Journal janvier 2010 - Saint-Aubin

saint.aubin.fr

Journal janvier 2010 - Saint-Aubin

SAINT-

A

UBIN

voeux

JOURNAL MUNICIPAL D’INFORMATIONS - BIMESTRIEL - JANVIER 2010 - N°77 - GRATUIT


2

Sommaire / Carnet / Divers

S

O

M

M

A

I

R

E

Le

Vie municipale

Le village bouge

Le village associatif

Divers

village

3 à 9

Edito - Le Grand Paris- Compte rendu

du Conseil municipal du 8 décembre

- Budget primitif communal - Le SIOM

: nouveaux marchés de collecte - Le

SIEPS - Le point sur la Ferme de la

Commanderie - La Maison de la

Colombe - Réfection de la voirie du

Vieux Village - Le site Internet de

Saint-Aubin fait peau neuve.

10 à 14

L’école maternelle - La vie de la

bibliothèque - Les seniors à Bali - Les

ados s’investissent pour le village -

Le Marché de Noël - Les vœux du

Maire.

15 à 18

TCSA - Les Amis de la Louisiane -

APESA - Un cœur pour la paix -

Le Comité des fêtes

19 à 20

Informations du SIOM - Agenda - La

CLI communique.

Bienvenue à...

Tristan RUDEAU POLINI né le 8 novembre

Alexis TORREGROSA né le 10 décembre

Places disponibles à la crèche parentale

“les Crabouillages” située à Saclay.

Contact : Mme Milena Masseli

06.72.13.02.33

Permanence Thomas Joly

Conseiller Général

mardi 2 mars 2010 18h30 à 20h

en mairie de Saint-Aubin

uniquement sur rendez-vous :

01.60.91.90.62

Nouveaux Saint-Aubinois

Vous êtes arrivés à Saint-Aubin en 2009,

faîtes-vous connaître en mairie.

Nous pourrons ainsi vous convier

le samedi 30 janvier à 12h

à la réception des nouveaux habitants

et des médaillés du travail.

PROGRAMME

DE L’OFFICE DE TOURISME

DE LA VALLÉE DE CHEVREUSE EN ESSONNE

Saint-Aubin infos

Informations municipales - Gratuit

Mairie de Saint-Aubin

Tél : 01 69 41 09 15 - Fax : 01 60 19 22 15

Courriel : mairie@saint-aubin.fr

Responsables de publication :

Gaëtan de GUILLEBON, Françoise CAIGNAULT

Composition : Emmanuelle GUILLOU

Crédits photographiques :

Faten KHIARI, Philippe PERCHE

Impression : THYSSEN Impressions

Dépôt légal 2010

- jeudi 11 février : “Les enfants modèles” au

musée de l’Orangerie.

- mercredi 17 février : Promenade au Quartier de

la défense.

- jeudi 25 février : Randonnée l’Ile Saint-Germain

- mardi 23 mars: Visite Synchrotron Soleil

- jeudi 25 mars : Visite Temple Bouddhique

de Villebon-sur-Yvette.

Renseignements et réservations

à l’Office de Tourisme à Orsay au 01 69 28 59 72

www.tourisme-valleedechevreuse91.com


Vie municipale 3

EDITO

Cette année, notre carte

de vœux est illustrée par

des photos de paysages

typiquement Saint-Aubinois

avec pour légende :

« Saint-Aubin, un village

alliant nature et haute technologie

». C’est une belle

ambition, mais c’est aussi

une réalité.

J’avais déjà évoqué dans ces colonnes ce mariage

réussi entre deux notions apparemment antinomiques,

mais qui, à Saint-Aubin, ne le sont pas. Je

suggérais même que notre village serve d’exemple

pour les projets futurs de l’OIN, dans ce que sera

notre Silicon Valley à nous.

Nous avons en effet la fierté d’accueillir sur notre

territoire SOLEIL, NEUROSPIN, MOTOROLA, ME-

DIASYS et tant d’autres vitrines de la Science et des

nouvelles technologies, mais nous sommes, et voulons

à tout prix rester, un village où la nature est omniprésente

et le patrimoine rural de qualité.

L’ « esprit village », auquel nous sommes tant attachés,

influence naturellement les relations que nous

pouvons avoir les uns avec les autres : la taille et

l’échelle de notre commune nous facilite la tâche. A

titre d’exemple, j’évoquerai ici les efforts entrepris par

la Municipalité envers les plus anciens : le portage

des repas à domicile en fait partie ; nous allons continuer

et développer de nouvelles actions dans ce domaine

comme le maintien à domicile des grands

seniors.

Dans la vie, il faut être positif et se tourner vers le

futur pour progresser, c’est ma ligne de conduite personnelle.

L’année 2009 avait vu la mise aux normes de la

grande salle de la Commanderie qui a permis la réalisation

en toute sécurité de nombreuses animations

avec notamment Jazz à la Ferme, le Marché de Noël,

les 30 ans de l’AHSA, l’accueil de nos cousins de

SCOTT, et j’en passe.

L’année 2010 sera l’année des premières réalisations

à la ferme de la Commanderie avec l’ouverture

du chantier de la maison d’habitation. Ce projet va

permettre la création de nouvelles salles associatives.

2010 verra aussi la réalisation d’un projet reporté

d’années en années : la rénovation de l’éclairage et

de la voirie du Vieux Village.

Dans le domaine du développement de la convivialité

intergénérationnelle, l’animation du village est

une composante forte de notre action municipale.

Nous comptons sur les associations et sur la toute

nouvelle équipe du Comité des Fêtes pour prendre

en charge une partie importante de cette mission.

Le voyage des seniors à Bali a été un élément supplémentaire

de cohésion entre les habitants de Saint-

Aubin, mais nous n’oublions pas ceux qui n’ont pas

pu venir, rebutés par l’éloignement ou empêchés par

les circonstances de la vie.

Pour les beaucoup plus jeunes, la crèche du Héron

continue de fonctionner et de rendre les services attendus.

Pour les tous jeunes, nous travaillons actuellement

sur un projet de construction de Centre de Loisirs en

association avec Villiers-le-Bâcle. Nous en reparlerons

dans un prochain journal. Nous allons participer

à la réfection d’une partie de l’école primaire, de Villiers-

le- Bâcle fréquentée par nos enfants. L’animation

des adolescents fait également l’objet d’une

réflexion.

Nous sommes un petit village, c’est vrai, mais nous

avons beaucoup d’atouts dont un environnement

exceptionnel. Il s’agit de le protéger dans sa globalité

et sa diversité. C’est ainsi que nous allons lancer une

étude environnementale qui abordera entre autre les

aspects énergétiques et de gestion de l’eau pour l’ensemble

des projets qui seront réalisés sur le site de

la ferme de la Commanderie. Un bureau d’études est

en cours de désignation pour nous assister dans

cette démarche HQE destinée à faire de ce site un

exemple de développement durable.

Pour tous ces projets, il nous faut des moyens financiers.

Ces moyens, nous les avons pour le moment,

mais je formule ici l’espoir qu’ils seront confirmés

dans le temps, et que la nouvelle contribution, qui va

remplacer la taxe professionnelle et qui mobilise tous

les élus, sera pérenne et sincère.

