L Filariose lymphatique - Global Alliance to Eliminate Lymphatic ...

filariasis.org

L Filariose lymphatique - Global Alliance to Eliminate Lymphatic ...

Lettre de l’équipe OMS d'appui à la lutte contre la filariose

Zanzibar constituait un défi. Dans cette île, peuplée

de près d’un million d’habitants, il fallait convaincre

presque tout le monde d’avaler des médicaments

puissants distribués gratuitement. Il fallait que tous

le fassent le même jour, à savoir le samedi 27

octobre 2001. Ce serait l’une des plus importantes

administrations massive de médicaments jamais

tentées. Et si tout marchait bien, le 27 octobre

marquerait le début de la fin de cette parasitose

incurable et dévalorisante connue sous le nom de

filariose lymphatique (FL), deuxième cause

d’incapacité dans le monde. Avec l’élimination

de la FL, l’éléphantiasis, cette maladie déformante

provoquée par les filaires disparaîtrait également

avec le temps.

Les gens ne seraient plus cloués au sol à vie par

des jambes énormes ou autres horreurs dues à

cette maladie.

Si la majorité de la population prenait réellement

ces médicaments une fois par an pendant au moins

cinq ans, la transmission serait pratiquement

interrompue. Le risque était que, si l'on ne parvenait

pas à atteindre cette cible, l’exercice constituerait

une perte de temps, d’efforts et d’argent.

Les problèmes à Zanzibar étaient considérables et,

franchement, plus importants que ce à quoi nous

nous attendions. La prévalence des filaires dans ce

4

pays est l’une des plus élevées au monde. Près de

15 % des gens sont porteurs du parasite. Dans

certains villages, les taux d’infection sont supérieurs

à 30 %. L’environnement social présentait également

des difficultés particulières pour un programme

de distribution de médicaments. Avant

octobre, les études effectuées avaient révélé la

présence très répandues d’idées fausses concernant

la FL – à savoir que cette maladie était due à la

sorcellerie, ou au fait d’avoir mangé des noix de

coco vertes. Une fois la campagne lancée, des

rumeurs ont commencé à circuler indiquant que

les comprimés distribués gratuitement étaient une

forme de contrôle des naissances, ou avaient des

effets secondaires inconnus. Comme si cela ne

suffisait pas, des problèmes logistiques et financiers

ont bien failli faire sombrer l’ensemble des efforts.

En fait, les médicaments arrivèrent à Zanzibar que

très peu de temps avant le 27 octobre, « jour F ».

Ce qui suit est l'histoire de la campagne contre la

filariose lymphatique à Zanzibar. Il s’agit de

l’une des campagnes de santé les plus insolites

jamais lancées.

A Zanzibar, il nous a été à nouveau rappelé que

l’OMS est une organisation technique. Nous

fournissons principalement des conseils d’experts.

Mais, quelle que soit la justesse de ces conseils, si

More magazines by this user
Similar magazines