23.06.2013 Views

En vedette ce mois-ci - Clio

En vedette ce mois-ci - Clio

En vedette ce mois-ci - Clio

SHOW MORE
SHOW LESS

Create successful ePaper yourself

Turn your PDF publications into a flip-book with our unique Google optimized e-Paper software.

Mars 2010

actualités

Nouveaux succès, nouvelles dates

Nous avons ajouté aux dates multiples que nous vous proposons pour

découvrir l’Italie, L’Espagne, la Turquie, le Proche-Orient et l’Asie centrale

une série de nouveaux départs qui, nous le souhaitons, permettront à tous

de découvrir ces destinations très prisées en ce début 2010.

Les lacs italiens et les îles Borromées • IT 45

• Du 17 au 22 sept. 2010, avec F. Choquenot, Presto jusqu’au 15/07/10 : 1 295 €, puis 1 345 €

Grand circuit à Rome • IT 23

• Du 18 au 25 sept. 2010, avec J.-P. Guimbelot, Presto jusqu’au 15/07/10 : 1 780 €, puis 1 830 €

Sur les pas de Piero della Francesca • IT 47

Du 29 sept. au 3 oct. 2010, avec C. de Malet, Presto jusqu’au 20/07/10 : 1 350 €, puis 1 395 €

Escapade à Madrid • ES 95

• Du 14 au 17 oct. 2010, avec C. de Malet, Prix disponible le 1 er avril 2010

Istanbul, byzantine et ottomane • TR 38

• Du 1 er au 8 mai 2010, prix 1 395 €

La Turquie, des Hittites aux Ottomans • TR 31

• Du 26 sept. au 9 oct. 2010, Presto jusqu’au 20/07/10 : 2 195 €, puis 2 250 €

L’Asie centrale, Samarcande, Boukhara, Khiva • AC 31

• Du 1 er au 11 juin 2010, avec C. Marchais, Presto jusqu’au 30/03/10 : 2 150 €, puis 2 200 €

Hauts lieux de la Syrie, Le crac des Chevaliers, Palmyre, Damas

SY 40 • Du 10 au 17 avril 2010, avec Anne-Marie Doray, prix 1 950 €

• Du 18 au 25 avril 2010, prix 1 945 €

Grand circuit en Syrie, dix mille ans d’art et d’histoire • SY 31

• Du 17 avril au 1 er mai 2010, avec G. Rovillé, prix 3 030 €

Jordanie et Syrie, de Pétra à Palmyre • SJ 32

• Du 16 au 29 avril 2010, avec J. Soulé-Nan, prix 3 115 €

Les Hauts Lieux, Jérusalem, Pétra, Sainte-Catherine • JO 35

• Du 9 au 20 nov. 2010, avec Anne-Marie Doray, Prix disponible le 1 er avril 2010

Catherine Deschamps

Du Proche à l’Extrème Orient

Bercée par les passions familiales qui se conjuguent en Asie depuis deux

générations, elle découvre ce continent en 1978, traverse l’Inde, sac au dos

et séjourne au Sri Lanka pendant deux ans, où elle étudie le bouddhisme.

De retour en France, elle termine ses études de Lettres et enseigne durant quelques

années. Puis, poussée par le goût de la découverte, elle accompagne des voyages de Clio

au Proche-Orient et surtout dans l’Asie du bouddhisme, de l’hindouisme, du taoïsme et du

confucianisme. Philosophies, religions, littérature, histoire, arts, n’ont pas de secrets pour

elle mais elle se passionne aussi pour les évolutions économiques étonnantes en Inde et

en Chine. Son objectif est de donner aux amoureux de l’Asie, les clefs qui permettent une

approche transcontinentale des différents pays orientaux et peut-être aussi quelques passerelles

de réfl exion entre les cultures de l’Est et de l’Ouest. Chaque voyage est l’occasion

d’un approfondissement, avec des voyageurs passionnés, d’une démarche de connaissance

toujours enthousiaste.

Hauts lieux de la Syrie, Le crac des Chevaliers, Palmyre, Damas

SY 40 - du 17 au 24 avril 2010, prix 1 945 €

Grand circuit en Chine

Pékin, Xi’an, Shanghai, Guilin, Canton et Hong Kong

CH 31 - du 10 au 27 mai 2010, 3 070 €

De Pékin à Lhassa, à l’occasion du festival de Kumbum

CH 97 - du 10 au 26 juillet 2010

Presto jusqu’au 30/04/2010 : 3 290 €, puis 3 340 €

Paysages et minorités du Sud de la Chine et du Tonkin

CT 31 - du 22 sept. au 9 oct. 2010

Presto jusqu’au 10/07/2010 : 2 850 €, puis 2 900 €

Le Rajasthan, à l’occasion de la foire de Pushkar

IN 57 - du 14 nov. au 3 déc. 2010, Prix disponible le 1er avril 2010

Mahana Lyon

Chers amis,

Vous êtes de plus en plus nombreux à

entrer en contact avec nous via le site de

Clio pour choisir votre voyage et poser une

option anticipant votre inscription. Cette

nouvelle facilité a permis à beaucoup d’entre

vous de pouvoir s’inscrire sur certains

voyages pris d’assaut dès leur mise en vente.

Pour satisfaire ceux qui n’ont pu le faire

à temps vous constaterez que nous avons

créé de nouveaux départs chaque fois que

cela était encore possible. Donc, un conseil

pratique : profitez de ce Clio-Actualités pour

repérer les nouveautés, les festivals ou les

circuits classiques qui vous séduisent et

inscrivez-vous vite !

Bonne lecture et bon voyage

Christian Marquant, Jean-Pierre Respaut

En vedette ce mois-ci

Les festivals musicaux 2

Les nouvelles expositions 8

Les croisières musicales 16

La Serbie

20

La Turquie

24

L’Equateur et les Galapagos 37

VOS RENDEZ-VOUS avec CLIO

Du 5 au 7 mars 2010, Halle Tony Garnier, stand C 34

MAP à PARIS

Nouveau départ

Le Japon, Empire du Soleil-Levant

Du 1 er au 13 juin 2010, avec Monique Meunier

Presto jusqu’au 31/01/10 : 4 435 €, puis 4 485 €

Du 18 au 21 mars 2010, Parc des expostions

Porte de Versailles Pavillon 4, stand D 25

Clio - 27 rue du Hameau, 75015 Paris Tél. Tél. : 0826 10 10 82 De l’étranger : +33 153 68 48 43

Fax : +33 (0)153 68 82 60 Mél : information@clio.fr Site : www.clio.fr

© Q. Sawami/JNTO


2

Les festivals musicaux...

J 1 : Paris - Orléans - Talcy - Tours

Départ de Paris en autocar. Nous arriverons à

Orléans, la ville de Jeanne d’Arc, pour y visiter

le musée des Beaux-Arts dont vous découvrirez

l’étonnante collection d’une exceptionnelle qualité

et le cabinet des pastels, le plus important de

France après celui du Louvre. Les amateurs

de peinture française seront comblés par les

Le Nain, La Tour, La Hyre ou Lubin-Baugin

qui voisinent avec L’autoportrait au bésicle de

Chardin, L’apôtre saint Thomas de Velasquez

et une belle Sainte famille du Corrège. Déjeuner

inclus à Beaugency. C’est à Cassandre, fille du

propriétaire du château de Talcy que Ronsard

dédia les vers fameux “Mignonne allons voir

si la Rose...”. Le château, étranger à la mode

italienne, est remarquable par sa gracieuse

galerie, ses décors préservés depuis le XVIIIe siècle et son verger conservatoire. Il fut aussi le

théâtre d’une conférence au cours de laquelle

la Régente Catherine tenta, une fois encore, la

conciliation avec les Réformés. Installation à

l’hôtel. Dîner à La Grange de Meslay.

Concert à La Grange de Meslay

cital de Jean-Claude Pennetier (piano)

Schubert : Sonate pour piano n°18 en sol

majeur D. 894 Fantaisie et sonate pour piano

n°20 en la majeur D. 959

Nuit à Tours en hôtel 3*.

J 2 : Tours - Fontevraud - Chinon

Nous visiterons la cathédrale de Tours avant de

gagner la puissante abbaye royale de Fontevraud,

qui fut fondée au début du XII e siècle par Robert

d’Arbrissel et dont Henri Plantagenêt fit la nécropole

de sa dynastie. Nous y verrons son gisant ainsi

que ceux de Richard Cœur-de-Lion et d’Aliénor

d’Aquitaine qui s’y était retirée. Déjeuner libre.

Nous visiterons ensuite la forteresse royale

de Chinon où était établie la cour d’Henri II et

d’Aliénor et qui fut le théâtre de la rencontre

de Jeanne d’Arc et de Charles VII. Dîner à la

Grange de Meslay.

Juin 2010

Le Festival

de La Grange de Meslay

et le Val-de-Loire

FR 59 - 3 jours

LES POINTS FORTS

Le musée des Beaux-Arts d’Orléans

Séduit par la douceur de la Touraine, le L’abbaye de Fontevraud

grand pianiste Sviatoslav Richter choisit Le château d’Azay-le-Rideau

la noble architecture de La Grange de Trois récitals de piano

Meslay pour accueillir le festival qu’il

rêvait d’y créer. C’est dans ce coeur de France où s’illustrèrent Aliénor, Jeanne,

Catherine et ses rivales que se retrouvent depuis plus de quarante ans les

mélomanes du monde entier pour y célébrer l’art des meilleurs interprètes.

Lubin Baugin, Le Christ pleuré par deux anges

La grange de Meslay

Concert à La Grange de Meslay

cital de Nikolaï Lugansky

Chopin : Nocturnes opus 15 n°1, opus

27 n°1, Fantaisie en fa mineur opus 49,

prélude en ut dièse mineur opus 45,

scherzo n°4 en mi majeur opus 54

Debussy : Suite bergamasque

Granados : La maja y el ruisenor, El pelele

Albeniz : Evocation, Triana, Lavapies, extraits

de Iberia

Nuit à Tours.

J 3 : Azay-le-Rideau - Rochecotte - Paris

Semé comme un reposoir sur une île de l’Indre,

Azay-le-Rideau est l’un des plus élégants châteaux

de la première Renaissance. Edifié sous

François Ier , il résulte de l’heureuse transformation,

pour un riche argentier du roi, d’une ancienne

forteresse médiévale en un bijoux gracieux

à l’italienne. Déjeuner inclus au château de

Rochecotte, noble demeure dominant la vallée,

séjour apprécié de Talleyrand qui y menait une

vie de famille aux côtés de la belle Dorothée

de Courlande, duchesse de Dino.

En après-midi, à La Grange de Meslay

Concert de Bertrand Chamayou (piano) et

Sol Gabetta (violoncelle)

Schumann : Phantasiestücke pour violoncelle

et piano opus 73

Chostakovitch : Sonate pour violoncelle et

piano en ré mineur opus 40

Ginastera : Pampeana opus 21 n°2

Retour à Paris dans la soirée.

FR 59 Prochain départ Forfait par personne

25/06 - 27/06/10 avec Véronique Bocquet

Prix Presto jusqu’au 20/04/2010 740 €

Prix à partir du 21/04/2010 770 €

Suppl. chambre individuelle + 80 €

FR 59 PRESTATIONS INCLUSES

Le

circuit en autocar privé au départ de Paris

L’hébergement

en chambre double en hôtel 3*

4

repas

Les

visites et les concerts mentionnés au

programme

L’accompagnement

culturel par un conférencier Clio

BON A SAVOIR : les visites des centres-villes

s’effectuent sous forme de promenade à pied.


La Bourgogne

A l’occasion du Festival

de musique baroque

de Beaune

Cluny, Dijon, Beaune

Chaque été, depuis 25 ans, le

festival de musique baroque de

Beaune fait résonner en la basilique

Notre-Dame les envolées puissantes

des œuvres lyriques des maîtres

de la musique baroque. Ce séjour

musical sera l’occasion d’explorer

le patrimoine inépuisable d’une

région, prospère dès l’antiquité, qui

fut le foyer de la réforme clunisienne

avant d’abriter la capitale des

puissants Ducs de Bourgogne.

J 1 : Paris - La Ferté-Loupière - Saint-

Thibault - Eguilly - Beaune

Départ de paris en autocar. Nous gagnerons

Beaune par un chemin buissonnier pour découvrir

en route quelques trésors méconnus. A La

Ferté-Loupière nous visiterons l’église Saint-

Germain, remarquable par ses fresques du XVIe siècle avec l’une des rares danses Macabre de

France et un magnifique saint Michel terrassant

le Dragon. Après le déjeuner libre nous ferons

halte pour visiter le prieuré de Saint-Thibault,

fondé au XIe siècle et restauré par Viollet-le-

Duc, puis le château d’Eguilly et enfin la forteresse

de Châteauneuf-en-Auxois, demeure

de Philippe Pot qui fut tour à tour Conseiller de

Philippe le Bon, Grand Sénéchal de Bourgogne

sous Charles le Téméraire et Gouverneur de

Bourgogne nommé par Louis XI. Dîner inclus

et nuit à Beaune en hôtel 3*.

J 2 : Beaune - Cluny

Matinée consacrée à la visite des hospices

de Beaune, fondés en 1443 par le chancelier

Nicolas Rolin. Nous découvrirons ensuite l’église

Notre-Dame, l’un des exemples les plus achevés

de l’architecture médiévale bourguignonne,

décorée de fresques du XVe siècle et qui abrite

les célèbres tapisseries de la Vierge, tissées

à Tournai au début du XVIe siècle. Déjeuner

libre. Visite de l’abbaye bénédictine de Cluny

fondée il y a 1100 ans, en l’an 910, par le duc

d’Aquitaine Guillaume Ier . Cluny, maison mère

de plus de mille monastères, essaima dans

toute l’Europe du Moyen Age. Retour à Beaune.

Dîner inclus.

En soirée, à la basilique Notre-Dame

Haendel - opéra-oratorio Il Trionfo del tempo

Gabrieli Consort & Players

Direction Paul McCreesh

Nuit à Beaune.

J 3 : Clos-Vougeot - Dijon

Passant par Nuits-Saint-Georges, nous arriverons

au château de Clos-Vougeot. Le clos, aujourd’hui

mondialement célèbre, fut, à l’origine, constitué

par les moines de Cîteaux. Route vers Dijon où

nous découvrirons la crypte de la cathédrale

Saint-Bénigne. Promenade dans le vieux Dijon

aux superbes façades XVIIIe . Déjeuner libre puis

Consultez le descriptif complet du programme et des prestations de


© Bourgogne Tourisme

Juillet 2010

FR 43 - 4 jours

LES POINTS FORTS

Les fresques de l’église Saint-Germain

à La Ferté-Loupière

Les hospices de Beaune

L’abbaye bénédictine de Cluny

La crypte de la cathédrale Saint-Bénigne

Le théâtre gallo-romain d’Autun

Deux concerts à Beaune

visite du musée

des Beaux-Arts.

Installé dans le

palais des ducs de

Bourgogne (dont

les tombeaux sont

actuellement

inacessibles en

raison de travaux

de rénovation en

cours), il présente

notamment des

trésors d’art flamand.

Retour à

Beaune. Dîner

inclus.

En soirée, dans la cour des Hospices

L’opéra de Lully

Bellérophon

Chœur et orchestre :

Les Talents lyriques sous la direction

de Christophe Rousset

Nuit à Beaune.

J 4 : Beaune - Autun - Paris

Visite, à Beaune, du musée du Vin, dans

le cadre magnifique de l’hôtel des ducs de

Bourgogne. Nous ensuite la route d’Autun.

Augustodunum fut fondée par les Romains au

début de l’Empire, dans la volonté politique

d’éclipser Bibracte, la capitale des Eduens et de

montrer la puissance et la munificence romaine.

Nous y verrons notamment les vestiges d’un

impressionnant théâtre gallo-romain qui pouvait

recevoir 20 000 spectateurs, avant d’aborder

l’Autun médiévale avec la tour Marchaux et la

tour des Ursulines. Déjeuner libre. Visite de la

cathédrale Saint-Lazare, bâtie sur le modèle

de l’abbatiale de Paray-le-Monial. Nous achèverons

nos visites par le musée Rolin, installé

dans la maison natale du chancelier des ducs

de Bourgogne, Nicolas Rolin. Route vers Paris

où nous arriverons dans la soirée.

FR 43 Prochain départ Forfait par personne

22/07 - 25/07/10 avec Anne Jouveau

Prix Presto jusqu’au 15/04/2010 1 245 €

Prix à partir du 16/04/2010 1 345 €

Suppl. chambre individuelle + 375 €

FR 43 PRESTATIONS INCLUSES

Le

circuit en autocar privé de Paris à Paris

L’hébergement

en chambre double avec petit

déjeuner en hôtel 3*

3

repas

Les

visites et les concerts mentionnés au

programme

L’accompagnement

culturel par un conférencier Clio

BON A SAVOIR : les visites de Beaune et Dijon

s’effectuent sous forme de promenade à pied.

FR 61 - 3 jours

C’est dans la Bergerie du château

familial de George Sand qu’ont lieu,

depuis plus de dix ans les Rencontres

Internationales Frédéric Chopin. A

l’occasion du 200 e anniversaire de

celui qui fut “la Muse” de George Sand,

nous vous invitons à une escapade

musicale et littéraire sur la route Jacques Coeur, dans ce Berry enchanté où les

fées de La mare au diable ont rendez-vous avec les mystérieuses fiancées du

Grand Meaulnes.

J 1 : Paris - Saint-Benoît

La Chapelle-d’Angillon

Nohant

Départ de la place du

Châtelet le matin. Trajet

en autocar vers Germignydes-Prés

dont l’église, un

oratoire carolingien en

forme de croix grecque, fut édifiée au IXe siècle par Théodulf d’Orléans, compagnon de

Charlemagne. Elle abrite dans son abside,

la seule mosaïque de type byzantin de

France, inspirée de celles de Ravenne.

Après le déjeuner inclus, nous poursuivrons

notre route vers Saint-Benoît-sur-Loire

où nous visiterons l’abbaye bénédictine,

que précède une énorme tour carrée formant

un porche aux sculptures étonnantes, et dont

la crypte du XIe siècle protège les reliques de

saint Benoît, fondateur du monachisme occidental.

Nous poursuivrons vers La Chapelled’Angillon

où nous visiterons le château de

Béthune, forteresse du XIe siècle, surmontée

d’un donjon rectangulaire et qui abrite un

petit musée consacré à l’enfant du pays, Alain

Fournier. En fin d’après-midi, nous arriverons

à La Châtre. Dîner inclus.

En soirée,

à la bergerie du château de Nohant

Concert sur piano d’époque avec

Janusz Olejniczak (piano) et

le Royal String Quartett

Nuit à Pouligny-Notre-Dame en hôtel 4*.

J 2 : Gargilesse - Nohant - Noirlac

Nous nous rendrons d’abord à Gargilesse, pour

une promenade dans ce beau village en bordure

des gorges de la Creuse et où George Sand

possédait une maisonnette où elle venait parfois

se réfugier. Nous gagnerons ensuite Nohant.

Après le déjeuner inclus, nous visiterons le

château familial de George Sand, charmante

demeure qu’elle tenait de sa grand-mère et où

elle écrivit la majeure partie de son œuvre :

La petite Fadette, La Mare au Diable... Elle

y reçut nombre d’hôtes illustres : Liszt,

Balzac, Flaubert, Delacroix, Mérimée, Victor

Hugo, Alfred de Musset, Théophile Gautier,

les frères Goncourt, Sainte-Beuve, Taine... et,

naturellement, Frédéric Chopin ! Dans l’aprèsmidi,

nous partirons visiter l’abbaye de Noirlac,

abbaye cistercienne fondée en 1136 près du

Cher et dont le cloître est une merveille de

l’art gothique. Dîner inclus à la maison de

George Sand.

ces voyages sur www.clio.fr ou demandez une fiche détaillée au 0826 10 10 82

Jullet 2010

Le Festival Chopin à Nohant

La Chapelle d’Angillon, Noirlac, Bourges

LES POINTS FORTS

L’abbaye bénédictine de Saint-

Benoît-sur-Loire

La maison de George Sand

La palais de Jacques Coeur et la

cathédrale Saint-Etienne à Bourges

Deux concerts à la Bergerie de Nohant

La maison de George Sand à Nohant

En soirée,

à la bergerie du château de Nohant

cital d’Evgeny Kissin (piano)

Nuit à Pouligny-Notre-Dame

J 3 : Neuvy-Saint-Sépulcre -

Bourges - Paris

Nous ferons un arrêt à la basilique de Neuvy-

Saint-Sépulcre qui comporte une rotonde édifiée

au XI e siècle à l’imitation du Saint-Sépulcre de

Jérusalem. Nous arriverons à Bourges pour

le déjeuner inclus. Nous ferons ensuite une

promenade à travers les merveilles gothiques

et Renaissance de Bourges, la capitale berrichonne.

Nous évoquerons son passé galloromain

et les riches heures du duc de Berry,

puis visiterons le palais de Jacques Cœur et

conterons l’ascension fulgurante et la chute

terrible du grand argentier de Charles VII. Nous

achèverons ce voyage en admirant la cathédrale

Saint-Etienne , l’un des premiers chefsd’œuvre

gothiques de France. Retour à Paris

en soirée.

FR 61 Prochain départ Forfait par personne

11/07 - 13/07/10 avec Anne Jouveau

Prix Presto jusqu’au 30/03/2010 850 €

Prix à partir du 31/03/2010 930 €

Suppl. chambre individuelle + 130 €

FR 61 PRESTATIONS INCLUSES

Le

circuit en autocar privé de Paris à Paris

L’hébergement

en chambre double avec petit

déjeuner en hôtel 4*

5

repas

Les

visites et les concerts mentionnés au

programme

L’accompagnement

culturel par un conférencier Clio

BON A SAVOIR : les visites des centres-villes

s’effectuent sous forme de promenade à pied.

© Testastretta-999

3


© Sacred Destinations

4

FR 42 - 5 jours

L’Auvergne, riche de ses mille et un

trésors romans, accueille chaque

année dans l’abbaye de la Chaise-Dieu

le festival fondé en 1966 par György

Cziffra. Chefs d’orchestre, organistes et

musiciens renommés y interprètent des

œuvres variées, souvent peu jouées et

réorchestrées magnifiquement.

J 1 : Riom

Rendez-vous en gare de Clermont-Ferrand

en début d’après-midi (déjeuner pris). Nous

partirons directement en autocar vers Riom où

nous commencerons la découverte du roman

auvergnat par l’église Saint-Victor-et-Sainte-

Couronne, la plus ancienne des églises majeures

de l’Auvergne romane. Dîner inclus. Nuit à

Chaumont-le-Bourg en hôtel 2*.

J 2 : Brioude - Le Puy-en-Velay

La matinée sera consacrée à la basilique Saint-

Julien de Brioude, remarquable notamment par

un ensemble exceptionnel de fresques. Après

le déjeuner libre, nous visiterons la cathédrale

romane du Puy-en-Velay, fortement teintée

d’influences hispano-mauresques, qui domine

la ville : elle est juchée sur le roc, au sommet

de l’impressionnant escalier où convergeaient

autrefois les fidèles venus rendre grâce à la

fameuse Vierge noire. Dîner inclus.

En soirée, en l’abbatiale Saint-Robert

de La Chaise-Dieu

Splendeurs de la polyphonie romaine

Solistes de la Cappella Mediterranea et

Chœur de Chambre de Namur sous la

direction de Leonardo Garcia Alarcon

Nuit à Chaumont-le-Bourg.

J 3 : Orcival - Saint-Nectaire - Issoire

Route vers Orcival, entre le puy de Dôme et le

mont Dore, dont l’église romane abrite une merveilleuse

Vierge en majesté, la seule qui nous est

parvenue couverte de son parement d’orfèvrerie

d’origine. Déjeuner inclus. C’est ensuite l’église

de Saint-Nectaire, dressée sur son piédestal du

mont Cornadore, qui s’offrira à notre admiration

et nous terminerons la journée en beauté avec

l’éblouissante église Saint-Austremoine d’Issoire

dont la polychromie romane fut restituée

au XIXe siècle. Dîner libre.

Août 2010

L’Auvergne romane et le

Festival de La Chaise-Dieu

Le Puy-en-Velay, Saint-Nectaire, Orcival

Issoire, l’église Saint-Austremoine

LES POINTS FORTS

Les fresques de Saint-Julien de Brioude

L’église Saint-Austremoine d’Issoire

La fresque de la Danse macabre

dans l’abbatiale de la Chaise-Dieu

Trois concerts

En soirée, en l’abbatiale Saint-Robert de

La Chaise-Dieu

Claudio Monteverdi Vêpres de la Vierge

L’Académie de musique ancienne et le chœur

du King’s College de Cambridge sous la

direction de Stephen Cleobury

Solistes : Catherine Bott, Nicki Kennedy,

John McMunn, Ben Alden

Nuit à Chaumont-le-Bourg.

J 4 : Lavaudieu

A Lavaudieu, visite de l’église abbatiale et du

cloître raffiné. Puis nous poursuivrons jusqu’à

La Chaise-Dieu, où saint Robert fonda son

abbaye en 1043. C’est au XIVe Brioude, fresque de la basilique Saint-Julien

siècle que le pape

avignonnais Clément VI, décida de reconstruire

l’abbatiale gothique que nous pouvons admirer

aujourd’hui avec la fresque célèbre de la Danse

macabre qui se déploie sur plus de vingt-cinq

mètres. Déjeuner libre, dîner inclus.

En soirée, en l’église Saint-Jean d’ Ambert

Georg Friedrich Haendel Le Messie

Solistes : Susan Hamilton, Annie Gill, Clare

Wilkinson, Nicholas Mulroy, Matthew Brook

Direction - John Butt

Nuit à Chaumont-le-Bourg.

J 5 : Clermont-Ferrand

La capitale de l’Auvergne nous accueillera autour

de Notre-Dame-du-Port parmi les hôtels particuliers

du vieux Montferrand. Déjeuner libre et fin

du circuit à la gare de Clermont-Ferrand.

FR 42 Prochain départ Forfait par personne

19/08 - 23/08/10 avec Daniel Elouard

Prix Presto jusqu’au 01/06/2010

Ch. double lit matrimonial 1 165 € 1 285 €

Ch. double deux lits séparés 1 210 € 1 330 €

Chambre individuelle 1 290 € 1 410 €

FR 42 PRESTATIONS INCLUSES

Le

circuit au départ de Clermont-Ferrand

L’hébergement

en chambre double avec petit

déjeuner en hôtel 2*

4

repas

Le

circuit en autocar privé

Les

visites et les concerts mentionnés au

programme

L’accompagnement

culturel par un conférencier Clio

BON A SAVOIR : la visite du centre des villes

s’effectue sous forme de promenade à pied.

© La case photo de Got


Le Festival de Pr

Au cœur du Roussillon

FR 40 - 6 jours

Large vallée qui va en s’étrécissant

à mesure qu’elle entaille la muraille

pyrénéenne, le Conflent est le coeur

même du Roussillon. De prestigieuses

abbayes y virent le jour autour de

l’An Mil et l’art roman s’y épanouit

magnifiquement aux XI e et XII e siècles.

C’est dans ces paysages de montagne

d’une austère beauté que le grand

violoncelliste Pablo Casals choisit de

se retirer. En 1950, pour célébrer le

bicentenaire de la mort de Bach, il y créa

un festival qui a depuis longtemps acquis

ses lettres de noblesse.

J 1 : Perpignan - Molitg-les-Bains

Rendez-vous à la gare de Perpignan. Départ en

autocar privé pour Prades. Dîner inclus.

En soirée, en l’abbaye Saint-Michel-de-Cuxa

D’un siècle à l’autre

Œuvres de Beethoven, Ravel et Penderecki

Nuit à Molitg-les-Bains en hôtel 3*.

J 2 : Villefranche-de-Conflent - Prades

En suivant la vallée de la Têt, nous découvrirons,

Villefranche-de-Conflent, “cité du marbre rose”,

fortifiée par Vauban. L’église Saint-Jacques

et le fort Liberia seront les points forts de cette

visite-promenade. Déjeuner libre à Villefranche.

Sur le chemin du retour, nous ferons un arrêt

au prieuré de Corneilla-de-Conflent qui fut la

capitale d’été des comtes de Cerdagne et où

nous découvrirons l’église Sainte-Marie. Dîner

inclus à l’hôtel.

En soirée, en l’abbaye Saint-Michel-de-Cuxa

Chopin et son temps

Œvres de Beethoven, A. Stolpe et Chopin

Nuit à Molitg-les-Bains.

J 3 : Prades - Saint-Michel-de-Cuxa

Située au pied du Canigou, Prades s’anime l’été

au rythme de son festival. Au cours d’une promenade

dans la ville, nous visiterons notamment

la magnifique église Saint-Pierre, remarquable

édifice à la décoration baroque. Déjeuner libre à

Prades. L’après-midi, nous découvrirons le musée

Pablo Casals puis les bâtiments conventuels

de l’abbaye de Saint-Michel-de-Cuxa. Dîner

inclus à l’hôtel.

En soirée, en l’abbaye Saint-Michel-de-Cuxa

Soirée romantique avec Dame Felicity Lott

Œuvres de Schubert, Wolf et Brahms

Nuit à Molitg-les-Bains.

J 4 : Serrabone - Marcevol - Belesta

Départ pour la journée pour une excursion

dans la vallée orientale de la Tet. Le prieuré

de Serrabone offre un décor sculpté inattendu

où l’art roman prend des formes surprenantes.

Déjeuner inclus sous forme de pique-nique. De

l’autre côté de la rivière, nous découvrirons à

Marcevol une église et un prieuré remarquables

avant de visiter le château de Belesta, qui fut

fortifié par saint Louis. Dîner inclus à l’hôtel.

En soirée, en l’abbaye Saint-Michel-de-Cuxa

Œuvres de Schumann, Chopin, Halffter

Nuit à Molitg-les-Bains.

Consultez le descriptif complet du programme et des prestations de

© Zak Mc


ades

roman

Août 2010

LES POINTS FORTS

Les cloîtres romans de Serrabonne,

Saint-Martin-du-Canigou et Elne

Villefranche et Corneilla,

villes fortifiées du Conflent

Des concerts de qualité dans un lieu d’exception,

le cloître de Saint-Michel de Cuxa

J 5 : Saint-Martin-du-Canigou -

Corneilla-de-Conflent

Le matin, nous nous rendrons par une route

pittoresque bordée de forêts à Casteil, au pied de

l’abbaye de Saint-Martin-du-Canigou, fièrement

dressée à 1 094 m d’altitude dans son écrin de

montagnes. Elle fut édifiée à la fin du X e siècle

par Guifred II, comte de Cerdagne et du Conflent,

avec l’appui

de l’abbé de

Saint-Michelde-Cuxa.

C’est après

une heure

de marche

que nous

atteindrons cet

ancien monastère

bénédictin.

Déjeuner libre

Saint-Martin de Canigou

à Vernet-les-

Bains. Temps

libre pour, éventuellement assister à une Master

Class. Retour à l’hôtel pour le dîner inclus.

En soirée, en l’abbaye Saint-Michel-de-Cuxa

Hommage à Pablo Casals

par 60 violoncellistes

Œuvres de Bach, Haendel, de Williencourt,

Rossini, Fauré, Villa Lobos, Casals

Nuit à Molitg-les-Bains.

J 6 : Elne - Perpignan

Départ le matin pour rejoindre Perpignan en

passant par une des merveilles du Roussillon :

la cathédrale d’Elne. Déjeuner libre. Transfert

à la gare de Perpignan.

FR 40 Prochain départ Forfait par personne

09/08 - 14/08/10 avec Jacqueline Franconnet

Prix Presto jusqu’au 31/05/2010 1 345 €

Prix à partir du 01/06/2010 1 395 €

Suppl. chambre individuelle + 165 €

Le

circuit au départ de Perpignan

Option

de Paris à Paris : nous consulter

L’hébergement

en chambre double avec petit

déjeuner en hôtel 3*

6

repas, dont le déjeuner sous forme de

pique-nique du 5e FR 40 PRESTATIONS INCLUSES

jour

Les

excursions et les transferts en autocar privé

Les

visites et les concerts mentionnés au

programme

L’accompagnement

culturel par un conférencier Clio

BON A SAVOIR : les visites des villes et villages

s’effectuent sous forme de promenades à pied. L’abbaye

Saint-Martin-du-Canigou n’est accessible qu’à

pied par une heure de marche en montée.

Le Festival Beethoven

à Bonn

AL 22 - 3 jours

Bonn, ancienne capitale de l’Allemagne

Fédérale, célèbre chaque année le génie

de Beethoven en invitant les meilleurs

musiciens du monde à à se retrouver

dans sa ville natale. Nous profiterons

de cette escapade éclectique pour

évoquer aussi l’antique Germanie en

passant par Cologne et pour admirer

le magnifique ensemble rococo du

château de Brulh.

J 1 : Paris - Cologne - Bonn

Trajet en Thalys pour Cologne. Nous visiterons

tout d’abord des riches collections du Musée

romain germanique qui présentent la naissance

de la cité et la richesse de la vie urbaine sur le

limes rhénan. Ville libre impériale et membre de

la Hanse, Cologne jouit, aux temps médiévaux,

d’une prospérité qui lui permit d’édifier la masse

formidable de sa cathédrale gothique ,

commencée en 1248, sur le modèle des plans,

alors tout nouveaux, d’Amiens et de Beauvais.

En fin d’après-midi, trajet en autocar vers Bonn

et installation à l’hôtel.

En soirée, en la Beethoven Halle de Bonn

Beethoven : Concerto pour piano n° 5

opus 73 L’Empereur

Schumann : Symphonie n° 3 Rhénane

L’orchestre de Brême, dirigé par Paavo Järvi

Hélène Grimaud - piano

Dîner tardif inclus. Nuit à Bonn en hôtel 4*.

