Programme Ensemble Pour LCSC avec Olivier Delaporte

ensemblepourlcsc

Découvrez les 16 pages du programme complet de la liste Ensemble Pour La Celle Saint-Cloud avec Olivier Delaporte. Un programme élaboré à partir de près de 2000 rencontres avec des Cellois de tous âges, professions et quartiers. Un programme qui sera conduit par une équipe conjuguant expérience et renouvellement.

ÉLECTIONS MUNICIPALES ET COMMUNAUTAIRES DES 15 ET 22 MARS 2020

ensemble pour

La Celle Saint-Cloud

avec

Olivier

DELAPORTE

Imaginons, Agissons, Transmettons.

Un programme élaboré

à partir de près de

2000 rencontres

avec des Cellois de

tous âges, professions

et quartiers.

Un programme qui sera

conduit par une équipe

conjuguant expérience

et renouvellement.

NOTRE PROJET

1. Une ville verte, engagée pour la transition

écologique et le développement durable ;

2. Un volet familial et social fort en

accompagnement des personnes

et des familles ;

3. Une attention particulière à la vie

quotidienne des Cellois : Sécurité,

Commerces, Développement

économique, Transports ;

4. Une animation de la vie locale sous-tendue

par une ambition culturelle, associative et

sportive ;

5. La rénovation de nos quartiers ;

6. Un projet pour l’avenir :

la création d’un « cœur de ville » ;

7. Un atout à préserver : une gestion

maîtrisée et responsable ;

8. Une démocratie locale vivante.


1

UNE VILLE VERTE, ENGAGÉE POUR LA TRANSITION

ÉCOLOGIQUE ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE

NOTRE PROJET

2

Notre ville bénéficie d’un environnement exceptionnel, avec plus de la moitié de son territoire

composée d’espaces verts et de forêts. Parallèlement se fait jour une exigence de plus en plus forte

en matière d’écologie et de respect de la nature.

Il s’agit donc, au-delà de la préservation et de la mise en valeur de notre environnement, de réussir

la transition écologique et de s’engager résolument dans une gestion durable du territoire

communal.

CE QUI A ÉTÉ FAIT

Une ville fleurie dont la qualité a été reconnue par

l’attribution d’une « 3 ème fleur » ;

La création d’itinéraires de circulations douces et de

rues à la circulation apaisée « zones 30 » ;

L’acquisition de véhicules électriques ;

La mise en œuvre de méthodes « naturelles » pour

l’entretien de la voirie ;

L’installation d’un parking vélo sécurisé à la gare ;

La mise en place de bornes électriques ;

La préservation de l’environnement et du

caractère des différents quartiers à travers un PLU

« protecteur ».

Une question ? www.ensemblepourlcsc.fr

DONNER PLUS DE PLACE À LA NATURE

• Réhabiliter les étangs de Beauregard et mettre en

valeur la forêt pour en faire un lieu de promenade

et de détente ;

• Protéger la biodiversité du territoire communal

et créer un sentier d’interprétation de la faune et

de la flore, et de la gestion des eaux ;

• Créer un nouveau parc public dans le cadre du

projet de « cœur de ville » ;

• Végétaliser nos quartiers, créer de mini-espaces

verts et des jardins familiaux ;

• Réaliser des cheminements piétonniers

aménagés (bancs, éclairage…) ;

• Diminuer l’empreinte écologique des bâtiments,

notamment dans le futur cœur de ville : opter

pour des solutions naturelles de rafraîchissement

et de ventilation, végétaliser les bâtiments

(toitures et façades) ;

• Établir un diagnostic environnemental de la ville

en vue de l’obtention d’un label ;

• Valoriser le patrimoine naturel à travers des

expositions et des manifestations.

ADOPTER DES COMPORTEMENTS DURABLES

• Engager la restauration collective vers une

alimentation durable : manger bon, sain et local

dans les cantines des écoles ;

• Créer une « Ressourcerie » (lieu de collecte, de

valorisation et de redistribution des objets du

quotidien dont nous n’avons plus besoin) ;

• Économiser l’énergie avec l’objectif de réduire

de moitié la consommation d’énergie des

services municipaux et de placer la performance

énergétique au centre des décisions

d’investissement ;

• Favoriser les démarches éco-citoyennes ;

• Proposer des actions collectives contribuant à

la propreté de notre ville (extension de l’action

« nettoyons notre forêt » à des actions de type

« nettoyons notre quartier » et lutte renforcée

contre les dépôts sauvages de déchets) ;

• Participer aux actions des réseaux de villes

durables.

