Views
3 weeks ago

Y-mail 48 - juillet 2024

  • Text
  • Dokter
  • Ziekenhuis
  • Yperman
  • Mensen
  • Diksmuide
  • Jaar
  • Onze
  • Dialyse
  • Chemo
  • Behandeling
  • Juillet

DOCTEURE VALENTIEN

DOCTEURE VALENTIEN MERLEVEDE « J’ai commencé à exercer en tant qu’ophtalmologue au printemps 2023, avec une interruption de sept mois où j’ai pratiqué la chirurgie de la cataracte en Guadeloupe. À Ypres, outre les consultations, je me concentre sur la chirurgie oculoplastique et la chirurgie de la cataracte. Grâce aux technologies innovantes en ophtalmologie, nous pouvons visualiser les affections oculaires de manière de plus en plus détaillée, ce qui nous permet de les contrôler et de les traiter de manière plus ciblée, en particulier le glaucome et la dégénérescence maculaire. Une autre innovation intéressante est la mesure plus précise du cristallin chez les patients atteints de cataracte. Cela nous permet d’offrir aux personnes âgées un beau résultat postopératoire. » « La courtoisie des technologies innovantes » spécialité : ophtalmologie début au CHJY : avril 2024 auparavant : formation à l’UGent, fellowships à Anvers et à Ostende loisirs : kitesurf et wakeboard en été, ski en hiver et course à pied toute l’année 057 35 74 80 – valentien.merlevede@yperman.net 12

LE CABINET DES QUESTIONS Sofie Maes, infirmière à domicile indépendante : « Nous trouvons passionnant d’apprendre de nouvelles techniques. » ? « D’AUTRES FORMATIONS SERONT-ELLES ENCORE DONNÉES SUR LE TRAITEMENT ANTIMICROBIEN PAR VOIE INTRAVEINEUSE À DOMICILE ? » Sofie Maes INFIRMIÈRE À DOMICILE INDÉPENDANTE À POPERINGE Les sept infirmières à domicile du cabinet Sofie Maes travaillent à Poperinge et dans les environs. Elles prennent régulièrement en charge des patients sous traitement antibiotique intraveineux à domicile, dans le cadre du système OPAT (thérapie antimicrobienne parentérale ambulatoire). C’est passionnant, explique Sofie. « En tant qu’infirmières à domicile indépendantes, nous aimons apprendre. À la demande du réseau Careconnect, le centre hospitalier Jan Yperman a récemment organisé un atelier sur les différents systèmes OPAT. Le groupe a immédiatement affiché complet. D’autres infirmières à domicile pourront-elles encore suivre cette formation ? » L’an passé, 45 patients du centre hospitalier Jan Yperman ont reçu un traitement antibiotique par voie intraveineuse à domicile grâce à l’OPAT. Ce nombre continuera d’augmenter en 2024, prédit Lies Gruwier, infirmière spécialisée dans les maladies infectieuses. « Beaucoup de patients demandent à recevoir leur traitement antibiotique intraveineux à domicile, d’autant plus qu’il peut s’étendre sur plusieurs semaines, voire plusieurs mois. » L’OPAT est autorisée à partir de cinq jours de traitement, pour des patients stables, socialement bien entourés et après consultation d’un infectiologue. Les deux premiers traitements ont lieu à l’hôpital. S’il n’y a pas de complications, le traitement à domicile peut être mis en place. Lies : « Les antibiotiques sont administrés via un cathéter PICC. Cela permet au patient de circuler librement et même de faire du sport. Il peut même prendre une douche, mais à condition de bien faire attention à ce qu’aucune humidité ne s’y infiltre. » Bonne nouvelle : l’OPAT avec bolus lent et la perfusion intermittente sont intégralement remboursées depuis un an. Seule la perfusion continue avec pompe élastomère entraîne une faible intervention à charge du patient. FORMATION OU ATELIER La technique utilisée et la durée dépendent du type d’antibiotique, explique Lies Gruwier. « Le bolus lent est ce qui va le plus vite puisque la perfusion ne prend alors que 3 à 5 minutes. Une perfusion intermittente prend une petite demi-heure. Une perfusion continue avec pompe élastomère dure 12 heures. » Lorsqu’un patient entre à l’OPAT, Lies ou une de ses collègues invite l’infirmière à domicile responsable à la clinique ambulatoire pour lui expliquer comment fonctionne la technique spécifique et à quoi il faut faire attention. Pour la pompe élastomère, c’est la pharmacie de l’hôpital qui se charge de l’explication. Lies : « Si une organisation en fait la demande, il est aussi possible d’organiser des ateliers pour des groupes. » Clinique ambulatoire des maladies infectieuses 057 35 71 80 infectieziekten@yperman.net 13

Voor de Nederlandse versie, klik hier