ÉVALUATION DE LA CORRUPTION AU SÉNÉGAL

pdf.usaid.gov

ÉVALUATION DE LA CORRUPTION AU SÉNÉGAL

d’acteurs sociaux qui, par leurs pratiques ou leurs visions et symboles, donnent une lecture renouvelée des

stratégies gagnantes d’une période déterminée. C’est le cas des représentations actuelles chez les jeunes

générations des modèles de réussite sociale. Les figures de réussite sont davantage les faiseurs de

miracles, ceux qui partent de situation défavorables et qui finissent assez spectaculairement à s’imposer.

La vedette de « show business », l’international de football, le célèbre danseur, l’icône de la lutte

traditionnelle, le migrant-investisseur prennent le relais de celui qui a bâti son prestige par des longues

études, une expérience dans les hautes sphères de l’Etat, un apprentissage normée, une accumulation dans

la durée. De plus en plus de groupes sociaux ne se soucient pas des conditions d’accumulation mais sont

rivés essentiellement sur la richesse et les modes de redistribution. Le rapport aux risques a également

évolué car les chances d’impunité sont de très loin plus élevées.

Les impératifs à courts termes contribuent à l’intégrité qui faiblit, la tolérance à la déviance devient plus

forte, les cercles vertueux sont à la marge dans la vie de nombreuses institutions qu’elles soient

économiques, politiques mais également sociales. Si la corruption s’est si largement banalisée, il faudra

considérer qu’elle a réussi à neutraliser bien des symboles. Réussir la gouvernance, c’est désormais miser

sur des stratégies qui partent de la théorie que l’éthique forte suppose une redéfinition d’un projet de

société, elle-même vertueuse.

ÉVALUATION DE LA CORRUPTION AU SÉNÉGAL 78

More magazines by this user
Similar magazines