SE DÉPLACER AUTREMENT : MISE EN PLACE

D’UN VÉRITABLE « PLAN VÉLO »

• Développer des itinéraires cyclables, protégés et

continus, pour les déplacements quotidiens :

• Participer à la mise en œuvre du projet de

« Réseau Express Régional Vélo – RERV » qui

passe par le sud de la ville ;

• Créer une liaison Nord - Sud « Seine - Versailles »

en partenariat avec l’agglomération de VGP ;

• Réaliser des liaisons des quartiers vers la gare

et les lycées ;

• Implanter des stationnements vélos sécurisés en

différents points de la ville : gare, cœur de ville,

stades ;

• Créer des itinéraires de loisirs à travers le bois

de Beauregard vers Louveciennes et la forêt de

Marly, ainsi que vers la villa Viardot.

S’ENGAGER POUR LA QUALITÉ DE L’AIR

« MIEUX RESPIRER POUR MIEUX VIVRE »

• Faire de La Celle Saint-Cloud une « zone à faibles

émissions » en continuité avec les actions de la

Métropole du Grand Paris ;

• Réglementer le transit des poids lourds ;

• Apaiser la circulation sur l’avenue de la Drionne

ainsi que sur l’avenue de la Jonchère et l’avenue

de Verdun ;

• Développer l’offre de véhicules électriques ou en

auto partage.



2

UN

VOLET FAMILIAL ET SOCIAL FORT EN

ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES ET DES FAMILLES

NOTRE PROJET

Cette politique d’accompagnement des besoins de chacun sera poursuivie et amplifiée :

PETITE ENFANCE

• Créer une nouvelle crèche dans le cœur de ville

ainsi que des mini-crèches dans les quartiers ;

• Rénover la crèche Bendern.

SCOLAIRES

• Ouvrir un nouveau bâtiment pour le centre de

loisirs Morel de Vindé ;

• Mettre en place la rénovation énergétique des

écoles ;

• Reconstruire le collège Pasteur ;

• Favoriser les produits et les circuits courts dans

les cantines scolaires ;

• Mettre en place un guichet unique et une

application smartphone pour faciliter les

démarches.

Les modes de vie changent de plus en plus rapidement et la ville se doit d’accompagner ces

évolutions.

CE QUI A ÉTÉ FAIT

Le nombre d’enfants fréquentant les centres de loisirs, le mercredi, a augmenté de 30 % au cours

des 5 dernières années. Une nouvelle formule d’accueil a été proposée laissant le choix entre journée

complète et demi-journée ;

Pour satisfaire ces besoins, la ville a ouvert un 7 ème centre de loisirs et a lancé la construction d’un

nouveau bâtiment ;

Les écoles font l’objet d’une politique de rénovation permanente ;

Le collège Victor Hugo a été profondément rénové ;

L’accueil des jeunes a été fortement augmenté (Espace André Joly, MJC, CPEA) ;

Une permanence d’accueil des jeunes a été mise en place pendant tout l’été ;

Un terrain multisports en libre accès a été crée ;

Une aide au permis de conduire a été mise en place ;

Le soutien aux aînés constitue un engagement important de la ville (Résidence Renaissance, voyages,

a près midis Cell’bleu…) ;

Accroissement de l’offre soins à domicile par fusion des moyens de La Celle Saint-Cloud

et du Chesnay ;

Pour tous une tarification des services adaptée aux moyens de chacun (carte « famille + »).

JEUNES

• Créer un lieu d’activités et de loisirs pour les

jeunes ;

• Réaliser un terrain de sport en libre accès ;

• Proposer de nouvelles animations pendant les

vacances d’été ;

• Proposer un « parcours citoyen » pour les jeunes

de 16 à 18 ans afin de les intégrer et de les

sensibiliser à la vie de la cité.

AÎNÉS

• Agrandir la résidence Renaissance pour

permettre l’accueil de couples ;

• Accueillir les seniors pour un moment de

rencontre régulier au self de l’hôtel de ville ;

• Étudier l’implantation d’une entité accueillant

des personnes âgées peu dépendantes, en

colocation avec des étudiants.

SOCIAL

• Développer la mutualisation des services sociaux

de la ville et du département (espace territorial)

en vue d’une meilleure prise en charge des

besoins ;

• Implanter une « École de la 2 ème chance ».

