Views
8 months ago

E_1928_Zeitung_Nr.078

E_1928_Zeitung_Nr.078

18 REVUE AUTOMOBILE -

18 REVUE AUTOMOBILE - AUTOMOBIL-REVUE 1928 Dans l'annexe du grand hall il y a lieti de signaler le stand de la clef «Unique», outil qui reunit 18 clefs 'ä fourchette. II s'agit lä d'uti article vraiment utile aux automobilstes et mecaniciens, qui trouvent dans une seule boite les clefs necessaires ä tous les ibesoins de la mecanique. Non •loin de ce stand il nous a ete' donne de voir une nouveaute des plus interessantes: la mallette-table «Kiss-Ply», qui perm'et de loger sous un volume tres retiuit tout le necessaire pour le pique-nique de quatre personnes. Nulle doute que cette trouvaille pratique n'attire nombre de nos lecteurs. Le iour de l'ouverture, nos autorites se sont vivement interessees ä cette nouveaute, ägee d'un mois seulement. Puisque nous sommes au chapitre des petites inventions et nouveautes utiles, empres.- sons-nous de signaler raiguiseur de couteaux «Aram», petit appareil tres ingenieux permettant Taiguisage rapide ä main des couteaux. Le prix modique de ce petit appareil permettra ä tous ceux qui veulent avoir un couteau qui coupe de satisfaire leur desir. Puisqu'il est coutume actueilement d'emporter en voyage un phonographe, nous signalons avec plaisir ceux que presente la maison Rivier de Lausanne; il s'agit de la ce- 'lebre marque «Eldorado» de Sainte-Croüx, dont le nom. seul est un brevet de bienfacture. Nous avons remarque aussi, exposes en deux Stands differents, les articles fabriques par la maison Francillon de Lausanne. Bien entendu, cette maison n'a pas expose tous les produits qu'elle vend ä 'l'ordinaire« et notamment le nombreux outillage pour autornobilistes dont eile s'est fait une specialite. II s'agit lä d'une maison des plus importantes, dont la creation remonte ä 1722. Des maisons de ce genre fönt honneur ä l'industrie et au commerce suisses. Nous ne pouvons nous empecher de decerner un eloge tout Special ä la maison Chapuis & Borel, de Lausanne, qui se reeommande d'elle-meme. Automobilistes, industriels trouveront ä ce stand les graisses, huiles de qualite et de oonfiance pour toutes speeialites: graisses ä voitures, industrielles, d laminoirs et tout ce qui concerne la lubrification. Le speciaUste L. Martin expose dans le hall 3 ses appareils de signalisation electrique, accumulateurs et toutes specialites electriques pour autos. M. Martin est ie representant pour les cantons de Vaud et Valais de la maison Scintilla. L.L. Aux approches de l'hiver. La tempgrature cl&nente dont nous jouissons actuellement ne doit pas nous faire oublier cependani les approches de l'hiver. Les soirees fraiches sont dejÄ lä, d'ailleurs. Pour tous ceux «mi aiment a etre confortablement installes dans leur voiture pendant la mauvaise saison, une bonne fourrure s'impose; mads c'est un choix tres delicat que •d'acheter un objet semblable dont l'emplette ne se fait que de loin en loin, et pour laguelle il est •necessaire de trouver un fournisseur consciencieux. Parmi les maisons les plus reputees de notre pays, il en est une existant depuis 1868, la maison Ganton, rue de Bourg, ä Lausanne. Dans ce magaein Fautomobiliste trouvera un choix important de jolies choses, couvertur&s pour automobiles, et vetements depuis le pratique jusqu'au plus 616gant, bien propres ä faire aimer plus encore le confort de nos voitures modernes. Puisque nous en voilä aux fourrurea et manteatax, nous ne youdrions pas omettre de recommander ä ceux qui aiment ce qui est confortable et pratique, les merveilleux manteaux d'une grande maison anglaise, connue de longue date et qui sont vraiment I'id6»l pour l'automobiliste, nous voulons parier des fameux manteaux « Argyll». Ce vetement est bien celui que vous porterez toujours avec plaisir tant pour la ville que pour l'sruto. Vienne pendant votre randonnße l'orage ou le froid, avec «Argyll» le confort vous est assure tout de meine. Sa forme bien comprise vous permettra de n'etre jamais gene dans vos mouvements pour conduire. M. Jacquet, le reput6 chemisier genevois est le ^eul representant en Suisse des manteaux « Argyll ». Nous parlions tout ä l'heure de l'approche de l'hiver; n'oublions pas que les röceptions, les soirßes, vont bientöt recommencer et la coquetterie aussi bien chez la femme que chez l'homme, reprendra droit de cite. Que tous ceux pour qui le «Martyre de l'obese » n'est pas seulement le titre d'un roman, sachent qu'ils peuvent remMier ä leur obösite et reprendre la ligne moderne par l'emploi d'une ceinture «Salus», fabriquee par MiM. Wbhler freres, a Lausanne. On dit bien que les gens gras jouissent ; d'un heureux caractere. mais cet avantage, s'il est r^el, s'accompagne aussi de bien des incommodites auxquelles le port de la ceinture « Salus > remediera aisöment. — Naturellement le char ä bras n avait pas de lanterne. Aussi celui qui le poussait se fait-il accrocher entre Thoune et Ilterfingen, et blesser par son propre