28.07.2017 Views

le radeau parisis

Create successful ePaper yourself

Turn your PDF publications into a flip-book with our unique Google optimized e-Paper software.

Une performance technique et poétique d’après une idée origina<strong>le</strong><br />

de Baptiste César en collaboration avec Yoni Doukhan<br />

Paris 2017


Le Râ d’Ô ParisiS<br />

Un morceau de Paris qui dérive sur la Seine<br />

Le banc public parisien<br />

L’idée de départ était de construire à échel<strong>le</strong> humaine un <strong>radeau</strong> de fortune, un «refugees raft»<br />

et de rendre un dessin navigab<strong>le</strong> pour une traversée de la capita<strong>le</strong> sur la Seine. Un morceau de<br />

Paris qui se détacherait pour maîtriser <strong>le</strong>s courants du f<strong>le</strong>uve.<br />

Les échos à l’actualité ne manquent pas ainsi que <strong>le</strong>s références à la peinture, à l’écriture et au<br />

cinéma. La plupart de nos interlocuteurs nous ont rappelé éga<strong>le</strong>ment <strong>le</strong>urs souvenirs<br />

d’enfance. Construire un <strong>radeau</strong> pour sévader vers de nouveaux horizons.<br />

Nous mettons en œuvre une prouesse technique, tout autant qu’une performance artistique<br />

dont la mécanique et la mesure nous permettrons de retrouver nos univers graphiques<br />

respectifs.<br />

Récupération de bidons de la piscine Desnoyer<br />

L’embarcation est d’abord construite à partir d’encombrants récoltés au cours de nos<br />

déambulations cartographiées dans la vil<strong>le</strong> (anciens bancs publics, pa<strong>le</strong>tte géante sur un<br />

chantier, barres d’aluminium, bidons en plastique, couverc<strong>le</strong> de poubel<strong>le</strong>, objets<br />

abandonnés sur la chaussée). Le résultat sera un <strong>radeau</strong> réalisé à partir de cet<br />

upcycling de Paris.<br />

Rien ne se perd, rien ne se crée,..<br />

sur <strong>le</strong>s bancs publics, bancs publics...<br />

À côté du Zèbre une pa<strong>le</strong>tte record de 4 mètres sur un échaffaudage<br />

Le métro, ligne 11, ligne 6, <strong>le</strong> tramway<br />

De Montparnasse au Père Lachaise


CONSTRUCTION<br />

Ensuite, vient la partie ingénierie qui tente de traduire «une gravure» rendue navigab<strong>le</strong><br />

mais avec <strong>le</strong>s normes de sécurité et <strong>le</strong>s contraintes imposées par <strong>le</strong>s autorisations.<br />

Le public pourra voir naviguer <strong>le</strong> <strong>radeau</strong> d’un quai ou d’un pont <strong>le</strong> dernier dimanche<br />

d’août, sur l’ensemb<strong>le</strong> de notre parcours.<br />

Ce n’est pas qu’un bout de bois qui flotte inerte mais une embarcation sur laquel<strong>le</strong><br />

<strong>le</strong>s 2 navigateurs pourront à la fois ramer ou se laisser porter par <strong>le</strong> vent gonfflant la<br />

voi<strong>le</strong>. Notre <strong>radeau</strong> doit pouvoir se déployer pour créer l’émerveil<strong>le</strong>ment et il est<br />

volontairement dépourvu de moteur afin de suivre <strong>le</strong>s mouvements naturels du<br />

chemin (descente sur <strong>le</strong>s pavés, ramer sur <strong>le</strong>s canaux, voguer sur la rivière).


D’UNE DESCENTE URBAINE...<br />

pour emmener <strong>le</strong> <strong>radeau</strong> jusqu’au point d’eau <strong>le</strong> plus proche<br />

...À LA MISE À L’EAU<br />

Sortir de la Forge via la Villa Bel<strong>le</strong>vil<strong>le</strong>, notre atelier<br />

au 23 rue Ramponneau à tribord toute sur<br />

Bou<strong>le</strong>vard de Bel<strong>le</strong>vil<strong>le</strong><br />

90° Tribord sur<br />

Rue du Faubourg du Temp<strong>le</strong><br />

90° Tribord sur<br />

Avenue Parmentier<br />

90° Babord sur<br />

Rue Alibert, Le Petit Cambodge, Le Carillon<br />

Droit devant<br />

Techniquement, nous avons conçu une charette nous permettant<br />

de transporter notre canot de sauvetage (HEXAKANO) mais<br />

principa<strong>le</strong>ment pour nous servir de toboggan afin de reduire<br />

l’ang<strong>le</strong> de pénétration dans l’eau.<br />

Le pont tournant de la rue de Dieu<br />

Le <strong>radeau</strong> sera posé sur la base<br />

d’une remorque de caravane à<br />

laquel<strong>le</strong> sera ajouté un sytème<br />

de freinage.<br />

À l’avant une roue pour faire<br />

contre poid et derrière une<br />

roue pouvant pivoter qui sera<br />

rattachée à notre système de<br />

direction. De là nous pourrons<br />

circu<strong>le</strong>r sur la route et ainsi<br />

inviter <strong>le</strong> public à venir tracter<br />

<strong>le</strong> <strong>radeau</strong> (notre parcours<br />

urbain suit <strong>le</strong>s routes en<br />

descente) jusqu’au pont<br />

tournant pour la mise à l’eau.<br />

À l’avant du <strong>radeau</strong> un système de repoussoir téléscopique comme<br />

un amortisseur nous permettra d’atténuer l’impact. Un spécialiste en<br />

escalade sera présent pour assurer cette manoeuvre à la corde tout<br />

en douceur.