J 2 : Bonn

Après une promenade dans le centre historique

de Bonn qui a gardé, autour de sa

Marktplatz et de sa vieille collégiale

romane, une délicieuse atmosphère,

nous goûterons le caractère paisible

de l’ancien “village fédéral” et nous

visiterons ce monument de l’histoire de

la musique qu’est devenue la “maison

de Beethoven” où le maître naquit le

17 décembre 1770. Transformée en

musée, elle est un véritable mémorial,

conçu dès l’origine, en 1890, avec

un souci tout particulier de l’authenticité.

La collection éclaire in situ la vie

du grand génie tout en recréant sa

présence dans les lieux… Après le déjeuner

inclus, nous visiterons le Münster, la cathédrale

de Bonn, de pur style gothique rhénan qui fut

édifiée au XIe siècle. Nous découvrirons enfin

le Rheinisches Landesmuseum, ouvert en

2003, qui présente les techniques, la culture,

et aussi le luxe des populations fixées sur les

bords du Rhin à travers les âges.

En soirée, en la Beethoven Halle de Bonn

Schumann : Concerto pour violoncelle

op. 129 et la Symphonie N° 2

L’orchestre de Brême, dirigé par Paavo Järvi

Dîner tardif inclus. Nuit à Bonn.

J 3 : Bonn - Paris

Nous quitterons Bonn le matin pour nous

rendre à Brülh où nous visiterons le château

Augustusburg , somptueuse résidence des

princes-archevêques de Cologne qui est, avec

Augustusburg

ces voyages sur www.clio.fr ou demandez une fiche détaillée au 0826 10 10 82

Septembre 2010

LES POINTS FORTS

La maison natale de Beethoven

Le Musée romain germanique de Cologne

La cathédrale de Cologne

Le Musée régional des pays du Rhin

Deux concerts prestigieux

son impressionnant escalier dû à Balthasar

Neumann, un magnifique exemple de l’introduction

du style rococo en Allemagne au XVIII e

siècle. Nous ferons également une promenade

dans les jardins du château, inspirés de ceux

de Versailles. Nous rejoindrons ensuite Cologne

où, après le déjeuner inclus, au cœur de la

vieille ville, nous découvrirons la galerie des

Maîtres anciens, dans le tout nouveau bâtiment

du musée Wallraf-Richartz. Nous y suivrons

toute l’évolution de la peinture médiévale rhénane.

En fin d’après-midi, nous rejoindrons la

gare et partirons vers Paris où nous arriverons

dans la soirée.

AL 22 Prochain départ Forfait par personne

10/09 -12/09/10 avec Véronique Bocquet

Prix Presto jusqu’au 05/07/2010 1 035 €

Prix à partir du 06/07/2010 1 085 €

Suppl. chambre individuelle + 100 €

Le

trajet Paris/Cologne et retour

en Thalys 2e AL 22 PRESTATIONS INCLUSES

classe

L’hébergement

en chambre double avec petit

déjeuner en hôtel 4*

4

repas

Les

déplacements en autocar privé

Les

visites et les concerts mentionnés au

programme

L’accompagnement

culturel par un conférencier Clio

BON A SAVOIR : les visites des centres-villes

s’effectuent sous forme de promenades à pied.

Une tenue habillée est conseillée pour assister aux

concerts.

FORMALITES : carte d’identité ou passeport.

© Michael Sondermann

© Tohma

5


6

Août 2010

AU 35 - 5 jours

Salzbourg et Vienne

A l’occasion du Festival Mozart

La gloire des Habsbourg à Vienne,

le faste des princes archevêques

à Salzbourg serviront de toile de

fond à cette escapade en Autriche

à l’occasion du fameux festival. Les

amateurs seront comblés par la

richesse des musées de Vienne et le

souvenir du divin Wolfgang que nous

retrouverons dans les hauts lieux

mozartiens des deux villes.

J 1 : Paris - Vienne

Vol vers Vienne. Après un tour

panoramique des bords du

Danube au Ring et le déjeuner

inclus, visite de la cathédrale

Saint-Etienne où Mozart se maria

en 1782 et dont il obtint le poste

de vice-maître de chapelle peu de

temps avant sa mort. Nous nous

rendrons ensuite à la FigaroHaus,

où Mozart vécut dans le luxueux

appartement mis à sa disposition,

et où, entre autres pièces,

il écrivit Les Noces de Figaro.

L’édifice, récemment restauré,

est aujourd’hui un musée entièrement

consacré à son génie.

Promenade dans les ruelles du quartier médiéval

vers l’église Saint-Rupert et le Ohermarkt puis

vers la place du Graben et l’église Saint-Pierre.

Dîner libre. Nuit à Vienne en hôtel 4*.

J 2 : Vienne

Trajet en tramway vers le palais du Belvédère,

ancienne résidence d’été du prince Eugène qui

abrite une exceptionnelle collection d’œuvres de

Klimt et Schiele. Déjeuner libre en centre ville, puis

visite de la crypte des Capucins nécropole de

la dynastie des Habsbourg depuis le XVIIe siècle.

Dans le palais de la Hofburg, nous découvrirons

le Trésor du palais impérial, témoignage de la

puissance du Saint Empire romain germanique

et des Habsbourg. Une halte permettra de goûter

aux délices sucrées de chez Demel, le célèbre

salon de thé. Nous arriverons à la Karlplatz et

découvrirons, de l’extérieur, le pavillon de la

cession viennoise, réalisé par Olbrich en 1898

et qui évoque la naissance de la modernité. Nous

visiterons enfin la plus belle des églises baroques

de la ville : Saint-Charles-Borromée, fondée par

Charles VI à la suite d’un vœu formulé pendant la

peste de 1713. Dîner libre. Nuit à Vienne.

J 3 : Vienne - Saint-Florian - Salzbourg

La matinée sera consacrée à la visite du

Kunsthistoriches Museum, fondé par François-

Joseph et qui abrite notamment des œuvres de

Titien, Tintoret, Véronèse, Caravage, Rubens,

Vermeer, Rembrandt, Bruegel l’Ancien. Déjeuner

libre avant de prendre la route si souvent parcourue

par Mozart, qui mène de Vienne à Salzbourg.

En chemin, visite de l’abbaye de Saint-Florian,

splendide édifice où repose la dépouille d’Anton

Bruckner et qui renferme le retable peint et sculpté

par Michaël Pacher en 1471. Dîner inclus. Nuit

à Salzbourg en hôtel 4*.

J 4 : Salzbourg

Une promenade historique à travers la ville

permettra d’en découvrir les principaux monu-

LES POINTS FORTS

L’église Saint-Charles-Borromée

Le trésor du palais impérial

Le centre historique de Salzbourg

La visite privée de la cave aux

Manuscrits de la maison de Mozart

L’abbaye de Melk

Un concert prestigieux au

Festspielhaus de Salzbourg

ments : l’église de l’Université,

la cathédrale Saint-Rupert

puis l’abbatiale Saint-Pierre

où Mozart dirigea, en 1783,

la première exécution de sa

Messe solennelle en ut mineur.

Visite de la Maison natale de

Mozart, transformée en musée

qui présente de nombreux objets

ayant appartenu au maître.

Déjeuner inclus. Visite de la

maison d’habitation de Mozart –

la Tanzmeisterhaus – où celui-ci

habita à partir de 1773. Plus

axé sur l’œuvre et le génie

de Mozart, le musée qu’elle

renferme présente, dans la

cave aux Manuscrits des documents inédits sur

la famille du “ maître à danser “. En fin d’après

midi, promenade dans les magnifiques jardins

du château de Mirabell, résidence d’été des

princes-archevêques. Dîner libre.

En soirée, au Festspielhaus de Salzbourg

Orphée et Eurydice de Glück

L’orchestre philarmonique de Vienne

Directeur : R. Muti, mise en scène : D. Dorn

E. Kulman : Orphée, G. Kühmeier : Euridyce,

C. Karg : Amore

Nuit à Salzbourg.

J 5 : Salzbourg - Melk - Paris

Le matin, nous irons d’abord assister, dans

l’église des franciscains, à une messe en

musique, puis nous visiterons la Résidence

des princes-archevêques. Déjeuner libre et route

vers Vienne. En chemin, nous découvrirons

l’abbaye de Melk, chef-d’œuvre emblématique

du baroque danubien. Vol vers Paris.

AU 35 Prochain départ Forfait par personne

18/08 - 22/08/10 avec Agnès Lory

Prix Presto jusqu’au 31/03/2010 1 740 €

Prix à partir du 01/04/2010 1 940 €

Suppl. chambre individuelle + 395 €

AU 35 PRESTATIONS INCLUSES

Les

vols internationaux Paris/Vienne et retour,

avec ou sans escale

L’hébergement

en chambre double avec petits

déjeuners en hôtels 4*

2

déjeuners, un dîner et un goûter

Les

transferts et les excursions en autocar

privé

Les

visites et le concert mentionnés au

programme

L’accompagnement

culturel par un conférencier Clio

BON A SAVOIR : les visites des villes s’effectueront

sous forme de promenades à pied.

FORMALITES : carte d’identité ou passeport.


Trésors de Varso

A l’occasion du

bicentenaire Chopin

POL 41 - 4 jours

Chopin naquit le 22 février 1810 dans

la Pologne du grand-duché de Varsovie

constitué par Napoléon. Exilé en France,

il exprima dans sa musique la nostalgie

de sa patrie occupée ce qui fit de lui un

symbole de la génération romantique. Ce

voyage au pays natal du compositeur des

Polonaises et des Mazurkas sera l’occasion

d’éclairer le parcours d’un génie qui fit

écho, dans le registre musical, aux appels

passionnés d’Adam Mickiewicz, emblème

littéraire du patriotisme polonais.

J 1 : Paris - Varsovie

Vol vers Varsovie. Déjeuner inclus. Varsovie était,

à l’origine, la résidence des ducs de Mazovie.

Elle devint capitale de la Pologne en 1595. La

ville fut âprement disputée par la Suède et la

Russie. Elle retrouva un temps son prestige

sous le règne de Stanislas II Poniatowski, avant

de tomber aux mains de la Prusse, puis de la

Russie en 1813. Varsovie fut à nouveau capitale

de la Pologne en 1918, mais elle fut l’une des

premières cibles de l’invasion nazie en 1939 et

vécut cinq années de drames et de terreur. La

reconstruction de la ville s’effectua à partir de

1949, avec l’aide du “grand frère” soviétique.

Nous visiterons le palais Sobieski de Wilanow

qui fait partie des rares monuments de Varsovie

ayant échappé aux destructions de la seconde

guerre mondiale. Ce magnifique palais baroque

élevé à la fin du XVIIe siècle par le roi Jean III

Sobieski, s’inspire des villas italiennes et du

modèle de Versailles, mais il est aussi un fort

bel exemple de résidence nobiliaire polonaise.

Suivra une promenade dans les quartiers

historiques de la capitale polonaise. Elle permettra

de découvrir notamment la cathédrale

Saint-Jean et l’église Sainte-Anne.

Concert en soirée

cital de Mirsuko Uchida à l’occasion

de la journée internationale de la musique

Dîner inclus. Nuit à Varsovie en hôtel 5*.

J 2 : Varsovie - Zalazowa Vola - Nieborow

Nous ferons une petite halte à Zelazowa Vola,

à une cinquantaine de kilomètres de la capitale,

ville natale de Frédéric Chopin, fils d’un musicien

français et d’une aristocrate polonaise, Justine

Kryzanowska. On pourra imaginer en ces lieux

ce qu’était la vie de la petite aristocratie en ces

premières années du XIXe siècle qui virent, par

la volonté de Napoléon, la résurrection éphémère

de la Pologne. Nous irons ensuite visiter

le palais de Nieborow, où perdure le souvenir

du prince Oginski, compositeur apprécié en

son temps, et celui de la prestigieuse famille

Radziwill. Déjeuner inclus à Lowicz accompagné

d’un intermède musical centré sur le folklore

mazovien qui fut une source d’inspiration pour

Chopin. Retour à Varsovie.

En soirée

Concert de Martha Argerich et Nelson

Freire pour l’ouverture du XVIe Concours

international Chopin

Dîner inclus. Nuit à Varsovie.

Consultez le descriptif complet du programme et des prestations de


vie

Octobre 2010

LES POINTS FORTS

La vieille ville de Varsovie après

sa restauration

Le palais de Wilanow

Le Musée national de Varsovie

Trois concerts avec des pianistes

prestigieux

J 3 : Varsovie - Wilanow

La matinée sera consacrée à la visite du château

royal, où Napoléon rencontra Marie Walewska,

monument reconstruit, mais qui abrite des tableaux

et un mobilier qui sont en majeure partie d’origine.

Après le déjeuner libre, nous visiterons le Musée

national qui abrite notamment de précieuses

collections d’art médiéval et le trésor unique

des cent vingt fresques murales de Faras, le

site soudanais fouillé par le grand archéologue

polonais Michalowski, qui devait disparaître lors

de la mise en eau du barrage d’Assouan.

En soirée

Concert dans le cadre du premier tour de

sélection du concours

Dîner libre. Nuit à Varsovie.

J 4 : Varsovie - Paris

Le matin, nous ferons une promenade dans

les jardins royaux de Lazienki, parc de style

anglais où se trouve le monument à la mémoire

de Frédéric Chopin et où se nichent plusieurs

édifices : le Palais sur l’eau, résidence d’été

du dernier roi de Pologne Stanislas-Auguste

Poniatowski, que nous visiterons, une orangerie

et le Belvédère où Chopin donna plusieurs

concerts. Déjeuner inclus au Belvédère dans

l’orangerie du parc royal. Retour à Paris en fin

d’après-midi.

POL 41 Prochain départ Forfait par personne

01/10 - 04/10/10

Prix Presto jusqu’au 15/07/2010 1 745 €

Prix à partir du 16/07/2010 1 795 €

Suppl. chambre individuelle + 240 €

POL 41 PRESTATIONS INCLUSES

Les

vols internationaux Paris/Varsovie et

retour, avec ou sans escale

Les

taxes aériennes

L’hébergement

en chambre double avec petit

déjeuner en hôtel 5*

5

repas

Les

trajets et les transferts en autocar privé

Les

visites et les concerts mentionnés au

programme

L’accompagnement

culturel par un conférencier Clio

BON A SAVOIR : les visites de Varsovie s’effectuent

sous forme de promenades à pied.

FORMALITES : carte d’identité ou passeport.

Et toujours...

RT 30

Trésors de Prague

A l’occasion du Printemps

musical

Du 14 au 17 mai 2010, avec V. Bocquet

Prix 1 340 €

ces voyages sur www.clio.fr ou demandez une fiche détaillée au 0826 10 10 82

IT 44

AL 35

Le Festival Bach à Leipzig

le Festival Haendel à Halle

Du 11 au 15 juin 2010, avec V. Bocquet,

prix 1 800 €

IT 74

Le Festival Rossini

à Pesaro

Les Marches, Urbino, Bologne

Du 19 au 22 août 2010, avec P. Bonafoux

Presto jusqu’au 28/05/10 : 1 795 €,

puis 1 900 €

© Anguskirk

AL 21

Le Festival de Dresde

Du 19 au 22 mai 2010

avec D. Elouard, prix 1 660 €

La côte Amalfitaine

en musique

Du 31 mai au 3 juin 2010, avec C. de Malet

Presto jusqu’au 25/03/10 à partir

de 1 585 €, puis à partir de 1 635 €

Du 6 au 9 octobre 2010, avec C. de Malet

Presto jusqu’au 31/07/10 à partir

de 1 495 €, puis à partir de 1 545 €

FR 44

Les Chorégies d’Orange

Vaison-la-Romaine et Avignon

Du 18 au 20 juillet 2010, avec E. Montmaud

Presto jusqu’au 05/05/10 à partir de 810 €,

puis à partir de 860 €

IT 72

Le Festival lyrique des

arènes de Vérone

© DWT/C.Münch

Brescia, Vicence, Mantoue, Milan

Du 25 au 29 août 2010, avec P. Bonafoux

Presto jusqu’au 15/06/10 : 2 125 €,

puis 2 195 €

© Fondation Arènes de Vérone

© Carlos Seo

7


8

Nouveaux voyages exposition

Maîtres belges du XX e siècle

Les expositions Ensor à Ostende et Le Symbolisme à

Bruxelles, la fondation Delvaux et le musée Magritte

EXPO 213 - 2 jours

Pour célébrer le 150e anniversaire de sa

naissance, James Ensor vous invite chez lui,

à Ostende, la “Reine des plages”, lancée

par le roi des Belges Léopold II, qui y fit

affluer tout le gotha européen du XXe siècle

naissant. Ensor y reçut ses amis, c’est-à-dire

tout ce qui comptait à l’époque en matière

de peintres – Kandinsky, Vuillard, Nolde – et

d’écrivains – Verhaeren, Zweig. Ostende, à

l’atmosphère singulière, entre promenade

aristocratique et déjeuners populaires

de crevettes sur le port, expressionniste

souvent dans son extravagance, surréaliste

James Ensor, Autoportrait

quelquefois dans son avant-garde. Le

Surréalisme, justement, a trouvé sa patrie en terre de Belgique. Aussi, Magritte

à Bruxelles et Delvaux à Saint-Idesbald sont-ils honorés comme il se doit dans

des lieux qui sont autant d’hommages à ces géants de la peinture.

J 1 : Paris - Bruxelles - Ostende

Trajet en autocar vers Bruxelles. Le nouveau

musée Magritte expose de superbe manière le

fond incroyablement riche du plus célèbre des

peintres surréalistes belges. Déjeuner libre. Visite

de l’exposition Symbolisme en Belgique aux

Musées royaux des Beaux-Arts. L’exposition

retracera toute l’évolution du symbolisme, mais

ne sera pas uniquement axée sur des artistes

réputés comme Fernand Khnopff, Félicien Rops

ou Jean Delville, mais aussi sur d’autres moins

connus qui ont largement contribué à cet esprit

“fin de siècle” dont Bruxelles fut une des capitales.

Route pour la côte belge. Dîner inclus et

nuit à Ostende en hôtel 3*.

J 2 : Ostende - Saint-Idesbald - Paris

Promenade dans Ostende, entre le quai des

pêcheurs et la digue aux colonnades néoclassiques,

ouverte sur les eaux toujours animées

de la mer du Nord. Nous visiterons ensuite

l’exposition En visite chez Ensor qui évoquera

le maître au travers des nombreux amis qui

lui rendirent visite dans son atelier, encombré

d’objets les plus hétéroclites. Déjeuner inclus.

La fondation Delvaux de Saint-Idesbald nous

Et aussi...

EXPO 211 et 212

L’exposition Le Greco à Bruxelles

EXPO 211 - 1 jour • Le 20 avril et le

4 mai 2010, à partir de 270 €

EXPO 212 - 2 jours • Départs le 26 mars, le

10 avril, le 7 mai 2010, à partir de 415 €

permettra de découvrir, dans un cadre moderne

admirablement adapté, l’univers singulier du

peintre. Retour à Paris en soirée.

EXPO 213 Prochain départ Forfait par personne

05/06 - 06/06/10 avec Anne Jouveau

Prix Presto jusqu’au 04/05/2010 415 €

Prix à partir du 05/05/2010 450 €

Suppl. chambre individuelle + 30 €

EXPO 213 PRESTATIONS INCLUSES

Le

circuit en autocar privé de Paris à Paris

L’hébergement

en chambre double avec petit

déjeuner en hôtel 3*

2

repas

Les

visites mentionnées au programme

L’accompagnement

culturel par un conférencier Clio

BON A SAVOIR : les expositions de Bruxelles

feront l’objet d’une présentation durant le trajet en

autocar. La visite de l’exposition Symbolisme en

Belgique sera commentée par un conférencier des

Musées royaux. Pour la visite du musée Magritte,

des audioguides seront mis à votre disposition

les conférenciers extérieurs n’étant pas autorisés

à prendre la parole dans le musée. La visite

de l’exposition Ensor à Ostende se fera sous la

conduite du conférencier Clio.

FORMALITÉS : carte d'identité ou passeport.

EXPO 209

Delft et l’exposition

Le Jeune Vermeer à La Haye

Du 27 au 28 mai 2010, avec A. Liénard

Du 12 au 13 juin 2010, à partir de 655 €

© SABAM Belgium 2010

Trésors de Sienne

A l’occasion de l’exposition

Les Arts au début de la Renaiss

EXPO 214 - 3 jours

Quel décor plus magnifique que celui de

Sienne pour évoquer les débuts de cette

grande aventure humaine que fut la

Renaissance ? La visite de l’exposition De

Jacopo della Quercia à Donatello, les Arts

à Sienne au début de la Renaissance nous

permettra d’évoquer l’importance artistique

de la ville au cours de la première moitié

du XV e siècle, lors de la transition entre

l’art gothique et la première Renaissance.

L’exposition, qui se déploie dans plusieurs

monuments de la ville présente quelque

trois cents œuvres prêtées par les

principaux musées italiens ou européens.

J 1: Paris - Sienne

Vol de Paris vers Florence. Dès notre arrivée, nous

prendrons la route vers Sienne. Bien avant Florence,

Sienne fut l’un des foyers de la Renaissance

italienne où s’illustrèrent notamment Simone

Martini et les frères Lorenzetti. Après l’installation

à l’hôtel et le déjeuner inclus, nous irons

visiter le Duomo qui abrite, entre autres trésors,

une chaire de Nicola Pisano et les fresques du

Pinturicchio dans la Libreria Piccolomini. Nous

verrons le baptistère auquel les plus grands

Giovanni di Paolo, L’Expulsion du Paradis

noms de la statuaire médiévale sont rattachés

et, notamment, Donatello. Au musée de l’Œuvre

du Dôme, nous pourrons admirer La Maesta de

Duccio di Buoninsegna. A pied, nous traverserons

les places Tolomei et Salimbeni avant

d’atteindre la Piazza del Campo qui constitue,

à elle seule, un manifeste à la gloire de cette

commune libre. Nous y évoquerons le Palio, cette

fête bisannuelle qui est aujourd’hui la version

moderne d’une joute médiévale. Dîner inclus.

Nuit à Sienne en hôtel 4*.

J 2 : Sienne

La matinée sera consacrée à la visite du Musée

civique, installé dans les murs du très beau

Palais communal public qui, avec ses arcs

surbaissés, est caractéristique de l’art gothique

siennois. Nous y admirerons en particulier les

fresques que réalisa, en 1315, Simone Martini

pour décorer la salle de la Mappemonde et celles,

dues à Ambrogio Lorenzetti, illustrant les effets

du mauvais et du bon gouvernement. Déjeuner

libre avant d’aller visiter l’exposition Les Arts à

Sienne au début de la Renaissance présentée

dans l’hôpital Santa Maria della Scala. Nous en

profiterons pour découvrir également les collec-

Consultez le descriptif complet du programme et des prestations de


ance

Saint-Antoine distribuant ses richesses

aux pauvres (détail)

tions du musée archéologique y attenant. Nous

achèverons la journée par la découverte de la

basilique Saint-Dominique ornée de fresques

de Sodoma sur la vie de sainte Catherine. Dîner

libre. Nuit à Sienne.

J 3 : Sienne - Paris

Le matin, la visite de la Pinacothèque nationale

nous permettra de refaire le chemin que les

artistes italiens empruntèrent pour se dégager

de la maniera græca pour aller vers une peinture

plus novatrice. Déjeuner inclus. Nous ferons une

dernière visite, celle de l’église du couvent des

ermites de saint Augustin où nous admirerons

une belle Annonciation, fresque peinte dans la

plus pure tradition siennoise par Lippo Vanni en

1370. Nous reprendrons ensuite la route vers

Florence et le vol vers Paris.

EXPO 214 Prochain départ Forfait par personne

09/06 - 11/06/10 avec Charlotte de Malet

Prix Presto jusqu’au 07/04/2010 1 095 €

Prix à partir du 08/04/2010 1 145 €

Suppl. chambre individuelle + 95 €

EXPO 214 PRESTATIONS INCLUSES

Les

vols internationaux Paris/Florence et retour

Les

taxes aériennes

L’hébergement

en chambre double avec petit

déjeuner en hôtel 4*

3

repas

Les

transferts aéroport/hôtel en autocar privé

Le

pass pour le transport en commun pour les

déplacements à Sienne

Les

visites mentionnées au programme

L’accompagnement

culturel par un conférencier Clio

BON A SAVOIR : les visites de Sienne s’effectuent

en transport en commun et sous forme de

promenade à pied. La visite de l’exposition Les

Arts au début de la Renaissance à Sienne se fera

sous la conduite du conférencier Clio.

FORMALITES : carte d'identité ou passeport.

Vous visiterez aussi l’exposition

Les arts à Sienne au début de la

Renaissance aux cours de nos

voyages :

Florence, Sienne

et la Toscane

IT 33 - 8 jours

Du 17 au 24 avril 2010

avec Stéphane Martin, 1 765 €

Du 15 au 22 mai 2010

avec Pascale Picart,

Presto jusqu’au 10/03/2010 : 1 775 €,

puis 1 825 €

Les expositions à visiter au cours de nos voyages classiques

Dresde et l’exposition 450 ans d’art

Le château de Dresde réuni de nouveau les collections des cabinets

de curiosités des princes de Saxe. Présentée à l’emplacement de l’ancien

Kunstkammer créé en 1560 par l’électeur Auguste I er , l’exposition

réunira peintures, sculptures, objets d’art ou scientifiques, aujourd’hui

dispersés dans plusieurs musées de Dresde ou d’Allemagne. Cette

exposition est l’occasion de présenter les richesses d’une des plus

anciennes collections princières d’Europe.

Nos voyages pour visiter l’exposition

De Berlin à Dresde, au cœur de l’Allemagne

AL 39 - 5 jours

Du 16 au 20 juin 2010, avec Véronique Bocquet

Presto jusqu’au 10/04/10 : 1 525 €, puis 1 575 €

Du 6 au 10 oct. 2010, avec Matthias Müller-Lentrodt

Presto jusqu’au 05/08/10 : 1 555 €, puis 1 595 €

Le Festival musical de Dresde

AL 21 - 4 jours

Du 19 au 22 mai 2010, avec Véronique Bocquet, Prix 1 660 €

Rubens, Van Dyck, Jordaens,

l’âge baroque d’Anvers à Hambourg

Le mouvement baroque anversois s’illustre par les lignes

dynamiques et les lumières dramatiques des grandes compositions

de Rubens, Van Dyck ou Jordaens. L’exposition

du Bicerius Kunst Forum réunira plusieurs grands chefsd’œuvre

du musée des Beaux-Arts d’Anvers, tels que Le

Christ d’Anthony Van Dyck ou L’Adoration des bergers

de Jacob Jordaens.

Notre voyage pour visiter l’exposition

L’Allemagne hanséatique

Brême, Hambourg, Lübeck, Wismar

AL 34 - 6 jours

Du 17 au 22 août 2010, avec Christophe Piette

Presto jusqu’au 15/06/10 : 1 480 €, puis 1 530 €

Peinture de cour en Europe

Hans von Aachen (1552 - 1612) à Prague

Le talent exceptionnel de Hans van Aachen lui valut un grand succès auprès des Médicis à

Florence, des ducs de Bavière à Munich et, enfin, à la cour de Rodolphe II à Prague. Mêlant au

réalisme flamand l’extravagance du maniérisme italien, il s’illustra dans une multitude de genres

et de techniques passant des grands retables dramatiques aux représentations humoristiques

de la vie quotidienne. Il peignit aussi des portraits élégants

et de précieuses petites scènes sur le cuivre ou l’albâtre.

Ce talent éclectique et original, tantôt sombre et tantôt

fantaisiste était bien fait pour plaire à Rodolphe II dont il fut

avec, Arcimboldo, l’un des peintres favoris.

Nos voyages pour visiter l’exposition

Prague et la Bohême

Kutna Hora, Kuks, Telc

RT 35 - 6 jours

Du 24 au 29 août 2010, avec Geneviève Lasserre

Presto jusqu’au 15/06/10 : 1 295 €, puis 1 345 €

Grand circuit en Europe centrale

Budapest, Vienne, Bratislava, Prague

EC 32 - 11 jours

Du 15 au 25 août 2010, avec Richard Merlini

Presto jusqu’au 10/06/10 : 2 250 €, puis 2 295 €

ces voyages sur www.clio.fr ou demandez une fiche détaillée au 0826 10 10 82

© R. Brown

9


10

Les maîtres des écoles du Nord

Amsterdam, La Haye, Anvers, Bruges, Gand…

HO 31 - 8 jours

Des primitifs aux maîtres du XX e siècle, les Flandres et les Pays-Bas virent

naître au fil des siècles les Ecoles les plus riches et les plus grands génies de

la peinture. Le voyage de printemps que nous vous offrons pour les découvrir

de Gand à Amsterdam, de Jérôme Bosch à Magritte étant complet depuis

longtemps, nous vous proposons une nouvelle date au cours de laquelle vous

pourrez visiter deux nouvelles expositions à La Haye et à Amsterdam.

Haarlem

La Haye

Amsterdam


Arnhem

Bruges

Roubaix

Anvers

Mer du Nord

Otterlo



Gand


Pays-Bas

France


Arras

Paris

Belgique

Lux.

J 1 : Arras - Roubaix - Amsterdam (520 km)

Départ de Paris en autocar. Nous sortirons de

l’autoroute à Arras pour une promenade dans

ses rues calmes, où Grand’Place et place des

Héros rivalisent de majesté dans l’alignement

sans faille de leurs pignons. Nous visiterons

l’hôtel de ville et sa somptueuse salle des

mariages. Nous gagnerons ensuite Roubaix où

une ancienne piscine art déco a été reconvertie

en un musée qui vaut autant par ses collections

que par son cadre original. Nous reprendrons

ensuite la route vers Amsterdam. Déjeuner et

dîner inclus. Nuit à Amsterdam en hôtel 4*.

J 2 : La Haye - Haarlem (120 km)

Le matin, nous partirons vers La Haye où le

Mauritshuis abrite une belle collection de maîtres

flamands (Roger Van der Weyden, Rubens)

mais est surtout renommé pour quatre chefsd’œuvre

de Vermeer, dont la splendide Vue de

Delft. Pour son exposition Le Jeune Vermeer,

la Galerie royale réunit les quelques peintures

connues de l’œuvre de jeunesse du maître de

Delft, l’exposition évoquera ainsi les spécificités

picturales et thématiques des débuts de la carrière

de Vermeer. Déjeuner inclus. Haarlem est

aussi la ville de Frans Hals : les fameux portaits

des membres des corporations hollandaises,

tellement emblématiques des Pays-Bas du

XVIIe siècle, ont trouvé dans un ancien hospice

un cadre à la mesure de leur splendeur. Nous

visiterons également la cathédrale Saint-Bavon,

monument majeur du gothique hollandais. Dîner

libre et nuit à Amsterdam.

J 3 : Arnhem

Près d’Arnhem, à Otterlo, nous découvrirons le

musée Kröller-Müller qui illustre particulièrement,

dans un cadre spécifiquement adapté, les

avancées de l’art européen, des Impressionnistes

français à Van Gogh. Nous rejoindrons la capitale

en traversant l’Ijsselmeer sur une digue qui traduit

de façon spectaculaire les efforts des hollandais

pour domestiquer les flots. Quelques arrêts, à

Edam et Volendam, nous révéleront ce que la

Vermeer, L’Entremetteuse

Hollande a de plus authentique. Déjeuner et

dîner libres et nuit à Amsterdam.

J 4 : Amsterdam

En liaison avec son mentor, le musée de l’Ermitage

de Saint-Pétersbourg, l’Hermitage

accueille de prestigieuses expositions. Nous y

visiterons l’exposition Les Pionniers de l’art

moderne : Braque, Matisse et Picasso : une

sélection d’œuvres issues des collections de

la fin du XIXe et du début du XXe siècle. D’une

surprenante richesse, ce fonds provient principalement

de collections particulières saisies en

1917. Des œuvres de Picasso, Braque ou la

célèbre Danse de Matisse seront présentées

à cette occasion. Déjeuner libre. L’après-midi,

visite du musée Van Gogh : un formidable

voyage dans l’univers si personnel du peintre,

des premières toiles paysannes aux teintes

sombres à l’éclatante lumière d’Anvers. Dîner

libre et nuit à Amsterdam.

J 5 : Rotterdam - Anvers (175 km)

C’est tout l’art hollandais qui nous attendra au

Rijksmuseum, de Frans Hals à Rembrandt,

sans oublier Bruegel ou Vermeer et tant de

“petits maîtres” qui illustrent l’extraordinaire

vitalité artistique des Pays-Bas aux XVIe et XVIIe siècles. Déjeuner inclus. Nous complèterons

notre plongée dans la grande peinture européenne

au musée Boijmans van Beuningen

de Rotterdam en compagnie, entre autres, de

Bruegel l’Ancien, Bosch et Rembrandt. Dîner

inclus et nuit à Anvers en hôtel 4*.

J 6 : Anvers

Une promenade dans le centre historique

d’Anvers nous mènera à travers le quartier

ancien de la ville, entre pignons crénelés et

façades baroques qui témoignent de la prospérité

de la ville depuis le XVe siècle. Déjeuner libre.

Nous découvrirons la cathédrale gothique et

son espace intérieur impressionnant, mais aussi

l’église Saint-Jacques ou plane le souvenir de

Rubens. Nous retrouverons le maître du baroque

LES POINTS FORTS

L’exposition Les origines de l’art moderne au

musée de l’Hermitage

L’exposition Le jeune Vermeer au Mauritshuis

Vermeer à La Haye, Frans Hals à Haarlem,

Rembrandt à Amsterdam et Rubens à Anvers

Van Eyck et Memling à Gand et à Bruges

Van Gogh au musée Kröller-Müller

La Hollande des polders et des digues

flamand au Musée royal des Beaux-Arts, où il

figure en bonne place en compagnie de Van Dyck

et Jordaens. Dîner inclus et nuit à Anvers.

J 7 : Anvers - Bruges (90 km)

Retour à la peinture des primitifs flamands

au musée Groeninge de Bruges : Van Eyck

tient le haut du pavé, aux côtés d’Hugo van

de Goes et de Gérard David. Déjeuner inclus.

Hans Memling a droit à son musée personnel,

installé dans le cadre puissamment évocateur

de l’ancien hôpital Saint-Jean. Dans l’église

Notre-Dame, nous verrons le célèbre groupe

de La Vierge à l’Enfant de Michel-Ange ainsi

que les tombeaux de Charles le Téméraire et

de sa fille Marie de Bourgogne. Dîner libre et

nuit à Bruges.

