13.12.2023 Views

Journal wiwsport n327 - 13 décembre 2023

wiwsport est le n°1 du sport au Sénégal. Retrouvez toute l'actualité sportive du Sénégal sur nos plateformes digitales : site web, application mobile iOS et Android, chaîne YouTube et réseaux... À la UNE : - Entretien avec Seydou Diouf (Président de la Fédération Sénégalaise de Handball) : "REMPORTER LA CAN 2024’" > Satisfait du bilan positif de la sélection féminine et surtout de leur capacité à rivaliser avec les grandes équipes mondiales, Seydou Diouf veut remporter la prochaine CAN. > Dans cet entretien exclusif, le Président de la FSH fait l’état des Lieux et définit les objectifs de la sélection confiée à Messaoudi. - Salernitana Boulaye Dia, seul contre tous ? - Mercato Newcastle tenté par la piste Sadio Mané dès cet hiver - Lamb Siteu a touché plus que Lac 2 - RC Lens Nampalys Mendy sort sur blessure contre Séville

wiwsport est le n°1 du sport au Sénégal. Retrouvez toute l'actualité sportive du Sénégal sur nos plateformes digitales : site web, application mobile iOS et Android, chaîne YouTube et réseaux...

À la UNE :

- Entretien avec Seydou Diouf (Président de la Fédération Sénégalaise de Handball) : "REMPORTER LA CAN 2024’"

> Satisfait du bilan positif de la sélection féminine et surtout de leur capacité à rivaliser avec les grandes équipes mondiales, Seydou Diouf veut remporter la prochaine CAN.
> Dans cet entretien exclusif, le Président de la FSH fait l’état des Lieux et définit les objectifs de la sélection confiée à Messaoudi.

- Salernitana
Boulaye Dia, seul contre tous ?

- Mercato
Newcastle tenté par la piste Sadio Mané dès cet hiver

- Lamb
Siteu a touché plus que Lac 2

- RC Lens
Nampalys Mendy sort sur blessure contre Séville

SHOW MORE
SHOW LESS

You also want an ePaper? Increase the reach of your titles

YUMPU automatically turns print PDFs into web optimized ePapers that Google loves.

