05.12.2023 Views

Journal wiwsport n321 - 05 décembre 2023

wiwsport est le n°1 du sport au Sénégal. Retrouvez toute l'actualité sportive du Sénégal sur nos plateformes digitales : site web, application mobile iOS et Android, chaîne YouTube et réseaux... À la UNE : - Mondial Handball Féminin – Chine vs Sénégal (17H Gmt) Gagner à tout prix pour faire mieux ! > Pour leur deuxième participation à la Coupe du Monde, les Lionnes ont pour mission de faire mieux que leur 18e place en 2019. Après un match nul et une défaite, elles sont dos au mur et doivent battre la Chine pour espérer passer au tour principal. Découverte Qui est Tafsir Ba, la terreur des rings ? Barrages CAN Féminin 2024 Les Lionnes pour finir le job en Egypte Lamb – Bombardier L’âge de la retraite est un faux débat pour moi EXCLU – Beach Soccer Claude Barrabé renforce le staff des Lions pour le mondial

wiwsport est le n°1 du sport au Sénégal. Retrouvez toute l'actualité sportive du Sénégal sur nos plateformes digitales : site web, application mobile iOS et Android, chaîne YouTube et réseaux...

À la UNE :

- Mondial Handball Féminin – Chine vs Sénégal (17H Gmt)
Gagner à tout prix pour faire mieux !

> Pour leur deuxième participation à la Coupe du Monde, les Lionnes ont pour mission de faire mieux que leur 18e place en 2019. Après un match nul et une défaite, elles sont dos au mur et doivent battre la Chine pour espérer passer au tour principal.

Découverte
Qui est Tafsir Ba, la terreur des rings ?

Barrages CAN Féminin 2024
Les Lionnes pour finir le job en Egypte

Lamb – Bombardier
L’âge de la retraite est un faux débat pour moi

EXCLU – Beach Soccer
Claude Barrabé renforce le staff des Lions pour le mondial

SHOW MORE
SHOW LESS

You also want an ePaper? Increase the reach of your titles

YUMPU automatically turns print PDFs into web optimized ePapers that Google loves.