Pour rester dans le domaine environnemental, notre

environnement politique mérite que l’on consacre

quelques lignes pour réfléchir et tirer les conclusions

d’une année 2009 riche en déceptions : déception de

n’avoir pas vu soutenir par la CAPS le projet de la

maison de l’environnement, mais aussi déception vis

à vis de l’action des responsables de l’OIN qui ont

profité du mois d’août pour fixer, sans concertation

avec les élus, des périmètres de ZAD. Intention louable

de protection contre la spéculation foncière mais


4

déplorable dans sa méthode technocratique.Mais

néanmoins l’espoir demeure : d’abord le projet de la

Maison de l’Environnement n’est pas enterré définitivement,

mais surtout nous avons obtenu la protection

des 2300 ha de terres agricoles et ceci est une

très bonne nouvelle pour Saint-Aubin et les autres

communes riveraines.

Je voudrais remercier tous ceux qui se dévouent

chaque jour pour que notre municipalité remplisse

ses missions premières de service public : le personnel

communal, bien sûr, mais aussi tous les bénévoles

qui donnent de leur temps et de leur courage

Vie municipale

pour ce fameux « coup de main » qui rend tant de

services ainsi que les élus qui ne ménagent pas leur

peine.

Avant de terminer cet édito, je voudrai vous adresser

mes vœux porteurs d’un message d’amitié, de paix

et tout simplement de bonheur partagé. Le Conseil

Municipal et moi-même vous souhaitons à toutes et

à tous une très bonne année 2010.

Gaëtan de Guillebon

Le Grand Paris

S’il est un sujet qui nous touche de très près, c’est bien celui du Grand Paris, car il peut avoir des conséquences

importantes sur l’aménagement de notre proche environnement.

L’Assemblée Nationale a adopté le projet du Grand Paris le 1 er décembre 2009. Il devrait passer au Sénat

en février 2010. Ensuiteen septembre 2010 viendra le débat public en septembre 2010. Ce projet de loi

porte sur une nouvelle ligne de métro automatique de 130 kilomètres de long autour de Paris, avec une

quarantaine de gares. Ce projet est estimé à 35 milliards d’euros. Le réseau est destiné essentiellement à

relier de futurs pôles d’activité économique devant contribuer à la création d’un million d’emplois en quinze

ans dans la région Ile-de-France. Le tracé définitif n’est pas encore arrêté, mais il y a de fortes chances qu’il

passe par le rond-point de Saclay.

Pour les Saint-Aubinois, ce sera la possibilité

d’être relié à l’ensemble de la région parisienne

dans d’excellentes conditions de transport. Ce

train desservira une petite dizaine de territoires

stratégiques. Parmi ceux-ci, il y aura « une vallée

de l’automobile accrochée sur Flins, Poissy

et le Plateau de Saclay-Satory. »

Le Gouvernement s’est donné treize ans pour

réaliser les nouvelles infrastructures. Le financement

ressemblera à celui du métro de Paris,

avec dotation en capital de la future Société du

Grand Paris (S.G.P.). La captation de tout ou

partie de la valorisation foncière autour des

gares par un droit de préemption de l’État aux

dépens des maires est une disposition envisagée

qui a donné lieu à de nombreux débats tant

à droite qu’à gauche. On reproche en effet à ce projet de loi d’ôter toutes les prérogatives d’aménagement

des communes. De nombreux architectes-urbanistes, et des plus connus, se sont élevés contre le fait que

l’aménagement ne pouvait se résumer à une simple problématique de transport, mais qu’il y avait aussi de

nouvelles formes d’urbanisme à imaginer et à réaliser.

La création d’une dizaine de territoires stratégiques prévue dans le futur projet de loi sur le Grand Paris s’imposerait

à tous les plans actuels d’aménagement, y compris le futur Schéma Directeur Régional IDF (SDRIF).

Ce qui veut dire que nos PLU communaux n’auront plus de valeur juridique opposable dans ce domaine.

Quel retour en arrière ! Cela va tout à fait à l’encontre de dix ans de décentralisation… Ainsi va la République !

Gaëtan de Guillebon


Vie municipale 5

Compte rendu succinct

du Conseil municipal du mardi 8 décembre 2009

Décision modificative n°2 : ajustement de fin d’année des comptes, en investissement et en fonctionnement

Approuvé à l’unanimité

Modification des dépenses à imputer au budget sur l’article fêtes et cérémonies

Approuvé à l’unanimité

Marché de Noël, tarif des emplacements et du repas servi le samedi soir

Approuvé à l’unanimité

Marché de Noël, création d’une régie de recettes temporaire

Approuvé à l’unanimité

Convention de mise à disposition de personnel et de matériel avec la commune de Villiers-le-Bâcle

pour le salage hivernal

Approuvé à l’unanimité

Rapport d’activité du SIOM (Syndicat Intercommunal des Ordures Ménagères)

Le Conseil Municipal prend acte.

Rapport d’activité de la Lyonnaise des Eaux relatif à la fourniture d’eau potable

Le Conseil Municipal prend acte.

Le texte intégral

des délibérations

et le procès-verbal des débats

sont consultables en mairie et

sur le site internet

Budget primitif communal et décisions modificatives

Le contexte réglementaire :

Le budget primitif, voté par le Conseil Municipal en

début d’exercice et transmis au représentant de

l’Etat, fixe les enveloppes de crédits permettant d’engager

les dépenses pendant la durée de l’exercice

(l’année civile). Il détermine aussi les recettes attendues,

notamment la fiscalité directe locale.

D’un point de vue comptable, le budget se présente

en deux parties, une section de fonctionnement et

une section d’investissement, organisées ellesmêmes

en chapitres.

Schématiquement, la section de fonctionnement retrace

toutes les opérations de dépenses et de recettes

nécessaires à la gestion courante des services

de la collectivité.

La section d’investissement qui présente les programmes

d’investissements nouveaux ou en cours,

est par nature celle qui a vocation à modifier ou enrichir

le patrimoine de la commune.

Chacune de ces sections et des chapitres qui les

composent, est présentée en équilibre, les recettes

égalant les dépenses.

Pour respecter ces équilibres, les prévisions inscrites

au budget primitif peuvent être modifiées en cours

d’exercice par le Conseil Municipal, qui vote des

décisions modificatives.

Ces décisions autorisent l’exécutif local (le maire) à

effectuer des recettes et des dépenses complémentaires

ou de simples modifications d’ajustement permettant

de respecter les équilibres.

La situation à Saint-Aubin en 2009 :

Après la construction de la crèche, la rénovation de

la Mairie et de la salle de la Colombe, les investissements

prévisibles concernaient en priorité la remise

en état de la voirie et de l’éclairage du Vieux Village

ainsi que les aménagements de la Ferme de la

Commanderie.

En raison des délais d’obtention des subventions, les


6

Vie municipale

travaux dans le Vieux Village ne pouvaient commencer

qu’au printemps 2010 et la plupart des importants

travaux de réparation et de mise en sécurité de la

Ferme, effectués en 2009, ressortaient de la section

de fonctionnement.