SALERNITANA<br />

BOULAYE DIA<br />

SEUL CONTRE TOUS ?<br />

Satisfait du bilan positif de la sélection féminine<br />

et surtout de leur capacité à rivaliser avec les<br />

grandes équipes mondiales, Seydou Diouf veut<br />

remporter la prochaine CAN.<br />

Dans cet entretien exclusif, le Président de la<br />

Fédération Sénégalaise de Handball fait l’état<br />

des Lieux et définit les objectifs de la sélection<br />

confiée à Messaoudi.<br />

Siteu a touché<br />

plus que Lac 2


CAF AWARDS <strong>2023</strong><br />

EL HADJ DIOUF NOSTALGIQUE<br />

« ON NE JOUE QUE POUR CES<br />

MOMENTS… »<br />

Parmi d’autres légendes conviées par<br />

l’instance continentale, El Hadj Diouf était à<br />

Marrakech pour assister à la cérémonie des<br />

CAF Awards <strong>2023</strong>. Occasion pour lui de se<br />

remémorer de ses sacres et de lancer un<br />

important message aux jeunes. « Ce trophée<br />

représente beaucoup pour tous les joueurs<br />

africains. Parce que quand on le gagne,<br />

c’est là qu’on rentre dans la cour des<br />

grands, peu de joueurs l’ont gagné. C’est un<br />

honneur de le gagner », a-t-il déclare sur le<br />

plateau de la CAF.<br />

Le 16 avril 2002 à Johannesburg, Diouf<br />

remportait pour la 2e fois de suite le Ballon<br />

d’or africain. Un moment qu’il chérit<br />

toujours. Il partage. « C’était en Afrique du<br />

Sud. J’avais amené toute ma famille. Ce<br />

n’est pas comme maintenant. Il n’y avait pas<br />

de duel. J’avais explosé les records. Et<br />

j’étais tellement bon sur le terrain que je<br />

savais que j’allais gagner. Je dirais même<br />

que je n’étais pas très conscient de l’enjeu<br />

MERCATO<br />

NEWCASTLE TENTÉ PAR LA PISTE<br />

SADIO MANÉ DÈS CET HIVER<br />

Sadio Mané à Saint James’ Park ! Voilà une<br />

idée qui plait bien à Newcastle. En effet<br />

selon Football Insider et le média espagnol<br />

Fichajes, l’entraîneur des Magies pense<br />

sérieusement à s’offrir l’international sénégalais<br />

sous la forme d’un prêt cet hiver,<br />

contournant ainsi le fair play financier.<br />

Miné par les blessures de ses joueurs<br />

cadres et la longue suspension de Sandro<br />

Tonali pour paris sportifs, Newcastle est<br />

loin des performances de la saison dernière<br />

où l’équipe a terminé dans le « Big four ». Le<br />

club occupe actuellement à la 7e place de<br />

Premier League et est déjà à 6 défaites<br />

concédées dont deux successives lors des<br />

deux dernières journées contre Everton et<br />

Tottenham. Afin de relancer la machine,<br />

Eddie Howe veut recruter, élargir son<br />

VISITEZ WIWSPORT.COM<br />

3 N° 327 DU <strong>13</strong> DÉCEMBRE <strong>2023</strong><br />

parce que j’aimais ce que je faisais simplement.<br />

Je pense que la personne qui était la<br />

plus heureuse au monde, c’était ma maman<br />

». Diouf jouait à Lens et faisait partie des<br />

meilleurs joueurs en Ligue 1. Il était aussi<br />

décisif sur la qualification historique du<br />

Sénégal en coupe du monde terminant<br />

comme le 2e meilleur buteur des éliminatoires<br />

avec 9 buts. Finaliste de la coupe<br />

d’Afrique 2002 qui s’est tenue en janvier-février.<br />

Lors de cette édition, il avait devancé<br />

Samuel Eto’o (Cameroun) et John Coffur<br />

(Ghana).<br />

Ce brillant parcours devrait inspirer la<br />

prochaine génération. El Hadj Diouf qui est<br />

devenu l’ambassadeur des équipes nationales<br />

de football invite les jeunes à travailler<br />

pour devenir des ambassadeurs. « C’est<br />

comme on dit en français, c’est le panthéon<br />

des grands footballeurs. Quand tu vas au<br />

Sénégal, tu as Sadio Mane et El Hadj Diouf.<br />

On ne joue que pour ces moments. Parce<br />

qu’au moment des récompenses, chacun a<br />

envie d’être là-bas mais tout le monde ne<br />

peut pas.<br />

groupe pour avoir une profondeur de banc<br />

afin d’être compétitif pour retrouver son «<br />

véritable niveau ». Pour ce faire, Newcastle<br />

veut utiliser ses relations avec l’Arabie<br />

Saoudite pour s’offrir quelques gros noms<br />

évoluant en Saudi Pro League puisque le<br />

club anglais a les mêmes propriétaires que<br />

Al Nassr, Al Hilal, Al Ittihad et Al Ahli. C’est<br />

ainsi que le nom de Sadio Mané a été évoqué<br />

aux côtés d’autres stars du football tels que<br />

le milieu serbe Sergej Milinković-Savić (Al<br />

ACTU FOOT<br />

C’est pourquoi on demande à la future<br />

génération de bien travailler, de représenter<br />

dignement leur pays et le continent. Parce<br />

que quand tu gagnes ce trophée, tu deviens<br />

un ambassadeur de ton pays et du continent.<br />

»<br />

Hilal) et le portugais Ruben Neves (Al Hilal)<br />

également courtisé par Manchester City<br />

selon la même source. L’ex attaquant de<br />

Liverpool a quitté le football européen en<br />

début de saison pour s’exiler vers le nouvel<br />

el dorado du football mondial en provenance<br />

du Bayern Munich.<br />

Reste à voir si l’attaquant sénégalais de 31<br />

ans sera intéressé à l’idée de retrouver le<br />

football européen et la Premier League.


