Téléchargez - Ville de Saint-Sébastien-sur-Loire

saintsebastien.fr

Téléchargez - Ville de Saint-Sébastien-sur-Loire

le magazine de

Saint-Sébastien

n°96

Janvier

sur-Loire

Février 2009

www.saintsebastien.fr

Dossier

Le développement durable en action

Enjeux

Trier ses déchets


Édito

4

8

12

20

21

l’actualité

Environnement : réduction

de la facture énergétique.

le dossier

Développement durable :

les actions de la municipalité

et des Sébastiennais.

la ville

Recensement : un acte civique.

citoyenneté

CME : les projets en 2009.

communauté

urbaine

Pont de Loire : les travaux

avancent.


Le Maire lors du vernissage de l’exposition

de l’association des 3A.

2008 s’est achevé sur plusieurs événements et temps forts.

Nous avons reçu la « Marianne du civisme ». En effet, Saint-Sébastien-sur-Loire

a enregistré le plus fort taux de participation aux élections

municipales parmi les communes de Loire-Atlantique de plus

de 10 000 électeurs.

L’Office Municipal de la Culture s’est doté en fin d’année d’un nouveau

Bureau. Instance de la démocratie participative, cet Office

réunit les associations culturelles.

Nous avons inauguré notre mini-terrain synthétique de football à la

Profondine. Il est dédié aux clubs, aux écoles et aux jeunes de la ville.

Dans l’ancienne gendarmerie, nous avons mis 5 logements supplémentaires

à la disposition du foyer Saint-Yves pour assurer l’hébergement

et le suivi social de familles en situation de précarité.

Le projet de notre Maison de la Petite Enfance est lancé. Il sera

conduit selon une démarche Haute Qualité Environnementale.

Le nouveau rond-point de la rue Henri Mainguet est en service.

Une année nouvelle et déjà de nombreux rendez-vous

L’année 2009 va commencer par les cérémonies de vœux aux associations

(5 janvier), au personnel municipal (12 janvier), aux entreprises

(16 janvier) et à l’ensemble de la population le 20 janvier à

l’Escall.

Le Repas des Aînés, moment exceptionnel de convivialité, sera animé

cette année avec le concours de la Cambronnaise.

Nous poserons dans quelques jours la première pierre du nouveau

pont sur la Loire dont le programme de construction est respecté.

Les nouveaux membres de nos 3 Conseils de Quartiers vont se

réunir pour la première fois fin janvier. Ils ont décidé de s’investir au

service de notre ville. Je leur souhaite des projets nombreux, des

débats constructifs et passionnants.

Enfin, nous fêterons en 2009 le 10 e anniversaire de notre action municipale

en faveur du développement durable. En effet, dès 1999 nous

avions établi un programme d’engagements pour que le développement

de notre commune s’inscrive dans le 3 e millénaire. Ce 10 e anniversaire

sera l’occasion d’un bilan et de la définition de nouveaux

objectifs.

Je vous souhaite à toutes et à tous une très heureuse année 2009.

24

loisirs

Evénements : diversité

et originalité à l’Embarcadère.

Joël Guerriau,

Maire de Saint-Sébastien-sur-Loire

Conseiller Général de Loire-Atlantique

Vice-Président de la Communauté Urbaine de Nantes

3


l’actualité

DÉVELOPPEMENT DURABLE

Consommer moins

d’énergie : la Ville agit

Le remplacement des menuiseries dans les groupes scolaires participe à réduire

les déperditions d’énergie.

LE CHAUFFAGE ET LA CLIMATISATION sont le premier poste de

consommation d’énergie de l’habitat. Il est possible d’effectuer d’importantes

économies d’énergie en améliorant l’isolation des bâtiments,

en utilisant des appareils moins « énergivore » et en suivant

régulièrement l’évolution des consommations. Suite au diagnostic

énergétique finalisé en 2007, la Ville a mis en place un nouveau

contrat d’exploitation de ses installations de chauffage pour la saison

2007/2008. Il intègre le pilotage, l’entretien et le renouvellement

avec modernisation des installations. Le service patrimoine bâti travaille

en collaboration étroite avec l’exploitant sur les 30 chaufferies

qui alimentent 30 000m 2 de surface bâtie. Pour chauffer au plus juste,

des tableaux de bords détaillés permettent de réaliser un suivi mensuel

et de repérer les éventuelles anomalies. De ce fait, les problèmes

sont rapidement décelés ce qui permet une plus grande

réactivité. Ces efforts, menés cette dernière saison, sont récompensés.

On constate qu’à rigueur climatique égale, le bilan de

consommation de la saison de chauffe est en baisse de 9,37 %, par

rapport à la saison précédente. De plus, alors que le gaz a subi une

augmentation de plus de 6 % et que la surface chauffée a augmenté,

la Ville a réalisé une économie financière de 4,53 % soit près de

26 500 b. Ainsi, les économies ont permis d’absorber l’augmentation

du gaz et d’amortir une partie du programme d’investissement lié au

chauffage. Enfin, ce sont plus de 133 tonnes de CO 2 qui n’ont pas été

rejetés dans l’atmosphère. Cet effort participe à la diminution des

gaz à effet de serre et lutte contre le changement climatique.

Les bons gestes à adopter chez vous

• Stopper le chauffage de la pièce lorsque vous l’aérez.

• Passer de 20°C à 19°C, c’est 7% de consommation en moins

• Mettre en place un système de régulation du chauffage

• Eteindre la lumière des pièces inoccupées

PORTRAIT

La recherche

comme vocation

QUAND CERTAINES

RÊVENT de devenir institutrice,

chanteuse ou

hôtesse de l’air, dès le

collège, Elsa Lheriteau

souhaite s’investir dans

la recherche médicale.

« Chaque année, mes parents regardaient

le Téléthon. J’étais toujours très admirative

du travail des chercheurs », explique

la jeune femme. Sébastiennaise, elle

fait ces études au groupe scolaire de la

Martellière, au collège René Bernier puis

au lycée Clemenceau. Très vite, elle se

passionne pour la biologie. Après l’obtention

de son titre d’ingénieur-maître à l’IUP

de biologie-chimie de Nantes, elle décide

de poursuivre ses études et intègre le

laboratoire de thérapie génique de l’Inserm.

Avec l’équipe de Fabienne Rolling, Elsa

participe aux recherches concernant le

traitement de l’amaurose congénitale de

Leber, maladie rare de la rétine. Une centaine

de personnes en France souffrent

de cette pathologie qui se traduit par une

cecité à la naissance ou dès le plus

jeune âge. « Nos recherches sont en

grande partie financées grâce aux dons

du Téléthon. Pendant un an, mon salaire

était versé par l’AFM », souligne Elsa.

Aujourd’hui, un traitement de thérapie

génique, élaboré par l’équipe de Nantes, a

été testé sur les chiens atteints de cette

pathologie. « Face à la réussite de ce

traitement sur les animaux, nous allons

commencer les essais cliniques sur une

dizaine de patients. Nous sommes assez

confiants et nous espérons que cette

découverte puisse contribuer à des avancées

sur d’autres maladies de l’œil plus

fréquentes », avance Elsa. Passionnée par

la recherche, la jeune femme l’est tout

autant de l’enseignement qu'elle exerce

auprès des étudiants en sciences et en

decine. Huit ans d’études, beaucoup

d’investissement personnel, la clé de la

réussite réside uniquement dans un très

grand altruisme et la passion pour ce

métier.

4


SOLIDARITE

La Baugerie crée

un imperméable malin

UN IMPERMÉABLE POUR CHIEN GUIDE D’AVEUGLES, quel drôle

d’idée ! Et pourtant, les élèves de terminale technologique option

matériau souple de la Baugerie viennent de créer un prototype. Ce

n’est pas un simple exercice, mais cela répond bien à une attente

des maîtres de chien guide. En effet, cette protection évite que le

chien ne se secoue dans les lieux publics et ne dégage une odeur de

pelage humide tout au long de la journée. « Peu de modèle pour

grands chiens existent dans le commerce et surtout, ils ne sont pas

pratiques », explique Marie-Noëlle Gonidec, maîtresse de Stella,

chien accompagnateur. Ce projet a été initié par Annie Debourdeau,

conseillère municipale, qui a mis en relation Marie-Noëlle Gonidec

et le lycée de la Baugerie. Avec leurs professeurs de mode, les

élèves ont planché sur un modèle qui répond à deux contraintes :

trouver un tissu souple et respirant, concevoir un système pratique

qui s’adapte au harnais. Résultat : un imperméable astucieux qui

se plie et se porte autour du cou du chien comme un K-Way. Pour

faciliter la manipulation,

des repères en braille

sont cousus au niveau

de l’ouverture. À la suite

de la séance d’essayage

sur Stella, les élèves

n’ont plus qu’à effectuer

les derniers ajustements

pour que les chiens

guides ne soient plus

mouillés.

Inscriptions scolaires

En vue de la rentrée scolaire de

septembre 2009, les pré-inscriptions

seront prises au service enseignement

du lundi 5 janvier au vendredi

17 avril de 8h30 à 12h et de 13h30

à 17h30, sauf le samedi.

Vous devez vous munir des pièces

justificatives suivantes : livret de

famille, justificatif de domicile, carnet

de santé, numéro d’allocataire CAF.

Les éventuelles demandes de

dérogation de périmètre scolaire

(justificatifs à l’appui) seront

également enregistrées au service

enseignement et étudiées

courant avril.

l

e

c

h

i

f

f

r

e

Plus de

23 000 e

SOLIDARITE

c’est la somme

récoltée au

Téléthon 2008

à Saint-

Sébastiensur-Loire.

en bref

ACTUALITÉ

Guy Lubert, un homme

au service de son pays

GUY LUBERT, président départemental de

la Fédération nationale des anciens

combattants en Algérie, Maroc, Tunisie

(Fnaca) nous a quittés le 6 novembre dernier.

Né à Nantes le 17 juin 1937, il intégre

le régiment Batna en Algérie en 1960.

