11.11.2023 Views

OH LIFE Comics and Books - DEVOIR DE MEMOIRE + Burns + Nelson, + san Francisco 1906, + New Hopeetc.

Supplément de OH LIFE Magazine, consacré aux livres et à la bande dessinée. A la des thèmes Automobile, Aviation, Guerre, Aventures. Cela va évoluer dans les prochaines éditions en fonction de la demande de nos lecteurs

Supplément de OH LIFE Magazine, consacré aux livres et à la bande dessinée.
A la des thèmes Automobile, Aviation, Guerre, Aventures.
Cela va évoluer dans les prochaines éditions en fonction de la demande de nos lecteurs

SHOW MORE
SHOW LESS

Create successful ePaper yourself

Turn your PDF publications into a flip-book with our unique Google optimized e-Paper software.

MARS 2024 ver. 2<br />

NOTRE<br />

<strong><strong>DE</strong>VOIR</strong><br />

<strong>DE</strong><br />

<strong>MEMOIRE</strong>


21 MARS 2024 Editorial<br />

LA SEMAINE AUTOMOBILE<br />

Partout,<br />

comme à la maison<br />

Dormir à la belle étoile. Se réveiller avec le murmure de la mer le matin.<br />

Découvrir des pays étrangers tout en se sentant constamment comme<br />

à la maison : le Volkswagen California 6.1, c’est de la liberté à l’état<br />

brut. Avec son équipement intérieur confortable et ses détails réfléchis,<br />

il transforme chaque trajet en une aventure inoubliable. Savourez votre<br />

indépendance et allez où vous voulez.<br />

Avec tout ce dont vous avez besoin. Découvrez-le dans un California Center<br />

où vous serez accueilli par nos experts California passionnés.<br />

#unlockwithcalifornia<br />

Eric HEI<strong>DE</strong>BROEK<br />

Journaliste AGJPB F05749<br />

Center<br />

7,2 - 8,5 L /100 KM • 189 - 223 G /KM CO 2<br />

(WLTP)*<br />

Louez-le dans votre<br />

California Center<br />

Configurez-le ici<br />

californiacenters.volkswagen.be<br />

*Contactez votre concessionnaire pour toute information relative à la fiscalité de votre véhicule.<br />

Informations environnementales (A.R. 19/03/2004) : volkswagen.be<br />

BÉDÉS ET LIVRES EN CA<strong>DE</strong>AUX<br />

Depuis des années, mon épouse choisit<br />

des livres ou des b<strong>and</strong>es dessinées comme<br />

cadeaux. Et ce, pour quelqu’occasion que<br />

ce soit. Ce n’est pas toujours simple de<br />

choisir les bons thèmes, les influences, les<br />

atmosphères. Mais on peut être sûr d’une<br />

chose, c’est que ce genre de cadeau est un<br />

partage de connais<strong>san</strong>ces, et donc quelque<br />

chose de très bien.<br />

Chez <strong>OH</strong> ! <strong>LIFE</strong>, «<strong>Comics</strong> <strong>and</strong> <strong>Books</strong>» nous nous<br />

efforçons de vous donner un aperçu et un avis sur<br />

les ouvrages qui nous sont proposés.<br />

S’il est vrai qu’au départ, <strong>OH</strong> ! <strong>LIFE</strong> est un<br />

magazine d’actualités automobiles, nous avons<br />

comme par le passé avec Auto Loisirs dédié des<br />

pages aux loisirs... Loisirs qui s’orientent vers l’art<br />

de vivre aujourd’hui et donc, une diversification<br />

qui ne dem<strong>and</strong>e qu’a s’exprimer.<br />

Évidemment, le nombre de pages est rapidement<br />

devenu affolant, avec plus de 3.000 pages<br />

abondamment illustrées, surtout pour nos<br />

ordinateurs qui malgré la puis<strong>san</strong>ce disponible<br />

commençaient à saturer. Et malgré les fonctions<br />

permettant de se diriger instantanément sur le<br />

sujet choisi, le sommaire devenait compliqué.<br />

Aussi, nous avons décidé de scinder<br />

<strong>OH</strong> ! <strong>LIFE</strong> e-Magazine en 5 Actes + 1.<br />

Acte 1 : L’Automobile et la Mobilité actuelle<br />

Acte 2 : L’Automobile d’Hier<br />

Acte 3 : Tourisme & Loisirs<br />

Acte 4 : Life Style (coming soon)<br />

Acte 5 : <strong>Comics</strong> & <strong>Books</strong><br />

Acte 6 : Race & Tyres<br />

Cliquez sur les boutons ci-dessus<br />

En espérant que cela vous plaise, et vous aide à<br />

choisir ! Merci de votre fidélité.<br />

Un lien ne fonctionne pas, ou renvoie ailleurs, dites le nous, on corrige. Merci.<br />

3


i<br />

Zoom<br />

1<br />

Voici la page de départ de votre visite.<br />

Cliquez sur les gros boutons et vous serez dirigés vers la rubrique indiquée.<br />

A chaque rubrique son sommaire, parcourez alors les sujets.<br />

Vous voulez revenir au Zoom, cliquez sur le bouton 1,<br />

Vous voulez revenir au sommaire de rubrique, cliquez sur le bouton 2<br />

BédéBulles & <strong>Books</strong><br />

2<br />

Cliquez-ici pour aller sur<br />

Zoom<br />

AUTOMOBILE<br />

24 HEURES DU MANS<br />

LES EDITIONS GLENAT CÉLÈBRENT<br />

LES 100 ANS <strong>DE</strong>S 24H DU MANS (NEW)<br />

SIXTIES - SEVENTIES (NEW)<br />

A ABSOLUMENT COLLECTIONNER<br />

MICHEL VAILLANT<br />

CANONBALL<br />

LÉGEN<strong>DE</strong>S<br />

T1 : DANS L’ENFER D’INDIANAPOLIS<br />

HISTOIRES COURTES<br />

T1 : ORIGINES<br />

T2 : SEVENTIES<br />

T3 : AMERICAN CIRCUS (NEW)<br />

DOSSIER :<br />

LES 100 ANS DU MANS (NEW)<br />

MAGNY COURS<br />

JACQUES GIPAR<br />

LE GRAND PRIX D’ANGOULEME<br />

FAMILY<br />

AVIATION/GUERRE<br />

MANOUCHIAN (NEW 2024)<br />

LE LIERRE ET L’ARAIGNEE (2024)<br />

SABOTEUSES (AIGUILLE) (NEW 2023)<br />

SIGI (OPÉRATION BRÜNHIL<strong>DE</strong>) (NEW 2023)<br />

BLACK SQUAW (NEW 2024)<br />

MALOUINES<br />

TEAM RAFALE (NEW 2023)<br />

INFERNO<br />

ANGEL WINGS<br />

EAGLE / ADLER (NEW 2023)<br />

NEW HOPE T.2 (NEW)<br />

BUCK DANNY<br />

AMY POUR LA VIE (NEW)<br />

LES AILES DU TEMPS<br />

NELSON T.26 (NEW)<br />

T1. LE TEMPS <strong>DE</strong>S PIONNIERS (NEW 2024)<br />

JUNGLE BOOK LA MEUTE T.1<br />

I<strong>DE</strong>FIX ET LES IRRÉDUCTIBLES<br />

Bédébulles<br />

4 Un lien ne fonctionne pas, ou renvoie ailleurs, dites le nous, on corrige. Merci.<br />

5


i<br />

Zoom<br />

1<br />

Voici la page de départ de votre visite.<br />

Cliquez sur les gros boutons et vous serez dirigés vers la rubrique indiquée.<br />

A chaque rubrique son sommaire, parcourez alors les sujets.<br />

Vous voulez revenir au Zoom, cliquez sur le bouton 1,<br />

Vous voulez revenir au sommaire de rubrique, cliquez sur le bouton 2<br />

BédéBulles & <strong>Books</strong><br />

2<br />

Cliquez-ici pour aller sur<br />

Zoom<br />

AVENTURES/ACTION<br />

SAN FRANCISCO LES 3 JUDITH (2024)<br />

HENRY FLEMING (NEW 2024)<br />

WILDWEST T.4 LA BOUE ET LE SANG (NEW)<br />

JUNGLE BOOK - LA MEUTE T.1 (NEW)<br />

TOKYO MYSTERY CAFE T.1 (NEW)<br />

MAJOR BURNS (NEW 2024)<br />

LIVRES AUTO<br />

JACQUES ICKX - TOUT AUTOUR <strong>DE</strong> NOUS<br />

75 ASTON MARTIN<br />

75 FERRARISSIME<br />

75 PORSCHE<br />

FERRARI VS MASERATI<br />

SUPERCARS (1980-2023)<br />

PORSCHE TAYCAN<br />

CITROEN DS<br />

RENAULT 4L<br />

FORMULE F1 (1950-2023)<br />

MONACO F1 (1950-1965)<br />

LIVRES TOURISME (NEW)<br />

SKI FRANÇAIS<br />

VAR RANDONNÉES INSOLITES<br />

Bédébulles<br />

6 Un lien ne fonctionne pas, ou renvoie ailleurs, dites le nous, on corrige. Merci.<br />

7


LIVRES<br />

JACQUES ICKX TOUT AUTOUR <strong>DE</strong> NOUS<br />

75 ASTON MARTIN<br />

75 FERRARISSIME<br />

75 PORSCHE<br />

FERRARI VS MASERATI<br />

SUPERCARS (1980-2023) (NEW)<br />

PORSCHE TAYCAN<br />

CITROEN DS<br />

RENAULT 4L<br />

FORMULE F1 (1950-2022)<br />

FORMULE F1 (1950-2023) (NEW)<br />

MONACO F1 (1950-1965) (NEW)<br />

LIVRES<br />

LIVRES AUTO<br />

8 Un lien ne fonctionne pas, ou renvoie ailleurs, dites le nous, on corrige. Merci.<br />

9


La vie est un combat.<br />

GAGNEZ !<br />

par Eric Heidebroek<br />

! Jacques Ickx (1972)<br />

précoce que son papa, car il a piloté un avion<br />

de tourisme alors qu’il n’avait que 13 ans !<br />

La carrière de Pascal est émaillée de succès<br />

et de participations à des compétitions. Ainsi,<br />

il remporte les 24 heures de Francorchamps<br />

en 1965 avec Gérald Langlois van Ophem et...<br />

Jacky ICKX. Mais ne vous y trompez pas ce livre<br />

n’est pas une ode à la gloire de ses fils, c’est<br />

un recueil pertinent du travail de presse réalisé<br />

par Jacques ICKX. On y découvre l’œuvre d’une<br />

vie et les sentiments qui l’ont émaillée. Cet ouvrage,<br />

concocté de façon pertinente par Michel<br />

V<strong>and</strong>erveken, est le reflet de la philosophie de<br />

Jacques ICKX concernant les valeurs humaines<br />

et sportives qu’il a décrites dans ses billets intitulés<br />

: «Tout autour de nous» (29,90€)<br />

Jacques ICKX 1910-<br />

1969, est né à Courtrait,<br />

c’est le dernier<br />

de huit enfants...<br />

Il passera par l’UCL<br />

à l’âge de 15 ans,<br />

et entrera au journal<br />

«Les Sports» en 1933.<br />

En 1934, il sera pilote d’usine<br />

de motos pour Gillet, pour la<br />

FN, pour Saroléa. Il sera sacré<br />

champion de Belgique<br />

de motocross. Il lance, sur<br />

le continent, le «Trial» qu’il<br />

a découvert en Angleterre.<br />

Il sera pilote d’avion, et d’autos<br />

de courses. Ceci étant,<br />

il demeure dans l’âme un<br />

journaliste des sports et de<br />

l’automobile. Il est au faîte<br />

de sa carrière dans les années<br />

‘50, et ses jugements<br />

et remarques sont pris en<br />

compte par l’industrie et<br />

nombreuses sont celles qui<br />

les utiliseront pour améliorer<br />

encore la technique, design<br />

et sécurité.<br />

On constate, <strong>san</strong>s surprise,<br />

que ses passions sportives<br />

se soient naturellement<br />

transmises à ses enfants.<br />

Ainsi Pascal ICKX, est aussi<br />

En reportage à Méan chez<br />

Jacques D’HEUR (MEAN)<br />

à gauche<br />

et Jacques ICKX<br />

à droite.<br />

10 Un lien ne fonctionne pas, ou renvoie ailleurs, dites le nous, on corrige. Merci.<br />

11


F1<br />

FORMULE 1<br />

by Glénat<br />

Fine <strong>Books</strong><br />

par Eric Heidebroek<br />

Peter NYGAARD est un<br />

spécialiste danois de la Formule<br />

1, auteur de plus d’une dizaine<br />

d’ouvrages sur ce sport<br />

automobile et sur les pilotes.<br />

Ses ouvrages ont été traduits en plusieurs<br />

langues et constituent des références<br />

pour les amateurs du genre.<br />

Depuis plus de 35 ans, il parcourt le<br />

monde, les pistes et les paddocks, à<br />

la recherche de l’image unique du pilote,<br />

de la voiture ou de la course.<br />

GLENAT produit la deuxième édition<br />

du livre FORMULE 1 de Peter NY-<br />

GAART. Un ouvrage mis à jour dans<br />

lequel on trouve tous les podiums et<br />

les dix premiers classés dans<br />

toutes les courses de F1<br />

de 1950 à 2021.<br />

L’auteur enrichi le livre<br />

de ses propres photos dont<br />

certaines sont percutantes.<br />

Le livre est scindés en<br />

décennies. C’est très bien fait<br />

et cela permet à tout un<br />

chacun, intéressé, par la<br />

Formule 1 de peaufiner ses<br />

connais<strong>san</strong>ces en matière de championnat<br />

du monde cette discipline.<br />

12 Un lien ne fonctionne pas, ou renvoie ailleurs, dites le nous, on corrige. Merci.<br />

13


F1<br />

FORMULE 1 2 0 2 3<br />

by Glénat<br />

Fine <strong>Books</strong><br />

Cette édition est à nouveau préfacée par Laurent-Frédéric Bollée<br />

journaliste, chroniqueur, rédacteur en chef, commentateur spécialisé<br />

en sports mécaniques français, né le 9 mai 1967 à Orléans. Il est<br />

également scénariste de b<strong>and</strong>e dessinée et auteur de biographies de<br />