ACTU FOOT<br />

LIGUE DES CHAMPIONS<br />

NAMPALYS MENDY (LENS) SORT SUR<br />

BLESSURE CONTRE LE FC SÉVILLE<br />

Les supporters du Racing Club de Lens<br />

retiennent leur souffle. Ceux de l’Equipe<br />

Nationale du Sénégal aussi, forcément.<br />

Titulaire avec les Sang-et-Or pour le match<br />

décisif de Ligue des Champions face au FC<br />

Séville ce mardi, Nampalys Mendy n’est pas<br />

allé au bout de sa rencontre. Le milieu de<br />

terrain a quitté ses partenaires après 24<br />

minutes de jeu. L’ancien joueur de Leicester<br />

a été touché à la cuisse gauche sur une<br />

action anodine, avant d’être remplacé par<br />

son jeune partenaire Neil El Aynaoui.<br />

L’exactitude de la blessure de l’international<br />

sénégalais reste à connaître. Toutefois,<br />

l’Equipe Nationale du Sénégal pourrait déjà<br />

avoir à s’inquiéter pour son joueur en vue de<br />

la CAN dans un mois pile.<br />

VISITEZ WIWSPORT.COM<br />

4 N° 327 DU <strong>13</strong> DÉCEMBRE <strong>2023</strong><br />

… Lens arrache son ticket pour les<br />

barrages de la Ligue Europa<br />

Dans un match tendu et difficile, Lens a su<br />

arracher la victoire 2-1 face à Séville. Ce fut<br />

une histoire de penalties dans un match<br />

dominé par les Espagnols. Lens jouera bien<br />

la Ligue Europa, privant le tenant du titre<br />

d'une nouvelle participation. A l'instar des<br />

derniers matchs de Lens dans cette ligue<br />

des champions, les Sang et Or ont peiné<br />

dans le jeu. Heureusement, ils ont su<br />

préserver l'essentiel ce soir : une place en<br />

Ligue Europa.<br />

LIGUE DES CHAMPIONS<br />

SENSATIONNEL, COPENHAGUE SE<br />

QUALIFIE EN HUITIÈMES DE FINALE<br />

L'ambiance était au beau fixe au Parken<br />

Stadium, où le FC Copenhague a conclu sa<br />

phase de groupes par une nouvelle victoire,<br />

ce mardi soir, face à Galatasaray, synonyme<br />

de qualification pour les huitièmes de finale<br />

de la C1. Un réel exploit. C'est l'ancien<br />

Bordelais Lukas Lerager, d'un plat du pied<br />

droit, qui a inscrit l'unique but du match au<br />

terme d'un magnifique mouvement collectif<br />

(58e). Devant des tribunes en liesse, les<br />

Danois ont défendu tous ensemble dans leur<br />

surface, voire sur leur ligne de but, jusque<br />

dans les derniers instants des arrêts de jeu.<br />

Avant de laisser exploser leur joie. Pour de<br />

bon. A noter que l’international sénégalais,<br />

Babacar Khouma n’était pas dans le groupe<br />

danois pour ce match.


