Rapport Annuel 2010 - Satom

satommonthey

Rapport Annuel 2010 - Satom

RAPPORT ANNUEL

SATOM SA MONTHEY

2010


Photo de couverture: les apprentis 2011

RAPPORT ANNUEL

SATOM SA MONTHEY

2010

Rapport sur l’exercice 2010 présenté

par le CONSEIL D’ADMINISTRATION

à l’Assemblée générale ordinaire du 16 juin 2011 à Monthey

3


Sommaire

Message du Président

Billet du Directeur

Organes de la société

Ressources humaines

Animation dans les écoles - Conseils et valorisation

Apports de l’année 2010

Déchets incinérables

Boues de STEP

Déchets verts et méthanisables

Comparaison des apports

Péréquation des transports

Produits

Sous-produits du thermorecyclage

Production d’énergie à Monthey

Production de compost et de plaquettes à Villeneuve

Production d’énergie à Villeneuve

Déchets et résidus confiés à d’autres entreprises de traitement

Principales caractéristiques d’exploitation

Aspect financier

6

7

8

10

15

16

16

20

22

24

25

26

26

27

30

32

33

34

36

Claude PELLAUD, Président du C.A Edi BLATTER, Directeur

5


6

Message du Président

Depuis de nombreuses années, le Conseil d’administration de SATOM SA a reconnu

l’importance de la valorisation de l’énergie contenue dans les déchets. Il a décidé

d’investir avec l’accord de l’Assemblée générale dans les installations nécessaires

à une augmentation des rendements énergétiques. SATOM SA dispose aujourd’hui

d’une usine de valorisation de l’énergie et du thermorecyclage pour tous les matériaux

organiques (fossiles ou renouvelables). Elle possède également une usine de production

de biogaz et d’engrais issus des déchets verts aqueux et des restes de table.

Les bonnes perspectives de cette valorisation énergétique des déchets ont incité le

Conseil d’administration à proposer à l’Assemblée générale une baisse substantielle

des taxes de traitement des communes actionnaires, taxes qui étaient déjà les plus

basses de Suisse.

Toutes les opérations de SATOM SA concernent des systèmes aidant à préserver

l’environnement. Le capital le plus précieux reste le personnel qualifié de notre société.

Celui-ci donne le meilleur de lui-même en ces périodes d’importants chantiers. Je tiens

à remercier vivement tous les collaborateurs de SATOM SA ainsi que la direction et le

personnel administratif.

L’énergie constitue le thème de l’avenir de SATOM SA. Notre société a pour objectif de

contribuer à relever ce défi au niveau régional avec une équipe motivée et bien rodée.

Claude PELLAUD

Président du C.A.

Billet du Directeur

Les industries chimiques ainsi que les raffineries consomment d’importantes

quantités d’énergie thermique qu’elles dégagent dans l’atmosphère après

utilisation, bien que le niveau de température soit suffisant pour les besoins en

eau sanitaire ou en chauffage.

En revanche, l’industrie ne peut pas prendre la responsabilité de

l’approvisionnement pendant les périodes de faible demande de leurs produits

ou lors de révision. Ici, la collaboration avec SATOM SA déploie ses effets

positifs pour l’environnement. En effet, en fournissant de la vapeur à l’industrie,

les énergies fossiles sont une première fois remplacées. La reprise des rejets de

chaleur de l’industrie pour les besoins du Thermoréseau permet une deuxième fois

de se passer d’énergies fossiles.

En cas d’arrêt de la production industrielle, SATOM SA peut accentuer sa

production d’électricité tout en utilisant ses rejets de chaleur comme source

d’énergie pour le Thermoréseau. Cette collaboration avec l’industrie permet une

efficacité énergétique exceptionnelle et offre un avantage environnemental de

grande envergure. Il serait irresponsable de ne pas poursuivre la réalisation de

ces projets rapidement.

Edi BLATTER

Directeur

7


8

Organes de la société

CONSEIL D’ADMINISTRATION Claude PELLAUD Président Martigny

Sylviane BALSIGER Vice-présidente Blonay

Cédric ARNOLD Chef du Service de la protection de

l’environnement

Délégué du Conseil d’Etat (Valais) Sion

Roland BERDOZ Préfet du District de la Riviera-Pays-d’Enhaut

Délégué du Conseil d’Etat (Vaud) Rossinière

Michel FLUECKIGER Syndic de la Commune de Bex Bex

Pascal GROSS Sous-préfet du District de St-Maurice

Délégué du Conseil d’Etat (Valais) St-Maurice

Jean-François JATON Chef de Service du SESA

Délégué du Conseil d’Etat (Vaud) Lausanne

Antoine LATTION Préfet du District de Monthey Muraz

Marcel MARTIN Conseiller municipal Vevey

Christian NEUKOMM Conseiller municipal Montreux

Jean-François THÉTAZ Président de la commune d’Orsières Orsières

Le Conseil d’administration agit comme organe collectif et se réunit aussi souvent

que la marche des affaires l’exige. Pendant la période sous revue, il s’est réuni pour

huit séances.

DIRECTEUR Edi BLATTER Ing. dipl. EPFZ St-Maurice

ORGANE DE RÉVISION Pierre-Alain POUSAZ Fiduciaire FIDUWA SA Monthey

9


10

Ressources humaines

Président du

Conseil d’administration

C. Pellaud

Directeur

E. Blatter

MSST

W. Morabito

G. Avanthay

Planning – Projets

Controlling

Surveillance sécurité

B. Moulin

Administration

Finances et comptabilité : S. Décaillet

Ressources humaines : I. Trachsel

Secrétaire de direction : J. Clerc

Secrétaire comptable : D. Huerlimann

Informatique : F. Ambresin

Thermoréseau

R. Jeker

S. Bétrisey

M. Ilazi

Usine Villeneuve

J. Dovat

Entretien/Révisions

B. Moulin

(remplaçant : M. Margelisch)

Usine Monthey

M. Margelisch

(remplaçants :

G. Avanthay/P.-A. Monnet)

Responsable

conseils et valorisation

G. Clément

Surveillance

entreprises

extérieures

G. Avanthay

Automation

F. Ambresin

Chef

entretien

électrique

F. Cornut

Chef

entretien

mécanique

J.-B. Barman

Chef entretien

bâtiment/

nettoyage

J.-J. Bellon

Responsable

documentation

et formation

P.-A. Monnet

Pesage

J.-C. Andrey

Service

de quart

Chefs de

quart

P.-Y. Brunner

J-P. Bürgler

R.-P. Carrupt

C. Pazos

Responsable

opérateurs et

machinistes

G. Avanthay

Situation au 31.03.2011

Personnel

Au 31 décembre 2010, l’effectif était de 62 personnes à plein temps, de cinq à temps partiel et de quatre apprentis.

Répartition du personnel - usine de Monthey

Répartition par âge des collaborateurs

2009 2010

Direction Directeur 1

1

Administration Chef d’exploitation (ingénieur mécanique EPFL)

Responsable usine incinération

Comptable à temps partiel 1

1

Secrétaire comptable à temps partiel 1

1

Ressources humaines à temps partiel

1

1

Secrétaire de direction à temps partiel

1

1

Animatrice "recyclage"

1

1

Apprenti de commerce

1

1

Chef de projet Thermoréseau

1

1

Ingénieurs de projet

2

2

Conseillers en valorisation des matières

2

2

Service de quart Chef de service

1

Responsable formation et documentation

1

Chefs de quart 4

4

Rondiers 12 12

Service d’entretien Chef de l’atelier mécanique 1

1

Chef de l’atelier électrique 1

1

Automaticien (ingénieur HES en électricité)

1

1

Chef de l’entretien bâtiment et nettoyage 1

1

Responsable opérateurs et machinistes

1

Chargé de mission 1

1

Ouvriers avec CFC (service électrique et mécanique) 17 14

Ouvriers 3 11

Peseur 1

1

Contrôleur des apports 1

1

Concierge (20 %) 1

1

Apprentis polymécaniciens 2

3

Total du personnel 58 68

Répartition du personnel - usine de Villeneuve

Responsable compostage et méthanisation (ingénieur

Sciences et Ingénierie de l'environnement EPFL)

Machiniste

Mécanicien

Total du personnel 3

> 20 ans 4 41 à 50 ans 15

21 à 30 ans 12 51 à 60 ans 15

31 à 40 ans 23 plus de 60 ans 2

1

1

1

1

1

1

1

1

1

1

3

11


12

Formation

SATOM SA forme quatre apprentis, soit un

employé de commerce et trois polymécaniciens.

La formation de base des apprentis

polymécaniciens est donnée par CIMO avant que

les jeunes n’approfondissent leurs connaissances

pendant les troisième et quatrième années à

SATOM SA.

SATOM SA serait aussi disposée à former des

installateurs-électriciens et offre des possibilités

de stage pour des automaticiens en formation.

Les formations suivantes ont été suivies:

• 3 collaborateurs ont suivi le cours de base

UVTD de l’ASED

• 7 collaborateurs ont suivi la formation de

l’hydraulique

• 9 collaborateurs ont suivi la formation

d’automation

• 9 ont suivi la formation de grutier /

machiniste

• 1 collaborateur a suivi le cours de prévention

des accidents de la Fédération vaudoise des

entrepreneurs.

En mémoire du collaborateur M. Daniel Chatagny

Toutes et tous regrettent ce fidèle employé né en 1967, décédé le 30 décembre 2010.

M. Chatagny était une personne très appréciée, tant par ses collègues de travail que par ses amis; il aidait volontiers son

prochain. Son dynamisme, son charisme, comme son caractère fort et loyal étaient très estimés.

Par le passé, il coordonnait le trafic sur la place de déchargement et vérifiait les apports. Bien des chauffeurs et des clients ont eu

l’occasion d’apprécier son entregent permettant un contact facile et un passage aisé sur notre site, ceci particulièrement durant

les périodes de transformation.

Durant sa période de maladie, sa force de vivre et sa personnalité remplie de fierté et de courage l’ont accompagné jusqu’à son

dernier souffle. A la veille de son départ encore, il aimait recevoir des visites et aurait souhaité pouvoir partager quelques instants

supplémentaires pour remercier ces présences familières. Il semblait avoir trouvé la paix, même si toute sa personne dévoilait

encore une force inexplicable.

Nous adressons nos plus sincères condoléances à toutes les personnes qui ont eu la chance de le rencontrer.

I. Trachsel,

Ressources humaines

Heures effectuées, effectif et départ du personnel

pers. 80

70

60

50

40

30

20

10

0

Effectif du personnel Départ du personnel

2008

Sécurité

12.98%

87.02%

Excepté un collaborateur qui a fait un faux

pas en marchant dans l’usine, le personnel de

SATOM SA et des entreprises extérieures ont

passé l’année 2010 sans accident professionnel,

ce qui est très réjouissant, particulièrement vu

les nombreux chantiers.

Le chargé de sécurité et les agents de sécurité

veillent à ce que toutes les directives de sécurité

soient respectées par le personnel SATOM SA et

le personnel des sous-traitants.

Le personnel de SATOM SA est régulièrement

contrôlé par le médecin d’entreprise. Aucune

maladie liée à la profession n’a été détectée à

ce jour. SATOM SA participe à la solution de la

branche ASED pour l’élaboration de nouvelles

directives de sécurité et leurs applications dans

les usines.

Afin de réduire les accidents non professionnels,

elle incite le personnel à utiliser les moyens de

protection adéquats lors d’activités sportives par

une participation à l’achat de casques de vélo ou

de ski.

2009

Hommes Femmes

2010

Jours d’absence dus à des accidents du personnel

80

70

60

50

40

30

20

10

0

pers. 10

Heures effectives

de travail

Absences pour

vacances, maladie,

accident,

militaire, divers

Total

9

8

7

6

5

4

3

2

1

0

2008

2008 2009 2010

Accidents non professionnels

Accidents professionnels

91’874 h

13’707 h

105’581 h

2009

Départs naturels Autres départs

2010

13


14

Environnement et écologie

L’installation de démétallisation des

scories à sec a permis de récupérer

3’283 t de ferraille d’excellente qualité et

446 t de métaux non ferromagnétiques.