Après la guerre d’Algérie, il adhère à la

Fnaca. En 1970, il fonde le comité local de

Saint-Sébastien-sur-Loire dont il assure

la présidence pendant près de 38 ans : un

record ! Au-dede ses fonctions associatives,

il devient Conseiller Municipal en

1977 auprès de Marcellin Verbe le temps

d’un mandat. Guy Lubert s’est beaucoup

investi dans la vie sébastiennaise. En

2001, la Ville lui attribue la médaille

d’Argent de la commune pour ses actions

associatives et son investissement. À ce

titre, il intégre la Conférence des Sages

avec laquelle il œuvre sur de nombreux

projets de la commune. En juin 2008, il

devient Chevalier de l’Ordre National du

Mérite pour son dévouement sans faille

et son travail auprès de la Fnaca. Son

sens de l’intérêt général accompagné

d’une exceptionnelle capacité d’écoute

et de dialogue le rendait particulièrement

attentif aux aspirations des adhérents de

sa section. Guy Lubert était un homme

chaleureux, plein de courage et de

discrétion.

Hand ensemble

LE CLUB DE HANDBALL a soutenu le

Téléthon avec une démonstration de

hand-fauteuil en décembre dernier à la

Martellière. En partenariat avec la Ligue

des Pays de la Loire, le Comité Départemental

44, le club officialisera son engagement

en faveur de l’intégration du

handicap dans le sport par le lancement

d’un programme « hand-fauteuil, handadapté

», le premier sur l’agglomération

nantaise. Le week-end du 30/31 janvier

et 1 er février au gymnase de la Martellière,

l’ALSS Handball propose un tryptique

de 3 jours sur le thème « Hand

ensemble » regroupant la pratique du

handball dans toute sa diversité.

5


l’actualité

SPORT

L’OMS : son rôle,

ses missions, ses actions

Création d’un hat-trick

MI-DÉCEMBRE, la Ville a receptionné

un hat-trick en pelouse synthétique.

Ce terme désigne un mini-terrain de foot

de la taille d’un terrain de handball. Ce

nouvel équipement, situé à coté du terrain

de foot stabilisé de la Profondine,

va permettre au plus grand nombre de

s’initier plus largement à la pratique du

futsall en extérieur. L’objectif de la Ville

était aussi d’offrir un véritable outil de

travail, de détente et de confort, pour la

promotion du sport. Le montant des travaux

s’élève à plus de 110 000 euros.

40 000 euros ont été subventionnés par

la Fédération Française de Football et

l’UEFA.


Lors du Téléthon, organisation par l’OMS d’un défi sportif.

VÉRITABLE AGENT fédérateur des énergies, l’Office Municipal des

Sports (OMS) est au cœur du mouvement sportif de Saint-Sébastiensur-Loire.

C’est un lieu où s’exprime un grand nombre de points de

vue, traduction de sensibilités et d’expériences les plus diverses.

En partenariat avec la Municipalité, l’OMS réfléchit et agit pour

favoriser la meilleure pratique possible du sport. De ce fait, l’OMS

est entendu sur la politique sportive locale et contribue à sa mise en

œuvre. L’OMS travaille en concertation avec la Ville et émet

des avis sur les équipements, l’émergence de nouveaux besoins, les

événements sportifs… Cet office se situe entre les clubs sportifs et

la Ville. L’OMS peut les assister dans leurs démarches, les aider dans

leurs projets. À Saint-Sébastien-sur-Loire, depuis 3 ans, l’Office

Municipal des Sports a mis en place avec la Ville Sportissimo.

Cet événement réunit les clubs sportifs de la commune, favorise

l’échange entre les associations et permet de promouvoir les

pratiques sportives. Solidaire, l’OMS a organisé son action sportive

dans le cadre du Téléthon en décembre dernier.

Jean Nadaud,

président de l’OMS, s’exprime…

« L’Office Municipal des Sports est avant tout indépendant, il n’est

en aucun cas la représentation de quelconques idées politiques.

Il se veut ouvert et pluraliste. Son rôle est celui de la concertation

avec la municipalité qui informe l’OMS sur tout ce qui concerne

le sport dans notre cité et qui entend son avis. C’est donc un

véritable partenariat qui est en place afin d’être plus constructif.

L’OMS se pose également en garant de la bonne pratique sportive

et du respect de l’éthique sportive. »

Un nouveau service

en ligne

L’ESPACE FAMILLE du site internet de la

Ville s’enrichit d’un nouveau service : le

paiement en ligne des haltes-garderies.

Parents, vous pouvez désormais régler

vos dépenses de halte-garderie de chez

vous, simplement en vous connectant sur

www.saintsebastien.fr. L’espace famille

vous permet également de contrôler et

de régler, via un code d’accès, vos

comptes de restauration scolaire, de

l’École Municipale de Musique et des

camps de vacances. Vous êtes déjà très

nombreux à utiliser cet espace qui facilite

les démarches et votre quotidien.

6


RELATIONS INTERNATIONALES

Des amitiés au-de

des frontières

Depuis de nombreuses années, Saint-

Sébastien-sur-Loire entretient des amitiés

fortes avec Glinde, Porthcawl,

Kaposvar, Cernavoda et Kati. Les relations

internationales sont comme inscrites

dans le patrimoine de la Ville.

Parole à Marie-Christine Laurent, adjointe

au Maire chargée des relations internationales

et de la coopération.

Comment vous est venu votre intérêt

pour les relations internationales ?

En 1998, dans le cadre du jumelage avec Kaposvar, j’ai accueilli une

famille hongroise et j’ai découvert la Hongrie lors de cet échange. Je

suis tombée sous le charme de ce pays et de ses habitants. J’ai alors

souhaité m’investir pleinement dans cette belle aventure en participant

activement au comité de jumelage de Kaposvar. Les jumelages

traduisent la volonté de rapprocher les hommes, d’échanger et d’apprendre

les uns des autres. C’est extrêmement enrichissant.

Comment envisagez-vous votre rôle d’élu ?

Je veux être disponible et à l’écoute de toutes les associations qui

favorisent les échanges internationaux. Après 7 ans en tant que présidente

de l’association de jumelage de Kaposvar, je connais bien

leurs préoccupations et je sais aussi leur enthousiasme à créer de

nouveaux projets. Je veux pouvoir les aider dans leur mission.

L’Office Municipal des Relations Internationales (OMRI) joue aussi

un rôle très important. Il a vocation à fédérer les associations en rapport

avec les villes jumelées ou en coopération comme à Kati.

Quels sont les grands moments prévus en 2009 ?

Au mois d’avril, nous fêterons le 10 e anniversaire de jumelage avec

Porthcawl. A cette occasion, un déplacement est organisé du 5 au

10 avril pour retrouver nos amis gallois. 2009 marque également le

45 e anniversaire du jumelage avec Glinde. Pour fêter l’évènement,

des familles sébastiennaises séjourneront à Glinde du 18 au 26 juillet

et le traditionnel échange franco-allemand de jeunes se déroulera

sur la même période en juillet et début août. Toutes ces

rencontres sont toujours de grands moments de partage. On peut

également souligner qu’au cours de cette année, un comité de jumelage

Saint-Sébastien/Cernavoda devrait voir le jour sur les deux

territoires.

Pouvez-vous nous dire quelques mots sur la coopération

décentralisée avec le Mali ?

La Ville souhaite continuer à soutenir la ville de Kati. Pour ce faire,

elle soutient les actions de l’association Sabougnouma, qui fait un

travail conséquent et remarquable sur ce territoire. En octobre

dernier, nous avons également renouvelé la convention avec deux

partenaires à Kati afin qu’ils coordonnent les actions ou chantiers

en cours. Ils travaillent également sur le terrain et consultent la

population afin d’évaluer les besoins prioritaires.

en bref

Echange Franco-

Allemand de jeunes

DU 17 JUILLET AU 6 AOÛT, un séjour

est proposé aux jeunes Sébastiennais,

au moment même où sera célébré

le 45 e anniversaire franco-allemand.

Sous la forme d’un échange, les jeunes

partiront du 17 au 27 juillet à Glinde et

recevront leur ami allemand dans leur

famille du 28 juillet au 6 août. Ce voyage

est l’occasion de visiter l’Allemagne,

de s’immerger au cœur d’une famille, de

découvrir une nouvelle culture, de parfaire

sa connaissance de la langue allemande

et de partager de nombreuses activités

avec les correspondants.

En tant qu’ambassadeur de la ville de

Saint-Sébastien-sur-Loire, les jeunes

prolongeront les liens d’amitié tissés

depuis 45 ans entre les deux villes. Ce

séjour est organisé sous l’égide du comité

de jumelage Saint-Sébastien/Glinde,

le service jeunesse de la Ville et l'OFAJ.

Pour toute information complémentaire :

Service des Relations Internationales

02 40 80 85 51

7


Le dossier

Le développement d

Comment concilier progrès économique et social sans

mettre en péril l’équilibre naturel de la planète ?

Comment faire en sorte de léguer une Terre en bonne

santé à nos enfants ? Le développement durable

s’appuie sur une prise de conscience collective face

au risque inquiétant de voir la planète épuiser

progressivement ses ressources. Au regard de cette

réalité et dans le cadre de sa politique volontariste,

Saint-Sébastien-sur-Loire s’engage depuis 1999 sur

la voie du développement durable.

LE DÉVELOPPEMENT DURABLE vise à adopter des

modes de vie respectueux de tous et de notre planète.

L’effet cumulé d’une multitude de petits gestes et de choix

quotidiens peut amener à un résultat étonnant. S’engager

dans une démarche de développement durable implique

des modifications dans les comportements individuels et

collectifs. Les actions mises en place par la Ville depuis

10 ans sont nombreuses. Elles soulignent la volonté de la

municipalité d’apporter sa contribution à ce projet global.

La Ville a décidé de montrer l’exemple et a élaboré un plan

d’actions pour le développement durable. Ce plan

s’articule autour de cinq grands axes : préserver les ressources,

améliorer le cadre de vie, favoriser la cohésion

sociale, accompagner la gouvernance locale, devenir

consommateur responsable. Parallèlement à l'action

communale, de nombreux Sébastiennais, convaincus

de pouvoir agir à leur échelle, s’engagent au quotidien

dans des actions de développement durable. Des petits

gestes ou grands projets, l’effet cumulé d’une multitude

d’actions participe à un monde plus sain et solidaire.

