EN TERRE GENEVOISE - Nomad Systems

nomadsystems2.net
  • No tags were found...

EN TERRE GENEVOISE - Nomad Systems

www.terre-avenir.chDémarche innovante et pionnière en Suisse,la marque de garantie «Genève Région– Terre Avenir» contribue au rapprochementdes paysans et des citadins enfacilitant l’accès aux produits agricolescultivés dans la région genevoise. Ils représententpour le consommateur ungage de qualité, de traçabilité et d’équité.Aujourd’hui, le label compte 145 produitslabellisés.Renseignements:Direction générale de l’agriculturetél. 022 388 71 71Le Club Terre Avenir favorise les rencontresentre la Genève rurale et la Genèvecitadine et propose tout au long del’année différentes visites d’exploitations,des conférences, des cours et des dégustations.QUELQUES SPÉCIALITÉS CANTONALESCardon épineux de Plainpalais • Légume d’hiver typiquementgenevois, particulièrement prisé par les gastronomes.Renseignements et recettes:Union maraîchère de Genève, rue Blavignac 16, 1227 Carouge,tél. 022 827 40 00 – fax 022 827 40 19, www.umg.chLongeole • Saucisse du terroirà base de porc et de graines de fenouil.Communauté interprofessionnelle de la Longeole (CIL), p.a. AGRIGENEVE,rue des Sablières 15, 1217 Meyrin, tél. 022 939 03 10 – fax 022 939 03 01Eaux-de-vie • Spécialités d’eaux-de-vie de mirabelle et de coing,sous l’appellation «Eaux-de-vie du Feuillu».Distillerie de Saconnex-d’Arve, ch. de Maronsy 50,1228 Plan-les-Ouates, tél. + fax 022 771 10 38Distillerie de Bernex, Jacques Bocquet, Vieux-Chemin-de-Bernex 86,1233 Bernex, tél. + fax 022 757 45 63Poire à rissole • La poire indispensable à la confectiond’une spécialité de dessert chère à tous les Genevois.Centre de Lullier, section Arboriculture fruitière, 1254 Jussy,tél. 022 759 18 14 – fax 022 759 18 87L’agricultureEN TERREGENEVOISELe canton dE GENÈVEen quelques chiffresPopulation 464 000 habitants (2010)(Ville de Genève: 191 400)Nombre de communes 45Superficie 282 km 2Surface agricole utile 42 %Surface boisée 12 %Surface d’habitatet d’infrastructures 33 %Altitude la plus basse 330 m, Rhône à ChancyAltitude la plus élevée 517 m, Monniaz (Jussy)Altitude moyenne 375 mFrontières communes avec:France 103 kmVaud4,5 kmTotal107,5 kmDiffusion Jordils 31000 LAUSANNE 6Tél. 021 613 11 31Fax 021 613 11 30E-mail: info@agirinfo.comwww.agirinfo.comRenseignements: www.opage.chLe label «Ambassadeur du terroir genevois»,créé en 1997, est décerné auxrestaurants qui mettent en valeur les produitsdu canton. Il est attribué par laCommission du label de l’Opage composéede cinq membres: un représentant dela Société des Cafetiers Restaurateurs, unde la Société des Hôteliers de Genève ettrois représentants du secteur agricole(deux viticulteurs, un maraîcher).Conception, réalisation, édition: AGIRCollaboration: AgriGenèveTirage: 6000 exemplaires / avril 2011Vins de Genève • Plus de 30 cépages blancs et rougesqui ont fait de Genève leur terre d’élection et de prédilection!Renseignements: OPAGE, tél. 022 388 71 55,fax 022 388 71 58, www.lesvinsdegeneve.chQUELQUES MANIFESTATIONS AGRICOLESExposition avicole à CarougefévrierJournée du lait à CarougeavrilCaves ouvertes dans tout le canton maiFête de la tomate à CarougejuilletBrunch à la ferme1 er aoûtFête des vendanges à RussinseptembreFête des patenailles à PuplingeseptembreFête de la courge à CorsieroctobreFête de la St-Martin à PeissynovembreFête du petit bétail à CarougenovembreFoire «Les Automnales»novembreVoir également www.agirinfo.com /manifestationsPROCHES DE VOUS. LES PAYSANS SUISSES.www.agriculture.chCollex-BossyAnièresVersoixMeinierBourdignyJussySatignyChoulexDardagny GENÈVERussin BernexChancySoralBardonnex