La récupération des pièces de métaux

non ferromagnétiques a été plus

poussée en 2010. Jusqu’à ce jour,

la fraction contenant des pièces

métalliques inférieures à 1 mm n’a pas

encore trouvé preneur et SATOM SA

les stocke pour ne pas les mettre en

décharges. Elle collabore avec le ZAR

(Zentrum für nachhaltige Abfall- und

Ressourcennutzung Hinwil) afin de

pouvoir valoriser cette fraction dans

le futur.

Polluant

OPair

Limitation

préventive

[mg/m 3 ]

Selon les dernières

mesures

en 2009 [mg/m 3 ]

Poussières, PM 10 2.0 ± 1

Cadmium (mesures 2007) 0.1 0.0021 ± 0.0006

Plomb + Zinc (mesures 2007) 1 0.035 ± 0.008

Composés chlorés inorganiques, HCI 20 0.43 ± 0.5

Composés fluorés inorganiques, HF 2 0.37 ± 0.2

Oxydes de soufre, exprimés en SOx 50 1.4 ± 2

Oxydes d'azote, exprimés en NOx 80 62 ± 6.2

Monoxyde de carbone, CO 50 4.5 ± 5

Ammoniac et composés de l’ammonium, NH3 5 0.013 ± 0.5

Christine Sagbo, animatrice

Le traitement des fumées au moyen

d’électrofiltres, de laveurs et de

l’oxydation catalytique des oxydes

d’azote est toujours efficace, mais

les installations de SATOM SA

commencent à vieillir et risquent de

devenir moins fiables. Pour cette raison,

le Conseil d’administration a décidé

lors de sa séance du 10 septembre

2010 d’assainir et de renforcer les

électrofiltres, les laveurs et la déNox

ainsi que de changer toutes les gaines

et les ventilateurs. En même temps,

SATOM SA complète son traitement

des fumées de trois échangeurs de

chaleur géants qui permettent de

réduire la consommation d’énergie

pour le traitement des fumées et de

capter la chaleur résiduaire pour

le Thermoréseau en construction.

La quantité de vapeur produite

par tonne de déchets augmente

considérablement et permet des

livraisons de vapeur à l’industrie

ou une production d’électricité

plus conséquente, ceci malgré

l’alimentation du Thermoréseau en

chaleur résiduaire.

Le groupe de mesures des émissions

du canton du Valais a confirmé la

qualité du traitement lors de mesures

effectuées entre les 15 et 16 avril ainsi

que le 4 novembre 2009.

De nouvelles mesures seront

effectuées en 2011 après la

transformation des installations.

SATOM SA a signé une charte

climatique qui l’oblige à valoriser

l’énergie contenue dans les déchets

avec un rendement élevé et à

récupérer les métaux contenus dans

les scories.

Le but est de compenser à plus de

100% le CO 2 émis par l’incinération en

remplaçant les énergies fossiles par

celles contenues dans les déchets et

en extrayant les métaux des scories

afin d’éviter l’exploitation minière.

L’installation d’extraction des

métaux à la pointe de la technologie,

l’assainissement énergétique du

traitement des fumées, la vente de

vapeur à l’industrie et la production

d’électricité complétée par la

valorisation des rejets de chaleur à

l’aide du Thermoréseau permettront

d’atteindre cet objectif.

La vapeur vendue à l’industrie

substitue pleinement les énergies

fossiles. L’électricité n’est produite

en revanche qu’avec de modestes

rendements imposés par la loi de la

physique. Pour cette raison, SATOM

SA peut livrer quatre fois plus d’énergie

sous forme de vapeur par rapport à la

production d’électricité. Ces livraisons

de vapeur ont donc aussi un objectif

environnemental majeur.

Service conseils et valorisation

des matières,

Gabriel Clément,

Jean-Philippe Christinat

Animation

dans les écoles

L’animatrice de SATOM SA a visité 333 classes durant l’année

scolaire 2009/2010 et a ainsi sensibilisé environ 6’570 élèves

au tri des déchets au moyen de sept programmes différents.

L’animatrice est engagée à 100 % et, pendant les vacances

scolaires, elle guide des visites et remplace le peseur durant

ses congés. Elle participe également à des manifestations des

communes actionnaires afin d’inciter au tri des déchets.

Conseils et

valorisation

Deux conseillers soutiennent les communes pour la mise en

place de structures de collecte et de tri efficaces et l’établissement

de règlements communaux pour l’enlèvement des déchets

conformément aux législations fédérales et cantonales

le plus uniformément possible. Ils conseillent les communes

pour les appels d’offres concernant la logistique de la prise en

charge des déchets et leur valorisation. Les conseillers incitent

également à une collaboration régionale tout particulièrement

au sujet de la collecte et des transports groupés afin d’en améliorer

l’efficacité.

De plus, ils organisent des achats groupés de matériel, comme

les conteneurs, dans le but d’offrir à toutes les communes des

conditions intéressantes.

15


16

Apports de l’année 2010

Année 2010

L’année 2010 a été exigeante pour le

personnel de SATOM SA. A la suite

de la panne de la turbine en décembre

2009, cette dernière a dû être envoyée

en Allemagne pour réparation avant que

les conduites vapeur liant SATOM SA et

Tamoil soient terminées. Ainsi, SATOM SA

a été privée de la valorisation de l’énergie

contenue dans les déchets. Pour ces

raisons, elle n’a pas accepté de traiter les

déchets industriels et du commerce hors

de son périmètre; elle a dévié d’importants

tonnages vers les installations voisines et

a augmenté son stock en fosse. L’usine a

fonctionné avec un seul four. Durant cette

période, elle a dû acheter son électricité

pour les installations en fonction.

L’assurance a pris en charge la réparation

et la perte de production. Ainsi, la panne

n’a pas influencé substantiellement le

résultat financier.

Les apports des communes actionnaires

ont faiblement augmenté par rapport aux

années précédentes. La forte croissance

de la population de la zone d’apports

compense les efforts du tri des déchets

valorisables par d’autres filières, principalement

celui des déchets non organiques,

donc non incinérables.

Pierre-André Monnet, responsable formation et documentation du service de quart.

Chefs de quart : Pierre-Yves Brunner, Jean-Pierre Bürgler, René-Paul Carrupt, Christophe Pazos.

Responsables du bon fonctionnement de l’usine de Monthey jour et nuit!

En revanche, la forte activité économique

dans le domaine de la construction

a fait augmenter les tonnages des

déchets de l’industrie, du commerce et

de l’artisanat de presque 20 %.

Durant la deuxième partie de l’année,

les apports ont été très importants et le

retard pris durant les trois premiers mois

a pu être comblé.

Julien Dovat, Chef d’usine de Villeneuve / Marcel Margelisch, Chef d’usine de Monthey /

Bernard Moulin, Chef d’exploitation

Déchets incinérables

Communes actionnaires

En 2010, les communes actionnaires ont

confié 71’992 t de déchets ménagers à

SATOM SA.

De plus, 12’272 t de déchets incinérables

(bois usagés, encombrants, confidentiels)

ont été livrées.

En tout, SATOM a traité 84’264 t d’incinérables

provenant des communes

actionnaires, ce qui correspond à une

augmentation de 1.5 %.

Total des apports par commune (déchets ménagers, encombrants, confidentiels, bois)

Plus de 2'000 t

Montreux

Vevey

Martigny

Monthey

Bagnes

Ollon

La Tour-de-Peilz

ARO **

Aigle

Collombey-Muraz

ACPRS *

Moins de 2'000 t

Fully

Leysin

Blonay

SIEL ***

St-Légier-La Chiésaz

Saxon

Troistorrents

Bex

Château-d'Oex

Villeneuve

St-Maurice

Orsières

Riddes

Vouvry

Port-Valais

Corsier-sur-Vevey

Val-d'Illiez

Ormont-Dessus

Corseaux

Chardonne

Champéry

Vionnaz

Forel

Saillon

Martigny-Combe

Ormont-Dessous

Gryon

Vernayaz

Lavey-Morcles

Massongex

Salvan

Charrat

Jongny

Vollèges

Roche

Rougemont

Veytaux

Yvorne

St-Gingolph

Sembrancher

Noville

Evionnaz

Isérables

Bovernier

Moins de 200 t

Liddes

Dorénaz

Collonges

Carrouge

Rennaz

Finhaut

Vérossaz

Corbeyrier

Chessel

Bourg-St-Pierre

Ropraz

Corcelles-le-Jorat

Vulliens

Mex

Trient

Rossinière

Peney-le-Jorat

Oron-le-Châtel

tonnes

9735

6489

5665

4963

4116

3241

2976

2508

2434

2186

2043

1858

1841

1833

1738

1553

1405

1404

1393

1377

1291

1262

1220

1216

1146

1146

1108

860

802

757

750

692

662

645

598

583

560

547

508

415

414

413

386

377

367

361

334

317

298

296

295

291

291

249

206

182

167

159

156

152

147

137

136

130

99

61

60

54

52

49

49

25

23

0 1000 2000 3000 4000 5000 6000 7000 8000 9000 10'000 11'000

0 300 600 900 1200 1500 1800 2100

0 50 100 150 200 250

* Association Chexbres, Puidoux,

Rivaz et St-Saphorin

** Association Région Oron

*** Service Intercommunal d’épuration

des Eaux usées de Lavaux

Apports des déchets

des communes actionnaires

Communes vaudoises 48863

Communes valaisannes 35401

Total 84264

17


Production de déchets par

habitant

La population de référence de

l’ensemble des communes actionnaires

pour 2010 est de 265’190 habitants se

répartissant à raison de 57.34 % dans

les communes vaudoises et 42.66 %

dans les communes valaisannes.

Communes hors zone

En 2010, les communes hors zone ont

livré 2’742 t de déchets. La baisse de

ces apports est de 59.85 %. Avec toutes

les usines construites en Suisse, ces apports

se limitent à une aide interusines

lors de pannes ou de travaux de révision.

Industries, commerces

et privés (DIB)

Les apports de déchets industriels banals

livrés par les industries, les commerces,

l’artisanat et les centres de tri

ont augmenté de 18.97 % et ont atteint

63’206 t

Importations

En 2010, les tonnages suivants de

déchets ont été importés depuis :

France 1’584 t

Italie 2’121 t

Total 3’705 t

Tableau des populations et nuitées 2010

COMMUNES VAUDOISES

Commune Population

résidente

Nuitées Nuitées:

365

Population

de référence

Tonnage

2010

(déchets ménagers)

kg/hab.

(déchets

ménagers)

A.C.P.R.S. PUIDOUX 5'456 23'500 64 5'520 1'593 289

A.R.O. 8'511 5'094 14 8'525 1'874 220

AIGLE 9'424 15'760 43 9'467 1'998 211

BEX 6'464 35'083 96 6'560 965 147

BLONAY 5'851 17'063 47 5'898 1'450 246

CARROUGE 904 0 0 904 156 173

CHARDONNE 2'737 15'804 43 2'780 638 229

CHÂTEAU-D'OEX 3'241 140'000 384 3'625 1'154 318

CHESSEL 346 1'914 5 351 99 282

CORBEYRIER 391 6'500 18 409 123 301

CORCELLES-LE-JORAT 418 328 1 419 60 143

CORSEAUX 2'131 2'613 7 2'138 673 315

CORSIER-SUR-VEVEY 3'211 626 2 3'213 974 303

FOREL 1'932 3'000 8 1'940 477 246

GRYON 1'183 195'000 534 1'717 271 158

JONGNY 1'455 9'041 25 1'480 336 227

LA TOUR-DE-PEILZ 10'748 39'331 108 10'856 2'542 234

LAVEY-MORCLES 864 24'309 67 931 390 419

LEYSIN 3'943 223'418 612 4'555 1'411 310

MONTREUX 25'241 715'784 1'961 27'202 8'772 322

NOVILLE 697 17'100 47 744 235 316

OLLON 6'990 747'400 2'048 9'038 2'625 290

ORMONT-DESSOUS 1'020 67'844 186 1'206 417 346

ORMONT-DESSUS 1'459 165'000 452 1'911 651 341

ORON-LE-CHÂTEL 302 0 0 302 23 76

PENEY-LE-JORAT 382 0 0 382 25 65

RENNAZ 662 1'454 4 666 136 204

ROCHE 1'001 5'454 15 1'016 312 307

ROPRAZ 369 0 0 369 45 122

ROSSINIERE 510 0 0 510 49 96

ROUGEMONT 903 155'000 425 1'328 264 199

SIEL 4'972 28'421 78 5'050 1'338 265

ST-LEGIER-LA CHIESAZ 4'939 0 0 4'939 1'339 271

VEVEY 18'551 62'816 172 18'723 5'809 310

VEYTAUX 822 6'640 18 840 286 340

VILLENEUVE 5'073 23'202 64 5'137 1'086 211

VULLIENS 429 0 0 429 18 42

YVORNE 992 200 1 993 283 285

Total communes VD 144'524 2'754'699 7'547 152'071 40'897

Moyenne des déchets et kg par habitant, communes VD 269

COMMUNES VALAISANNES

Commune Population

résidente

Nuitées Nuitées:

365

Population

de référence

Tonnage

2010

(déchets ménagers)

kg/hab.