sportifs. Et à chaque édition du très épais livre FORMULE 1 de Peter<br />

NYGAARD, spécialiste danois de la Formule 1 il préface cette troisième<br />

rétrospective qui ajoute l’atmosphère des Gr<strong>and</strong> Prix 2023<br />

alors que les deux dernières courses sont encore à disputer.<br />

Alors que le Championnat du Monde des pilotes est déjà<br />

joué depuis deux Gr<strong>and</strong> Prix par le Champion du Monde<br />

de 2022, Max Verstappen, qui avec Red Bull domine extraordinairement<br />

les deux dernières saisons. Il est impressionnant<br />

de rigueur et d’efficacité. Le team Red<br />

Bull est incroyablement bien dirigé et ses équipes<br />

bluffent l’ensemble du plateau par leurs compétences,<br />

leur efficacité et leur rapidité... Pensez<br />

donc 2,2 secondes pour changer les quatre<br />

pneus d’une F1... C’est fou et ils le font pratiquement<br />

à chaque coup !<br />

Si pour moi, le premier titre de Verstappen<br />

n’est pas le reflet de la saison<br />

2021 où Hamilton a été privé du titre<br />

par une erreur de la direction de<br />

course. 2022 et 2023 ont révélé<br />

la véritable valeur de Max Verstappen<br />

qui a bien mûri et mérite<br />

indiscutablement les deux dernières couronnes<br />

de Champion du Monde ! (E. H.)<br />

L’ AFTER LAP<br />

de Laurent-Frédéric BOLLÉE<br />

14 Un lien ne fonctionne pas, ou renvoie ailleurs, dites le nous, on corrige. Merci.<br />

15


Fine <strong>Books</strong><br />

MONACO<br />

1950-1965<br />

par Eric Heidebroek --- Chez Glenat<br />

Le Gr<strong>and</strong> Prix de Monaco est à lui seul<br />

l’image fondamentale de la Formule 1<br />

depuis 1950, n’en déplaisent à certains<br />

qui voudraient que les Gr<strong>and</strong> Prix<br />

de demain soient réalisés sur des<br />

pistes aseptisées et modélisées par<br />

l’intelligence artificielle.<br />

À l’aune de l’Automobile, le Gr<strong>and</strong> Prix<br />

de Monaco comme le Rallye de Monte-<br />

Carlo sont des symboles, comme les<br />

24 heures du Mans, les 500 miles<br />

d’Indianapolis.<br />

Le superbe ouvrage que nous vous<br />

présentons ici, est dû à Wolfgang Frei,<br />

neveu d’Edward D. Quinn,<br />

(1920-1967) célèbre photographe<br />

de la «jet-set» Côte d’Azur à qui l’on<br />

doit une panoplie de photos de stars,<br />

célébrités, personnalités des années<br />

‘50-;70, comme Picasso, Churchill,<br />

Brigitte Bardot, etc. Mais en plus, ce<br />

photographe irl<strong>and</strong>ais a généré des<br />

photos des Gr<strong>and</strong> Prix de Monaco de<br />

1950 à 1965. 275 clichés exclusifs qui<br />

se répartissent sur les 240 pages de<br />

cet ouvrage qui doit absolument se<br />

retrouver dans votre bibliothèque. Et si<br />

vous devez faire un cadeau de marque<br />

à quelqu’un, c’est l’ouvrage qui convient<br />

idéalement ! E.H.nov 23.<br />

16 Un lien ne fonctionne pas, ou renvoie ailleurs, dites le nous, on corrige. Merci.<br />

17


Fine <strong>Books</strong><br />

SUPER CARS<br />

1980-2024<br />

Chez Glenat<br />

Signé par le talentueux Serge Bellu,<br />

voici un ouvrage qui vous entraîne<br />

dans le monde fascinant de la performance<br />

automobile de très haut<br />

niveau, les SUPER CARS, celles qui<br />

font rêver, fantasmer, envie par leurs<br />

lignes époustouflantes, leurs performances<br />

inouïes.<br />

Laissez vous entraîner par l’auteur à<br />

redécouvrir ces gloires des années<br />

‘80 et vous faire saliver devant celles<br />

d’aujourd’hui !<br />

Ces voitures sont rares, voire uniques. S’il est<br />

vrai qu’elle sont paradoxales à l’heure d’aujourd’hui,<br />

elles demeurent superlatives et incitent<br />

aux rêves, car seuls quelques privilégiés<br />

ont pu se les offrir. Dans ce beau livre, l’accent<br />

est mis sur l’information, la recherche claire et<br />

précise d’éléments techniques, des histoires<br />

vraies ou fausses...<br />

En résumé, ce livre est réparti sur cinq chapitres.<br />

Un par décennie avec un classement<br />

thématique commençant par les plus rapides,<br />

les plus rares, les plus puis<strong>san</strong>tes, les plus<br />

vives et les plus chères.<br />

Relevons dans les année s ‘80, les<br />

Ferrari F40 et 288 GTO, la Porsche 959.<br />

Les années ‘90 seront celles de la McLaren<br />

F1, la Bugatti EB110 ou la Porsche 962 LM<br />

Le Mans, une version routière (13 exemplaires)<br />

proposée par Dauer à Francfort<br />

en 1993 ! En 2000, ce sera la première<br />

année de la Ferrari F50 née en 1999, l’incroyable<br />

Mercedes CLK GTR la Porsche<br />

911 GT1 des versions routières de véritables<br />

voitures de course voient le jour.<br />

Ou des projets fous comme la Mercedes<br />

SLR McLaren Stirling Moss ou la<br />

Porsche Carrera GT. Les années 2010,<br />

ce sont celles des Ferrari Enzo, FXX,<br />

la Ford GT, la lamborghini Reventon,<br />

Koenigsegg Agera, Aston Martin,<br />

One 77 et Vulcan, Panoz Abruzzi et<br />

autre 918 Spider by Porsche. Mais<br />

aussi Lamborghini Aventador,<br />

voire la Centenario ou McLaren<br />

P1. Les 2020-2024 vont de la<br />

Bugatti Chiron Sport, à l’Aston<br />

Valkyrie en pas<strong>san</strong>t par la<br />

Mercedes One et la Bugatti<br />

Bolide et la Mistral ... Un<br />

monde de fous, mais ô combien<br />

passionnant ! (E.H.)<br />

18 Un lien ne fonctionne pas, ou renvoie ailleurs, dites le nous, on corrige. Merci.<br />

19


Fine <strong>Books</strong><br />

La collection<br />

75<br />

par Eric Heidebroek --- Chez Glenat<br />

SERGE BELLU<br />

Journaliste et illustrateur, il est aussi<br />

Rédacteur en Chef de l’Année Automobile<br />

depuis 2009. Serge BELLU<br />

est un auteur renommé dans le domaine<br />

de l’histoire de l’Automobile<br />

et du design.<br />

Tellement impressionnant qu’il est publié<br />

chez les plus gr<strong>and</strong>s éditeurs, comme<br />

Flammarion, Larousse, RMN, La Martinière,<br />

Le Cherche Midi, Coachbuilt, , ou les<br />

éditions du Regard. Il est aussi consultant<br />

pour l’Industrie et chargé de cours et de<br />

conférences dans plusieurs écoles, notamment<br />

l’Art Center College of Design,<br />

Strate, les Arts & métiers, etc. C’est dire si<br />

ses ouvrages sont riches d’informations<br />

historiques pertinentes et incontestables<br />

qui raviront les amateurs et passionnés.<br />

GLENAT propose une série 75 ANS dont<br />

celui-ci sur l’histoire d’Aston Martin.<br />

On y apprend beaucoup sur les origines<br />

de la marque. On connaît bien sûr le<br />

nom de la personne qui représente les<br />

initiales DB. David Brown qui n’apparaîtra<br />

pourtant qu’en 1947, année où il<br />

achète Aston Martin.<br />

En 1911, Robert Bamford s’associe à<br />

Lionel Martin, dans la société «Bamford<br />

& Martin LTD» active dans la vente, l’entretien<br />

et la construction d’automobiles.<br />

ASTON MARTIN<br />

Au départ, le nom ASTON vient d’une<br />

victoire de Robert Bamford. Cette victoire,<br />

Bamford la remportera au volant<br />

d’une Singer Ten préparée dans leurs<br />

ateliers. Une course de côte qui avait<br />

lieu dans le village d’Aston-Clinton dans<br />

le Buckinghamshire.<br />

La première voiture appellée «Coal Cuttle»<br />

en 1913 ne dépassera pas le stade<br />

du projet à cause de la guerre de 14-18.<br />

En 1920 Bamford se retire et Martin reprend<br />

seul les comm<strong>and</strong>e de la société<br />

qui sera reprise en 1926 et s’appelera<br />

alors Aston Martin Motors Ltd.<br />

Les débuts difficiles d’une gr<strong>and</strong>e histoire<br />

qui se perpétue aujourd’hui par<br />

d’énormes succès en sport automobile<br />

et en voitures de rêve. Serge BELLU vous<br />

fait découvrir la marque et écrit, illustre<br />

avec justesse cet ouvrage qui a sa place<br />

chez vous.<br />

20 Un lien ne fonctionne pas, ou renvoie ailleurs, dites le nous, on corrige. Merci.<br />

21


Fine <strong>Books</strong><br />

La collection<br />

75<br />

par Eric Heidebroek --- Chez Glenat<br />

BRIAN LABAN (1948-2016)<br />

était spécialiste dans l’histoire de<br />

l’automobile, les voitures contemporaines<br />

et les sports mécaniques.<br />

Il contribuait régulièrement à des<br />

journaux britanniques tels que le<br />

Daily Telegraph, le Sunday Business<br />

et le mensuel Auto Express. Il a également<br />

consacré de nombreux livres<br />

à des marques et des modèles d’automobiles<br />

très divers, notamment la<br />

Cobra AC de Shelby, Mercedes-Benz,<br />

Porsche, Ferrari, Lamborghini. Brian<br />

Laban était membre de la Guild of<br />

Motoring Writers et lauréat du Pierre<br />

Dreyfus Award, décerné chaque année<br />

par Renault UK à un journaliste<br />

qui s’est particulièrement distingué.<br />

Il a travaillé avec Serge BELLU.<br />

FERRARISSIME<br />

Le travail effectué par Brian LABAN<br />

est tout simplement exceptionnel,<br />

Serge BELLU signe d’ailleurs la<br />

préface de cet ouvrage d’anthologie<br />

riche de plus de 300 photos dont<br />

certaines inconnues voire exclusives.<br />

L’auteur Brian LABAN commence<br />

son livre par ce paragraphe :<br />

En 1946, dans la revue «The Autocar»<br />

l’article qui annonçait l’arrivée<br />

d’une nouvelle marque italienne<br />

débutait par le commentaire suivant<br />

: «Ni les destructions, ni la crainte du<br />

communisme n’auront tempéré l’enthousiasme<br />

des Italiens pour les voitures du type<br />

Super-Sport.» L’article poursuivait par la<br />

description «d’une voiture entièrement nouvelle,<br />

la Ferrari 125, qui sera construite dans<br />

une nouvelle usine située à Maranello...»<br />

The Autocar annonçait aussi les<br />

projets de trois modèles partageant<br />

un châssis semblable et dénommés<br />

respectivement «Sport, Compétition<br />

et Gr<strong>and</strong> Prix.»<br />

LABAN poursuit par une réflexion qui,<br />

aujourd’hui encore, a tout sons sens.<br />

«De ce jour de 1946, le ton de tout ce qui allait<br />

être écrit au sujet de la nouvelle marque refléterait<br />

un profond respect pour les hommes<br />

concernés ainsi que le flatteur espoir de succès<br />

à venir. Pourtant, il est peu probable, que<br />

même parmi les plus optimistes, quelqu’un<br />

aurait pu présentir ce qu’allait devenir Ferrari,<br />

hormis Enzo Ferrari lui-même...»<br />

Cet ouvrage fait le tour de la production<br />

des usines Ferrari depuis 1946<br />

avec la «125» jusqu’en 2022 avec la<br />

Ferrari «ICONA DAYTONA SP3».<br />

22 Un lien ne fonctionne pas, ou renvoie ailleurs, dites le nous, on corrige. Merci.<br />

23


Fine <strong>Books</strong><br />

75<br />

La collection<br />

by Glénat<br />

par Eric Heidebroek<br />

Brian LABAN était<br />

aussi un spécialiste<br />

reconnu de la marque<br />

Porsche et cet opus<br />

édité par GLENAT est<br />

consacré à la quintescence<br />

de Porsche.<br />

Évidemment, Brian LA-<br />

BAN a concrétisé une<br />

merveille d’informations<br />

et d’illustrations.<br />

On part de la 356 Spider<br />

née en 1947 (mais produite<br />

entre 1950 et 1954) jusqu’au<br />

718 Cayman GT RS de<br />

2021-2022.<br />

En pas<strong>san</strong>t naturellement<br />

par la sexagénaire 911, mais<br />

aussi tous les modèles créés<br />

par la marque, la 914, les Panamera,<br />

Cayenne, Macan et<br />

les mythiques 959, ou Carrera<br />

GT. Les électrifiées ne sont pas<br />

en reste non plus, quatre pages<br />

sont consacrées au Taycan.<br />

Et Serge BELLU a rédigé la<br />

préface marquant encore de sa<br />

griffe le suivi de ce bel ouvrage..<br />

24 25


Fine <strong>Books</strong><br />

À partir d'une feuille blanche !<br />

by Glénat<br />

par Eric Heidebroek<br />

Préfacé par Wolfgang Porsche cet ouvrage sur la première<br />

Porsche électrique de l’ère moderne peut se résumer en quelques phrases clés.<br />

«à partir d’une feuille blanche tout est possible !<br />

Lorsque les technologies nouvelles permettent les formes inédites,<br />

chaque millimètre devient une aventure. Idée, puis esquisse, c’est bien sur une<br />

feuille blanche qu’est né le Taycan, indéniablement Porsche et différent à la fois...»<br />

Un livre intéres<strong>san</strong>t avec des illustrations formidables<br />

dont de rares dessins de designers et d’études !<br />

26 27


Fine <strong>Books</strong><br />

LE DUEL <strong>DE</strong> TOUJOURS<br />

Entre Ferrari et Maserati by Glénat<br />

par Eric Heidebroek<br />

Serge BELLU au gouvernail, pour cette confrontation de tous les temps, avant<br />

que Ferrari et Maserati s’associent sous la bannière FCA et maintenant Stellantis.<br />

Serge BELLU retrace précisément l’évolution des rivales d’antan. Ces deux marques<br />

vont se confronter entre 1950 et 1970. Maserati perdra ensuite beaucoup de terrain par<br />

rapport à Ferrari. Jusqu’à ce que le groupe FIAT reprenne la main et les gérera de façon<br />

à ce qu’elles restent concurrentes, mais, <strong>san</strong>s s’entre-tuer.<br />

Dans cet ouvrage on apprécie le dernier paragraphe de l’avant-propos de Serge Bellu<br />

qui résume les merveilles à découvrir dans cet ouvrage.<br />

«La promenade retrace les heures les plus glorieuses de Ferrari et Maserati en mettant<br />

en parallèle deux sagas concurrentes, si différentes et néanmoins indissociables.<br />

Le déroulement de leurs histoires conjointes est marqué par pas moins<br />

de 20 «face-à-face» permettant de confronter les principaux modèles<br />

des deux labels sous la forme de duels comparés, circonstanciés, et chiffrés.»<br />