chargement. La prochaine fois il installera des phares. voire öblouissants. liches Werkzeug. In einer einzigen Kiste finden wir alle für den Automobilisten nötigen Schlüssel vereinigt. Nicht weit von diesem Stande entfernt zieht ein anderer das Interesse des Automobilisten auf sich. Es ist dies derjenige des Picknick-Necessaires «Kiss- Ply», der im kleinsten Räume alles notwendige für ein Picknick für vier Personen, Tisch, klappbare Stühle usw. in sich bergen kann. Der Stand hat vom ersten Tage an das lebhafte Interesse der Automobilisten gefunden. Da wir gerade bei der Besprechung dieser kleinen und doch so notwendigen! und nützlichen Neuigkeiten sind, sei auch der Messerschleifer «Aram» erwähnt, ein kleiner, aber sehr genialer Apparat, der das Schleifen der Messer mit der Hand erlaubt. Beachtenswert ist zudem noch der massige Preis dieses kleinen Apparates. Da es heute zur Modesache geworden ist, auf Reisen auch einen Phonographen mitzunehmen, erwähnen wir die Apparate der Firma Rivier in Lausanne. Ganz besonders her- Nach einem heissen Sommer hat sich bei uns eine recht angenehme Herbstwitterung eingestellt. Wir fühlen uns trotz bedecktem Himmel recht wohl und vergessen allzuleicht, dass wir bald vor den Toren des Winters — vielleicht eines recht kalten Winters — stehen werden. Wer den Komfort liebt und nur ungerne im Auto schlottert, denkt heute schon an eine richtige Winterausrüstung. Es ist keine leichte Sache, sich eine gediegene Ausrüstung zu verschaffen. Vor ailem ist nicht nur Zeit dazu notwendig, sondern auch eine sorgfältige Bedienung durch einen versierten Fachmann.. Ein Spezialgeschäft von hervorragendem Rufe ist die Firma Canton an der Rue de Bourg in Lausanne, die seit 1868 auf diesem Gebiete tätig ist. Jeder Automobilist findet in diesem Geschäft eine Fülle von hübschen und praktischen Gegenständen für den Komfort seines Wagens, von der einfachen Wagendecke bis zu den raffiniertesten und elegantesten Bekleidungsartikeln. Da wir gerade von der Bekleidung sprechen, möchten wir es nicht unterlassen, auch vorheben möchten wir die best-bekannte Marke «Eldorado» aus St. Croix. In zwei verschiedenen Ständen stellt die Firma Francillon von Lausanne verschiedene" ihrer Artikel aus. Die Firma Francillon ist mit ihren zahlreichen Werkzeugen für den Automobilisten nicht mehr unbekannt. Mit ihrer Qualitätsware hat sie sich einen besondern Ruf erworben. Das Haus, dessen Gründung ins Jahr 1722 zurückgeht, macht unserer schweizerischen Industrie alle Ehre. Ebenfalls ganz speziell hervorheben möchten wir die Firma Chappuis und Borel in Lausanne, die sich durch ihre Fette und Qualitätsöle von selbst empfiehlt. Das Haus hat sich durch seine bestbekannten Produkte einen guten Namen zu sichern gewusst. L. Martin stellt in Halle III seine elektrischen Signalapparate, seine Akkumulatoren und weitere elektrische Spezialitäten für das Auto aus. Da Herr Martin der Vertreter der Scintilla-Werke für den Kanton Waadt and Wallis ist, erübrigt sich auch da eine Weiterempfehlung. —ei— Vor Anbrudi der Wintersaison. No 7 von den praktischen und kleidsameni Mänteln eines englischen ßekleidungshauses zu sprechen. Der Automobilist, der besonderen Wert auf eine elegante und lückenlose Winterausrüstung legt, kennt übrigens den Mantel «Argylh schon lange und trägt ihn ständig, sowohl im Auto als auf seinen Gängen in der Stadt, Der auserlesene Schnitt gestattet dem Automobilisten ein Schalten und Walten am Lenkrad seines Wagens, ohne je im geringsen behindert zu sein. Als Vertreter für die Schweiz können wir den bekannten Genfer Chemisier M. Jaquet nennen. Wenn wir soeben vom Herannahen des Winters sprachen, denken wir auch an die häufigeren Besuche im eigenen Hause und an die Soirees, bei denen doch jedermann durch den guten Ton zu einer ansprechende ., Eleganz in seiner Kleidung gezwungen wird. Nicht jeder ist in der glücklichen Lage, sich als schlank ausgeben zu dürfen. Das «Martyre de l'Obese» ist unter den 'Belesenen nicht nur als Titel eines unterhaltsameni Romans bekannt, denn diese Worte erinnem jeden, der elegant sein will, aber es wegen iur la roiite Geneve 11, raeGeneral Dufour T61. Stand 1T.99 Zürich 30, Löruenstrasse T61. Selnau 86.58 ain&i Qiie le demontre l'exp&rieiice «tue vous pouvez faire vou«=meme en appuyant une Glace »ur le pneu, les ballon« „GOODRIGH" &e comportent de la maniere suivante s les rainures centrales se ferment, opposant a Tobstacle Fepaisseur maxima de gomme. Le centre de la bände, bomb6e au repös, Vaplatit, imposant aux boutons des bords le contact apec le sol et fournissant de ce fait la plus grande resistance aux derapages. C'est la tout le secret de la Qualite principale des pneus „GOODRICH". Le deftftin de cette bände n'a pas ete etafoli dans un trat decoratif uniQuement. II a ete eoncu pour travailler. Les rainures centrales sont des diarnieres Qiii obligent les boutons ä ft'atfripperet ä tenir la route. Stock dan» tous les bons Garage»