(déchets

ménagers)

BAGNES 7'614 526'300 1'442 9'056 3'357 371

BOURG-ST-PIERRE 220 24'188 66 286 80 279

BOVERNIER 820 0 0 820 165 201

CHAMPERY 1'264 269'538 738 2'002 611 305

CHARRAT 1'381 0 0 1'381 386 280

COLLOMBEY-MURAZ 7'284 961 3 7'287 1'977 271

COLLONGES 578 5'400 15 593 134 226

DORENAZ 743 900 2 745 141 189

EVIONNAZ 1'108 2'720 7 1'115 260 233

FINHAUT 450 29'924 82 532 104 195

FULLY 7'798 14'169 39 7'837 1'853 236

ISERABLES 880 11'550 32 912 203 223

LIDDES 746 9'868 27 773 143 185

MARTIGNY 16'741 95'230 261 17'002 4'692 276

MARTIGNY-COMBE 2'230 17'600 48 2'278 510 224

MASSONGEX 1'659 0 0 1'659 377 227

MEX 151 3'200 9 160 42 263

MONTHEY 16'482 7'005 19 16'501 4'595 278

ORSIERES 3'114 134'654 369 3'483 1'052 302

PORT-VALAIS 3'029 144'769 397 3'426 913 267

RIDDES 2'728 80'413 220 2'948 951 323

SAILLON 2'122 87'742 240 2'362 598 253

SALVAN 1'169 90'037 247 1'416 358 253

SAXON 4'721 18'305 50 4'771 1'282 269

SEMBRANCHER 880 13'990 38 918 265 289

ST-GINGOLPH 886 15'887 44 930 238 256

ST-MAURICE 4'220 17'212 47 4'267 1'177 276

TRIENT 136 19'469 53 189 49 259

TROISTORRENTS 4'296 191'603 525 4'821 1'276 265

VAL D'ILLIEZ 1'806 213'284 584 2'390 765 320

VERNAYAZ 1'784 0 0 1'784 439 246

VEROSSAZ 584 3'000 8 592 125 211

VIONNAZ 2'228 124'817 342 2'570 532 207

VOLLEGES 1'648 5'500 15 1'663 356 214

VOUVRY 3'621 10'110 28 3'649 1'089 298

Total communes VS 107’121 2’189’345 5’998 113’119 31’095

Moyenne des déchets et kg par habitant, communes VS 275

Total général

de la zone SATOM SA

251’645 4’944’044 13’545 265’190 71’992 271

TONNES

90000

85000

80000

75000

70000

65000

60000

55000

50000

45000

40000

35000

30000

25000

20000

15000

10000

5000

0

Variation des apports

des communes actionnaires (déchets incinérables)

2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010

Total des déchets

Déchets ménagers

18 19


20

Boues de STEP

Communes actionnaires

Les apports des boues de STEP des

communes actionnaires en 2010 ont

augmenté de 1.5 % et atteignent un

total de 15’425 t.

Les boues de STEP ont été prises en

charge au tarif de Fr. 100.00 la tonne.

Elles ont été co-incinérées avec les

déchets. La récupération du phosphore

des cendres des boues incinérées est

toujours en développement, raison

pour laquelle SATOM SA reste, pour

l’instant, fidèle à la co-incinération,

procédé particulièrement bon marché

pour les STEP des communes actionnaires.

Apports des boues de STEP

des communes actionnaires en 2010

Communes vaudoises 9426

Communes valaisannes 5999

Total 15425

Variation des apports

des communes actionnaires

(boues)

Plus de 500 t

SIGE

Martigny

Châble

Bex

Aigle

Ollon

SIEL

Moins de 500 t

Saxon

Collombey

Vulliens

Riddes

Château-d'Oex

St-Maurice et Lavey-Morcles

Vouvry

Leysin

Saillon

Port-Valais

Troistorrents

Evionnaz

Champéry

Vionnaz

Ormont-Dessus

Ormont-Dessous

St-Gingolph

Monthey

Gryon

Yvorne

Forel

Isérables

Trient

ARO

20000

18000

16000

14000

12000

10000

8000

6000

4000

2000

0

tonnes

5339

2267

1086

825

701

538

505

0 1000 2000 3000 4000 5000 6000 7000

471

473

366

353

336

332

306

270

239

235

228

210

168

114

93

79

78

75

65

65

49

15

11

4

2

0 100 200 300 400 500

2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010

Communes hors zone

En tout, les communes hors zone ont

confié 135 t de boues à SATOM SA.

Lors de l’arrêt d’un four, les trois

premiers mois de l’année 2010,

SATOM SA a collaboré avec l’UTO à

Uvrier et la SAIDEF à Fribourg. Ainsi, elle

a pu garantir en tout temps la prise en

charge des boues.

Industries, commerces et privés

Les industries ont livré 1’137 t de boues

à SATOM SA, soit une baisse de 15.34 %

par rapport à l’année précédente.

Importation

En 2010, 134 t de boues ont été

importées.

21


22

Déchets verts et méthanisables

Communes actionnaires

En 2010, les communes ont confié

13’196 t de déchets biodégradables pour

traitement.

Paysagistes et privés

Les paysagistes et les privés ont quant à

eux amené 4’034 t de déchets verts.

Total des apports des méthanisables et des déchets verts par commune

Communes actionnaires de la SA CCR

Montreux

Monthey

La Tour-de-Peilz

Bex

Vevey

Ollon

Blonay

Villeneuve

St-Légier - La Chiésaz

Port-Valais

Chardonne

Corseaux

Ormont-Dessus

Jongny

ACPRS

Roche

Leysin

Corsier-sur-Vevey

Gryon

Noville

Ormont-Dessous

Rennaz

Veytaux

Total 10'966

Communes non actionnaires de la SA CCR

Bagnes

Rougemont

Vollèges

SIGE

Val d'Illiez

Vionnaz

St-Gingolph

Château-d'Oex

Vérossaz

Aigle

Troistorrents

Total 2'230

1'497

1'145

1'138

1'094

1'003

953

735

517

464

380

312

278

264

243

164

164

164

132

122

89

44

32

31

1'126

479

309

127

74

53

43

13

5

2

1

Communes vaudoises 10'061

Communes valaisannes 3'135

Total 13’196

0 250

500 750 1'000 1'250 1'500 1'750 tonnes

23


Comparaison

des apports

de 2000 à 2010

Communes actionnaires

(déchets ménagers)

DIB zone

Déchets hors zone

Boues de STEP

Comparaison des apports

Déchets verts et méthanisables

Total des apports 2010

(boues de STEP et

déchets verts compris)

tonnes

85'000 t

80'000

75'000

70'000

65'000

60'000

55'000

50'000

45'000

40'000

35'000

30'000

25'000

20'000

15'000

10'000

5'000

0

tonnes

210'000 t

200'000

190'000

180'000

170'000

160'000

150'000

140'000

130'000

120'000

110'000

100'000

90'000

80'000

70'000

60'000

50'000

40'000

2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008

2010

2009

2008

2007

2006

2005

2004

2003

2002

2001

2000

1999

1998

1997

1996

1995

1994

1993

1992

1991

1990

1989

1988

1987

1986

1985

1984

1983

1982

1981

1980

1979

2009 2010

Péréquation des transports

Péréquation des transports de déchets des communes

actionnaires apportés à Monthey

Le tarif moyen du coût des transports pris en compte pour le calcul de la

péréquation est de CHF 28.37.

VARIATION des apports

des communes actionnaires

(Boues)

24 25

Communes

Montant versé

aux communes

Montant reçu

des communes

ACPRS Puidoux 10'865.71

Aigle 18'621.21

Aigle chantier communal 516.21

Aigle déchetterie 4'143.87

Bagnes 107'510.99

Bex 22'667.76

Blonay 123.22

Bourg-St-Pierre 4'938.35

Bovernier 1'455.21

Champéry 46.54

Chardonne 2'673.64

Charrat 1'038.13

Château-d’Oex 49'487.06

Chessel 900.84

Collombey 38'100.18

Collonges 1'105.50

Corbeyrier 1'538.34

Corseaux 2'037.83

Corsier-sur-Vevey 2'014.09

Dorénaz 721.29

Evionnaz 2'274.87

Finhaut 9'318.97

Fully 5'001.07

Gryon 1'060.08

Jongny 1'675.70

Lavey 4'399.81

Leysin 9'868.31

Liddes 6'397.48

Martigny 4'576.27

Martigny-Combe 4'120.13

Massongex 5'768.44

Mex 857.77

Monthey 83'302.46

Montreux 16'225.54

Montreux 1'558.60

Noville 2'020.35

Ollon 25'388.57

Ormont-Dessous 1'330.73

Ormont-Dessus 15'185.50

Orsières 25'696.13

Port-Valais 3'007.40

Rennaz 1'457.18

Riddes 11'032.72

Déchetterie Ravanay 2'339.39

Isérables 7'899.14

Roche 3'445.86

Rossinière 1'673.71

Rougemont 16'962.66

Saillon 5'297.95

Salvan 3'515.88

Saxon 7'471.14

Sembrancher 4'145.61

St-Gingolph 1'820.72

St-Légier-La Chiésaz 104.42

St-Maurice 15'709.31

La Tour-de-Peilz 2'804.16

Trient 2'009.49

Troistorrents 10'551.99

Val d'Illiez 3'463.25

Vernayaz 2'189.29

Vérossaz 655.15

Vevey 19'163.77

Villeneuve 13'373.20

Vionnaz 5'285.20

Vollèges 6'448.93

Vouvry 9'951.23

Yvorne 3'895.65

Forel 8'514.93

Ropraz 1'819.45

ARO 21'353.33

Carrouge 3'687.70

Corcelles-le-Jorat 1'640.24

Ecoteaux, ARO 1'588.05

Les Thioleyres, ARO 770.22

Vulliens 1'410.87

Peney-le-Jorat 735.59

Oron-la-Ville, ARO 16'084.83

Palézieux, ARO 7'600.43

Mézières, ARO 5'968.14

SIEL 21'402.67

Station d’épuration

Montant versé

aux communes

Montant reçu

des communes

STEP Aigle 12'170.13

STEP Bex 15'414.42

STEP Champéry 1'091.67

STEP Collombey-Muraz 7'036.97

STEP Cully (SIEL) 1'738.48

STEP Evionnaz 2'191.45

STEP Gryon 887.41

STEP Lavey-Morcles 4'371.94

STEP Profray 40.99

STEP Les Diablerets 68.74

STEP Leysin 1'634.24

STEP Monthey 1'214.70

STEP Ollon 10'219.20

STEP Port-Valais 2'492.49

STEP Riddes 1'829.68

STEP Isérables 15.24

STEP Saillon 827.87

STEP Saxon 4'312.88

STEP St-Gingolph 686.12

STEP Trient 3.27

STEP Troistorrents 2'806.85

STEP Vionnaz 1'617.69

STEP Vouvry 3'828.96

STEP Yvorne 783.08

STEP SIGE 55'617.31

STEP Château-d'Oex 3'164.37

STEP Vulliens (SIEMV) 994.70

STEP Forel-Pigeon 59.91

STEP Le Sépey 816.74

STEP Verbier 1'028.65

STEP Martigny 14'942.50

Totaux 454'346.13 454'346.13


26

Péréquation des transports de déchets verts des communes

actionnaires apportés à Villeneuve

Le tarif moyen du coût des transports pris en compte pour le calcul de la

péréquation est de CHF 27.68.