Radeau dans <strong>le</strong> métro, gravure, Paris 2017<br />

SUR L EAU....<br />

NOTRE PARCOURS<br />

Le <strong>radeau</strong> traversera l’écluse du Temp<strong>le</strong>, <strong>le</strong> canal souterrain entre<br />

République et Bastil<strong>le</strong> puis <strong>le</strong> port de l’Arsenal, son écluse et enfin <strong>le</strong> bras<br />

Marie de la Seine <strong>le</strong> long de l’î<strong>le</strong> Saint-Louis et de l’î<strong>le</strong> de la Cité.<br />

Le <strong>radeau</strong> sera équipé de tout <strong>le</strong> matériel de sécurité requis:<br />

gi<strong>le</strong>ts de sauvetage, éclairage, radio, cordages, crochets de <strong>le</strong>vage,<br />

et de tractage, canot de sauvetage.


Analyses rotatives Faire tourner la bousso<strong>le</strong><br />

DANS LE CADRE DE NOTRE PERFORMANCE<br />

C’est à la râme que nous avons envisagé en premier<br />

lieu tout notre parcours sur l’eau. Puis dans <strong>le</strong><br />

souterrain par un système de halage avec des<br />

cordes et depuis <strong>le</strong>s bordures pour tirer à la force<br />

de nos bras s’appuyant sur ingénieux système de<br />

rou<strong>le</strong>ment pour une aventure humaine.<br />

Comme un <strong>radeau</strong> classique nous avons dressé<br />

une voi<strong>le</strong> pour utiliser la force du vent si il y a lieu<br />

qu’il soit avec nous et nous continuons à travail<strong>le</strong>r à<br />

générer d’autres forces.<br />

Pour <strong>le</strong> parcours nous défendons un point de vue<br />

écologique qui fait écho à la construction du <strong>radeau</strong>.<br />

Nous avons envisagé un petit moteur camouflé<br />

(si cela est obligatoire) qui serait mieux à l’évidence<br />

que de nous faire tirer par un autre bateau.<br />

Le premier tab<strong>le</strong>au de yOni. illustre ce principe


CRASH TEST<br />

Dans <strong>le</strong> Bassin de la Vi<strong>le</strong>tte ou sur <strong>le</strong>s canaux du 93<br />

Ce Crashtest festif, que Nous avions prévu <strong>le</strong>s derniers jours de juil<strong>le</strong>t servira à vérifier<br />

principa<strong>le</strong>ment notre flottaison et la résistance de la stucture afin d’évaluer la véritab<strong>le</strong> portance de<br />

notre <strong>radeau</strong> sur l’eau.<br />

À mi-projet entre <strong>le</strong>s 23 et 25 juin dernier, notre <strong>radeau</strong> à participé à l’exposition:<br />

«How do you know tomorrow has started if there’s no night ?»<br />

Curator Ekaterina Shcherbakova à la Villa Bel<strong>le</strong>vil<strong>le</strong><br />

Nous travaillons aujourd’hui sur 2 HEXAKANOS<br />

6 bidons autour d’une structure en bois en forme d’alvéo<strong>le</strong><br />

représentant 1/4 de la portance du <strong>radeau</strong>, sanglés avec une récupération<br />

de toi<strong>le</strong> de montgolfière qui a fait ses preuves en terme d’étanchéité.<br />

L’un sera dans <strong>le</strong>s conditions de notre construction de départ,<br />

l’autre avec ce que nous pourrions apporter de plus si nécessaire<br />

lors de nos dernières vérifications pour d’éventuel<strong>le</strong>s modifications.<br />

Nous avons rencontré un très vif intérêt du public, venu en nombre,<br />

notamment un ingénieur naval, <strong>le</strong>s amis du Centre Pompidou<br />

ainsi que <strong>le</strong> col<strong>le</strong>ctif des baignades urbaines.<br />

C’est lors de cette dernière rencontre que nous avons adapté notre crashtest<br />

à l’idée d’un évènement collaboratif et festif. Ils pourront nous accompagner<br />

jusqu’ à ce que nos HEXAKANO craquent ou résistent.


