dans la Guerre - Bibliothèque de Toulouse

images.midi.bibliotheque.toulouse.fr

dans la Guerre - Bibliothèque de Toulouse

N.EUVIEME ANNEE,

N. 4793

AomINISTRATION

a 113DACTION

38, Rue itoquelaine

ToiMOUsE

se.a.abaanaossr. e 43

Parti Socialiste

dans la Guerre

guerre, les scicialistes font

dole faire, ils se conduisant

qi

les résolutions qu'ils avaient

ens leurscongrès indiquaient

pee, conduiraient.

idea) nnements, les comIpliments et

ber°,.es 40 nos bons réactionnaires

eie t ou leur ignorance ou leur

diee'essiesenfoi Très volontie.rs,.nous les

s choisir.

Les républicains et les

Iplacent au-dessus de tout la

iales

yin».- se nationale et pratiquent l'Union

arrière-pensée, elles rèetcsans

abusant (le leur loyau-

,.,a,." sectaires,

,, profitent pour essayer de carry

r les consciences. Les procedes

ons méprisables sont employés.

°a est bon pour ces messieurs, tout

itleur t être

permis,. .its e,ntenderd

les maîtres de l'opinion dilua autres

gte Kpublicains protestent,

indignés,

crient à

g

la persécution et se posent

e victimes

ramier h la classe ouvrière de tous

ler pays galon gomernement ne peut anenue

l'inilépendauce d'Une nation êtrans

Ore mus attentat contre cette nation, faa

obase ouvrinre et aussi la ,Masse ouvrière

ItIFInati.ale; que la nation et sa clasde

ouvrière memenes ont le devoir 'mairieus

de sauvegarder leur bu/drome.ee et om

touante contre ont attentat et le droit de

Mpter sur la classe ouvriers de tous les

.1I'm Pays; que la politique

liste et .uniquement défensive du Parti socialiste

lui commande de poursuivre à cet

l'et le désarmement militaire de la boue

Suais et l'armement de la offasse ereribre

es'larmement général dia Peblèles

A'Itplancli et approuvé, par tous les dé,

l'eée à ce Congrès, Jaurès disait

Dans le cas on la Franae seule accepterait

mareesterait ainsi, eideueest.

girelle veut la puis, et que malgré

dfOoftt,o d'arbitrage, elle serait mena-

'', atHainie, violentée, le devoir socialiste

eteéOats6es serait de défend. lia-

991-nàllance d7la Ration.

F. M- IP utile de rappeler que ce Con-

'è Précédait le Congrès international

-.Rent où les délégués français

!da grands efforts pour obliger les

Iistes allemands h des d'en/barattons

La réserve de ceux-ci s'explipe-Telle

par la conduite inqualifiable

Zileisi-deenocrates depuis le 4 août

Qnr'i qu'il en dans ce Congrès

mrtifiée la thèse, soit' de Limoges et de

neY, donnant comme dienPir la la na-

Ibn et à la classe ouvrière menacée

'egarder leur indépendance et tesel

sirohne contre cet attentat et le droit de

ne t sur la classe u.rière de tous 105

11. pour donner à ces aéalbérations

2,ir force réelle que les socialisdtajnpe7,,°.eupes

d'assurer lo Paix et de

h la France une Plus grande

fle,,,Te de défense, combattaient

%m,s.i... ion la loi de trois ans, qui leur

soliett dangereuse parce qu'ellie nonles

erreurs anciennes.

.4,anrsa,ee «dl/Arable de Jaurès, l'Are%

jenie, proposition de loi siakc,,,,,peartobuse

les socialistes, est d'une

dt

qu. I an 'Eaclarté;it,euliasssexs-trrmilloei;

Oaçuis,Pnon aveuglés de

non accablés d'ignorance et

c, doivent lire I' s Armée Nou7

emnprendront et approuve

,SO CIAL.,I,SAT

saut, dans le oas contraire, se tairont.

-Les événements qui ont précédé la

guerre n'ont pas pris les socialistes au

dépourvu. Dès le 29 juillet 1914, les députés

socialistes examinent la situation

et déclarent à l'unanimité, au

nom du Groupe parlementaire

.11 est convaincu que cette intervention Cc

raille jeu du germanisme impérialiste le

plus agressif, qui semble avoir ottani son

heure pour une entreprise de violence sana

précédent, et qui verra un jour se retourner

contre lui l'abus qutil fait de la force

brutale.

11 pense que tout l'effort de la France et

do l'Eurotioe doit se .roncentner maintenant

sur le sucrés de ta médiation prePosée .gar

l'Angleterre et que toute action -armée de

la Itu.le contrarienait ne sage et généreux

Cl ajtete que la Fran50 qui, de-

destaeint

p.uie .plus de quarante ans, a subordonné

aux intérêts suprêmes de la paix sa neveu-

1/Mation sur l'Atisuge-Larraine, ne peus pas

se laisser entraîner à un conflit dont la

Serbie serait reniteu

Ipproclanue bien bout que la France seule

Censuré

Peut disposer de la France, qu'en aucun

cas elle toe peut être Jetée dans un forrni,

dame ,oalit, par l'interprétation féIm au

moins antoitraire de traités secrets et d'en-

.15oampagne contre les socialistes ou Fagellnerits Occultes et qu'elle doit garder

etre tous ceux qat sont sincèrement toute sa liberté d'action pour

eleains et démocrates, montre clairement

ce que l'on cherche créer clans

es pays une atmosphère de, suspicion,

de haine, favorable h un .mounemient

renia/maire. Cela est intoerable.

Ge sera l'honneur des socialistes

français que d'avoir voulu éviter le

rre. C'est précisément parce qu'ils

voyaient, la guerre .p.sib qu'ils ont

lait tous les efforts et donné le meilleur

deux mêmes pour essayer de l'empêther.

S'ils n'avaient pan cru b la guerre

gante, auraient-ils été des pars'

es t Cette préoccupation d'assurer la

pis, en cherchant à mettre la France

et sécurité par l'organisation d'une

milleure dnnense, domine toute la poigne

socialiste

d'avant-guerre ; an la

!arcane dans toue les congrès niaisesoc

et internationaux- Seuls, cupx-lei

pi mentent ou parlent de elbois, qu'ils

ignorent, disent ou écrivent Id non -

:raire.

A Nancy, en 1907, 1s Congrès, repretant

la motion votée en 1900 h Limoges,

confirme les résolutions Ides congrésinlemationaux

antérieurs et déclare

exercer

Europe une innuence pacifi.trice.

Et, approuvant l'attitude d,es députés

socialistes, /es .membree du Parti, convoquée

ès la salle Wagram, adoptent

un ordre du jour disant :

Comme nous Pavons totepours indique, h

l'agression contre la France républicaine et

pacifiste, menaçant la civilisation et ithtt_

.manité, noue répondrons de toutes nos forces

et de toutes n. énergies.

Notre politique se continuen Le so-

Cialistme penaint la guerre fait le

guerre b la guerre, comme il la Misai

pendant la Paix; il lutte, combat contre

le plus brutal des militarismes. A

la Chambre, son action se confond avet

la nation en défense.

Aux heures d'angoisse, alors que Pa

fis était menacé, que le lendemain apparaissait

sombre, il autorise deux dei

siens b partieiper au goum/m.1,M et

thefitoo (28 août 1914) que lie chef de

gouvernement ayant pensé

Que pour entraner la nation, pour Porganiser,

pour la soutenir clans une nette quà

sera et qui, doit être acharnée, il avait besoin

db consolas de tous, et plus parti.,

liére.ment pose-éne de ceux qui redoutent

Pour l'émuncipatim prolétarienne et humaine,

l'oppression accablante du (kentia-mg.

Il savait eueai toutm les heures graves,

en 1793 Ronun eep 18759 c'était ma ces

hommes, en ces socialistes, en ces révolutionnaires,

que la nation mettait sa mafieuse.