4

Une question ? www.ensemblepourlcsc.fr

5



3

FACILITER

LA VIE QUOTIDIENNE : SÉCURITÉ, COMMERCES,

DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE, TRANSPORTS

NOTRE PROJET

6

CE QUI A ÉTÉ FAIT

Un souci permanent de préserver les commerces de proximité :

boulangeries, commerces de détails ;

Les marchés ont été revitalisés et dynamisés avec la mise en

place d’un nouveau gérant, notamment les marchés de la place

du Jumelage et de la place Leclerc ;

La création d’une association de commerçants locaux :

Les Vitrines Celloises ;

Un groupe de développement économique a été créé pour

faciliter les rencontres et le développement des initiatives ;

L’offre de transports bus a été profondément renforcée avec

une forte augmentation des fréquences et de l’amplitude de

fonctionnement du réseau de bus ;

Un « Comité des Maires » de la ligne L a été mis en place, à

l’initiative de la ville, pour obtenir de la SNCF des améliorations

substantielles de la desserte ferroviaire (renouvellement du

matériel…) ;

Une offre de véhicules en libre-service a été mise en place :

Communauto ;

Un premier réseau de vidéo-protection a été installé.

Une question ? www.ensemblepourlcsc.fr

SÉCURITÉ

• Mettre en place, dès 2020, une police municipale

renforcée permettant des patrouilles régulières

sur les différents quartiers et des interventions

rapides en coordination étroite avec la police

nationale ;

• Créer une brigade intercommunale avec la ville

de Bougival pour répondre aux enjeux communs

de sécurité ;

• Développer sur la ville un réseau de « participation

citoyenne » pour faciliter la remontée immédiate

des signalements ;

• Développer des actions en matière de civisme et

de sécurité routière (nuisances sonores, voitures

ventouses, vitesses excessives…) ;

• Doubler le réseau de vidéo-protection ;

• Créer un centre de surveillance urbaine (CSU)

pour suivre et exploiter en direct les informations

du réseau de vidéo-protection.

COMMERCES, SERVICES, DÉVELOPPEMENT

ÉCONOMIQUE

• Créer une brasserie, lieu de rencontre et de

convivialité dans le futur cœur de ville ;

• Mettre en place une nouvelle offre commerciale,

complémentaire des commerces existants, dans

le cœur de ville ;

• Créer une maison médicale pour garantir la

pérennité de l’offre de soins à La Celle Saint-

Cloud ;

• Revitaliser les centres commerciaux de quartier :

Elysée 2, La Chataigneraie, Bendern, La Caravelle ;

• Ouvrir un magasin « Carrefour Proxi » place de

Bendern ;

• Créer une « Maison France Service », en

partenariat avec l’État, pour faciliter l’accès aux

principaux services (Allocations Familiales, Pôle

emploi, …) ;

• Mettre en place un « guichet unique » pour

simplifier l’accueil et les démarches en mairie, en

étendant son domaine de compétence à toutes

les questions que peuvent se poser les habitants ;

• Mieux adapter les horaires d’ouverture de la

mairie, notamment le samedi ;

• Créer des espaces de co-working avenue de la

Drionne et avenue Jean Moulin ;

• Développer les procédures numériques et faire

de La Celle Saint-Cloud une « ville connectée » ;

• Faire de La Celle Saint-Cloud la ville de l’économie

éco-responsable.

TRANSPORTS

• Apporter de nouveaux renforcements aux

dessertes bus, notamment vers les collèges et

lycées ;

• Créer une ligne interne desservant toute la ville,

sans rupture de charge à la gare, par fusion des

lignes 30 et 28 ;

• Mettre en place des bornes d’information

voyageurs dans les abribus ;

• Implanter une nouvelle passerelle équipée

d’ascenseurs à la gare ;

• Augmenter la capacité du parking de la gare ;

• Faciliter le co-voiturage.

7



UNE ÉQUIPE CONJUGUANT EXPÉRIENCE ET RENOUVELLEMENT AVEC :

Des élus d’expérience, permettant d’agir sans attendre et avec efficacité. La présence parmi eux du maire

actuel, vice-président de Versailles Grand Parc, et celle d’une conseillère départementale, constituent un

atout indéniable, tant l’existence de liens étroits avec les autres collectivités territoriales est de plus en plus

indispensable à la bonne gestion d’une collectivité.

