pratique

geagle.free.fr

pratique

PC Update

100% HARDWARE, 100% PASSION, 100% PRATIQUE

PCUpdate

4Mai

/ Juin 05 n°17 pour choisir, upgrader et booster son PC !

COMPARATIF P.92 PRATIQUE P.66 P.40

Cartes 3D

6600/GT

et X700/pro

20sélectionnées

Overclocking,

Silence,

Performance,

Bundle :

Nos élus

COMPARATIF P.24

TNT

Nos conseils pour

une réception parfaite

Notre sélection de cartes TV

COMPARATIF P.106

Alimentations

Silence, rendement,

stabilité, le palmarès

de 300 à 560 watts

ECRANS LCD 16/9

jeux, bureautique, vidéo, le format idéal

CPU &

mémoire

Trouvez les réglages optimum

Perfs extrêmes : DDR 300 Mhz

ou low latency ?

MULTIBOOT WINDOWS/LINUX

Toutes les solutions

pour avoir plusieurs OS

sur un seul PC

TEST NFORCE4 SLI INTEL

Le P4 revient dans la

course grâce à nVidia ?

PRATIQUE P.52

150

pour

booster

votre PC

Que changer pour gagner en confort

bel / lux : 6,5 ¤ CH 9,5 FS - CAN 9 $ - DOM/TOM 6,10 ¤

GR/PORT CONT : 6,40 ¤ - MAR : 65 DH


Gardez l’oeil sur

le numérique !

LCD1980FXi - LCD2080UX+ - LCD2180UX

Compatibilité totale analogique et numérique

Contrôle total de la colorimétrie et du gamma

see more: www.nec-display-solutions.com


Et oui, c’est encore moi. Je n’ai toujours pas trouvé de

volontaires pour l’écrire à ma place, cet édito. Il faut dire que

cette page se compose traditionnellement pendant le bouclage

et que celui-ci s’est avéré des plus périlleux. Jugez en vousmême,

rarement notre mag aura comporté autant de tests.

Jérémy était pourtant outré de voir des produits TNT vendus

dans le commerce qui ne captent pas une seule chaîne,

Thomas était comme d’habitude

tombé amoureux d’une dizaine de

produits, bref, il y avait de quoi

dire. David est excusé puisqu’entre

ses multiples électrocutions et les

restants de pâte thermique collée

ad vitam sur ses doigts, il ne

pouvait plus guère écrire (et tout

juste bégayer sous Skype que

effectivement, il était en retard (CF

les news de ce numéro)).

Le but de cet édito sera de

redonner le moral à tous ceux dont

le PC marche mal, aux victimes

de plantages et bugs à répétition,

à tous les déshérités du PC stable.

En tant que rédacteur en chef des

deux magazines leader dans le

hardware en France, j’ai la chance

d’être entouré de spécialistes, tous

bien plus compétents que moi

dans leurs domaines respectifs. Et

comme nous ne sommes pas ici

pour le « beefsteak » seulement

mais pour vivre notre passion, nous passons beaucoup de

temps sur nos configs personnelles, qui servent d’ailleurs

souvent de terrain d’étude pour nos pratiques (et puis, après

tout, il faut que ca serve à quelque chose d’être le chef). Bref,

depuis 2 mois, mon objectif était d’avoir un PC avec une très

bonne capacité de stockage, correct dans les jeux, et surtout

PCUpdate

Ma Terabox, enfin !

38 rue garibaldi, 93100 Montreuil

Email : redac@techage.fr

Editeur et Rédacteur en chef : Christian Marbaix Rédacteur en chef adjoint : Jérémy Panzetta

Ont participé à ce numéro : M. Scott, David Guillaume, Fabien Husson, Manuel Da Costa,

Laurent dilain.

Conception graphique : David Benamou - Maquettiste : Cyril Albo

Abonnements : PC Update - Service abonnements - BP 1121 - 31036 Toulouse Cedex 01

Directeur de la publication : Christian Marbaix

PC Update est édité par Tech.Age SAS au capital de 78300 €

Principaux actionnaires, Christian Marbaix et Jérémy Panzetta.

Siège : 38 rue Garibaldi 93100 Montreuil RCS Bobigny B 442 769 410

Siret : 442 769 410 14. Président : Christian Marbaix

Publicité : Mediadd

Directeur commercial

Jerôme Le Marec : 01 49 72 59 66

PC Update

une parfaite station de lecture vidéo HD. Deux mois, c’est le

temps qu’il aura fallu à toute l’équipe pour que cette machine

fonctionne ! De bugs de cartes mères en galères d’installations

de FFDshow, j’en passe et des meilleures (tous les heureux

possesseurs d’Athlon 64 seront ravis d’apprendre que seule

la version d’octobre 2004 optimisée A64 les dispense

d’obscurs bugs insondables), ce PC a failli ne jamais naître,

comme quoi les cordonniers

100% HARDWARE, 100% PASSION, 100% PRATIQUE

PCUpdate

4Mai

/ Juin 05 n°17 pour choisir, upgrader et booster son PC !

Cartes 3D

6600/GT

et X700/pro

COMPARATIF P.92 PRATIQUE P.66 P.40

20

Overclocking,

Silence,

Performance,

Bundle :

Nos élues

COMPARATIF P.24

TNT

sélectionnées

Nos conseils pour

une réception parfaite

Notre sélection de cartes TV

COMPARATIF P.106

Alimentations

Silence, rendement,

stabilité, le palmarès

de 300 à 560 watts

ECRANS LCD 16/9

jeux, bureautique, vidéo, le format idéal

CPU &

mémoire

Trouvez les réglages optimums

Perfs extrêmes : DDR 300 Mhz

ou low latency ?

MULTIBOOT WINDOWS/LINUX

Toutes les solutions

pour avoir plusieurs OS

sur un seul PC

TEST NFORCE4 SLI INTEL

Le P4 revient dans la

course grâce à nVidia ?

PRATIQUE P.52

150

pour

booster

votre PC

Que changer pour gagner en confort

bel / lux : 6,5 ¤ CH 9,5 FS - CAN 9 $ - DOM/TOM 6,10 ¤

GR/PORT CONT : 6,40 ¤ - MAR : 65 DH

sont souvent les plus mal

chaussés ;). En désespoir de

cause, nous sommes repartis

de zéro et avons du coup

décidé d’en faire un article. La

Terabox est née, vous pouvez

la découvrir au moins en partie

dans ce numéro, désormais

c’est mon PC, d’un silence

absolu malgré ses 7 disques

durs ;) Oh, c’est un PC tout à

fait banal en fin de compte,

rien d’extraordinaire. Mais

c’est le mien na…

Je vais enfin vous livrer un

scoop. Pour la première fois,

la rédaction a fait une infidélité

au PC. Rassurez vous, nous

ne sommes pas tombés dans

le côté obscur, macintosh ou

autre pseudo Media Center.

Non, nous avons tous craqué

pour Gran Turismo 4 sur

Playstation 2. Devons nous bénir Sony pour avoir enfanté le

meilleur jeu de voitures de tous les temps ou le maudire pour

en priver nos PC ? Que serait cette merveille sur une 6800

GT en 1280*1024 full FSAA ? Nous ne le saurons jamais, snif.

C.M

PCUpdate

L’envoi de tout texte, photo ou vidéo implique l’acceptation par l’auteur

de leur libre publication dans le journal. Les documents ne sont pas

retournés. La loi du 11 mars 1957 n’autorisant aux termes des alinéas

2 et 3 de l’article 41 d’une part que « des copies ou reproductions

strictement réservées à l’usage du copiste et non destinées à une

utilisation collective» et d’autre part que les analyses et courtes citations

dans un but d’exemple et d’illustration, « toute représentation ou

reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur

ou de ses ayants droit ou ayants cause, est illicite » (alinea premier de

l’article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelques procédé

que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les

articles 425 et suivants de l’ancien code pénal.

Textes, photos, vidéo : copyright 2003/04 Tech.Age SAS

Impimeur : N.I.I.A.G Printed in Italy, imprimé en Italie

N° de commission paritaire : 0108k 82571

Dépôt légal : deuxième trimestre 2005

Distribution : MLP


Sommaire

COMPARATIF

Cartes 3D

6600/GT

et X700/pro

P.92

20sélectionnées

Overclocking

, Silence,

Performance

, Bundle :

Nos élues

COMPARATIF

P.24

TNT

Nos conseils pour

une réception parfaite

Notre sélection de cartes TV

COMPARATIF P.106

Alimentations

Silence, rendement,

stabilité, le palmarès

de 300 à 560 watts

News

News hardwares 6

News jeux 10

Cas pratiques 14

Dossiers

Nforce 4 SLI Intel ! 18

Depuis le temps que nous l'attendions, le premier chipset nVidia pour les Pentium 4

est enfin là. Au sommet de la technologie, ce chipset vient directement concurrencer

l'i925XE avec, pour arme principale, la prise en charge du SLI, mais pas que ça.

Comparatif

Cartes TV TNT 24

Comment s’équiper pour la TNT, réception et

enregistrement ?

La TNT est arrivée, maintenant, il faut s’équiper. Mais les cartes TV destinées à nos

PC ne semblent pas encore très au point et bon nombre sont inexploitables. Alors

quel produit choisir au final pour transformer son PC en magnétoscope numérique

TNT ou pour capter simplement la TNT sur sa télé ?

Pratique

Multiboot Windows/Linux 66

Vous souhaitez faire cohabiter plusieurs systèmes d’exploitation sur votre PC ? Voici

comment préparer son ou ses disques durs et comment gérer les partitions.

Optimisation des BIOS Athlon 64

et LGA 775 74

Une bonne quantité de nouveaux paramètres sont apparus au sein des BIOS avec les

nouveaux chipsets et CPU. Etudions les plus importants d'entre eux.

Stockage massif : création et

gestion d’un serveur personnel 80

Ajouter un maximum de disques durs dans son PC, qui n'y a jamais pensé ? C'est très

tentant, mais pas toujours évident. Grâce à nos conseils, réalisez le serveur de fichiers

de vos rêves ; conception, montage, configuration, guide d'achat, tout y est !


Dossiers

Athlon 64, mémoire et optimisation 40

300 MHz ou low latency ?

L'Athlon 64, c'est LA plate-forme à la mode. Nous le conseillons depuis ses

débuts, vous l'avez déjà overclocké, voici à présent les conseils pour aller

encore plus loin et comprendre au mieux son fonctionnement.

Upgrade à 150 ¤ 52

Pour 150 ¤, il est possible de booster son PC, même un vieux, et de gagner ainsi

beaucoup en confort. Offrez-vous une cure Pour 150 ¤, il est possible de

booster son PC, même un vieux, et de gagner ainsi beaucoup en confort.

Offrez-vous une cure de jouvence à moindre prix, suivez le guide.

Comparatifs

20 cartes graphiques 6 600/GT

et X700/pro 92

Ajouter un maximum de disques durs dans son PC, qui n'y a jamais pensé ? C'est très

tentant, mais pas toujours évident. Grâce à nos conseils, réalisez le serveur de fichiers

de vos rêves ; conception, montage, configuration, guide d'achat, tout y est !o et GeForce

6 600/6 600 GT, les reines du marché actuel.

Alimentations ATX : le best-of 106

Il y a quelques mois, Intel dépoussiérait le standard ATX12V 1.3 vers 2.01 avec entre autres

l’apparition du connecteur 24 broches pour cartes mères.A quoi ces évolutions servent-elles?

Puissance, stabilité, silence, fonctionnalités, prix, un comparatif 0 concession !

Ecrans 16/9e 120

Une nouvelle tendance s’installe au niveau des écrans LCD avec l’apparition des

dalles 16/9e . Vidéo, jeu ou bureautique, c’est le bonheur, la preuve avec nos 5 écrans

sélectionnés.

Tests

DivX 6 126

La nouvelle mouture du DivX, non content d’augmenter la qualité d’encodage,

propose de nouvelles fonctions qui vont devenir complètement indispensables avec

le temps pour l’amateur de vidéos. Présentation et test de ce nouveau format.

Seagate 7200.8 132

Le dernier disque dur 7200.8 de Seagate est enfin disponible avec notamment une

version 400 Go PATA et SATA. Face au DiamondMax Plus 10 16 Mo de Maxtor, les

7200.8 ont-ils de quoi s’imposer ?

Pâtes thermiques 136

Autant que le radiateur, la pâte thermique a un impact notable sur les performances

de refroidissement. Et tous les produits ne se valent pas..

abonnement 43 anciens numéros 44

PRATIQUE P.40

CPU &

mémoire

Trouvez les réglages optimums

Perfs extrêmes : DDR 300 Mhz

ou low latency ?

MULTIBOOT WINDOWS/LINUX

Toutes les solutions

pour avoir plusieurs OS

sur un seul PC

TEST NFORCE4 SLI INTEL

Le P4 revient dans la

course grâce à nVidia ?

PRATIQUE P.52

150

P.66

P.18

pour

booster

votre PC

Que changer pour gagner en confort


NEWS

>


Boîtiers

externes

Ala rédaction, nous sommes toujours en

quête du boîtier externe parfait pour nos

disques durs et lecteurs optiques. Qu’il

s’agisse de transporter des fichiers avec soi, ou de faire passer un

graveur d’un PC à un autre, les boîtiers externes rendent bien des

services. L’importateur Nanopoint propose dans ce domaine bon

nombre de produits qui se rapprochent de nos exigences. Le nouvel

Icybox IB-360-BL est construit en aluminium, fonctionne sans

ventilateurs, et s’illumine (discrètement) d’une lumière bleue. Il est conçu

pour supporter les disques durs 3"1/2 de plus de 250 Go, et existe en

versions USB 2.0, USB 2.0 + Firewire, ou SATA. Les prix sont

respectivement de 49, 69 et 53 ¤ pour ces différentes versions.

Précisons que les versions USB et USB + Firewire reçoivent des disques

durs IDE, tandis que la version SATA reçoit un disque SATA et se

connecte au PC par un câble SATA. Autre produit intéressant, le

Stardom U6-1-B2. Ce boîtier reçoit un rack extractible, ce qui permet de

faire passer le périphérique d’un PC à un autre sans même débrancher

le boîtier (à condition d’en avoir plusieurs). Il reçoit un disque dur 3"1/2

IDE, se connecte en USB 2.0, et un kit (optionnel) permet d’y installer un

disque SATA. Il faut compter 72 ¤, plus 36 ¤ pour le kit SATA.

Passons à l’Icybox 550-U-PL (notre photo). Ce boîtier pour périphériques

5"1/4 est largement aéré et s’éclaire en bleu, d’une lumière qui clignote

lors des accès aux disques. Il est disponible en noir, blanc, et argenté, se

connecte par USB 2.0 ou Firewire et coûte 63 ¤. Finissons avec le

superbe Icybox IB-251. Conçu pour accueillir un disque dur 2"1/2, ce petit

boîtier externe se connecte au PC en USB 2.0. Il est fourni avec une

housse imitation cuir et coûte 32 ¤. Au prix actuel d’un disque dur 2"1/2,

on peut envisager de se faire un petit disque externe de 40 Go pour à

peine plus de 100 ¤ !

Un routeur sans fil PCI

chez Gigabyte

L

’Aircruiser G de Gigabyte (nom de code GN-BC01)

est un routeur Wi-Fi 802.11g se présentant sous la

forme d’une carte PCI. Il est doté d’une antenne

externe offrant un gain de 3dBi là où le standard se situe à 2dBi, et

cette antenne est surmontée d’une led bleue qui clignote au rythme

de la transmission des données. Sur la carte, se

trouvent deux ports : un port Ethernet classique, et

un port WAN pour la connexion d’un modem

ADSL ou câble. L’Aircruiser G supporte les

sécurités WEP et WPA, et peut fonctionner

comme un point d’accès. Il est annoncé à

un prix de 60 ¤, et pourrait s’avérer

pratique pour ceux qui veulent profiter

d’un réseau Wi-Fi sans encombrer leur

bureau avec un routeur externe.

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

Aircooling : Titan agrandit

sa gamme Vanessa

S

ans révolutionner le monde des ventirads,

Titan y avait apporté une touche de gaieté avec

le Vanessa S-Type. Le fabricant taiwannais est

retourné à la planche à dessin, et nous propose

aujourd’hui le Vanessa L-Type. Plus imposant, utilisant

un gros caloduc central, le L-Type reçoit un ventilateur

120 mm. Ses ailettes en

aluminium sont plus

épaisses que celles de

son prédécesseur,

et il ne mesure pas

moins de 15 cm de

haut ! Si le système

de fixation n’est pas

aussi simple que celui

du S-Type, il reste

assez facile à mettre en

œuvre. Un produit que

nous espérons avoir

l’occasion de confronter au

nouveau MACS Kooler MA-7120. Ce

nouveau ventirad a été annoncé il y a peu, et son

fonctionnement reste assez mystérieux. Il est fourni avec

une carte d’extension PCI, et coûte 99 ¤. A en juger par

les informations disponibles sur le site du fabricant, il se

pourrait que l’engin utilise une cellule Peltier, puisqu’il

serait capable de faire baisser la température du CPU

jusqu’à 10 °C ! Voilà qui rappelle le Thermaltake

Subzero4G, un produit qui s’était avéré catastrophique

en termes de performances en regard de son prix.

Espérons que le MACS Kooler saura le faire oublier.

Profitons-en pour annoncer la sortie du Thermalright XP-

90C. Alors que le XP-90 s’est rapidement imposé en tant

que référence dans le domaine du refroidissement par

air, Thermalright nous gratifie d’une version entièrement

en cuivre de son radiateur. Compatible avec les sockets

478, 775, 754, 939 et 940, le XP-90C devrait offrir des

performances légèrement supérieures à celles du XP-90

premier du nom. L’expérience montre que les versions «

tout cuivre » des radiateurs cuivre + aluminium apportent

rarement plus d’un ou deux degrés de différence sur la

température CPU. Quelques degrés qui sont toujours

bons à prendre, et permettront à Thermalright de

conserver encore longtemps sa couronne de roi de

l’aircooling.


PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

En kiosques

ce mois-ci

avril/mai 2005 numéro 16 5,90 ¤

Hardware

Hardware

magazine

LE MEILLEUR AMI DE VOTRE PC !

TEST

64

Pentium4 EM64T

Le premier CPU 64 bits Intel face à l’Athlon 64

Windows 64 est là : quels changements ?

PRATIQUE

CRÉEZ UNE

DIVX BOX

SOUS LINUX

OU WINDOWS

Le SLI déferle encore et toujours

S

i Gigabyte a été le premier à dégainer

sur nForce 4 SLI Intel Edition, la GA-

8N-SLI (cf. notre test dans ce

numéro), la concurrence n’est bien sûr pas en

reste. Asustek nous dévoile ainsi sa première

carte mère nForce 4 SLI Intel, la P5ND2 SLI

Deluxe. Rien de bien nouveau face à Gigabyte

si ce n’est le support de la

DDR-II jusqu’à 720 MHz

nativement et un port PCI

supplémentaire par

rapport aux deux ports

déjà présents sur la GA-

8N-SLI. Pour sa part,

MSI frappe un grand

coup. Fort de son

initiative avec la K8N

Diamond destinée

aux Athlon 64 s939,

MSI récidive avec

sa P4N Diamond

socket LGA775

embarquant la

solution audio de

Creative à savoir la

SoundBlaster Live

7.1 24-bit, supportant

le Dolby Digital EX

ainsi que l’EAX

Advanced HD. Mais MSI ne s’arrête pas là

LA GA-8I955 ROYAL

DE GIGABYTE POUR P4 DUAL CORE

puisqu’il est également le premier, même si les

autres constructeurs devraient vite suivre le

même chemin, à proposer le Digital SLI Switch,

système de détection et de configuration

automatique du SLI permettant donc de

s’acquitter de la fameuse carte de configuration

SLI comme sur la K8N Diamond. Autre

surprise, le support sur deux canaux de la

mémoire DDR-II jusqu’à 933 MHz offrant donc

théoriquement une bande passante de pas

moins de 7.3 Go/s (soit 14,6 Go/s en double

canal) ! On peut donc se demander où est

l’intérêt de disposer d’un tel gain de bande

passante (même en overclocking) là où le

Pentium FSB 800 est limité à 6.4 Go/s contre

8.4 Go/s pour le FSB de 1 066 MHz.

Mais l’actualité est aussi tirée par l’arrivée des

Pentium D dual core, dont la date de

disponibilité a été avancée par Intel pour

contrer son rival AMD (cf. news suivantes). Les

premières cartes mères basées sur le chipset

Intel i955X taillé sur mesure pour les

processeurs Dual Core pointeront bientôt le

bout de leur nez, avec pour commencer la GA-

8I955 Royal de Gigabyte décidément en pointe

ces temps-ci. On retrouve donc le southbridge

ICH7R qui gère le P-ATA ainsi que le S-

ATA II et supporte le RAID 0,

1, 0+1 et 5. La carte

supporte la mémoire

DDR-II 888 MHz double

canal et intègre un

chipset High définition

audio…

Asus y va quant à lui de sa

P5WD2 Premium et ses

deux ports PCIe 16x (on parle

ici du connecteur 16x mais

l’un des deux est câblé en 4x

au niveau performances). Ces 2

ports permettent d’installer deux

cartes graphiques et de bénéficier

d’un affichage sur 4 écrans (à ne

pas confondre avec du SLI). Le High

définition audio est également de la

partie ainsi qu’un support mémoire

DDR-II 800 MHz. A noter une option originale :

une carte PCI cumulant TV, TV TNT, radio FM et

Wi-Fi ! Cette carte se veut en effet très

multimédia et inaugure l’AI Life chez Asus, qui

surfe sur la vague des PC Media Center. Elle

promet en prime une gestion sophistiquée des

ventilateurs épaulée par le stack cool 2 qui

évacue la chaleur par le dessous de la carte.

Voilà qui promet un test intéressant.

Pour ceux que ces cartes mères haut de

gamme laisseraient froids, notez que l’on

devrait voir également apparaître rapidement

les premiers i945, versions plus abordables

destinées essentiellement aux Pentium D et à

des cartes mères moins étoffées. Il se murmure

enfin que beaucoup de cartes mères actuelles

pourraient accepter les Pentium D et gérer le

Dual Core par simple upgrade du BIOS.

Intel et

Microsoft

passent

au BITS

EN COMPLEMENT

Bien exploiter son

hardware avec linux :

multimedia, raid, etc

LA P5WD2

D’ASUS POUR P4

DUAL CORE ET

SA CARTE PCI

BOURRÉE DE

FONCTIONS

LA P5ND2

SLI D’ASUS

LE GUIDE DU

REFROIDISSEMENT

SILENCIEUX

magazine

COMPARATIF

Quoi de

neuf en

Boîtiers ?

Mieux ventilés, plus fonctionnels :

un marché en ébulition

GUIDE D’ACHAT

TV LCD, PLASMA

OU RETRO DLP ?

Quelle techno

choisir ?

Comment

bien les utiliser

avec un PC ?

GUIDES

Comprendre

Comment fabrique-t-on un

processeur ?

Codecs audio

Le MP3 est dépassé,

changez !

Téléphone

Economisez

grâce à votre PC

Bel/Lux : 6,50 3- CH 9,5 FS-Dom/Tom 6,50 3- CAN 9$

GR/PORT CONT : 6,40 3 - MAR : 65 DH

LA P4N DIAMOND

DE MSI POUR P4

DUAL CORE


NEWS


Un disque dur externe

lisant les DivX chez LaCie

L

e Silverscreen est un disque dur externe 2,5",

USB 2.0, offrant une capacité de 40 ou 80 Go.

Grâce à ses sorties S-Vidéo, composite, VGA

et RGB, vous pouvez le connecter à une télé ou à une

chaîne hi-fi afin de lire les vidéos et les fichiers audio

qu’il contient. Les formats MPEG1, MPEG-2 et

MPEG-4 (DivX, XviD, AVI) sont supportés,

tandis que les formats audio

supportés sont le WAV, MP3,

WMA, AAC et AC3. Une

télécommande infrarouge

est fournie. Le tarif est

un peu élevé à notre

goût, puisque le prix

recommandé est

de 279 ¤ pour la

version 40 Go

et 369 ¤ pour

la version

80 Go.

Intel contre-attaque…

C

’est finalement dès le mois de mai qu’Intel

livrera ses premiers Pentium 4 EE 840 Dual

Core (initialement prévus pour courant juin) très

certainement pour ravir la première place du podium haut

de gamme à son rival AMD. Plus raisonnables, arriveront

aussi les premiers Pentium D 2.8, 3 et 3.2 Ghz (les

nouveaux Pentium Dual Core perdent le chiffre 4 dans

leur nom). Proposé à un prix avoisinant les 1 000 ¤, nul

doute que le Pentium EE n’intéressera que les plus

fortunés. Il sera sans doute très dur à trouver dans le

commerce, les premiers exemplaires étant trustés par des

spécialistes du genre ALIENWARE proposant déjà ses

premiers Area-51 5500, Area-51 ALX et MJ-12 5500

basés sur le chipset i955X.Pour vous éviter l’infarctus,

nous ne vous dévoilerons toutefois pas les prix de ces

bêtes de guerre (disons 2 PC assemblés au top du top) ;-)

Pour rappel, le Pentium eXtreme Edition 840 supporte la

technologie HyperThreading qui lui permet de gérer 4

threads en même temps, ce dont le Pentium D est

dépourvu (2 threads simultanés). Il faut cependant

disposer d’une carte mère supportant la technologie HT

pour en profiter comme les premières cartes mères

basées sur le i955X .

Pour rappel, ce premier DualCore au nom de code

Smithfield (regroupant 2 cores Prescott) ne contient pas

moins de 230 millions de transistors et fonctionne avec

un FSB de 800 MHz. Il dispose d’une taille de mémoire

cache de 1 Mo par core et le tout promet une dissipation

thermique proche des 130 Watts (qui pourrait atteindre

des valeurs plus élevées en fonction de la sollicitation du

Dual Core). Tout cela promet de sacrés

ventilateurs.Précisons tout de même avant un test en

bonne et due forme que le Dual Core n’est pas une

solution miracle qui multiplie les performances d’un PC

par deux. Tout comme une solution biprocesseur, le dual

Core réclame des applications optimisées. Autant dire

que dans un jeu, ça ne changera rien à l’heure

P

etit à petit, Skype est en train de passer dans

les mœurs. Nouvelle façon de téléphoner,

pratique et peu coûteuse, c’est l’outil idéal

pour se faire tirer les oreilles par son rédac’ chef quand

on a du retard dans ses articles. Avec plus de 100

millions de téléchargements et un total de 7 milliards

de minutes de conversation, l’offre se devait d’évoluer.

Tout d’abord, Skype propose désormais une boîte

vocale (Skype Voicemail). Pour 15 ¤ par an ou 5 ¤ pour trois mois, vous bénéficiez

d’un répondeur qui permettra à vos interlocuteurs de laisser un message si vous êtes

absents. Si vous choisissez l’offre SkypeIn, qui permet d’avoir un numéro « classique

» que vos interlocuteurs peuvent appeler depuis n’importe quel téléphone, vous êtes

automatiquement abonnés à Skype Voicemail. L’offre SkypeIn coûte 30 ¤ par an ou

10 ¤ pour trois mois. Elle vous permet de choisir un numéro de téléphone dans

différents pays du monde, ce qui est pratique si vous avez des amis aux Etats-Unis,

en Angleterre ou en Chine : ils paieront leurs communications au tarif local !

Une nouveauté de taille pourrait aussi apparaître dans les prochains mois. En effet,

un responsable de Skype a laissé entendre qu’un service de vidéoconférence était

en préparation. Rien de bien précis pour l’instant, et les tarifs (si le service n’est pas

gratuit) restent inconnus. Voilà une fonctionnalité que tous les utilisateurs de Skype –

et en particulier les rédac’ chefs pressés – attendent avec impatience.

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

Skype multiplie

les services

d’aujourd’hui, si ce n’est que vous pourrez encoder un

DivX en même temps sans que ça rame. Et il faudra

beaucoup de temps avant que les moteurs de jeux

comme le tant attendu Unreal Engine 3 en tirent profit.

De même que beaucoup de sharewares ou logiciels

destinés au grand public. Tous ceux qui font beaucoup

de choses en même temps sur un PC y gagneront donc

dès maintenant, les autres devront attendre que les

applications suivent (et reprogrammer du code pour le

biprocessing, ça ne se fait pas en 2 jours).

C’est sans doute pour cela que contrairement à Intel,

AMD a préféré privilégier dans un premier temps le

marché des serveurs, habitué aux systèmes

multiprocesseurs et ne livrera ses premiers Athlon 64

dual core que pendant le second semestre 2005.

Pour l’heure, ce sont donc les Opteron dans les versions

865, 870 et 875 cadencées respectivement à 1.8, 2.0 et

2.2 Ghz et disposant de 1 Mo de mémoire cache L2 qui

profiteront du Dual Core.

AMD fait néanmoins évoluer ses Athlon 64 avec le core

Venice, qui intègre les instructions SSE3, une finesse de

gravure de 90 nanomètres ainsi que la technologie Dual

Stress Liner permettant un meilleur rapport

fréquence/dissipation et quelques améliorations du

contrôleur mémoire. Ils devraient nous parvenir d’ici le

mois de juin. A noter que les Athlon 64 Venice disposent

d’un cache de 512 Ko contre 1 Mo pour le core

SanDiego n’équipant pour le moment que la version 4

000+.Le 0.65 micron pointe lui aussi le bout de son nez.

Intel parle ainsi déjà du successeur du Smithfield, le

Pressler en nous dévoilant quelques informations sur ces

CPU qui devraient porter le numéro 9xx. La mémoire

cache passera de 1 Mo à 2 Mo pour chaque core,

portant le total à 4 Mo. Les premiers modèles sont

prévus pour 2006 et seront cadencés à 2.8, 3, 3.2 et 3.4

Ghz. AMD est quant à lui plus discret sur sa génération

0.65 micron qui inaugurera une nouvelle architecture K9

embarquant 4 cores.


L’enregistrement

perpendiculaire,

eldorado des disques durs

F

ort de son record de 133 Mo

par plateau avec son

Barracuda 7200.08 disposant

de 3 plateaux, d’une mémoire cache

de 8 à 16 Mo suivant les versions et

tournant à 7 200 trs/min, Seagate

n’en finit pas de faire évoluer sa

technologie et demeure le

premier constructeur à

proposer les disques durs 2

pouces ? Momentus

disposant, suivant le

modèle, d’une capacité de

120 Go pour

une vitesse de rotation de 5 400

trs/min ou d’une capacité de

100 Go mais avec une vitesse

de rotation de 7 200 trs/min, ce

qui le place au rang de disque

dur 2’5 le plus rapide du

marché. Ces petites bêtes

disposent d’une mémoire

LES DISQUES

DURS À ENREGISTREMENT

PERPENDICULAIRE SONT

TAILLÉS POUR DÉPASSER

LE TERA !

cache de 8 Mo et Seagate annonce un temps d’accès

disque moyen de 10,5 ms pour le modèle Momentus

7200.1 et 12,5 ms pour le modèle 5400.2 (disque choisi

par la société AlienWare pour équiper ses portables PC

haut de gamme en Raid 0). Ils seront tous deux

prochainement disponibles en PATA mais également en

S-ATA avec le support du NCQ, la version PATA devenant

une solution de stockage externe de grand luxe si vous

lui trouvez un joli petit boîtier.Hitachi, pour sa part, dont

nous attendons toujours avec impatience l’arrivée du

premier disque dur S-ATA II d’une capacité de 500 Go

travaille activement sur la technologie d’enregistrement

perpendiculaire permettant d’augmenter la capacité de

stockage sur la surface du disque et plus précisément la

densité surfacique. Sont annoncés pas moins de 230

Gbits par pouceÇ alors que la technologie

d’enregistrement longitudinal utilisée aujourd’hui se limite

à 100/130 Gbits (8 bits = 1 octet).

Sans entrer dans les détails techniques physiques, la

technologie d’enregistrement longitudinal permet de

stocker chaque bit de façon « couchée » (le champ

magnétique définissant chaque bit est orienté à

l’horizontale) ce qui prend plus de place, alors que la

technologie perpendiculaire permet de stocker bien plus

de bits sur un même espace mais de façon

verticale.Hitachi ne ménage d’ailleurs pas ses efforts pour

commercialiser d’ici 2007, les premiers disques durs de 1

To qui raviront les amateurs de haute définition désirant

stocker leurs films et/ou émissions préférées (et rendront

assez ridicules notre terabox et ses 7 disques durs

décrits dans ce numéro). Tout comme Hitachi, Seagate

travaille lui aussi très activement sur cette technologie

PMR (Perpendicular Magnetic Recording) afin d’être le

premier à lancer la production en masse de disques

PMR. Seagate va d’ailleurs encore plus loin dans sa

communication et nous parle déjà d’une autre

technologie, appelée HAMR (Heat Assisted Magnetic

Recording) qui permettra à terme de stocker pas moins

de 1 térabit par pouceÇ (soit un plateau de 1 000 Go !)

d’ici 2010 en utilisant un laser pour chauffer la surface du

disque avant de stocker des données, repoussant ainsi

les limites magnétiques. A terme, Seagate espère avec

une telle technologie atteindre une densité surfacique de

50 à 100 Terabits/pouce 2 !

DDR II : nouvelle donne

T

rès impliqué dans le lancement marketing du SLI version Intel, Corsair profite de la

sortie de la plate-forme nForce 4 Intel édition pour annoncer 4 nouveaux modules de

mémoire DDR-II certifiés par nVidia. Ces barrettes sont disponibles soit à l’unité, soit

comme à l’accoutumée en kit spécialement conçu pour le double canal.

Tout d’abord dans le haut de gamme, les modules DDR-II 675 MHz XMS2 5400UL

(Twin2X1024A-5400UL) certifiés pour des timings agressifs de 3.2.2.8 à 2.1 V supérieurs aux

1.8 V standard de la DDR-II. Les modules DDR-II 800 MHz CM2X512A-6400 (TWIN2X1024A-

6400) sont quant à eux certifiés pour des timings bien plus lents de 5.5.5.12 offrant en

contrepartie une bande passante plus élevée. L’éternel débat fréquence versus latence n’est

décidément pas prêt de s’arrêter ;)

Mais Corsair est de plus en plus chahuté sur le haut de gamme même si ce n’est pas toujours

avec une grande réussite. Kingston annonce ainsi ses nouveaux modules DDR-II 750 MHz

HyperX PC2-6000 fonctionnant à une tension de 1.9 V pour des timings de 4.4.4.12 moins

agressifs et n’apportant pas grand-chose de significatif en termes de performances par

rapport aux modules mémoire XMS2 5400UL et même de la DDR-II 533 MHz disposant de

timings agressifs. Ces barrettes sont disponibles en kit de 512, 1 024 ou 2 048 Mo ou bien à

l’unité. Là encore, le réel intérêt de posséder une telle mémoire réside dans l’overclocking à

condition de disposer des dernières plates-formes nForce 4 Intel édition de nVidia ou le i955X

d’Intel. Enfin, à noter d’une manière générale les baisses de prix très importantes sur les DDRII

standard (nous ne connaissons pas encore les prix de ces versions haut de gamme). Elles

sont désormais à peine plus chères que de la DDR à 70 ¤ contre environ 55 pour 512 Mo de

mémoire de marque. Certes, elles n’offrent toujours pas d’arguments significatifs en termes

de performances mais au moins on n’a plus à se ruiner pour en acheter.

LONGHORN :

le système d’exploitation en pièces détachées ?

A

nnoncé comme « la » révolution, le

successeur de Windows XP portant

le nom de code Longhorn, sur lequel

Microsoft mise tant, ne cesse d’accumuler les

retards… Plutôt que de repousser, une

nouvelle fois, la date de sortie de son

système, la firme de Redmond avait

finalement choisi d’alléger celui-ci de

quelques éléments ‘clés’ ? à commencer par

la WinFS, un système de fichiers fondé sur le

NTFS mais dont le moteur sera le futur SQL

server 2005. Ce nouveau système si

prometteur permettrait de simplifier la

recherche de fichiers, chaque élément étant en

fait indexé dans une base de données XML. Il

ne sera pas disponible à la sortie de Longhorn

mais dans un futur pack et pourrait même être

porté sur XP mais aucune date officielle de

sortie n’a été cependant communiquée.A

cette première annonce surprise, il faut

désormais rajouter le retrait du moteur de

rendu graphique Avalon qui gère par exemple

la transparence, la partie 3D ou encore la

vidéo des applications Windows. Autre retrait,

celui d’Indigo, système de communication

gérant les services Web qui par exemple

permet de simplifier grandement la détection

et le paramétrage automatique du réseau par

exemple. En revanche, très certainement dû

au succès que rencontre le navigateur Firefox,

la dernière mouture d’Internet Explorer dans

sa version 7 verra également le jour d’ici la fin

de l’année sans parler de la nouvelle interface

de programmation, alias WinFX, devant

remplacer le vieillissant Win32. Tous ces

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

éléments seront quant à eux disponibles avant

le successeur de Windows XP. On peut

légitimement se poser la question de savoir ce

qu’il reste alors au prochain système de

Microsoft qui finalement prend le risque de

diminuer dangereusement l’intérêt de passer à

Longhorn. Il faudra attendre la sortie officielle

prévue le 26 mai 2006 au plus tard avec une

disponibilité en volume au second semestre

2006 pour répondre aux différentes

interrogations mais en attendant, et à condition

que Microsoft ne modifie pas encore ses plans,

Longhorn nous promet encore de belles

choses comme une interface graphique

‘révolutionnaire’ à en faire pâlir Apple et portant

le nom d’AERO. Le noyau sera également

totalement remodelé, et s’il tient toutes ses

promesses, permettra un meilleur support du

Plug’n’Play, des mises à jour système

nécessitant beaucoup moins de redémarrages,

une sécurité accrue avec notamment les

comptes utilisateurs qui ne seront plus par

défaut Administrateur… Wait & See…


NEWS


1 Star Wars Republic

Commando (Lucas Arts)

Star Wars Republic Commando

ne décevra peut-être pas les

amateurs de la nouvelle trilogie

mais en matière de FPS, on a

déjà vu beaucoup mieux. Il offre

une bonne immersion et des graphismes

corrects mais son gameplay

reste son plus gros défaut.

L’aspect tactique de commandement

qui faisait tout l’intérêt de la

version Xbox a en effet disparu.

La gestion des commandos est

trop simple, les indications trop

nombreuses et il n’y a bien souvent

aucun challenge ou alors

aucune finesse. L’action est de

plus parfois répétitive. Un coup

dans l’eau donc pour Lucas Arts.

2 Brothers in Arms (Ubi Soft)

Brothers in Arms est un FPS

auquel a été ajouté un aspect

tactique qui fait toute son originalité.

Via une vue à la première personne

ou une vue globale stratégique,

il s’agit en effet de diriger

1

Le meilleur du jeu,

tout frais sorti

ou à venir

vos hommes par des manoeuvres

de reconnaissance, de débordement

ou de couverture. Ce mode

tactique simple et des plus réussi

vient enrichir le gameplay d’une

belle manière. En revanche, l’IA

montre parfois ses limites, le

mode multijoueur est limité, et

même si les graphismes sont corrects,

ils mériteraient un peu plus

de diversité. Brothers in Arms

reste néanmoins un bon titre, et

un des plus réalistes du genre

dans cette catégorie de jeux

basés sur la Seconde Guerre

mondiale.

3 The Sims 2 : Académie (EA)

Après Sims qui a vu naître pas

moins de six extensions, on se doutait

qu’EA allait récidiver et allonger

la durée de son deuxième volet.

C’est chose faite depuis le 10 mars

avec Sims 2 Académie, un add-on

qui vous met cette fois dans la peau

d’un jeune universitaire à la sauce

US. La vie s'organise donc autour

du campus où il s’agit d’étudier, de

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

1

3

dormir mais aussi de vivre en

nouant des relations avec l’entourage

et en trouvant de multiples distractions.

Vous avez par ailleurs le

choix de prendre un de vos précédents

jeunes Sims pour ce cursus,

ou d’en créer un nouveau. Et il sera

ensuite possible de jouer avec ce

jeune diplômé et de le faire évoluer

à travers le mode du premier opus.

Avec des graphismes toujours soignés

mais gourmands, de l’humour,

des situations bien retranscrites et

plein de nouveaux éléments, cette

extension est au final une réussite.

4 GTR (Simbim Development Team)

Simulation auto pure et dure sur

asphalte, GTR s’impose comme

la nouvelle référence du moment

dans cette catégorie. Avec une

réalisation technique de qualité,

une conduite pas loin de la perfection,

une multitude d’options

techniques pour configurer votre

bolide (longueur des rapports des

vitesses, hauteur du châssis,

pression des pneus, quantité

d’essence embarquée, niveau

d’huile, et bien plus) qui effraieront

les novices en la matière,


4

GTR est avant tout réservé aux

mordus du genre mais se montre

très efficace. Il intègre de plus la

licence FIA GT et propose des

graphismes globalement au

niveau, avec de magnifiques voitures

et des conditions climatiques

très bien rendues mais les

circuits et leur environnement

aurait pu être plus convaincants.

Un titre complexe donc à avoir

dans sa collection.

5 Trackmania Sunrise (Focus)

Si malgré quelques défauts techniques

vous avez aimé le jeu de

course auto Trackmania, vous ne

pourrez qu’adorer cette suite

5

Trackmania Sunrise. Pas question

de simulation ici, il s’agit d’une

conduite arcade sur des circuits

pour le moins surprenants. Vous

aimez la vitesse et la voltige, vous

allez être servis ! Simple, beau,

complet et surtout très très fun,

voilà un titre qui sait se distinguer

aussi bien en solo qu’en multijoueur

et qui offre une bonne

durée de vie. La prise en main est

de plus immédiate mais suffisamment

subtile pour vous donner

envie de maîtriser tous les véhicules.

Trackmania Sunrise est un

petit bijou et le genre de jeu

garantissant de bons moments

en Lan partie.

6

Swat 4 (Vivendi Universal)

Après quatre ans d’absence, le

quatrième volet du FPS tactique

Swat revient avec des ingrédients

fidèles à son prédécesseur.

On aurait aimé trouver un

peu plus de nouveautés mais

Swat 4 se montre à la hauteur de

nos espérances côté gameplay.

La gestion des commandes tactiques

est simple et complète, et

la possibilité de basculer rapidement

d’un team à l’autre ou d’avoir

un visuel de toutes les équipes

en place dans un coin de l’écran

est un élément qui apporte

beaucoup de charme. L’IA est de

bonne qualité malgré quelques

ratés et les graphismes basés

sur le moteur graphique de

Tribes Vengeances sont convaincants.

On regrette en revanche

une durée de vie assez courte

des 13 missions, mais le mode

multijoueur peut amortir l’achat.

Swat 4 n’est donc pas parfait

mais il est incontournable pour

les amateurs du genre.

The Matrix Online (Sega)

Il est difficile de s’imposer sur le

marché des MMORPG vu la

quantité de titres, et ce n’est pas

avec Matrix Online que les développeurs

de Monolith Production

vont se distinguer. Quelle déception

en effet de voir cet univers

gâché et un background bâclé.

La gameplay est lui aussi très

moyen, répétitif et lassant, avec

un mode bullet time plus joli

qu’utile, un système de combat

peu attirant, aucune possibilité

de piloter des véhicules, et une

IA désastreuse. Pourtant loin de

ce qui se fait de mieux graphiquement,

le jeu manque aussi

de fluidité et d’animations Un

titre à la limite du mauvais donc

qui n’aura d’intérêt que pour les

plus grands amateurs de la trilogie,

et encore.

6 Splinter Cell Chaos

Theory (UbiSoft)

Pas de révolution pour ce nouvel

opus de Splinter Cell, mais de

nombreuses nouveautés qui offrent

une expérience de jeu complète

et immersive. Le gameplay

reste celui qu'on a connu mais

s'enrichit d'une multitude de

petits ajouts et d'une progression

aisée. La mise en scène est perfectible

mais le titre se rattrape

par une réalisation sans défaut,

un bon niveau graphique qui plus

est fluide, et d’excellents modes

multijoueurs qui allongent la

durée de vie un peu courte du

mode solo. Il n’y a pas mieux que

Splinter Cell Chaos Theory pour

le moment en termes de jeux

d’infiltration.

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005


≥ 1

NEWS

1

Empire Earth 2

(Vivendi Universal)

Contrairement au premier opus, le

STR Empire Earth 2 ne s’étalera

pas sur une période de 500 000

ans mais de 10 000 ans. En contrepartie,

plus de civilisations sont

prévues avec des propriétés et des

avantages bien divers pour chacune

afin de varier les plaisirs. Outre

le lifting des graphismes, une des

plus grandes nouveautés est l’apparition

de la notion de territoire

qui demande donc un peu plus

d’efforts tactiques pour développer

et étendre sa civilisation. Le

mode multijoueur a l’air des plus

complet mais le gameplay apparemment

un peu trop simple ne

déboussolera pas les habitués des

jeux de stratégie. Plus de nouveautés

n’auraient pas été un luxe mais

attendons la version finale pour

tirer plus de conclusions.

2 MotoGP Ultimate Racing

Technology 3 (THQ)

Climax reste encore discret à

propos de MotoGP Ultimate

Racing Technology 3, mais les


On les attend

de pied ferme

2

quelques informations disponibles

nous laissent croire que

cette suite fera certainement un

carton. Comme de coutume,

MotoGP URT 3 vous mettra au

guidon des plus puissantes

machines du moment, sur circuit

mais aussi en milieu urbain, ce

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

qui est une nouveauté par rapport

à MotoGP2. Six modes de

jeu seront proposés dont ce

mode Extrême qui s’exploitera

au travers de seize villes factices

inspirées de lieux véritables.

On retrouvera par ailleurs la

licence MotoGP 2004 et toutes

les possibilités de customisation

et d’upgrade déjà vues

dans la version précédente.

D’après les captures d’écran, le

moteur 3D et la modélisation

des motos semblent de plus

impressionnants. MotoGP URT3

est prévu pour le mois de juin en

France.

Battlefield 2 (EA)

Contrairement à Battlefield 1942,

Battlefield 2 se base à notre

époque. Dans les grandes lignes,

le principe de jeu reste le même et

il s’agit donc d’un titre qui se joue

essentiellement en multijoueur.

Pas moins de 30 cartes seront

proposées, et autant de véhicules

parmi lesquels les tanks, les hélicos,

les hovercrafts, ou les avions

de chasse. Vous aurez le choix de

jouer avec les armées US, chinoises

ou d’Europe de l’Est.

Battefield 2 devrait proposer une

grande variété de soldats (assaut,

sniper, special ops, ingénieur, antitank…),

un peu plus d’éléments

stratégiques, et aura la particularité

de pouvoir faire progresser

votre avatar au fur et à mesure des

parties pour passer de simple

recrue à un grade de général. Ces

récompenses vous permettront

d’avoir accès à plus d’armes ou

de véhicules. Le titre intégrera par

ailleurs une fonctionnalité très

intéressante avec le support natif

de la voix sur IP via un casque

USB. Plus besoin d’applications

telles que Teamspeak pour le chat

vocal donc. Battlefield 2 est prévu

pour le 2e trimestre 2005.