Un ouvrage palpitant !<br />

28 Un lien ne fonctionne pas, ou renvoie ailleurs, dites le nous, on corrige. Merci.<br />

29


Fine <strong>Books</strong><br />

LA CITROËN DS :<br />

Ou la révolution Automobile<br />

by Glénat<br />

par Eric Heidebroek --- Chez Glenat<br />

Dessiner un successeur à la fameuse<br />

«Traction» née en 1934, était à ce<br />

moment-là, un défi impressionnant.<br />

Pour Citroën, alors marque avantgardiste,<br />

il fallait marquer le coup.<br />

La DS, née en 1955,<br />

a surpris - et le mot est<br />

faible - toute l’industrie<br />

automobile par son caractère<br />

novateur en plus<br />

de ses lignes révolutionnaires.<br />

Certes, les<br />

dessins futuristes que<br />

publiaient les journaux<br />

et magazines<br />

étaient audacieux,<br />

mais aucun des<br />

gr<strong>and</strong>s constructeurs<br />

même les<br />

«Big Three»<br />

n’avaient osé<br />

sauter le pas.<br />

Citroën a<br />

dessiné LA<br />

voiture<br />

la plus<br />

moderne du monde, et pas seulement esthétique,<br />

car sa technologie avec ses suspensions<br />

pneumatiques la propulse immédiatement<br />

au firmament.<br />

La DS est aussi synonyme de tranches de vie<br />

que Serge BELLU développe dans cet<br />

ouvrage bien charpenté.<br />

30 Un lien ne fonctionne pas, ou renvoie ailleurs, dites le nous, on corrige. Merci.<br />

31


Fine <strong>Books</strong><br />

LA RENAULT 4L<br />

La première des voiture à vivre ! by Glénat<br />

Chez Renault, il fallait absolument réagir face à la Citroën 2cv dont la commercialisation a démarré<br />

en 1951. Surtout, en 1955, qu<strong>and</strong> la production commence à faire doucement de l’ombre à la 4 ch.<br />

32<br />

Pierre Dreyfus, alors patron<br />

de Renault, surveille l’évolution<br />

de la 2 cv. Et en 1956, il<br />

comm<strong>and</strong>e l’étude d’un véhicule<br />

aussi passe-partout<br />

que la 2 cv. Il doit offrir un<br />

style élégant et surtout des<br />

prestations plus modernes.<br />

Pas trop compliqué qu<strong>and</strong><br />

on sait que la 2cv est un<br />

projet né dans les années<br />

‘30 pour concurrencer la<br />

Volkswagen. Alors, quoi<br />

de plus normal qu’un<br />

passionné comme<br />

Serge BELLU se tourne<br />

vers la 4 L ! Il la décrira<br />

comme polyvalente,<br />

aujourd’hui on dira<br />

qu’elle est «modulable».<br />

La Renault 4<br />

est bonne routière,<br />

économe et pourvue<br />

d’un charme<br />

certain. On peut<br />

même dire qu’elle<br />

est la première<br />

Renault qui aurait<br />

pu revendiquer le<br />

célèbre slogan publicitaire<br />

de Renault «Les voitures à vivre» découvert<br />

au lancement de l’Espace en 1984 ! (E.H.)<br />

33


LIVRES<br />

SKI FRANÇAIS<br />

RANDONNÉES<br />

INSOLITE DANS LE VAR<br />

LIVRES<br />

LIVRES TOURSIME<br />

34 Un lien ne fonctionne pas, ou renvoie ailleurs, dites le nous, on corrige. Merci.<br />

35


SKI FRANÇAIS Tome 4.<br />

L’Aventure Humaine<br />

Chez GLENAT<br />

Emile ALLAIS a<br />

20 ans, ce mégevois fait<br />

comme tous les autres, il<br />

va à Paris pour travailler à<br />

l’usine et ce qu’il en retient,<br />

c’est que tout est gris et<br />

terne. Il a alors l’idée de<br />

faire venir les Parisiens<br />

dans ses montagnes<br />

pour qu’ils respirent le<br />

bon air sous le ciel bleu..<br />

Ce skieur émérite,<br />

(3 médailles d’Or) leur<br />

fera découvrir les joies<br />

de la glisse.<br />

Dans ce 4e tome, vous<br />

pouvez découvrir les<br />

évolutions technologiques<br />

qui rendent les<br />

sports d’hiver si addictifs.<br />

(E.H.)<br />

36 Un lien ne fonctionne pas, ou renvoie ailleurs, dites le nous, on corrige. Merci.<br />

37


Le<br />

Var<br />

Jean-Michel POUY l’auteur de<br />

cet ouvrage est, entre-autres,<br />

membre de la Société nationale<br />

de géographie. Il est aussi pilote<br />

d’avions privés et aime la photo<br />

autant que la r<strong>and</strong>onnée. Il a<br />

écrit plusieurs ouvrages-guides<br />

où il dépeint des itinéraires originaux<br />

et différents des guides<br />

touristiques.<br />

Le Var est la région de la Côte<br />

d’Azur, mais pas seulement.<br />

Avec ce guide vous découvrirez<br />

des paysages et des<br />

endroits extraordinaires.<br />

Ce guide vous donne en<br />

plus des indications sur le<br />

parcours comme la longueur,<br />

le temps estimé<br />

pour effectuer la r<strong>and</strong>onnée,<br />

le degré de difficulté<br />

expliqué par des<br />

mots simples, comme<br />

«endroit où l’on met les<br />

mains, sentes raides»<br />

ou plus simplement :<br />

«facile» (E.H.)<br />

Chez GLENAT<br />

38 Un lien ne fonctionne pas, ou renvoie ailleurs, dites le nous, on corrige. Merci.<br />

39


AUTOMOBILE<br />

24 HEURES DU MANS<br />

LES EDITIONS GLENAT CÉLÈBRENT<br />

LES 100 ANS <strong>DE</strong>S 24H DU MANS<br />

EN PLUS <strong>DE</strong> 10 TOMES.<br />

(1964-1967) (NEW)<br />

ANTHOLOGIE SIXTIES (NEW)<br />

*A ABSOLUMENT COLLECTIONNER*<br />

BÉDÉS<br />

MICHEL VAILLANT<br />

AMERICAN CIRCUS<br />

HISTOIRES COURTES T1 ET T2<br />

DOSSIER : 100 ANS DU MANS (NEW)<br />

LA CIBLE<br />

CANONBALL<br />

LÉGEN<strong>DE</strong>S<br />

DOSSIER : MAGNY COURS<br />

JACQUES GIPAR - (NEW)<br />

LE GRAND PRIX D’ANGOULEME<br />

BÉDÉS<br />

40 Un lien ne fonctionne pas, ou renvoie ailleurs, dites le nous, on corrige. Merci.<br />

41


Jacques GIPAR<br />

Le Gr<strong>and</strong> Prix D'Angoulême<br />

par Eric Heidebroek<br />

by Editions Paquet<br />

Thierry DUBOIS au scénario, Jean-Luc <strong>DE</strong>LVAUX aux crayons et Nancy <strong>DE</strong>L-<br />

VAUX aux couleurs ont réalisé cette enquête palpitante de notre reporter<br />

journaliste préféré, Jacques GIPAR qui, avec son comparse Petit-Breton,<br />

assistent au Gr<strong>and</strong> Prix d’Angoulême lorsqu’un incident de course<br />

vient perturber le monde sportif. En fait, c’est une<br />

nouvelle enquête sur une tentative de meurtre qui vient<br />

de s’ouvrir. Et notre équipe va devoir se mettre au<br />

boulot pour rapporter un nouveau scoop<br />

à France Enquête.<br />

Suspense !<br />

42 Un lien ne fonctionne pas, ou renvoie ailleurs, dites le nous, on corrige. Merci.<br />

43


BédéBulles & <strong>Books</strong><br />

Les 100 ans des 24h du Mans !<br />

10 albums instructifs !<br />

by Glénat<br />

par Eric Heidebroek<br />

Dans la collection<br />

«PLEIN GAZ» éditée par<br />

GLENAT, les 24 heures<br />

du Mans ont trouvé un<br />

partenaire extraordinaire<br />

pour présenter la<br />

plus belle épopée de<br />

l’aventure automobile<br />

depuis ses débuts.<br />

Une collection riche<br />

de 9 opus actuellement<br />

disponibles.<br />

Cela commence avec<br />

les années 1923-1930, avec la victoire<br />

des Bentley Boys qui remporteront les<br />

24 heures du Mans à plusieurs reprises.<br />

Ensuite on a un album sur les années<br />

1951-1957 qui voit les anglais prendre<br />

toutes les coupes, l’album concernant<br />

1958-1960 verra Ferrari calmer les ardeurs<br />

britaniques.<br />

Les années 1961-1963 seront des années<br />

Ferrari dont seul Maserati pourra<br />

donner la réplique et les Aston marqueront<br />

le pas.<br />

Puis arrivent<br />

les années<br />

1964-1967<br />

c’est le gr<strong>and</strong><br />

duel entre<br />

Ferrari et<br />

Ford, t<strong>and</strong>is<br />

que les années<br />

1968-<br />

1969, est une<br />

époque Marquante.<br />

Celle<br />

où Jacky Ickx<br />

marche tranquillement<br />

vers sa GT40<br />

au départ au lieu de courrir comme<br />

tout le monde, et s’il part bon dernier,<br />

il a pris le temps d’attacher<br />

son harnais de sécurité, il gagnera<br />

la course avec 2 secondes<br />

d’avance sur la Porsche.<br />

En 1970-1971 Porsche inscrit la<br />

917 et même si les Matra sont<br />

jeunes, les GT40 veillissent et les<br />

Ferrari 512S font figures d’épouvantails.<br />

Les années 1972-1974 vont ouvrir<br />

44 Un lien ne fonctionne pas, ou renvoie ailleurs, dites le nous, on corrige. Merci.<br />

45


Un album est programmé pour très bientôt,<br />

c’est un regroupement des années<br />

‘60 il s’intitule «Anthologie des Années<br />

Soixante». Il sortira le 02 novembre 2023.<br />

Un coffret existe avec 3 albums. Ce<br />

coffret permet de (re) découvrir trois<br />

périodes marquantes de l’histoire des<br />

24 Heures du Mans :<br />

la domination de la marque<br />

Jaguar (1951-1957), le duel<br />

Ferrari vs Ford (1964-1967)<br />

et le dernier choc des titans<br />

du 20e siècle, rassemblant les plus<br />

gr<strong>and</strong>s constructeurs de l’ère moderne<br />

(1999).<br />

Cet ensemble d’ouvrages a été réalisé<br />

par (dans le désordre) :<br />

Denis Bernard, Youssef Daoudi, Christian<br />

Papazoglakis, Robert Paquet, LF<br />

Bollée, Bad, des scénaristes,et des dessinateurs.<br />

Ces artistes se sont plongés<br />

dans l’inimitable atmosphère des 24<br />

heures du Mans et ont reproduit avec<br />

une réelle véracité les mois de juin au<br />

Mans. Il n’y manque pas gr<strong>and</strong> choses,<br />

si ce ne sont les odeurs ou les musiques<br />

mécaniques, tout le reste y est le stress,<br />

les humeurs, les joies, les pleurs, il n’y<br />

a qu’a fermer les yeux en cours de lecture<br />

pour s’en imprégner.<br />

en gr<strong>and</strong> le retour des français aux palmarès<br />

prestigieux des victoires et cela<br />

grâce aux Matra de René Bonnet avec<br />

ses pilotes français Beltoise, Cevert,<br />

Larrousse, Jabouille... et Henri Pescarolo<br />

(qui signe d’ailleurs la préface de<br />

cet opus) Matra remporte les 24 heures<br />

du Mans avec 3 voitures aux trois premières<br />

places, un vrai triomphe !<br />

Enfin, l’album de 1999 celui où la Mercedes<br />

s’envole dans les airs, effectue un<br />

looping et s’écrase dans<br />

les bois. Son pilote s’en<br />

tire miraculeusement mais<br />

la marques à l’étoile plie<br />

bagages, stop, assez joué.<br />

Un album dédié aux centième anniversaire<br />

relate l’épopée de 1923 à 2023, il<br />

est mis en exergue au début de l’article.<br />

D’autres opus devraient arriver prochainement<br />

pour combler les années restantes.<br />

46 Un lien ne fonctionne pas, ou renvoie ailleurs, dites le nous, on corrige. Merci.<br />

47


Les 100 ans<br />

24h du Mans !<br />

ANTHOLOGIE<br />

SIXTIES by Glénat<br />

Plume : Eric Heidebroek<br />

Passionnant à lire !<br />

Denis BERNARD a un talent fou de conteur. Il arrive à nous faire<br />

entrer dans l’atmosphère du Mans, dans l’univers des compétiteurs,<br />

des managers, des constructeurs en fai<strong>san</strong>t vivre l’histoire,<br />

