29.05.2024 Views

La Salle Bourgie : au coeur de la musique

Découvrez

Découvrez

SHOW MORE
SHOW LESS

Create successful ePaper yourself

Turn your PDF publications into a flip-book with our unique Google optimized e-Paper software.

<strong>La</strong> SALLE<br />

BOURGIE<br />

AU CŒUR DE LA MUSIQUE


Couverture<br />

Vue intérieure <strong>de</strong> <strong>la</strong> <strong>Salle</strong> <strong>Bourgie</strong><br />

Photo : Julia Marois<br />

<strong>La</strong> <strong>Salle</strong> <strong>Bourgie</strong> et le pavillon d’art québécois et canadien<br />

C<strong>la</strong>ire et Marc <strong>Bourgie</strong> du MBAM<br />

Photo : P<strong>au</strong>l Boisvert


SOMMAIRE<br />

4.<br />

LA SALLE BOURGIE EN BREF<br />

6.<br />

VISION ARTISTIQUE ET<br />

PROGRAMMATION<br />

MUSICALE<br />

12.<br />

DE GRANDS NOMS À LA<br />

SALLE BOURGIE<br />

14.<br />

COLLECTION D’INSTRUMENTS<br />

18.<br />

DES VITRAUX TIFFANY<br />

EXCEPTIONNELS<br />

20.<br />

HISTORIQUE DES LIEUX<br />

30.<br />

PLAN DE SALLE<br />

Rédaction <strong>de</strong>s textes : Cl<strong>au</strong>dine Jacques<br />

Coordination du projet : Cl<strong>au</strong>dine Jacques et Coralie B<strong>au</strong><strong>de</strong>t<br />

Équipe <strong>de</strong> direction <strong>de</strong> <strong>la</strong> <strong>Salle</strong> <strong>Bourgie</strong> : Caroline Louis et Olivier Godin<br />

Révision <strong>de</strong>s textes : François Zeitouni, Cl<strong>au</strong><strong>de</strong> Nadon et Trevor Hoy<br />

Conception graphique : Corinne Bève


4<br />

LA SALLE BOURGIE<br />

<strong>La</strong> SALLE<br />

BOURGIE<br />

EN BREF<br />

Vue intérieure <strong>de</strong> <strong>la</strong> <strong>Salle</strong> <strong>Bourgie</strong><br />

Photo : Julia Marois


Au cœur <strong>de</strong> <strong>la</strong> <strong>musique</strong><br />

5<br />

In<strong>au</strong>gurée en<br />

septembre 2011<br />

465 p<strong>la</strong>ces<br />

réparties <strong>au</strong> parterre et <strong>au</strong> balcon<br />

Située en plein cœur<br />

<strong>de</strong> l’une <strong>de</strong>s métropoles les plus<br />

dynamiques <strong>au</strong> Canada sur les p<strong>la</strong>ns<br />

culturel et artistique<br />

Pensée et conçue<br />

pour le récital et <strong>la</strong><br />

<strong>musique</strong> <strong>de</strong> chambre<br />

Dotée d’une<br />

acoustique<br />

remarquable,<br />

tant pour <strong>la</strong> voix que les instruments<br />

É<strong>la</strong>bore une<br />

programmation<br />

variée et accessible,<br />

proposant <strong>de</strong>s rencontres à <strong>la</strong> fois<br />

riches et étonnantes à un public vaste<br />

et diversifié<br />

Crée <strong>de</strong>s ponts<br />

avec les arts visuels<br />

en synergie avec le Musée <strong>de</strong>s<br />

be<strong>au</strong>x-arts <strong>de</strong> Montréal<br />

Présente plus d’une<br />

centaine <strong>de</strong> concerts<br />

annuellement<br />

Abrite <strong>la</strong> plus gran<strong>de</strong><br />

collection <strong>de</strong> vitr<strong>au</strong>x<br />

religieux <strong>de</strong> Tiffany<br />

<strong>au</strong> Canada<br />

Met en valeur une<br />

précieuse collection<br />

d’instruments à c<strong>la</strong>vier<br />

Met <strong>de</strong> l’avant une<br />

gran<strong>de</strong> diversité <strong>de</strong><br />

genres music<strong>au</strong>x :<br />

<strong>la</strong> <strong>musique</strong> c<strong>la</strong>ssique <strong>de</strong> toutes les<br />

époques, le jazz, les <strong>musique</strong>s <strong>de</strong>s<br />

cultures du mon<strong>de</strong>, le croisement<br />

entre diverses formes d’art, ainsi que<br />

<strong>de</strong>s concerts pour le jeune public<br />

Propose une offre<br />

culturelle <strong>de</strong> qualité<br />

à prix très accessible


6<br />

LA SALLE BOURGIE<br />

VISION ARTISTIQUE<br />

ET PROGRAMMATION<br />

MUSICALE<br />

Un lieu incontournable<br />

<strong>de</strong> <strong>la</strong> scène musicale québécoise<br />

Dès son ouverture, <strong>la</strong> <strong>Salle</strong> <strong>Bourgie</strong> a connu <strong>de</strong>s débuts<br />

fulgurants et bouleversé l’offre culturelle dans <strong>la</strong> métropole<br />

en proposant <strong>au</strong> public <strong>de</strong>s concerts exceptionnels. <strong>La</strong> salle<br />

prévoyait présenter une trentaine <strong>de</strong> concerts annuellement :<br />

ses qualités en ont rapi<strong>de</strong>ment fait l’une <strong>de</strong>s plus prisées <strong>au</strong><br />

Québec, tant et si bien qu’elle accueille <strong>au</strong>jourd’hui près <strong>de</strong> 200<br />

événements par saison. <strong>La</strong> diversité <strong>de</strong>s genres music<strong>au</strong>x, <strong>la</strong><br />

qualité et l’originalité <strong>de</strong> sa programmation, pensée tant pour<br />

les mélomanes avertis que pour les néophytes, les mail<strong>la</strong>ges<br />

soli<strong>de</strong>s avec les expositions et les collections du Musée, le<br />

soutien <strong>au</strong>x jeunes interprètes à qui elle offre <strong>de</strong> nombreuses<br />

opportunités <strong>de</strong> se produire en public, ainsi que <strong>la</strong> création<br />

musicale en font l’un <strong>de</strong>s diffuseurs <strong>de</strong> <strong>musique</strong> <strong>de</strong> concert<br />

parmi les plus importants <strong>au</strong> Canada.<br />

Son atmosphère intimiste, sa taille parfaitement adaptée <strong>au</strong><br />

récital et à <strong>la</strong> <strong>musique</strong> <strong>de</strong> chambre <strong>de</strong> même que son acoustique<br />

exceptionnelle en font un lieu idéal pour accueillir <strong>de</strong>s solistes,<br />

<strong>de</strong> petits ensembles et <strong>de</strong>s orchestres <strong>de</strong> chambre. Afin d’être<br />

en mesure <strong>de</strong> présenter <strong>de</strong>s séries <strong>de</strong> jazz et <strong>de</strong> <strong>musique</strong> <strong>de</strong>s<br />

cultures du mon<strong>de</strong>, <strong>la</strong> salle possè<strong>de</strong> un système <strong>de</strong> sonorisation<br />

à <strong>la</strong> fine pointe <strong>de</strong> <strong>la</strong> technologie.<br />