Communes

Montant versé

aux communes

Montant reçu des

communes

ACPRS Puidoux 593.71

Bagnes 25'100.07

Bex 2'732.32

Blonay 6'521.11

Chardonne 1'673.63

Château-d’Oex 415.12

Corseaux 1'736.11

Corsier-sur-Vevey 940.65

Gryon 269.17

Jongny 1'091.39

Leysin 840.31

Monthey 5'782.86

Montreux (et Veytaux) 10'745.21

Noville 1'564.67

Ollon 589.38

Ormont-Dessous 71.03

Ormont-Dessus 2'509.74

Port-Valais 3'417.84

Rennaz 647.64

Roche 3'176.13

Rougemont 22'469.53

St-Gingolph 123.01

St-Légier-La Chiésaz 4'520.61

La Tour-de-Peilz 9'100.39

Val d'Illiez 379.76

Vevey 1'579.79

Villeneuve 4'727.85

Vionnaz 51.91

Vollèges 8'082.73

Totaux 60'726.83 60'726.83

Produits

2010

Sous-produits du

thermorecyclage

L’extraction à sec permet de récupérer

des métaux de très bonne qualité, après

incinération. Ce procédé est appelé

thermorecyclage. Les installations de

SATOM SA permettent la récupération

de pièces métalliques inférieures à

1 mm. SATOM SA a traité davantage

de bois usagés qui sont moins riches

en métaux que les déchets. Pour cette

raison, et du fait que les métaux sont

plus propres, SATOM SA récupère moins

de tonnage de métaux que les années

précédentes.

Métaux récupérés :

Ferraille propre * 3’283 t

Métaux non ferromagnétiques 446 t

* La ferraille récupérée n’est plus

considérée comme calcinée; elle est

commercialisée sous la dénomination de

ferraille de qualité « Shredder ».

Production d’énergie

à Monthey

Production de vapeur

La valorisation de l’énergie des

déchets organiques ou de bois a passé

par la production de vapeur dans les

chaudières des deux fours. Une partie

de la vapeur est consommée pour les

besoins du traitement des fumées, du

préchauffage de l’air de combustion,

des condensats et pour le chauffage des

bâtiments. Les transformations en cours,

à savoir l’assainissement du traitement

des fumées, prévoient une forte

réduction des consommations internes,

ce qui augmente les quantités de vapeur

valorisable par tonne de déchets ou

bois incinérés. Deux échangeurs airair

complétés par deux échangeurs

air-eau refroidissent les fumées à la

sortie des chaudières et augmentent

le rendement de la chaudière à plus de

95 %. L’énergie prélevée des fumées

à la sortie des chaudières, sans être

transformée en vapeur, alimente

différents consommateurs internes

et le Thermoréseau en construction à

Collombey-Muraz et Monthey.

Après leur traitement, les fumées seront

une dernière fois refroidies en chauffant

l’eau pour le Thermoréseau.

Vapeur vendue en 2010 comme

énergie de process

En juin 2010, la conduite vapeur liant

SATOM SA à la Raffinerie de Collombey

a été mise en service et 93’433 t de

vapeur ont été vendues.

Production de vapeur (t)

700000

600000

500000

400000

300000

200000

100000

0

2006 2007 2008 2009 2010

Fabrice Ambresin, automaticien et remplaçant du chef entretien électrique /

Jean-Baptiste Barman, chef entretien mécanique / François Cornut, chef entretien électrique

27


28

Evolution de la production

d'électricité de 1999 à 2010

GWh

Production d’électricité

L’arrêt de la turbine en début d’année a

eu comme effet de ne la voir fonctionner

que 6’723 heures et non pas pendant

7’911 h comme en 2009 ou 8’738 h en

2008. La turbine actuelle ne permet

pas la détente partielle de vapeur. La

vapeur livrée à la Raffinerie est donc

de 50 bars et elle n’est plus disponible

pour la production d’électricité. Une

turbine à contre-pression permettrait la

production d’électricité et la livraison

de vapeur à l’industrie à une pression

plus basse, mais toujours suffisante

pour ses besoins. L’installation d’une

turbine à contre-pression nécessiterait

en revanche la livraison permanente de

la totalité de la vapeur partiellement

détendue à l’industrie; celle-ci n’est pas

encore garantie à ce jour.

La production d’électricité a baissé à

78.083 GWh, dont les 76.78 % ont été

vendus, soit 59,950 GWh.

Durant les mois de janvier, février et

mars 2010, l’électricité a dû être achetée

sur le réseau pour les besoins propres de

l’usine qui tournait alors au ralenti.

Production d’électricité 78’083’400 kWh

Vente d’électricité 59’988’525 kWh

Achat sur le réseau 3’942’100 kWh

GWh 140

135

130

125

120

115

110

105

100

95

90

85

80

75

70

65

60

55

50

Baisse de la production en 2010:

45

réparation de la turbine en début

40

d’année et vente de vapeur à la

35

30

25

20

15

10

5

Rafnerie dès juin 2010

0

1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010

Thermoréseau

Trois ingénieurs de SATOM SA suivent

les chantiers de la construction du

réseau et de la centrale de chauffage.

Ils conseillent les propriétaires

d’immeubles pour le branchement.

Le Thermoréseau de Collombey-Muraz

et de Monthey a la particularité d’être

alimenté par des rejets de chaleur

inexploités jusqu’à aujourd’hui, car

leur température est trop basse pour

la production d’électricité. En cas de

livraison de vapeur, la raffinerie est

obligée non seulement de retourner les

condensats, mais aussi d’alimenter le

réseau de chauffage à distance avec ses

rejets de chaleur à une température trop

basse pour le raffinage du brut, mais

toujours largement suffisante pour

chauffer de l’eau sanitaire ou des

habitations.

La vapeur détendue de 50 bars à 1 bar,

respectivement à 6 bars dans la turbine

en produisant toujours de l’électricité,

assure en tout temps la sécurité

d’approvisionnement.

Les coûts complémentaires pour cette

alimentation économe en énergie

de valeur par rapport à un simple

condenseur à haute pression de vapeur

sont couverts par les subventions

fédérales, cantonales et les promesses

de compensation de CO 2 par ATEL/

Alpiq pour la turbine à gaz installée

en 2008/2009 sur le site chimique de

Monthey.

En 2010, la construction du réseau a

bien avancé et les lots 1 et 2 sont en

bonne partie réalisés. En automne 2011,

le réseau sera mis en service jusqu’à

l’école des Perraires à Collombey.

Les premiers bâtiments sont équipés

par la fourniture de station privative.

Vu que l’alimentation en eau chaude au

départ de SATOM SA n’est pas encore

en fonction, ils ont été chauffés en 2010

par des installations de secours ou par

l’intermédiaire des bâtiments voisins

qui seront aussi branchés au chauffage

à distance dès la mise en fonction de la

centrale à SATOM SA.

L’Assemblée primaire de la commune

de Collombey-Muraz du 2 novembre

2009 et le Conseil général de la ville de

Monthey dans sa séance du 9 novembre

2009 ont accepté à une large majorité

Rudolf Jeker, chef de projet /

Stéphane Bétrisey, ingénieur de projet /

Mentor Ilazi, ingénieur de projet et développement

les plans de zone et les règlements

communaux concernant le chauffage

à distance alimenté par des rejets de

chaleur de SATOM SA dans le but de

promouvoir une utilisation rationnelle de

l’énergie et les énergies renouvelables.

La Société du Gaz de la Plaine du Rhône/

Holdigaz a fait opposition aux plans de

zone et aux règlements des communes.

Le Conseil d’administration a pris note

avec satisfaction de la décision du

Conseil d’Etat valaisan, lequel a refusé

cette opposition.

Le Thermoréseau de SATOM SA a été

initié par ATEL/Alpiq comme projet de

compensation du CO 2 de la turbine à gaz

(Monthel) installée sur le site chimique

de Monthey. Cette dernière consomme

vingt fois plus d’énergie en gaz naturel

que la fourniture d’énergie en pleine

exploitation du réseau de chauffage à

distance. Le Thermoréseau ne substitue

pas seulement du gaz naturel, mais aussi

du mazout et de l’électricité.

29


30

Production

de compost

et de plaquettes

Les déchets verts livrés à Villeneuve ont

été principalement transformés en compost

pour l’agriculture.

En plus, 815 m 3 de plaquettes ont été

vendus en 2010. Les plaquettes peuvent

servir pour le chauffage ou pour le jardinage

en couverture de plates-bandes.

Les refus de crible enrichis en corps

étrangers comme du plastic et du bois

ont été valorisés énergétiquement à

l’usine de Monthey. La qualité du compost

inférieur à 10 mm est très appréciée

par les paysagistes.

Vente de compost

Total 10’565 m3 Sacs de 50 litres de compost

vendus à des particuliers

230 pces

Le compost a été contrôlé à plusieurs

reprises par le laboratoire Sol-Conseil de

Changins/Nyon.

Ce laboratoire confirme l’excellente

qualité du compost avec des teneurs en

éléments fertilisants intéressants et des

teneurs en métaux lourds largement en

dessous des valeurs admises.

31


32

Production

d’énergie à

Villeneuve

Méthanisation

Les travaux d’assainissement du

site, avec la construction du nouveau

digesteur, ont bien progressé en 2010;

le digesteur sera mis en service en

mai 2011.

Il s’avère que la collecte des restes de

table avec les déchets verts, pratiquée

en Suisse, pose des problèmes

d’hygiène lors de la collecte et de la

réception sur le site de traitement.

Pour cette raison, SATOM SA a

décidé de séparer les deux collectes

et d’installer une collecte uniforme

dans des conteneurs de 120 l, appelés

« GastroVert », pour les restes de table

de toutes les communes intéressées.

SATOM SA achète les conteneurs, en

assure l’entretien et mandate dans

chaque région une entreprise pour

l’échange des conteneurs pleins par

des conteneurs vides. Le prix de la

levée est fixé de telle sorte que les

économies effectuées sur le poids des

déchets ménagers suffisent à financer

cette collecte (conteneur rempli en

moyenne aux trois quarts). Le prix est

uniforme pour toutes les communes du

périmètre. Chaque conteneur est équipé

d’une puce, ce qui permet d’identifier les

fournisseurs de produits non conformes

Valorisation de l’énergie à

Villeneuve

SATOM SA produira de l’électricité avec

le biogaz du digesteur, ce qui, selon le

principe de la cogénération, dégage

aussi de la chaleur. Elle a préféré cette

cogénération au nettoyage du biogaz

et son injection dans le réseau de gaz

du fait que le procédé de nettoyage ne

fonctionne pas de manière satisfaisante

sur d’autres sites de méthanisation et

qu’il consomme déjà plus de 20 % de

l’énergie contenue dans le biogaz. En

période hivernale, les déchets verts sont

principalement ligneux, donc inaptes à la

méthanisation. En revanche, transformés

en plaquettes, ils peuvent alimenter une

chaufferie à bois.

Ces raisons ont incité SATOM SA à

analyser la réalisation d’un chauffage

à distance sur les communes de Roche,

Rennaz, Noville et Villeneuve, et il s’avère

que le potentiel d’un tel réseau est plus

important que l’énergie à disposition de

SATOM SA à Villeneuve.

Dans cette situation, SATOM SA collabore

avec le groupe E pour la réalisation du

chauffage à distance. Cette société

pratique le contracting énergétique.

