Emballage - Ctba

ctba.fr

Emballage - Ctba

Exploitation forestière

Scierie - Emballage

Écocertification et bois tropicaux

CTBA INFO N° 94 – Avril/mai 2002

L’écocertification est un des moyens d’attester le

gestion durable des forêts tropicales ou tempérées.

Pour les forêts tropicales, la mise en place de

l’écocertification se heurte à plusieurs difficultés :

structure des marchés du bois et type

d’exploitation, coût et complexité de la démarche,

prise en compte des autres fonctions de la forêt…

Mais les initiatives prises notamment au Brésil et

en Afrique laissent à penser que les exploitations

certifiées devraient se développer en 2002.

Avènement des sensibilités

« environnementales », développement

des courants écologistes

auprès du consommateur,

volonté de lutter contre la déforestation…

autant de facteurs qui ont

poussé ces dernières années à mettre

l’accent sur la gestion durable des

forêts.

Que ce soit pour les forêts tempérées

ou pour les forêts tropicales, l’écocertification

se révèle être un moyen pertinent

d’attester de la durabilité de cette

gestion. Les actions et les expériences

en cours montrent clairement que si

cela semble effectivement être une

réponse globalement satisfaisante

pour les forêts tempérées, la situation

est différente en zone tropicale. La

structure des marchés, le rôle social de

la forêt, l’organisation politique de ces

6

pays posent quelques problèmes qu’il

est nécessaire de résoudre avant de

pouvoir disposer de bois certifiés en

quantité importante.

Des solutions sont toutefois en vue.

Que ce soit en Afrique ou, surtout, en

Amérique latine, les organisations professionnelles,

les ONG (Organisations

non gouvernementales) et les gouvernements

sont en train de collaborer

pour mettre en place les moyens permettant

de répondre à cette nécessité

écologique mondiale : exploiter les

forêts tropicales en « conservant leur

fonctions écologiques, économiques

et sociales pertinentes » (Conférence

d’Helsinki – 1993). Les professionnels

français de la filière bois concernés par

cette question, et notamment le

SNFMI (Syndicat National des

Fabricants de Menuiseries Industrielles)