avec les émotions, les joies, les peines, le stress, d’avant, et pendant<br />

la course. En plus dans cet opus, on retrouve Paul Frère qui<br />

interview Masten Gregory qui, comme lui, est une figure du sport<br />

auto. Ils ont couru en endurance comme en F1.<br />

L’histoire raconte les différentes années des 24 heures<br />

au cœur des sixties, c’est passionnant !<br />

Pas seulement par l’aspect chronologique et historique, mais surtout<br />

que les enjeux, la réalité sont décrits et rendus en images par<br />

Christian Papazoglakis assisté pour les couleurs de Tanja Cinna,<br />

d’une façon tellement naturelle et réaliste qu’à l’instant où les<br />

yeux envahissent la première bulle, ils ne peuvent plus s’empêcher<br />

de courir de l’une à l’autre tellement c’est vivant, prennant !<br />

Cet ouvrage de 160 pages est un superbe cadeau offert par les<br />

auteurs. D’autant plus que la liste des participants est intégralement<br />

décrite année par année, ainsi que les dessins des voitures<br />

participantes. C’est une réelle anthologie comme c’est stipulé<br />

dans le titre !<br />

48 Un lien ne fonctionne pas, ou renvoie ailleurs, dites le nous, on corrige. Merci.<br />

49


MICHEL VAILLANT<br />

HISTOIRES COURTES T.3 Editions Graton, par Eric Heidebroek<br />

Décidément chez Graton, on fait<br />

flèches de tous bois ! Et c’est malin !<br />

En effet, le héros de Jean Graton a connu<br />

une très longue carrière riche en rebondissements.<br />

Cet énorme travail se<br />

retrouve ici dans une série relatant les<br />

histoires courtes publiées au fil des ans<br />

et au fil des événements. Parfois fictions,<br />

mais surtout ces histoires courtes sont<br />

surtout des reportages sur des faits,<br />

des témoignages d’événements sportifs<br />

automobiles. Relatés avec justesse,<br />

et toujours avec cette attitude chevaleresque<br />

typique de ces époques. Cette façon<br />

de vivre le sport automobile a servi<br />

d’exemple à beaucoup de gr<strong>and</strong>s pilotes.<br />

Dans ce troisième tome, on est à Daytona,<br />

Indianapolis, dans le Nascar, la CanAm,<br />

les dragsters, les stock-cars. Avec<br />

bien évidemment Steve Warson l’inséparable<br />

ami de Michel Vaillant.<br />

50 Un lien ne fonctionne pas, ou renvoie ailleurs, dites le nous, on corrige. Merci.<br />

51


MICHEL VAILLANT<br />

3 albums terribles by Graton<br />

par Eric Heidebroek<br />

Philippe Graton poursuit activement le<br />

travail de son père.<br />

L’idée de sortir des «Dossiers» consacrés<br />

à des circuits, à des pilotes, à des<br />

stars, à des industriels s’est complétée<br />

par des rééditions et même des<br />

recueils historiques. En effet, quoi de<br />

plus passionnant que de ressortir des<br />

cartons, des épisodes «oubliés» car publiés<br />

dans les hebdos des débuts.<br />

L’aventure de Jean Graton ne passe pas<br />

à l’oubli, elle revient et revit grâce à<br />

ces deux premiers tomes.<br />

En effet, le premier tome avec sa couverture<br />

au jaune étincelant traite d’histoires<br />

courtes, il y en a une dizaine, publiées entre<br />

1957 et 1960 dans le journal Tintin.<br />

Une couverture rouge pour le tome 2 qui<br />

est aussi riche en aventures. Ici ce sont les<br />

années ‘70 qui sont le théâtre de ce nouvel<br />

opus. Si l’on parle de l’ancien temps, Philippe<br />

Graton poursuit les aventures du héro<br />

familial. Un nouvel album, qui est particulièrement<br />

énervant ! Et oui, on est dans le<br />

Canonball, un truc qui excite la soif de défi<br />

de Michel Vaillant, mais perturbe son sens<br />

chevalresque.<br />

Mais ce n’est pas ça qui énerve !<br />

Car tout au long de cet album palpitant, bourré<br />

de rebondissements, c’est la fin qui gène!<br />

Elle nous laisse en plan, avec un goût de<br />

trop peu, et un énorme besoin de connaître<br />

la suite ! Ça va être dur d’attendre!<br />

52 Un lien ne fonctionne pas, ou renvoie ailleurs, dites le nous, on corrige. Merci.<br />

53


MICHEL<br />

VAILLANT<br />

EN PRISON !<br />

par Eric Heidebroek<br />

By Graton<br />

Dans le dernier épisode «CANNONBALL» tous les Vaillant sont<br />

arrêtés par le FBI et bien des soucis s’enchainent. Pourtant ils<br />

sont bien vite innocentés les charges retenues contre Michel,<br />

Françoise, son fils et son neveu sont ab<strong>and</strong>onnées. Ils sont libres et<br />