SATOM SA prévoit donc de construire sur

le site de Villeneuve une halle qui sera

louée au Groupe E. Celui-ci installera une

chaufferie alimentée par des plaquettes

des triages forestiers régionaux et aussi

par les plaquettes produites avec les

déchets verts ligneux que les communes

confieront à SATOM SA pour traitement.

La chaleur issue de la cogénération du

biogaz sera également injectée dans

ce réseau et assurera l’alimentation en

chaleur pour les besoins en eau sanitaire

toute l’année.

Les bonnes perspectives de valorisation

des déchets verts et méthanisables

sur le site de Villeneuve ont permis

d’abaisser les tarifs de traitement pour

les anciennes communes actionnaires

de la SA Compost Chablais Riviera en

2011 déjà et de les uniformiser ainsi

pour toutes les communes actionnaires

de SATOM SA.

Déchets et résidus confiés à

d’autres entreprises de traitement

Déchets et boues

Lors de l’arrêt de la turbine, SATOM SA

a fonctionné avec un seul four afin de

réduire les quantités de déchets non

valorisés énergétiquement. Ceci a

nécessité de sous-traiter d’importants

tonnages de déchets et de boues de STEP.

Déchets confiés par SATOM

à d’autres entreprises de 1’556 t

traitement

Boues confiées par SATOM

à d’autres entreprises de 573 t

traitement

Total 2’129 t

Résidus non

valorisables

Scories

En 2010, les scories démétallisées

(résidus de combustion des déchets)

sortant des fours ont atteint 30’149 t,

soit le 17.91 % de la quantité totale

de déchets incinérés. Ces quantités

reflètent un tri du verre et de la

céramique insuffisant à la source.

Mises en décharge à St-Triphon,

Teuftal et Posieux

27’581

Scories fines (livrées à St-Triphon

et Teuftal)

2’568

Total de scories évacuées 30’149

L’extraction à sec a permis de réduire

leur tonnage et d’améliorer leur

démétallisation. En revanche, le

transport en décharge nécessite de les

humidifier pour éviter le dégagement de

poussières.

Cendres volantes

SATOM SA a confié la stabilisation

des cendres volantes lavées neutres à

Cridec; elles sont mises en décharge à

l’ISDS à Oulens près d’Eclépens.

Cendres lavées livrées et déposées

à l’ISDS à Oulens

Avant stabilisation 3’433 t

Après stabilisation au ciment 4’463 t

33


34

Principales caractéristiques d’exploitation

SATOM SA MONTHEY 2009 2010

Total des apports (t), y compris boues de STEP et depuis 2009 les refus de

crible des déchets verts

164’710 170’747

- tonnage à l’extérieur - 1’366 - 2’129

+ variation de fosse et silo - 4’571 - 293

Total des apports traités 158’773 168’325

158’773 158’773

Apports des communes actionnaires (t)

- déchets 83’010 84’264

- boues de STEP 15’190 15’425

Total 98’200 99’689

Apports des industries et privés (t)

- déchets 53’131 63’206

- boues de STEP 1’338 1’137

Total 54’469 64’343

Apports des communes non actionnaires (t)

- déchets 6’828 2’742

- boues de STEP 169 135

Total 6’997 2’877

Importation (t)

- déchets 4’848 3’705

- boues de STEP 196 134

Total 5’044 3’839

Mâchefers (t) 31’362 30’149

% des déchets incinérés 19.75 17.91

Cendres lavées (t) 2’991 3’433

Ferraille (t) 3’464 3’283

Métaux non ferromagnétiques (t) 580 446

Production d’énergie électrique (kWh) 105'412’700 78'083’400

Vente d’énergie électrique (kWh) 84'623’359 59'988’525

Production de vapeur 573’042 588’457 t

Vente de vapeur 0 93’433 t

MÉTHANISATION ET COMPOSTAGE 2009 2010

Déchets verts et méthanisables (t) 20’441 17’230

Refus de crible et déchets ligneux livrés à Monthey avec valorisation énergétique 3’707 4’204

Compost produit (m3 )

< 20 mm 345 361

< 10 mm 476 439

Compost dans l’agriculture 9’340 9’765

Sacs de 50 litres 187 230

Plaquettes produites (m3 ) 1’648 815

3’469

Les principaux chantiers réalisés en 2010

- Réparation de la turbine

- Construction des conduites vapeur et condensat SATOM - Tamoil ainsi que des

conduites d’eau permettant de reprendre les rejets de chaleur de Tamoil

- Changement du surchauffeur ligne 3

- Nouveaux bureaux

- Construction du nouveau digesteur à Villeneuve et assainissement du site

- Réparation de la façade de la halle des fours endommagée lors d’un fort vent

- Changement des ponts roulants dans la fosse à déchets

- Préparation et alimentation des fours avec de la biomasse

- Assainissement de la fosse à ferraille

- Importants travaux pour le Thermoréseau (lots 1 et 2)


36

Aspect financier

Comptes de résultat 2010

Produits Comptes 2009 Budget 2010 Comptes 2010

VENTES ÉNERGIE MONTHEY 5'592'783.36 7'200'000.00 6'467'340.68

VENTES ÉNERGIE VILLENEUVE 0.00 220’000.00 0.00

THERMORÉSEAU 0.00 100’000.00 16’847.21

TAXES DE TRAITEMENT 21'626'136.96 19'371'000.00 22'806'238.41

Déchets incinérables 18'161'403.34 16'020'000.00 19'146'821.34

- Communes actionnaires (y compris taxe décharge VD) 10'608'605.18 10'000'000.00 10'742'558.57

- Autres 7'552'798.16 6'020'000.00 8'404'262.77

Boues et dégrillages STEP 1'898'425.86 1'740'000.00 1'786'957.41

- Boues de STEP communes actionnaires 1'545'027.92 1'700'000.00 1'564'763.36

- Autres 353’397.94 40'000.00 222’194.05

Déchets verts 1'535'580.61 1'610'000.00 1'858'993.46

- Communes actionnaires SACCR 1'142'588.16 1'200'000.00 1'403'329.28

- Communes actionnaires SATOM non SACCR 128'325.76 200'000.00 151'037.44

- Autres 264'666.69 210'000.00 304'626.74

Taxes de rattrapage 30'727.15 1'000.00 13'466.20

MÉTAUX RÉCUPÉRÉS 446'384.77 1'020'000.00 735'944.63

PRODUITS DIVERS ET EXTRAORDINAIRES 115'696.36 89'000.00 4'094'288.00

TOTAL DES PRODUITS 27’781’001.45 28'000'000.00 34'120'658.93

Charges Comptes 2009 Budget 2010 Comptes 2010

CHARGES D'EXPLOITATION MONTHEY 15'217'229.26 17'390'000.00 16'937'936.58

Frais de personnel 6'195'192.50 6'500'000.00 6'826'696.69

Entretien des installations 3'919'001.88 4'430'000.00 4'656'343.47

Charges d'énergie 240'681.28 750'000.00 451'887.81

Frais de transport 155'140.86 130'000.00 242'753.05

Frais exploitation, épuration des gaz et évacuation des cendres 1'334'427.31 1'590'000.00 1'422'692.60

Evacuation des scories 3'172'409.89 2'790'000.00 3'026'831.58

Frais de traitement des déchets à l'extérieur 200'375.54 1'200'000.00 310'731.38

CHARGES D'ADMINISTRATION ET ASSURANCES 1'064'748.51 1'359'000.00 1'618'003.88

CONSEILS, VALORISATION ET PROMOTION 499'354.97 330'000.00 373'673.19

CHARGES ET PRODUITS FINANCIERS -266'942.54 330'000.00 1'392'102.93

CHARGES D'IMMEUBLE 1'218'021.74 1'110'000.00 964'952.76

CHARGES D'EXPLOITATION VILLENEUVE 947'454.36 1'081'000.00 930'567.41

THERMORÉSEAU 0.00 0.00 13'831.63

TOTAL INTERMÉDIAIRE DES CHARGES 18'679'866.30 21'600'000.00 22'231'068.38

Résultat avant amortissements et dotation au fonds de renouvellement

(marge d’autofinancement)

9'101'135.15 6'400'000.00 11'889'590.55

AMORTISSEMENTS SUR LES IMMOBILISATIONS 6'800'000.00 5'800'000.00 5'865'707.90

Amortissements SATAM 2003 4'200'000.00 4'200'000.00 4'200'000.00

Amortissements SATAM 2008 2'100'879.43 800'000.00 800'000.00

Amortissements site de Villeneuve 499'120.57 800'000.00 863'007.90

Amortissements Thermoréseau 0.00 0.00 2'700.00

DOTATION AUX RÉSERVES ET PROVISIONS 2'300'000.00 600'000.00 6'023'105.12

Attribution au fonds de renouvellement et d'investissements 0.00 600'000.00 0.00

Attribution extraordinaire au fds renouvell. et d'investiss. 0.00 0.00 23'105.12

Réserve pour révision turbine 2009/2010 0.00 0.00 -2'000'000.00

Réserve pour changement surchauffeurs L3 2'300'000.00 0.00 0.00

Réserve IMASA - Tamoil 0.00 0.00 200'000.00

Réserve assainissement installations traitement des cendres

volantes

0.00 0.00 2'400'000.00

Réserve installations et nouvelle décharge évacuation des

scories

0.00 0.00 2'400'000.00

Réserve assainissement traitement des fumées 0.00 0.00 3'000'000.00

TOTAL DES CHARGES 27'779'866.30 28'000'000.00 34'119'881.40

EXCÉDENT DES PRODUITS(+)/CHARGES(-) 1'135.15 0.00 777.53

Résultat du secteur déchets verts et méthanisables

TOTAL DES RECETTES NETTES 2’234’946.46

Contributions des communes actionnaires SACCR 1’403’329.28

Contributions des communes actionnaires SATOM SA non SACCR 151’037.44

Autres 680’579.74

TOTAL DES CHARGES NETTES 1'371'938.56

Charges totales selon détail comptable 930'567.41

+ Charges interusines 441’371.15

RÉSULTAT NET (+) BÉNÉFICE (-) PERTE 863'007.90

AMORTISSEMENT ANNUEL -863'007.90

Situation Thermoréseau au 31.12.2010

DÉTAIL DES INVESTISSEMENTS

Centrale SATOM et liaison de secours 2’509’153.97

Investissements bruts 4'755'153.97

Subventions (1/3) (-) 2'246'000.00

Amortissements (-) 0.00

Réseau de distribution 2’843’689.32

Investissements bruts 7'338'389.32

Subventions (2/3) (-) 4'492'000.00

Amortissements (-) 2'700.00

Branchements privatifs 88’858.65

Investissements bruts 182'358.65

Taxes de raccordement facturés à la clientèle (-) 93'500.00

Amortissement (-) 0.00

TOTAL DES INVESTISSEMENTS NETS 5’441’701.94

DÉTAIL DU RÉSULTAT NET

TOTAL DES RECETTES NETTES 16’847.21

Ventes d'énergie thermique 14'147.21

Taxes de puissance 2'700.00

Compensation CO2 0.00

Divers 0.00

TOTAL DES CHARGES NETTES 13’831.63

Frais de personnel et d’administration 147.05

Entretien centrale de chauffage 0.00

Entretien réseau de distribution 0.00

Entretien centrales privatives 0.00

Charges d'administration 11'075.39

Achat d'énergie externe 0.00

Achat d'énergie interne 0.00

Divers 2'609.19

Intérêts sur capital investi (2,5 % sur les inv. nets - situation au

31 décembre de l'année précédente)