Construire une maison confortable, économe et respectueuse

de l’environnement, acheter des produits équitables,

jardiner sans pesticides ou simplement réduire

de 1° C le chauffage… sont autant de réflexes à acquérir

qui prennent mieux en compte l’environnement, les

conditions de vie et de travail de chacun. Changer notre

façon de produire, de consommer, de nous déplacer…

nous pouvons agir à tous les niveaux, en tant que

collectivité, particulier ou entreprise. Soyons tous

acteurs dans les grands changements qui s’annoncent.

8


urable en action

Audrey Ayme,

conseillère municipale

chargée de l’environnement

Vous êtes une jeune élue,

pouvez-vous vous présenter ?

Très sensible à la protection de

l’environnement, j’ai fait des études

sur l’urbanisme et l’aménagement

du territoire avec une spécialité sur

la maîtrise de l’énergie et les énergies renouvelables. Je suis

également engagée dans le secteur associatif en tant que viceprésidente

de l’association ALISEE qui œuvre à la sensibilisation

des bons gestes pour la planète. C’était pour moi une évidence

mais aussi une chance de travailler au développement durable

de ma commune au sein de l’équipe municipale et au plus

proche des Sébastiennais.

Quelles sont les actions que la Ville souhaite mener au

cours de ce mandat ?

La Ville dispose d’un Plan d’Actions pour le Développement

Durable. Cette année marque son dixième anniversaire. A cette

occasion, nous allons proposer aux Sébastiennais un bilan des

actions menées afin d’évaluer son efficacité. Ce bilan servira de

point de départ pour un nouvel Agenda 21 en concertation avec

les instances participatives de la commune. Concernant les projets

en cours d’étude, la future Maison de la Petite Enfance intègrera

une démarche de Haute Qualité Environnementale avec

des exigences renforcées concernant les consommations

d’énergie. Nous souhaitons que ce projet soit vraiment exemplaire

en terme de construction durable et nous nous en donnons

les moyens. Autre projet : la mise en place d’un service

gratuit pour la rénovation thermique de logements à destination

des particuliers. Concernant la protection des espaces naturels,

nous allons établir un diagnostic floristique et faunistique du Bois

des Gripôts afin d’avoir une meilleure connaissance du milieu.

Saint-Sébastien-sur-Loire a démontré son plein investissement

dans le développement durable depuis de nombreuses années

et compte bien continuer sur cette voie. « Penser global, agir

local », telle doit être notre ligne de conduite.

9

>>>


Le dossier

>>>

Quelques exemples d’actions de développement

Préserver les ressources

Eau■

• Mise en place d'équipements économes en eau sur les espaces publics

(goutte à goutte) et dans les bâtiments municipaux (mousseurs)

• Récupération des eaux de pluie pour l’arrosage

• Charte intercommunale “Zéro phytosanitaire” pour le désherbage

des espaces publics

Déchets■

• Mise en place du tri sélectif (cf p.14)

• Retraitement des déchets verts

Énergie■

• Achats par la commune de véhicules de service roulant au GPL ou électriques

• Remplacement des chaudières dans tous les équipements de la commune

par des chaudières plus performantes (cf p. 4)

• Inscription dans le Plan Local d’Urbanisme de dispositions favorisant

l’installation des énergies renouvelables

Ils agissent : cons

respectueuse de

Bernard Lasne, proprié

« En 1991, je fait appel un

architecte bioclimatique pour

concevoir ma maison de

130 m 2 . Petit à petit, le projet

a pris forme. Nous avons conçu

notre habitation suivant les

principes de l’architecture

climatique : les baies

principales orientées au sud

permettent au soleil de

pénétrer largement en hiver

et un poêle à bois entouré

complète le chauffage. La

construction est à ossature bois.

Ils agissent : soutenir le commerce de produits équitables

Marie-Yves Marcesche, commerçante de la boutique Uni’vert naturel (cf p.15)

« Après 8 mois d’hospitalisation suite à un accident de la route, je me suis tournée

vers des médecines plus douces et des produits naturels. J’ai dû cesser d’exercer ma

profession de technico-commercial et j’ai choisi d’ouvrir une boutique de produits naturels

et issus du commerce équitable. Pour moi, il s’agit vraiment d’une démarche

de solidarité : solidarité par rapport aux artisans des pays en développement.

Le commerce équitable vise à l’amélioration des conditions de vie des artisans

marginalisés dans le cadre des échanges Nord-Sud. On a besoin de conserver le savoirfaire

des uns et des autres et chacun doit pouvoir vivre dignement de son travail. »

Favoriser la cohésion sociale

Lutter contre les exclusions et les discriminations■

• Parcelles d’un hectare de jardins familiaux réparties sur 4 sites

• Participation au festival Handiclap

Culture■

• Valorisation des artistes locaux

• Accès à la culture pour tous (gratuité de certaines manifestations, tarifs de l’École

de Musique en fonction du quotient familial)

• Participation aux animations de quartiers

Solidarité■

• Soutien de la Ville aux associations d’insertion

• Création de foyers d'urgence dans les anciennes résidences de la gendarmerie

• Aide de la Ville à l’accès aux logements sociaux pour les personnes en difficulté

Coopération décentralisée■

• Soutien aux associations humanitaires

10

DÉVELOP

DUR

Satisfaire les besoins

des génératio

sans comprome

des généra

à répondre

Ils agissent :

le développem

Sébastien Guimard, directeur associé

et de Conseil en Développement

« Installée depuis peu à Saint-

Sébastien-sur-Loire, notre

structure travaille depuis 8 ans

à promouvoir le développement

durable. Nous proposons notre

expertise pour intégrer le

développement durable dans

les projets des collectivités.

Nous travaillons également à

sensibiliser le grand public sur

la consommation responsable.


durable menées par la Ville et les Sébastiennais

truire une maison

l'environnement

taire d’une maison durable

En 2003, nous décidons de nous

équiper d’une centrale

photovoltaïque afin d’assurer

une partie de la consommation

d’électricité. En 2008, ces

capteurs sont remplacés par

des ardoises photovoltaïques,

qui présentent une meilleure

intégration architecturale.

Nous devons évoluer vers des

méthodes moins gourmandes

en énergie et sensibliliser les

jeunes à ces solutions. »

Améliorer le cadre de vie

Déplacements■

• Création de 26 km de pistes cyclables

• Création de 2 nouvelles gares TER sur la commune

• Aménagement des voiries pour limiter la vitesse

Nature■

• Protection des zones naturelles sensibles (Bois des Gripôts, île Pinette et île Héron)

• Sensibiliser à la protection de l’environnement par l’opération “Je grandis, tu pousses”

• Fauches tardives sur 25 hectares des îles

Urbanisme■

• Mixité sociale dans tous les nouveaux programmes de construction de collectifs

• Protéger le patrimoine bâti remarquable de la commune

• Mise en place d’un règlement local de publicité

Prévention des risques■

• Formation gratuite à la prévention des risques et aux premiers secours

pour le personnel communal

• Installation de défibrillateurs dans les équipements sportifs

PEMENT

ABLE

de développement

ns présentes

ttre la capacité

tions futures

aux leurs

Ils agissent : promouvoir un jardinage respectueux

de l’environnement

Emile Charron, correspondant des Jardiniers de France à Saint-Sébastien

« L’association des Jardiniers de France participe à la sensibilisation de l’environnement. Nous

mettons en place de nombreuses actions en terme de développement durable. Dernièrement, nous

avons organisé une réunion au Douet sur le remplacement des pesticides dans le jardin. Lors

de cette conférence ouverte à tous, nous avons proposé des solutions alternatives et naturelles

aux pesticides. Depuis quelques années, nous remarquons un intérêt croissant pour un jardinage

en respect avec la nature. Les comportements changent et les gens sont de plus en plus

sensibles à la manière dont ils entretiennent leur jardin. Ils découvrent souvent que des

techniques simples et de bon sens contribuent à préserver l’environnement. »

promouvoir

ent durable

de ARAIS, Coopérative d’Études

Durable et Innovation Sociale

Nous avons édité en 2005 et

2007 un guide référençant un

certain nombre d’adresses et

de produits pour consommer

autrement. Cette année, nous

avons créé un site reprenant

1 500 références locales pour

consommer différemment :

nantes.consommerresponsable.com

»

Accompagner la gouvernance locale

• Renforcer la démocratie participative : Conseil de quartier, Conférence des Sages,

Conseil Jeunes, Conseil Municipal Enfants, GREJ sont forces de propositions

Devenir consommateur responsable

• Création de deux nouvelles zones d'activités à proximité des transports en commun

• Inscription de contraintes liées au développement durable dans la majeure partie

des marchés publics de la commune

• Achat de produit provenant du commerce équitable pour la restauration scolaire

11


la Ville

SOCIAL

Recensement

de la population

VIE QUOTIDIENNE

Vœux à la population

COMME CHAQUE ANNÉE, le jour de la

Saint-Sébastien, le Maire et le Conseil

Municipal invitent tous les Sébastiennais

afin de leur présenter leurs meilleurs

vœux. Cette cérémonie se

déroulera mardi 20 janvier à 19h à

l’ESCALL. Vous pourrez déguster de

succulentes galettes des rois préparées

par les boulangers de la commune.

Un orchestre animera la soirée dansante.

Un moment convivial pour bien

commencer l’année !

Rendez-vous des Aînés

EN TANT QUE COMMUNE de plus de 10 000 habitants, Saint-Sébastiensur-Loire

se doit d’organiser, tous les ans, les enquêtes de recensement

auprès d’un échantillon de 8 % de sa population. Ce comptage annuel

remplace le recensement traditionnel organisé tous les huit ou neuf ans.