Spontanément, sana attendre el'airtre ana-

1-ei,festatinn de la volonté poPulaire, il a fait

appel O notre pare Notre parti a répcmdu

Présent t

IN6OtlitOnS que c'est h l'unanimité qu

les membres du Parti furent autorise'

a participer a ugouncernement. Albee

'Pilonnas, dont on connaît le nàle de for

geron et d'organisateur industriel, re

joignit plus tard ses .ca.marades dans I

ministérs

Les socialistes votent les crédite el

guerre ; ils déclarent à es propos h

tribune de la Chambre

.Nous les Voterons panne que nous sommes

mets û tous les efforts -pour amui_

rer l'intégrité territoriarte de Fnane,e,

pour que Pgamm-Lorraine obtienne la réparation

du droit ladin a. Mode en 1870,

Pour amurer la totale restauration politique

et économique de la Belgique et da ta

Sertbie, pour acquérir la certitnde dtutric

paix durât..

Cette paix clus droit Il dépend des gouverm,ments

alliés d'en bâter Meure, autant

pur une conduite vigoureuse et fortement

concertée de leur agtion militaire, que par

une aMion ,diplomatloun de plein,e clarté,

en prenant soin de mettre en évidence, Pour

k monde entier, .1oa conditions qui garantiront

l'indépendance dm nations et preparosant

Poteanisation de la Justice internationale.

Des interventions récentes pour augmenter

et mieux repartir les forms

combattantes, celles de Rognon, AufM

VaPière, Conspèreellerel, onl flet

énorme iraprussiOn

En agissant ainsi, le Socialisme de'

meure luirmême; les socialistes resten

fidelem,ent attachés h la tradition repu

ttlicaine et révolutionnaire .fraçaise.

Las socialistes reralront leurs comptes

à la Nation avec laquelle ils se confondent.

Ils . dédaignent les railleries, repoussent

les compliments qui sont ales in

jures, et méprisent les calomnies et lm

grossièretés des réacteurs qui sol

que des hypocrites, déçus de là puis

sanne enptiblinainesset démouratinium

fres sana/ieea voient plats Grant

meurent pour qu'ils ne se continent

pas dans Patenir.

J. LAUBE,

Déput¢ de Paris.

En passant

INT

J'ai trouve, Mer, dans le Petit Lel.,ariell, loue.

nal de Lisieux, un petit aperçu sur la guerre.

qui m'a plu infiniment,

Quand finira la guerre '7

Le Petit L'etarien croit aver trouvé 15 moyen

de donner h. cette question une réponse satisfm

sante.

Ce moyen, le voici. Inscrivez

L'armée de votre naiesanee;

Y. Votre âge;

^3. Rennes de votre marlagC

4. Le nombre d'aie% de mariage;

5 Ajoutss le clerc a

Obiers le mn par 2.

Le résultat ente. vans donne le chiffre de

l'année on fars la guerre.

Vous croyez que je blague ?Que nenni I

Tenez vous, nadame qui riez si fort, voulei

vous àmpter avee ?

Vous êtes née ?... En 1892, Bien. Vous trichey

un peu, mals ça ne fait rien.

Inscrivez

Année de naissance, 1892,

Age,

Année fie mariage, 1914.

Ajoutez 2.

Nombre d'années de mariage', 2.

Total as.

.Divises par 2, égale 1917,

Et vous la, /a vieille marnas, soi ssnb_

noen â vous payer ma figure, passez-y à sales

tour.

Annonâez. J'écris

Année de naissance, lins,

Age, 60

Année * mariage, 1885.

Nombre d'année, de mariage, B.

AJoutez 2,

Total m

3830.

Divisez pare, égale 1917.

Hein I vous cri av. une fissure de mastiquée...

Etes-vous convaincue, irsaintenant. f-

Il est donc bien démontré, scientifiquement

établi que, poar tout ménage qui sait ses quatre

régies, la guerre doit finir en 1917.

Quel doinmage que m. Briand soit célibataires,

Me la Rataille.)

Pour la Vérité I

Dans na article, d'ailleurs Fangement

viandé, le général Perret écrit dans l' Eau

Midi .

u L'entrée en ligne de In Roumanie avait

donné lieu 3. de vagies espoirs. L'armée

nmumaine, d'après des ,gens hien inaormés

19614..ait 600,500 hommes. Plus de 700,000

hommes, disaient .dnutires persormm encore

mieux informé. ; 300.0D0 au maximum

disais-je, diapres la sitmtion die Partite-

Pic roumaine BPIDPIletém eg dernier lirai

Pan la lets 'r, Les événements ne coterment

que trop mes mnivisions...

quoltme peu .précise, est radicalement

primée parla cousuee,

demondans qu'on en finidee

ces lyre.m ineptes d'un pays qui

prétend! libre.

Asam de MW.

La vérité !

Il ne sert de rien de récriminer sur le

passn. Mais, .Ponr n. Poilus m quà end.

a,cpt les ,parm soutiras-mes, pour lam mérm

et les femMes, meuieeeivaioasat led rirOa

sAgoi.. 11 importe dis réparer. sans per-

dee une minute, les Saunes commise, Le

Donna c'est du sang s. Cette parole do

'Clemenceau. ne cesse daine vraie.

Réparer mns retand I Mais est ii désarmaies

possibhe de le faire avec une Presse

servile ou nounetée e Une triodification doit

être tont /l'abord apportée a nolne réglane

de guerre et d'état de singe : substituons

ou ce vol des flatte., du pitm'oir et dm

babilles &estrade la libre critique des lotârnaux

innélépenidante débarrassés dune malfaisante

censure

Le Parti: socialiste, qui &filme ses dis,

siens. ne pourragdl retrouver, sur ce point,

une salutaire unité d'action ?

Pierce' LIBERT.

Bucarest la reprise heureuse comme Ir-é?

Ce que diseut 183 Commueiques 7teàtuation délicate dans laquelle se tropuve

actuellement le pays, est due &après M. gra_

tiono, b des ciremsgnes nidépend.tm de la

31 Octobre heures volonté du, gouvernement ropnain; mais le ,prequiet'

ministre .ure qu'aujourd'hui tout dances

se trouve écarté.

La renne volonté du peuple est de soutenir le

822' jour de la guerre. lutte ym étroite solidarité avec lee puissances

alliées.

« C'est à tort dédare M, Oral sas, qu'on a

parle d'un retard dans l'aide que nous a apport*

la Russie. La reprise sera lente, peut-être,

mais la victoire est certaine, é

En dehors de la lutte d'artillerie, qui

reste totajbairS vive .r la rive ciroite

la. Meuse, dans les seti-leurs de Douaumont

et de Vaux, on ne signale aucun

événement important Sur l'ensemble

du front

Sur le Iront Britannique

Rien a signaler au cours de la nuit,

en dehors ,d'un bombardement intermittent

des deux artilleries.

Armée d'Orient

L'aviation britannique a bombardé

d'importants dépdts ennemis à Démir-

Hissan

Au nord-ont du lac Doiran, Partilles

rie italienne a pris sous son feu et dispersé

des troupes bulgares vers Akinds

Dans la boucle de la Cerna, les Serbes

continuent à progresser.

A l'ouest (lu Inc Prespa, nous avons

occupé le monastère Singiere

Le mauvais temps, qui règne d'une

façon générale, a. ralenti les opérations.

Communiqué serbe

Le 30 octobre, violent combat sur tout

le front, surtout sur la rive gauche de

la Gerna-Fteka.

Nous avons fait des prisonniero alles

monde et bulgares

Sur le front russe

Rien d'important à signaler ; quel-

ques raids heureux

Caucase.

Sur le front

des Cosaque, au

Uas grand chose non plus, si on n'est

quelques petites

attaques dans la vallée

de Travignole et dans le Raid Cordevole

Sur le front roumain

SUR TOUS LES FRONTS

LÉGÈRE ACCALMIE

ro-

En Dobroudja

7..nrIsh, 31 octobre,

La Taeglische Rgyidecimu Mande de Sofia que

les combats dans la Dobroudja sont tris eche,

nés.

Les forces ruSso-romnainre font de grands efforts

pour empêchcr que leurs canons, munitions

et matériel de guerre ne tombent entre les maMs

de l'ennemi, et cela leur réussit, ds. sorte que les

Germai...Bulgares ge tont aucun butin.