J 8 : Bruges - Gand - Paris

Dans la cathédrale Saint-Bavon de Gand,

nous admirerons l’un des trésors universels

de la peinture : le polyptyque de L’Agneau

mystique de Jan Van Eyck. Déjeuner libre.

Nous découvrirons, au cours d’une agréable

promenade, les rangs du Grasslei et du Kornlei et

les plus belles architectures gantoises, de l’hôtel

de ville au château des comtes de Flandres.

Retour à Paris en début de soirée.

Van Gogh, La résurrection de Lazare d’après Rembrandt

HO 31 Prochains départs Forfait par personne

18/06 - 25/06/10 Christophe Longbois-Canil

Prix Presto jusqu’au 10/04/2010 1 890 €

Prix à partir du 11/04/2010 1 940 €

13/08 - 20/08/10

Prix Presto jusqu’au 10/06/2010 1 890 €

Prix à partir du 11/06/2010 1 940 €

Suppl. chambre individuelle + 410 €

HO 31 PRESTATIONS INCLUSES

Le

circuit en autocar privé de Paris à Paris

L’hébergement

en chambre double avec petits

déjeuners en hôtels 4*

7

repas inclus

Les

visites mentionnées au programme

L’accompagnement

culturel par un conférencier Clio

BON A SAVOIR : les visites du centre historique

des villes s’effectuent sous forme de promenade

à pied.

FORMALITÉS : carte d'identité ou passeport.

Consultez le descriptif complet du programme et des prestations de


Les grands musées de Suisse

Lausanne, Martigny, Berne, Bâle

à l’occasion des expositions Hopper et De Staël

La Suisse, pays de l’opulence et de la discrétion, abrite en ses nombreux

musées et fondations un patrimoine artistique remarquable qui n’est souvent

connu que de quelques initiés. Au cours de cette escapade vous visiterez,

pour compléter une approche de l’art du XX e siècle bien représenté dans les

collections helvétiques, les expositions Hopper à Lausanne et Nicolas de Staël

à Martigny : variations sur deux façons de déguiser la mélancolie sous la

fausse apparence de la sérénité ou de la couleur éclatante.

J 1 : Paris - Lausanne - Martigny

Départ en TGV vers Lausanne. Nous nous rendrons

à la Fondation de

l’Hermitage, installée

dans une belle

maison de maître

du XIXe siècle.

Déjeuner inclus.

Visite de l’exposition

temporaire

Edward Hopper

présentée à la

fondation. Peintre

américain formé

sous l’influence

de l’impressionnisme

européen,

Edward Hopper est

l’un des principaux

représentants de

l’école naturaliste

américaine. Nous découvrirons ensuite le centre

de Lausanne, siège d’un évêché depuis le VIe siècle, la ville à conservé une belle cathédrale

gothique du XIIe siècle dont les décors polychromes,

qui avaient été masqués lors de la

Réforme, ont été remis au jour au XXe Allemagne


Bâle

France

Berne

Suisse

Lausanne


Martigny


Italie

siècle.

Trajet en autocar vers Martigny. Dîner inclus.

Nuit à Martigny en hôtel 4*.

Lac Léman

Lac de Neuchatel

J 2 : Martigny - Berne

Martigny fut fondée durant la période galloromaine

et c’est sur le site d’un temple de cette

époque que fut créée, en 1978, la fondation

Pierre Giannadda qui est devenue le pôle

artistique du Valais. Lors de ce voyage, nous

découvrirons l’exposition Nicolas de Staël

présentée par la fondation. Peintre d’origine

russe, Nicolas de Staël évolua entre abstraction

et figuration dans un traitement vibrant et

fascinant de la lumière et de la couleur. Après

le déjeuner libre à la fondation, nous visiterons

le musée Gallo-romain de la Fondation ainsi

que la collection Louis et Evelyn Franck,

riche d’œuvres de Cézanne, Van Gogh, Ensor,

Lautrec, Picasso et Van Dongen, ainsi que

les sculptures d’Arman, Bourdelle et Henry

Moore exposées dans le parc. Dans l’après

midi, nous gagnerons Berne, à la charnière

entre les chaînes du Jura et des Alpes. Ville

libre impériale qui rejoignit la confédération

helvétique dès 1353, elle en est aujourd’hui la

capitale. Nous y visiterons, en fin d’après midi,

l’église du Saint-Esprit, et nous flânerons sur

le Marktgasse, avec ses anciennes maisons

de guilde et ses celèbre arcades. Dîner inclus.

Nuit à Berne en hôtel 4*.

J 3 : Berne - Bâle

Le matin, nous poursuivrons la visite de la vieille

ville médiévale de Berne et visiterons la

cathédrale – le Münster –

dont la construction fut

initiée au XVe siècle par

la cité de Berne et l’ordre

Teutonique et qui offre

un remarquable cycle

de vitraux du XVe siècle.

Nous visiterons ensuite le

musée des Beaux-Arts,

riche d’un fonds qui va

du Moyen Age à l’époque

contemporaine, et offrira

à notre admiration des

œuvres peu connues de

Picasso, Braque, Courbet,

Paul Klee, Kandinsky,

Ferdinand Hodler et Meret

Oppenheim. Nous partirons

ensuite vers le centre

Paul Klee. Déjeuner libre.

Ouvert en 2005, riche de

quatre mille œuvres de

l’artiste et d’un fonds d’archives unique, le Zentrum

Paul Klee fournira aux amoureux de l’art moderne

l’occasion de découvrir l’un des maîtres majeurs

du XXe siècle. Nous y découvrirons l’exposition

Klee rencontre Picasso ; qui dévoile les rapports

artistiques entre les deux peintres. L’exposition

regroupe quelque 180 œuvres provenant de la

collection du Zentrum Paul Klee, de musées et

de collections privées du monde entier. Nous

prendrons ensuite la route vers Bâle. Dîner inclus

et nuit à Bâle en hôtel 4*.

J 4 : Bâle - Paris

Située sur les rives du Rhin, Bâle se développa

surtout au Moyen-Age et devint un important

centre d’échange du textile. Après son rattachement

à la Suisse, elle devint l’un des princpaux

foyers de la Réforme au XVIe siècle. La ville a

gardé de nombreux édifices de la Renaissance,

époque où Bâle connut un important rayonnement

intellectuel. Erasme y enseignat et nous verrons

son tombeau dans la cathedrale qui s’élève sur

la Pfalz, cette place en terrasse qui domine le

Rhin. Nous nous rendrons ensuite sur la place

du marché et découvrirons l’Hôtel de ville, à la

curieuse façade en trompe-l’œil. Nous visiterons

ensuite le musée des Beaux-Arts, l’un des plus

riches en Europe, qui offre, entr’autres chefs

d’œuvres Le Christ au tombeau et le Portrait

de Boniface Amerbach de Holbein. C’est la

collection de ce grand humaniste, ami d’Erasme,

constituée dés le début du XVIe siècle qui est à

l’origine du musée. Déjeuner libre. L’après midi,

nous visiterons la fondation Tinguely, créée

en 1996 par Niki de Saint Phalle, la veuve de

l’artiste qui révèle, à travers une muséographie

tout à fait originale, les œuvres souvent ludiques

du pionnier de l’art cinétique. Transfert à la gare

et trajet vers Paris en TGV.

ces voyages sur www.clio.fr ou demandez une fiche détaillée au 0826 10 10 82

avec Pascal Bonafoux

Professeur d’histoire de l’art à l’université

de Paris VIII-Saint-Denis.

SUI 31 - 4 jours

LES POINTS FORTS

Le musée des Beaux-Arts de Berne,

l’un des plus prestigieux musées

de Suisse

Les arcades de la ville médiévale

de Berne

Le musée des Beaux-Arts de Bâle

La fondation Gianadda

Le centre Paul Klee

La fondation Tinguely

Hans Holbein, Bonifacius Amerbach Paul Klee, Femme pleurant

SUI 31 Prochains départs Forfait par personne

14/07 - 17/07/10 avec Pascal Bonafoux

Prix Presto jusqu’au 12/05/2010 1 185 €

Prix à partir du 13/05/2010 1 235 €

Suppl. chambre individuelle + 190 €

Les

transports Paris/Lausanne

et Bâle/Paris en TGV 2e SUI 31 PRESTATIONS INCLUSES

classe

L’hébergement

en chambre double avec petit

déjeuner en hôtels 4*

4

repas

Le

circuit en autocar privé

Les

visites et expositions mentionnées au

programme

L’accompagnement

culturel par un conférencier Clio

BON A SAVOIR : les visites des centres-villes de

Lausanne, Martigny, Berne et Bâle s’effectuent

sous forme de promenade à pied.

FORMALITES : carte d'identité ou passeport.

Et aussi...

EXPO 210 • 2 jours

Les expositions Hopper

et De Staël à Martigny

Du 26 au 27 juin 2010, P. Bonafoux,

Presto jusqu’au 20/04/10 : 580 €, puis 610 €

Du 18 au 19 sept. 2010, C. Longbois-Canil,

Presto jusqu’au 15/07/10 : 535 €, puis 585 €

© 2010 ProLitteris, Zürich

11


L’Italie autrement

12

© J. Poggi

Turin

Fastes et trésors

d’une capitale royale

J 1 : Paris - Turin

Départ en train vers Turin. Déjeuner libre dans le

train. Capitale du Piémont, qui fut la Gaule cisalpine

avant de devenir l’une des plus riches régions de

l’Empire romain, la cité avait été fondée par la tribu

des Taurini avant d’être détruite par les troupes

d’Hannibal. Devenue colonie romaine, ceinte de

murailles sous Auguste, la ville fut siège d’un

évêché dès 415. Intégrée aux royaumes lombard

puis franc, son sort fut ensuite intimement lié, à

partir du XI e siècle, à celui de la maison de Savoie

et fut, à ce titre, le point de départ de l’unification

italienne en 1861. Nos premières visites à Turin

seront pour l’église de la Consolata, dédiée à

la sainte patronne de Turin. Visite de l’église del

Carmine, bel édifice baroque du XVIII e siècle. Nous

nous rendrons ensuite au musée des Antiquités

qui nous permettra, à travers les collections

rassemblées par les princes de Savoie depuis

le début du XVI e siècle, de retracer l’histoire du

Piémont depuis l’Antiquité. Dîner inclus. Nuit à

Turin en hôtel 3*.

J 2 : Turin

Découverte du palais royal, édifié au XVII e siècle

à la demande de Christine de France, par Carlo

di Castellamonte. Nous y verrons la somptueuse

salle du trône et, surtout, le splendide escalier

baroque. Après le déjeuner libre, nous visiterons

le palais Madame, résultat d’une longue

histoire depuis le remploi d’une porte de la ville

antique, jusqu’à la facade et aux décorations

baroques dues à Filippo Juvarra. La palais abrite

aujourd’hui les collections du Musée municipal

d’Art ancien qui nous permettra de poursuivre

notre découverte chronologique de l’histoire de

la cité à travers ses collections d’œuvres des

périodes gothique, Renaissance et baroque.

Promenade dans le quartier baroque qui se love

autour de la cathédrale, en admirant les façades du

palais Carignano et le bel ensemble architectural

qui s’articule autour de la très élégante piazza

San Carlo, le point focal de Turin au centre de

laquelle Emmanuel-Philibert de Savoie chevauche

son cheval de bronze. Tout à côté, l’église San

Lorenzo est coiffée d’une audacieuse coupole

due à Guarini. Nous visiterons enfin la cathédrale

Saint-Jean, bel édifice Renaissance dont

la coupole fut réalisée par Juvara et qui abrite,

dans une chapelle due à Guarini, le célèbre Saint

Suaire. Dîner libre et nuit à Turin.

J 3 : Turin

Matinée consacrée aux collections du Musée

égyptien. Nous y découvrirons, outre le célèbre

IT 96 - 4 jours

PO U R T O U S AV E C R E S E RV E

La capitale du Piémont sait cultiver un

art de vivre “à l’italienne” aux terrasses

de ses cafés art-déco. Elle a préservé le

remarquable patrimoine baroque dont la

dotèrent, au XVIIIe siècle, les architectes

Juvara et Guarini qui mirent en œuvre un

projet urbanistique dont l’élégante Piazza

San Carlo fut le cœur. Turin a été très tôt associée aux destinées de la maison

de Savoie dont la nécropole royale de la basilique de Superga rappelle le

souvenir et qui, au XIXe LES POINTS FORTS

Le musée Egyptien de Turin

La peinture vénitienne à la galerie

Sabauda

La Basilique Superga

La pinacothèque Agnelli

siècle, sut faire à son profit l’unité italienne. Ce séjour

équilibré vous fera découvrir que l’industrieuse Turin est aussi une capitale

intellectuelle et une séduisante ville d’art.

papyrus de Turin qui donne la liste complète des

pharaons jusqu’à Ramsès II, une splendide série

de statues de Sekhmet, une représentation de

Ramsès II jeune et, surtout, une rare collection

d’objets de l’époque prédynastique. Après le

déjeuner libre, la galerie Sabauda nous offrira un

vaste panorama de l’école piémontaise de peinture

du XIVe au XVIe siècle, mais aussi les collections

de la maison de Savoie qui comprennent des

œuvres majeures de Van Eyck, Brueghel, Van

Dyck, Rembrandt, Tintoret... et un échantillonage

de la peinture vénitienne dans toute sa splendeur

(Véronèse, Titien, Tiepolo). Une promenade nous

conduira vers le môle Antonelliana. Du haut

de sa coupole, nous prendrons la mesure de

la ville, établie sur le piémont des Alpes. Nous

poursuivrons vers la place Vittorio Veneto et

l’église Gran Madre de Dio, véritable temple

néoclassique, édifié entre 1818 et 1831 pour

commémorer le retour de Victor-Emmanuel Ier à Turin. Dîner inclus. Nuit à Turin.

J 4 : Turin - Paris

Le matin, visite de l’impressionnante basilique

de Superga (actuellement en cours de restauration).

Panthéon des rois de Savoie, elle vaut

aussi par le magnifique panorama sur la ville, le

Pô et les Alpes qui se révèle depuis son parvis.

Déjeuner libre. Découverte, dans l’édifice futuriste

réalisé par Renzo Piano, des richesses de la

Pinacothèque Giovanni et Marella Agnelli,

issue du don de la collection privée du président

de la FIAT. Nous y verrons notamment de très

beaux Canaletto, des œuvres de Canova et de

Matisse. En fin d’après-midi, nous nous rendrons

à la gare de Turin et prendrons le train vers Paris

que nous atteindrons en fin de soirée.

IT 96 Prochain départ Forfait par personne

16/09 - 19/09/10 avec Eric Montmaud

Prix Presto jusqu’au 10/07/2010 890 €

Prix à partir du 11/07/2010 930 €

Suppl. chambre individuelle + 165 €

IT 96 PRESTATIONS INCLUSES

e Les

trajets Paris/Turin et retour en TGV 2 classe

L’hébergement

en chambre double avec petit

déjeuner en hôtel 3*

2

repas

Les

transferts gare/hôtel en autocar privé

Le

pass pour les transports en commun

Les

visites mentionnées au programme

L'accompagnement

culturel par un conférencier Clio

BON A SAVOIR : les visites du centre historique de

Turin s’effectuent sous forme de promenade à pied

et en transports en commun.

FORMALITÉS : carte d’identité ou passeport.

Cours princières

la Renaissance

Parme, Mantoue, Fer

Les Farnèse à Parme, les Gonzague à

Mantoue et les Este à Ferrare firent de

leurs villes d’importants foyers de la

Renaissance. Leur puissance, leur goût de

l’ostentation, du raffinement artistique,

de la recherche philosophique et de la

littérature se conjuguèrent pour y instaurer

une vie brillante dont témoignent encore

aujourd’hui les chefs-d’œuvre laissés par

le Corrège, le Parmesan ou Jules Romain

ou le magnifique ensemble de la ville

idéale de Sabionetta.

J 1 : Paris - Modène - Parme

Vol pour Bologne et route vers Modène. Ville de

fondation étrusque, Modène fut une importante

colonie romaine sur la voie Emiliana. Comme

beaucoup de villes d’Italie du Nord, elle fut, du

XIIIe au XVIIIe siècle, le fief exclusif d’une puissante

famillle, celle d’Este... Nous visiterons le

Duomo roman, dominé par un puissant campanile

de marbre blanc. Déjeuner inclus. Visite de la

galerie d’Este qui réunit un important ensemble

de peintures émiliennes et vénitiennes, dont le

saisissant Saint Antoine de Cosme Tura et le

buste du duc François Ier d’Este par le Bernin.

Dîner inclus. Nuit à Parme en hôtel 4*.

J 2 : Parme

Ville de fondation antique, Parme resta sous le

contrôle de Milan jusqu’au début du XVIe siècle,

puis revint au Saint Siège durant trois décennies qui

furent marquées par les personnalités du Corrège

et du Parmesan. La ville fut ensuite donnée à

la famille Farnèse avant de devenir le fief de la

famille des Bourbons-Parme et la porte d’entrée

de l’influence artistique française en Italie... Nous

découvrirons le palais de la Pilotta où nous

visiterons la Galerie nationale qui présente un

bel ensemble des écoles toscanes et émiliennes,

dont la Vierge et saint Jérôme du Corrège et la

fameuse Esclave turque du Parmesan. Visite du

théâtre Farnèse, puis, après le déjeuner inclus,

de la cathédrale, dont la coupole est décorée

d’une spectaculaire Assomption de la Vierge,

chef-d’œuvre du Corrège. Visite du baptistère,

de l’église San Giovanni Evangelista et de la

Madonna della Steccata où nous pourrons admirer

d’autres œuvres du Parmesan. Promenade dans

le jardin ducal. Dîner libre. Nuit à Parme.

J 3 : Parme - Sabbionetta - Parme

Nous visiterons le palais de Colorno, résidence

de la cour des Farnèse, avant de prendre la

route vers Sabbionetta, cité modèle construite

ex-nihilo par Vespasien de Gonzague entre 1565

et 1590 pour servir de cadre à l’idéal de vie

artistique et intellectuel de ce prince humaniste.

Déjeuner inclus. Visite de cette ville hors du

temps : palais du Jardin, théâtre Olympique

construit par Palladio, palais ducal et église de

la Vierge-Couronnée où se trouve le tombeau

de Vespasien de Gonzague. Retour à Parme.

Dîner libre. Nuit à Parme.

J 4 : Mantoue

Ancien comté lombard, Mantoue devint au XIVe siècle la capitale des Gonzague qui détenaient

leur fief des mains de l’Empereur pour avoir

Consultez le descriptif complet du programme et des prestations de


de

rare

avec Pascal Bonafoux

LES POINTS FORTS

IT 48 - 5 jours

La cathédrale de Modène

Le palais de la Pilotta, la galerie

Nationale de Parme

Le centre de Sabbionetta

Les appartements du palais ducal de

Mantoue

Le palais Té à Mantoue

Le Corso Ercole d’Este à Ferrare

Salon des mois du palais Schifanoia

Venise


Mantoue

Sabbioneta


Parme

Modène

PO U R T O U S AV E C R E S E RV E

Bologne

Ferrare

servi la cause gibeline et fut érigée en duché

par Charles Quint en 1530. Nous découvrirons

la basilique Saint-André, réalisée d’après des

plans d’Alberti, puis le palais ducal, véritable

cité dans la cité”, commencé au XIVe siècle et

remanié par Jules Romain à qui nous devons

le Cortile della Cavallerizza. Nous visiterons

la fameuse chambre des Epoux décorée par

Mantegna d’un cycle colossal de fresques à la

gloire de la dynastie des Gonzague. Déjeuner

inclus. Visite du palazzo Té, exemple unique

d’architecture et de décors maniéristes créé par

Jules Romain pour le duc François II de Gonzague

où nous pourrons admirer les célèbres fresques

de Psyché et la salle des Géants. Dîner libre.

Nuit à Ferrare en hôtel 3*.

J 5 : Ferrare

C’est à la famille d’Este que Ferrare doit sa

gloire. Ville d’art, grand foyer de rayonnement

intellectuel, elle reçut les poètes l’Arioste et le

Tasse, le peintre Cosmé Tura, mais aussi Léonard

de Vinci, Raphaël et Titien et le compositieur

Palestrina... Nous visiterons le palais Schifanoia,

ancienne résidence d’agrément des Este, qui

abrite les splendides fresques du salon des

Mois, allégories complexes et sophistiquées

mises en scène par l’énigmatique Cosme Tura.

Visite de la cathédrale. Déjeuner libre avant

une promenade dans les rues médiévales de

Ferrare et sur le Corso Ercole d’Este. Transfert

à Bologne. Vol pour Paris.

IT 48 Prochain départ Forfait par personne

08/09 - 12/09/10 avec Pascal Bonafoux

Prix Presto jusqu’au 05/07/2010 1 385 €

Prix à partir du 06/07/2010 1 435 €

Suppl. chambre individuelle + 155 €

IT 48 PRESTATIONS INCLUSES

Les

vols internationaux Paris/Bologne et retour,

avec ou sans escale

Les

taxes aériennes

L’hébergement

en chambre double avec petit

déjeuner en hôtels 3* et 4*

5

repas inclus

Le

circuit en autocar privé

Les

visites mentionnées au programme

L'accompagnement

culturel par un conférencier Clio

BON A SAVOIR : la visite du centre historique des

villes ne peut s’effectuer que sous forme de promenade

à pied.

FORMALITÉS : carte d’identité ou passeport.


Ravenne, Milan et Aquilée

Les trésors

de l’Italie byzantine

Avec l’édit de Milan en 313, l’art

paléochrétien sort des catacombes et

des espaces privés pour épouser la

grandeur impériale : une architecture

grandiose de basiliques et de

sanctuaires richement dotés naît alors

dans les capitales de Constantin et de

ses successeurs. Au Ve LES POINTS FORTS

Les mosaïques byzantines

de Ravenne

La ville antique d’Aquilée

L’église Saint-Ambroise à Milan

La basilique Saint-Marc de Venise

siècle, Ravenne sera l’épicentre de luttes entre Byzance

et les peuples barbares qui rivalisent de magnificence en la parant d’édifices

aux mosaïques somptueuses...

J 1 : Milan - Ravenne (290 km)

Vol pour Milan. Nous découvrirons sous la

cathédrale les vestiges de l’église primitive

dédiée à sainte Thècle. L’église Saint-Ambroise

offrira à notre admiration les mosaïques paléochrétiennes

de la chapelle San Vittore in Ciel

d’Oro. Déjeuner libre. Visite de l’église San

Lorenzo qui recouvre des vestiges romains du

IIe siècle, et de la chapelle Saint-Aquilin et ses

remarquables mosaïques du IVe siècle. Route

vers Ravenne. Dîner inclus et nuit à Ravenne

en hôtel 4*.

J 2 : Ravenne

La cité de Ravenne acquit ses titres de gloire

lorsque, en 404, l’empereur Honorius, menacé

par l’avancée des Wisigoths, choisit d’y résider.

Après la reconquête sur les Goths en 540,

Ravenne devint capitale de l’exarchat byzantin

jusqu’à sa prise par les Lombards en 751.

Visite du mausolée de Galla Placidia, dont les

mosaïques sont encore proches de l’inspiration

plastique antique. L’église Saint-Vital, fondée

sous les Goths, est ornée de mosaïques d’une

remarquable finesse. Au Musée national de

l’abbaye de Saint-Vital, nous évoquerons l’Antiquité

tardive. Déjeuner libre. Visite du baptistère des

Ariens, édifié à l’époque de Théodoric, puis de

l’église Saint-Jean-l’Evangéliste, fondée par

Galla Placidia. Découverte des mosaïques de

Saint-Apollinaire-le-Neuf qui atteignent des

sommets de technique et d’expression. Dîner

inclus. Nuit à Ravenne.

J 3 : Ravenne - Grado (270 km)

Visite de la cathédrale de Ravenne et de son

baptistère orné de fresques et de mosaïques

d’un réalisme saisissant et du mausolée de

Théodoric, seul édifice de Ravenne entièrement

en pierre. Déjeuner libre. Visite de Classis,

l’antique port de Ravenne et visite de l’église

Saint-Apollinaire-in-Classe, datant de l’apogée

de la période byzantine : la Transfiguration qui

orne l’abside en est l’un des chefs-d’œuvre.

Route vers Grado. Dîner inclus. Nuit à Grado

en hôtel 4*.

J 4 : Aquilée - Grado

Bastion romain face aux invasions barbares,

Aquilée devint vite un centre commercial très

actif. Visite de la basilique et de sa crypte

qui a conservé un remarquable pavement de

mosaïque paléochrétienne. Le Musée paléochrétien

permettra de compléter cette approche.

Déjeuner libre. A Grado, nous visiterons la

basilique Sainte-Euphémie et l’église Santa

Maria delle Grazie, édifiées au VIe siècle, qui

ces voyages sur www.clio.fr ou demandez une fiche détaillée au 0826 10 10 82

Milan


Bologne

Trente

Venise Trieste

Grado



Cividale

del Frioul


Aquilée


prolongent le style ravenate. Dîner inclus et

nuit à Grado.

J 5 : Cividale del Frioul -

Concordia (140 km)

Cividale del Frioul acquit son importance à partir

de 568, lorsque le peuple lombard conquit la

plaine du Pô. Le Musée chrétien de la cathédrale

et le Musée archéologique national illustreront

cette phase méconnue de l’histoire italienne.

Visite de la chapelle lombarde, l’un des rares

témoins de l’architecture lombarde. Déjeuner

libre. Départ vers Concordia Sagittaria et visite

de la nécropole romaine et de la basilique

des Saints-Apôtres qui comporte un superbe

baptistère. Trajet vers Venise. Dîner inclus. Nuit

à Venise en hôtel 3*.

J 6 : Venise - Paris

La Sérénissime sera l’aboutissement de notre

parcours historique. Pour rester dans le thème

de notre voyage, nous irons visiter la basilique

Saint-Marc et ses mosaïques byzantines. Déjeuner

et début d’après-midi libres selon l’horaire de

vol. Vol pour Paris.


IT 52 - 6 jours

AC C E S S I B L E A T O U S

Ravenne

IT 52 Prochain départ Forfait par personne

18/09 - 23/09/10

Prix Presto jusqu’au 15/07/2010 1 395 €

Prix à partir du 16/07/2010 1 445 €

Suppl. chambre individuelle + 320 €

IT 52 PRESTATIONS INCLUSES

Les

vols Paris/Milan et Venise/Paris, avec ou

sans escale

Les

taxes aériennes

L’hébergement

en chambre double avec petit

déjeuner en hôtels 3* et 4*

5

repas

Les

déplacements en autocar privé et sous

forme de promenades à pied dans les villes

Les

visites mentionnées au programme

L'accompagnement

culturel par un conférencier Clio

BON A SAVOIR : les visites du centre historique

des villes s’effectueront sous forme de promenades à

pied et, à Venise, en empruntant le vaporetto.

FORMALITÉS : carte d'identité ou passeport.

© G. Jansoon

L’Italie autrement

13


14

Nouvelle Escapade Ville d'Art

avec Pascal Bonafoux

Professeur d’histoire de l’art à l’université Paris VIII. Ancien pensionnaire

de l’Académie de France à Rome. Auteur de nombreux ouvrages.

Barcelone

et le génie catalan

J 1 : Paris - Barcelone

Vol pour Barcelone. Nous découvrirons le Barrio

Gotico, où bat le cœur du centre ancien de

Barcelone et où nous visitelons la cathédrale e t

son cloître dont les chapiteaux historiés évoquent

certains traits de l’art de Gaudi. Déjeuner inclus.

Après une promenade sur les Ramblas nous

visiterons le musée Picasso particulièrement

riche en œuvres de la période de formation qui

nous donnera une idée de la précoce virtuosité

académique du jeune Pablo. Dîner inclus. Nuit

à Barcelone en hôtel 3*.

J 2 : Barcelone

Promenade dans le quartier de Montjuïc, théâtre

de l’exposition universelle de 1929. Puis visite du

Musée national d’Art catalan où nous découvrirons

un panorama complet de l’évolution de

l’art catalan, des splendides fresques médiévales

au mouvement noucentiste qui se développa au

début du XXe siècle en opposition au modernisme.

Déjeuner inclus. Nous visiterons la Fondation

Juan-Miro, admirable espace contemporain,

vaste et lumineux, qui invite à un parcours rythmé

et coloré à travers les aspects si variés de sa

création : peinture, sculptures, métal, tapisserie,

céramique ou décors de théâtre. Dîner libre.

Nuit à Barcelone.

J 3 : Barcelone moderniste

Matinée consacrée à la découverte de l’art

d’Antonio Gaudi. Nous parcourrons le paseig

ES 97 - 4 jours

PO U R T O U S AV E C R E S E RV E

Rares sont les villes d’Europe qui ont été des creusets de la modernité dès le

début du XX e siècle et qui puissent prétendre l’être encore. Barcelone est l’une

d’entre elles. Le pâté de maisons que, sur le Passeig de Gracia, l’on nomme

“la poma de la Discordia” et qui réunit des immeubles construits au début du

XX e siècle par Josep Puig i Catafalch, Lluis Domenech i Montaner et Antonio

Gaudi, en est l’un des symboles. Surréalisme catholique à la Sagrada Familia ?

Bauhaus pré-raphaélite à la Casa Batlo ? Je vous invite à jouer à cet ébouriffant

concours d’épithètes pour tenter de cerner le génie inclassable et polymorphe

de Gaudi. Mais ce n’est pas parce que, dans cette ville, des rendez-vous avec

l’œuvre de Pablo Picasso ou avec celle de Joan Miro s’imposent que l’on peut

se permettre d’ignorer les richesses de ce passé où se forgea l’esprit catalan :

la promenade dans le Barrio Gotico nous ramènera aux sources du génie de la

ville tandis que le Musée national d’Art catalan nous réservera quelques chocs

esthétiques violents à la rencontre des artistes de Sant Climent de Taüll ou de

Pedret qui s’exprimèrent il y a 800 ans entre les quatre murs d’églises perdues

des Pyrénées voisines : âmes sensibles ne pas s’abstenir…

Et aussi avec Pascal Bonafoux...

EXPO 208

de Gracia, la grande artère de la Barcelone

moderne, où nous découvrirons la Casa

Batllo qui, malgré de farouches oppositions,

fut couronnée meilleure œuvre de 1906 par la

mairie de Barcelone. Nous visiterons la Casa

Mila , aussi appelée la Pedrera, où nous

admirerons le souci fonctionnel de l’architecte

qui sut allier dans cette maison une conception

moderne et chaleureuse du confort domestique avec

une esthétique raffinée. Déjeuner libre. Visite du

palais de la Musique catalane , construction

exubérante à armature d’acier, création de Lluis

Domenech i Montaner, remarquable exemple

d’architecture moderniste et lieu de charme de

la vie culturelle barcelonaise. Dégustation de

vin au restaurant Mirador, situé dans l’enceinte

du palais de la Musique. Dîner libre.

En soirée, opéra au théâtre du Liceu

Carmen de Bizet

Nuit à Barcelone.

J 4 : Barcelone - Paris

Nous irons visiter la cathédrale de la Sagrada

Familia , la plus grandiose et complexe

création de Gaudi. Sa construction débuta en

1882 et n’est toujours pas achevée. L’artiste y

consacra toute sa vie : elle est, en quelque sorte,

le résumé de son œuvre et de sa philosophie

artistique. Au parc Güell , nous découvrirons

de nouveaux aspects de l’œuvre de Gaudi : ses

tentatives d’urbanisme, ses qualités de coloriste,

l’utilisation des matériaux les plus divers et les

Rome, à l’occasion

des expositions

Caravage et Hopper

Du 14 au 17 mai 2010,

Prix Presto jusqu’au

10/03/10 : 1 295 €, puis 1 345 €

FR 90

Le palais de la musique catalane

LES POINTS FORTS

Le Musée national d’Art catalan

La Fondation Juan-Miro

Les œuvres de Gaudi : la Sagrada

Familia, la Casa Mila, la casa Batlo

Le palais de la Musique

Le musée Picasso

Un opéra au théâtre de Liceu

Eglise Saint-Climent de Taüll

formes inspirées des règnes minéral et végétal.

La fantaisie de Gaudi s’y est donné libre cours

pour créer un univers onirique surprenant. Visite

du musée Gaudi, installé dans une maison non

moins extravagante que le parc ! Nous découvrirons

enfin le quartier de la Barceloneta, ancien

quartier de pêcheurs et de marins. Déjeuner

inclus dans un restaurant sur le vieux port. Vol

pour Paris en fin d’après-midi.

ES 97 Prochain départ Forfait par personne

07/10 - 10/10/10 avec Pascal Bonafoux

Prix Presto jusqu’au 31/07/2010 1 425 €

Prix à partir du 01/08/2010 1 475 €

Suppl. chambre individuelle + 260 €

ES 97 PRESTATIONS INCLUSES

Les

vols internationaux Paris/Barcelone et retour

Les

taxes aériennes

L’hébergement

en chambre double avec petit

déjeuner en hôtel 3*

4

repas

Les

déplacements en autocar privé

Les

visites mentionnées au programme

L’accompagnement

culturel par un conférencier Clio

BON A SAVOIR : les visites du centre de Barcelone

s’effectuent sous forme de promenades à

pied et en transports en commun.

FORMALITES : carte d’identité ou passeport.

La Normandie des peintres

Giverny, Rouen, Le Havre, Honfleur

Du 17 au 20 juin 2010,

Prix Presto jusqu’au 10/05/10 : 960 €, puis 985 €

Consultez le descriptif complet du programme et des prestations de

© R. Pla i P. Vivas

© Raul 2010


La route de l’argent

D’Oviedo à Séville

ES 98 - 9 jours

PO U R T O U S AV E C R E S E RV E

Les Romains, la conquête de l’Espagne à peine achevée, relièrent les principaux pôles économiques du

territoire par des voies dallées. Dès l’époque d’Auguste, une route unit Merida, capitale de l’Espagne

romaine, au cœur de riches gisements de minerais, et le Nord du pays vers les Asturies actuelles. Cette

route, appelée BaLaTa (“chemin dallé”) par les Arabes, a donné, par déformation, après la Reconquête,

Plata (“argent”). D’Oviedo, non loin de la mer Cantabrique, jusqu’à Séville, qui ouvre sur l’horizon

atlantique, nous la parcourrons de bout en bout...

