"L'écurie" en avril 2007 - LX5

lx5.net
  • No tags were found...

"L'écurie" en avril 2007 - LX5

L’écurie/LX507/04 - 28/04 2007Dossier de presse


L’écurieExposition 7 avril au 28 avril 2007LX5 – homebase »Rue de l’aciérie, 1Luxembourg – HollerichHeures d’ouverture :Mardi au vendredi 14h à 19h.Samedi de 14h à 22h.Vernissage samedi 7 avril à 18h : en présence des artistes.Concerts d’ouverture : Thomas Turine + Brocante SonoreFinissage samedi 28 avril à 18h : en présence des artistes.Pièce de théâtre : « L’automne » de Clément Laloy avec Julie Istasse et Christophe Piette, musiquede Noémie Dal.Concert : R.O.T.Les artistes : Bertrand Boche, Antoine Coulon, Thierry de Crombrugghe, Stéphanie Hamaide, DavidKowalkowski, Tiziano Lavoratornovi, Ludovic Ledent, Arnaud Meuleman et Stéphanie Paulus.http://www.lecurie.orgDossier de presse, carton d’invitation et photo de l’invitation sont téléchargeables à l’adresse suivante: http://www.typidesign.be/lecurie/


L’écurie/LX5 :L’écurie est invitée par « LX5 » à organiser une exposition du 7 avril 2007 au28 avril 2007 au Luxembourg dans la perspective de « Luxembourg capitale culturelle del’année 2007 ». Le projet né de la rencontre entre le collectif « lx5 » et L’écurie. Ces deuxassociations ont dans leur objectif la volonté de créer et de participer à des réseaux internationauxet de connections entre artistes et organisations.L’écurie est un collectif d’artistes bruxellois qui organise depuis six ans des évènementsartistiques. Bien que l’exposition reste la principale activité du collectif composéprincipalement de plasticiens, L’écurie organise aussi des concerts, des performances, despièces de théâtre et d’autres expériences artistiques non conventionnelles.L’écurie cherche avant tout à construire un système de diffusion du travail artistiquenon officiel et adapté aux besoins des artistes. Elle cherche à s’impliquer à tout lesstades de la conception artistique, en développant des projets d’occupation d’espace rendantl’utilisation d’ateliers possibles à des prix démocratiques et cherche aussi des espacesou la diffusion des projets artistiques est possible.Cette exposition est la première partie d’un échange dont la suite aura lieu lorsde l’année 2008 à Bruxelles. L’écurie inscrit cet échange dans une suite d’événements artistiquesinternationaux. En effet, l’écurie a déjà eu l’occasion d’organiser plusieurs résidencesd’artistes français, suisses et italiens grâce à l’occupation de locaux comprenant des habitations.Lieu d’occupation de L’écurie :- Ancienne écurie, Anderlecht 1070 Bruxelles (proximité de la Gare duMidi), 2001 à 2004.- Ancienne Maison Communale de Jette, Jette 1090 Bruxelles, 2005 à2006.- Ancien bâtiment de la RTT (Belgacom), Laeken 1020 Bruxelles (proximité de Tour & Taxis).//////// Concept de l’exposition :L’exposition que l’écurie propose ne contient pas de sujet évident ou rassembleur.Néanmoins, le projet dans sa globalité a émergé et est soutenu par une certaine complicité,amicale et professionnelle, qui unit les participants depuis quelques années déjà.La particularité de l’exposition tient dans le fait que les artistes suivent chacunun point de vue esthétique différent. Chaque artiste développe une pratique et des conceptsqui lui sont propre et qui font partie d’un processus interne et continu. L’exposition est lelieu de rassemblement ou le moment de croisement de toutes ces pratiques au sein d’unmême espace. C’est à chaque fois dans un nouvel espace que les pièces interagissent entreelles et provoquent, par la confrontation, l’interrogation et l’intérêt du public.Les artistes de ce collectif ne sont pas rassemblés autour d’une pratique artistique communeou d ‘une même vision de l’art. Ils ne défendent pas ensemble une thématique ou unemanière de faire mais ont en commun l’envie de développer leur pratique artistique libre-