NO 78 —1928 REVUE AUTOMOBILE — AUTOMOBIL-REVUE • 19 seines Leibesumfanges schwerlich sein kann, an ein tatsächliches Martyrium. Die Sache steht aber gar nicht schlimm. Auch der Wohlbeleibte kann sich schlank machen,/ indem er einen «Salus»-Qürtel verwendet. Diese Gürtel, hergestellt von den Herrn Gebrüder Wohler in Lausanne, wird jeden vom «Martyre de l'Obese» erlösen und ihm sein strahlendes Antlitz wieder in der Freude spiegeln lassen. lt. Des agents auxiliaires de la circulation. Du «Journal de Nyon» cette Suggestion: Le nombre de nos agents nyonnais est modeste. Nous voudrions les voir plus nombreux a de certainea heures, aux moments d'affluence. Nous proposona qu'on forme et embrigade un ou deux agents auxiliaires, uniquement pour la circulartion automobile. Gea auxiliaires ne fonctionneraient que le dimanche et en certaines occasions oü la 1 circulation est importante. Gette solution aurait l'avantage de ne pas charger notre budget communal tout en ameliorant le Service de noa agents qui ne T>euvent pas etre partout ä n'importe quelle heure. Mais oü passer, alors? Cet avis de la municipalite de Ghäteau-4'0ex: rar suite des trajvaux de pavage qui seront executes du 10 septembre au 10 octobre 1928, la route, 'dans la traversee du village, sera interdite aux autocara et camions. Les autres voituree pourront circuler ä une allure tres moderee. La Direction des Travaux se reserve d'ailleurs d'arreter la circulation pendamt certaines heures •de la journee si le besoin e'en fait sentir. Un de nos abonnes de Chäteau-d'Oex nous 6crit ä ce propos: La circulation des autres voitures sera tres difficile du fait que la route est dejä etroite et qu'on ne peut pas detourner le trasfic par une autre route, la rue du village etant la seule qui traverse la vallee dans sa longueur. II sera donc preferable de rayer Ghäteau-d'Oex comme but d'excursions pendant la Deriode des travaux. II y a dejä eu dea travaux de reiection tout le mois passe sur Ia route cantonale qui a etö elargie et goudronnee. L'Angleterre recense sa circulation. La semaine derniere 15,000 fonctionnaires ont ete r6partis entre 5000 postes sur tout le reseau routier anglais pour y recenser la circulation en grand, chose qui n'a pas €te faite depuis 1925. Le recensement sera poursuivi sans interruption de 6 heures du matin & 10 heures du soir et Ton comptera s6- parement automobiles, motocyclettes, autobus, trams et cycles. (On ne parle meme plus des vehicules hippomobiles!) Ces resultats serviront aux autorites anglaises de la circulation pour la solution de plusieurs problemes qui se posent ä elles. Ils serviront egalement ä Tadministration des travaux publics pour son Programme routier des annees prochaines. Le recensement et les Studes qu'il provoquera dureront plusieurs mois. Par ces temps de döpassements homlcides... On lira avec fruit les rellexions suivantes de M. Philippe Girardet, qui dirigea une importante firme d'automobiles en Franc© et qui s'exprime comme suit dans Tun de nos confreres parisiens : Presque tous les accidents d'automobile ont une origine humaine: imprudence du conducteur, de l'usager de la Toute ou du piöton. L'accident n'est paa une fatalitS, c'eat une maladresse. Le conducteur prudent — ecrit notre confrfere — va en definitive aussi vite