Le budget primitif tenait compte de ces caractéristiques

avec une dotation de la section d’investissement

relativement faible (1,1 M ) et une dotation

plus confortable de la section de fonctionnement (2,2

M ).

En cours d’exercice, des ajustements, au sein de

chacune de ces sections de fonctionnement et d’investissement,

se sont révélés nécessaires et ont fait

l’objet de décisions modificatives.

En juin 2009, une première décision modificative permettait

de respecter l’équilibre des chapitres au sein

de la section d’investissement.

En décembre 2009, une seconde décision modificative

traitait du même problème au sein de la section

de Fonctionnement.

Conclusion :

Les décisions modificatives votées à Saint-Aubin en

2009, étaient, comme chaque année, des actes purement

comptables qui ne modifiaient en rien le budget

primitif, seul acte fondateur de la politique

communale.

Bernard Mazière

Le SIOM, nouveaux marchés de collecte : des choix ambitieux

Le SIOM a procédé à l’attribution de quatre marchés publics qui

prendront effet à compter du 1 er janvier 2010 :

• le marché de collecte des déchets ménagers et assimilés a été

confié pour une durée de 8 ans à la société OTUS appartenant

au groupe Véolia qui assurait déjà la collecte. Il est prévu d’ici fin

2010 l’arrivée de bennes à ordures ménagères neuves à motorisation

hybride : gaz naturel pour la motricité et électricité pour la benne (lève-container et compactage).

Principaux avantages de cette technologie pour les usagers : économie de carburant et diminution de la

pollution ainsi que réduction des nuisances sonores lors des collectes. En optant pour cette technologie innovante,

les élus du SIOM font un choix ambitieux qui permettra au syndicat d’être la première collectivité

en France à disposer d’une telle flotte (26 bennes).

Ces véhicules seront également équipés de GPS permettant de visualiser en temps réel leur position.

• la prestation de tri des déchets issus de la collecte sélective est confiée à la société SITA, pour une durée

de 4 ans. Le contenu de la poubelle jaune sera désormais trié au centre de Limeil-Brévannes.

Deux autres marchés portent sur la mise en œuvre de la redevance spéciale (voir encadré ci dessous) sur

le territoire du SIOM pour les producteurs de déchets supérieurs à 1320 litres par semaine (2 bacs de 660

litres) :

• la société SABATIER sera chargée d’équiper les bennes en système d’identification des bacs.

• la société TEMACO se chargera de la gestion des contrats de redevance spéciale et notamment de l’envoi

des factures dont le montant sera proportionnel au nombre de bacs collectés et identifiés grâce à des

puces électroniques.

Djamal Ali-Belhadj

Qu’est ce que la redevance spéciale ?

Elle concerne l’élimination des déchets des producteurs autres que les ménages.

Elle a pour objectif de financer les services rendus aux professionnels et ainsi d’inciter les producteurs

à réduire la quantité de déchets produits. Elle est obligatoire pour les syndicats mixtes,

tel que le SIOM, depuis le 1 er janvier 2006.


Vie municipale 7

Syndicat intercommunal des Eaux du Plateau de Saclay

Créé le 1 er Janvier 1932, le Syndicat Intercommunal des Eaux du Plateau de Saclay a pour objet « l’étude

et la réalisation de tous les travaux relatifs à l’alimentation en eau potable, ainsi que la gestion du service

des eaux, laquelle pourra être confiée à une société par affermage ou concession ». Cette compétence

s’applique sur le territoire de SACLAY, SAINT AUBIN, VAUHALLAN et VILLIERS LE BACLE, soit environ

6 800 habitants.

Le SIEPS a confié à la Lyonnaise des Eaux la gestion de ce service par contrat d’affermage* signé le 21 décembre

1981 avec effet au 1 er Juin 1982 pour une durée de 30 ans. Il sera donc renouvelé en 2012.

Dans le cadre de cette délégation de service public, la Lyonnaise assure le suivi du

contrat, le recouvrement des factures, la maintenance complète du réseau intercommunal,

le dépannage 7 jours sur 7, les travaux sur le réseau. Elle effectue également les travaux

concernant le renforcement des canalisations de distribution et l’entretien du réseau

incendie.

La production d’eau potable vient essentiellement de la Seine. De l’eau souterraine des

nappes phréatiques y est mélangée à hauteur de 5 à 10 %. Un réseau de 65 km permet

la desserte des communes du syndicat, soit 2538 clients en 2008 qui ont consommé

410 363 m 3 d’eau.

Dans le cadre de ses obligations contractuelles, la Lyonnaise doit faire effectuer des analyses

par des laboratoires indépendants agréés par le Ministère de la Santé. En 2008, il a été effectué 171

prélèvements par ces laboratoires, et 796 par la Lyonnaise. Les résultats révèlent une eau 100 % conforme

aux normes.

*affermage : type de contrat de délégation d’exploitation

Djamal Ali-belhadj

Le consommateur paie dans sa facture d’eau un ensemble de services liés à la disponibilité permanente

d’eau potable pour tous et à la protection de l’environnement. La facture est émise par la Lyonnaise, et

est obligatoirement composée de trois parties :

- la partie « distribution de l’eau »,

- la partie « collecte et traitement des eaux usées »,

- la partie « organismes publics », qui correspond à des taxes et à la redevance versée à l’Agence de l’Eau

au titre de la lutte contre la pollution.

Cette facture est établie en fonction de la consommation du foyer, avec un prix au m 3 et une part fixe

(l’abonnement).

Le point sur la ferme de la Commanderie et sa réhabilitation

Réunion de présentation du projet de rénovation de la maison d’habitation de la ferme de la

Commanderie :

Cette réunion, à laquelle étaient conviés les Saint-Aubinois,

a eu lieu le 14 novembre 2009 dans la salle de la

Commanderie en présence du Maire, d’une partie du

Conseil Municipal et de l’architecte Jean-Yves Deyra, en

charge de l’étude. Une trentaine d’habitants ont ainsi pu

découvrir les plans proposés et exposer leurs opinions

personnelles.

A cette occasion, ils ont pu apprécier, dans une salle

sans courant d’air, un chauffage provisoire par air chaud


8

Vie municipale

qui devait rester jusqu’au marché de Noël.

Résumé des différents points abordés :

- nécessité de séparer les logements d’urgence des parties communes pour simplifier le classement ERP

(Etablissement Recevant du Public) ;

- impossibilité de réutiliser l’escalier et sa rampe car ceux-ci ne sont plus aux normes pour l’évacuation en

cas de sinistre ;

- le principe d’une cheminée reste acquis mais il faut en vérifier la compatibilité avec les activités dispensées

dans la pièce ainsi qu’avec les normes de sécurité ;

- la transformation de la salle de lecture en bibliothèque pose d’importants problèmes techniques ;

- les différents espaces crées devront avoir une grande flexibilité d’utilisation afin de pouvoir recevoir le plus

grand nombre d’activités possibles ;

- le chauffage pourrait être assuré à l’aide d’une pompe à chaleur placée dans les combles perdus ;

- les façades de la maison d’habitation conserveront leur aspect actuel (meulières + joint couleur sable) ;

- les façades du hall donnant sur la mare seront recouvertes de bardage bois et les tuiles mécaniques pourraient

être remplacées ;

- un passage sera créé dans le bâtiment en prolongement de la salle de spectacle donnant sur une allée débouchant

rue du Clocher pour permettre une meilleure intégration de la Ferme au cœur du village.