J 1 : Paris - Oviedo

Vol pour Oviedo. Capitale du royaume des

Asturies dès 790, Oviedo peut être considéré

comme le berceau de la monarchie espagnole.

Nous visiterons la cathédrale gothique San

Salvador. Nous y verrons la Camara Santa,

édifiée au début du IXe siècle pour abriter un coffre

contenant de remarquables reliques rapportées

de Tolède après la chute du royaume wisigoth.

Dîner inclus. Nuit à Oviedo en hôtel 4*.

J 2 : Oviedo - Leon

Cette matinée de visite d’Oviedo sera placée

sous le signe des Wisigoths. Santa Maria de

Naranco, ancienne résidence du roi Ramire Ier ,

transformée plus tard en église, est un remarquable

spécimen de l’art chrétien asturien. Visite de

San Julian de Prado, puis de l’église de Santa

Cristina de Lena érigée en 852. Déjeuner inclus.

A Leon, jadis capitale des rois de Castille, nous

découvrirons la cathédrale, le plus français

des édifices d’Espagne. Visite du monastère

de San Marcos, ancienne commanderie de

Saint-Jacques, dont l’exubérante façade est

un chef-d’œuvre de la Renaissance espagnole.

Aujourd’hui transformé en un hôtel prestigieux,

nous aurons le plaisir de déguster un apéritif

sous ses voûtes séculaires. Dîner inclus. Nuit

à Leon en hôtel 4*.

J 3 : Leon - Astorga - Zamora

Avant de quitter Leon, visite de la basilique de

San Isidoro, le “Saint-Denis espagnol” que les

rois de Leon ont choisi comme nécropole royal

au XIIe siècle. A Astorga, à côté de la cathédrale

et de son intéressant musée, nous découvrirons

l’étonnant palais archiépiscopal, pastiche d’un

château des templiers sorti de l’imagination

d’Antonio Gaudi. Il renferme le musée des

Chemins, illustrant les routes romaines et le

chemin de Compostelle. Déjeuner libre. La

cathédrale de Zamora domine la ville de son

insolite coupole à bulbes. Un musée est consacré

à la Semaine Sainte, ce moment central dans

la vie religieuse des Espagnols. Dîner inclus.

Nuit à Zamora en hôtel 4*.

J 4 : Zamora - Salamanque

Forte du prestige de son université, Salamanque

se drape dans une parure de monuments dont la

pierre rosée rayonne au soleil couchant. Promenade

dans “l’Athènes d’Occident” : visite de la célèbre

université, fondée au XIIIe siècle, pis des “petites

écoles” – les Escuelas Menores – qui reflètent

l’influence mudéjare – puis de la casa de las

Conchas, très représentative de l’époque des

rois catholiques, et la plaza Mayor, la plus belle

place baroque en Espagne. Déjeuner libre. Visite

de l’ensemble remarquable de l’ancienne et

la nouvelle cathédrale, puis du couvent de

las Duenas, qui présente un ravissant patio

Renaissance, et, enfin, de l’imposant

couvent de San Esteban à la façade

plateresque érigée comme un retable

monumental. Dîner libre. Nuit à Salamanque

en hôtel 4*.

J 5 : Bejar - Plasencia - Cacèrès

Bejar jouit d’un site privilégié d’où se

révèlent de magnifiques panoramas sur

la chaîne montagneuse qui le borde.

Nous flânerons dans le village, avant

de reprendre la route vers Plasencia.

Comme Salamanque, la ville présente une

cathédrale vieille du XIII e siècle, et une

nouvelle du XVI e . Déjeuner libre. Départ

vers l’Estrémadure, en franchissant le

Tage sur le barrage d’Alcantara. Dîner

inclus. Nuit à Cacérès en hôtel 4*.

J 6 : Cacerès - Trujillo -

Merida

Longue promenade pour découvrir

Santa

Cristina

le charme médiéval de Cacerès

avec ses étroites ruelles et ses palais

aux façades blasonnées. Le palais

épiscopal, les églises de Santa

Maria et de Santiago, la casa de

las Veletas qui a conservé une

partie de l’Alcazar arabe. Déjeuner

inclus. Trujillo tient quasi tout entière

Bejar

dans sa plaza Mayor, que domine

fièrement le cimier de bronze de

Pissaro, découvreur du Pérou et

enfant de la ville. Dîner inclus. Nuit

à Mérida en hôtel 4*.

Zafra

J 7 : Merida - Zafra - Jerez de

los Caballeros - Séville

A Mérida , nous retrouverons

le passé antique de l’Estrémadure.

Séville

Emerita Augusta était alors capitale de la province

de Lusitanie. Une longue promenade nous mènera

du théâtre romain, un des mieux conservés

d’Europe, à l’amphithéâtre. Visite du musée

romain qui nous permettra de mieux comprendre

l’originalité de cette ville. Déjeuner libre. Ibère,

puis romaine, fortifiée par les Maures avant de

revenir aux rois catholiques, Zafra concentre dans

ses pierres l’histoire de la péninsule ibérique. Un

peu plus loin, nous découvrirons le charmant

village perché de Jérez de los Caballeros, à

la porte de l’Andalousie. Dîner inclus. Nuit à

Séville en hôtel 4*.


J 8 : Séville


Majestueusement alanguie sur les rives du

Guadalquivir, Séville a longtemps incarné le

rêve espagnol de puissance. Nous visiterons

trois de ses monuments emblématiques. La





cathédrale , veillée comme un phare par la

tour de la Giralda, impressionne par sa masse et

la richesse de son mobilier. L’Alcazar séduit




Astorga





Caceres


Mérida




Jérez

ces voyages sur www.clio.fr ou demandez une fiche détaillée au 0826 10 10 82

avec Adéline Rucquoi

Directeur de recherche au CNRS.

Membre de la Société espagnole des médiévistes.

LES POINTS FORTS

Oviedo

Le palais archiépiscopal d’Astorga, œuvre de Gaudi

L’université et la plaza Mayor de Salamanque

La cité médiévale de Cacerès

La ville romaine de Mérida

La cathédrale et l’Alcazar de Séville

PORTUGAL

Oviedo

Léon

Guadalquivir

Duoro

Zamora

Salamanque

Plasencia

Trujillo

Malaga


Cacerès © OT Espagne

par ses guipures architecturales

et l’exubérance de ses jardins,

tout embaumés d’orangers. La

casa de Pilatos est le plus bel

exemple des riches demeures

sévillanes, ordonnées autour d’un

frais patio. Déjeuner libre. Des

ruelles du barrio de Santa Cruz à

la spectaculaire place d’Espagne,

une dernière promenade nous

fera définitivement succomber

au charme de la ville. Dîner

libre. Nuit à Séville.

J 9 : Séville - Malaga -

Paris

Trajet en matinée vers Malaga.

Du haut du Gibralfaro, ancienne

forteresse maure, nous découvrirons la mer sur

laquelle, certains jours, souffle un vent d’Afrique.

Déjeuner libre. Vol pour Paris.

ES 98 Prochain départ Forfait par personne

17/09 - 25/09/10 avec Adeline Rucquoi

Prix Presto jusqu’au 15/07/2010 2 015 €

Prix à partir du 16/07/2010 2 065 €

Suppl. chambre individuelle + 370 €

ES 98 PRESTATIONS INCLUSES

Les vols internationaux Paris/Oviedo et Malaga/

Paris, avec ou sans escale

Les taxes aériennes

L’hébergement en chambre double avec petit

déjeuner en hôtels 4*

8 repas

Le circuit en autocar privé

Les visites mentionnées au programme

L'accompagnement culturel par un conférencier Clio

BON A SAVOIR : les visites des centres-villes s’effectueront

sous forme de promenade à pied.

FORMALITES : carte d’identité ou passeport.

15

NOUVEAUX


NOUVEAU

Salzbourg

16

Croisière musicale sur le Danube

Salzbourg, Vienne, Bratislava, Budapest

CF 90 - 8 jours

Cette croisière musicale au cœur de la Mitteleuropa sera placée sous le

signe du génie propre aux âmes germaniques, magyares et slaves. Les

musiciens invités à bord interpréteront Mozart, Schubert, Liszt, Dvorak

ou Chopin, dont les œuvres seront aussi jouées en concerts privés

à Salzbourg, Bratislava et Budapest. Le temps le plus fort de notre

programme musical sera la représentation d’un opéra à Vienne.

J 1 : Paris - Passau

Vol pour Munich. Déjeuner libre. Transfert à

Passau, embarquement sur l’Amadeus Classic.

Un récital ouvrira en musique notre croisière.

Navigation vers Linz. Nuit à bord.

J 2 : Salzbourg

Excursion à Salzbourg. Visite des jardins du

château de Mirabell, résidence d’été des princesarchevêques.

Promenade historique à travers la

vieille ville entre la cathédrale Saint-Rupert et

l’église des franciscains. Visite de la Maison

natale de Mozart, transformée en musée qui

présente de nombreux objets ayant appartenu

au maître. Nous découvrirons ensuite l’abbatiale

Saint-Pierre où Mozart dirigea, en 1783, la

première exécution de sa Messe solennelle en

ut mineur. Nous assisterons à un concert de

musique de chambre au château de Mirabell.

Retour à Linz. Appareillage pour Vienne.

J 3 : Vienne

Après un tour panoramique des bords du Danube

au Ring, nous visiterons la maison Mozart où le

maître écrivit Les Noces de Figaro. Nous découvrirons

ensuite la cathédrale Saint-Etienne, qui

tînt une place importante dans la vie de Mozart,

L’Amadeus Classic

AC C E S S I B L E A T O U S

Le bateau

Construit en 2001, le bateau mesure 110 m de

long sur 11,4 m de large. Il peut accueillir 140

passagers sur 3 de ses 4 ponts.

A votre disposition à bord

Sur le pont Mozart : restaurant, bar panoramique,

club de fitness, boutique. Sur le pont Soleil : piscine,

avec transats et bar. Salon de coiffure et médecin

sur le bateau.

Les cabines

Les spacieuses cabines (environ 15 m²) et suites

(environ 22 m²) donnent toutes sur l’extérieur, et sont

équipées de 2 lits bas, armoire, chaise, secrétaire,

téléphone interne,

télévision, climatisation

réglable, salle de

bain privative avec

qui s’y maria en 1782 et obtint le poste de

vice-maître de chapelle peu de temps avant

sa mort. Ensuite, le Quatuor Kudlak interprétera

pour nous des pièces de musique

de chambre dans l’un des salons du palais

Pallavicini. Retour à bord pour le déjeuner,

puis visite du château de Schönbrunn. Nous

visiterons les salles d’apparat du château,

marquées par la présence de l’impératrice

Marie-Thérèse et le souvenir du jeune Mozart

qui s’y produisit. Retour à bord.

En soirée, représentation d’opéra

(programme connu en avril 2010).

Navigation vers Esztergom.

J 4 : Esztergom - Visegrad

A Esztergom, première capitale de la Hongrie,

nous visiterons l’immense basilique néoclassique,

la cathédrale Saint-Adalbert, siège de

l’archevêque primat de Hongrie, et la chapelle

Bakocz qui recèle le célèbre calvaire de Matthias

Corvin. Après un arrêt devant la forteresse de

Visegrad, l’une de ces impressionnantes places

fortes qui contrôlaient le passage par la vallée du

Danube, nous gagnerons le pittoresque village de

Szentendre qui garde, dans son architecture, le

souvenir de la communauté serbe qui avait trouvé

là un refuge lors de l’occupation de son pays par

les Ottomans. Retour à bord à Budapest.

© Turismus Salzburg

J 5 : Budapest

Nous découvrirons l’agglomération éclectique de

Pest et le quartier de la place des Héros. Visite

de l’église Saint-Etienne avant de nous rendre à

l’appartement de Franz Liszt. Récital de piano

au musée Franz-Liszt. L’après-midi, visite de

Buda et du quartier du château. Du bastion

des Pêcheurs, nous admirerons la vue sur le

Danube, avant d’atteindre l’église Mathias, lieu

des couronnements royaux. Le château royal

fut entièrement reconstruit par les Habsbourg sur

les vestiges du château des Angevins. Il abrite

lavabo, douche

et sanitaires. Les

suites disposent

d’une baignoire.

En fonction des disponibilités, nous proposons lors

de cette croisière :

Cabine double pont Haydn

Cabine double pont Strauss

Cabine double pont Mozart

Suite double pont Mozart

Pont Soleil

Pont Mozart

Pont Strauss

Pont Haydn

Allemagne


Munich







Passau Linz

Slovaquie

Vienne

Bratislava

Melk

Salzbourg

Budapest

Autriche Hongrie

Danube

LES POINTS FORTS

Six concerts dans des lieux prestigieux,

de la salle de marbre du

château de Mirabell à la cathédrale

Saint-Martin de Bratislava

Le souvenir de Mozart à Salzbourg

et à Vienne

Le château de Schönbrunn

La colline de Buda et le quartier du

château

L’abbaye de Melk

République tchèque

de riches musées, dont la Galerie nationale

hongroise que nous visiterons. Appareillage

pour Bratislava.

J 6 : Bratislava

Bratislava, capitale de la Slovaquie, a préservé

un remarquable noyau ancien autour du palais

primatial du XVIIIe siècle. Visite de la vieille

ville de Bratislava qui, veillée par la flèche

de la cathédrale Saint-Martin, étale au bord du

Danube les façades baroques colorées de ses

palais. Découverte de la place principale et de

la cathédrale Saint-Martin où le Presburguer

Quatuor interprétera pour nous quelques

pièces de musique de chambre.

J 7 : Melk

Arrivée le matin à Weissenkirchen. Excursion optionnelle

(non incluse) à la ferme de Teisenhofen. Nous

arriverons ensuite face aux tours orgueilleuses de

l’abbaye de Melk , chef-d’œuvre emblématique du

baroque danubien. Dans une des somptueuses

salles de l’abbaye, nous assisterons à un petit

concert d’orgue. Navigation vers Passau.

J 8 : Passau - Munich - Paris

Fin de la croisière à Passau. Trajet vers Munich

et vol pour Paris.

CF 90 Prochain départ Forfait par personne

15/10 - 22/10/10 avec Catherine Coudert

Prix Presto jusqu’au 12/08/2010

Cabine double pont Haydn 2 390 € 2 440 €

Cabine double pont Strauss 2 550 € 2 600 €

Cabine double pont Mozart 2 715 € 2 765 €

Suite Mozart 2 790 € 2 840 €

Cabine double à usage individuel : nous consulter


Les vols internationaux Paris/Munich et retour


Les taxes aériennes


Les transferts en autocar privé


L’hébergement en cabine double à bord de

l’Amadeus Classic

er

La pension complète du dîner du 1 jour au petit

déjeuner du 8e CF 90 PRESTATIONS INCLUSES

jour


Les concerts et les visites mentionnés au

programme


L'accompagnement culturel par un conférencier Clio

BON A SAVOIR : en fonction des programmes et de

la disponibilité des places, la soirée musicale prévue

à Vienne pourrait être remplacée par une soirée

dans l’un des hauts lieux musicaux de Budapest.

Les visites du centre des villes s’effectuent sous

forme de promenade à pied.

FORMALITES : carte d’identité ou passeport.

Consultez le descriptif complet du programme et des prestations de


Croisière musicale sur le Rhin

Strasbourg, Heidelberg, Bonn, Cologne, Amsterdam

CF 21 - 6 jours

De Strasbourg à Amsterdam, cette croisière sur le Rhin vous invite à

découvrir en musique quelques hauts lieux de la culture allemande et les

grands musées de la capitale des Pays-Bas. Bonn, la ville de Beethoven,

est, bien sûr, au programme de cette “croisière des compositeurs

rhénans”, mais vous découvrirez aussi Düsseldorf où Brahms côtoyait

Clara et Robert Schumann, alors directeur musical de la ville.

Pays Bas

Amsterdam

Belgique

France

Cologne

Bonn


Francfort

Mayence


Mannheim

Allemagne

Rhin


Heidelberg


Stuttgart

Strasbourg

J 1 : Paris - Strasbourg

Trajet Paris-Strasbourg en TGV. Après la visite de

la cathédrale Notre-Dame , notre découverte

de Strasbourg se poursuivra dans le quartier de

la Petite-France dont les maisons à colombages

émergeant des canaux est l’un des symboles de

l’Alsace. Visite de l’église protestante Saint-

Thomas, exemple rare en France d’église-halle

à cinq nefs. Embarquement en fin d’après-midi

à bord du MS/Beethoven qui appareillera vers

Mannheim. Dîner à bord. Nuit à bord.

J 2 : Heidelberg - Mayence

Accostage à Mannheim d’où nous partirons pour

une excursion à Heidelberg, résidence des

électeurs palatins, puis capitale du romantisme

allemand, siège de la plus ancienne université

du pays. Heidelberg est dominé par son château

qui continue à veiller sur le Neckar, même si la

guerre de la Ligue d’Augsbourg l’a laissé à l’état

d’une ruine dont les Romantiques se sont épris…

Promenade à pied dans la vieille ville et visite

Rhin


Düsseldorf

Le Beethoven

PO U R T O U S AV E C R É S E RV E

Le bateau

Construit en 2004, le bateau mesure

110 m de long sur 11,4 m de large. Il

peut accueillir 180 passagers sur 3 de ses 4 ponts.

A votre disposition à bord

Le restaurant de 180 places sur le pont Principal,

grand salon-bar sur le pont Intermédiaire, bar

panoramique sur le pont Supérieur, boutique.

Grand pont Soleil avec transats.

Les cabines

Les cabines sont toutes extérieures et sont équipées

de 2 lits bas ou un grand lit, salle de bain privative

avec lavabo, douche et sanitaires, coffre-fort,

radio et télévision.

Climatisation sur

l’ensemble du bateau et

dans chaque cabine.

Main

de l’église des jésuites qui abrite le musée

d’Art sacré et liturgique. Au passage, nous

verrons aussi la maison du Chevalier – Haus

zum Ritter. Déjeuner à bord. Conférence à bord.

Arrivée dans l’après-midi à Mayence. Promenade

à pied dans la vieille ville, qui nous mènera

vers la cathédrale romane, érigée au début du

XIe siècle et qui recèle des sculptures du maître

de Naumburg. Dîner à bord et concert privé au

Frankfurter Hof de Mayence, l’une des plus

belles salles de la ville. Nuit à bord.

J 3 : Bonn

Le matin, navigation vers Bonn en suivant l’une

des plus belles parties de la vallée du Rhin. Nous

franchirons le mythique défilé de la Loreleï.

Déjeuner à bord. Nous assisterons à un concert

à bord avant d’accoster à Bonn. Autour de la

Marktplatz et de la vieille collégiale romane,

nous goûterons au caractère paisible de l’ancien

“village fédéral” drapé dans sa sérénité. Nous

visiterons la maison natale de Beethoven,

véritable monument d’histoire de la musique : la

collection, riche de plus de mille pièces, éclaire la

vie du grand génie tout en recréant sa présence

dans les lieux. Dîner à bord avant d’assister à

un concert dans l’une des nombreuses salles

de Bonn. Nuit à bord.

J 4 : Cologne - Düsseldorf

L’ancienne Colonia Agrippina, devenue ville libre

impériale et membre de la Hanse, Cologne jouit,

aux temps médiévaux, d’une prospérité qui lui

permit d’édifier une somptueuse cathédrale

à partir de 1248 sous la direction de maître

Gérard qui en fit la plus belle cathédrale gothique

d’Europe du Nord. Elle abrite également la

châsse des Rois mages, remarquable reliquaire

médiéval issu de l’atelier de Nicolas de Verdun.

Retour à bord, déjeuner à bord et navigation

vers Düsseldorf où nous découvrirons les riches

collections du musée des Beaux-Arts. En fin

En fonction des disponibilités, nous proposons lors de

cette croisière :

Cabine double pont Supérieur

Cabine double pont Intermédiaire

Cabine double pont Principal

Pont Soleil

Pont Supérieur

Pont Intermédiaire

Pont Principal

ces voyages sur www.clio.fr ou demandez une fiche détaillée au 0826 10 10 82

LES POINTS FORTS

Le rocher de la Loreleï

La cathédrale romane de Mayence

La cathédrale de Cologne

La maison natale de Beethoven à Bonn

Le musée des Beaux-Arts de

Düsseldorf

Le Rijksmuseum et le musée Van

Gogh à Amsterdam

Les conférences à bord

de Frédéric Lodéon

Cologne

d’après-midi, retour à bord et conférence suivie

d’un concert à bord. Dîner à bord.

J 5 : Amsterdam

A Amsterdam, c’est tout l’art hollandais qui nous

attendra au Rijksmuseum, de Frans Hals à

Rembrandt, Bruegel ou Vermeer. Déjeuner inclus

avant de découvrir le musée Van Gogh qui abrite

une collection de deux cents tableaux majeurs

de l’artiste. En fin d’après-midi, nous assisterons

à un concert privé dans l’église protestante

d’Amsterdam. Dîner et nuit à bord.

J 6 : Amsterdam - Paris

Nous visiterons, au cœur d’Amsterdam, la

maison de Rembrandt, où le peintre vécut

de 1639 à 1658 et qui renferme une collection

d’œuvres qui illustreront les sources d’inspiration

du maître. Déjeuner inclus à bord. Fin de

la croisière, transfert à la gare pour prendre le

train vers Paris.

CF 21 Prochain départ Forfait par personne

17/10 - 22/10/10 avec Daniel Elouard

Prix Presto jusqu’au 15/08/2010

Cab. dble pont Principal 1 995 € 2 045 €

Cab. dble pont Intermédiaire 2 070 € 2 120 €

Cab. dble pont Supérieur 2 085 € 2 135 €

Cabine double à usage individuel : nous consulter


Les trajets Paris/Strasbourg et Amsterdam/Paris

en TGV 2e classe


Les transferts en autocar privé


L’hébergement en cabine double à bord du

Beethoven

er

La pension complète du dîner du 1 jour au

déjeuner du 6e CF 21 PRESTATIONS INCLUSES

jour


Les concerts et les visites mentionnés au

programme


L'accompagnement culturel par un conférencier Clio

BON A SAVOIR : les visites des centres-villes

s’effectueront sous forme de promenade à pied.

FORMALITES : carte d’identité ou passeport.

17

NOUVEAU

© GNTB


PAT R I M O I N E DU MO N D E • SAI N T -PÉ T E R S B O U R G

18

Quand bouillait la colère...

1905, le dimanche 22 janvier, selon le

calendrier julien : le grand-duc Vladimir

fait tirer sur la foule rassemblée sur

la place du palais d’Hiver, apportant

une pétition pour informer le

tsar Nicolas II de la misère

de son peuple affamé. Des

centaines de manifestants

y perdirent la vie mais,

quelques mois plus tard, le

tsar accorda au peuple une

constitution garantissant quelques

libertés fondamentales

et l’élection d’une douma.

1917, le 25 octobre : exaspérés

par les atermoiements

du gouvernement provisoire

de Kerenski qui refusait de

mettre un terme à la guerre

contre l’Allemagne et face

à la misère croissante, dixmille

révolutionnaires bolcheviques,

sous l’impulsion

de Lénine, appuyés par la garnison

de Kronstadt et les marins du croiseur

Aurore, s’emparèrent du palais d’Hiver...

Dix jours qui ébranlèrent le monde,

comme le vit si bien le journaliste américain

John Reed, témoin oculaire de ces

événements qui marquèrent toute l’histoire

du XX e siècle.

Un hymne à la grandeur

de la Russie...

Créé ex-nihilo sur les terres peu hospitalières

de l’embouchure de la Néva

par la volonté de Pierre le Grand pour

ouvrir, avec sa nouvelle capitale, “ une

fenêtre sur l’Europe “, Saint-Pétersbourg,

fondée en 1703, comptait déjà 40 000

habitants à la mort du tsar en 1725. La

maisonnette d’où l’empereur veillait sur

les travaux avait fait place à un palais

impérial, mais lorsqu’elle accéda au

trône suprême, la fille de Pierre, Elisabeth

I ère désira un palais qui ne ferait pas

piètre figure face à ce Versailles qu’avait

tant admiré Pierre le Grand.

Une nouvelle architecture russe

venue d’Italie...

En 1716, Pierre le grand avait, entr’autres

artistes européens, fait appel au florentin

Bartolomeo Rastrelli, architecte et sculpteur.

Pour visiter le palais d’Hiver à Saint-Pétersbourg avec Clio

Une semaine à Saint-Pétersbourg

RU 32 - 7 jours

8 départs entre mai et décembre 2010

Prix à partir de 1 695 €

Le palais d’Hiver

Moscou et Saint-Pétersbourg

A l’occasion des Nuits blanches

RU 30 - 8 jours

Du 13 au 20 juin 2010, avec Olga Tchernova

Presto jusqu’au 10/04/2010 : 2 470 €, puis 2 520 €

Elisabeth fit appel à son fils, prénommé

également Bartolomeo, pour édifier le

nouveau palais impérial, le palais d’Hiver.

Imprégné de l’art et de l’architecture

française et italienne, Rastrelli “inventa”

le style baroque russe, superposant à des

lignes néoclassiques, un décor empreint

de luxe et d’exubérance. Rastrelli comprit

aussi que, sous le ciel si souvent gris de

Saint-Pétersbourg, il fallait faire chanter

les couleurs, et il sut jouer de l’opposition

entre les teintes pastel des façades,

la blancheur éclatante des colonnes et

l’or des chapiteaux et des sculptures. La

façade du palais d’Hiver, telle que nous

la voyons aujourd’hui, est l’expression parfaite

de la volonté de Rastrelli : à la suite

de l’incendie qui la ravagea en décembre

1837, celle-ci fut restaurée en parfaite

conformité avec ses plans. Malgré les

dimensions imposantes du palais d’Hiver,

il semble que la Grande Catherine s’y

trouvait encore à l’étroit et, pour abriter

les innombrables œuvres d’art dont elle

avait enrichi sa collection privée, elle lui fit

adjoindre les bâtiments du Petit Ermitage,

dont la construction fut confiée au Français

Jean-Baptiste Vallin de la Mothe qui

introduisit en Russie le style néo-palladien.

L’Italien Giacomo Quarenghi fut chargé

de la réalisation du théâtre

de l’Ermitage, d’inspiration

purement romaine puis Youri

Felten, élève de Rastrelli, lui

ajouta encore les bâtiments du

Vieil Ermitage !

Entre 1820 et 1832, Carlo

Rossi, le dernier des grands

architectes néoclassiques de

Saint-Pétersbourg, paracheva

le décor de la place qui

borde le palais en lui adjoignant

un arc de triomphe et

les bâtiments ministériels qui

la ferment en hémicycle. Le

tsar Nicolas Ier , qui décida

d’ouvrir au public les collections

de l’Ermitage, confia

enfin à l’architecte bavarois

Leo von Klenze, à qui l’on doit aussi la

Pinacothèque de Munich, le remaniement

d’une partie du palais, pour en faire le

Nouvel Ermitage.

Le musée de l’Ermitage

Avec ses 2 kilomètres de façades et ses

1057 pièces, toutes plus somptueuses

les unes que les autres, le palais d’Hiver

abrite aujourd’hui l’un des plus grands

musées du monde. Les collections des

tsars, devenues propriété publique en

1917, comportaient une collection exceptionnelle

de peintures européennes du

Moyen-Age aux impressionnistes en passant

par la Renaissance italienne, les primitifs

flamands, de Léonard de Vinci à

Rembrandt et Monet. Les peintres russes

y sont aussi largement représentés et il

ne faut pas oublier les trésors archéologiques

qui y sont présentés, provenant

des régions orientales de l’Empire russe

puis soviétique, tels que les merveilleux

exemples de l’art des steppes qui forment

la collection de “l’or des Scythes”.

Croisière sur la Volga et la Neva

De Moscou à Saint-Pétersbourg

CF 35 - 12 jours

4 départs en mai, juillet, août et septembre 2010

Prix à partir de 2 760 €

Croisière sur la Volga et la Neva

De Moscou à Saint-Pétersbourg à l’occasion des Nuits blanches

CF 36 - 14 jours

Du 10 au 23 juin 2010, avec Nadia Pchenko

Presto jusqu’au 31/03/2010 à partir de 3 155 €, puis à partir de 3 210 €

© Dobrych

Consultez le descriptif complet du programme et des prestations de

© Anosima


Asinou, la perle du Troodos

Au pied du mont Olympe

Au cœur de Chypre, le massif cristallin du

Troodos culmine au mont Olympe, à près

de deux mille mètres, montagne riante

d’où descendent de douces vallées peuplées

de pins d’Alep, de séquoias et de

cèdres parfumés où prospèrent également

arbousiers, chênes méditerranéens, mimosas

et orangers. Au détour d’un chemin,

blottis au milieu de vignes en terrasses,

apparaissent de petits villages qui semblent

sortis droits d’une aquarelle. Si,

dans l’Antiquité, le Troodos se signalait

surtout par ses mines de cuivre, celles-là

même qui firent la richesse de Chypre,

et par ses sources thermales si prisées

des Romains, ce fut surtout à l’époque

byzantine que le cœur montagneux de

Chypre prit de l’importance. Christianisée

très tôt par saint Paul et les apôtres Marc

et Barnabé, terre d’élection de saints

hommes et d’ermites, son église fut déclarée

autocéphale au concile d’Ephèse, en

431. A cette époque, la population se

répartissait essentiellement sur les côtes,

associant pêche et agriculture, mais, du

VIIe au IXe siècle, la multiplication des

incursions arabes poussa les habitants à

se réfugier dans les zones montagneuse

pour se préserver des razzias et les villages

ainsi fondés ne furent pas désertés

lorsque Chypre réintégra l’Empire byzantin

après sa reconquête par Nicéphore

Phocas en 965.

La floraison artistique byzantine

Durant les siècles qui suivirent, le massif

du Troodos vit se multiplier les petits

monastères et de modestes églises à

l’architecture d’inspiration byzantine,

toutes simples mais pleines de charme.

Edifiées sur le plan classique à croix

grecque et munies d’un narthex, elles

sont surtout remarquables par leur décoration

intérieure. La tradition cypriote de

la décoration fut toujours particulièrement

vivace. Même lors de la période iconoclaste,

instaurée en 730 lorsqu’un édit

Pour visiter Asinou avec Clio

Toute l’île de Chypre

Paphos, Troodos, Nicosie et Famagouste

CHY 31 - 8 jours

Cinq départs en avril, mai, septembre, octobre et décembre 2010

Prix à partir de 1 710 €

promulgué à Constantinople par Léon III

l’Isaurien, interdit toute représentation, les

peintres de Chypre continuèrent à orner

les églises de fresques réalistes. Chypre

accueillit d’ailleurs de saints hommes qui

soutenaient les iconodoules – les défenseurs

des images – tel saint Lazare de

Chypre qui s’y réfugia en 832 avant d’y

mourir, quelques années avant le rétablissement

du culte des icônes en 843. S’il

ne reste rien à Chypre des peintures de

cette époque, il n’en est pas de même

de celles des églises qui y furent édifiées

entre les XI e et XV e siècles. Loin des fastes

de la métropole, les décors de mosaïques

à fond d’or sont rares à Chypre,

mais, si la symbolique, les codifications

des couleurs et le plan de la décoration

imposée par l’orthodoxie est respectée,

les peintres qui exécutèrent les fresques

firent preuve d’une imagination et d’une

fraîcheur d’inspiration qui donne tout son

prix aux églises du Trodos.

La Panaghia Phorviotissa Asinou

Nichée dans une vallée boisée, bien à

l’écart du village de Kato Koutraphas,

Extraordinaire musée inondé de soleil, Chypre illustre l’histoire de la Méditerranée orientale. Du

Néolithique, quand l’île exportait le cuivre qui fi t longtemps sa richesse, à l’époque achéenne,

Chypre forgea son identité au feu de ses relations avec le Proche-Orient et l’Egée. Les Romains

ces voyages sur www.clio.fr ou demandez une fiche détaillée au 0826 10 10 82

l’église d’Asinou est l’une des plus remarquables.

Sanctuaire d’un monastère disparu

au XVII e siècle, l’église d’Asinou

fut édifiée au XII e siècle puis remaniée

au XIV e . De construction simple, surmontée

d’un toit massif, son aspect extérieur

est austère, mais dès que l’on pénètre

à l’intérieur, on comprend qu’elle soit

considérée comme la perle du Troodos.

Entièrement peinte, elle renferme

des cycles décoratifs qui s’échelonnent

de 1106 à 1620. Les fresques les plus

anciennes se trouvent dans l’abside et

autour de la travée occidentale. Les représentations

de Saint Constantin et sainte

Hélène et la Dormition de la Vierge, sur

le mur sud et au-dessus de la porte ouest,

comptent parmi les chefs-d’œuvre de la

fresque byzantine. On peut aussi admirer

le réalisme de la figure du donateur, le

magistros Nicéphore, offrant l’église à la

Vierge. La Mère de Dieu en majesté de la

conque du béma, qui date du XIII e siècle

et le magnifique Saint Georges à cheval

du XIV e , montrent que, malgré l’évolution

du style, les peintres cypriotes n’avaient

rien perdu de leur talent...

Kyrénia

Mer

Saint-Hilarion

Méditerranée


Nicosie

Asinou

Salamine

Engomi

Famagouste

Saint Néophyte


le Reclus


Platanistassa


Khirokitia


Paphos

Limassol

Kolossi

Larnaca

Mer

Méditerranée





Omodhos

Kalopanayiotis

y laissèrent de nombreux témoignages, l’époque byzantine la dota de merveilleuses églises aux fresques prodigieuses, dont dix sont inscrites

au Patrimoine mondial de l’humanité. A l’issue des croisades, la dynastie des Lusignan lui apporta une touche européenne et, désormais, nous

pouvons découvrir en un seul voyage l’ensemble de l’île.