Des femmes et des hommes nouveaux, forts de la diversité de leurs parcours et de leurs compétences,

qui, à travers leur désir d’engagement au service des Cellois, pourront apporter dynamisme et renouveau

à l’action municipale.

Sylvie d’ESTEVE

Maire Adjoint

Conseillère départementale

des Yvelines

Pierre SOUDRY

Maire Adjoint

Économiste

École Polytechnique

Laurence AUGERE

Maire Adjoint

Psychologue du travail

Jean-Christian SCHNELL

Maire Adjoint

Ingénieur, École des Mines

Sophie TRINIAC

Maire Adjoint

Mère au foyer

Benoît VIGNES

Médecin

Chef de service

Laurence JOSSET

Bachelor négociations

économiques et commerciales

Olivier DELAPORTE

Maire,

Vice-président de Versailles

Grand- Parc

Michel AUBOUIN

Ancien préfet

Inspecteur général

de l’administration

Valérie LABORDE

Maire Adjoint

Conseil en orientation

Maîtrise de droit

Richard LEJEUNE

Responsable associatif

Ancien Ingénieur EDF

Anne-Sophie MARADEIX

Conseillère municipale

Enseignante

Bruno Olivier BAYLE

Chef d’entreprise

Mastère 2

Marketing et droit

Geneviève SALSAT

Conseillère municipale

Cabinet de relations

institutionnelles

Laurent DUFOUR

Cadre d’une collectivité

territoriale

Sciences Po

Françoise ALBOUY

Cadre RH

Chargée de recrutement

Laurent BOUMENDIL

Conseiller municipal

Directeur

de communication

Birgit DOMINICI

Conseillère municipale

École de commerce

Nationalité allemande

Vincent POUYET

Directeur France

Alpha Trains

École Polytechnique

Julie MARTINOT

Directrice clientèle presse

Auto entrepreneur

web marketing

Mohamed KASMI

Vice-président Croix Rouge

des Yvelines, Ancien professeur

enseignement supérieur

Dominique PAGES

Juriste fiscaliste

Georges LEFEBURE

Conseiller municipal

Président association

histoire locale

Juliette DECAUDIN

Etudiante

Sciences sociales

et politiques

Pierre QUIGNON-FLEURET

Cadre supérieur ministère

des Armées

ENA

Naïma CONTE El ALAMI

Professeur d’anglais

et français, langues étrangères

Nationalité italienne

Olivier MOUSTACAS

Conseiller municipal

Project manager groupe

mutualiste

Nathalie PEYRON

Agent immobilier

Notaire

Olivier GONZALEZ

Conseiller municipal

Analyste ministère

de l’Intérieur

Hélène ALEXANDRIDIS

Enseignante

Secrétaire section locale

Légion d’Honneur

Philippe LERIN

Technicien Sportif

Ancien sportif de haut niveau

INSEP

Retrouvez-nous sur :

Andrée BLOCH

Association Il était

une fois LCSC

Ingénieur EPF

Blaise VIGNON

Directeur Produit

École Polytechnique

Soumaïla LAVAL

Directrice union

d’associations d’aide

aux victimes

Jean-Luc PRIEUR

Président cabinet

conseil financier

Martine CHEVALIER

Association SNL

Responsable Halte

répit Alzheimer

Théophile DUPEYRON

Etudiant classe préparatoire

littéraire

www.ensemblepourlcsc.fr



4

UNE

ANIMATION DE LA VIE LOCALE SOUS-TENDUE PAR

UNE AMBITION CULTURELLE, ASSOCIATIVE ET SPORTIVE

5

LA RÉNOVATION DE NOS QUARTIERS

NOTRE PROJET

CE QUI A ÉTÉ FAIT

Une vie associative très développée et encouragée :

plus de 60 associations soutenues par la ville ;

Une offre culturelle de haut niveau, rare dans des villes

de taille comparable ;

La création d’une fête de l’hiver et d’un village de

Noël ;

La création d’un festival de chorales « Chœurs en

Fête » ;

La rénovation de l’église Saint-Pierre Saint-Paul ;

La rénovation profonde des équipements sportifs

à travers la réalisation d’un « schéma directeur des

installations sportives » : création d’un terrain de

football synthétique, éclairage des tennis,

restructuration du centre omnisports Duchesne

(COSEC).

Même si un entretien régulier a été mis en œuvre dans nos quartiers et les espaces publics qui les

desservent, il convient d’y engager, désormais, de véritables rénovations.

