Views
4 years ago

IFTM Daily - Day 1

  • Text
  • Tourism
  • Tourisme
  • Iftm
  • Salle
  • September
  • Resa
  • Destinations
  • Destination
  • Voyages
  • European

10 EXCLUSIVE INTERVIEW

10 EXCLUSIVE INTERVIEW © Ministère des Affaires Etrangères JEAN-MARC AYRAULT ANNOUNCED LAST WEEK AN INCREASE IN THE STIMULUS PLAN TO REACH FUNDING CAPACITY OF €10M Matthias Fekl Secretary of State for Foreign Trade, Tourism Promotion and French Expatriates DESTINATION FRANCE Keeping Sights Set On 2020 Target Tourism represents 7% of GDP and represents a million jobs (Insee June 2015), it is an important factor of growth for this country. We asked Matthias Fekl, Secretary of State for Foreign Trade, Tourism Promotion and French Expatriates, how he sees the evolution of this sector of the economy and its regional development… As you know, tourism is a key sector for the economy of our country. It will be even more so in the years to come considering its strong growth prospects. If we stick to the forecast of the World Tourism Organization, the number of tourists in the world should grow from a current 1bn to 1.8bn in 2030. France must take advantage of this tremendous potential. This is the reason why we have set the goal of 100 million tourists by 2020. However, it is not only to welcome more tourists to Paris or other major tourist areas, but also to enable the whole of the French territory to benefit from this development. Our country is full of many beautiful places to discover, that we need to better publicise to foreign tourists as their tourism offer corresponds to the growing aspirations of travellers: more authenticity, “softer” travel modes and the discovery of traditional knowhow. It is towards this goal that we are working with all of the key players of the sector. What steps will you be implementing to achieve the goal set by Laurent Fabius, to reach 100-million international visitors in France by 2020, despite the alarming figures for the 1st half of 2016 in international tourist arrivals? The measures are known, as they were announced and implemented more than a year ago with professionals. They concern firstly the promotion of destination France: significant efforts were decided for better structure our offer around brands and themes for higher visibility. We have also implemented many actions to facilitate travel for tourists in France and to improve their welcome – with measures activated over a year ago, centred on transport and visa facilitation, but also security, all heading in this direction. The tragic events that struck our country since the month of November 2015 have dealt a blow to tourism, particularly in Paris and Provence–Alpes Côte d’Azur. This is the reason why the Government is resolutely committed alongside professionals of the sector to overcome their current difficulties. Emergency funds have been implemented for businesses or welcoming facilities. As such, Jean- Marc Ayrault announced last week an increase in the stimulus plan to reach funding capacity of €10m. The goal is to strengthen actions to promote France internationally and to work on the e-reputation of Destination France. Do you think IFTM Top Resa MAP Pro should and can play the role of major European shows as ITB in Berlin or WTM in London and do you think the Department of Foreign Affairs and international development should become more involved in this ambition to have a big international show in France as the political authorities do at the highest level in Germany and UK? It is the third consecutive year that I have come to this show and I have noticed that its attendance continues to grow from year to year. I would add that it never ceases to innovate with, this year, for example, setting up a wine tourism stand in the MAP Pro section. Naturally, I wish for the show to continue to be the meeting place of professionals of tourism. Would messages would you like to deliver to the French and international professionals who come to IFTM Top Resa MAP Pro 2016? I have only a single message to them: have a good show! I hope that it will generate a lot of exchanges and it will be an opportunity to sign contracts IFTM Daily • Tuesday 20 th September 2016 www.iftmdaily.com