Kakopetria

Lagoudhera

Bellapaïs

PAT R I M O I N E DU MO N D E • CHY P R E

19

© Khowaga1


NOUVEAU

20

Serbie et Monténégro

Monastères, forteresses et bouches de Kotor

La Serbie est le pays de l’ample Danube aux eaux tumultueuses, des vallées

verdoyantes tandis que le Monténégro lui oppose les reliefs arides de ses

montagnes brûlées de soleil, le caractère oriental de ses villes et villages et la

limpidité d’azur de l’Adriatique. La Serbie fut, au Moyen Age, le centre d’un

vaste empire lié culturellement au monde byzantin. Aujourd’hui, le visiteur sera

ébloui en découvrant, cachés dans de charmantes vallées, quelques-uns des plus

beaux monastères d’Europe décorés de fresques d’une qualité si grande qu’elles

en éclipsent presque les réalisations de Byzance. Une incursion au Kosovo nous

permettra notamment d’admirer les trois plus beaux monastères de la région.

Sarajevo

Novi Sad

Parc de Fruska Gora


Belgrade

Serbie

Ljubostinja

Danube

Smederovo


Manasija

Ravanica

Studenica

Zica



Gradac

Kopaonik



Krusevac

Vrnjacka Nis

Banja


Sopocani Novi Pazar


Monténégro

J 1 : Paris - Belgrade

Vol vers Belgrade. Capitale de la Serbie, Belgrade

fut aussi la capitale fédérale de la Yougoslavie

titiste. Nous découvrirons le très beau palais de

la princesse Ljubica, typique du XIXe siècle,

et visiterons la forteresse Kalemegdan qui

domine le confluent du Danube et de la Sava

avant de nous promener dans la vieille ville,

de la place de la République à la cathédrale.

Nuit à Belgrade en hôtel 3*.

J 2 : Novi Sad et le parc national de

Fruska Gora (185 km)

Départ vers Novi Sad, capitale administrative de

la Voïvodine, qui n’était, avant le XVIIIe siècle,

qu’un petit village de pêcheurs, dans une boucle

du Danube, qui se développa à l’ombre de la

forteresse de Pétrovaradzin, bastion avancé

de la défense des Habsbourg contre l’Empire

ottoman. Dans le parc naturel de Fruska

Gora, ce sont quelques-uns des innombrables

monastères, essentiellement des XVe et XVIe Albanie

Macédoine

siècles, qui retiendront notre attention. Krusedol

a préservé un très bel ensemble de peintures

murales, tandis que celles de Novo Hopovo

subirent l’influence des moines du mont Athos.

Nuit à Belgrade.

J 3 : Vallée de la Morava (280 km)

Longeant en autocar la vallée du Danube, nous

aborderons la forteresse de Smederovo, formidable

verrou que se disputèrent âprement au fil

des siècles Serbes, Hongrois, Turcs et Autrichiens.

Des vicissitudes du temps, le monastère de

Manasija a conservé une superbe église dont

les fresques comptent parmi les plus belles

que l’on puisse voir en Serbie, notamment la

Communion des Apôtres représentée dans le

chœur. Quant à l’enceinte du monastère de

Ravanica, elle témoigne de façon éloquente

des temps troublés du Moyen Age serbe. Nuit

à Paracin en hôtel 2*.

Morava

Sitnica Gracanica

Kosovo

Pec

Pristina

Podgorica



Decani

Kotor Cetinje

Kolasin

Risan

Perast


Lovcen

J 4 : Vallée de la Morava occidentale (170 km)

Les monastères de Kalenic et Ljubostinja

appartiennent au groupe architectural de la

Morava : absides rayonnantes, nef unique à

voûte en berceau et narthex occidental. Les

fresques qui décorent Kalenic sont de tradition

byzantine. Quant au monastère de Zica, il

se rattache à l’école de Raska, caractérisée

par l’élévation de la nef, dominée par le haut

tambour de la coupole. Nuit à Vrnjacka Banja

en hôtel 3*.

J 5 : Vallée de l’Ibar

Studenica est le plus riche et le plus complet

des couvents orthodoxes de la Serbie, mais

aussi le prototype de l’école de Raska. Sa

décoration intérieure est le premier exemple

du “style révolutionnaire” du XIIIe siècle qui

essaimerit partout dans le pays. Le monastère

de Gradac, abandonné par les Serbes après la

défaite du “champ des Merles”, en 1389, a été

restauré, notamment les bâtiments monastiques,

particulièrement évocateurs. Dîner inclus

et nuit à Kopaonik en hôtel 4*.

J 6 : Sopocani et Novi Pazar

Sopocani est l’autre merveille des

monastères serbes. Il fut fondé en 1260

par le roi Uros Ier , et ses fresques, d’une

exceptionnelle qualité, perpétuèrent l’art

orthodoxe à une époque où Constantinople

était aux mains des croisés. Novi Pazar

conserve jusqu’à nos jours un aspect oriental

qui annonce les Balkans méridionaux. Une

promenade entre mosquées, caravansérails

et maisons orientales saura vous en

convaincre. Route vers le Kosovo. Dîner

inclus et nuit à Pristina en hôtel 3*.

J 7 : Le Kosovo

Cette journée au Kosovo nous permettra de

découvrir trois complexes monastiques qui

sont peut-être les plus riches des Balkans. Le

monastère de Gracanica est un monument au

plan complexe, où la superposition de lignes

courbes et de volumes sphériques produit un

effet particulièrement gracieux. Les fresques

du monastère de Decani constituent sans

conteste un des sommets de l’art serbe du XIVe siècle. Le patriarcat de Pec est le siège de

l’archevêché serbe-orthodoxe. Trois églises reliées

entre elles par un vaste exonarthex, présentent

un ensemble de fresques qui culminent dans

une monumentale représentation de l’Ascension.

Route pour le Monténégro. Dîner inclus et nuit

à Kolasin en hôtel 4*.

J 8 : Monténégro intérieur

Au sein des montagnes du Monténégro, le

monastère de Moraca s’est installé de façon

spectaculaire dans une gorge de la rivière du

même nom. Capitale du Monténégro, Titograd

avec Bernard Lory

PO U R T O U S AV E C R E S E RV E

LES POINTS FORTS

La forteresse de Pétrovaradin

Le monastère de Krusedol

Les fresques du monastère de Manasija

Le monastère de Studenica

Le monastère de Sopocani

Une excursion en bateau dans

les bouches de Kotor

a récemment troqué son nom pour Podgorica.

Nous rejoindrons ensuite la ville de Cetinje,

ancienne capitale du pays, qui a conservé une

ambiance cosmopolite très évocatrice. Dîner

inclus et nuit à Cetinje en hôtel 3*.

J 9 : Monténégro maritime

Du mausolée de Petar II Njegos, nous descendrons

les pentes du mont Lovcen (1 749 m), où chaque

lacet nous dévoilera un panorama impressionnant

sur les bouches de Kotor, en contrebas. A

Kotor , la cathédrale Saint-Tryphon domine,

de son architecture romane la plus pure, le dédale

de ruelles de la vieille ville, blottie entre mer et

montagne. Une excursion en bateau dans les

bouches de Kotor nous offrira toutes les lumières

de la Méditerranée. Trajet en fin de journée vers

Podgorica, capitale du Monténégro. Dîner inclus

et nuit à Podgorica en hôtel 3*.

J 10 : Podgorica - Paris

Vol vers Belgrade, puis Paris.

Le monastère de Studenica

Maître de conférence à l’Inalco.

Directeur-adjoint du Centre d’études slaves

SER 90 - 10 jours

SER 90 Prochain départ Forfait par personne

04/09 - 13/09/10 avec Bernard Lory

Prix Presto jusqu’au 30/06/2010 2 670 €

Prix à partir du 01/07/2010 2 720 €

Suppl. chambre individuelle + 495 €

SER 90 PRESTATIONS INCLUSES

Les

vols internationaux Paris/Belgrade et

Podgorica/Belgrade/Paris

Les

taxes aériennes

L’hébergement

en chambre double avec petit

déjeuner en hôtels 2*, 3* et 4*

er La

pension complète du déjeuner du 1 jour au

petit déjeuner du 10e jour. Un déjeuner pourra

être pris sous forme de pique-nique

Le

circuit en autocar privé

L’excursion

en bateau dans les bouches de Kotor

Les

visites mentionnées au programme

L'accompagnement

culturel par un conférencier Clio

BON A SAVOIR : les visites des centres-villes s’effectuent

sous forme de promenades à pied. Le déjeuner

du jour 5 peut être pris sous forme de pique-nique.

FORMALITES : carte d’identité ou passeport.

Consultez le descriptif complet du programme et des prestations de


La Grèce classique et les jeux antiques

Isthmia, Némée, Olympie, Delphes, Athènes

GR 34 - 9 jours


Olympie

Delphes

Patras

Péloponnèse

Pylos

Athènes


Corinthe

Isthmia

Némée

Kalamaki

Mycènes


Tirynthe


Cap

Epidaure

Nauplie

Sounion

Messène

PO U R T O U S AV E C R E S E RV E

La Grèce antique est le berceau des concours sportifs – les “agônes”. Les

manifestations les plus célèbres, et en particulier les quatre grands jeux

panhelléniques, attiraient des athlètes et des spectateurs venus de tout le monde

grec. Comme eux, nous aurons l’occasion de visiter plusieurs sites archéologiques

de premier plan et les grands sanctuaires comme Olympie, haut lieu du sport

hellénique, et Delphes où triompha le fameux Aurige. On pourra aussi découvrir

des sites moins connus mais tout aussi spectaculaires comme l’isthme de Corinthe

et Némée, où un stade remarquable a été mis au jour lors de fouilles récentes.

Mer

Egée

J Mer 1 : Paris - Athènes

Ionienne Vol pour Athènes. Excursion vers le cap Sounion,

le promontoire sacré déjà cité dans l’Odyssée,

où, dominant la mer, se dressent les vestiges

du temple de Poséidon. Dîner inclus et nuit à

Athènes, en hôtel 3*.

J 2 : Isthmia - Corinthe

Après un arrêt à Éleusis où se célébraient

des mystères auxquels de nombreux anciens

souhaitaient se faire initier, nous entrerons dans

le Péloponnèse, en franchissant le spectaculaire

canal de Corinthe, pour découvrir le site d’Isthmia

où furent organisés des jeux panhelléniques dès

le VIIe siècle avant notre ère, qui comportaient

des épreuves de lutte, de saut, de course à

pied, de lancer du javelot et du disque. Visite du

temple de Poséidon et du théâtre ainsi que de

la ligne de départ du stade et du musée du site.

Déjeuner libre et départ pour visiter le musée

de Corinthe qui présente chronologiquement

l’évolution de la céramique grecque antique.

Sur le site de la Corinthe antique, la grande

rivale d’Athènes, nous visiterons le temple

d’Apollon, et parcourrons la cité antique de

la fontaine Pirène à l’agora grecque et aux

vestiges de la ville romaine. Dîner libre et nuit

à Kalamaki, en hôtel 4*.

J 3 : Némée - Mycènes - Epidaure - Nauplie

Nous partirons vers l’Argolide. Le nom de Némée,

évoque la légende du lion qui y fut terrassé par

Héraklès. La ville était célèbre dans l’Antiquité

pour ses jeux consacrés à Zeus. Autour du

temple de Zeus, partiellement anastylosé,

nous retrouverons l’emplacement du stade, très

bien préservé, d’une palestre et d’un gymnase.

A Mycènes , la cité d’Agamemnon, nous

évoquerons le souvenir de la triste destinée des

Atrides. Franchissant la porte des Lionnes,

nous verrons l’antique mégaron et les vestiges

du palais, puis le cercle des tombeaux et, plus

loin, la tombe dite “de Clytemnestre” et le “trésor

d’Atrée”, découvert par Schliemann. Déjeuner

inclus. Epidaure était célèbre pour son sanc-

tuaire d’Asclépios où ce demi-dieu,

fils d’Apollon, opérait des guérisons

miraculeuses. Le théâtre d’Epidaure

est l’un des mieux conservés de Grèce :

sa capacité de près de quinze mille

spectateurs et ses qualités acoustiques

sont remarquables. Visite du petit musée

du site. Dîner libre et nuit à Nauplie,

agréable port aux maisons construites

par les Vénitiens, en hôtel 3*.

J 4 : Tirynthe - Messène - Pylos

Après la visite de la cité mycénienne

de Tirynthe et de sa muraille cyclopéenne,

nous prendrons la route vers le

sud du Péloponnèse. Avant le déjeuner inclus,

nous ferons un arrêt à Messène, cité enclose de

murailles, chef-d’œuvre de l’architecture militaire

du IVe siècle avant J.-C. Nous y visiterons le

musée qui abrite une colossale statue d’Hermès,

copie romaine d’une œuvre de Polyclète.

Traversée du sud de la péninsule pour rejoindre

le charmant petit port de Pylos. Dîner inclus.

Nuit à Pylos en hôtel 3*.

J 5 : Olympie

A Pylos, nous visiterons les vestiges du palais

de Nestor qui font revivre le souvenir du

sage compagnon d’Agamemnon. Départ vers

Olympie . Déjeuner inclus. Visite de la zone

archéologique du sanctuaire panhellénique

où s’élève le grand temple de Zeus et où

fut découvert l’emplacement du grand stade.

Nous visiterons le musée d’Olympie où sont

présentées la reconstitution des frontons du

temple de Zeus et des sculptures comme le

célèbre Hermès, dit “de Praxitèle”. Dîner libre.

Nuit à Olympie en hôtel cat. A.

J 6 : Delphes

Empruntant le nouveau pont qui enjambe

le golfe de Corinthe, nous rejoindrons

Delphes . Déjeuner inclus. Dans le décor

agreste des flancs du mont Parnasse, nous

entrerons dans le domaine du dieu solaire,

où se dresse le grand temple d’Apollon, où

officiait autrefois la Pythie. Nous suivrons la voie

Sacrée, bordée jadis de riches “trésors” offerts

par toutes les cités de Grèce, vers le théâtre et

le stade, puis visiterons la zone de la “Marmaria”

où se trouvent la célèbre tholos et la fontaine

Castalie, réservée aux ablutions rituelles. Dîner

libre. Nuit à Delphes en hôtel cat. A.

J 7 : Delphes - Athènes

Visite du musée archéologique de Delphes

qui recèle l’Omphalos, symbole de Delphes en

tant que centre du monde, le célèbre Aurige de

Delphes et une remarquable statue d’Antinoos,

le favori de l’empereur Hadrien. Nous partirons

ces voyages sur www.clio.fr ou demandez une fiche détaillée au 0826 10 10 82

avec Jean-Paul Thuillier

Professeur à l’École normale supérieure/ Directeur du

département des sciences de l’Antiquité.

LES POINTS FORTS

La visite des sites méconnus

d’Isthmia et de Némée

Mycènes , la cité d’Agamemnon

Le palais de Nestor à Pylos

Olympie

Delphes, la cité d’Apollon

L’Acrople d’Athènes et son

nouveau musée

Ephèbes s’entrainant au disque et au javelot

ensuite vers Athènes. Déjeuner inclus dans le

pittoresque quartier de la Plaka, puis visite de

l’Acropole , principal ensemble monumental

de l’Athènes antique avec les Propylées, le petit

temple ionique d’Athéna Niké, le Parthénon,

chef-d’œuvre du “siècle de Périclès”, l’Erechthéion

et ses fameuses caryatides, et, enfin, le nouveau

musée de l’Acropole. Dîner libre. Nuit

à Athènes en hôtel 4*.

J 8 : Athènes

Les collections du Musée national d’Archéologie

rassemblent les principales pièces découvertes

depuis un siècle dans le pays. Déjeuner inclus

puis visite de l’agora hellénique, dominée par

le temple d’Héphaïstos et la stoa d’Attale II

de Pergame. Au pied de l’Acropole, visite des

vestiges du temple de Zeus Olympien puis

nous verrons, de l’extérieur, le stade olympique

moderne, aménagé pour la renaissance des

jeux Olympiques en 1896, qui se trouve certainement

sur l’emplacement du stade antique.

Dîner libre. Nuit à Athènes.

J 9 : Athènes - Paris

Matinée et déjeuner libres. Transfert à l’aéroport,

Vol pour Paris.

GR 34 Prochain départ Forfait par personne

18/09 - 26/09/10 avec Jean-Paul Thuillier

Prix Presto jusqu’au 15/07/2010 2 145 €

Prix à partir du 16/07/2010 2 195 €

Suppl. chambre individuelle + 380 €

GR 34 PRESTATIONS INCLUSES

Les

vols internationaux Paris/Athènes et retour

Les

taxes aériennes

L’hébergement

en chambre double avec petit

déjeuner en hôtels catégorie A, 3* et 4*

9

repas

Le

circuit en autocar privé

Les

visites mentionnées au programme

L'accompagnement

culturel par un conférencier Clio

BON A SAVOIR : la visite des sites archéologiques

s’effectue souvent sur des chemins irréguliers.

FORMALITÉS : carte d’identité ou passeport.

21

NOUVEAU


NOUVEAU

22

Une Grèce méconnue

Epire, Macédoine, Thrace

A la découverte d’une autre Grèce, montagneuse et verdoyante. La

richesse archéologique de l’Epire, de la Macédoine et de la Thrace,

couvre l’Antiquité et l’époque byzantine. Samothrace permettra

d’évoquer les origines du culte apollinien ; à Pella et à Dion, Philippe

et Alexandre revivront pour vous en leur royaume, et à Dodone, nous

pourrons entendre la voix de Zeus bruire dans les chênes...


Kavala



Pella

Kastoria Veria




Thassos

Thessalonique


Samothrace

Amphipolis

Les Dion

Météores



Dodone

Kalambaka

Arta



Nikopolis

Preveza

Ioannina

Vergina

Alexandroupolis

Komotini

Philippes

Mer Egée

J 1 : Paris - Thessalonique - Kastoria (210 km)

Vol pour Thessalonique. Route vers Kastoria. Dîner

inclus. Nuit à Kastoria en hôtel cat. B.

J 2 : Kastoria - Ioannina (210 km)

Kastoria, construite en bordure du lac du même

nom, conserve soixante-douze églises ornées de

fresques byzantines. Déjeuner inclus. Route vers

Ioannina à travers le Pinde, par Konitsa. Dîner

libre. Nuit à Ioannina en hôtel 3*.

J 3 : Dodone - Ioannina - Arta

A Dodone, dans un vallon verdoyant au pied du

mont Tomaros, se niche le sanctuaire oraculaire

de Zeus Naios où les prêtres interprétaient le

bruissement du vent dans le feuillage des chênes

consacrés. Nous y découvrirons la Maison sacrée,

des petits temples des divinités associées à Zeus,

le bouleutérion, le prytanée et le grand théâtre

du IIIe siècle avant J.-C. A Ioannina, sur les rives

d’un beau lac, nous visiterons le Musée byzantin

puis le Musée archéologique où l’on peut voir

les lamelles oraculaires de Dodone. Déjeuner

inclus. Route vers Arta, l’antique Ambracie,

capitale de Pyrrhus. Nous y visiterons l’église

de Sainte-Théodora fondée au XIe siècle mais

agrandie au XIIIe siècle par sainte Théodora.

Dîner libre. Nuit à Arta en hôtel 4*.

J 4 : Arta - Kassopé - Nikopolis

A Arta, visite de l’église Panaghia Parigoritissa

qui recèle de très belles fresques du XVIe siècle et

une mosaïque du Christ pantocrator. Route vers

Kassopé, dominant la presqu’île de Prévéza, bel

exemple d’urbanisme d’époque hellénistique, avec

son grand théâtre, son hôtellerie antique et son

enceinte. Visite du site de Nikopolis, grande ville

grecque d’époque romaine, qui recèle d’importantes

basiliques paléochrétiennes. Déjeuner tardif

avant le retour à Arta. Dîner libre. Nuit à Arta.

J 5 : Les Météores (220 km)

Traversée du massif du Pinde par la route

magnifique du col de Metsovo. Déjeuner inclus.

Découverte de quelques-uns des monastères

des Météores . Construits au sommet de

pitons rocheux, ces monastères “dans le ciel”,

presque inaccessibles assuraient aux moines,

dès le XIVe siècle, la protection et la solitude

cessaires à la contemplation. Dîner libre. Nuit

à Kalambaka en hôtel cat. A.

Les Météores

J 6 : Dion

A travers la plaine de Thessalie, nous gagnerons

les gorges du Tempé, puis le beau site de Dion,

niché au pied du mont Olympe, qui fut richement

dotée, à la fin du V e siècle, par le roi de Macédoine

Archélaos. Nous y verrons le sanctuaire d’Isis et

de Déméter, celui de Zeus et les vestiges de la

ville antique. Déjeuner inclus. Visite du musée qui

possède de belles collections de sculptures. Dîner

libre et nuit à Thessalonique en hôtel cat. A.

J 7 : Lefkadia - Veria - Vergina

Visite du site de Lefkadia où furent mises au jour

quatre tombes macédoniennes très bien conservées.

Nous gagnerons ensuite Veria, l’ancienne Beroe.

Visite du Musée archéologique. Déjeuner inclus.

A Vergina, l’antique Aigai, le grand tumulus recèle

plusieurs tombes, dont une qui est certainement

celle de Philippe II, père d’Alexandre le Grand.

Dîner libre. Nuit à Thessalonique.

J 8 : Thessalonique - Pella

Fondée à l’époque macédonienne, Thessalonique

devint la seconde ville de l’empire à l’époque

byzantine. Visite de la ville basse : tour Blanche,

arc de Galère, rotonde de Saint-Georges, agora.

Excursion à Pella, capitale du royaume de

Macédoine dès la fin du V e siècle av. J.-C., pour

y admirer les belles mosaïques de son musée.

Déjeuner inclus et visite de la ville haute et de

la magnifique église d’Hosios David. Dîner

libre. Nuit à Thessalonique.

J 9 : Thessalonique

Visite de la basilique Saint-Démètre, de l’église

Sainte-Sophie et du musée de la Civilisation

byzantine avec ses collections de fresques et

d’icônes. Déjeuner inclus, puis visite du musée

archéologique de Thessalonique qui présente

les objets provenant des tombes macédoniennes

de Derveni et de Vergina. Dîner libre. Nuit

à Thessalonique.

avec Pierre Cabanes

Professeur honoraire de l’université Paris X Nanterre. Fondateur de

-la mission archéologique et épigraphique française en Albanie.

AC C E S S I B L E A T O U S

GR 97 - 15 jours

LES POINTS FORTS

Le sanctuaire de Zeus à Dodone

Les monastères des Météores

Les mosaïques de Pella

L’île de Thasos

Le sanctuaire des Cabires

sur l’île de Samothrace

Le musée byzantin de Thessalonique

J 10 : Amphipolis - Philippes - Kavala

A travers la presqu’île de Chalcidique, nous

gagnerons la vallée du Strymon et Amphipolis :

remparts et belles basiliques paléochrétiennes.

Déjeuner inclus. La ville de Philippes était traversée

par la via Egnatia. Nous y visiterons le

théâtre grec très remanié à l’époque romaine,

les basiliques, le forum, la palestre et le quartier

épiscopal, pour finir par le musée. Dîner libre.

Nuit à Kavala en hôtel cat. B.

J 11 : Thasos

Courte traversée vers l’île de Thasos, qui a été

très prospère dans l’Antiquité : agora, portes

du Silène, de Zeus et Héra. Visite du très beau

musée, du théâtre et de l’acropole avant de

faire le tour de l’île. Déjeuner inclus. Retour à

Kavala. Dîner libre. Nuit à Kavala.

J 12 : Kavala - Abdère - Maronée

Visite du petit musée archéologique de Kavala

puis découverte du site d’Abdère, cité fondée

par les Ioniens. Déjeuner libre. Une longue

route vers Alexandroupolis. Dîner inclus. Nuit

à Alexandroupolis en hôtel cat. B.

J 13 : Samothrace

Traversée en bateau vers l’île de Samothrace,

connue dans l’Antiquité pour son sanctuaire

des Cabires, où se déroulaient des cultes à

mystères. Déjeuner inclus. Visite du sanctuaire

des Grands Dieux là où fut trouvée la célèbre

victoire de Samothrace. Dîner libre. Nuit à

Alexandroupolis.

J 14 : Komotini

Au cœur du pays thrace, Komotini possède

un musée particulièrement intéressant pour la

connaissance des colonies grecques de la côte

thrace. Déjeuner inclus. Route vers Thessalonique

via Xanthi. Dîner libre. Nuit à Thessalonique en

hôtel cat. A.

J 15 : Thessalonique - Paris - Vol pour Paris.

GR 97 Prochain départ Forfait par personne

20/09 - 04/10/10 avec Pierre Cabanes

Prix Presto jusqu’au 15/07/2010 3 360 €

Prix à partir du 16/07/2010 3 410 €

Suppl. chambre individuelle + 610 €

GR 97 PRESTATIONS INCLUSES

Les

vols internationaux Paris/Thessalonique et

retour, avec escale

Les

taxes aériennes

L’hébergement

en chambre double avec petit

déjeuner en hôtels catégories A, B, 3* et 4*

14

repas

Le

circuit en autocar privé et la traversée en

bateau vers l’île de Samothrace

Les

visites mentionnées au programme

L'accompagnement

culturel par un conférencier Clio

BON A SAVOIR : si le réseau routier est, en général,

en bon état, il est très fréquenté, ce qui participe

à allonger les excursions. Les hôtels des étapes

situées à l’écart des grands flux touristiques sont d’un

confort simple. La visite des sites archéologiques

s’effectue parfois sur des chemins irréguliers.

FORMALITÉS : carte d’identité ou passeport.

Consultez le descriptif complet du programme et des prestations de


Les deux Macédoines

Thessalonique, Vergina, Skopje, Stobi

Ce circuit vous révélera la richesse archéologique et artistique des deux

Macédoines : la Macédoine grecque et l’ancienne République yougoslave

devenue indépendante en 1991. Ce passionnant voyage vous entraînera

à la découverte des sites majeurs de cette région qui, à peine sortie de

la barbarie, donna naissance, sous l’empire d’Alexandre le Grand, à

l’une des civilisations les plus raffinées qu’ait connues l’Occident avant

de briller à nouveau, à la période médiévale, comme poste avancé de la

chrétienté byzantine aux portes de l’univers slave.

Yougoslavie

Tetovo

Skopje

Stobi

Macédoine

Prilep

Konopiste


Edessa

Amphipolis

Florina

Pella

Verria

Thessalonique

Kastoria

Vergina

Katerini

Dion

Mt Olympe

Kavala


Bitola


Ohrid








Mont Athos

Grèce


Chalcidique


J 1 : Paris - Thessalonique

Vol pour Thessalonique, la seconde Byzance.

Nous débuterons notre découverte par quelques

monuments de la ville basse : la tour Blanche,

édifiée par les Vénitiens, et l’arc de Galère, qui

commémore les victoires de l’empereur sur

les Sassanides, puis nous irons admirer les

fresques et mosaïques à fond d’or de Saint-

Démètre et Sainte-Sophie. Dîner inclus. Nuit

à Thessalonique en hôtel 4*.

J 2 : Verria - Verghina (200 km)

Trajet vers Verria. Arrêt à Lefkadia pour visiter

les tombes macédoniennes. A Verria, l’antique

Berroia, réputée pour ses églises byzantines et

ses vieilles maisons balkaniques, visite du Musée

archéologique. Après le déjeuner inclus, nous

nous rendrons à Vergina, l’antique Aigai. Le

grand tumulus, fouillé par Manolis Andronikos,

contient une série de tombes, dont une qui est

certainement celle de Philippe II, père d’Alexandre

le Grand. Dîner libre. Nuit à Thessalonique.

J 3 : Thessalonique - Dion (165 km)

Visite de la ville haute de Thessalonique où se

trouve la petite église d’Hosios David au riche

décor de mosaïques et de fresques. Départ vers

la cité antique de Dion, nichée au pied du mont

Olympe. Nous y verrons le sanctuaire d’Isis et

de Déméter, celui de Zeus, et de beaux restes

de la ville antique et des thermes. Déjeuner

inclus. Visite du musée de Dion qui possède

de belles collections de sculptures. Dîner libre.

Nuit à Thessalonique.

J 4 : Amphipolis - Thessalonique (215 km)

Fondée en 437 par les Athéniens, Amphipolis,

ceinte de longs remparts, abritait plusieurs petits

sanctuaires étonnants : le premier était dédié

à la muse Clio, les autres voués au culte de

divinités orientales ou égyptiennes. La ville a vu

également s’édifier au Ve siècle après J.-C. de

très belles basiliques paléochrétiennes, comme

celles de Nikopolis. Déjeuner inclus. Retour à

Thessalonique en traversant la Chalcidique.

Visite du musée de la Civilisation byzantine

V a r d a r

Bulgarie

aux remarquables collections de fresques et

d’icônes. Dîner libre. Nuit à Thessalonique.

J 5 : Pella - Kastoria (225 km)

Nous gagnerons Pella, capitale du royaume

de Macédoine dès la fin du V e siècle av. J.-C.

où nous verrons les fouilles du palais du

roi Archélaos, les temples d’Aphrodite, de

Déméter et de Cybèle et les mosaïques de

son petit musée. Déjeuner inclus à Edesse.

Une promenade nous permettra de découvrir

cette ancienne capitale de la Macédoine. Dîner

libre et nuit à Kastoria en hôtel cat. B.

J 6 : Kastoria

Journée de visite de Kastoria, fondée par

Justinien Ier . Sur un promontoire rocheux, la vieille

cité se reflète encore dans les eaux sombres

de son lac et conserve près de soixante-douze

églises byzantines dont la richesse et la variété

des fresques permettent d’en étudier l’évolution

du Xe au XVIIIe siècle. Déjeuner inclus puis visite

du monastère de la Panagia Mavriotissa sur

la presqu’île qui domine le lac. Dîner libre. Nuit

à Kastoria.

J 7 : Heraclea Lyncestis (195 km)

Passage de la frontière macédonienne vers

Bitola, la Monastir de la période ottomane.

Nous découvrirons le site antique d’Heraclea

Lyncestis, fondé par Philippe II de Macédoine. Le

narthex de sa grande basilique révèle ainsi des

mosaïques du Ve siècle d’une qualité artistique

exceptionnelle. Déjeuner tardif inclus. Visite du

monastère de Kurbinovo, près du lac de Prespa

dont les fresques datent de la fin du XIIe siècle.

Dîner libre. Nuit à Ohrid en hôtel 4*.

J 8 : Ohrid

Erigée au XIe siècle en évêché autocéphale,

Ohrid entretint tout au long de son histoire

des rapports privilégiés avec Constantinople. Les

fresques du narthex de la cathédrale Sainte-

Sophie, réalisées au XIe siècle, sont la parfaite

illustration d’un art byzantin directement inspiré par

la capitale. Déjeuner inclus. Excursion jusqu’au

monastère de Saint-Naum qui, lui aussi, se

caractérise par une facture typiquement byzantine.

Dîner libre. Nuit à Ohrid.

J 9 : Ohrid - Saint-Pantelejmon

Skopje (175 km)

Départ vers Skopje, cité romaine qui se développa

au début de notre ère sur l’emplacement

d’un habitat illyrien, et qui vit naître l’empereur

Justinien. Elle est aujourd’hui la capitale de la

Macédoine. Nous y visiterons le riche musée

archéologique. Déjeuner inclus. L’après-midi,

visite du monastère de Saint-Pantelejmon,

dans le village de Nerezi. Réalisées pour son

fondateur, Alexis Comnène, les fresques du

monastère constituent l’un des plus importants

ces voyages sur www.clio.fr ou demandez une fiche détaillée au 0826 10 10 82

avec Pierre Cabanes

Professeur honoraire de l’université Paris X Nanterre. Fondateur de

la mission archéologique et épigraphique française en Albanie.

AC C E S S I B L E A T O U S

MAC 90 - 11 jours

LES POINTS FORTS

Le Musée archéologique de

Thessalonique

La tombe de Philippe II de Macédoine

à Vergina

Les statues du musée de Dion

Les églises byzantines de Kastoria

La basilique d’Heraclea Lyncestis

La cathédrale Sainte-Sophie d’Ohrid

Le monastère de Saint-Pantélémon à

Skopje

La basilique épiscopale de Stobi

Fresque de l’église Saint-Panteleimon à Skopje

monuments de l’art byzantin du XIIe siècle. Dîner

libre. Nuit à Skopje en hôtel 4*.

J 10 : Stobi (210 km)

Découverte du site majeur de Stobi. Mis au jour

par le Français Heuzey en 1861 et fouillé depuis

les années vingt sans relâche, Stobi, occupée

dès le IVe siècle avant notre ère, devint, après

le partage de l’Empire romain, la capitale de la

Macédoine Seconde. La basilique épiscopale,

les palais patriciens, monuments de l’époque

gréco-romaine, abritent de somptueux pavements

de mosaïques aux compositions polychromes

et à la décoration tant géométrique que florale.

Déjeuner inclus. En fin d’après-midi, arrivée à

Thessalonique. Dîner libre. Nuit à Thessalonique

en hôtel 4*.

J 11 : Thessalonique - Paris

Le matin, nous visiterons le Musée archéologique

qui présente, entre’autres, les objets provenant

des tombes macédoniennes de Derveni et de

Vergina, et, en particulier, les masques d’or de

Sindos et l’admirable cratère de Dervéni.

Déjeuner libre. Vol pour Paris.

MAC 90 Prochain départ Forfait par personne

06/09 - 16/09/10 avec Pierre Cabanes

Prix Presto jusqu’au 30/06/2010 2 595 €

Prix à partir du 01/07/2010 2 645 €

Suppl. chambre individuelle + 400 €

MAC 90 PRESTATIONS INCLUSES

Les

vols internationaux Paris/Thessalonique et

retour, avec escale

Les

taxes aériennes

L’hébergement

en chambre double avec petits

déjeuners en hôtels catégorie B et 4*

10

repas

Les

déplacements en autocar privé

Les

visites mentionnées au programme

L'accompagnement

culturel par un conférencier Clio

BON A SAVOIR : les visites de Thessalonique, Kastoria

et Ohrid s’effectuent sous forme de promenade

à pied. La visite des sites archéologiques s’effectue

souvent sur des chemins irréguliers et parfois non

aménagés. Les hôtels des étapes situées à l’écart des

grands flux touristiques sont d’un confort modeste.

