ÉVALUATION DE LA CORRUPTION AU SÉNÉGAL

pdf.usaid.gov

ÉVALUATION DE LA CORRUPTION AU SÉNÉGAL

1. INTRODUCTION

A la demande de l’USAID/Sénégal, Management Systems International (MSI) a mobilisé une équipe

d’experts pour mener à bien une évaluation de la corruption au Sénégal avec l’objectif de fournir des

données à la mission de l’USAID en vue de formuler une nouvelle approche stratégique pour faire face au

manque de transparence et à la prévalence de la corruption dans le Sénégal d’aujourd’hui. En accord avec

les méthodes développées dans le Manuel d’évaluation de la corruption, une équipe de quatre personnes

s’est chargée de l’enquête qui a consisté en un travail de terrain, du 24 juin au 19 juillet 2007, à Dakar et

en une visite d’autres sites au Sénégal. L’équipe était composée de Robert Charlick et Sheldon Gellar,

tous deux experts en science politique avec une grande expérience dans l’Afrique de l’Ouest francophone,

d’ Abdou Salam Fall, sociologue et chercheur à l’IFAN et de Sémou Ndiaye, professeur de droit à

l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Au cours de cette période, l’équipe a réuni des documents et

mené une série d’interviews auprès d’experts sur la corruption au Sénégal, organisé des réunions et des

interviews de groupes avec un large éventail de Sénégalais et représentants de la communauté

internationale des donateurs au Sénégal. L’équipe a effectué de courtes visites sur le terrain dans cinq

sites (Gorée, St Louis et les communes rurales de Gandon et de Mpal, Fissel, une commune rurale de la

région de Fatick, et Grand Yoff et Yeumbeul Sud, respectivement dans les communes urbaines de Dakar

et de Pikine).

L’équipe a accordé la priorité à des secteurs et aux fonctions clés du gouvernement pour de futures

recherches, et décrit en détail les formes et la prévalence de la corruption, ainsi que les options possibles

pour y remédier dans chacun des secteurs mentionnés. Et enfin, après avoir collecté et analysé toutes ces

données, l’équipe a développé une proposition d’orientation stratégique que l’USAID/Sénégal devrait

appliquer au moment de définir ses objectifs et approches pour traiter de la gouvernance et des problèmes

de corruption au Sénégal lors de son prochain cycle de planification..

Le rapport qui suit présente le contexte qui permet de situer le problème de la corruption au Sénégal dans

un cadre politique, juridique et institutionnel précis. Au sein de ce contexte, la corruption est présente

dans tout le système politique et économique du Sénégal. Le rapport examine l’évolution des lois contre

la corruption, les institutions et les programmes et explique pourquoi, ils n’ont eu jusqu’ici que très peu

d’efficacité. Il identifie une série de causes fondamentales de la corruption qui la favorisent et propagent

cette forme de comportement dans la gouvernance, dans tous les secteurs et fonctions du gouvernement.

L’analyse a permis d’identifier quatre problèmes majeurs de gouvernance, qui tous alimentent la

corruption à divers niveaux (petite ou grande). Ces problèmes sont explorés en détails dans plusieurs

secteurs dont la justice, la santé, l'education, l’administration locale, la gestion des ressources naturelles,

la croissance du secteur privé, la passation des marchés publics et les dépenses publiques. Ces secteurs

présentent non seulement des vulnérabilités spécifiques à la corruption, mais aussi des pistes prometteuses

d’y faire face, actuellement à l’étude. Le rapport examine ces approches susceptibles d’être utiles et

développe une série d’options programmatiques spécifiques au cas sénégalais. Il fournit ensuite des

conseils sur la meilleure façon pour l’USAID de canaliser ses ressources sur plusieurs options en vue de

maximiser son impact pour soutenir des réformes. Nous appelons cette stratégie, “Construire pour

l’avenir,” étant donné que le fait de changer de mauvaises pratiques de gouvernance et le comportement

de corruption au Sénégal sera une proposition à long terme qui doit s’édifier sur l’expérience des gens et

la participation dans la gestion des affaires publiques, ainsi qu’un changement radical des attitudes des

citoyens, des autorités et des employés du gouvernement qui devra aller de pair avec ce processus.

L’équipe souhaite exprimer sa reconnaissance envers l’USAID/Sénégal, et tout particulièrement Abdoul

Wahab Ba and Kathryn Lane (DG) et à tous les leaders des équipes sectorielles d’USAID Sénégal, ainsi

qu’a nombre de leurs partenaires travaillant dans divers secteurs.

ÉVALUATION DE LA CORRUPTION AU SÉNÉGAL 1

More magazines by this user
Similar magazines