ment et de réinventer à chaque exposition la manière de travailler avec les autres artistessans curateur.La phase d’accrochage des expositions à une place particulière au sein de cegroupe. Outre le fait de servir à l’équilibre global de la présentation, elle sert aussi d’échangede point de vue et de mise en relation des pièces entre-elles.La participation de musiciens au vernissage et au finissage fait partie à partentière de l’exposition qui veut partager un espace diffusion réservé aux arts plastiques àd’autres médias d’expressions artistiques et les confrontés eux aussi en tant qu’élémentsde la rencontre. Les acteurs et musiciens invités ont d’ailleurs déjà régulièrement collaboréavec l’Ecurie.Cette exposition est le premier acte d’un échange entre lx5 et l’écurie dans le but deconnecter les énergies européennes et de partager des systèmes de diffusion des pratiquesartistiques libérée du marché.//////// Les artistes :Bertrand Boche (F):Mon travail se comporte de différentes manières. Dans un premier temps il s’agit degrandes surfaces peintes (souvent de manière réaliste). Dans un deuxième temps l’accrochageles pièces sont réalisées en fonction d’une particularité qu’offre l’espace (ex : pilier,décaisser, hauteur sous plafond.)


Avril 2000 : Bruxelles 2000, expo collective Violette et Margueritte, Bruxelles.Juillet 1999 : Expo collective à la salle l’atelier, Dunkerque FR.Juillet 1998 : Expo collective à la « Galerie de la Dodane », Amiens FR.Expériences collectives :Septembre 2001 : Participation à la mise en place d’une salle exposition indépendante, l’écurie, 20-22rueCharles-Parenté à Bruxelles.Février 2000 : Création d’une A.S.B.L, Violette et Margueritte (atelier de sérigraphie habilité à éditer deslivres d’ artiste, des romans graphiques, de la bande dessinée ; à organiser des expositions, des concerts …)Antoine Coulon (B):Depuis le départ mes recherches dans ma pratique de sculpture-installation partentet parlent de position aussi bien face à un espace, un paysage, une promenade un espaced’exposition etc. En ce sujet, différentes questions se posent et reviennent dans les multiplesétapes d’un travail esthétique et plastique. Partant de façon très vaste d’un « paysage »,mon travail se confronte aux questions de déformation, de position dans l’espace, de versou regarder, de comment réinterpréter des fragments et avec quels matériaux de notre sociétéindustriels.Le point, la ligne, la surface, la répétition du geste,…sont des questions avec lesquellesmon travail évolue depuis plusieurs années.L’esthétique de fragment...L’œuvre que je propose ici est une sorte de collection de petites sculptures parlant de


l’esthétique du fragment, de l’art du collage, de l’assemblage de petites choses disparates.Comme des excroissances ou des prolongements des mes dessins.Micro Macro...L’œil se déplace toujours du micro au macro et vice et versa. Du plus petit au plusgrand, d’une perspective à l’autre, du globale au détail. C’est ce qu’il se passe ici par laconfrontation des dessins et des petites sculptures.Formations :2004 : Agrégation de l’enseignement secondaire supérieur pour le domaine des arts plastiques, visuelset de l’espace à l’Académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles.2002 : Obtention du diplôme de l’enseignement supérieur artistique de type long, niveau universitaireà l’E.R.G : Ecole de Recherche Graphique, Bruxelles. Section : pratiques artistiques. Options pratiques : peinture,sculpture, sérigraphie, installations. Options théoriques : structures-couleurs, communication, lecture del’image, philosophie, art et civilisation, analyse théorique (esthétique), histoire de l’affiche, histoire de l’illustration,économie et politique, actualité culturel (cinéma), sémiologie et théorie des médias.Expositions et réalisations d’expositions :«One-more-time» à Speelhoven (septembre 2006) Exposition collective, dèrnière du projet lancé pardifférents commissaires d’exposition.«Exposition-2-jette» (janvier 2006) Exposition collective dans le cadre des portes ouvertes de l’anciennemaison communale de Jette«Ouverture» (octobre 2005) Exposition collective pour l’ouverture de l’écurie actuellement à Jette dansl’ancienne maison communale.«Vitrine 43» (mai à juin 2005) Installation en collaboration avec Ludovic Ledent dans la vitrine 43 ruedes chartreux.