The Tallis Scho<strong>la</strong>rs<br />

13 décembre 2022<br />

Photo : Cl<strong>au</strong>dine Jacques


Au cœur <strong>de</strong> <strong>la</strong> <strong>musique</strong><br />

7<br />

« Quand <strong>la</strong> <strong>Salle</strong> <strong>Bourgie</strong> a ouvert ses portes<br />

en 2011, on ne se doutait pas encore à<br />

quel point elle changerait <strong>la</strong> vie musicale à<br />

Montréal. (...) On ne pourrait plus imaginer<br />

Montréal sans <strong>la</strong> <strong>Salle</strong> <strong>Bourgie</strong>. »<br />

CAROLINE RODGERS, LUDWIG VAN MONTRÉAL


8<br />

LA SALLE BOURGIE<br />

<strong>La</strong> Fondation Arte Musica<br />

<strong>La</strong> Fondation Arte Musica, créée en septembre<br />

2007 par le mécène et homme d’affaires<br />

Pierre <strong>Bourgie</strong>, a pour mission l’organisation et<br />

<strong>la</strong> réalisation d’activités musicales <strong>au</strong> sein du<br />

Musée <strong>de</strong>s be<strong>au</strong>x-arts <strong>de</strong> Montréal (MBAM),<br />

plus spécifiquement à <strong>la</strong> <strong>Salle</strong> <strong>Bourgie</strong>. <strong>La</strong><br />

programmation s’articule <strong>au</strong>tour <strong>de</strong> trois<br />

axes princip<strong>au</strong>x : <strong>la</strong> production et <strong>la</strong> diffusion<br />

<strong>de</strong> concerts, le soutien à <strong>la</strong> relève musicale<br />

et le développement <strong>de</strong>s publics, grâce à <strong>de</strong>s<br />

activités éducatives et <strong>de</strong> médiation culturelle.<br />

Elle s’inspire <strong>de</strong>s diverses formes d’art<br />

présentes <strong>au</strong> MBAM, re<strong>la</strong>yant <strong>la</strong> dimension<br />

encyclopédique qu’il recèle : d’étonnantes<br />

rencontres ainsi que <strong>de</strong>s mail<strong>la</strong>ges porteurs<br />

avec d’<strong>au</strong>tres disciplines artistiques telles<br />

que <strong>la</strong> littérature, les arts visuels, <strong>la</strong> danse<br />

et le cinéma font partie intégrante <strong>de</strong> <strong>la</strong><br />

programmation <strong>de</strong> <strong>la</strong> <strong>Salle</strong> <strong>Bourgie</strong> <strong>de</strong>puis<br />

son ouverture. Ceci a permis <strong>de</strong> présenter<br />

<strong>au</strong> public une programmation novatrice et<br />

inusitée, parfois dans les salles d’exposition<br />

même du MBAM. Plusieurs activités musicales<br />

avaient déjà eu lieu in situ, quelques années<br />

avant l’ouverture <strong>de</strong> <strong>la</strong> <strong>Salle</strong> <strong>Bourgie</strong>.<br />

Diversité, excellence<br />

et accessibilité<br />

Dès son ouverture, <strong>la</strong> salle a su miser sur une<br />

programmation variée et <strong>au</strong>dacieuse d’une<br />

qualité artistique exceptionnelle, afin <strong>de</strong> se<br />

forger rapi<strong>de</strong>ment sa propre personnalité et<br />

<strong>de</strong> développer une image <strong>de</strong> marque forte. Les<br />

concerts proposés couvrent plusieurs siècles <strong>de</strong><br />

<strong>musique</strong>, et le public mélomane peut apprécier<br />

une gran<strong>de</strong> variété <strong>de</strong> courants music<strong>au</strong>x.<br />

<strong>La</strong> recherche <strong>de</strong> l’excellence a toujours guidé<br />

les choix <strong>de</strong> <strong>la</strong> <strong>Salle</strong> <strong>Bourgie</strong>. Qu’ils soient<br />

en pleine ascension ou déjà acc<strong>la</strong>més par <strong>la</strong><br />

critique, ces musiciens sont sélectionnés par<br />

<strong>la</strong> <strong>Salle</strong> <strong>Bourgie</strong> pour leur immense talent.<br />

Sa programmation est constituée à 50 %<br />

d’artistes canadiens et à 50 % d’artistes<br />

internation<strong>au</strong>x : ainsi <strong>au</strong>jourd’hui, presque tout<br />

le milieu musical montréa<strong>la</strong>is et québécois<br />

se trouve lié, d’une façon ou d’une <strong>au</strong>tre, <strong>au</strong>x<br />

activités <strong>de</strong> <strong>la</strong> <strong>Salle</strong> <strong>Bourgie</strong>. Celle-ci a eu un<br />

impact considérable sur le milieu musical<br />

montréa<strong>la</strong>is, québécois et canadien, ainsi que<br />

sur <strong>la</strong> carrière <strong>de</strong> nombreux artistes.<br />

Proposer <strong>de</strong>s concerts à prix abordables afin<br />

qu’un grand nombre <strong>de</strong> spectateurs d’horizons<br />

divers puissent profiter <strong>de</strong> cette offre musicale<br />

est une priorité pour les gestionnaires <strong>de</strong><br />

<strong>la</strong> salle. Bien ancrée dans sa commun<strong>au</strong>té<br />

grâce à <strong>de</strong>s programmes d’accessibilité et<br />

d’éducation, elle a mis sur pied <strong>de</strong> nombreux<br />

partenariats avec divers groupes culturels et<br />

sociocommun<strong>au</strong>taires, faisant ainsi en sorte<br />

que le lieu <strong>de</strong>meure accessible à tous.<br />

Djely Tapa, voix<br />

<strong>La</strong>ncement <strong>de</strong> <strong>la</strong> saison 2022-2023, 3 mai 2022<br />

Photo : Frédéric Faddoul


9


10<br />

LA SALLE BOURGIE<br />

Des partenaires prestigieux<br />

Des projets <strong>au</strong>dacieux<br />

<strong>La</strong> <strong>Salle</strong> <strong>Bourgie</strong> s’associe avec un vaste<br />

rése<strong>au</strong> <strong>de</strong> partenaires artistiques reconnus,<br />

tant québécois, canadiens, qu’internation<strong>au</strong>x,<br />

afin <strong>de</strong> diversifier ses col<strong>la</strong>borations. Ses<br />

liens avec le Pa<strong>la</strong>zzetto Bru Zane, Musicians<br />

from Marlboro, <strong>la</strong> Chapelle Musicale Reine<br />

Elisabeth (Belgique), <strong>la</strong> Fondation Roy<strong>au</strong>mont,<br />

le Koerner Hall du Royal Conservatory of Music<br />

<strong>de</strong> Toronto, Early Music Vancouver, le Club<br />

musical <strong>de</strong> Québec, le Festival Bach Montréal,<br />

le Festival International du Film sur l’Art (Le<br />

FIFA), l’Orchestre symphonique <strong>de</strong> Montréal,<br />

l’Orchestre Métropolitain, ainsi que le Festival<br />

international <strong>de</strong> <strong>la</strong> littérature (FIL), ne sont<br />

que quelques exemples <strong>de</strong> col<strong>la</strong>borations<br />

fructueuses.<br />

Elle accueille également chaque année le<br />

ga<strong>la</strong> <strong>de</strong>s Prix Opus, chape<strong>au</strong>té par le Conseil<br />

québécois <strong>de</strong> <strong>la</strong> <strong>musique</strong>, événement<br />

marquant qui rassemble les acteurs majeurs<br />

<strong>de</strong> l’industrie et récompense l’excellence<br />

musicale <strong>au</strong> Québec. En outre, <strong>de</strong>puis<br />

son ouverture en 2011, <strong>la</strong> <strong>Salle</strong> <strong>Bourgie</strong><br />