Par Thomas "M. Scott" Olivaux

L

e refroidissement des

disques durs est important,

plus qu'il n'y paraît de prime

abord. En effet, les disques sont

très sensibles à la chaleur et, bien

que tout puisse sembler fonctionner

correctement, leur durée de

vie est fortement entamée par un

usage à trop haute température.

Personnellement, j'ai laissé suffisamment

de disques sur le carreau

à m'obstiner contre les ventilateurs

dans mon serveur de

fichiers pour savoir de quoi il

retourne. Ne vous fiez pas simplement

aux fiches techniques

sans prendre le temps de la

réflexion. Par exemple, sur celle

du Maxtor DiamondMax 10, il est

écrit que l'on peut utiliser ce


Cas pratiques

Concours Corsair

Tous les mois, Corsair offre UN kit de barrettes mémoire

TWINX1024-3200XL avec une latence record de 2-2-2-5 au cas

pratique le plus pertinent.

Questions techniques, idées de sujet, envoyez nous uniquement par mail à redac@techage.fr

le fruit de vos méninges, la rédaction sélectionnera le meilleur ;) Un conseil, pour gagner,

évitez de nous envoyer des questions auxquelles nous avons répondu

10 fois dans les magazines. L’originalité prime !

Je possède trois disques durs dans mon PC, dont un Western Digital Raptor qui a la particularité d'avoir une vitesse de rotation de 10 000 tpm.

Ces trois HDD sont placés les uns en dessous des autres, en laissant un emplacement de libre entre chacun, ils sont situés juste derrière le ventilateur

de 12 cm de la face avant du boîtier. Sachant que mon Raptor est un véritable "grille-pain", faut-il que j'envisage un meilleur système ?

disque avec une température

environnementale comprise entre

0 et 60°. S'il ne fera jamais aussi

chaud dans votre chambre ou

bureau, vous les atteignez plus

rapidement que vous ne pensez

à proximité du disque. En effet,

dans un PC moderne non ventilé,

la température atteint rapidement

50° et, autour du disque, ce sont

justement les 60° qui sont alors

dépassés. Si plusieurs disques

sont superposés, c'est encore

pire. Il n'y a qu'à mettre la main à

plat sur un disque allumé depuis

plusieurs heures pour s'en rendre

compte !

Dans le cas précis où les trois

disques sont espacés et pla-

Attention, être publié ne signifie pas que vous avez gagné. Face à

l’avalanche de questions que suscite ce concours, nous ne pouvons

répondre individuellement qu’à une minorité d’entre eux,

excusez nous en par avance :)

Les noms des gagnants sont publiés sur le forum de notre site

internet www.techage.fr

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

cés derrière un ventilateur de

12 cm, il ne devrait pourtant

pas y avoir de problème. Le

simple fait de pousser de l'air

au travers des disques suffit à

fortement abaisser leur température.

Les disques 10 000

tours chauffant plus que les

autres, ne soyez pas inquiet.

Tant que vous pouvez facilement

poser la main dessus, il

n'y a aucun risque pour celuici.

Pour plus de précision,

n'hésitez pas à apposer une

sonde de température sur

celui-ci, à différents endroits,

pour vérifier qu'il n’est pas

trop chaud.


Que signifie le message d'erreur "contrôle de redondance cyclique"

que j'obtiens en essayant de copier un CD ? Ça ne m'arrive qu'avec

mon graveur Nec, car quand j'effectue la même copie avec mon

lecteur Pioneer, tout se passe bien. Mon graveur serait-il

défectueux ?

L

'erreur de redondance

cyclique traduit tout simplement

une erreur de copie,

c'est-à-dire que les données

copiées ne sont pas conformes

à l'original. Ce message

est né de l'utilisation de CRC

(Cyclic Redundancy Check),

un système qui contrôle que

les données que l'on copie ou

que l'on archive soient bien

identiques aux données sources.

Dans le cadre de l'archivage,

le logiciel (Winzip,

Winrar…) calcule une valeur

CRC à partir des fichiers originaux

et l'intègre dans l'en-tête

de l'archive. Après la décompression,

le programme calcule

de nouveau la valeur CRC,

en partant des fichiers reconstitués

cette fois-ci, il doit alors

J'ai souhaité ajouter de la mémoire sur mon PC, équipé d'une carte mère Matsonic avec deux emplacements

et d'une barrette de 256 Mo PC2700 de marque G-Memory. J'ai acheté une barrette de 512 Mo PC3200

Samsung, mais après l'installation, j'ai eu de nombreux dysfonctionnements. Après enquête, je me suis rendu

compte qu'en retirant la barrette de 512 Mo, tout rentrait dans l'ordre, mais si je ne mets "que" celle de

512, tout va bien aussi. Ne peut-on pas avoir 768 Mo de mémoire dans un PC ? Le manuel de ma carte

mère indique un maximum de 1 Go.

768

Mo n'est pas un chiffre

maudit, vous pouvez

en principe installer n'importe

quelle valeur de mémoire permise

par les différentes capacités

des modules de mémoire

vendus (128, 256, 512, 1 024

Mo). Toutefois, selon la carte

mère et surtout son chipset, il y

a des contraintes à respecter.

Par exemple, certains chipsets

ne tolèrent pas l'utilisation de

barrettes simple face et double

face simultanément. C'est

peut-être ce qui vous arrive, car

il y a peu de modules de 512

Mo qui soient en simple face

pour le moment. Sur d'autres

chipsets, certaines capacités

de barrettes mémoire ne sont

pas admises. Par exemple, bien

qu'il existe des barrettes de 2

trouver le même résultat, qui lui

garantit que l'opération s'est

bien déroulée.

Malheureusement, dans le

cadre d'une simple copie, CRC

ne fonctionnant que sur l'intégralité

d'un fichier, il suffit

d'une erreur infiniment petite

pour que le fichier entier ne soit

pas copié, même s'il s'agit par

exemple d'un film de plusieurs

centaines de mégas.

Les erreurs CRC peuvent être

générées de plusieurs façons.

Le plus souvent, il s'agit d'erreurs

de gravure mais les lecteurs

étant plus ou moins tolérants, les

disques restent parfois lisibles,

parfois non. Il n'y a qu'à utiliser

le média source pour s'assurer

que le problème vient bien de

Go et des cartes mères acceptant

jusqu'à 4 Go, il est rarement

possible d'installer ces

modules de 2 Go, il faut en fait

acheter 4 barrettes de 1 Go.

Dans votre cas précis, consultez

de nouveau le manuel de

votre carte mère pour vous

assurer de la prise en charge

des mémoires.

En dehors du problème de la

prise en charge des barrettes

de mémoire, nous rencontrons

fréquemment des soucis liés à

l'utilisation simultanée de

modules différents, comme

c'est le cas dans votre PC. Il se

peut par exemple que la détection

SPD des paramètres de

vos barrettes soit erronée

lorsque vous installez les deux

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

là. Sur certains CD originaux, il

existe des secteurs volontairement

défectueux, cette ruse

des éditeurs permettant de

limiter la copie de leurs produits.

Des logiciels de gravure

comme CloneCD ont créé leur

réputation grâce à leur faculté

de copier des CD "bit à bit" et

non fichier par fichier, ainsi, ils

pouvaient tout de même copier

les originaux protégés, protection

comprise ! Hélas, c'est parfois

le matériel qu'il faut mettre

en cause. Un lecteur/graveur

particulièrement fatigué peut

générer des erreurs de copie,

un disque dur avec quelques

clusters défectueux également.

Enfin, pour les utilisateurs de

PC overclockés comme nous, il

faut savoir qu'un processeur

en même temps ; il suffit que le

BIOS applique les paramètres

de la Samsung PC3200, certainement

200 MHz 2.5-3-3-7 ou

même 166 MHz 2-2-2-5, pour

que votre barrette G-Memory,

sans doute prévue pour

166 MHz, 2.5-3-3-7, devienne

instable. Si tel était le cas, il

suffit que votre carte mère

autorise un réglage manuel de

la vitesse et des timings de la

mémoire pour permettre l'utilisation

des 768 Mo. Calez donc

les paramètres avec la certification

du module le plus lent.

N'oubliez pas qu'en augmentant

légèrement la tension de la

mémoire, 2.7 V par exemple,

votre barrette de PC2700 tiendra

certainement aux mêmes

réglages que la PC3200.

trop overclocké ou de la

mémoire vive trop overclockée

peut également être à l'origine

d'erreurs de copie et donc d'erreurs

CRC. Si vous ne parvenez

plus à récupérer les données de

certains de vos CD/DVD, ne

désespérez pas. Il existe des

logiciels très élaborés qui permettent

tout de même de

copier les fichiers sur lesquels

Windows bloquait. Par exemple,

un fichier DivX de 700 Mo

pourra facilement être réutilisé,

car même s'il y a une toute petite

erreur, vous pourrez tout de

même visionner le film, en souffrant

éventuellement d'une

légère saute d'image. IsoBuster

(www.smart-projects.net/isobuster)

est la référence dans ce

domaine.

En suivant les bons conseils de PC

Update n° 10, j'ai réalisé une mise à

niveau satisfaisante de mon vieil

ordinateur (PII 450 MHz) qui est

maintenant doté d'une carte mère

Asus A7N8X-VM/400 et d'un Athlon

XP2200+. Je suis pourtant étonné,

car si la carte mère présente bien un

connecteur AGP 8X, la carte vidéo

intégrée est du type GeForce4 MX et

je ne vois aucune possibilité

d'employer ce connecteur AGP 8X !

Faut-il, pour l'utiliser, que j'achète

une carte vidéo supplémentaire ?

Cela me paraît fort peu commercial

car tous les documents font allusion

à cet AGP8X sans préciser qu'il est

nécessaire de faire un achat

supplémentaire pour en bénéficier.

Si tel est le cas, j'envisage d'installer

une carte vidéo Asus 6 600 GT ;

qu'en pensez-vous ?

e chipset nForce2 est un

L

chipset AGP8X, qui dans

certaines versions, intègre une

carte graphique de type


CAS PRATIQUES

GeForce4 MX. La majorité des personnes qui achètent une carte mère

avec une carte graphique embarquée s'en contente, mais la force du

nForce2 réside dans ses possibilités d'évolution, grâce au port AGP

vacant. Attention, le fait que le port soit libre ne signifie pas pour autant

que le bus AGP n'est pas exploité. La GeForce4 MX embarquée exploite

ce bus. Si vous désirez installer une autre carte graphique, vous pouvez

le faire aisément, mais la carte intégrée sera alors désactivée.

L'intérêt d'une telle solution est de permettre la mise à niveau en douceur,

car si la carte graphique intégrée n'a pas la puissance d'une belle

carte 3D d'aujourd'hui, elle dépanne tout de même bien. Si vous souhaitez

changer de carte, la 6 600 GT est un excellent choix, c'est le

meilleur rapport performances/prix à l'heure actuelle. Surtout, ne prenez

pas une carte plus puissante que celle-ci car vous ne pourriez pas en

profiter pleinement, faute d'avoir un processeur assez véloce. Les 6 800

et autres X800 sont si performantes qu'il faut au minimum trois GHz

pour en tirer parti. Si vous n'êtes pas un joueur acharné, une GeForce 6

600 (non GT) vous suffira, elle sera parfaitement adaptée au reste de

votre nouvelle machine.

Depuis peu, le SLI de nVidia est apparu. Je me demandais si l'on pouvait brancher

deux cartes graphiques ATi sur une carte mère SLI pour bénéficier de quatre écrans,

au lieu de deux cartes nVidia, comme avec le dernier chipset VIA PT880 Pro qui

permet d'utiliser simultanément un port AGP et un port PCI Express.

V

ous pouvez parfaitement

utiliser deux cartes graphiques

ATi sur une carte mère

SLI, équipée de deux ports PCI

Express. Comme vous vous en

doutez, vous n'utiliserez pas du

tout la technologie SLI. Du

coup, quel intérêt y a-t-il à

installer deux cartes ATI, qui ne

se distinguent pas des cartes

nVidia en 2D ? Pour le même


prix, vous pourriez acheter

deux cartes nVidia qui pourront

également afficher sur quatre

écrans et, au besoin, fonctionner

en mode SLI.

Tant que nous parlons de

configurations multiécrans, il

faut savoir que le SLI n'a strictement

rien à voir avec cela.

SLI permet d'utiliser conjointe-

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

ment la puissance

de deux cartes graphiques.

Il se trouve que le

bus AGP ne per-

LORSQUE L'ON SOUHAITE

UNIQUEMENT PROFITER DE TROIS

OU QUATRE ÉCRANS,

LE "PONT" QUI RELIE LES DEUX

CARTES NVIDIA SLI SUR LE DESSUS

N'EST PAS INDISPENSABLE.

mettait pas d'installer deux

cartes graphiques puissantes,

mais le PCI Express n'est pas

aussi restrictif. Sachant que les

cartes mères actuelles exploitent

20 "lignes" PCI Express,

habituellement câblées en 16X

pour la carte graphique et quatre

autres petits connecteurs

1X, nVidia a joué d'astuce en

permettant de câbler deux

ports en 8X, pour deux cartes

graphiques, il reste toujours les

quatre autres pour des ports

1X pouvant accueillir diverses

cartes d'extension. Lorsque


l'on change de sens la petite

carte présente entre les ports

PCI Express des cartes mères

SLI, il ne s'agit absolument pas

d'activer ou de désactiver le

SLI, mais en fait de basculer

entre un câblage 16X + 1X ou

8X + 8X. Dans un cas comme

dans l'autre, vous pouvez

installer deux cartes graphiques,

SLI ou non, mais si

vous restez en mode 16X + 1X,

la seconde carte sera bridée

par l'interface. Pour en revenir

au multiécran, il est possible

d'installer autant de cartes graphiques

que l'on souhaite dans

un PC. Sur une carte mère normale,

vous pouvez envisager

une carte AGP (ou PCI

Express) ainsi que plusieurs

cartes PCI. Sur une carte mère

SLI, vous pouvez donc exploiter

les deux ports PCI Express

Je possède un ordinateur HP 764.FR. En ouvrant le boîtier, j'ai pu voir

que la carte graphique était de marque Asus et que la carte mère était

une MSI. La carte graphique n'accepte que des pilotes génériques

nVidia et la carte mère est très limitée à cause d'un BIOS HP. Y a-t-il

une possibilité permettant de transformer ces matériels en véritables

produits Asus et MSI ?

C

ette question est très

intéressante, puisqu'elle

concerne une majorité de PC

de grande marque. En effet,

hormis les PC des "supermarchés"

qui utilisent souvent des

composants de qualité critiquable,

les ordinateurs de grande

marque regorgent de composants

de qualité, souvent vendus

au détail, ayant subi plus

ou moins de modifications.

Ainsi, votre ordinateur HP utilise

une carte mère MSI et une carte

graphique Asus. Nous avons

envie de répondre qu'il est sans

doute possible de les retransformer

en produits "normaux",

c'est-à-dire en une carte Asus

et une carte MSI telles qu'elles

auraient été vendues dans le

commerce, en boîte, avec les

mêmes possibilités, mais il faut

d'abord s'assurer de certaines

choses avant de pouvoir

l'affirmer. Au sujet de la carte

graphique, il faut essayer de

trouver un maximum de

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

(des modèles 16X physiquement,

mais câblés en 8X) ainsi

que les ports PCI traditionnels.

Il existe des cartes relativement

performantes en PCI,

notamment les GeForce

FX5200 permettant de gérer

deux écrans également. Le

choix des marques et modèles

de cartes n'a aucune importance,

il faudra simplement désigner

une carte graphique prin-

photos d'une carte Asus équivalente

sur Internet, dans votre

cas les GeForce4 MX de la

marque, et voir si elles se ressemblent.

Si tout semble correspondre,

sauf éventuellement

les couleurs du PCB ou des

autocollants, vous pouvez envisager

de flasher le BIOS, sans

trop de risques. Au pire, sauvegardez

le BIOS d'origine et prévoyez

une carte graphique PCI

de secours pour reflasher la

carte Asus de votre PC HP après

coup. En utilisant le logiciel de

flash nVidia nvflash, téléchargeable

sur www.mvktech.net, il faut

ajouter les paramètres "-5 -6"

pour forcer la mise à jour même

si la marque et le modèle ne

correspondent pas. Pour la

carte mère, le principe est identique,

mais il faut être encore

cipale, laquelle servira pour lancer

les jeux notamment. Il est

tout à fait possible de mixer

des cartes ATi et nVidia. Dans

le même esprit, le chipset Via

PT880 Pro dont vous parlez,

pour processeurs Intel, permet

effectivement d'utiliser conjointement

une carte graphique

AGP ainsi qu'une carte PCI

Express et, pourquoi pas, des

cartes graphiques PCI.

plus prudent car l'électronique

est plus complexe. Sur les cartes

MSI, il y a toujours une référence

du type MS-XXXX, qui

désigne le modèle. Par exemple,

une MS-6704 est une

845PE MAX. Essayez d'identifier

le modèle précis de la vôtre

de cette façon, mais aussi en

comparant avec des photos. Si

vous parvenez à trouver une

correspondance, vous pouvez

alors envisager la mise à jour du

BIOS. Nous ne testons pas

régulièrement des PC de

marque, mais nous avons déjà

fait cette opération sur une

machine par le passé. Nous

tenons toutefois à insister sur le

fait que de telles modifications

ne sont pas sans risque et que

la garantie ne vous couvrira pas

en cas d'échec !


DOSSIER


SLI Intel

Preview :

nForce4 SLI

Intel Edition

Depuis le temps que nous l'attendions, le premier chipset nVidia pour les Pentium 4 est

enfin là. Au sommet de la technologie, ce chipset vient directement concurrencer

l'i925XE avec, pour arme principale, la prise en charge du SLI.

L

'arrivée du nouveau chipset nVidia

nForce4 SLI Intel Edition s'avère très

intéressante, pour deux raisons principales.

C'est à la fois le premier chipset nVidia

pour les processeurs Intel, ce que bon

nombre de fans du Pentium 4 attendaient

depuis longtemps, mais c'est aussi la première

solution SLI pour ces mêmes P4.

nVidia, reconnu depuis des années pour

ses puissantes cartes graphiques 3D, l'est

aussi grâce à ses chipsets dédiés aux

CPU AMD. En effet, depuis l'annonce du

tout premier nForce en juin 2001, le cons-

tructeur est rapidement devenu n° 1 sur

ce marché ; celui des chipsets pour

Celeron et Pentium 4 reste, en revanche,

largement dominé par Intel lui-même, car

seuls SiS et VIA s'y sont doucement attaqués.

En réalité, ce n'est pas l'envie qui

manquait à nVidia pour se lancer, mais le

prix demandé par Intel pour obtenir une

licence d'exploitation étant tout simplement

prohibitif, les choses ont traîné des

mois et des mois. Ce n'est que depuis le

19 novembre dernier que les deux géants

ont finalement trouvé un accord, le premier-né

vient tout juste d'arriver.

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

nForceXX ?

Pendant longtemps, des rumeurs ont circulé

quant au nom du premier chipset nVidia pour

processeurs Intel. Pour beaucoup, il s'agissait

du nForce5, assez logique quand on y

pense. Finalement, nVidia a conservé l'appellation

nForce4 pour ce chipset, se contentant

d'ajouter "Intel Edition" en extension. A vrai

dire, nous voyons deux raisons qui expliquent

ce nom. Pour commencer, le nForce4

SLI Intel Edition est immédiatement dérivé du

nForce4 SLI premier du nom, très peu de

chose les différencie. Il n'y avait donc pas de

raison de changer le nom et de faire croire à

une évolution alors qu'il n'y en a pas. La

seconde explication réside tout simplement

dans la stratégie commerciale de nVidia. En

effet, pour ne pas frustrer les clients nForce4

AMD, et surtout continuer d'en vendre, il y a

tout intérêt à adopter un nom qui évoque la

même génération. Voyons de quoi il retourne.


L

e nForce4 SLI Intel Edition est, comme

nous l'avons évoqué, très proche du

nForce4 SLI que nous connaissons déjà.

Nous reviendrons sur ses spécifications

assez rapidement, mais commençons par

nous intéresser aux points qui les différencient.

Le nForce4 SLI Intel Edition, est constitué

de deux composants, le SPP

(Northbridge) et le MCP (Southbridge),

comme ça a toujours été le cas pour les autres

chipsets P4, mais à la différence du

nForce4 AMD qui tient en une seule puce.

De plus, la version Intel intègre un tout nouveau

contrôleur mémoire, étape obligée

pour les Celeron et Pentium 4, alors que ce

n'était pas le cas sur la version AMD puisque

l'Athlon 64 intègre son propre contrôleur.

92 millions de

transistors

EXPLICATIONS

TECHNIQUES

Le SPP, nom de code Crush 19, est un composant

très complexe composé de 61

millions de transistors (gravure en 0,13 μ) et

qui ne comporte pas moins de 1 040

contacts avec la carte mère ! Il prend en

charge trois éléments primordiaux du PC, à

savoir le processeur, la mémoire vive et le

bus PCI Express. Le bus processeur est

basé sur la technologie HyperTransport, il

peut fonctionner soit à 800 MHz soit à

1 066 MHz, ce qui signifie que tous les processeurs

Intel sont supportés. Les CPU de

la prochaine génération ne sont pas oubliés

puisque nVidia indique que les Pentium 4

double core seront également pris en char-

DEUX 6600 GT OVERCLOCKÉES AU MAXIMUM, EN SLI, ÇA MARCHE FORT !

ge, à condition tout de même que la carte

mère ait été conçue pour. Le contrôleur

mémoire, ou plutôt les contrôleurs puisqu'il

y en a deux de 64 bits chacun, supportent

la DDR2 sur deux canaux. La solution nVidia

s'annonce très performante, avec la possibilité,

notamment, de gérer deux bus d'adressage

par contrôleur, soit quatre, au lieu

d'un seul pour le 925XE, soit deux au total.

En pratique, cette solution aidera à améliorer

les performances dès lors que nous

aurons des barrettes de DDR2 bas timings,

ce qui ne saurait tarder. Les technologies

DASP 3.0 et QuiskSynch viennent également

en renfort pour optimiser la mise en

cache de certaines données et accélérer les

transferts mémoire. Enfin, SPP gère

20 canaux PCI Express, qui peuvent être

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

Par: Thomas "M. Scott" Olivaux

configurés de deux manières. Soit l'on opte

pour un mode de fonctionnement classique,

c'est-à-dire que 16 canaux seront attribués

à la carte graphique et les quatre autres

pourront alimenter quatre ports PCI

Express 1x, pour accueillir diverses cartes

d'extension, soit l'on préfère la solution SLI,

qui ne varie de la première que par la division

des 16 canaux en deux morceaux de 8,

permettant d'exploiter deux cartes graphiques

simultanément. Pour ce dernier

point, il n'y a rien de nouveau par rapport au

nForce 4 SLI pour Athlon 64.

La puce MCP, bien qu'un peu plus "simple"

avec ses 21 millions de transistors (gravure

en 0,15 μ), est très importante elle aussi. Elle

communique avec SPP via un bus

HyperTransport à 800 MHz. Ses fonctions

sont nombreuses, elles vont de la gestion

des périphériques de stockage (ATA, SATA) à

la carte réseau 1 Gb avec firewall, en passant

par le bus PCI, la carte son et de nombreuses

autres connectiques, USB 2.0

notamment. Toutes les qualités du nForce 4

SLI pour AMD se retrouvent au sein du MCP.


DOSSIER

C'est par exemple le cas de l'excellente

carte réseau Gigabit épaulée par un firewall

matériel très efficace, permettant d'être protégé

de la même façon qu'en utilisant un

routeur, même si l'on se connecte directement

via un modem. Ce firewall offre la

sécurité sans pour autant imposer un ralentissement

de la machine, comme c'est le


SLI Intel

VOICI LES SPÉCIFICATIONS ANNONCÉS

PAR LE MODULE SPD DES NOUVELLES CORSAIR

5400UL. EN RÉALISTÉ, AVEC 2.2V,

ELLES TIENNENT 3-2-2-10 !

SI VOUS PRÉFÉREZ LA VITESSE, VOUS POUVEZ LA

CADENCER À 400 MHZ, PAS MOINS.

cas dès que l'on adopte une solution matérielle

telle que ZoneAlarme. Nous retrouvons

par ailleurs l'excellent contrôleur de stockage

qui gère jusqu'à quatre périphériques

ATA classiques et quatre disques durs SATA

ou SATA II. Les fonctionnalités MediaShield

n'ont pas été oubliées, ce qui signifie que

vous pourrez configurer vos disques durs

en RAID (0, 1, 0+1 et 5) et profiter du Native

Command Queuing (NCQ).

Joueurs demandés

En attendant une déclinaison de la gamme

des nForce4 Intel Edition, le premier modèle

disponible prend en charge la technologie

SLI. Cette dernière, rappelons-le, permet de

combiner la puissance de deux cartes graphiques

compatibles ou de profiter des sorties

de deux cartes graphiques performantes.

Pour profiter de la puissance SLI, vous

devez obligatoirement posséder deux

GeForce 6 600 GT, 6800, 6 800 GT ou 6 800

Ultra identiques. Le fonctionnement du SLI

est identique sur la plate-forme Intel et sur

celle que nous avions testée précédemment

pour AMD. Le SLI peut fonctionner de deux

manières, soit en SFR (Split Frame

Rendering), mode dans lequel chacune des

deux cartes calcule une partie de l'image,

ou en AFR (Alternate Frame Rendering),

solution qui consiste à faire calculer une

image sur deux par chaque carte. Selon les

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

POUR LES CONFIGURATIONS SLI À BASE DE

GEFORCE 6800, IL EXISTE DÉSORMAIS DES

ALIMENTATIONS ÉLECTRIQUES AVEC DEUX

CONNECTEURS ÉLECTRIQUES APPROPRIÉS.

jeux, les résultats sont plus ou moins intéressants

dans un mode ou dans l'autre,

c'est pourquoi nVidia intègre des profils

pour un maximum de titres. En pratique, le

mode AFR est plus souvent utilisé. Au sujet

du SLI, vous connaissez déjà notre point de

vue. Bien que la technologie soit très intéressante,

nous continuons de penser qu'elle

n'est pas si intéressante que ça pour la

majorité des gens. En effet, pour un budget

légèrement inférieur au prix d'une carte

mère SLI et de deux 6 600 GT, vous pouvez

vous offrir une carte mère normale et une 6

800 GT aux performances à peu près similaires.

Sachant que peu d'utilisateurs ont le

budget pour craquer pour deux 6 800 GT ou

6 800 Ultra, le seul vrai intérêt du SLI réside

dans la possibilité d'étaler les dépenses. En

effet, vous pouvez penser à l'avenir en ne

prenant qu'une carte pour le moment et en

en ajoutant une seconde quelques mois

plus tard. Attention toutefois, comme nous

l'expliquions, il faut que les cartes utilisées

en SLI soient identiques. En réalité, il suffit

que les BIOS soient les mêmes ; vous pouvez

très bien utiliser des cartes de marques

différentes en flashant le BIOS de l'une sur

l'autre, mais ce n'est pas sans risque.

Avec le nForce4 SLI Intel Edition, nVidia

nous propose donc un chipset hautes performances,

conçu pour battre des records

avec l'aide d'un processeur très rapide

comme le Pentium 4 EE 720 (3.73 GHz) et

de la mémoire haut de gamme. Son seul

concurrent est le 925XE d'Intel, lui aussi

compatible avec le bus à 1 066 MHz et la

mémoire DDR2. Passons aux mesures de

performances.


P

BENCHMARK

our apprécier le nForce4 SLI Intel

Edition, nous avons réussi à nous procurer

l'une des toutes premières plates-formes

disponibles en France, équipée d'une

carte mère que vous pourrez retrouver dans

le commerce et non d'une carte de référence

nVidia ; il s'agit de la Gigabyte GA-8N-SLI

Royal. Nous avons en fait reçu une machine

complète construite autour de cette carte

mère, composée d'un Pentium 4 561 (les

nouveaux P4 5x1 avec fonctions x64 activées),

deux GeForce 6 800 GT, des disques

durs Hitachi en RAID et une alimentation

Enermax. La mémoire installée sur cette

plate-forme était la toute nouvelle et ultraperformante

Corsair Twin2x1024A-5400UL, des

modules développés spécialement pour la

solution nVidia. La grosse différence se situe

au niveau des timings, ces barrettes étant

capables de tenir 3-2-2-8-1T à 337 MHz au

lieu des 5-5-5-15-2T à 333 MHz définis par

l'organisme de normalisation JEDEC.

De l'intérêt des barrettes

Corsair 5400UL

Nous avons réalisé différentes mesures

visant à mesurer le gain de performances

offert par les barrettes Corsair 5400UL. La

bande passante mémoire progresse très

largement, c'est logique, mais dans la

pratique, l'apport est très limité. Ce

phénomène est lié au fait que le bus

processeur ne suit pas. Si l'apport est

sensible pour les très onéreux Pentium 4

Extreme Edition utilisant le bus 1 066 MHz,

quoique, vous ne bénéficierez de

quasiment aucune amélioration avec un

Pentium 4 "normal", à 800 MHz de FSB.

Quand on voit que les Corsair DDR2-667

en vente actuellement dépassent déjà les

300 ¤ pour un kit d’un giga, les nouvelles

5400UL risquent de ne pas concerner

grand monde (environ 350 ¤). Elles

intéresseront toutefois les overclockers

avertis de par leur facilité à conserver de

bons timings à très haute fréquence.

i925XE / DDR2-533 / 800

nForce4 / DDR2-533 / 800

i925XE / DDR2-533 / 1066

nForce4 / DDR2-533 / 1066

nForce4 / DDR2-667 / 1066

0 1000 2000 3000 4000 5000 6000 7000 8000

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

PC Mark 2004

SOUS PC MARK 2004, UN BENCHMARK SYNTHÉTIQUE, NOUS CONSTATONS QUE LE NFORCE4 SLI IE

EST TRÈS LÉGÈREMENT DEVANT L'I925XE AVEC UN BUS À 1066 MHZ,

MAIS QUE LA TENDANCE S'INVERSE POUR LES CPU EN 800 MHZ.

i925XE / DDR2-533 / 800

nForce4 / DDR2-533 / 800

i925XE / DDR2-533 / 1066

nForce4 / DDR2-533 / 1066

nForce4 / DDR2-667 / 1066

WinRar 3.40

35 35,5 36 36,5 37 37,5 38

POUR UNE COMPRESSION WINRAR, LES CHIPSETS SONT IDENTIQUES.

NOUS AVONS REFAIT UN TEST AVEC DES DONNÉES PLUS IMPORTANTES POUR CREUSER L'ÉCART,

MAIS MÊME AU BOUT DE DIX MINUTES D'EFFORT, IL N'Y AVAIT QUE QUELQUES SECONDES D'ÉCART

ENTRE LES DEUX PLATEFORMES.

HDD

GPU

RAM

CPU

Temps (s)


DOSSIER

i925XE / DDR2-533 / 800

nForce4 / DDR2-533 / 800

i925XE / DDR2-533 / 1066

nForce4 / DDR2-533 / 1066

nForce4 / DDR2-667 / 1066

i925XE / DDR2-533 / 800

nForce4 / DDR2-533 / 800

i925XE / DDR2-533 / 1066

nForce4 / DDR2-533 / 1066

nForce4 / DDR2-667 / 1066

i925XE / DDR2-533 / 800

nForce4 / DDR2-533 / 800

i925XE / DDR2-533 / 1066

nForce4 / DDR2-533 / 1066

nForce4 / DDR2-667 / 1066


SLI Intel

TMPGEnc (MPEG-2)

600 620 640 660 680 700 720

FarCry

60 62 64 66 68 70 72

Unreal Tournament 2004

60 62 64 66 68 70 72 74 76

LA MÊME CONSTATATION PEUT ÊTRE FAÎTE SOUS

UNREAL TOURNAMENT 2004.

Temps (s)

EN COMPRESSION MPEG-2, LE NFORCE4 PREND L'AVANTAGE

POUR LE FSB1066, MÊME AVEC DE LA MÉMOIRE À 266 MHZ,

MAIS L'I925XE RESTE UN POIL PLUS VÉLOCE EN FSB800.

Images par seconde

SOUS FARCRY, TEST RÉALISÉ EN 1280X1024 DÉTAILS AU MAXIMUM,

NON SEULEMENT LE NFORCE4 EST MEILLEUR, MAIS NOUS VOYONS

ÉGALEMENT L'INTÉRÊT D'UN BUS ET D'UNE MÉMOIRE PLUS RAPIDE.

Images par seconde

6600 GT SLI

6800 GT SLI

6800 GT

0 10 20 30 40 50 60 70 80 90

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

FarCry - SLI

Attention toutefois, il faut alimenter

ces modules en 2.2 V pour tenir

ces timings, contre 1.8 V par

défaut. Pour comparer les performances

du nForce4 SLI Intel

Edition, nous l'avons mis en face

d'une solution Intel 925XE (carte

mère Asus P5AD2-E Premium)

équipée du même processeur. Pour

la mémoire, bien que nous ayons

pris le temps de vérifier l'intérêt des

barrettes Corsair, nous avons préféré

effectuer nos mesures avec des

modules plus "classiques", de la

DDR2-533 configurée en 4-4-4-12,

tellement plus abordable. Pour tester

la performance de ces barrettes

ainsi que l'efficacité du nForce4 SLI

IE avec le bus à 1066 MHz, nous

avons cadencé notre Pentium 4

660 (2 Mo de cache L2) à 14x266

MHz, soit 3.73 GHz, reproduisant

ainsi les résultats d'un P4 EE 720

(3.73 GHz).

Comme les différents graphiques

l'affirment, le chipset nVidia est

très performant. Sans s'en éloigner

outre mesure, il dépasse fréquemment

l'i925XE, la solution Intel la

plus rapide à ce jour. C'est surtout

le cas avec le bus à 1066 MHz, car

à 800, le 925XE garde plutôt l'avantage.

En avance sur son temps,

nous pourrions même dire que le

nForce4 SLI Intel Edition concur-

1600x1200

1280x1024 AA4x/AF8x

1024x768 AA4x/AF8x

LA DERNIÈRE PRISE DE MESURE QUE NOUS AYONS EFFECTUÉE

TANT À DÉMONTRER L'INTÉRÊT DE LA TECHNOLOGIE SLI.

NOUS VOYONS ASSEZ CLAIREMENT LE GAIN OBTENU PAR DEUX 6800 GT,

MAIS SURTOUT QU'UNE SEULE 6800 GT N'A PAS DU TOUT À ROUGIR

PAR RAPPORT À DEUX 6600 GT EN SLI.

rence d'hors et déjà le futur Intel

955X puisqu'il intègre déjà une

partie importante des innovations

attendues, comme le support du

RAID 5, de la DDR2-667 et des

processeurs Dual Core. Ajoutons,

cerise sur le gâteau, que ce chipset

sera le seul à prendre en charge le

SLI puisque nVidia a récemment

décidé d'interdire à tout autre fabricant

de chipsets de proposer une

solution de ce type. Les cartes

mères, Gigabyte, Asus et MSI en

premier, sont attendues autour de

200 ¤, c'est-à-dire à un prix qui

n'est pas spécialement plus cher

que les cartes mères nForce4 SLI

pour CPU AMD. Le choix de la

DDR2 influe un peu sur le prix de la

plate-forme, ainsi que le surcoût lié

au P4, mais dans des proportions

relativement faibles tant que l'on

ne souhaite pas s'offrir de la

mémoire hautes performances. A

titre de comparaison, une plateforme

AMD avec une carte mère

SLI, un giga de DDR de marque et

un Athlon 64 3 500+ coûte environ

550 ¤. Chez Intel, la solution SLI

avec un giga de DDR2 de marque

et un Pentium 4 550, aux performances

relativement proches, vaut

un peu moins de 600 ¤. Reste que

pour 50 ¤ de moins, vous aurez

une machine un peu plus rapide,

dont le processeur chauffe moins.


comparer TNT

Par : Jérémy PANZETTA


Comment

s’équiper pour la

TNT ?

- Etat des lieux de la TNT

- Comparatif produits

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005


Depuis le 31 mars, une petite partie de la population française profite de la télévision

numérique par voie hertzienne grâce à la TNT. Suite au dossier théorique du dernier

PC Update nous vous proposons cette fois un comparatif de périphériques TNT afin

de vous équiper. Mais comme nous allons le voir, les cartes TV destinées à nos PC

ne semblent pas encore très au point et bon nombre de produits déjà commercialisés

sont inexploitables dans l’état actuel des choses. De plus, depuis les tests effectués

avant le lancement officiel de la TNT, la qualité d’émission des chaînes numériques

semble s’être dégradée et peut poser plus de problèmes de réception que prévu.

Alors quel produit choisir au final pour transformer son PC en magnétoscope

numérique TNT ou pour capter simplement la TNT sur sa télé ? Et quel type de

réception se montre véritablement performant ? Voici les réponses qui vous aideront

à faire un bon investissement.

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005


comparer TNT

Etat des lieux

de la TNT

Les tests de ce dossier n’auraient dû être qu’une formalité, mais malheureusement la

réalité en a été autrement et de nombreuses difficultés ont été rencontrées à l’exploitation

des cartes TNT. Mauvaise réception, lenteur et bugs des applications TV, manque de

fonctionnalités, plus que jamais les produits de cette catégorie ne se valent pas. Afin

d’avoir une vue d’ensemble du marché et des capacités offertes par les cartes TV TNT,

voici les principales conclusions que nous avons tirées de ce comparatif.

ous l’avons longuement

N détaillé dans notre précédent

article mais pour commencer,

revenons rapidement sur le

contenu proposé par la TNT. A

l’heure actuelle, 14 chaînes gratuites

sont disponibles sur ce

réseau (TF1, France 2, France 3,

France 4, France 5, Arte, M6,

LCP, NRJ 12, W9, TMC, Direct 8,

NT1, Canal + en clair) avec une

diffusion effectuée en MPEG2

et une résolution pouvant aller

jusqu’en 720x576. En raison de

la nature numérique de l’émission,

la qualité d’image par

rapport à une réception analogique

est sans comparaison et

peut atteindre celle d’un DVD-

Vidéo. Le son est quant à lui en

stéréo, avec la possibilité d’a-


jouter plusieurs bandes-son

ainsi que du sous-titrage. Pour

le moment, seule la

chaîne Arte diffuse à la

fois en allemand et en

français, et le soustitrage

comme le

guide électronique des programmes

ne sont pas disponibles

sur toutes les chaînes. Il

faudra donc attendre pour que

ce contenu s’étoffe, en commençant

par l’arrivée de nouvelles

chaînes payantes

MPEG-4 en septembre puis

d’autres services interactifs

tels que la météo, les informations

sur le trafic, ou encore les

télévotes. Il est également

question d’ajouter des radios

numériques, mais bien que des

LES DÉCODEURS TNT POUR LES TÉLÉVISEURS DISPOSENT GÉNÉRALEMENT

DES SORTIES VIDÉO NÉCESSAIRES ET D’UN PROGRAMMEUR DE MISE EN SERVICE

POUR LES FAIRE FONCTIONNER AVEC UN MAGNÉTOSCOPE

OU TOUT TYPE D’ENREGISTREUR ANALOGIQUE.

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

tests aient été déjà

faits, rien n’a encore été décidé.

Et n’oublions pas l’amélioration

de la diffusion audio et

vidéo avec la future HDTV et le

son multicanal.

Les familles de

produits TNT

Quatre catégories de périphériques

sont destinées à

nos PC. On compte tout

d’abord les cartes PCI et les

boîtiers externes USB. Même

si ces derniers sont parfois dits

compatibles USB 1.1, il est fortement

conseillé de ne les utiliser

que sur USB 2.0. On trouve

BIEN QU’ELLES SOIENT DÉJÀ

VENDUES, LA PLUPART DES

CARTES PCI TNT ACTUELLES NE

SONT PAS AU POINT ET

NÉCESSITENT DES MISES À

JOUR LOGICIELLES QUI NE

SONT PAS TOUJOURS

DISPONIBLES.

ensuite les boîtiers externes

pour les écrans informatiques

CRT/LCD qui sont totalement

indépendants du PC. Ils se placent

entre l’écran et la carte

graphique par une connectique

VGA et affichent au choix le

bureau de Windows ou la télévision

avec la possibilité d’utiliser

l’incrustation d’images

(Picture in Picture). Ils n’ont par

contre aucune capacité d’enregistrement

et peuvent avoir une

résolution d’affichage trop limitée

par rapport à vos exigences

habituelles. Viennent enfin

les cartes PCMCIA surtout

destinées aux portables mais

aucune annonce de produits

n’a encore été faite.


L’ENREGISTREMENT DES CHAÎNES TÉLÉ VIA NOS PÉRIPHÉRIQUES PC SE FAIT EXCLUSIVEMENT EN MPEG-2, ET PLUS RAREMENT EN TS,

À DES RÉSOLUTIONS ET DES DÉBITS AUDIO CORRESPONDANT AU TYPE DE DIFFUSION DES CHAÎNES TV.

Pour les télévisions, les produits

disponibles sont tous des boîtiers

externes possédant des

sorties audio/vidéo analogiques

(péritel, composite et/ou S-

Vidéo), avec pour certains des

options disques durs et graveurs

DVD. Nous vous déconseillons

cela dit d’investir dans

un de ces derniers appareils

assez chers, si vous désirez

recevoir les chaînes payantes

TNT à partir du mois de septembre.

En effet, on ne sait pas

vraiment si des mises à jour du

logiciel /firmware suffiront pour

capter les chaînes cryptées ou

s’il faudra changer d’équipement

en raison de puces de

décompression différentes ou

de l’ajout d’un emplacement

pour cartes à puce. L’avenir

étant encore flou, mieux vaut

donc attendre et investir dans

un récepteur TNT simple et

abordable avant de dépenser

plus en septembre selon ce qui

sera proposé.

D’autre part, les produits possédant

des doubles tuners et des

tuners hybrides pouvant recevoir

à la fois l’analogique et le

numérique ne sauraient tarder.

Certains d’entre eux sont également

prévus sur PC et sortiront

dans le courant de l’année.

Rappelons que l’avantage d’un

double tuner est de permettre

l’enregistrement simultané de

deux chaînes ou d’en visionner

une pendant que l’autre est

capturée. Quant aux télévisions

TNT, c'est-à-dire les télévisions

intégrant un tuner DVB-T, elles

aussi se font attendre.

Fonctionnalités

des produits

En dehors des boîtiers VGA, un

des premiers avantages des

cartes TV pour PC est qu’elles

transforment la machine en

magnétoscope numérique.

Mais d’après nos tests et

contrairement aux cartes analogiques,

les logiciels d’exploitation

des modèles TNT n’autorisent

actuellement que deux

formats d’enregistrement, le

MPG avec le codec MPEG-2,

et plus rarement le TS

(Transport Stream) qui repose

aussi sur le MPEG-2. Pas de

DivX, Xvid ou d’autres choix de

codecs donc, ce qui est bien

dommage. L’ajout du format

TS permettant de capturer l’intégralité

du flux envoyé par la

chaîne TV, à savoir la vidéo,

toutes les bandes-son et les

sous-titrages, est néanmoins

une très bonne chose et de

futures mises à jour viendront

peut-être ajouter cette fonctionnalité

aux logiciels qui s’en

dispensent. La capture en MPG

est d’autre part fixe sur tous ces

logiciels TV, il n’y a pas moyen

de changer la résolution ou le

débit d’enregistrement. D’après

les captures vidéo et audio que

nous avons effectuées, les chaînes

TNT sont diffusées actuellement

en 720x576, 704x576 et

544x576 avec des débits audio

de 192 Kbps ou 256 Kbps en

MPEG layer 2 selon les chaînes,

et un bitrate vidéo variant de 2 à

8 Mbps.

NOTRE CENTRALE MULTIMÉDIA DE RÉFÉRENCE MEDIA PORTAL

SUPPORTE DÉJÀ QUELQUES CARTES TNT

DONT LA NOVA-T PCI D’HAUPPAUGE

ET LA PINNACLE PCI.

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005


comparer TNT

L’autre atout majeur des cartes

TV est qu’elles donnent accès

au Timeshifting, une fonction

permettant de mettre une

émission en pause puis de la

reprendre là où elle s’était arrêtée,

tout en pouvant naviguer

dans le différé afin de revenir

au direct. La capture d’images

est également proposée la plupart

du temps mais à la différence

des produits analogiques,

aucun des modèles

présentés dans ce dossier n’a

été capable d’effectuer du

direct burn, soit de l’enregistrement

direct sur CD ou DVD. En

ce qui concerne le sous-titrage

et le multilangage, certains

logiciels TV de ce dossier ne le

supportent pas. Le guide

électronique des programmes

est en revanche présent sur

presque tous les modèles.

Actuellement, toutes les chaînes

ne diffusent pas leur grille

d’émissions par voie hertzienne,

mais il y a parfois la possibilité

de passer par des services

Internet associés aux logiciels

TV comme tvtv.de ou

titantv.com. L’EPG est un service

très utile et à ne pas négliger

car lorsqu’il est bien fait, il remplace

aisément votre magazine

hebdomadaire et peut servir

pour lancer des programmations

d’enregistrements sans

avoir à entrer les données de

temps et de durée manuelle-


ment. Il se complète généralement

d’une autre fonction

nommée EIT (Event information

table) permettant d’afficher les

informations de l’émission en

cours de visualisation et de la

LES APPLICATIONS TV DES CARTES TNT NE SE VALENT PAS

ET C’EST BIEN SOUVENT CE QUI FAIT LA DIFFÉRENCE D’UN MODÈLE À L’AUTRE.

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

suivante. Mais là encore, la

fonction EIT n’est pas disponible

sur tous les produits.

D’autre part, au même titre que

les cartes TV analogiques, toutes

les cartes TNT peuvent

intégrer, en plus de leur tuner

numérique, des entrés vidéo et

audio analogiques. Il sera alors

possible de les exploiter pour

enregistrer les flux provenant

de sources telles que les

magnétoscopes VHS, les

consoles de jeux ou les caméscopes.

Enfin, notez que toutes

les cartes TNT USB/PCI commercialisées

travaillent de

manière logicielle et se repo-

LA PRÉSENCE D’UN EPG ESTHÉTIQUE ET LISIBLE EST UN POINT À NE PAS

NÉGLIGER LORS DU CHOIX D’UNE CARTE TNT.


comparer TNT

sent donc sur la puissance du

PC. Aucune carte avec encodeur/décodeur

n’est disponible

mais elles verront certainement

le jour prochainement. Pour un

usage confortable, mieux vaut

avoir une machine souvent

plus puissante que les recommandations

matérielles données

par les constructeurs.

Tests et

conclusions

Pour ne pas mettre en cause la

réception des chaînes numériques,

nous avons testé les

produits de ce dossier avec un

râteau collectif certifié TNT.