0.00

Frais de personnel SATOM exploitation mécanique et électrique 0.00

RÉSULTAT NET (+) BÉNÉFICE (-) PERTE 3’015.58

37


38

Produits

CHF

10'000'000.00

7'500'000.00

5'000'000.00

2'500'000.00

0.00

Vente énergie

Monthey

Charges

CHF

7'000'000.00

6'000'000.00

5'000'000.00

4'000'000.00

3'000'000.00

2'000'000.00

1'000'000.00

0.00

Vente énergie

Villeneuve

Frais de personnel

exploitation Monthey

Entretien des installations

Monthey

Charges d'énergie

Taxes de traitement

déchets incinérables

communes actionnaires

Taxes de traitement

déchets incinérables

autres clients

Taxes de traitement boues

et dégrillages STEP

Thermoréseau

Frais de transport

Frais d'exploitation,

épuration des gaz

et évacuation des cendres

Evacuation des scories

Frais de traitement

des déchets à l'extérieur

Charge d'administration et assurances

Taxes de traitement

déchets verts

Résultats activités nancières

Conseil, valorisation et promotion

Taxes de rattrapage

nouvelles communes

Charges d'immeuble

Métaux récupérés

Charges d'exploitation

site de Villeneuve

Thermoréseau exploitation

Produits divers

et extraordinaire

Dotations aux réserves et provisions

Amortissements sur les immobilisations

Bilan au 31 décembre 2010

Actif CHF 31 décembre 2009 31 décembre 2010

CIRCULANT CHF 35'387'304.12 32'753'509.18

Débiteurs communes actionnaires + taxes de rattrapage 2'137'926.05 2'022'115.35

Débiteurs autre clientèle 3'284'111.82 4'931'576.90

Autres débiteurs 312'054.61 39'479.23

Actifs transitoires 1'163'379.41 4'909'381.65

Intérêts courus sur placement à terme 11'805.60 9'647.30

Disponibilités 28'478'026.63 20'841'308.75

IMMOBILISATIONS FINANCIÈRES 14'282'879.25 10'312'498.30

Prêt EGT 699'885.95 699'885.95

Prêts à tiers et aux communes actionnaires 11'500'000.00 8'500'000.00

Prêts accordés pour subventions vaudoises 2'072'993.30 1'102'612.35

Titre "ISDS Oulens S.A." 10'000.00 10'000.00

IMMOBILISÉ (valeurs comptables résiduelles) 31'531'111.85 42'439'543.86

Opération SATAM 2003 25'768'031.74 21'568'031.74

Opération SATAM 2008 1'233'133.94 5'876'271.03

Site de Villeneuve 6'630'256.20 9'209'274.61

Chauffage à distance -2'100'310.03 5'441'701.94

Liaison vapeur SATOM - TAMOIL / Etudes CIMO 0.00 265'889.37

Déchetterie régionale 0.00 49'213.92

Assainissement traitement des fumées (optimisation énergie) 0.00 29'161.25

TOTAUX 81'201'295.22 85'505'551.34

Passif CHF 31 décembre 2009 31 décembre 2010

FONDS PROPRES CHF 60'084'482.73 63'808'365.38

Capital-actions (10'000 actions à Fr. 100.--) 1'000'000.00 1'000'000.00

Fonds de renouvellement et d'investissements 54'753'894.88 54'777'000.00

Réserve pour révision turbine 2009/2010 2'000'000.00 0.00

Réserve pour changement surchauffeurs L3 2'300'000.00 0.00

Réserve IMASA - Tamoil 0.00 200'000.00

Réserve assainissement installations traitement des cendres volantes 0.00 2'400'000.00

Réserve installations et nouvelle décharge évacuation des scories 0.00 2'400'000.00

Réserve assainissement traitement des fumées 0.00 3'000'000.00

Bénéfice reporté 29'452.70 30'587.85

Bénéfice net 1'135.15 777.53

FONDS ÉTRANGERS 21'116'812.49 21'697'185.96

Emprunts :

- Crédits SATAM 16'000'000.00 16'000'000.00

Râte d'int. prêt subventions VD 1.1.2007-31.12.2011 60'375.00 15'820.00

Fournisseurs + créanciers divers 5'056'437.49 5'681'365.96

TOTAUX 81'201'295.22 85'505'551.34

39


40

Tableau des investissements

au 31 décembre 2010

Phases d’investissements

1973-1999

TOTAUX DES INVESTISSEMENTS AVANT SATAM 2003

2000-2007 2008-2010

SATAM 2008 Villeneuve

Thermoréseau

Liaison vapeur Ass. trait.

fumées

Total au 31 décembre

2009

Total au 31 décembre

2010

Investissement brut 170'247'356.82 691'411.33 0.00 170’938’768.15 170’938’768.15

Subventions -83'037'215.15 -3'286'454.00 0.00 -86'323'669.15 -86'323'669.15

Transfert des subventions 0.00 2'981'206.00 0.00 2'981'206.00 2'981'206.00

Net 87'210'141.67 386'163.33 0.00 87'596'305.00 87'596'305.00

Net 87'210'141.67 386'163.33 0.00 87'596'305.00 87'596'305.00

Amortissement initial * -20'000'000.00 0.00 0.00 -20'000'000.00 -20'000'000.00

Amortissements cumulés -67'210'141.67 -386'163.33 0.00 -67'596'305.00 -67'596'305.00

Valeur résiduelle 0.00 0.00 0.00 0.00 0.00

OPÉRATION SATAM 2003

Investissement brut 0.00 83'736'976.84 0.00 83'736'976.84 83'736'976.84

Subv. VD, VS, communes VD 0.00 -13'615'483.00 0.00 -13'615'483.00 -13'615'483.00

Net 0.00 70'121'493.84 0.00 70'121'493.84 70'121'493.84

Net 0.00 70'121'493.84 0.00 70'121'493.84 70'121'493.84

Amortissement initial * 0.00 -3'000'000.00 0.00 -3'000'000.00 -3'000'000.00

Amortissements cumulés 0.00 -41'353'462.10 0.00 -41'353'462.10 -41'353'462.10

Valeur avant amort. annuel 0.00 25'768'031.74 0.00 25'768'031.74 25'768'031.74

Amortissement annuel 0.00 -4'200'000.00 0.00 0.00 -4'200'000.00

Valeur résiduelle 0.00 21'568'031.74 0.00 25'768'031.74 21'568'031.74

2E SILO À BOUES

Investissement brut 0.00 1'264'375.46 0.00 1'264'375.46 1'264'375.46

Amortissements cumulés 0.00 -1'264'375.46 0.00 -1'264'375.46 -1'264'375.46

Amortissement annuel 0.00 0.00 0.00 0.00 0.00

Valeur résiduelle 0.00 0.00 0.00 0.00 0.00

OPÉRATION SATAM 2008

Investissement brut 0.00 0.00 16'777'150.46 11'334'013.37 16'777'150.46

Amortissement initial 0.00 0.00 -8'000'000.00 -8'000'000.00 -8'000'000.00

Amortissements cumulés 0.00 0.00 -2'100'879.43 -2'100'879.43 -2'100'879.43

Amortissement annuel 0.00 0.00 -800'000.00 0.00 -800'000.00

Valeur résiduelle 0.00 0.00 5'876'271.03 1'233'133.94 5'876'271.03

SITE DE VILLENEUVE

Investissement brut 0.00 0.00 11'306'237.60 7'864'211.29 11'306'237.60

Amortissements cumulés 0.00 0.00 -1'233'955.09 -1'233'955.09 -1'233'955.09

Amortissement annuel 0.00 0.00 -863'007.90 0.00 -863'007.90

Valeur résiduelle 0.00 0.00 9'209'274.61 6'630'256.20 9'209'274.61

* Amortissements initiaux par prélèvement dans le fonds de renouvellement et d’investissement

Phases d’investissements

1973-1999 2000-2007 2008-2010

SATAM 2008 Villeneuve

Thermoréseau

Liaison vapeur Ass. trait.

fumées

Total au 31 décembre

2009

Total au 31 décembre

2010

THERMORÉSEAU

Investissement brut 0.00 0.00 12'182'401.94 2'675'089.97 12'182'401.94

Aides féd., cant. et Alpiq 0.00 0.00 -6'738'000.00 -4'775'400.00 -6'738'000.00

Amortissements cumulés 0.00 0.00 0.00 0.00 0.00

Amortissement annuel 0.00 0.00 -2'700.00 0.00 -2'700.00

Valeur résiduelle 0.00 0.00 5'441'701.94 -2'100'310.03 5'441'701.94

LIAISON VAPEUR SATOM - TAMOIL / Etudes CIMO

Investissement brut 0.00 0.00 265'889.37 0.00 265'889.37

Amortissements cumulés 0.00 0.00 0.00 0.00 0.00

Amortissement annuel 0.00 0.00 0.00 0.00 0.00

Valeur résiduelle 0.00 0.00 265'889.37 0.00 265'889.37

DECHETTERIE RÉGIONALE

Investissement brut 0.00 0.00 49'213.92 0.00 49'213.92

Amortissements cumulés 0.00 0.00 0.00 0.00 0.00

Amortissement annuel 0.00 0.00 0.00 0.00 0.00

Valeur résiduelle 0.00 0.00 49'213.92 0.00 49'213.92

ASSAINISSEMENT TRAITEMENT DES FUMÉES (OPTIMISATION ÉNERGIE)

Investissement brut 0.00 0.00 29'161.25 0.00 29'161.25

Amortissements cumulés 0.00 0.00 0.00 0.00 0.00

Amortissement annuel 0.00 0.00 0.00 0.00 0.00

Valeur résiduelle 0.00 0.00 29'161.25 0.00 29'161.25

RÉCAPITULATION

Investissements bruts 170'247'356.82 85'692'763.63 40'610'054.54 277'813'435.08 296'550'174.99

Valeurs incendie

Bâtiments 62'000'000.00 62'000'000.00

Biens immobiliers 165'000'000.00 165'000'000.00

Subventions fédérales Vaud -18'382'580.00 0.00 0.00 -18'382'580.00 -18'382'580.00

Subventions fédérales Valais -19'574'046.00 0.00 0.00 -19'574'046.00 -19'574'046.00

Subv. cant. + communes VD -25'274'692.15 -8'072'160.00 0.00 -33'346'852.15 -33'346'852.15

Subventions cantonales Valais -19'805'897.00 -8'829'777.00 0.00 -28'635'674.00 -28'635'674.00

Transfert subventions

Bouveret

0.00 2'981'206.00 0.00 2'981'206.00 2'981'206.00

Aides Thermoréseau 0.00 0.00 -6'738'000.00 -4'775'400.00 -6'738'000.00

Total subventions -83'037'215.15 -13'920'731.00 -6'738'000.00 -101'733'346.15 -103'695'946.15

Net 87'210'141.67 71'772'032.63 33'872'054.54 176'080'088.93 192'854'228.84

Amortissement initial * -20'000'000.00 -3'000'000.00 -8'000'000.00 -31'000'000.00 -31'000'000.00

Amortissements cumulés -67'210'141.67 -43'004'000.89 -3'334'834.52 -113'548'977.08 -113'548'977.08

Amortissements annuels 0.00 -4'200'000.00 -1'665'707.90 0.00 -5'865'707.90

Total amortissements -87'210'141.67 -50'204'000.89 -13'000'542.42 -144'548'977.08 -150'414'684.98

Valeur résiduelle 0.00 21'568'031.74 20'871'512.12 31'531'111.85 42'439'543.86

* Amortissements initiaux par prélèvement dans le fonds de renouvellement et d’investissement

41


42

Commentaires du bilan au 31 décembre 2010

Actif 2009 2010

RÉPARTITION DES AMORTISSEMENTS 6'800'000.00 5'865'707.90

SATAM 2003 4'200'000.00 4'200'000.00

SATAM 2008 2'100'879.43 800'000.00

Site de Villeneuve 499'120.57 863'007.90

Thermoréseau 0.00 2'700.00

DÉBITEURS AUTRE CLIENTÈLE 3'284'111.82 4'931'576.90

Débiteurs centres de tri, commerces, industries, privés 921'473.64 2'291'820.66

Alpiq 2'415'638.18 2'652'091.64

Débiteurs Thermoréseau 0.00 107'664.60

Ducroire -53'000.00 -120'000.00

AUTRES DÉBITEURS 312'054.61 39'479.23

Avances au personnel et chèques Reka 10'460.00 11'813.20

AFC : impôt anticipé à récupérer 301'594.61 27'666.03

PRÊTS À TIERS ET AUX COMMUNES ACTIONNAIRES 11'500'000.00 8'500'000.00

Prêts Hôpital du Chablais 6'000'000.00 6'000'000.00

Prêt communes actionnaires 5'500'000.00 2'500'000.00

PRÊTS ACCORDÉS POUR SUBVENTIONS VAUDOISES 2'072'993.30 1'102'612.35

Prêt accordé aux communes actionnaires vaudoises 2'072'993.30 1'102'612.35

DISPONIBILITÉS 28'478'026.63 20'841'308.75

Comptes bancaires et postaux en CHF 20'500'867.99 16'478'327.88

Comptes bancaires en € 7'962'208.44 4'343'494.03

Caisses (pesage Monthey-Villeneuve et réception) 14'950.20 19'486.84

Passif 2009 2010

FONDS DE RENOUVELLEMENT ET D'INVESTISSEMENTS 54'753'894.88 54'777'000.00

Solde au 1.1 54'753'894.88 54'753'894.88

Versement extraordinaire 0.00 23'105.12

CRÉDITS SATAM 16'000'000.00 16'000'000.00

Prêt bancaire fixe Fr. 10'000'000.-- 2.79 % (2003-2013) 10'000'000.00 10'000'000.00