adresses utiles435 EXPLOITATIONS POUR 11 412 HALES GRANDES CULTURES ET L’éLEVAGELE SECTEUR VITICOLEDÉPARTEMENTDE L’INTÉRIEURET DE LA MOBILITÉRue de l’Hôtel-de-Ville 2Case postale 39181211 Genève 3Tél.: 022 327 29 53Fax: 022 327 01 00www.ge.ch/diminfo-service-dim@etat.ge.chDIRECTION GÉNÉRALEDE L’AGRICULTURECh. du Pont-du-Centenaire 1091228 Plan-les-OuatesTél.: 022 388 71 71Fax: 022 388 71 99www.ge.ch/agricultureagriculture.dim@etat.ge.chOFFICE DE PROMOTIONDES PRODUITS AGRICOLESDE GENÈVEMaison du TerroirRoute de Soral 931233 BernexTél.: 022 388 71 55Fax: 022 388 71 58info@opage.chhttp://www.opage.chMichèle Künzlerconseillère d’EtatJean-Pierre VianidirecteurJohn DuprazprésidentDenis BeausoleildirecteurINTERPROFESSIONDU VIGNOBLE ET DES VINSDE GENÈVERue des Sablières 151217 MeyrinTél.: 022 939 03 10Fax: 022 939 03 01UNION MARAÎCHÈREDE GENÈVE (UMG)Rue Blavignac 161227 CarougeTel.: 022 827 40 00Fax: 022 827 40 19umg@umg.chhttp://www.umg.chAGRIGENÈVEDéfense professionnelleet vulgarisation agricoleRue des Sablières 151217 MeyrinTél.: 022 939 03 10Fax: 022 939 03 01info@agrigeneve.chwww.agrigeneve.chDaniel SulligerprésidentAlexandre CudetprésidentJacques BlondindirecteurMarc FavreprésidentFrançois ErarddirecteurGenève, un canton agricole? La réponse20093 Annuaire statistique du Canton de Genève, 2009 peut surprendre et pourtant c’estExploitations 1 435 oui! La surface agricole utile occupedont exploitations bénéficiant42% du territoire cantonal (contrede paiements directs 287 37% en Suisse). La majeure partie desEmplois secteur primaire 3 2 218 terres (56%) sont dévolues aux grandesSurface agricole utile (ha) 11 412 cultures (céréales, tournesol, colza...).dont surfaces bénéficiantLes prairies et pâturages occupentde paiements directs 2 9 520 19% des terres agricoles, les vignes11%, le maraîchage 2% et l’arboriculture1%. A cela s’ajoutent 11% de sur-Surfaces par type de production (ha) 2 :Surfaces herbagères 2 237 faces de compensation écologique, enVignes 1 292 faveur de l’environnement. La surfaceCultures fruitières et petits fruits 82 moyenne par exploitation est de 26 haCultures sous abri 48 mais cache de grandes disparités:Légumes pleine terre 118 moins de 5 ha pour les exploitationsCéréales 4 046 maraîchères, 5 à 15 ha pour les exploitationsviticoles, alors que les exploita-Colza 987Tournesol 575 tions de grandes cultures ont une surfacese situant généralement entre 20Surfaces de compensation écologique 1 064Bovins 2 715et 80 ha!Moutons 2 040Poules 7 105Porcs 1 1981Source: OFS 2009, y compris les terres cultivéessur France (1185 ha)2Seules les surfaces bénéficiant des paiementsdirects ont été prises en compte, y compris lesterres cultivées sur France (1185 ha)PAIEMENTS DIRECTSLes paiements directs rémunèrent les prestations fournies par le secteur agricole à l’ensemble de lasociété. Par ses aspects multifonctionnels d’entretien du paysage, de production écologique, d’occupationdécentralisée du territoire et de protection des sols, l’agriculture genevoise rend service à lapopulation. En 2009, elle a fourni des prestations écologiques et diverses pour un montant de 18,8millions de francs. Aujourd’hui, dans le domaine des grandes cultures notamment, les prix permettentà peine de couvrir les frais de production. Le revenu du paysan est donc largement dépendant despaiements directs. A l’heure du rapprochement des prix agricoles suisses avec ceux de l’Union européenne,notre agriculture ne pourra rester durable, multifonctionnelle et familiale que si la collectivitéest prête à acheter ses multiples prestations, qu’une agriculture industrielle ne pourrait offrir.Concernant les surfaces cultivées, l’agriculture genevoiseest avant tout axée sur les grandes cultures. Les plus répanduessont les céréales (blé, orge, triticale, avoine,seigle), suivies des oléagineux (colza, tournesol), despois protéagineux et du maïs. On peut également citer lagrande diversité d’autres cultures comme le soja, le lin,la féverole, la pomme de terre, le lupin et la lentille.Cette forte présence de cultures s’explique par la faiblessede l’élevage. Les exploitations laitières sont trèspeu nombreuses, mais ce sont des exploitations depointe, avec des contingents importants. La vente directede viande a toutefois tendance à prendre de l’ampleur.Particularité: Genève abrite le plus important troupeaude bisons de Suisse!LE SECTEUR MARAÎCHERMalgré sa petite taille, le canton de Genève est un important producteur de légumes avec largementplus de 20 000 tonnes par