Mais nous avons également

utilisé la petite antenne mobile

fournie dans les packagings

des modèles Trust et

Avermedia USB avec laquelle

nous avions fait les essais pour


SI LA RÉCEPTION DES CHAÎNES TNT A ÉTÉ DÉCEVANTE AVEC DES ANTENNES

MOBILES MÊME AMPLIFIÉES, LE RÂTEAU COLLECTIF UTILISÉ POUR CES TESTS

OFFRAIT UNE EXCELLENTE PUISSANCE DE SIGNAL.

notre précédent article. Et

force est de constater que

cette antenne mobile nous a

difficilement permis de capter

des chaînes cette fois-ci, alors

qu’elle avait fonctionné correctement

avant le 31 mars.

TIMESHIFTING, CAPTURE D’IMAGES, MULTILANGAGE, SOUS-TITRAGE, MINUTERIE, PROGRAMMEUR D’ENREGISTREMENTS,

EPG, EIT, TÉLÉTEXTE, ET UNE INTERFACE CLAIRE ET RÉACTIVE, VOILÀ CE QUE DOIT PROPOSER UN LOGICIEL TV DIGNE DE CE NOM.

S’agit-il d’une puissance d’émission

plus faible des canaux

ou d’un problème de chevauchement

des fréquences des

différents émetteurs placés à

Paris, nous n’avons pas pu le

déterminer. Selon votre situa-

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

tion géographique, il sera peutêtre

possible de capter

quelque chose avec ce type

d’antenne mobile passive,

mais le résultat n’est pas du

tout garanti et l’emplacement

idéal tient parfois du centimètre.

Mieux vaut donc exploiter

un véritable râteau ou des

antennes mobiles amplifiées,

et même avec ces dernières,

vous aurez certainement du

mal à trouver la position parfaite

(souvent près d’une fenêtre

et en hauteur).

D’autre part, si vous êtes dans

une zone de réception et que

vous ne captez rien avec votre

râteau habituel alors que vous

avez acheté un récepteur TNT

donné comme performant, il

faudra faire vérifier votre réception

par un antenniste professionnel.

Une simple réorientation

pourra suffire et dans le

pire des cas, le râteau devra

être changé pour un modèle dit

large bande. Pour savoir si

LA RÉCEPTION DE LA TNT

AVEC CE TYPE D’ANTENNE

MOBILE N’EST PAS

GARANTIE. UN PLACEMENT

EN HAUTEUR ET PRÈS D’UNE

FENÊTRE EST RECOMMANDÉ.

vous êtes placés

dans une zone de

réception, allez sur le

site www.tdf.fr/tnt.

Nos tests ont également

montré que

quelques produits

TNT ne captaient

aucune chaîne malgré

la connexion au râteau

collectif. Et nous nous

sommes aperçus que

le problème venait de

mauvaises tables de

fréquences et d’informations

DVB-T contenues

dans leur logiciel

TV. En effet, des tests

effectués avec le programme

multimédia

Media Portal qui supporte

déjà quelques

cartes TNT ont été

concluants avec certains

produits qui ne

fonctionnaient pas via

leur logiciel TV. Il a

aussi été possible de


LES ENREGISTREURS TNT SUR UN

DISQUE DUR EXISTENT DÉJÀ COMME

CE SAGEM PVR66160T QUI

OFFRE EN PLUS UN DOUBLE

TUNER, MAIS SI VOUS

SOUHAITEZ PASSER AUX

CHAÎNES TNT PAYANTES

PRÉVUES POUR LE MOIS

DE SEPTEMBRE, MIEUX

VAUT ATTENDRE AVANT

D’INVESTIR DANS CE TYPE

DE PRODUIT.

corriger la réception en entrant

manuellement les fréquences

ou en modifiant les mauvais

fichiers des chaînes TV.

La lenteur des applications

TV est un autre défaut récurrent

que nous avons remarqué

sur les cartes TV TNT. Il

leur faut souvent plusieurs

secondes pour effectuer un

changement de chaîne ou

démarrer un Timeshifting ou

un enregistrement.

Au final, comme vous le constaterez

dans le comparatif, bon

nombre de produits déjà commercialisés

ne sont pas au

point. Il s’agit dans la grande

majorité des cas de problèmes

de drivers et d’applications que

des mises à jour corrigeront,

mais celles que nous avons utilisées

pour ces tests n’étaient

pas toujours disponibles sur le

net, et d’autres se font encore

attendre.

Comment bien

enregistrer et

stocker les

programmes ?

Avec les produits TNT actuels,

les choses sont assez simples

pour l’enregistrement car les

logiciels TV utilisent tous le

MPG ou le TS en MPEG-2 à

des paramètres fixes. Vous n’avez

donc pas le choix et il faudra

juste veiller à défragmenter

votre disque dur, en particulier

s’il commence à dater.

L’exploitation des fichiers enregistrés

dépend de ce que vous

souhaitez en faire et de leur

destination de lecture. Un passage

dans un programme d’édition

vidéo pour supprimer les

pubs et ajouter quelques effets

ou du titrage sera sûrement à

envisager. Pour en faire un

DVD-Vidéo, rien de mieux

qu’un logiciel

d’Authoring

DVD, voire un

studio de montage

qui pourra

aussi vous permet-

tre de créer des VCD ou des

SVCD. Ensuite, toutes les compressions

MPEG-4 au format

AVI telles que le DivX, le XviD

ou le H.264 seront parfaites

pour réduire la taille des films

tout en gardant une bonne qualité

d’image. Vous pourrez les

stocker sur disque dur ou les

graver afin de les sauvegarder

ou de les relire dans une platine

DVD/DivX. Notez qu’il sera

nécessaire d’effectuer un encodage

en deux passes pour

conserver un rendu de bonne

qualité. Notre logiciel de réfé-

rence pour ce type de compression

MPEG-4 est Virtualdub, et

en l’occurrence VirtualdubMod

puisque votre source sera du

MPG. Le programme TMPEnc

donne également de vastes

possibilités d’encodage si vous

souhaitez travailler et générer

des films en MPG. Et pour

envoyer les vidéos par Internet,

les formats de type wmv, asf ou

Realplayer seront parfaits.

Pour ce qui est du format TS, il

est un peu plus compliqué à

manipuler. Outre les logiciels

avec lesquels ils ont été capturés,

PowerDVD 6 et Moonlight

Elecard Player pourront lire ces

fichiers par exemple, mais pas

Windows Media Player. Si vous

souhaitez faire du montage ou de

l’Authoring, il sera obligatoire de

casser l’encapsulation TS au préalable.

Le plus simple est alors

de passer par des programmes

comme HDTVtoMPEG ou

Moonlight Xmuxer afin d’extraire

le flux MPEG audio et vidéo.

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005


comparer TNT


ADSTech Instant TV DVB-T USB

Caractéristiques

Interface : USB 2.0

Télécommande : Oui

Prix : 110 euros

Site web : www.adstech.com

Avis

L’Instant TV DVB-T USB d’ADSTech est un petit boîtier à connectique USB 2.0

sur lequel se trouvent l’entrée antenne du tuner DVB-T et le port infrarouge

nécessaire à la télécommande. Les derniers drivers et applications disponibles

sur le site du constructeur ont permis une installation et une recherche

automatique des chaînes sans encombre, mais le logiciel d’exploitation Instant

TV a pausé quelques problèmes. S’il n’y a pas de reproches à faire sur la prise

en main ou la qualité de décompression MPG, il s’est montré très instable en

causant quelques plantages de la machine. Il arrivait aussi fréquemment que

la vidéo se fige un moment puis reprenne en causant une désynchronisation

audio. Difficile donc de regarder un programme du début à la fin. Instant TV

se dispense par ailleurs de fonctions pour les sous- titres mais le multilangage,

la programmation d’enregistrements, le télétexte, la capture d’images, et une

minuterie d’extinction sont disponibles. L’EPG est également intégré mais il

est bien trop brouillon pour être exploité correctement. ADSTech nous avait

prévenus que l’application n’était pas finale mais ce produit est déjà vendu

en boutiques. Le constructeur a prévu de remplacer Instant TV par Ulead

InstaMedia 2.0 très prochainement. Notez d’autre part que nous avons aussi

testé le modèle Instant DVB-T PCI du constructeur et que nous ne sommes

pas arrivés à capter une seule chaîne TNT. Il s’agissait peut-être d’un modèle

défectueux mais nous avons pu lire sur quelques forums Internet que nous

n’étions pas les seuls à avoir eu ce problème.

Avermedia AverTV DVB-T USB 2.0

Caractéristiques

Interface : USB 2.0

Télécommande : Oui

Prix : 100 euros

Site web : www.avermedia.fr

Avis

L’AverTV DVB-T USB 2.0 a été l’une des bonnes surprises de ce comparatif. Il

est tout d’abord compact et très mignon, mais il a surtout parfaitement

fonctionné. Le logiciel TV maison reste simple mais offre toutes les options

nécessaires à l’exception du sous-titrage. Le multilangage, le télétexte, la

programmation d’enregistrements, la capture d’images et la minuterie (30 à

120 minutes) sont disponibles ainsi qu’un EPG pratique et esthétique. Il n’y a

rien à dire sur la qualité d’affichage, le Timeshifting ou l’enregistrement, tout

a très bien marché. Le logiciel se montre de plus bien réactif, le changement

de chaîne et les autres manipulations sont limpides. Comme pour la grande

majorité des logiciels TV de ce dossier, la capture vidéo/audio s’effectue

uniquement au format MPG. La télécommande est quant à elle complète.

L’AverTV DVB-T USB 2.0 est livré sans aucun logiciel additionnel mais c’est

le cas de la majorité des produits de ce dossier. Une petite antenne mobile

est néanmoins fournie. Il s’agit de celle avec laquelle nous avons fait une partie

de nos tests. Elle peut être suffisante si vous arrivez à trouver un emplacement

adéquat mais ne vous attendez pas à des miracles. Avermedia signe au final

un bon produit qui aurait tout de même mérité la présence d’un studio de

montage vidéo et/ou d’Authoring CD/DVD, ainsi que des entrées analogiques

audio et vidéo.

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

Plus :

• ? vivement les mises à jour

Moins :

• Logiciel TV (instable, désynchronisation audio)

• Pas de gestion des sous-titres

• EPG inexploitable

• Offre logicielle

Plus :

• Logiciel TV stable et performant

• EPG

• Taille

• Petite antenne mobile fournie

• Design ?

Moins :

• Pas de gestion des sous-titres

• Offre logicielle


Terratec Cinergy T2

Caractéristiques

Interface : USB 2.0

Télécommande : Oui

Prix : 110 euros

Site web : www.terratec.net

Avis

Le Cinergy T2 de Terratec a beau être le plus petit boîtier USB de ce dossier,

il fait partie de ces produits TNT dont l’application TV n’est pas encore au

point. La version officielle du logiciel TV maison n’a pas pu recevoir une seule

chaîne, il a fallu installer la version bêta disponible sur le site officiel pour que

cela fonctionne. Si celle-ci résout les problèmes de recherche automatique

des chaînes, elle se montre en revanche instable et plante de temps à autre.

Le logiciel est de plus un peu long à la détente dès qu’il faut changer de chaîne.

Parmi les fonctions proposées, on notera la présence du multilangage, du

télétexte, de la capture de photos, de la minuterie, et du programmeur

d’enregistrements. Aucune fonction n’est associée au sous-titrage. Le logiciel

TV de Terratec est le seul à effectuer des captures au format TS, ce qui vous

permettra d’enregistrer l’intégralité du flux envoyé par les chaînes, sous-titres

et multilangage compris. Quant à l’EPG, il est bien présent et parfaitement

lisible mais la réception des données n’a pas très bien marché. Le Cinergy T2

est d’autre part livré avec une télécommande complète, une petite antenne

mobile passive, ainsi que les logiciels Ulead DVD Movy Factory 3 pour éditer

vos enregistrements et PowerDVD 5. Au final, ce boîtier TNT USB aurait pu

être un produit intéressant mais tant que l’application ne sera pas mieux

finalisée, il est à éviter.

Hauppauge WinTV Nova-USB2

Caractéristiques

Interface : USB 2.0

Télécommande : Oui

Prix : 100 euros

Site web : www.hauppauge.fr

Avis

Avec son design accrocheur et sa recherche automatique sans défaut, le

WinTV Nova-USB2 aurait pu être le gagnant de sa catégorie mais il est pénalisé

par un logiciel d’exploitation TV parfois lent à réagir, laid et peu intuitif, auquel

il manque quelques fonctionnalités. Si le télétexte, la capture d’images, la

minuterie, le multilangage et le programmeur d’enregistrements sont présents,

il manque en revanche le sous-titrage et l’EPG bien que l’EIT soit présent.

C’est le cas de tous les produits de ce dossier, mais on notera également

l’absence du Direct-Burn, soit l’enregistrement direct sur CD/DVD, et de

différents modes d’affichage bureautique parfois proposés sur certains modèles

analogiques. Impossible par exemple de mettre les chaînes TNT en image de

fond Windows ou en transparence sur les fenêtres d’exploration. Ces dernières

fonctions ne sont pas indispensables mais elles peuvent être très pratiques.

La décompression MPEG-2 souffre d’autre part de quelques défauts qui

disparaissent heureusement dans les captures vidéo. Le rendu et l’interpolation

effectuée sur les captures d’écrans sont quant à eux de piètre qualité.

L’ensemble est livré avec une jolie télécommande complète mais aucune offre

logicielle. Au final, Hauppauge propose un produit dont le hardware est de

qualité mais qui se montre fortement limité par son logiciel TV. Et il sera difficile

de le faire fonctionner avec d’autres programmes car les boîtiers USB de ce

type sont rarement supportés.

Plus :

• Format de capture TS

• Offre logicielle

• Antenne mobile fournie

Moins :

• Logiciel TV instable

• Pas de gestion des sous-titres

• EPG pas au point

Plus :

• Design ?

Moins :

• Pas d’EPG mais EIT

• Logiciel WinTV2000

• Offre logicielle

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005


comparer TNT


Trust Digital TV & Radio Receiver TV-2100

Caractéristiques

Interface : USB 2.0

Télécommande : Oui

Prix : 110 euros

Site web : www.trust.com

Avis

Le Digital TV & Radio Receiver TV-2100 est un des boîtiers USB avec lesquels

nous avions fait nos premiers tests TNT et c’est un des rares produits de ce

dossier qui ne nous a pas posé de problèmes. L’application TV maison remplit

très bien son office avec une recherche automatique des chaînes sans défaut

et une réactivité appréciable lorsqu’il faut changer de canal ou effectuer des

opérations de capture. Mais ce programme n’a pas que des avantages. La

qualité de décompression MPG semble en effet avoir quelques défauts, il

arrive que des artéfacts ou que l’entrelacement de la vidéo soit visible. Il lui

manque aussi certaines fonctionnalités dont le guide électronique des

programmes et le télétexte. Le multilangage, le sous-titrage, la programmation

d’enregistrements ou la capture d’images sont en revanche de la partie. Il n’y

a aucune critique à faire sur le Timeshifting ou l’enregistrement, d’ailleurs les

captures vidéo ne présentaient plus les défauts d’affichage du direct télé. La

télécommande très fine et discrète offre quant à elle toutes les options

nécessaires. Le Digital TV & Radio Receiver TV-2100 est livré avec une petite

antenne mobile qui sera néanmoins insuffisante dans la plupart des cas, et

un pack logiciel comprenant Ulead DVD Player et Ulead Photo Explorer pour

la gestion de vos fichiers multimédias et l’édition vidéo.

Pinnacle PCTV MediaCenter 200i

Caractéristiques

Interface : PCI

Télécommande : Oui

Prix : 90 euros

Site web : www.pinnaclesys.com

Avis

Basée sur une interface PCI, on attendait beaucoup de la PCTV Media Center

200i de Pinnacle mais les tests nous ont vite déçus. Impossible en effet de capter

une seule chaîne TNT via notre râteau collectif et la centrale multimédia logicielle

maison MediaCenter. Cette carte nous a en revanche permis de comprendre pas

mal de choses, car elle a bien marché avec le logiciel Media Portal ou en modifiant

quelques fichiers contenus dans le répertoire d’installation de MediaCenter. Il

s’agissait donc de mauvaises données DVB-T présentes dans ce logiciel. En

parcourant les forums de Pinnacle, bon nombre d’utilisateurs ont des soucis avec

cette carte. La suite aurait pu être meilleure mais d’autres défauts ont été

rencontrés. Il n’y a tout d’abord aucune fonction pour le multilangage et le soustitrage.

Le programme MediaCenter est ensuite assez lourd à l’usage avec une

interface globalement lente même sur une machine récente (AMD 2 400+/512 Mo

/6 800 ultra). Enfin, les vidéos capturées ne peuvent être relues que dans

MediaCenter, impossible de passer par WMP ou un lecteur DVD de type PowerDVD.

Il sera donc aussi difficile de les exploiter dans un studio de montage à part dans

Studio QuickStart livré dans le packaging. Le programme Media Manager est

également fourni pour gérer et convertir vos fichiers multimédias. Pinnacle est

en train de travailler sur une nouvelle version de MediaCenter, mais en attendant

la PCTV Media Center 200i n’est pas un produit recommandable. On notera que

la carte supporte deux entrées vidéo analogiques (composite, S-Vidéo) et qu’elle

est livrée avec une télécommande IR imposante.

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

Plus :

• offre logicielle

• Application TV stable et réactive

• Antenne mobile fournie

Moins :

• Pas d’EPG

• Pas de télétexte

• Défauts dans la décompression MPG

Plus :

• Offre logicielle

• Entrée composite/S-Vidéo

• Carte supportée par Media Portal

Moins :

• Impossible de capter les chaînes TNT sans bidouille

• Logiciel MediaCenter lent

• Captures vidéo compatibles uniquement avec Studio/MediaCenter

• Pas de gestion du multilangage et des sous-titres


Avermedia AverTV DVB-T 771

Caractéristiques

Interface : PCI

Télécommande : Oui

Prix : 80 euros

Site web : www.avermedia.fr

Avis

Si l’installation de l’AverTV DVB-T 771 n’a posé aucun problème, comme sur

les modèles PCI Pinnacle et ADSTech, la recherche automatique des canaux

TNT via l’application TV maison n’était pas au point. Avec la version contenue

dans le packaging, seules 4 chaînes ont pu être trouvées, et 8 sur 14 avec la

mise à jour téléchargeable sur le site Internet officiel d’Avermedia. Il a fallu

se procurer une autre version (1.3.60.3) pas encore disponible auprès du

constructeur pour capter tous les canaux TNT. Le logiciel Avermedia est simple

et intuitif mais il se dispense de quelques fonctionnalités utiles comme le

multilangage et les sous-titres que l’on ne trouve pas non plus sur la

télécommande. Il se montre de plus relativement lent lors des changements

de chaîne TV. Le télétexte, la capture d’images et la programmation

d’enregistrements sont par contre présents, comme l’EPG mais celui-ci est

peu esthétique.

Les options de capture vidéo et audio sont sans surprise fixes, on ne trouve que

du MPEG-2 à une résolution correspondant à celle de la diffusion avec un

débit variable. Au final, voici encore un produit qui a peu d’intérêt, et même

avec une application à jour et fonctionnelle, cet AverTV PCI aura du mal à

s’imposer face au modèle Hauppauge, ou le Pinnacle lorsqu’il sera lui aussi

mis à jour.

Hauppauge WinTV Nova-T

Caractéristiques

Interface : PCI

Télécommande : Oui

Prix : 85 euros

Site web : www.hauppauge.fr

Avis

Voilà enfin une carte PCI qui a fonctionné du premier coup ! Certes, elle

présente toujours quelques défauts mais elle a le mérite de capter parfaitement

les canaux TNT et est de plus compatible avec notre centrale multimédia de

référence Media Portal. Comme pour la grande majorité des produits

Hauppauge, le logiciel d’exploitation TV fourni est WinTV 2000, un programme

que nous apprécions peu. Il est en effet austère, brouillon et dispose de boutons

difficilement identifiables. Il supporte le multilangage, la programmation

d’enregistrements et la capture d’images mais pas le sous-titrage ni le guide

électronique des programmes. Il intègre en revanche l’EIT permettant d’afficher

le programme en cours ainsi que le suivant sur un bandeau au bas de l’image.

Nous avons par ailleurs remarqué que WinTV et les drivers MPEG-2 Hauppauge

utilisés ont quelques problèmes de désentrelacement vidéo de temps à autre

dans les scènes où l’image bouge rapidement. L’interpolation effectuée sur

les captures d’images donne quant à elle de mauvais rendus mais les captures

vidéo sont parfaites et facilement exploitables dans n’importe quel logiciel

vidéo. WinTV 2000 peut d’autre part être lent à réagir et il requiert une machine

puissante. La WinTV Nova-T est livrée avec une télécommande IR mais aucun

autre logiciel. Le bilan est mitigé pour cette carte PCI mais elle était la seule

à fonctionner au moment des tests. Le mieux est de l’utiliser avec un autre

logiciel TV compatible.

Plus :

• Prix

• Entrée composite/S-Vidéo

Moins :

• Mises à jour fonctionnelles pas encore disponibles

• Pas de gestion du multilangage et des sous-titres

• EPG peu esthétique

• Offre logicielle

Plus :

• Carte supportée par Media Portal

• Prix

Moins :

• Offre logicielle

• WinTV 2000

• Pas d’EPG mais EIT

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005


comparer TNT


Hauppauge DEC 2 000-T

Caractéristiques

Interface : USB et péritel

Télécommande : Oui

Prix : 190 euros

Site web : www.hauppauge.fr

Avis

Le DEC 2 000-T d’Hauppauge est une nouveauté sur le marché des

périphériques TV. Il s’agit d’un boîtier externe pouvant se connecter seul sur

une télévision ou sur un PC par une connectique péritel ou USB, mais aussi

les deux simultanément. Il est ainsi possible d’enregistrer une vidéo via le PC

pendant que vous la visionnez sur la télévision, ou de relire les séquences sur

la télé. En mode PC, Hauppauge a enfin changé son logiciel TV et c’est une

réussite. Simple et clair, il se montre de plus performant à tous les niveaux

mais le changement de chaîne aurait pu être plus rapide. Un EPG complet et

pratique est disponible ainsi que l’EIT. Le multilangage, le sous-titrage, la

minuterie et le télétexte sont aussi de la partie comme la programmation

d’enregistrements et la capture d’images. Les opérations de capture et de

Timeshifting ont par ailleurs bien marché. Quant au mode TV, là encore

l’interface est claire et efficace. Le changement de chaîne est cela dit toujours

un peu long et il manque dans ce mode le programmeur qui permettrait de

lancer des enregistrements via un magnétoscope ou une platine enregistreuse

sur disque dur ou graveur DVD.

La télécommande est quant à elle complète mais certains boutons sont mal

baptisés. Il est néanmoins possible de redéfinir ses touches par un petit

gestionnaire Windows. On notera enfin la présence d’une sortie audio spdif

composite qui servira à relier votre installation hi-fi ou home cine, ou sera utile

lorsque les chaînes gratuites de la TNT diffuseront en multicanal.

Avermedia AverTV DVB-T ST3

Caractéristiques

Interface : VGA, S-Vidéo/composite

Télécommande : Oui

Prix : 160 euros

Site web : www.avermedia.fr

Avis

Comme le DEC 2 000-T, l’AverTV DVB-T ST3 d’Avermedia offre deux types d’usages.

Il permet de recevoir la TNT sur un téléviseur ordinaire par une connectique S-

Vidéo/composite ou sur un moniteur informatique CRT/LCD. Dans ce dernier mode,

le Pass-Through VGA affiche au choix le bureau de Windows ou la TNT en plein

écran, mais il supporte aussi l’incrustation d’images. Vous pouvez ainsi utiliser le

PC en ayant un encadré des chaînes TNT dans un coin de l’affichage. Celui-ci peut

être déplacé à souhait sur l’écran mais sa taille est fixe. Même s’il reste correct,

l’affichage de cette incrustation n’est cela dit pas parfaite et de petites « vagues »

transparentes traversent l’écran régulièrement. Ce boîtier présente d’autre part

une résolution maximum de 1280x1024. Si vous avez l’habitude d’être en résolution

supérieure sous Windows, cela vous obligera à la réduire. Le Pass-Through VGA

est d’autre part de bonne qualité et nous n’avons pas constaté de dégradations

particulières de l’image. Les fonctionnalités du boîtier TV sont ensuite complètes.

La recherche des chaînes est efficace, l’interface est simple et compréhensible,

et les sous-titres, le multilangage et le télétexte sont supportés. Evidemnent, le

boîtier n’est pas fait pour capture des images ou de la vidéo. Il sera possible

néanmoins de le relier à un magnétoscope car il dispose d’un programmeur. Il

faudra alors régler à la fois les deux timers du boîtier et du magnétoscope pour

prévoir une capture différée. Le guide des programmes est lui aussi présent ainsi

que l’ETI et la réactivité de l’appareil apporte un usage confortable. L’offre logicielle

du packaging est nulle mais une télécommande IR complète est fournie.

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

Plus :

• Mode PC et TV, voire les deux en même temps

• Logiciel TV esthétique et complet

• EPG et EIT

• Sortie Spdif composite

• Sortie antenne

Moins :

• Prix

• Changement de chaîne un peu long

• Pas de programmation en mode TV

Plus :

• Mode PC Pass-Trough VGA et TV

• EPG et EIT

• Interface claire et réactive

• Sortie antenne

Moins :

• Affichage PIP perfectible

• Résolution maximum 1280x1024

• Offre logicielle


Hauppauge DEC 1 100-T

Caractéristiques

Interface : Péritel

Télécommande : Oui

Prix : 105 euros

Site web : www.hauppauge.fr

Avis

Le DEC 1 100-T d’Hauppauge est un boîtier TNT destiné aux téléviseurs. Il a une

sortie vidéo propriétaire se terminant par une connectique péritel et intègre

en plus une sortie audio numérique composite, une sortie audio stéréo, ainsi

qu’une sortie antenne. Cette sortie antenne présente sur la grande majorité

des boîtiers TV de ce type servira à faire passer le signal sur un autre appareil

de réception analogique ou TNT. Vous pourrez ainsi recevoir la TNT avec le

boîtier Hauppauge, puis la télé analogique avec votre magnétoscope par

exemple. Le DEC 1 100-T remplit toutes les fonctionnalités annoncées dans sa

fiche technique. EPG, EIT, programmeur d’enregistrements, télétexte, tout a très

bien fonctionné, comme la recherche automatique des canaux. L’interface est

claire, jolie et elle réagit rapidement à l’usage. On regrettera par contre que

le multilangage et le sous-titrage ne soient pas supportés. La télécommande

est d’autre part complète mais comme sur le modèle DEC 2 000-T, certains

boutons sont mal baptisés et vous n’avez ici aucun moyen de redéfinir leur

fonction. Le DEC 1 110-T est en résumé un produit abordable et de bonne

facture qui conviendra parfaitement si vous n’avez que faire des options

absentes. Bien que nous ne l’ayons pas testé, l’ITD 62 de Sagem ayant de

nombreux points communs avec l’ITD 66 testé dans ce dossier pourra

néanmoins être un peu plus intéressant.

Sagem ITD 66

Caractéristiques

Interface : Péritel

Télécommande : Oui

Prix : 149 euros

Site web : www.sagem.fr

Avis

Sagem ne propose pas de produits TNT pour PC mais uniquement des boîtiers

destinés aux téléviseurs avec cinq modèles allant de 99 à 450 euros. Nous

n’avons pu récupérer que la version milieu de gamme ITD 66, mais c’est une

véritable réussite. Il s’agit d’un boîtier péritel ayant également une entrée vidéo

péritel, une sortie antenne, une sortie audio numérique composite et un lecteur

de cartes mémoire 6 en 1 (CF I et II, Memory Stick et Memory Stick Pro, SD, xD,

MMC et SM). Le multilangage, le sous-titrage, le télétexte, l’EPG et l’EIT sont

disponibles ainsi que les captures de photos qui seront enregistrées

directement sur la carte mémoire. La minuterie de mise en veille est aussi

présente, comme le programmeur d’enregistrements qui pourra servir à lancer

des captures différées via votre magnétoscope ou un autre type d’enregistreurs.

L’appareil se montre bien réactif à l’usage avec une interface esthétique,

conviviale et complète. La télécommande n’est pas très design mais elle

dispose de toutes les options nécessaires et fonctionne à bonne distance. Le

reste de la gamme Sagem se compose de l’ITD 62 (99 euros) qui se dispense

de sortie audio numérique, de lecteur de cartes mémoire et d’EPG (EIT présent),

de l’ITD 65 (120 euros) auquel il manque juste le lecteur de cartes mémoire

par rapport à l’ITD 65, et de deux modèles avec un double tuner et un disque

dur de 80 et 160 Go, le PVR6280T (350 euros) et le PVR66160T (450 euros), qui

offre un lecteur de cartes en plus. Ces deux derniers produits supportent

naturellement l’enregistrement et le Timeshifting.

Plus :

• EPG et EIT

• Interface simple et réactive

• Programmeur

• Sortie spdif composite

• Sortie antenne

Moins :

• Pas de gestion du multilangage et des sous-titres

Plus :

• EPG et EIT

• Interface simple et réactive

• Programmeur

• Entrée péritel

• Lecteur de cartes mémoire et fonction capture

• Sortie antenne

• Sortie audio spdif composite

Moins :

• Prix

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005


comparer TNT

Choix de la

rédaction

V

ous avez pu le constater,

peu de produits de ce comparatif

sont pleinement fonctionnels.

Ce n’est d’une question

de temps pour que les

constructeurs mettent à disposition

des applications stables

et efficaces qui manquent encore

à certains modèles, mais il

faudra éviter ces produits pour le

moment. Dans la catégorie des

boîtiers USB, notre préférence va

au modèle AverMedia, joli, efficace,

presque complet et

abordable. Vient

ensuite la

WinTV Nova-T

d’Hauppauge

pour ce qui est des

cartes PCI. Elle fera parfaitement

l’affaire avec un autre

logiciel TV du type Media Portal.

Le modèle Pinnacle pourra aussi

être un bon choix si vous envisagez

de l’exploiter avec Media

Portal ou un autre logiciel le supportant.

Et lorsque son application

sera mise à jour et complète,

cette carte deviendra certainement

une des cartes PCI de réfé-


rence, notamment grâce à

son offre logicielle et à ses

entrées analogiques vidéo. Le

boîtier VGA Avermedia est seul

dans sa catégorie pour l’instant,

mais ça ne l’empêche pas d’être

un bon investissement si ses

fonctionnalités vous intéressent.

Et pour ceux qui n’ont besoin que

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

d’un simple boîtier

péritel pour un téléviseur,

le modèle ITD 62

de Sagem (et le reste de

la gamme du constructeur)

sera idéal. Le marché propose

d’autres boîtiers TNT de

ce type, en particulier chez

Nokia ou Thomson, mais nous

n’avons pas pu les avoir à temps

(et les amateurs de PC iront de

toute façon plus naturellement

vers des produits connectables

sur nos machines de toute façon).

Enfin, si vous n’êtes pas limités

par votre budget, nous vous

conseillons alors de vous orienter

vers l’excellent DEC 2 000-T qui

pourra servir à la fois sur PC et sur

votre télévision.


DOSSIER


Athlon 64

Exploiter

l'Athlon 64

au maximum

L'Athlon 64, c'est

LA plate-forme à la

mode. Nous le

conseillons depuis

ses débuts, vous

l'avez déjà

overclocké, voici à

présent les conseils

pour aller encore

plus loin,

notamment dans

l’optimisation de la

mémoire.

C'est "cool"

Vous remarquerez que nous ne parlons pas

du tout de refroidissement dans ce guide,

pourtant submergé de conseils d'overclocking

et d'astuces permettant de gagner des

performances. Cela s'explique tout simplement

par le fait que l'Athlon 64 est un processeur

très peu gourmand en énergie, du

moins par rapport aux performances qu'il

A

ujourd'hui, plus personne ne remet en

doute la qualité et l'intérêt des Athlon

64 face à la concurrence, notamment celle du

Pentium 4 d'Intel. De plus en plus de passionnés

préfèrent cette plate-forme et ce pour

diverses raisons. Pour résumer en quelques

mots, l'Athlon 64 offre des performances de

premier ordre avec un dégagement calorifique

très réduit, un prix de vente attractif et un

excellent potentiel d'overclocking pour les

dernières générations.

Nous conseillons l'achat de l'Athlon 64 depuis

sa sortie, ou presque. C'est la raison pour

laquelle nous avons décidé de vous aider à en

tirer le meilleur. Pour y parvenir, nous devrons

faire le tour de différents sujets. Il s'agit avant

tout de bien comprendre le fonctionnement

de l'Athlon

développe, et donc qu'il ne chauffe pas

beaucoup. Bon nombre d'utilisateurs se

contentent du ventirad livré d'origine, une

partie importante de ceux qui changent le

refroidissement étant souvent à la recherche

du silence plutôt que d’un accroissement de

leur overclocking. Pour information, la configuration

de test que nous avons utilisée est

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

64 car ce dernier se distingue des autres processeurs

en de nombreux points. Le choix de

la carte mère, et donc de son chipset, est également

très important, surtout dans l'optique

d'un overclocking élevé. Enfin, une importante

partie de ce guide sera axée sur la mémoire

vive, de la façon dont sa fréquence est calculée

à son influence sur les performances. Nous

répondrons enfin à la question que beaucoup

de passionnés se posent, celle du choix entre

la RAM haute vitesse et la RAM à faibles

timings, nous finirons avec la comparaison

avec de la mémoire standard.

Uniquement A64 ?

Ce dossier s'adresse avant tout aux propriétaires

d'Athlon 64 ainsi qu'aux personnes

désireuses d'en acheter un. Toutefois, les

nombreux tests que nous avons réalisés avec

les différentes configurations de mémoires

sont également intéressants pour les utilisateurs

de processeurs Intel ou d'anciens

AMD. Les conseils d'achat ne seront bien

sûr pas identiques, mais l'influence de telle ou

telle configuration mémoire sur les performances

globales du PC va dans le même sens.

LE CHIPSET NFORCE4 EST ACTUELLEMENT LE MEILLEUR

POUR LES PROCESSEURS AMD ATHLON 64.

overclockée de 50 %, une valeur très importante,

et ce avec le ventirad AMD de base. Si

vous souhaitez changer de ventirad, les

références n'ont pas changé, à savoir le

ThermalRight XP-120 si votre carte mère est

compatible ou le Zalman CNPS-7700AlCu,

volumineux également mais déjà plus

passe-partout.


a sortie de

l'Athlon 64 a

bouleversé les habitudes

des overclockers,

car son architecture

était assez novatrice par rapport aux

processeurs déjà présents sur le marché.

Habituellement, c'est le chipset de la carte

mère qui intégrait le contrôleur de la mémoire

vive, ce qui signifie que les données que

s'échangeaient le processeur et la RAM

passaient systématiquement par lui. La

quantité d'informations transférées était

alors dépendante de la vitesse entre le processeur

et le chipset, appelée "Front Side

Bus" (FSB) ainsi que de la vitesse entre la

mémoire et le chipset dans le cas où les

deux n’étaient pas synchronisés. Avec

l'Athlon 64 et son contrôleur de mémoire

intégré, les choses ont changé. Vous avez

L

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

Par: Thomas "M. Scott" Olivaux

Mémoire :

Mhz ou latence ?

certainement entendu parler, au moins dans

nos colonnes, du terme "HTT". Il est d'usage

de faire une analogie entre FSB et HTT,

car ce sont ces deux valeurs que l'on augmente

pour overclocker nos processeurs et

il se trouve que la fréquence HTT est égale

à 200 MHz dans le cas des Athlon 64 sortis

jusqu'ici. Toutefois, contrairement aux idées

reçues, HTT n'est en aucun cas la vitesse de

communication entre le processeur et la

mémoire, d'ailleurs, ce n'est pas un bus d'échange

de données.

Il s'agit simplement d'une horloge interne à

l'A64, horloge à partir de laquelle d'autres

fréquences seront calculées.

A l'aide d'un multiplicateur appliqué sur la

fréquence HTT, nous obtenons la vitesse

d'exécution de l'Athlon 64. Par exemple, un

Athlon 64 3 200+ socket 939 utilise un coef-

LE SOCKET 939, LA MEILLEURE PLATEFORME DU MOMENT.

ficient de x10 qui, appliqué à la fréquence

HTT de 200 MHz nous donne une fréquence

finale de 2.0 GHz. En utilisant un autre

multiplicateur, baptisé "LDT" (Lighting Data

Transport), nous calculons la fréquence du

bus HyperTransport. Faites bien attention à

ne pas confondre HT et HTT. HT est l'acronyme

d'HyperTransport, un bus d'échange

hyperperformant qui permet notamment au

processeur de communiquer avec le chipset.

LDT peut avoir des valeurs comprises

entre x1 et x5, cadençant donc le bus HT de

200 à 1 000 MHz tant que nous nous

contentons d'une valeur HTT par défaut.

Notons au passage que les premiers chipsets

pour Athlon 64 n'étaient pas capables

d'exploiter un bus HT aussi rapide, mais la

réduction de cette fréquence n'est pas vraiment

une bride tant que nous restons audelà

des 600 MHz.


DOSSIER

Multiplicateur Diviseur mémoire

CPU 200 MHz 166 MHz 133 MHz 100 MHz

(DDR400) (DDR333) (DDR266) (DDR200)

1/1 5/6 2/3 1/2

20 20 24 30 40

19 19 23 29 38

18 18 22 27 36

17 17 21 26 34

16 16 20 24 32

15 15 18 23 30

14 14 17 21 28

13 13 16 20 26

12 12 15 18 24

11 11 14 17 22

10 10 12 15 20

9 9 11 14 18

8 8 10 12 16

7 7 9 11 14

6 6 8 9 12

5 5 6 8 10

4 4 5 6 8


Athlon 64

AVEC LA MÉMOIRE SYNCHRONISÉE SUR HTT, NOUS AVONS ATTEINT UN MAXIMUM DE 2750,

TOUT JUSTE STABLE.

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

Ça se complique

Le calcul de la fréquence en ce qui concerne la mémoire

vive a lui aussi changé avec l'Athlon 64. Traditionnellement,

nous pouvions la connaître grâce au FSB et aux ratios de

mémoire que l'on choisissait dans le BIOS. Par exemple,

sur une plate-forme Pentium 4 FSB800, dont la fréquence

de bus réelle n'est que de 200 MHz, l'application d'un ratio

1/1 faisait tourner la RAM à 200 MHz, un ratio 5/6 la réduisait

à 166 MHz et ainsi de suite. Les ratios sont gérés par

le chipset et, bien que ça puisse porter à confusion, il y a

toujours une notion de ratio de mémoire, même dans le

cas où le BIOS n'en mentionne pas. En effet, beaucoup de

BIOS privilégient un paramètre de vitesse sous la forme

DDR400/DDR333/DDR266/DDR200 ou encore 200

MHz/166 MHz/133 MHz/100 MHz. Dans tous les cas, ces

fréquences ou ces valeurs marketing cachent des ratios,

ceux qui correspondent aux valeurs énoncées sont 1/1,

5/6, 3/2, 1/2 pour une fréquence de bus à 200 MHz. Avec

l'A64, la vitesse de la mémoire n'est plus dépendante de la

fréquence de bus mais directement de celle du processeur.

Autant nous pouvions parler jusqu'ici de mémoire synchronisée

ou désynchronisée, autant la RAM est systématiquement

désynchronisée dans le cas de l'Athlon 64 puisqu’il

n'existe aucune barrette capable de tourner à 1.8 GHz et

plus. Toutefois, l'expérience tant à prouver que l'overclocking

est plus performant lorsque la fréquence de la mémoire

reste synchronisée avec la fréquence HTT (ratio 1/1).

Comme nous l'avons dit, la vitesse de la mémoire est

dépendante de la fréquence du processeur et non plus de

la fréquence de bus comme sur les Athlon XP ou les processeurs

Intel. Pour la calculer, vous devez bien sûr

connaître la fréquence de votre A64, son multiplicateur

ainsi que le paramétrage de votre BIOS en ce qui concerne

la vitesse de la mémoire dans le BIOS de votre carte

mère. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, la vitesse

de la mémoire ne peut être calculée simplement avec le


Offre spéciale

d’abonnement

Avec ces 2 abonnements au choix,

nous vous offrons :

PCUpdate

30

les 30

anciens

numéros

de

et

numéros

offerts

en ebooks

sur CDR

(Les Ebooks sont des fichiers PDF

optimisés pour un affichage écran)

magazine

Hardware

PCUpdate

Hardware

magazine

Le réseau sans fil passe au haut débit !

TEST EXCLUSIF Test et mise en pratique des premiers kits 54 Mbps

PCUpdate

Mai / juin 2003 - numéro 5

PCUpdate

4 pour choisir, upgrader et booster son PC !

DOSSIER PRATIQUE

Rajeunissez

votre PC !

Les vrais gains

de l’upgrade

composant

par composant

DOSSIER PRATIQUE ET COMPARATIF

DVD

Spécial

>Graveurs

>Normes

>Lecture vidéo

>Création

de DVD

>Copie

Gagnez en performances

en dépensant moins !

PRATIQUE ET COMPARATIF

Watercooling

Performant !

Silencieux !

EN PRATIQUE

Esthétique !

Montage de PC

Monitoring

Facile et pas si

pas à pas pour un montage la chaleur arrive,

cher que çà !

propre, pratique et esthétique surveillez votre PC !

Indispensable : le guide de la mémoire, des chipsets et des cartes 3D

Août/Septembre 2003 numéro 6 5,90 4

Hardware

18 Cartes

mères

à moins

de 100 €

MÉGA

un PC nTube, un Jukebox Archos

CONCOURS AV300, 5000 € de lots à gagner !

En cas de paiement par carte bancaire,

CD1

vous pouvez aussi envoyer un fax au 05 61 727 650

Bulletin d’abonnement à retourner à l’adresse suivante :

Tech.Age service abonnements

BP 1121 - 31036 Toulouse Cedex 01 tel : 08 25 15 00 95

Tarif valable pour la France métropolitaine uniquement. En application de la loi informatique et libertés

du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux données vous concernant.

bel / lux : 6,5 ¤ CH 9,5 FS - CAN 9 $ - DOM/TOM 6,10 ¤

Hardware

magazine

N’ACHETEZ PLUS SANS NOUS ! magazine

DOSSIER

GAGNEZ GAGNEZ

DE DE LA LA MÉMOIRE MÉMOIRE

CORSAIR CORSAIR

Intel

Pentium 4C

Le nouveau processeur

Intel face à la concurrence :

Pentium 4B et Athlon XP

FSB 333 & 400

Performantes Spécial

et pas chères : PHOTO

nos élues

& VIDEO

Possibilités

• Enregistrer vos vidéos sur PC, sur DVD

• Montez vos films

d’overclocking

• Créer chapitres, une interface

Qualité

• Diffusez vos images et vos vidéos

• Mieux imprimer vos photos de vacances

Bundle,

• Créez vos diaporamas

Stabilité

18 appareils photo en test

En complément : nos recettes pour Le guide du matériel

upgrader un PC pour moins de 250 €

vidéo PC

Exclusif mtube

Bel/Lux : 6,50 3- CH 9,5 FS-Dom/Tom 6,50 3- CAN 9$

le boîtier le plus malin du moment

le guide de montage

de 2 boitiers HIFI

PCUpdate

PCUpdate

4 septembre/octobre 03 - n 7 pour choisir, upgrader et booster son PC !

DOSSIER PRATIQUE P.60

Optimisez

votre PC

COMPARATIF P.104

Comprendre et

optimiser votre bios

Regler et optimiser

ses jeux pour

chaque carte

graphique

Enceintes

2.1 et 5.1

GUIDE PRATIQUE P.20

Le meilleur du

software

Comment et avec quels outils

Sécuriser et

monitorer son PC

Mesurer et optimiser

ses performances

Encoder un MP3,

un DIVX

Overclocker un

processeur,

une carte 3D

Retoucher des images,

des vidéos

Graver un CD, un DVD

Récupérer ses

données

et plus encore...

Le bon son

au bon prix

EN COMPLÉMENT : le guide de la

GUIDE P.56

+ téléphonie IP et de la visiophonie

Upgrade :

ECRANS TFT + Type de dalle,

taille, rémanence,

jeux et 3D

résolution

Les clés

Gros CPU ou

P.118

d’un choix réussi

grosse carte 3D ?

BIOSTAR

Changer de

+ iDeq

carte graphique :

le meilleur

MiniPC

P.136

les vrais gains

❏ Oui je m'abonne à Hardware Magazine pour 12 numéros et PC

Update pour 12 Numéros au prix spécial de 120 €. J’ai bien noté

que je recevrai mon CDR sous 30 jours.

❏ Pour les pays de la CEE autres que la France, merci de rajouter

12 € de frais de port.

Pour le reste du monde, merci de rajouter 36 €

❏ Mr ❏ Mme ❏ Melle

Nom :

Prénom :

Adresse :

Code Postal : Ville :

Pays :

Téléphone :

Fax :

Email :

(merci de remplir cette partie en lettres majuscules)

Ci-joint mon règlement de € par :

❏ Chèque bancaire ou postal (à l’ordre de Tech-Age)

❏ Mandat à l’ordre de Distri-abonnements

❏ Carte bancaire CB- VISA - Eurocard

N° :

Expire fin :

Date : / / signature :

30

numéros

offerts

bel / lux : 6,5 ¤ CH 9,5 FS - CAN 9 $ - DOM/TOM 6,10 ¤


ABONNEZ-VOUS

comme vous le souhaitez...

1

2

3

PLATINE DIVX VS PC ergonomie, qualité, le match

PCUpdate

4janvier

/ fevrier 05 n°15 pour choisir, upgrader et booster son PC !

PC Update

PRATIQUE P.28

Disque dur,

mémoire,

raid 0 :

Doublez votre vitesse

à cout ZERO !

BOOSTEZ

vos performances

TEST P.20

Cartes mère

SLI

Upgrade,

puissance,

installation,

1 ou 2 cartes 3D

pour vos jeux ?

Optimisation de Windows :

la sélection des meilleures

astuces pour accélérer XP

le SLI en

pratique

OVER

CLOCKING

AVANCÉ

Pratique

Gagnez

les derniers

MégaHertz !

Sans risques !

COMPARATIF P.114

MiniPC

Toutes les nouveautés

au banc d’essai

Que vaut la nouvelle

génération i915 ?

Guide de l’occasion :

Bien acheter/vendre

son matériel micro

La côte de l’occasion

Téléphonez

gratuitement partout

avec Skype

Guides d’achat :

cartes mère et cartes graphiques

bel / lux : 6,5 ¤ CH 9,5 FS - CAN 9 $ - DOM/TOM 6,10 ¤

GR/PORT CONT 6 40 MAR 65 DH

février/mars 2005 numéro 15 5,90 4

Hardware

Hardware

magazine

LE MEILLEUR AMI DE VOTRE PC !