Prêt bancaire fixe Fr. 6'000'000.-- 3.25 % (2003-2011) 6'000'000.00 6'000'000.00

FOURNISSEURS + CRÉANCIERS DIVERS 5'056'437.49 5'681'365.96

Fournisseurs dont le règlement interviendra au début de l'année suivante 4'626'412.45 5'449'417.89

Charges à payer 107'768.15 118'531.45

Produits constatés d'avance 31.20 2'679.90

Fonds de prévoyance 134'137.75 214'528.95

Péréquation des transports des communes actionnaires 0.00 8'546.11

Cautions pour mise à disposition de conteneurs GastroVert 0.00 800.00

TVA à payer (+) ou à recevoir (-) 188'087.94 -113'138.34

43


44

Flux de trésorerie 2010

Flux net de trésorerie d'exploitation CHF 9'181'977.03

Résultat net () = bénéfice net ou (-) = perte nette 777.53

Amortissements + 5'865'707.90

Evolution fds de renouvellement et réserves + 3'723'105.12

Augmentation des provisions pour perte sur clients + -67'000.00

Capacité d'autofinancement 9'522'590.55

Augmentation des actifs circulants d'exploitation ./. -965'541.99

Augmentation des actifs circulants d'exploitation ./. -965'541.99

Augmentation des dettes à court terme + 624'928.47

Flux net de trésorerie des activités d'investissement -16'774'139.91

Investissements bruts ./. 18'736'739.91

Subventions encaissées + -1'962'600.00

Flux net de trésorerie des activités de financement -44'555.00

Emissions d'emprunts + 0.00

Remboursement d'emprunts ./. 44'555.00

Flux net de trésorerie CHF -7'636'717.88

Trésorerie finale 20'841'308.75

Trésorerie initiale 28'478'026.63

Variation nette de trésorerie CHF -7'636'717.88

CHF 100’000’000

90’000’000

80’000’000

70’000’000

60’000’000

50’000’000

40’000’000

30’000’000

20’000’000

10’000’000

0

Evolution de la

valeur du bilan Fonds étrangers Fonds propres

1999

2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

2008

2009

2010

Les responsables de la sécurité :

Bernard Moulin, Surveillance sécurité /

Guy Avanthay, MSST / Walter Morabito, MSST

45


70’000’000

60’000’000

50’000’000

40’000’000

30’000’000

20’000’000

10’000’000

0

CHF 250

200

150

100

50

0

CHF 250

200

150

100

50

0

1999

2001

2001

2000

Prix moyen de la péréquation

Prix de transport moyen

payé par SATOM SA

2002

2002

2001

Evolution taxe d'élimination ordures ménagères

communes actionnaires

2003

2003

2004

2004

2005

2005

Taxe de traitement

Evolution taxe d'élimination boues de STEP

des communes actionnaires

Prix de transport moyen

à la charge de la STEP

Prix de transport moyen

payé par SATOM SA

2002

2003

2004

2006

2006

2005

2007

Prix moyen de la péréquation

Taxe de traitement

2007

2006

2008

2008

2007

2009

2009

2008

2010

2010

2009

2011

prix encombrants et bois

2011

2010

Selon budget

Selon budget

2012

2012

Commentaires des comptes de l’exercice 2010

COMPTES DE RÉSULTATS

L’année 2010 a été une année de lancement

d’importants projets pour une meilleure

valorisation de l’énergie contenue dans les

déchets. La livraison de vapeur, mise en service

en juin, ouvrait déjà de nouvelles perspectives

de valorisation d’énergie. Dès lors,

les revenus liés à la vente de vapeur étaient

supérieurs à la vente d’électricité.

Les investissements dans le domaine énergétique

ont été motivés par deux projets

de rémunération de l’énergie au tarif coûtant,

accepté par Swissgrid à SATOM SA

en 2008, mais pas encore réalisé en 2010.

En tout, les ventes d’énergie ont atteint

Fr. 6’467’340.68. La panne de la turbine est

restée sans conséquence financière car

l’assurance perte de gain a compensé le

manque à gagner.

Les revenus liés aux taxes de traitements

des déchets et boues des STEP des communes

actionnaires sont restés stables

et ont atteint Fr. 10’742’558.57 pour les

déchets et Fr. 1’564’763.36 pour les boues

de STEP. La bonne conjoncture économique

a permis d’augmenter les revenus liés au

traitement des déchets des commerces et

industries ainsi que ceux des centres de

tri. Les apports des communes hors zone et

les importations ont au contraire fortement

baissé.

Les métaux récupérés ont rapporté

Fr. 735’944.63.

Les activités dans le domaine du traitement

des déchets verts se développent

d’une manière réjouissante et ont rapporté

Fr. 2’234’946.46, ceci malgré le fait que

le nouveau digesteur ne soit pas encore

en service. Les perspectives d’un revenu

énergétique important ont incité le Conseil

d’administration à baisser les tarifs de traitement

pour les communes anciennement

actionnaires de la compostière et à les harmoniser

pour tous les actionnaires dès 2011

déjà. L’opposition d’une commune riveraine

et celles de deux privés à la mise à l’enquête

du bâtiment de la centrale de chauffe et à

divers travaux retardent la fin de l’assainissement

de ce site.

Le Thermoréseau de Monthey et de Collombey-Muraz

est en pleine construction.

Toutes les dépenses sont activées sauf

celles liées au chauffage de secours temporaire

des premiers bâtiments sous contrat.

Les frais d’entretien ont considérablement

augmenté et se montent à Fr. 4’656’343.47.

SATOM SA a effectué d’importants travaux

lors de l’arrêt d’une ligne suite à la panne

de la turbine. Les travaux de réparation et

d’entretien de la turbine sont aussi comptabilisés

sous ce poste. Les frais liés à la réparation

ont été remboursés par l’assurance.

Lors de l’arrêt de la turbine, SATOM SA a

dû acheter de l’électricité et son faible prix

a contribué à ce que le total des achats ne

dépasse pas Fr. 350’000.-. Cette somme a

également été remboursée par l’assurance

perte de gain.

Les frais d’exploitation de l’épuration des

fumées et de l’évacuation des cendres de

Fr. 1’422’692.60 ont augmenté de 6.6 % et

ceux d’évacuation des scories se montent à

Fr. 3’026’831.58. L’extraction à sec en fonction

durant la deuxième moitié de l’année a

aidé à limiter les effets de la forte augmentation

des tarifs de la mise en décharge.

Les frais d’études et d’ingénieurs indispensables

pour la réalisation des chantiers ont

augmenté, ainsi que ceux des conseils juridiques

pour les divers dossiers en cours.

SATOM SA n’a pas changé les euros

encaissés pour le traitement d’importants

tonnages de déchets importés ces dernières

années. Une partie de ces euros ont même

été placés en dépôt de garantie pour les

scories exportées en 2006, 2007 et 2008. La

forte chute de l’euro à fin 2010 a provoqué

une perte de change de Fr. 1’295’979.16.

Comme SATOM SA effectue d’importants

achats en euros, pour les chantiers en cours,

elle n’a pas subi de perte de son pouvoir

d’achat sur le marché européen.

Le total des charges de l’usine de Villeneuve

est de Fr. 930’567.41 auxquels il

convient d’ajouter les frais interusines de Fr.

441’371.15. L’activité de Villeneuve a dégagé

un bénéfice de Fr. 863’007.90, somme utilisée

pour des amortissements dans ce secteur.

En tout, SATOM SA a procédé à des amor-

tissements à hauteur de Fr. 5’865’707.90.

La réserve effectuée dans les comptes

2008 pour la révision de la turbine de

Fr. 2’000’000.- est dissoute, ce qui permet

de constituer de nouvelles réserves pour :

- les travaux sur les conduites d’eau qui

lient SATOM à Tamoil, mais qui ne peuvent

pas être payés suite à un litige entre Tamoil

et le constructeur, de Fr. 200’000.-;

- l’assainissement du traitement des fumées

en cours de Fr. 3 mio;

- les travaux d’assainissement des installations

de traitement des cendres volantes à

hauteur de Fr. 2.4 mio;

- les installations de traitement des scories

ou la recherche d’un nouveau site pour

la mise en décharge des scories sèches de

Fr. 2.4 mio.

BILAN

Le total du bilan au 31 décembre 2010 est de

Fr. 85’505’551.34 et les fonds propres sont de

Fr. 63’808’365.38. Les investissements en

cours sur les deux sites servent principalement

à une meilleure utilisation de l’énergie

contenue dans les déchets incinérables et

méthanisables. Les amortissements des investissements

dans le domaine du traitement des

déchets verts et du Thermoréseau seront liés

aux résultats obtenus dans ces secteurs. Les

travaux d’assainissement des installations de

traitement des fumées sont en cours. Le résultat

2010 a permis de constituer une réserve de

Fr. 3’000’000.- pour cet objet.

La mise en décharge des résidus devient de

plus en plus difficile et onéreuse. SATOM SA

est à la recherche de nouvelles solutions et

a constitué des provisions pour ce poste.

Le fonds de renouvellement et

d’investissement s’élève à Fr. 54’777’000.-. Il

servira au renouvellement des installations

et devra aussi servir un jour à couvrir les

subventions touchées pour les installations

initiales. Les subventions ne seront alors

plus reçues pour le renouvellement des

installations. Les emprunts sont de l’ordre

de Fr. 16 mio.

Selon le code des obligations, SATOM SA

est soumise au contrôle ordinaire. La comptabilité

et le système de contrôle interne ont

été vérifiés par la fiduciaire FIDUWA SA à

Monthey, conformément aux exigences de

la loi (728a alinéa1 chiffre 3 CO) qui prévoit

l’obligation pour l’organe de révision de

confirmer une fois par an à l’Assemblée

générale l’existence du système de contrôle

interne défini par le Conseil d’administration.

Les représentants de la délégation communale,

désignée par l’Assemblée générale de

2010 conformément à l’article 14 lettre « p »

des statuts de SATOM SA, ont été convoqués

en date du 29 avril 2011. Les représentants

des communes de Corbeyrier, de

Corseaux et de Corsier-sur-Vevey ont reçu

des informations détaillées sur la gestion

de la société en présence du directeur et de

la fiduciaire FIDUWA SA.

Au terme de ce rapport, les membres du

Conseil d’administration adressent toute

leur reconnaissance à la Direction et à

l’ensemble des collaborateurs pour l’engagement

et la fidélité dont ils ont fait preuve

à l’égard de l’entreprise durant l’exercice

écoulé.

En conclusion, le Conseil d’administration

a l’honneur, Mesdames et Messieurs les

actionnaires, de soumettre à votre approbation

les résolutions suivantes:

1. Approuver le rapport de gestion et les

comptes arrêtés au 31 décembre 2010, tels

que présentés par le Conseil d’administration;

2. Donner décharge au Conseil d’administration

de sa gestion;

3. Approuver la proposition du Conseil

d’administration concernant les amortissements

et les attributions au fonds de renouvellement

et reporter à nouveau le montant

disponible de CHF 777.53.