Sur le Front macédonien

L Secs approchai de Monasik

. Londres, 31 oetotre

n, O. Ward Prim correspondant ang/a1; mr

le front serbe, écrit t't la date ses 28 octobre

u Hier à midi, /e ciel s'était éclairci, après

deux 'jours .d'averyes; ce ne fut pas cependant

av.,t le milieu Ac l'après-midi que le tempa

tourna au beau, alors l'on put surveiller en détail

Ils préparatifs de l'artillerie pour l'attaque.

Le jour s'acheva sur onT musa, car eue la

droite, au dede Vellselo, par dessus la Cerna,

les Serbes déclancherent soudain une de leury

attaques impétueuses et escaladèrent la coltina

é Ils réalisèrent un gain intérfisani Os 010

nlètres vers le pont de Muyak, la porte d'entrée

du Monastir,

Morc la nuit tomba et jusqu'a la ,pointe du'

jour les Bulgares ne cessèrent de faire crépiter

MERCREDI ter NOVEMBRE

ÉDfrIONS Rémoemes.

cimee, eateAuna, méxiboà,

matortmarommixams,

mres*.osockss,c...er4

vosaa,res,aeomitsommtiontach

.11.4111.47111hdara,

LAM.% Ireali-39.-.10102aers

ars., Aastes.

mus. saves-eteesta.

o Cru de measquecrie et de ...Mainmises, .dans

crainte erun nouvel assaut.

» iIueoaaleqa,l5syansds3noSrqerlI

nierai bulgare smt relevé par les Allemands et

que ,c'est eela surtout gui rend la résistance si

opiniâtre.

Les prisonniers laits par les Serbes sont

nettement heureux 31001m leur sort changé, de'

se trouver sana et saufs et de ne pas avoir troa

de veine it faire les routes, é

Les Italiens enEpire

Rome, 31 octobre.

L'avance des trmpes italiennes s'effectue erit

Epire lu S.ud avec une régularité absolue

Déjb le ministère de la guerre greo a rip,

pelé à Arta le siege do 5e corps d'armée guise

trouvait à Janinn.

Le inuour auqluis «Merlu »Gaule

Londres, 31 octobre

Le LIdyd mmonoe que le vapeur anglaig 'Moris"

aurait 510 coulé, l'équipage seratt-sauvé.

Le u Marina n avait à bord

cinquante Américains

...mon 31 octobre

Cinquante Américains étaient

liord du Mu-

0100, lors de son départ, le 21 septembre, de

Nemportmmews; et, suivant las agents des armateurs

do Neupert-Neme, l étment engagés per

soigner lea chevaux,

Le eomul des BtatpUnis b Qusenstemt a informe

le gouvernement que le Marina, gni nu

cade o ceps de canon, sans avertissement pria

lubie, avait un équipage mixte d'Anglais et fl,A

.méricalna.

Le consul continue soia enquête .pour savoir

dans es ras, les engagements de l'Allemagne

élé510110 à l'égard des Etats-Unis.

Le sort de l'équipage

Londres, 31 mtobre.

Les propriétaires du vapeur anglais Marina

anneneent que 86 passagers ont étà débarqué,

18 :manquent emore,

Le torpillage de Angholikis

Athènes, 3/ ooMbre.

Le vapeur grec Angetikis, transportant 056

OoIsatubrOaa Salonique, s été torpillé dimanche

soir, ii O /mures, sam avertissement, par un

sous-marin raleinand et gest échoué; il pu 3°

lapes; tes survivmts ont ee transporté, I Wetsasini

et au Pires par le vapeur Kariotas et un

torpilleur français.

.Suivant un communiqué publié hier soir par

le gouvernement, concernant le torpifiage de

ranglaelikia, sept matelots nt vingt.e masa.mers

auralmt péri i ce torpillage cause une énorme

0001115,5 Athènes et an Pinte.

Le gouvernement, cependant, a interdit dans

la capitale la mmifestation qui s'organisait porc

s'aecer contre l'acte accompli par les Allemands.

La question des Effectifs

Quelle est la portée

de l'ordre du jour voté

Les commentaires de Vincent Auriol à la tribun-e.

Les décisions du Groupe socialiste.

Et Voilà comment on trompe Popsinion

Avoo dit blotti jognnallistique et la enarild

renfort de contre-vérités !

Voua souvient-il du raffut de la grande

From. it Propos de rintenvention roumaine

Cette fois, ça y était ; l'Allemagne et lit,

triebe n'en avaient que pour quel..

mois ! Ires Rouanains étaient les annonciateurs

d'une prompte victoire !

,En marche pour la rive gauche du nain

-

el Io Partage des Empires pentrave !

Notre. Guetnam national menait la danse

en montrant Pirrésistilee ruée I d'un demi-

/ai/lion de Roumains Mien atvnée, bien égllipês

s, menant rengore.er les armées alkiém et

enfonçant rapidement les lige. autvidllien-

!

-Po4 iona les ereddl. Momies de /a

grande presse, sauf Pour la dile/delle privilégiée

du général rerrot, il ne faisait pas

de cloute que les RoUramina étaient am moins

500.000 ! Avec cet appoint et l'usure des

effectifs ennemis résultant dune c./alitai

sante aritaimétbique, la victoire était la

toute procbe I

Mais anjourclinti, il faut dégétanter. Et la

Même Igigne qui traçait un elogg immodéré

de Briand, le

ohm' 1 CUI

menceaui en est réduite a ces erras

ra.urants I à Au serons des ROUnlains !

Censuré

Mieux tinterait un Pen plan de tenue et

de retenue quand sueVient un événement

Les /louvette,

continuent à gni, 83.tialfaisantes;

nulle part l'ennemi n'a

pu avancer ; dam la vallée de Guil,

nos alliés ont

favorable ou supposé tel. Un Peu Pins de

vérité aussi. Mais, amas prétexte cdo réagir

contre 1es pessimistes, toutes les exagératiens

de l'optimisme boat sont tolérées,

Permises, encouragées. Toute mise au point,

encore fait 312 soldats

prisonniers.

Sur le front

Une attaque allemande repoussée

Petrograd, Si octobre.

Sur le front de Riga, dans la région des marécages

de Hemel. lm Allemands, dans le but

de s'assurer un hivérnage ,plus calme, ont rente,

le 28 octobre, une vigoureuse off.sive peur reconquérir

l'importante zone de marais - et de

bois que les Russes leur ont récemment enlevée.

La tentative a

complètement échoué et plusieurs

bataillons allemands qui avaient réussi,

d'artillerie, 9 par-

après une violente préparation

venir jusqu'aux lignes avancées des Russes, ont

118 immédiatement imagés â la grenade cnn la

balonnotte.

Sur le iront roumain

La Situation

nome, al octobre.

Le générai Cadi constate dans la Tribune que

les opérations 'si branla 05 Boumante entreut

dame une phase nouvelle.

Les manuvres de l'armée roumaine sont main

/.9. glas coordonnées en vol d'un pl. Nous avons publie porcin du jour Vin- .eillera s'il y a liew de

cent Aurioj-dioUrier ,qpi a .mtionné l'im-

mus envoyer des

aelégnés.

portent défbat dû h l'initiative, socianste sur cOus

l'utilisation dm effectifs.

norn do groupe nadhooll-moialioste,

Notas avons également puddle le nom des 1Coulens écrivit b Hubert Rouger kIl de-

Mie qud .votêrent contre la partie de barminagynt de soydredtre au erklaan_ unuia_

dm do jour impliquant la confiance au goa_ liste In question itune entrevue pour examiner

la

vernement et enfin l'incident au Boum du-

possibilité d'us Odd

quel Ernest Lafont fit connaître b le Cham- iinique, puisque l'orateur radical, hfourier,

bre que l'ordre du jour segné .par Vincent

avait soutenu la même mise que 1. inters

Auriol Pavait été au nom du groupe soda,

Pelleteurs socialist.,

i,stietous,e.entisr par' délibération 1eprie ()lest à la séance du Jeudi matin 26 octobre

que iv groupe socialiste discuta cette

Mais le citoyen Mayerue a dit dans la P.Position ES c'est alors que par voix

nance de vendredi

contre 16 e que le groupe décida de répondre

15 l'invitation de Mi 11001e155. il de-

Muyeras. C9mt par 19 membres sages, comme délégués t Rognon, Volière,

contre 16 sur 10 motu/mes envie. que Amtiot Ifeiloort Rougan DMI)IMre-iMmég.Et

compte D groupe, cirtie la déoision dont pua'- il décida que les delégués ne prendraient

