09.02.2024 Views

2024 - Février - Festival des Heures

You also want an ePaper? Increase the reach of your titles

YUMPU automatically turns print PDFs into web optimized ePapers that Google loves.

Communiqué de presse – <strong>Février</strong> <strong>2024</strong>


<strong>2024</strong> est l’année du 300 ème anniversaire de la Passion selon saint Jean de Bach (Vendredi Saint –<br />

1724). À cette occasion et pour ouvrir la série <strong>des</strong> six concerts du <strong>Festival</strong> <strong>des</strong> heures, ce chef d’œuvre<br />

- un <strong>des</strong> plus grands - de Jean Sébastien Bach, sera interprété dans la nef du Collège <strong>des</strong> Bernardins,<br />

dès le vendredi soir, à 20h.<br />

Des deux Passions de Bach, (saint Matthieu et saint Jean), cette dernière est incontestablement la<br />

plus intérieure, la plus priante et la plus riche en émotions contenues.<br />

Composée en 1724, elle offre une alternance de récitatifs et de chœurs, dans laquelle viennent s’insérer<br />

<strong>des</strong> arias et <strong>des</strong> chorals issus et adaptés <strong>des</strong> liturgies protestantes de l’époque. Deux chœurs<br />

monumentaux encadrent l’œuvre lui apportant la magnificence dont Bach, bien que luthérien, n’a pas<br />

souhaité se départir.<br />

La place de l’évangéliste y est primordiale, en ce qu’il proclame dans ses récitatifs, la totalité du texte<br />

de saint Jean ; pour l’interpréter, le chef Henri Chalet s’est entouré d’Ian Bostridge : ce chanteur<br />

britannique est unanimement considéré comme l’un <strong>des</strong> meilleurs interprètes mondiaux du rôle.<br />

À ses côtés, Henri Chalet dirigera la Maîtrise Notre-Dame de Paris, et l’Orchestre National<br />

d’Auvergne Rhône Alpes, avec qui il entretient une collaboration régulière depuis plusieurs années.<br />

__________________<br />

Un festival au rythme <strong>des</strong> <strong>Heures</strong> monastiques !<br />

Depuis leurs origines, en Orient comme en Occident, les monastères suivent le rythme <strong>des</strong> <strong>Heures</strong>,<br />

haltes spirituelles et musicales qui ponctuent la vie quotidienne, <strong>des</strong> matines du lever du jour aux<br />

complies du crépuscule. Le Collège <strong>des</strong> Bernardins reprend cet ancien usage, mis au service de la<br />

musique, pour donner sa couleur originale au <strong>Festival</strong> <strong>des</strong> <strong>Heures</strong>.<br />

Après un concert d’ouverture de la Maîtrise Notre-Dame de Paris, cinq concerts se succéderont sous<br />

les voûtes du Collège <strong>des</strong> Bernardins tout au long de la journée, au rythme <strong>des</strong> prières monastiques,<br />

abordant un répertoire classique, de la musique ancienne à nos jours.<br />

_______________________________________<br />

20 h – Concert d’ouverture<br />

J.-S. Bach, Passion selon saint Jean<br />

Ian Bostridge, ténor, évangéliste, Maîtrise de<br />

Notre-Dame de Paris, Orchestre régional<br />

d’Auvergne, direction Henri Chalet<br />

12 h – Concert de Tierce<br />

J. Haydn, Sept dernières paroles du Christ<br />

en Croix<br />

Adaptation pour alto solo, Emmanuel Haratyk,<br />

alto<br />

Jacques Bonnaffé, récitant<br />

15 h – Concert de Sexte<br />

G. Pergolèse, Ouverture de La Conversion<br />

de St Guillaume et Stabat Mater<br />

Les Paladins, direction Jérôme Corréas<br />

17 h – Concert de None<br />

J. Haydn, Sept dernières paroles du Christ<br />

en Croix<br />

P. Jean-Baptiste Arnaud, Quatuor Tchalik<br />

18h30 - Concert de Vêpres<br />

Entre Ciel et Terre, le chant du Poète<br />

Salon musical et littéraire : poèmes et musique<br />

autour de textes de François Cheng, écrivain<br />

Didier Sandre (sociétaire de la Comédie<br />

Française), récitant<br />

Thierry Escaich (de l’Institut), piano<br />

20 h 30 – Concert de Complies<br />

F. Liszt, Via Crucis<br />

G. Fauré, Requiem<br />

Ensemble Ae<strong>des</strong><br />

Louis-Noël Bestion de Camboulas (orgue)<br />

Direction Mathieu Romano<br />

Tarif par concert : 30 € (plein) ; 15 € (réduit)