COMPARATIF

29 CARTES

MÈRES

pour Athlon 64

et Pentium4

• overclocking,

• bundle,

• conception,

• bonnes affaires...

Hardware

magazine

COMPARATIF

LES VIDÉOPROJECTEURS

à moins de

1000 euros

TRANSFORMEZ UN DIVX EN DVD

Notre pas à pas pour une

conversion top qualité

décembre/janvier 2005 numéro 14 5,90 4

Hardware

LE MEILLEUR AMI DE VOTRE PC !

DOSSIER

14 Balladeurs

MP3

les meilleures affaires de

1,5 à 20 Go sur disque dur

GUIDE PRATIQUE

En complément

Le guide des sites

de musique payants :

prix, codecs, catalogue audio,

compatibilité DRM ...

CPU nouvelle génération et

Overclocking

les meilleurs CPU pour overclocker

notre pas à pas pour gagner des Mhz

COPIE DE CD

LE GUIDE DE L’EMULATION

ET DU BACKUP

magazine

OPTIMISATION

DISQUES DURS

Maitrisez votre stockage :

RAID 1 : sécurité

AAM : silence

NCQ : performance

Special

tweaking

Toutes les astuces de la redac

pour un PC ultra optimisé

GUIDES

Ventirads

LGA 775

Les élus de

la rédaction

Cartes 3D

Toutes les

marques se

valent elles ?

WIFI

Améliorez

votre connexion

Alimentations

350 watts, ça suffit ?

3G

LE COMPARATIF DES

TÉLÉPHONES ET DES OFFRES Bel/Lux : 6,50 3- CH 9,5 FS-Dom/Tom 6,50 3- CAN 9$

GR/PORT CONT : 6,40 3 - MAR : 65 DH

magazine

COMPARATIFS

Athlon 64 4000+

et nForce4

L’arme ultime pour la puissance ?

Écrans

plats 19”

12 et 16 ms

Les élus à

moins de 450 €

GUIDES

Mémoire

Quelle Ram pour votre PC ?

Codecs

Quels sont les codecs

vidéo les plus efficaces ?

Alims silencieuses

Le comparatif des alimentations

fanless : rendement, fiabilité

Bel/Lux : 6,50 3- CH 9,5 FS-Dom/Tom 6,50 3- CAN 9$

GR/PORT CONT : 6,40 3 - MAR : 65 DH

formule essai

❏ Oui je m'abonne à Hardware Magazine pour 6 numéros

et PC Update pour 6 Numéros au prix spécial de 63 €

pour la communauté européenne, rajouter 12 € de frais de port (reste du monde 18 €)

formule solo

❏ Oui je m'abonne à PC Update pour 12 numéros

au prix spécial de 63 €

❏ Oui je m'abonne à Hardware Magazine pour 12 numéros

au prix spécial de 63 €

pour la communauté européenne, rajouter 12 € de frais de port (reste du monde 18 €)

formule passion

❏ Oui je m'abonne à Hardware Magazine pour 12 numéros

et PC Update pour 12 Numéros au prix spécial de 120 €

pour la communauté européenne, rajouter 24 € de frais de port (reste du monde 36 €)

plus d’infos ? 08 25 15 00 95 ou redac@techage.fr

De l’étranger, appeler le 05 61 727 662

(merci de remplir cette partie en lettres majuscules)

❏ Mr ❏ Mme ❏ Melle

Nom :

Prénom :

Adresse :

Code Postal : Ville :

Pays :

Téléphone :

Fax :

Email :

Ci-joint mon règlement de € par :

❏ Chèque bancaire ou postal (à l’ordre de Tech-Age)

❏ Mandat à l’ordre de Distri-abonnements

❏ Carte bancaire CB- VISA - Eurocard

N° :

les 3 derniers chiffres imprimés au dos de votre carte

Expire fin :

Date : ...…/...…/...… signature :

En cas de paiement par carte bancaire, vous pouvez aussi envoyer un fax

au 05 61 727 650

Bulletin d’abonnement à retourner à l’adresse suivante :

Tech.Age service abonnements

BP 1121 - 31036 Toulouse Cedex 01

Tarif valable pour la France métropolitaine uniquement. En application de la loi informatique et libertés

du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux données vous concernant.


atio ou la vitesse choisie dans le BIOS, mais

avec un diviseur dépendant du multiplicateur

du processeur. La façon de connaître ce diviseur

étant assez complexe, nous avons choisi

de vous résumer les diviseurs les plus courants

dans un tableau facile à lire.

Un exemple permettant toujours de mieux

comprendre, nous allons effectuer différents

calculs en partant d'un Athlon 64 3 000+ et

d'un Pentium 4 3.0 FSB800. L'A64, qui fonctionne

d'origine à 1.8 GHz (9x 200 HTT) a été

overclocké à 2 475 MHz (9x 275 HTT). Si vous

optez dans les paramètres mémoire du BIOS

pour le réglage DDR400, qui peut être parfois

200 MHz ou sous la forme du ratio 1/1, la

vitesse réelle de votre mémoire sera bien de

275 MHz. En effet, en lisant notre tableau, avec

un coefficient multiplicateur CPU de x9, nous

voyons que dans le cadre d'une RAM réglée

sur DDR400, il faut alors diviser la fréquence

du processeur par 9. Ainsi, 2 475/9 donne bien

275 MHz. En revanche, si vous optez pour

DDR333, ratio 5/6, votre vitesse ne sera pas de

229 MHz (275 x (5/6)) mais de 225 MHz car

nous voyons dans le tableau qu'il faut alors

diviser la fréquence du processeur par 11.

Avec le ratio DDR 266 (2/3), vous aurez

177 MHz au lieu de 183 et avec DDR200 (1/2),

votre mémoire fonctionnera bien à 137 MHz.

Changeons à présent de stratégie et privilégions

la fréquence HTT. Puisque l'Athlon 64

n'est pas bridé, réduisons le multiplicateur à

x8 et augmentons HTT à 309 MHz pour obtenir

quasiment la même fréquence du processeur, à

3 petits MHz près. Dans ce cas de figure, il faut

reconsidérer les calculs de vitesses de la

mémoire puisque le multiplicateur du CPU

étant réduit de x9 à x8, les diviseurs mémoire

ne sont donc plus les mêmes comme l'indique

le tableau. Nous obtenons alors, pour les

ratios cités plus haut, des vitesses respectives

de 309, 247, 206 et 154 MHz. Ces valeurs sont

à comparer aux 275, 225, 177 et 137 MHz de

la configuration précédente. Alors que l'Athlon

est overclocké à la même fréquence et que les

paramètres concernant la vitesse de la mémoire

n'ont pas changé dans le BIOS, la vitesse

de la RAM est complètement bouleversée.

POUR UN OVERCLOCKING PLUS PERFORMANT,

MIEUX VAUT ÉVITER LES MÉLANGES DE BARRETTES MÉMOIRES.

Pour simplifier un peu plus notre exemple, faisons

à présent le calcul avec un Pentium 4

overclocké. Admettons que l'on augmente le

FSB du P4 dans les mêmes proportions que la

vitesse HTT de l'Athlon 64, c'est-à-dire 275

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

MHz (difficile mais plausible), puis 309 MHz

(quasiment impossible). Dans ce cas, il suffit

d'appliquer les ratios, qui prennent alors tout

leur sens, au FSB pour connaître les fréquences

de la RAM.

Processeur Paramètres DDR400 dans DDR333 dans DDR266 dans DDR200 dans

CPU le BIOS le BIOS le BIOS le BIOS

Athlon 64 9x 275 HTT 275 MHz 225 MHz 177 MHz 137 MHz

3 000+ (9x 200) = 2 475 MHz

Athlon 64 8x 309 HTT 309 MHz 247 MHz 206 MHz 154 MHz

3 000+ (9x 200) = 2 472 MHz

Pentium 4 15x 275 FSB 275 MHz 229 MHz 183 MHz 137 MHz

530 (15x 200) = 4 125 MHz

Pentium 4 15 x309 FSB 309 MHz 257 MHz 206 MHz 154 MHz

530 (15x 200) = 4 635 MHz


DOSSIER

A 275 de bus, la RAM sera à 275, 229, 183

et 137 MHz, à 309 de bus, elle passera à

309, 257, 206 et 154 MHz. Nous avons réuni

tous ces résultats dans un tableau pour plus

de clarté.

Quand il faut y aller

A présent que nous avons fait le tour des différents

calculs de fréquences correspondant

à la plate-forme Athlon 64, il s'agit d'overclocker,

"pour de vrai". Pour ce faire, il faut

procéder par étapes, comme nous le répétons

régulièrement car il convient d'isoler une

à une les aptitudes de chaque sous-ensemble

de la machine pour l'exploiter au maximum.

En effet, beaucoup d'utilisateurs se

découragent car ils n’atteignent pas des scores

d'overclocking très élevés car ils ont

voulu aller trop vite et ont augmenté tous les

paramètres en même temps.

Dans le principe, il n'y a pas besoin de changer

grand-chose à nos habitudes pour overclocker

un Athlon 64, si ce n'est que le FSB

s'appelle désormais HTT. Plus on augmente

HTT, plus le processeur tourne vite. Toutefois,

il faut également prendre un "nouveau" paramètre

en compte, la fréquence du bus

HyperTransport. En effet, celui-ci ne doit en

aucun cas tourner plus vite que sa spécification

d'origine car les chipsets sont très peu

tolérants à ce niveau. Il faut également, grâce

aux explications que nous venons de vous

fournir, analyser la vitesse de la mémoire vive

et l'adapter en fonction de votre matériel.

Lorsque l'on augmente HTT, de 200 à 250 MHz

par exemple, le bus HyperTransport augmente

lui aussi. Ainsi, sur une plate-forme nForce4, la

fréquence passe de 1 000 MHz (5x 200) à

1 250 MHz (5x 250 MHz). Il y a peu de chance

que vous teniez cette fréquence, même si

votre processeur est encore loin de sa propre

limite. Abaissez votre multiplicateur LDT à x4

pour redescendre HT à 1 000 MHz. Quelle que

soit la fréquence HTT que vous choisissiez, faites

en sorte de ne pas dépasser ce dont votre

chipset est capable pour le bus HyperTransport.

De toutes les façons, ce bus est très performant

et nous sommes loin de le saturer à

l'heure actuelle, il n'y a qu'à voir le faible écart

de performance entre un nForce3 150 et un

nForce3 250 pour s'en assurer. Il n'est donc

pas nécessaire d'essayer d'augmenter HT à

tout prix, vous ne gagnerez rien à ce niveau.

Pour trouver le potentiel d'overclocking de

votre processeur, réduisez au maximum le


Athlon 64

coefficient LDT et la vitesse de la mémoire

pour mettre toutes les chances de votre côté.

Augmentez la fréquence HTT (encore baptisée

FSB dans certains BIOS) jusqu'à trouver le

point d'instabilité de votre machine. Vous pouvez

ensuite augmenter légèrement le voltage

pour stabiliser et/ou overclocker un peu plus

encore. Une fois que vous connaissez le

potentiel de votre CPU, réduisez sa fréquence

au maximum, en mettant le plus petit multiplicateur

possible notamment, et commencez à

travailler votre mémoire. Commencez avec les

timings les plus mauvais pour chercher la fréquence

maximale. Une fois que c'est fait, vous

pouvez soit ajouter de l'électricité et continuer

la course aux MHz, soit chercher à réduire les

timings, avec ou sans ajout d'électricité.

Sachez que les barrettes de mémoire en

vente actuellement digèrent toutes d'être

alimentées en 2.8 V, vous pouvez même

monter à 3.0 V sans crainte pour les barrettes

refroidies à l'aide d'un radiateur. Si

jamais vous trouvez que votre mémoire ou

que votre processeur ne monte pas très

haut, peut-être que votre carte mère vous

bride. Dans ce cas, il est parfois possible

d'ajouter un peu de tension électrique sur le

chipset pour aider à monter un peu plus

haut. Pour ce qui est de l'alimentation électrique

du CPU, évitez de dépasser 1.65 V

avec un refroidissement à air, 1.75 V avec

un refroidissement à eau et 1.90 V avec un

refroidissement extrême.

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

L'UTILITAIRE CPU-Z, QUE NOUS NE CESSONS DE

CONSEILLER, PERMET DE FACILEMENT VÉRIFIER LES

PARAMÈTRES DE SA MÉMOIRE DEPUIS WINDOWS.


C

Overclocker

en silence

ertaines personnes, adeptes du silence,

utilisent des ventilateurs autoajustables.

Pour qu'ils puissent tourner à faible vitesse, il

faut que le processeur chauffe moins qu'en

condition normale, c'est alors qu'intervient la

fonction Cool n'Quiet, intégrée à l'immense

majorité des Athlon 64.

Cool n'Quiet est une fonctionnalité qui permet

de réduire le coefficient multiplicateur du processeur

et donc sa vitesse de fonctionnement,

ainsi que la tension d'alimentation, pour réduire

au maximum la chaleur dégagée. A condition

de disposer d'un BIOS compatible, d'installer

les pilotes d'AMD (www.amd.com) et de

configurer Windows de la façon recommandée

par AMD, vous pourrez en profiter. Toutefois,

vous noterez que la majorité des overclockers

recommandent de désactiver Cool n'Quiet si

vous souhaitez overclocker votre CPU. Ils ont

raison du fait que peu d'overclockers se soucient

vraiment du silence de fonctionnement

de leur machine de guerre et surtout parce que

l'activation de CnQ a pour effet de modifier de

nombreux paramètres pouvant conduire à des

plantages du PC. En effet, en réduisant la

vitesse, CnQ réduit également la tension. Si

jamais le CPU ne tient pas la fréquence avec

cette tension réduite, vous rencontrez rapidement

des problèmes. De plus, à cause du

changement de coefficient multiplicateur, la

fréquence de la RAM est elle aussi modifiée,

ce qui peut poser problème

si vous étiez déjà à la limi-

L'ACTIVATION DE LA FONCTION COOL N'QUIET! DANS LE BIOS EST TOUJOURS TRÈS SIMPLE.

te. En réalité, vous pouvez très bien utiliser

CnQ avec un Athlon 64 overclocké. Vous

devez simplement prendre le temps de tester

ce dont est capable votre configuration.

Certains overclockers sur Internet annoncent

des fréquences HTT de 300

MHz avec la fonction CnQ

activée !

Pour illustrer ces propos,

nous avons

essayé d'activer Cool

n'Quiet sur notre

plate-forme

Athlon 64 3 000+

capable de

tourner à 300

HTT, soit

2.7 GHz

avec 1.45 V. En activant

CnQ dans le BIOS, le

PC n'a même pas réussi à booter

Windows complètement. Nous étions plutôt

mal partis. Il faut dire que dans ces conditions,

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

le coefficient passe de x9 à x5, soit 1 500 MHz

mais la tension chute aux environs de 1.1 V, ce

qui suffit à faire tourner l'A64 à 1 GHz en

conditions normales, mais semble insuffisant

pour 1.5 GHz. Puis, nous utilisons un ratio 1/1

pour la mémoire, sa fréquence n'a pas changé.

En abaissant la fréquence HTT à 280 MHz,

soit 2.52 GHz, l'utilisation de CnQ est alors

devenue possible et pleinement fonctionnelle,

avec une fréquence réduite de 1.4 GHz (5x

280 HTT). Cela ne signifie absolument pas que

280 MHz est la valeur maxi pour l'emploi de

CnQ, c’est simplement la fréquence HTT la

plus élevée à laquelle CnQ était utilisable sur

notre PC de test, les résultats pouvant fortement

varier d'un PC à un autre. Si jamais l'écart

de performance entre l'activation et la

désactivation de cette fonction n'est pas très

important, autant en profiter ! Notez toutefois

qu'il faut laisser CnQ désactivé durant la première

phase de recherche d'overclocking, afin

de trouver la fréquence la plus élevée à laquelle

pourra fonctionner votre Athlon.


DOSSIER

L

orsque l'on possède une machine Athlon

64, ou si l'on souhaite en acquérir une prochainement,

une question revient toujours au sujet

de la mémoire vive. Vaut-il mieux se contenter de

barrettes standards, de barrettes spéciales avec

de bons timings ou encore de barrettes hautes

vitesse ? Sachant que ces deux dernières options

sont beaucoup plus coûteuses, nous avons réalisé

toute une série de tests avec notre Athlon 64 3

000+ Winchester capable de tenir à 2.7 GHz (9x

300 HTT) pour tâcher de répondre le plus précisément

possible. Après analyse de ces résultats,

nous serons en mesure de choisir la meilleure

option selon différentes stratégies d'overclocking.

Les tests ont été effectués sur une carte mère

Epox 9NDA3+ (nForce3 Ultra) avec quatre

types de mémoires différents. Nous avions


Athlon 64

MHz : de gros gains

en perspective !

pour ces essais un giga de mémoire

Samsung PC3200 (2x512) certifiée

2.5/3/3/7 à 200 MHz, un giga

de Corsair PC3200 avec des

timings très agressifs (2x512)

certifiée 2/2/2/5 à 200 MHz, un

giga de Corsair PC4400 (2x512)

certifiée 2.5/4/4/8 à 277 MHz et

un giga d'AData PC4800

(2x512) certifiée 3/4/4/8 à 300

MHz. A noter que notre carte

mère de test ne permettait pas

de dépasser 2.8 V concernant

la RAM. Pour les tests

ludiques, les résultats dépendent

beaucoup de la carte

graphique, ici une GeForce

6600GT AGP.

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

BIEN QUE L'ÉCART DE PERFORMANCES SOIT MESURABLE, VOUS POUVEZ

FACILEMENT VOUS CONTENTER DE BARRETTES "STANDARDS"

COMME CES TWINMOS ET INVESTIR VOTRE ARGENT

DANS DES COMPOSANTS PLUS CRITIQUES.


Athlon à 1.8 GHz (9x200) / RAM à

200 MHz (2.5/3/3/8, Samsung)

Athlon à 2.1 GHz (9x233) / RAM à

191 MHz (2.5/3/3/8, Samsung)

Athlon à 2.1 GHz (9x233) / RAM à

191 MHz (2/2/2/5, Corsair XL)

Athlon à 2.1 GHz (9x233) / RAM à

233 MHz (2/3/3/8, Corsair XL)

Athlon à 2.1 GHz (7x300) / RAM à

300 MHz (3/5/5/10, Adata PC4800)

Athlon à 2.7 GHz (9x300) / RAM à

192 MHz (2.5/3/3/8, Samsung)

Athlon à 2.7 GHz (9x300) / RAM à

192 MHz (2/2/2/5, Corsair XL)

Athlon à 2.7 GHz (9x300) / RAM à

245 MHz (2.5/3/3/8, Corsair XL)

Athlon à 2.7 GHz (9x300) / RAM à

300 MHz (3/5/5/10, Adata PC4800)

Athlon à 1.8 GHz (9x200) / RAM à

200 MHz (2.5/3/3/8, Samsung)

Athlon à 2.1 GHz (9x233) / RAM à

191 MHz (2.5/3/3/8, Samsung)

Athlon à 2.1 GHz (9x233) / RAM à

191 MHz (2/2/2/5, Corsair XL)

Athlon à 2.1 GHz (9x233) / RAM à

233 MHz (2/3/3/8, Corsair XL)

Athlon à 2.1 GHz (7x300) / RAM à

300 MHz (3/5/5/10, Adata PC4800)

Athlon à 2.7 GHz (9x300) / RAM à

192 MHz (2.5/3/3/8, Samsung)

Athlon à 2.7 GHz (9x300) / RAM à

192 MHz (2/2/2/5, Corsair XL)

Athlon à 2.7 GHz (9x300) / RAM à

245 MHz (2.5/3/3/8, Corsair XL)

Athlon à 2.7 GHz (9x300) / RAM à

300 MHz (3/5/5/10, Adata PC4800)

SuperPI 2 MB

0 20 40 60 80 100 120

LE TEST SUPERPI EST TRÈS FORTEMENT INFLUENCÉ TANT PAR LA VITESSE DU PROCESSEUR

QUE PAR LA PERFORMANCE DE LA MÉMOIRE. LE GRAPHIQUE MONTRE CLAIREMENT

QUE LA FRÉQUENCE JOUE PLUS QUE LA MÉMOIRE SUR CE TEST.

NOUS REMARQUONS TOUT DE MÊME QU'A FRÉQUENCE ÉGALE,

MIEUX VAUT PRIVILÉGIER LA MÉMOIRE HAUTE VITESSE QUE LES BONS TIMINGS,

AVEC UNE DIFFÉRENCE D'ENVIRON 8% TOUT DE MÊME ENTRE LES DEUX.

NOTEZ QUE L'AVANT DERNIÈRE VALEUR EST INTÉRESSANTE, CAR ELLE EST OBTENUE

AVEC DES BARRETTES PRÉVUES POUR LES BAS TIMINGS QUE L'ON A CADENCÉ PLUS HAUT.

Sandra 2005 (bande passante mémoire)

0 1000 2000 3000 4000 5000 6000 7000

CE TEST, PEU DEPENDANT DE LA FRÉQUENCE DU PROCESSEUR, MONTRE TRÈS CLAIREMENT

LA DIFFERENCE DE PERFORMANCE ENTRE LES DIFFÉRENTES STRATEGIES DE MÉMOIRE.

UNE NOUVELLE FOIS, MIEUX VAUT PRIVILÉGIER LES MHZ PLUTÔT QUE LES TIMINGS,

PUISQUE LA ADATA 300 MHZ (3/5/5/10) SCORE FACILEMENT 35% PLUS HAUT

QUE LA CORSAIR XL À 192 MHZ (2/2/2/5).

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

Temps (s)

Mo/s

Comme vous avez pu le constater,

les résultats changent et la

meilleure configuration mémoire

joue beaucoup selon l'overclocking

que vous obtenez de votre

CPU. La tendance générale tend

tout de même à prouver qu'il vaut

mieux privilégier la vitesse en

MHz de la RAM plutôt que les

timings. Toutefois, il peut être

intéressant d'acheter des barrettes

bas timings comme les excellentes

Corsair XL, car celles-ci

accepterons plus facilement de

monter en fréquence (250 MHz

aisément) que les barrettes de

type PC4400 et plus n'autoriseront

d'abaisser les timings. Les

PC4400 et plus ne sont donc intéressantes

QUE si vous envisager

de les exploiter au minimum à

leurs spécifications d'origine.

Nous allons à présent partir sur

différents cas de figure précis

auxquels vous pourrez certainement

vous identifier afin de définir

une bonne stratégie d'achat.

Cas 1

Athlon 64 3 000+

S754 NewCastle /

PC3200 standard

(200 MHz 2.5/3/3/7)

Achetée il y a un an environ, cette

configuration est sans doute classée

dans le milieu de gamme de

l'époque. Essayez de commencer

par trouver la fréquence maximum

de votre processeur en

réduisant la fréquence HT et la

fréquence de la RAM au maximum.

Vous n'avez pas beaucoup

de chance de dépasser les 240

MHz de HTT. Par la suite, réduisez

au maximum la fréquence de

votre processeur pour augmenter

celle de la RAM. Selon votre

"chance", vous pourrez sûrement

atteindre un minimum de 215

MHz en conservant les timings

d'origine. Vous pouvez légèrement

augmenter la tension de la

mémoire, disons 2.8 V pour

essayer d'accrocher les 230 MHz

et pourquoi pas un peu plus. S'il

le faut, réduisez légèrement les

timings (n'allez pas au-delà de

3/4/4/8). Si jamais votre carte

mère, sans doute à base de


DOSSIER

nForce3 150 ou de K8T800 (non Pro) permet de monter beaucoup plus haut en fréquence


Athlon 64

Athlon à 1.8 GHz (9x200) / RAM à

200 MHz (2.5/3/3/8, Samsung)

Athlon à 2.1 GHz (9x233) / RAM à

191 MHz (2.5/3/3/8, Samsung)

Athlon à 2.1 GHz (9x233) / RAM à

191 MHz (2/2/2/5, Corsair XL)

Athlon à 2.1 GHz (9x233) / RAM à

233 MHz (2/3/3/8, Corsair XL)

Athlon à 2.1 GHz (7x300) / RAM à

300 MHz (3/5/5/10, Adata PC4800)

Athlon à 2.7 GHz (9x300) / RAM à

192 MHz (2.5/3/3/8, Samsung)

Athlon à 2.7 GHz (9x300) / RAM à

192 MHz (2/2/2/5, Corsair XL)

Athlon à 2.7 GHz (9x300) / RAM à

245 MHz (2.5/3/3/8, Corsair XL)

Athlon à 2.7 GHz (9x300) / RAM à

300 MHz (3/5/5/10, Adata PC4800)

Athlon à 1.8 GHz (9x200) / RAM à

200 MHz (2.5/3/3/8, Samsung)

Athlon à 2.1 GHz (9x233) / RAM à

191 MHz (2.5/3/3/8, Samsung)

Athlon à 2.1 GHz (9x233) / RAM à

191 MHz (2/2/2/5, Corsair XL)

Athlon à 2.1 GHz (9x233) / RAM à

233 MHz (2/3/3/8, Corsair XL)

Athlon à 2.1 GHz (7x300) / RAM à

300 MHz (3/5/5/10, Adata PC4800)

Athlon à 2.7 GHz (9x300) / RAM à

192 MHz (2.5/3/3/8, Samsung)

Athlon à 2.7 GHz (9x300) / RAM à

192 MHz (2/2/2/5, Corsair XL)

Athlon à 2.7 GHz (9x300) / RAM à

245 MHz (2.5/3/3/8, Corsair XL)

Athlon à 2.7 GHz (9x300) / RAM à

300 MHz (3/5/5/10, Adata PC4800)

3DMark05

3100 3150 3200 3250 3300 3350

DANS CE PREMIER TEST "APPLICATIF", NOUS VOYONS AISÉMENT QUE LA CARTE GRAPHIQUE,

UNE 6600GT, NOUS BRIDE ET QUE L'INFLUENCE DU PROCESSEUR N'EST PAS ÉNORME.

C'EST ENCORE UNE FOIS LA MÉMOIRE À HAUTE FRÉQUENCE QUI OBTIENT LES MEILLEURS RÉSULTATS,

MÊME SI CE N'EST PAS AVEC UNE DIFFÉRENCE FLAGRANTE.

Compression WinRar 3.42

0 10 20 30 40 50 60 70

Temps (s)

NOUS ARRIVONS, AVEC CE QUATRIÈME TEST, À UNE MESURE PLUS CONCRÈTE DES PERFORMANCES,

QUE VOUS POURREZ MESURER VOUS-MÊME DÈS LORS QUE VOUS SOUHAITEREZ COMPRESSER DES FICHIERS.

CONTRAIREMENT À CE QUE L'ON POURRAIT IMAGINER, LA PERFORMANCE MÉMOIRE EST PLUS IMPORTANTE

SOUS WINRAR QUE CELLE DU CPU ! EFFECTIVEMENT, ENTRE 2.1 ET 2.7 GHZ, NOUS N'AVONS PAS GAGNÉ

GRAND-CHOSE À PARAMÈTRES MÉMOIRE IDENTIQUES. LA MÉMOIRE HAUTE VITESSE RESTE EN TÊTE,

MAIS IL N'Y A PLUS BEAUCOUP D'ÉCART. NOTONS TOUT DE MÊME QUE LA MÉMOIRE STANDARD,

PC3200 (2.5/3/3/8) EST UN PEU À LA TRAINE.

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

3DMarks

LE SITEDRIVERHEAVEN A RÉCEMMENT

PUBLIÉ UNE NOUVELLE VERSION

DE SON BENCHMARK PHOTOSHOP,

COMPATIBLE AVEC LES VERSION 7 ET CS.

HTT, vous pourriez trouver un intérêt à changer

de mémoire, mais il y a peu de chance

que ce soit faisable, surtout si vous ne pouvez

pas bloquer votre bus AGP à 66 MHz.

Bref, plutôt que de dépenser beaucoup d'argent

pour peu de gains, privilégiez l'optimisation.

Si vous n'avez que 512 Mo de mémoire,

c'est l'occasion de doubler la mise !

Cas 2

Athlon 64 3 200+ S754

ClawHammer / PC3700

(233 MHz 3/4/4/7)

Les premiers Athlon 64, dont le 3 200+

ClawHammer fait partie, ne s'overclockeraient

pas beaucoup. Si vous arrivez à 2 563

MHz (11x 233 HTT) avec votre modèle, c'est

déjà fort honorable. Dans ce cas de figure,

les conseils que nous donnions dans le cas

précédent sont les mêmes, mieux vaut optimiser

le matériel existant plutôt que de

dépenser de l'argent pour (presque) rien.

Avec une mémoire déjà plus véloce, votre

PC3700 (essayez de travailler au niveau des

timings, de passer à 2.5/3/3) vous offrirait

des gains appréciables dans de nombreuses

applications. Notez que les ClawHammer ne

permettaient pas de passer le "Command

Rate" à "2T" et ne pouvaient donc fonctionner

qu'avec "1T", paramètre certes plus

véloce, mais également beaucoup plus exigeant

au niveau de la mémoire. Si jamais

vous ne parvenez pas à stabiliser votre

mémoire à 230 MHz environ, c'est sûrement

SI VOUS SOUHAITEZ DE LA MÉMOIRE HAUTE

VITESSE, ADATA EST LA MARQUE QU'IL VOUS FAUT.

MOINS CHÈRES QUE LES CORSAIR ET LES OCZ,

ELLES FONCTIONNENT AUSSI BIEN SI CE N'EST

MIEUX. NOTEZ QU'AVEC UNE TENSION DE 2.9V, LES

NOUVELLES CORSAIR PC4400 CAS 2.5

ONT TENU AUSSI HAUT QUE LES ADATA PC4800.


Athlon à 1.8 GHz (9x200) / RAM à

200 MHz (2.5/3/3/8, Samsung)

Athlon à 2.1 GHz (9x233) / RAM à

191 MHz (2.5/3/3/8, Samsung)

Athlon à 2.1 GHz (9x233) / RAM à

191 MHz (2/2/2/5, Corsair XL)

Athlon à 2.1 GHz (9x233) / RAM à

233 MHz (2/3/3/8, Corsair XL)

Athlon à 2.1 GHz (7x300) / RAM à

300 MHz (3/5/5/10, Adata PC4800)

Athlon à 2.7 GHz (9x300) / RAM à

192 MHz (2.5/3/3/8, Samsung)

Athlon à 2.7 GHz (9x300) / RAM à

192 MHz (2/2/2/5, Corsair XL)

Athlon à 2.7 GHz (9x300) / RAM à

245 MHz (2.5/3/3/8, Corsair XL)

Athlon à 2.7 GHz (9x300) / RAM à

300 MHz (3/5/5/10, Adata PC4800)

à cause de ce petit souci. Dans ce cas,

décrantez la mémoire et essayez d'optimiser

les timings au maximum pour minimiser la

perte de performances.

Cas 3

Athlon 64 3 000+ S939

Winchester / PC3200

standard (200 MHz 2.5/3/3/7)

0 100 200 300 400 500 600 700 800 900 1000

Si vous possédez un Athlon 64 3 000+

Winchester avec une bonne carte mère, vous

êtes en possession de l'une des configurations

les plus intéressantes et les plus désirables

du moment. Il y a de fortes chances

pour que votre processeur s'overclocke fortement,

au moins 2.2 GHz, probablement à

plus de 2.5 GHz. Dans ce cas de figure, la

mémoire haute vitesse s'impose. En effet, en

délaissant votre PC3200 pour de la PC4400

ou de la PC4800, vous gagnerez peut-être

des MHz, mais quoi qu'il en soit vous gagnerez

beaucoup de performances comme en

attestent les résultats de nos benchmarks.

Un giga d'AData PC4800 coûte environ 300

?, un giga de Corsair PC4400 Cas 2.5 aux

performances comparables vaut un peu

moins de 350 ?. Vous pourrez revendre votre

mémoire actuelle et espérer en tirer seulement

60 ? vu les prix bas du moment, ce qui

n'amortira pas beaucoup votre achat. Le gain

de performances est sensible, mais vu le prix

demandé, peut-être aurez-vous plutôt intérêt

à changer de carte graphique ou d'autres

composants plus pressés !

Compression MPEG-2 (TMPGEnc)

POUR CE QUI EST DE LA COMPRESSION VIDÉO, LA PUISSANCE DU PROCESSEUR

AINSI QUE CELLE DE LA MÉMOIRE SONT TOUTES DEUX IMPORTANTES.

ICI, ENTRE LE PC STRICTEMENT D'ORIGINE ET LA PLATEFORME LA PLUS PUISSANTE,

NOUS ENREGISTRONS TOUT DE MÊME UN ÉCART DE PLUS DE 30%. UNE FOIS ENCORE, NOUS VOYONS

L'IMPORTANCE DE LA FRÉQUENCE DE LA MÉMOIRE. EN EFFET, ENTRE DE LA MÉMOIRE CLASSIQUE

ET DE LA CORSAIR BAS TIMINGS, À FRÉQUENCE ÉGALE, LES SCORES SONT TRÈS PROCHES.

Cas 4

Athlon 64 3 800+ S939

ClawHammer / PC4000

(250 MHz 3/4/4/8)

En tant qu'utilisateur d'une machine haut de

gamme telle qu'un Athlon 64 3 800+ associé à

de la mémoire certifiée 250 MHz, il n'y a pas

d'intérêt à racheter quoi que ce soit. En effet,

même si votre processeur tient plus haut, votre

Athlon à 1.8 GHz (9x200) / RAM à

200 MHz (2.5/3/3/8, Samsung)

Athlon à 2.1 GHz (9x233) / RAM à

191 MHz (2.5/3/3/8, Samsung)

Athlon à 2.1 GHz (9x233) / RAM à

191 MHz (2/2/2/5, Corsair XL)

Athlon à 2.1 GHz (9x233) / RAM à

233 MHz (2/3/3/8, Corsair XL)

Athlon à 2.1 GHz (7x300) / RAM à

300 MHz (3/5/5/10, Adata PC4800)

Athlon à 2.7 GHz (9x300) / RAM à

192 MHz (2.5/3/3/8, Samsung)

Athlon à 2.7 GHz (9x300) / RAM à

192 MHz (2/2/2/5, Corsair XL)

Athlon à 2.7 GHz (9x300) / RAM à

245 MHz (2.5/3/3/8, Corsair XL)

Athlon à 2.7 GHz (9x300) / RAM à

300 MHz (3/5/5/10, Adata PC4800)

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

Temps (s)

Photoshop CS (Driverheaver PS Bench V2)

Pour une

machine neuve ?

Si vous devez acheter un PC neuf à base

d'Athlon 64, optez sans hésiter pour une

carte mère nForce4 (Ultra ou SLI) ainsi

qu'un A64 Winchester 3 000+ ou 3 200+.

Le rapport performance/prix est imbattable

et il n'existe sans doute pas de meilleurs

potentiels d'overclocking en ce moment.

Dans l'optique d'une configuration haute

fréquence, songez à l'achat de mémoire

rapide. Peut-être que la PC4800 de AData

ou la PC4400 de Corsair paraissent chères,

dans ce cas, un giga de PC4000 pourrait

déjà vous offrir de bonnes prestations pour

un prix environ 35 % moins élevé.

mémoire devrait également tourner jusqu'à 275

ou 280 MHz en augmentant légèrement la tension.

Le 3 800+ ne s'overclockant pas autant

que les 3 000+ et 3 200+ 0.09μ, vous n'aurez

que peu d'intérêt à utiliser de la mémoire plus

véloce, à moins bien sur de baisser le multiplicateur

pour augmenter la fréquence HTT. Dans ce

cas de figure seulement, vous pouvez envisager

l'achat de barrettes haute vitesse et encore, seulement

si vous êtes certains que le jeu en vaut la

chandelle (peu de cartes mères tiennent au-delà

de 300/320 MHz HTT, c'est la loterie). Une fois

de plus, nous ne pouvons pas conseiller les barrettes

à faibles timings, car elles s'avèrent moins

intéressantes pour overclocker et représentent

un fort investissement pour peu de gains en cas

de machine aux fréquences d'origine.

0 50 100 150 200 250 300 350 400

CE SIXIÈME ET DERNIER TEST MESURE LES PERFORMANCES GRAPHIQUES DE VOTRE PC

AVEC DIFFÉRENTES MANIPULATIONS SOUS PHOTOSHOP CS.

C'EST ICI QUE NOUS AVONS OBTENUS LES RÉSULTATS LES PLUS SURPRENANTS,

MONTRANT LE FORT IMPACT DE LA PUISSANCE DU PROCESSEUR AVANT TOUT,

MAIS ÉGALEMENT DE LA MÉMOIRE HAUTE VITESSE. COMME VOUS AUREZ PU LE CONSTATER,

IL N'Y A PAS UN SEUL TEST OU LA MÉMOIRE BAS TIMINGS ARRIVE DEVANT LA MÉMOIRE HAUTE VITESSE.

Temps (s)


DOSSIER

UPGRADE

Par : Fabien Hussonn

Comment faire retrouver à son PC la forme qu’il a perdue au fil des mois ?

Question importante pour ceux qui ont une machine datant d’une paire d’années

qui commence à montrer des signes de faiblesse sur des applications un peu plus

gourmandes en ressources processeur, ou encore en mémoire, mais qui ne sont

pas motivés à dépenser beaucoup pour un vieux clou. Nous allons donc voir

comment, pour 150 €, il est encore possible de booster son PC.

L

e monde de l’informatique évolue

rapidement, c’est un fait avéré.

Pourtant, une configuration maintenant

ancienne peut rendre encore largement service,

pourvu qu’on y accorde un peu d’entretien

et de budget. Il est même maintenant

possible de trouver des PC complets à

moins de 200 ¤ si l’on ne souhaite pas

s’embarrasser de choix difficiles. Il faut

néanmoins prendre garde, car tous les

choix en termes d’évolution ne se valent

pas. Tout dépend en effet de l’usage qui est

fait de la machine, et des désirs de l’utilisateur

quant au devenir de cette machine.

Ainsi, entre un PC dédié au jeu et un autre

dont la destination première sera de surfer

sur Internet ou de visionner des vidéos, les

besoins sont très éloignés et difficilement

comparables, en termes de budget comme

de matériels à faire évoluer.

La première chose à déterminer est donc

quels sont vos besoins d’évolution de

matériel. Il n’y a en effet rien de plus frustrant

que d’investir dans du nouveau matériel

et de se rendre finalement compte que

cela change peu les performances ou les

fonctionnalités de votre PC. L’exemple le

plus flagrant de ce type d’erreur concerne

le couple processeur/carte graphique, pour

lequel il est primordial pour les joueurs de

savoir qui de l’un ou l’autre est le facteur

limitant. Si notamment les performances de

votre machine ne vous semblent pas évo-


UNE UPGRADE À

150 EUROS

luer (en bien ou en mal) dans un jeu lorsque

vous modifiez la résolution d’écran, il y a

fort à parier que votre processeur se montre

quelque peu lent par rapport aux capacités

de la carte graphique. Mais la réciproque

est également vraie : un effondrement

des performances lorsque la résolution

augmente ou que l’antialiasing ou le filtrage

anisotropique sont activés montre

des carences dans le domaine de la carte

graphique. Evidemment, le changement de

l’élément perturbateur peut également donner

comme résultat de se retrouver dans la

situation inverse, mais à moins de posséder

le must du matériel existant (dont le rapport

performances/prix est bien souvent déplorable),

il est assez rare de disposer d’une

configuration parfaite en tout point. En

résumé, un budget réduit implique forcément

des concessions. Et ce qui est vrai

pour la carte graphique ou le processeur

l’est tout autant pour un disque dur ou une

barrette de mémoire : si le remplacement

du premier peut permettre de gagner en

capacité de stockage, le changement de la

seconde permet de moins solliciter le

disque dur dans certains programmes,

l’exemple le plus concret concernant la

retouche de photos.

Mais à l’heure actuelle, il convient tout de

même de s’interroger sur le bien fondé

d’une petite évolution du PC. En effet, les

récentes évolutions dans le domaine du

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

hardware font que les configurations datant

de plusieurs mois n’auront pas forcément

de composants réutilisables. Les formats

ont sensiblement évolué, que ce soit en ce

qui concerne le port de carte graphique et

les ports PCI évoluant vers la norme PCI

Express, les processeurs qui ont changé de

socket chez Intel comme chez AMD, ainsi

que la mémoire de type DDR2 qui a supplanté

la DDR1 chez Intel. Tout ceci

implique que l’achat de matériels pouvant

s’adapter à une configuration datant maintenant

de quelques mois pourrait être un

investissement quasiment non récupérable

pour une autre machine par la suite. Il faut

donc bien peser le pour et le contre si votre

objectif est par la suite de changer entièrement

de PC. Il est néanmoins évident que si

vous souhaitez simplement faire perdurer à

moindre frais une configuration presque

obsolète et que vous n’avez pas d’exigences

de performances de dernier cri, la question

de l’intérêt ne se pose pas vraiment.

La carte mère : des

fonctionnalités accrues

De tous les éléments d’un PC, la carte mère

constitue sans aucun doute le plus important.

C’est en effet par elle que transitent

toutes les informations entre les périphériques

présents, et sa qualité et le chipset

dont elle est équipée conditionnent donc


l’efficacité de ces divers

périphériques. Entre les

différents chipsets

existants pour un

même socket (et

donc pour une

gamme de processeurs

donnée), les différences

peuvent porter non seulement

sur les performances – même si l’écart

peut sensiblement varier sur ce point

– mais surtout sur les fonctionnalités. De

fait, selon la génération du chipset utilisé, il

est possible de disposer de fonctions plus

ou moins récentes : par exemple, le support

de l’USB 1.1 a progressivement été remplacé

par le support de l’USB 2.0 avec l’évolution

des chipsets. Ce point peut être extrêmement

pénalisant pour les utilisateurs de

disques durs externes ou d’autres périphériques

en UBS 2.0, même s’il reste possible

dans ce cas d’ajouter des cartes d’extension

PCI… si la carte mère est dotée de suffisamment

de ports de ce type.

De manière plus générale, les cartes mères

ont de plus en plus de fonctionnalités. Ceci

inclut par exemple une carte son intégrée

de type 5.1, une carte réseau intégrée, des

ports USB en plus grand nombre, ou encore

des ports Firewire. Du côté des normes

des disques durs, l’apparition des disques

SATA a provoqué l’apparition des connecteurs

de même type sur les cartes mères,

gérés soit par le chipset même de la carte

mère, soit par une puce externe (moins pratique

pour l’installation de Windows sur un

disque SATA).

Mais il peut y avoir d’autres raisons

pour souhaiter changer sa carte mère, à

commencer par des possibilités d’overclocking

améliorées. En effet, un chipset plus

récent est généralement plus apte à monter

en fréquence, ne serait-ce que parce qu’ils

sont souvent prévus pour des processeurs

plus hautement cadencés. Ainsi, lorsqu’un

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

SI VOUS

SOUHAITEZ

INVESTIR DANS

UNE CARTE

MÈRE SOCKET A,

UN MODÈLE AVEC

CHIPSET NFORCE2

FAIT PARTIE DES

MEILLEURS CHOIX

POSSIBLES.

VIA KT133A ou un nForce1 plafonnaient à

145 MHz de FSB, les dernières versions de

nForce2 peuvent atteindre sans trop de problèmes

220 MHz. Evidemment, pour en profiter

de manière efficace, cela implique la présence

de mémoire capable de suivre ces fréquences,

à savoir au minimum de la DDR

400 de qualité.


DOSSIER

UPGRADE

Les contraintes liées au changement de

carte mère ne sont pas nombreuses, mais

conditionnées par le choix précédemment

fait au niveau du processeur lors de l’achat

de la machine. Ainsi, inutile de tenter d’adapter

un processeur Intel sur une carte

mère prévue pour un processeur

AMD, cela ne marchera

jamais, et réciproquement.

En outre, certains

processeurs ayant disparu

du commerce, trouver une

carte mère adaptée à ceux-ci

tient de la gageure, en particulier

chez Intel. Le fait qu’AMD

soit pendant une longue période

resté au format socket A pour ses

processeurs vous permettra, si

vous possédez un processeur de

ce type (Duron, Thunderbird,

Palomino, etc…), de pouvoir l’adapter

sur une carte mère plus récente

sans trop de difficultés, même si l’actualité

pour ce constructeur tourne plus

autour des sockets 754 et 939.

Les formats qui se sont succédé chez Intel

(FCPGA, sockets 423, 478 puis LGA 775

dernièrement) font en revanche que hormis

pour les sockets 478, il vous sera peu aisé

de dénicher une carte mère s’adaptant à

votre ancien processeur, à part en occasion.

Autre contrainte, secondaire pour certains,

le fait qu’un certain nombre de cartes mères

récentes réclament deux barrettes de

mémoire identiques pour donner leur plein

rendement, Dual Channel oblige. En effet,

les deux chipsets les plus intéressants en

rapport performances/fonctionnalités/prix

chez AMD et Intel en sont dotés : le

nForce 2 Ultra 400 pour socket A d’un côté,

et l’Intel i865PE pour socket 478 de l’autre.

Si la présence de deux barrettes n’est pas

primordiale pour le premier, un Pentium 4

socket 478 sera fortement bridé en leur

absence pour l’i865PE. En clair, cela peut

signifier un investissement supplémentaire

pour profiter du plein rendement de la

machine.

Autre contrainte éventuelle à laquelle il vous

faudra prendre particulièrement garde si

votre configuration date un peu, c’est la

norme de transfert AGP de votre carte graphique.

En effet, si celle-ci est de type AGP

1x ou 2x, il se pourrait fort qu’une carte

mère plus récente (donc disposant d’un

port AGP 8x) refuse de l’accepter. Pas de

problème en revanche si la carte graphique

est au format AGP 4x. Ceci est dû à l’ali-


mentation du port AGP, très

souvent limitée à 1.5 V sur les cartes

mères actuelles là où les plus anciennes

délivraient 3.3 V.

Dans tous les cas, cela nécessite une

vérification au niveau des spécifications

du constructeur de la carte mère, certaines

cartes graphiques en AGP 2x étant

elles aussi alimentées en 1.5 V.

Pour finir, en termes de coût il est actuellement

tout à fait possible de trouver des cartes

mères disposant de nombreuses fonctionnalités

et tout à fait performantes pour des tarifs

oscillant entre 100 et 150 ¤, voire moins si les

fonctionnalités vous intéressent un peu

moins et que votre objectif est essentiellement

d’overclocker votre processeur.

Le processeur

Ce n’est pas une surprise, le processeur est

un des éléments clés des performances

d’un PC. Pour simplifier grossièrement et

pour un type de processeur donné, plus il

fonctionne rapidement, meilleures sont les

performances.

Ainsi, évoluer vers un processeur plus hautement

cadencé est logiquement synonyme

d’un PC en meilleure forme, car cela influe

sur les capacités de calcul de votre machine.