«Bruxelles capitale, Paris province» (10 juin 2004-29 août 2004) : Exposition collective à Paris. Une propositionde Juan d’Oultremont en collaboration avec usage externe à Bruxelles et le centre Wallonie-Bruxellesà Paris. http://www.juandoultremont.org/paris.html«Ex-erg-ue» (19 et 20 mars 2004) : Exposition des anciens de l’E.R.G, dans le cadre des portes ouverteset des 30 ans de cette école.«Exposition personnelle» (février 2004) : Réalisation à l’Ecurie, interventions sonores : Jo Thielemanset Thomas Turine.«Refuge» (avril 2003) : Exposition collective aux Brasseurs, Liège. Initiative de Isabelle de Visscher-Lemaîtreet Dominique Mathieu.«Déballage» (février 2003) : Exposition collective à l’Ecurie, Bruxelles. Initiative d’Antoine Coulon.«sans titre» et «proposition» (avril 2002) : Deux expositions collectives chez Nicolas Pene, Nîmes.«B-N» (novembre 2001) : Exposition collective à l’hôtel Rivet-ESBAN, (échange entre l’ERG et l’ESBAN).«Jeunes et innocents» (mai/juin2001) : Exposition collective à l’Espace-Escaut, à l’initiative de MartheWéry (échange avec l’Ecole des Beaux-Arts de Nîmes, ESBAN) http://www.chez.com/jeunesetinnocents/Thierry de Crombrugghe (B/F):Mon travail puisse ses sources principalement dans le domaine de la typographie, dela lettre et du signe. C’est à partir de ce domaine que je tente de décomposer, restructurer,modifier ces éléments pour leur donner une dimension nouvelle autre que leur usage premier.Le résultat de mes démarches ont toujours un avenir incertain, tant au point de vuedes signes qui s’en dégage que des matériaux et des formes qui le constitue.


Mon travail plastique est un cheminement d’exploration formel qui interroge la nécessitéde communiquer autre chose que des formes connues de notre monde contemporain.Chaque sculpture, photographie, vidéo, installation a pour objectif de représenterun monde apparent qui s’interroge sur la place qu’occupent les signes dans notre mondeactuel.Formations :2003 : Licencié en Arts graphiques, Typographie de l’ERG, Bruxelles (ISLAP)1997-98 : Année préparatoire à Saint-Luc, Bruxelles (ISL)1997 : Certificat d’étude secondaire supérieure, Sciences et Arts, Collège Cardinal Mercier, Brainel’AlleudParcours Artistiques :2006 Janvier/Juin : Membre du Jury pour la section Peinture/Couleur à l’Académie des Beaux-Arts deBruxelles.2005 Septembre/Octobre : Exposition Talent 2005, sélectionné pour la section «Jeunes Loups» à l’exposition Talent 2005 à Tour et Taxis, Bruxelles. Présentation d’un travail photographique.2004 janvier/septembre: Assistant de l’artiste peintre Aïda Kazarian, Bruxelles.2004 Mai/Juin :Exposition personnlle au Théâtre de Poche, Bruxelles. Présentation d’un travail photographique.2003 Juin :Exposition personnlle à l’écurie, Bruxelles. Présentation de mon Univers Graphique (mUG).2001 Juillet/Aout : Assistant au montage de l’exposition «Speelhoven 01» mené par Isabelle de Visscher-Lemaître et Baudouin Oosterlynck.2001 Avril :Exposition collective au Centre d’Art Nicolas de Staël, Braine-l’Alleud. Présentation d’untravail photographique.2001-2006 : Fondateur et organisateur de l’écurie asbl.