FORMALITÉS : carte d'identité ou passeport.

23

NOUVEAU


24

© Isaleal

Q uand

Troie

La Turquie

Mustafa Kemal, devenu le père des Turcs – Atatürk

– décida de faire table rase de l’héritage de l’Empire

ottoman qui venait de s’effondrer dans les convulsions de ce

début de XXe siècle, il dota son pays d’une école imitée de

celle de la France de la IIIe République et les petits élèves commencèrent

à ânonner : “Nos ancêtres les Hittites”... Il s’agissait

d’un choix politique délibéré : référence était faite non à l’histoire

d’un peuple, de ces Turcs qui quittèrent au VIe siècle les

confins sino-mongols pour se lancer à travers les steppes, mais

à l’histoire d’une terre, d’une mère-patrie réinventée, centrée

sur l’Anatolie.

L e

terme de “ carrefour de civilisations “, bien souvent galvaudé,

ne peut être dénié à l’Anatolie. Elle partagea avec

les plaines mésopotamienne le privilège de participer à la

naissance des premières civilisations néolithiques. Çatal Hüyük

est au nombre des toutes premières agglomérations urbaines

et l’Anatolie vit aussi naître les premiers centres métallurgiques

et les premiers comptoirs commerciaux ! Peuple aux racines

indo-europénnes qui s’installa au cœur de l’Anatolie au début

du IIe millénaire avant notre ère, les Hittites y développèrent

une des plus brillantes civilisations de la haute Antiquité, si

développée qu’elle put, semble-t-il, abolir la peine de mort

au XIVe siècle av. J.-C.. La côte anatolienne fut aussi la terre

de la Troie de Priam, de la Phrygie de Midas ou de la Lydie

de Crésus, avant de porter haut le flambeau de la civilisation

grecque qui, de Didymes à Pergame, en passant par Millet et

les cités de Pamphylie et de Lycie, ne laisse pas d’étonner par

la splendeur de ses vestiges. Et que dire d’Ephèse, la perle

du monde gréco-romain sur les rivages égéens qui, grâce au

patient travail des archéologues, donne une idée précise de

la somptusité des cités antiques ?

Hector, Priam, Andromaque et Cassandre, Agamemnon, Achille,

Ulysse et... la belle Hélène : l’Iliade est certainement, pour l’Occident,

la grande épopée fondatrice. Durant des décennies, d’âpres controverses

opposèrent les savants du XIX e siècle sur la localisation du site

de la Troie antique, quand, en 1871, Heinrich Schliemann, fouillant la

colline d’Issarlik, retrouva les fondations de cette cité qui fut, dès le II e

millénaire avant notre ère, la sentinelle des Dardanelles, et exhuma ce

qui ne pouvait être, dans sa fi délité au récit homérique, que le “ Trésor

de Priam “. Les fouilles scientifi ques menées depuis lors ont révélé la

longue histoire et la complexité de ce site qui fut le lieu des premiers

échanges et contacts entre les civilisations de l’Anatolie et du monde

méditerranéen et le foyer d’un artisanat de haute qualité qui allait

infl uencer l’art du travail des métaux tant en Anatolie qu’en Egée.

© Larry & Flo

L

es Romains ne purent conquérir sans coup férir l’Anatolie et

ils durent d’abord réduire la Commagène dont le souverain

Antiochos avait fait édifier au sommet du Nemrud Dag son

extraordinaire tombeau, puis affronter le puissant royaume

d’Arménie. Après être devenu chrétien, l’Empire romain, aux

prises avec les assauts barbares, dut se recentrer sur Byzance.

Devenue Constantinople, la ville fut, durant mille ans, la capitale

de l’Orient. Mille ans, ce serait également le temps qu’il faudrait

avant que ne fût égalée la coupole de Sainte-Sophie. Tandis

que la capitale donnait l’image d’une somptuosité inouïe qui

fascinait tous les peuples barbares alentour, la Cappadoce

devenait la terre d’élection du mouvement érémitique et ses

églises rupestres s’ornaient de remarquables peintures…

L

’expansion de l’islam puis l’arrivée des peuples turcs, adjoignirent

à ce riche patrimoine culturel les trésors précieux

de la civilisation persane aussi bien que des traits ancestraux

hérités du monde des steppes. Après Konya et le sultanat seldjoukide

de Rum, après Brousse, la capitale dynastique des

Ottomans, ce fut autour d’Istanbul que se centra le monde turc.

La prise de Constantinople par Mehmet II en 1453 ouvrit une

nouvelle phase de l’Histoire. Conquérant la moitié orientale de

l’Europe, contrôlant l’essentiel de la Méditerranée, la Sublime

Porte compta, durant plusieurs siècles, parmi les plus grandes

puissances du monde. Sinan, après avoir édifié la mosquée

dédiée à Soliman le Magnifique à Istanbul, dota Edirne de

son chef-d’œuvre, la mosquée Selemiye “comme taillée dans

le cristal le plus pur”. Au fil des siècles, la puissance ottomane

s’effrita mais cependant, lorsque le “ vieil homme malade de

l’Europe “ était prêt de s’effondrer à la veille de la première

guerre mondiale, la Turquie s’était déjà profondément modernisée,

avant même que la réforme volontariste d’Ata Türk n’ouvrît

le pays à la culture occidentale…

© Ozgurmulazimoglu

Consultez le descriptif complet du programme et des prestations de


Archéologie et paysages

en Lycie et Carie

Phaselis, Xanthos, Bodrum

Monts du Taurus couverts de forêts denses, côte émaillée de criques

et bordée d’îlots jadis habités : la nature a comblé la Carie et la

Lycie. Ces deux provinces de l’Antiquité recèlent quelques-unes

des perles de l’archéologie anatolienne. Ce voyage permettra de

découvrir les traces des peuples antiques qui, malgré l’occupation

perse ou grecque, ont conservé longtemps leur particularisme :

tombes étranges, écriture encore indéchiffrée. Une sorte de parcours

initiatique où l’on a l’impression d’être le premier à retrouver des

villes oubliées tapies au creux d’une nature magnifique...

Koca, ancien Xanthe, s’étend le site archéologique

de Xanthos où, à côté de curieux

tombeaux, nous pourrons suivre l’évolution de

la ville, de ses strates lyciennes aux époques

hellénistique puis romaine et byzantine. Nous

y découvrirons une vaste basilique paléochrétienne

mise au jour par des archéologues

français. Puis nous rejoindrons Letoôn

, important sanctuaire consacré, dès le VII

J 1 : Paris - Antalya

Vol, via Istanbul, pour Antalya où nous arriverons

en fin de journée. Nuit à Antalya en hôtel 4*.

e

Euromos

Labranda


Burdur

Turquie

Milas


Bodrum

Grèce

Gökova


Caunos


Anatalya


Tlos

Arycanda

Fethiye


Pinara Phaselis


Letôon

Limyra



Mer Xanthos Kas

Finike

Méditterannée


Andriake

Demre

siècle, à la déesse Letô et à ses enfants, où

des portiques et des temples émergent de

l’eau stagnante. Nous gagnerons ensuite

Fethiye pour profiter d’un peu de temps libre

dans ce charmant port méditerranéen. Nuit à

Fethiye en hôtel 3*.

J 2 : Phaeselis - Demre

Nous partirons à la découverte du site de Phaselis,

ville commerciale qui s’ouvrait sur trois ports de

la presqu’île de Tekirova. Elle bénéficia du trafic

phénicien puis se tourna vers le commerce égyptien

et sa prospérité resta intacte sous l’égide de la

ligue de Délos comme sous la domination des

Lagides, des Séleucides et de l’Empire romain.

Nous serons séduits par la tranquillité du lieu et

le charme des monuments. Nous poursuivrons

notre route vers Limyra, au pied du mont Tocat,

qui possède d’intéressantes nécropoles au

milieu des orangeraies. Enfin, à Arykanda, site

d’une surprenante beauté, accroché au flanc de

la montagne, nous admirerons les thermes, le

théâtre hellénistique, l’odéon, l’agora, le stade…

Nuit à Demre en hôtel 3*.

J 3 : Demre - Kas

A Demre, l’antique Myra, nous visiterons, à côté

d’un vaste théâtre romain, une des plus belles

nécropoles lyciennes dont les tombes rupestres

sont ornées de splendides bas-reliefs. Myra fut

également très tôt siège d’un évêché dont le

célèbre saint Nicolas fut le titulaire au IVe siècle.

L’église Saint-Nicolas y fut érigée à l’époque

byzantine. De là, nous irons à Andriake, ancien

port ensablé de Myra où d’énormes entrepôts à

grains furent construits sous l’empereur Hadrien.

Nous ferons ensuite une promenade en bateau,

dans la baie de Kekova. Nous pourrons apercevoir,

au fond des eaux limpides, des ruines

immergées. Nous terminerons la journée à Kas,

petit village de pêcheurs qui, à côté de tombeaux

lyciens, ne garde de l’antique Antiphellus qu’un

charmant théâtre grec s’ouvrant sur l’horizon

marin. Nuit à Kas en hôtel 3*.

J 4 : Xanthos - Letoôn - Fethiye

Par une magnifique route longeant la mer, nous

partirons pour Xanthos, ancienne capitale de la

Confédération lycienne. Sur les rives du fleuve

J 5 : Tlos - Fethiye

Départ matinal vers le site de Pinara

qui préserve encore, dans un décor

montagneux grandiose, des centaines

de tombes qui témoignent du temps

où elle était une des six principales

cités de Lycie. Sa voisine Tlos fut une

des plus puissantes de la vallée du

Xanthos et parvint à le rester, même

sous la domination romaine. De ce passé

prestigieux, elle a conservé acropole,

thermes et tombeaux, et, surtout, un

magnifique théâtre aux sculptures de

très grande qualité. L’après-midi sera

consacré à l’île de Saint-Nicolas où

le saint exerça pendant trente ans son

ministère avant de gagner Myra. On y

voit toujours une grande église byzantine

du IVe siècle. En fin de journée,

nous rejoindrons Fethiye, l’ancienne

Telmessos dominée par les vestiges de la citadelle

byzantine, où nous admirerons quelques

sépultures rupestres, dont le célèbre tombeau

d’Amyntas. Nuit à Fethiye.

J 6 : Fethiye - Caunos - Mügla

Au musée de Fethiye, nous évoquerons avec

plus de précision l’originalité de la culture lycienne.

Nous continuerons notre route vers Köycegiz. Une

barque de pêcheurs nous permettra d’atteindre,

sur les rives de l’exutoire du lac de Köycegiz,

le site enchanteur de Caunos, cité millénaire

défendue par de puissantes murailles où nous

verrons un théâtre, des bains, des temples, une

agora et où nous aborderons les particularités de

la Carie antique. Nuit à Gökova en hôtel 4*.

J 7 : Gökova - Bodrum

Départ vers Milas, cité carienne où nous pourrons

admirer le curieux mausolée de Gûmüskesen.

Une voie sacrée reliait autrefois Milas au sanctuaire

de Labranda, dédié à Zeus Stratios et

ces voyages sur www.clio.fr ou demandez une fiche détaillée au 0826 10 10 82

avec Jacques des Courtils

Professeur d’archéologie à l’université de Bordeaux.

Directeur des fouilles de Xanthos-Létôon.

Arykanda

PO U R T O U S AV E C R E S E RV E

TR 91 - 9 jours

LES POINTS FORTS

Le site de Phaselis

La nécropole lycienne de Demre

Les ruines englouties

de la baie de Kekova

Xanthos et Letoôn

Le tombeau d’Amyntas Fethiye

Le site enchanteur de Caunos

Le temple d’Euromos

certainement édifié par Mausole au cœur d’un

vaste complexe religieux. Après le déjeuner sur

les bords du lac de Bafa, nous irons admirer,

dans un paysage agreste, les élégantes colonnes

corinthiennes du temple d’Euromos. Dédié à

Zeus et daté du IIe siècle de notre ère, il est un

des mieux conservés d’Asie Mineure. Nuit à

Bodrum en hôtel 5*.

J 8 : Bodrum

A Bodrum, le château Saint-Pierre, bâti au

XVe siècle par les chevaliers de Rhodes, dresse

toujours ses formidables murailles au-dessus du

port de la ville. Outre son intérêt architectural, il

renferme une intéressante exposition des fouilles

sous-marines effectuées autour de Bodrum, qui

ont livré quantité d’amphores, lingots de cuivre,

monnaies et bijoux. Puis nous évoquerons la

grandeur passée d’Halicarnasse, la patrie d’Hérodote,

devant les restes du célèbre mausolée,

une des Sept Merveilles du monde antique. Un

peu de temps libre nous permettra de flâner dans

les ruelles animées du port. Nuit à Bodrum.

J 9 : Bodrum - Paris

Vol pour Paris, via Istanbul.

TR 91 Prochain départ Forfait par personne

18/09 - 26/09/10 avec Jacques des Courtils

Prix Presto jusqu’au 15/07/2010 1 955 €

Prix à partir du 16/07/2010 2 045 €

Suppl. chambre individuelle + 310 €

Les

vols internationaux Paris/Antalya et

Bodrum/Paris avec escale

Les

taxes aériennes

L’hébergement

en chambre double

en hôtels 3*, 4* ert 5*

er La

pension complète du dîner du 1 jour au

dîner du 8e TR 91 PRESTATIONS INCLUSES

jour. Le déjeuner du jour 4 peut être

prix sous forme de pique-nique

Le

circuit en autocar privé

Les

promenades en bateau le jour 3 et le jour 6

Les

visites mentionnées au programme

L'accompagnement

culturel par un conférencier Clio

BON A SAVOIR : la visite des sites archéologiques

s’effectue parfois sur des chemins irréguliers. Une

bonne aptitude à la marche est requise.

FORMALITÉS : carte d’identité ou passeport.

25

NOUVEAU

© TravelinIstanbul


NOUVEAU

26

Brousse, Edirne, Istanbul

Les trois capitales ottomanes

A l’ombre de Constantinople, héritière de l’antique Byzance et

gardienne jalouse de la puissance romaine, naquit la dynastie

ottomane. De Brousse, berceau de la dynastie, à Edirne, nous suivrons

les traces de cette prodigieuse conquête qui mit un terme définitif au

monde antique. Et nous découvrirons l’Istanbul des sultans qui connut,

sous le règne de Soliman, l’apogée de la puissance turque. D’une

capitale à l’autre, ce circuit vous propose de découvrir l’héritage légué

par un passé prestigieux.

La mosquée Selim à Edrine

J 1 : Paris - Istanbul

Vol vers Istanbul. Dîner et nuit à Istanbul en

hôtel 4*.

J 2 : Istanbul

Par sa situation sur le Bosphore, Istanbul est le

trait d’union exceptionnel entre Orient et Occident.

Héritière de l’antique colonie grecque de Byzance,

c’est à partir du IVe siècle que, sous le nom de

Constantinople, elle devint, pour un millénaire,

la capitale de l’un des plus brillants empires

d’Orient. Dès lors, les empereurs prirent soin

de la protéger de la convoitise des nombreux

envahisseurs, de l’embellir par de splendides

constructions, couvertes de mosaïques et de

marbres précieux. Devenue Istanbul, la Sublime

Porte, capitale de l’Empire ottoman, se montra

la digne héritière de ce riche passé. Après

la célèbre mosquée Sultan Ahmet, souvent

appelée mosquée Bleue, dont les six minarets

dominent la place, nous visiterons la basilique

Sainte-Sophie, le plus célèbre des édifices

byzantins, construit à l’âge d’or de Justinien,

avec ses décors de marbres précieux et de

mosaïques. L’après-midi, passant devant l’église

Sainte-Irène, nous atteindrons le Topkapi

Sarayi, l’ancien sérail des sultans transformé en

musée où sont exposés des bijoux somptueux,

de célèbres diamants, des porcelaines chinoises

et européennes, des miniatures, des armes, des

reliques du Prophète... De kiosque en kiosque,

nous découvrirons les belles cuisines bâties par

Sinan et, naturellement, le harem qui nourrit tant

de légendes, là où les sultans cachaient leurs

femmes et leurs enfants. Nuit à Istanbul.

J 3 : Istanbul - Brousse (160 km)

Empruntant une des grandes artères qui ceinturent

la ville, nous verrons les murailles terrestres et

maritimes, récemment restaurées, qui protégeaient

la ville. Nous découvrirons ensuite un ensemble

de mosaïques et de fresques byzantines d’une

qualité exceptionnelle à la Kahriye Camii ou

église Saint-Sauveur-in-Chora. Départ vers

© Charles Fred

les rives du golfe d’Izmit

que nous traverserons en

ferry pour rejoindre Brousse,

aujourd’hui Bursa. Nuit à

Brousse en hôtel 4*.

J 4 : Brousse

Çanakkale (275 km)

Au pied de l’Ulu Dag, Brousse

fut la première capitale de

l’Empire ottoman. Elle devait

sa prospérité aux caravanes

transportant épices,

parfums et soies de Perse.

Nous découvrirons quelques

témoins prestigieux de la

première splendeur ottomane :

la mosquée de Murat Ier , probablement conçue

par un architecte italien, nous surprendra par

une architecture originale. Nous verrons aussi

le complexe Muradiye, les mausolées d’Osman

et Orkhan Gazi, fondateurs de la dynastie

ottomane, la mosquée Verte, joyau de marbre

et de faïence, le mausolée Vert, qui abrite le

cénotaphe du Sultan Mehmet Ier . Nous nous

promènerons dans le han de la soie et le bazar

aux épices qui se situent près de la grande mosquée,

Ulu Camii, caractérisée par ses longues

travées aux multiples coupoles. Dans l’après-midi,

départ vers le détroit des Dardanelles. Nuit à

Çanakkale en hôtel 4*.

J 5 : Edirne (230 km)

Nous traverserons en ferry le détroit des

Dardanelles pour aborder sur la péninsule de

Gallipoli et nous diriger vers Edirne. Ancienne

Hadrianoupolis, Edirne fut enlevée par les

Ottomans aux Byzantins en 1360. Cette victoire

du sultan Murat Ier consacra l’avancée

des Turcs en Europe et leur permit d’acquérir

une nouvelle capitale prestigieuse. La mosquée

Selemiye, aboutissement superbe des

recherches architecturales du célèbre Sinan,

nous séduira par l’harmonie de ses lignes. Puis

nous découvrirons la petite mosquée Muradiye,

ornée de délicieuses faïences, la mosquée du

sultan Bayezit II, construite sur le plan de celle

de Brousse, l’ancien caravansérail Ali Pacha

Han, transformé en bazar et la mosquée aux

trois balcons, Uç Serefli Camii. Fin d’après-midi

libre pour profiter de la ville et flâner dans ses

nombreux bazars. Nuit à Edirne.

J 6 : Edirne - Istanbul (230 km)

Après avoir achevé les visites d’Edirne, traversant

une partie de la Thrace, nous reprendrons le

chemin d’Istanbul où, après le déjeuner, nous

visiterons l’une des grandes mosquées impériales

que les sultans firent construire pour célébrer

leur gloire et près desquelles se dressent leurs

tombeaux : la mosquée de Rustem Pacha aux

Deux voyages avec François Bouée

Grèce

Edirne


Canakkale

Diplômé de l’Inalco.

TR 72 - 8 jours

PO U R T O U S AV E C R E S E RV E

LES POINTS FORTS

Une visite approfondie du palais de

Topkapi et du Harem

Les mausolées des premiers Ottomans

à Brousse

La mosquée Selemiye d’Edirne, le

chef-d’œuvre de Sinan

Une promenade sur le Bosphore

Mer de

Marmara

Istanbul

Brousse

TR 72 Prochain départ Forfait par personne

26/09 - 03/10/10 avec François Bouée

Prix Presto jusqu’au 20/07/2010 1 590 €

Prix à partir du 21/07/2010 1 640 €

Suppl. chambre individuelle + 275 €


Les vols internationaux Paris/Istanbul et

Istanbul/Paris avec ou sans escale


Les taxes aériennes


L’hébergement en chambre double en hôtel 4*

er

La pension complète du dîner du 1 jour au

déjeuner du 7e TR 72 PRESTATIONS INCLUSES

jour, à l’exception d’un dîner libre

le jour 6


Le circuit en autocar privé et, à Istanbul, en

transports en commun


La traversée du détroit des Dardanelles en

ferryboat


La croisière sur le Bosphore en bateau de ligne


Les visites mentionnées au programme


L'accompagnement culturel par un conférencier Clio

BON A SAVOIR : la visite du centre historique des

villes s’effectue sous forme de promenades à pied.

Les déplacements à Istanbul se font en transports

en commun.

FORMALITÉS : carte d’identité ou passeport.

Consultez le descriptif complet du programme et des prestations de


Mer noire

splendides faïences. Nous visiterons encore la

mosquée de Beyazit et le bazar du Livre qui

la jouxte, avant de découvrir le Grand Bazar

dont nous évoquerons la tumultueuse histoire.

Dîner libre. Nuit à Istanbul en hôtel 4*.

J 7 : Istanbul

Nous monterons au cimetière d’Eyüp, au

fond de la Corne d’or, pour contempler ce site

privilégié, port naturel qui assura la prospérité

de la ville, puis nous visiterons la Suleymaniye

et son ensemble qui comprend notamment une

intéressante médersa, le tout formant l’une des

plus grandioses réalisations de Sinan, construit

à la demande de Soliman le Magnifique. L’aprèsmidi,

nous retracerons les étapes de la conquête

de Constantinople par Mehmet le Conquérant

en allant découvrir, sur les rives du Bosphore,

la forteresse de Rumeli Hisar. C’est en bateau

que nous reviendrons vers Istanbul, admirant

au passage les yali et quelques demeures

princières du siècle dernier, construites au bord

de l’eau. Fin de journée libre et dîner libre. Nuit

à Istanbul.

J 8 : Istanbul - Paris

Vol vers Paris.


Au sud de la Turquie

Antioche, Zeugma, Edesse et Harran

Des cités néolithiques aux villes de l’Orient ancien, des colonies

grecques aux forteresses des croisés, le Sud de la Turquie abrite

des sites historiques d’un exceptionnel intérêt. Au cours de ce

voyage original, nous découvrirons plusieurs joyaux d’Orient tels

qu’Antioche, Zeugma ou Edesse et nous ferons l’expérience d’une

courte navigation sur l’Euphrate.

Adana


Turquie

Halfeti

Edesse

(Urfa)

Gaziantep Sumatar

Zeugma


Harran

Antioche


Syrie

Euphrate

J 1 : Paris - Adana

Vol pour Istanbul, puis Adana. Nuit à Adana

en hôtel 4*.

J 2 : Adana - Antioche

Après un tour de ville d’Adana, qui se situait à

la limite de l’Empire hittite et qui fut occupée par

des colons grecs mille ans avant notre ère, nous

partirons pour Antioche. Fondée en 300 av. J.-C.

par Séleucos Ier Nikator, ce général qui hérita

de la partie orientale de l’empire d’Alexandre,

Antioche devint la capitale de l’Empire séleucide.

Conquise par les Romains, elle devint ensuite

le cœur de la chrétienté orientale. Entre le VIe et le XIe siècle, elle tomba tour à tour aux mains

des Perses, des Arabes, des Byzantins et des

Turcs seldjoukides avant d’être l’un des principaux

point d’ancrage des croisés en Orient, de

1098 à 1268. Elle tomba ensuite aux mains des

Mamelouks avant d’être intégrée dans l’Empire

ottoman en 1516. Nous y visiterons le musée

Hatay dont les mosaïques romaines sont de

véritables chefs-d’œuvre : Ganymède abreuvant

l’aigle, Narcisse et Echo… Nous découvrirons

également l’église Saint-Pierre, aménagée

dans une grotte, aurait été l’un des tout premiers

sanctuaires chrétiens. Nous verrons enfin, dans

la vieille ville d’Antioche, les quartiers qui ont

gardé leurs caractères médiévaux... Dîner et

nuit à Antioche en hôtel 4*.

J 3 : Antioche - Gaziantep (185 km)

Le matin, nous partirons à la découverte du site

de Tell Açana qui nous racontera l’histoire des

confins anatoliens de la Syrie depuis la plus

haute Antiquité. Nous traverserons ensuite la

plaine de Amiq, avant d’arriver à Gaziantep.

Nous ferons une promenade dans la ville de

Gaziantep, dominée par sa citadelle d’origine

antique, qui possède encore de nombreuses

mosquées anciennes. Dîner et nuit à Gaziantep

en hôtel 4*.

J 4 : Gaziantep - Zeugma

Le matin, nous nous rendrons à Doliche, un

des centres religieux les plus importants depuis

l’époque hittite jusqu’à l’époque romaine. Nous

visiterons en particulier le sanctuaire de Mithra

cemment découvert par les archéologues. De

retour en ville, nous verrons le remarquable

musée qui présente les célèbres mosaïques

de Zeugma. Zeugma – le lien – fut fondée par

Séleucos Ier et était l’un des point majeurs de

Mosaïque d’Antioche, Orphée

franchissement de l’Euphrate dans l’Antiquité.

Ville frontière et lieu d’échange des produits

venus de l’Orient et de l’Occident, Zeugma

connut une remarquable prospérité à l’époque

romaine quand les riches marchands se firent

construire d’imposantes maisons ornées de

somptueuses mosaïques... Le site fut recouvert

par les eaux du barrage de Birecik. Dîner et

nuit à Gaziantep.

J 5 : Euphrate - Edesse (240 km)

Nous visiterons d’abord les parties non immergées

du site de Zeugma, puis nous irons découvrir

Birecik, dominé par une citadelle médiévale.

Nous longerons ensuite l’Euphrate jusqu’à Halfeti

avant d’embarquer pour une promenade en

barque sur le fleuve jusqu’au pied de la forteresse

de Rumkale – le “chateau des romains”

au confluent de l’Euphrate et du Merzumen. Site

d’une citadelle depuis l’époque assyrienne, qui

fut occupée sans solution de continuité jusqu’au

XIIIe siècle, la forteresse de Rumkale abrita durant

un siècle et demi le patriarcat arménien. Nous

prendrons ensuite la route pour Urfa. Dîner et

nuit à Urfa en hôtel 4*.

J 6 : Edesse

Visite d’Urfa, l’ancienne Edesse. De longue

tradition chrétienne, la cité d’Edesse connut

son heure de gloire lorsqu’en 1098, le croisé

Baudouin de Boulogne s’y installa et établit

pour près de cinquante ans le comté d’Edesse.

Nous visiterons les vestiges de la citadelle des

croisés, séparée du plateau par un gigantesque

fossé artificiel creusé dans le rocher, qui domine

le bassin d’Abraham. Nous verrons ensuite la

vieille ville avec la Grande Mosquée, les bazars

et les anciens quartiers ainsi que le musée

archéologique. Dîner et nuit à Urfa.

ces voyages sur www.clio.fr ou demandez une fiche détaillée au 0826 10 10 82

Deux voyages avec François Bouée

Diplômé de l’Inalco.

TR 52 - 8 jours

PO U R T O U S AV E C R E S E RV E

LES POINTS FORTS

Les mosaïques du musée Hatay

à Antioche

Les mosaïques de Zeugma

Une promenade en bateau sur

l’Euphrate

Les vieux quartiers d’Edesse

Le sanctuaire de Göbekli Tepe

J 7 : Göbekli Tepe et Sumatar

Nous commencerons par la visite de Göbekli

Tepe, où se trouve un des plus anciens sanctuaires

construits de l’humanité, datant de 10 000 ans

avant notre ère. On y a retrouvé des salles avec

des piliers sculptés hauts de plusieurs mètres

et des statues humaines et animales. Nous

nous rendrons ensuite à Sumatar, sanctuaire

sabien consacré aux planètes, et à Harran, l’un

des plus pittoresques villages de la région, ci

dans le récit de la migration d’Abraham vers le

pays de Canaan. Dîner et nuit à Urfa.

J 8 : Urfa - Istanbul - Paris

Vol vers Istanbul, puis correspondance pour

Paris.

TR 52 Prochain départ Forfait par personne

25/10 - 01/11/10 avec François Bouée

Prix Presto jusqu’au 20/08/2010 1 895 €

Prix à partir du 21/08/2010 1 945 €

Suppl. chambre individuelle + 275 €


Les vols internationaux Paris/Adana et Urfa/

Paris avec escale à Istanbul


Les taxes aériennes


L’hébergement en chambre double en hôtels 4*

er

La pension complète, du dîner du 1 jour au

dîner du 7e TR 52 PRESTATIONS INCLUSES

jour


Les déplacements en autoca et la promenade

en barque sur l’Euphrate le jour 5


Les visites mentionnées au programme


L'accompagnement culturel par un conférencier Clio

BON A SAVOIR : les visites des centres-villes s’effectuent

sous forme de promenade à pied.La visite

des sites archéologiques s’effectue sur des chemins

irréguliers et parfois non aménagés.

Une bonne aptitude à la marche est requise.

FORMALITÉS : carte d’identité ou passeport.

27

NOUVEAU


28

Et aussi... tous nos autres voyages en Turquie

Sur les pas des

TR 97 - 10 jours

héros de la guerre de Troie

Pergame, Ephèse, Didymes, Milet,

Halicarnasse, Troie

Les rapports entre Troie et l’Occident

ont servi de toile de fond à

la construction des mythes qui ont

marqué l’histoire littéraire hellène du

I er millénaire avant Jésus-Christ. Du

retour dans leurs patries respectives

des héros qui prirent d’assaut la cité de

Priam à l’histoire des Argonautes, en

passant par les mythes de fondation de bien des cités grecques d’Orient,

c’est à la découverte de ce foisonnement historique et légendaire que

vous convie ce voyage en Asie Mineure. Troie, l’opulente Pergame, Téos

et son temple cité par Vitruve pour ses proportions, le temple apollinien

de Didymes et le site oraculaire de Claros, l’Artémision d’Ephèse et le

mausolée d’Halicarnasse jalonneront ce parcours, qui s’achèvera au

musée d’Archéologie sous-marine de Bodrum.

Du 23 avril au 2 mai 2010, avec Jacques des Courtils, 1 945 €

Grand circuit

TR 32 - 15 jours

en Turquie orientale

Ani, Van, Nemrud Dag, Antioche

Ce grand voyage archéologique à

travers l’Est de la Turquie met l’accent

sur des sites et des aspects peu

connus de l’histoire de cette région. Il

offre un panorama très complet des

civilisations qui se sont développées

dans ces régions sises entre Asie

Mineure, Mésopotamie et Caucase. Ce

voyage tout à fait extraordinaire permet

de découvrir des sites qui, bien que

peu connus des voyageurs occidentaux, n’en constituent pas moins

des éléments essentiels de l’histoire et du patrimoine mondial. Pour

illustrer ce propos et comprendre que la visite de la Turquie orientale

est indispensable pour qui aime les beaux voyages archéologiques, il

suffit d’évoquer Trébizonde, Ani, le Nemrud Dag ou Antioche.

Six départs en mai, juillet, août,

septembre et octobre 2010, à partir de 2 565 €

Trésors de la Cappadoce

TR 37 - 8 jours

Au-delà de ses spectaculaires

paysages sculptés dans la lave

des volcans, la Cappadoce est

une terre d’une histoire passionante.

Çatal Höyuk recèle une

des plus anciennes structures

urbaines du monde ; les chevaux

élevés par les Cappadociens

faisaient rêver les Romains ;

les pères cappadociens contribuèrent aux fondements de l’Eglise

chrétienne et le pays fut au cœur de la querelle des iconoclastes qui

ravagea l’Empire byzantin...

Du 26 septembre au 3 octobre 2010

avec Catherine Vanderhaeghe

Presto jusqu'au 20/07/2010 : 1 465 €, puis 1 515 €

La Turquie

Des Hittites aux Ottomans

Istanbul, byzantine et ottomane

TR 38 - 8 jours

Etablie sur le Bosphore, là où les rivages

de l’Europe et de l’Asie se rapprochent,

l’antique Constantinople, installée sur le

site de la Byzance fondée deux millénaires

auparavant par les colons grecs, demeure

le lieu magique où se fondent l’héritage

de l’Empire romain d’Orient et les apports

de l’Asie. La basilique Sainte-Sophie et

l’hippodrome nous rappellent les fastes et la puissance de l’empire de

Justinien, alors que la Suleymaniye et la mosquée Bleue du sultan

Ahmed, le palais de Topkapi et son harem témoignent de la richesse

et du raffinement atteints à son apogée par un empire étendu sur

trois continents. C’est en suivant les pas de Pierre Loti, qu’il faut

succomber aux séductions “ orientalistes “ de ses rues animées,

des couleurs et des parfums du bazar ou des vues superbes dont

on peut jouir du haut de la tour de Galata.

Onze départs en avril, mai, septembre,

octobre et décembre 2010, à partir de 1 350 €

Circuit en pays hittite TR 51 - 10 jours

Çatal Höyük, Cappadoce, Kanesh,

Césarée, Alaca Höyük, Hattusas

Il y a 9 000 ans, le centre de l’Anatolie a abrité l’une des plus anciennes

agglomérations du monde : Çatal Höyük. Cette région fut un centre

d’essor de la métallurgie et noua des relations privilégiées

avec la Mésopotamie. Au II e millénaire, elle

fut marquée par le développement de la puissante

civilisation hittite qui atteignit un niveau de développement

exceptionnel. Après la destruction de l’Empire

hittite, cette culture s’est maintenue, marquée par

l’influence de l’Assyrie. Plus tard, elle fut le siège de

l’Etat celtique des Galates avant de devenir l’un des

grands foyers patristiques chrétiens. Ce voyage nous

mènera vers des sites archéologiques exceptionnels

rarement visités, malgré leur importance dans l’histoire

de l’humanité, pour découvrir des cultures et des

civilisations majeures.

