ÉVALUATION DE LA CORRUPTION AU SÉNÉGAL

pdf.usaid.gov

ÉVALUATION DE LA CORRUPTION AU SÉNÉGAL

RÉSUMÉ DES OPTIONS DU PROGRAMME CONTRE LA CORRUPTION

ADMINISTRATION LOCALE

Option du

programme

contre la

corruption

Budgétisation

participative

Formation des

conseillers

municipaux et

ruraux

Promouvoir une

demande urbaine

pour une meilleure

gouvernance en

soutenant les

mouvements

citoyens

Principaux

homologues

Autorités de

l’administration

locale

Société civile

locale

Radio

communautaire

Services techniques

locaux

USAID et

donateurs

ONG

Conseils locaux,

donateurs,

administration

locale

Mouvements

comme le

Mouvement

Citoyen, donateurs

à travers des

programmes

d’aide, ONG

Sénégalaises

Obstacles

éventuels

Résistance des

présidents et

maires

Manque d’intérêt

du public

Elites locales,

Leaders

politiques

partisans,

capacité limitée

de

l’administration

locale.

Dirigeants

politiques

urbains et

disputes d’intérêt

partisan, et

temps disponible

Impact potentiel

sur la corruption

Succès à

court terme

Temps

d’impact

Impact élevé modéré Moyen

terme

Modéré,

formation

beaucoup plus

ample

Modéré Moyen

terme

Elevé Modéré Moyen

LE SECTEUR DE LA GESTION DES RESSOURCES NATURELLES

Comme la plupart des pays du Sahel, le Sénégal connaît une crise écologique sans précédent causée par

une dégradation constante des ressources naturelles : forêts, pêches, faune, terres arables, biodiversité et

ressources minières. La dégradation progressive de l’environnement a pris place malgré l’adoption de

nombreux codes comme ceux de la Faune (1986), de la Sylviculture (1998), de l’Environnement (2001) et

des Mines (2003) accompagnés de mécanismes régulateurs et d’un engagement croissant de la part du

gouvernement à élaborer et appliquer des stratégies de développement durable pour protéger

l’environnement.

La gestion efficace et le contrôle des ressources naturelles du Sénégal est vitale non seulement pour éviter

la dégradation de l’environnement physique du Sénégal, mais pour constituer un facteur critique pour un

développement économique durable en vue d’assurer des moyens d’existence pour une population qui

enregistre une croissance rapide. La pêche et l’exploitation minière constituent deux secteurs importants

d’exportation du Sénégal. Des ressources halieutiques en déclin et la mauvaise gestion des principaux

secteurs miniers du Sénégal, (voir. ICS) menacent l’avenir de ces deux secteurs alors qu’une déforestation

rapide causée par une demande croissante de combustible dans les zones urbaines et les terres arables

ÉVALUATION DE LA CORRUPTION AU SÉNÉGAL 41

More magazines by this user
Similar magazines