accueille chaque année le Concours musical<br />

international <strong>de</strong> Montréal. Cet événement<br />

renommé, qui fait rayonner <strong>de</strong> jeunes<br />

artistes parmi les plus talentueux sur le p<strong>la</strong>n<br />

mondial en chant, violon et piano, a été un<br />

véritable tremplin pour plusieurs interprètes<br />

chevronnés. Pour certains, ce fut le début<br />

d’une bril<strong>la</strong>nte carrière internationale : Charles<br />

Richard-Hamelin, Philippe Sly et Beatrice Rana,<br />

notamment.<br />

Des projets porteurs ont vu le jour, comme<br />

<strong>la</strong> présentation en concert <strong>de</strong> l’intégrale <strong>de</strong>s<br />

quelque 200 cantates sacrées <strong>de</strong> J. S. Bach<br />

lors <strong>de</strong> 77 concerts répartis sur huit saisons,<br />

entre septembre 2014 et mars 2023. Cette<br />

aventure, une première <strong>au</strong> Canada, fut une<br />

vitrine exceptionnelle pour Montréal, reflétant<br />

son statut <strong>de</strong> métropole musicale. Mettant à<br />

contribution plusieurs artistes et ensembles<br />

réputés du milieu musical québécois et<br />

international, ces concerts ont présenté<br />

33 ensembles music<strong>au</strong>x (22 québécois, un<br />

canadien, quatre américains et six européens)<br />

et quatre chœurs professionnels, ainsi que<br />

158 solistes voc<strong>au</strong>x et instrument<strong>au</strong>x, et 321<br />

instrumentistes, sous <strong>la</strong> direction <strong>de</strong> 29 chefs<br />

d’ici et d’ailleurs. Parmi les <strong>au</strong>tres projets<br />

d’envergure, citons également <strong>la</strong> présentation<br />

<strong>de</strong> l’intégrale <strong>de</strong>s 32 sonates pour piano <strong>de</strong><br />

Beethoven par le pianiste canadien Louis Lortie.<br />

Photo <strong>de</strong> g<strong>au</strong>che<br />

Orchestre symphonique <strong>de</strong> Montréal<br />

Chef : Rafael Payare.<br />

25 septembre 2022. Dans le cadre <strong>de</strong><br />

l’intégrale <strong>de</strong>s cantates <strong>de</strong> J. S. Bach.<br />

Photo : Frédéric Faddoul<br />

Photo <strong>de</strong> droite<br />

Foyer <strong>de</strong> <strong>la</strong> <strong>Salle</strong> <strong>Bourgie</strong><br />

<strong>La</strong>ncement <strong>de</strong> <strong>la</strong> saison 2022-2023, 3 mai 2022.<br />

Photo : Frédéric Faddoul


Au cœur <strong>de</strong> <strong>la</strong> <strong>musique</strong><br />

11<br />

<strong>La</strong> <strong>musique</strong> <strong>de</strong> création<br />

à <strong>la</strong> <strong>Salle</strong> <strong>Bourgie</strong><br />

Quels avantages<br />

pour les artistes ?<br />

Dès <strong>la</strong> saison 2013-2014, <strong>la</strong> Fondation Arte<br />

Musica a inst<strong>au</strong>ré un nouve<strong>au</strong> fonds pour <strong>la</strong><br />

création musicale, afin qu’une composition<br />

inspirée d’une œuvre visuelle du Musée<br />

soit créée régulièrement à <strong>la</strong> <strong>Salle</strong> <strong>Bourgie</strong>.<br />

Véritable incubateur, <strong>la</strong> <strong>Salle</strong> <strong>Bourgie</strong> a ainsi<br />

mis sur pied plusieurs projets <strong>de</strong> création<br />

<strong>de</strong> <strong>musique</strong> contemporaine grâce à <strong>de</strong>s<br />

comman<strong>de</strong>s d’œuvres, permettant ainsi <strong>au</strong><br />

public d’abor<strong>de</strong>r <strong>de</strong>s œuvres <strong>de</strong> compositeurs<br />

canadiens, québécois et étrangers à <strong>la</strong> fois<br />

émergents et bien établis, notamment Elliott<br />

Carter, Maxime McKinley, Nicole Lizée et<br />

Julien Bilo<strong>de</strong><strong>au</strong>. Ceci renforce les liens entre<br />

<strong>musique</strong> et arts visuels tout en procurant<br />

<strong>de</strong>s expériences musicales qui reflètent <strong>la</strong><br />

diversité <strong>de</strong>s collections du MBAM. Au cours<br />

<strong>de</strong>s <strong>de</strong>rnières années, <strong>la</strong> <strong>Salle</strong> <strong>Bourgie</strong> a<br />

commandé <strong>de</strong>s œuvres à Barbara Assiginaak<br />

(compositrice et musicienne anishinaabe,<br />

membre <strong>de</strong> <strong>la</strong> Première Nation Odawa), Luna<br />

Pearl Woolf (Canada), Nicole Lizée (Canada),<br />

Ana Sokolovic (Canada/Serbie) et Adina Izarra<br />

(Vénézué<strong>la</strong>), et présenté plusieurs concerts<br />

en hommage à <strong>la</strong> compositrice québécoise<br />

Rachel <strong>La</strong>urin.<br />

Pour les artistes, les avantages <strong>de</strong> se<br />

produire à <strong>la</strong> <strong>Salle</strong> <strong>Bourgie</strong> sont nombreux.<br />

Les musiciens apprécient sa taille à échelle<br />

humaine, sa convivialité, son atmosphère<br />

inspirante et le rapport direct avec le public<br />

qu’elle permet, promettant ainsi d’inoubliables<br />

moments <strong>de</strong> partage. <strong>La</strong> présence d’une<br />

équipe compétente et dynamique assure<br />

le succès <strong>de</strong>s événements qui se déroulent<br />

à <strong>la</strong> <strong>Salle</strong> <strong>Bourgie</strong>. Soulignons également <strong>la</strong><br />

proximité avec les divers services du centreville,<br />

<strong>de</strong> même que les nombreuses activités<br />

culturelles et touristiques qu’offre Montréal.<br />

Et le public ?<br />

Le public montréa<strong>la</strong>is fait également <strong>la</strong><br />

différence : attentif, intéressé, friand <strong>de</strong><br />

culture et d’art vivant, curieux et connaisseur, il<br />

est fier <strong>de</strong> ce lieu dans lequel il se sent chez lui.<br />

Très attachés à <strong>la</strong> salle, plusieurs spectateurs<br />

reviennent à <strong>de</strong> multiples occasions <strong>au</strong> cours<br />

d’une même saison, confirmant l’intérêt <strong>de</strong><br />

<strong>la</strong> commun<strong>au</strong>té pour cet endroit unique. Vu<br />

<strong>la</strong> proximité qu’elle permet avec le public,<br />

celui-ci bénéficie d’une visibilité optimale<br />

partout dans <strong>la</strong> salle ; en outre, l’acoustique est<br />

excellente tant <strong>au</strong> parterre qu’<strong>au</strong> balcon.