DEMBA BA<br />

DONNE SES FAVORIS POUR LA COUPE<br />

D’AFRIQUE DES NATIONS 2024<br />

A quelques semaines du début des hostilités, les<br />

pronostics affluents. Demba Ba s’est lui aussi<br />

prêté au jeu. Il a évoqué les candidats au titre de la<br />

CAN <strong>2023</strong>. « Le Sénégal a présenté des performances<br />

exceptionnelles à la Coupe du Monde au<br />

Qatar en 2022, notamment en se qualifiant pour<br />

les huitièmes de finale, et le Maroc sera également<br />

très attendu pour se qualifier après sa brillante<br />

performance en Coupe du Monde et sa qualification<br />

historique pour les demi-finales.<br />

N’oublions pas l’Algérie, qui devrait briller, ainsi<br />

que le Cameroun, qui n’a jamais déçu lors de la<br />

Coupe d’Afrique, étant une équipe qui connaît bien<br />

cette compétition », a déclaré l’ancien joueur de<br />

Newcastle dans une interview avec le média Dzair<br />

Tube.<br />

Si Demba Ba a cité quatre favoris, il a particulièrement<br />

insisté sur l’équipe algérienne, estimant<br />

qu’elle possède toutes les qualités pour remporter<br />

le tournoi.<br />

GLASGOW RANGERS<br />

PHILIPPE CLÉMENT TANCE ABDALLAH<br />

SIMA ET SON MANQUE D’ÉGOÏSME<br />

Toujours aligné au poste d’ailier gauche, le numéro<br />

19 des Rangers tente parfois de faire la passe<br />

décisive, au lieu de s’essayer par lui-même. Un<br />

élan de générosité que Philippe Clément n’apprécie<br />

pas tant que ça.<br />

« Si vous n’êtes pas en confiance, vous ne marquez<br />

pas de but. J’ai parlé avec Abdallah ces derniers<br />

jours du fait d’avoir faim (de buts), du fait d’être<br />

dans la surface et de marquer. C’est un garçon<br />

vraiment sympa mais il n’est parfois pas assez<br />

égoïste pour qu’il soit lui-même décisif. Il veut<br />

toujours donner la dernière passe aux autres avant<br />

qu’il ne tire lui-même. Je suis donc vraiment<br />

heureux qu’il ait marqué deux très bons buts. Avec<br />

son rythme et sa puissance, il peut faire mal à<br />

beaucoup d’équipes et c’est ce que je veux voir<br />

dans les prochains mois », a estimé le technicien<br />

belge après le match.<br />

« Il doit être plus égoïste »<br />

Avec onze buts toutes compétitions confondues<br />

cette saison, Abdallah Sima semble bien parti pour<br />

battre son propre record de buts sur une saison,<br />

avec ses 16 réalisations avec l’équipe première du<br />

Slavia Prague lors de la saison 2020-2021. Mais<br />

pour y parvenir et espérer faire beaucoup mieux,<br />

il faudra sans doute se montrer moins altruiste.<br />

VISITEZ WIWSPORT.COM<br />

3 N° 321 DU <strong>05</strong> DÉCEMBRE <strong>2023</strong><br />

« L’équipe nationale algérienne possède de<br />

nombreux talents, chaque joueur souhaitant<br />

démontrer ses capacités individuelles et collectives.<br />

C’est pourquoi elle figure parmi les principaux<br />

prétendants à présenter une édition de la<br />

Coupe d’Afrique remarquable. Le secret du succès<br />

dans le football réside dans le jeu collectif. Si nous<br />

avons une équipe pleine d’individualités et de<br />

talents sans cohésion collective, elle ne pourra<br />

pas atteindre le niveau attendu d’elle », a lâché le<br />

natif de Sèvres.<br />

« S’il doit être un peu plus égoïste ? Oui, cela fait<br />

partie du jeu, ajoute l’ancien entraîneur de l’AS<br />

Monaco. Mais il faut garder un équilibre. Je ne<br />

veux pas que les joueurs tirent sous tous les<br />

angles. Mais ces dernières semaines, Abdallah a<br />

attendu trop longtemps pour trouver quelqu’un de<br />

libre et ne pas saisir sa chance de marquer. Mais il<br />

l’a bien fait aujourd’hui. »<br />

ACTUALITÉS<br />

CAN <strong>2023</strong><br />

YVES BISSOUMA (MALI) : « NOUS ALLONS<br />

NOUS EFFORCER DE GAGNER LA CAN »<br />

Coéquipier de Pape Matar Sarr chez les Spurs, le<br />

milieu de terrain de 27 ans aspire à voir le Mali<br />

remporter enfin la compétition. Il a fait savoir dans<br />

une interview avec le magazine Gaffer. “Avec mon<br />

pays, nous allons nous efforcer de gagner cette<br />

coupe l’année prochaine, parce que nous ne<br />

l’avons jamais gagnée, et pour nous de gagner<br />

notre première CAN serait fantastique », estime<br />

l’une des stars des Aigles lors de la 34e édition de<br />

la Coupe d’Afrique des Nations qui aura lieu du 13<br />

janvier au 11 février 2024. Conscient de l’impact<br />

qu’il peut avoir dans cette quête de victoire, le<br />

joueur malien déploie tous ses efforts afin d’être<br />

prêt pour l’échéance de la CAN. “Oui, je m’efforce<br />

chaque jour d’être au meilleur de ma forme pour<br />

ces événements… pas uniquement pour mon pays,<br />

mais également pour Tottenham”, a-t-il ajouté. Le<br />

Mali évoluera au sein du groupe E lors de la CAN<br />

<strong>2023</strong>, aux côtés des Aigles de Carthage de la<br />

Tunisie, des Bafana-Bafanas de l’Afrique du Sud et<br />

des Warriors de la Namibie.<br />

CAN FÉMININE 2024<br />

L’AFRIQUE DU SUD BAT LE BURKINA FASO<br />

ET SE QUALIFIE<br />

Les Banyana-Banyanas seront au Maroc en 2024<br />

pour défendre leur titre. En effet, les joueuses de<br />

Desiree Ellis ont réussi à s’imposer devant les<br />

dames de Pascal Sawadogo (2-0) et de décrocher<br />

leur qualification. Accrochées à Ouagadougou la<br />

semaine passée (1-1), les Sud-Africaines ont pris<br />

les commandes à domicile. Il a fallu cependant<br />

attendre la seconde période pour voir les coéquipières<br />

de Thembi Kgatlana ouvrir le score. Mothlalo<br />

a marqué en premier à la 56e minute. Ensuite<br />

Michel a sécurisé le succès à la 86e minute. En<br />

conséquence, les Étalons dames qui avaient pris<br />

part à leur première Coupe d’Afrique féminine en<br />

2022 toujours sous la conduite de Pascal Sawadogo,<br />

manqueront cette nouvelle édition qui aura lieu<br />

au Maroc en 2024.