INFORMATIONS EN FRANÇAIS DOSSIER SPECIAL MARCHÉ FRANÇAIS 11 PUBLI-REPORTAGE Tartane (Martinique) à marée basse Grandes manœuvres pour la Martinique Le 19 janvier dernier, Karine Mousseau était nommée Présidente du Comité Martiniquais du Tourisme. Afin de dynamiser le tourisme martiniquais, elle a fixé 5 grandes priorités, toutes d’égale importance, qu’elle détaille pour les lecteurs d’IFTM Daily… Nous souhaitons tout d’abord diversifier nos marchés. Aujourd’hui la France représente environ 80 % des arrivées de touristes en Martinique. Nous avons commencé à mettre en œuvre toute une série de mesures qui doivent nous permettre d’attirer plus de touristes originaires des USA, du Canada ainsi que des pays européens proches de la France comme la Belgique, la Suisse, l’Italie, l’Allemagne. Nous souhaitons, dans un premier temps, amener la part des marchés internationaux à 40 % tout en développant le nombre de touristes venant de France. Cela passe notamment par l’ouverture de lignes directes entre Fort de France et des aéroports américains, canadiens et européens. C’est ainsi, par exemple, que la compagnie Condor ouvrira une ligne directe entre Francfort et Fort de France à partir du 6 novembre. Ensuite nous travaillons à développer l’attractivité de la Martinique. Cela passe par une montée en gamme de l’offre actuelle et un meilleur service. Ceci concerne l’hôtellerie, les résidences de tourisme, les gîtes, les meublés, les clubs de vacances mais aussi les villas de standing qui bénéficient d’une demande croissante. L’attractivité est également renforcée par le fait que nous structurons les filières prioritaires comme le tourisme d’affaires ou le tourisme de nature et bien-être. Parallèlement nous mettons en place un écosystème favorable au cinéma en transformant la Martinique en terre d’accueil pour le tournage de films. Et, bien entendu, en tant qu’île, nous favorisons les activités de yachting et de plaisance qui jouent un rôle majeur. Troisième priorité : renforcer notre visibilité par le développement d’actions de promotion. En France, nous allons adresser une clientèle provinciale, les seniors et les comités d’entreprises afin de développer le tourisme en basse saison. Au niveau international, nous insisterons plus sur les voyages thématiques comme les mariages ou la gastronomie. Notre visibilité va aussi être considérablement renforcée grâce au numérique. En amont de la décision de voyager, nous mettons en place des campagnes de marketing direct via les moteurs de recherche ainsi qu’en partenariat avec les TO. Puis, pendant le séjour, nous fournissons aux touristes, via leurs mobiles, des informations sur les événements, les points d’intérêts, les activités… Ce qui a le double avantage de leur permettre de bénéficier au maximum de leur séjour et de favoriser leurs dépenses sur place. Autre atout que nous développons prioritairement : le fait que l’humain soit au cœur du tourisme martiniquais. Toutes les études conduites sur ce thème arrivent en effet à la conclusion que si le touriste en Martinique a trouvé ce à quoi il s’attendait – plages magnifiques, gastronomie épatante, randonnées de rêve, soleil généreux… –, ce qui le marque le plus est cette incroyable gentillesse et chaleur humaine du Martiniquais. Nous allons donc placer cet aspect fondamental au centre d’une campagne de communication et inviter les touristes à profiter de ces rencontres humaines. Il s’agit pour nous d’un véritable repositionnement de la marque. Enfin, et c’est notre cinquième priorité, nous souhaitons promouvoir un tourisme durable, ce qui passe par la préservation des sites touristiques, un engagement des professionnels à ce niveau, l’accompagnement d’un développement touristique responsable ainsi qu’une responsabilisation du tourisme. Je voudrais conclure par quelques chiffres très encourageants. Nous observons une très forte fréquentation touristique sur les 7 premiers mois de l’année 2016 avec une croissance du tourisme de séjour de 8,2 %, du tourisme lié aux croisières de 18,9 % et de la plaisance de 6,6 %. Globalement, nous avons bénéficié d’une hausse de la fréquentation de 11,8 % par rapport à la même époque de l’année dernière. Ce sont 555 766 touristes qui sont venus de France (pour 80 %), de Guadeloupe (11 %), des Etats-Unis et du Canada (8 %) pour profiter de cette Martinique chaleureuse qui les a accueillis à bras ouvert » HALL 7.2 / STAND C083 Karine Mousseau Présidente du Comité Martiniquais du Tourisme CE QUI MARQUE LE PLUS LES TOURISTES EST CETTE INCROYABLE GENTILLESSE ET CHALEUR HUMAINE DU MARTINIQUAIS. IFTM Daily • Tuesday 20 th September 2016

IFTM Daily