maintenant il leur faut rebondir, le suspense reprend !<br />

La suite exaltante de «Connonball» est<br />

pleine de rebondissments, avec le retour<br />

du sinistre Bob Cramer qui a pour mission<br />

d’assassiner Steve Warson.<br />

Le tout se passe au Mans lors des 24<br />

heures éponymes. De superbes dessins,<br />

et surtout une courte visite des usines<br />

Vaillante, ultra modernes, très actuelles.<br />

Ça change des usines du père Vaillant.<br />

Chacun son époque.<br />

Françoise qui est directrice de<br />

Vaillante présente même une jolie<br />

Vaillante «Montlhéry» à moteurs<br />

électriques alimentés par une<br />

pile à combustible. On navigue<br />

en pleine actualité, comme<br />

à l’époque de Jean Graton.<br />

Et la philosophie sportive<br />

comme chevalresque<br />

demeure. Les Vaillant sont<br />

les «gentils» mais ils ne<br />

se laissent pas faire!<br />

Donc dans ce nouvel opus, Vaillante présente<br />

deux nouvelles autos capables de<br />

rivaliser avec Porsche, Cadillac, Toyota<br />

et cadillac lors des 24 heures du Mans.<br />

Voici la trame posée de ce nouvel épisode<br />

de Michel Vaillant, une superbe intrigue<br />

politico-policière incluant des agents du<br />

FBI protégeant le sénateur Warson. Et<br />

vous verrez qu’ils ont bien du travail avec<br />

la personnalité de Steve mélangée à la<br />

perspicacité des criminels. La dernière<br />

image est claire, il va y avoir une suite...<br />

54 Un lien ne fonctionne pas, ou renvoie ailleurs, dites le nous, on corrige. Merci.<br />

55


MICHEL<br />

VAILLANT<br />

Légendes & Histoires<br />

par Eric Heidebroek<br />

By Graton<br />

Un nouveau Michel<br />

Vaillant, édité à l’ancienne<br />

dans cette collection Légendes.<br />

On y retrouve les<br />

atmosphères que<br />

Jean Graton aimait. Côté<br />

dessin, les héros<br />

adoptent un style<br />

plus vivant, mais la<br />

maitrise du créateur<br />

demeure un challenge complexe. Le scénario est<br />

digne du créateur avec un plus côté suspense.<br />

A découvrir absolument.<br />

Les Dossiers Michel Vaillant s’ouvrent dans un<br />

nouvel opus consacré au circuit de Magny-Cours,<br />

dans la Nièvre.<br />

Cet album considérablement<br />

documenté par des faits historiques avec des<br />

courses, de gr<strong>and</strong>s pilotes et des Vaillantes est un<br />

véritable recueil illustré d’épisodes dessinés.<br />

56 57


MICHEL<br />

VAILLANT<br />

Les 100 ans<br />

Du Mans<br />

by Graton<br />

par Eric Heidebroek<br />

Jean Graton est né<br />

en août 1923, pile la<br />

même année que les<br />

premières 24 heures<br />

du Mans. En 1957, il<br />

crée son héros, Michel<br />

Vaillant, un pilote<br />

fair-play, poli et beau<br />

gosse. Ses exploits<br />

seront à l’origine de<br />

bien des vocations.<br />

Esprit chevaleresque, et<br />

bien-pen<strong>san</strong>t permanent,<br />

Graton a emmené 14<br />

fois son héros aux 24 h<br />

du Mans. Une épreuve<br />

devenue mythique qui<br />

sacralise ceux qui s’y<br />

distinguent, et pas seulement<br />

par victoire interposée.<br />

Le fait d’y participer est<br />

déjà (toujours) une belle<br />

carte de visite.<br />

À l’époque, le Top du Top<br />

pour un pilote, c’était<br />

de gagner le GP F1 de<br />

Monaco, les 500 miles<br />

d’Indianapolis et les 24<br />

heures du Mans.<br />

Dans cet ouvrage, écrit<br />

par L. Beauvallet, Ch.<br />

Bourgeois, J-P. Doret et<br />

G. Nédelec, on trouve<br />

des images d’archives et<br />

des histoires inédites de<br />

Michel Vaillant au Mans.<br />

Le tout posé sur 15 chapitres<br />

tous aussi intéres<strong>san</strong>ts<br />

que pertinents.<br />

Les illustrations sont dues<br />

aux talents de Christian<br />

Denayer, Marc Bougne et<br />

Benjamin Benéteau. Le<br />

scénario est signé,<br />

Denis Lapière.<br />

À découvrir avec<br />

délectation.<br />

58 Un lien ne fonctionne pas, ou renvoie ailleurs, dites le nous, on corrige. Merci.<br />

59


SiGi<br />

Operation Brünnhilde By Glénat<br />

Sigrid Hässler joue le rôle de<br />

Clärenore Stinnnes (1901-<br />

1990) fille d’un industriel<br />

allem<strong>and</strong>, elle est pilote de<br />

courses automobiles et la<br />

première à avoir effectué un<br />

tour du monde en voiture<br />

qui lui prendra 25 mois et<br />

49.244 km. Elle rencontrera<br />

Henri Ford et le président<br />

Herbert Hoover. Excusez du peu !<br />

Dans le présent opus, Sigi<br />

démontre clairement la<br />

volonté de cette jeune<br />

femme à défendre la<br />

condition féminine, ce qu’elle<br />

fait avec brio.<br />

Elle se distingue dans<br />

de nombreuses courses<br />

automobile terrain de jeu des<br />

«machos», mais demeure la<br />

«paria» qu’il faut éliminer.<br />

Les femmes à la maison, à<br />

cuisine, et près des enfants.<br />

Surtout pas dans les pieds des<br />

hommes, virils et sportifs.<br />

Au Nürburgring, elle rate<br />

son départ et se retrouve<br />

au cœur du peloton. Elle<br />

remonte et se parvient en<br />

troisième position qu<strong>and</strong> elle<br />

passe un adversaire qui la sort<br />

de la piste. Sigi dérape, et dans<br />

sa perdition elle revient au<br />

milieu de la<br />

piste juste<br />

au moment où surgit un<br />

concurrent qui la percute.<br />

Le pilote est tué, Sigi<br />

est accusée et exclue de<br />

toutes courses.<br />

Sigi veut prouver que<br />

l’automobile n’est pas<br />

l’apanage des hommes et<br />

se lance dans un tour du<br />

monde très<br />

sauvage.<br />

Avec un<br />

photographe<br />

et un mécano,<br />

ils vivront des<br />

aventures<br />

palpitantes.<br />

E.H.<br />

60 Un lien ne fonctionne pas, ou renvoie ailleurs, dites le nous, on corrige. Merci.<br />

61


Devoir de mémoire<br />

ROUGE<br />

LA COULEUR<br />

DU SANG<br />

VERSÉ<br />

POUR NOS<br />

LIBERTÉS<br />

istoire


Devoir de mémoire<br />

TOUS LES RÉSISTANTS<br />

N’ÉTAIENT PAS, QUE, FRANÇAIS !<br />

Lors du conflit mondial de 1939 - 1945,<br />

certaines personnes n’ont pas accepté<br />

le joug nazi, dans toutes les régions<br />

occupées. Chez nous et en France, des<br />

résistants à l’occupant ont payé un<br />

lourd tribut afin de préserver la liberté<br />

d’expression dont nous jouissons aujourd’hui<br />

encore.<br />

Qu<strong>and</strong> on parle de la Résistance, on<br />

pense très souvent à des citoyens locaux,<br />

des Belges en Belgique des Français en<br />

France. Mais ici l’auteur attire l’attention<br />

sur les actions et le courage de parti<strong>san</strong>s<br />

étrangers et apatrides qui ont fait<br />

partie des FTP-MOI (Francs Tireurs et<br />

parti<strong>san</strong>s - main d’œuvre immigrée).<br />

64 Un lien ne fonctionne pas, ou renvoie ailleurs, dites le nous, on corrige. Merci.<br />

65


Parmi ceux-ci le Groupe Manouchian<br />

a défrayé la chronique plus qu’à son<br />

tour. Ce groupe a réalisé plus d’une<br />

centaine d’opérations armées et de sabotages<br />

en région parisienne entre l’été<br />

et l’automne 1943. Dénoncés par des<br />

Français bien-pen<strong>san</strong>ts, ils ont été arrêtés<br />

par la police française et sa sinistre<br />

Brigade spéciale n°2.<br />

Qu<strong>and</strong> elle capturait un résistant, la police<br />

française passait à tabac le prisonnier,<br />

et puis le livrait à la Gestapo.<br />

Présenté comme le chef d’une b<strong>and</strong>e de<br />

criminels sur la célèbre Affiche rouge<br />

placardée dans toute la France occupée,<br />

Missak Manouchian devient un<br />

symbole de la Résistance intérieure<br />

française.<br />

Un martyr que le peuple opprimé n’oubliera<br />

jamais. Rescapé du génocide arménien,<br />

ouvrier, militant communiste<br />

et antifasciste, il aura tout au long de<br />

sa vie été sur la corde raide, dans un<br />

monde où ses origines d’abord, ses<br />

opinions ensuite, faisaient, a minima,<br />

l’objet d’une méfiance tenace.<br />

<strong><strong>DE</strong>VOIR</strong> <strong>DE</strong> MÉMOIRE<br />

Missak Manouchian et son épouse<br />

Mélinée reposent au Panthéon<br />

depuis le 21 février 2024 !<br />

Le destin dramatique des membres du<br />

groupe Manouchian a pris une nouvelle<br />

dimension le 21 février 2024, avec l’entrée<br />

au Panthéon de Missak et de son<br />

épouse Mélinée, elle aussi résistante,<br />

qui avait pu échapper à la police, avant<br />

de trouver refuge dans la famille du<br />

jeune Charles Aznavourian. C’est pour<br />

accompagner ce moment de recueillement<br />

national intense que le scénariste<br />

Jean-David Morvan et le dessinateur<br />

Thomas Tcherkézian assisté de ont décidé<br />

de raconter l’histoire poignante de<br />

ces combattants de l’ombre…<br />

80 ans sont passés et c’est seulement<br />

maintenant que la France pose le geste<br />

qu’elle aurait dù poser bien plus tôt...<br />

INTERVIEW<br />

de J.D MORVAN<br />

Vous intéressez-vous<br />

depuis longtemps à l’histoire<br />

du groupe Manouchian ?<br />

«Cela faisait longtemps que je souhaitais<br />

aborder le sujet. Mais tout a vraiment<br />

commencé après une discussion<br />

avec Madeleine Riffaud. Ses idoles, ce<br />

sont les membres de l’Affiche rouge.<br />

Leur mort a beaucoup compté dans sa<br />

décision de s’inscrire dans la lutte armée.<br />

Ces hommes et ces femmes ont beaucoup<br />

compté dans son engagement.»<br />

Après le prologue, le récit<br />

commence par une évocation du<br />

génocide arménien. Pourquoi ?<br />

«C’était essentiel. Je voulais raconter<br />

la vie de ces gens dès le départ, pour<br />

comprendre comment ils en étaient arrivés<br />

là. Le père de Manouchian est<br />

tombé en s’oppo<strong>san</strong>t aux Ottomans. Sa<br />

mère est morte de faim.<br />

Missak et son frère se sont enfuis, ont<br />

trouvé refuge chez des Syriens, puis<br />

dans un orphelinat arménien à Beyrouth.Quelques<br />

années plus tard, ils<br />

66 Un lien ne fonctionne pas, ou renvoie ailleurs, dites le nous, on corrige. Merci.<br />

67


partent pour la France, la «gr<strong>and</strong>e<br />

patrie de la liberté» pour eux. C’était<br />

l’idéal de la révolution qui les a attirés.<br />

Tout ce cheminement a un lien direct<br />

avec ce qu’il a ensuite fait durant<br />

la guerre. Plus généralement, chaque<br />

membre du groupe Manouchian a un<br />

parcours incroyable, qu’il soit juif,<br />

communiste, apatride.<br />

On connaît les gr<strong>and</strong>es lignes de<br />

l’histoire, on connaît les dates, on<br />

connaît les poèmes d’Aragon et<br />

d’Éluard, mais on ne connaît pas<br />

les vies humaines qui se cachent<br />

derrière ces martyrs.»<br />

Cet album n’évoque pas<br />

uniquement le parcours de<br />

Missak Manouchian, mais<br />

également celui des 22<br />

autres fusillés du groupe<br />

Manouchian. Pourquoi<br />

avoir fait ce choix narratif<br />

ambitieux ?<br />

«Ce qui m’importait, ce n’était pas<br />

uniquement Missak Manouchian, mais<br />

l’ensemble du groupe. J’ai lu à peu<br />

près tous les livres qui existent sur le<br />

groupe Manouchian. Grâce à diverses<br />

personnes, j’ai également eu accès à<br />

des témoignages, de la documentation.<br />

Je connaissais un peu la trajectoire de<br />

Missak Manouchian; j’ai découvert la<br />

vie des autres, et cela m’a fasciné.<br />

Manouchian,<br />

c’est d’abord un groupe.<br />

Les seules photos que l’on connaît<br />

d’eux, bien souvent, ont été prises<br />

par les Allem<strong>and</strong>s.<br />

Dès lors, je souhaitais élargir le spectre.<br />

C’est pour cette raison que, dans la<br />

b<strong>and</strong>e dessinée, figurent les portraits<br />

des 23 fusillés, de même que ceux de<br />

quelques autres personnages importants.<br />

Les seules photos que l’on connaît<br />

d’eux, bien souvent, ont été prises par<br />

les Allem<strong>and</strong>s. Nos portraits sont plus<br />

dans l’esprit Harcourt. Il faut rendre<br />

hommage à ces vies incroyables; les<br />

mettre à leur bonne place dans l’histoire<br />

de France.»<br />

Pourquoi seul le nom de<br />

Manouchian est- il resté<br />

dans les mémoires ?<br />

«C’est une légende qui s’est construite,<br />

en premier lieu avec l’Affiche rouge. Il y<br />

était présenté comme le chef du groupe,<br />

donc c’est resté. De facto, c’était le chef<br />

opérationnel, c’est-à-dire qu’il était<br />

juste en dessous de Joseph Epstein, le<br />

chef des FTP-MOI. Il y a aussi le poème<br />

d’Aragon, qui cite Manouchian et pas<br />

les autres.<br />

Et puis il y a cette lettre de Missak à<br />

Mélinée, qu’il écrit avant d’être fusillé.<br />

Publiée après la guerre, elle a été<br />

la cause du baby-boom chez les résistants,<br />

car Manouchian dem<strong>and</strong>e à<br />

Mélinée de vivre, d’être heureuse, et<br />

d’avoir un enfant.<br />

Il y a aussi eu une polémique dans les<br />

années 1980, car la lettre se termine<br />

par l’idée qu’il faut pardonner à ceux<br />

qui ont trahi; personne ne sachant<br />

exactement qui Manouchian cherche à<br />

viser dans cette phrase.»<br />

Vous évoquez aussi le rôle des<br />

femmes, nombreuses au sein<br />

des FTP-MOI…<br />

«Certes, les 23 fusillés ne sont que<br />

des hommes. Mais on oublie malheureusement<br />

souvent Olga Bancic,<br />

la seule femme du groupe à avoir<br />

été arrêtée. Elle était Roumaine,<br />

juive et communiste.<br />

Elle a été décapitée à Stuttgart,<br />

le 10 mai 1944, parce que les Allem<strong>and</strong>s<br />

trouvaient qu’exécuter<br />

des femmes en France leur donnait<br />

une mauvaise image.<br />

Dans l’album, nous parlons<br />

également de Cristina Boïko,<br />

la cheffe du renseignement des<br />

FTP-MOI. Ou encore des porteuses<br />

d’armes, comme Madeleine Oboda, qui<br />

se baladaient avec des armes dans leur<br />

panier à provisions. Sans oublier Mélinée<br />

Manouchian, bien sûr, qui était<br />

agent de liaison, chargée de filature,<br />

et responsable de la rédaction des rapports<br />

et comptes-rendus.<br />

D’une manière générale, cet album était<br />

l’occasion d’évoquer certaines gr<strong>and</strong>es<br />

figures oubliées de la Résistance.<br />

Par exemple, Joseph Epstein, qui n’est<br />

pas assez connu à mon goût, alors que<br />

c’est un pilier de la résistance armée<br />

parisienne. Il a mis au point des tactiques<br />

de guérilla urbaine révolu- tionnaires,<br />

qui se sont largement exportées.<br />

68 Un lien ne fonctionne pas, ou renvoie ailleurs, dites le nous, on corrige. Merci.<br />

69


On en revient à cette idée de groupe.<br />

Il n’y avait pas un héros, mais quelques<br />

dizaines, quelques centaines de résistants,<br />

qui étaient prêts au sacri- fice<br />

suprême au nom de la liberté.»<br />

3 QUESTIONS À :<br />

THOMAS TECHERKÉZIAN<br />

Le fait de travailler sur le groupe<br />

Manouchian a-t-il une résonance<br />

particulière pour vous ?<br />

«Bien sûr. Il est difficile de ne pas lier<br />

l’histoire de Missak à celle de mes arrière-gr<strong>and</strong>s-parents.<br />

Issus d’une même génération d’Arméniens<br />

déracinés, ils ont connu des parcours<br />

très similaires.<br />

Ces échos dans leurs vies respectives,<br />

ainsi que l’héritage qu’ils appor- taient<br />

avec eux, ont, pour moi comme pour<br />

beaucoup de descendants de réfugiés<br />

arméniens, une résonance particulière.<br />

Il y a également le<br />

destin de tous ces<br />

jeunes résistants.<br />

Rajman, Fontanot,<br />

Elek,<br />

Witchitz avaient tout juste la vingtaine,<br />

si ce n’est moins, et portaient à bout de<br />

bras la résistance parisienne.<br />

Ils sont l’incarnation même de la défense<br />

de valeurs, de l’abnégation, de<br />

la bravoure et du jusqu’au-boutisme,<br />

avec tous les risques que cela impliquait.<br />

Je me suis projeté et<br />

j’ai pris une claque.<br />

Que connaissiez-vous du groupe<br />

Manouchian avant de vous lancer<br />

dans ce projet ?<br />

«J’avais en mémoire de vagues souvenirs<br />

de mes cours d’histoire, mais<br />

rien de réellement tangible. L’image<br />

qui m’était restée en tête était bien sûr<br />

celle de l’Affiche rouge. Elle est si percutante<br />

qu’elle avait perpétué<br />

70 Un lien ne fonctionne pas, ou renvoie ailleurs, dites le nous, on corrige. Merci.<br />

71


ce pourquoi elle avait été conçue à<br />

l’origine : marquer les esprits. Ce n’est<br />

pas pour rien que nous avons fait le<br />

choix d’en reprendre les codes pour la<br />

couverture.»<br />

Comment s’est déroulée la<br />

collaboration avec Jean-David<br />

Morvan et avec les auteurs de<br />

l’atelier The Tribe ?<br />

«J’ai la chance de faire mes premiers<br />

pas dans la b<strong>and</strong>e dessinée aux côtés<br />

de Jean-David. C’est un conteur et scénariste<br />

hors pair, une brute de travail<br />

et une véritable crème. Travailler main<br />

dans la main avec lui a été une garantie<br />

d’apprentissage vitesse gr<strong>and</strong> V d’un<br />

paquet de choses sur la b<strong>and</strong>e dessinée<br />

et l’édition.<br />

Je suis également ravi d’avoir partagé<br />

cet album avec ScieTron, Rafa, Charlotte,<br />

Hiro, Bruno et Sergio, de l’atelier<br />

The Tribe.<br />

L’équipe m’a donné un joli coup de<br />

main, et m’a permis d’étendre ma sphère<br />

de progression vers d’autres horizons.<br />

Je les remercie de m’avoir transmis<br />

autant grâce à leur expérience, en déconstrui<strong>san</strong>t<br />

l’idée stéréotypée du bédéiste<br />

solitaire. Cette collaboration m’a<br />

beaucoup plus enrichi que je ne l’aurais<br />

imaginé.»<br />

72 73


Devoir de mémoire<br />

VOUS N’AUREZ PAS L’ALSACE<br />

ET LA LORRAINE Paroles de la chanson d’Albert Viau<br />

LE LIERRE ET L’ARAIGNÉE<br />

Un ouvrage de Grégoire CARLE<br />

AIRE<br />

LIBRE<br />

L’AUTRE<br />

POINT <strong>DE</strong><br />

VUE SUR<br />

L’HISTOIRE<br />

L’Alsace et la Lorraine ont été saisies<br />

par l’Empereur d’Allemagne qui a capturé<br />

l’Empereur Napoléon III à Sedan<br />

en 1871, au terme de la guerre entre la<br />

France et l’Allemagne en 1870.<br />

En 1918, à la fin de la première guerre<br />

mondiale, les Français reprenent l’Alsace<br />

et la Lorraine dans le cadre des<br />

payements des dommages de guerre.<br />

Evidemment, en 1940, les Allem<strong>and</strong>s<br />

redeviennent les maîtres de ces deux<br />

régions germanophones. Mais ça ne<br />

plait pas forcément à tout le monde et<br />

des résistances s’organisent.<br />

L’histoire présentée ici par la collection<br />

AIRE LIBRE, est relatée ici par<br />

Grégoire CARLE, dans son ouvrage<br />

«Le Lierre et l’Araignée».<br />

Cela commence dans les années ‘70,<br />

par une histoire racontée par un résistant<br />

à l’automne de sa vie, à son petit<br />

fils auquel il apprend à pècher. Son histoire<br />

alors qu’il n’était encore qu’adolescent<br />

et que les nazis étaient maîtres<br />

de l’Alsace. L’auteur est le petit fils<br />

du résistant. Son gr<strong>and</strong> père lui raconte<br />

alors son histoire. Mais Grégoire<br />

CARLE n’aura pas le temps d’enregistrer<br />

son pépé, il décède avant qu’il décide<br />

de relater son histoire.<br />

C’est son plus gr<strong>and</strong> regret dira-til.<br />

RESISTANCE<br />

Devant les exactions des nazis, des<br />

jeunes gens ne veulent pas rester inactifs.<br />

Par hasard ils pénètrent dans les<br />

fortifications de la ligne Maginot, laissées<br />

à l’ab<strong>and</strong>on par la fuite de la garnison.<br />

Les ados vont vite découvrir un<br />

arsenal d’armes de guerre que les soldats<br />

français ont oublié de détruire.<br />

Aussi, ils vont utiliser ces armes pour<br />

attaquer l’occupant. Malheureusement<br />

de bonnes âmes vont les dénoncer à<br />

l’occupant et ils seront attrapés, torturés<br />

puis internés dans des camps de<br />

travaux forcés, ou ils seront battus, molestés<br />

et vivront un enfer.<br />

Des gamins âgés de 14 à 18 - 19 ans<br />

vont s’unir dans un groupe qu’ils ont<br />

nommés «Groupement Feuille de<br />

Lierre» Graffenstaden. Car le lierre est<br />

toujours vert, toujours fidèle.<br />

L’araignée, (ici, l’araignée des jardins,<br />

la «Kreuzspinne» ou l’épeire diadème)<br />

c’est comme ça que les Alsaciens ont<br />

surnommé la croix gammée.<br />

74 Un lien ne fonctionne pas, ou renvoie ailleurs, dites le nous, on corrige. Merci.<br />

75


L’ ÂME <strong>DE</strong> LA TERRE<br />

Tout s’imbrique.<br />

Grégoire Carle a gr<strong>and</strong>i en<br />

banlieue de Strasbourg dans la<br />

maison où vivait son gr<strong>and</strong>-père<br />

pendant la guerre.<br />

Imaginer l’intrusion de la<br />

Gestapo dans sa chambre d’enfant<br />

lui inspire une double page<br />

terrifiante.<br />

La métaphore de l’araignée nazie<br />

capturant sa proie traduit le<br />

sentiment d’effroi et d’horreur<br />

qui le poursuit jusque dans ses<br />

cauchemars.<br />

En dépouillant les archives, l’artiste<br />

découvre l’histoire de sa rue,<br />

de sa région.<br />

«L’histoire de l’Alsace que j’ai<br />

apprise à l’école appartient au roman<br />

national, une Alsace française perçue<br />

par le prisme du centralisme jacobin et<br />

républicain.<br />

Au lendemain de la Seconde Guerre<br />

mondiale, pour de nombreux Alsaciens,<br />

le rejet du nazisme s’est aussi<br />

traduit par une autocensure vis-à-vis<br />

de leur culture», explique-t-il.<br />

Confronté à ce passé tabou, le récit explore<br />

une histoire complexe, marquée<br />

par les traumatismes d’une région ballotée<br />

entre la France et l’Allemagne.<br />

De nombreuses familles se divisent, y<br />

compris la sienne.<br />

L’auteur justifie : «J’ai hésité à indiquer<br />

que le surveillant nazi de mon quartier<br />

était le cousin germain de mon gr<strong>and</strong>père.<br />

Je voulais surtout mettre en perspective<br />

l’héritage de 1870 et de 1918.»<br />

La tragédie culmine dans le camp de<br />

Schirmeck, ce camp de «rééducation»<br />

destiné à briser et «reprogrammer» les<br />

rebelles récalcitrants. Elle s’incarne<br />

dans le martyre de Ceslav Sieradzki, 16<br />

ans, membre de La Main noire, le réseau<br />

allié à la Feuille de Lierre, torturé<br />

sous l’œil de ses camarades et montré<br />

agoni<strong>san</strong>t, criant «Vive la France !».<br />

Représenter frontalement la violence<br />

n’était pas un choix facile pour le dessinateur<br />

qui a décidé de rester fidèle aux<br />

témoignages:<br />

«L’idée n’est pas d’exalter le patriotisme<br />

mais de rendre hommage à<br />

l’idéalisme et à la détermination de ces<br />

adolescents qui avaient entre 14 et 16<br />

ans à l’époque. »<br />

«Donner la parole à mon gr<strong>and</strong>-père<br />

était le seul moyen de créer une immersion.<br />

Mais, en ressuscitant sa voix,<br />

j’avais aussi une responsabilité vis-àvis<br />

des faits», ajoute l’artiste.<br />

L’enquête commence.<br />

La COVID 19 a bloqué momentannément<br />

l’auteur dans son besoin de raconter<br />

et d’assumer son devoir de mémoire.<br />

Aussitôt déconfiné, le petit-fils<br />

consulte les archives municipales et<br />

départementales, recherche aussi des<br />

archives privées comme celle de la<br />

famille de Xavier Nicole, le voisin et<br />

meilleur ami de son gr<strong>and</strong>-père, lui<br />

aussi membre du réseau de la Feuille<br />

de Lierre. Grégoire Carle affirme :<br />

«Contrairement à mon gr<strong>and</strong>-père,<br />

Xavier Nicole a toujours été dans<br />

une démarche de transmission. Sans<br />

ses écrits, je n’aurais pas pu faire<br />

ce livre.»<br />

Ce gr<strong>and</strong>-père n’avait pas 16 ans<br />

qu<strong>and</strong> il a fondé avec ses copains le<br />

réseau de résistance avant d’être arrêté<br />

puis interné au camp de Schirmeck.<br />

Avec ses compagnons, il a<br />

ensuite vécu l’humiliation d’être<br />

incorporé de force dans la Wehrmacht,<br />

de continuer la guerre sous<br />

l’uniforme des traîtres. «Avant de<br />

plonger<br />

dans ce passé, je n’avais jamais<br />

considéré mon gr<strong>and</strong>-père<br />

comme un héros. Pour moi,<br />

c’était un vieillard. Il racontait<br />

la guerre <strong>san</strong>s faire l’étalage de<br />

ses actes de résistance», se souvient<br />

l’auteur.<br />

Un courage et une fidélité inouïs !<br />

L’ouvrage relate aussi des faits impressionnants<br />

de loyauté et de courage.<br />

Les murs laissaient passer les cris des Allem<strong>and</strong>s<br />

et les coups de poings qui pleuvaient<br />

sur la tête des copains.<br />

Ça nous donnait du courage, car on entendait<br />

bien que les camarades ne lachaient rien.<br />

Ce jour-là les nazis ont tabassé et torturé<br />

14 gamins de 15 ans <strong>san</strong>s réussir<br />

à leur arracher le moindre aveu.<br />

76 Un lien ne fonctionne pas, ou renvoie ailleurs, dites le nous, on corrige. Merci.<br />

77


AVIATION/ GUERRE<br />

BLACK SQUAW<br />

(AVIATION)<br />

MALOUINES<br />

(AVIATION / GUERRE)<br />

INFERNO<br />

(AVIATION / GUERRE)<br />

ANGEL WINGS<br />

(AVIATION / GUERRE)<br />

TEAM RAFALE<br />

(AVIATION / ESPIONAGE)<br />

BUCK DANNY<br />

(AVIATION / GUERRE)<br />

ADLER / EAGLE<br />

(AVIATION / GUERRE)<br />

SABOTEUSES<br />

- T.1 - AIGUILLE<br />

(GUERRE)<br />

LES AILES DU TEMPS<br />

T.1 - LE TEMPS <strong>DE</strong>S PIONNIERS<br />

(AVIATION - ANTICIPATION)