OMNISPORTS<br />

VISITEZ WIWSPORT.COM<br />

N° 327 DU <strong>13</strong> DÉCEMBRE <strong>2023</strong><br />

MONDIAL HAND <strong>2023</strong><br />

LE SÉNÉGAL TERMINE À LA 18E<br />

PLACE MONDIALE !<br />

Selon le Règlement des compétitions de l’IHF,<br />

les équipes classées 3ème dans chaque<br />

groupe du tour principal seront classées de la<br />

9ème à la 12ème place. Les équipes classées<br />

4ème dans chaque groupe du tour principal<br />

seront classées de la <strong>13</strong>ème à la 16ème place.<br />

Les équipes classées 5ème dans chaque<br />

groupe du tour principal seront classées de la<br />

17ème à la 20ème place. Les équipes classées<br />

6ème dans chaque groupe du tour principal<br />

seront classées du 21ème au 24ème.<br />

5<br />

Ainsi le Sénégal qui a terminé 5e du premier<br />

groupe avec 3 points occupe la 18e place du<br />

classement général. Les Lionnes totalisent 2<br />

victoires et 4 défaites. En 2019, elles avaient<br />

aussi terminé la compétition sur cette position.<br />

Seulement, lors de leur première participation,<br />

24 pays avaient pris part aux joutes. Alors<br />

qu’en <strong>2023</strong>, 32 nations sont en lice.<br />

Notons aussi que le Sénégal est la 2e meilleure<br />

équipe africaine derrière l’Angola qui a terminé<br />

à la 15e place. Le Cameroun est à la 24e place.<br />

Notons que les matchs de la Coupe du<br />

Président (non qualifies au tour principal) se<br />

poursuivent toujours.<br />

LAMB<br />

LES CACHETS DE SITEU ET DE LAC 2<br />

DÉVOILÉS, LA GROSSE SURPRISE !<br />

Le 19 novembre dernier, Lac 2 a remporté la<br />

victoire sur Siteu par décision arbitrale, consolidant<br />

ainsi sa position chez les VIP. Bien que<br />

Siteu ait manqué l’occasion de renforcer sa<br />

position, il peut se consoler en ayant touché un<br />

cachet plus important que son adversaire, avec<br />

72 millions de francs CFA contre les 60<br />

millions de Lac 2, malgré sa défaite.<br />

Au total, Jambars Productions, l’organisateur<br />

du combat, a déboursé <strong>13</strong>2 millions pour la<br />

rémunération des deux lutteurs. Malgré cette<br />

défaite, Siteu vise à améliorer ses gains lors de<br />

son prochain combat. Il demande 150 millions<br />

à Albourakh Productions, qui envisage de le<br />

confronter à Balla Gaye 2. Cependant, cette<br />

somme est considérée comme déraisonnable<br />

par le responsable de la structure, Baye<br />

Ndiaye.