12<br />

DE GRANDS<br />

NOMS À LA<br />

SALLE BOURGIE<br />

VIOLON ET ALTO<br />

Stéphanie-Marie Degand<br />

James Ehnes<br />

Isabelle F<strong>au</strong>st<br />

Gidon Kremer<br />

Antoine Tamestit<br />

Andrew Wan<br />

VIOLONCELLE<br />

Emmanuelle Bertrand<br />

Christophe Coin<br />

Steven Isserlis<br />

Johannes Moser<br />

Jean-Guihen Queyras<br />

Stéphane Tétre<strong>au</strong>lt<br />

PIANO<br />

Pascal Amoyel<br />

Jean-Eff<strong>la</strong>m Bavouzet<br />

Michel Béroff<br />

Christian B<strong>la</strong>ckshaw<br />

Yefim Bronfman<br />

Khatia Buniatishvili<br />

Philippe Cassard<br />

Jean-Philippe Col<strong>la</strong>rd<br />

David Fray<br />

Marc-André Hamelin<br />

André <strong>La</strong>p<strong>la</strong>nte<br />

Louis Lortie<br />

Bene<strong>de</strong>tto Lupo<br />

Anne Queffélec<br />

Beatrice Rana<br />

Charles Richard-Hamelin<br />

Alexandre Thar<strong>au</strong>d<br />

PIANOFORTE ET CLAVECIN<br />

Kristian Bezui<strong>de</strong>nhout<br />

Ronald Br<strong>au</strong>tigam<br />

Jean Ron<strong>de</strong><strong>au</strong><br />

Andreas Staier<br />

VOIX<br />

Ian Bostridge<br />

Julie Boulianne<br />

Karina G<strong>au</strong>vin<br />

Philippe Jaroussky<br />

Marie-Nicole Lemieux<br />

Anne Sofie von Otter<br />

Andreas Scholl<br />

HARPE<br />

Xavier <strong>de</strong> Maistre<br />

Valérie Milot<br />

GUITARE ET MANDOLINE<br />

Avi Avital<br />

Pepe Romero<br />

Anne Sofie von Otter, mezzo-soprano et<br />

Kristian Bezui<strong>de</strong>nhout, pianoforte<br />

7 novembre 2022<br />

Photo : Cl<strong>au</strong>dine Jacques


13<br />

<strong>La</strong> <strong>Salle</strong> <strong>Bourgie</strong> a su attirer <strong>de</strong>s artistes et <strong>de</strong>s ensembles<br />

d’envergure internationale parmi les plus remarquables <strong>de</strong><br />

leur génération, certains d’entre eux étant <strong>de</strong>venus <strong>au</strong> fil <strong>de</strong>s<br />

ans <strong>de</strong>s invités réguliers. Parmi les solistes dont <strong>la</strong> réputation<br />

n’est plus à faire et que l’on a pu entendre à <strong>la</strong> <strong>Salle</strong> <strong>Bourgie</strong>,<br />

mentionnons* :<br />

PERCUSSIONS<br />

Evelyn Glennie<br />

VIOLE DE GAMBE<br />

Jordi Savall<br />

FLÛTE ET FLÛTE À BEC<br />

Emmanuel Pahud<br />

M<strong>au</strong>rice Steger<br />

CHEFS<br />

Rinaldo Alessandrini<br />

Jonathan Cohen<br />

Reinhard Goebel<br />

Bernard <strong>La</strong>badie<br />

Kent Nagano<br />

Yannick Nézet-Séguin<br />

Hervé Niquet<br />

Rafael Payare<br />

Christophe Rousset<br />

ENSEMBLES<br />

Camerata RCO (Orchestre<br />

royal du Concertgebouw)<br />

Concerto Italiano<br />

Ensemble Correspondances<br />

Les Talens Lyriques<br />

Les Violons du Roy<br />

London Han<strong>de</strong>l P<strong>la</strong>yers<br />

Orchestre Métropolitain<br />

Orchestre symphonique<br />

<strong>de</strong> Montréal<br />

Or<strong>la</strong>ndo Consort<br />

Tafelmusik<br />

The Gesualdo Six<br />

The King’s Singers<br />

The Philip G<strong>la</strong>ss Ensemble<br />

The Tallis Scho<strong>la</strong>rs<br />

JAZZ ET MUSIQUES DES<br />

CULTURES DU MONDE<br />

Kinan Azmeh<br />

Rémi Bolduc<br />

François Bourassa<br />

Lorraine Desmarais<br />

Chet Doxas<br />

Liu Fang<br />

Jacques Kuba Séguin<br />

Ranee Lee<br />

Lúnasa<br />

Charles McPherson<br />

Jean-Michel Pilc<br />

Marc Ribot<br />

Zal Sissokho<br />

Trio T<strong>au</strong>rey Butler<br />

Stéphane Wrembel<br />

Karen Young<br />

Camerata RCO et<br />

Geoffroy Salvas, baryton<br />

28 mars 2023<br />

Photo : Pierre <strong>La</strong>nglois<br />

*Cette liste n’est pas exh<strong>au</strong>stive.


14<br />

LA SALLE BOURGIE<br />

COLLECTION<br />

D’INSTRUMENTS<br />

1.<br />

<strong>La</strong> <strong>Salle</strong> <strong>Bourgie</strong> héberge et fait<br />

vivre une précieuse collection<br />

d’instruments à c<strong>la</strong>vier <strong>de</strong><br />

gran<strong>de</strong> valeur. Ces instruments<br />

sont maintenus <strong>au</strong> sommet <strong>de</strong><br />

leur forme par <strong>de</strong>s techniciens<br />

expérimentés et peuvent être<br />

entendus en concert plusieurs<br />

fois par année.<br />

Pianos Steinway<br />

<strong>La</strong> <strong>Salle</strong> <strong>Bourgie</strong> possè<strong>de</strong><br />

<strong>de</strong>ux excellents pianos <strong>de</strong><br />

marque Steinway, convenant<br />

tout à fait <strong>au</strong>x récitals.<br />

Steinway modèle D :<br />

piano <strong>de</strong> concert <strong>de</strong> 9 pieds<br />

(2m74).<br />

Steinway modèle B :<br />

piano à queue <strong>de</strong> 7 pieds<br />

(2m11) <strong>de</strong>stiné à <strong>la</strong> salle <strong>de</strong><br />

répétition.<br />

Fig. 1<br />

Steinway modèle D<br />

Piano <strong>de</strong> concert <strong>de</strong> 9 pieds<br />

Photo : Cl<strong>au</strong>dine Jacques


Au cœur <strong>de</strong> <strong>la</strong> <strong>musique</strong><br />

15<br />

2.<br />

Un piano historique Érard<br />

Fabriqué à Londres en 1859, ce piano<br />

Érard est tout à fait représentatif du piano<br />

romantique à l’époque <strong>de</strong> Liszt, Wagner,<br />

Saint-Saëns, Franck et F<strong>au</strong>ré. Instrument<br />

d’origine, il a été entièrement rest<strong>au</strong>ré en<br />

2009-2011 par Cl<strong>au</strong><strong>de</strong> Thompson et jouit<br />

<strong>au</strong>jourd’hui d’une sonorité exceptionnelle.<br />

3.<br />

Un pianoforte<br />

Ce pianoforte, fabriqué en 2020 dans le<br />

Maine (États-Unis) par Rodney J. Regier<br />

pour <strong>la</strong> <strong>Salle</strong> <strong>Bourgie</strong>, est très prisé <strong>de</strong>s<br />

musiciens, qui sont emballés tant par sa<br />

sonorité que ses possibilités techniques.<br />

L’instrument s’inspire <strong>de</strong> modèles<br />

<strong>au</strong>trichiens fabriqués par Conrad Graf<br />

et Ignaz Bösendorfer à Vienne, entre les<br />

années 1820 et 1840, et que connurent<br />

Beethoven et Schubert. Sa structure<br />

légère, entièrement en bois, ses cor<strong>de</strong>s et<br />

le mécanisme du c<strong>la</strong>vier produisent un son<br />

c<strong>la</strong>ir et lumineux.<br />

Fig. 2<br />

Piano à queue historique Érard<br />

(Londres, 1859), rest<strong>au</strong>ré en 2009-<br />

2011 par Cl<strong>au</strong><strong>de</strong> Thompson (Montréal).<br />

Photo : Maxime Brunet<br />

Fig. 3<br />

Pianoforte<br />

fabriqué par Rodney J. Regier (2020, Maine),<br />

d’après <strong>de</strong>s instruments <strong>de</strong>s facteurs viennois<br />