OMNISPORTS<br />

MONDIAL HANDBALL <strong>2023</strong><br />

CHINE VS SÉNÉGAL (17H GMT)<br />

GAGNER À TOUT PRIX POUR FAIRE<br />

MIEUX !<br />

Pour leur deuxième participation à la Coupe du<br />

Monde, les Lionnes ont pour mission de faire<br />

mieux que leur 18e place en 2019. Après un match<br />

nul et une défaite, elles sont dos au mur devant la<br />

Chine pour espérer passer au tour principal.<br />

Pour leur troisième match dans le groupe A, le<br />

Sénégal affrontera la Chine ce mardi à 17h. Le<br />

gagnant de cette rencontre passera au tour<br />

principal ou deux groupes de 6 équipes s’affronteront<br />

en gardant toujours leurs points récoltes lors<br />

du tour préliminaire. Notons que les trois meilleures<br />

équipes de chaque groupe se qualifient.<br />

Face à une équipe qui a perdu ses deux premiers<br />

matchs (36-24 ; 39-13), le Sénégal espère s’en<br />

sortir. Pour cela, Yacine Messaoudi semble avoir<br />

une idée bien précise. « Ne pas être sous pression<br />

parce que l’enjeu est important. Il faut jouer notre<br />

jeu à savoir beaucoup d’agressivité en défense et<br />

notre capacité à mettre la main sur le rythme du<br />

match parce que c’est une équipe chinoise avec<br />

beaucoup de vivacité, de technique et de vitesse<br />

dans leur jeu », a-t-il déclaré après la séance<br />

d’entrainement hier.<br />

VISITEZ WIWSPORT.COM<br />

4 N° 321 DU <strong>05</strong> DÉCEMBRE <strong>2023</strong><br />

Concernant la rotation de l’équipe qui manque de<br />

profondeur de banc, il rassure. « On en a trouvé<br />

certaines (solutions) contre la Croatie malgré le<br />

carton rouge de Fanta Keita. Face à la Suède,<br />

Djenaba Sy a été très précieuse. Je pense que sur<br />

ces matchs-là, des joueuses comme Doungou<br />

Camara peut apporter un plus ».<br />

TENNIS DE TABLE<br />

CHAMPIONNAT RÉGIONAL DE DAKAR<br />

ABDOULAYE DRAME ET BIGUE SEYE<br />

REMPORTENT LES FINALES !<br />

Le Championnat régional individuel de Dakar s’est<br />

achevé ce week-end, après quatre semaines de<br />

joutes sportives intenses informe la Fédération<br />

Sénégalaise de Tennis de table. Cette compétition,<br />

qui a vu la participation d’une cinquantaine<br />

d’athlètes, s’est terminée en apothéose, avec la<br />

victoire éclatante, en finale Hommes de Abdoulaye<br />

Dramé (Club Sicap TT) devant son aîné, Sékhou<br />

Traoré (Club Keur Massar TT). La petite finale a été<br />

remportée par El Hadj Malick Camara (Club US<br />

Ouakam), devant Pape Moussa Diack (Club<br />

International de Dakar). Chez les Dames, Bigué<br />

Sèye (Club US Ouakam) est la championne régionale<br />

<strong>2023</strong>. Elle a devancé Thiané Seck (Club Sicap<br />

TT), Marème Ndiaye (Club US Ouakam) et Fatou G.<br />

Diallo (Club Sicap TT).


