Emballage - Ctba

ctba.fr

Emballage - Ctba

Ameublement

soumis à contrainte, il est recommandé

d’affecter les deux dimensions des

sections habituellement réalisées dans

le bois à l’état naturel d’un coefficient

de majoration K pour atteindre une

résistance à la rupture équivalente.

L’expérience manquant encore sur

l’efficience de cette majoration, il est

préférable de vérifier que la section

obtenue permet d’assurer une bonne

stabilité de forme de la pièce montée

dans le meuble sous contrainte d’utilisation

normale. Il est fortement

conseillé de procéder à une validation

selon les normes d’essai.

Le coefficient de majoration K à appliquer

à chaque dimension d’une section

varie avec la qualité du traitement : a

priori et par hypothèse (à confirmer

par l’expérience), on pourra le choisir,

dans un premier temps, entre un minimum

de 1,25 (cas d’un traitement à

faible température de l’ordre de 180-

200°C) et un maximum de 2 (cas d’un

traitement à haute température de

l’ordre de 220-235 °C), sous réserve

d’essais et de contrôles de l’absence

de microfissures.

Les usinages devront être dessinés de

façon à augmenter les surfaces de

cisaillement parallèle aux fibres en

extrémité de pièce, et donc le plus

possible éloignés des bouts (tourillons,

mortaises, trous de vis). Les rainures

devront, dans la mesure du possible,

être arrêtées en congé arrondi à

plusieurs centimètres des extrémités.

Les contraintes de torsion sur usinages

en creux devront être minimisées,

en étant par exemple reprises

par d’autres pièces.

Les assemblages collés de bâti et de

cadre devront offrir la plus grande surface

de collage possible, les colles

étant choisies en se souvenant que la

surface du bois traité thermiquement

présente une plus grande microporosité

que celle du bois naturel.

CTBA INFO N° 94 – Avril/mai 2002

La plaque d’alaises sur plaqueuse de

chant au défilé peut se révéler délicate,

voire impossible, par suite de

casses multiples sous les rouleaux

d’amenage : vérifier la souplesse et la

solidité sur échantillons.

En raison du caractère fragile des bois

traités aux plus hautes températures

(colorations les plus foncées), il faut

éviter, dans ce cas, les montages à

tenon-mortaise en épaisseur ou section

faible : la résistance par le maintien

mécanique bien connue ne serait

plus garantie (fentes ou casses constatées).

Si nécessaire, il faut préférer les

mortaises à bords arrondis pour éviter

la concentration des efforts de fendage

aux angles des mortaises à bords

droits, et régler les couteaux araseurs

à fleur du tenon pour ne pas l’entamer.

Si possible, procéder à des essais

comparatifs à section égale entre

tenon-mortaise et assemblage à profil-contreprofil

collé.

Les chevilles coniques rentrées en

force sont à éviter, de même que tout

montage exigeant une frappe au marteau

(risque de fente et de marquage).

30

Les assemblages mécaniques sont à

choisir parmi ceux faisant travailler le

bois en compression plutôt qu’à l’arrachement.

En raison du risque de

poinçonnement au vissage ou sous

contrainte de rigidité, on utilisera les

têtes de vis plates et larges.

Les assemblages par vis se feront sur

avant-trous calibrés après essais sur

échantillons, les vis à tête plate étant

à privilégier près des extrémités pour

éviter un effet de coin, les vis à tête

fraisée devant être situées assez loin

des extrémités. Pour un même effort

d’arrachement, les diamètres de filets

et les longueurs de pénétration des vis

pourraient être à augmenter jusqu’à

25 % par rapport aux habitudes. Dans

certains cas, on peut utiliser des fourreaux

pour limiter le risque de fendage.

Les axes des parties mobiles doivent

être fixés (ou doivent pivoter) dans

des fourreaux vissés sur le bois.

En pièces non travaillantes, du type

panneaux en rainure de lames bouvetées,

panneautages chant sur chant

en rainure, aucune réserve ne s’impose

La coloration brune du bois traité par haute température est appréciée des designers et

d’un public amateur de coloration naturelle.

More magazines by this user
Similar magazines