Conrad Graf et Ignaz Bösendorfer (1820-1840).<br />

Photo : Tam Photography


16<br />

LA SALLE BOURGIE<br />

4. 5.<br />

Deux c<strong>la</strong>vecins<br />

<strong>La</strong> <strong>Salle</strong> <strong>Bourgie</strong> possè<strong>de</strong> également <strong>de</strong>ux remarquables<br />

c<strong>la</strong>vecins :<br />

Un instrument <strong>de</strong> type italien du 17 e siècle avec octave courte<br />

à grand ravalement, construit par Rodney Myrvaagnes en<br />

1975 ;<br />

Un instrument construit dans le style <strong>de</strong> lutherie f<strong>la</strong>man<strong>de</strong> du<br />

17 e siècle par le facteur Keith Hill en 1984.<br />

Fig. 4<br />

C<strong>la</strong>vecin italien<br />

fabriqué par Rodney Myrvaagnes<br />

(Boston, 1975), d’après un instrument<br />

<strong>de</strong> style italien du 17 e siècle par<br />

Johannes <strong>de</strong> Perticis (Florence).<br />

Photo : MBAM, Christine Guest<br />

Fig. 5<br />

C<strong>la</strong>vecin f<strong>la</strong>mand<br />

fabriqué par Keith Hill (Michigan, 1984),<br />

d’après un instrument <strong>de</strong> Ruckers<br />

(Anvers), inspiré du style <strong>de</strong> lutherie<br />

f<strong>la</strong>man<strong>de</strong> du 17 e siècle.<br />

Photo : MBAM, Christine Guest


Au cœur <strong>de</strong> <strong>la</strong> <strong>musique</strong><br />

17<br />

6.<br />

Un c<strong>la</strong>vicythérium<br />

Ce c<strong>la</strong>vicythérium est l’opus 100<br />

d’Yves Be<strong>au</strong>pré, l’un <strong>de</strong>s facteurs<br />

d’instruments anciens à c<strong>la</strong>viers les plus<br />

réputés <strong>au</strong> Canada. Il a été conçu en 2002<br />

d’après un instrument d’Albertus Delin<br />

<strong>de</strong> 1768, conservé <strong>au</strong> Kunstmuseum <strong>de</strong><br />

<strong>La</strong> Haye. Il a comme particu<strong>la</strong>rité d’être<br />

positionné à <strong>la</strong> verticale et ne possè<strong>de</strong><br />

qu’un seul jeu <strong>de</strong> cor<strong>de</strong>s.<br />

7.<br />

Deux orgues <strong>de</strong> chambre<br />

Finalement, <strong>la</strong> <strong>Salle</strong> <strong>Bourgie</strong> possè<strong>de</strong><br />

également <strong>de</strong>ux magnifiques orgues<br />

<strong>de</strong> chambre, tous <strong>de</strong>ux fabriqués par<br />

Hellmuth Wolff :<br />

Un petit orgue <strong>de</strong> chambre, construit en<br />

1958 et modifié en orgue positif en 1998.<br />

Il possè<strong>de</strong> un c<strong>la</strong>vier <strong>de</strong> 51 touches et cinq<br />

registres ;<br />

Un grand orgue <strong>de</strong> chambre à 12 jeux,<br />

<strong>de</strong>ux c<strong>la</strong>viers et un pédalier. Fabriqué<br />

à Montréal en 1970 pour les organistes<br />

Bernard et Mireille <strong>La</strong>gacé, il a fait l’objet<br />

d’une rest<strong>au</strong>ration complète en 2011 par<br />

Hellmuth Wolff et François Des<strong>au</strong>tels<br />

afin d’être adapté <strong>au</strong>x besoins <strong>de</strong> <strong>la</strong> <strong>Salle</strong><br />

<strong>Bourgie</strong>.<br />

Fig. 6<br />

C<strong>la</strong>vicythérium («c<strong>la</strong>vecin droit»)<br />

d’Yves Be<strong>au</strong>pré, op. 100 (Montréal, 2002).<br />

D’après un instrument d’Albertus Delin<br />

(1712-1771), construit en 1768 et<br />

conservé <strong>au</strong> Kunstmuseum <strong>de</strong> <strong>La</strong> Haye.<br />

Photo : MBAM, Christine Guest<br />

Fig. 7<br />

Petit orgue <strong>de</strong> chambre (op. 1)<br />

fabriqué par Hellmuth Wolff (Suisse, 1958),<br />

rest<strong>au</strong>ré en 1998 par Hellmuth Wolff,<br />

Jens Petersen et Steve Sinc<strong>la</strong>ir.<br />

Photo : MBAM, Christine Guest


18<br />

LA SALLE BOURGIE<br />

8. 9.


Au cœur <strong>de</strong> <strong>la</strong> <strong>musique</strong><br />

19<br />

DES VITRAUX<br />

TIFFANY<br />

EXCEPTIONNELS<br />

Parmi les 81 fenêtres <strong>de</strong> type vitrail qui ont<br />

été nettoyées et rest<strong>au</strong>rées, on retrouve<br />

20 vitr<strong>au</strong>x issus <strong>de</strong>s ateliers <strong>de</strong> <strong>la</strong> Tiffany<br />

G<strong>la</strong>ss and Decorating Company, dont quatre<br />

verrières immenses faisant près <strong>de</strong> quatre<br />

mètres <strong>de</strong> h<strong>au</strong>t, lesquelles accentuent le côté<br />

spectacu<strong>la</strong>ire <strong>de</strong> <strong>la</strong> salle. Ces vitr<strong>au</strong>x ont été<br />

commandés en 1896 pour l’église American<br />

Presbyterian <strong>de</strong> <strong>la</strong> rue Dorchester (maintenant<br />

le boulevard René-Lévesque) et fabriqués pour<br />

<strong>la</strong> plupart entre 1897 et 1904, soit à l’apogée <strong>de</strong><br />

<strong>la</strong> célèbre firme new-yorkaise. Suite à <strong>la</strong> fusion<br />

<strong>de</strong>s <strong>de</strong>ux commun<strong>au</strong>tés presbytériennes<br />

(Erskine et American) lors <strong>de</strong>s années 1930, et<br />

<strong>la</strong> démolition subséquente <strong>de</strong> l’église American<br />

Presbyterian, qui les abritait, les vitr<strong>au</strong>x furent<br />

réinstallés dans l’église Erskine and American<br />

en 1937-1938.<br />

Ces vitr<strong>au</strong>x portent le nom du fondateur <strong>de</strong><br />

l’atelier, l’artiste new-yorkais Louis Comfort<br />

Tiffany (1848-1933), chef <strong>de</strong> file du <strong>de</strong>sign<br />

américain qui s’est rendu célèbre par ses<br />

créations dans le style Art nouve<strong>au</strong> et les<br />

effets <strong>de</strong> lumière saisissants <strong>de</strong> ses pièces.<br />

Pour les réaliser, une équipe considérable<br />

a travaillé sous <strong>la</strong> direction <strong>de</strong> Tiffany, dont<br />