Les gains dans des applications telles

que l’encodage audio (MP3) ou vidéo (DivX),

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

MÊME SI LE FORMAT

PHYSIQUE (LE SOCKET A)

DE L’ATHLON N’A PAS CHANGÉ

JUSQU’AUX ATHLON XP,

LA COMPATIBILITÉ AVEC

LES ANCIENNES CARTES MÈRES

N’EST PAS GARANTIE.

la lecture des fichiers compressés, la compression

de données au format zip ou rar ou

encore les jeux peuvent être relativement

intéressants.

Malheureusement, plus votre couple processeur/carte

mère est âgé, moins les possibilités

de remplacement seront nombreuses. Il y a en

effet un certain nombre de facteurs qui limitent

les possibilités d’évolution, à commencer

par les types de socket employés par les

constructeurs, mais aussi le FSB qui a sensiblement

augmenté au fil des ans. Ainsi, un

processeur standard de deux ans, qu’il soit

étiqueté AMD ou Intel, fonctionnait au mieux

avec une fréquence de bus système de

133 MHz. Actuellement, le standard est à

200 MHz, c'est-à-dire un FSB 400 chez AMD

et FSB 800 chez Intel, ce dernier ayant dernièrement

lancé des processeurs FSB 1 066.

Inutile de préciser que les chipsets de deux

ans pouvant accepter ce type de fréquence

sont rares. Seul l’i845PE, un chipset

single channel pour P4 socket 478, fait

figure d’exception avec ses excellentes

capacités d’overclocking.

Reste dans tous les cas le problème de la

reconnaissance du processeur par la carte

mère. En effet, autant un chipset récent est

généralement capable de reconnaître des


processeurs anciens, pourvu que le socket

corresponde, autant la réciproque est rarement

vraie. Dans le cas des processeurs

Intel, la plupart des cartes mères socket

478 capables de monter à une fréquence

de bus de 200 MHz peuvent accueillir

un Pentium 4 « C », moyennant une mise

à jour du BIOS.

Cela nécessite tout de même une vérification

sur le site web du fabricant de la carte

mère pour plus de sûreté, tout en sachant

que la disponibilité de ces processeurs

commence à diminuer très nettement, en

particulier pour les modèles les moins hautement

cadencés. Côté AMD, le bilan n’est

pas tellement plus florissant : le format

d’accueil des processeurs est longtemps

resté identique (socket A) mais les évolutions

du core des processeurs (changement

de finesse de gravure, implémentation de

nouvelles instructions) font que les chipsets

les plus anciens (VIA KT133/266 par exemple)

ne pourront pas accueillir les processeurs

actuellement en vente. Les possesseurs

de nForce 1 auront un peu plus de

chance, le chipset acceptant en principe

tous les processeurs FSB 200 ou 266. Exit

donc les processeurs en FSB 333 et 400.

Toutefois, l’avantage avec les processeurs

Athlon XP ou Duron réside

CHEZ INTEL, SI VOTRE CARTE MÈRE

DISPOSE D’UN SOCKET AUTRE QUE LE

478, IL FAUDRA VOUS TOURNER VERS

L’OCCASION POUR TROUVER UN

PROCESSEUR DE

REMPLACEMENT.

dans leur faible

prix : pour 90 ¤,

il est possible de

trouver un Athlon

XP 2 600+ FSB 333.

Or, il est possible de

trouver pour une soixantaine

d’euros une carte mère tout à fait convenable,

si bien que vous disposerez d’un

couple processeur/carte mère plus performant

pour un prix total approchant les 150

¤ !

LA RADEON 9 800 PRO DISPOSE AUJOURD’HUI D’UN EXCELLENT RAPPORT PERFORMANCES/PRIX.

Encore faut-il

néanmoins que vous

disposiez de DDR PC2700

sur votre machine actuelle pour

exploiter son potentiel, même s’il reste possible

de fonctionner avec de la DDR

PC2100 moyennant quelques sacrifices au

niveau des performances. Notez tout de

même qu’une barrette Corsair Value

PC3200 de 512 Mo ne dépasse pas 55 ¤,

ce qui porte l’addition à 200 ¤ environ avec

une mémoire de qualité : solution à considérer

sérieusement si votre budget est

légèrement extensible.

Cette solution n’en est

pas moins une des plus

économiques, surtout

comparée au remplacement

d’un processeur

Intel : un simple Pentium

4 2.4B (c'est-à-dire FSB

533, soit un bus système

de 133 MHz) vous

coûtera près de 130 ¤,

tandis qu’un P4 2.8C

approche les 150 ¤, soit

l’équivalent du processeur

AMD avec sa carte

mère. Selon la carte

mère dont vous disposez

(elle peut avoir des fonctionnalités

spécifiques

telles que le Raid), il peut

donc être plus intéressant

en termes de performances

et de budget de vous

tourner vers une configuration de remplacement

AMD pour le prix du processeur

Intel. Cela vous assurera en outre une

compatibilité certaine.

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005


DOSSIER

UPGRADE


MALGRÉ SON ÂGE, LA GEFORCE TI 4200

A ENCORE DE BEAUX RESTES.

Carte graphique : pour

des jeux plus fluides

Si vous êtes joueurs, il est clair que le premier

périphérique auquel vous allez penser

lors d’une évolution de configuration va

être la carte graphique, souvent à juste

titre d’ailleurs. Elle est en effet un

des éléments majeurs pour les performances

dans les jeux, même si

comme nous vous l’avons déjà

expliqué il convient de bien discerner le

facteur limitant entre la carte graphique

et le processeur. Et dans tous les cas,

un processeur ancien vous limitera

quoi qu’il en soit après le remplacement

de la carte graphique, même si

les choses se passent mieux (en particulier

dans les jeux récents).

En termes de choix, l’offre des puces graphiques

est on ne peut plus variée chez

NVIDIA comme chez ATI, les deux acteurs

majeurs du domaine. Evidemment, il vous

sera impossible de lorgner vers les dernières

solutions PCI Express faute de

ports adéquats sur votre carte mère, certainement

équipée en AGP. Reste que le

choix reste large, d’autant que le PCI

Express n’est pas encore complètement

implanté au sein de tous les utilisateurs : les

constructeurs déclinent donc un certain

nombre de leurs puces en AGP en plus du

PCI Express.

Néanmoins, il vous faudra prendre garde à

une limitation éventuelle de votre carte mère

concernant le mode de transfert AGP supporté

par celle-ci. En effet, La grande majorité

des cartes graphiques vendues actuellement

sont à la norme AGP 8x, mais sont

compatibles avec un mode AGP 4x

ou 2x. Elles ne pourront en revan-

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

che pas être installées sur une carte mère ne

supportant que l’AGP 1x. Notez tout de

même que posséder une telle carte mère

signifie disposer d’une configuration assez

ancienne, et que dans ce cas il ne serait pas

judicieux de remplacer la carte graphique

en premier lieu si le but est de jouer, celle-ci

ne pourrait pas s’exprimer librement.

SUR UNE CONFIGURATION ÂGÉE, UNE GEFORCE 6 800 ULTRA SERAIT SUPERFLUE : ELLE SERAIT TROP

BRIDÉE PAR LES AUTRES ÉLÉMENTS, ET SON PRIX EST DISSUASIF.


La norme de transfert a aussi son importance

sur les performances de la carte graphique,

car si sur les cartes les plus anciennes

le fait de passer de l’AGP 4x à l’AGP 8x

n’octroyait qu’un gain minime, les cartes

graphiques actuelles réclament la bande

passante fournie par l’AGP 8x.

Incidemment, faire fonctionner une carte

AGP 8x sur une carte mère AGP 2x bride

assez sensiblement ses capacités. Inutile

dans ces cas-là de lorgner du côté des

Geforce 6 800 Ultra ou autres X800 XT qui

sont dans tous les cas hors budget. En fait,

un des meilleurs rapports performances/prix

à l’heure actuelle en AGP se trouve chez

ATI, avec les Radeon 9 800 Pro toujours

disponibles et qui se trouvent aux alentours

des 150 ¤. A peine plus chères mais plus

performantes, les Geforce 6 600 GT constituent

elles aussi un excellent choix, mais

leur tarif oscille plus près des 200 ¤, voire

250. Néanmoins, il peut être là encore plus

judicieux de réfléchir au remplacement du

couple processeur/carte graphique, pour

autant que votre carte mère le permette.

Pour cela, les configurations AMD sont les

plus intéressantes, car si vous possédez un

processeur fonctionnant entre 1 et 1.2 GHz,

et que votre carte mère se montre permissive,

vous pouvez pour un moindre coût investir

dans un Duron 1.8 GHz qui vous apportera

des performances en nette hausse pour une

cinquantaine d’euros. Vous pourrez

investir alors dans une Radeon

9 800 SE, certes moins performante

à la base qu’une

9 800 Pro, mais qui s’exprimera

mieux du fait d’un

processeur plus puissant.

A noter que pour la même

chose chez Intel, il vous

en coûtera autour de 80 à

100 ¤ pour un Celeron D 330

(2.66 GHz) ou 335 (2.8 GHz), tout en

sachant que l’investissement n’est

intéressant que dans le cas où vous ne

disposez que d’un processeur fonctionnant

en deçà de 2 GHz. Et dans ce cas-là, il vous

faudra rogner d’autant plus sur la carte graphique,

ce qui n’est pas forcément un bon

calcul selon la carte dont vous disposez : par

exemple, une Geforce 4 Ti 4 200 est plus performante

qu’une Geforce FX 5 200 Ultra, et il

faut se tourner vers les Radeon 9 600 XT ou

Geforce FX 5 700 Ultra pour commencer à

voir un intérêt au changement.

LE DISQUE DUR EST UNE PIÈCE MAÎTRESSE DU CONFORT D’USAGE DE VOTRE PC :

NE LE NÉGLIGEZ SURTOUT PAS.

Le disque dur : stocker

beaucoup, et vite

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, le

disque dur a une part non négligeable dans

le confort d’utilisation d’un ordinateur. En

effet, de sa vitesse de fonctionnement et de

sa réactivité dépendent ses capacités à

charger des données rapidement, et donc à

vous les fournir. Pour s’en convaincre, il

suffit d’équiper un disque dur récent d’une

nappe IDE 40 fils au lieu de 80 fils : il fonctionnera

alors au mieux en UDMA 2, c'està-dire

avec un débit limité à 33 Mo/s.

Lorsque l’on sait que les disques fournissent

maintenant des débits soutenus tournant à

60 Mo/s, la perte est conséquente. Premier

exemple à mettre à l’avantage d’un disque

plus récent, le chargement de Windows qui est

nettement raccourci avec un disque plus efficace.

L’écart peut osciller entre 10 à 30 secondes

assez aisément, ce qui n’est pas négligeable.

De la même façon, le temps de chargement

des applications de manière générale se

montre réduit. Cela se ressent tout particulièrement

dans les jeux vidéo, dans les temps de

chargement des niveaux notamment.

Pourtant, on peut reprocher aux constructeurs

de n’avoir que peu fait évoluer leurs

modèles au fil des années. Certes, les performances

en débit s’améliorent, en grande

partie grâce à l’augmentation de la densité

par plateau des disques, mais le point noir

reste néanmoins les temps d’accès, toujours

du même niveau. Seul Western Digital

a proposé un produit innovant sur ce point

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005


DOSSIER

UPGRADE

qui, grâce à une vitesse de rotation de

10 000 tours/min (7 200 pour les concurrents),

offre des temps d’accès nettement

meilleurs. Evidemment, le prix est en conséquence,

et la capacité de stockage offerte

se montre amoindrie puisqu’il faut compter

une centaine d’euros pour 36 Go, et 170 ¤

pour 74 Go.

Ajoutons à ces inconvénients que ces

disques ne sont disponibles qu’en version

SATA, et qu’il faut donc disposer d’une carte

mère relativement récente pour s’y intéresser.

Les possesseurs de cartes mères plus

anciennes devront se tourner vers les

disques les plus classiques P-ATA, pas inintéressants

pour autant. En effet, ils offrent

des performances quasi similaires à leurs

homologues SATA, en particulier lorsqu’ils

sont équipés de 8 Mo de mémoire cache.

Mais au-delà des performances, n’oublions

pas que changer de disque dur peut aussi

être motivé par des besoins d’espace grandissants.

Il est vrai que les applications et

les systèmes d’exploitation toujours plus

gourmands en espace disque, sans compter

les besoins actuels en stockage de

vidéos ou de musique, font qu’on se trouve

vite à l’étroit. Heureusement, le prix au Go

baisse très régulièrement, parallèlement aux

sorties de disques de plus grande capacité.


Ainsi, un Seagate, Maxtor, Western Digital

ou Hitashi de 200 Go environ, avec 8 Mo de

mémoire cache et à la norme P-ATA se

négocient aux environs de 100 ¤. Cette

capacité figure parmi les plus intéressantes

en termes de rapport espace de stockage/prix,

même si les disques de 250 Go

commencent à s’en rapprocher.

Quoi qu’il en soit, n’oubliez toutefois pas

que si vous remplacez votre ancien disque

par un nouveau, il peut être bon de le positionner

en maître et de réinstaller le système

d’exploitation sur la première partition. De la

sorte, vous disposerez du disque dur le plus

rapide pour votre système d’exploitation, et

vous pourrez alors utiliser votre second

disque comme stockage additionnel.

La mémoire :

la clé de la vitesse

S’il est un élément au sein du PC coupable

de bon nombre de ralentissements, c’est

bien la mémoire. En effet, ce n’est que

lorsque le système d’exploitation ou les

applications viennent à manquer de mémoire

vive que l’on peut se rendre compte de

son utilité en quantité suffisante.

Quand un Windows 98 tournait sans difficulté

avec 128 Mo, voire 64 Mo, ce ne sont

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

pas moins de 256 Mo que demande

Windows XP pour s’exprimer. Et cette

valeur est une valeur minimale, car la moindre

application quelque peu gourmande

aura pour effet de passer outre et de mettre

à contribution votre disque dur, avec les

ralentissements que cela implique. Sur ce

point, les jeux sont justement de plus en

plus demandeurs. C’est pourquoi le standard

actuel tend vers les 512 Mo de mémoire

vive, répartis en une barrette de 512 Mo

ou deux barrettes de 256 Mo.

L’identification d’un manque de mémoire

vive est relativement simple : il suffit en fait de

surveiller la réactivité de sa machine lorsqu’on

lui demande des tâches gourmandes

en mémoire. L’idéal est d’ouvrir le gestionnaire

des tâches et d’utiliser votre machine

de manière habituelle, en utilisant notamment

les applications tendant à la faire

« ramer ». Si vous êtes des habitués de la

retouche photo, vous devez savoir par exemple

que le fait d’ouvrir un cliché en haute

résolution et de lui appliquer certains effets

se montre très consommateur en mémoire. Il

vous suffit ainsi, tout en infligeant ce traitement

à votre PC, de surveiller du coin de l’œil

l’occupation mémoire (Util. du fichier).

Lorsque la valeur affichée dépasse à de multiples

reprises la quantité de mémoire vive

dont vous disposez, cela signifie que vous

SI LES SÉRIES « PRO »

CORSAIR SONT COÛTEUSES,

LES VERSIONS VALUE

SONT EN REVANCHE

ABORDABLES, ET GARANTIES

COMME LEURS AÎNÉES À VIE :

POURQUOI SE PRIVER, ELLES

NE SONT PAS PLUS CHÈRES

QU’UNE AUTRE MARQUE !


êtes un peu juste, et cela se ressent assez

aisément à l’usage. Il est donc raisonnable

d’envisager dans ce cas un investissement

dans une ou plusieurs nouvelles barrettes

mémoire, d’autant que le prix reste mesuré.

Deux types de mémoire se partagent

actuellement le marché : la DDR première

du nom, dont les premières déclinaisons

sont vraiment apparues avec la PC2100, et

la DDR 2, essentiellement utile aux dernières

plates-formes Intel. La SDRAM a pour

ainsi dire complètement disparu, les rares

modèles restants se montrant environ deux

fois plus coûteux que la DDR.

Cela reste néanmoins moins cher qu’auparavant,

512 Mo de PC133 s’affichant à environ

100 ¤. Mais pour ce prix, il est possible

d’avoir le double de capacité de DDR, en

PC3200 de surcroît. Tout dépend donc de la

manière dont est équipé votre PC. Quoi qu’il

en soit, si vous disposez de 256 Mo de DDR

et que vous envisagez le passage à 512 Mo,

il peut être judicieux de se pencher sur l’écart

de prix entre une barrette de 256 Mo et

une de 512 Mo : en effet, cet écart a de fortes

probabilités d’être relativement réduit

tout en sachant que la barrette de 512 Mo la

plus intéressante économiquement est la

version PC3200, de marque bien sûr.

De fait, vous aurez alors une barrette qui ne

vous limitera aucunement en overclocking

et qui pourra en outre vous servir pour votre

prochaine configuration.

LES ALTEC LANSING 251 SONT

ENCORE UN BON CHOIX

POUR QUI CHERCHE DES

ENCEINTES DE BONNE QUALITÉ

ET PEU COÛTEUSES.

Et pour le reste ?

Même avec un petit budget, il est possible

de se faire plaisir tout en achetant des périphériques

pouvant s’avérer utiles, esthétiques…

ou les deux. Qui n’a en effet jamais

pesté après un boîtier mal ébavuré et cou-

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

SANS 5.1, UN FILM N’AURA PAS LA MÊME SAVEUR…

pant, ou mal conçu w Ou encore contre un

système de refroidissement aussi bruyant

qu’un ventilateur de salon ?

Bref, parlons des achats qui n’améliorent

pas forcément les performances mais qui

rendent le quotidien du PC plus agréable.

En premier lieu, le boîtier. C’est bien souvent

un poste de dépense négligé au profit

de ce qu’il contient, néanmoins un investissement

un peu plus poussé sur ce type de

produit peut parfois valoir le coup. En ce qui

concerne le refroidissement du système


DOSSIER

UPGRADE

d’une part, puisqu’un boîtier bien conçu

permet de mieux refroidir les périphériques,

et potentiellement de gagner quelques décibels.

Autre point intéressant, l’accessibilité

aux composants qui peut être meilleure,

tout comme le positionnement des ports en

façade, notamment les ports USB qui

gagnent à être ailleurs qu’au ras du sol.

Autre élément souvent mis de côté à l’achat,

une alimentation de qualité. Gage de

stabilité mais aussi de silence si elle est bien

choisie, une bonne alimentation aura l’avantage,

à l’instar du boîtier, de vous suivre au

fil de vos changements de configuration. Un


LES ZALMAN 7 700 CNPS-ALCU OUCU SONT D’EXCELLENTS VENTIRADS POUR REFROIDIR EN SILENCE VOTRE PROCESSEUR.

produit conjuguant les qualités évoquées

pour un prix « raisonnable » se trouve chez

Antec, avec le Sonata : silencieux et équipé

d’une alimentation de qualité, il dépasse

tout de même allègrement le cap des 100 ¤.

Dans la liste des achats possibles à ajouter au

boîtier, citons également des ventilateurs

silencieux (type Papst ou Noiseblocker),

même si le Sonata dont nous avons parlé est

déjà équipé d’un ventilateur de 120 mm.

Parlons également des ventirads : dans le

domaine, Thermalright et Zalman sont encore

les rois du rapport performances/silence

avec respectivement les XP-90 et XP-120

LES IMPRIMANTES MULTIFONCTIONS SONT DE PLUS EN PLUS NOMBREUSES

ET DE MOINS EN MOINS COÛTEUSES, ET ELLES ONT UN CÔTÉ PRATIQUE INDÉNIABLE.

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

pour le premier, et le CNPS7700-Cu pour le

second. Seul défaut commun aux deux

marques en général : le prix, souvent un peu

plus élevé que la concurrence, puisqu’il faut

compter autour de 50 ¤.

Toutefois, ce prix cumulé à celui du boîtier,

on reste en deçà du budget de 150 ¤. A

noter que pour réfréner les ardeurs phoniques

de votre cher PC, la solution peut

aussi passer par l’achat d’un rhéobus afin

de pouvoir agir sur la vitesse de rotation des

ventilateurs. Un excellent produit comme le

Thermaltake Hardcano 13 se trouve aux

environs de 60 ¤, mais des modèles moins

CHANGER D’ALIMENTATION, OUI. MAIS POUR

PRENDRE UN MODÈLE DE QUALITÉ.


élaborés se trouveront pour une vingtaine

d’euros. Dans le même genre, pour une

vingtaine d’euros vous pourrez trouver un

radiateur passif capable de faire taire votre

carte graphique si celle-ci se montre

bruyante.

Parmi les périphériques pouvant s’avérer

particulièrement utiles aux possesseurs de

configurations anciennes, on pourra également

trouver une carte USB au format PCI :

ajoutant 2 à 4 ports selon le modèle et

coûtant approximativement une quinzaine

d’euros. Pour profiter de la norme USB 2.0

en lieu de l’USB 1.1 ayant encore cours sur

les vieilles machines, l’investissement est

minime et on ne peut plus profitable dans

certains cas. Par exemple, pour les utilisateurs

de clés USB, de scanners, d’imprimantes

ou autres disques durs portables à

la norme USB 2.0, les débits de transfert de

données retrouvent une seconde jeunesse.

Ces mêmes scanners ou imprimantes qui,

rassemblés en modules multifonctions,

pourraient se montrer plus efficaces et

moins encombrants que vos anciens périphériques

sur port parallèle pour des prix

débutant sous la centaine d’euros. Ce prix

est également valable pour les graveurs

DVD, qui sont enfin accessibles à tous, et

qui permettent de réaliser des copies de

sauvegarde ou du stockage à moindre coût.

Parmi ces périphériques qui ont vu leur prix

chuter, citons également les écrans TFT,

dont le prix approche les 200 ¤ en version 17",

et qui représentent un confort pour les yeux

très appréciable, même si les joueurs préfèreront

pour un prix similaire un bon vieux CRT

non soumis aux effets de rémanence.

A NE PAS OUBLIER SI VOUS SOUHAITEZ UTILISER VOTRE PC COMME SYSTÈME MULTIMÉDIA :

UNE SORTIE TV SUR LA CARTE GRAPHIQUE EST DE RIGUEUR.

Enfin, finissons avec la dimension multimédia

de votre machine : des éléments tels que

carte son, enceintes 5.1 ou carte TV peuvent

transformer votre vieux PC en système multimédia

tout à fait fonctionnel. Ceci peut

d’ailleurs être un excellent moyen de recycler

un PC vieillissant, plutôt que de l’entreposer

dans une cave lors de son remplacement,

moyennant un disque dur d’une capacité raisonnable

(80 Go) et une carte graphique

disposant d’une sortie TV convenable

comme une Radeon 7 000 (qu’il est même

TOUJOURS

CHEZ ZALMAN,

LES RADIATEURS PASSIFS

CLOUENT LE BEC DES

CARTES GRAPHIQUES

BRUYANTES.

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

possible de trouver en PCI). Avec les câbles

audio vidéo, ces deux éléments ne dépassent

pas 90 ¤, auxquels il suffit de leur

adjoindre un kit 5.1 tel que le vieillissant mais

toujours efficace Altec Lansing 251 (70 ¤).

Avec une trentaine d’euros en plus pour une

carte son type Creative Soundblaster

Player 5.1, votre machine sera totalement

équipée pour un usage home cinema.

Un PC neuf pour le

prix de l’upgrade ?

Avant de vérifier ce que peuvent apporter

en performances les différentes évolutions

proposées pour chaque élément considéré,

il est bon de s’attarder un moment sur les

possibilités de remplacement complet du

PC. En effet, avec la chute du prix des éléments,

certains assembleurs vont jusqu’à

proposer des configurations complètes

pour des tarifs alléchants : il est ainsi possible

d’acquérir une machine neuve pour

179 ¤, soit à peine plus que le budget évoqué

au sein de cet article. Une affaire ? Tout

dépend de l’usage qui en est fait.

En effet, selon ce dont vous disposez déjà

comme matériel, le gain en performances

pourrait ne pas être réellement notable. Tout

d’abord, le processeur proposé sur de telles

machines est rarement très hautement

cadencé. En outre, la quantité de mémoire


DOSSIER

UPGRADE

se limite à 256 Mo, et le disque dur ne

dépasse pas 40 Go. Enfin, la carte mère,

bien que de bonne qualité, est généralement

bloquée en overclocking et intègre la

carte graphique : pas de carte dédiée donc,

ce qui est un frein à toute utilisation ludique

du PC. En revanche, pour une utilisation

bureautique il peut se montrer satisfaisant…

mais pas forcément plus que ce dont vous

disposez déjà, a fortiori après une petite évolution.

Ainsi, à moins de disposer encore de

SDRAM, l’ajout de 256 ou 512 Mo de DDR et

l’achat d’un disque de plus grande capacité

(200 Go) vous rendront très certainement

plus de services que de changer l’intégralité

de la machine. Et pour une utilisation ludique,

le remplacement de votre carte graphique

actuelle vous apportera là aussi plus que l’utilisation

d’une carte graphique intégrée.

Bref, à moins de posséder une machine totalement

obsolète et ne pouvant pas évoluer

aisément, vous ne gagnerez pas vraiment à

investir. En revanche, pour un deuxième

poste bureautique ou surf, l’achat est tout à

fait envisageable et suffisant.


LE SONATA EST UN BOÎTIER À LA FOIS

ESTHÉTIQUE, BIEN CONÇU ET SILENCIEUX.

CERISE SUR LE GÂTEAU, IL EST ÉQUIPÉ D’UNE

ALIMENTATION DE BONNE FACTURE.

Les performances :

finalement, on gagne

quoi ?

Selon les éléments que vous choisirez de

remplacer au sein de votre configuration,

les gains ne concerneront pas les mêmes

applications. Autant le changement du

processeur aura des effets sur la puis-

La carte mère

Le processeur

La carte graphique

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

sance de calcul brute, autant celui de la

carte graphique impliquera des performances

graphiques en hausse. Afin de vous

simplifier la lecture, nous avons choisi de

vous présenter les gains que peuvent

représenter ces changements au sein de

différents tableaux vous indiquant non seulement

les gains chiffrés, mais aussi les

avantages liés à l’évolution du composant

(ou du groupe de composants).

Avantages Fonctionnalités accrues

Performances en légère hausse (dues au chipset)

Overclocking plus aisé

Tarif accessible

Meilleure gestion des périphériques (notamment des disques durs)

Inconvénients Problèmes de compatibilité possible avec certains processeurs

Implique de disposer d’un type de processeur encore existant

Risque de non compatibilité avec les cartes graphiques anciennes

(non alimentées en 1.5 V)

Gains en Quelques % selon le chipset employé

performances Environ 10 % si passage au Dual Channel

LES GAINS LIÉS AU REMPLACEMENT DE LA CARTE MÈRE

Avantages Performances en hausse dans toutes les applications

Inconvénients Problèmes de compatibilité possible avec les cartes mères anciennes

Le type de socket de la carte mère doit encore exister (impossible

de trouver des cartes mère socket 423 par exemple)

Système de refroidissement existant pas toujours adapté (les

processeurs actuels chauffent souvent plus)

Gains en Dépendants de votre processeur actuel :

performances - environ 80 % de vitesse en plus dans les opérations de

compression et les jeux entre un Thunderbird 1.4 GHz et un Athlon

XP 2 400+

- 90% dans les mêmes applications entre un Duron 1.2 GHz

et un Athlon XP 2 400+

LES GAINS LIÉS AU REMPLACEMENT DU PROCESSEUR

Avantages Support de plus de fonctionnalités hardwares (DirectX 9)

Performances en hausse dans les jeux

Inconvénients Performances réduites si normes de transfert AGP réduites

Cartes parfois bruyantes (dans une configuration silencieuse)

Nécessite souvent une prise Molex disponible au niveau de

l’alimentation

Gains en Selon les jeux et la carte dont vous disposez, les gains

performances peuvent aller de quelques % à une multiplication du nombre de fps

(exemple sous Unreal Tournament 2004 : quand une Radeon 9 200

affiche 70 fps, une Geforce Ti4200 en affiche 145 et une Radeon 9 800

Pro presque 200).

LES GAINS LIÉS AU REMPLACEMENT DE LA CARTE GRAPHIQUE


Le disque dur

La mémoire vive

Conclusion

Avantages Capacité de stockage en hausse

Débits de données en hausse

Accès plus rapides

Inconvénients Normes de transfert réduites avec une carte mère ancienne

Nécessite de réinstaller Windows sur ce disque pour profiter

pleinement de ses performances

Gains en Quelques secondes lors du lancement des applications à

performances plusieurs dizaines de secondes lors du lancement de Windows et

lors de la phase de chargement (jeux)

LES GAINS LIÉS AU REMPLACEMENT DU DISQUE DUR

Avantages Meilleure réactivité du PC

Meilleures performances dans les applications gourmandes (plus de

« swap disque »)

Inconvénients Evolution surtout possible pour les cartes mères équipées de slots DDR

Gains en Non quantifiables, mais importants si cela évite de solliciter le disque dur

performances

LES GAINS LIÉS AU REMPLACEMENT DE LA MÉMOIRE VIVE

L’ensemble carte mère/processeur/mémoire

Avantages Performances générales en hausse dans toutes les applications

Capacités d’overclocking intéressantes

Fonctionnalités plus importantes

Plate-forme plus homogène

Pas de problème de compatibilité processeur/carte mère

Inconvénients Coût un peu plus élevé

Attention avec les cartes graphiques non alimentées en 1.5 V

Gains en Légèrement meilleurs que ceux obtenus avec le seul changement

performances de processeur

LES GAINS LIÉS AU REMPLACEMENT DE L’ENSEMBLE CARTE MÈRE/PROCESSEUR/MÉMOIRE

En définitive, il est assez clair que pour

faire évoluer une machine avec un

budget réduit, il faut savoir faire des

choix. Et pour ce faire, il faut au préalable

évaluer ses besoins et l’utilisation

de sa machine. Il est certain que

tout un chacun aimerait changer en

profondeur le contenu de son boîtier –

et pourquoi pas son boîtier même –

mais nous espérons que les quelques

conseils contenus dans cet article

permettront aux moins fortunés de

savoir quoi remplacer pour que leur

machine retrouve un second souffle

salvateur. Toutefois, gardez en tête

que contrairement à ce que dit l’adage,

ce n’est pas forcément dans les

vieux pots que l’on fait la meilleure

soupe : en l’occurrence, un PC très

âgé gagnera certainement à être remplacé

par une des solutions à coût

réduit que l’on peut trouver sur le web,

quitte à y prélever quelques éléments.

L’ensemble processeur/carte graphique

Avantages Performances en hausse dans toutes les applications, notamment

les jeux

Evolution plus homogène

Inconvénients Coût

Nécessite une carte mère suffisamment récente pour des raisons

de compatibilité

Gains en Cumul des avantages des deux éléments séparés : les gains hors

performances applications ludiques correspondent à ceux du processeur seul, et

dans les jeux la carte graphique n’est pas bridée

LES GAINS LIÉS AU REMPLACEMENT DE L’ENSEMBLE CARTE MÈRE/PROCESSEUR/MÉMOIRE

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005


PRATIQUE


MULTIBOOT

THÉORIE & PRATIQUE

Par : Manuel Da Costa

Vous souhaitez faire cohabiter plusieurs systèmes d’exploitation sur votre PC ?

Comment préparer son ou ses disques durs ? Comment gérer les partitions ? Nous

allons vous décrire quelques méthodes parmi les plus utilisées pour y parvenir.

Q

ue ce soit par pure curiosité

pour découvrir Linux,

FreeBSD, Hurd, etc. ou encore

parce que certains de vos programmes

sont maintenant

incompatibles sous Windows

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

XP, les raisons pour installer plusieurs

systèmes d’exploitation

sur votre PC ne manquent pas.

Mais avant d’aller plus loin, il

convient de rappeler quelques

bases essentielles.

DÉJÀ LOURD À UTILISER, RANISH PARTITION MANAGER EST INCAPABLE DE REDIMENSIONNER DES PARTITIONS NTFS.

Les bases

Tout le monde ou presque le

sait, le formatage est l’étape

indispensable qui vous permettra

de pouvoir utiliser votre

disque dur pour y installer votre

système d’exploitation, opération

dont s’acquitte très bien

Windows 2k/XP contrairement

à Windows 95/98/98SE/ME où

il est obligatoire de la faire préalablement.

Attention toutefois

de ne pas confondre un formatage

physique (aussi appelé bas

niveau) avec un formatage

logique. Pour rappel, le formatage

physique est réalisé en

usine et permet de découper le

disque dur en éléments essentiels

à savoir les pistes, secteurs

et cylindres. Il est bien sûr possible

d’effectuer un tel formatage

soi-même, mais ce n’est

recommandé qu’en ultime

recours dans le cas où votre

disque présenterait un nombre

important de secteurs défectueux,

ou si la capacité de stockage

est totalement inexacte

afin d’essayer de récupérer

votre disque dur. Toutefois,

avant de pouvoir effectuer un

formatage logique, il est obligatoire

de créer une ou plusieurs

partitions. Quèsaco ? Une partition

est en fait un espace défi-


REDIMENSIONNER UNE PARTITION SANS PERDRE DE DONNÉES EST SI SIMPLE

AVEC PARTITION MAGIC.

ni qui sera formaté par la suite

suivant un système de fichiers

propre à votre système d’exploitation.

Le partitionnement

revient grossièrement à dire

que l’on découpe physiquement

le disque en plusieurs

parties et permet donc, si cela

est souhaité, de séparer son

système d’exploitation du reste

PARTITION MAGIC EST UNE RÉFÉRENCE DANS LA GESTION DES PARTITIONS.

des programmes et données.

Cela permet de faciliter les opérations

de maintenance et de

sauvegarde pour la sécurité des

données ou de faire cohabiter

plusieurs systèmes d’exploitation,

sachant que chaque partition

est indépendante. Comme

nous l’avons déjà dit, il est tout

à fait permis de déplacer le

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

fichier d’échange SWAP sur une

autre partition (plus précisément

en début de disque) en ce qui

concerne Windows XP et ceux

qui utilisent Linux savent que

celui-ci fonctionne nettement

mieux avec une partition SWAP

et une pour le système. Il existe

trois types de partitions (partition

appelée volume sous

Windows) : primaire, étendue

et logique. Il est possible d’avoir

jusqu’à 4 partitions primaires

dont une seule pourra être active,

c’est-à-dire celle qui

contiendra le système d’exploitation

et qui sera lancée par

défaut via le Master Boot

Record (MBR). Pour outrepasser

cette limite de quatre partitions,

il est possible de créer

une partition dite étendue qui

contiendra elle-même des lecteurs

logiques représentant virtuellement

d’autres disques

durs. Notez qu’il n’est possible

de créer qu’une partition étendue,

qui prend lieu et place

d’une partition primaire (maxi-

mum de trois partitions primaires

et une étendue), par disque

dur mais c’est à ce jour amplement

suffisant. Une fois le partitionnement

ou découpage de

votre disque dur effectué, toutes

les informations relatives à

vos partitions (taille, type, et

emplacement sur le disque)

seront inscrites en début de

disque et avant la première partition

dans une zone appelée

Master Boot Record (MBR).

Chaque partition possède également

une petite zone d’à

peine quelques Ko et regroupant

les informations sur le nom

du volume, le système de

fichiers utilisé mais également

un programme d’amorçage

dans le cas où celle-ci contient

un système d’exploitation.

Le MBR est divisé en deux parties

distinctes : la première

contient la table de partitions

que nous venons d’évoquer et

la seconde partie n’est autre

qu’un petit programme exécuté


PRATIQUE

par le BIOS au démarrage de

votre PC et permettant de lancer

le système d’exploitation. En

fait, celui-ci ne fait qu’exécuter

le programme d’amorçage

contenu en début de partition.

Pour mieux comprendre l’exemple

qui nous intéresse ici, à

savoir la gestion de plusieurs

OS, illustrons les différentes

partitions par des tiroirs et le

MBR par une hôtesse d’accueil

ou pourquoi pas un postier. Si

vous ne donnez aucune indication

à l’hôtesse, celle-ci ouvrira

par défaut le tiroir de la partition

« active » et vous dévoilera son

contenu (démarrage de l’OS par

défaut). Par contre, si vous faites

un choix, celle-ci ouvrira

alors le tiroir correspondant et

vous en obtiendrez son contenu

(lancement d’un autre OS via le

secteur de boot contenu en

début de partition).


QT PARTED, LE PARTITION MAGIC LINUX MADE, EST UNE ALTERNATIVE TRÈS INTÉRESSANTE AUX LOGICIELS PAYANTS.

Chaque partition gère un système

de fichiers bien précis dont

dépend directement le système

d’exploitation. Pour vulgariser

ce terme de système de fichiers,

il s’agit tout simplement d’une

méthode d’organisation des

fichiers (index, date de création,

date de modification, taille,

emplacement, nom, etc.). Parmi

les plus connus, on citera le système

FAT (FAT 16, FAT 32) et

NTFS exclusivement Windows

et pour finir Ext2FS pour Linux.

Essentiellement dû à l’apparition

de nouveaux systèmes

d’exploitation, ne soyez cependant

pas surpris de voir d’autres

systèmes de fichiers ( Ext3FS,

ReiserFS, UFS, etc…) qui ne

sont en fait qu’une évolution

mais nous ne nous intéresserons

ici qu’aux trois principaux :

FAT, NTFS et Ext2FS.

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

Gérer les

partitions

Les bases maintenant acquises,

nous pouvons nous intéresser

de plus près à la création de

partitions et deux cas se présentent

généralement. Dans le

premier cas, vous disposez d’un

disque dur ne contenant qu’un

système d’exploitation et ce

quel que soit le nombre de partitions

que vous lui attribuez.

Dans ce cas, la seule alternative

afin de réorganiser vos partitions,

en vue d’accueillir d’autres

OS et sans devoir réinstaller

votre système ni même perdre

vos données, est d’utiliser un

logiciel de partitionnement.

Côté logiciels payants, le plus

connu et le plus simple d’utilisation

reste Partition Magic de

Symantec. Nous ne vous présenterons

pas en détail les fonctionnalités

de celui-ci mais par exemple,

pour redimensionner une

partition, il suffit de cliquer à l’aide

du bouton droit sur la partition

souhaitée et de sélectionner

Redimensionner. Une fenêtre

apparaît alors, dans laquelle il suffit

de modifier la taille. Il ne reste

alors plus qu’à valider votre choix

pour lancer l’opération.

L’interface est entièrement graphique

si bien que la prise en

main est intuitive. De plus, celui-ci

offre un gestionnaire de démarrage

nommé PQBoot dont nous

parlerons plus loin. N’oublions

pas non plus de citer Paragon

Hard Disk manager qui propose

quasiment les mêmes fonctionnalités

de même qu’un gestionnaire

de boot, mais en contrepartie

celui-ci ne supporte pas le système

de fichiers Ext2FS.


Astuce

Dans le cas de l’acquisition

d’un nouveau disque dur

plus véloce et/ou offrant

une capacité de stockage

plus élevée, il est toujours

intéressant d’utiliser celuici

pour accueillir le ou les

systèmes d’exploitation,

ne serait-ce que pour

profiter du gain de

performances. Cependant,

il n’est jamais agréable de

réinstaller son système

entièrement, cette

procédure réclamant au

minimum plusieurs heures,

en tenant compte de la

mise à jour, l’installation

des pilotes et de tous les

programmes, sans

compter que tout le

monde ne possède pas un

logiciel de création/restauration d’image de la trempe de Norton Ghost. Une solution simple, gratuite et

efficace existe : utiliser le logiciel DiscWizard pour les disques Seagate (celui-ci a parfaitement détecté les

disques durs concurrents). Pour cela rien de plus simple, il suffit tout d’abord de télécharger celui-ci sur le

site Internet http://www.seagate.com/support/software (format disquette ou image CD bootable) et de le

lancer au démarrage de votre PC. Il suffit alors de copier l’intégralité de votre disque sur le nouveau disque,

étape bien moins longue que l’installation intégrale de Windows.

Côté logiciels gratuits, le choix

est moins aisé, non pas qu’il y a

moins de logiciels, mais ceux-ci

se révèlent simplement moins

pourvus en fonctionnalités et

plus difficiles à mettre en œuvre

pour un débutant. De plus, tous

ne fonctionnent que sous DOS,

avec les limitations en termes

d’interface graphique que cela

impose, et aucun ne supporte

actuellement le système de

fichiers NTFS. Il faut donc avant

toute chose créer une disquette

de démarrage sous XP à moins

que vous ne disposiez d’une

disquette de démarrage

Windows 98/ME (une recherche

via Google vous permettra de

créer une telle disquette très

simplement mais néanmoins

vous trouverez cela plus bas)

qui fera très bien l’affaire. Il suffit

ensuite de récupérer le programme

FIPS et de l’installer

sur disquette. Pour commencer,

téléchargez le logiciel FIPS à l’a-

GRATUIT, XOSL EST LE GESTIONNAIRE MULTIBOOT PAR EXCELLENCE.

dresse http://www.igd.fhg.de/

~aschaefe/fips/ et décompressez

son contenu sur une disquette.

Il est nécessaire ensuite d’effectuer

une défragmentation

complète de votre disque dur

pour la simple et bonne raison

que FIPS est incapable de redimensionner

une partition si

celle-ci contient des données à

la fin. Une fois cela terminé,

redémarrez votre PC à l’aide de

la disquette de démarrage puis

lancez FIPS en tapant simplement

fips à l’invite de commandes.

Il ne vous restera alors

plus qu’à renseigner la nouvelle

taille de votre partition et à valider,

sans oublier de sauvegarder

votre MBR auparavant par

simple mesure de sécurité.

D’autres logiciels existent à commencer

par Ranish Partition

Manager (http://www.ranish.com)

qui propose un gestionnaire de

boot et pour finir The Partition

Resizer (http://www.zeleps.com)

mais quoi qu’il en soit, il faut

bien être honnête ces logiciels

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005


PRATIQUE

font maintenant figure de dinosaures.

Une alternative libre

existe pourtant en Qt Parted et

quand on voit l’importance que

prend Linux chaque jour, pourquoi

ne pas en profiter nous

aussi ? Pour cela rien de plus

simple, il suffit de vous munir de

la distribution Kaella Knoppix

(évoquée dans notre dossier

Créer une DivX box sous Linux

dans le numéro de Hardware

magazine actuellement en

kiosques), qui présente les

avantages d’être entièrement en

français, intègre Qt Parted et

surtout qui est un Live-CD ne

nécessitant aucune installation

préalable. Qu’a-t-il de mieux ?

Pour résumer, on peut dire que

c’est un Partition Magic Linux

made offrant les possibilités de

créer, redimensionner des partitions

NTFS mais également le

ReiserFS, sans oublier la possibilité

de créer des partitions

Ext2FS/Ext3FS, XFS & JFS plus

utilisées dans le monde du libre.

Cet utilitaire bénéficie d’une

interface graphique n’ayant rien

à envier à Partition Magic, si

bien qu’il est aussi simple d’utilisation

sans compter que Qt

Parted est toujours en cours de

développement afin d’offrir de

nouvelles fonctions.

Le deuxième cas, très courant

aussi, est de disposer d’un

second disque dur qui accueillera

vos systèmes d’exploitation.

Ce cas ne présente aucune difficulté

puisqu’il suffira alors simplement

de créer vos partitions à

l’aide du gestionnaire de

disques sous Windows, accessible

via un clic droit sur le Poste

de travail, en sélectionnant

Gérer, Stockage et pour finir

Gestion des disques. Il n’est

cependant pas possible de formater

des systèmes de fichiers

autres que FAT32 et NTFS.

Attention cependant, car suivant

l’ancienneté de votre PC,

vous pourriez être contraints de

ne pas installer de système

d’exploitation au-delà du

1024 ème

cylindre.


de la théorie à

la pratique

XOSL

Nous avons choisi pour commencer,

le gestionnaire XOSL

pour la simple et bonne raison

que celui-ci est gratuit, très simple

d’utilisation, supporte la plupart

des OS disponibles à ce

jour, mais aussi pour son interface

graphique très agréable qui

nous a séduits. D’autres gestionnaires

existent bien sûr,

mais nous avons choisi de ne

pas en parler (vous retrouverez

cependant une liste non

exhaustive en fin d’article) pour

deux raisons : ces gestionnaires

sont payants et en plus ils

ne disposent pas d’interface

graphique ce qui rend la configuration

plus délicate. Dans ce

contexte il n’est vraiment pas

difficile de répondre à la question

pourquoi payer pour un

logiciel n’offrant qu’un mode

texte, n’apportant aucune fonctionnalité

supplémentaire et

plus difficile à configurer ?

Bref, avant de débuter nous

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

exécutons le logiciel DiscWizard

de Seagate afin de sauvegarder

le MBR du disque dur contenant

Windows XP Pro par pure précaution,

mais celui-ci ne contenant

qu’une partition, il est également

possible en cas de force

majeure de restaurer ou de

créer un nouveau MBR à l’aide

de la commande fixmbr ou fixboot

qu’il faudra taper via la

console de récupération de

Windows. Pour rappel, vous

pouvez lancer cette console via

la touche F8 pendant la séquence

de boot, mais à la seule

condition de l’avoir préalablement

installée sinon vous devrez

recourir au CD d’installation

de Windows XP et en choisissant

l’option Réparer lors de la

séquence d’installation. Une

fois le MBR sauvegardé, créez

une partition primaire (qui

accueillera XOSL) d’une taille de

500 Ko sur le second disque et

formatez-la au format FAT à l’aide

de Partition Magic, par

exemple, sans oublier de rendre

celle-ci active. Décompressez

maintenant l’archive XOSL, préalablement

téléchargée, sur une

disquette pour ensuite booter le

PC à l’aide de la disquette de

démarrage Windows 95/98/ME.

Une fois la procédure de démarrage

terminée, insérez la disquette

contenant XOSL et tapez la

commande « install » pour lancer

le processus d’installation.

Deux choix s’offrent à vous : le

premier est d’installer XOSL sur

une partition DOS puis le

second choix est de l’installer

sur une partition, ce que vous

choisirez très certainement à

moins d’utiliser encore le DOS.

Ce qui suit est très simple puisqu’il

vous suffira de choisir la

résolution de base, le support

de la souris (uniquement PS/2

supporté), l’installation de

Ranish Partition Manager et de

Smart Boot Manager qui permet

simplement de démarrer directement

un CD/DVD à partir de

XOSL et enfin la partition de

destination. Une fois ces paramètres

renseignés, il ne vous

restera plus qu’à redémarrer la

machine. Une fois qu’elle est

démarrée, vous remarquerez que

XOSL est vierge de tout système


d’exploitation mais un simple clic

sur le bouton Setup vous permettra

d’accéder au menu permettant

de configurer XOSL.

Là encore, rien de bien sorcier,

l’interface graphique aidant,

puisqu’il suffit de cliquer sur le

bouton Add pour voir apparaître

la liste de toutes les partitions et

il suffira de désigner celle contenant

le système d’exploitation.

Reste ensuite à renseigner le

nom de l’OS qui apparaîtra dans

le menu d’accueil de XOSL,

sans oublier de préciser si vous

souhaitez en faire le système

d’exploitation par défaut.

