ÉVALUATION DE LA CORRUPTION AU SÉNÉGAL

pdf.usaid.gov

ÉVALUATION DE LA CORRUPTION AU SÉNÉGAL

mécanismes de contrôle, un cadre juridique pour les agences et le renforcement des institutions

de contrôle financier.

• Appuyer des études sur l’impact de la corruption.

• Former certains agents travaillant dans la responsabilité financière publique, en particulier la

Cour des Comptes.

STRATÉGIE DE GOUVERNANCE ET TRANSPARENCE

RECOMMANDÉE POUR L’USAID

L’USAID s’est engagée dans un nombre de programmes pour améliorer la gouvernance au Sénégal à

travers son document de stratégie et à travers d’autres objectifs sectoriels comme l’éducation, la santé, la

gestion des ressources naturelles et la croissance économique. Ces programmes ont consisté notamment

en une assistance technique aux agences de contrôle (comme la Cour des Comptes), aux processus

d’élaboration de budget par objectifs au niveau du Ministère des finances et de l’économie ainsi que

l’appui aux réformes des lois qui gouvernent les entreprises du secteur privé et les partenariats. En outre,

l’USAID a favorisé la participation citoyenne et le renforcement de la gouvernance au niveau local grâce

à son projet d’appui à la gouvernance locale (DGL-Felo). Elle a inclus les pratiques de bonne

gouvernance et la formation dans ses programmes de fourniture de services dans la santé, l’éducation et la

gestion des ressources naturelles, en mettant l’accent sur la planification et la participation citoyenne. En

fin l’assistance de l’USAID a aussi couvert la promotion du dialogue politique de haut niveau avec le

gouvernement sénégalais, seule et conjointement avec d’autres partenaires au développement.

Comment l’USAID doit-elle maintenant prioriser ses contributions pour résoudre le problème de la

corruption et diminuer l’impact sur la croissance et la réduction de la pauvreté au Sénégal ?

� Il convient d’abord de tenir compte des intérêts et ressources potentielles de même que les

activités d’autres donateurs. Parmi ces intérêts se trouvent ses objectifs et programmes

stratégiques sur le point d’être complétés.

� Elle devra ensuite décider si elle préfère assembler une série d’options programmées qui

constituent une stratégie, en reliant des problèmes de corruption à différents niveaux ou bien si

elle veut se concentrer premièrement sur un niveau (national, régional, local)

� Elle devra tenir compte du contexte unique du Sénégal (politique, juridique-institutionnel et

culturel) qui déterminera vraisemblablement les perspectives de succès dans un cadre en voie

d’achèvement.

En base à ces critères, une stratégie appelée “Construire pour l’avenir” est recommandée.

Cette approche est basée sur la croyance que dans le contexte actuel il serait très difficile de contrôler

notablement ou de diminuer la grande corruption, particulièrement au niveau national. Des petites étapes

seraient cependant possibles, lesquelles pourraient paver la voie pour un environnement plus propice.

Essayer d’exercer un impact notable sur les principales fonctions transversales de contrôle budgétaire et

transparence peut sembler séduisant mais bien que ceci puisse avoir des répercussions sur tous les autres

niveaux et secteurs, des résultats à court terme sont improbables.

Les opportunités les plus importantes et réalistes pour diminuer la corruption à court et moyen terme

reposent sur l’amélioration des pratiques de la bonne gouvernance au niveau de l’administration locale

(collectivité locale) en renforçant et en approfondissant la participation et en appliquant largement des

aspects de bonne gouvernance des programmes sectoriels existants à travers l’usage des meilleures

ÉVALUATION DE LA CORRUPTION AU SÉNÉGAL 65

More magazines by this user
Similar magazines