Planning / Délais prévisionnels :

Dépôt du permis de construire : début 2010.

Premier coup de pioche fin 2010 début 2011.

Durée des travaux : 12 mois.

Michel Grisy

Disparition des conifères situés entre la mare et les hangars voisins.

Les racines de ces arbres avaient envahi et obstrué le réseau des eaux usées de la maison d’habitation

Le nécessaire changement de la canalisation entre la maison et le collecteur de la rue de la Commanderie

a entrainé la suppression inévitable des conifères. Mais rassurez-vous, de nouveaux arbres et arbustes

seront prochainement replantés !

Maison de la Colombe

Mise en conformité de la la Maison de la Colombe

La commission communale de sécurité

contre les risques d’incendie

et de panique s’est réunie à la Maison

de la Colombe, le jeudi 3 décembre

2009, pour procéder à la

visite qui suit toute extension de locaux

recevant du public.

Après avoir examiné les pièces administratives et les rapports de vérifications, les membres de la commission

(les représentants de la DDE, de la Gendarmerie du SDIS et du Maire) ont procédé à la visite de l’ensemble

des locaux.

Compte tenu de l’évolution de la réglementation et au regard de changement d’affectation des locaux, la commission

a émis provisoirement un avis défavorable.

Pour sortir rapidement de cette situation pénalisante pour l’activité des associations, des travaux ont été

réalisés en urgence. Lors de la contre-visite exceptionnelle convoquée le 17 décembre, la commission de

sécurité, constatant les mesures correctives prises ou en cours de réalisation, a émis finalement l’avis favorable

attendu tant par la Mairie que par les nombreux utilisateurs de ces locaux.

Tout est bien qui finit bien !

Michel Grisy

Bernard Mazière


Vie municipale

9

Réfection de la voirie du Vieux Village

La réfection de la voirie du Vieux Village devrait, enfin, débuter en avril 2010.

Cette refonte totale de la voirie prendra bien entendu en

compte l’accessibilité des personnes handicapées et la sécurité

des piétons.

Par ailleurs, la Mairie profitera de ces importants travaux

de voirie pour rénover complètement l’éclairage public existant,

vétuste et dispendieux. Cette rénovation passera par

un remplacement et une implantation modifiée des lampadaires

actuels de façon à obtenir un éclairage respectueux

de l’environnement, homogène et sécurisant des voies et

allées concernées.

Conscients de la gêne occasionnée par ces travaux nous vous remercions par avance pour votre

compréhension.

Michel Grisy

Bernard Mazière

Le site Internet de Saint-Aubin fait peau neuve

Nouvelle année, nouveau site ! Le site Internet de la commune

a été totalement refondu et commence cette nouvelle décennie

avec un nouveau look et de nouvelles rubriques. Plus réactif, et

surtout plus interactif, le site web de Saint-Aubin se veut non seulement

une source de documentation et d’informations permanentes

au service des habitants mais aussi un lien plus étroit

entre la municipalité et les habitants et entre les habitants euxmêmes.

Dès la page d’accueil, les prochains événements de la vie communale

ou les informations d’actualité qui rythment la vie du village

renseignent le visiteur. Sur cette même page, des photos

du village ou des manifestations, fournies par les Saint-Aubinois sont proposées. Cette rubrique constituera,

à terme, une banque d’images de la vie présente et passée de Saint- Aubin. N’hésitez pas à proposer vos

photos souvenirs ou artistiques pour enrichir la rubrique.

Parmi les autres nouveautés, il existe la possibilité de s’inscrire pour recevoir sur sa boite mail les flashs infos

ou autres communiqués distribués habituellement sur papier, ou encore on peut passer des petites

annonces de services (baby-sitting, entraide, échange, covoiturage, petits travaux etc..).

D’autres rubriques, interactives, viendront enrichir le site dans les prochains mois. Mais, déjà, ce ne sont pas

moins de 6 chapitres et 30 rubriques qui composent ce nouveau service.

Bien évidemment, malgré toute la vigilance et l’attention que nous avons pu porter à sa création, il peut demeurer,

çà et là, quelques coquilles ou informations qui mériteraient d’être corrigées ou actualisées. Merci

de nous les signaler. Le mail est aussi fait pour ça et ce site est fait pour vous. Alors, à vos PC et bonne

découverte sur :

http://www.saint-aubin.fr

Serge Blin


10

Le village bouge

L’école maternelle

La sortie à Sealife :

Jeudi 10 décembre, on est allé à l’aquarium Sealife à côté de Marne la vallée. On a vu des raies, des requins.

On a vu des « Némo » (les poissons-clowns) et des squelettes (pour rire) : c’étaient des pirates qui

étaient morts, il y avait le pirate « Barbe-Noire ». On a vu un bateau en-dessous de la mer, une épave.

Pendant l’atelier, nous avons touché une étoile de mer, un crabe, un oeuf de requin (comme un bâton rectangulaire,

plat, c’est dur et c’est beige), des moules et une anémone (de mer). On a aussi vu un oursin.

C’était très bien.

Les élèves de la classe de Sabrina et Frédérique

Marché de noël

L’école maternelle et la garderie ont vendu divers bricolages fabriqués par les enfants. Nous avons récolté

260 Euros au profit de l’œuvre des Pupilles et Orphelins des Pompiers. Merci à tous ceux qui ont contribué

à ce don.

Goûter de noël

Nous avons écrit une lettre au père noël que nous sommes allés poster tous ensemble :

« Cher père noël, nous t’invitons à venir goûter avec nous à l’école maternelle de Saint-Aubin le jeudi

17 décembre à partir de 15 heures. Nous savons que tu es très occupé et espérons que tu auras le

temps de venir. Nous t’embrassons et te souhaitons bon courage. Les élèves de l’école maternelle

de Saint-Aubin »

Nous avons de la chance, le père

noël a reçu notre courrier et il est

venu ! Il nous a même distribué

notre cadeau de l’école, un livre.

Ensuite, nous avons goûté des sablés

et des roses des sables que

nous avons préparé et des pains

au chocolat et des croissants.

Nous avons dansé tous ensemble,

c’était la fête.

La rentrée scolaire

Les élèves de la classe de Stéphanie

INSCRIPTION POUR LA RENTRÉE 2010

Si votre enfant est né en 2005, 2006, 2007, vous pouvez l’inscrire dès maintenant au secrétariat

de la mairie pour la rentrée prochaine.

Vous munir :

- du livret de famille

- d’un justificatif de domicile

- du carnet de santé de l’enfant à jour des vaccinations.

La directrice de l’école Mme DEMOY vous contactera fin mai pour une visite de l’école.


