Views
1 year ago

Livret développement durable, édition 2017

Transgourmet livre ici son nouveau livret développement durable. Découvrez le bilan 2016 de ses actions ainsi que les perspectives du Groupe.

ACQUIS S’IMPLIQUER

ACQUIS S’IMPLIQUER DANS LES CURSUS DE FORMATION INITIALE DE NOTRE SECTEUR ET FAVORISER L’INSERTION PROFESSIONNELLE DES JEUNES Par leur regard nouveau aussi bien sur le métier que sur l’entreprise, les stagiaires ou alternants sont de précieux atouts pour Transgourmet France. Pour les étudiants, c’est un choix de qualité de parcours autant qu’une voie privilégiée d’insertion sur le marché de l’emploi. De la préparation de commandes au commerce en passant par l’informatique ou la finance, plus de 250 jeunes en stage ou en alternance ont été accueillis dans nos établissements en 2016, pour apprendre un métier et se former à la culture et aux valeurs de l’entreprise. je250 unes en stage ou en alternance dans nos établissements en 2016 “ Transgourmet Méditerranée m’a ouvert ses portes lorsque je cherchais une alternance pour mon master. Après une période complète d’intégration, j’ai entamé mon apprentissage comme appui commercial sur un secteur bien déterminé. Rapidement, j’ai acquis dans ma mission l’autonomie à laquelle j’aspirais. À l’issue de ma formation, Transgourmet m’a embauchée en CDI et je suis désormais responsable de mon propre secteur. J’ai l’opportunité d’évoluer et c’est très motivant ! ” Avec une moyenne de 3,14 % d’alternants dans les effectifs du Groupe, nous avons dépassé l’objectif que nous nous étions fixé en 2014 (atteindre 3 % des effectifs). Au travers de ces recrutements et de notre engagement auprès des étudiants, nous faisons vivre une quarantaine de partenariats avec les écoles. Ceci se concrétise par notre participation à des ateliers de coaching, des jurys d’intégration ou d’obtention de diplômes, des visites de nos entrepôts, des présentations de nos métiers lors de salons ou de journées portes ouvertes, etc. Nous poursuivons également notre partenariat avec l’École de la Deuxième Chance du Val-de-Marne qui contribue à l’insertion professionnelle et sociale de jeunes sans diplôme et sans emploi. Enfin, nous soutenons financièrement nos écoles partenaires afin que celles-ci puissent continuer à dispenser une formation de qualité aux étudiants. En 2016, plus de 150 000 € ont été versés aux écoles par le biais de la taxe d’apprentissage. “ Titulaire d’un BTS en Travaux publics, je n’étais pas destiné à travailler dans la distribution alimentaire. Désireux de me réorienter et curieux des métiers de la logistique, j’ai d’abord intégré Transgourmet Coulommiers comme préparateur de commandes, puis comme Responsable de quai après avoir repris mes études en alternance. Aujourd’hui, je gère une équipe de dix personnes (chargeurs, filmeurs), avec la satisfaction de devoir répondre aux besoins des clients, quels que soient les aléas. Transgourmet a su être à l’écoute de mes projets, ce qui me donne confiance en l’avenir ! ” Alexandre Dufour Responsable de quai, Transgourmet Coulommiers Alicia Perez Commerciale, Transgourmet Méditerranée 34/35 Développement Durable • Transgourmet France

NOTRE UTILITÉ, NOS SOLIDARITÉS Lutter contre le gaspillage alimentaire et encourager les dons De la production à la consommation, la nourriture destinée à l’alimentation humaine peut subir des pertes, être jetée ou dégradée. Selon une étude de l’ADEME*, les ménages français gaspillent en moyenne 29 kg de nourriture par habitant chaque année. En considérant l’ensemble de la chaîne alimentaire, ce sont 150 kg de produits alimentaires qui sont jetés par habitant et par an. Pour Transgourmet France, lutter contre le gaspillage alimentaire signifie redonner de la valeur aux aliments et à l’alimentation, économiser les ressources et réduire la production des déchets. Une autre vertu de ce mouvement est de soutenir les personnes dans le besoin grâce au don de produits alimentaires. Transgourmet France est ainsi signataire du Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire. Notre engagement se traduit par des actions à différents niveaux : • En interne, des mesures existent pour réduire les déchets en entrepôts et mieux les valoriser (voir page 24). • En ce qui concerne les organismes de collecte, nous donnons les invendus, les produits non commercialisables ou non conformes mais qui restent consommables, à des associations nationales (Restos du cœur, Secours Populaire, Banques Alimentaires…) ainsi qu’à des associations locales (Un Espoir pour demain en Midi- Pyrénées par exemple). Par ailleurs, nous vendons à faible coût les produits à dates courtes à des épiceries sociales ou à des soldeurs en gros. En 2016, nous avons donné en moyenne 19 tonnes de produits alimentaires par établissement soit l’équivalent de 38 000 repas. • Enfin, nous proposons à nos clients professionnels de les accompagner dans leur lutte contre le gaspillage alimentaire grâce à notre outil e-Quilibre. Ce service d’aide au menu a pour objectif de les aider à commander au plus juste de leurs besoins, avec des grammages adaptés aux types de convives et à l’effectif attendu et grâce à une offre de produits ciblant au mieux les goûts et dégoûts. * ADEME : Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie. 150 kg/habitant/an de produits alimentaires gaspillés (en France sur l’ensemble de la chaîne alimentaire) Sensibiliser nos collaborateurs au développement durable On ne peut pas faire vivre une démarche de développement durable sans impliquer l’ensemble du Groupe à tous ses niveaux. Pour fédérer les collaborateurs, Transgourmet France profite de deux rendez-vous européens, devenus incontournables : la Semaine du développement durable au printemps, et la Semaine de réduction des déchets en automne. Pour ces événements, les entreprises, les associations, les services publics, les collectivités et les établissements scolaires sont invités à promouvoir les principes du développement durable. Sur le terrain, les actions sont nombreuses et rencontrent un franc succès. Citons-en quelques-unes. • Des collectes de vêtements, jouets ou bouchons, ont été organisées sur différents établissements, au profit d’associations telles qu’Emmaüs ou Bouchons d’amour en 2016. • Un quiz spécial “Développement durable” a également été proposé à l’ensemble des collaborateurs, avec pour le gagnant, une belle récompense ! • Pour soutenir l’économie locale et solidaire, une AMAP ** du Val-de-Marne a été invitée à venir présenter sa démarche et ses produits aux personnes basées à Valenton (siège et établissement). Il est désormais possible de recevoir chaque semaine son panier de légumes bio sur son lieu de travail ! Certains collaborateurs ont pu également faire recycler leurs vieux téléphones par une entreprise de réinsertion professionnelle. L’intégralité des bénéfices issus de la revalorisation des téléphones a été reversée à l’association de leur choix (en l’occurrence, Amnesty International). * * Une Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne (AMAP) est un partenariat de proximité en circuit court, entre une ferme et un groupe de consommateurs. 1. 2. 3. 1. Collecte organisée sur Transgourmet Rhône Gap pour l’association “Les Fils d’Ariane” 2. Collecte de bouchons organisée sur Transgourmet Rhône Gap pour l’association “Bouchons d’amour” 3. Récompense de Franck Levet, heureux gagnant du Quiz spécial “Développement durable” ! Niveau d’avancement de nos actions initié en progrès avancé très avancé