an. Près d’une tomate suisse sur cinq est produite en terre genevoise.L’Union maraîchère de Genève (UMG), coopérative regroupant la plus grande partie de l’offre ducanton, est un partenaire de poids pour la grandedistribution suisse. Les 31 maraîchers genevoissont reconnus pour leur savoir-faire et leur espritinnovateur.Types de production:250 ha de cultures en pleine terre22 ha sous tunnel28 ha sous serreAvec ses produits identifiés par le label GenèveRégion – Terre Avenir, la production maraîchèreoffre une large gamme de légumes frais de saison.Si la tomate est le légume-roi des maraîchersgenevois, ces derniers cultivent plus d’une soixantaine d’espèces végétales: aubergine,concombre,batavia, rampon, carotte, oignon, laitue, radis, courgette, courge, poireau, côte de bette, fenouil, etc.Ces dernières années, la production maraîchère bio a pris de l’ampleur avec quelque 20 ha de culturesen pleine terre et près de 4 ha sous abri. Cette tendance devrait encore se renforcer à l’avenir. Qu’enest-il du cardon, ce légume authentiquement genevois ? Apporté dans le canton au XIV e siècle parles huguenots réfugiés en Suisse après la révocation de l’Edit de Nantes, le cardon a trouvé au pied duSalève, dans les terres meubles et profondes des rives du Rhône et de l’Arve, un climat qui lui a permisde prospérer. Tradition, terroir, typicité et savoir-faire donnent à ce légume ses lettres de noblesse. Lesmaraîchers genevois ont obtenu une appellation d’origine contrôlée (AOC) pour leur cardon argentéépineux de Plainpalais qui mérite d’être connu bien au-delà des frontières cantonales.Avec quelque 10 millions de litres encavés, le canton de Genève est le troisième canton viticole deSuisse. Il abrite la plus grande commune viticole du pays: Satigny (466 ha de vignes). La productiongenevoise se concentre principalement dans la région du Mandement. A elles seules, les communesde Satigny, Dardagny et Russin produisent 58% du volume du vin genevois. Les cépages blancscouvrent 46% de la surface viticole genevoise et les rouges 54%.Répartition de l’encavage des cépages principaux en 2010 Millions % de la(en millions de litres et en %, y compris la zone frontalière) de litres productionProduction totale, cépages rouges et blancs 10,30 100,0 %Chasselas 3,10 29,9 %Chardonnay 0,60 5,7 %Autres blancs 1,00 10,0 %Gamay 3,15 30,6 %Pinot noir 0,90 8,5 %Gamaret 0,75 7,3 %Autres rouges 0,80 7,9 %Le souci constant des viticulteurs de répondre au mieux aux attentes du consommateur les a amenésà développer fortement les spécialités. A côté du chasselas et du gamay, on trouve les spécialitéssuivantes: pinot blanc, riesling-sylvaner, sauvignon, aligoté, pinot gris, viognier et gewürztraminerpour les blancs. Dans les rouges, le gamaret est incontestablement au premier rang desspécialités. Viennent ensuite le garanoir et le merlot, puis le dunkelfelder, le cabernet sauvignon etle cabernet franc. C’est ainsi qu’une cinquantaine de cépages sont cultivés à Genève.Le règlement sur les Appellations d’origine contrôlées a été adapté en 2009 afin de renforcerl’image des AOC genevoises: des soixante-sept appellations qui existaient, seules vingt-quatre ontsubsisté – vingt-trois AOC «1er cru» et une AOC cantonale («AOC Genève»). Les AOC régionaleset communales ont fusionné dans l’AOC cantonale. Les identités locales sont toutefois préservées,puisque les noms de communes ou de régions pourront figurer comme indication complémentairesur l’étiquette des vins «AOC Genève».LE SECTEUR ARBORICOLELe secteur fruitier n’est pas le secteur le plus important de l’agriculture genevoise. Il concerne unetrentaine d’exploitations qui mettent en valeur un peu moins de 100 ha d’arbres fruitiers et petitsfruits. Les pommes et les poires représentent le gros de la production de fruits (80%). Les petitsfruits, principalement des fraises, mûres et framboises, sont répartis sur 15 ha.LE SECTEUR horticoleSeul secteur non alimentaire de l’agriculture, l’horticulture fait partie du patrimoine agricole genevois.Confronté à de nombreux défis relatifs à l’économie d’énergie, la logistique de distribution etl’ouverture brutale aux marchés mondiaux, le paysage de l’horticulture genevoise a subi ces dernièresannées de très fortes transformations. Située près d’un réservoir de population exigeante enmatière de qualité, la production genevoise de fleurs coupées et de plantes en pot a le mérited’être une des meilleures au monde quant au rapport qualité-prix.

More magazines by this user
Similar magazines