Le village bouge 11

Que s’est-il passé à la bibliothèque en 2009 ?

La vie de la bibliothèque

La bibliothèque a été équipée de cimaises pour permettre

d’accrocher des photos. Brigitte a donc pu programmer un

certain nombre d’expositions photos qui ont contribué à animer

les locaux :

- très jolie exposition photos sur l’Afrique en septembre et

début octobre réalisée par la bibliothèque d’Orsay à la suite du

voyage de plusieurs bibliothécaires ;

- exposition sur l’eau en octobre provenant de la bibliothèque

départementale qui met à la disposition des bibliothèques un

large choix d’expositions ;

- exposition ludique, prêtée par l’association BD Essonne avec

des affiches BD concernant le code de la route.

Les contes tziganes, dans le cadre de l’animation “Cap sur les mots”, proposés par la compagnie du Chameau

ont enchanté les petits et les grands à la salle de la Colombe le 13 mai.

Les tout- petits profitent de la bibliothèque de manière régulière.

Des ateliers de lecture individuelle sont organisés par Brigitte tous les 15 jours avec les grands de la crèche.

Les enfants de l’école maternelle se rendent à la bibliothèque en trois groupes (grands, moyens et petits)

toutes les semaines pour des séances qui durent de 30 min à 1 heure. Des jeux pédagogiques sont

proposés aux grands.

Quelques chiffres :

- 344 livres achetés cette année (350 l’an dernier)

- 4800 livres disponibles

- 240 lecteurs actifs

- 7000 prêts environ de livres, CD et DVD et périodiques

de plus, des DVD pour enfants sont maintenant en fonds propre

La bibliothèque est toujours très fréquentée et permet à de nombreux enfants de faire une halte avant ou

après les nombreuses activités proposées par les associations.

Et pour terminer, certains ont pu être étonnés de ne pas pouvoir profiter de la manifestation “Librairie Ephémère”*

proposée en 2007 et 2008 à Villiers-le-Bâcle. En décembre 2010 la CAPS relancera cet évênement.

*salon organisé pour de petits éditeurs sélectionnés où nous pouvons tous acheter des livres.

Françoise Caignault

Les seniors à Bali

Les seniors dans « l’Île des Dieux », un grand moment de découverte et de convivialité.

Cette année, les seniors, toujours gentiment coachés par Sonia, mettaient le cap sur Bali.

Bali, c’est un petit paradis touristique, grand comme le département de la Seine-et-Marne, situé au centre

de l’archipel indonésien.

A destination exceptionnelle, participation exceptionnelle et, cette année, c’étaient 59 seniors qui empruntaient

le géant du ciel, l’A 380, pour se lancer dans un voyage de plus de 12 000 Km à la découverte de celle

que l’on appelle aussi « l’île des Fleurs ». Bali, malgré le tourisme de masse, respire encore et toujours le

charme et la beauté.

L’île bénéficie en effet d’une grande diversité géographique avec des belles plages bordant une mer chaude,

des volcans et des montagnes extraordinaires recouvertes de forêts, des collines riantes sur lesquelles les

rizières en terrasse accrochent la lumière. La population accueillante et chaleureuse, d’une étonnante gen-

...


12

Le village bouge

tillesse, reste très attachée à une culture vivante et authentique qui fait le régal des photographes, amateurs

de souvenirs.

Un hôtel-club très confortable, en bordure de plage, nous a servi de base entre les excursions culturelles (ou

sportives pour certains), les découvertes d’innombrables temples, de volcans ou de marchés locaux pleins

de couleurs et de senteurs exotiques sans oublier les inévitables visites destinés à promouvoir l’artisanat

local !

Le soir, après les grandes chaleurs du jour, « anciens » et « nouveaux » seniors se retrouvaient autour du

« Bambou-Bar », entre piscines et plage, pour comparer les impressions du jour et pour déguster des

cocktails colorés, servis en abondance. Ces échanges conviviaux et animés étaient grandement facilités

par le « all inclusive », la formule choisie pour l’hébergement.

Après le diner, servi au bord de la piscine ou même sur la plage, les plus valeureux d’entre nous, poursuivaient

ces échanges jusqu’à point d’heures, au son d’orchestres balinais traditionnels ou disco.

Mais le temps s’est très vite écoulé et, enchantés de ce séjour et de la convivialité qui y prévalait,

les heureux voyageurs se sont promis de se retrouver très vite pour de nouvelles aventures.

Bernard Mazière

Un lecteur nous écrit :

Petit poème apocryphe, à la manière de

Lamartine qui aurait pu le commettre, s’il n’avait

préféré Milly à Saint-Aubin.

Bali ou la terre des dieux

Statuettes, marionnettes pleines de flamme,

Vous que le voyageur aimait à ramener

Objets inanimés, avez-vous donc une âme

Pour nous faire souvenir des bons moments passés ?

BM

Pourquoi le prononcer, ce doux nom de Bali?

Dans la froidure du jour, mon cœur en a frémi ;

Il résonne de loin dans mon âme attendrie,

Comme un voyage heureux en compagnie d’amis.

Volcans que voilait le brouillard de l’automne,

Rizières que tapissait la brume du matin,

Palmiers dont l’émondeur effeuillait la couronne,

Vieux temples que le soir dorait dans le lointain.

Le soir, après la plage et les marchands avides,

Venait le Bambou Bar où chacun, tour à tour,

Sirotait goutte à goutte quelques cocktails sapides,

Et, son verre à la main, s’entretenait du jour.


Le village bouge

13

Les ados s’investissent pour le village

Le CMJ est très actif depuis le retour des vacances de la Toussaint et cela se traduit par de nombreuses

interventions au sein du village.

Lors de la réunion du 14 novembre à la ferme de la Commanderie, le CMJ a offert à la trentaine d’habitants

présents, des châtaignes grillées. Merci à tous les jeunes présents car ils n’ont pas eu bien chaud. Heureusement

le”brasero” a fonctionné une bonne partie de la matinée et les châtaignes étaient à point.

Tous les jeunes de Saint- Aubin du CM2 à la 4 ème ont

étés conviés à une réunion pour discuter de l’animation

lors des vacances de février. Le projet global a

ensuite été étudié par les menbres du CMJ lors d’une

autre réunion. Les enfants vont découvrir la poterie

avec un artiste qui viendra à la Cour Roland leur expliquer

les différentes techniques. Les ados appliqueront

les conseils de l’artiste et repartiront avec

leurs “œuvres d’art”. Ils auront aussi l’occasion de

faire de la peinture murale, ainsi qu’un mini séjour à

Poitiers au Futuroscope.

Cela représente un coût et pour cela, le CMJ avait incité les jeunes à financer une partie de leur séjour au

Futuroscope en proposant des escargots et autres produits de la ferme aux nombreux visiteurs du marché

de Noël. Merci à Michel et à Emmanuel pour leur aide. Des mamans ont réuni les jeunes un samedi pour

leur faire réaliser des cartes de Noël, dans le but de les vendre au marché de Noël (encore merci à Elisabeth

et Anne Marie pour leur disponibilité). Le Maire du CMJ, Aurélien a tenu en intégralité le stand du CMJ

et a motivé ses amis pour qu’ils arrivent à aborder le chaland. Bravo à nos ados qui se sont tous prêtés au

jeu.