5<br />

VISITEZ WIWSPORT.COM<br />

N° 321 DU <strong>05</strong> DÉCEMBRE <strong>2023</strong><br />

LA TANIÈRE<br />

CAN FÉMININE 2024 (Q)<br />

ACHEVER LES PHARAONNES ET ASSURER LA QUALIFICATION !<br />

V<br />

ictorieuse de l'Égypte au match aller disputé<br />

jeudi dernier au Stade Lat-Dior, l'Équipe<br />

Nationale Féminine du Sénégal a quasiment<br />

obtenu sa qualification pour la prochaine CAN.<br />

Toutefois, les Lionnes voudront forcément finir le<br />

travail mardi (16h00 GMT) au Stade Al-Salam du<br />

Caire afin de terminer l’année en beauté.<br />

Alors qu’une nouvelle victoire leur permettrait de<br />

gagner encore de précieux points sur le classement<br />

FIFA, le verdict du match aller a donné un<br />

matelas d'avantage aux Sénégalaises, mais "rien<br />

n'est encore fait", avait admis le sélectionneur<br />

Mame Moussa Cissé. Valeureuses, conscientes de<br />

leurs qualités et confiantes après une manche aller<br />

maîtrisée presque de bout en bout, mais prudentes<br />

tout de même, les Lionnes se sont évertuées à<br />

tempérer tout triomphalisme prématuré, sans<br />

doute parce que l'adversaire n'a clairement pas dit<br />

son dernier mot. « Un match n’est jamais facile,<br />

surtout dans ce contexte où l’adversaire va jouer à<br />

domicile après avoir pris quatre buts. Je sais que le<br />

plus dur est à venir. On va jouer un match difficile<br />

(au retour). Il va falloir un mental très fort et des<br />

ressources physiques », avait ainsi rajouté le<br />

sélectionneur.<br />

L’ÉGYPTE SANS LE SOUTIEN DE SES SUPPORTERS ?<br />

Un peu plus confiante, sa capitaine Korka Fall avait<br />

tenu à rassurer ceux qui pensent que ses partenaires<br />

pourraient se relâcher, indiquant que leur «<br />

vrai match sera en Egypte ». « On s’est dit que<br />

l’Egypte ne doit pas nous empêcher de se qualifier<br />

parce qu’on veut retourner en Coupe d’Afrique, là<br />

où on a notre place. Le match retour ? On retient<br />

qu’on n’est pas encore qualifiées », avait-elle<br />

prévenu. Les Lionnes, qui restent sur six victoires<br />

lors de leurs sept derniers matchs, ont tout de<br />

même les cartes en main pour décrocher une<br />

deuxième qualification consécutive pour la CAN.<br />

Si elles devraient être privées de Salwa Mansour,<br />

sortie sur blessure dans les arrêts de jeu lors du<br />

match aller, l'Egypte va sans doute essayer de<br />

laver l'affront de cette défaite cuisante et s'appuyer<br />

sur ses forces offensives montrées contre le<br />

Soudan du Sud pour donner du fil à retorde au<br />

Sénégal. Mais il ne faudra pas compter sur le<br />

soutien du public puisque, d'après la presse<br />

égyptienne, les supporters égyptiens ne seront pas<br />

présents au Stade Al-Salam. De quoi donner un<br />

avantage psychologique aux Lionnes ? Cela reste<br />

tout de même à voir pour une équipe qui sera au<br />

complet.


DÉCOUVERTE<br />

VISITEZ WIWSPORT.COM<br />

6 N° 321 DU <strong>05</strong> DÉCEMBRE <strong>2023</strong><br />

MOUHAMED TAFSIR BA (22 ANS)<br />

« JE VEUX DEVENIR CHAMPION DU MONDE »<br />

Dans le monde effervescent des sports de<br />

combat au Sénégal, Mouhamed Tafsir Ba<br />

se fraie son chemin vers la gloire, sans<br />

tambour ni trompette. Sorti du lot de combattants<br />

prometteurs dont regorge le tremplin sénégalais,<br />

Mouhamed Tafsir Ba est aujourd’hui présenté<br />

comme le phénomène du ring. En pleine préparation<br />

de son combat en Kickboxing, <strong>wiwsport</strong> est<br />

allé à la rencontre de ce champion.<br />

Dans cette interview, le récent vainqueur de Ondo<br />

Ezekiel nous raconte son parcours, son actualité et<br />

ses ambitions. Allons à la découverte de Mouhamed<br />

Tafsir Ba.Sénégalais d’origine guinéenne,<br />

Mouhamed Tafsir Ba est un passionné des sports<br />

de combat.<br />

Du haut de ses 22 ans et après 5 ans depuis ses<br />

débuts, ce poulain de Me Boubacar Diallo ne se<br />

donne plus de limites dans sa carrière.<br />

Avec un palmarès déjà garni de champion du<br />

Sénégal, champion de la zone pour ne citer que<br />

cela, celui qui se fait surnommer Taf N Boyz est un<br />

athlète polyvalent. « Je pratique quatre sports de<br />

combat différents : la boxe anglaise, la boxe sanda,<br />

le MMA et le Kick Boxing. Je suis professionnel<br />

dans les trois disciplines, mais pour la boxe sanda,<br />

je combats en amateur.<br />

Je dois aussi préciser que pour la boxe anglaise, je<br />

suis en pro et en amateur », a confié la nouvelle<br />

coqueluche sénégalaise du sport de combat.