10 M) Len. a MC prise, elle n'a dom gàs aucune décision, maintiendraient les idées

de Valeur ».

de l'ordre dn jour socialiste et rapporteraient

le manceau texte dorant /e groupe

Ce qui Ma pus de valeur, &est l'observa- qui, ensuite, déciderait . non ,de PaceePtion.

de .Mayerm Notre edenanade -a conter.fondu, et les dates et 1. décision. D.e

Ibmne foi, certes. Mais un Malmte l'amart Douc la délibération, prise pa,r 50 voix

éloigné dne deux séances où furent prises contre 16 oalln a laquelle fait &aouiou

les résolutions do groupe. Et e,est arnsi Mayérm soldait d'auctin intérêt pour le

qu'i1 interprêta mal les reneeignements qui vote au fend et n'engageait nuelmnent te

lui furent donnés.

ronne sur rerdnu do Imre.

Voici la vérité, Depuis les discours de °est si vrai, que Rognon nt Mulbert Rot,

nots élue Rognon, Vialière, Auriol, Coup ger, qui votèrent en.rlte contre la con-

;père-Moral, et ce/ni de M. Mounier, le fiance i, et Vefik', qui s'ab.stint, partici-

rotlical-sociatliste s'était réuni, et permit aux délibérations communes &on

dé- Proupe avait rédigé un ordre da tour qui visait sortit perdre du jour commun,

sor-tent Eutilinatiep de la mainideceuvri, lies discussions entre délégués radicaux

terminé.

D semble que les empires du Centre n'ont damir 10)eseunmvsier,,,,,,Ceet.oticd,elrio lutoluTefrurte, jan:- et délégués socialletes furent longues et vi-

.nas fait un calml très exact dey forces dont fis

ves. Du côté radical, mi, Leferre, Dadbiez,

par smrnpeas,

auraient eu Oesoin Pose elliell., sept. Or, comprenant la nécessité d'an or- Emden, ,Mourier défendirent le. Mate,

nn succès décisif; cette erreur ies aises dans

une situation .s.leuiln à celle ais ils se sont

dre du Mue unique, plus eomplet et etoo mais ils daddrent bientôt. M. ,Doudez kt-

ëflooquiruo que l'ordre du jour du grouPe même qui devait voter ensuite contre la

trouvé, dans le Mrentin.

L'Autriche a dû renoncer à ses attaques in- radical, certains membres du gouverne- confiance -- déclara, paratt-il, ne pas

tensivos pour faire face n d'autres dangers sur_ ment et Iee représentants du groupe radi- vouloir renverser le gouvernement sur ce

gissant ailleurs; la lutte engagée sur l'efise.mble cal-soc/gliale demandèrent, b certains de suent, et n'ajouta en fait O ce mot aucune

du n'ont ne permet pas aux empires manses de

concentrer des fors. impOrtantes ,partout ou nos amis, notamerrent h Vincent Auriol ett. importune° 1 puisque la confiance ne vi-

elles pourraient cive nécessaires sur le front Vidière, de causer et de ee mettre allersait qua ln question do itabli.tion des of_

nord sur un texte commun.

Motifs Enfin, amèr deux séances de dis-

oriental.

u Le projet de marcher sur Odessa sr. teUmine

de la même façon que ls projet d'invasion de

Nos camarades se reitnaérent énergiquekeç degga,ms s'entendirent sur' le

ment et h plMieuns reprism h. tout entre- texte qui a été voté par la Mandore et qui,

l'Egypte.

Suivant des nouvelles venues de Bucarest, gent, u Nous sommes mandatés Par le sinon ooMPIntecumt dam la forme, , du

l'arrivée d'une anillerie rtarabresSe Si bien aps groupe, &gentils, pour soutenir Pondre do moins entièrement au fond, n'est autre que

,lluovisionnée va permettre de Meer lIe efforts tour déln déposé. Nous n'avoue eas d'autre Perdre do loue même sondé du groupe

considérables Salle par les ennemis qui, Pour for- mandat. Si vous voulez causer, écrivez au socialiste.

cer certains passages' n'hésitent pas ty sacrifier

des batailles entiers; aussi, envisage-don A groupe sbolaliste, qui en dalitherma et dé- (lent à la séance de vendredi 27 ,00tshre,

Bibliothèque municipale de Toulouse - Tous droits réservés


Cille le grappe son:Bille entendit l'exposé

ale ses elhIGgnée Cl ta Pselerr de emelm

lienr. A cette séenee, lie trot membre. enmarades

députes AD.rut premenlolls élitisme

presque te. ,phimente. tA Itunenioniee, dio

fond de Porldre du jour omit.un eut neeelettl:

et iotas les camareedes eo plurent

relehnrealtre l'effile ,a.compli par los stèleetéS

et, préoMe Va 11001e, notamment par le

eiteyen Vincent Aue./ dont a l'âpre energie

sx obtint, morceau ,par .morceau, les par_

tee les plus rigoureulses du teste noua cana

C'est galerne.' eue Io mot n confiance e

qu'un deeeneord.. manieosta. Quelques gameades

.dlePlarensent ne pas l'aeleelltexpentp

Ires firent remarquer que., dans le premier

ordre du Jour signé de tous les caluaraidee

sens exeeptiem, il y mail e Le 'Ohm/1.o

Comptant sur le gouvernement pour etc..

ce gui était alhoolument la même elhose que

« contient, dans le gouvernement Pleure,

Le déeseeporld (tait d'ailleurs si léger que

Cr011dlr, na des Ans tenaces epposenes

clora, qu'on Wei., il materait le met. e 000-

(moto au gouvernement s ail émit pré.al

que ruile c./fiance s'adressait en réalité

qu'an ministee de la guerre et à Mbert

Thomas, et seulement puer l'objet du deot

en cours; c'est d dire, st ellle nP

Pes h la Pollitique gehéralo da gouvernement.

Comme « n'était la orne& de tous

et peur arriver h. un aeleend, Elles Prote Ot

prePosa que Renaude précisàt, dune P 41i/inanité

I cee rêserves et eos reetrietione.

(Male le gropp,e delPiela que Des résenves seraient

apportées d la tribun, et mandata le

ottoyen Ansi. à ml effet.

,Allors, sons ces réserves, le poupe (mieliste.à

l'unanimité moins vin voix s décida

. ,

du voter le passage « faisant confiance nu

gouvern.ement Pou .P..

Los déclarations del/lacent Auriol

A les séance du, soir, tels feetillblre, aipmels

ministre de If:gelerre ein0 avait pronmacie

discours érongfgue, et - demandé Un rate

Unanim.e ',Our ',aider à euenyer 010 fn0.nt

tous les hommes el: par leur âge 01 .

lems -aptilsides pemvont y servir, et pore

faire cesser le SPonloale lellcs suuè: ,Plauds, des

malt mnployês, aires mol mobilisés , notre

,adri Vincent Antri01 Monta

tribune peler

remplir le me.ndat qui lei avadli séee, emeeié,

et voici les di1ele100tions claires. éneligleueel

apoi'resrurinolosA Pondre dit .101ur eiende lear

lui au nom do osmose et Hui °T,

COre, loin de l'atténuer, son prbsddent discours

. -

La parole est à 51, Mariol.

dteal esed eueslIt a culed Iletelle, 005 eulgpatetne

1 saIllItunt item dan

kgesse, tleS mures ueenneremee que Imus

eeutE, Itn UÉ1 . miras, reçu., dea Melaram.,

:te oi, le ministre ne sa sucen et m

-.rem,. 50101 de fana:erre et ms mues,

nous pouvons aie:Bure eue le paya tom

.. nul impatient aie MAU., ales tIlaOOlr Po

Il senne ou elles inernent pla gue jimate

mi...me, me farce enceau pies grenue

rime. et de sieuire, et, eue.: ue

Moyens duo nul le sacre. et par leu:gante._

rem mettodique de lemne la patios dansai feue.

i Applauslieementee

Mt ne serait-il pass Maleta de celte ASseMblée

gemme des waleurs qui sont eenus ici, de no.