Jean-Charles Campisciano

Le Marché de Noël

Le spectacle “La Reine des Neiges”

Un stand bien tentant


14

Le village bouge

Le petit train prêté par la commune de Janvry

La visite du Père Noël

Les Voeux du Maire

Des applaudissements bien mérités

Le Maire et ses conseillers

La”Banquise” par Titi Bodier Présentation des voeux 2010


Le village associatif 15

Tennis Club de Saint-Aubin

L’année 2009 a été marquée par un évènement

qui nous a fait extrêmement plaisir : l’équipe

« hommes » coachée par leur capitaine Philippe

Boyon s’est hissée en demi-finale du challenge de

l’Essonne et n’a loupé la finale que de très peu !!

On est très très fiers. Ceci a entrainé la création

pour 2010 d’une 2è équipe avec comme capitaine

François Botte. Le bureau tennis souhaite à toutes

les équipes une très bonne saison sportive, à ses

adhérents ainsi qu’à tous les Saint-Aubinois une

très bonne année 2010 pleine de joie et de bonne

humeur.

Le calendrier du TCSA pour 2010 :

- 14 mars : Assemblée Générale

- 4 avril : Double surprise

- mai : Matchs par équipes

- de mars à juin : tournoi interne

- 27 juin : finales du tournoi interne

- juillet : stages sur une semaine

- du 28 aout au 12 septembre : tournoi open

- 20 novembre : soirée

Sonia Dieu-Romastin

BONNE ANNEE 2010

Les noms de nos champions : Thierry Leclercq, Xavier Petitjean

Michel Bonnetin, Francois Botte, Philippe Boyon, Laurent Jouaire,

Laurent Servant

manquent sur la photo : Thierry Guilbaud, François Le Jan, Daniel

Kuentz, Michel Viret, Bruno Joyeux.

Les Amis de la Louisiane

Les Amis de la Louisiane présentent à tous les Saint-Aubinois leurs meilleurs voeux pour la Nouvelle Année.

Un Nouveau Président du Jumelage à Scott

“Le Jumelage” de Scott s’est réuni cette semaine et un nouveau Président du Comité a été élu. Il s’agit de

M. Thomas (Tom) Wicker, que nous avons eu le plaisir d’accueillir, ainsi que son épouse, Sally, au mois de

juin. La Présidente sortante, notre amie Mme Dorothy (Dot) Stelly était également parmi nous.

Le vingtième anniversaire sera également célébré à Scott au mois de mai de cette année (la date exacte

nous en sera précisée très prochainement).

Les Echanges de Jeunes

Pour des raisons de dates de vacances scolaires (différentes en France et aux Etats-Unis), ces échanges

ont traditionnellement lieu au mois de Juillet. Ils concernent des jeunes de 14 à 18 ans. Les jeunes de

Scott viennent pour la première quinzaine du mois (ils sont ainsi parmi nous pour notre Fête Nationale et les

jeunes saint-aubinois repartent avec eux).

Nous adopterons cependant cette année une organisation un peu différente, afin d’éviter certains problèmes

de dernière minute indépendants de notre volonté.

A la suggestion de Tom Wicker, il serait pour cette année souhaitable que les familles des jeunes venant de

Scott reçoivent les jeunes qui iront vers la Louisiane, et vice-versa. Nous souhaitons que ces échanges, qui

n’ont pour des raisons diverses, pas eu lieu depuis trois ans, reprennent cette année. On nous a déjà comuniqué

les noms de trois jeunes louisianais. Le nombre maximum de part et d’autre cette année ne pourra

pas dépasser cinq.

Vous recevrez sous peu dans vos boites à lettres tous les détails ainsi qu’un questionnaire à remplir et à

nous retourner dès que possible. Priorité sera bien évidemment donnée aux jeunes ayant souhaité partir

dans le passé, et qui n’ont malheureusement pas pu faire ce voyage.

Danièle Hawkins Présidente, Les Amis de la Louisiane


16

Le village associatif

APESA

Le compostage, tout le monde en parle !

Vous souhaitez profiter de la période hivernale pour vous former au compostage ? Le SIOM, en collaboration

avec la Commune et l’APESA, organise une formation gratuite :

le samedi 13 mars à 10h30 dans la salle de la Colombe

Le compost, qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’une décomposition, en présence d’eau et d’air, de la matière organique par des êtres vivants

(insectes, acariens, vers, champignons, bactéries….).

Pourquoi composter ?

Valoriser les déchets organiques : une poubelle d’un ménage est constituée d’environ 50 % de déchets

organiques biodégradables

Améliorer la qualité des sols : le compostage permet de «rendre» au sol une matière organique dont il a

besoin pour conserver sa fertilité (vous éviter ainsi d’acheter un terreau équivalent dans les grandes surfaces

spécialisées)

Limiter les quantités de déchets collectés et traités par la collectivité : chaque année, la production de déchets

augmente de 1,5 % et ce sont autant de camions qui circulent dans nos rues et de coûts pour la collectivité

donc pour le contribuable

A noter : les sacs à végétaux distribués par le SIOM à la commune ont un coût (0,265€ l’unité), ils ne

doivent donc être utilisés que pour recevoir des végétaux et ne doivent pas être gaspillés (les remplir suffisamment).

Que peut-on composter ?

Les déchets de jardin : feuilles, tontes de gazon, tailles de haies, fleurs fanées, branchages, paille, sciure

de bois

Les déchets de cuisine : épluchures de fruits et légumes, restes de repas, coquilles d’œufs broyées, le thé,

le marc de café, le pain…

L’essuie-tout, les mouchoirs en papier…

Eviter de composter : les coupes de thuyas et de résineux, les os, les restes de viande ou de poisson, les

agrumes, les graisses, les déchets d’animaux, les poussières…

Les règles pour bien réussir son compost :

- Mélanger à parts égales les matières «brunes» (bois de taille, paille, feuilles, marc de café, essuie-tout…)

et les matières «vertes» (gazon, herbes, épluchures…)

- Couper et déchiqueter les différents déchets : cela augmente les surfaces d’attaque par les micro-organismes

- Aérer le contenu du composteur

- Maintenir l’humidité en couvrant le compost, arroser si nécessaire

Pour ceux qui pratiquent déjà le compostage ou pour ceux qui ont envie de s’y initier, rendez-vous samedi

13 mars (sur inscription uniquement auprès du SIOM au 01 64 53 30 00 ou sur contact@siom.fr).

A l’issue de la formation, les habitants qui en auront fait la demande au préalable, se verront remettre leur

composteur individuel.

Gérard Guillan

© Julie Maratrat- Parc naturel régional du

Gâtinais Français


Le village associatif

17

Comité des fêtes

Vous avez reçu dans vos boites aux lettres une information sur l’avenir de la fête de Saint-Aubin. Cette question

s’est posée à la suite de la démission de son président, Daniel Plantegenest. C’est une sacrée page qui

se tourne aujourd’hui car il tenait ce rôle depuis 26 ans…chapeau Monsieur !!