Fre<strong>de</strong>rick Wilson, directeur artistique <strong>de</strong><br />

l’atelier durant près <strong>de</strong> 30 ans. Au moins cinq<br />

<strong>de</strong>s vitr<strong>au</strong>x peuvent lui être attribués avec<br />

certitu<strong>de</strong>. Il s’agit <strong>de</strong> l’une <strong>de</strong>s <strong>de</strong>ux seules<br />

comman<strong>de</strong>s <strong>de</strong> <strong>la</strong> firme exécutée pour le<br />

Canada et l’une <strong>de</strong>s rares séries religieuses<br />

<strong>de</strong> Tiffany subsistant en Amérique du Nord.<br />

Ces œuvres se caractérisent par un verre<br />

à <strong>la</strong> teinte <strong>la</strong>iteuse et <strong>au</strong>x reflets irisés qui<br />

rappellent les caractéristiques <strong>de</strong> l’opale.<br />

Un système innovant <strong>de</strong> rétroéc<strong>la</strong>irage<br />

permanent a été ajouté, une première à cette<br />

échelle, permettant ainsi <strong>au</strong>x spectateurs d’en<br />

admirer <strong>la</strong> be<strong>au</strong>té lors <strong>de</strong>s concerts.<br />

<strong>La</strong> <strong>Salle</strong> <strong>Bourgie</strong> est un écrin exceptionnel pour<br />

<strong>la</strong> présentation <strong>de</strong> ces vitr<strong>au</strong>x, qui font partie<br />

<strong>de</strong>s collections du Musée <strong>de</strong>s be<strong>au</strong>x-arts<br />

<strong>de</strong> Montréal. Leur valeur sur le p<strong>la</strong>n <strong>de</strong>s arts<br />

visuels ainsi que leur importance pour l’histoire<br />

<strong>de</strong> l’art sont indéniables, et ils participent à<br />

<strong>la</strong> be<strong>au</strong>té architecturale et à l’atmosphère<br />

unique du lieu. Ces <strong>de</strong>rniers ont fait l’objet,<br />

en 2010, d’une rest<strong>au</strong>ration sans précé<strong>de</strong>nt<br />

par Françoise Saliou, sous <strong>la</strong> supervision du<br />

MBAM.<br />

Fig. 8<br />

Ange<br />

Louis Comfort Tiffany (1848- 1933), <strong>de</strong>ssin <strong>de</strong> Fre<strong>de</strong>rick<br />

Wilson (1858-1932), Ange, <strong>Salle</strong> <strong>Bourgie</strong>, MBAM (anc.<br />

église Erskine and American), 1904-1905, verre, plomb,<br />

fabriqué par Tiffany Studios, New York. MBAM, achat.<br />

Photo : MBAM, Christine Guest<br />

Fig. 9<br />

<strong>La</strong> Charité<br />

Louis Comfort Tiffany (1848- 1933), <strong>de</strong>ssin <strong>de</strong> Thomas Calvert<br />

(1873-après 1934), <strong>La</strong> Charité, <strong>Salle</strong> <strong>Bourgie</strong>, MBAM (anc.<br />

église Erskine and American), vers 1901, verre, plomb, fabriqué<br />

par Tiffany G<strong>la</strong>ss and Decorating Co., New York. MBAM, achat.<br />

Photo : MBAM, Christine Guest


20 LA SALLE BOURGIE<br />

HISTORIQUE<br />

DES LIEUX<br />

Les origines du lieu :<br />

quelques jalons historiques<br />

Avant d’être une salle <strong>de</strong> concert, <strong>la</strong> <strong>Salle</strong> <strong>Bourgie</strong> fut d’abord un lieu <strong>de</strong> culte :<br />

l’église presbytérienne Erskine. Construit à <strong>la</strong> fin du 19 e siècle dans le style néoroman<br />

massif et puissant, avec une nef grandiose, l’édifice rappelle les premières<br />

églises médiévales d’Europe. Conçue par l’architecte canadien d’origine<br />

écossaise Alexan<strong>de</strong>r Cowper Hutchison et in<strong>au</strong>gurée en 1894, cette église fut<br />

un lieu important pour <strong>la</strong> commun<strong>au</strong>té écossaise <strong>de</strong> Montréal et témoigne <strong>de</strong> <strong>la</strong><br />

prospérité <strong>de</strong> celle-ci.<br />

L’imposante faça<strong>de</strong> tient son caractère exceptionnel à <strong>la</strong> combinaison <strong>de</strong> <strong>de</strong>ux<br />

types <strong>de</strong> matéri<strong>au</strong>x qui créent un effet chromatique fort intéressant : <strong>de</strong> <strong>la</strong> pierre<br />

calcaire grise grossièrement équarrie et du grès brun finement sculpté provenant<br />

<strong>de</strong> Miramichi, <strong>au</strong> Nouve<strong>au</strong>-Brunswick. <strong>La</strong> gran<strong>de</strong> voûte centrale encadre une<br />

énorme fenêtre en <strong>de</strong>mi-rosace. Suite à <strong>la</strong> fusion <strong>de</strong> 1934 avec l’église American<br />

Presbyterian, <strong>de</strong>s rénovations et réaménagements substantiels <strong>de</strong>s espaces<br />

intérieurs furent réalisés.<br />

Désignée lieu historique d’importance nationale en 1998 par le ministère du<br />

Patrimoine canadien en raison <strong>de</strong> son évolution, <strong>de</strong> ses transformations et <strong>de</strong><br />

son histoire, qui témoignent <strong>de</strong> <strong>la</strong> prospérité croissante <strong>de</strong> <strong>la</strong> commun<strong>au</strong>té<br />

d’origine écossaise à Montréal, cette église est un témoin inestimable du <strong>de</strong>stin<br />

<strong>de</strong> diverses commun<strong>au</strong>tés protestantes anglophones <strong>au</strong>trefois établies <strong>au</strong><br />

centre-ville <strong>de</strong> Montréal. Face <strong>au</strong> nombre décroissant <strong>de</strong>s fidèles, l’église ferme<br />

définitivement ses portes en 2004, et reste à l’abandon durant quelques années<br />

par <strong>la</strong> suite.<br />

Vue intérieure <strong>de</strong> l’église Erskine and American,<br />

avant sa rest<strong>au</strong>ration et sa transformation en salle <strong>de</strong> concert<br />

Photo : MBAM


Une histoire à partager


22<br />

LA SALLE BOURGIE<br />

Les instigateurs du projet :<br />

Bernard <strong>La</strong>marre et Pierre <strong>Bourgie</strong><br />

Le prési<strong>de</strong>nt du conseil d’administration du Musée <strong>de</strong>s be<strong>au</strong>x-arts <strong>de</strong> Montréal<br />

<strong>de</strong> l’époque, Bernard <strong>La</strong>marre, appréciait <strong>la</strong> solidité <strong>de</strong> son architecture <strong>de</strong><br />

pierre, ses vitr<strong>au</strong>x somptueux et sa nef grandiose : ayant tout <strong>de</strong> suite compris<br />

les possibilités du lieu, il désirait l’acquérir <strong>de</strong>puis plusieurs années. Déjà, en<br />

1991, alors que se creusait le souterrain reliant les <strong>de</strong>ux pavillons du MBAM<br />

situés <strong>de</strong> part et d’<strong>au</strong>tre <strong>de</strong> <strong>la</strong> rue Sherbrooke, M. <strong>La</strong>marre avait <strong>de</strong>mandé que<br />

les p<strong>la</strong>ns prévoient un éventuel lien avec l’église. Souhaitant qu’il conserve sa<br />

vocation d’espace public, le MBAM semb<strong>la</strong>it le mieux p<strong>la</strong>cé pour préserver et<br />

valoriser le bâtiment. À peu près <strong>au</strong> même moment, le mécène québécois Pierre<br />

