02.11.2023 Views

Programme groupe Bouyer 2023-2024

You also want an ePaper? Increase the reach of your titles

YUMPU automatically turns print PDFs into web optimized ePapers that Google loves.

Groupe d’étude et de recherche sur l’œuvre de Louis <strong>Bouyer</strong><br />

PROGRAMME <strong>2023</strong>-<strong>2024</strong><br />

Le « Mystère d’iniquité » dans la théologie Louis <strong>Bouyer</strong><br />

La présence du mal envisagée au triple plan personnel, social et cosmique.<br />

Louis <strong>Bouyer</strong> a affronté le problème du mal dans une perspective ressourcée dans la Bible et la théologie patristique.<br />

Il en réinterprète avec audace certains aspects trop vite disqualifiés comme « mythiques » par nombre de ses<br />

contemporains. Nos trois séances de l’année aborderont la question en suivant le schéma de la triple chute que le<br />

théologien observe en Gn 3 au plan personnel, en Gn 6 au plan cosmique et en Gn 11 au plan social. Ce sont aussi<br />

ces trois niveaux qui structurent sa trilogie « économique » intitulée Création et Salut : Le Trône de la Sagesse (t. 1 :<br />

anthropologie théologique), L’Église de Dieu (t. 2 : ecclésiologie) et Cosmos (t. 3 : théologie de la création).<br />

Dans Le Père invisible, il dévoile l’enjeu radical de la question pour la raison humaine dans sa relation à Dieu :<br />

« Car si elles sont honnêtes et lucides, les mêmes analyses qui nous révèlent sous un certain aspect la présence, en<br />

quelque sorte occulte, de Dieu derrière la trame de l’existence humaine dans le monde, ne peuvent éviter de nous rendre<br />

attentifs à son ombre inévitable : la présence corrélative d’un mal qui apparaît fatalement comme absence de Dieu, en ce<br />

monde, et d’une manière si collante à nous-même, si l’on peut dire, qu’elle tend […] soit à refouler Dieu dans une<br />

ineffable, inconcevable transcendance, soit à le rejeter comme pur non-sens […]. (L. BOUYER, Le Père invisible, p. 93.) »<br />

Il constate que la théologie classique s’y est enferrée :<br />

« Un des problèmes que la conscience moderne s’est le plus souvent posé, jusqu’à y réduire parfois, ou peut s’en faut,<br />

tout le problème religieux, c’est le problème du mal. Toutefois, dans les termes où elle se l’est posé, il a dû lui paraître<br />

non seulement insoluble en fin de compte - ce qu’il est en effet -, mais si déconcertant que la foi de beaucoup s’en est<br />

obscurcie, soit même éteinte. L. BOUYER, Le mystère pascal, p. 163. »<br />

Pour lui « plus haute se fait l’idée qu’on a de Dieu, et plus la présence des maux dans notre monde non seulement<br />

fera problème, mais apparaîtra comme un problème dont la solution échappe à toute spéculation. (Le Père invisible, p.<br />

94.) » Mais toute la Bible et la liturgie de l’Église manifestent les enjeux du combat eschatologique qui constitue la<br />

trame de l’histoire, l’ampleur d’un drame originel qui ne se résoudra que dans l’achèvement eschatologique de la<br />

rédemption. Ses nombreuses réflexions sur le « Mystère d’iniquité » méritent d’être revisitées aujourd’hui.<br />

SEANCE D’AUTOMNE<br />

DIMENSION ANTHROPOLOGIQUE ET APPROCHE LITURGIQUE DU MYSTERE D’INIQUITE<br />

Intervention : F. POULET, théologienne, directrice du cycle de doctorat à la Faculté Notre-Dame (Paris)<br />

Lundi 27 novembre <strong>2023</strong> de 14h à 17h30 au Collège des Bernardins salle G<br />

Gn 3 : « Que l’homme, fier de cette collaboration, s’enorgueillisse, se sépare de Dieu, se fonde tant soit peu sur lui-même au<br />

lieu de se fonder sur Dieu, et il ne fera plus que consommer sa propre malédiction. » L. BOUYER, La Bible et l’Évangile, p. 50.<br />

SEANCE D’HIVER<br />

DIMENSION COSMIQUE ET APPROCHE BIBLIQUE DU MYSTERE D’INIQUITE<br />

Intervention : Père Ph. CAZALA, bibliste, professeur à la Faculté Notre-Dame (Paris)<br />

Lundi 26 février <strong>2024</strong> de 14h à 17h30 au Collège des Bernardins salle G<br />

Gn 6 : La chute des anges perturbe la création : « On peut dire que le mal s’est introduit dans le monde à partir de ce premier<br />

péché qu’a été le mensonge originel par lequel le Prince de ce monde a voulu s’en faire le Dieu. » L. BOUYER, Cosmos, p. 339.<br />

SEANCE DE PRINTEMPS<br />

DIMENSION SOCIALE ET APPROCHE ECCLESIOLOGIQUE DU MYSTERE D’INIQUITE<br />

Intervention : Père B.-D. de LA SOUJEOLE, op., professeur émérite de la faculté de théologie de Fribourg (Suisse)<br />

Lundi 22 avril <strong>2024</strong> de 14h à 17h30 au Collège des Bernardins salle G<br />

Et présentation du travail de licence canonique du P. Tanneguy VIELLARD<br />

Gn 11 : La chute possède une dimension sociale et le salut, à l’œuvre dans et par l’Eglise, comporte pour tout baptisé,<br />

l’« acceptation de la croix à porter à la suite du Christ. » L. BOUYER, Sir Thomas More, p. 103.<br />

Pour nous joindre, s’inscrire à la journée d’étude ou au <strong>groupe</strong> : <strong>groupe</strong>.louisbouyer@collegedesbernardins.fr<br />

Et pour plus de renseignements : https://www.collegedesbernardins.fr/<strong>groupe</strong>-louis-bouyer<br />

P. Bertrand Lesoing – Marie-Hélène Grintchenko – P. Pierre-Alain d’Arthuys

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!