Regarder dans la même direction<br />

Dyptique tape art sous résine 2010<br />

MISE EN SITUATION<br />

Pas de Capitaine, l’experience d’une traversée de cette vil<strong>le</strong> à 2<br />

Les 2 moussaillons pourront soit être en position de rameur sur une assise reprenant la forme d’un banc parisien<br />

ou pouront gérer la voi<strong>le</strong> et <strong>le</strong> gouvernail installés sur une balancel<strong>le</strong> au dessus de l’eau.<br />

Voi<strong>le</strong> Levée, nous ramons<br />

Par un sytème de pivot nos repose-rames en bois actionnent <strong>le</strong>s 2 dérives à l’avant au niveau du mât.<br />

Nous déployons ensuite nos to<strong>le</strong>ts (support de râme en acier téléscopique) pour gagner de l’amplitude et<br />

optimiser notre position et nos mouvements sur <strong>le</strong> banc parisien. Dos au courant, l’oeil dans <strong>le</strong> rétroviseur<br />

nous actionnons une direction coordonnée aux pieds.<br />

À l’inverse s’il y a lieu que <strong>le</strong> vent soit avec nous<br />

Le mécanisme de portique s’étire à l’arrière du <strong>radeau</strong> servant de contrepoids pour <strong>le</strong>ver la proue.<br />

Les 2 mousaillons prennent place sur <strong>le</strong>s balancel<strong>le</strong>s et font déscendre la voi<strong>le</strong>. Le gouvernail est reprit à la main<br />

(ou on pose <strong>le</strong> petit moteur si il y a lieu).<br />

Cette image de quête de liberté est primordia<strong>le</strong> pour nous.


yOni. DouKHaN 38a. sur instagram & FB/ ô DésirGN<br />

facture2y@gmail.com +336 13 53 20 19<br />

Slowlife concepteur / transmédiaArtiste<br />

D’abord photographe vers la fin des années 90 dont Paris nuits & Jours est <strong>le</strong> terrain et <strong>le</strong>s<br />

voyages à silloner la France jusque l’avènement des techniques numériques.<br />

Trocs ensuite la bobine de film contre des rou<strong>le</strong>aux de scotch, peint de nouvel<strong>le</strong>s images en<br />

reprenant <strong>le</strong>s bases de l’abstraction et <strong>le</strong>s perspectives de son travail photographique.<br />

Participe à de nombreuses expositions col<strong>le</strong>ctives et se détache des street aristes en créant des<br />

performances graphiques, happening urbain ou installations volumètriques.<br />

Termite d’atelier, se focalise parallè<strong>le</strong>ment sur <strong>le</strong> «bien être» chez soi,<br />

créé ô DésirGN en 2006, écodesign, réalise de nombreux meub<strong>le</strong>s avec une sûre mesure., avec<br />

toujours la même idée d’optimiser l’espace, que ce soit celui du travail, votre chambre à coucher,<br />

cel<strong>le</strong> de vos enfants, celui d’un bar de campagne, ou de votre vie rangée dans une bibliothèque<br />

particulière.<br />

Aujourd’hui Père d’une petite princesse, travail sur l’idée d’une plateforme qui saurait<br />

associer éducation, agriculture/culture, transmission et mouvement, une zone d’échange<br />

multigénérationnel<strong>le</strong> dans un jardin du parc social Parisien.<br />

Curator au centre d’un crew d’artiste, prépare tranquil<strong>le</strong>ment sa prochaine installation<br />

monographique<br />

Baptiste César est un artiste plasticien français, né en 1983 à Tavera en Corse. Il vit et travail<strong>le</strong><br />

entre Nice et Paris depuis 2016.<br />

Ma pratique artistique est multip<strong>le</strong>. Selon chaque nouvel<strong>le</strong> idée, el<strong>le</strong> prend une nouvel<strong>le</strong> direction.<br />

Que se soit en installation, en sculpture, en dessin, en peinture, en vidéo, en performance ou à<br />

travers l’écriture, j’essaye d’aborder avec poésie mon environnement et <strong>le</strong>s actualités qui <strong>le</strong><br />

concerne en produisant un message à la fois intime et universel. Mon travail artistique se fait<br />

souvent par impulsion et «in situ». L’idée naît à partir du lieu dans <strong>le</strong>quel je déambu<strong>le</strong> et se<br />

développe au moyen de recherches d’informations et d’anecdotes. L’oeuvre d’art suit alors <strong>le</strong><br />

processus: inspiration, conception, recherche de matériel et d’un espace, réalisation, exposition.<br />

Cette série d’oeuvres protéiforme me permet de proposer un univers comp<strong>le</strong>t actionnant un<br />

mécanisme de réf<strong>le</strong>xion par effet de ricochet. Mes réalisations s’inspirent de nombreux artistes<br />

mais aussi de la culture alternative et des réseaux underground ainsi que du cinéma ou de la BD.<br />

Baptiste César<br />

06 51 54 74 71<br />

cesarbaptiste@gmail.com<br />

baptistecesar.blogspot.fr


QUI rame rame, ENSEMBLE ou QUI prend <strong>le</strong> vent, chacun de son côté..<br />

2017 yD. pour <strong>le</strong> Râ D’ô par ISIS.<br />

L’ensemb<strong>le</strong> de notre projet, notes, schémas, dessins, photographies,<br />

interactions web est archivé et fera l’objet d’une édition. La performance<br />

sera éga<strong>le</strong>ment filmée et photographiée en vue d’une future exposition.

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!