong>2023</strong>, 14 œuvres<br />

issues des collections du Diocèse de Paris seront<br />

exposées dans la sacristie du Collège de Bernardins.<br />

C<strong>et</strong>te exposition s’inscrit dans le cadre des 15 ans du<br />

Collège des Bernardins <strong>et</strong> est l’occasion de découvrir<br />

la variété des collections diocésaines <strong>et</strong> les récentes<br />

avancées scientifiques autour de ce corpus.<br />

EXPOSITION UN PATRIMOINE MÉCONNU.<br />

TABLEAUX DU DIOCÈSE DE PARIS<br />

Paris compte 139 églises <strong>et</strong> chapelles catholiques. 85<br />

appartiennent à la ville de Paris, depuis les lois de 1905<br />

<strong>et</strong> 1907, établissant que tous les édifices catholiques<br />

devenaient propriété publique <strong>et</strong> étaient mis à la<br />

disposition des fidèles <strong>et</strong> des ministres du culte.<br />

Quant aux édifices postérieurs à la loi de 1905, ils sont<br />

la propriété des associations cultuelles ou diocésaines<br />

qui les ont construits. 75 églises ont été bâties au XX e<br />

siècle par Les Chantiers du Cardinal fondés en 1931<br />

par le Cardinal Jean Verdier, alors archevêque de<br />

Paris. Ces travaux ont joué un rôle considérable dans<br />

la recherche de plans <strong>et</strong> d’élévations audacieux, de<br />

matériaux de construction nouveaux <strong>et</strong> économiques<br />

<strong>et</strong> d’une décora- tion conçue dans sa globalité. Ces<br />

églises constituent aujourd’hui un répertoire précieux<br />

des recherches technologiques <strong>et</strong> esthétiques de la<br />

modernité.<br />

public a déjà pu les contempler dans leurs<br />

églises d’origine qu’il s’agisse de La Visitation<br />

espagnole à Saint-Hippolyte, de L’Exaltation<br />

de la Vierge de Paolo De Matteis à Saint-<br />

François-de-Sales ou de la Pi<strong>et</strong>à de Jean-<br />

Gabriel Domergue à Saint-Martin-des-Champs.<br />

D’autres ont figuré à des expositions : Sainte<br />

Thérèse d’Avila de François Gérard, au<br />

musée du P<strong>et</strong>it Palais, Le Repos pendant la<br />

fuite en Egypte de Domenico Piola à Gênes,<br />

Saint Thomas d’Aquin, lumière de l’Eglise<br />

à Toulouse <strong>et</strong> Paray-le-Monial. La plupart<br />

cependant sont exposés pour la première<br />

fois. Conservateurs, chercheurs <strong>et</strong> historiens<br />

d’art, français <strong>et</strong> étrangers, ont été sollicités<br />

pour les étudier <strong>et</strong> essayer de les replacer<br />

dans le contexte de leur création <strong>et</strong> de leur<br />

parcours historique.<br />

Commissaires : Nathalie Volle, déléguée<br />

adjointe de l’archevêque à la commission<br />

diocésaine d’art sacré <strong>et</strong> Caroline Morizot,<br />

responsable de la conservation <strong>et</strong> de<br />

l’inventaire, commission diocésaine d’art sacré.<br />

La propriété des obj<strong>et</strong>s mobiliers (obj<strong>et</strong>s d’art,<br />

orfèvrerie, tableaux, sculptures, paramentique, <strong>et</strong>c...)<br />

suit le même découpage légal : selon la date de leur<br />

entrée dans le patrimoine, ceux-ci appartiennent soit à<br />

la ville, soit au diocèse.<br />

Créée en 1984 par le Cardinal Jean-Marie Lustiger,<br />

la Commission diocésaine d’Art Sacré (CDAS) : « est<br />

appelée à collaborer avec les responsables de la<br />

liturgie, de la musique <strong>et</strong> du temporel. Ses études<br />

doivent tendre non seulement à veiller à la meilleure<br />

utilisation possible de tout le patrimoine artistique<br />

affecté aux communautés ou possédé par elles, mais<br />

aussi à encourager la création artistique ». Elle a donc<br />

un rôle essentiel à jouer pour la sauvegarde <strong>et</strong> la mise<br />

en valeur de ce patrimoine, qu’il soit municipal ou<br />

diocésain.<br />

La base de données de la CDAS inventorie, pour<br />

l’instant, environ 10 000 obj<strong>et</strong>s appartenant au diocèse,<br />

conservés dans les églises, municipales ou non, ainsi<br />

que dans diffé- rents locaux diocésains. L’origine de<br />

ces obj<strong>et</strong>s est diverse : dépôts de paroisses ou de<br />

congrégations disparues, dons ou legs.<br />

L’étude de ce fonds est en cours. Il est constitué<br />

principalement d’orfèvrerie <strong>et</strong> de textiles : il pourrait<br />

constituer le noyau initial d’un musée qui r<strong>et</strong>racerait<br />

l’histoire riche <strong>et</strong> mouvementée du diocèse de Paris.<br />

Certains tableaux ne sont pas des inconnus : le

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!