D’autres options sont accessibles

comme la possibilité de

protéger vos paramètres XOSL

par mot de passe, d’appliquer

un mot de passe à chaque OS

installé pour le lancement, le

réglage du temps pendant

lequel XOSL restera affiché

avant de lancer le système d’exploitation

par défaut, la protection

du MBR contre les virus, les

raccourcis clavier, et bien d’autres

encore.

NTLDR

Le gestionnaire de boot de

Windows NT/2k/XP, appelé

NTDLR, est conçu pour pouvoir

démarrer d’autres systèmes

Windows mais permet également

d’en démarrer d’autres.

Tout comme Lilo ou Grub du

côté Linux, NTLDR possède un

fichier de configuration permettant

de modifier les paramètres

de démarrage : le fichier

boot.ini

Avant d’aller plus loin, il

convient de sauvegarder le

fichier boot.ini en cliquant avec

le bouton droit sur le Poste de

travail, Propriétés puis sélectionnez

dans l’onglet Avancé la

rubrique Démarrage et récupération

en cliquant sur Paramètres.

Sur la nouvelle fenêtre s’affichant,

un clic sur Modifier ouvrira,

à l’aide du bloc-notes, le

fichier boot.ini qu’il suffira de

sauvegarder. Voici un exemple

du contenu de ce fichier :

[boot loader]

timeout=30

default=multi(0)disk(0)rdisk(0)p

artition(1)\WINDOWS

[operating systems]

multi(0)disk(0)rdisk(0)partition(1)\WINDOWS=”Microsoft

Windows XP Professionnel”

/fastdetect /NoExecute=OptIn

Installez à présent votre système

d’exploitation Linux en prenant

la précaution de ne surtout

pas enregistrer Grub ou Lilo

(programme de démarrage

Linux) sur le MBR mais sur la

partition Linux. Il faut à présent

enregistrer le secteur de démarrage

Linux à l’aide de la commande

suivante :

# dd if=/dev/sdb2 of=/Ubuntu.lnx

bs=512 count=1

Cette ligne de commande suppose

que le secteur d’amorçage

est présent sur la partition

dev/sdb2 (si vous n’êtes plus

sûrs de la partition sur laquelle

est installé Linux, pensez à l’i-

dentifier lors du démarrage

Linux) et enregistre le secteur

de démarrage sous le nom de

Ubuntu.lnx.

L’appellation des disques durs

sous Linux est un peu particulière,

puisque pour les disques

IDE c’est généralement hda1,

hda2, etc. qui correspond à la

première puis seconde partition

du premier disque dur puis

hdb1, hdb2, etc… pour les partitions

du second disque, ainsi

de suite.

Pour les disques SCSI et/ou S-

ATA, les disques prennent alors

l’appellation sda1, sdb1, etc…

Il ne reste plus qu’à sauvegarder

le fichier Ubuntu.lnx sur une

disquette ou sur une partition

FAT afin qu’il soit utilisable par

Windows (l’écriture au format

NTFS n’étant pas encore assez

répandue sous Linux) à l’aide de

la commande mcopy

/Ubuntu.lnx a :

Ceci sauvegardera le fichier sur

disquette mais vous pouvez

également le sauvegarder directement

sur une partition

Windows, après avoir monté

celle-ci tout d’abord sous Linux

et à l’aide de la même commande

en remplaçant simplement

a : par le chemin désignant le

point de montage (par exemple

mnt/windows).

Une fois cela terminé, retournez

sous Windows et placez

le fichier à la racine de votre

disque dur (C:/) puis modifiez

le fichier boot.ini en ajoutant

cette ligne dans la section

[operating systems] :

C:\Ubuntu.lnx=”Ubuntu Linux”

N’oubliez pas d’enregistrer les

modifications avant de quitter.

Vous aurez maintenant au redémarrage

le choix entre Windows

XP Pro et Ubuntu dans notre

exemple.

Pour finir, vous pourrez modifier

si vous le souhaitez, dans l’onglet

Démarrage et récupération,

LA PRÉSENTATION DES OS INSTALLÉS À L’AIDE D’ICÔNES REND GAG ENCORE PLUS AGRÉABLE À UTILISER QUE XOSL.

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005


PRATIQUE

le temps pendant lequel vous

souhaitez voir affiché le choix

des différents systèmes d’exploitation,

et même définir l’OS

à démarrer par défaut en cas

d’inaction de votre part.

El Gestor de

Arranque Grafico

Après vous avoir présenté

XOSL, on ne pouvait pas passer

à côté de GAG, petit logiciel

espagnol mais rassurez-vous, il

est aussi disponible en une

dizaine de langues dont le français

qui nous est si cher.

La différence avec XOSL tient

du fait qu’il est plus simple à

mettre en œuvre malgré le fait

qu’il ne supporte pas la souris.

Après téléchargement, une

décompression de l’archive et

un double clic sur le fichier «

install_XP.cmd » permettent de

créer la disquette d’installation

qui permettra de booter le PC

sans avoir à démarrer en DOS

au préalable. Tout se passe en

mode graphique : consultation

du manuel/FAQ, installation,

paramétrage, choix de la langue…

Si bien que la configura-


ATTENTION À NE PAS ÉCRASER LE MBR PAR INADVERTANCE.

tion est des plus intuitive et

réussie. Nous ne détaillerons

évidemment pas la configuration

de GAG tant celui-ci est à la

portée de tous.

Dans quel ordre

installer les

systèmes

d’exploitation ?

Il n’y a au final pas vraiment

d’ordre idéal pour installer les

systèmes d’exploitation et il

convient simplement de connaître

quelques règles. Tout d’a-

LIENS UTILES :

Disquette démarrage Windows 98/ME :

http://bootdisk.de/

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

bord, concernant Windows qui

écrase systématiquement le

MBR, rendant donc l’installation

d’un gestionnaire de démarrage

inutile entre deux versions. Pour

les autres systèmes d’exploitation,

il faut simplement prendre

la précaution de ne pas installer

le programme de démarrage

(Lilo, Grub, bootman…) sur le

MBR mais il ne faut pas oublier

pour autant de l’installer sur la

partition accueillant l’OS. Un

oubli vous obligera à reprendre

l’installation depuis le début.

D’autre part, il faut savoir que

c’est toujours le dernier système

d’exploitation installé qui

Howto’s :

LILO : http://lea-linux.org/admin/admin_boot/LILO.html

GRUB : http://www.tldp.org/HOWTO/Multiboot-with-GRUB-2.html#ss2.3

Bootman (BeOS) : http://wiki.bebits.com/page/BeBootMan

Gestionnaires d’amorçage :

GAG : http://gag.sourceforge.net/index.html

XOSL : http://www.ranish.com/part/xosl.htm

pourra être démarré tant que

vous n’aurez pas installé et

configuré votre gestionnaire de

démarrage.

Petite information qui a son

importance, avec la présence

d’un gestionnaire de démarrage

et de plusieurs OS, il est tout à

fait possible d’utiliser Drive

Image ou Norton Ghost pour

créer et restaurer une image.

Pour finir, il ne nous a pas semblé

opportun de parler en détail

des gestionnaires Grub, Lilo et

Bootman, qui à la vue de l’excellent

XOSL ou GAG demeurent

insignifiants.


PRATIQUE

ficionados de l'optimisa-

A tion et de la bidouille que

nous sommes, le BIOS est un

passage obligé tant il recèle de

paramètres importants pour

affiner le fonctionnement de

nos PC. Nous avions déjà

consacré un dossier complet à

l'optimisation du BIOS dans le

passé, mais de nombreux

réglages sont apparus depuis

qui ne sont pas toujours évidents

à comprendre. Nous

allons tâcher de les démystifier

afin que vous puissiez exploiter

au mieux votre ordinateur.

Pour les personnes qui nous

rejoignent, il faut savoir que le

BIOS, acronyme de "Basic

Input Output System" est un

petit morceau de logiciel, stocké

de façon permanente dans

une puce dédiée de la carte


LE GUIDE DU BIOS,

A64, LGA775

Par : Thomas Olivaux

Bien que nous ayons déjà parlé des réglages les plus importants du BIOS,

les mois passant et les nouvelles technologies s'étant imposées, une bonne

quantité de nouveaux paramètres sont apparus au sein des BIOS. Etudions

les plus importants d'entre eux.

D’UN POINT DE VUE MATÉRIEL, LE

BIOS, C’EST LA PETITE PUCE EN BAS

À GAUCHE SUR CETTE PHOTO.

mère, qui sert en quelque sorte

d'interface entre la partie matérielle

et la partie logicielle d'un

ordinateur. En effet, c'est

notamment grâce aux informations

fournies par le BIOS que

Windows est en mesure de

communiquer avec les différents

composants de l'unité

centrale. Dans le BIOS, il existe

de très nombreux paramètres

qui influent sur les caractéristiques

et les performances du

PC. Cela va du réglage de

l'heure et de la date à l'overclocking,

en passant par l'ordre

des périphériques de démarrage

(le "boot") ou la façon dont

se comporte votre contrôleur

de stockage, etc. Pour accéder

à la configuration du BIOS, il

faut appuyer sur une touche

spéciale, généralement "Del"

("Suppr" en français), ou "Esc"

("Echap"), "F1"… très rapidement

après le démarrage de

l'ordinateur. Si vous prêtez

attention à la façon dont s'initialise

votre ordinateur, vous

pourrez remarquer, dans l'ordre,

une page d'initialisation de

la carte graphique (pas toujours

visible), une page d'information

du BIOS et de vérification de la

mémoire (c'est à ce moment-là

qu'il faut appuyer), une page de

résumé du BIOS très brève suivie

du démarrage de l'OS.

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

LES PARAMÈTRES DE BASE DU BIOS, SIMPLES,

NE SONT PAS TRAITÉS DANS CE DOSSIER.

Quoi de neuf,

doc ?

Nous avons un peu hésité

quant à rédiger un nouveau

dossier sur le BIOS, mais les

nouveaux paramètres sont

suffisamment nombreux pour

que nous ayons rapidement

tranché en sa faveur. En effet,

depuis le dernier dossier, sont

sorties autant de technologies

importantes que l'Athlon 64, la

mémoire DDR II, le bus PCI

Express, le SLI et tant d'aut-

res. N'oublions pas non plus la

généralisation de termes technico-commerciaux

adoptés

par de nombreux fabricants de

cartes mères pour mettre en

avant certaines de leurs technologies,

notamment en ce qui

concerne l'overclocking ou la

gestion avancée des ventilateurs.

Nous allons donc faire le

tour de toutes ces nouveautés,

en complément des explications

que nous avions déjà

données au sein de PC

Update n° 7, fin 2003.


PARAMÈTRES PROCESSEUR

Quelques paramètres dédiés ou liés au processeur ont vu le jour, notamment depuis la sortie de l'Athlon 64. Les nouveautés

technologiques des derniers Pentium 4 sont également à l'origine de paramètres inédits, tandis que d'autres ont évolué.

FSB ou HTT

La fréquence de bus (FSB =

Front Side Bus) du processeur

existe depuis toujours, il s'agit de

la vitesse de communication

entre le processeur et le chipset.

En sus des valeurs standard de

133, 166 et 200 MHz, notons que

certains processeurs haut de

gamme Intel exploitent désormais

un FSB de 266 MHz.

Toutefois, marketing oblige, nous

pouvons souvent lire les fréquences

DDR chez AMD (soit 266,

333 et 400 MHz) ou QDR chez

Intel (533, 800 et 1 066 MHz).

L'Athlon 64 fonctionne de façon

différente de ses prédécesseurs.

Nous ne parlons plus de FSB,

mais de HTT, une "fréquence de

base" qui servira au calcul de

nombreuses autres fréquences,

nous y reviendrons. Qu'il s'agisse

de FSB ou de HTT, l'augmentation

de cette valeur se traduit par

un overclocking de votre PC.

HT Witdh

Le bus HT, pour HyperTransport,

est une nouveauté de l'Athlon 64.

Il s'agit du bus de communication

entre le processeur et le

chipset de la carte mère. Avec le

paramètre HT Width du BIOS, il

est possible d'ajuster la "largeur"

de ce bus, dans un sens

comme dans l'autre. L'idéal, si

votre BIOS le permet, est de

laisser ce paramètre au maximum,

16 bits dans chaque sens.

Seul un overclocking très élevé

pourrait faire réduire ces valeurs,

bien que ça ne soit pas

conseillé.

HT Speed ou LDT

Dans le même esprit que le

paramètre précédent, HT

Speed permet de régler la

vitesse à laquelle fonctionne

votre bus HyperTransport.

Selon les chipsets, la

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

valeur maxi change, sachant

que tous les chipsets de dernière

génération savent exploiter

un bus HT de 1 GHz.

Certains BIOS affichent une

vitesse HT de 600, 800 ou

LE MANUEL DE VOTRE

CARTE MÈRE, MÊME S’IL

N’EST PAS TRÈS COMPLET,

POURRA SANS DOUTE VOUS AIDER

À RÉGLER VOTRE BIOS.

1 000 MHz, mais ces dernières

ne sont valables que si votre

processeur est à sa fréquence

d'origine. En effet, la vitesse HT

est en réalité calculée grâce à la

fréquence HTT dont nous parlions

plus haut et au coefficient

LDT. Le coefficient LDT, qui

peut être x3, x4 ou x5, correspond

aux fréquences que

nous venons d'évoquer du

moment que HTT reste par

défaut, soit 200 MHz. Si

vous overclockez HTT,

de 200 à 210 MHz par

exemple, la vitesse HT

passera de 1 000 MHz par

défaut (5x 200) à 1 050 MHz

(5x210). Dans un souci de stabilité,

ne dépassez pas les spécifications

de votre chipset. Si

vous souhaitez overclocker,

abaissez votre coefficient LDT

ou la vitesse HT.

Tant que vous ne passez pas en

dessous de 600 MHz, vous ne

ressentirez pas vraiment d'écarts

de performances de toutes

les façons.


PRATIQUE

Stabiliser son PC

Parfois, les PC se révèlent instables alors que vous n'avez pas modifié les paramètres par défaut du

BIOS. Si vous avez des plantages réguliers ou même des difficultés à installer Windows, faites donc

un tour dans votre BIOS. Il se peut que certains paramètres, même par défaut, soient un peu trop

optimistes pour votre matériel. Par exemple, si l'overclocking dynamique est activé, même dans des

proportions réduites, il se peut que le processeur ou que la carte mère ne suivent pas. Souvent, c'est

la détection SPD des paramètres de la mémoire qui est en cause, il faut alors réduire les timings (plus

précisément augmenter les valeurs dans le BIOS). Vérifiez que vous n'avez pas certains paramètres

tels que "Performance Mode" en mode "Turbo", mais plutôt en mode "Normal". En bref, toutes les

accélérations doivent être désactivées pour ne pas planter. Ensuite, vous pouvez les ajouter une à

une jusqu'à détecter celle qui était la cause de votre problème.

LES OPTIONS TELLES QUE « SYSTEM PERFORMANCE » SUR CET ÉCRAN JOUENT

SUR PLUSIEURS PARAMÈTRES QUE L’ON NE PEUT PAS TOUJOURS MAÎTRISER.

GARE AUX PLANTAGES.


PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

CPU VID et/ou

CPU Voltage

Dans le cadre de l'overclocking,

il est d'usage de légèrement

augmenter la tension électrique

du processeur pour permettre le

fonctionnement à des cadences

très élevées.

Aujourd'hui, bon nombre d'aficionados

du silence souhaitent

également ajuster la tension du

processeur, mais à la baisse,

pour réduire le dégagement thermique

de leur CPU. Si vous décidez

d'augmenter la tension, faites

bien attention à ce que votre

processeur soit correctement

refroidi et n'allez pas trop loin

sous peine d'endommager votre

CETTE CARTE MÈRE EST ARMÉE POUR L’OVERCLOCKING, AVEC LA POSSIBILITÉ D’AJUSTER DE NOMBREUSES TENSIONS.

puce. Notez que dans certains

cas, vous pourrez directement

ajuster la tension en choisissant

sa valeur, dans d'autres en appliquant

une augmentation de

quelques pour cent… et parfois

même les deux ! Chez MSI, l'option

"CPU VID" permet de régler

précisément le voltage du processeur.

Si vous ne connaissez

pas les bonnes valeurs, vous

pouvez opter pour un réglage en

"%" grâce à CPU Voltage.

Toutefois, les deux sont cumulables,

vous pouvez par exemple

opter pour 1,5 V +3.3 % ce qui

donnera 1,55 V environ.

Cool'n'Quiet !

La fonction Cool'n'Quiet ! propriété

d'AMD et réservée aux

Athlon 64, permet de réduire la

fréquence du processeur, ainsi

que sa tension électrique et

donc son dégagement calorifique

lorsque la puissance n'est

pas nécessaire, à la manière

des ordinateurs portables pour

lesquels le souci d'économie

d'énergie est primordial. C'est

un bon moyen de réduire le bruit

d’un PC la nuit ou d’un PC

home cinema. Pour activer

complètement cette fonctionnalité,

il faut, en plus d'un BIOS compatible,

un ventilateur réglé de

façon thermique (comme celui

livré en standard), un pilote téléchargeable

sur www.amd.com et

un petit réglage sous Windows.

Vous trouverez toutes les informations

nécessaires sur le site

du constructeur de votre carte

mère ou sur le site d'AMD.

SpeedStep

Equivalent d'Intel au Cool'n'Quiet !

la technologie SpeedStep permet

d'ajuster la fréquence du

processeur en fonction du

besoin de puissance. Il résulte

un dégagement calorifique

réduit et donc moins de bruit

lorsque vous ne sollicitez pas

plus votre PC que cela. Pour le

moment, seuls les derniers

Pentium 4 6xx peuvent en profiter

et peu de cartes mères proposent

cette option à ce jour.


PERFORMANCES MÉMOIRE

ET CHIPSET

De plus en plus de fonctions concernant la performance de la mémoire vive et du chipset sont accessibles dans

les BIOS modernes. Plus de réglages signifie plus de liberté… mais également plus de difficultés à tout maîtriser !

PCI Express

Frequency

Tout comme les bus AGP et

PCI, prévus pour fonctionner

respectivement à 66 et 33 MHz,

le bus PCI Express possède sa

propre fréquence. Ce dernier

est conçu pour tourner à

100 MHz et les premières cartes

PCI Express semblent peu

tolérantes à une augmentation

de cette fréquence. De toute

façon, vu les débits offerts, il

n'y a aucun intérêt à vouloir

accélérer le bus PCI Express.

Les timings

Les timings sont des paramètres

jouant sur le fonctionnement

de la mémoire. Nous en

avons déjà parlé à maintes

reprises. Pour faire court, plus

les timings sont faibles, on dit

alors qu'ils sont agressifs,

meilleures seront les performances

de la mémoire et donc

du PC. Toutefois, en allant audelà

des spécifications de la

mémoire, vous vous exposerez

à des plantages intempestifs.

Pour faire simple, en activant la

détection automatique "SPD",

la carte mère va détecter les

timings pour lesquels vos barrettes

sont conçues. Si vous

souhaitez les régler à la main,

armez-vous de patience et

essayez de les abaisser un à

un, car en cas de plantage,

vous pourrez rapidement identifier

la source du problème.

RAM voltage

Aujourd'hui, une majorité de

cartes mères permettent d'ajuster

la tension électrique de la

mémoire vive. L'augmentation

de la tension permet généralement

de tenir une fréquence

plus élevée et/ou des timings

plus agressifs pour gagner en

performances. Pour certaines

barrettes de mémoire haute fréquence,

la tension par défaut

est déjà plus élevée que la

moyenne, ce qui explique

qu'elles puissent planter sur

des cartes mères n'offrant pas

la possibilité d'ajuster cette tension.

La mémoire DDR tourne

par défaut à 2,5 ou 2,6 V, vous

pouvez sans souci la monter à

2,75 V, voire 2,9 V si elles sont

équipées de radiateurs. La DDR

II fonctionne à 1,8 V, évitez de

dépasser 2 V.

LES FORUMS DE DISCUSSION SONT TRÈS PRATIQUES POUR OBTENIR DES

RÉPONSES À VOS QUESTIONS LES PLUS POINTUES.

Que faire des

paramètres inconnus ?

Il n'est pas rare que nous tombions sur des paramètres inconnus

lors du paramétrage d'un BIOS. A ce moment-là, la notice de la

carte mère est rarement d'un grand secours tant les explications

sont succinctes et les traductions aléatoires. La meilleure chose

à faire consiste alors à laisser le réglage par défaut, pour plus de

prudence, ou à questionner quelqu’un sur son utilité dans un

forum spécialisé, www.techage.fr par exemple.

Chipset voltage

A l'image du processeur et de

la mémoire, le chipset gagne

aussi à voir sa tension augmentée.

En effet, à vouloir ajouter

des MHz, un peu plus d'électricité

pourra aider à conserver

une stabilité exemplaire. Au

passage, précisons dans le cas

des cartes mères MSI, l'adop-

tion d'un code de couleurs pour

les différentes tensions modifiables.

Les valeurs en gris sont

les tensions par défaut, en

jaune celles qui permettent d'améliorer

les performances pour

une majorité d'utilisateurs et en

rouge celles qui permettent de

battre des records mais qu'il

faut tout de même n'utiliser

qu'en connaissance de cause.

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005


PRATIQUE

FONCTIONS "SPÉCIALES"

Aujourd'hui, les constructeurs de cartes mères inventent de plus en plus de "technologies" permettant d'améliorer

les performances et/ou le fonctionnement de leurs produits. Pas facile de s'y retrouver ! Voici des explications au

sujet de celles que l'on retrouve le plus fréquemment.

Abit SoftMenu

SoftMenu est le nom de la première

page des BIOS Abit, qui

regroupe les paramètres du

processeur et tout ce qui est lié

à l'overclocking (fréquences,

tensions…). Les paramètres

avancés de la mémoire restent

cependant dans la page

"Advanced Chipset Features".

Asus AI NOS

AI NOS est le nom donné par

Asus à sa fonctionnalité d'overclocking

dynamique, l'overclocking

automatique à la volée,

lorsque le besoin de puissance

supplémentaire est nécessaire.

Si vous optez pour l'option d'overclocking

"NOS", vous avez


alors le choix entre les modes

"Auto", "Standard", "Sensitive"

ou "HeavyLoad" qui déclenchent

l'overclocking plus ou moins

rapidement. En revanche, le

paramètre "Turbo NOS" sert,

quant à lui, à déterminer la valeur

de l'overclocking, de 3 à 20 %

d'accélération.

Asus Hyper Path

et Asus Hyper

Path 2

Asus Hyper Path est un paramètre

qui permet d'améliorer quelque

peu les performances du PC en

jouant sur la vitesse de nombreuses

autres options. Toutefois, il

existe de nombreux cas de figure

où l'activation de cette fonction

LA PUCE CORECELL, SUR LES CARTES MÈRES MSI, GÈRE DE NOMBREUSES

FONCTIONS AVANCÉES (OVERCLOCKING DYNAMIQUE, ANALYSE DES

TEMPÉRATURES, GESTION DES VENTILATEURS…)

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

s'est automatiquement traduite

par une instabilité accrue du PC,

surtout lorsqu'il était overclocké.

Asus PEG Link

Comparable à l'overclocking

dynamique du processeur, le

"PEG Link Mode" correspond à

l'overclocking de la carte graphique.

Attention, si certaines

cartes mères proposent un

réglage facile avec, notamment,

la fonction "Disable" pour désactiver

"PEG Link", sur d'autres, il

faut opter pour "Slow" si l'on ne

souhaite pas overclocker systématiquement

la carte vidéo.

Asus Speech

Configuration

Ce menu, présent sur certaines

cartes mères Asus seulement,

permet d'activer ou de désactiver

le report de démarrage vocal. En

effet, en activant cette fonctionnalité,

une voix vous informe du

bon déroulement de la séquence

de boot ou vous signale un problème.

Vous pouvez modifier les

messages d'erreur grâce à un

logiciel sous Windows livré sur le

CD de votre carte mère.

Gigabyte M.I.T.

Le "MotherBoard Interlligent

Tweaker" de Gigabyte n'est rien

d'autre que le nom donné à la

page qui regroupe tous les

paramètres concernant le processeur

et l'overclocking.

MSI Cell Menu

Le "Cell Menu" des cartes

mères MSI contient tous les

paramètres concernant le CPU,

la mémoire, la carte graphique

ainsi que l'overclocking, en

d'autres termes, tout ce qui joue

de façon significative sur les

performances du PC.

MSI D.O.T.

DOT, Dynamic Overclocking

Technology, est la fonction d'overclocking

dynamique de MSI.

En activant DOS, vous acceptez

que votre processeur soit automatiquement

overclocké dès

lors que le processeur est sollicité

à 100 %. Différents "grades"

permettent d'overclocker

plus ou moins (Private = 1%,

Sergeant = 3%, Captain = 5%,

Colonel = 7%, General = 9%,

Commander = 11%).


DIVERS

CPU Smart FAN

Et le SATA ?

Sur de nombreuses cartes mères,

il existe une gestion automatisée

du ventilateur du processeur.

Selon les marques, cette "technologie"

peut d'ailleurs adopter

différentes appellations, telles

que Fan EQ chez Abit, Q-Fan

chez Asus ou BuzzFree chez

MSI. Grâce à cette fonction, vous

pouvez paramétrer votre ventilateur

afin qu’il ne tourne pas à fond

lorsque le processeur n'excède

pas une température choisie et

qu'il accélère automatiquement si

c'est le cas, pour repasser en

dessous du seuil de déclenchement.

Pour bien exploiter cette

fonction, faites attention à bien

brancher le ventilateur de votre

processeur sur la prise dédiée au

"CPU FAN" de la carte mère.

Quelques constructeurs proposent

également un ajustement

automatisé d'autres ventilateurs,

pour encore plus de confort.

Integreted

Peripherals

"Integreted Peripherals" n'est

pas un paramètre du BIOS mais

le nom que l'on retrouve souvent

pour toute une page d'op-

Il existe de nombreux paramètres concernant le Serial

ATA dont nous n'avons encore pas beaucoup parlé.

Nous les laissons volontairement de côté pour le

moment, bien qu'ils soient importants, car nous

vous préparons un dossier spécial SATA pour le

prochain numéro de Hardware Magazine.

tions. C'est ici que vous pourrez

activer/désactiver et ajuster

le fonctionnement de tous les

périphériques intégrés à votre

carte mère, comme les cartes

réseau, les cartes son, les

contrôleurs IDE et SATA…

Restore on AC

Power Loss ou

AC Power Back

Dans la page où sont rangés

tous les paramètres liés à l'économie

d'énergie, une fonction

bien pratique se cache sous le

nom de "Restore on AC Power

Loss". Ce paramètre permet de

définir votre préférence après

une coupure de courant.

Effectivement, vous pouvez

opter pour que le PC reste

éteint ou,

au contraire, qu'il redémarre

automatiquement. Avec

Windows XP qui se répare

assez bien tout seul, il peut être

utile d'activer cette option, surtout

sur un serveur de fichiers

pour que les données soient

tout de même accessibles rapidement

sur le réseau après une

coupure d'électricité.

Spread

Spectrum

Il existe plusieurs fonctions

dans le BIOS

permettant d'activer

"Spread Spectrum"

ou non. Il s'agit

d'une technologie

permettant de

faire légèrement

varier la

fréquence

d'horloge

de façon

NOUS PARLERONS DÈS LE PROCHAIN

NUMÉRO DES NOMBREUSES OPTIONS DU

BIOS QUI CONCERNENT LE SERIAL ATA.

volontaire

pour éviter les interférences

électromagnétiques liées à l'utilisation

continue d'une fréquence

fixe. Si vous avez des parasites

au niveau votre réception

radio ou TV à la maison, l'activation

de Spread Spectrum

pourra les réduire. Lorsque l'on

overclocke, il est toutefois

déconseillé d'activer cette

fonction.

SLI

Quelques fonctions sont

récemment apparues sur les

cartes mères SLI, rien de bien

important toutefois. Sur certaines

cartes mères, vous pouvez

choisir le mode de fonctionnement,

entre "Auto", "Normal" et

"SLI". "Auto" devrait faire l'affaire,

mais en cas de pépin,

vous pouvez essayer de forcer

le mode qui correspond à votre

configuration.

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005


PRATIQUE


UN MAXIMUM

DE DISQUES DURS

DANS SON PC

Par : Thomas Olivaux

Ajouter un maximum de disques durs dans son PC, qui n'y a jamais pensé ? C'est très

tentant, mais pas toujours évident. Grâce à nos conseils, réalisez le serveur de fichiers

de vos rêves ; conception, montage, configuration, guide d'achat, tout y est !

énéralement, les PC que

G

nous utilisons sont équipés

d'un ou deux disques durs,

rarement plus. Avec l'augmentation

constante des capacités,

jusqu'à 400 Go pièce aujourd'hui,

c'est suffisant pour un

maximum d'utilisations.

Toutefois, diverses raisons et

usages peuvent amener au

montage d'un ordinateur rempli

de disques durs. C'est justement

ce dont nous allons parler

durant une dizaine de pages.

La motivation première d'une

configuration pleine de disques

durs est d'obtenir la plus

grande capacité de

stockage en un seul PC,

un usage que l'on pourrait

comparer aux serveurs

de fichiers des

grandes entreprises.

Certes les graveurs de

CD, quasiment gratuits

aujourd'hui, ainsi que les

graveurs de DVD, pas

beaucoup plus chers,

réduisent fortement l'intérêt

de disposer d'une

telle machine à la maison,

mais son utilisation

apporte un tel confort

que vous finirez par ne

même plus vouloir graver.

En effet, sans compter

la perte de temps liée

à la recherche du CD

souhaité, l'utilisation de données

depuis un disque dur est

plus rapide et confortable que

depuis un lecteur optique, aussi

bon soit-il. Un serveur de

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

fichiers, comme son nom l'indique,

fait le service ; songez

que tous les ordinateurs de

votre réseau domestique pourraient

en profiter. Par exemple,

si vous désirez formater le PC

home cinema, vous n'avez qu'à

réinstaller Windows et à configurer

la carte réseau. Ensuite,

avec un accès au serveur, vous

trouverez facilement et instantanément

tous les pilotes et les

logiciels les plus courants

(codecs, Winamp, Nero,

WinDVD…). Autre intérêt du

serveur de fichiers, vous pourriez

recycler d’anciens disques

durs. Il y a de fortes chances

que vos disques de plus forte

capacité soient utilisés dans

votre machine principale, mais

que sont devenus vos anciens

40, 60, 80 Go ? Il serait pourtant

intéressant de pouvoir s'en

servir quelque temps de plus,

non ?

Le serveur de fichiers peut être

abordé de deux façons différentes.

Soit vous décidez de

créer un PC dédié au stockage

des données, ce dernier étant

accessible depuis le réseau

uniquement, soit vous préférez

installer beaucoup de disques

durs dans votre PC principal,

celui sur lequel vous travaillez,

vous surfez et vous jouez. Ça

ne change pas grand-chose à

la façon de procéder, sauf

qu'un serveur dédié n'a absolument

pas besoin de la même

puissance. Pour une machine

exclusivement consacrée au

stockage et au partage de données,

vous pouvez vous

contenter de n'importe quel

couple carte mère/processeur à

partir du GHz, avec au minimum

256 Mo de mémoire pour

faire tourner Windows XP correctement,

l'idéal étant quand

même d'avoir 512 Mo.

Il est aussi possible d'envisager

un PC avec plusieurs disques

durs sans spécialement penser

au partage des données. Pour

les personnes qui manipulent

images et vidéos, l'utilisation de

plusieurs disques durs permet

non seulement d'accroître aisément

la capacité de stockage,

mais aussi la vitesse d'exécution.

Sous Photoshop par

exemple, le célèbre logiciel de

retouche d'images, vous pouvez

spécifier plusieurs disques

de travail pour que les performances

de chacun s'accumulent,

un peu comme dans une

configuration RAID.


PARTAGER LES DONNÉES

Pour partager les données avec les autres ordinateurs de votre réseau

domestique, prévoyez au minimum une carte 10/100 Mbps. Un bon réseau

Ethernet 100 Mbps permettant de transférer jusqu'à 10 Mo/s de données,

vous pourrez vous en sortir, alors qu'en Wi-Fi, c'est encore trop lent pour

envisager des transferts importants. Vous pouvez aussi songer à passer en

Gigabit Ethernet, car contrairement aux idées reçues, ce n'est plus un

luxe. Sans compter le fait qu'une majorité de cartes mères neuves sont

équipées de carte réseau Gigabit, sachez que vous pourrez acheter une

carte PCI Gigabit à partir de 15 ¤ et qu'un petit Switch Gigabit 5 ports

(10/100/1 000) ne vous coûtera que 65 ¤ environ. Prévoyez des câbles

réseau de qualité pour atteindre de hauts débits.

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005


PRATIQUE

CONCEPTION

réer un PC avec beaucoup

C de disques durs est un peu

plus compliqué qu'en apparence.

En effet, au-delà du fait qu'il

faille suffisamment d'espace

dans son boîtier, il faut prendre

en compte les connectiques,

penser à acheter quelques

accessoires, ne pas oublier le

refroidissement pour, enfin,

réussir à tout paramétrer. Avant

de se lancer, donc, il faut un

minimum d'organisation, il est

nécessaire de "penser" le PC.

La première étape consiste, bien

sûr, à savoir quels disques durs

prendront place dans la machine.

Dans la théorie, n'importe quel

disque peut avoir sa place dans

un tel projet, mais en pratique il


vaut mieux éviter les disques très

vieux, risquant de tomber en

panne à tout moment ou vraiment

trop petits. En effet, si votre

objectif est d'obtenir l'espace de

stockage maximum, ce n'est pas

en utilisant des disques de 5, 10

ou même 20 Go que vous y parviendrez.

Vu la taille des fichiers

aujourd'hui, un disque dur de 5

Go ne vaut même plus l'électricité

qu'il consomme ! Pour ce qui

est de leur branchement, vous

pouvez installer des disques de

n'importe quelle norme, du

moment que vous possédez les

contrôleurs adéquats. Des

disques ATA, SATA et SCSI peuvent

parfaitement se côtoyer. Sur

le plan des performances, tout

dépend de l'usage que vous

SCSI, ATA, SATA, TOUS LES DISQUES PEUVENT ÊTRE INSTALLÉS

CONJOINTEMENT DANS VOTRE SERVEUR.

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

comptez faire de cette

machine. S'il s'agit d'un

"simple" serveur de

fichiers qui se contentera

de stocker des films DivX,

des musiques ou des

photos, la vélocité n'a que

peu d'intérêt. En revanche,

si vous avez prévu de faire

du montage vidéo ou de la

création 3D, vous apprécierez

d'avoir des disques rapides.

De toute façon, même

s'il y a une différence sensible

en cas d'utilisation

comme disque système, tous

les disques durs vendus

depuis ces deux ou trois dernières

années sont globalement

performants, sans

oublier que la vélocité globale

est également dépendante

d'autres facteurs comme la

qualité des contrôleurs, par

exemple.

C'est dans

la boîte

Une fois que vous connaissez

le nombre de disques durs

qui viendront prendre

place dans l'ordinateur, il

est alors temps de songer

au boîtier. En effet, avec la

mode des barebones et

autres boîtiers discrets, il

n'est pas toujours physiquement

possible d'installer beaucoup

de disques durs. La majorité

des boîtiers peuvent

accueillir entre trois et six

disques 3.5", la taille standard.

Heureusement, il existe divers

moyens d'adapter les disques

3.5" dans des emplacements

5.25", ce qui autorise l'installation

de deux à quatre disques

supplémentaires.

Généralement, cela est suffisant.

Qui souhaite installer plus

LE BOÎTIER LIAN-LI PC-V2000

COÛTE CHER, MAIS SA CONTENANCE,

SON DESIGN ET SA QUALITÉ

DE FABRICATION LE RENDENT

VRAIMENT EXCLUSIF.

de 10 disques dans un seul

PC ? Ok, ça arrive, mon serveur

perso avec ses 13 disques

(bruyants) est là pour le confirmer.

Si vous désirez donc installer

beaucoup de disques,

sachez qu'il existe des boîtiers

plus adaptés à l'usage serveur

de fichiers que d'autres. En

effet, comme nous le verrons à

la fin de ce dossier pratique, il

existe des boîtiers de grande

contenance et très modulaires.

Quelques boîtiers, c'est de plus

en plus fréquent, permettent

l'installation des disques durs

en position latérale ; le câblage

est alors fortement simplifié !

Tant que nous parlons de boîtiers,

il ne faut surtout pas


oublier le refroidissement des

disques. Généralement, les boîtiers

proposent l'installation

d'un ou deux ventilateurs en

bas de la façade, devant les

emplacements 3.5", mais ce

n'est jamais le cas pour les

emplacements supérieurs, en

5.25". Un disque peut fonctionner

sans refroidissement s'il est

isolé et que l'ensemble du PC

est ventilé, mais dans des

conditions différentes, il sera

beaucoup trop chaud pour

durer dans le temps.

L'alimentation électrique doit

aussi être de bonne facture.

C'est important car, si un

disque dur seul ne consomme

pas beaucoup d'énergie, le

moment où ils s'éveillent tous

simultanément, le démarrage

du PC, est très exigeant. De

plus, vu l'importance des données

que l'on conserve généralement

sur nos disques, mieux

vaut utiliser un bloc d'alimenta-

tion de qualité, équipé d'une

protection en cas d'anomalie.

Si pépin il doit y avoir, mieux

vaut perdre l'alimentation que

ATA OU SATA, PRÉVOYEZ SI POSSIBLE UNE CARTE MÈRE AVEC PLUSIEURS CONTRÔLEURS,

VOUS ÉVITEREZ AINSI L'ACHAT DE CARTES FILLES ADDITIONNELLES.

l'alimentation, les disques durs

et tout ou une partie de l'électronique

! Enfin, seules les alimentations

de marque sont

équipées de nombreux connecteurs

Molex et SATA pour brancher

un maximum de disques

durs. Les blocs "no name"

n'ont souvent que quatre prises

Molex et, éventuellement, une

prise SATA. Vous trouverez toutes

les réponses à vos questions

concernant l'alimentation

électrique du PC en lisant le

comparatif d'alimentations présent

dans ce même magazine.

Nous arrivons à présent au problème

peut-être le plus pénible,

celui des contrôleurs. En effet, il

est bien beau de vouloir installer

de nombreux disques durs,

mais si nous ne pouvons pas

les relier à la carte mère ou

ailleurs, nous n'irons pas bien

loin. Au strict minimum, une

carte mère intègre un double

contrôleur IDE ATA, grâce

auquel nous pouvons brancher

quatre périphériques ATA. En

conservant tout de même un

lecteur/graveur, seuls trois

disques durs peuvent être utilisés.

Heureusement, il existe de

nombreuses cartes mères

mieux équipées, toutes ayant

aujourd'hui au moins deux

ports Serial ATA et beaucoup

ayant un contrôleur additionnel

permettant de brancher des

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005


PRATIQUE

disques ATA et/ou SATA. En fait,

si le SATA représente clairement

l'avenir, il se révèle plutôt gênant

pour les personnes qui, comme

nous, souhaitent monter un serveur

de fichiers en regroupant

plusieurs disques durs ATA. En

effet, un tel PC est bien pratique

pour réutiliser de nombreux

disques plus ou moins âgés, qui

sont rarement en SATA.

"Malheureusement", il y a de plus

en plus de ports SATA sur les cartes

mères et de moins en moins

de ports ATA conventionnels.

C'est également vrai pour les alimentations

électriques qui, si

certaines disposaient de huit

connecteurs Molex ou plus, n'en

n'ont plus que six car les prises

SATA ont fait leur apparition.

Toutefois, les choses ne sont pas

si noires puisqu'il existe de nombreux

contrôleurs ATA, SATA ou

SCSI sous forme de cartes PCI.

Par exemple, en ajoutant une

simple carte fille cédée contre

quelque dizaine d'euros, vous

pourrez relier quatre disques durs

supplémentaires à votre serveur.

En prévision des branchements,


la réflexion sur le nombre et le

type des disques durs est donc

très importante. N'hésitez pas à

vous faire une liste sur papier

pour noter le nombre de disques

ATA et de disques SATA et à

comparer le nombre de prises

présentes sur votre carte mère et

votre alimentation.

Sans manquer de réserver au

moins une prise ATA pour un

lecteur/graveur, puis achetez le

ou les contrôleurs manquants,

si nécessaire. Nous reviendrons

sur le choix du contrôleur à la fin

du dossier. N'oubliez pas, enfin,

d'acheter les nappes nécessaires

au raccordement de tous

ces disques et, si besoin est,

des doubleurs d'alimentation

électrique.

Soyez branchés

Pour finir l'importante préparation

de votre serveur de fichiers,

vous devez prendre un moment

pour "penser", visualiser le

montage. En effet, s'il est très

simple d'assembler un PC classique

équipé d'un disque dur et

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

d'un graveur de CD ou DVD,

c'est un peu plus complexe

pour un serveur muni de nombreux

disques durs. La première

contrainte est de ne pas oublier

que les périphériques ATA fonctionnent

par paires. Il y a toujours

un maître (master) et un

esclave (slave). Vous devez

donc regrouper les disques ATA

deux par deux et positionner les

cavaliers pour qu'ils soient bien

en maître et esclave. Ensuite,

vous devez déjà prévoir l'ordre

final des disques dans le boîtier,

leur emplacement. Essayez de

privilégier le rangement des

nappes pour ne pas avoir trop

de "bazar", les nappes placées

n'importe comment étant une

gêne pour la ventilation.

Généralement, le ou les lecteurs/graveurs

de CD/DVD sont

raccordés au contrôleur IDE de

la carte mère, celui qui est intégré

au chipset, car il existe des

contrôleurs IDE additionnels qui

ne savent pas les exploiter. Si

votre disque dur système est

ATA, vous pouvez placer le lecteur

de CD en esclave du

DANS UN SERVEUR DE FICHIERS, LES FILS SONT NOMBREUX. ESSAYEZ DE LES CACHER DU MIEUX POSSIBLE, VOUS

OBTIENDREZ UN PC MIEUX AÉRÉ ET PLUS BEAU À REGARDER !

disque dur, mais dans ce cas,

ce disque se devra d'occuper

un logement à proximité du lecteur

pour que la nappe ne soit

pas trop courte. En dehors des

contraintes du paramétrage

maître/esclave et du positionnement

de votre lecteur CD, seule

la maniaquerie peut jouer sur

l'emplacement des disques

durs. En effet, sachant que

Windows XP permet de manipuler

les partitions et surtout les

lettres des lecteurs comme bon

nous semble, vous n'avez pas

forcément besoin de mettre en

primaire esclave le disque dur

que vous souhaitez voir apparaître

en tant que "D:". Si vous

hésitez quant au placement des

disques, essayez de raisonner

"pratique". Par exemple, les

disques qui chauffent le plus

auront intérêt à se retrouver

dans les emplacements 5.25"

avec des adaptateurs plutôt

qu'en 3.5", mais si jamais votre

casier 3.5" est refroidi par un

ventilateur et que ce n'est pas le

cas en 5.25", il vaut mieux les

laisser là où il y a de l'air frais. Si

vous n'avez pas la moindre idée

du dégagement de chaleur des

disques durs, il suffit de considérer

leur vitesse de rotation en

tours par minute, un 10 000 tpm

chauffant toujours plus qu'un

7 200 tpm et ainsi de suite.

L'activité prévue des disques

permet aussi d'estimer la chaleur.

Par exemple, votre disque

système risque de travailler plus

que le disque qui stockera des

archives de documents perso

auxquelles vous n'accédez quasiment

jamais, il sera donc plus

chaud. Comme vous pouvez le

constater, il y a beaucoup de

paramètres à prendre en compte

lorsque l'on souhaite monter

un PC rempli de disques durs,

prendre le temps de la réflexion

n'est pas un luxe.

D'expérience, il est tellement

pénible de devoir démonter un

ordinateur aussi rempli, avec

autant de connecteurs électriques

et de nappes en tous

sens, qu'il vaut mieux faire bien

du premier coup.


MONTAGE

Pour illustrer le montage d'un PC avec beaucoup de disques durs, nous en avons réalisé un,

celui de notre rédacteur en chef. C'est le boîtier Armor de Thermaltake, l'une des grandes tours

les plus en vue du moment, qui a été sélectionné. Nous ne manquerons pas de vous donner

nos impressions à son sujet en même temps que nous distillerons nos conseils d'assemblage.

Découverte

Le boîtier ThermalTake Armor est très léger, grâce à sa structure et ses panneaux tout en aluminium.

Il est également très modulable. Avec un total de 11 emplacements 5.25" en façade et de trois

emplacements 3.5" dans une baie à l'arrière, aux côtés de l'alimentation électrique, il y a de quoi faire.

Le boîtier est également livré avec une cage imposante permettant d'installer trois disques durs 3.5",

ventilés par un 120 mm, en utilisant trois baies 5.25". Un des emplacements 5.25" accueille les boutons

d'allumage et de réinitialisation, il peut aussi accueillir un accessoire 3.5", comme un lecteur de cartes

mémoire. En sus du ventilateur de la baie de disques avant, il y a un second 120 mm positionné en

extraction à l'arrière, ainsi qu'un 92 mm, également en extraction, à l'arrière de la petite cage de disques

3.5" arrière. De série, donc, l'Armor peut accueillir jusqu'à 10 périphériques 5.25" et 4x 3.5" en simultané,

ou 7x 5.25" et 7 3.5". Thermaltake vend des accessoires optionnels, comme une cage de disque dur

supplémentaire, mais il est quasiment impossible d'en trouver en France. Dommage, nous aurions

bien acheté une seconde baie de trois disques durs avec un ventilateur lumineux de 120 mm !

Les débuts Un disque, deux disques, trois…

Après une brève découverte du boîtier, nous nous sommes

immédiatement attaqués au montage. Pour installer la carte mère,

il a fallu visser les traditionnels supports en laiton. Le boîtier est prévu

pour accueillir de nombreux formats de cartes mères, il est même

évolutif BTX, il ne faut donc pas se tromper (mettre les supports

dans les trous marqués "A"). Il y a deux petites parties métalliques

qui dépassent du fond du panier, il faut coller par-dessus une isolation

plastique (livrée) pour éviter tout faux contact avec la carte mère qui

prendra place juste au-dessus. Avant de fixer la carte, prévoyez de

faire passer tous les fils en rapport avec les boutons et diodes de

la façade en dessous, pour les cacher un minimum.

Une fois la carte mère

vissée au fond du

boîtier, ce qui ne pose

pas la moindre difficulté,

vu la place disponible

dans ce boîtier, nous

nous sommes attaqués

au graveur DVD ainsi

qu'aux disques durs.