L’ENTRETIEN<br />

Le Sénégal a bouclé sa deuxième<br />

participation aux championnats du<br />

monde de handball qui se poursuit en<br />

Suède, Danemark et en Norvège.<br />

VISITEZ WIWSPORT.COM<br />

6 N° 327 DU <strong>13</strong> DÉCEMBRE <strong>2023</strong><br />

Les Lionnes terminent à la 18e place mondiale<br />

sur 32 participants après une qualification<br />

historique au tour principal. Satisfait du bilan<br />

positif de la sélection féminine et surtout de<br />

leur capacité à rivaliser avec les grandes<br />

équipes de la sélection féminine, la fédération<br />

sénégalaise de handball (FSH) veut remporter<br />

la prochaine CAN, ce qui serait une première.<br />

ENTRETIEN<br />

AVEC LE PRÉSIDENT<br />

DE LA FSH, SEYDOU DIOUF.<br />

QUE RETENEZ-VOUS DE CETTE<br />

PARTICIPATION DES LIONNES ?<br />

Nous avons entamé la compétition avec un<br />

gros match qui était à notre portée face à la<br />

Croatie. Un adversaire qu’on a mené dans la<br />

partie de 4 buts d’écart mais qui a réussi à<br />

revenir. Et la Croatie, qui hier, a raté les quarts<br />

de finale dans les trois dernières secondes lors<br />

de son match face à la Hongrie.<br />

Le Sénégal a fourni de gros efforts en accrochant<br />

la Suède pendant 50 minutes chez elle.<br />

Cela veut dire que les filles ont beaucoup<br />

donné. Et terminer comme ça en battant le<br />

Cameroun après s’être qualifié au tour principal,<br />

c’est déjà une excellente chose.<br />

ETES-VOUS SURPRIS PAR LEUR<br />

PARCOURS AU MONDIAL ?<br />

A la fédération, on travaille, on travaille sur la<br />

durée. Quand Fred (Bougeant, l’ex sélectionneur)<br />

est parti, il y a eu des joueuses qui ont<br />

raccroché, étant en fin de carrière. Yacine<br />

(Messaoudi) est arrivé et il faut savoir que<br />

cette transition avec lui n’a pas démarré en<br />

2022. On l’a emmené au Cameroun quand Fred<br />

était à la tête de la sélection pour qu’il se<br />

familiarise avec la tanière. Lui-même est venu<br />

avec son style de management et même s’il y a<br />

eu des départs, des joueuses sont restées à<br />

l’image de Doungou Camara et Fanta Keita.<br />

Des nouvelles aussi comme Soukeina Sagna.<br />

On a su que faire que la mayonnaise puisse<br />

SEYDOU DIOUF, PRÉSIDENT DE LA FÉDÉRATION DE HANDBALL<br />

« Notre prochain objectif est de remporter la CA<br />

prendre forme. Oui, ce parcours peut me<br />

surprendre ou non aussi parce que depuis<br />

quelques années, on a beaucoup travaillé sur<br />

cette sélection féminine. Je pense que c’est un<br />

pas en avant dans notre marche vers la performance.<br />

QUEL EST LE PROCHAIN OBJECTIF<br />

POUR LA SÉLECTION FÉMININE ?<br />

On construit une équipe pour gagner. Et je<br />

pense qu’avec tout ce qu’on a montré face à<br />

l’Angola, à Dakar et lors des TQO ou les choses<br />

se jouent toujours sur un but d’écart malgré<br />

tout ce qu’on dit sur les conditions d’organisation,<br />

d’accueil et autres.<br />

Et aujourd’hui, battre le Cameroun au tournoi<br />

de France et le battre encore lors des championnats<br />

du monde, cela veut dire que le<br />

Sénégal est en train de se positionner pour<br />

décrocher son premier titre continental en<br />

2024. C’est l’objectif que nous nous sommes<br />

fixés hier (avant-hier) lors de la réunion<br />

d’évaluation. Notre nouveau challenge est de<br />

travailler pour gagner la prochaine coupe<br />

d’Afrique des Nations qui se tiendra en fin<br />

d’année 2024 à Kinshasa.<br />

QU’EST-CE QU’IL FAUT FAIRE SELON<br />

VOUS POUR REMPORTER LA CAN ?<br />

Si on veut gagner la coupe d’Afrique des<br />

nations qui est largement à notre portée<br />

aujourd’hui. Il ne faut jamais oublier que le<br />

Congo se veut fort, la RDC organise chez elle et<br />

va se renforcer. Nous on va partir avec nos<br />

qualités et ce que nous avons montré. Avec nos<br />

capacités de jouer de très gros matchs sur des<br />

intervalles de jours très courts.<br />

Tout cela bonifie nos joueuses et leur donne de<br />

l’expérience. Nous avons une équipe bien<br />

homogène tant bien même il y a une transition<br />

en douceur qui est en train de s’opérer avec les<br />

anciennes et les nouvelles. Mais il faut savoir<br />

qu’il y a de petits détails. Si on joue en Afrique,<br />

c’est une autre réalité, des matchs très<br />

physiques avec beaucoup de mobilité. Et ça, je<br />

pense que l’entraineur l’a intégré dans sa<br />

stratégie de préparation. Pour le reste, c’est de<br />

se dire oui nous avons battu le Congo, la RDC,<br />

deux fois le Cameroun, il nous reste l’Angola.<br />

Le petit détail c’est de se dire l’Angola n’est pas<br />

un obstacle insurmontable et je pense que<br />

c’est dans la tête. Il faut corriger et on n’est pas<br />

loin de cet objectif-là.