« Je viens de me<br />

lancer au niveau<br />

international<br />

pour augmenter<br />

la qualité de<br />

mes performances<br />

»<br />

VISITEZ WIWSPORT.COM<br />

7 N° 321 DU <strong>05</strong> DÉCEMBRE <strong>2023</strong><br />

DÉCOUVERTE<br />

Actuellement dans la catégorie des mi-lourds,<br />

c’est-à-dire, les combattants de -86 kg, Tafsir ne<br />

s’ennuie pas du déroulé de sa carrière. Au-delà<br />

même des frontières du Sénégal, il a pris part à de<br />

nombreuses compétitions internationales. «<br />

J’apprécie très bien la trajectoire de ma carrière<br />

jusque-là. J’évolue très bien au niveau national et<br />

là, je viens de me lancer au niveau international<br />

pour augmenter la qualité de mes performances.<br />

Depuis mes débuts, j’ai eu à prendre part aux<br />

championnats d’Afrique de boxe sanda à deux<br />

reprises. J’ai aussi participé aux championnats<br />

d’Afrique zone 2 de boxe anglaise à deux reprises<br />

sans compter mon premier combat pro en MMA, au<br />

Bénin… », a affirmé Tafsir, parlant de l’étape<br />

actuelle de sa carrière.<br />

Samedi dernier, ce prodige aux coups dévastateurs<br />

a fait vibré les férus sénégalais lors de son<br />

face-à-face avec Ondo Ezekiel. En trois rounds, le<br />

champion du Sénégal a mis KO son adversaire d’un<br />

coup fatal. De quoi créer la sensation auprès du<br />

public sénégalais venu nombreux à l’Esplanade du<br />

Grand Théâtre. Cette victoire acquise avec brio, va<br />

certainement ouvrir d’autres portes à Tafsir Ba qui<br />

semble penser qu’il a d’autres défis à relever, plus<br />

hauts que ceux que lui offre les rings sénégalais. «<br />

Je suis invaincu au niveau national et je suis le<br />

champion d’Afrique de la zone 2 en titre »,<br />

précise-t-il.<br />

En 31 combats toutes disciplines confondues, ce<br />

jeune combattant ne compte qu’une seule défaite<br />

et c’était lors d’un combat en MMA Amateur. Et<br />

parmi ses 30 victoires glanées à ce jour, il faut<br />

compter 12 KO. Sur le ring, Tafsir Ba est tout<br />

simplement intraitable jusque-là ! La cause, il est<br />

réputé être un pur offensif. Il attaque et l’un de ses<br />

points forts est le combat rapproché. Imaginez un<br />

puncheur qui se définit comme agressif, pourrait<br />

être devant ses adversaires avec ses coups qui<br />

arrivent à 200/H. Ça doit être redoutable !