CE QUI A ÉTÉ FAIT

La rénovation du vieux bourg ;

La requalification de la place Berthet ;

NOTRE PROJET

La rénovation de l’avenue Charles de Gaulle ;

La rénovation des avenues Pescatore, Maurice

de Hirsch, La Fontaine, etc.

RÉNOVER NOTRE PATRIMOINE URBAIN ET NOS CENTRES COMMERCIAUX

Les efforts doivent être amplifiés en matière de requalification et de rénovation urbaines. La rénovation

des voiries et l’enfouissement des réseaux (électriques, téléphoniques...) seront accélérés. Parallèlement la

rénovation des écoles et collèges sera également accélérée : rénovation des écoles Morel de Vindé, Pierre et

Marie Curie et Jules Ferry, et reconstruction du collège Pasteur.

La rénovation de nos centres commerciaux et des commerces de proximité (La Caravelle, La Chataigneraie,

Elysée II, Berthet, place Bendern, etc.) constituera un axe prioritaire. La ville conduira des actions de fond en

direction des propriétaires et des gestionnaires de surfaces commerciales en vue de redynamiser notre tissu

commercial et artisanal. La mise en place de séances hebdomadaires de marchés de plein air sera examinée

en lien avec les commerçants dans les centres qui en sont dépourvus.

10

CULTURE

• Créer une médiathèque dans le cadre du projet de cœur de

ville, incluant des espaces de lecture, de documentation, une

ludothèque, des salons d’exposition ;

• Rénover l’école de musique et le « Carré des Arts » ;

• Augmenter l’offre en cinéma et théâtre ;

• Mettre en valeur le pavillon du Butard.

SPORT

• Renforcer l’animation de la pratique des sports ;

• Poursuivre la rénovation des équipements sportifs ;

• Créer un nouveau terrain de sport en libre accès ;

• Créer un mur d’escalade.

VIE ASSOCIATIVE

• Construire une « Maison des Associations » ;

• Afficher et mettre en valeur la volonté internationale de notre ville : « une ville verte ouverte à la dimension

internationale » ;

• Créer des lieux d’échanges et de dialogue avec les résidents étrangers de notre ville ;

• Renforcer les échanges associatifs dans le cadre des jumelages.

Une question ? www.ensemblepourlcsc.fr

RÉNOVER LE DOMAINE DE BEAUREGARD

Propriété de la Ville de Paris à la suite d’un legs consenti en 1950, et géré depuis par la société Elogie-SIEMP,

ce domaine, construit dans les années 1960-1970 rassemble aujourd’hui plus du quart de la population

celloise. Mais, n’ayant pas connu de véritable rénovation depuis sa construction, il se dégrade de plus en plus

rapidement et nécessite une profonde rénovation.

Le contexte n’est pas satisfaisant. Les incivilités, les occupations irrégulières de halls d’immeubles, la circulation

des motos, scooters et autres sur les allées piétonnes ne sont plus acceptables. Une action déterminée ville,

police, prévention générale et spécialisée, bailleur Elogie-SIEMP, s’impose d’urgence.

Cette action en vue d’un bien-vivre dans nos quartiers est une priorité absolue. Il s’agit d’engager une

opération d’envergure, sur l’ensemble du domaine, ses espaces publics et la forêt qui l’entoure, dans le

but de :

• Rénover un bâti souvent vétuste et rendre accessible la majorité des logements ;

• Créer de nouvelles conditions de gestion du domaine (gardiennage, entretien, astreinte...) ;

• Créer un véritable quartier de ville incluant une diversité d’habitations (logements locatifs relevant d’une

pluralité de bailleurs, accession à la propriété, construction de logements neufs, déconstruction de

logements vétustes...) et mise en valeur de quartiers ayant chacun leur personnalité propre ;

• Mettre en valeur l’urbanisme, le commerce, les espaces publics et la trame végétale…

Cette très importante opération, dans laquelle la ville s’engage résolument, sera menée en partenariat et en

collaboration avec le Département des Yvelines, la Région Île de France, la Ville de Paris et la société Elogie-

SIEMP.



6

UN

PROJET POUR L’AVENIR :

LA CRÉATION D’UN CŒUR DE VILLE

LA CONSTRUCTION D’UNE MÉDIATHÈQUE

Insérée dans le cœur de ville, la future

médiathèque offrira aux Cellois, sur une surface

d’environ 1 500 m² (dont une partie à l’intérieur

de l’hôtel de ville) :

• Des espaces de lecture et de documentation

avec vue sur la vallée ;

• Des espaces enfants, un espace dédié à

l’heure du conte, une ludothèque ;

• Des espaces de travail ;

• Un pôle animation ;

• Des salons d’exposition.