LES AILES DU TEMPS<br />

T1. LE TEMPS <strong>DE</strong>S PIONNIERS<br />

Editions Zéphir, Oeuvre de Patrice BUENDIA, Olivier JOLIVET, Frédéric ZUMBIEHL et Nicolas CANIAUX<br />

Quelle chouette idée, un voyage dans le temps,<br />

à cause d’ un bug dans un programme innovant<br />

destiné au départ à permettre de se déplacer<br />

ultra-vite au travers des éléments comme l’air<br />

ou l’eau. Les mathématiciens ont généré un<br />

programme qui permettrait d’augmenter de<br />

façon inouïe la vitesse de déplacement d’un<br />

véhicule habité. Les premiers tests sont lancés<br />

avec un avion de chasse moderne, mais bien<br />

évidemment, ça ne se passe pas du tout comme<br />

prévu et nos héros se retrouvent plongés en<br />

pleine guerre de 1914-1918. Ce premier tome met<br />

tout simplement l’eau à la bouche et tout, dans le<br />

dessin, dans le scénario, dans les personnages,<br />

incite à une lecture passionnante qui, à la<br />

dernière page vous fait dire... déjà, vite, la suite !<br />

Plume : Eric HEI<strong>DE</strong>BROEK<br />

80 Un lien ne fonctionne pas, ou renvoie ailleurs, dites le nous, on corrige. Merci.<br />

81


BLACK<br />

SQUAW par<br />

Eric Heidebroek<br />

... d’après<br />

By Dupuis<br />

une histoire vraie<br />

L’histoire se passe au début du 20e siècle, une<br />

enfant noire avec du <strong>san</strong>g Cherokee, vit au Texas,<br />

État raciste et sous le joug du Ku Klux Klan. Très vite<br />

Bessie se passionne pour l’aviation et fera tout pour<br />

réaliser sa passion, VOLER.<br />

Bessie Coleman va apprendre à voler, et pour<br />

obtenir son brevet, se rendra en France avant la<br />

guerre14-18. Elle sera brevetée avec distinction.<br />

Bessie fera tous les jobs pour voler, elle fera des<br />

shows aériens, de la voltige avec des «as» de la<br />

guerre 14-18. Elle s’offrira même un Curtiss JN4. Elle<br />

se fera attaquer par un avion du Ku Klux Klan qu’elle<br />

enverra au tapis! Un fait d’armes qui génètrera la<br />

colère du KKK. Aussi, avec ses frères, elle s’installe<br />

à Chicago pour quitter le racisme du Texas. Les<br />

temps sont durs elle espère un Miracle. Et son frère<br />

a trouvé un job de cuisinier chez Al Capone, qui<br />

l’engage pour piloter ses avions chargés de caisses<br />

de Whisky pendant la prohibition. Une belle série à<br />

découvrir chez DUPUIS !<br />

Les auteurs mettent une fin à cette série d’albums<br />

et il faut dire que ce n’est pas drôle. En effet, le<br />

scénario est tellement bien réalisé que cela laisse<br />

le lecteur sur sa faim. Pourtant un indice laisse<br />

présager une suite des aventures de Bessie.<br />

Et si c’est le cas, celà promet d’intenses<br />

moments de lectures et de dessins<br />

tellement parlants qu’on ne<br />

peut s’en lasser.<br />

Wait <strong>and</strong> see...<br />

82 Un lien ne fonctionne pas, ou renvoie ailleurs, dites le nous, on corrige. Merci.<br />

83


MALOUINES :<br />

Le Ciel appartient aux Faucons !<br />

Histoire complète - T.1, T.2 et T.3<br />

Chez Paquet Editions<br />

La guerre des Malouines, les Falkl<strong>and</strong> pour les anglais,<br />

racontéeselon le point de vue des Argentins.<br />

Les Iles Malouines ou Falkl<strong>and</strong> sont situées tout en bas de l’Amérique du Sud, au nordest<br />

de la Terre de Feu. L’archipel malouin est situé à 340 km de la ville argentine de<br />

Rio Gallegos. Depuis longtemps, sous domination anglaise et revendiquée par<br />

l’Argentine, les Anglais décident, en avril 1982, de reprendre l’archipel qu’ils<br />

n’occupent pas vraiment et où sont installés des colons argentins. C’est<br />

la guerre entre le 2 avril et le 14 juin 1982 et ce sont les Anglais qui<br />

gagnent. Mais Buenos Aires réclame chaque année la propriété<br />

de ces iles. Aussi, malgré le refus des Anglais, l’ONU déclare<br />

en 2009 que les Malouines font partie du territoire<br />

maritime argentin, au gr<strong>and</strong> dam des Anglais.<br />

L’album raconte le dévouement des pilotes<br />

argentins équipés d’avions peu compétitifs,<br />

mal armés et sont des cibles de<br />

choix pour la force de frappe et<br />

l’équipement de premier ordre<br />

de l’armée britannique.<br />

Et pourtant ces<br />

pilotes moins<br />

bien formés,<br />

mal<br />

armés<br />

sont<br />

remplis de<br />

courage, de<br />

volonté et sont...<br />

rusés. Découvrez<br />

leurs exploits dans ce<br />

triple opus passionnant et<br />

bien dessiné.<br />

Scénario : Nestor Barron<br />

Dessin : Walther Taborda<br />

Couleurs : Wes Hartman<br />

84 Un lien ne fonctionne pas, ou renvoie ailleurs, dites le nous, on corrige. Merci.<br />

85


ANGEL WINGS : T8.<br />

Le 17 février 1954 Marylin Monroe<br />

chante pour les marines et G.I.<br />

à la base avancée de Chun’ Chon, en<br />

pleine guerre<br />

de Corée !<br />

ANYTHING<br />

GOES<br />

Par Eric Heidebroek<br />

By Paquet<br />

On est en pleine guerre de<br />

Corée, le moral des troupes<br />

est loin d’être au beau fixe.<br />

Notre héroïne Lt Olive Palmer,<br />

de la WASP, est chargée de veiller<br />

à la sécurité de Marilyn Monroe<br />

pendant son tour de chant<br />

aux armées. Une actrice qui montrera<br />

un courage exemplaire mais dont<br />

on n’a pas souvent entendu parler !<br />

Dessin hyper réaliste et impeccable<br />

Histoire palpitante et pétillante.<br />

Scénario : Yann<br />

Dessin : Romain Hugault<br />

Chez Paquet Editions.<br />

Documents exclusifs<br />

Marylin chante pour les<br />

G.I. Basés à Chun’Chon<br />

86 Un lien ne fonctionne pas, ou renvoie ailleurs, dites le nous, on corrige. Merci.<br />

87


INFERNO :<br />

Verticale Hambourg<br />

Par Eric Heidebroek<br />

By Paquet<br />

On est en 1943, les alliés bombardent l’Allemagne nazie<br />

pratiquement tous les jours. Hambourg est une ville stratégique, son industrie et<br />

surtout son chantier naval sont des cibles névralgiques pour stopper<br />

l’armée hitlérienne.<br />

À terre, la défense anti-aérienne et les avions de chasse attendent de pied<br />

ferme les redoutables bombardiers Lancaster chargés de tonnes de bombes<br />

explosives et pires, incendiaires. Nombreuses seront les villes rasées par les<br />

alliés. Nombreuses seront les pertes civiles, massacrées par ces déluges<br />

de feu.<br />

Les Lancaster subiront de très lourdes pertes devant la défense<br />

acharnée des Allem<strong>and</strong>s. Cet album reflète bien la douleur de ceux<br />

qui bombardent et celle des bombardés. Malheureusement pour<br />

arriver à bout des nazis, il n’y avait pas d’autre solution.<br />

Cette histoire complète raconte les moments vécus par<br />

l’équipage du Lancaster «Dante’s Daughter» Squadron 57,<br />

Bomber Group 5, composé d’Andrew Davis (mitrailleur<br />

dorsal), Keith «Kit» McRae (mitrailleur de queue), Stephen<br />

Blackmoor (opérateur radio), Laurie Christensen (Pilote),<br />

Derek «Bam» S<strong>and</strong>erson (bombardier et mitrailleur de<br />

nez), Edwin Corbett (mécanicien de bord) et William<br />

«Jack» Jackson (navigateur).<br />

Ce récit est édifiant par son scénario bien<br />

structuré inscrit dans une atmosphère pe<strong>san</strong>te<br />

relevée par un dessin réaliste et dotée d’une<br />

lumière qui reflète bien les moments, les<br />

heures de chaque jour et de chaque nuit,<br />

l’horreur des effets des bombardements.<br />

C’est un remarquable travail de mémoire.<br />

Scénario : Philippe Pinard<br />

Dessin & Couleurs :Antoine Crespin<br />

Chez Paquet Editions<br />

88 Un lien ne fonctionne pas, ou renvoie ailleurs, dites le nous, on corrige. Merci.<br />

89


TEAM<br />

RAFALE :<br />

Nuit Polaire N°15<br />

Plume : Eric Heidebroek<br />

By Editions Zéphir<br />

La Marine Nationale française dispose de porte-avions sur<br />

lesquels des avions Rafale de Dassault sont cantonnés.<br />

Des pilotes de chasse vont rapidement se trouver<br />

confrontés avec des terroristes hyper motivés.<br />

On n’est pas dans le terrorisme islamiste qui utilise des<br />

paumés de bas étage, on est en présence de mercenaires<br />

issus de forces spéciales militairement formées aux<br />

actions de sabotages et d’interventions. Agressives<br />

Dans cet album, le quinzième de la série, le héros<br />

est le capitaine Tom Nolane, pilote de combat<br />

et d’essai. Tank, Dozer, ou Jessica Nate (dont<br />

il est <strong>san</strong>s doute amoureux) l’épaulent en<br />

vol dans ses missions qui le mènent de<br />

l’armée de l’air à l’aéronavale, mais<br />

toujours sur le fameux Rafale.<br />

Dans cet album, des missiles<br />

sont volés par un groupe<br />

d’activistes, que Tom Nolane<br />

connaît bien pour les<br />

avoir déjà combattus.<br />

Non seulement, le<br />

groupe Anarchy va<br />

s’attaquer avec<br />

des drones et des<br />

missiles aux<br />

forces aéronavales françaises, américaines, russes et chinoises, mais<br />

Nolane va devoir les maîtriser. Et tous les moyens sont bons pour<br />

en venir à bout. Mais ce n’est pas encore dans le tome 15<br />

qu’Anarchy dira son dernier mot.<br />

Frédéric Zumbiehl, au scénario, est un ancien<br />

pilote de chasse, il a une crédibilité unique<br />

dans le milieu de la BD aéro.<br />

Il est ici rejoint par le talentueux<br />

dessinateur Alberto Lingua,<br />

qui prend le relais<br />

d’Olivier Jolivet.<br />

Les couleurs sont<br />

de Nicolas Caniaux.<br />

Les 14 dernières<br />

pages sont cette fois<br />

un reportage passionnant<br />

et instructif sur la base de<br />

Cognac, la 709 «Comm<strong>and</strong>ant<br />

Ménard» avec force photos dûes à<br />

Alex<strong>and</strong>re Paringeaux et un texte de<br />

Frédéric Lert.<br />

90 Un lien ne fonctionne pas, ou renvoie ailleurs, dites le nous, on corrige. Merci.<br />

91


Molotok-41 ne répond<br />

plus est la suite du Vol du Rapier. Dans<br />

cette suite Buck Danny et ses fidèles<br />

amis Sonny Tuckson et Jerry Tumbler<br />

sont en pleine guerre froide. Confrontés<br />

à la disparition (véridique) de savants<br />

atomistes en Atlantique Nord.<br />

En 1951, les Russes kidnappent des savants<br />

atomistes américains, et en 1958, Buck Danny<br />

et ses compères doivent tout faire<br />

pour les délivrer. L’adversaire<br />

sournois et redoutable<br />

est le fameux service de contre-espionnage<br />

de l’Armée rouge le SMERSH. Non seulement<br />

le SMERSH leur complique la tâche, mais<br />

comme d’habitude, rien ne se passe comme<br />

prévu. Heureusement, le Colonel Danny et ses<br />

compères ont plus d’un tour dans leur sac.<br />

Et, au cours de nombreuses embuscades,<br />

batailles aériennes bien sûr, mais aussi<br />

grâce à la bravoure de Sonny<br />

Tuckson, le dénouement<br />

survient après de<br />

longues épreuves.<br />

Chez Dupuis :<br />

Dans la série Buck Danny «Classic»<br />

Par :<br />

Zumbiehl Frédéric (Auteur),<br />

Marniquet Frédéric (Auteur),<br />

Le Bras André (Illustrations)<br />

92 Un lien ne fonctionne pas, ou renvoie ailleurs, dites le nous, on corrige. Merci.<br />

93


L’AIGLE À <strong>DE</strong>UX TÊTES<br />

EAGLE / ADLER<br />

Le dernier choix T.5<br />

Plume : Eric Heidebroek<br />

By Zéphir<br />

L’Aigle à deux têtes, ce sont deux séries jumelles, Adler et Eagle<br />

qui proposent les points de vue d’un pilote allem<strong>and</strong> et d’un<br />