DÉCOUVERTE<br />

VISITEZ WIWSPORT.COM<br />

8 N° 321 DU <strong>05</strong> DÉCEMBRE <strong>2023</strong><br />

« Le soutien de<br />

mes coaches et<br />

coéquipiers est<br />

indispensable à<br />

ma réussite, à<br />

mon succès »<br />

Mais pour un jeune combattant comme lui, comment<br />

arrive-t-il à garder sa forme et son mental à<br />

chaud ? « Je m’entraîne au Boxing Club Ville de<br />

Dakar et aussi au Bop Boxing Club.<br />

Je m’entraîne 8 heures de temps par jour. Mais je<br />

les fais en trois séances : matin, midi et soir », nous<br />

confie-t-il avec une passion exceptionnelle.<br />

Un rythme de travail qui lui vaut aujourd’hui le<br />

palmarès qu’il a et ses atouts face aux adversaires.<br />

Adversaires qu’il prépare grâce à une équipe de<br />

quelques athlètes et de coaches de sa salle. « Le<br />

soutien de ceux-ci est indispensable à ma réussite<br />

et à mon succès », ajoute-t-il pour signifier<br />

l’importance de son staff dans sa carrière.Pour un<br />

garçon qui ne déborde pas d’ambitions, il est vrai<br />

qu’avoir le staff technique adéquat est plus qu’indispensable.<br />

Mais la passion pour la boxe qui anime cet athlète<br />

défie les péripéties qui couvent la santé de la boxe<br />

sénégalaise qui renait de ses cendres. Il y a deux<br />

ans, Mouhamed Tafsir Ba a fait partie de ces jeunes<br />

propulsés par la Fédération Sénégalaise de Boxe<br />

Anglaise pour relancer la discipline.<br />

« La boxe sénégalaise évolue bien et on a une<br />

fédération qui est déterminée à faire évoluer la<br />

discipline au niveau national pour obtenir de<br />

meilleurs résultats sur le plan international »,<br />

affirme le champion national.<br />

Et cela tombe bien puisque Taf N Boyz ne pourra<br />

atteindre son objectif qu’avec cette vision mise en<br />

place par la FSBA. « Je veux devenir champion du<br />

monde et faire découvrir au monde entier mon<br />

talent », rêve ce champion qui mérite l’attention.<br />

Mouhamed Tafsir a du feu dans ses gants !<br />

PALMARÈS<br />

MOUHAMED TAFSIR BA<br />

*EN BOXE SANDA<br />

4X CHAMPIONS DU SÉNÉGAL 2018, 2019, 2021<br />

ET 2022<br />

14 COMBATS<br />

14 VICTOIRE DONT 8 PAR KO<br />

*EN BOXE ANGLAISE<br />

CHAMPIONS DU SÉNÉGAL EN 2021<br />

CHAMPIONS D’AFRIQUE ZONE 2 EN <strong>2023</strong><br />

13 COMBAT<br />

13 VICTOIRE DONT 3 PAR KO<br />

*MMA AMATEUR<br />

3 COMBATS<br />

2 VICTOIRE<br />

1 DÉFAITE<br />

*MMA PROFESSIONNEL<br />

1 COMBAT<br />

1 VICTOIRE PAR KO<br />

*KICKBOXING<br />

1 COMBAT<br />

1 VICTOIRE PAR KO<br />

TOTAL : 31 COMBAT 30 VICTOIRE 12 PAR KO 1<br />

DÉFAITE


LAMB<br />

F<br />

ace à la presse ce lundi dans son fief à<br />

Mbour, Bombardier s’est exprimé sur son<br />

prochain combat contre Reug-Reug ficelé<br />

par Jam productions pour le 24 <strong>décembre</strong> à l’Arène<br />

nationale. Après avoir livré le secret de sa longévité,<br />

le B52 a en outre abordé d’autres sujets<br />

concernant l’actualité de la lutte sénégalaise.<br />

ENTRETIEN<br />

QUEL EST LE SECRET DE VOTRE<br />

LONGÉVITÉ DANS L’ARÈNE CAR<br />

VOUS AVEZ DÉPASSÉ L’ÂGE DE LA<br />

RETRAITE FIXÉ À 45 ANS ?<br />

D’abord il faut rappeler quelques éléments.<br />

Auparavant on disait qu’un lutteur ne peut pas<br />

devenir un champion s’il n’est pas basé à Dakar.<br />

J’ai prouvé le contraire en restant à Mbour pour y<br />

implanter mon écurie. J’avais aussi pour objectif<br />

d’être le premier lutteur à tenir un combat de lutte<br />

avec frappe hors du Sénégal. Dieu merci je l’ai fait<br />

en 2013 avec mon combat contre Baboye à Bercy.<br />

J’ai remporté deux fois la couronne de roi des<br />

arènes avant de de devenir le premier lutteur<br />

sénégalais à pratiquer le MMA.<br />