Dire que la fête ne sera plus le même sans ce personnage haut en couleur dans sa combinaison orange est

une évidence. On a le droit à la nostalgie, car nous avons pour la plupart d’entre nous, dans nos albums les

photos année après année de nos chers bambins qui ont, eux aussi pris un coup de vieux …

Combien de fois avons-nous maudit ce Daniel pour le budget consacré aux manèges, autos tamponneuses,

etc... toujours largement dépassé !!!

Mais le souvenir de ses magnifiques feux d’artifices laissait des étincelles dans les yeux des petits comme

des grands… Voilà , il a souhaité s’arrêter et c’est sa volonté, j’ai donc proposé de relever ce gant… ce qui

est sûr, c’est que cela ne durera pas 26 ans !!!

6 personnes ont été élues au bureau par les personnes présentes à la réunion du 10 décembre, c’est donc

avec plaisir que je vous présente la constitution du nouveau bureau du Comité des fêtes :

Présidente :

Vice-président :

Trésorière :

Trésorier Adjoint :

Secrétaire :

Secrétaire Adjoint :

Sonia Dieu-Romastin

Philippe Tranquart

Chantal Poitrenaud

Dominique Caignault

Danièle Hawkins

Pascal Ambroise

Le rôle de ce comité va s’élargir à d’autres fêtes précédemment organisées par la Municipalité et nous comptons

sur les énergies de tous, le moment venu.

Nous sommes nombreux à vouloir partager de bons moments, alors vivement nos prochains rendez-vous.

BONNE ANNEE A TOUS ET VIVE LA FETE !!

PS : Merci à la personne possédant une combinaison orange modèle « femme », de me le faire savoir !

En cette fin d’année 2009, au

nom des Enfants que vous avez

aidés recevez tous nos vœux de

bonheur et de prospérité.

Un cœur pour la Paix nous écrit :

D’abord les enfants:

Aujourd’hui est un grand jour,

nous avons fait opérer le deux

centième enfant palestinien atteint

de malformation cardiaque:

Mohamed a quelques jours, il est

arrivé à l’hôpital Hadassah de Ramallah. Rapidement pris en

charge et opéré, il va bien. Dans quelques jours il sera de retour

dans sa maison avec sa maman.

La Formation:

La coopération se développe sur place. C’est ainsi que nous allons,

à la demande de l‘hôpital Saint Joseph de Jérusalem Est,

former un de leurs techniciens à l’échocardiographie .Une fois

formé, il retournera travailler à Saint Joseph.

Le docteur Ala Mustapha termine sa formation d’un an également

à l’échocardiographie. Il est maintenant apte à poser des

Sonia Dieu-Romastin

diagnostics difficiles et pourra dépister et suivre les enfants en

post opératoire en Cis Jordanie.

Les Relations extérieures:

Faire et faire savoir pour améliorer l’image de l’Autre. En juin,

France 5 a diffusé à deux reprises une série de 5 reportages sur

“Un Coeur pour la Paix”.

Le 20 août, signature de l’accord entre Hadassah / “Un coeur

pour la paix” et l’ambassade de France. En 2008, l‘ambassade

avait pris en charge le coût de 2 opérations. Cette année l’ambassade

a pris en charge le coût de 3 opérations. L’ambassadeur

de France, Mr JM Casa est venu à nouveau à Hadassah, il a visite

le service du professeur JJ A Rein ou justement 4 enfants

palestiniens, 4 nouveaux nés étaient hospitalisés après les interventions

chirurgicales. Cette signature qui a été reprise par

l’AFP a été largement diffusée sur de nombreux sites y compris

celui d’El Watan.

Le 21 septembre à l’occasion de la journée mondiale de la Paix,

TF1 a diffusé au 20H un reportage sur Un Coeur pour la Paix

Le Cercle Bernard Lazare a publié un article, de même que le

journal de la Coopération féminine.

...

La presse quotidienne régionale grâce à l’agence de presse Des-


18 Le village associatif

tination Santé a parlé d’Un Coeur pour la Paix et ces informations

ont également été sur de nombreux sites de pays arabes.

Le 8 octobre conférence sur la médecine un moyen de renouer

les fils du dialogue dans le cadre de l’Alliance France Israël de

‘l’Indre. L’AFI nous a aidé financièrement.

Ce mois ci est sorti un numéro des Cahiers de l’Orient, rédacteur

en chef Antoine Sfeir, sur Israël/Palestine, pour lequel nous

avons été interviewés.

En novembre nous participons à la quinzaine de la solidarité qui

se tiendra à Fontenay sous Bois.

Nous venons de recevoir le prix de la fondation du grand rabbin

Joseph Cohen. Cette fondation qui existe depuis 7 ans a

pour but de soutenir les associations qui par leurs actions aident

nos frères arabes, chrétiens et juifs à vivre ensemble J’ai trouvé

dans le livre « Mon père Joseph Cohen Grand rabbin de Bordeaux

de 1920 à 1975 » deux citations qui me semble si bien le

définir « l’amour du prochain et du lointain » et aussi ce que l’on

peut rapprocher de son attitude si courageuse pendant la première

et la seconde guerre mondiale « Français est notre nom,

catholique, protestant, israélite ne sont que des prénoms ». Ce

prix va nous aider à continuer notre action.

Cordialement.

Dr Muriel Haim

Présidente d’Un Coeur pour la Paix

uncoeurpourlapaix.org

Je tiens à remercier au nom des deux associations

humanitaires que je représentais lors du Marché de

Noël, “Les Nez rouges et Cœur pour la Paix”, la

Mairie pour son aide logistique ainsi que les habitants

de St- Aubin pour leur générosité.

Soyez assurés que votre participation aidera à la

Recherche et à sauver des Enfants du Monde, car

la Maladie n’a pas de Frontière!

Merci pour EUX.

Meilleurs vœux à

TOUS

Alain Aumaître

Divers

Bouteilles de gaz : déchet dangereux

Le SIOM communique :

Vous vous êtes déjà demandé ce que vous deviez faire de votre bouteille de gaz usagée ?

Parce qu’elle contient du butane et du propane (extraits du pétrole brut ou du gaz naturel et des gaz associés), la

bouteille de gaz fait partie de la famille des déchets dangereux susceptibles d’exploser.

Si ces bouteilles se retrouvent dans le four de l’usine de Villejust, elles causent des dommages sérieux à celui-ci. C’est

pourquoi, il est important de rappeler qu’elles ne doivent en aucun cas être jetées avec les déchets ménagers classiques

(bac grenat) ni aux encombrants et encore moins à la collecte sélective (bac jaune).

Que faire de sa bouteille de gaz usagée ?

Première solution : la rapporter au commerçant chez qui vous l’avez achetée et qui se chargera de la faire recycler.

Deuxième solution : la déchèterie du SIOM, située à Villejust, accepte les bouteilles de gaz à usage ménager.