pilote américain pendant la Seconde Guerre mondiale.<br />

Une drôle de symbiose entre deux hommes...<br />

Et prendre la série en cours de route est assez spécial, car dans les<br />

quatre premiers tomes, on a certainement dû découvrir les caractères<br />

de chacun des héros. Pourtant, on comprend vite que l’Allem<strong>and</strong> a une<br />

vision dictée par le nazisme et l’Américain<br />

par la libre pensée. Deux caractères forts,<br />

mais pas si loin que ça l’un de l’autre. En<br />

fait, l’auteur semble prodiguer le rôle du<br />

bon à l’Américain et celui du mauvais à<br />

l’Allem<strong>and</strong>.<br />

Dans le Tome 5, même s’il est difficile de<br />

remonter la trame, on se rend compte que les<br />

personnages passent d’un corps à l’autre et que<br />

cela change la donne dans leurs camps, la vision<br />

des personnages, aussi. C’est très spécial et si<br />

vous y adhérez, je vous invite à commencer par les<br />

premiers tomes, car vous risquez de vous y perdre<br />

en vous contentant du T.5. Mais les dessins, sont<br />

superbes de précisions et d’élégance, et là, vous<br />

ne vous y perdrez pas.<br />

94 Un lien ne fonctionne pas, ou renvoie ailleurs, dites le nous, on corrige. Merci.<br />

95


SABOTEUSES<br />

AIGUILLE T.1 Plume : Eric Heidebroek By Editions Paquet<br />

Même s’il s’agit d’une fiction, cet ouvrage est un hommage au courage et à la<br />

détermination aux membres féminins et masculins du SOE, (Special Operation<br />

Executive), un service secret créé en 1942 par Winston CHURCHILL.<br />

Si le Premier ministre anglais l’appelait son «Ministery of indecent warfare»,<br />

son personnel l’appelait déjà «La Firme», c’est tout dire !<br />

Dans cette série, on découvre la formation<br />

extrême des agents du SOE. Et cette<br />

formation inclus bien évidemment le<br />

conditionnement au suicide en cas de<br />

capture. Et en fait, le SOE se permet tous les<br />

coups, des plus vils, sournois, inqualifiables,<br />

destinés à déstabiliser l’ennemi.<br />

Ces attaques, qualifiées de terroristes par<br />

les nazis, étaient glorieuses aux yeux des<br />

populations envahies par les hitlériens.<br />

Évidemment, les «SS» n’hésitaient jamais<br />

à faire des exemples en tuants des<br />

centaines de civils en représailles. Dans ce<br />

premier tome, le lecteur suit la trajectoire<br />

de Paulette Kincaid qui fera partie des<br />

«Saboteuses» Un ouvrage palpitant qui<br />

vient de recevoir son deuxième tome.<br />

On vous en parle bientôt, et merci à leurs<br />

auteurs Jean-Claude Van Rijckeghem à la<br />

plume et Thomas du Caju aux crayons pour<br />

les structures graphiques et le scénario<br />

bien ficelé.<br />

96 Un lien ne fonctionne pas, ou renvoie ailleurs, dites le nous, on corrige. Merci.<br />

97


AVENTURES<br />

& ACTIONS


Les trois Judith :<br />

San <strong>Francisco</strong> <strong>1906</strong><br />

Par Eric Heidebroek Chez Gr<strong>and</strong> Angle<br />

Scénario : Damien MARIE - Dessin : Fabrice MEDDOUR<br />

La faille de San Andreas, située à la jonction des plaques tectoniques<br />

pacifique et nord-américaine passe par San <strong>Francisco</strong> et provoque<br />

aujourd’hui encore des séismes dévastateurs.<br />

En <strong>1906</strong>, le tremblement de terre a été tellement violent que la ville en<br />

a été pratiquement détruite, et en plus, elle fut ravagée par d’énormes<br />

incendies alimentés par la rupture des conduites de gaz.<br />

Une horreur absolue !<br />

C’est dans ce contexte que les auteurs ont choisi de poser le théâtre de<br />

leur nouvelle série avec pour premier opus, l’histoire des trois Judith.<br />

A l’ouverture, l’oeuvre s’inscrit dans l’antiquité où la première des trois<br />

Judith apparait en 720 avant JC au royaume de Juda.<br />

On est en pleine conquête de Nabuchodonosor II, ses armées contre les<br />

Ismaélites, les Madianites et autres peuples voisins de la Judée, Après<br />

avoir vaincu tous ceux qui essayèrent de l’arrêter, il pénétra en Judée et<br />

vint mettre le siège devant Béthulie.<br />

La première des Judith sortira de la ville de Béthulie, assiégée et<br />

pratiquement exangue, pour rendre une visite à Holopherne le général<br />

assyrien des armées de Nabuchodonosor II.<br />

Très belle il se laissera séduire par ses charmes et mal lui en a pris, car Judith<br />

rentra à Béthulie avec la tête d’Holopherne et la déroute de son armée.<br />

Un tableau de la Judith 1 est conservé à Vienne, il a été réalisé par Gustave<br />

Klimt en 1901 et l’auteur en fera référence à la dernière case de la page 4.<br />

En 1909 Klimt peint une deuxième toile : la Judith II.<br />

Le thème est Judith et Salomé qui incarnent la puis<strong>san</strong>ce de la séduction<br />

et la faiblesse des hommes. La Judith II aura également la tête d’un<br />

homme... Ce sera celle de Saint-Antoine de Padoue.


L’histoire<br />

On est en <strong>1906</strong>, Judith est<br />

femme de chambre au<br />

Palace Hotel de San <strong>Francisco</strong>.<br />

Elle y cotoyra Caruso, le<br />

ténor, qui est aux prises avec<br />

la mafia. Caruso est chargé<br />

de transporter un colis<br />

entre son Italie natale et la<br />

côte ouest. Il s’agit d’un<br />

tableau et Judith tombe<br />

dessus par hasard. Mal<br />

lui en prend, les sbires<br />

de la mafia la surprenne<br />

et l’embarquent pour<br />

l’éliminer.<br />

Mais Judith parvient<br />

à leur échapper. Elle<br />

repasse chez elle<br />

pour passer une<br />

tenue plus discrète<br />

que son uniformre<br />

et ouvre l’emballage<br />

du tableau.<br />

Qu<strong>and</strong> elle voit la Judith<br />

de Klimt 1, elle s’y voit<br />

comme dans un<br />

miroir et se dit :<br />

«Fichu tableau, ils<br />

ne peuvent pas me<br />

retrouver, pas ici !»<br />

L’intrigue n’en<br />

devient que plus<br />

palpitante. Judith<br />

décide de remettre<br />

la toile à<br />

Caruso qui le<br />

refuse. Mais<br />

à ce moment-là,<br />

la terre<br />

tremble.


LE COMBAT D’HENRY FLEMING<br />

LA GUERRE <strong>DE</strong> SECESSION<br />

«THE RED BADGE OF COURAGE»<br />

D’après Stephen CRANE en 1895<br />

AIRE<br />

LIBRE<br />

L’AUTRE<br />

POINT <strong>DE</strong><br />

VUE SUR<br />

L’HISTOIRE<br />

Cinq ans après «Cinq Branches de<br />

coton noir» (scénario d’Yves Sente),<br />

salué par la critique et dont les<br />

droits viennent d’être achetés par<br />

Hollywood, Steve Cuzor signe un<br />

nouvel album magistral en adaptant<br />

The Red Badge of Courage, écrit<br />

par Stephen Crane en 1895 et<br />

considéré depuis comme le plus<br />

gr<strong>and</strong> roman de guerre américains.<br />

Rappahannock River, État de Virginie,<br />

1863. Deux ans déjà que la guerre de<br />

Sécession en<strong>san</strong>glante les États-Unis.<br />

Sous sa tente, le jeune Henry réfléchit à<br />

la nouvelle qui vient d’arriver :<br />

demain, son régiment va se battre. Lui<br />

qui s’est engagé en ne pen<strong>san</strong>t qu’à une<br />

seule chose, «devenir quelqu’un aux<br />

yeux des autres», se dem<strong>and</strong>e soudain<br />

comment il va réagir.<br />

S’il a bien pour toile de fond la célèbre<br />

bataille de Chancellorsville, cet album<br />

n’est pas une b<strong>and</strong>e dessinée historique.<br />

Car ce qu’il raconte est universel. Les<br />

mouvements des troupes, les armes utilisées,<br />

le nombre de victimes… Steve<br />

Cuzor s’est minutieusement documenté.<br />

En héritier de la gr<strong>and</strong>e école réaliste,<br />

il sait donner à ses pages une densité<br />

de vérité exceptionnelle. Mais ce qu’il<br />

raconte, c’est le combat intérieur d’un<br />

jeune homme qui vit sa première bataille.<br />

UNE VISION <strong>DE</strong> LA GUERRE<br />

AU RAS DU SOL<br />

Bien loin d’être idéalisée, esthétisée ou<br />

envisagée dans ses dimensions tactique<br />

ou stratégique, la guerre est ici montrée<br />

dans sa matérialité la plus concrète.<br />

Dans le fracas des canons, au milieu<br />

des gerbes de terre soulevées par les<br />

boulets, dans la fumée et la chaleur suffocantes,<br />

difficile de s’y repérer, pour<br />

les soldats comme pour les lecteurs.<br />

Et une question surgit rapidement :<br />

comment sortir de cet enfer ?<br />

<strong>DE</strong>S DÉCORS SPLENDI<strong>DE</strong>S<br />

ET ÉVOCATEURS<br />

Des berges humides de la rivière Rappahannock<br />

aux vastes champs de bataille<br />

enfumés, des sous-bois touffus<br />

aux abords d’un feu de camp nocturne,<br />

les paysages et les ambiances de cet album<br />

sont bien plus qu’une toile de fond<br />

devant laquelle se déroule l’action.<br />

Par son sens du cadrage, par un jeu<br />

subtil sur les ombres et les lumières,<br />

104 Un lien ne fonctionne pas, ou renvoie ailleurs, dites le nous, on corrige. Merci.<br />

105


Steve Cuzor donne à ses décors une<br />

puis<strong>san</strong>ce évocatrice. Reflets du combat<br />

intérieur d’Henry, ils sont au service<br />

de la narration.<br />

<strong>DE</strong>S THÉMATIQUES<br />

UNIVERSELLES<br />

COURAGE, LÂCHETÉ,<br />

HÉROÏSME…<br />

Le Combat d’Henry Fleming aborde<br />

de gr<strong>and</strong>es préoccupations existentielles.<br />

Peut-on avoir raison tout seul ?<br />

Comment sortir du mensonge ?<br />

Quel est le prix d’une vie ?<br />

Les questions d’Henry sont celles de<br />

l’humanité face à son destin.<br />

Et comme dans tous les gr<strong>and</strong>s récits<br />

de guerre depuis l’Iliade d’Homère<br />

l’épreuve des armes agit comme un<br />

révélateur.<br />

UNE PLONGÉE<br />

DANS LA VIE<br />

INTÉRIEURE<br />

D’UN PERSONNAGE<br />

À la première page de l’album,<br />

Henry épluche des pommes de terre.<br />

Lui, qui s’était engagé pour s’extraire<br />

de sa condition et devenir quelqu’un<br />

aux yeux des autres, se retrouve à<br />

faire la même chose qu’à la ferme.<br />

Il rêvait de combattre, le voilà qui<br />

gamberge. Il a eu le temps de discuter<br />

avec les anciens, de faire cent fois<br />

le combat dans sa tête, d’imaginer le<br />

corps-à-corps avec les<br />

Sudistes d’en face, des soldats expérimentés<br />

dont on dit qu’ils sont des<br />

barbares assoiffés de <strong>san</strong>g. Il sait que<br />

souvent, sur le champ de bataille, des<br />

hommes désertent, vont par grappes se<br />

cacher quelques heures dans les sousbois,<br />

avant de réapparaître qu<strong>and</strong> la<br />

mitraille se tait.<br />

UN <strong>DE</strong>SSIN RÉALISTE<br />

EXACERBÉ PAR DU<br />

NOIR ET BLANC SUR<br />

FONDS COLORÉS<br />

Un scénario qui sort du conformisme<br />

traditionnel. Henry Fleming est une<br />

sorte d’anti-héro qui vit une guerre<br />

pour la première fois avec ses horreurs<br />

et ses folies. Les décisions des chefs,<br />

leurs perceptions au sein des troupes<br />

ajoutent une certaine réflexion.<br />

Les concepteurs jouent avec des graphismes<br />

percutants, avec pour priorité<br />

le noir & blanc superposé à des fonds<br />

gris/vert pour les batailles, noirs et bleus<br />

(nuit) beiges et noirs pour des scènes<br />

d’émotions. Que d’atmosphères !<br />

106 107


Qu<strong>and</strong> on prend le train en marche, on a parfois du mal à<br />

suivre. Et ici, ce n’est pas vraiment le cas, Thierry Gloris au<br />

scénario et Jacques Lamontagne pour le dessin et les couleurs<br />

mènent bien la barque de leurs héros, Calamity Jane, Charlie<br />

Utter et Wild Bill. Cette oeuvre qui en est au Tome 4 est gérée<br />

par paire, T1 et T2, ensuite T3 que suit la présente sortie T4.<br />

En attente des T5 et T6 en guise de 3e paire...<br />

En attendant, ces ouvrages parlent de la conquête de l’Ouest<br />

américain où rien n’est simple et certainement jamais une<br />

promenade de <strong>san</strong>té. On découvre la détermination des<br />

Indiens à défendre leurs terres, avec toute la cruauté dont les<br />

humains sont capables, peu<br />

importe leurs couleurs, leurs<br />

ethnies et autres religions. À cela<br />

on mèle la cupidité, la lâcheté, l’idiotie<br />

que nos artistes dépeignent avec une<br />

cruelle réalité des moments dont les Américains<br />

ne sont pas nécessairement fiers.<br />

Aussi, qu<strong>and</strong> on commence la lecture, on est directement<br />

happé par l’atmosphère prenante du récit ponctué d’images<br />

qui renforcent l’imaginaire et créent une addiction fulgurante<br />

au point qu’arrivé au bout de l’épisode, on reste avec en<br />

bouche, un goût de... Trop peu !Chez DUPUIS.