Si votre logement appartient à l’échantillon recensé cette année,

vous allez recevoir à partir du 15 janvier 2009 un questionnaire. Les

agents recenseurs peuvent vous aider à remplir ces documents. Ils

passeront entre le 15 janvier et le 21 février 2009. Si vous êtes souvent

absent de votre domicile, vous pouvez retourner votre questionnaire

à la mairie de Saint-Sébastien-sur-Loire ou à la direction régionale

de l’INSEE avant le 21 février 2009. Les informations issues de ces

enquêtes permettent de mieux adapter les infrastructures et les

équipements à vos besoins (nombre de crèches, d’hôpitaux, de logements,

d’établissements scolaires, transports publics). Votre réponse

est importante et reste absolument confidentielle. Pour que les résultats

du recensement soient de qualité, il est indispensable que chaque

personne remplisse les questionnaires. Participer au recensement

est un acte civique.

Un nouveau conciliateur de justice

EN NOVEMBRE DERNIER, Jean Martin-Gousset a quitté ses fonctions

de conciliateur de justice après 10 ans passés au bureau de conciliation

de Saint-Sébastien-sur-Loire.

Christian Lamassiaude assure sa suite et rejoint Marie-Odile

Aufauvre, deuxième conciliatrice de la permanence.

Tous les jeudis matins, sur rendez-vous, ils reçoivent pour régler des

litiges entre consommateur et professionnel, fournisseur et client,

propriétaire et locataire et locataires entre eux.

Ils se tiennent aussi à la disposition du public pour répondre à toutes

les questions d’ordre juridique. Si besoin est, ils redirigent vers le

bon interlocuteur.

Pour prendre rendez-vous, contactez le 02 40 80 85 00

LE TRADITIONNEL RENDEZ-VOUS DES

AÎNÉS se déroulera les mercredi 28,

samedi 31 janvier, dimanche 1 er et merdredi

4 février à l’ESCALL. Un repas festif,

servi par de nombreux bénévoles,

attend les invités. Depuis quelques

années, les villes jumelées étaient à

l’honneur lors de ce rendez-vous. Changement

de cap : en 2009, la Cambronnaise

sera sur le devant de la scène et

animera le repas. A l’occasion de son

10 e anniversaire, le Big Band Jo offrira

un medley de son répertoire. Le bal proposé

par l’ORPASS et la Ville aura lieu

l’après-midi du dimanche 8 février à

l’ESCALL. Les aînés ne pouvant se

déplacer à ce repas peuvent faire la

demande d’un colis repas.

Ouverture des portes : 11h30

12


Les échos du Conseil Municipal

DU 27 OCTOBRE 2008

DÉNOMINATIONS DE VOIES

Pour l’opération immobilière donnant sur le 5 rue de

la Fontaine, la voie qui desservira les habitations, se

dénommera rue Lucie AUBRAC de son vrai nom

Lucie SAMUEL, née BERNARD (1912-2007) résistante,

militante des droits de l’Homme.

Pour l’opération située dans le quartier de l’Ouche

Grande, une voie nouvelle sera également créée.

Elle reliera la rue du Pâtis Brûlé à la rue de l’Ouche

Grande. Conformément aux demandes conjointes de

l’Association Amnesty International et de l’Association

des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture, cette

rue s’appellera rue René CASSIN (1887-1976) prix

Nobel de la paix 1968, rédacteur de la Déclaration

Universelle des Droits de l’Homme.

SUBVENTIONS AU FESTIVAL FESTI’DUNAN

L’Association Maison des Sourds René DUNAN a pour

objectif de développer et valoriser la culture sourde

sous toutes ses formes : théâtre, arts plastiques,

danse… Cette association organise un festival

dénommé “Festi’Dunan” qui s’est déroulé les samedi

22 et dimanche 23 novembre 2008. Cet évènement a

permis d’apprécier la culture sourde à travers des

expositions, des spectacles et des animations.

Dans le cadre de l’organisation de ce festival, une

subvention exceptionnelle de 150 euros a été

accordée à l’association Maison des Sourds René

DUNAN, organisateur de Festi’Dunan.

DÉNOMINATION DE LA SALLE D'ÉVEIL SPORTIF

DE LA FONTAINE

La salle d’éveil de la Fontaine a été dénommée

Claude GADEL, élu municipal de notre commune de

1996 à 2007, décédé en 2008. En charge de nombreux

dossiers, il a suivi en autre la réalisation de l’école

élémentaire de la Fontaine. Compte tenu de son

investissement au service de notre ville, cette salle

portera son nom afin d’honorer sa mémoire.

NOMINATION DES REPRÉSENTANTS DE LA VILLE

Comité de jumelage de Porthcawl :

Marie-Christine LAURENT (titulaire),

Agnès RÉVOL (suppléante)

Comité de jumelage de Kaposvar :

Marie-Christine LAURENT (titulaire),

Thomas BOUCHER (suppléant)

Office Municipal des Sports :

Alain HARDOUIN - Christophe GUIGNEUX -

Patrice JEAN - Sylvain GATT - Jean-Luc OGER

DU 19 DECEMBRE 2008

MAISON DE LA PETITE ENFANCE :

DEMANDE DE SUBVENTION À L’ADEME

La maison de la petite enfance sera un équipement

moderne adapté aux besoins et aux normes de la

petite enfance, et inscrit dans une démarche de développement

durable. Afin de prendre en considération

la dimension environnementale du projet, le plus en

amont possible, la Ville a décidé de recourir à une

mission d’assistance à maîtrise d’ouvrage pour la

désignation d’un cabinet conseil haute qualité environnementale

(HQE). Cette mission est susceptible

d’être financée en partie par l’ADEME. La municipalité

prévoit de solliciter cet organisme pour une demande

de subvention qui contribuera au financement de

l’étude HQE de la maison de la petite enfance.

TARIFICATION DE L’ÉCHANGE FRANCO-ALLEMAND

DES JEUNES

La tarification, pour l’échange franco-allemand prévu

en juillet-août 2008, a été validée par le conseil

d’administration du Comité de jumelage et soumise à

la commission Animation de la Ville. Elle est établie à

370 euros pour les familles résidant sur la commune et

400 euros pour les familles résidant hors communes.

STATIONS D’ENREGISTREMENT DES DEMANDES

DE PASSEPORT BIOMÉTRIQUE

La Ville sera bientôt équipée de deux stations d’enregistrement

des demandes de passeport biométrique.

Cette mise à disposition s’effectue sur la base d’une

convention conclue entre la commune et le représentant

de l’État dans le département, qui agit aussi au

nom de l’Agence Nationale des Titres Sécurisés.

13


la Ville

ENJEUX

Trier ses déchets :

le bon geste à adopter

CHAQUE PERSONNE produit en

moyenne 360 kg de déchets par an.

Un chiffre effarant ! Mais que peuton

faire pour réduire l’impact de ces

déchets sur l’environnement ? Une

solution simple et à la portée de tous

existe. Il suffit de séparer et récupérer

les déchets selon leur nature pour

leur redonner une nouvelle vie. Saint-

Sébastien-sur-Loire a mis en place la

collecte sélective depuis plusieurs

années. Retour sur les règles de tri.

Les déchets secs et recyclables

Le tri sélectif que nous pratiquons à

notre domicile permet de collecter

séparément certains de nos déchets.

En triant chez soi les emballages

cartonnés, en plastique, en verre, en

métal ainsi que les papiers, chaque

habitant accomplit un geste pour

l’environnement car tous ces déchets

seront recyclés. La collecte des bacs

ou des sacs jaunes a lieu une fois

par semaine. On y met : les bouteilles

et flacons plastiques, les emballages

en carton et en métal, les briques

alimentaires et les papiers (journaux

et magazines). En revanche, le verre

est trié à part et doit être déposé aux

points de collecte.

Les déchets verts et organiques

Épluchures de fruits et légumes,

coquilles d’œuf, marc de café, tous

ces déchets organiques peuvent

être mis dans un composteur et

Le saviez-vous ?

feront un très bon engrais pour le

jardin. On peut aussi y rajouter un

peu de tonte de pelouse et quelques

branchages. Mais attention, en

grande quantité, il est préférable

d’apporter à la déchèterie les tontes

de pelouse, les tailles de haies et

d’arbre pour éviter qu’ils encombrent

le composteur individuel.

La déchèterie se chargera de les

transformer en compost.

• Actuellement boîtes en carton, en métal, bouteilles en plastique ou en

verre, briques alimentaires représentent plus de 50 % du contenu de nos

poubelles et on sait les recycler. En recyclant, on préserve les ressources

naturelles de la Terre et on offre une deuxième vie aux emballages.

• Avec 1 tonne d’emballages en plastique, on fabrique 725 couettes ou

1 813 pulls polaires.

• Avec 1 tonne d’emballages en aluminium, on construit 265 vélos ou

530 trottinettes.

• Avec 1 tonne d’emballages en papier carton, on réalise 4 125 boîtes

à chaussures ou 16 500 boîtes à œufs.

En rupture de stock pendant quelques mois, les sacs jaunes sont à nouveau disponibles en mairie. On peut également

s’en procurer au pôle de proximité Loire et Sèvre de Nantes Métropole.

14


ECONOMIE

la Ville

ZOOM

Chauffer autrement

SAVEZ-VOUS CE QU’EST LE CHAUFFAGE THERMODYNAMIQUE ?

Connaissez-vous le principe de la pompe à chaleur ? Denis Petiteau,

artisan sébastiennais, s’est spécialisé dans cette technologie qui

utilise l'air ou la chaleur puisée dans le sol. Ce système peut être installé

dans plus de 90 % des résidences particulières. Si vous souhaitez

changer votre chaudière ou améliorer ses performances, pourquoi

ne pas penser à ce principe économe ? « L’installation de ce système

participe à une démarche éco-citoyenne couplé à des économies

sur la facture énergétique », explique Denis Petiteau. En effet,

en utilisant l’aérothermie

ou la géothermie, on réduit

le rejet en CO 2 par rapport

à une chaudière au fioul.

Cette installation, plus

chère qu’une chaudière

classique, permet

d’abaisser sa facture de

chauffage annuelle de

20 à 60 %. Passionné par

son métier, Denis Petiteau

s’occupe principalement

des réglages de mise en

service et de la maintenance.