D’ailleurs, beaucoup disaient que je devais abandonner<br />

ce sport de « fou ». Mais aujourd’hui on voit<br />

que beaucoup de jeunes suivent mes pas. Concernant<br />

l’âge de la retraite comme je l’ai toujours dit<br />

c’est un faux débat pour moi. Un jeune de 25 ans<br />

peut ne pas faire une longue carrière parce qu’il ne<br />

sait pas comment s’y prendre au niveau de son<br />

hygiène de vie. Donc je ne crois pas à ces détails<br />

car pour moi il faut une bonne hygiène de vie,<br />

rester sérieux à l’entraînement et faire ce que l’on<br />

sait faire. La lutte est un sport individuel qui<br />

demande énormément de sacrifice. Ce n’est pas<br />

comme le football par exemple, où, si on n’est pas<br />

en forme on peut se faire remplacer par un coéquipier.<br />

COMMENT BOMBARDIER EST PASSÉ<br />

D’UN LUTTEUR BANAL À UN TRÈS<br />

GRAND CHAMPION ?<br />

Plus on évolue dans un sport, plus on acquiert de<br />

l’expérience. Quand j’étais jeune je mettais plus en<br />

avant ma fougue mais maintenant j’ai atteint la<br />

maturité avec l’âge. Même si encore aujourd’hui je<br />

peux être touché dans mon orgueil dans certains<br />

combats. C’est un peu dans ma nature.<br />

CONNAISSEZ-VOUS BIEN VOTRE<br />

ADVERSAIRE REUG-REUG ?<br />

« Je connais parfaitement Reug-Reug… »<br />

Oui je le connais bien pour l’avoir suivi. Mais je ne<br />

vais pas dire ici ces qualités ou ces défauts en tant<br />

VISITEZ WIWSPORT.COM<br />

10 N° 321 DU <strong>05</strong> DÉCEMBRE <strong>2023</strong><br />

LAMB<br />

Son adversaire Reug-Reug, son avis sur les<br />

jeunes lutteurs, la retraite, B52 sans détour<br />

que lutteur. Tout ce que je peux vous dire c’est que<br />

je connais sa principale force. Je vais essayer<br />

contrecarrer ses plans pour lui imposer la façon<br />

de lutter. C’est un bon lutteur et je suis heureux de<br />

lui donner la chance de m’affronter. Je profite de<br />

l’occasion pour demander aux VIP d’accepter de<br />

tendre la main aux jeunes lutteurs pour le bien de<br />

la lutte. Par exemple Balla Gaye doit pourvoir<br />

croiser Siteu, de même que Ama Baldé. Des<br />

lutteurs comme Quench, Franc, Doomou Dangou<br />

doivent venir titiller les grands au sommet. Lac 2 v<br />

Quench est un bon combat et Lac de Guiers doit<br />

accepter de l’affronter. Franc v Tapha Tine est<br />

aussi une belle affiche.<br />

QUELS SONT LES JEUNES LUTTEURS<br />

QUI PEUVENT PRENDRE LA RELÈVE<br />

ET DEVENIR DE GRANDS CHAM-<br />

PIONS ?<br />

« Diène Kaïré, Serigne Ndiaye, Niang Bou<br />

Ndaw peuvent devenir de très grands champions<br />

»<br />

Il y en a beaucoup ! Serigne Ndiaye de Fass me<br />

ressemble beaucoup.<br />

C’est un lutteur courageux, il a une bonne taille et<br />

il attaque son adversaire dès le coup d’envoi. J’ai<br />

bon espoir qu’il sera un grand champion.<br />

À part oui il y a Thiatou Daouda Fall de Guédiawaye<br />

et Jackson. Ils ont un potentiel énorme et s’ils sont<br />

bien encadrés, ils feront une grande carrière.<br />

J’allais l’oublier il y’a également Diène Kaïré.<br />

POUR FINIR QUELLE ANALYSE<br />

FAITES-VOUS SUR LE COMBAT<br />

ROYAL DU 1ER JANVIER ENTRE<br />

MODOU LÔ ET BOY NIANG 2 ?<br />

C’est un combat qui met aux prises deux styles<br />

différents mais ils ont quelque chose en commun.<br />

Modou Lô aspire ses adversaires pour les<br />

manœuvrer et Boy Niang lutte souvent en retrait<br />

avant de contre attaquer. Sur le plan de bagarre<br />

Modou Lô propose une bagarre typiquement de<br />

lutteur alors que Boy Niang frappe comme un<br />

boxeur. Bref ce sera un combat très tactique et s’il<br />

n’y a pas de chute dans le premier round, il y a des<br />

chances que le combat dure.