Du 4 au 13 juin 2010, avec François Bouée

Presto jusqu'au 31/03/2010 : 1 955 €, puis 1 995 €

TR 31 - 14 jours

Parcourant l’ouest de l’Anatolie, nous irons

à la découverte des multiples civilisations

qui se sont développées sur le territoire

de l’actuelle Turquie. Depuis Ankara, nous

remonterons le temps à la découverte des

Hittites à Bogazköy, des héros légendaires

de l’Iliade à Troie, des Grecs et des Romains

en Pamphylie et en Ionie, des chrétiens

en Cappadoce, des Seldjoukides à Konya,

des Byzantins et des Ottomans à Istanbul.

Nous évoquerons aussi la naissance du

christianisme en Asie Mineure où, très

vite, se développèrent des communautés

chrétiennes importantes et originales telle celle de Cappadoce qui fut, à

partir du IVe siècle, l’un des berceaux du monachisme, celui de saint Basile

et des Pères de Cappadoce. Cet itinéraire s’achèvera avec la découverte

des richesses de la Constantinople byzantine et de l’Istanbul ottomane.

Quatre départs en avril, mai et septembre 2010, à partir de 2 195 €

Consultez le descriptif complet du programme et des prestations de

© V. Cridland


© Papalars

Fès, cité impériale

A la croisée des chemins

Que vous alliez de Tanger vers l’Atlas,

le Sud berbère et l’Afrique profonde

ou de la côte atlantique vers Oujda,

Melilla et l’Orient, vous trouverez sur

votre chemin la cité gémellaire de Fès.

Une vallée épanouie, irriguée par les

eaux quasi pérennes de l’oued Fès,

domaine du palmier-dattier et des jardins

où poussent fèves et lentilles mais

aussi accueillants pour les céréales, la

proximité des collines prérifaines où

prospère l’olivier, deux éminences s’élevant

doucement de part et d’autre de

l’oued, tel est le décor qui séduisit Idriss

Ben Abdallah. Arrière-petit-fils d’Ali, le

gendre du Prophète, Idriss était l’un des

miraculés qui avaient échappé au massacre

des Alides qui avaient affronté le

calife Haroun al Rachid à la bataille

de Fakh. S’enfuyant vers l’ouest, il

trouva refuge auprès des tribus berbères

qui vivaient non loin de l’ancienne ci

romaine de Volubilis. Fort de son autorité

de chérif, admiré pour son courage

et sa sagesse, il fut proclamé roi et se

trouva vite à la tête d’un domaine allant

de l’Atlas à l’Atlantique. En 789, Idriss I er

élut le site de Fès pour établir sa nouvelle

capitale, mais la cité qu’il édifia sur la

colline est n’était encore qu’une bourgade

d’adobe lorsqu’il fut assassiné sur ordre

d’Haroun al Rachid.

Fès el Bali, la cité des Idrissides

Fès devint effectivement la cité dynastique

des Idrissides en 809, lorsqu’Idriss

II étendit la ville sur la seconde colline,

à l’ouest. Lorsqu’il entreprit les premiers

travaux, le souverain invoqua Allah : “Ô

mon Dieu ! Fais que cette ville soit la

demeure de la science et du savoir.” Le

ton était donné et Fès vit, dès 859, la fondation

d’une prestigieuse université musulmane.

L’attraction de la nouvelle ville ne

tarda pas à s’exercer sur les intellectuels

Pour visiter Fès avec Clio

Le Maroc des villes impériales

Meknès, Fès, Marrakech

MA 30 - 8 jours

Du 22 au 29 mai 2010, avec Anne Jouveau

Presto jusqu’au 15/03/2010 : 1 310 €, puis 1 360 €

Du 23 au 30 octobre 2010, avec Barbara Lepécheux

Presto jusqu’au 20/08/2010 : 1 310 €, puis 1 360 €

et les artisans de la péninsule ibérique,

accompagnée d’une floraison de maisons

de style andalou. Les deux noyaux

urbains, le quartier des Andalous et le

quartier des Kairouanais furent regroupés

par les Almoravides au XIe siècle pour

former la médina de Fès el Bali, la vieille

ville, encore partiellement ceinte de ses

remparts. Après avoir franchi la Bab

Boudjeloud, le voyageur d’aujourd’hui

découvrira la mosquée des Andalous et la

mosquée Qaraouyine avant de pénétrer

dans le souk Attarine, haut en couleur, où

s’activent toujours tanneurs et teinturiers.

C’est au cœur de ce haut lieu de la vie

fassie que l’on trouve aussi la zaouia de

Moulay Idriss, tombeau d’Idriss II, en pur

style andalou.

L’apogée mérinide

Si, pour les Arabes, Fès demeure

aujourd’hui “le reflet de l’Andalousie

perdue”, c’est surtout grâce à la dynastie

des Mérinides, du nom de la tribu

berbère des Banu Mérin qui, sous la

ces voyages sur www.clio.fr ou demandez une fiche détaillée au 0826 10 10 82

© Feuillu

conduite d’Abu Yussuf Yakub, renversa

au XIII e siècle les Almohades et fondèrent

la Nouvelle Fès – Fès el Djdid –

centrée autour du palais royal et de la

grande mosquée flanquée de son minaret

polychrome. Les Mérinides dotèrent

aussi Fès el Bali de remarquables édifices.

Il suffit pour s’en convaincre de

visiter la medersa Bou Inania, légère

et élégante, qui ceint sa cour pavée de

marbre blanc de ses arcades ornées

de stucs et de zelliges. Mais, après

ce florilège de medersa, mosquées et

palais, il faut aussi, à la faveur d’une

porte entr’ouverte, jeter un coup d’œil

dans l’une de ces magnifiques demeures

andalouses aux murs aveugles sur l’extérieur,

mais qui s’ouvrent autour d’un riad,

patio richement orné de zelliges et bois

sculptés aux délicates arabesques. Il faut

également se promener dans le quartier

de la Mellah, près du palais, quartier

qui était réservé aux juifs et qui fut l’un

de leur refuge privilégié pour ceux qui

fuirent l’Espagne en 1492.

Capitale éternelle

Les vicissitudes de l’histoire firent alternativement

de Fès, Marrakech et Meknès,

puis, depuis 1912, Rabat, les capitales

du Maroc, mais Fès reste la capitale

spirituelle et intellectuelle incontestée du

Maroc et se souvient qu’elle accueillit en

ses murs, au XIV e siècle, époque de son

apogée sous Abu Inan, des lettrés aussi

réputés que l’historien Ibn Khaldoun et

le géographe Ibn Batouta !

Fès a su conserver, plus que d’autres, son

authenticité malgré le développement du

tourisme. Et n’oublions pas que la ville

de Fès comporte aussi une agréable ci

moderne, héritière de la Ville Nouvelle

que fonda le maréchal Lyautey en 1916

sur le plateau situé au sud-ouest de la

ville ancienne, ainsi préservée de changements

trop abrupts.

Le Maroc

Des villes impériales

aux confi ns du désert

MA 31 - 13 jours

Du 15 au 27 mai 2010

Presto jusqu’au 10/03/2010 : 1 970 €, puis 2 020 €

PAT R I M O I N E DU MO N D E • FÈS

29


30

Parmi nos voyages rares

Des itinéraires originaux, des conférenciers passionnés :

des circuits destinés à un petit nombre de privilégiés prêts à de nouvelles découvertes.

L’Albanie

Le pays des aigles

avec Pierre Cabanes

ALB 31 - 11 jours

Professeur honoraire de l’université Paris X Nanterre.

Fondateur de la Mission archéologique

et épigraphique française en Albanie.

Petite terre balkanique

perdue au

bout de l’Europe,

l’Albanie fut longtemps

entourée

d’une aura de

mystère pour les

Occidentaux. Plus

secrète que sa voisine

croate, l’Albanie se modernise peu à peu et offre à qui veut

la découvrir la diversité de ses paysages et un passionnant

patrimoine antique et médiéval. De la colonisation grecque à

l’Illyrie romaine et aux empereurs byzantins, des Bulgares aux

Vénitiens et à la figure héroïque de Skanderberg, l’Albanie,

mosaïque de l’histoire, a préservé un patrimoine exceptionnel

et évocateur.

Du 29 mai au 8 juin 2010

Presto jusqu’au 15/03/2010 : 2 310 €, puis 2 360 €

La Bolivie

Sucre, Potosi et les

missions jésuites

avec

Jean-Bernard Roucheray

Agrégé d’espagnol.

C’est ici, entre hauts sommets de la cordillère des Andes,

vallées tropicales, altiplano désert et impénétrable Amazonie,

que se sont développées les plus anciennes civilisations

du monde andin : Aymaras et Incas ont laissé des vestiges

magnifiques à Tihuanaco ou Incallajta. La conquête espagnole

a parsemé le pays d’édifices baroques remarquables à Potosi

et dans les fameuses missions jésuites de la région de Santa

Cruz. Et, dans ce pays où les Indiens représentent les deux

tiers de la population, la richesse des cultures autochtones

et la vivacité des traditions sont encore perceptibles à travers

fêtes, marchés et costumes.

© Erikgstewart

BO 31 - 16 jours

L’église de Conception © J.-B. Roucheray

Du 7 au 22 août 2010

Presto jusqu’au 31/05/2010 : 3 690 €, puis 3 740 €

La route de la soie

De Xi’an à Samarcande

De Pékin à Lhassa

A l’occasion du festival de Kumbum

avec

Catherine

Deschamps

Diplômée de Lettres.

Un voyage d’exception

pour découvrir les trois

régions qui composent

le Tibet historique. Labrang

L’Ü-Tsang – aujourd’hui

la région autonome du Tibet – occupe les hauts plateaux tibétains. Vous y

découvrirez naturellement le potala et, autour de Lhassa, tous les grands

monastères des différentes écoles bouddhistes tibétaines qui s’égrènent sur

les flancs de la vallée de Lhassa.

L’Amdo est le cœur du Tibet oriental qui conserve vivantes ses traditions

autour du monastère de Labrang. Plusieurs fois dans l’année, le monastère

de Kumbun, cher à Alexandra David-Néel, est aussi le théâtre de grandes

manifestations religieuses et c’est à l’une d’entre elles que vous aurez l’opportunité

d’assister au cours de ce voyage.

Le Kham, la troisième région tibétaine, est une zone plus difficile d’accès,

mais c’est à bord du train de la désormais célèbre ligne Pékin-Lhassa que

vous aurez l’occasion de la traverser avant d’emprunter le tronçon mythique

de cette ligne qui, depuis 2006, monte à l’assaut des hauteurs tibétaines,

empruntant un col à 5 072 mètres d’altitude, ce qui en fait la ligne la plus

élevée du monde.

avec Alexandre Elouard

Diplômé d’Histoire

et d’Archéologie.

CH 95 - 22 jours

La route de la soie : un mot magique

qui recouvre deux mille ans d’histoire.

Complexe réseau de pistes ponctuées de

Huang

relais où se brassaient affaires, peuples

Shi

et idées, il connaissait, après des points

Qin de

de passage obligés comme Lanzhou

cuite

ou Tourfan, de nombreuses variantes.

L’Empire chinois était tout à la fois effrayé

terre en

et fasciné par “l’Ouest barbare”, celui des

terribles ancêtres de Huns mais aussi

guerriers

de civilisations déjà raffinées qui avaient

des

emprunté bien des traits culturels aux

Sogdiens ou au royaume gréco-boudd-

Musée

hique des Bactriane. Mais, après les

Arbalétrier ©

“chevaux célestes” du Ferghana, ce fut

aussi le bouddhisme que la Chine importa et assimila à sa culture propre,

comme on peut le constater à travers les magnifiques peintures qui ornent

les grottes de Mogao. Ce circuit vous mènera d’oasis en oasis, du couloir

du Kan Su à la dépression de Tourfan, en bordure des déserts de Gobi et

du Takla Makan, avant de pénétrer dans le domaine des populations turcomongoles

puis vers les hautes vallées kirghizes et les mythiques cités de

Samarcande et Boukhara en Ouzbékistan…

Du 6 au 27 septembre 2010

Presto jusqu’au 30/06/2010 : 4 375 €, puis 4 425 €

CH 97 - 16 jours

Du 11 au 26 juillet 2010

Presto jusqu’au 30/04/2010 : 3 290 €, puis 3 340 €

Consultez le descriptif complet du programme et des prestations de


La Corée

Pays du Matin calme

Au pied de l’Himalaya

L’Inde sacrée

avec Patrick Maurus

Maître de conférences à l’Inalco.

CO 50 - 13 jours

Meurtrie par une

division qui a survécu

à la guerre

froide, la Corée

constitue le plus

souvent pour les

Occidentaux une

terra incognita.

Elle est, pourtant,

l’héritière d’une

longue histoire

et la proximité

menaçante des

deux puissants voisins que furent la Chine et le Japon ne l’a pas

empêchée d’affirmer au fil des siècles une personnalité originale.

Véritable pont culturel entre la Chine et l’archipel nippon, la péninsule a

vu fleurir, aux époques contemporaines de la fin de l’Empire romain et

des débuts de notre Moyen Age, les trois royaumes de Silla, Koguryo

et Paikche. Leur rivalité contribua au développement de la région et

les recherches archéologiques ont permis de ressusciter, grâce aux

découvertes spectaculaires réalisées à Kyongju, l’ancienne capitale du

royaume de Silla. De nombreux temples bouddhistes ou confucéens

rappellent ce que furent les étapes de la vie spirituelle d’un pays dont

l’Histoire demeure également présente dans les nécropoles royales

ou dans les palais de Séoul, l’ancienne Hanyang, fondée au XIVe Gyeongju

siècle. Jadis vassalisée par la Chine puis, naguère, colonisée par le

Japon, la Corée d’aujourd’hui affirme, après avoir gagné le pari du

développement et de la prospérité, sa volonté de renouer avec un

passé qui lui fournit les clés d’une identité culturelle retrouvée.

Du 7 au 19 octobre 2010

Presto jusqu’au 31/07/2010 - 3 150 €, puis 3 225 €

IN 97 - 13 jours

avec François Bouée

Diplômé de l’Inalco.

Au nord de l’Inde, les monts

Siwalik, contreforts verdoyants

de l’Himalaya, séparent le bassin

indo-gangétique des hautes

chaînes qui jouxtent le Tibet.

Les vallées de la Sutlej, du

Gange ou de Kulu entaillent la

formidable muraille d’où le fleuve

sacré jaillit à Haridwahr, lieu de

pèlerinage aussi important que

l’est Bénarès. Le mythe, l’histoire

© D. Matisons

et le présent coexistent toujours

à Kurukshetra, lieu de la grande bataille chantée dans Mahabharata.

Près de Rishikesh se trouvent les grands ashrams gardiens de la

tradition du yoga. Amritsar, la capitale de la communauté Sikh, et

Dharamsala, refuge du dalaï-lama, illustrent la dimension religieuse

de cette région où s’établirent, dans une lointaine antiquité, les premières

principautés aryennes. La résidence d’été que les vice-rois

avaient établie à Simla et les lieux marqués par les épisodes de la

révolte des Cipayes renvoient, enfin, aux temps où Kipling exaltait

les grandeurs de l’empire des Indes.

©Sandyraidy

Du 12 au 24 octobre 2010

Presto jusqu’au 10/08/2010 - 2 525 €, puis 2 575 €

Le Guatemala

Indiens, Mayas et conquistadors

Le Guatemala est sans doute l’un des

pays les plus attachants du monde.

De la jungle tropicale dont il subsiste

peu d’exemples sur la planète, aux

splendides paysages de montagne,

le Guatemala est d’abord une contrée

aux paysages fantastiques. Mais le

voyageur découvrira aussi le seul pays

d’Amérique centrale dont la population

est encore essentiellement composée

d’Indiens qui ont conservé de nombreuses

coutumes pré-colombiennes,

vivant toujours d’une manière authentique

dans ses villages et ses marchés.

Stèle de Quirigua

L’histoire et l’archéologie sont aussi, à

travers les sites de Tikal, de Quirigua et de Copan, au rendez-vous

dans ce pays qui fut le cœur de l’Empire maya. Si l’on ajoute que

les conquistadors y édifièrent quelques-uns de leurs plus beaux

chefs-d’œuvre, on comprendra que le voyage au Guatemala est

l’un des plus beaux que puisse entreprendre aujourd’hui l’honnête

homme du XXI e siècle.

ces voyages sur www.clio.fr ou demandez une fiche détaillée au 0826 10 10 82

© OT Corée

avec Alain Breton

Directeur de recherches au CNRS.

GUA 31 - 11 jours

Du 21 au 31 octobre 2010

Presto jusqu’au 15/08/2010 : 2 895 €, puis 2 970 €

Le Transsibérien

De Moscou à Pékin

dans le train L’Or des Tsars

avec Catherine Coudert

Diplômée d’histoire et de l’Ecole

du Louvre.

TS 31 - 16 jours

Rêvée dès 1881 par le tsar

Alexandre III, la construction

du Transsibérien répondait

tout à la fois aux impératifs

militaires de défense de

l’immense empire tsariste,

et de mise en valeur des

richesses agricoles et

La Steppe mongole

surtout minérales de la

Sibérie. Sa construction, au prix d’immenses et meurtriers efforts,

fut achevée en 1904 et complétée ensuite, au milieu des années

cinquante, par le tracé du transmongolien reliant Oulan Oudé à

Oulan Bator et Pékin. Ce voyage exceptionnel se déroule à bord du

train spécial “L’Or des Tsars”, celui-là même qui avait été construit

pour les dignitaires du régime soviétique. Vous bénéficierez sur tout

le parcours Transsibérien et Transmongolien, jusqu’à la frontière

chinoise, du privilège exclusif d’assister, dans le wagon-restaurant,

aux conférences de Catherine Coudert, historienne, spécialiste

du monde russe.

Du 13 au 28 juin 2010, Presto jusqu’au 31/03/2010

Compartiment double cat. II 6 185 € 6 235 €

Compartiment double cat. II Plus 6 515 € 6 565 €

Compartiment double cat. III 7 575 € 7 625 €

Compartiment double cat. IV 10 770 € 10 820 €

Compartiment double cat. V 12 355 € 12 405 €

Compartiment à usage individuel nous consulter

© Curtesy if INGUAT

31


PAT R I M O I N E DU MO N D E • BOU K H A R A

32

Boukhara

Un thé sous les mûriers...

Sur la charmante petite place

du Liabi Khaouz autour d’un

bassin où murmure une fontaine

et face à la medersa Koukeldach,

élégante dans sa sobriété, les

anciens de Boukhara aiment à

venir bavarder autour d’un verre

de thé, à l’ombre des mûriers là

où s’élève la statue de Nasreddine

Afandi. Comme toujours

représenté sur son âne, le vieil

homme souriant auquel on prête

mille histoires humoristiques dans

tout l’Orient, serait, dit-on, originaire

de Boukhara. Mais celui

qui affirmait que pour construire

un minaret il suffisait de prendre

un puits et de le mettre à l’envers,

n’est pas la seule gloire de

Boukhara !

L’un des plus brillants

foyers de vie intellectuelle

d’Asie centrale

Lorsqu’en 892, Ismaïl Samani

fonde la brillante dynastie qui

portera son nom, les Samanides,

la cité de Boukhara a déjà

un long passé derrière elle. La cité de

Sogdiane, occupée successivement par

les Saces, les Yué Tché et les Huns hephtalites,

était une ville de culture persane

et avait offert refuge aux confessions persécutées

par les sassanides : chrétiens

nestoriens, bouddhistes, manichéens.

Elle le demeurera après sa prise par

les conquérants musulmans en 709 et

sera l’un des plus brillants foyers de vie

intellectuelle d’Asie centrale. Roudaqi,

souvent considéré comme le père de la

poésie persane, fut le poète officiel de la

cour d’Ismaïl et, témoignant de la large

tolérance des Samanides, Daqiqi pouvait

se permettre, au milieu du X e siècle,

de chanter la nostalgie des anciennes

croyances : “ Quatre choses a choisi

Pour visiter Boukhara avec Clio

L’Asie centrale

Samarcande, Boukhara, Khiva

AC 31 - 11 jours

10 départs entre avril et septembre 2010

Prix à partir de 2 150 €

La route de la soie

De Xi’an à Samarcande

Daqiqi au milieu de tout le bien et le

mal du monde ; les lèvres de rubis, la

plainte du luth, le vin rouge et la religion

de Zarathoustra “. En 997, deux ans avant

la chute de la dynastie, le sultan Nuh II fut

soigné par un tout jeune médecin de 17

ans qu’il prit sous sa protection : Ali ibn

Sina – Avicenne, celui qui deviendra le

plus grand médecin de son temps. Poète,

mathématicien, physicien, il fut également

celui qui révéla aux penseurs musulmans

la pensée aristotélicienne.

Le renouveau Cheibanide

Après la sujétion aux Ghaznévides,

Boukhara connut encore bien des vicissitudes.

Pillée par les Mongols en 1220

et en 1273, assiégée et prise par Tamer-

lan en 1370, elle vécut un second

apogée au XVIe siècle sous les khans

Cheïbanides. Devenue la plaque

tournante du commerce en Asie

centrale, la ville vit l’édification de

nouveaux quartiers commerçants, de

“ tims “, bazars aux allées couvertes

de coupoles à claire voie et de ces

“ taks “ grands bâtiments à dôme

destinés au commerce spécialisé

dont on admire encore l’architecture

aujourd’hui. L’artisanat y atteint

aussi des sommets : outre les somptueux

tapis de Boukhara, l’art des

suzanis brodés, de la miniature de

tradition persane et de la dinanderie

contribuèrent considérablement à la

réputation de la ville.

Un musée vivant

Une promenade dans la Boukhara

d’aujourd’hui, qui n’a rien perdu

de son charme, permet de suivre le

développement des nouvelles idées

et nouvelles formes en architecture

au cours des siècles. Le merveilleux

bijoux qu’est le mausolée du Samanide,

dont la structure de briques

se métamorphose sous les rayons

du soleil, la vénérable mosquée Magoki

Attari ou l’austère forteresse Ark, sont

les témoins les plus anciens de la ville.

Ensuite, la grande mosquée Kalian et

son immense minaret, les innombrables

merdersa qui parsèment la ville ou le

curieux Tchor Minar qui est l’emblème

de Boukhara, se couvrirent progressivement

de ces faïences qui donnent leur

caractère particulier aux édifices d’Asie

centrale. Enfin, avant de tomber dans

l’orbite russe, les émirs de Boukhara

eurent encore le temps, à la fin du XIXe siècle, de faire édifier un nouveau palais

“moderne“, le Sitoraï Mokhi Khossa, où

se mêlent les influences russe, hollandaise

et iranienne pour un ensemble à

l’éclectisme déroutant...

Voyage archéologique en Asie centrale

Kazakhstan, Ouzbékistan, Turkménistan

AC 32 - 16 jours

Du 1 er au 16 août 2010, avec Anne-Marie Doray

Presto jusqu’au 30/05/2010 : 3 995 €, puis 4 050 €

CH 95 - 22 jours - Du 6 au 27 septembre 2010, avec Alexandre Elouard, Presto jusqu’au 30/06/2010 : 4 375 €, puis 4 425 €

Consultez le descriptif complet du programme et des prestations de

© Sairam Tourism


Les chemins de l’ascétisme

Aux origines du christianisme l’expression

suprême de la foi était le martyre. Lorsque

vint la Paix de l’Eglise, quand l’Eglise

s’inscrivit dans le cadre temporel, avec

la tentation du pouvoir politique et des

richesses, ceux qui n’y trouvaient pas

le chemin de leur foi, se tournèrent

vers d’autres voies, celles de la solitude,

de l’ascèse, de la contrition ou

de la contemplation. Ce fut à la fin

du IIIe siècle, en Egypte, que l’on vit

les premiers anachorètes, ermites

choisissant de vivre “au désert” à

l’exemple de saint Antoine (251-

356). Mais celui qui cheminait

solitaire s’engageait souvent sur le

chemin de l’hérésie et saint Pacôme

puis saint Basile poussèrent les anachorètes

à se rassembler sous l’autorité

d’un prieur et à se soumettre à

des règles de vie strictement codifiées

: ainsi naquirent les premiers

monastères. Le mouvement monacal

se répandit rapidement en Syrie avant de

gagner Constantinople puis l’Occident.

Mais la vie monastique, si stricte fut-elle,

ne satisfaisait pas les aspirations des plus

ardents qui, suivant les conseils de saint

Ephrem le Syrien, cherchaient l’illumination

dans le dénuement et la contrition. Au

Ve Aux origines du christianisme l’expression

suprême de la foi était le martyre. Lorsque

siècle, la Syrie fut le domaine de ces

ermites qui décidaient de vivre dans une

citerne, de s’attacher à un pieu et de ne

se nourrir que de l’herbe poussant dans

l’aire ainsi délimitée, ou de vivre perchés

dans un arbre !

Saint Siméon le Stylite

Né vers 390 en Cilicie dans une famille

de paysans, Siméon, quand il n’était

qu’un jeune berger, était attiré par l’oratoire

voisin. A l’âge de 15 ans, des voix

lui enjoignirent de tout quitter pour se

rendre au monastère de Theleda. Il y

passa dix ans durant lesquels il apprit à

Pour visiter Saint-Siméon avec Clio

Hauts lieux de la Syrie

Le Crac des Chevaliers, Palmyre, Damas

SY 40 - 8 jours

6 départs en avril, octobre et décembre 2010

Prix à partir de 1 895 €

Grand circuit en Syrie

Dix mille ans d’art et d’histoire

SY 31 - 15 jours

8 départs entre avril et novembre 2010

Prix à partir de 2 980 €

Saint-Siméon

Saint Siméon

lire et à écrire et domina rapidement le

grec et l’araméen. Mais son ascétisme

donnait bien des soucis au prieur du

couvent qui craignait pour la vie des

plus faibles d’entre les moines, qui, par

émulation, pouvaient mettre en danger

leur vie en rivalisant avec lui qui jeûnait

totalement durant tout le mois de carême,

portant un cilice de feuilles de palmes.

Chassé du couvent, Siméon s’installa

dans une citerne abandonnée puis dans

une maisonnette isolée avant d’élire domicile

sur une montagne, celle qui porte

aujourd’hui son nom, Qalaat Semaan.

Comme la réputation de sa sainteté se

répandit dans tout le pays, les pèlerins

se firent de plus en plus nombreux et

Siméon, pour préserver son isolement,

s’installa sur une colonne de pierre de

six, puis douze, puis vingt-deux et enfin

de trente-six coudées de haut, soit dix-huit

mètres environ. Simplement vêtu d’une

ces voyages sur www.clio.fr ou demandez une fiche détaillée au 0826 10 10 82

tunique de cuir et d’un capuchon de

toile, ne se nourrissant qu’une fois par

semaine, le dimanche, brûlé par soleil,

couvert de plaies et d’ulcères, passant

parfois une année complète sur une

jambe, saint Siméon vécut quarante-deux

ans au sommet de sa colonne ! Prêchant

avec des mots d’une grande simplicité,

il convertit et baptisa, par aspersion, de

nombreux Arabes ghassanides. Les

plus grands – même l’empereur

byzantin en personne, dit-on –

venaient solliciter ses conseils et

il reçut des émissaires gaulois

par le truchement desquels il se

mit sous la protection de sainte

Geneviève !

Qalaat Semaan

Saint Siméon mourut en 459. Dès

472, à l’instigation du patriarcat

d’Antioche et de l’empereur

Zénon, la colline fut arasée et

prolongée par une terrasse sur

des substructures de pierre, et sur cette

immense esplanade de 12 000 m², close

par une enceinte, fut édifié un ensemble

de quatre basiliques en croix autour de la

colonne de saint Siméon. Plus grand édifice

jamais construit avant Sainte-Sophie,

la basilique de saint Siméon est considérée

comme le plus bel ensemble chrétien

du Proche-Orient. Réalisé dans une pierre

dorée savamment travaillée, avec ses chapiteaux

aux feuilles d’acanthe aériennes,

elle illustre tout l’art des artistes syriens du

V e siècle. L’ensemble était complété par un

très beau baptistère octogonal et par un

monastère, qui fut occupé par les higoumènes

jusqu’à l’incendie qui le détruisit

à la fin du X e siècle. Pour accueillir les

pèlerins, le petit village de Deir Semaan,

au pied de la colline, se dota de trois

couvents, d’hôtelleries, d’églises... Une

voie processionnelle, ornée d’un arc de

triomphe, relie le village au monastère.

Jordanie et Syrie

De Pétra à Palmyre

SJ 32 - 14 jours

11 départs entre avril et novembre 2010, Prix à partir de 2 995 €

Grand circuit en Syrie et au Liban

Baalbeck, Palmyre et le crac des Chevaliers

SY 60 - 15 jours

Du 16 au 30 août 2010, avec Sylvie Monter

Presto jusqu’au 15/06/2010 : 3 135 €, puis 3 185 €

Du 25 sept. au 9 oct. 2010, avec Anne-Marie Doray

Presto jusqu’au 20/07/2010 : 3 100 €, puis 3 150 €

PAT R I M O I N E DU MO N D E • SYR I E , SA I N T -SI M É O N 33

© Jungle Boy


© Tourisme Espagnol

34

De Wash ington

à New York

• 12 jours •

En traversant l’Atlantique, nous allons retrouver la trace de ce que l’Europe a transmis aux Etats-

Unis et que les siècles, le XVIII e surtout, ont fait passer au-delà des mers : des structures de

villes et de monuments, des bibliothèques, des modes de pensée, une conception de l’Histoire,

de la politique et du monde particulièrement sensible quand, au lendemain de notre arrivée,

nous regarderons Washington du haut du cimetière d’Arlington. Un peu plus tard, du haut cette

fois de l’Empire State Building, la découverte de New York et de ses gratte-ciel nous ouvrira

les portes de l’Amérique contemporaine. Entre temps, sur les pas de Georges Washington

aux grands Mémoriaux, du Capitole à la Maison blanche, nous en aurons découvert l’origine

et retrouvé l’Histoire, et nous pourrons encore, en rencontrant les Amiches en Pennsylvanie,

en suivant une messe à Harlem, en visitant le musée de l’Espace, la National Gallery, le MET,

les Cloisters ou la bibliothèque du Congrès, apprécier toute la richesse et toute la complexité

d’un empire que l’on compare depuis toujours à celui de Rome.

Un voyage d’Alain Malissard

Du 2 au 13 mai 2010 - 3 460 € - Programme détaillé de ce voyage sur clio.fr ou sur demande

Professeur émérite

à l’université d’Orléans.

Pour tout renseignement contactez Anne Clauzure au Service Groupes à la carte au 01 53 68 82 98 ou par mail : anne.clauzure@clio.fr

Maroc-Andalousie

• 15 jours •

Le Cambodge

• 16 jours •

Des confins de l’Europe aux vallées de l’Atlas en passant par l’extrême pointe de l’Afrique, ce circuit

inédit invite le voyageur à pénétrer le monde éblouissant de la culture arabo-andalouse. Vous

découvrirez les perles de l’Andalousie, Séville, Cordoue et Grenade, resplendissant, sous le chaud

soleil du Sud, de toute la gloire de leur passé prestigieux. Pour gagner le Maroc nous traverserons

le détroit de Gibraltar, symbole de ce qui unit et sépare les deux cultures, de part et d’autre de la

Méditerranée. Témoins brillants de la civilisation islamique, Fès, Marrakech, Meknès et Rabat sont

les phares de l’art hispano-mauresque dans le Maghreb occidental. Médinas et medersa, mosquées

et palais, fontaines et jardins témoignent de la grandeur des dynasties qui s’y succédèrent. Nous ne

manquerons pas d’évoquer l’héritage antique sans oublier les cités plus secrètes du Nord : Tanger le

grand port cosmopolite, Tétouan l’Andalouse ou encore Chefchaouen, emblématique de l’influence

hispano-mauresque. Les amateurs de dépaysement et d’art de vivre seront comblés…

Autour du lac Tonlé Sap

Ce pays aux antipodes de l’Amérique latine où vit Pascal Windland a su le conquérir en

2003. L’alchimie de sa richesse culturelle et de sa chaleur humaine l’invite à y retourner

régulièrement depuis. Il y a trois ans, il a commencé à faire partager, à la grande satisfaction

des voyageurs, ce coup de cœur à travers une découverte des merveilles archéologiques

de l’Empire khmer, souvent hors des sentiers battus. Angkor sera, bien sûr, le moment fort

de ce séjour, mais les visites beaucoup plus confidentielles de Phnom Chisor, Sambor Prei

Kuk, Koh Ker ou Beng Mealea apporteront un éclairage indispensable à la connaissance de

cette fascinante civilisation éclose entre l’Inde et la Chine, entre bouddhisme et hindouisme.

Ce voyage sera aussi celui des rencontres avec ses amis cambodgiens : paysans, artisans

ou artistes ayant trouvé une voie créative à la renaissance d’une société qui a beaucoup

souffert ces dernières décennies. La musique, la danse et même le cirque seront ainsi au

rendez-vous de cette nouvelle aventure à laquelle il vous convie avec passion.

Un voyage de Joy Soulé-Nan

Pour tout renseignement contactez Jennifer Poirson au Service Groupes à la carte au 01 53 68 82 93 ou par mail : jennifer.poirson@clio.fr

Un voyage de Pascal Windland

Du 17 oct. au 1 er nov. 2010 - 3 380 € - Programme détaillé de ce voyage sur clio.fr ou sur demande

Diplômé en histoire de l’art.

Pour tout renseignement contactez Anne Clauzure au Service Groupes à la carte au 01 53 68 82 98 ou par mail : anne.clauzure@clio.fr

© ScubaBeer

Diplômée en histoire de l’art.

Trésors de l’Antiquité et de l’Age d’or du monde musulman

Du 28 mai au 11 juin 2010 - 3 315 € - Programme détaillé de ce voyage sur clio.fr ou sur demande

Consultez le descriptif complet du programme et des prestations de

© Fergusonphotography


L’Ethiopie de Ménélik

D’Axoum à Harar

avec Catherine Vanderhaeghe

GR A N D S V O YA G E U R S

ETH 70 - 16 jours

Fin du XIXe Les églises rupestres du Geralta

siècle : l’Abyssinie est morcelée en quatre royaumes chrétiens

Le temple sabéen de Yeha

rivaux menacés par les mahdistes soudanais et la colonisation italienne.