<strong>Bourgie</strong>, collectionneur d’art très impliqué dans le milieu culturel montréa<strong>la</strong>is,<br />

rêvait d’une nouvelle salle <strong>de</strong> concert à Montréal. Il souhaitait ar<strong>de</strong>mment<br />

redonner à une église désaffectée une vocation musicale, et eut vent du projet<br />

du Musée <strong>de</strong>s be<strong>au</strong>x-arts <strong>de</strong> Montréal d’intégrer l’église à un pavillon d’art<br />

canadien. MM. <strong>La</strong>marre et <strong>Bourgie</strong> al<strong>la</strong>ient ainsi bientôt découvrir que leurs rêves<br />

concordaient parfaitement.<br />

Le projet d’un nouve<strong>au</strong> pavillon ainsi que d’une salle <strong>de</strong> concert, totalisant<br />

un investissement <strong>de</strong> plus <strong>de</strong> 42 M$ obtenus grâce à <strong>la</strong> contribution du<br />

Gouvernement du Québec, du Gouvernement du Canada ainsi que <strong>de</strong> plusieurs<br />

donateurs privés, met en valeur ce lieu architectural et patrimonial. Il procure<br />

une occasion <strong>de</strong> réaliser un projet réellement original et unique <strong>au</strong> Canada :<br />

un pavillon d’art canadien et une salle <strong>de</strong> concert réunis dans un même lieu.<br />

Les besoins étaient bien réels, car il n’existait à Montréal <strong>au</strong>cune salle <strong>de</strong> taille<br />

moyenne convenant <strong>de</strong> manière idéale <strong>au</strong>x orchestres <strong>de</strong> chambre et <strong>au</strong>tres<br />

formations simi<strong>la</strong>ires.


Au cœur <strong>de</strong> <strong>la</strong> <strong>musique</strong><br />

23<br />

Ce lieu architectural et patrimonial<br />

procure une occasion <strong>de</strong> réaliser un<br />

projet réellement original et unique <strong>au</strong><br />

Canada : un pavillon d’art canadien et<br />

une salle <strong>de</strong> concert réunis dans un<br />

même lieu.<br />

C’est ainsi que les <strong>de</strong>ux hommes é<strong>la</strong>borèrent ensemble le projet du nouve<strong>au</strong><br />

pavillon. Les salles d’exposition seraient logées dans une nouvelle section, greffée<br />

à l’arrière <strong>de</strong> l’église : <strong>la</strong> nef, ne répondant pas <strong>au</strong>x normes internationales pour<br />

<strong>de</strong>s institutions muséales, ne pouvait être utilisée comme espace d’exposition.<br />

M. <strong>Bourgie</strong> a alors suggéré <strong>de</strong> <strong>la</strong> transformer en salle <strong>de</strong> concert. Le projet<br />

a tout <strong>de</strong> suite plu à Nathalie Bondil, alors directrice générale du MBAM, et à<br />

P<strong>au</strong>l <strong>La</strong>vallée, directeur administratif du MBAM, responsable, entre <strong>au</strong>tres, <strong>de</strong> <strong>la</strong><br />

construction du pavillon C<strong>la</strong>ire et Marc <strong>Bourgie</strong>.<br />

Une page d’histoire se tourne en 2008, alors que le MBAM fait l’acquisition<br />

officielle du lieu. Un an <strong>au</strong>paravant, en 2007, <strong>la</strong> Fondation Arte Musica, <strong>au</strong> statut<br />

d’organisme à but non lucratif, est créée par M. <strong>Bourgie</strong> : son objectif est <strong>de</strong><br />

mettre en œuvre et d’appuyer financièrement <strong>la</strong> programmation musicale <strong>de</strong><br />

cette salle <strong>de</strong> concert et <strong>de</strong> soutenir les artistes qui s’y produisent. Arte Musica,<br />

qui en garantit le capital d’exploitation et est chargée <strong>de</strong> <strong>la</strong> gestion du lieu, est en<br />

rési<strong>de</strong>nce <strong>au</strong> MBAM.<br />

Pierre <strong>Bourgie</strong> confie dès le départ <strong>la</strong> direction générale et artistique d’Arte<br />

Musica à Isol<strong>de</strong> <strong>La</strong>gacé, alors directrice du Conservatoire <strong>de</strong> <strong>musique</strong> <strong>de</strong><br />

Montréal et h<strong>au</strong>tement estimée pour ses compétences, son expérience et sa<br />

soli<strong>de</strong> connaissance du milieu musical. C’est grâce à sa vision, à sa c<strong>la</strong>irvoyance<br />

et à son dynamisme que <strong>la</strong> <strong>Salle</strong> <strong>Bourgie</strong> est <strong>de</strong>venue <strong>au</strong>jourd’hui l’un <strong>de</strong>s lieux les<br />

plus prisés <strong>au</strong> Canada pour <strong>la</strong> <strong>musique</strong> <strong>de</strong> concert. Lors du départ à <strong>la</strong> retraite <strong>de</strong><br />

Mme <strong>La</strong>gacé, en novembre 2022, Arte Musica a reconnu son apport inestimable<br />

en <strong>la</strong> nommant Directrice générale et artistique émérite.


24<br />

LA SALLE BOURGIE<br />

Les trav<strong>au</strong>x <strong>de</strong> reconversion<br />

L’impressionnant chantier <strong>de</strong> reconversion <strong>de</strong> l’église s’inscrit dans <strong>la</strong> foulée<br />

<strong>de</strong> <strong>la</strong> construction, par le Musée <strong>de</strong>s be<strong>au</strong>x-arts <strong>de</strong> Montréal, du pavillon d’art<br />

québécois et canadien C<strong>la</strong>ire et Marc <strong>Bourgie</strong>, répondant à <strong>de</strong>s besoins à <strong>la</strong><br />

fois musé<strong>au</strong>x et music<strong>au</strong>x. Une section neuve <strong>de</strong> cinq étages pour les salles<br />

d’expositions, ainsi qu’une galerie souterraine reliant le bâtiment <strong>au</strong>x <strong>au</strong>tres<br />

pavillons du MBAM, furent construites. Greffé à l’arrière du bâtiment, le pavillon<br />

ajoute une touche <strong>de</strong> mo<strong>de</strong>rnité à l’ensemble architectural. <strong>La</strong> gestion <strong>de</strong>s<br />

trav<strong>au</strong>x, qui ont débuté en janvier 2009, a été confiée <strong>au</strong> bure<strong>au</strong> d’architectes<br />

montréa<strong>la</strong>is Provencher_Roy. Lors <strong>de</strong>s trav<strong>au</strong>x complexes <strong>de</strong> reconversion <strong>de</strong><br />

l’église en lieu <strong>de</strong> concert, un travail titanesque a été entrepris afin <strong>de</strong> transformer<br />

ce lieu à l’acoustique très résonnante en une magnifique salle <strong>de</strong> concert <strong>de</strong> 465<br />

p<strong>la</strong>ces, tout en préservant sa richesse historique, patrimoniale et culturelle.<br />

Rest<strong>au</strong>ration <strong>de</strong> <strong>la</strong> nef <strong>de</strong> l’église<br />

Erskine and American, <strong>de</strong>venue <strong>la</strong> <strong>Salle</strong> <strong>Bourgie</strong><br />