Notre commune a peu changé depuis les années de sa mutation en véritable ville, il y a plus de

cinquante ans. Dans le respect de son environnement qui en fait sa caractéristique et tout son

charme, il est souhaitable d’insuffler une nouvelle dynamique au bénéfice de tous les Cellois.

Tel est l’objectif poursuivi à travers le projet de création d’un « Cœur de Ville » et de construction

d’une médiathèque.

ÉCONOMIE GÉNÉRALE DU PROJET

Au niveau bas, un parking couvert, accessible

à tous, sera à disposition des visiteurs ou, tout

simplement, pour effectuer une démarche en

mairie ou des achats dans les commerces voisins.

LA CRÉATION D’UN "CŒUR DE VILLE"

Dans une ville qui n’a pas de véritable centre, le projet de « Cœur de Ville » vise à créer, autour de l’hôtel

de ville, un lieu de vie contemporain, fédérateur pour tous les Cellois et respectueux des espaces verts

existants avec, notamment :

• La construction d’une médiathèque ;

• La réalisation d’un nouveau parc paysager, lieu de

promenade face au parc de la Grande Terre ;

• L’ouverture d’une brasserie, lieu de rencontre et de

convivialité ;

• L’ouverture d’une « Maison des associations » ;

• La construction d’une crèche et d’espaces médicaux

adaptés à l’évolution des pratiques ;

• Une offre de nouveaux services et commerces

aujourd’hui absents sur la ville ;

• La création de logements de qualité, dans un cadre

végétalisé et arboré, accessibles par des venelles

et placettes, et destinés au parcours résidentiel des

Cellois ainsi qu’à l’accueil de nouveaux arrivants.

Les projets de création d’un cœur de ville et de construction d’une médiathèque ont été unanimement

soutenus par les votes exprimés aux différents conseils municipaux qui leur ont été consacrés.

La réalisation de ces projets ne coûtera rien aux Cellois, car ils seront entièrement financés par les cessions

foncières des parcelles d’implantation.

De plus, la création du cœur de ville procurera, du fait de l’accroissement de population d’ailleurs très modéré,

des ressources nouvelles et permanentes que l’on peut estimer à environ 1 million d’euros par an.

Enfin, un tel projet fera l’objet d’une concertation approfondie avec tous les Cellois, aux différentes étapes

de sa mise en œuvre.

Il est ainsi prévu de mettre en place, en lien avec l’aménageur chargé du projet :

• Des réunions publiques régulières afin d’échanger et recueillir les suggestions des habitants ;

• La réalisation d’une maquette et de brochures présentant le projet ;

• La réalisation d’une « Maison du projet », lieu permanent d’exposition, de discussion et de fréquentation

idéal pour présenter, expliquer ou discuter du projet ou pour sensibiliser les scolaires à l’évolution de leur

ville.

Il s’agit ainsi d’apporter une nouvelle dynamique à notre commune dans le respect de ses quartiers, d’en

accroître très modérément le nombre d’habitants et, par là même, de maintenir, à fiscalité constante, un

niveau élevé d’équipements et de services tout en pesant davantage dans les orientations supra-communales.

12

Une question ? www.ensemblepourlcsc.fr

Une question ? www.lcscpourvous.fr

13



7

UN ATOUT À PRÉSERVER :

UNE GESTION SAINE ET RECONNUE

DE TRÈS BONS RATIOS ÉCONOMIQUES ET FINANCIERS

Les dépenses de fonctionnement de la ville sont maîtrisées depuis plusieurs années, sans remise en cause de

la qualité des services proposés à la population.

Cela permet à la ville d’engager des programmes d’investissements importants, supérieurs à la moyenne des

villes comparables, et sans avoir besoin de recourir à la dette pour les financer.

Un ratio illustre cette conduite vertueuse : celui de la dette par habitant. Cette dette est de seulement 268 €

par habitant à La Celle Saint-Cloud, alors qu’elle est plus de trois fois supérieure dans les villes comparables

où la dette s’élève, en moyenne, à 1 036 € par habitant.