AU NOM DU CONSEIL D’ADMINISTRATION

Le Président

C. Pellaud

Monthey, le 16 mai 2011

La Vice-Présidente

S. Balsiger

47


48

Rapport de l’organe de révision

49


50

Budget 2012 Commentaires du budget 2011 2012

PRODUITS

(CHF)

CHARGES

(CHF)

VENTES ÉNERGIE MONTHEY

Budget 2012

10'200'000.00

VENTES ÉNERGIE VILLENEUVE 500'000.00

THERMORÉSEAU 1'000'000.00

TAXES DE TRAITEMENT

Déchets incinérables

- Communes actionnaires (y compris taxe décharge VD)

- Autres

17'713'500.00

13'900'000.00

8'000'000.00

5'900'000.00

Boues et dégrillages STEP

- Boues de STEP communes actionnaires

- Autres

1'610'000.00

1'540'000.00

70'000.00

Déchets verts

- Communes actionnaires SACCR

- Communes actionnaires SATOM non SACCR

- Autres

2'190'000.00

1'340'000.00

400'000.00

450'000.00

Taxes de rattrapage 13'500.00

MÉTAUX RÉCUPÉRÉS 1'012'500.00

SITE DE VILLENEUVE 174'000.00

CONSEILS ET VALORISATION 10'000.00

DÉCHETTERIE RÉGIONALE 280'000.00

PRODUITS DIVERS ET EXTRAORDINAIRES 10'000.00

Total des produits 30'900'000.00

CHARGES D'EXPLOITATION MONTHEY

Frais de personnel

Entretien des installations

Charges d'énergie

Frais de transport

Frais exploitation, épuration des gaz et évacuation des cendres

Evacuation des scories

Frais de traitement des déchets à l'extérieur

17’858’000.00

7’110’000.00

5’170’000.00

378’000.00

90’000.00

1’650’000.00

3’260’000.00

200’000.00

CHARGES D'ADMINISTRATION ET ASSURANCES 1'800'000.00

CONSEILS, VALORISATION ET PROMOTION 443'000.00

DÉCHETTERIE RÉGIONALE 280'000.00

CHARGES ET PRODUITS FINANCIERS -501'000.00

CHARGES D'IMMEUBLE 1'110'000.00

CHARGES D'EXPLOITATION VILLENEUVE 2'185'000.00

THERMORÉSEAU 920'000.00

AMORTISSEMENTS SUR LES IMMOBILISATIONS 5'880'000.00

DOTATION AUX RÉSERVES ET PROVISIONS 925’000.00

TOTAL DES CHARGES

Sous réserve de l’approbation du Conseil d’administration

30’900’000.00

Le budget proposé à l’Assemblée

générale prend en compte une meilleure

valorisation de l’énergie contenue

dans les déchets incinérables et

méthanisables suite aux investissements

effectués dans des installations

adéquates.

Cette valorisation permet de proposer

aux communes actionnaires une

substantielle réduction des taxes de

traitement. Les tarifs pour les déchets

verts et méthanisables ont déjà été

baissés en 2011. Dans ce budget, les

tarifs pour le traitement des incinérables

des communes actionnaires se

présentent comme suit.

Déchets ménagers

Tarif 2011 Fr. 128.-/t

Tarif 2012 Fr. 100.-/t

Encombrants incinérables composés

de meubles, objets en plastique ou en

gomme, papier carton souillés et bois,

Tarif 2011 Fr. 128.-/t Fr.64.-/t

Tarif 2012 Fr. 50.-/t

Ainsi, la collecte des déchets incinérables

dans les déchetteries communales

peut être simplifiée et leur transport

rationalisé. Les encombrants broyés

sont plus faciles à stocker et SATOM SA

pourra mieux gérer l’alimentation de

ses fours en fonction des possibilités

de valorisation de l’énergie. Elle se

permettra en revanche de taxer plus

sévèrement les livraisons non conformes

(ordures ménagères ou biomasse

aqueuse dans les encombrants, objets

en métal massif, quantité de verres et

d’inertes démesurée). Cette réduction

de tarifs en faveur des communes

actionnaires réduit les revenus de

SATOM SA de Fr. 11 mio/an à Fr. 8 mio/

an. Les tarifs de traitement des boues de

STEP restent inchangés, soit Fr. 100.-/t.

En 2012, les communes vaudoises

auront en plus une baisse de leur

facture de traitement des déchets du

fait que le rattrapage de la différence

des subventions entre les deux cantons,

Vaud et Valais, introduit il y a cinq ans,

arrive à son terme.

Le budget tient compte d’une stagnation

de la conjoncture particulièrement

dans le secteur de la construction. Pour

cette raison, une réduction des apports

des commerces, de l’industrie et de

l’artisanat est prise en compte.

Les revenus liés à l’exploitation du

Thermoréseau sont estimés à Fr. 1 mio.

Les résultats du secteur des déchets

verts et méthanisables prennent en

compte la mise en œuvre réussie du

concept de la collecte « GastroVert ».

Ce dernier permet de suite une

substantielle augmentation du taux de

tri des déchets biodégradables visés par

les plans de gestion cantonaux et offre

aux communes une meilleure hygiène

dans la collecte des déchets (pas de jus

sortant des camions de collecte).

Le thermorecyclage devrait permettre la

commercialisation de métaux pour plus

d’un million.

La gestion d’une déchetterie accessible

pour la région autour de l’usine de

Monthey devrait contribuer aux produits

à hauteur de Fr. 280’000.- et couvrir les

frais de son exploitation.

Le total des produits budgétisés est de

Fr. 30’900’000.-.

Les multiples activités de la valorisation

d’énergie et des résidus nécessitent

en revanche plus de personnel et

augmentent les coûts y relatifs. Pour

2012, SATOM SA prévoit également une

augmentation des coûts de l’évacuation

des scories et des cendres lavées.

Les investissements dans les domaines

des déchets verts et méthanisables ainsi

que ceux du Thermoréseau (centrale et

réseau) sont chargés à l’interne pour

chaque secteur d’un taux d’intérêt de

2.5 %. Ces intérêts internes créent un

produit financier de Fr. 501’000.- pour

2012. Toutefois, ils ne créent pas de

liquidités.

Le total des charges est estimé à

Fr. 24’095’000.-. Des amortissements

de Fr. 5’880’000.- et des provisions de

Fr. 925’000.- sont ainsi prévus.

51


52

Annexe des comptes annuels au 31.12.2010

Principes généraux de

tenue de la comptabilité

et de présentation des

comptes

Les comptes qui vous sont présentés

ont été établis en conformité avec les

prescriptions légales et respectent

les principes suisses d’établissement

régulier des comptes annuels.

Dans le cadre de l’établissement du bilan,

les taux fiscaux autorisés ou découlant

de la politique définie par le Conseil

d’administration ont été appliqués pour

le calcul des amortissements et des

réajustements de valeur.

Le Président du C.A.

C. Pellaud

Le Directeur

E. Blatter

Principes d’évaluation

1. La provision pour pertes sur

débiteurs a été adaptée en fonction

de l’évolution des risques.

2. Les immeubles font partie

intégrante de l’exploitation.

Autres données légales (CHF) 31.12.2009 31.12.2010

Valeurs incendie bâtiments - Monthey 62'000'000.00 62'000'000.00

Valeurs incendie biens immobiliers - Monthey 165'000'000.00 165'000'000.00

Valeurs incendie bâtiments - Villeneuve 7'004'080.00 7'252'012.00

Valeurs incendie biens immobiliers - Villeneuve 2'978'000.00 2'978'000.00

Digesteur Kompogas, agrandissement locaux, presse et centrifugeuse - Villeneuve 0.00 8'500'000.00

Thermoréseau - construction en cours 0.00 11'500'000.00

Dette envers les fonds de prévoyance 134'137.75 214'528.95

SATOM SA - MONTHEY

Sylvie Décaillet, finances et comptabilité / Dominique Huerlimann,

secrétaire comptable / Jocelyne Clerc, secrétaire de direction et du

Conseil d’administration / Isabelle Trachsel, ressources humaines.

Gestion des risques

Dans l’année passée en revue, le Conseil

d’administration de SATOM SA a mandaté

KPMG pour une analyse des risques dans

le but :

- d’identifier les dangers et de diminuer

les risques

- d’améliorer la qualité et d’augmenter la

sécurité

- d’optimiser les processus

- d’aider à la prise de décision pour définir

la stratégie de SATOM SA et d’atteindre

les objectifs.

A ce sujet, plusieurs entretiens avec les

membres du Conseil d’administration,

la direction, le chef d’exploitation et la

responsable comptable ont eu lieu. Les

risques plus importants ont été évalués

quant à l’ampleur d’un sinistre et à sa

probabilité. Les mesures pour la maîtrise

des risques essentiels ont été évaluées

et elles ont confirmé les efforts déjà

entrepris dans ce but. Ce contrôle n’a pas

mis en évidence de nouveaux dangers

inconnus à ce jour.

Pour une meilleure gestion des

risques légaux, KPMG recommande la

présence d’un juriste au sein du Conseil

d’administration.

SATOM SA a mis en place un système

de contrôle interne et a fixé dans un

règlement l’organisation et le contrôle

des pièces comptables.

La fiduciaire atteste de l’existence d’un

système de contrôle interne relatif à

l’établissement et à la présentation

des comptes annuels défini selon les

prescriptions du Conseil d’administration.

Concernant les risques techniques, des

infrastructures et de la sécurité, SATOM

SA est régulièrement auditée par une

entreprise externe spécialisée pour

les usines de valorisation thermique

des déchets (UVTD). Elle définit en

collaboration avec cette entreprise des

mesures destinées à réduire l’exposition

à de quelconques risques.

Une partie importante de la gestion des

risques résiduels est couverte par des

assurances.

SATOM SA dispose d’une assurance

RC portant sur des dommages jusqu’à

concurrence de CHF 20 mio, des assurances

incendie et dégâts élémentaires «All risks»

pour ses bâtiments et ses installations,

d’assurance «bris de machines», «perte

de gain», «bris de verre», d’une assurance

RC en tant que maître d’ouvrage, d’une

assurance «protection juridique» et d’une

assurance d’organe «D&O».

Litiges juridiques

SATOM SA est impliquée dans trois

litiges juridiques :

a) Litige entre Tamoil et le constructeur

des conduites (action judiciaire et

procédure d’arbitrage).

SATOM SA se trouve indirectement

impliquée dans un conflit entre Tamoil

et le constructeur des conduites. De ce

fait, elle ne peut pas procéder au dernier

paiement.

b) Action en justice d’une entreprise

active dans le compostage des

déchets verts.

Celle-ci a été initiée contre SATOM SA

suite à la prise en charge gratuite des

bois provenant de l’entretien des espaces

verts durant les trois premiers mois de

2009.

c) Litige avec la commune de Monthey

concernant la commercialisation de

l’électricité durant la période de 2008

à 2011.

Faute d’accord sur les conditions de

vente et d’achat de l’électricité à la fin

2008 entre SATOM SA et la Commune de

Monthey, SATOM SA a pris la décision

de vendre et d’acheter l’électricité en

2009 auprès d’un autre acteur du marché.

La Commune de Monthey a ouvert une

procédure d’arbitrage sur la base d’un

contrat datant de 1992. En date du

5 septembre 2010, le tribunal arbitral a

déclaré ce contrat valable jusqu’en 2011.

Une deuxième partie de la procédure

arbitrale portera sur la question

d’éventuels dédommagements dus suite

à la rupture de ce contrat.

A part une provision pour le dernier

paiement au constructeur concernant

les conduites liant SATOM SA à Tamoil,

SATOM SA n’a pas prévu de provision pour

ces conflits juridiques. Les frais d’avocats

sont partiellement pris en charge par

l’assurance protection juridique.

53


54

55


SATOM SA MONTHEY

Case postale 92

1870 Monthey 1

Tél. 024 472 77 77

Fax 024 472 82 02

info@satom-monthey.ch

Impressum: conception graphique: www.domstuder.com - photos: Séverine Rouiller, Clin d’œil, St-Maurice

impression: Centre rhodanien d’impression, St-Maurice

More magazines by this user
Similar magazines