« Une bonne pose

et une maintenance régulière

garantissent la performance et la longévité du matériel », précise

Denis Petiteau. D’autres alternatives existent pour chauffer

autrement comme l'énergie solaire ou le poêle à bois.

Contact : DP Climat

Denis Petiteau - 8, rue Jacques Brel - Tél. 02 40 34 94 56

Auchan : changement rime

avec environnement

Uni’vert Naturel

et équitable

ENTREZ DANS UN NOUVEL UNIVERS,

une boutique du monde récemment

installée au 51 bis rue Maurice Daniel.

Vous y découvrirez une grande diversité

de produits naturels et issus du commerce

équitable. Vêtements en coton

bio d’Amérique du Sud, accessoires de

mode d’Afrique ou d’Asie, huiles essentielles

de Madagascar, cosmétiques

du Maroc ou du Burkina Faso… des

articles venus de tous les continents

sont soigneusement sélectionnés pour

répondre à toutes les envies. Qualité et

originalité se retrouvent dans chaque

produit. Véritable caverne d’Ali Baba, la

boutique recèle de trésors bons pour la

santé ou sympas à porter. Tous les articles

issus du commerce équitable

contribuent au développement durable

et garantissent les droits des producteurs

marginalisés. En achetant bijoux,

sacs à main, tee-shirt… non seulement

vous vous faites plaisir mais vous

êtes également solidaires des artisans

du monde entier. Franchissez le seuil

d’Uni’vert Naturel pour expérimenter

de nouvelle sensations !

Horaires d’ouverture :

Du mardi au vendredi de 10h à 13h

et de 15h à 19h, samedi de 10h à 17h.

51, bis rue Maurice Daniel

www.univertnaturel.com

CRÉE EN 1990, Auchan a choisi la carte de la modernisation. Le

respect de l’environnement a été largement pris en compte dans la

rénovation de la grande surface. L’ensemble du circuit froid a été

changé. Les bacs à surgelés sont équipés de couvercles en verre

afin de réduire la consommation d’énergie. Les meubles froids ont

été remplacés pour être alimentés par un nouveau fluide moins

polluant. « Surtout, ces bacs sont fermés automatiquement à la

fermeture du magasin grâce à un système informatique très performant.

Nous avons souhaité moderniser tout en réduisant notre

empreinte écologique », précise Valérie Vendeville, responsable du

magasin. La démarche du centre commercial ne s’arrête pas là ;

80 % des déchets de l’hypermarché sont actuellement retraités.

Et toujours dans la même logique de développement durable,

l’enseigne a élargi sa gamme de produits bio à des prix attractifs.

15


la Ville PRATIQUE

ÉTAT-CIVIL

VILLE PRATIQUE

Mariages

SEPTEMBRE 2008

BABONNEAU Jérôme/ MICHELOT Aurélie 13.09

BLANCHARD Jean/ ALNO Marie-Paule 20.09

CAUSSON Vincent/ REDOR Katia 27.09

HALLET Bruno/ LAMY Céline 13.09

VADUVA Ionel/ CASSARD Hélène 06.09

VIOLAIN Philippe/ RICHARD Séverine 13.09

OCTOBRE 2008

DOUMENG Xavier/ POULAIN Valérie 11.10

GEFFROY de VILLEBLANCHE Xavier/

de FOURNOUX LA CHAZE Béatrice 25.10

Naissances

SEPTEMBRE 2008

ANDRÉ Axel 12.09

BOISSEAU Emma 24.09

BOUGOÜIN Marin 16.09

CADIET Maéline 10.09

CESPEDES-MORDAN Antonia 23.09

COZIC Pierre 05.09

de RÉMY de COURCELLES Claire 28.09

FLATRÈS Elen 13.09

GALLARD Yaëlle 30.09

GUILLOTEAU Victoire et Candice 22.09

GUITTOT Léane 01.09

HOUEIX Florine 07.09

KERHERVÉ Aymeric 29.09

LE GAC Elsa 28.09

MADEC--OCHOM Cédric 19.09

MORAINNES Maxens 16.09

POURQUIÉ Oscar 06.09

RENNESSON Charlotte 24.09

ROMAN Lilian 11.09

VANNOUVONG-GALLAND Tom 17.09

VENDÉ Donatien 22.09

VIGIER Tom 03.09

OCTOBRE 2008

BAPTISTE Ty-Linh 13.10

BORDEUX Margot 15.10

BOUGUENNEC Alan 20.10

CHAPELLIER Manon 17.10

GIGUET Lison 30.10

JOLLIVET--DENIEUL Maxence 09.10

KORAC Lyne 27.10

LALANDE Paola 23.10

LARCEBEAU Antton 04.10

LE LABOUSSE Lucie 23.10

LECOMTE Gabin 10.10

LUCAS Floriane 21.10

MARAIS Aubin 15.10

MARTIN Charlize 24.10

MOREIRA Timeo 19.10

MORNACCO Tino 16.10

PETARD--LEMAÎTRE Anaëlle 28.10

POIGNET Martin 28.10

VANDUILE Faustine 23.10

ZANATI Eloane 20.10

ZENEIDI Wissem-el-Dine 04.10

Décès

SEPTEMBRE 2008

AMELINE Patrick 20.09

BOSSIS Marie-José 24.09

CAOKI Robert 11.09

CHABERNAUD épouse BAZIN Aimée 12.09

COUTEAU épouse RICHARD Alice 16.09

COUVERCHEL Marcel 27.09

FAVREAU veuve GUILLOU Marie 09.09

GOUY Robert 01.09

GRIMAULT épouse VEILLAUD Roberte 19.09

JANTZEN divorcée PAPIN Caroline 02.09

PEIGNÉ veuve OLIVARD Marcelle 02.09

ROUSSE Olivier 10.09

SANTERRE veuve CORGNET Maria 16.09

OCTOBRE 2008

BIRON Bertrand 04.10

CHARTIER veuve AVERTY Bernadette 26.10

CHICHEREAU veuve DONET Andrée 04.10

DROCHON veuve CHOCTEAU Marcelle 13.10

GOURET Marc 05.10

HUAU Marcel 12.10

LÉVEILLÉ Pierre 04.10

POIRON Joël 30.10

ROBIN épouse POIRON Marie-Joseph 23.10

ROBIN Louis 23.10

SEMELIER Louis 13.10

TERRIEN Jean 11.10

Horaires Service Population

(Etat Civil - Elections) :

Hôtel de Ville

Place Marcellin Verbe

Tél. : 02 40 80 85 32

Lundi et jeudi de 8h30

à 18h30

Mardi, mercredi, vendredi

de 8h30 à 17h30

Samedi de 9h à 12h

Horaires d’ouverture

de La Poste

LA POSTE de Saint-Sébastien-sur-Loire

est ouverte du lundi au vendredi de 8h30

à 18h30 et le samedi 9h à 12h.

En moyenne, 500 personnes fréquentent

chaque jour l’agence. Le nouveau

directeur, François Panchevre, en place

depuis 9 mois, se fera un plaisir de vous

accueillir.

CAF : aide

aux vacances 2009

DEPUIS 2008, le “bon vacances” de la

Caf est remplacé pour les familles qui

partent en vacances avec leur enfant,

par une nouvelle aide : l’aide aux

vacances familiales (AVF).

Pour bénéficier de l’AVF, la famille ne

doit pas dépasser le quotient familial et

doit réserver son séjour dans un centre

labellisé “Vacaf”. Ces centres répartis sur

l’ensemble de la France métropolitaine

garantissent une qualité d’accueil et de

service. Pour bénéficier du plus grand

choix possible, il faut réserver dès que

l’on connaît ses dates de vacances.

La famille bénéficie d’une prise en charge

par la Caf d’une partie du coût du séjour.

Elle règle uniquement la partie restant

à sa charge. Les familles concernées

sont informés en janvier par un courrier

personnalisé.

Pour les enfants partant en colonie de

vacances, le système du “bon vacances”

est maintenu. La famille doit demander

ce bon à la Caf soit par courrier, par

mail ou par téléphone (il n’y a pas

d’envoi automatique).

En savoir plus

Services des aides financières

individuelles : 02 51 83 45 04

16


PATRIMOINE

la Ville

Quand la Loire sort de son lit…

La Loire, dit-on, est le dernier

fleuve sauvage d’Europe… Pourtant

l’homme a tenté de la dompter

en y aménageant des barrages

et autres installations pour contenir

son débit.

Mais ces aménagements se sont

révélés, à plusieurs reprises, insuffisants.

Saint-Sébastien-sur-Loire a

été témoin et victime des excès

hydrauliques de ce fleuve si capricieux.

MARS 1910 : l’hiver s’achève entraînant

avec lui la fonte des neiges et

les pluies torrentielles de ce début

de printemps. La Loire sort de son lit

pour venir inonder le lieu-dit de “La

Grève” (aujourd’hui parking du

stade René Massé) et le bas de la

rue des Savarières.

Pour le moment, rien de bien surprenant

en ce début de saison printanière.

La Loire atteint toujours, en

cette période, son plus haut niveau.

Cependant, cette crue de mars est

le deuxième caprice de la Loire

essuyé par Saint-Sébastien depuis

le début de l’année.

Et ce n’est pas fini. En juin, les

récoltes de foin de l’île Pinette et l’île

Héron sont ensevelies sous les eaux

du fleuve. Mais le pire reste à venir…

« C’est une désolation,

un désastre » titra un

journaliste de l’époque

Le 2 décembre, la levée de la

Divatte, digue située vers la

Chapelle Basse-mer, cède sous la

pression des eaux. La Loire se transforme

en véritable torrent et ravage

tout sur son passage.

Dès le lendemain, Saint-Sébastiensur-Loire

arbore un tout autre

visage : plus d’îles, plus de zones

maraîchères,… seuls les sommets des


Vue panoramique de la vallée de la Loire

prise des hauteurs de Saint-Sébastien lors des

inondations de décembre 1910.

arbres des bords de Loire sont visibles.

Des familles entières se logent dans

leur grenier. Pour arpenter la rue de la

Savarière, il faut utiliser la barque. Les

jardiniers de la Gibraye voient même

le troupeau d’oies partir avec la crue.