Photo : Bernard Fougères


Au cœur <strong>de</strong> <strong>la</strong> <strong>musique</strong><br />

25<br />

L’enveloppe extérieure <strong>de</strong> l’église fut complètement rest<strong>au</strong>rée et les pierres<br />

endommagées, remp<strong>la</strong>cées, tandis qu’une nouvelle entrée fut construite en<br />

faça<strong>de</strong>. À l’intérieur, le sous-sol a été excavé en rez-<strong>de</strong>-jardin afin <strong>de</strong> lui donner<br />

plus d’ampleur et d’en faire un véritable foyer relié à <strong>la</strong> galerie souterraine, tandis<br />

que le chœur a été remanié à <strong>de</strong>s fins scéniques. Les bancs origin<strong>au</strong>x ont été<br />

retirés <strong>au</strong> parterre et remp<strong>la</strong>cés par <strong>de</strong>s sièges amovibles conçus par le <strong>de</strong>signer<br />

Michel Dal<strong>la</strong>ire, afin d’assurer <strong>la</strong> polyvalence <strong>de</strong>s nouve<strong>au</strong>x aménagements. Les<br />

bancs du balcon, une fois rest<strong>au</strong>rés, ont été conservés.<br />

Afin que cette salle puisse être utilisée à <strong>de</strong>s fins musicales, <strong>de</strong>s instal<strong>la</strong>tions<br />

permanentes <strong>de</strong> sonorisation et d’éc<strong>la</strong>irage furent ajoutées. Les firmes Go<br />

Multimédia (aménagements scéniques et électroniques) et Leg<strong>au</strong>lt & Davidson<br />

(consultants en acoustique) ont fourni à <strong>la</strong> <strong>Salle</strong> <strong>Bourgie</strong> un équipement<br />

professionnel lui permettant d’atteindre les standards élevés <strong>de</strong>s salles ultraperfectionnées<br />

d’<strong>au</strong>jourd’hui. <strong>La</strong> conque acoustique en merisier, les p<strong>la</strong>nchers<br />

en bois, l’ajout <strong>de</strong> matéri<strong>au</strong> absorbant sur les murs arrière et <strong>de</strong> réflecteurs<br />

acoustiques <strong>au</strong> centre du p<strong>la</strong>fond reh<strong>au</strong>ssent les qualités sonores <strong>de</strong> <strong>la</strong> salle et<br />

permettent <strong>de</strong> tirer le meilleur <strong>de</strong> ses qualités intrinsèques.<br />

Bien que l’acoustique<br />

<strong>de</strong> l’église ait toujours<br />

été excellente, ces<br />

améliorations ont fait<br />

en sorte que le son<br />

<strong>de</strong>meure optimal,<br />

peu importe que le<br />

spectateur se trouve<br />

<strong>au</strong> parterre ou <strong>au</strong><br />

balcon.<br />

Construction du pavillon d’art québécois et<br />

canadien C<strong>la</strong>ire et Marc <strong>Bourgie</strong> du MBAM<br />

et rest<strong>au</strong>ration <strong>de</strong> l’église Erskine and<br />

American, <strong>de</strong>venue <strong>la</strong> <strong>Salle</strong> <strong>Bourgie</strong><br />

Photo : Bernard Fougères


26<br />

LA SALLE BOURGIE


Au cœur <strong>de</strong> <strong>la</strong> <strong>musique</strong><br />

27<br />

Vue intérieure <strong>de</strong> <strong>la</strong> <strong>Salle</strong> <strong>Bourgie</strong><br />

Photo : Marc Cramer


28<br />

Le lien précieux avec le<br />

Musée <strong>de</strong>s be<strong>au</strong>x-arts<br />

<strong>de</strong> Montréal<br />

L’union <strong>de</strong>s arts fait <strong>la</strong> force ! Un tel projet<br />

peut offrir un modèle à suivre pour d’<strong>au</strong>tres<br />

musées et institutions culturelles, exemple<br />

remarquable d’intégration <strong>de</strong> divers usages<br />

culturels. Le lien avec le Musée <strong>de</strong>s be<strong>au</strong>x-arts<br />

<strong>de</strong> Montréal, lui-même institution culturelle<br />

renommée mondialement, est une richesse<br />

inestimable : <strong>la</strong> <strong>Salle</strong> <strong>Bourgie</strong> est l’une <strong>de</strong>s rares<br />

salles <strong>de</strong> concert à vocation exclusivement<br />

musicale à faire partie d’une cité muséale.<br />

De nombreux projets sont développés en<br />

commun, notamment <strong>de</strong>s concerts présentés<br />

en lien avec les expositions à l’affiche <strong>au</strong><br />

MBAM.<br />

<strong>La</strong> <strong>Salle</strong> <strong>Bourgie</strong> : une salle<br />

tournée vers l’avenir<br />

En quelques années à peine, <strong>la</strong> <strong>Salle</strong> <strong>Bourgie</strong><br />

est parvenue à transformer profondément <strong>la</strong><br />

scène musicale et artistique <strong>de</strong> Montréal, tout<br />

en acquérant une réputation internationale<br />

enviable. <strong>La</strong> qualité <strong>de</strong> sa programmation<br />

musicale, son emp<strong>la</strong>cement <strong>de</strong> choix dans<br />

l’une <strong>de</strong>s villes les plus dynamiques <strong>au</strong> Canada,<br />

<strong>de</strong> même que ses qualités acoustiques ont<br />

assuré <strong>la</strong> p<strong>la</strong>ce déterminante qu’occupe<br />

<strong>au</strong>jourd’hui <strong>la</strong> salle <strong>au</strong> sein <strong>de</strong> l’écosystème<br />

musical québécois et canadien. Le public<br />

fidèle sait qu’il peut assister avec confiance<br />

<strong>au</strong>x concerts qui y sont présentés. <strong>La</strong> salle<br />

<strong>de</strong>meure l’un <strong>de</strong>s plus importants diffuseurs<br />

<strong>de</strong> <strong>musique</strong> c<strong>la</strong>ssique <strong>au</strong> Québec, et a procuré<br />

un nouve<strong>au</strong> volet <strong>au</strong> MBAM, renforçant<br />

d’<strong>au</strong>tant plus <strong>la</strong> synergie entre <strong>la</strong> <strong>musique</strong> et<br />

les arts visuels.<br />

Vue <strong>de</strong> nuit du pavillon d’art québécois<br />

et canadien C<strong>la</strong>ire et Marc <strong>Bourgie</strong> du MBAM<br />

et <strong>de</strong> <strong>la</strong> <strong>Salle</strong> <strong>Bourgie</strong><br />

Photo : MBAM, Denis Farley


30<br />

LA SALLE BOURGIE<br />

PLAN DE<br />

SALLE<br />

Balcon<br />

Parterre<br />

Scène


Av. du Musée<br />

<strong>Salle</strong><br />

<strong>Bourgie</strong><br />

Rue Sherbrooke Ouest<br />

Rue <strong>de</strong> <strong>la</strong> Montagne<br />

Rue Crescent<br />

Musée <strong>de</strong>s be<strong>au</strong>x-arts<br />

<strong>de</strong> Montréal<br />

Entrée principale<br />

Rue Bishop<br />

Boul. <strong>de</strong> Maisonneuve Ouest<br />

<strong>Salle</strong> <strong>Bourgie</strong><br />

Pavillon C<strong>la</strong>ire et Marc <strong>Bourgie</strong><br />

Musée <strong>de</strong>s be<strong>au</strong>x-arts <strong>de</strong> Montréal<br />

1339, rue Sherbrooke Ouest

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!