A Villejust, fin de la déchèterie, place à la « ressourcerie »

Les déchets déposés par les particuliers en déchèterie sont parfois en très bon état, les appareils électroménagers fonctionnent

encore bien souvent et les éliminer plutôt que les réutiliser constitue un énorme gâchis. C’est pourquoi, le

SIOM a souhaité adapter sa déchèterie de Villejust et proposer une vraie alternative à l’élimination et à la valorisation

classique des déchets.

Ainsi dès janvier 2010, la déchèterie devient une « ressourcerie » en partenariat avec Emmaüs. Dans ce but, le personnel

de la déchèterie a été formé par les équipes d’Emmaüs à cette nouvelle gestion des déchets.

L’objectif ?

Il s’agit de procéder à une sélection des déchets potentiellement réemployables - meubles, bibelots, vaisselle, vélos,

réfrigérateurs, etc. – pour les réutiliser, après des étapes de nettoyage et de réparations éventuelles. Un espace a été

aménagé pour le stockage de ces objets sur le site de Villejust. Les biens revalorisés sont ensuite proposés à la vente

à faible prix par Emmaüs à Longjumeau (Emmaüs - Communauté de Longjumeau tél. 01 60 49 13 60 ou communaute.emmaus91@orange.fr).

La fraction réemployable peut représenter jusqu’à 2kg/dépot volontaire, un gisement que le SIOM se devait de ne pas

négliger !


Divers

19

FIN DE LA COLLECTE MAIS PAS DE LA SOLIDARITE

A compter du 1er janvier 2010, le SIOM met un terme à la collecte des bouchons plastiques, bouteilles d’eau et de jus

de fruits par exemple sur son territoire. Désormais, les bouchons rejoignent leurs bouteilles, les progrès technologiques

permettant, en effet, de recycler directement les bouchons sur les bouteilles. Ceux-ci doivent être laissés vissés sur les

bouteilles et déposés dans les bacs jaunes.

Le SIOM se joint à l’association les “Bouchons d’Amour” pour remercier l’ensemble des particuliers et bénévoles,

jeunes et moins jeunes, qui ont permis de collecter en 2009 environ 5 tonnes de bouchons soit 1 000 . Une compensation

financière, versée en 2010 à l’association, est à l’étude par le SIOM.

Pour les stocks de bouchons restant, vous pouvez toujours les déposer au SIOM, à Villejust, chemin départemental

118, jusqu’au 15 février 2010.

Pour plus de renseignements, contactez le SIOM au 01.64.53.30.00 ou sur contact@siom.fr

Pot de départ

de Claudine PETIT,

employée de mairie depuis

20 ans.

Le personnel, le

conseil municipal et les

enfants lui souhaitent

une excellente retraite

Au revoir Saint Aubin

Décembre 2009, je quitte définitivement Saint Aubin. J’étais arrivée en janvier 1980 !

Presque 30 ans de vie sur cette commune si attachante.

Je pars couler des jours heureux dans la région de Toulouse Midi-Pyrénées.

Je souhaite dire un au-revoir chaleureux à chaque personne de la commune que j’ai eu l’occasion de connaître, de rencontrer

dans des activités, et avec lesquelles j’ai pu partager des moments de qualité.

Je garderai un très bon souvenir de ma tranche de vie ici. Et je suis très heureuse de voir que cette petite commune

d’Ile de France, perchée sur son plateau, bouge, devient de plus en plus vivante et conviviale, avec les nouveautés (jardins

ouvriers, ferme de la Commanderie et sa nouvelle vocation) et les initiatives variées d’animations en tous genres.

C’est promis : je vous enverrai un peu de soleil et de luminosité qui semblent plus généreusement accordés à la région

toulousaine qu’à la région parisienne !!!!

Au revoir à tous.

Hélène Albouze

AGENDA

SAMEDI 30 JANVIER :

Accueil des nouveaux habitants à la

ferme de la Commanderie

DIMANCHE 31 JANVIER :

Spectacle pour enfants BABA YAGA

Fortissimo salle de la Colombe

SAMEDI 13 MARS :

Formation compostage avec l’APESA

10h30 salle de la Colombe

Nouvelle adresse Pôle Emploi :

parc d’Activités de Courtaboeuf

11 avenue des Andes- Immeuble“Le Carthagène”

91940 LES ULIS

du lundi au jeudi de 9h à 17h

le vendredi de 9h à 12h

www.pole-emploi.fr

Téléphone 3949

IUT D’Orsay

Journée Portes Ouvertes

le samedi 6 février 2010 de 13h30 à 17h30

Plateau de Moulon

91400 Orsay

www.iut-orsay.u-psud.fr


La CLI communique :

Note d’information de la Commission Locale d’Information des

Installations nucléaires

du Plateau de Saclay

Campagne 2010 de distribution des comprimés d’iode

Qui est concerné par la distribution ?

En cas d’accident majeur sur le CEA de Saclay ou sur Cis Bio International un

dégagement d’iode radioactif peut se produire. Les scénarios d’accident montrent que

la prise des comprimés d’iode pourrait être nécessaire dans le périmètre du Plan

Particulier d’Intervention.

C’est pourquoi les communes concernées par cette distribution sont : Saclay sauf Val

d’Albian, Villiers-le-Bâcle, Saint-Aubin et le Plateau du Moulon de Gif-sur-Yvette.

A quoi sert l’iode ?

La prise des comprimés d’iode permet de protéger la thyroïde qui est particulièrement

sensible à l’iode radioactif. La glande thyroïde est alors saturée en iode stable : l’iode

radioactif ne pouvant pas se fixer est alors éliminé par les voies naturelles.

Pour qui sont les comprimés d’iode ?

Les comprimés d’iode concernent tout le monde : enfants et adultes. Il faut respecter la

posologie en fonction de l’âge de la personne. Pour faciliter la prise chez les enfants,

les comprimés sont sécables et solubles dans l’eau. N'hésitez pas à en parler à votre

médecin ou à votre pharmacien si vous avez des questions.

Quand faut-il prendre les comprimés d’iode ?

En cas d’accident nucléaire, le comprimé d’iode doit être pris immédiatement lorsque le Préfet en donne la consigne et

uniquement à ce moment là. La prise d’iode n’est pas le seul moyen de protection : il faut se mettre à l’abri et à l’écoute

de la radio (France Inter et France Bleu).

Comment va se dérouler la distribution ?

Un courrier du Préfet va être envoyé aux habitants et

entreprises des communes concernées au début de

l’année 2010. Des bons de retrait seront joints à ce

courrier afin de récupérer dans la pharmacie de

Saclay ou celles de Gif-sur-Yvette les comprimés

d’iode.

Comment conserver ces comprimés ?

Comme des médicaments, à l’abri de l’air, de

l’humidité et de la lumière... et bien sûr hors de portée

des enfants, même si la prise intempestive de comprimé n’aura pas de graves conséquences sur la santé car l’iode est

éliminé par les voies naturelles.

Que faire des comprimés périmés ?

Les pharmacies de Saclay et de Gif-sur-Yvette peuvent récupérer les comprimés périmés.

Pour en savoir plus :

www.distribution-iode.com

www.cli.essonne.fr

More magazines by this user
Similar magazines