Saint-Sébastien-sur-Loire n’a pas

connu pareilles inondations depuis

1711. Et pourtant, la situation des

Sébastiennais n’est pas la pire.

Le Maire de l’époque, Henri Mérot

du Barré, ouvre les écuries de la

ville pour accueillir les sinistrés de

Saint-Julien-de-Concelles et Basse-

Goulaine. L’ancienne mairie et

l’école de la rue du Général Duez

sont également réquisitionnées. Des

Sébastiennais ouvrent leurs portes

pour recevoir leurs voisins.


Témoin de la crue de 1872, visible aux portes

de la Gibraye. Il se situe à plus de 1 mètre 50 du sol.

Des crues visibles

encore aujourd’hui

De nombreuses maisons anciennes

comportent des marques de crue

sur leurs murs.

Deux plaques commémoratives des

crues de 1866 et de 1872 ressortent

du mur encadrant la propriété de

la Gibraye, dans le quartier de la

Métairie.

Un autre témoin de crue est visible aussi

devant la propriété des Savarières.

17


vie pratique

SECURITÉ

Accidents domestiques :

les dangers à éviter

SAVEZ-VOUS que les accidents domestiques sont responsables

chaque année de près de 20 000 morts en France ? Chutes, brûlures,

intoxication… la maison devient vite un vrai champ de mines.

Une seconde d’inattention et les conséquences peuvent être

dramatiques. Les enfants sont les plus exposés : produits ménagers

ou médicaments accessibles, chaise haute non-sanglée, meubles

instables… sont autant de dangers à éviter. Mais les enfants ne sont

pas les seuls concernés. Si la fréquence des accidents décroît avec

l’âge jusqu’à 70 ans, elle augmente à nouveau chez les séniors.

Les chutes au domicile sont la première cause d’accidents. Baisse

de la vue, perte d’équilibre, malaise, problèmes cardiaques… des

facteurs souvent liés aux chutes.

Un panneau solaire pour

la sécurité des enfants

DEPUIS NOVEMBRE DERNIER, les

automobilistes de la rue Jean-Baptiste

Robert lèvent le pied à l’approche de

l’école Sainte-Thérèse. Un nouvel élément

leur rappelle la proximité avec l’établissement

scolaire : un panneau lumineux

alimenté par rayonnement solaire. Ce

nouveau panneau de circulation est

une des actions entreprises par les élus

du Conseil Municipal Enfants.

Au cours de leur précédent mandat, ils

souhaitaient déjà allier sécurité et énergie

propre. Après enquête et analyse de la

situation, les conseillers municipaux

enfants ont arrêté leur choix sur la mise

en place d’un panneau de circulation,

fonctionnant aux heures d’entrée et

de sortie des écoles. Puis, après avoir

rencontré des techniciens de Nantes

Métropole, ils ont opté pour un panneau

équipé d’une cellule photovoltaïque,

soit un panneau électrique alimenté par

les rayons solaires.

L’école Sainte-Thérèse est ainsi la

première école de la ville à disposer

d’un panneau solaire tri flash. Les élus du

Conseil Municipal Enfants aimeraient

généraliser ce type d’équipements

aux abords de toutes les écoles de

Saint-Sébastien-sur-Loire.

Quelques conseils

pour limiter les dangers

• Stocker les médicaments et les produits d’entretien hors de la

portée des enfants.

• Ranger les sacs plastiques pour éviter les risques d’étouffement.

• Installer des cache-prises.

• Toujours maintenir un enfant sur sa table à langer.

• Surveiller un enfant dans son bain.

• Ne jamais laisser une fenêtre ouverte avec une chaise à proximité.

• Ne jamais laisser un enfant seul avec un animal domestique.

• Protéger le four et la cheminée afin d’éviter tous risques de brûlures.

18


vie des quartiers

ELUS DE QUARTIERS

Des élus proches

de vous

LA MUNICIPALITÉ a mis en place un réseau d’élus de quartiers pour

favoriser la démocratie de proximité avec les habitants. Ces élus ont

pour mission d’expliquer les actions de la municipalité, de recréer

du lien entre les habitants et entre les quartiers, de recueillir et transmettre

au maire les observations des Sébastiennais. Ils rencontrent

au quotidien les habitants et répondent à leurs sollicitations pour

construire avec eux Saint-Sébastien-sur-Loire. Ils sont un intermédiaire

auprès du maire et travaillent à apporter des réponses aux

questions des citoyens. L’élu référent désigné pour chaque quartier

est une personne “ressource” pour les habitants, c’est quelqu’un

qui vit parmi eux, dans le quartier, et donc à l’écoute des préoccupations

spécifiques à cet endroit ainsi que de l’information relative

à l’action municipale.

Corinne Gaboriau-Gabillaud,

déléguée du quartier Jaunaie

« J’habite le quartier de la Jaunaie depuis

2001. Je m’amuse souvent à dire qu’en

tant qu’élue de quartier, je suis un peu

comme la page d’accueil d’un site

internet, je suis l’interface entre les

habitants de mon quartier et la mairie. Les

personnes doivent pouvoir venir me voir

pour n’importe quel sujet, à partir du moment où c’est important pour

elles, cela me concerne et je dois essayer de trouver des réponses

à leurs problèmes. J’apporte et je retransmets des informations, je

facilite les échanges entre les habitants et la Ville. J’essaie d’être

disponible et d’avoir une écoute active ce qui me permet de mieux

connaître les préoccupations des Sébastiennais et d’être attentive

à leurs suggestions. »

Eliane Boropert, Adjointe quartier Est,

déléguée du quartier des Savarières

« J’habite à la Fontaine depuis 9 ans.

J’apprécie beaucoup ce quartier, le

mélange des mentalités et l’enthousiasme

des habitants pour créer de nouveaux

projets. Lorsqu’on me le demande, je

participe volontiers à la mise en œuvre

de certaines actions. Récemment, j’ai

rencontré une personne qui souhaitait créer une association afin

de proposer des activités aux enfants de sa résidence. Je trouve

cette initiative très intéressante pour créer du lien social. En tant

qu’adjointe du quartier Est, je travaille avec l’ensemble des délégués

de ce secteur. Nous communiquons beaucoup entre nous pour

permettre de répondre aux attentes des citoyens. Je suis toujours

ravie de rencontrer les gens ; à travers eux, je connais encore mieux

Saint-Sébastien-sur-Loire. »

EN BREF

Qui sont vos délégués

de quartier ?

LES ÉLUS DE QUARTIER assurent un

travail d’information et de concertation.

Ils sont chargés de répondre aux

attentes des administrés dans une

démarche de proximité. Vous souhaitez

faire part de vos remarques concernant

votre quotidien ou tout simplement

mieux connaître votre quartier ? Les

élus de quartiers peuvent vous recevoir

au moment de leur permanence ou

sur rendez-vous. N’hésitez pas à les

contacter au 02 40 80 85 08. Ils vous

recevront à l’Hôtel de Ville ou viendront

vous voir si vous le souhaitez.

Vos élus de quartiers

Yves Rio

Adjoint quartiers bords de Loire

Christophe Poussier

Délégué quartier du Centre

Christophe Guigneux

Délégué quartier Martellière

Eliane Boropert

Adjointe quartiers Est

Déléguée quartier Savarières

Almelindo Rodriguez

Adjoint quartiers Ouest

Délégué quartier Ouche Quinet

Agnès Revol

Déléguée quartier Douet

Malika Zenaidi

Déléguée quartier Profondine

Karoline Detolle

Déléguée quartier Portereau

Patrice Jean

Délégué quartier Fontaine

Corinne Gaboriau-Gabillaud

Déléguée quartier Jaunaie

19


citoyenneté

CONSEIL MUNICIPAL ENFANTS

Des projets en 2009

LES ÉLECTIONS d’octobre passées, les 25 conseillers du CME, 15 filles

et 10 garçons, se sont rapidement retrouvés pour un week-end de

réflexion à Préfailles, deux jours pour faire connaissance et proposer

les premières idées de projets. Les trois commissions de travail

“développement/environnement”, “animation/loisirs” et “solidarité/

sociale” ont été reconduites et, nul doute, que de nombreuses

actions seront développées au cours de cette année. La 1 re séance

plénière s’est déroulée devant de nombreux parents et fut l’occasion

pour les enfants d’échanger avec le Maire. Au cours de cette

réunion, Julia et Clémence, deux “anciennes” du CME, ont fait

partager leur expérience d’un voyage de 10 jours au Mali, photos à

l’appui. Leur séjour faisait suite aux nombreuses initiatives de

solidarité déjà entreprises par les différents CME (des années

précédentes), elles ont ainsi pu se rendre compte des réalisations

auxquelles les CME avaient apporté leur aide. Le CME s’est également

distingué au mois de décembre en participant activement au

Téléthon et au Marché de Noël. Souhaitons leur une bonne

année citoyenne, enrichissante et conviviale.

Séance de travail des Conseillers Municipaux Enfants.

CONSEILS DES QUARTIERS

Une nouvelle promotion

LES CONSEILS DE QUARTIERS ont entamé leur action en janvier

2004. Elargir les possibilités d’expression et de participation

citoyenne des habitants telle est l’origine de la création de cette instance

participative. Trois Conseils des Quartiers “Bords de Loire”,

“Ouest” et “Est” vont de nouveau se réunir à partir de la fin janvier.

Ils sont composés de 25 à 30 habitants par conseil, désignés par

tirage au sort, pour deux années, à partir de la liste électorale en

veillant à l’équilibre entre les groupes d’âge, la parité femme/homme,

la représentation des différents quartiers et de participants volontaires

des précédentes promotions. En plus des trois à cinq séances

plénières annuelles, moments d’information et d’échanges, des

groupes de travail se mettront en place à la demande des participants.

Ces différents groupes se constitueront en fonction des

projets à réaliser et des actions à mener.

20

INTERVIEW

Romain

Toublanc,

membre du

Conseil Jeunes

Pouvez-vous vous

présenter ?