Stéphanie Hamaide (B):En général mes vidéos fonctionnent en trois temps; celui de la mise en place d’unsystème, de sa mise en action et de son effet...Je travaille toujours à l’intérieur souvent sur une table, je choisis des choses que jetrouve autour de moi, parfois je vais les chercher.Ces choses deviennent des outils de travail avec lesquels j’élabore un système quej’utilise à l’intérieur ou à l’extérieur du cadre parfois pour l’interroger parfois pour démontrer,explorer, expérimenter. Il arrive qu’un objet vienne à coté compléter mon travail.Je me sers de la vidéo comme un outil non pas pour montrer quelque chose maispour faire quelque chose, analyser avec ses propres caractéristiques –cadre, point, planl’espace,les choses, l’action. Toute chose se transforme sous l’autorité de la caméra et j’expérimenteà ma façon toutes ces possibilités. Mon atelier est dédié à l’activité de l’exploration.Ses deux territoires sont d’un côté la caméra et de l’autre les objets et leur fonction.Durant mes études à l’ERG (école de recherche graphiques) et encore après je mesuis mise immédiatement à travailler dans le registre des « objets dysfonctionnels » et dela « vidéo minimum ». Ne sachant en rien filmer, j’ai acheté une caméra facile d’utilisation.Je l’ai allumée et me suis contentée de regarder ce que j’avais : pas grand-chose, un simplecadre. C’était suffisant pour travailler. Je suis donc restée sur la fameuse et très modernequestion du cadre pendant à peu près 2 ans, en m’agrippant à ses caractéristiques les pluslittérales, les moins figurales. Bref, pour moi, l’intérêt de l’image était d’être un rectangleoptique, point final. Ici, je joue sur un dispositif d’élastiques qui forment précisément le tourdu rectangle de la caméra. Par l’incursion de mes mains, je fais apparaître à l’intérieur del’image ce qui en forme également, et paradoxalement, le bord :Dans cette vidéo, je découpe au ciseau différents objets à la façon dont, optiquement, lecadre l’avait d’abord fait :


des images qui l’ont marqué dans son environnement urbain. Le platane est un arbre bienprésent dans la ville ; c’est une des rares essences qui puisse affronter notre obsession del’asphalte. Les peintures de Kowalkowski sont dispensées de comparaison avec un quelconqueprédécesseur et nous promettent une œuvre splendide.Texte de Jan De Nys, avril 2006Formations :- St-Luc Tournai: - C.E.S.S. en Arts Plastiques obtenu le 30 juin 1998.- Certificat de qualification de sixième année de l’enseignement secondaire subdivision Arts Plastiquesobtenu le 30 juin 1998, St-Luc, Tournai.- Licence en Arts Plastiques obtenue le 03 septembre 2003, Erg (école de recherche graphique), Bruxelles.Expériences :-assistant technique pour Marcel Berlanger-assistant d’ exposition avec Annik Leroy-créateur d’ évènements musicaux avec « l’ écurie »-assistant d exposition pour Joëlle Tuerlinckx au musée de Maastricht-assistant d exposition pour Joëlle Tuerlinckx au musée d’ art ancien d Anvers-gestion d’ équipe d’assistant dans le cadre de l’ exposition 100 jours 100 artistes à tour et taxiExpositions :- 2005: exposition commune1 a « l’ écurie » (ancienne maisoncommunale de jette)- 2006: exposition commune2 a « l’ écurie » (ancienne maisoncommunale de jette)- 2006: exposition commune à la gallerie Insitu avec Eric Angenot et Martijn Schuppers- 2006: foire d’ art contemporain d’Amsterdam (Insitu)- 2006: lineart (Insitu)


Tiziano Lavoratornovi (B) :«Mon travail peut se résumer en un déplacement et une redisposition de l’espace. Unmélange ou une refonte d’éléments qui prennent des éléments physiques de notre réalité,tel que asphalte, pavés ou plantes poussant dans nos espace urbains, afin de les respatialiseret en cela les définir d’un nouveau point de vue.»