__________________<br />

Après <strong>des</strong> étu<strong>des</strong> supérieures de philosophie et d’histoire à Oxford et Cambridge, Ian Bostridge opte<br />

pour le chant et commence une brillante carrière de récitaliste qui le mène dans les <strong>Festival</strong>s de<br />

Salzbourg, Edimbourg, Munich, Vienne, Aldeburgh, Schwarzenberg, au Carnegie Hall de New York et<br />

à la Scala de Milan. Il a été artiste en résidence au Konzerthaus de Vienne et à la Schubertiade de<br />

Schwarzenberg (2003 / 2004), au Barbican Center de Londres (2008), à la Philharmonie de Luxembourg<br />

(2010 / 2011), au Wigmore Hall de Londres (2011 / 2012), à la Laeiszhalle de Hambourg (2012 / 2013)<br />

et il a été invité pour une série « Carte Blanche » avec Thomas Quasthoff au Concertgebouw<br />

d’Amsterdam (2004 / 2005) et une série « Perspectives » au Carnegie Hall (2005 / 2006). Il s’est produit<br />

en concert avec les gran<strong>des</strong> formations symphoniques sous la direction de Sir Simon Rattle, Sir Colin<br />

Davis, Sir Andrew Davis, Seiji Ozawa, Antonio Pappano, Riccardo Muti, Mstislav Rostropovitch, Daniel<br />

Barenboim, Daniel Harding, Donald Runnicles, Vladimir Jurowski, Andris Nelsons.<br />

Sur scène, il a interprété Lysander (Le Songe d’une nuit d’été) à Opera Australia et au <strong>Festival</strong><br />

d’Edimbourg, Tamino (La Flûte enchantée) et Jupiter (Semele) à l’English National Opera, Peter Quint<br />

(Le Tour d’écrou), Don Ottavio (Don Giovanni), Caliban (The Tempest de Thomas Adès) au Royal Opera<br />

House Covent Garden de Londres, Nerone (Le Couronnement de Poppée), Tom Rakewell (The Rake’s<br />

Progress), Male Chorus (Le Viol de Lucrèce) au Bayerische Staatsoper de Vienne, Don Ottavio au<br />

Staatsoper de Vienne, Aschenbach (Mort à Venise) à l’English National Opera, à Bruxelles et<br />

Luxembourg. Il a participé à la création d’Opfergang de Henze avec l’Accademia Santa Cecilia de Rome<br />

et Antonio Pappano ainsi qu’aux célébrations du centième anniversaire de la naissance de Benjamin<br />

Britten en 2013 (War Requiem, Les Illuminations, Curlew River).<br />

En 2014, il a publié au Royaume-Uni et aux États-Unis un livre intitulé Schubert’s Winter Journey :<br />

Anatomy of an Obsession qui a reçu en 2016 le Prix Pol Roger Duff Cooper (parution en France en<br />

janvier 2018). Il a effectué une tournée en Europe et aux États-Unis avec Le Voyage d’hiver,<br />

accompagné au piano par Thomas Adès, et il a interprété le même ouvrage dans une version orchestrée<br />

par Hans Zender, notamment au Lincoln Center. Son abondante discographie a été récompensée par<br />

15 nominations aux Grammy Awards.<br />

_______________________________________<br />

Joyau de l’architecture cistercienne au coeur de Paris, le Collège <strong>des</strong> Bernardins est ouvert à tous.<br />

Formations, débats, séminaires de recherche et représentations artistiques se répondent pour nourrir<br />

sa vocation : promouvoir un dialogue authentique, culturel et intellectuel, entre L’Église et la société.<br />

________________________<br />

Collège <strong>des</strong> Bernardins<br />

20 rue de Poissy<br />

75 005 Paris<br />

www.college<strong>des</strong>bernardins.fr<br />

Tel : 01 53 10 74 44

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!