Dans notre cas,

l'ordinateur accueille

exclusivement des

disques ATA, au nombre

de sept, pour un total dépassant légèrement le téraoctet d'espace

de stockage. En incluant le graveur DVD, nous avons donc huit

périphériques et, comme notre carte mère ne peut en contrôler que

quatre, nous avons donc acheté une carte additionnelle PCI de

marque Connectland pour brancher les quatre autres (25 ¤). Par

souci de praticité, nous avons laissé le rack avec les boutons tout en

haut et nous avons décidé d'installer le graveur DVD juste en

dessous. En contrebas, les sept disques prendront place, à

commencer par ceux refroidis par la cage ventilée. Nous avons

configuré le graveur en maître, puisqu'il sera en bout de nappe, le

premier disque dur de la cage sera son esclave. Ces deux

périphériques seront connectés au port secondaire de la carte mère,

nous préférons réserver le port primaire pour la nappe qui accueillera

le disque dur système. Les deux autres emplacements de la baie

de disques seront justement équipés par le disque système en maître

ainsi qu'un troisième disque dur en esclave.

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005


PRATIQUE

Adapter des disques 3.5" en 5.25"

Nous avons décidé d'installer les quatre disques durs

supplémentaires à l'avant également, par souci d'esthétisme, mais

surtout pour la facilité de branchement, car puisque les disques ATA

doivent être branchés à leur contrôleur deux à deux, le fait d'en

installer trois à l'arrière du PC ne nous arrangeait pas trop. Pour fixer

les disques durs, alors que le boîtier ne propose que des baies 5.25"

à l'avant, nous avons acheté de petits rails pour adapter la largeur et

les trous de fixation d'un disque 3.5" à ceux des emplacements

5.25". Ces adaptateurs sont parfois vendus avec les disques durs en

version boîte. Nous avons acheté les nôtres dans une boutique pour

4 ¤ la paire. Avec l'Armor, la fixation des périphériques de la façade

ne requiert pas de vis mais pour réduire les vibrations, donc le bruit,

nous avons préféré les visser tout de même. Sachant que les quatre

disques du bas ne sont pas ventilés, nous les avons tous séparés en

laissant une baie 5.25" vide entre chacun.

Premier démarrage

Une fois que l'alimentation est en place, il n'y a plus qu'à vérifier une

dernière fois que tout est bien branché puis à allumer la machine. En

principe, tout doit fonctionner du premier coup, mais en pratique,

c'est rarement le cas. Vérifiez si besoin est dans le BIOS de votre

carte mère que la détection automatique des périphériques IDE est

bien activée et vérifiez que l'ensemble de vos disques est bien

représenté. Pour les disques branchés sur le contrôleur additionnel,

qu'il soit sur la carte mère ou sous la forme d'une carte fille PCI, vous

devez avoir un BIOS supplémentaire qui s'affiche après celui de la

carte mère, avant de démarrer le système d'exploitation. Vous devriez

retrouver là aussi le listing de vos disques durs.


PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

Prendre des notes

Une fois que l'ensemble

des disques a été

configuré master/slave

puis fixé dans le PC,

vous pouvez commencer

à brancher les nappes.

N'oubliez pas que le

maître doit être en bout de

nappe, connecteur noir, l'esclave au milieu, connecteur gris. Pour

vous y retrouver, nous vous conseillons fortement de prendre des

notes, c'est-à-dire d'écrire sur un papier l'ordre des disques avec

le modèle et la capacité de chacun, ainsi que la façon dont ils sont

branchés dans le PC, par exemple "Seagate 7200.7 200 Go/Carte

contrôleur PCI/Primaire/Esclave". Ainsi, en cas de problème à la

détection, vous saurez où chercher. Vous pouvez à présent ajouter

les accessoires du PC qui n'ont pas été installés jusqu'ici, notamment

le processeur, la mémoire et les cartes filles. En dernier lieu, installez

et branchez l'alimentation. Pour notre configuration de test,

l'alimentation Tagan 480 W sélectionnée avait tout juste les huit

connecteurs Molex nécessaires pour brancher nos huit périphériques

ATA. Malheureusement, puisqu'il s'agissait là d'une machine

principale et non d'un serveur de fichiers, la carte graphique adoptée

était une puissante Radeon X800 Pro, qui requérait également un

connecteur d'alimentation. Nous avons dû acheter un doubleur

d'alimentation, parfois appelé câble "Y".


INSTALLATION LOGICIELLE

ne fois que le matériel est

U

installé, votre serveur de

fichiers n'est pas encore opérationnel

! Vous devez bien sûr

installer Windows, mais il va

aussi falloir songer à une stratégie

en ce qui concerne les partitions

et l'utilisation des

disques durs. De plus, en vue

d'une utilisation réseau, il ne

faut pas oublier de créer les

partages, ce qui n'est pas toujours

évident avec Windows XP.

Pour l'installation de Windows,

il n'y a rien de particulier à

changer par rapport à vos habitudes.

Mais pour être certains

de ne pas vous tromper, surtout

s'il y a plusieurs disques identiques

dans le PC, nous vous

conseillons de débrancher les

disques durs pour ne laisser

que celui qui accueillera le système

le temps de l'installation,

celui qui est branché en maître/primaire

sur la carte mère en

principe. Une fois que Windows

est installé, vous pouvez brancher

les autres disques durs, si

possible un à un. En procédant

de la sorte, vous êtes certains

de ne pas les confondre et vous

pouvez vérifier la concordance

avec ce que vous aviez précédemment

noté lors du montage

matériel. Une fois sous

Windows, après que le disque

ajouté a été détecté, créez une

partition principale occupant

l'espace total et formatez-la en

NTFS. Dans le cas d'un serveur

de fichiers avec plein de

disques durs, il n'est pas

recommandé de faire des partitions,

sauf éventuellement sur

le disque système si celui-ci est

très volumineux, car il y aura

déjà suffisamment de lecteurs à

cause du nombre de disques. Il

vaut mieux nommer les partitions

en fonction de ce que

vous y stockerez. Numérotez-

les aussi, c'est plus pratique.

Par exemple, "C:" sera "01 –

Système", "D:" sera "02 –

Applications", "E:" sera "03 –

Jeux" et ainsi de suite. Lorsque

nous proposons un disque spécial

pour les applications ou un

disque spécial pour les jeux, il

ne s'agit pas des logiciels et

jeux installés, mais des logiciels

et des jeux "à installer". En

conservant les programmes

d'installation sur disque dur,

vous pourrez gagner un temps

précieux lorsque vous formaterez

vos autres machines. Pour

ne pas créer de confusion,

nous recommandons de changer

les lettres des lecteurs

CD/DVD et autres lecteurs de

cartes. Pour ce faire, faites un

clic droit sur le Poste de travail

puis cliquez sur Gérer et ouvrez

la Gestion des disques. Faites

un clic droit sur le lecteur de

votre choix puis sélectionnez

Modifier la lettre de lecteur et

les chemins d'accès. Tant que

nous sommes à configurer

Windows, rendez-vous dans le

panneau de configuration et

ouvrez les Options d'alimentation.

Choisissez une valeur pour

l'arrêt des disques durs, 30

minutes par exemple. Vous

économiserez tant l'énergie que

vos disques eux-mêmes à ne

pas les faire tourner des heures

inutilement. Lorsque vous avez

besoin, en local ou à travers le

réseau, de données sur un

disque en veille, seul ce dernier

va se réveiller, à condition toutefois

que votre matériel soit

bien conforme aux dernières

normes d'économie d'énergie,

ce qui devrait être le cas pour

tous les matériels vendus

depuis au moins deux ans. Si

jamais l'accès au réseau plante

depuis une autre machine, il se

peut que le délai d'attente n'ait

pas été suffisant pour réveiller

le disque. Fermez donc la fenêtre

et réessayez.

NTFS = Sécurité

En ce qui concerne le partage

des disques durs, si vous

optez pour un serveur de

fichiers accessible par tous les

ordinateurs de votre réseau

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005


PRATIQUE


POUR QUE LES PARTAGES RÉSEAU FONCTIONNENT CORRECTEMENT,

IL NE FAUT PAS OUBLIER D'AUTORISER L'ACCÈS AUX FICHIERS LIÉE À LA

GESTION NTFS (NE CONCERNE PAS LES PARTITIONS FAT ET FAT32).

La limite du bus PCI

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

local, autant partager directement

les disques entiers. Par

exemple, partagez directement

"02 – Applications" en un volume

partagé qui reprend le

même nom. Pour partager

comme un pro, commencez

par ouvrir le Poste de travail,

déroulez le menu Outils, cliquez

sur Options des dossiers…,

onglet Affichage et

décochez la dernière option,

Utiliser le partage de fichiers

simple (recommandé).

Ensuite, toujours dans le poste

de travail, faites un clic droit sur

le disque de votre choix, cliquez

sur Partage et sécurité. Dans

l'onglet Partage, appuyez sur

Nouveau partage, entrez le nom

de votre partition comme nom

de partage, ainsi qu'une description

optionnelle. Ensuite, cliquez

sur le bouton Autorisations…

puis sur Ajouter.

Vous pouvez alors saisir les

noms des utilisateurs qui ont

accès à ce partage et personnaliser

leurs droits personnels. Si

vous souhaitez simplement que

tout le monde puisse tout faire,

cochez la case Autoriser

Contrôle Total pour l'utilisateur

Tout le monde. Validez la création

de votre partage puis, avant

de quitter la fenêtre des propriétés

de votre disque, rendezvous

dans l'onglet Sécurité.

Cette partie, gérée uniquement

en cas de partition NTFS,

contrôle les droits d'accès aux

fichiers et répertoires de ce

disque (indépendamment des

partages). Si vous souhaitez

que vos utilisateurs réseau y

aient accès, même si vous leur

avez créé un partage, vous

devez aussi leur donner le droit

de manipulation dans cet

onglet, en reproduisant les

mêmes droits que pour le partage

(exemple : Contrôle total

pour Tout le monde.

Généralement, lorsque l'on crée un serveur de

fichiers à la maison, l’on ne se soucie guère

des performances. Toutefois, passionnés que

nous sommes, nous sommes en droit de savoir

à quoi nous attendre. Il arrive fréquemment que

les débits obtenus entre les différents disques

et/ou par le réseau ne soient pas du tout

conformes à ce que les disques et/ou les cartes

réseau sont capables. Il y a cependant de

nombreuses choses à prendre en considération

pour bien analyser la situation. Il existe une

bride principale dans les PC modernes, c'est

le bus PCI lui-même. En effet, la bande

passante de ce dernier n'est "que" de 133

Mo/s, ce qui est très peu comparé aux vitesses

de transfert atteintes par différents éléments

du PC d'aujourd'hui. Par exemple, une carte

réseau Gigabit peut dépasser les 100 Mo/s

dans d'excellentes conditions, elle peut donc saturer quasiment à elle seule le bus PCI. De même, n'importe quel disque dur moderne étant

capable de dépasser les 40 Mo/s en lecture comme en écriture, vous pourrez rapidement être bridés par le bus PCI une fois de plus.

Pire encore, le PCI n'est pas full duplex, ce qui signifie qu'il n'est pas possible d'envoyer des informations au chipset et d'en recevoir

simultanément. La solution à ce problème est connue depuis plusieurs mois, il s'agit bien sûr du bus PCI Express. Avec 250 Mo full

duplex (soit 500 Mo/s au maximum) pour un petit port PCI-E 1x, tout ira mieux dès que nos PC auront parfaitement intégré ce nouveau

bus. Sur certaines cartes mères, les premières cartes réseau PCI Express ont été intégrées, c'est par exemple le cas sur l'Asus P5AD2-

E Premium. A terme, les contrôleurs additionnels ATA ou SATA seront également en PCI Express. A ce propos, songez que les contrôleurs

intégrés aux cartes mères, en sus de celui intégré au southbridge, sont câblés via le bus PCI, même s'ils n'utilisent pas de port PCI. En

d’autres termes, ce n'est pas parce que vous n'utilisez pas de carte fille PCI que vous n'êtes pas bridés quelque part à cause du PCI.


REVUE D'ACCESSOIRES

BOITERS ATX

Pour créer un serveur de fichiers équipé de nombreux disques durs,

il faut bien sûr un boîtier de taille conséquente. Les petites tours

sont peu adaptées tant par leur nombre d'emplacements que par

le manque de ventilation qui les caractérise généralement. Nous

avons sélectionné le Thermaltake Armor (150 ¤ sans alimentation)

pour ce comparatif mais il en existe d'autres tout aussi intéressants.

En restant dans la série des boîtiers modulaires, le CoolerMaster

Stacker STC-T01 (150 ¤ sans alimentation) est du même acabit,

mais il est sur le point de se faire remplacer. Chez Lian-Li, le PC-

V2000 (250 ¤ sans alimentation) est encore plus extrême ; il peut

accueillir 7 périphériques 5.25" en façade et 12 disques durs 3.5"

en interne ! Cerise sur le gâteau, les 12 disques sont positionnés

latéralement. Pour les personnes qui n'ont pas besoin d'autant

d'espace, des boîtiers comme le Lian-Li PC-V1000 (180 ¤ sans

alimentation) ou les bons vieux Antec PlusView 1000AMG (80 ¤

sans alimentation) sont de très bons modèles.

RACKS ET

ADAPTATEURS INTERNES

Pour adapter un disque dur 3.5" dans un emplacement 5.25",

vous pouvez acheter de simples rails comme nous l'avons fait

(environ 5 ¤), mais sachez qu'il existe aussi des boîtiers beaucoup

plus élaborés. Vous pouvez opter pour des racks amovibles, ça

peut toujours servir, mais il arrive qu'ils brident les performances

(environ 15 ¤). Certains profiteront de devoir adapter des disques

3.5" en 5.25" pour les placer dans des racks spéciaux conçus

pour améliorer leur refroidissement. De nombreux accessoiristes

en proposent, de Cooler Master à Enermax en passant par Zalman

et tant d'autres. Privilégiez les modèles passifs, car les racks

équipés de refroidissement actifs sont munis de petits ventilateurs

de 30 ou 40 mm, toujours très bruyants. Le Zalman ZM-2HC2

(30 ¤) est intéressant, mais nous préférons encore le SilentMaxx

HDD Silencer (45 ¤) ou le tout nouveau Scythe SBX-1000 (60 ¤).

Pour les amateurs de look à l'ancienne, le Cooler Master Cool

Drive 5 (45 ¤) se distingue en associant le refroidissement du

disque dur avec deux manomètres analogiques, l'un permettant

de visualiser la température du disque, l'autre l'activité, tout en

choisissant la couleur du rétro éclairage ! Le petit ventilateur de

40 mm peut être activé ou non, via un bouton en façade.

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005


PRATIQUE

CARTES CONTROLEURS

Pour ajouter sans cesse plus de disques durs, il faut prévoir l'achat

de cartes contrôleurs. Elles existent sur bus PCI pour le moment,

sur PCI Express prochainement. Elles permettent d'ajouter de

deux à quatre disques, en Serial ATA et/ou en ATA selon le modèle.

Vous pouvez acheter les produits Promise, HighPoint, Adaptec,

Belkin, ou Connecland sans hésitation. Les prix commencent à

15 ¤ environ pour des cartes très simples, mais vous n'en

trouverez quasiment pas. Pour 25 à 60 ¤, vous pourrez acheter

des cartes RAID, qui, même si vous n'en avez pas besoin, pourront

bien sûr servir en mode non RAID. Attention toutefois, en ajoutant

plusieurs cartes contrôleurs, il se peut que vous rencontriez des

problèmes de ressources, chaque carte ayant besoin d'adresses

mémoire. C'est surtout valable pour les cartes mères assez

anciennes qui ne gèraient pas le Plug and Play aussi bien

qu'aujourd'hui et aux cartes contrôleurs "no name". Sur un ancien

serveur, équipé de deux contrôleurs PCI, nous avons rencontré

des problèmes selon les slots PCI dans lesquels nous les

installions. Tantôt nous n'avions pas le BIOS d'une carte, tantôt de

l'autre. Finalement, les deux BIOS sont désormais visible, mais

nous ne pouvons plus installer de carte son ! Cet ennui ne s'est

pas reproduit sur notre machine moderne, heureusement.

Silence, on tourne !


PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

ACCESSOIRES

Pour un serveur de fichiers, il ne faut pas oublier certains accessoires.

Les plus importants sont les nappes et les éventuels doubleurs

d'alimentation. Privilégiez les nappes rondes, plus faciles à disposer

et à cacher et, surtout, évitez de cascader des doubleurs

d'alimentation. Pas plus d'un doubleur par connecteur Molex de

l'alimentation, vous n'avez pas envie de provoquer un incendie !

Songez également à la longueur des nappes dont vous aurez besoin,

il n'y a rien de plus rageant que des nappes trop courtes d'un ou

deux centimètres. Ne mesurez pas que la distance entre le

périphérique le plus éloigne et le contrôleur. Il faut prendre surtout

BOITIERS POUR DISQUES

EXTERNES

Si vous n'avez pas la possibilité d'ajouter autant de disques que

vous le souhaitez en interne, sachez qu'il existe de nombreux

boîtiers pour disques durs externes. Ces derniers accueillent

majoritairement des disques ATA, mais les premiers modèles SATA

sont en train de voir le jour. Vous pourrez, selon les versions, les

relier au PC via une prise USB 2.0 ou une prise Firewire. Pour un

boîtier externe 3.5", les prix varient de 20 à 45 ¤ en USB 2.0 et

de 30 à 50 ¤ en Firewire. Certains modèles peuvent même faire les

deux ! Saviez-vous qu'il existait même des boîtiers permettant

de relier des disques durs (ATA uniquement pour le moment) au

réseau, sans passer par un PC ?

Beaucoup de personnes doivent se demander si l'on peut concilier serveur de fichiers avec de multiples disques durs et silence. Et bien

oui, c'est possible. Comme toujours, c'est un peu plus cher, mais c'est bien possible. La recette ne change absolument pas d'un PC

silencieux "standard". Vous devez donc acheter exclusivement des disques durs silencieux, Seagate ou Samsung en tête, mais aussi

des ventilateurs silencieux et une alimentation électrique silencieuse. Certes, une machine avec 10 disques durs fera un peu plus de bruit

qu'une machine avec un seul disque, mais s'ils sont tous silencieux indépendamment et qu'ils sont bien vissés pour éviter tout risque

de vibrations, vous n'augmenterez pas beaucoup le bruit global de la machine.


comparer Cartes Graphiques


20 cartes

graphiques

6600/6600 GT/X700/X700 PRO

Les cartes graphiques dites de milieu de gamme

caracolent en tête des ventes depuis toujours.

Pour faciliter votre choix, nous avons

testé l'essentiel des Radeon

X700/X700 Pro et GeForce

6 600/6 600 GT, les reines

du marché actuel.

Par : Thomas Olivaux

E

n vente depuis fin 2004, les cartes

graphiques à base d'ATi

Radeon X700 et de nVidia GeForce 6 600

sont au top des ventes. Classées milieu

de gamme en raison de leur prix de

vente, elles offrent pourtant de meilleures

prestations que les cartes les plus véloces

de la génération précédente.

Une carte milieu de gamme, en dehors

du prix, c'est une carte suffisamment

puissante pour jouer à tous titres disponibles

actuellement, et ce dans de relativement

bonnes conditions. Pour bien

interpréter ce que "bonnes conditions"

veut dire, considérez que vous pourrez

jouer à tous les jeux en 800x600 avec

un maximum de détails, en 1024x768

avec des détails encore élevés, en

1280x1024 avec une qualité moyenne

et au-delà avec une baisse sensible de

la beauté.

Attention toutefois, il existe plusieurs

modèles de cartes milieu de gamme,

que nous allons étudier. Toutes n'ont

pas exactement la même puissance.

A commencer par ATi, la gamme actuelle

est constituée des Radeon X700 et

des Radeon X700 Pro. Le haut de

gamme X700 XT a été abandonné rapidement.

Ces cartes ne sont disponibles

qu'au format PCI Express mais les X700

Pro AGP arrivent prochainement. Le

X700 Pro se distingue du X700 au

niveau des fréquences de fonctionnement,

avec 425 MHz pour le GPU contre

400 MHz et 430 MHz (860 MHz DDR)

pour la mémoire au lieu de 350 MHz

(700 MHz DDR). Peu à peu, le X700

tend à disparaître au profit du X600 Pro,

encore moins cher. Chez nVidia, il n'y a

que deux modèles également. Les

GeForce 6 600 autour de 150 ¤ et les 6

600 GT vers 200 ¤, qui viennent bien

sûr concurrencer les X700 et X700 Pro

dans les mêmes plages de tarifs. Chez

nVidia, il n'y a pas que les fréquences

qui changent. En effet, si le GPU est

identique (300 MHz pour le 6600,

500 MHz pour le 6 600 GT), la mémoire

utilisée n'est pas la même, de type

GDDR3, celle des 6 600 GT est plus

véloce. La fréquence est, en plus,

accrue, 275 MHz seulement pour les 6

600 (550 MHz DDR), 500 MHz pour les

6 600 GT (1 000 MHz DDR). Les 6 600

et 6 600 GT existent soit en AGP soit en

PCI Express, un point fort ! Autre diffé-

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

rence intéressante, parmi ces quatre

types de cartes, seule les 6 600 GT sont

compatibles avec la technologie SLI,

qui permet d'exploiter la puissance de

deux cartes graphiques dans un seul

PC. Toutes ces cartes sont compatibles

DirectX 9 et embarquent 128 ou 256 Mo

de mémoire.

D'après nos tests passés, il s'avère que

dans les cartes les moins chères, autour

de 150 ¤, les Radeon X700 s'avèrent

plus puissantes. La tendance s'inverse

pour les modèles plus costauds, car la

6 600 GT est généralement devant la

X700 Pro. A titre de comparaison, les

GeForce 6 600 et Radeon X700 sont un

peu plus performantes que les anciennes

Radeon 9 800 SE et GeForce

FX5900 XT tandis que les X700 Pro et 6

600 GT battent les très appréciées

9 800 Pro/XT et autres FX5950 Ultra.

Cartes

Jusqu'à 150 ¤

150 – 200

Plus de 200 ¤


Cartes : Jusqu'à 150 ¤ 150 – 200 Plus de 200 ¤

Gigabyte

GV-NX66128DP

GeForce 6600, PCI Express

Gigabyte commence très bien

ce comparatif avec la NV-

NX66128DP (atchoum !) édition

"TurboForce". Basée sur une

classique GeForce 6600, il s'agit

d'une version overclockée

d'usine et qui, pour ne rien

gâcher, est équipée d'un système

de refroidissement passif,

donc totalement silencieux. La

fréquence du GPU s'envole,

passant de 300 à 450 MHz et

s'approchant fortement de celle

du 6 600 GT mais hélas, la

mémoire stagne, elle fait même

un léger retour en arrière puisqu'elle

n'est plus qu'à 250 MHz

au lieu de 275. Du coup, les

performances progressent bel

et bien par rapport à une

Gigabyte

NX-66256D

GeForce 6600, PCI Express

Cette seconde carte de Gigabyte,

également basée sur le GPU

GeForce 6600, est bien moins

intéressante que la précédente.

En effet, non seulement les fréquences

sont d'origine, soit 300

MHz pour le GPU contre 450 pour

l'édition TurboForce, mais l'ajout

de mémoire supplémentaire se

ressent sur la facture. S'il était

encore besoin de le rappeler, il ne

sert à rien d'avoir 256 Mo de

mémoire sur ce type de carte.

Seuls des produits du calibre des

GeForce 6 800 et autres Radeon

X800 sont à même d'en tirer parti.

Du coup, payer 25 ¤ de plus pour

des performances moindres ne

présentant pas grand intérêt,

vous préférerez sans doute opter

pour l'autre modèle. La gamme 6

GeForce 6 600 normale, mais

pas dans les proportions que

l'on pourrait imaginer. Espérez

un gain d'environ 10 %, ce qui

n'est pas négligeable, mais laisse

une bonne marge par rapport

aux 6 600 GT. Le refroidissement,

baptisé Silent Pipe, se

passe totalement de ventilateur.

A l'usage, la carte chauffe

beaucoup, mais cela reste tout

à fait tolérable du moment que

votre PC est correctement ventilé.

Signalons la présence d'un

utilitaire très pratique pour l'overclocking,

V-Tuner 2, mais

n'attendez pas de la NV-

NX66128DP de gros gains. Sur

notre modèle de test, le GPU,

déjà bien overclocké, progresse

600 de Gigabyte est en fait plus

complète, puisque les versions

"normales" existent en 128 Mo

(GV-NX66128D) et 256 Mo (GV-

NX66256D) mais c'est aussi le

cas des modèles TurboForce surcadencés

et munis du refroidissement

SilentPipe (GV-NX66128DP

pour la 128 Mo, GV-NX66256DP

pour la 256 Mo). Le bundle livré

avec cette carte est strictement

identique au premier modèle que

nous ayons testé, à savoir que

vous retrouverez le Power DVD

5.0 et le jeu Thief en guise d'accompagnement

logiciel ainsi

qu'un adaptateur VGA/DVI et un

adaptateur de sortie TV qui propose

soit une prise S-Vidéo, soit

des fiches composantes pour

exploiter un téléviseur HD.

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

à peine et la mémoire a atteint

300 MHz (600 MHz DDR). Son

prix de vente est une très

bonne surprise. A 120 ¤ avec

PowerDVD 5 et le jeu Thief,

elle fait partie des moins chères

tout en étant déjà équipée d'un

refroidissement passif.

FICHE

Marque : Gigabyte

Modèle : NV-NX66128DP

Type : GeForce 6 600

Mémoire : 128 Mo

Fréquences : GPU = 450 MHz, Mémoire = 250 MHz (500 MHz DDR)

Prises : sortie DVI x1, sortie VGA Sub-D15 x1, sortie vidéo x1

Format : PCI Express 16x

Bundle : adaptateur HDTV composantes, adaptateur VGA/DVI, drivers,

V-Tuner 2, PowerDVD 5.0, jeu Thief

Prix : environ 120 ¤

PLUS Silence parfait

Performances

Rapport qualité/prix

MOINS

Bundle

Fréquence mémoire

FICHE

Marque : Gigabyte

Modèle : NV-NX66256D

Type : GeForce 6 600

Mémoire : 256 Mo

Fréquences : GPU = 300 MHz, Mémoire = 275 MHz (550 MHz DDR)

Prises : sortie DVI x1, sortie VGA Sub-D15 x1, sortie vidéo x1

Format : PCI Express 16x

Bundle : adaptateur HDTV composantes, adaptateur VGA/DVI, drivers,

V-Tuner 2, PowerDVD 5.0, jeu Thief

Prix : environ 145 ¤

PLUS Adaptateur HDTV MOINS Bundle

256 Mo, inutiles


comparer Cartes Graphiques


MSI

NX6600 VTD256E

GeForce 6600, PCI Express

Comme à l'accoutumée, MSI

nous propose une carte

accompagnée d'un bundle hallucinant.

Pas moins de 14 CD

sont livrés, en sus des

quelques accessoires.

Signalons notamment la présence

de jeux commerciaux,

comme XIII ou le dernier Prince

of Persia, mais aussi de logiciels

complets, tels que

WinDVD et WinDVD Creator,

qui valent plus de 75 ¤ pièce

achetés séparément ! C'est

bien simple, si vous aviez décidé

d'acheter tout le bundle en

sus de la carte graphique, il

vous en aurait coûté plus de

300 ¤. En dehors de cette offre

logicielle pléthorique, la carte

Point of View, exclusif nVidia,

propose toute une gamme de

GeForce 6 600. Nous avons

testé la version PCI Express de

256 Mo. Au risque de nous répéter,

pourquoi insister à sortir des

cartes de ce type en 256 Mo ? Il

paraîtrait que cela fait vendre…

en tous les cas, les 6 600 GT,

plus véloces, n'ont pas eu besoin

de plus de 128 Mo pour partir

comme des petits pains ! Au

niveau du design de la carte,

Point of View ne s'est pas écarté

d'un poil de la référence nVidia,

jusqu'au ventirad assez bruyant

d'origine. Les spécifications sont

proches des recommandations,

avec un petit point noir sur la

mémoire, des puces Samsung à

4 ns qui sont donc prévues pour

en elle-même est une GeForce

6 600 tout ce qu'il y a de plus

normal, aux fréquences d'origine.

Il est regrettable que le

constructeur ait opté pour 256

Mo de mémoire là où 128

auraient été largement suffisants,

au détriment du prix certainement.

L'overclocking de

cette carte est plutôt bon,

puisque le GPU a tenu à

460 MHz et la mémoire à 310

MHz (620 MHz DDR). Le ventilateur

d'origine n'est toutefois

pas suffisant pour un gros overclocking

prolongé. Par contre,

les amateurs de tuning apprécieront

les leds de couleur de

ce dernier. Autre point fort de

cette carte, elle est équipée de

Point Of View

PCX6600 256MB

GeForce 6600, PCI Express

250 MHz au lieu des 275 MHz

habituels. Ce n'est pas que l'écart

soit très important, mais

c'est toujours ça de moins et un

potentiel d'overclocking légèrement

réduit lui aussi. Les fréquences

stables maximales que

nous ayons atteintes sont

420/280 MHz. Si le hardware

n'est pas extraordinaire, Point of

View se rattrape avec un bundle

attirant, constitué simplement de

deux jeux et un logiciel, mais

quels titres ! Vous retrouverez

FarCry et SplinterCell Pandora

Tomorrow, deux titres phares de

l'an passé. Cette carte est un

peu chère par rapport à la

concurrence, nous vous

conseillons la version 128 Mo,

mais encore faut-il la trouver.

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

sorties vidéo (S-Vidéo et composante

pour HDTV), mais également

d'entrées ! Vous pourrez

faire de l'acquisition, au choix,

en composite ou S-Vidéo.

FICHE

Marque : MSI

Modèle : NX6600 VTD256E

Type : GeForce 6 600

Mémoire : 256 Mo

Fréquences : GPU = 300 MHz, Mémoire = 275 MHz (550 MHz DDR)

Prises : sortie DVI x1, sortie VGA Sub-D15 x1, entrées et sorties vidéo x1

Format : PCI Express 16x

Bundle : adaptateur entrées et sorties vidéo, adaptateur VGA/DVI,

cordon S-Vidéo, drivers, utilitaires MSI, WinDVD 5.1, WinDVD Creator

Plus, jeux URU, XIII et Prince of Persia et démos

Prix : environ 145 ¤

PLUS Bundle

VIVO

MOINS

256 Mo, inutiles

FICHE

Marque : Point of View

Modèle : PCX6600 256MB

Type : GeForce 6 600

Mémoire : 256 Mo

Fréquences : GPU = 300 MHz, Mémoire = 250 MHz (500 MHz DDR)

Prises : sortie DVI x1, sortie VGA Sub-D15 x1, sorties vidéo x1

Format : PCI Express 16x

Bundle : adaptateur sorties vidéo, adaptateur VGA/DVI, cordon

composite, drivers, WinDVD 5, jeux FarCry (DVD) et SpinterCell

Pandora Tomorrow (DVD)

Prix : environ 145 ¤

PLUS Bundle MOINS 256 Mo, inutiles

Fréquence mémoire

Overclocking


Cartes : Jusqu'à 150 ¤ 150 – 200 Plus de 200 ¤

PNY

6 600 128 MB AGP

GeForce 6600, AGP 8x

Seule carte AGP à moins de 150

¤ de ce comparatif, la PNY 6

600 128 MB AGP n'est pourtant

pas la seule. Les références

étant très nombreuses chez

tous les constructeurs, ils nous

ont envoyé en priorité ce qu'ils

avaient en stock, l'AGP ayant eu

moins de chance que le PCI

Express dans cette gamme de

prix. La PNY est une carte intéressante

pour bon nombre

grâce à sa connectique AGP.

Sans être surpuissante, elle

représente un très bon produit

pour mettre à jour un PC actuellement

équipé d'une GeForce4

ou même d'une Radeon 9 500/9

600 non Pro. Malgré une fréquence

mémoire légèrement

Première Radeon du comparatif,

la X700 256 MB de GeCube est

une déception. En effet, pour un

prix de vente élevé de 200 ¤, ce

constructeur habituellement peu

cher nous propose une simple

Radeon X700 avec un bundle

proche du néant. Certes, les performances

d'une X700 sont légèrement

plus élevées que celles

des 6 600 testées précédemment,

mais le fait que des 6 600

GT et que des X700 Pro soient

trouvables au même prix retire

tout intérêt à cette carte. Il existe,

heureusement, une version 128

Mo légèrement moins onéreuse,

plus satisfaisante. La carte en ellemême

est de très bonne facture ;

elle reprend le design de référence

ATi à 100 %. Notons la pré-

inférieure aux versions PCI

Express (250 MHz contre 275),

les performances sont du même

ordre, preuve que le bus AGP

est bien mieux exploité à l'heure

actuelle. C'est d'autant plus flagrant

que la gamme 6 600 est

conçue pour le PCI Express ! La

PNY s'overclocke moyennement,

nous avons réussi à prendre

des mesures à 430 MHz

pour le GPU et 290 MHz pour la

RAM. Signalons la présence

d'un ventirad qui diverge du

design de référence nVidia. Le

ventilateur est assez bruyant et

gagnerait à être remplacé par un

modèle plus grand, de 60 mm, à

visser par-dessus le radiateur.

Le bundle de la carte est assez

GeCube Radeon

X700 256MB

Radeon X700, PCI Express

sence de puces de mémoire

Samsung de bonne facture, au

format FBGA. Certifiées à 350

MHz, nous les avons poussées à

410 MHz (820 MHz DDR), un gain

très satisfaisant. Le GPU étant

monté à 440 MHz, nous avions à

peu près les mêmes performances

qu'une Radeon X700 Pro 256

Mo en définitive, ce qui n'est pas

si mal. Comme nous l'avons dit, le

bundle est très restreint. Vous

pourrez soit exploiter la sortie TV

de façon classique, en composite

ou en S-Vidéo, soit en mode

HDTV grâce aux sorties composantes.

Au niveau des logiciels,

c'est bien simple, il n'y a rien d'autre

que l'habituel CD rouge des

pilotes ATi et le programme

PowerDVD 5.

pauvre, tant au niveau du matériel

que du logiciel. Seul l'excellent

FarCry est présent. Cette

carte existe également en version

256 Mo, mais seul un prix

de vente identique pourrait la

rendre attrayante.

FICHE

Marque : PNY

Modèle : 6 600 128 MB AGP

Type : GeForce 6 600

Mémoire : 128 Mo

Fréquences : GPU = 300 MHz, Mémoire = 250 MHz (500 MHz DDR)

Prises : sortie DVI x1, sortie VGA Sub-D15 x1, sortie vidéo x1

Format : PCI Express 16x

Bundle : adaptateur VGA/DVI, cordon S-Vidéo, drivers, jeu FarCry (DVD)

Prix : environ 135 ¤

PLUS Prix pour

un modèle AGP

MOINS

Ventilateur bruyant

Bundle

FICHE

Marque : GeCube

Modèle : Radeon X700 256MB

Type : Radeon X700

Mémoire : 256 Mo

Fréquences : GPU = 400 MHz, Mémoire = 300 MHz (600 MHz DDR)

Prises : sortie DVI x1, sortie VGA Sub-D15 x1, sorties vidéo x1

Format : PCI Express 16x

Bundle : adaptateur sorties vidéo x1, adaptateur VGA/DVI, cordon

composite et S-Vidéo,

Prix : environ 200 ¤

PLUS MOINS

Prix

256 Mo, inutiles

Bundle

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005


comparer Cartes Graphiques

Gigabyte

GV-N66T128D

GeForce 6 600 GT, AGP 8x

La première 6 600 GT de ce comparatif

est une Gigabyte, c'est la

GV-N66T128D, une version AGP

8x. A l'exception du refroidissement,

cette carte épouse parfaitement

le design de référence

nVidia, comme toutes les autres

d'ailleurs. Notons que la mémoire

est plus rapide que sur la majorité

des modèles AGP, Gigabyte

ayant pris le parti de laisser la

RAM à 500 MHz comme sur les

versions PCI Express au lieu de

450. De plus, nous avons atteint

d'excellentes performances en

overclocking, 590 MHz pour le

GPU et 575 MHz (1 150 MHz

DDR) pour la mémoire. A une telle

cadence, inutile de dire que les

performances sont au rendez-

Marque fétiche des adorateurs

de nVidia, la première carte testée

de Leadtek est encore à la

hauteur. En effet, pour un prix de

vente assez proche de nombreuses

6 600 et X700, vous pouvez

accéder à la puissance supérieure

d'une 6 600 GT. Et ce n'est

pas tout, la Leadtek que nous

avons eue entre les mains possède

le meilleur potentiel d'overclocking

de toutes les 6 600 GT

que nous ayons testées à ce jour.

Notre modèle, peu performant

pour le GPU qui n'a pas dépassé

570 MHz avec le ventirad d'origine,

s'est montré particulièrement

intéressant pour la mémoire

puisque nous avons pu l'utiliser

très facilement jusqu'à 640 MHz

(1 280 MHz DDR) ! Nous avons


vous, plus de 3 500 points au

3DMark 05 avec n'importe quel

PC de 3 GHz et plus. Signalons

une fois de plus le côté pratique

de l'outil V-Tuner 2 qui permet à

n'importe qui d'overclocker facilement

sa carte graphique. Si la

carte s'avère excellente, ainsi que

son prix de vente comparable

aux modèles PCI Express, le

bundle est assez léger. Seul un

jeu, peu connu, est livré. Pour les

adeptes du silence, signalons

l'existence d'une version améliorée

de cette carte, la GV-

N66T128VP, un modèle refroidi à

l'aide d'un imposant radiateur

sans ventilateur et overclocké

d'usine (mémoire à 560 MHz).

Ces cartes existent également en

dû avoir un coup de chance

puisque les puces Samsung

qui l'équipent sont les mêmes

que sur d'autres modèles, elles

ne sont certifiées que pour 500

MHz, la fréquence d'origine. Le

système de refroidissement

adopté par Leadtek se veut

plus silencieux que le modèle

nVidia, mais dans la pratique la

carte se révèle tout de même

assez bruyante. Premier modèle

PCI Express testé, la

WinFast PX6600 GT TDH est

également compatible avec la

technologie SLI. Attention toutefois,

les premières versions

vendues ne l'étaient pas, du

moins pas avant une mise à

jour du firmware. Le bundle n'a

rien d'extraordinaire, mais il

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

PCI Express, nous avions eu l'occasion

de tester il y a quelque

temps la GV-NXT128VP, la version

TurboForce (500/560 MHz)

équipée du système de refroidis-

sement SilentPipe. Cette dernière

est très intéressante puisqu'on la

trouve pour tout juste 200 ¤ !

FICHE

Marque : Gigabyte

Modèle : N66T128D

Type : GeForce 6 600 GT

Mémoire : 128 Mo

Fréquences : GPU = 500 MHz, Mémoire = 500 MHz (1 000 MHz DDR)

Prises : sortie DVI x1, sortie VGA Sub-D15 x1, sorties vidéo x1

Format : AGP 8x

Bundle : adaptateur sorties vidéo, adaptateur VGA/DVI, drivers,

jeu SpellForce

Prix : environ 195 ¤

PLUS Performances

Overclocking

Prix

MOINS

Leadtek WinFast

PX6600 GT TDH

GeForce 6 600 GT, PCI Express

repose tout de même sur deux

jeux intéressants.

Soulignons la présence de sorties

composantes pour une utilisation

en haute définition.

Bundle

FICHE

Marque : Leadtek

Modèle : WinFast

PX6600 GT TDH

Type : GeForce 6 600 GT

Mémoire : 128 Mo

Fréquences : GPU = 500 MHz, Mémoire = 500 MHz (1 000 MHz DDR)

Prises : sortie DVI x1, sortie VGA Sub-D15 x1, sortie vidéo x1

Format : PCI Express 16x

Bundle : adaptateur sorties vidéo x1, adaptateur VGA/DVI, drivers,

jeu SplinterCell Pandorra Tomorrow (DVD) et Prince of Persia

Prix : environ 180 ¤

PLUS Prix

Overclocking

MOINS

Ventilateur bruyant


Cartes : Jusqu'à 150 ¤ 150 – 200 Plus de 200 ¤

Leadtek WinFast

PX6600 GT TDH

Extreme Version

GeForce 6 600 GT, PCI Express

En sus de sa WinFast PX6600

GT TDH dont nous venons de

parler, Leadtek fait partie de ces

constructeurs qui vont plus loin

en proposant une version améliorée

de leur carte. La PX6600

GT TDH Extreme Version reprend

exactement le design de

sa grande sœur, à la différence

près des puces de mémoire.

Les Samsung K4J55323QF-

GC20 ont laissé la place aux

K4J55323QF-GC16, certifiées

600 MHz au lieu de 500.

Préférant ne pas prendre de

risques, la mémoire de cette

carte n'est cadencée qu'à 560

MHz, il en reste donc sous la

pédale. Le GPU est overclocké

lui aussi, à 550 MHz.

Pour le même prix que les premières

GeForce 6 600 GT, MSI

nous propose une alternative originale,

des 6 600 survitaminées.

Vendues sous le label prestigieux

"Diamond Edition", ces cartes offrent

des performances plus proches

d'une 6 600 GT que d'une

6 600 classique. Nous parlons de

ces cartes au pluriel car nous

avons eu en test une version PCI

Express et une version AGP, les

deux vendues au même prix, ce

qui est assez rare pour être signalé.

En général, dû au coût de la

puce HSI, les versions AGP sont

plus onéreuses. Au niveau du

hardware, MSI sélectionne des

puces 6 600 de bonne facture et

les cadences directement à

400 MHz au lieu de 300. Avec

Heureusement pour nous, cette

version "Extreme" n'est pas

vendue bien plus cher que l'autre,

seule une quinzaine d'euros

les séparent. Restant sous la

barre des 200 ¤, c'est la carte la

plus rapide que vous puissiez

vous offrir sans recourir à l'overclocking.

Tant que nous en parlons,

cette carte a montré là

tout son potentiel, puisque

nous avons pu réaliser des

benchs complets à 600 MHz

pour le GPU et 670 MHz pour la

mémoire (1 340 MHz DDR).

Dans certains tests, cette carte

était plus rapide que les

GeForce 6 800 ! Les reproches

que nous avons faits au modèle

standard s'appliquent égale-

overclocking, nous avons atteint

470 MHz, une valeur finalement

proche des 500 MHz des

6 600 GT. C'est au niveau de la

mémoire que les choses s'améliorent

très franchement. Loin de

respecter le design standard, MSI

a installé sur ces cartes des puces

Samsung 2.0 ns au format FBGA,

rigoureusement identiques à celles

que l'on retrouve sur la majorité

des 6 600 GT, dont la Leadtek

testée il y a peu. Cadencées par

défaut à 400 MHz (800 MHz

DDR), ces puces s'overclockent

très bien, nous avons atteint 550

MHz (1 100 MHz DDR), soit un

peu mieux qu'une 6 600 GT d'origine.

En gros, si vous overclockez,

vous pourrez retrouver les

performances d'origine d'une

ment à la version "Extreme", à

savoir que le ventilateur est un

peu trop bruyant et que le

bundle n'a rien d'exceptionnel.

MSI

NX6600 VTD128(E)

Diamond Edition

GeForce 6600, AGP 8x et PCI Express

FICHE

Marque : Leadtek

Modèle : WinFast PX6600

GT TDH Extreme Version

Type : GeForce 6 600 GT

Mémoire : 128 Mo

Fréquences : GPU = 550 MHz, Mémoire = 560 MHz (1 120 MHz DDR)

Prises : sortie DVI x1, sortie VGA Sub-D15 x1, sortie vidéo x1

Format : PCI Express 16x

Bundle : adaptateur sorties vidéo x1, adaptateur VGA/DVI, drivers, jeu

SplinterCell Pandorra Tomorrow (DVD) et Prince of Persia

Prix : environ 195 ¤

PLUS Prix

Performances

MOINS

6 600 GT. Mais alors, pourquoi

choisir cette carte plutôt qu'une

véritable 6 600 GT ? Pour le bundle

pardi ! Fidèle à ses habitudes,

MSI n'a pas fait dans la dentelle.

Ventilateur bruyant

FICHE

Marque : MSI

Modèle : NX6600 VTD128(E)

Type : GeForce 6 600

Mémoire : 128 Mo

Fréquences : GPU = 400 MHz, Mémoire = 400 MHz (800 MHz DDR)

Prises : sortie DVI x1, sortie VGA Sub-D15 x1, entrées et sorties vidéo x1

Format : PCI Express 16x ou AGP8x

Bundle : adaptateur entrées et sorties vidéo, adaptateur VGA/DVI, cordon

S-Vidéo, drivers, utilitaires MSI, WinDVD 5.1, WinDVD Creator Plus,

jeux Les Chroniques de Riddick, XIII et Prince of Persia et démos

Prix : environ 180 ¤

PLUS Overclocking

VIVO

Bundle

MOINS

Une super 6 600 pour le prix

d'une 6 600 GT

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005


comparer Cartes Graphiques

Asus Extreme

AX 700PRO/TVD

Radeon X700 Pro, PCI Express

La première X700 Pro du comparatif

nous est proposée par le

célèbre Asus, également constructeur

de produits nVidia.

L'AX700PRO/TVD est une carte

très bien équipée, intégrant

notamment la fameuse puce ATi

Rage Theater et ses fonctions

d'entrée et sortie vidéo. Le refroidissement

choisi par Asus remplace

avantageusement celui

d'ATi, puisqu'il est plus silencieux.

La carte adopte les fréquences

standard des Radeon

X700 Pro, mais vous pourrez

facilement l'overclocker. Le GPU

monte sans trop de problèmes

jusqu'à 500 MHz et la mémoire,

des puces Samsung 2.0ns,

dépasse les 500 MHz égale-

Asus, comme Leadtek et

Gigabyte, propose des versions

améliorées de ses cartes

6 600 GT. La version TOP que

nous avons testée est la plus

rapide 6 600 GT AGP. En effet,

loin des 500 MHz GPU et des

450 MHz mémoire habituels, la

N6600GT/TOP/TD est cadencée

à 520 MHz et 550 MHz

(1 100 MHz DDR). Outre le potentiel

d'overclocking habituel du

GPU 6 600 GT, cette prouesse

est devenue possible grâce à

l'adoption de puces de

mémoire 1.6 ns au lieu des 2.0

et 2.2 ns que l'on trouve habituellement.

En fait, ces puces

sont certifiées à 600 MHz, ce

qui nous laisse même de la

marge. Nous avons essayé


ment. A ce stade, la carte, qui se

révélait moins rapide qu'une

GeForce 6 600 GT dans tous les

tests, obtient régulièrement la

première place. Elle est un peu

plus chère que beaucoup de 6

600 GT un peu plus puissantes,

mais dans cette gamme de performances

et de prix, c'est également

l'une des seules cartes à

disposer d'entrées vidéo. Si vous

en avez besoin, pour brancher

une console de jeux sur votre PC

par exemple, ou un caméscope

analogique, c'est à prendre en

considération. Le seul véritable

point noir de ce produit est la

pauvreté du bundle qui, outre les

nombreux et excellents outils

Asus (overclocking, vidéoconfé-

d'overclocker cette carte, le

GPU a bien suivi puisqu'il a

atteint 590 MHz, la mémoire

nous a un peu déçus en revanche,

avec seulement 600 MHz.