Formation :- Licence en Arts Plastiques obtenue le 03 septembre 2003, Erg (école de recherche graphique), Bruxelles.Expériences professionnelles2006- Janvier : formation en gestion d’espace culturel à la communautée française ( “B.A.G.I.C” )- 14 janvier : exposition collective , espace d’exposition de l’écurie.- 21 janvier : exposition personnel, cinéma NOVA.- Mai : organisation du festival de musiques expérimentals “minimum-wave”, à l’ancienne maison communal de Jette, par le collectif “ l’écurie”.- Juin : exposition collective “cartographie” , au recyclart- Juin : embauché comme artiste et monteur d’exposition , à Liège, pour “Espace 251 Nord”. Dans lecadre de l’exposition “Trésors cachés”- 1 septembre : Fin du contrat de baille temporaire du collectif “ l’écurie” à l’ancienne maison communal de jette.- 15 septembre : paricipation à la fête du jeux de balles , 1000 bruxelles. Organisation de concert dansle cadre du “projet bus”.- Septembre : embauché comme artiste et monteur d’exposition, à Liège, pour “Espace 251 Nord”.Dans le cadre de l’exposition “Trésors cachés”- 1 novembre : signature du contrat d’occupation temporaire des collectifs “l’écurie” et “boite à clous”avec la “ s.d.r.b.” , concernant les locaux situés au 194,196,198 rue de molenbeek . Ces locaux sont destinerà être un espace de concerts et d’exposition, ainsi que ateliers et espace de créations.2005- Octobre : participation artistique au sein d’un projet initié par le Recyclart et city min(e)d au tour durecensement et de la cartographie des interventions artistiques sur Bruxelles.- 15 octobre : exposition collective , espace d’exposition de l’écurie.- 1 septembre : occupation de l’ancienne maison communal de Jette par l’écurie, avec la collaborationdu projet Precar de l’asbl City min(e)d2004- Exposition de fin d’étude à Argos (Bruxelles)Expérience professionnelles antérieures :- Organisateur d’évenement au sein de “l’écurie” de 2001 à 2006- Assistant d’ exposition pour Joëlle Tuerlinckx au bonnefanten museum de Maastricht.- Assistant d exposition pour Joëlle Tuerlinckx et Christophe Fink au musée d’ art ancien d Anvers.- Assistant d’exposition pour Ria Pacquée au M.U.K.A.- Assistant d’exposition pour Christophe Fink à Anvers.- Chef d’ équipe dans le cadre de l’ exposition 100 jours 100 artistes à tour et taxi.- Assistant d’exposition pour l’asbl 251 NordLudovic Ledent (B) :C’est une pratique principalement sculpturale fondée sur des concepts développésdans des textes comme « écran » ou encore « temps libre » qui cherche à créer un objet critiquede par ses formes et de part son interaction avec le regardeur. Les sculptures ouvrenten permanence des significations qui sont mise en fuite au moment du saisissement.Temps libre :J’essaie de faire des objets qui résistent à une consommation directe, qui se prolongedans le temps, j’essaie d’éviter le caractère fétiche de l’objet qui réduit tous les objets à unevague image à laquelle on s’accroche en oubliant leur complexité.Je cherche à réaliser des objets complexes où les formes ne sont jamais ce qu’elles