IlIllil101 da.tamessemems bieeseillmte et de

.e.gratUllaSisms recipicques 1,1 ue dire, au len-

. ,.

en du jour ou noue avons 4811até it imitera-

:Mue, que tom va pour le mie00 et. que

qu'a...nuée ?

m reitd1 meme utile de proclamer notre se-

Imeectim des discours proue:Ms, par un ordre

de jour traditionnellement ineetore et sa. 55

Iran ? Lu pays n'allend-il que ums

.dies une eceelutien ferme et unenimeneue toue,

repréeenlaets des villes el, des cunexagnee, au

nom cm Oeil. ou pauvres, qu'il est né.,

suivant tous' PexpreSesal emegiqUe dao pu.,

sal tuseré a d'exercer ute nigilanee

pouraesurée ile nets demet l'impôt du

sotie e, lAppletudiessment.

C'ent celte portée, meseiems, que nous non-

ROM, à l'ordre du.. qui vous Cet erésenté,

C'eak cette expression crise:site durites, sis

conte:11e gouvernemental et parlementaire, que

nets enteudons demer 0 uos paroles, nous mulolie

que nos discours deviennent detnei des 50'

Col, errée (lieu I très iximIl

Aussi, mus féliellens-nous que le gouvernement

ee Joigne à noue pour dim eme demain enteed

impitoyablement réprimée les abus et réalises,

asse. fermeté, I s désirs du pays. (Applaudisseineets.)

Noue nous félicitons aussi que, pour la elanté

dee .decisions prisna. des votes émis, le débet

eitlimiCema tonnes mêmes des interpellations

el de l'ordre du loue et qu'aucune autre question

de pelltiqut intérieure ou ex.:rieur,.

yieuno faeser l pensée de ehaem et troubler

ainsi l'unite nécesaire au Parlern.ent poer délibérer

et au gouvernement pour mir,

Oui, monsieur le ministre de la guerre, noes

reemmiesons qu'au milieu des ineessantee

celles de votre Mehe et ,des 10mM18

quotidienues, vous, 01 100 eus-secret.es

dlEtat qui collaborent avoa vous, vous maniocs-

Cl par des lb 00(101 qui sont excellentes, vos

ird'entions qui sont les meilleures.

Ah. I certes, vom vous heurtee k la complexité

dot solutions, mais aussi Cl surtout à des emnlumensims

temeee et à d, résistances contint:en,

pMsque, sel. amis apre,e la promulgation

d'une loi énergique, VOUS devez enere rappeler,

.par dee eirculairee rappelmt dMutres eirealeiree,

que cette loi n'est pas encore applique,

pee. bien I tree bien I)

n'est ponrquoi, app.ctimt vos efforts mais

eanetatant que, dans la formidable ,erganisation

de guerre, des ubstaeles les entravent, nous '0e'none

vs.- dire a Voilà dm armes nouvelles.

.No. vous Menne o./lance pOur vous en servir,

Rendez edue vigmreux votre entre, en

instituant, comme en Angleterre des ennuissiens

.permanentes fortPele aeissant sous votre

responsabilité dbeete

Rendez plue efecace I cererôle parlementaire

en Mi peemet tut d'êtes Mc' ine.

Rendez plon opérante la loi ellemeneme en frappant

de seactions ,exemplaires eeux oiou, bonenuemnt

0 la violer. Ainsi sera respectée lu lot et

msarhe la Soètoo. IAPplaudissdsents sur les

bans, du parti eacia.tiste et sur plusieure bancs â

gauche.)

Pourquoi ces diVergences?d'hilarité

Minai pouvait-. avee litOte lIe fonce, admirer

la pensée Et /en déelsedns

?

Le confiance n'était-d. pas ,limttée au

seul d'ébat et au ministre de le barrer f

Auriol n'amict-il pas, d'une Amas, à la

fois détliNaliglient nummée, ferme, plaire et

précise, :kartê toute confiance peur la politique

intdrioure en extérieure ?

OlEneres>17.11 ne pas ensui.,

avee 050110M, au e nonfmnee wu généra/

Iteques a en 014.1 agaut le vote liter

rendait hommage à la vigueur et h l'eue,

get: de,81 le Ministre de la guerre et de

trom eue-seenetaines dlEtat â la guerre e,

mals telo dos lautes supérieur00 avaient

été commis.. .401 ne /pouf.. Cange. de

Son vo. e?

Hodde et Valière ne dirent-ils ,pos que

Ions, edPlicaLons dos m'outres de la guerre

Valent satisfaielantes I, et qu'ile onmient

en mmI la Plue grande conflue° ?

Allers pourquoi ces ruâmes cantonades et

,410111ctutes autre., s'Neenead,

de la dérisiohi prise par le lemme moins

six %Mis alors que les réserves, damne,'s

pareeux, et /imitant au débat 10 confia me,

avaient été °exportées per Auriol ah missi

par Gonfle qui avait pu lui-Meline preéciser

su pensée et faire ses propres réserves,

ainsi quo et, Pcommere !Mout qui, pour ne

p00 voter, axait dû luisnlerne élargir le

Idésbah ?

Pomscrunj ers divergences alors que la

eOnfisnee n'était Ummedée an gounserne-

Ment que Mme réaliser dru mesuoes éserpiques

que ce dernier acceptait de prendre

avre une loyauté. (Feulant plus gronde

que Pondre do jour, contenait des passages

nui reesessIddiesH te des blâmes I

Ln vérité, c'est que ce vote comme tous

casa qui auront trait, directement ou inf.],

refoulent, à la conduite de la guerre, se

ressentent du malaise dont sordefre le Pro,

té80eiad1ste, dielse, hélas t en rdaderir6 ct

On Minorité, sur des équivoques faunes

dent certaine emperent Iliénéficier et qu'Il

faudra bien dissiper, une fe, Pax' .ute,

Mergiquesnont, po. le IO. de Isolé ou

cialiete.

911MI

Loi guerre aérienne

La mort de l'aviateur Sllto

Londres, 31 oetobre,

L'avaleur ellen., Bieno aurait tee abatte â

Peet de Cambrai, ear un aeiatour anglais.

Le ca,pitaine Beelke était Te dee s as a allemands.

Son seul rival, dans le seine :ennemi, avait Ce

eoberlieutenant Immelmann dont on avait d',

bord egalement mnoncé la mort dans un accident

de manuvre.

Il fallut bien- ne.ndant 0000 la aymer epe

Immelmann, einvineible ehmnpien, mea ete efee-

Cendu par ue aeiateur britannique.

Il paratt devoir en être P [même de Beelke.

Sa tactique

'Le capitaiue allemand emeloyait Me tactique

spétiale 001 101 permettait .Bagir ave meximunt

de securité 01 10 plus de ehanees dr eumes;

iI perlait avec une escadrilM de s'il qua siX bons

pilotes, montés "sur des Balanes, des Walvee ou

des Fekkers; lui neinteit do préférenee te Fokker,

mais parfois on le rencontrait sur un Sol-

101111 ou sur un petit Avialle, male rerement.

Dorasse à l'horizon ee deesinail 050111es

groepe allait â sa remontra; les collaborateurs

de encerclaient l'adversaire, ils 10 mitraillaient,

eut, soudain .arretaient 1000 1101 5m OC,

qui jusque-là .itait tenu à l'écart, ee précipitait:

rallie, eurpris, souvent li muet de munit..

avet, alors e. faire Beelke,

Cel,,i.. avait commenee L campagne du côte

Or Verdun; lorsque vint mire offensive de la

Spasme, il alla remplacer son cemarede défunt

Immelmann; les Allemands, en annonçant la

mort de 'aman, 0101 eonnedire qu'il avait abattu

le 27 octobre, son quarantième mien enttemi.