Sébastiennais depuis toujours, j’ai 19 ans

et suis étudiant en 1 re année de Sciences

et Techniques des Activités Physiques

et Sportives (STAPS). Mon futur métier,

je le vois dans l’organisation d’évènements

sportifs. J’ai une passion pour la

voile et suis moniteur 3 mois par an,

à l’école de voile des Glénans. Je fais

également du montage de vidéos, ça

développe ma créativité.

Quels sont vos engagements ?

Je suis animateur deux soirs par

semaine dans la garderie de mon

ancienne école et vice-président du

bureau des étudiants. Nos missions se

résument à élaborer des tournois, des

tonus, à mettre en place un soutien

d’études et à participer à des évènements

fédérateurs comme une action

de prévention autour du sida. Pour finir,

je milite aussi au sein d’une organisation

environnementale.

Pourquoi vous impliquez-vous au sein

du Conseil Jeunes (CJ) ?

J’y suis depuis 2007 parce que je

veux faire bouger les choses et agir. En

tant que conseillers jeunes, nous proposons

des projets et nous échangeons

avec la municipalité.

Quels sont les projets du CJ ?

En 2009, nous organisons un concert

autour de jeunes talents sébastiennais

et en 2010, nous participerons à la

semaine du développement durable.

Pour conclure je vous demanderais de

réfléchir à votre “empreinte” sur l’environnement.

Nous vivons une période de

grands changements et nous devons

donc faire les bons choix…


la communauté urbaine

Franchissement

de la Loire :

l’avancée des

travaux en images

Depuis le 3 juin 2008, la Loire connaît quelques remous avec le chantier

du futur pont qui reliera l’île de Nantes à Saint-Sébastien-sur-Loire.

Depuis l’été dernier, la zone de chantier a bien évolué : l’estacade relie les

deux rives du fleuve, la promenade basse commence à être aménagée,

les appuis du futur pont (culées et piles) se distinguent progressivement.

Retour en images sur les premières étapes du chantier “Pont du bras

de Pirmil”.

ACTUALITÉS

Quel nom pour

le nouveau pont ?

PRÈS DE 400 INTERNAUTES ont

participé sur le site internet de

Nantes Métropole à une consultation

sur la dénomination des

nouveaux ponts de la Loire.

Parmi les noms les plus plébiscités,

on retrouve : Pont des Pas Enchantés,

Eric Tabarly, Julien Gracq, Aimé

Césaire, Jules Verne, Marcel Saupin,

Général Cambronne.

On peut espérer que le nom des Pas

Enchantés sera attribué au pont

du bras de Pirmil. Suite et fin de la

saga courant 2009…

Travaux rue

Henri Mainguet




Juin 2008 : La Loire avant le

remue-ménage des grands travaux.

Juillet 2008 : Vue de l’île de Nantes

vers la rive de Saint-Sébastien-sur-Loire ;

la réalisation de l’estacade commence.

Décembre 2008 : La réalisation de l’estacade

se termine. Quelques culées et piles (appuis

du pont) sont d’ores et déjà installés.




Décembre 2008 : L’estacade (pont

provisoire nécessaire au chantier) relie

les deux rives de la Loire.

Décembre 2008 : En quelques mois, la rive

de Saint-Sébastien-sur-Loire a bien changé.

Décembre 2008 : Pose des parapets de

sécurité pour la promenade basse, côté

Saint-Sébastien-sur-Loire.

LES TRAVAUX de la rue Henri

Mainguet sont suffisamment avancés

pour autoriser les automobilistes

à circuler de nouveau.

Seuls quelques aménagements

restent à peaufiner dans la zone.

La circulation sera d’ailleurs

déviée, courant janvier, pendant

48 heures pour la réalisation des

enrobés. Une fois cette nouvelle

étapefranchie, les travaux restant

seront minimes.

Trottoirs élargis, substitution du

feu tricolore par un giratoire, zone

limitée à 30 km/heure, intégration

d’un mobilier urbain spécifique,

effacement des réseaux EDF

aériens,… toutes ces modifications

s’inscrivent dans un plan global

de réaménagement du centre ville.

L’objectif est de passer d’un “centre

bourg” à un véritable centreville,

zone dans laquelle le piéton a

toute sa place et peut tranquillement

flâner.

La rue Henri Mainguet deviendra la

première porte d’entrée du centre

ville : on y passera soit pour entrer

dans le “cœur de ville” soit pour

contourner le nouveau centre.

21


Tribune

LE MOT DE LA MAJORITÉ

Très bonne année 2009 !

ELUS LE 9 MARS 2008 dès le 1 er tour et avec une

large majorité, nous représentons toutes les catégories

socio-professionnelles : étudiants, salariés

du privé, fonctionnaires de collectivités, enseignants,

professions libérales, commerçants, demandeurs

d’emploi, femmes au foyer, retraités de tous

les secteurs.

Nous sommes complémentaires et la diversité de

notre équipe est une richesse au service de tous les

Sébastiennais.

Notre opposition est composée de :

• 57 % de retraités

• 43 % de salariés de la fonction publique ou

para-publique.

La démocratie peut-elle être vivante et représentative

si elle exclut toutes les autres composantes de

notre société ?

Pour ceux qui regardent régulièrement la chaîne

parlementaire, ils auront noté les absences de notre

député sur les bancs de l’hémicycle de l’assemblée

nationale. Les anciens membres de l’Office Municipal

des Sports auront apprécié le peu de présence

à leurs travaux de la représentante de l’opposition

de 2001 à 2008.

Nous déplorons l’attitude de l’opposition qui se

répand en attaques personnelles injustifiées,

outrancières ou diffamantes (notamment en rapport

avec les obligations de nos vies professionnelles).

Si cette attitude persiste, nous réagirons.

Votre municipalité vous souhaite, du fond du cœur,

une très belle année 2009.

Vos élus de la majorité municipale :

Joël GUERRIAU, Yves AUMON, Audrey AYME,

Pascale BONNIN, Eliane BOROPERT,

Thomas BOUCHER, Stéphane COUSIN,

Solène CRINIERE, Jacqueline CUCUEL,

Annie DEBOURDEAU, Karoline DETOLLE,

Corinne GABORIAU-GABILLAUD, Sylvain GATT,

Christophe GUIGNEUX, Alain HARDOUIN,

Patrice JEAN, Marie-Christine LAURENT,

Isabelle MERAND, Georges NORMANT,

Christophe POUSSIER, Sandrine PUBILL,

Agnès REVOL, Yves RIO, Philippe RIOUX,

Jean-Pierre ROBIN, Almerindo RODRIGUEZ,

Anne TERVE, Malika ZENAIDI.

22

LE MOT DE L’OPPOSITION

BONNE ANNEE 2009 !

Que nous souhaiter à tous en cette période de

vœux ?

D’abord du bonheur et du plaisir

Pour les citoyens que nous sommes, le bonheur et le

plaisir c’est de construire ensemble, de dessiner la

ville de demain.

Dans toutes les villes, les habitants peuvent participer

à des comités de quartier ou s’invente le futur

de leur cité. Dans notre ville, les participants de ces

comités sont tirés au sort. Ils seront, sans doute,

rejoints par quelques volontaires, en nombre très

limité.

Il faut que ce système s’ouvre plus largement et permette

à tous ceux qui souhaitent s’y investir de le

faire librement.

Ensuite de la justice

La crise qui secoue le monde n’épargne pas notre

ville. Attentifs aux difficultés qui pourraient toucher

les familles, en 2009, nous ferons tout pour généraliser

le paiement des services proposés par la mairie

au quotient familial (chacun paie en fonction de

ses moyens financiers).

Nous avons obtenu sa mise en œuvre pour des activités

du service jeunesse (vacances…), pour l’École

Municipale de Musique… Nous demandons que cet

outil de solidarité soit utilisé pour le paiement de la

cantine et les activités périscolaires. La majorité

municipale nous répond que pour les familles rencontrant

des difficultés le Centre Communal d’Action

Sociale peut apporter des aides ponctuelles. C’est

vrai ! Mais étaler ses problèmes personnels, voire sa

misère ne se fait pas sans atteinte à sa dignité. Et

cette aide peut toujours être remise en question. C’est

pourquoi nous demandons la mise en place dès cette

année du paiement au quotient familial pour les

services de l’enfance (cantine…). Les enfants doivent

tous être égaux devant l’assiette du déjeuner.

Nous adressons parallèlement un courrier à M. le

Maire et nous poserons cette question orale lors

d’un prochain conseil municipal.

Enfin de l’audace

La majorité municipale doit présenter à la population

ses projets et en mettre les modalités de réalisation

en discussion. Le Maire doit faire l’effort de s’absenter

de Paris pour participer à ce travail tellement

important pour tous.

Bonne année 2009 à tous

Contacts : Pour les élus d’opposition :

P. Johannsson, J.L. Oger, D. Simon, J. Tessier,

N. Grelier, R. Pavageau, Dominique Raimbourg

Tél. : 06 08 28 15 22

BP 53426 - 44234 St-Sébastien /Loire


Rétrospective novembre - décembre 2008


14 novembre : Vernissage de l’exposition “Nature is

perfect” en partenariat avec le FRAC des Pays de la Loire.


18 novembre : La talentueuse Soha a enflammé

l’Embarcadère.


27 novembre : Remise d’un chèque de 2 500 euros au

Sidaction grâce au Bike & Run organisé par le Deficam.


28 novembre : La commission Handicap intervient

à l’école de La Fontaine pour sensibiliser les enfants.


29 novembre : Réception “Je grandis, tu pousses”

réunissant parents et enfants participant à cette opération.


3 décembre : François-Xavier Demaison a fait rire les

spectateurs de l’Embarcadère pendant près de 2 heures.


8 décembre : Vernissage de l’exposition "Les 60 ans

de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme".


13 et 14 décembre : Marché de Noël.

23


les loisirs

TEMPS FORTS

Saison culturelle 2009

Quand culture rime

avec diversité

PAS QUESTION DE LEVER LE PIED EN CE DÉBUT 2009. L’Embarcadère continue

sur sa lancée et ouvre ses portes à trois nouveaux genres de spectacles :

une comédie musicale déjantée, une performance époustouflante et un

conte moderne.

Une comédie musicale choc

et survoltée.