1500

1000

500

0

1036 €

Dette moyenne

des communes comparables

268 €

Dette de La Celle St-Cloud

Comparaison de l’endettement par habitant (€)

UNE QUALITÉ DE GESTION D’AILLEURS RECONNUE PAR LA CHAMBRE RÉGIONALE DES COMPTES...

...dans son rapport de septembre 2019 sur la gestion de la commune de La Celle Saint-Cloud.

UNE RÉELLE STABILITÉ FISCALE

Les taux d’imposition n’ont pas augmenté, à La Celle Saint-Cloud, depuis de nombreuses années, à

la différence de ce qui s’est passé dans la plupart des communes comparables (villes de 20 000 à 50 000

habitants).

De plus, ces taux sont près de deux fois inférieurs à ceux de la moyenne de ces communes. En prenant

ainsi l’exemple du taux de Taxe Foncière (seul impôt local qui subsistera après la suppression de la taxe

d’habitation), ce taux est de 12,19 % à la Celle Saint-Cloud, alors qu’il est, en moyenne, près de deux fois plus

élevé dans les villes comparables (23,5 %) ainsi que l’illustre le graphique ci-dessous :

25

20

15

10

5

0

LE CONSTAT DE CES DERNIÈRES ANNÉES

20,4

12,19

2011

Évolution du taux de taxe foncière

23,5

Villes de 20 000 à 50 000 habitants

12,19

La Celle Saint-Cloud

2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020

POUR L’AVENIR

• La ville poursuivra ses des efforts de réduction

des coûts tout en continuant d’améliorer les

services rendus aux Cellois ;

• La mutualisation d’un certain nombre de

moyens avec d’autres collectivités territoriales

afin de dégager des économies d’échelle sera

non seulement poursuivie mais encore largement

amplifiée.

• Ainsi, après la mise en commun des moyens

de la politique d’insertion avec les communes

du Chesnay, Bougival, ou la fusion des services

de soins à domicile (SSIAD) de La Celle Saint-

Cloud et du Chesnay, cette mutualisation

sera étendue à l’agglomération de Versailles

Grand Parc et au Département des Yvelines.

Il est ainsi prévu, dans le domaine social, de

rapprocher les services sociaux locaux du

département (« l’espace territorial ») des services

du « centre communal d’action sociale » (CCAS)

de façon à faire, non seulement des économies

de moyens, mais surtout à permettre un meilleur

accueil et un meilleur service du public ;

• Initiative en vue de la création d’une « Commune

Nouvelle » par fusion de communes ;

• Obtention de ressources nouvelles, à hauteur

d’environ 1 million d’euros par an, du fait de

la réalisation du nouveau Cœur de Ville et de

l’arrivée corrélative de nouveaux habitants ainsi

que cela a déjà été évoqué.

Tous ces atouts permettent :

• D’envisager l’avenir avec sérénité ;

• De renouveler l’engagement de stabilité fiscale sur toute la durée du mandat ;

• De financer, sans augmentation d’impôt ni de dette, tous les projets envisagés

pour ces six prochaines années.

14

Une question ? www.ensemblepourlcsc.fr

15



8

UNE DÉMOCRATIE LOCALE VIVANTE

Les initiatives venues du terrain seront largement encouragées et la démocratie participative

renforcée :

• Une plus grande représentativité et des moyens supplémentaires seront donnés aux conseils de

quartier dont le rôle sera renforcé ;

• 5 % du budget municipal « espaces publics » sera consacré à des actions proposées par les habitants

et validées par les conseils de quartier ;

• La mise en place d’une réunion publique annuelle de présentation et de débat sur les grandes

orientations de la ville ;

• L’organisation de mini-référendums locaux et de consultations par internet ou réseaux sociaux ;

• La consultation des habitants sur les principaux investissements qui les concernent ;

• Le développement des possibilités d’échanges par internet et les réseaux sociaux qu’il s’agisse de

faciliter l’accès aux services de la ville ou pour signaler des dysfonctionnements vis-à-vis desquels la

ville s’engage à réagir rapidement ;

• La mise en place, chaque année, d’une « journée portes ouvertes » à la mairie pour mieux faire

connaître les activités et les acteurs municipaux.

Vu le candidat – imprimé sur du papier recyclé – ne pas jeter sur la voie publique - RCS Versailles B 305 812 935. Crédit photos : Shutterstock.com

RENCONTRONS-NOUS !

Réunion publique, le 11 mars à 20h,

salle Caravelle, 15 avenue André René Guibert.