Arriver à capter tous ces écrans qui nous entourent, repérer tout ce qui nous empêchede voir, ces fins voiles ; ces mêmes voiles qui couvrent nos corps, nos immeubles, nosidées. Tant de recouvrements possibles s’enchevêtrant les uns dans les autres de manière àne plus distinguer le vrai du faux.Créer un écran c’est essayer de faire une forme qui montre quelque chose et qui faitsimultanément glisser le regard vers chaque subjectivité. Ce n’est ni une forme abstraite niune chose réelle représentée et encore moins du réel, c’est un espace qui s’ouvre.J’essaie de placer ces écrans dans des interstices spatiaux, sociaux et conceptuels oùils seront vus dans leur position idéale d’écran, empêchant de voir et montrant des projectionsd’autres choses, d’autres vues.Les sculptures-écrans sont toujours bancales, fragiles, elles ne sont jamais à stables.Elles ne sont pas une, mais multiples. Elles créent un corps à corps avec le regardeur et installentun rapport de contemplation entre ce qu’elles laissent voir et ce qu’elles retiennent.L’écran est également un point fixe. Ce point fixe qui permet le mouvement, il le reçoitet le transmet sans jamais y participer. C’est le lieu où cela s’arrête, c’est le lieu d’où celarepart.Formations :1999 - 2003 Licence en arts plastiques, E.R.G., Bruxelles.1993 - 1999 C.E.S.S., Bellevue, Dinant.


Expositions :2005-2006 Boursier au centre de recherche de la tapisserie Tournai2006 Expo l’écurie, rue Henri Werrie, Jette2005 Expo l’écurie, rRue Henri Werrie, Jette2005 Call (collaboration avec Antoine Coulon), rue des Chartreux, Bruxelles2005 Silence- Stilte, Cinéma Nova, Bruxelles2004 Novasec, Beauraing2004 Minimum-waves, L’écurie, Bruxelles2003 E.R.G., Argos, Bruxelles2003 Déballage, L’écurie, Bruxelles2003 Artistes Houyetois, Houyet2002 Ouverture, L’écurie, Bruxelles2001 ruxelles- Nîmes, Nîmes, France2000 Collaboration avec Hamaide.S,Kowalkovski.D., Lavoratornovi.T .Vitrine, Bruxelles.2001-2006 Fondateur, Organisateur, L’écurie, Bruxelleshttp://www.lluuddoo.beArnaud Meuleman (B) :Ma recherche sur le paysage me fait parcourir des zones géographiques précise pouren détacher des espaces qui m’atteignent et s’activent autour de moi, qui me placent dansl’expression d’une énorme et terrible échelle avec du calme, comme un vide agrandi.Pour examiner ce vide je cherche des détails qui se situent souvent dans un entredeux (in between), dans des lieux invisibles ou non-observés aujourd’hui.Les cadrages glissent vers une sorte d’image « off », en suspent mais tenue.


Biographie:Né a Namur, Belgique, en 1979. Diplômé de l’E.R.G. avec Grande Distinction en 2002. Ma pratiqueartistique s’est développée autour de la photographie, de la sculpture et du film.En 2001 je fonde L’écurie qui est une association d’artistes plasticiens qui ont décidé de se regrouperpour développer leur pratique au sein d’un même espace, tout en proposant une programmation artistiqueissue des désirs de chacun. (http://lecurie.org)En 2003, je rencontre le chorégraphe Pierre Droulers. S’en suivra toute une série de collaborationsartistiques pendant 4 ans. Cette immersion dans le monde chorégraphique m’amènera à voyager entrela conception scénique, le travail chorégraphique, et le plateau en tant que performer, pour voirnaître plusieurs nouvelles collaborations avec d’autres chorégraphes.En particulier avec Mullein, que je fonde en 2005 avec la chorégraphe Saori Miyazawa, avec qui je crée« Physis », une performance présentée au Festival Compil d’Avril de Charleroi/Danses.(http://mullein.be)Formations :1998-2002 E.R.G. (Ecole de Recherche Graphique), institut supérieur libre d’Arts plastiques, Bruxelles.Diplômé de l’Enseignement Artistique Supérieur deuxième degré avec Grande Distinction.1997-1998 Architecture ISACF-La Cambre, Bruxelles.1991-1997 C.E.S.S. - Collège St Paul, Godinne (B).Exposition de groupe & screening :04/2007 L’écurie, LX5-homebase, Luxembourg01/2006 Expo Jette 2, L’écurie, Bruxelles10/2005 Expo Jette 1, L’écurie, Bruxelles05/2005 Courtisane-Festival de court-métrage, vidéo et nouveau média, Vooruit, Gand


