acta ordinis fratrumminorum - OFM

ofm.org
  • No tags were found...

acta ordinis fratrumminorum - OFM

AD CHRONICAM ORDINIS 145Dans son homélie, il nous rappela que leChapitre des Nattes était une occasion de renouvellementdans la pauvreté, la fraternité etl’humilité. Il développa 4 points :1. Une invitation à renouveler notre appelà être disciple de Jésus Christ: il faut une rencontrepersonnelle avec Jésus, en communionavec toute la personne de Jésus. Se disposerà lui offrir toute sa vie avec enthousiasme etde façon lumineuse pour aller porter la BonneNouvelle à tous. C’est le chemin de la viechrétienne.2. La dimension missionnaire des frères.De même que Pierre a dit aux autres «je vaispécher» et qu’ils lui ont dit: «Nous allonsavec toi», de même avec courage, simplicitéet humilité, nous devons accomplir la mission,cherchant à convertir en paroles et en actespour conduire par notre enthousiasme leshommes à une conversion passionnée. Pour lemonde, il n’y a pas d’autre annonce que Jésusmort et ressuscité. François s’est approché desgens et spécialement des pauvres et de ceuxqui souffrent. Le franciscanisme aujourd’huidoit répondre à l’appel du pape qui dit commePierre, je vais pécher. Que nous lui disions :« nous allons avec toi».3. L’amour de la pauvreté et des pauvres.C’est le charisme spécifique des franciscainsqui doit contribuer ainsi à la mission de l’Eglise.Benoît XVI évoque le service des souffrantscomme un service spécifique pour l’Eglise.4. La fraternité et la communion avecl’Eglise. Ce n’est pas nous qui avons aimé lepremier Dieu, mais c’est lui qui nous a aimé lepremier. La fraternité au quotidien, en particulierenvers les pauvres, la fraternité franciscainea un travail spécial à faire dans ce sens,et spécialement entre les diverses branches du1 er Ordre. La fraternité franciscaine, c’est aussiune fraternité élargie à toute la création. D’oùl’écologie. Il y a aussi un amour particulierde François pour les ministres de l’Eglise (cf.L’épisode de l’ange et du prêtre : François ditvouloir s’incliner d’abord devant le prêtre enraison de son ministère vis-à-vis de l’eucharistie).Enfin, la catholicité est la communiondans la diversité de tous.En conclusion, il a insisté sur l’importancede l’Eucharistie, faisant le lien avec la célébrationde Pâques, car c’est la présence du Christmort et ressuscité.Le samedi 18 avril sur le thème de la gratitude,nous avons été conduits en 18 cars (plusdes voitures personnelles) à Castel Gandolfo,où nous avons célébré l’Eucharistie de clôturedu Chapitre des Nattes dans le bâtimentqui sert aux Mariapolis (rassemblements desFocolari) adjacent au palais pontifical. Bellecélébration de clôture où nous avaient rejointsprès de 1500 laïcs. Célébration en italien sanstraduction, mais avec des chants en diverseslangues. La supérieure générale des Focolarinous a accueillis fort aimablement en rappelantles liens qui existent entre son mouvement etnotre ````ordre. Elle a évoqué la figure de ChiaraLubich et ses dettes vis-à-vis de Françoisd’Assise, leur commun amour de l’Evangile etsouci d’en vivre, ainsi que les services que l’onse rend mutuellement. Au cours de cette célébrationle fr. José Rodríguez Carballo a donnél’homélie en quelques paroles simples et ardentes,incisives, comme un envoi en mission :Tandis que la Pâque retentit encore en noscœurs, la Pâque, c’est le Christ ressuscité, c’estla fête de tous ceux qui quittent leur situationde mort pour entrer dans la terre des vivants etle Royaume de liberté. Il nous faut donc laisserde côté tout péché. Puis suivit une exhortationen 4 mots :1. Voir, c’est-à-dire faire l’expérience duChrist ressuscité dans notre famille franciscaine,qui donne sens à notre vie,2. Aller : partir est une expérience fondamentale,essentielle dans notre vie. Laissonsnotre petit monde pour aller vers «notre cloîtrequi est le mond ».3. Courir. Se mettre en chemin en quittanttoutes nos sécurités.4. Se réjouir: faire de la joie une BonneNouvelle dans un monde triste, mais une joieprofonde qui nait de l’expérience du Christ quivit en nous.«Allez, frères et sœurs, pour communiquerla joie de notre vocation, la joie de former unefraternité internationale. Allez d’abord le communiquerà nos frères!».Après cette belle et joyeuse liturgie festive,au terme de laquelle furent exprimés denombreux remerciements, nous nous sommesrendus au palais pontifical où nous avions rendez-vousà midi avec le pape Benoît XVI pourune audience particulière. Arrivés à l’heure,nous avons dû attendre une demi-heure ponctuéepar des «Jubilate Deo omnis terra, serviteDominum in laetitia. Alleluia!», ou des appelsau pape «Benedetto, Benedetto». Finalement,il est arrivé à 12 h 30.Fr. José Ropdríguez Carballo a alors prisla parole au nom des Ministres généraux et de

More magazines by this user
Similar magazines