VISITEZ WIWSPORT.COM<br />

7 N° 327 DU <strong>13</strong> DÉCEMBRE <strong>2023</strong><br />

L’ENTRETIEN<br />

N 2024 »<br />

PENSEZ-VOUS QUE LE SÉNÉGAL<br />

PEUT GAGNER LA CAN 2024 AVEC<br />

L’ACTUEL SÉLECTIONNEUR ?<br />

Quand on choisit un coach, on ne peut qu’avoir<br />

confiance et moi j’ai totalement confiance à<br />

Yacine Messaoudi. Je pense qu’il montre de<br />

très bonnes choses. Il fallait voir la qualité du<br />

jeu produit par nos filles surtout en défense, en<br />

bloc, leur mobilité.<br />

Il y a des choses qui ont été travaillées avec<br />

Yacine surtout sur l’aspect mental. Parce que,<br />

être à -5 buts d’écart à la mi-temps face au<br />

Cameroun et revenir le battre par 2 buts<br />

d’écart, pour moi c’est une capacité mentale. Il<br />

n y a pas de raison qu’on ne gagne pas la CAN<br />

avec Yacine. La CAN de Dakar c’était sa<br />

première confrontation avec une compétition<br />

africaine. Maintenant, il a fait cette CAN, le<br />

TQO, le Mondial, il sait ce qui l’attend. Et il va se<br />

préparer en conséquence.<br />

QU’EST CE QUI EST ENVISAGÉ D’ICI<br />

LA PROCHAINE CAN POUR MAINTE-<br />

NIR CETTE ÉQUIPE AU TOP ?<br />

Nous avons planifié les activités de rassemblement<br />

de la sélection nationale et assurer<br />

l’organisation. Depuis quelques années, nous<br />

nous efforçons à positionner notre sélection<br />

nationale en stage à chaque fois que nous<br />

avons une semaine internationale. On ne les<br />

rate pas et là, il ne faut pas les rater parce<br />

qu’on a en perspective une coupe d’Afrique des<br />

nations en 2024. Et l’année va passer très vite.<br />

La deuxième chose est que nous sommes<br />

conscients que cette équipe doit être renforcée.<br />

J’en ai discuté avec le coach et nous avons des<br />

pistes assez intéressantes. Des filles dont les<br />

parents ou grands-parents sont sénégalais<br />

d’origine. Il nous faut renforcer l’équipe notamment<br />

sur sa base arrière et sur le poste de<br />

gardienne. Moi-même je suis en train de faire<br />

pour que des filles comme Fama Sall, Ndèye<br />

Sokhna Sène et Khady Seck qui sont des filles<br />

qui ont grandi au Sénégal, qui ont appris le<br />

handball au Sénégal avec des techniciens<br />

sénégalais, avec l’aide du coach, de voir avec<br />

l’environnement des clubs en N1 ou N2 pour<br />

accueillir Sène et Sall pour qu’elles travaillent.<br />

Parce qu’il faut beaucoup de travail au niveau<br />

des gardiennes.