Cc chiffre formidable ne doit cependant pas

faire illusion, .

Alors, en effet, qu'en Prance m ne compte à

rachi de nie a ae » que l'aviee dont la destruction

a êté indiscutablement eanstatée, en Allemagne

Mut appareil piquant vers la 00000 10

cours d'ulie rencontre, tout mien qui semble

hers de notent, est compté h Paetif de l'avia

te. allemand.

Noue avens eu la preuve, â plugiCum reprises,

eue des avions frençaise.portés comme victimes

O e Botes, u s etera dans nes lignes ee parfait

état.

me- cm de ,eSt deux-rolpour: le lieutenant

Qmonehen et une fels. pour le souselieutena.nt

varein

On dit quo ter.. la nouvelle fut annoncée ais

kaiser, pendant un dIner, il fut prM d'une exact

de tristesse, d'autant pue quelques jou. ...ravant

lui avait personnellement adressé des

félieitations.

Autour de la Guerre

H. M. L. S.

L'etivoyé spéeial du Timies au front anglais

donne une nobvelle descriptien, Ires intéressante,

des ertmiebiles cuirasses qui ont soulevé

partout tant de curioeité

Les alun '1,00 monstres ele la ,guerre,

regemblent à rien de connu mur serre, en ce

11051 pros 00000 un erapaud allongé. Gienene

propertions, ils sont plus grands qu'atm aidedembile

et plue petits., qu'une maison de campagearde.

D. sod. BElis con ectivent aller vite,

mais leur marche Meolue leur donne une solennité

comique. Les a Tanks » sont peints avee les

coenure appelées erotectricm a par lee ne.

ralietes, coraine les seepents et leslézards, c'est-

A-dire av. un mélange de brun, de vert et de

jaune, qui entra harmonie parfaite ases la teillai

des régions désolées qu'elles doivent teaverser.

C'est petit-etre mate coloration qui augmente

l'Impression d'un erapaud et fait songer eux

:miser. antédiluviens Lefer011 voit ee meuveie

ces dragons, :sournois comme des serpents,

mais majostueux et eûre ee.mme .des tortues, on

ressent une indéfinissable impre.ion, â la fo.

et d'horreur, une espece de ,eyniguil

gaieté et d'amertume réjouie. On gtai, eple Ise

Te. a mont ruine. mais l'épaisseur de

ll,entt,e.enersmeiteretuieuuzum,s,,leirpeo.,,,Lveeoutr ,aearmemd.e.tt,t

toue les sens. Chat. a men officier eon

1:551 de conducteurs et el'artilleurs, et dans Pintarie.

cet réservé un eepace assez grand pouls

'Meer plaee 11 un chef de batMlloe allemand

primante,.

a Telles sont I. fatales maebines, dont le

nem officiel est HM 81010-1e. Lena EP. »,

ou H, 55. L, S,, c'eel-Neere ,,I sneiree terege

tees de Sa Majeste.

Le chapitre des prisonniers

Il y a mut vele peisonniers Mamaia. en

Angleterre de plus que de prisonniere anglais en'

Allemagne. Telle est la déclaration qui a

rainas Parlement anglais. Les prisonniers des

deux paye je dénombrent ainsi

Prisonniers de guetre allemands en Aegleterre

1 armée, 720 officiers, 36,165 hommes de

rang: marine, 150 officiera, 1,976 hommes. Total

39,020.

Prisonnier:1 de guerre angle. en Ahemegne

armée, 923 officies, 28,710 hem/nes; marine, 47

officiers, 361 hommes. Total : 30,101.

DES CANONS! DES MUNITIONS!

pour 14 millloos ee liesses

Londres 31 octobre.

Aporem,scopngesu Rassie le duc de Morny

publie ses impressions dans ié Journal hebdeena,

Bdee angle. John Boll, 01 loues un appel aux

fabricants de munitions d'Aegleterre et de Fran-

.

ce, Cet appel dit :

a Na vous reposez ,pas une heure, nous mime

des hemmes, des million, dl:Er/MIS qui et,dent

avec impatience :310e en niesure dense'

eher mettre les Barbares. Noue vous permettons

it travers Toulouse

Journée du Io' Novembre

Le maire de Toulouse a rhum.,

ler 11 ees administrés quo, par mesure Bord.,

,ur rcrineure Inteeàs du eirneEdru de Terre-

Eabede aux délegatione qui assisteront à la cérémonie

de la,pose de la première !lems do 510-

:gement aux Toulouse. morte pour la Feme,

l'entrée du publie enr la' porte prineipale sere

suspendue de 2 heures le 2 à 45,

Lee vleiteurs pourront aceeder dem le cime-

Uere par la porte de la rue de la Co/enne, durant

l'intervalle el-deenis indiqué.

Squares et jardins

e maire de Toulouse a /*honneur de prévenir

ses ediulnistrée que les squares et jarghe Publies

seront ouverte à partir du ler novembre, de 7

homes du matin â 5 heures du soir, a l'exception

des squee. du CmPltole et Lafayette, qui

seront fermés à 7 11, 15.

Retraites ouvrières et paysannes

1515(00 de Toulonee a Pionne'. d'informer

les Under. de titres cle pension th. retraites

ellgrières El glaysadrele, que la délivrance dcl

certificats de Vie, pOnr le paidment de

aure lieu d hi mairie, bueba du travail, à

paeir dit 2 a.:enlise° prochain, de 8 h. 30

Hi heures.

elemlidelMex ihnISele nellu Riieerid Teeie

Prisonniers de guerre

Eue l'intervenfiem y.. .préfet, à let dem.tu

PPe'eflante des groupements *Oeilro et

u ecuile régionali dpetion, économique, le

ministre do la guerre vient de décider qu'Il

serait possible, dorénavant, d'attribuer al.

commence des &pipes die dis Prienhiers

dm guerre, au lieti de 20, chiffre luequeici

ineflt.tald0:

IDIalatre gart, las COMMuneS 011 Syndicats

agnioeilee 11151 efelplOient dies prisonniens

guerre rompront ôtre autorises à les diviser

en équipes de rang, aveu oantonnement

S160101, soue la parsie d'un seul sOldsid aide

Par le garde-cdranuattre on un garde assermenté.

Bans ce cos les dornandles taisant valoir

les rnotile qui necessitent ce fractionnement

devront être adressées as ministre de ra

Sdrerm (inspection général des prisonniers

guerrol

Çoârriep Théâtral

Théâtre du Capitule

TOURNLE BARET

Le Tournée Baret noue eat venue, cette fois

ame proeramtne de concert, dont le grated

bexyton Notedtunstitsait raterait prieripal

L'Ode a la Belgiee et le treeigme acte de

Rigelello mi permis h M. Noté .de niettre en Ta.

leur Sa grande Suis.

Le Dtner de Pierrot et le Clocher dAnjoetille,

gentiment latere.% par 8L51. Prévost, Joachim

e Mlle Nive, llttneunlsn Joli suces,

Mme Laure Hergé, 51. Delpouget es firent applaudir,

ainsi que ,51, Joachim. Ontique amusant

Ont sut .dire aroa beau.00 d'esprit deal pièces

d'actualité et un menologe 51.10 de 'lesielé..

Théâtres et Cinémas

Aujourd'hui

THEATRE DU CAPITOLE. Mercredi tee

peuembre deux grandes représentatio. 1mati_

nêe ,popuialre I prix réduite, 1 e heures, avec le

eoncoure de Mem Dinah-eemer, la Treciede

seirée â 8 IL 30, le Trouvère, grand méra en 5

actes, de Verdi, avec M concours de 81. Sellier,

dg l'Opéra, dans le râle du comie de Luna, M.

Aber., Mmee 'Phiesset,

lention ouverte de 10 heures il 5,

THEATRE DES NOUVEAuTES,

AujourePhlti

mercredi, â Poccaeion de la fele de ia Toussalof

deux gram.» représentations de Stop-fleurie,

avec trois :scènes nouvelles ; las Tresalleutiques

dereur Penne:ni commun et d'envahir son el,

yees nous :M.01 ee p10 noue demandons, à

dao do momy, oà,' ehé à la cemr, gut a

vu le tsar, les erapde,duts et les autorités offclelles,

qui s'est reelé aux paysans et s'est

uses,. avec ise hardis cosaques du Don et de

d'Amour, rapin:Me reepression que 10. les

ereent à la victoire, et il don. pie iee

eiesives maties des chiffres éloquents.

