Views
1 month ago

Y-mail 47 - mars 2024

  • Text
  • Soins
  • Yperman
  • Docteur
  • Hospitalier
  • Cellules
  • Peuvent
  • Frottis
  • Faire
  • Parcours
  • Plateforme

REVALIDATION POUR

REVALIDATION POUR L’OBÉSITÉ Les personnes qui ont un IMC supérieur à 30 peuvent se rendre au centre hospitalier Jan Yperman pour suivre un programme de rééducation. Pendant quatre mois, elles recevront des exercices adaptés, tant en cardio qu’en musculation. Noor Maelfait: « Nous essayons d'abaisser le seuil. » Exercice sous surveillance Auparavant, notre hôpital avait un programme d’exercices pour les patients obèses, mais il ne fonctionnait pas très bien, explique kinésithérapeute Noor Maelfait. « C’est parce qu’à l’époque, il n’y avait pas de date de début et de fin, et que l’on ne suivait pas les progrès des participants. Et peut-être aussi parce que les sessions se déroulaient pendant la journée. » SUR MESURE La nouvelle revalidation pour l’obésité a lieu les lundis, mardis et jeudis de 17h30 à 18h30. Après deux mois, la session du mardi tombe. « Les participants viennent directement du travail pour une petite heure d’exercice », explique Noor. « Les entraînements ont lieu en groupes de dix personnes maximum dans la grande salle de revalidation de l’hôpital. La supervision est assurée par mes collègues kinés et moi-même. Chacun a un programme sur mesure, basé sur ses capacités. Nous faisons de l’entraînement cardio, comme de la marche, de la course à pied et du vélo, mais aussi des exercices de musculation. Les participants reçoivent une clé qui ajuste automatiquement chaque engin à leur niveau. » OSER FRANCHIR LE PAS Les personnes obèses n’ont souvent plus fait de sport depuis longtemps, et pour certaines c’est même la première fois. Noor : « On comprend bien que pour ces personnes, c’est un pas difficile à franchir. Les participants sont initiés à différentes formes d’exercice, ce qui leur permet de voir ce que leur corps peut supporter et de découvrir ce qu’ils aiment faire. Il n’est pas possible de tenir dans la durée si l’on y va avec les pieds de plomb. L’un des atouts du programme est que tous les participants sont en surpoids. Personne ne se sent différent ou seul. » La revalidation pour l’obésité n’est pas une alternative peu coûteuse à la salle de fitness, explique Noor. « Notre programme dure quatre mois, après quoi nous renvoyons les patients vers un coach sportif et un centre de remise en forme privé. D’autres opteront plutôt pour des promenades à pied ou à vélo. » Nous avons déjà organisé deux séries et la troisième est en cours. Et la demande reste forte, affirme Noor. « Nous avons même une liste d’attente. Nous envisageons de créer plusieurs groupes. Pour l’instant, les participants sont surtout des femmes, mais les hommes sont également les bienvenus. » Les prochains programmes commenceront le 2 mai, le 2 septembre et le 2 janvier. Intéressé(e) pour vousmême, une connaissance ou un patient? Contactez Noor Maelfait au 057 35 73 86 ou noor.maelfait@yperman.net. 14

Voir que l’on progresse fait progresser Le résultat de quatre mois d’exercice ? « Notre objectif principal est que les participants soient en meilleure condition et qu’ils aient envie de faire de l’exercice, même après le cours », explique kiné Noor Maelfait. « Être à nouveau capable de monter les escaliers, parvenir à nouer les lacets de ses chaussures plus facilement : c’est aussi du bonus. La perte de poids n’est pas l’objectif premier, même si l’exercice physique y contribue évidemment. Nos participants peuvent aussi consulter la diététicienne pour obtenir des conseils en matière de nutrition et de mode de vie. » Au début, à la moitié et à la fin du cours, tous les participants passent un test d’exercice et un test de puissance. « Nous n’imposons aucun objectif concret, mais nous suivons les progrès accomplis. Car c’est aussi une source de motivation. » Programme remboursé Le programme est destiné aux adultes motivés qui ont un IMC égal ou supérieur à 30. La mutuelle rembourse les séances ; le participant paie uniquement le ticket modérateur. « Pour accroître la motivation, nous demandons une caution de 100 euros », explique Noor. « Si vous assistez à au moins 80 % des sessions de formation, ce montant vous est intégralement remboursé. » Et cela fonctionne : la majorité des participants restent fidèles au programme pendant les quatre mois. 15

Voor de Nederlandse versie, klik hier