Axoum

Menelik II, couronné roi des rois en 1889 en sera le grand unificateur et le Les églises rupestres de Lalibela

fondateur de l’Ethiopie moderne. C’est en suivant son itinéraire victorieux La vieille ville de Harar Jugol

sur d’anciennes pistes caravanières qu’on mesure toute la diversité

géographique, culturelle, religieuse de ce pays où les grands marchés hebdomadaires restent des lieux

privilégiés de rencontre entre les différentes ethnies. Des églises oubliées du Géralta et du Lasta en passant

par Harar, ville sainte de l’islam, un périple haut en couleur qui ressuscite les splendeurs d’un riche passé.

Soudan

Gondar

Gorgora

Lac Tana

Bahar

Dar

Asmerra

Mer Rouge

Yeha

Axoum

Hawsien

Mekele

Ras Dashan

4 620

Lalibela


Nil Bleu

Nekemte


Addis-Abeba

Djibouti

Dessié

Kemisi

Dire

Dawa

Ankobar

Harar

J 1 : Paris -

Addis-Abeba

En soirée, vol vers Addis-

Abeba. Nuit en vol.

J 2 : Addis-Abeba

Découverte de la capitale de

l’Ethiopie. Visite du Musée

archéologique qui abrite la

célèbre “ Lucy ”. Excursion

sur les hauteurs d’Entoto

(3 200 m), site de l’ancienne

capitale où fut couronné

l’empereur Ménélik en

1889. Nuit à Addis-Abeba

en hôtel 4*.

J 3 : Mekele - Atsbi

Hawzien (160 km)

Vol pour Mekele, la capitale

du Tigray, dont nous découvrirons le grand

marché. Départ vers la montagne Blanche et,

à Atsbi, visite du monastère semi-monolithique

Amba Mikael décoré de peintures de style

archaïque. Route vers Hawzien. Visite des églises

rupestres du Geralta, décorées de cycles de

peintures datées du XIe au XIVe siècle ( monastère

d’Abreha et Atsbeha et ensemble rupestre de

Degoum Sélassié ). Nuit à Hawzien.

J 4 : Hawzien - Yeha - Axoum (190 km)

Visite, à Hawzien, de l’église Tekla Haymanot.

Route vers Axoum. En chemin, visite du temple

sabéen de Yeha datant du VIIIe ou du VIIe siècle

av. J.-C. et du trésor de l’église consacrée à Abba

Afsé. Arrêt près du lieu de la célèbre bataille

d’Adoua (1896). Nuit à Axoum.

J 5 : Axoum

Visite d’Axoum : nécropole May-Hedja avec les

célèbres stèles, tombes des rois Kaleb et Gebre

Masqal, palais de Dongour, stèle du roi Ezana,

musée archéologique, église Notre-Dame-de-

Sion où nous évoquerons la conversion du roi

Ezana, au IVe siècle. Nuit à Axoum.

J 6 : Axoum - Gondar (380 km)

La spectaculaire route d’Axoum à Gondar longe

l’impressionnant massif du Simien. Pique-nique

en route. Nuit à Gondar.

Peinture murale de Narga Selassié

J 7 : Gondar

Au XVII e siècle, l’empereur Fasilidas établit sa

capitale à Gondar : châteaux et pavillons du

camp impérial, “ Bains de Fasiladas “, église

Debra Berhan Selassié, palais de Qusquam.

Excursion vers un ancien village falacha. Dîner

avec musique et danses traditionnelles. Nuit

à Gondar.

J 8 : Gorgora - lac Tana - Bahar Dar

Départ vers Gorgora et visite de l’église Debre

Sina. Traversée, en bateau

privé, du lac Tana. Sur l’île

de Dek, visite du monastère

Narga Selassié orné

de chatoyantes peintures

murales. Dans la

presqu’île de Zéghié, visite

de l’église du “Pactede-miséricorde”,

Uhra

Kidane Mehret, bel exemple

d’architecture et de peinture

religieuses d’Ethiopie.

Pique-nique sur le bateau.

Nuit à Bahar Dar.

J 9 : Bahar Dar -

Lalibela (340 km)

Excursion matinale aux

chutes du Nil bleu, particulièrementabondantes

en cette saison des

pluies. Route vers Lalibela

à travers le décor sauvage des hauts plateaux.

Pique-nique en route. Nuit à Lalibela (2 800 m

d’altitude).

J 10 : Lalibela - Yemrahane Kristos

L’ancienne Roha fut rebaptisée Lalibela

en l’honneur de ce roi qui fit creuser douze

églises dans le massif en tuf rouge à la fin du

XIIe siècle. Visite du premier groupe d’églises

(Beta Medhane Alem, Beta Maryam, Beta

Maskal, Beta Danaghel, Quddus Mikael,

Beta Golgotha) et de Beta Giyorgis, église

monolithique taillée en forme de croix. Excursion

vers l’église Yemrahane Kristos, prototype des

églises de Lalibela. Nuit à Lalibela.

J 11 : Lalibela - Acheten Maryam

Excursion facultative vers l’église rupestre

d’Acheten Maryam qui surplombe un superbe

paysage de montagnes (montée à dos de mule

et à pied). Visite des églises du second groupe :

Beta Emanuel, Beta Rufael-Gabriel, Beta

Merkorios et Beta Abba Libanos. Temps libre

à Lalibela. Nuit à Lalibela.

J 12 : Lalibela - Hayk - Dessié (330 km)

Départ pour Dessié. Arrêt à l’église de Ganeta

Marya – “le paradis de Marie”. Arrêt au lac Hayk

et au monastère Hayk Istefanos. Pique-nique

en route. Nuit à Dessié.

ces voyages sur www.clio.fr ou demandez une fiche détaillée au 0826 10 10 82

© A. Davey

Docteur en histoire de l’art et archéologie.

LES POINTS FORTS

Le monastère semi-monolithique

Amba Mikael à Atsbi

J 13 : Kemisi - Ankobär - Addis ( 400 km)

Promenade dans le grand marché de Kemisi

fréquenté par les populations afar, oromo et

argobba qui y échangent barres de sel contre

céréales et tissus. Route vers Ankobär, ancienne

capitale du Shoa. Visite de l’ancien palais de

Sahla Selassié, grand-père de Ménélik. Déjeuner

à Debre Birhan. Belle route jalonnée de villages

fortifiés jusqu’à Addis-Abeba. Nuit à Addis-Abeba

en hôtel 4*.

J 14 : Addis-Abeba - Dire Dawa - Harar

Vol vers Dire Dawa. Route vers Harar. Arrêt

au marché d’Awodai. Harar , la ville aux 99

mosquées, est la plus fascinante cité d’Ethiopie.

Visite d’Harar Jugol, la vieille ville de Harar, la

quatrième ville sainte de l’islam, et du grand

marché. Visite du musée Arthur-Rimbaud, d’une

maison traditionnelle harari et du quartier chrétien

autour de l’église Medhane Alem où se trouve le

palais de Ras Makonnen, père du négus Haïlé

Sélassié. Nuit à Harar.

J 15 : Dire Dawa - Harar - Addis-Abeba

Retour à Dire Dawa, visite du marché de Kefira.

Vol pour Addis-Abeba. Visite du musée ethnographique.

Vol vers Paris. Nuit en vol.

J 16 : Paris - Arrivée à Paris le matin.

ETH 70 Prochain départ Forfait par personne

31/07 - 15/08/10 avec Catherine Vanderhaeghe

Prix Presto jusqu’au 25/05/2010 4 195 €

Prix à partir du 26/05/2010 4 295 €

Suppl. chambre individuelle + 210 €

Les

vols internationaux Paris/Addis-Abeba et

Addis-Abeba/Paris

Les

taxes aériennes

Les

vols intérieurs Addis-Abeba/Mekele et Addis-

Abeba/Dire Dawa et retour sur lignes régulières

L’hébergement

en chambre double

e La

pension complète du petit déjeuner du 2 jour

au dîner du 15e ETH 70 PRESTATIONS INCLUSES

jour

Les

trajets en autobus de tourisme et en véhicules

4x4, et la traversée du lac Tana en bateau privé

Les

visites mentionnées au programme

L'accompagnement

culturel par un conférencier Clio

BON A SAVOIR : un voyage en Ethiopie demande

une certaine tolérance au regard de l’infrastructure

d’accueil souvent sommaire. Le coût des prestations

n’en demeure pas moins très élevé au regard de la

qualité offerte. Les hôtels retenus sont les meilleurs

disponibles, les coupures d’eau et d’électricité y sont

possibles, mais ils sont d’une propreté correcte. L’état

des pistes entre Axoum et Gondar nécessite l’utilisation

de véhicules tout-terrain (4 voyageurs par

véhicule). Cinq journées nécessitent de longs trajets.

Ce circuit comporte un séjour à 2 700 m d’altitude.

Plusieurs repas peuvent être pris sous forme de

pique-niques.

FORMALITÉS : passeport valable 6 mois après

votre retour + visa.

35

NOUVEAU


© Promperu

PAT R I M O I N E D U M O N D E • CUZ C O

36

Cuzco

Une ville palimpseste

Lorsque l’on se promène aujourd’hui

dans le Cuzco contemporain, c’est

une cité coloniale espagnole qui

s’offre à nos yeux. Cathédrale, couvent

Santo Domingo, église de la

Compania, palais archiépiscopal,

remarquables édifices richement

décorés de styles baroque, rococo

ou churrigueresque, chacun d’entre

eux repose cependant sur les vestiges

de palais ou de temples incas.

Il suffit parfois d’abaisser le regard

pour en voir le soubassement, magnifique

appareil de pierres andésitiques

parfaitement taillées et ajustées,

qui révèle le plan des édifices disparus.

Ce fait est encore plus flagrant

lorsque l’on emprunte la calle

Loreto, l’ancienne Inti Kicclo ou rue

du Soleil, entièrement bordée par le mur

de l’Acclahuasi, la “demeure des vierges

élues”, épouses du Soleil. La puissance

de ces murailles, l’étendue de la ville, la

multiplicité de ses palais suggère encore

aujourd’hui quelle fut la puissance de

l’Empire inca.

L’Empire inca

Peuplées depuis plus de vingt mille ans,

les cordillères et les plateaux du Pérou

virent au VII e siècle avant J.-C. naître le

premier empire indien, celui de Tihuanaco,

centré sur le lac Titicaca, mais,

au XIII e siècle, une tribu guerrière – les

Quechua inka, les fils du soleil – venue

du sud empiéta progressivement sur le

plateau et s’installa dans la région de

Cuzco qu’elle contrôla entièrement au

XIV e siècle, sous le règne d’Inca Roca.

Au cours du XV e siècle, les 8 e et 9 e empereurs,

Viracocha et Pachacuti Yupanqui

bâtirent un formidable empire qui atteint

son expansion maximum au début du

XVI e siècle, recouvrant le sud de la

Colombie actuelle, l’Equateur, le Pérou,

la Bolivie et une partie de l’Argentine et

du Chili du Nord ! Un empire de plus

Pour visiter Cuzco avec Clio

© Guinet

de dix millions d’habitants, inflexiblement

dirigé par l’Inca, roi divinisé.

Le nombril du monde

Si la légende attribue la fondation de

Cuzco à Manco Capac, au XII e siècle,

ce fut, en fait, sous le règne de Pachacuti

Yupanqui que cette petite agglomération

de maisons d’adobe, située

à 3 400 mètres d’altitude, prit son essor

pour devenir une vaste capitale de plusieurs

centaines de milliers d’habitants,

cité ordonnée sur un plan orthogonal,

entre les deux pôles – Hana et Hurin –

représentés par la ville haute, celle des

palais, et la ville basse autour du temple

du Soleil. Centre du pouvoir théocratique

et absolu de l’Inca, cœur du système

politique et administratif très élaboré qui

contrôlait la culture de la moindre parcelle

de terre de l’empire, nœud central

d’un réseau complexe de routes pavées,

Cuzco était sans conteste pour les Incas,

le nombril du monde...

Le mythique trésor de l’Inca

Peut-on imaginer comment quelques

aventuriers analphabètes et sans scrupu-

Le Pérou, de Lima à Sipan et d’Arequipa à Cuzco et au lac Titicaca • PE 32 - 18 jours

Du 14 juin au 1 er juillet 2010, avec P. Windland

Presto jusqu’au 10/04/2010 : 4 195 €, puis 4 245 €

Du 4 au 21 août 2010, avec P. Windland

Presto jusqu’au 31/05/10 : 4 525 €, puis 4 575 €

les, sales, dépenaillés, 168 hommes

portant la bannière de Charles

Quint... mais munis de 12 arquebuses

et 4 canons et accompagnés de

62 chevaux, purent s’emparer d’un

tel empire ? Eblouis par la richesse

ostentatoire des frises d’or pur qui

décoraient les parois du temple

du Soleil et de son toit de chaume

rehaussé de fils d’or étincelant au

soleil, par le trône doré de l’Inca

et la parure de bijoux qu’il portait

ainsi que celles par celles des hauts

personnages qui l’entouraient, par

la majesté de Cuzco, si grande et si

belle, disait un des compagnons de

Pizzare “qu’elle serait digne de s’élever

en Espagne”, ces hommes étaient

animés d’un appétit de conquête

insatiable, mais ils ne seraient jamais

arrivés à leurs fins si l’empire n’avait été,

à ce même moment, déchiré par la lutte

fratricide entre les deux demi-frères Huascar

et Atahualpa. Craignant que Pizarre

n’offrît le trône à Huascar, Atahualpa

fit exécuter ce dernier et offrit à Pizzare

une pièce remplie d’or comme prix de

sa rançon. L’or fut bien rassemblé dans

une pièce du palais de Cuzco et Pizzare

n’eut plus qu’à... faire étrangler Atahualpa

pour s’emparer de son empire,

le 29 août 1533.

Capitale éphémère

Dès l’année suivante, démembrant palais

et temples incas, les Espagnols commencèrent

à édifier l’église de la Merced qui

allait être suivie de tant d’autres. Pizzare

fit de Cuzco la capitale de sa vice-royauté

mais, dès 1535 l’abandonna pour le site

côtier de Lima. Cuzco resta cependant le

principal centre des hauts plateaux andins

péruviens et, quand la ville fut jetée à

bas par un terrible séisme en 1650, il ne

fallut attendre que quatre ans pour que se

dressât la nouvelle cathédrale qui inaugurait

la floraison baroque qui caractérise

encore aujourd’hui la ville.

Du 3 au 20 novembre 2010, avec M. Lhéritier

Presto jusqu’au 31/08/10 : 4 130 €, puis 4 180 €

Le Pérou, ce sont d’abord des paysages impressionnants, ceux de l’altiplano central, des sommets enneigés des Andes, des rives du lac Titicaca ou

d’un littoral pacifique aux allures désertiques, ponctué par les zones de vie correspondant à l’embouchure des rivières, là où se développèrent certaines

des anciennes cultures précolombiennes. De Chan Chan à Paracas, de Chimu à Nazca, du pays mochica aux vestiges du puissant Empire inca, c’est

à la découverte d’un ailleurs absolu que convie le voyage au Pérou. Les temples de Pachacamac, les étonnants tracés de Nazca, les murailles de

l’ancienne Cuzco, les forteresses de Sacsahuaman, de Machu Picchu ou d’Ollantaytambo permettent d’imaginer ce que fut la puissance de l'Empire

inca dont le brutal effondrement donna naissance à un monde colonial dont la découverte – à Lima, Pisco, Arequipa ou Cuzco – est souvent une

véritable révélation. De la sépulture du seigneur de Sipan découverte en 1987 au site du Machu Picchu identifié en 1911 par Hiram Bingham alors

qu’il était encore enfoui sous la jungle, le voyage au Pérou est l’occasion d’un dépaysement total, à la rencontre de civilisations oubliées mais aussi

un rendez-vous avec la “Hispanidad” sud-américaine.

Consultez le descriptif complet du programme et des prestations de


L’Equateur, milieu du monde

Quito, l’Amazonie, les îles Galapagos

Quand, en 1830, après une série de révoltes contre le pouvoir espagnol et qu’eût pris

fin l’aventure éphémère de la Grande Colombie initiée par Simon Bolivar, cette région

du monde proclama son indépendance, elle prit le nom de République d’Equateur,

selon le nom que lui avait donné, au XVIII e siècle, l’expédition scientifique de Charles

de la Condamine. Les deux chaînes andines de la Sierra encadrent les hautes terres

centrales qui forment le cœur du pays, surplombés par une douzaine de volcans comme

le Cotopaxi ou le Chimborazo qui culmine à 6 310 mètres. Les sites archéologiques de

Cachas, au nord, et d’Ingapirca, ainsi que les riches musées de Quito et de Cuenca

ont conservé le souvenir de l’époque où l’Equateur était divisé en petites seigneuries

guerrières avant d’être disputé entre le puissant royaume Chimu et l’empire Inca en

pleine expansion. L’Equateur était au mains de ce dernier lorsqu’il fut conquis, en

1534, par Sebastien de Belalcazar, lieutenant de Pizarre, qui rattacha “l’Audiencia de

Quito” à la couronne d’Espagne. Quito, Riobamba, Cuenca, les grandes villes de la

Sierra, ont gardé dans leurs vieux centres tout le charme des cités coloniales espagnoles

où cathédrales et couvents déploient les fastes d’un baroque original, mais il ne faut

pas oublier que l’Equateur est toujours peuplé à plus de 80 % d’amérindiens qui ont

conservé dans les petites villes et les villages qui parsèment le plateau, leurs traditions

et un artisanat particulièrement vivaces.

L’Est du pays, “l’Oriente”, est un tout autre monde : en contre bas de la Sierra, la

plaine Amazonienne reste le domaine de la forêt équatoriale et des Indiens quechuas

qui ont conservé une partie de leur mode de vie traditionnel, chassent encore parfois

à la sarbacane et réalisent toujours leurs céramiques ancestrales, tandis que le rôle du

chamanisme demeure fondamental dans leur vie quotidienne.

A 1 000 km au large de la chaude plaine côtière du Pacifique où rayonne la grande

métropole de Guayaquil, l’archipel des Galapagos recèle une faune sauvage unique,

longtemps demeurée à l’écart de toute présence humaine, et dont l’observation permit

à Charles Darwin de formuler sa théorie de l’évolution.

J 1 : Paris - Quito

Vol pour Quito, via Madrid. Nuit en vol.

J 2 : Quito

Vieille ville coloniale de Quito. Nuit à Quito

(2 800 m).

J 3 : Quito - Misahualli (190 km)

Excursion dans la forêt amazonienne. Nuit en

lodge à Musahualli.

J 4 : Amazonie

Excursion sur le rio Napo et dans la réserve

naturelle de Ahunao. Nuit à Musahualli.

J 5 : Misahualli - Quito (190 km)

Trajet vers Quito. Nuit à Quito.

J 6 : Quito - Otavalo

El Quinche, marché d’Otavalo, villages artisanaux.

Nuit au lac de San Pablo.

J 7 : Cochasqui - Mitad del Mundo

Site archéologique de Cochas, Mitad del Mundo,

Calderon. Nuit à Quito.

Le Galapagos Legend

Le bateau

Construit en Allemagne, totalement

renové en 2002, le bateau mesure

91,5 m de long sur 14 m de large.

Il peut accueillir 100 passagers sur

ses 4 ponts.

A votre disposition à bord

Restaurant, bar panoramique,

boutique, piscine avec transats

et bar, bibliothèque et médecin.

Les cabines

Toutes les cabines sont climatisées et

possèdent une salle de bains avec

WC, TV, coffre-fort.

J 8 : Quito - Cotopaxi

Ville moderne de Quito, Parc national du Cotopaxi.

Nuit à l’hacienda La Cienega.

J 9 : Quilotoa - Riobamba (290 km)

Zumbahua, lagune du Quilotoa. Nuit à

Riobamba.

J 10 : Riobamba - lngapirca (210 km)

Riobamba. Excursion dans le “train des Andes”,

Site d’Ingapirca. Nuit à Cuenca (2 500 m).

J 11 : Cuenca

Visite de Cuenca . Nuit à Cuenca.

J 12 : Cuenca - Guayaquil (220 km)

Visite de Guayaquil. Nuit à Guayaquil.

J 13 à J 16 : les îles Galapagos

Vol vers les Galapagos. Croisière dans les îles

Galapagos : déjeuners, dîners et nuits à bord. Le

J 16, fin de la croisière, vol pour Guayaquil, correspondance

vers Paris, via Madrid. Nuit en vol.

J 17 : Paris - Arrivée à Paris.

Les catégories de cabines :

Cabines - sur le pont Mer, 10,8 m2 , intérieures ou avec hublot, 2 lits bas

Suites Lune - sur le pont Lune, 16 m2 , extérieures avec fenêtres, 2 lits bas

Suites Junior - sur le pont Terre, 16,1 m2 , grandes fenêtres, 2 lits bas,

table avec chaises

Suites Legend - sur le pont Terre, 21,1 m2 •



, grandes fenêtres, 2 lits bas,


, avec grandes fenêtres, petit

séjour avec sofa, 2 lits bas, mini-bar.

Pont Lune

Pont Ciel

Pont Terre

Pont Mer

ces voyages sur www.clio.fr ou demandez une fiche détaillée au 0826 10 10 82

avec Christiane Marchais

EQ 31 - 17 jours

P O U R T O U S AV E C R E S E RV E

LES POINTS FORTS

La réserve naturelle de Misahualli

Un trajet sur un tronçon spectaculaire de

la voie du “train des Andes”

Les collections précolombiennes du

musée Banco central de Quito

Une nuit à l’hacienda La Cienega

La caldeira du volcan Quilotoa

3 jours de croisière dans les Galapagos

Esmeraldas

Colombie


Lac de

Otavalo San Pablo


Quito Equateur

© Andras Jancsik

Vers les

îles Galapagos

Guayaquil

Diplômée d’histoire.

La Cienega

Latacunga

6310

Chimborazo


Riobamba

Misahualli



Alausi

Ingapirca

Cuenca

Pérou

La caldeira du Qulotoa

Le programme détaillé de ce circuit

est consultable sur notre site. Vous

pouvez aussi demander la fiche imprimée.

Réduction de 100 €

pour toute inscription avant le 1 er avril

EQ 31 Prochain départ Forfait par personne

06/10 - 22/10/10 avec Christiane Marchais

Prix Presto jusqu’au 01/06/2010 4 975 €

Prix à partir du 02/06/2010 5 075 €

Suppl. chambre individuelle + 1 710 €


Les vols internationaux Paris/Quito et Guayaquil/

Paris, avec escale


Le vol Guayaquil/Galapagos et retour sur lignes

régulières


Les taxes aériennes


L’hébergement en chambre double (l’option

chambre double à partager est impossible)

La croisière sur le Legend en cabine double

standard sur le pont principal

e

La pension complète du petit déjeuner du 2 jour

au petit déjeuner du 16e EQ 31 PRESTATIONS INCLUSES

jour


Les transports en autocar privé, en véhicules

tout-terrain et par le train des Andes


La taxe d’entrée aux Galápagos


Les visites mentionnées au programme


L'accompagnement culturel par un conférencier Clio

BON A SAVOIR : ce circuit comporte plusieurs

étapes à des altitudes comprises entre 1800 et

2800 mètres. Certains repas seront pris sous forme

de pique-niques. Les visites dans le Parc national des

Galapagos se font à pied.

FORMALITES : passeport encore valable 6 mois

après votre retour.

GRAND VOYAGE

37


38

Pleins feux sur six voyages d’exception

La Tunisie

De Carthage à

Kairouan

TU 31 - 10 jours

Algérie

avec

Jocelyne Fleury

Diplômée d’histoire.

Tunis

Béja

El Kef

Sousse

Kairouan


Carthage

Thuburbo Zaghouan



Uthine

Utique

Bizerte


Tabarka

Chemtou

Bulla

Teboursouk

Regia Dougga


Maktar





Monastir

Mer Méditerranée

Sbeitla

Haidra Tunisie


el Jem

Sfax

La Tunisie permet à elle seule d’ouvrir un chapitre

important de l’histoire du Bassin méditerranéen. En

146 avant J.-C., après plus d’un siècle de luttes,

Rome détruisait la puissance carthaginoise. La

Tunisie – l’Africa Proconsularis – allait devenir

l’un des fleurons de l’Empire romain et le grenier

à blé de la métropole. Les vestiges des villes

romaines – Dougga , Sbeïtla, Thurburbo

Majus, El-Jem – par leur grande densité,

font comprendre, mieux qu’en d’autres provinces,

ce que fut vraiment l’Empire romain, la réalité de

son administration, la romanisation des territoires

conquis… L’époque byzantine réussit un temps

à préserver ces richesses, mais le déferlement

des conquérants islamiques allait donner un

autre visage aux rives méditerranéennes. La

découverte de l’Ifriqiya musulmane à travers

la ville sainte de Kairouan, de Sousse et

de Tunis témoignera de plus de mille ans d’art

et de traditions…

La mosquée de Kairouan

TU 31 Prochain départ Forfait par personne

18/04 - 27/04/10 avec Jocelyne Fleury

Prix à partir du 16/02/2010 1 715 €

Suppl. chambre individuelle + 400 €

Les pays Baltes

Estonie, Lettonie,

Lituanie

© Jaak Nilson, ETB

PB 31 - 9 jours

Mer Baltique

Finlande

avec Eugène Julien


Klaipeda

Russie

(Kaliningrad)

Ancien élève de l’ENA.

Les remparts de Tallin

avec

Catherine Coudert

Diplômée d’histoire et

diplômée de l’Ecole du Louvre.

Accrochées aux rives de la Baltique, les Républiques

baltes, Lituanie, Lettonie et Estonie, affichent

fièrement leur indépendance recouvrée et

leurs fortes attaches européennes. Fortes de leur

originalité ethnique et linguistique, elles entrèrent

dans l’histoire européenne au début du XIII e

siècle, lors du développement de la Hanse. Fer

de lance de l’Occident chrétien face aux “païens

slaves”, les chevaliers Porte-Glaive devinrent

seigneurs fonciers, ancêtres des barons baltes.

Un circuit pour découvrir toute l’histoire des pays

Baltes : Vilnius , capitale des grands-ducs de

Lituanie, l’imposant château de Trakai, la colline

des Croix de Siauliai, le château de Rundale,

le vieux Riga , grand port hanséatique Tallin

et les ruelles pavées de Toompea, la ville haute,

domaine réservé de la noblesse allemande au

Moyen Age…

Tallinn


Estonie

Parnu Tartu

Païde


Russie

Sigulda

Riga

Jelgava Lettonie

Mezotne

Siauliai

Lituanie

Kaunas

Vilnius


Lac Peïpous

Biélorussie

Pologne

PB 31 Prochains départs Forfait par personne

14/06 - 22/06/10 avec Eugène Julien

Prix Presto jusqu’au 10/04/2010 2 180 €

Prix à partir du 11/04/2010 2 230 €

Suppl. chambre individuelle + 385 €

07/08 - 15/08/10 avec Catherine Coudert

Prix Presto jusqu’au 31/05/2010 2 345 €

Prix à partir du 01/06/2010 2 395 €

Suppl. chambre individuelle + 390 €

13/09 - 21/09/10 avec Catherine Coudert

Prix Presto jusqu’au 10/07/2010 2 180 €

Prix à partir du 11/07/2010 2 230 €

Suppl. chambre individuelle + 385 €

La vallée

des Merveilles

Haut lieu de

la protohistoire

européenne

FR 33 - 3 jours

avec Odile Romain

Chargée des collections du

département de préhistoire au

musée de l’Homme. Responsable

du chantier archéologique

du site du mont Bégo.

Le Sorcier

Des siècles de silence peuplés de légendes

et de superstitions ont longtemps masqué que

la vallée des Merveilles recelait, à l’air libre,

le plus riche ensemble de gravures rupestres

d’Europe : plus de 100 000 signes énigmatiques

gravés sur les roches, au flanc du mont

Bégo, par nos ancêtres de l’âge du bronze et

qui sont encore aujourd’hui objet d’étude et

d’interprétation. Du site de Fontanalbe à la

vallée des Merveilles, en passant par le lac

Vert et le vallon de la Minière, cette découverte

permet d’apprécier à la fois la beauté

pittoresque et sauvage du parc du Mercantour

et son patrimoine exceptionnel.

Dans un paysage de montagne inoubliable, ce

circuit, grâce aux moyens de transport utilisés,

vous permettra de découvrir ce fantastique

patrimoine, hors des sentiers battus.

La vallée des Merveilles © Mamagä

FR 33 Prochain départ Forfait par personne

08/07 - 10/07/10 avec Odile Romain

Prix Presto jusqu’au 05/05/2010 615 €

Prix à partir du 06/05/2010 650 €

Suppl. chambre individuelle + 85 €

Consultez le descriptif complet du programme et des prestations de

© Philippe Kurlapski


A la découverte

du pays cathare

Carcassonne,

Montségur, Puylaurens,

Quéribus, Puivert

FR 31 - 5 jours

avec

Thomas Charpentier

Toulouse

Andorre

Carcassonne

Fanjeaux

Mirepoix

Vals


Montsegur

Diplômé d’archéologie

et d’histoire médiévale.


Ste Colombe

Puivert

PYRENEES

Montpellier


Arques Alet Villerouge Lagrasse



Puilaurens

Quéribus

Caunes


Fontfroide



Cucugnan

Golfe du Lion

Emerveillés par le décor naturel, transportés

dans un contexte historique et culturel plus

dépaysant que bien des horizons lointains,

vous revivrez, dans les paysages étonnants

qui en gardent la trace, l’épopée intellectuelle

et militaire qui opposa Occitans et Capétiens,

Cathares et dominicains. L’altière citadelle

de Puilaurens, véritable traité d’architecture

militaire à ciel ouvert, le château fantastique

de Quéribus, étrangement posé sur un à-pic

vertigineux et, naturellement, le mythique pog

de Montségur vous raconteront les derniers

moments forts de l’épopée cathare. Mais seront

aussi au rendez-vous la cité médiévale de

Carcassonne, la magnifique abbaye cistercienne

de Fontfroide et le château de Puivert,

parmi bien d’autres trésors qui illustrent toute

la richesse de la culture occitane.

Le château de Quéribus

FR 31 Prochain départ Forfait par personne

15/09 - 19/09/10 avec Thomas Charpentier

Prix Presto jusqu’au 15/07/2010 795 €

Prix à partir du 16/07/2010 840 €

Suppl. chambre individuelle + 170 €

© Inferis

Le Portugal

Lisbonne, Porto, Braga

POR 31 - 7 jours

avec

Henri Dravet

Agrégé d’histoire spécialiste

du Brésil et du Portugal.

Batalha, monastère de

Sainte-Marie-de-la-Victoire

Le Portugal est né de l’Atlantique qui le baigne.

De l’ancienne Lusitanie romaine naquit, lors

de la Reconquête menée contre les Maures,

le petit royaume de Portugal qui affirma très tôt

une personnalité qui le distinguait de son grand

voisin espagnol. Il connut son apogée avec la

découverte des nouveaux mondes lorsque Vasco

de Gama, et bien d’autres conquérants dont les

exploits seront immortalisés par les Lusiades

de Luis de Camoens, s’embarquèrent sur les

caravelles pour offrir au Portugal un immense

empire colonial. De cet apogée, quand l’or irriguait

littéralement le pays, est né le style manuélin,

emblématique de la civilisation lusitanienne, au

même titre que les azulejos, et les sculptures

baroques en bois doré dont l’éclat illuminera

ce voyage. Nous vous convions à découvrir, au

cours de ce voyage, le patrimoine artistique et

religieux du Portugal qui manifeste son éclat à

travers une infinité de chefs-d’œuvre, à Porto,

Coimbra, et Lisbonne, où la tour de Belem

symbolise l’originalité du pays.

Porto

Océan


Braga

Guimaraes

Douro

Atlantique

Aveiro

Portugal

Coimbra


Conimbriga

Fatima

Nazaré


Tomar

Obidos

Sintra


Lisbonne

POR 31 Prochain départ Forfait par personne

13/09 - 19/09/10 avec Henri Dravet

Prix Presto jusqu’au 10/07/2010 1 520 €

Prix à partir du 11/07/2010 1 570 €

Suppl. chambre individuelle + 315 €

ces voyages sur www.clio.fr ou demandez une fiche détaillée au 0826 10 10 82

Tage

Espagne

Le Vietnam

De la baie d’Along

au delta du Mékong

VT 31 - 16 jours

avec

Monique Meunier

Diplômée d’Histoire.

La longue bande

côtière en forme de

dragon du Vietnam

abrite les souvenirs

glorieux de plusieurs

civilisations raffinées.

Ce circuit vous

conduira à travers

les sites historiques

et naturels les plus

beaux et les plus

évocateurs du passé

vietnamien.

Le Tonkin vous offrira

le spectacle d’une vie

quotidienne où les

travaux et les jours

restent par bien des

aspects, ancrés dans

la tradition.

© Qiv

Hanoi

Ninh Binh



Hoa Binh

Cambodge

Along


Haiphong

Golfe

du Tonkin

Hué

Danang

Hoi Han

La baie d’Along vous éblouira : elle

compte parmi les paysages les plus beaux

du monde. Après une découverte du Tonkin,

nous nous envolerons vers l’Annam. Un

second vol nous conduira de Danang à Hô

Chi Minh Ville à la découverte de la Cochinchine

et du delta du Mékong. Des ruines

chams, cette élégante puissance indianisée

qui menaça Angkor, aux bâtiments coloniaux

d’Hanoi ou de Saigon, souvenirs nostalgiques

d’une belle Indochine, en passant par

la Cité impériale des empereurs Nguyen de

Hué , le Vietnam s’affirme comme une terre

d’histoire et de culture à découvrir.

La baie d’Along

Vietnam

My Tho

Saigon

VT 31 Prochain départ Forfait par personne

06/11 - 21/11/10 avec Monique Meunier

Prix Presto jusqu’au 05/09/2010 3 430 €

Prix à partir du 06/09/2010 3 480 €

Suppl. chambre individuelle + 580 €


Nha

Trang

39

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!