'550 Russie ne neu1 estime pas employer 20 peur

ont de es effectifs, faute d'armes et d'équipements.

Molgrê les Imrles élermlvées em

lem" une de guerre, elle encore 18 militons

Phonesnes â sa dispoeition en comptant eal

Junt Sur le front et eettx gui alendent d'être apmle.

I; Millions d'Ileeen. oms ee

mem.. mur tour,

BIBLIOGRAPHIE

Un nouvel hebdomadaire socialiste

01000 lelefien socialiste, organe de la :majorité

au Parti, qui met en application le ',kg. d'ordre

du eitoyen Sombat I Il faut que la nedmité s'organie,

lieux numéro5 ont déjà peu. Les réel._

leurs affirment leur souci prédominant, de eau-

, garder IMMO du Parti; ils ce proposent se.

hment de faire ;Re à la rédaction du Populaire,

mea. de 15 minorild PreSSemane-Longtlet.

L'AOli0/1 sociatiole vivra autant que le Popm

laie, Pua plus.

Ou Wales.° peur trois mois seulement. Prix:

1 fr. GO. Acintintel:ation. et redaction, 77, rue

Montmartre, Paris.

C'est la Presse qui fait l'opinion.

C'est elle qui influe sur les gouvernements.

C'est elle qui dirige les peuples.

Ouvriers, ayez une presse à vous. Sinon,

meurtris par la guerre, Pouf serez EX.p/oités

après la guerre sa113 que vous

ayez personne pour vous défendre.

CHRONIQUE LOCALE

me La Cavalini el Doris, les dansee ruses ci

tee Moyo/ettes, avec Alancie, da,,s une imitation

de M.., et 8e tirage de la tombola de la oie.

'110e DES VARIFITES. Me.reat en

matinée, â t heurcs, la PPriehole, Isaco 8111e Helene

Gérard, /a Chaman de Fortnnio; 011 soirée,

O 8 I. 30 tes MeMosquotaires aa Couvent et

Prete-onoi le Ferme !

Loeation ouverte demain mardi.

CI5E55A THEATRE-LAFAYETTE. Matinée

à 2 heures SIS 4 heures soirée S 8 11. 45, .

u Pays dee Chrysanthèmes, doeument,

Bout se rest dans la Vie, emnique; Amour Tragique,

draine; Les Six Petits Grum des Six Petites

Filles, eomedie; La Nouvelle Antig...,

me: 1:clair-01urnal, actualités de la semaine,

Rens ele reduction vs:table.

CINEMA PATHE. En mainée â 2 h. 30 et

4 h. 30, en soirée à 8 h, 45.

, Faux Prophète, pieu, à gra00 speetacte en

tres parties.

Fille d'Artiste drame en 3 .parties, Journal de

Os emerre; les Expia. dEtaine In Fe aérien);

Le Dêsespoir de Rigadjit, selle .0omique par

Prince, et autres sure inedites

.Dometarif à Mal, 1eu miRteires et mobilisée à,

tout. les séances.

AMERICANCOSMOGRAPH. A 2 h. 30, 4 0.30

cI 8 0,45, -

Pomment secret, intere.1.0 P. Rend NEM,ml

Julot, voyage en mem Exposition de Salm

tiranelecs; Nouvelles ectualit. de L guelase.

A L'000iRITIME-54NEMMA Bread-Rend).

Matinée et etre° à 8 /1. 55.

Cempiegne, voyage; Tues Propriétaires, eo-

Mile; Charlot, acteur dramatique, conique ;

Gyp fet le marché, cantique; Victimes de /eue

.itifamie, de.. Filibus, grmd drame d'avenluro

policière o Ires pelles; Actealités de la

guerre.

IDURSAAL lAmiolnusleool, Tous los loum,

skating, concect vocal en matInée et soirée.

MMIt Lrbs:, [niable, ris rd sbuti,15

VIE SPORTIVE

Football( Rugby -

Aujourd'hui, à 3 heures, mue d'envoi do

mateh entre le Club-Olympique Carea.onnais(/)

CI rHarlegl,ine .5. U.

Les Careassommis ont ,battu

Narbonne' qu5

match nul, digetnehcd ernier av. le Se (Pest

indiquer leur valeur.

La partie sors arbitre par 11, Bories.

Le lever de rideau, 23e artillerie contre St,

doccele Toul..., attirera eertainenrmt de

nombre.: spoetsmen,

Conam Laluble, le. il Idiflil, j

CHRONIQUE REGIONÀLE

ous Corrupoadats, a os Luctenrs

Yous recevons bous /es jours de nom:moues

plainles nous signalant iM des abus, 15

dec injustiees, rte. Nous avisons nos correspondants

occasionnels que nous ne Ipouvons

tenir aucun compte de leurs 1011000 51' elles

nu sont pas revôtuee d'une signature. Outre

qu'ils sont assures de notre entier° die.fion,

il peul nous arriver de vouloir correspondre

avec eux pour plus ample 11:S'ormet..

N. D, L,

AUDE

ItA1tI3ONNZ

NOS BBLAVIEth. général conmendant

d'armée Cite à. Pondre du corsa

d'unn.e, le sutdet Jnujirrt nses/, dhh

régiment d'infkinferie

« Binaraddier admirable de eseuroge

de sktootosoent, issIaum votontaire 1101.1re les

tmiesione lem plus péridieLUSES, a fait Padmnration.

de ses zamia/aides pose le mile-

1,1id ci rinDltiSaalion avec lesqueDs il a rotevyj

les blessés et les morts SOM un hosnlya,

dermed d'une violence extretee.

001510E. , LoalI, 4 15 he,Ires, daene

leoline Rayes., rue Turgot, 21, ,cléelme

poste de pMiee que RO0 meel venait 110 ,0 leser

volontairement dam la Bobine, eens le ,nent

la Liberté.

Elle attribue et aslnteblnmeope,n Iuse meje_

Ois heure. dont Il souffrait depuis longtemps.

aven d'ailleurs manifeste l'iritentiee d'en

finir avee la vie

' défitl se nommait Martial Rayeaud et

âgé de 71 ans,

ho cires n'a pas encore éle retro.,

CHATS ENRAGES, Hier, à Il hem., 1,

Mons Ilml Sauvet, rue Littré, e, a déclatlé au

180e1e que son flle André âgé de 8 ses, et- sine

de es voiaines, la dame .43ieard, avaient été

dus par un sied appartenant à la dame Lobet,

rue 1411., 5. Ce chat e êtê :Malte 11h été neeunnu

atteint de la rage .par M, Plié, vétérinaire.

Lee victimes de est accident sont parties ce ma_

tIII pour :Montpellier,

Trois mitres chats md ont Ré mordus par leur

eongénère seront abattus.

FACES DE VITESSE. Proeèsverleil sea

dreeséepour excita do vitesse en automesiie dans

l'intérieur de /a ville, contre le eieur B.

tsdetd.t DES FAMILLES. Mererrdi ler noeinbre

matinée à 2 heures, soirée 5 8 le 30.

510.1:martre., grand lume en 5 partie,', 011'

bel femme de chambre, comique hilerant.

Jeüdi, soirée au bénéfice des Orpheline de la

guerre, La recette intégrale sera vemée aux lentilles

néeessileuses et aux orphelins.

Français I Français. ! Vous viendrez en

fouL apporter un ?tu- de votre Joie, un de

votre bien-être et beaueoup de Potre Ce

c. pauvres petits, qui sont vos petits frères et

vos petites tonere. Ne l'oublies pas, A partir du

ler novembre. Prix ordinaires des place,

sohres, Is .5s.; secondes, 0 fr. 60; troisièmes, 50

minimes.

TROUVAILLES, II a Olé trouvé ear M. Eran

cordonnier, rue des Tanneurs un porter:normal,

Pur le joune Albert, rue 5iszagrem, 11, une

beurse en toile; par Mme Rase Bénezet Nimet.