tions était on ne peut plus naturelle, et toute tentative de construction (socle, étagère, boîte,...)me ramenait à ce constat, après avoir éprouvé ma patience et mon savoir empiriqueen terme de résistance des matériaux, gravitation etc...Parallèlement, j’ai commencé à prendre en photo des chantiers -fondations, démolitions,terrains laissés à l’abandon, mais principalement en construction, pour son chaosstructuré, son déballage de matériaux, formes et couleurs, blocs lignes et surfaces...La tension des différentes forces en jeu, la magie de la suspension, la volonté de construiresans fixer, dans une économie de moyens, de déconstruire sans casser, et simplement lavue de ces assemblages bancals bricolés et absurdes mais néanmoins poétiques, c’est plutôtcela qui me titillait ces premières années.Concrètement, je développe mon travail par des dessins, des photos, des sculptures,des mots.Ils peuvent être montrés simultanément dans une installation, qui fonctionne alors unpeu comme un rébus, une énigme dont l’intérêt n’est pas sa résolution mais plutôt les sautsd’un élément à un autre, les montées et descentes de compréhension, les passages à vide


et une quasi narration.Certaines formes, objets, mots, figures émergent de manière récurrente mais sousdifférents aspects, formats et matières. Des couleurs/matériaux sont utilisé comme un vocabulairede base, tels rouge terre glaise, chutes de bois, papier et carton, noir mat et blancbrillant, cyan dilué, coupures de presse.Formations :1997-2001 : Diplôme de l’enseignement artistique supérieur du deuxième degré, Institut supérieurd’art plastique de Bruxelles, Ecole de Recherche Graphique. (4 ans) Pratique Artistique , Bruxelles. Sculpture/installation, photographie, dessin.2001-2003 : ITN St Joseph, Certificat d’Aptitude Pédagogique.2003-06 : Académie d’Ixelles Cours de modèle vivant.2005 : Céramique Académie Constantin Meunier.2006 : Gravure Académie d’Ixelles.Depuis 2002 : Tai Chi Chuan, AR Goyet, Dojo du BrochetExpositions personnelles :2006 1) Soulever du sol successivement les fesses le sacrum et les vertèbres, H29, Bruxelles.2004 (Encore) debout, Galerie Porte 11, Bruxelles.2003 La pièce d’à côté, CCNOA, Bruxelles.Expositions collectives :2006 «Sacrum», Table d’hôtes - rencontre autour du sacré chez F. Schmetz, Bxl.Painted Objects, CCNOA, Bruxelles.Point de chute, L ‘Ecurie, Jette.2005 Art Brussel 2005, Galerie Porte 11, BruxellesPromenade, Bande dessinée, www.40075km.net, 2005.2004 Constructions pour hauts-plateaux, ExERGue, Bruxelles.2003 Papiers d’identité, Galerie Porte 11.Surfaces sensibles, Mosaïque de chambre 2, La maison de Marijke Schreurs, Bruxelles.2002 Construction pour lumières jaune et blanche, De Zeeberg, Netwerk2, Aalst.Propositions 1 (le mur), et 2 (le jeu), avec J. Junius, Bruxelles.Vitrines dans la ville, vitrines sur la ville, AJC ! et Magazins asbl, Bruxelles.2001 SCHLUSS#1, NICC, Antwerpen.Jeunes et innocents, ERG et Ecole des Beaux Arts de Nîmes.Publications/Presse :2000 Couverture de l’Art Même n°7.2001 NICC Newsletter April-Mei-Juni 2001 nr 10, p126.Proposition pour un fil tendu, TRAC4, ESBAN et ERG.2002 Netwek Galerij Handleiding 01-02, pp14 et 15.2007 Sélection de Promenade dans l’édition 40075km par L’Employé du Moi.Collaborations et coordination d’expositions collectives :Concept, choix des artistes, coordination, accrochage, au Cinéma-Nova, Bruxelles.2005 (in)side-walk, des artistes dans la ville foisonnante, traversée par les flux.Wretrochpektiv, affiches Tchèques et Polonaises d’avant 89, pour le Festival du Film Fantastique,en collaboration avec BIFF.Stil/l silence, ou comment le son se montre.2004 Ogenblik/Clin d’œil, image mouvement, image fixe…La Cité Administrative, PleinOpenAir, avec Nova et CityMine(d), Bruxelles.


