Pneus Usagés - Recyclage et valorisation

  • Caoutchouc
  • Pneu
  • Caoutchouc
  • Pneus
  • Pneumatique
  • Ecologie
  • Pneus
  • Pneus
  • Pneus
  • Recycles
  • Pneus
  • Caoutchouc
  • Caoutchouc
  • Usages
  • Recyclage
  • Pneus
Découvrez plusieurs façons de recycler et de valoriser des pneus usagés Une manière écologique et durable de monter une business rentable.

INTRODUCTION

INTRODUCTION 5

INTRODUCTION - GENERALITES D’OU VIENT LE PNEU ? Le Pneu a été inventé par Dunlop aux Etats-Unis en 1889, au départ pour les vélos. Mais c’est en 1891, avec la mise au point par Michelin de la chambre à air que le pneu est vraiment lancé. Le pneu s’étend aux automobiles, aux fiacres et même aux trains puisque les ’michelines’ étaient équipées de pneus de caoutchouc). En 1946, Michelin invente le pneu à carcasse radiale allongeant considérablement sa durée de vie qui passe de 1 à 4 ans, et qui en fait un produit complexe fait de caoutchouc, d'adjuvants chimiques (soufre, noir de carbone, huiles, etc.), de câbles textiles et métalliques. C’est la complexité de la composition du pneu qui en fait sa robustesse, mais aussi sa difficulté quand il s’agit de le recycler. POURQUOI LE RECYCLAGE EST FONDAMENTAL Pendant de nombreuses décennies, un demi-siècle, le pneu en fin de vie finissait dans les décharges, sauvages ou plus ou moins organisées. Ce n’est que vers les années 1990 que leur nombre -augmentant considérablement - est devenu un problème dont les autorités ne pouvaient se désintéresser. Ils font en effet courir des risques importants, à plusieurs niveaux, santé publique, environnement. Incendies Nuisibles Les combustibles fossiles composant les pneus constituent un carburant redoutable rendant la propagation d’incendie foudroyante et difficile à contenir. En cas d’incendie de pneus à l’air libre, la température de combustion est insuffisante pour les incinérer complètement, ce qui libère des composés toxiques bio-accumulables et persistants dans l’air, l’eau et le sol. Lors d’un grand incendie de pneus de St-Amable au Québec (Canada), en 1990, plus de 3 millions de pneus ont brûlé en 6 jours, rejetant des fumées toxiques, polluant les nappes phréatiques et les champs environnants. L’État canadien a ensuite dû débourser 12 millions de dollars pour décontaminer le site . Le pneu sert de refuge à de nombreux animaux nuisibles : rats, souris et moustiques y trouvent un abri sûr leur permettant de se reproduire ; le pneu retient très bien l’eau et les larves d’insectes (moustiques notamment) s’y développent et se multiplient avec les dommages que l’on sait pour la diffusion de maladies autant dans les pays tempérés que tropicaux. 6


© Copyright 2019 GROUPE CIOA. Tous droits réservés | Mentions légales | Données personnelles | Contactez-nous