Rudyard Kipling<br />

n’y avait pas pensé...<br />

Pour Anne Quenton<br />

Moogli est une …petite fille !<br />

L’histoire est anachronique, si le livre de la jungle a été écrit en 1894, cette version<br />

est totalement posée dans un avenir ou la race humaine est pratiquement<br />

éradiquée au profit d’une humanisation du règne animal.<br />

Pourtant, Moogli est une petite fille qui survit au<br />

massacre de ses parents et elle est recueillie<br />

par des humano-loups.<br />

Le scénario demeure<br />

dans le droit-fil<br />

de celui de Rudyard<br />

Kipling, bien<br />

que résolument<br />

adapté à la vie des<br />

jeunes d’aujourd’hui.<br />

Enfin, plutôt dans un<br />

monde «post-apocalyptique»<br />

mais avec des<br />

morales bien humanistes.<br />

Si Shere Khan, se montre<br />

aussi féroce que dans le<br />

premier Livre de la Jungle,<br />

on retrouve une famille loup<br />

très protectrice et un Baloo qui<br />

roule en Jeep Wrangler en joue<br />

des mécaniques.<br />

Dans l’ensemble, l’atmosphère est<br />

très bien rendue. Le suspense, et la<br />

dynamique du scénario sont judicieusement<br />

épaulés par un dessin solide<br />

et bien charpenté. Pour une première<br />

œuvre, Anne QUENTON a pu compter sur<br />

l’élégante maquette de Charlotte THOMAS.<br />

Chez DUPUIS, charpenté sur 3 tomes, dont<br />

la Meute, en est le premier très prometteur.<br />

(E.H.)<br />

110 111


TOKYO<br />

MYSTERY<br />

CAFÉ<br />

LA DISPARUE<br />

D’AKIBA<br />

CHEZ DUPUIS<br />

Cécile et Olivier de l’Atelier Sento ont réalisé cet<br />

ouvrage avec la participation graphique<br />

de Jean-Luc <strong>DE</strong>GLIN<br />

Un jeune français veut devenir un mangaka,<br />

il s’appelle Nahel et débarque à Tokyo et<br />

plus précisément dans le quartier le plus en<br />

vogue côté Manga, l’Akihabara. Il trouve à se<br />

loger dans le Mystery Café où le patron l’a à la<br />

bonne. Il est d’après le patron seul dans l’hôtel<br />

pourtant, il va découvrir qu’une jeune femme<br />

h<strong>and</strong>icapée vit dans le studio voisin. Et Nahel<br />

va assister à son enlèvement. S’en suivent,<br />

une enquête et des événements des plus imprévisibles<br />

au sein de la capitale japonaise. On<br />

se trouve au sein des technologies modernes,<br />

peu courantes pour les Européens.<br />

Une belle aventure avec des passages très<br />

sur-réalistes, voire anticipatifs. Le dessin est<br />

net, et précis avec une certaine souplesse<br />

dans les traits. La couleur est fraîche et douce<br />

avec des tendances dramatiques qu<strong>and</strong> le<br />

scénario l’exige. Du bon travail.


MAJOR BURNS<br />

VOYAGES, AVENTURES,<br />

HUMOUR SPÉCIAL,<br />

TYPÉ FLUI<strong>DE</strong> GLACIAL...<br />

Fluide Glacial est un magazine à l’humour décalé, voire trash.<br />

Les pittoresques expéditions du Major <strong>Burns</strong> sont bien dans la ligne<br />

éditoriale du célèbre magazine.<br />

Ceci dit, l’auteur Devig, est né en 1965. Il navigue dans le domaine graphique<br />

en pas<strong>san</strong>t par l’illustration publicitaire pour progressivement entrer dans le<br />

monde de la b<strong>and</strong>e dessinée. Il a co-produit avec Philippe Geluck (au scénario)<br />

les aventures de Scott Leblanc édité sur 4 tomes par Casterman.<br />

En 2017 <strong>DE</strong>VIG, de son vrai nom Christophe de Viguerie, entre chez Fluide<br />

Glacial. Il y travaille sur deux séries, celle du Major <strong>Burns</strong> et sur les aventures<br />

de Bertin Timbert.<br />

En ce début 2024, on découvre le troisième tome des Pittoresques Expéditions<br />

du Major <strong>Burns</strong> qui avec son acolyte, le Docteur Wayne est chargé d’escorter<br />

le Professeur Pool dans son voyage en bateau qui partira de Malte<br />

pour rallier Hong Kong en pas<strong>san</strong>t par bien des étapes.<br />

Chaque étape est corroborée par des faits historiques, comme celui de<br />

l’attaque, par un cachalot, du baleinier Essex en 1819 qui inspira Herman<br />

Melville dans Moby Dick. Ou encore l’histoire du vaisseau fantôme Mary<br />

Céleste, ou celle des pilleurs de tombes des pharaons. En Inde, les héros<br />

seront confrontés aux Thugs, adorateurs fanatiques de Kali et aux jeux<br />

du cirque des Maharadjah... Ils vont y vivre ces aventures et des mésaventures<br />

traitées dans le plus pur style de Fluide Glacial, c’est-à-dire un<br />

humour noir so british... caustique, désobligeant, et très spécial. Ce qui<br />

fera dire à Philippe Geluck :<br />

«<strong>DE</strong>VIG réussit avec brio le mariage de la b<strong>and</strong>e dessinée et de l’humour<br />

cruel avec le mauvais esprit que j’affectionne»<br />

114 115


Devig est au scénario, au dessin et à la couleur.<br />

Le trait est précis, le dessin bien structuré et les couleurs agréablement choisies<br />

harmonisent les atmosphères qui permettent au lecteur de s’imprégner du récit.<br />

A découvrir.<br />

116 117


«Zoom»<br />

FAMILY<br />

NEW HOPE T.2<br />

AMY POUR LA VIE<br />

NELSON T.26<br />

JUNGLE BOOK LA MEUTE T.1<br />

I<strong>DE</strong>FIX ET LES IRRÉDUCTIBLES<br />

7 à 77<br />

7 à 77<br />

118 Un lien ne fonctionne pas, ou renvoie ailleurs, dites le nous, on corrige. Merci.<br />

119


Un dessin riche, simplifié<br />

presque réaliste, clair,<br />

précis avec des lignes<br />

fortes et un marquage<br />

structuré des émotions.<br />

Toute une panoplie pour<br />

entrer dans l’univers des<br />

jeunes adultes. La mise en<br />

scène offre un regard sur<br />

les rêves des gr<strong>and</strong>s ados.<br />

Une Ferrari pour l’héroïne,<br />

une université<br />

prestigieuse, et un<br />

hopital d’avant-garde pour<br />

Billy le frère d’Isabella qui<br />

est atteint d’une maladie<br />

mystérieuse.<br />

Isabella décide de se faire<br />

passer pour son frère Billy<br />

afin d’adhérer à la fraternité<br />

universitaire Ypsilon.<br />

Isabella y parvient et ne<br />

tarde pas à découvrir<br />

certains aspects secrets et<br />

dangereux, voire même<br />

touchant à la pédophilie.<br />

C’est un travail de scénario<br />

palpitant et vif qui entraine<br />

le lecteur dans une frénésie<br />

de lecture afin de pour<br />

suivre le fil. Beau travail !


Cette nouveauté qui sera, dès le 28 février<br />

dans les rayons BD, nous plonge dans le quotidien d’Amy.<br />

La jeune fille malvoyante, malgré les épreuves<br />

qu’elle traverse ne perd ni la volonté ni le sourire qui illumine<br />

son visage. Entourée de son chien Kita qui la seconde<br />

et la protège des dangers envers et contre tout et de Louka,<br />

son ami fidèle, cette histoire colrorée et pleine d’humour relate<br />

les difficultés vécues par Amy au quotidien.<br />

Un récit tendre, rempli d’espoir et de vie enrichi de fiches explicatives<br />

permettant de mieux cerner l’environnement de la malvoyance.<br />

POURQUOI LES CHIENS-GUI<strong>DE</strong>S<br />

ONT-ILS BESOIN <strong>DE</strong> SE DÉFOULER?<br />

QUELS SPORTS PEUVENT PRATIQUER<br />

LES MAL VOYANTS?<br />

C’EST QUOI LE BRAILLE?<br />

LES SPORTS SPÉCIFIQUES<br />

POUR LES NON-VOYANTS!<br />

ET SI LES AVEUGLES<br />

POUVAIENT VOIR?


Cécile Brosseau<br />

dessinatrice<br />

A 18 ans, elle arrête ses études et se consacrer pleinement à sa passion<br />

: le dessin. Elle est approchée par Serge Perrotin et Crisse. Et<br />

c’est en 2005 que Cécile publie son premier album, Cédile, aux éditions<br />

Clair de lune. La série est plus tard reprise par Le Lombard, pour<br />

trois nouveaux tomes (scénarisés par Marc<br />

Cantin). En 2007, Cécile boucle également<br />

Edlyn, chez Soleil, toujours comme autrice<br />

complète. En<br />

2009, Glénat lui<br />

confie l’adaptation<br />

en b<strong>and</strong>e dessinée<br />

des films Arthur et la vengeance de<br />

Maltazard, et Arthur, la guerre des deux<br />

mondes. Cette collaboration avec Christophe<br />

Lemoine se poursuit à travers les<br />

adaptations de La Guerre des boutons et<br />

de Poil de carotte, puis avec Clara, un<br />

scénario original auréolé du Prix Jeunesse<br />

au BD BOUM 2013. Cécile illustre<br />

ensuite deux tomes de la série Lulu &<br />

Fred, avant de proposer deux livres très<br />

différents, à savoir Papa ne sait pas,<br />

qui évoque le fléau de l’illettrisme, et<br />

Purgatoire, racontant les frasques délirantes<br />

d’un groupe de gamins. En<br />

2015, Cécile fait son entrée chez<br />

Bamboo, avec la trilogie Le Livre de<br />

Piik (scénario de Christophe Cazenove),<br />

puis enchaîne les séries Les<br />

Amies de papier et Amy pour la vie.<br />

AMY POUR LA VIE<br />

TOME 3<br />

SCÉNARIO : <strong>DE</strong>RACHE & CASENOVE<br />

<strong>DE</strong>SSIN : CÉCILE<br />

BAMBOO EDITIONS, 56 PAGES, 11,90 EUROS<br />

Ses études littéraires le conduisent à travailler douze ans…<br />

en gr<strong>and</strong>e surface ! C’est vers sa 10 e année de mise en rayon<br />

de produits surgelés qu’un de ses projets retient l’attention<br />

d’Olivier Sulpice, fondateur de<br />

Bamboo Édition : Les Prédictions<br />

Christophe Cazenove<br />

Scénariste<br />

de Nostra. Dès lors, il<br />

collabore régulièrement<br />

aux séries de Bamboo,<br />

mettant son humour au<br />

profit de nombreuses séries<br />

phares telles que Les Sisters, Les Pompiers et<br />

Les Petits Mythos. Plus récemment, il a signé le<br />

scénario d’Amy pour la vie et du Zoo des animaux<br />

disparus.<br />

Passionné par la BD, sa vocation est née après<br />

la découverte à 7 ans d’Achille Talon. Déterminé,<br />

Jérôme a depuis participé au tome 2 de la<br />

série Les Poêleurs (dessin de David Canion) et<br />

à Éternellement vôtre<br />

(dessin de Gao) chez<br />

B<strong>and</strong>es à part. Il a adapté<br />

le roman de Michel<br />

Bussi, Gravé dans le<br />

sable, dessiné par Cédric<br />

Fern<strong>and</strong>ez. Il retourne<br />

ensuite à ses amours :<br />

la BD d’humour avec H<strong>and</strong>i : cap ou pas cap et<br />

Stéphane Plaza - Profession : agent immobilier.<br />

Il rejoint Bamboo avec l’album Enfin l’école.<br />

Jérôme Derache<br />

Scénariste


SIGNATURES DIABOLIQUES<br />

Christophe Bertschy est suisse, il est né en 1970. Passionné de graphisme, il passe 4 ans<br />

aux Arts appliqués de Lau<strong>san</strong>ne pour être ensuite engagé chez philip Morris comme<br />

graphiste. Il se lancera dans la B<strong>and</strong>e Dessinée à temps plein,<br />

et en 2000 il sortira son premier album avec son héro<br />

SMax dans le journal Tchô, en lien avec Titeuf...<br />

Puis le quotidien Suisse Roman «Le Matin»<br />

décide de le publier avec un nouveau galopin de<br />

personnage, <strong>Nelson</strong>, qui ressemble à un chat au<br />

comportement de diablotin qui n’arrête pas de<br />

faire des blagues ou de jouer des mauvais tours à sa<br />

maîtresse Julie et à son labrador Floyd. On en<br />

est à la 26e édition de ces gags.<br />

* Chez DUPUIS *


IDÉFIX ET LES IRRÉDUCTIBLES<br />

Une collection très originale par<br />

Tout le monde connaît les aventures d’Astérix le<br />

gaulois créées à l’époque par le fameux t<strong>and</strong>em René<br />

Gosciny le scénariste (1926-1977) & Albert Uderzo<br />

le dessinateur (1927-2020) des complices qui ont<br />

générés des jeux de mots extraordinaires offrant aux<br />

lecteurs de merveilleux moments de bonheur.<br />

Comme le dessin de personnages et d’atmosphères<br />

se sont naturellement assortis aux textes, les<br />

compères sont en complète synergie. Uderzo<br />

participe à l’élaboration des scénarios d’Astérix,<br />

invente les personnages Obélix et Idefix. Il en<br />

discute avec René Goscinny afin de trouver la<br />

motivation, l’idée directrice. René Goscinny<br />

élabore ensuite un synopsis détaillé incluant<br />

les dialogues. Uderzo ne modifie rien, mais<br />

glisse parfois de petits gags visuels.<br />

C’est magique.<br />

Et cette magie se retrouve, ici, dans cette<br />

collection «Idéfix et les irréductibles».<br />

À l’écriture, on trouve Mattieu<br />

Choquet qui a, à son actif, la série des<br />

«Miraculous». Depuis 2018, il est le<br />

directeur d’écriture pour Idéfix.<br />

Au dessin, c’est Philippe Fenech<br />

qui adore dessiner des animaux.<br />

Qu<strong>and</strong> il a dessiné la série Tuff<br />

et Koala, Albert Uderzo lui a<br />

même fait l’honneur de préfacer<br />

son ouvrage en soulignant<br />

son dessin tout en souplesse.<br />

Prémonition !<br />

Mariant les talents de l’écrit<br />

et du dessin, ces deux artistes<br />

s’inscrivent dans l’esprit Goscinny et Uderzo.<br />

Eric Heidebroek<br />

Fenech<br />

Goscinny<br />

Choquet<br />

Uderzo<br />

Avec ce zeste de modernité, d’actualisation,<br />

qui s’inscrivent dans cette production<br />

qu<strong>and</strong> on compare les créations originales,<br />

les mêmes tendances sont bien présentes.<br />

Les fous du Roi sont toujours là.<br />

Voici le nouvel épisode qui raconte la première<br />

rencontre entre le druide Panoramix et Idéfix,<br />

juste après celle, nez à truffe, avec Astérix et<br />

Obélix dans Le Tour de Gaule (1965).<br />

Cet album sorti en juin, «Les irréductibles<br />

font leur cirque» est une aventure bien en<br />

ligne avec le caractère gaulois bien apprécié.<br />

Tome 4 : Les Irréductibles font leur cirque<br />

Dessin : D. Etien, P. Fenech, Rudy / Scénario :<br />

C. Bacconnier, Y. Coulon et S. Lecoq<br />

Format : 160 x 200 mm - 72 pages / 8,99 € -<br />

EAN : 9782864976646<br />

128 Un lien ne fonctionne pas, ou renvoie ailleurs, dites le nous, on corrige. Merci.<br />

129

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!