9, s, portefeuille renfermant uni somme

d'argent.

CARCASSONNE

POLICE (SOIS ETRIA181GERS. Les non.

'nésVjuleente rantetn, Pd end terrassier;

Cseencr. 20 ame, ctiltirtteur et 11.fine

Gomez. 23 rola, oultimoteur, sujjets espagnols,

demeurant d Herrninis, se sont vus

dresser procès-vont/ad Po. avoir négligé

clo faire viser leur estran d'immatriculalion

dans /es deux jouas de leur arriver

dans In one/mune do Calbassonne.

'POLICE DIFIS flAIFIESJ Pandês-venbel a

daé dressa,% centre les nommes Rose Bran,

30 ane, Café des Pyrériees, ,ruelle

et Mme Sandat, débitante, rue 1:0emvioc

5, puer sosie steepris des filles 000G

mises dons leur établissement.

BOS MCEItl/b Dee alrrk.

La nefignées muette Ntielltel. 18 ans

IIERAULT DEVERS

LES SPECTACLES. Les speetacles publies

sont interdits pendant les journées des ler et 2

novembre, prochain,

e , ---

AVEYRON AUBIN.

VICTIMES D'ACCIDENTS JoennY 01011015,de

Gérons, contusion de PMI 0150

Léonard, des Esta..., blesse aux pieds per une

pierre. Salm Jean, de Cantagre/, 00 IjoanOta

cIOL consemitivt. Pleinemsgagne Auglete,

d'Aubin, contusion de la main gauche. Moye:

set Fernand de Cadrés, blessé tels main droite,

Vayssière Marcel, d la Treille, plaie aux mains

Pennine, de Crane., eoutueion dam la regMn

morecitme 550100 500600.

TARN CA8THES

OUVRIERS MMETALLURGISTEE. Rétinien

mensuelle jeudi I0000001000 dans h selle de la

Bourse du Tisvail, à. 8 h. 3,0 du eoir. Faute de

s'y rendre, on eet p.sible de l'amende portée

par l'article 29 des statuts.

Ordre du Jour 1 adhésion des nouveaux mes'

bre. versemene des etieatione, Mme.. sen

Beale, solidarité, uvre des pupilles de P.°,

publique du Ta,

Preeenee indispensable.

LES

N otro iSleonrsvaii::::,

ciAel el' cl'

eepi'an:si->o-----n' na:d'S-------::11:'

Il i.il.béiatlenne '''in, ,...,'in-

el e s i,::o.n,epehoeuticni: I:

Teutes lm pezsZOIT-oi

10,e, une

00,o,lic el,.em:nee: fu,e0e:::-

No 0000peeveePt,l''

ri,As::,.,:esd: rre,',ii,h c l'ea:r, 4:',!;;Ir::.

7......',':'mn

Lq eumnlligid de 23 be'

â

::7-:

t:

Isurnee redtivement

bl e du front, on l'on ne si

letles Befillerie i; 'Nes

105 10010 la région intetinitP te..;,,_ du

de Sous Sul s'ee-,72 h

Geint-Pierre-Vaut. :oile ,,

Oommunictue

lblidifé d'a/1,41.in de 11'b:::::

sur le front bele,

US1118A GAZ DE ?ppm

thinge Chauffage Csisiie1.

hYPEOTEER540.11 tyl,iie

ec.,..m.g:i.m),:sitnzlam,a2irt:ht.:.,%''

Sa pertes

Soc NPIBI5eII 1100 '1,054*

IMPRIMERIE ADMINISTRATIVE

Iuf/dg/SEM tes

IrnpisireaPie cle la presse

efelline Raymond, 27 ans; Piereette Lieront,

21 ans, fillies

sunprises dans des

catis> do la ville, ont été enfermées à la

phase/are de sûreté, par mesure disoindlinaire

; eédrm seront l'objet crun procês-oorbol"

ETAT CIVIL du 22 au 29 octobre. NaiSSan-

Gee 8 gerço., 2 fille,

d6'38, Roc Roq.aaa-

Déc. ; Joseph S.ourribes, à la cour - TOULOUSE _0

(Mine; Alexaniritie Aribaud, 53 ans, efouse Cidreml,

rue Hospiee; Dents Fareflon, 53 ans, rue

Enveloppes Fstures:__=

Hospice; Félicien Montredon, 33 ans, TOute de

Têtes &lettres

ToulouseePaeline Anguita, 58 ans, rue 'impies;

Programmes

Emile Sean, ID ans, rue Steel:dee; Antoine Caux,

memesim Carnets à souche. ex

10 ans, rue Hospice; Rend Le:nem, 0 ane, rue

Hospice; Prames Fr:Min, 66 ans, GrnmErue, 35,

cb-13

Ooml,a nurand 2 moi, ruelle Grignan, 4 big;

.Man Falcon, si ans, Saintelém-de-Cmèses; Jose Cartes de ylsite depuis 1.50 le ee

..114m1r, 33 une, rue Longer, 41; Alice Peyre, 21

ans, ellbalaire, rue Hosp.,

TROUVAILLES. M. Velus Sayesae, demi, Pour slesrenteiyaernents com.

rant rue du 24-Fe5rIer 72, a trouvé un porte-

andee, rame 140 le Diree.

feuille, .. Osant dives objets et des Mecs

teur de r Imprintociede le Presse,

militaires ; M. Hen, 1...11e, demeurant route

30-38, rue Ragoelaine.

minervois 41 ea-leouve un éperon fantaisie d'or_

dee ; OL Vernie/es, 'mobjese. n, u a

trou. en petit reeolver charge d. ,eing coups.

DIDIGNAN

Cble,FSIA MOD.ERNE. Aujourd'hui, grande Phratrie h MIDI SOGIALIITI

soir00e aste, en vedette, Balme, adaptation cinématographique

d'apres le relèbre Oen. de Xo...

nIer Ler00,4 pars dans le Matin.

L'ARMES NOUVELLE, le Mou 5111

Demain jeudi, soirée donnée au bene. des Dmres uns Sureaux, 555; par la Ms,'j

Orphelins de Verdun. On donnera les Bijoux de UNE VOIX reILLENAGNE 19011. le SIC'

Id CemIeseO, 'grand drame: Vengé pax Cadoche,

Danrs. Lds b u rob.. z 111,

scène eomique 40 01, F. Rivera

In polio,

Prouhainement, le Passeur de Pl.., grand

na

QUELQUES PAGES SUR MURES,

tilm paleiotique.

Lévy-Bruhl. Dans nos bures.

1

par la poste recommandé . 10.

Le JARDIN DE MARRES, par Dee

Dans nus bureaux, 250, page, Nese

:j errn .deJS lu ettape,,l,?

n istrtur-délésuF de e 1Mb

.dA:dr;e,,ess:e

ralliert

,soCIA .

nI

d

eompose sur machin.. ,

vedesurspoo.-oessi e

MALADIES DE LA PEAU!,

Dartres, EesOmas, Herpès, DémangealssIA, ffl

Rougeurs, Chute des Cheveux, Pellicules, eo

guéris radicalement par l'emploi dela

POMMUZ liERPCIQUE DELO

ir, is Pot I fr. 75 Par /a Passe, I fr. 500 cesslr

ou timbres.poste.

Eseenee Concentrée et loduree

C'eet le dépuratif par excelenes contre boume endadiee prOvenna:t

Sang. Prix, la bouteille, elemiebtre 5 fr., les 6 bouteilles,

gros o IGIARMACIE DRIM., rus da Nenusat, 9, JP

Laboratoire opleta7 assm lu. agapez ed"e

Les witenitEs les Plus avantageux de France

sort vendus par le TEMPLE MODE

agi Rue Denfert-Rochereau, la (TMr 4e Muta? I, Rue Dnfert-Rochereau (el u Hodierard de Strdshord

AVIS ESSENTIEL : ne vous trete!) pas d'adresse

Bibliothèque municipale de Toulouse - Tous droits réservés

sirli

naneile;e*

1

le

More magazines by this user
Similar magazines