VISITEZ WIWSPORT.COM<br />

9 N° 327 DU <strong>13</strong> DÉCEMBRE <strong>2023</strong><br />

ZOOM SUR<br />

La Gazzetta dello Sport a commenté la faute du<br />

champion d’Afrique en indiquant que Boulaye Dia<br />

était « nerveux et mérite le rouge. Il a été gracié.<br />

Hors du match ». De son côté, Tuttosport écrit : « il<br />

essaie de tacler, mais il est parti dans le désert ».<br />

Le Corriere dello Sport n’y est pas aller de main<br />

morte. « Première mi-temps fantomatique, il n’est<br />

jamais aussi dangereux qu’il devrait l’être. Une très<br />

mauvaise faute sanctionnée seulement par un<br />

jaune. »<br />

SALERNITANA<br />

BOULAYE DIA, SEUL CONTRE TOUS ?<br />

La Salernitana n’y arrive pas du tout. Lanterne<br />

rouge de Serie A depuis l’entame de cet<br />

exercice, les Grenats n’ont pu se relancer<br />

dimanche dernier, lors de la réception de Bologne.<br />

Dominés, ils ont logiquement été battus sur le<br />

score de 2 buts à 1. Un résultat, malgré tout, qui<br />

les met à “seulement’’ trois points de retard sur le<br />

premier non relégable. De quoi inviter la presse<br />

italienne à traiter la forme de Boulaye Dia de<br />

manière particulière.<br />

DIA PREND CHER DANS LA PRESSE ITALIENNE<br />

Après avoir déjà fait l’objet de plusieurs critiques<br />

pour certaines de ses absences, la presse<br />

italienne a pris un fâcheux plaisir à cibler la<br />

prestation du meilleur joueur de la Salernitana la<br />

saison dernière. Titulaire à la pointe de l’attaque de<br />

la formation de Filippo Inzaghi, l’international<br />

sénégalais de 27 ans est passé tout près de<br />

l’expulsion pour une faute bien limite peu avant la<br />

mi-temps. Une action qui n’est pas passée pas<br />

inaperçue et qui a profité à la presse italienne<br />

transalpine qui a oublié le joueur qui a porté la<br />

Salernitana la saison dernière.<br />

UN AVANT-CENTRE<br />

SANS VÉRITABLE SOUTIEN ?<br />

Dans les colonnes de Tutto Mercato WEB, on va un<br />

peu plus loin dans les commentaires. Mais les<br />

partenaires de Boulaye Dia en ont aussi pris pour<br />

leur grade. « Trop d’actions individuelles et trop de<br />

ballons perdus. Ses coéquipiers ne l’aident pas<br />

mais il ne fait pas grand-chose pour se montrer<br />

dangereux. Il devient nerveux et a même risqué un<br />

carton rouge pour une faute frustrante sur (Alexis)<br />

Saelemaekers ».<br />

Autant de commentaires négatifs pour expliquer<br />

l’entame de saison de Boulaye Dia. Auteur de<br />

quatre buts en 12 matchs toutes compétitions<br />

confondues cette saison, le champion d’Afrique<br />

semble bien loin du niveau de joueur-là qui avait<br />

éclaboussé de son talent la Serie A italienne lors<br />

de la saison dernière, avec ses 16 buts et 6 passes<br />

décisives. Un retour en forme sera bénéfique pour<br />

la Salernitana… et surtout les Lions en vue de la<br />

CAN qui arrive.