Ateliers :2006 Stage pluridisciplinaire, En chantier, 13-18 ans, les Ateliers d’Art Contemporain, Académie desBeaux Arts de Bruxelles.2005 Stage sculpture/installation, Constructions imaginaires, 13-18 ans, les Ateliers d’Art Contemporain,Académie des Beaux Arts de Bruxelles.Enseignement artistique :2006 Remplacement 1e année atelier 3D infographie Institut St Luc Bruxelles.Jury extérieur, idem.//////// Coordonnées des artistes :Bertrand Boche (F)avenue du collège, 3659230 Saint-Amand les Eaux - FranceMobile: +33 (0)6 32 58 61 66E-mail : bertrandboche@yahoo.frDate de naissance : 30 janvier 1980Antoine Coulon (B)Mobile : +32 (0)477 18 62 95E-mail: antoine.coulon@coditel.netDate de naissance : 16 novembre 1979Thierry de Crombrugghe (B/F)Rue Jules Besme 141081 - Bruxelles - BelgiqueTél. +32 (0)2 410 33 37Mobile : +32 (0)499 28 47 22E-mail : thierry@de-crombrugghe.beDate de naissance : 8 avril 1979Stéphanie Hamaide (B)Rue Alfred Cluysenaar 581060 - Bruxelles - BelgiqueMobile : +32 (0)474 34 63 45E-mail : stephanie.hamaide@gmail.comDate de naissance : 21 août 1976David Kowalkowski (B)8 rue clémentine1050 Bruxelles - BelgiqueTél. : 02/3350291Mobile : 0498/052309E-mail : Kowalkowski@brutele.beDate de naissance : 16 juillet 1979Ludvoci Ledent (B)Rue de la Victoire1050 - Bruxelles - BelgiqueMobile : +32 (0)476 54 22 20E-mail : ludovicledent@hotmail.comhttp://lluuddoo.beDate de naissance : 28 janvier 1981


Clément LaloyPièce de théâtre : « L’automne » de Clément Laloy avec Julie Istasse et ChristophePiette, musique de Noémie Dal.http://membres.lycos.fr/benjaminfkn/theatre.htmhttp://zerfall.free.fr/R.O.T. :R.OT. started to perform in 1998. They started as a rather informal gathering ofa two-piece, formed around members of Toss (see also K11 and K33), but the band quicklymutated into a collective exploring sound in pride of ‘free-music’. By bringing together abunch of friends, musicians as well as non-musicians, in diverse surroundings e.g. abandonedchurches, galeries, old factories, local radio stations, parks and several other publicareas... R.O.T. found its ‘raison d’ être’. Early R.O.T. outputs were quite loud, wild and noisy;a real spontaneous approximation of “noisy drone music”. Instruments used were mainlyguitars and ‘distortion pedals’. Progressively R.O.T. took the shape of a mainly acoustic bigband introducing a lot of different sound sources (guitars, organs, wind instruments, per-cussion, objects, modified electronics, etc...). Today R.O.T. tempts its adventure with a morestable core of five members plus others having the freedom of jumping in whenever theylike. Members of R.O.T. are involved in different other projects such as Coarsebangor,Buffle, Partkdolg, Benjamin Franklin en Veglia Records,...http://www.kraak.net/http://www.kraak.net/en/releases.php?ID=34

More magazines by this user
Similar magazines