VISITEZ WIWSPORT.COM<br />

11 N° 321 DU <strong>05</strong> DÉCEMBRE <strong>2023</strong><br />

BEACH SOCCER<br />

EXCLU<br />

Pour le Mondial, le Sénégal renforce son<br />

staff avec un technicien français !<br />

L’équipe nationale du Sénégal est en pleine<br />

préparation pour la Coupe du Monde de<br />

Beach Soccer. En regroupement à Diamalaye,<br />

les Lions ont effectué une séance d’entrainement<br />

ce lundi avec la présence de Claude Barrabé.<br />

Il est bien connu dans le monde du Beach Soccer<br />

notamment dans le continent africain. Claude<br />

Barrabé, 57 ans, était le sélectionneur du Madagascar.<br />

D’ailleurs, c’est avec lui que les Malgaches<br />

ont remporté leur seul titre continental en 2015.<br />

Ils avaient battu le Sénégal en finale. Barrabé est<br />

devenu expert technique de la FIFA pour le Beach<br />

Soccer, il dirige aussi la sélection de France de<br />

cette discipline. Pour le Mondial, il sera aux côtés<br />

de Mamadou Diallo avec le Sénégal qui a pour<br />

ambition de faire mieux que lors de la précédente<br />

édition ou il s’était arrêté en demi-finale.<br />

CLAUDE BARRABÉ<br />

« JE VAIS ESSAYER D’APPORTER<br />

UNE PETITE TOUCHE TACTIQUE… »<br />

« Je suis l’aide entraineur » ! C’est ainsi qu’il a<br />

voulu se présenter au micro de <strong>wiwsport</strong>, seul<br />

média sénégalais présent lors de sa première<br />

séance d’entrainement avec les Lions en partance<br />

pour la Coupe du Monde. L’objectif, son plan de<br />

travail, son analyse du beach soccer sénégalais, il<br />

en parle dans cet entretien exclusif.<br />

QUELLE EST LA RAISON DE VOTRE<br />

VENUE AU SÉNÉGAL ?<br />

Je connais le Sénégal très bien. Je suis venu ici en<br />

2016 avec la FIFA. Je connaissais bien l’ancien<br />

entraineur, je connais le nouveau, le DTN, Chita<br />

aussi.<br />

Ma venue est fraternelle avant tout. Si je ne<br />

voulais pas, je ne serais pas venu. Je viens parce<br />

que je sens aussi que cette équipe a besoin d’autre<br />

chose avec Mamadou Diallo. Si je peux apporter<br />

ma pièce à l’édifice, je pense que cette équipe peut<br />

aller loin.<br />

DEMI-FINALISTE DE LA DERNIÈRE<br />

ÉDITION, LE SÉNÉGAL PEUT-IL PRÉ-<br />

TENDRE AU TITRE ?<br />

Poser moi la question dans un mois, je vous<br />

répondrai. C’est ma première journée, c’est<br />

difficile pour moi de répondre.<br />

Ce que j’ai vu en Russie, dans différents tournois...<br />

Si les joueurs sont attentifs et captent le message,<br />

je pense que dans le dernier carré on peut y être.<br />

Après gagner la coupe du monde ce serait prétentieux<br />

de ma part et manquer de respect aux autres<br />

nations. Sachez que les autres pays travaillent. Le<br />

Sénégal peut faire valoir ses qualités et je suis là<br />

pour apporter un plus.<br />

VOUS LES AVEZ DÉCRITS COMME<br />

DES AVIONS VOLANTS. QUELS SONT<br />

LES ATOUTS DES LIONS DU SABLE ?<br />

C’est puissant sur le sable. Ça va très vite quand<br />

ça récupère. Dans la transition offensive, c’est<br />

puissant, ça percute au sol. Physiquement, ce sont<br />

des monstres. J’espère qu’ils seront aussi forts<br />

qu’en Russie. Je vais essayer d’apporter une petite<br />

touche tactique surtout dans l’animation défensive,<br />

il faut qu’ils travaillent. Et surtout être lucide<br />

devant les buts. Mais je ne vais pas enlever leurs<br />

qualités, au contraire, je vais l’accentuer et bien<br />

sur leur montrer qu’ils sont capables de battre les<br />

meilleures nations du beach soccer. Ils l’ont déjà<br />

fait sans moi, je vous rassure. Mais c’était il y a<br />

deux ans, il y a eu un changement d’entraineur, des<br />

joueurs qui sont partis et d’autres qui viennent<br />

d’arriver. Tout cela fait partie de la nouvelle<br />

génération.<br />

QUE PENSEZ-VOUS DU BEACH<br />

SOCCER SÉNÉGALAIS ?<br />

Je suis amoureux de ce sport qui ne véhiculent que<br />

valeurs d’abnégation, de solidarité et d’effort.<br />

J’étais à l’entrainement, j’ai tout vu. Ce sont des<br />

joueurs qui ne lâchent jamais rien, qui vont à fond,<br />

qui se donnent, pour leur famille, la fédération, le<br />

pays. Parce qu’ici, j’ai remarqué qu’on est fier<br />

d’être sénégalais. Ça s’est important. Cette fierté il<br />

faut le retrouver sur le sable.

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!