DOSSIER<br />

VISITEZ WIWSPORT.COM<br />

10 N° 327 DU <strong>13</strong> DÉCEMBRE <strong>2023</strong><br />

Règles de football<br />

Le carton, l’autre<br />

acteur du jeu !<br />

Q<br />

ue c'est stressant ! Sa main dans la<br />

poche brandissant cette biscotte, ce<br />

petit bout de carton soit jaune, soit<br />

rouge qui "dicte" le football. Il est si petit, se<br />

trouve dans une poche mais à chaque fois qu'il<br />

sort, il peut faire des dégâts, le Sénégal en sait<br />

quelque chose. Il n'a pas toujours existé, il a<br />

rattrapé ce sport en cours de route. Mais d'où<br />

vient-il ? Qu'est ce qui l'a amené ? Pourquoi le<br />

jaune et le rouge ? Quelques-unes de ses<br />

anecdotes. Suivez-nous.<br />

HISTORIQUE<br />

À ses débuts au 19e siècle, le football ne<br />

comportait pas autant de règles et de restrictions<br />

comme de nos jours. Les exclusions et<br />

avertissements notifiés et "bookés" n'étaient<br />

pas au rendez-vous du jeu avant les années 60.<br />

Le joueur qui commettait une faute était juste<br />

averti ou expulsé verbalement. Ce qui n'évitait<br />

pas des problèmes de désistement et d'oubli de<br />

la part des instances dirigeantes. Les joueurs<br />

devenaient de plus en plus violents, au fur et à<br />

mesure que les compétitions se multipliaient et<br />

que l'enjeu prenait le pas sur le jeu.<br />

C'est à la suite du Mondial 1962, en témoin du<br />

match surnommé la "Bataille de Santiago" qui<br />

opposait l'équipe du Chili (pays organisateur)<br />

et la redoutable équipe d'Italie (2-0) menée par<br />

Bruno Mora. Ken Aston, arbitre anglais de cet<br />

affreux match, ne s'en remet pas de sitôt,<br />

puisqu'il a fallu l'intervention de la police pour<br />

terminer le match et exclure deux joueurs<br />

italiens. Le sieur Aston se mettait à chercher un<br />

moyen de suspendre le joueur ou de l'avertir en<br />

cas de geste illicite sur la pelouse.<br />

L’IFAB a décidé d’introduire<br />

le carton blanc.<br />

« L'arbitre va donner le<br />

carton (blanc) à partir du<br />

moment où il considère<br />

que la contestation est<br />

véhémente et qu'elle<br />

remet en cause son<br />

autorité. Ça peut être des<br />

mots, des bras levés »<br />

Un jour, alors qu'il était dans sa voiture, arrêtée<br />

au feu rouge, il se dit : « Bon sang ! Mais bien<br />

sûr ! Prenons le modèle sur les feux de circulation<br />

et donnons des couleurs à nos décisions<br />

arbitrales ». Le rouge et le jaune furent adoptés<br />

(le premier pour attester une exclusion et le<br />

second pour l'avertissement). Surtout que deux<br />

cartons jaunes reçus dans un même match est<br />

synonyme d’expulsion. Plus la faute est grave,<br />

plus la sanction est lourde. Ce projet fut adopté<br />

et mis en pratique au mondial 1970. Le premier<br />

carton jaune de l'histoire est écopé par le<br />

Soviétique Evgeny Lovchev, le 31 mai 1970 et<br />

le premier joueur qui s'est vu faire brandir le<br />

rouge est le Chilien Carlos Caszely (tel un signe<br />

du destin !). Après l'avoir expérimenté à succès<br />

lors du mondial 70, les autres compétitions de<br />

football se mettent aux couleurs.


SIGNIFICATION ET ÉVOLUTION<br />

Les règles des cartons ont beaucoup été revues<br />

mais leur essence est restée le même. Le<br />

carton jaune sert toujours à avertir. Il est<br />

toujours sorti lorsque le joueur fait une faute<br />

jugée non dangereuse ou lors d’une contestation.<br />

Selon les compétitions et les pays, le<br />

nombre de cartons jaune reçus, plus il est<br />

élevé, plus il est passif d’une amende ou d’une<br />

sanction.<br />

VISITEZ WIWSPORT.COM<br />

11 N° 327 DU <strong>13</strong> DÉCEMBRE <strong>2023</strong><br />

DOSSIER<br />

D’ailleurs, vu que plusieurs joueurs en écopent<br />

facilement sans commettre de faute et qu’un<br />

deuxième de la même couleur est signe d’expulsion,<br />

l’IFAB (International Football Association<br />

Board) a décidé d’introduire le carton<br />

blanc. « L'arbitre va donner le carton à partir du<br />

moment où il considère que la contestation est<br />

véhémente et qu'elle remet en cause son<br />

autorité. Ça peut être des mots, des bras levés<br />

».<br />

Ce carton servira à diminuer le nombre d’expulsion<br />

pour garder la beauté du jeu et maintenir<br />

l’équilibre. Le carton rouge symbolise l’expulsion<br />

automatique, la sanction après une faute<br />

grossière sur un adversaire. Il est souvent suivi<br />

par des sièges en commission de disciple selon<br />

la gravité de la faute, pour définir la durée de la<br />

sentence.<br />

LES LIONS,<br />

BONS CLIENTS DES CARTONS<br />

Cette tendance facile à écoper de cartons<br />

durant les compétitions peut priver plusieurs<br />

équipes de leurs éléments défensifs cadres. Le<br />

Sénégal garde un mauvais souvenir avec les<br />

cartons puisque son équipe nationale de<br />

football a été éliminé du mondial 2018 par une<br />

différence sur les cartons reçus. Parmi les plus<br />

mémorables, l’expulsion de Pape Sarr en<br />

demi-finale de la CAN 2002 face au Nigeria.<br />

Un carton rouge qui avait privé aux Lions leur<br />

milieu titulaire face au Cameroun en Finale.<br />

Même scénario en 2019, mais en charnière<br />

centrale. Le Sénégal a perdu son défenseur<br />

vedette, Kalidou Koulibaly pour la finale de la<br />

Coupe d’Afrique des Nations en 2019, à cause<br />

d’un carton jaune reçu en demi-finale face à la<br />

Tunisie. Les actuels champions d’Afrique vont<br />

finalement s’incliner contre l’Algérie sans leur<br />

roc.<br />

Plus récemment, les Lions étaient obligés de<br />

disputer les huitièmes de finale de la Coupe du<br />

Monde au Qatar en 2022 sans le patron de<br />

l’entrejeu, Idrissa Gana Gueye, averti deux fois<br />

en phases de poule. Le football reste un sport<br />

d'une beauté remarquable, qui incarne et<br />

promeut des valeurs comme le respect de<br />

l'adversaire et le fair-play. Il est certainement<br />

utopique de demander aux joueurs d'arrêter de<br />

commettre des fautes ou de ne pas être sur les<br />

nerfs. Nous aimons ce sport surtout pour sa<br />

spontanéité.

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!