Embarquez pour “Le Cabaret des

hommes perdus”. Prenez place le

mardi 20 janvier dans les fauteuils

de l’Embarcadère. Vous découvrirez

quatre comédiens chanteurs

danseurs dans des rôles étonnants.

Le sujet ? Une jeune star du porno

gay nous entraîne dans le milieu

impitoyable du X et du show

business. Rien à voir avec les

comédies musicales traditionnelles.

Mélange d’impertinence et

de légèreté, ce spectacle aborde des thèmes pas

franchement consensuels. Molière 2007 du meilleur théâtre musical

et du meilleur auteur, cette comédie fait rire mais aussi réfléchir.

Une performance des moines bouddhistes

Les vingt moines bouddhistes les plus connus à travers le monde présenteront

leur art et leur discipline sur la scène de l’Embarcadère mercredi 28 janvier.

Les seize tableaux chorégraphiés sont construits autour de trois bases : le

mental, le physique et le spirituel. Les Maîtres de Shaolin réussisent à canaliser

toute leur énergie pour affronter et surmonter des numéros difficiles. Et si

tout résidait dans la force de la pensée ? Le mystère reste entier. Un spectacle

magique dans une atmosphère zen.

Un conte touchant et drôle

Maïmouna Gueye propose un conte de fées moderne

très loin de la naïveté des contes de Walt Disney.

“Bambi, elle est noire mais elle est belle” raconte

l’histoire d’une jeune sénégalaise débarquée en France

à la recherche d’une autre vie. Avec beaucoup d’humour

et de finesse, Maïmouna Gueye interprète les personnages

croisés sur sa route. Touchant, original et drôle,

ce spectacle raconte des choses graves d’une manière

profondément naturelle et humaine. Découvrez la générosité de Maïmouna

Gueye, son humour et sa vitalité, mardi 24 février à l’Embarcadère.

Renseignements : Service culturel 02 40 80 86 05

A quoi rêvent

les poules

BIENVENUE AU POULAILLER !

Vous y rencontrerez Odile

et ses idylles : Linette qui

se croit à l’opérette, Zoé

toute cabossée, Aurore chercheuse

d’or… C’est l’histoire

d’un poussin qui sauve la

basse-cour des griffes d’un

renard affamé. Venez à

la rencontre de tous ces

personnages attachants

mercredi 25 février à 11h

et 15h à la Médiathèque.

Une touchante déambulation

entre souvenirs personnels,

récits traditionnels et comptines

où les poules perdent la

tête et chantent à tue-tête.

À travers ces petites bêtes

attachantes, les enfants sont

renvoyés à leurs propres

petits soucis. Un spectacle

amusant pour apprendre à

être grand !

Renseignements :

Médiathèque 02 40 80 86 20

Musique baroque

DANS LE SILLAGE des

Folles Journées, la musique

baroque s’invite à l’Embarcadère

le jeudi 5 février.

Les élèves de l’École de

Musique jouent les prolongations

en proposant un

répertoire varié de cette

période musicale, particulièrement

riche. C’est à

cette époque que la

musique instrumentale

s’émancipe progressivement

de la musique vocale

pour prendre son envol au

cours du XVII e siècle. Les

élèves de l’École Municipale

de Musique interpréteront

des morceaux

emblématiques de musique

baroque. Venez découvrir

ou redécouvrir les plus

belles mélodies.

Renseignements :

02 51 79 04 71

24


Equitation : un loisir, un sport, une passion

Galoper sur les îles…

Œuvres à restaurer

Du samedi 24 janvier au dimanche

1 er février, à la Gare d’Anjou,

venez découvrir le parcours d’une

œuvre d’art dans l’atelier d’un restaurateur.

Plongez dans l’envers du

décor pour percer le mystère de

l’image. Cartonnage, rentoilage,

transposition…, découvrez les

techniques pour mettre en valeur

une œuvre.

Vernissage public : vendredi 23

janvier, à 18h30 à la Médiathèque.

« BIEN MONTER À CHEVAL, c’est avant tout connaître l’animal », telle est

la philosophie du Club des Îles. Les personnes qui débutent au centre équestre

de l’île Pinette apprennent d’abord à panser l’animal, à comprendre

son caractère et analyser sa morphologie. Cette étape est importante

puisqu’elle permet plus tard de maîtriser sa monture. Le cheval est en effet

de nature craintive. Il doit ainsi se sentir en confiance avant d’être monté.

Les 300 adhérents de l’ADAESL (association gérante du club équestre) l’ont

bien assimilé et pratiquent tous l’équitation dans cet esprit : le respect

de l’animal d’abord. Au club, c’est un peu comme une grande famille…

Certains cavaliers peuvent y passer la journée ! L’heure de cours terminée,

ils s’en vont nettoyer les box, entretenir les équipements et prendre soin

des chevaux au repos.

Le Club des îles forme de bons poulains aussi. Agnès Foulonneau et son

cheval Igor, entraîné par Emmanuelle Naulin, ont décroché le titre de

champion de France en juin dernier à Lamotte-Beuvron. Pour 2009, le club

envisage de présenter à nouveau une équipe.

Profiter des vacances scolaires pour découvrir

ou se perfectionner en équitation

Monter en amazone, apprendre la technique de dressage ou encore le saut

d’obstacles… Toutes ces disciplines sont proposées lors de stages d’une

semaine pendant les vacances scolaires. Adhérents ou non à l’association,

ces semaines d’activités sont ouvertes à tous. Les plus jeunes apprécieront

aussi le “Pony-Games”. Il s’agit d’un jeu de relais en équipe. Les jeunes

cavaliers concourent dans des épreuves variées et ludiques telles que le

slalom, le jeu de balle, etc. La performance sportive n’est pas recherchée.

Apprendre à être ensemble et acquérir de l’aisance à poney, voilà ce qui

prime dans le “Pony-Games”.

Contact :

Association pour le Développement de l’Activité Equestre du Sud Loire

(ADAESL)

Club des îles - Ile Pinette - Boulevard des Pas Enchantés - 02 40 80 54 80

clubdesiles@wanadoo.fr - www.clubdesiles.fr

L’ESCALL : un lieu de

résidence d’artistes

EN MARGE DE LA PROGRAMMA-

TION CULTURELLE, l’ESCALL

accueille des compagnies professionnelles

en résidence de travail.

Les 12 et 13 février, KLP Hip hop

s’installe pendant deux jours pour

imaginer sa future création, une rencontre

entre le jazz et le hip-hop.

Puis les 2 et 3 mars, l’ESCALL ouvrira

ses portes aux musiques traditionnelles,

l’une des familles invitées à

la grande soirée Nantes au Zénith

(NAZ) du 14 mars. Autour de Aïcha

Lebga, François Robin réunira des

groupes de musique traditionnelle

régionale mais aussi en provenance

d’Afrique du Nord et d’Europe de

l’Est. Saint-Sébastien-sur-Loire,

comme d’autres villes de l’agglomération

sensibles à la création musicale,

met à disposition sa salle de

concert afin de permettre les répétitions

des groupes présents à la

soirée NAZ.

Soirée Nantes au Zénith :

14 mars de 17h30 à minuit

7,50 euros dans les points de vente

9 euros sur place - gratuit pour

les moins de 12 ans

25


Les loisirs

THEATRE

Les Samedis du Songe

Entrée libre

Samedi 10 janvier

Centre d’Initiation au Théâtre

COMÉDIE MUSICALE

« Le Cabaret des hommes perdus »

Tarif B de 5 à 20 euros

Mardi 20 janvier, 21h

L’Embarcadère

Cinéma du samedi

« Les vacances de Mr Hulot »

JEUNE PUBLIC

Médiathèque

CINEMA DU MERCREDI

« Les lapins

de Flopsaut »

Dessin animé

pour enfants

à partir de

2 ans

Mercredi 28

janvier, 10h30

EXPOSITION

« Œuvres à restaurer »

Entrée libre

Du 24 janvier au 1 er février

Gare d’Anjou, du mardi

au dimanche de 15h à 18h

PERFORMANCE

« Les Maîtres de Shaolin »

Tarifs de 5 à 25 euros

Mercredi 28 janvier, 20h30

L’ Embarcadère

Entrée libre

Samedi 31 janvier, 14h30

Médiathèque

THEATRE

« Anniversaire du Little Théâtre »

Entrée libre

Mardi 3 février, 19h

Centre d’initiation au Théâtre

AUDITION

« La musique baroque »

Entrée libre

Jeudi 5 février, 20h

L’Embarcadère

CONTE

« Bambi, elle est noire

mais elle est belle »

par Maïmouna Gueye

Tarifs de 5 à 10 euros

Mardi 24 février, 20h

L’Embarcadère

CONCERT REGGAE

« Power and sound »

Contact : 06 99 49 84 86

Samedi 27 février

ESCALL

CINEMA DU

MERCREDI

« Momo »

Dessin animé

pour enfants

à partir de 6 ans

Mercredi 28

janvier, 15h

RECREATINES

« A quoi rêvent les poules ? »

Spectacle conte et objets

Pour enfants à partir de 3 ans

Sur réservation à partir

du 10 février

Mercredi 25 janvier, 11h et 15h

Rens. : 02 40 80 86 20

le Magazine de

Saint-Sébastien-sur-Loire

Magazine imprimé sur du papier recyclé

Hôtel de Ville - Place Marcellin Verbe - BP 63329 - 44233 Saint-Sébastien-sur-Loire Cedex - Tél : 02 40 80 85 00

www.saintsebastien.fr • e-mail : communication@saintsebastien.fr

Directeur de la publication : Yves Aumon. Co-directrice : Solène Crinière. Directeur de la Rédaction : Michel de Benedetti. Rédactrice en chef : Magalie Géraud. Rédaction : Morgane Boscher, Magalie Géraud. Marc Ladrière

(rubrique Citoyenneté). Photos : Johann Jolivet. Mise en page : Square Deshoulières. Impression : Top Imprimerie. Régie publicitaire : MGP (02 40 71 06 06). Dépôt légal : 4 e trimestre 2008. Tirage : 12 300 exemplaires ISSN : 1624-527X

26

More magazines by this user
Similar magazines