Peut-être qu'Asus a opté pour

des timings mémoire un peu

plus agressifs au détriment de

la vitesse maximale.

Quoi qu'il en soit, cette carte

s'est révélée très rapide et

c'est clairement la plus puissante

version AGP, à moins

peut-être que la Gigabyte GV-

N66T128VP que nous n'avons

pas pu avoir ne fasse mieux.

Au niveau du bundle, rien d'extraordinaire,

mais c'est déjà un

peu plus intéressant qu'avec la

Radeon X700 Pro. Deux jeux

sont livrés.

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

rence en incrustation dans les

jeux, vidéosurveillance, refroidissement

intelligent…), se contente

d'une interface pour la vidéo et

d'un adaptateur VGA/DVI.

Asus

N6600GT/TOP/TD

GeForce 6 600 GT, AGP 8x

FICHE

Marque : Asus

Modèle : Extreme

AX700PRO/TVD

Type : Radeon X700 Pro

Mémoire : 256 Mo

Fréquences : GPU = 425 MHz, Mémoire = 432 MHz (864 MHz DDR)

Prises : sortie DVI x1, sortie VGA Sub-D15 x1, entrées et sorties vidéo x1

Format : PCI Express 16x

Bundle : adaptateur entrées et sorties vidéo, adaptateur VGA/DVI,

drivers, utilitaires Asus

Prix : environ 210 ¤

PLUS Overclocking

MOINS

VIVO

Bundle

FICHE

Marque : Asus

Modèle : N6600GT/TOP/TD

Type : GeForce 6 600 GT

Mémoire : 128 Mo

Fréquences : GPU = 520 MHz, Mémoire = 550 MHz (1 100 MHz DDR)

Prises : sortie DVI x1, sortie VGA Sub-D15 x1, sortie S-Vidéo x1

Format : AGP 8x

Bundle : adaptateur VGA/DVI, cordon S-Vidéo, drivers, utilitaires

Asus, jeux Joint Opérations et Xpand Rally

Prix : environ 220 ¤

PLUS Performances

Overclocking

Silencieuse

MOINS

Prix ?


Cartes : Jusqu'à 150 ¤ 150 – 200 Plus de 200 ¤

GeCube Radeon

X700 Pro 128MB

Radeon X700 Pro, PCI Express

GeCube se rattrape avec sa

Radeon X700 Pro, un produit bien

plus intéressant que la X700

256 Mo que nous avions testée en

premier lieu. Certes, le bundle

reste plus que sommaire, à vrai

dire il n'y a, pour ainsi dire, rien,

mais la carte est de très bonne

facture, comme c'est toujours le

cas avec ce constructeur qui se

concentre sur l'essentiel. Les fréquences

de fonctionnement de

cette X700 Pro sont rigoureusement

celles préconisées par ATi,

mais comme Asus, GeCube a

opté pour les puces Samsung 2.0

ns, qui doivent être sans conteste

les plus vendues du moment ! Du

coup, l'overclocking de cette carte

est plutôt aisé, nous avons atteint

Gigabyte, qui ne fait pas que

des cartes nVidia, nous propose

une Radeon X700 Pro. Cette

dernière se distingue des modèles

précédemment testés par

l'adoption, comme c'est fréquent

chez le fabricant, d'un

système de refroidissement

passif ; plus de ventilateur, c'est

le silence absolu. Adoptant les

fréquences d'origine ATi, soit

425 MHz pour le GPU et

432 MHz (864 MHz DDR) pour la

mémoire, cette dernière a tendance

à beaucoup chauffer

dans un PC peu aéré. Mieux

vaut prévoir un ventilateur de 80

mm, tournant à faible allure, à

proximité. En dehors du refroidissement,

elle est très proche

de la carte Asus, à savoir qu'el-

480 MHz pour le GPU et 535 MHz

pour la mémoire (1 070 MHz

DDR), fréquences légèrement

supérieures à feue la X700 XT.

Ainsi, les benchs montrent une

carte plus à l'aise que les 6 600 GT

(non overclockées !). Le prix de

vente de cette carte n'est pas très

facile à interpréter. D'un côté, elle

vaut vraiment plus le coup que la

X700 256 Mo vendue quasiment

au même tarif, c'est d'ailleurs la

X770 Pro la moins chère du comparatif,

de l'autre, il y a des

6 600 GT plus véloces et moins

onéreuses pour moins cher. Enfin,

si vous jamais l'acquisition vidéo

vous travaille, ou si vous êtes

adeptes des outils d'overclocking,

vous aurez plutôt intérêt à lorgner

le embarque 256 Mo de mémoire

(peu utiles rappelons-le) et la

puce ATi Rage Theater en charge

de la sortie TV mais surtout

de l'acquisition vidéo. A ce propos,

Gigabyte livre un petit

module externe qui comprend

des sorties TV et HDTV (avec un

sélecteur) ainsi qu'une entrée

vidéo composite et une entrée

S-Vidéo. Le prix de vente est un

peu meilleur que l'Asus, puisque

pour 10 ¤ de plus vous gagnez

le silence, un refroidissement

passif étant habituellement

vendu entre 20 et 30 ¤. Le

bundle est correct, sans plus,

avec deux jeux livrés, le programme

de lecture de DVD

Vidéo PowerDVD et les outils

Gigabyte dont l'utilitaire d'over-

du côté de l'Asus à 10 ¤ de plus.

Bref, cette carte est un bon produit,

mais il est possible de trouver

plus compétitif.

Gigabyte

GV-RX70P256V

Radeon X700 Pro, PCI Express

FICHE

Marque : GeCube

Modèle : Radeon X700 Pro

128MB

Type : Radeon X700 Pro

Mémoire : 128 Mo

Fréquences : GPU = 425 MHz, Mémoire = 432 MHz (864 MHz DDR)

Prises : sortie DVI x1, sortie VGA Sub-D15 x1, sorties S-Vidéo x1

Format : PCI Express 16x

Bundle : adaptateur sorties vidéo x1, adaptateur VGA/DVI, drivers

Prix : environ 210 ¤

PLUS Overclocking MOINS Bundle

clocking V-Tuner 2. A ce propos,

la carte a tenu rigoureusement

les fréquences d'une X700 XT,

soit 475 MHz pour le GPU et

525 MHz pour la mémoire.

FICHE

Marque : Gigabyte

Modèle : GV-RX70P256V

Type : Radeon X700 Pro

Mémoire : 256 Mo

Fréquences : GPU = 425 MHz, Mémoire = 432 MHz (864 MHz DDR)

Prises : sortie DVI x1, sortie VGA Sub-D15 x1, sorties S-Vidéo x1

Format : PCI Express 16x

Bundle : adaptateur entrées et sorties vidéo x1, adaptateur VGA/DVI,

drivers, PowerDVD 5, jeux Thief et Joint Operations

Prix : environ 230 ¤

PLUS Silence parfait

VIVO

MOINS

Prix ?

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005


comparer Cartes Graphiques


His RX700-

PCIE256-ICEQ

Radeon X700 Pro, PCI Express

HIS, connu depuis peu, c'est rapidement

taillé une réputation chez les aficionados

de cartes ATi. Toute une

partie de leur gamme s'est distinguée

par l'adoption de ventirads ultraperformants,

en partenariat avec Artic

Cooling. Digne représentante de cette

série, la RX700-PCIE256-ICEQ est

une Radeon X700 Pro revue et corrigée

par HIS. Comme son nom l'indique,

ICEQ, elle est refroidie par un

ventirad imposant et performant. HIS

annonce d'ailleurs fièrement 11° de

moins que le ventirad d'origine ATi

pour une nuisance sonore très réduite

(à peine 20 dB). Nous sommes tout de

même surpris car le look du ventirad

rappelle étrangement les premiers

VGA Silencer alors que l’ATi Silencer

1, compatible X700 Pro, existe depuis

Leadtek, de retour, nous propose

également une version AGP

8x de ses fameuses 6 600 GT.

Celle-ci ressemble comme deux

gouttes d'eau aux autres, à l'exception

du fait que le GPU est

incliné et qu'une puce supplémentaire,

baptisée HSI, est

apparue. Ce composant, développé

par nVidia, sert d'interface

entre le GPU PCI Express de

conception et le bus AGP.

Comme toute 6 600 GT PCI

Express normalement constituée,

ses fréquences sont 500

MHz et 450 MHz (900 MHz

DDR), c'est-à-dire un peu moins

que les versions PCI Express.

Pourtant, les résultats de

benchs sont plutôt en la faveur

de la version AGP, ce qui prouve

un moment déjà. Il s'agit là d'une version

modifiée pour HIS équipée d'une

led bleue et d'une matière réactive

aux ultraviolets pour un look ravageur.

En dehors de ce système de

refroidissement, la carte n'a rien d'exceptionnel,

puisqu’elle reprend les

fréquences d'origine des X700 Pro.

Toutefois, le logiciel iTurbo permet

d'accélérer facilement la carte en l'overclockant

d'un simple clic. Pour les

débutants, c'est parfait, d'autant que

le ventilateur s'adapte tout seul à la

vitesse de la carte pour éviter les surchauffes.

Hélas, même en overclocking

manuel, nous n'avons pas réussi

à dépasser les performances

atteintes avec les X700 Pro testées

jusqu'alors. Vu le prix de vente de la

carte, c'est un peu limite. Songez que

Leadtek WinFast

A6600 GT TDH

GeForce 6 600 GT, AGP 8x

la maîtrise que nous avons de

ce bus éprouvé. Heureusement,

Leadtek n'a pas été mesquin au

point de changer les puces de

mémoire, ce qui signifie que

vous pourrez très facilement les

overclocker, au strict minimum à

500 MHz. Notre carte a tenu un

exceptionnel 605 MHz sur le

GPU et 580 MHz (1 160 MHz

DDR) pour la mémoire. Les

résultats étaient très proches de

la fort rapide Asus "TOP". En ce

qui concerne son prix de vente,

nous aurions tendance à le trouver

un peu cher car, sans avoir

connaissance du coût de la

puce HSI, nous estimons qu’un

écart de 30 ¤ entre une version

PCI Express et une version AGP

est trop élevé, mais elle se révè-

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

pour 210 ¤, vous pourriez acheter la

GeCube, puis la munir d'un ATi

Silencer 1 pour 20 ¤ de plus, soit une

économie totale de 15 à 20 ¤.

FICHE

Marque : His

Modèle : RX700-

PCIE256-ICEQ

Type : Radeon X700 Pro

Mémoire : 256 Mo

Fréquences : GPU = 425 MHz, Mémoire = 432 MHz (864 MHz DDR)

Prises : sortie DVI x1, sortie VGA Sub-D15 x1, sorties vidéo x1

Format : PCI Express 16x

Bundle : adaptateur sorties vidéo x1, adaptateur VGA/DVI, cordon

S-Vidéo, drivers, PowerDirector 3 SE, Power2Go 4, jeux Flat Out,

Dungeon Siege et démos

Prix : environ 245 ¤

PLUS SIlence

MOINS

Look ?

le être tout de même 10 ¤ moins

chère que l'Asus accélérée d'usine,

sans être si loin que ça en

termes de performances si vous

l'overclockez.

Occupe deux emplacements

Prix

FICHE

Marque : Leadtek

Modèle : WinFast

A6600 GT TDH

Type : GeForce 6 600 GT

Mémoire : 128 Mo

Fréquences : GPU = 500 MHz, Mémoire = 450 MHz (900 MHz DDR)

Prises : sortie DVI x1, sortie VGA Sub-D15 x1, sortie vidéo x1

Format : AGP 8x

Bundle : adaptateur sorties vidéo x1, adaptateur VGA/DVI, drivers,

jeu SplinterCell Pandorra Tomorrow (DVD) et Prince of Persia

Prix : environ 210 ¤

PLUS Overclocking MOINS Ventilateur bruyant


Cartes : Jusqu'à 150 ¤ 150 – 200 Plus de 200 ¤

MSI RX700

PRO-TD256E

Radeon X700 Pro, PCI Express

MSI, c'est également des cartes

graphiques à base de chip

ATi. En atteste cette RX700

PRO-TD256E, une Radeon

X700 Pro comme son nom l'indique.

Basée aux fréquences

habituelles, cette carte se révèle

un peu plus chère que la

concurrence, bien qu'elle ne

dispose pas de fonctions d'acquisition

vidéo (il faut acheter la

RX700 PRO-VTD256E pour

cela). Les 256 Mo ne justifient

pas cet écart, des modèles un

peu moins chers en sont équipés

d'une part, ce n'est pas

nécessaire d'autre part. Il faut

toutefois prendre en compte le

bundle logiciel tout à fait exceptionnel

de ce modèle, digne de

En sus de sa 6 600 AGP, PNY

nous a également fait parvenir

une 6 600 GT AGP. En dehors

du PCB bleu et de l'autocollant

sur le ventirad, cette 6 600 GT

est identique à la carte de référence

nVidia. C'est vrai jusqu'au

cadencement des mémoires à

450 MHz, comme c'est souhaité

pour les versions AGP, alors

que les PCI Express ont droit à

500 MHz. Fort heureusement,

les puces de mémoire installées

sur cette carte sont une fois de

plus certifiées à 500 MHz, ce qui

rend l'overclocking quasi obligatoire.

A propos d'overclocking,

nous avons fait fonctionner

cette PNY à 550 MHz pour le

GPU et 570 MHz (1 140 MHz

DDR) pour la mémoire, de bien

toute carte graphique MSI.

Outre trois jeux commerciaux,

vous retrouverez une flopée

d'utilitaires MSI ainsi que des

logiciels divers et variés.

L'overclocking de cette carte

n'est pas très différent des autres,

nous avons réussi à cadencer

le GPU à 480 MHz et la

mémoire à 650 MHz (1 100 MHz

DDR), c'est-à-dire mieux qu'une

X700 XT. Les puces de

mémoire sont les désormais

traditionnelles Samsung 2.0 ns,

refroidies d'un côté… mais pas

de l'autre. Pas grave (sauf pour

un overclocking extrême), ce

n'est pas nécessaire. Le ventilateur

qui équipe cette carte n'est

pas trop bruyant, c'est un plus.

PNY 6 600 GT

128MB AGP8x

GeForce 6 600 GT, AGP8x

piètres résultats face à la

concurrence. Comme toutes les

6 600 GT AGP, elle requiert une

prise d'alimentation électrique

du même type que celle d'un

disque dur PATA. Notons que le

driver de PNY n'active pas par

défaut l'affichage de la température,

comme chez MSI. Il n'y a

toutefois pas lieu de s'affoler

puisqu'elle utilise le, bruyant,

ventirad de référence nVidia. Du

côté des points forts, il y en a

peu, citons la présence de l'excellent

jeu FarCry, qui constitue

à lui seul le bundle logiciel, ainsi

qu'un adaptateur de sorties TV

pour S-Vidéo ou composantes

HDTV, la première 6 600 GT

AGP que nous testions qui en

soit munie.

FICHE

Marque : MSI

Modèle : RX700 PRO-

TD256E

Type : Radeon X700 Pro

Mémoire : 128 Mo

Fréquences : GPU = 425 MHz, Mémoire = 432 MHz (864 MHz DDR)

Prises : sortie DVI x1, sortie VGA Sub-D15 x1, sortie vidéo x1

Format : PCI Express 16x

Bundle : adaptateur VGA/DVI, cordon S-Vidéo, drivers, utilitaires MSI,

WinDVD 5.1, WinDVD Creator Plus, jeux URU, XIII et Prince of Persia

et démos

Prix : environ 230 ¤

PLUS Bundle MOINS Prix ?

FICHE

Marque : PNY

Modèle : 6 600 GT

128MB AGP8X

Type : GeForce 6 600 GT

Mémoire : 128 Mo

Fréquences : GPU = 500 MHz, Mémoire = 450 MHz (900 MHz DDR)

Prises : sortie DVI x1, sortie VGA Sub-D15 x1, sortie vidéo x1

Format : AGP 8x

Bundle : adaptateurs sorties vidéo x1, adaptateur VGA/DVI, drivers,

jeu FarCry (DVD)

Prix : environ 215 ¤

PLUS MOINS

Bundle

Bruyante

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005


comparer Cartes Graphiques

Point of View 6 600 GT

128MB AGP8X

GeForce 6 600 GT, AGP8x

La version Point of View de la

6600GT AGP n'est pas plus originale

que celle de PNY.

Reprenant exactement le dessin

d'une 6 600 GT de référence,

seul son PCB de couleur

noir attire l'oeil. Les fréquences

sont donc les mêmes que d'habitude.

Coup de chance sûrement,

nous avons eu de

meilleurs résultats d'overclocking

qu'avec la PNY, qui utilise

pourtant le même refroidissement.

Le GPU a fonctionné à

585 MHz et la mémoire à

610 MHz (1 220 MHz DDR).

Nous insistons sur le "coup de

chance" car les puces de

mémoires sont identiques entre

toutes les 6 600 GT que nous

ayons testées (sauf les versions

"préparées") et le GPU est, bien

Les absents ont toujours tort

Bien que nous les ayons contactés suffisamment tôt, les constructeurs PowerColor et Sapphire, deux leaders sur le marché des

cartes ATi, n'ont pas joué le jeu. qu’ils aient quelque chose à cacher ou un manque de réactivité, le fait est nous n'avons pas réussi

à avoir leurs produits à temps. Ce comparatif reste néanmoins représentatif des marques les plus populaires en France. Tant pis

pour eux ! Comme nous ne sommes pas rancuniers, citons tout de même quelques produits de leur gamme, qui nous concernent.

Chez PowerColor, une toute nouvelle X700 vient de voir le jour, il s'agit de la Bravo X700 DDR2 256 Mo, un modèle qui s'annonce

plutôt véloce avec un GPU à 400 MHz et de la mémoire à 530 MHz. Nous devrions retrouver des performances plus proches des

X700 Pro que des X700 et autres GeForce 6 600. Chez Sapphire, la gamme est complète, avec une X700, une X700 Pro et une

X700 Pro spéciale, répondant au doux nom de Toxic, plus performante que les autres. En effet, en digne descendante de la 9 600

Pro Ultimate Edition, cette version est livrée avec un radiateur de type ATi Silencer, comme chez HIS, et dispose de bonnes aptitudes

à l'overclocking. Espérons que nous pourrons tester ces cartes prochainement !


sûr, le même lui aussi. Vu que la

majorité des cartes adoptent le

design de référence, il y a peu

de chance que le BIOS change

du tout au tout. Nous insistons

donc sur le fait qu'il faut prendre

nos résultats d'overclocking

avec des pincettes, une autre

PNY pourrait, par exemple, faire

aussi bien que cette Point of

View. La Point of View est

exemplaire du côté du bundle

qui est l'un des meilleurs du

comparatif, derrière l'abondance

de MSI. Nous retrouvons, en

sus d'une connectique vidéo

très complète (HDTV comprise),

trois jeux de qualité dont

FarCry. Vu son prix de vente à

peine supérieur, elle est donc

légèrement plus intéressante

que la Leadtek A6600 GT TDH.

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

FICHE

Marque : Point of View

Modèle : 6 600 GT

128MB AGP8X

Type : GeForce 6 600 GT

Mémoire : 128 Mo

Fréquences : GPU = 500 MHz, Mémoire = 450 MHz (900 MHz DDR)

Prises : sortie DVI x1, sortie VGA Sub-D15 x1, sortie vidéo x1

Format : AGP 8x

Bundle : adaptateurs sorties vidéo x1, adaptateur VGA/DVI, cordon

composite x1, cordon S-Vidéo x1, drivers, jeux FarCry (DVD),

Prince of Persia et Pacific Fighters

Prix : environ 215 ¤

PLUS Bundle

MOINS

Prix ?

Bruyante

LES SITES DES CONSTRUCTEURS DE MÉMOIRE SONT UTILES POUR CONNAÎTRE

LES SPÉCIFICATIONS DES PUCES QUE L'ON RETROUVE SUR LES CARTES.


Le choix de la

Rédaction

L

orsque nous avons

commencé ce comparatif,

nous craignions d'avoir du

mal à départager les produits,

tant ils se ressemblent au premier

regard. Finalement, au fur

et à mesure de nos analyses,

tant matérielles que logicielles,

certaines cartes ont sorti leur

épingle du jeu et nous sommes

en mesure de vous les recommander.

Pour les budgets les plus

modestes, nous pensions vous

recommander des cartes à

base de Radeon X700, mais

cette série semble à l'abandon.

Du coup, c'est forcément une

GeForce 6 600 qui remporte la

palme, nous avons une nette

préférence pour la Gigabyte

GV-NX66128DP, un modèle

boosté (sauf la mémoire, quel

dommage) et compétitif. Si

vous souhaitez faire de l'acquisition

vidéo analogique sur

votre PC, la MSI NX6600

VTD256E est peut-être la carte

qu'il vous faut. C'est en tout

cas, la seule carte VIVO à moins

de 150 ¤ de ce comparatif. Elle

est un peu moins véloce que la

Gigabyte, mais elle se rattrape

grâce à son bundle hors norme.

Pour quelques dizaines d'euros

de plus, vous pouvez vous offrir

une carte beaucoup plus performante,

c'est-à-dire une

GeForce 6 600 GT. Toutes les

cartes à base de ce chip embarquent

128 Mo de mémoire, ça

fera un critère de moins pour le

choix de la carte et ça prouve,

s'il le fallait, qu'installer 256 Mo

sur une carte moins rapide est

assez ridicule. Si le prix d'achat

est votre critère, la Leadtek

PX6600 GT TDH est la carte

qu'il vous faut. Elle dispose en

plus d'un excellent potentiel

d'overclocking. En AGP, la

Gigabyte GV-N66T128D est la

mieux placée. Pour les frileux de

l'overclocking, une Leadtek

PX6600 GT TDH Extreme

Edition leur offrira des performances

accrues pour un surcoût

contenu.

A plus de 200 ¤, les cartes perdent

franchement de l'intérêt. A

moins de vouloir une version

sans ventilateur ou une Radeon

X700 Pro à tout prix, autant rester

dans les tarifs 180-200 ¤.

Pour les ATistes, nous

avons une petite préférence

pour l'Asus Extreme

AX700PRO/TVD qui nous

paraît la plus homogène de

toutes. Les adeptes du

silence s'orienteront plutôt

vers une Gigabyte fanless

ou une HIS ICEQ s'ils souhaitent

tout de même overclocker.

Les 6 600 GT AGP

à plus de 200 ¤ sont sans

grand intérêt puisque Gigabyte

propose un modèle

moins onéreux qui n'a rien à

leur envier.

ATi, et l'AGP ?

Pour les nombreux utilisateurs

du bus AGP, seules les

solutions nVidia existent

actuellement en milieu de

gamme. Attendues depuis fort

longtemps, il semble que les

cartes ATi X700 et X700 Pro

AGP soient sur le point de

sortir. Nous ne manquerons

pas de vous tenir informés dès

qu'elles seront disponibles.

LA DIFFÉRENCE ENTRE UNE

X700 ET UNE X700 PRO

N'EST QUE DE QUELQUES MHZ !

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005


comparer Alimentations


Le Best of des

alimentations

Il y a quelques mois, Intel dépoussiérait le standard ATX12V 1.3, qui concerne les

alimentations électriques pour PC. Le passage à la version ATX12V 2.0

(puis 2.01, qui n’est différente que sur des points de détail) a eu une influence très

notable sur les alimentations, avec entre autres l’apparition du connecteur 24 broches

pour cartes mères. A quoi ces évolutions servent-elles ? Faut-il préférer une alimentation

ATX12V 1.3 ou bien 2.01 ? Et plus généralement, quelle alimentation choisir en fonction de

l’usage envisagé ? Puissance, stabilité, silence, fonctionnalités, prix…

nous avons pris en compte tous ces paramètres dans notre comparatif.

Par : David Guillaumee

LES ALIMENTATIONS SANS VENTILATEURS SONT INTÉRESSANTES POUR LES

CONFIGURATIONS DE PUISSANCE MODESTE… ET LES GROS BUDGETS !

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

vant de nous lancer

A

dans le vif du sujet (le

comparatif !), présentons

les évolutions de la norme

ATX12V, afin de mieux comprendre

ses intérêts.

L’évolution la plus importante

qui soit liée à la version 2 du

standard est l’apparition d’une

deuxième ligne +12 V. En effet,

il existe des limites à la puissance

que peut distribuer une

seule ligne d’alimentation, pour

des raisons de sécurité. Pour

ne pas avoir à dépasser les 20

ampères sur le +12 V, celui-ci a

été scindé en deux : +12 V 1 et

+12 V 2. Le connecteur d’alimentation

de la carte mère

(connecteur 24 broches) et les

prises Molex quatre points qui

alimentent les unités de stockage

s’occupent de distribuer le

+12 V 1. Seul le connecteur +12

V supplémentaire (connecteur

quatre points branché sur la

carte mère) distribue le +12 V 2.

Ce connecteur participe à l’alimentation

du processeur, et la

stabilité du PC devient ainsi

moins dépendante des fluctuations

de la consommation du

CPU. En effet, le fait de « tirer »

sur une ligne fait varier la tension

fournie, plus ou moins en

fonction de la qualité de l’alimentation.

En scindant le +12 V

en deux, on minimise la fluctuation

lorsque le processeur est

fortement sollicité.

Avez-vous besoin d’une alimentation

ayant deux lignes

+12 V séparées ? Nous avons

posé la question à un ingénieur

de chez Tagan, la marque proposant

une alimentation qui

peut fonctionner dans les deux

modes grâce à un sélecteur

placé à l’arrière (dans le mode

scindé, elle offre deux lignes

+12 V de 20 A chacune, tandis

que dans le mode groupé, elle

propose une seule ligne +12 V,

plus puissante). Selon lui, les

cartes mères récentes – comprendre

« dotées d’un connecteur

24 broches » – sont capables de

gérer correctement le mode scindé

et devraient donc être utilisées


LES FABRICANTS RIVALISENT

D’INGÉNIOSITÉ POUR REFROIDIR

LES ALIMENTATIONS. ICI LA

COOLERGIANT.

avec une alimentation ATX12V

2.0 ou 2.01.

Mais les cartes mères plus

anciennes n’en tireront pas

parti, et il vaut mieux avoir une

alimentation capable de fournir

le maximum de courant sur

une seule ligne.

20 broches, ou

24 broches ?

Deuxième évolution, l’arrivée

du connecteur 24 broches.

Celui-ci ajoute quatre câbles à

l’ancien connecteur 20 broches,

câbles sur lesquels circulent

du +3,3 V, +5 V et +12 V,

le quatrième câble correspondant

à la masse. Les cartes

mères (et les composants qui

se trouvent branchés dessus)

consommant toujours plus de

courant, la répartition sur plusieurs

câbles évite de dépasser

les seuils de tolérance inhérents

à la circulation du courant sur un

fil électrique. Les alimentations

à connecteur 24 broches

fonctionneront sans problème

sur une carte mère 20 broches,

puisqu’elles sont toujours fournies

avec une solution permettant

de repasser en 20 broches : soit

le connecteur peut être

« coupé » en deux, soit un

adaptateur est fourni. Dans le

cas où l’on souhaite utiliser

une alimentation à connecteur

20 broches sur une

carte mère 24 broches,

les choses se passent

différemment.

Physiquement, la

connexion ne pose

pas de problème :

certaines alimentations

sont fournies avec un

adaptateur, et de toute

façon le connecteur 20

broches peut être

connecté à une carte

mère 24 broches sans

adaptateur.

Mais l’arrivée du connecteur

24 broches n’est pas

anodine, ce connecteur

existe pour des raisons

de sécurité. La puissance

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

des machines ne le justifie

sans doute pas encore, mais

dès l’arrivée des processeurs

dual-core, il faudra songer à

passer à une alimentation dotée

d’un connecteur 24 broches.

Autre évolution de la norme, la

présence obligatoire des

connecteurs SATA. On pourrait

être tenté de dire que cela n’a

L’ALIMENTATION OCZ

MODSTREAM OFFRE LA

POSSIBILITÉ DE RETIRER LES

CÂBLES INUTILISÉS. PRATIQUE

POUR GAGNER DE LA PLACE

DANS LE BOÎTIER !

pas grande importance,

puisque des adaptateurs existent

qui permettent de passer

d’une prise d’alimentation

Molex quatre broches à une

prise d’alimentation SATA. Le

défaut de ces adaptateurs est

qu’ils fournissent du +5 V, du

+12 V, mais pas de +3,3 V, les

prises Molex quatre broches ne

fournissant pas cette tension.

L’HIPER TYPE-R EST FOURNIE DANS UNE BOÎTE EN PLASTIQUE, QUI POURRA TOUJOURS

VOUS SERVIR PAR LA SUITE. ORIGINAL !


comparer Alimentations

Connecteur de Connecteur de Notre commentaire

l’alimentation la carte mère

COMPATIBILITÉ DES CONNECTEURS 20 BROCHES ET 24 BROCHES

La plupart des disques durs

fonctionneront sans problème

avec ces adaptateurs, mais

certains disques durs SATA –

certes rares – ont besoin du

+3,3 V. La présence de

« vraies » prises d’alimentation

SATA sur l’alimentation

est donc bienvenue, et ce

d’autant qu’elle apporte un

certain confort en évitant l’usage

d’adaptateurs.


Ne pas négliger

le rendement

Dernière évolution notable,

l’augmentation du rendement

minimal. Paramètre trop souvent

négligé, le rendement est

un point crucial dans le choix

d’une alimentation. Pour mieux

comprendre en quoi il consiste,

il faut savoir qu’une alimenta-

Les alimentations à connecteur 24 broches proposent toujours un système

permettant de les rendre compatibles 20 broches. Cependant, ce sont

presque toujours des alimentations ATX12V 2.0x, avec deux sorties +12

V séparées, et elles ne seront pas bien exploitées par ces cartes mères.

C’est la situation idéale !

Là aussi, la situation est idéale.

Un adaptateur est parfois fourni, mais c’est rare. Heureusement, les

prises sont physiquement compatibles, on peut donc les connecter sans

adaptateur. Il serait quand même préférable de passer à une alimentation

ATX12V 2.0x !

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

tion est – ni plus ni moins – un

convertisseur de courant alternatif

(le 230 V qui vient des prises

électriques) en courant

continu de plus faible tension.

Cette conversion n’est pas

réalisée sans perte, et il y a

donc une partie de la puissance

consommée par l’alimentation

qui est dissipée sous

forme de chaleur. Prenons

l’exemple d’un PC dont les

composants consommant 200

watts de courant continu. Pour

fournir ces 200 watts, l’alimentation

devra consommer 300

watts de courant alternatif, ce

qui signifie que 100 watts

seront perdus, dissipés sous

forme de chaleur. Pour cet

exemple, nous avons bien sûr

choisi des chiffres arbitrairement

(il est rare que les chiffres

soient aussi ronds). En pratique,

le rapport entre le courant

consommé et le courant

fourni est appelé rendement et

varie en fonction des marques

et des modèles d’alimentations.

Dans notre exemple, l’alimentation

a un rendement de

66,7 %, puisque seuls 66,7 %

du courant consommé sont

ensuite redistribués aux composants,

le reste étant perdu.

Pourquoi le rendement est-il

important ? Pour deux raisons

principalement. Tout d’abord,

plus le rendement est élevé,

moins l’alimentation chauffe !

Elle aura donc besoin de moins

de refroidissement (elle sera

d’autant plus silencieuse), et

sera sans doute plus fiable.

Ensuite, un bon rendement fait

baisser la consommation de

courant, et permet donc de

réaliser des économies sur la


facture d’électricité. Ces économies

peuvent être substantielles

lorsque le PC est souvent

allumé, et seront d’autant

plus élevées que sa consommation

est importante. En

outre, réduire la consommation

de son PC, c’est aussi faire un

Niveau de pression sonore

Yesico

Etasis

Amacrox Silepower 400

OCZ

Tagan TG480-U22

Bequiet BQT P5 520w 1,3

Antec Neopower

Thermaltake Purepower Fanless

Max In Power

Enermax Noisetaker 485w

Antec Truepower 2.0 550w

LC Power LC6550G

Qtechnology Papst Series

Enermax Coolergiant 480w

Zalman ZM400B-APS

Thermaltake Purepower 560w

LC Power LC6550

Hiper Type-R

Raptoxx Advance RT-550W 2.0

Globalwin Leleel 380w

Crash test

43 44 45 46 47 48 49 50 51

db(a) à 12,5cm

CES MESURES AVANTAGENT LES ALIMENTATIONS À VENTILATEUR 120 MM,

DONT LE VENTILATEUR EST PLACÉ PLUS LOIN DU SONOMÈTRE. A L’OREILLE,

LES ALIMENTATIONS TAGAN ET ENERMAX NOISETAKER SONT AUSSI

SILENCIEUSES QUE LES MEILLEURES ALIMENTATIONS À VENTILATEUR 120 MM,

VOIRE PLUS. LES CHIFFRES LES PLUS BAS SONT PRÉFÉRABLES.

A la rédaction, on aime faire les tests jusqu’au bout. Nous avons donc testé

la solidité d’une alimentation, pour le cas où vous souhaiteriez vous en servir

comme enclume. Vous pouvez le constater sur cette photo, notre presse

hydraulique en est venue à bout en quelques secondes… Plus sérieusement,

nous tenons à tirer un grand coup de chapeau au transporteur (dont nous

tairons le nom par charité) qui nous a livré cette alimentation. En dix ans de

tests pour les plus vieux d’entre nous, nous n’avions jamais reçu un produit

dans cet état !

geste pour l’environnement.

C’est pour ces différentes raisons

que la norme ATX 2.01

impose désormais un rendement

minimal de 70 % en pleine

charge et charge

« normale », et 60 % en faible

charge. La charge « normale »

LC Power LC6550

Globalwin Leleel 380w

LC Power LC6550G

Max In Power

Antec Neopower

Raptoxx Advance RT-550W 2.0

Qtechnology Papst Series

Tagan TG480-U22

Bequiet BQT P5 520w 1,3

Zalman ZM400B-APS

Amacrox Silepower 400

Antec Truepower 2.0 550w

Hiper Type-R

Enermax Coolergiant 480w

Enermax Noisetaker 485w

Yesico

Thermaltake Purepower Fanless

Thermaltake Purepower 560w

correspond à 50 % de la puissance

maximale de l’alimentation.

Ces chiffres correspondent

au minimum pour pouvoir

se prévaloir du respect du

standard, mais les valeurs

recommandées sont encore

plus élevées. 75 % en pleine

Température boîtier

OCZ

Etasis

30 32 34 36 38 40 42 44

LES ALIMENTATIONS À VENTILATEURS 120 ET 140 MM SONT EN TÊTE ICI.

C’EST BIEN NORMAL, LEUR VENTILATEUR BRASSANT BEAUCOUP D’AIR.

LES ALIMENTATIONS SANS VENTILATEURS FONT BIEN SÛR AUGMENTER

LA TEMPÉRATURE DU BOÎTIER DE QUELQUES DEGRÉS.

charge, 80 % en charge normale,

et 68 en faible charge.

Avant l’arrivée d’ATX12V 2.0, la

plupart des alimentations n’offraient

pas un rendement supérieur

à 70 %. Ce paramètre

étant négligé par les consommateurs,

il n’était pas indiqué

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

°c


comparer Alimentations

sur l’étiquette et les constructeurs

ne faisaient pas d’efforts

pour l’améliorer. On peut dire

qu’ATX12V 2.0 a fait beaucoup

pour réduire la consommation

de nos PC, puisque de plus en


Globalwin Leleel 380w

LC Power LC6550

Max In Power

OCZ

Raptoxx Advance RT-550W 2.0

Qtechnology Papst Series

Zalman ZM400B-APS

LC Power LC6550G

Amacrox Silepower 400

Antec Neopower

Antec Truepower 2.0 550w

Enermax Coolergiant 480w

Bequiet BQT P5 520w 1,3

Hiper Type-R

Tagan TG480-U22

Enermax Noisetaker 485w

Thermaltake Purepower 560w

Yesico

Thermaltake Purepower Fanless

Etasis

Température CPU

plus d’alimentations proposent

désormais des rendements

de 80 % et plus. Une

différence qui, à l’échelle de la

planète, n’est pas négligeable

écologiquement.

50 52 54 56 58 60 62 64 66

DES CHIFFRES BAS SONT PRÉFÉRABLES. ON RETROUVE GROSSO MODO LE

MÊME ORDRE QUE POUR LA TEMPÉRATURE BOÎTIER, CE QUI EST NORMAL.

°c

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005

Antec Truepower 2.0 550w

Antec Neopower

Enermax Noisetaker 485w

LC Power LC6550G

Thermaltake Purepower Fanless

Hiper Type-R

Max In Power

Enermax Coolergiant 480w

Zalman ZM400B-APS

Qtechnology Papst Series

Amacrox Silepower 400

Raptoxx Advance RT-550W 2.0

LC Power LC6550

Globalwin Leleel 380w

Thermaltake Purepower 560w

Bequiet BQT P5 520w 1,3

Tagan TG480-U22

400, 500…

600 watts ?

Nous avons fait le tour des

évolutions d’ATX12V 2.0.

Parlons maintenant des critères

d’achat qui ne sont pas liés

à l’arrivée de cette nouvelle

norme. La puissance maximale

est bien sûr un critère important,

même s’il ne fait pas tout.

Aujourd’hui, l’alimentation

« moyenne » est une alimentation

400 W. En dessous, on

peut craindre pour l’évolutivité

de la machine. Dans le cas

d’une alimentation sans ventilateurs,

la puissance sera

généralement inférieure, c’est

pourquoi il faut réserver ces ali-

Stabilité des tensions

Etasis

Yesico

OCZ

0 0,5 1 1,5 2

% de variation du +12v entre repos et charge

DES CHIFFRES BAS SONT LÀ AUSSI PRÉFÉRABLES.

LES ALIMENTATIONS ANTEC TRUEPOWER ET NEOPOWER ENTERRENT

TOUT LE MONDE, AVEC LEURS TENSIONS D’UNE STABILITÉ INÉGALABLE !

MAUVAIS POINT À TAGAN, QUI APPROCHE LES 2 %.

C’EST UNE VALEUR ÉLEVÉE, CAR NOTRE TEST N’EST PAS BIEN MÉCHANT

ET LES TENSIONS POURRAIENT FLUCTUER BEAUCOUP PLUS FORTEMENT

AVEC UNE CONFIGURATION PLUS CHARGÉE.

mentations à des configurations

de puissance raisonnable. Pour

les configurations SLI, n’hésitez

pas à pousser jusqu’à une

alimentation 480 W. En fait, il

est très rare que la puissance

maximale d’une alimentation

soit atteinte avec quelque

configuration que ce soit. Ce

qui peut poser problème, c’est

plutôt la puissance maximale

que peut fournir la sortie +12 V.

En effet, les PC modernes utilisent

beaucoup le +12 V. Les processeurs,

les cartes graphiques

disposant d’une alimentation

supplémentaire, les disques

durs, lecteurs optiques, et

dans une moindre mesure les

ventilateurs, en usent et en

abusent. Surveillez donc l’in-


tensité maximale que peut

fournir le +12 V, elle est toujours

indiquée sur l’étiquette.

Nous avons bien sûr reporté ce

chiffre dans les fiches consacrées

aux différents produits

que nous avons testés.

Quelle

alimentation

pour le SLI ?

A l’heure d’écrire ces lignes,

seules quatre alimentations du

commerce sont certifiées par

nVidia pour fonctionner en SLI.

Il s’agit de produits très haut

de gamme, puisqu’on y trouve

l’Enermax Noisetaker 600 W

(EG701 AX) et une alimentation

Silverstone dotée de quatre

sorties +12 V… Cela signifie-til

que pour faire tourner une

configuration SLI, il faut obligatoirement

mettre plus de 160 ¤

dans son alimentation ?

Heureusement que non !

Nombreuses sont les alimentations

qui peuvent faire tourner

une configuration SLI, même si

elles n’ont pas le petit logo

« SLI ready ». La présence de

deux sorties d’alimentation PCI

Express est un plus, mais

même si elles ne sont pas présentes,

il suffit d’utiliser un

adaptateur. Préférez une alimentation

ATX12V 2.0, et surveillez

l’intensité maximale que

peut fournir le +12 V 2. On peut

considérer – de façon assez

arbitraire – qu’à partir de 18 A

sur le +12 V 2 on a affaire à une

alimentation assez puissante

pour une configuration SLI. La

Noisetaker 600 W qui est certifiée

SLI par nVidia n’en offre

pas plus. Néanmoins, il ne faut

pas perdre de vue que 18 A sur

le +12 V 2, cela représente un

maximum de 216 W disponibles.

Si vous comptez monter

une configuration avec deux

6 800 ultra overclockées,

comme nous l’avons déjà fait à

la rédaction, il pourrait être

préférable de vous tourner

comme nous l’avions fait vers

une alimentation ATX 12 V 1.3,

offrant une puissance importante

sur son unique sortie

+12 V (30 A dans le cas de la

Tagan 480 W que nous avions

utilisée). L’overclocking peut

facilement mettre à mal une alimentation,

et nous avions

d’ailleurs battu notre record de

consommation avec cette

configuration.

En route

pour les tests !

Pour tester ces alimentations,

nous les avons installées une

par une dans une configuration

et nous avons mesuré différents

paramètres : différences

de tension sur le +12 V selon

que le processeur était en

charge ou non, niveau de pression

sonore à l’arrière du PC,

températures internes et

consommation. Les mesures

de consommation ont été

effectuées avec un wattmètre

placé sur la prise de courant.

Lors de cette mesure, le PC

faisait tourner deux instances

de CPUBurn et une de 3DMark

2005. Bien sûr, plus le chiffre

est faible, meilleur est le rendement

de l’alimentation.

La configuration de test était

composée d’un P4 EE 3.4

installé sur une MSI 915G

Neo2 Platinum, 2 Go de DDR2

Corsair XMS2-4300 (4 x 512 Mo),

une 6 800 GT et deux disques

durs Samsung Spinpoint

SP1614N. Le tout était installé

dans un boîtier A+ IQ-Eye dont

seul le ventilateur arrière en

extraction d’air fonctionnait.

Dans l’ensemble, aucune de

ces alimentations ne nous a

véritablement déçus.

D’énormes progrès ont été

réalisés ces derniers mois en

termes de niveau sonore, et

aucun de ces produits n’est

exagérément bruyant. Même

les alimentations d’entrée de

gamme s’avèrent compétitives

en termes de stabilité et de

fonctionnalités, ce qui est une

bonne surprise. Quelques produits

sortent toutefois du lot.

Comme nous ne sommes pas

hypocrites, notre sélection est

composée d’alimentations qui

nous ont tellement plu que

nous avons choisi de les utiliser

dans nos PC à la rédaction !

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005


comparer Alimentations


Antec Neopower

Caractéristiques

Puissance max : 480 W

+3,3 V : 30A +5 V : 38A

+12 V 1 : 18A +12 V 2 : 15A

Nb Molex 4pts : 6 Nb SATA : 2

Nb PCI Express : 1 Connecteur 24p : oui

Ventilateur(s) : 1 x 120 mm ATX12V : 2.0

Prix indicatif : 135 ¤ Distributeur : Antec

Avis

La Neopower est la tête de proue de la gamme Antec. Elle offre des tensions

parfaites, un refroidissement convenable et un bon niveau de silence. Sa

principale particularité est surtout la possibilité de retirer les câbles non

utilisés afin de ne pas encombrer le boîtier. La nouvelle Truepower 2.0 a

repris une bonne partie du design de la Neopower, et le choix entre les deux

devient difficile. L'avantage de la Truepower tient dans la présence de deux

connecteurs PCI Express (contre un pour la Neopower) et de deux prises

spéciales pour réguler la vitesse des ventilateurs de boîtier.

Thermaltake Purepower 560 W

Caractéristiques

Puissance max : 560 W

+3,3 V : 30A +5 V : 40A

+12 V 1 : 22A +12 V 2 : N/A

Nb Molex 4pts : 8 Nb SATA : 2

Nb PCI Express : 1 Connecteur 24p : non

(mais adaptateur fourni)

Ventilateur(s) : 1 x 92 mm + 1 x 80 mm ATX12V : 1.3

Prix indicatif : 125 ¤ Distributeur : ADF Micro

Avis

La Thermaltake Purepower ne se distingue pas vraiment des concurrentes

en termes de caractéristiques. ATX12V 1.3, performances quelconques

et connecteurs à l'avenant. Elle se rattrape par un look sobre mais

sympathique, en particulier grâce à la présence de câbles gainés de

nylon multicolore. Elle reste assez quelconque, et seuls les aficionados

de la marque s’y intéresseront vraiment.

Amacrox Silepower 400 W

Caractéristiques

Puissance max : 500 W

+3,3 V : 30A +5 V : 28A

+12 V 1 : 14A +12 V 2 : 15A

Nb Molex 4pts : 6 Nb SATA : 2

Nb PCI Express : 0 Connecteur 24p : oui

Ventilateur(s) : 1 x 120 mm ATX12V : 2.0

Prix indicatif : inconnu Distributeur : Espace PC

Avis

Fabriquées avec une électronique d'origine Fortron, les alimentations

Amacrox arrivent sur le marché. On retrouve donc les qualités de Fortron,

marque déjà bien établie, qui fut la première à proposer une alimentation

à ventilateur 120 mm. L'Amacrox Silepower 400 W est très discrète, et

devrait être proposée à un prix intéressant en regard de sa puissance.

Les prises Molex sont dotées d'un système qui permet de les débrancher

plus facilement. A noter le rendement, qui est très bon.

PC UPDATE - MAI/JUIN 2005


OCZ Modstream 450

Caractéristiques

Puissance max : 450 W

+3,3 V : 28A +5 V : 45A

+12 V 1 : 26A +12 V 2 : N/A

Nb Molex 4pts : 7 Nb SATA : 2

Nb PCI Express : 1 Connecteur 24p : oui

Ventilateur(s) : 1 x 120 mm ATX12V : 1.3

Prix indicatif : 115 ¤ Distributeur : Bacata

Avis

C'est nouveau, OCZ fait des alimentations ! Le fabricant de barrettes

mémoire a tenté de frapper un grand coup avec ce produit, qui offre

plusieurs fonctionnalités intéressantes. Les câbles sont blindés, gainés

de caoutchouc, et sont déconnectables afin de ne pas encombrer le

boîtier avec des câbles non utilisés. Le rendement est bon, le niveau

sonore faible, et le refroidissement plutôt bon en regard du bruit.

Dommage que le prix soit si élevé et qu'elle joue la mauvaise élève en

ce qui concerne la stabilité des tensions.

Max In Power

Caractéristiques

Puissance max : 580 W

+3,3 V : 28A +5 V : 50A

+12 V 1 : 24A +12 V 2 : N/A

Nb Molex 4pts : 8 Nb SATA : 2