14.11.2017 Views

Rapport administratif 2015

Rapport administratif de l'administration communale de la Ville de Liège

Rapport administratif de l'administration communale de la Ville de Liège

SHOW MORE
SHOW LESS

You also want an ePaper? Increase the reach of your titles

YUMPU automatically turns print PDFs into web optimized ePapers that Google loves.

R<br />

RAPPORT ADMINISTRATIF <strong>2015</strong><br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

1


Table des matières<br />

1. Collège communal.................................................... 6<br />

2. Police administrative et sécurité............................ 10<br />

2.1. Bureau de Police administrative.....................................................................10<br />

2.2. Affaires générales et comptabilité.................................................................11<br />

2.3. Bureau des sanctions administratives..........................................................11<br />

2.4. Service permis d‘environnement...................................................................12<br />

2.5. Service de la Sécurité et de la Salubrité publique (S.S.S.P.)...................13<br />

2.6. Service Interne de Prévention et de Protection au Travail....................14<br />

3. Services généraux, Affaires générales<br />

et Contrôle interne..................................................... 24<br />

3.1. Bureaux de l‘Indicateur général et de l‘Expédition..................................24<br />

3.2. Centre d’impression et de microfilmage.....................................................26<br />

3.3. Approvisionnement............................................................................................27<br />

3.4. VETES (Vêtements de travail et équipements de sécurité)...................27<br />

3.5. Secrétariat Collège – Conseil...........................................................................28<br />

Tableau des membres du Conseil Communal...................................................29<br />

4. Département des Systèmes d’Information (DSI)..... 34<br />

4.1. Service informatique..........................................................................................34<br />

4.2. Support et maintenance...................................................................................45<br />

5. Service Juridique.................................................... 48<br />

5.1. Généralités.............................................................................................................48<br />

5.2. Cellule Assurances...............................................................................................49<br />

6. Développement Stratégique................................... 50<br />

6.1. Protocole.................................................................................................................50<br />

6.2. Communication....................................................................................................51<br />

6.3. Relations internationales..................................................................................57<br />

6.4. Cellule stratégique..............................................................................................62<br />

7. Ressources Humaines............................................ 75<br />

7.1. La gestion opérationnelle.................................................................................75<br />

7.2. Direction Stratégie et Développement RH.................................................84<br />

8. Gestion Financière.................................................. 90<br />

8.1. Affaires générales................................................................................................90<br />

8.2. Division de la Fiscalité communale...............................................................94<br />

8.3. Division de la Trésorerie et du Recouvrement...........................................96<br />

8.4. Division du Contrôle et de l’Audit financier.............................................101<br />

8.5. Division de la Comptabilité...........................................................................107<br />

9. Culture et tourisme...............................................108<br />

9.1. Cellule administrative......................................................................................108<br />

9.2. Lecture publique...............................................................................................108<br />

9.3. Musées de la Ville de Liège............................................................................110<br />

9.4. Office du tourisme............................................................................................113<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

2


10. Gestion documentaire et archives.......................115<br />

10.1. Organisation du Service...............................................................................115<br />

10.2. Communication..............................................................................................115<br />

10.3. Gestion documentaire..................................................................................116<br />

10.4. Déménagement, récolement, conditionnement...............................117<br />

10.5. Restauration.....................................................................................................117<br />

10.6. Numérisation...................................................................................................118<br />

11. Logement – Régie foncière..................................119<br />

11.1. Service du Logement....................................................................................119<br />

11.2. Régie Foncière.................................................................................................130<br />

12. Développement économique et commercial........131<br />

12.1. Service des foires et marchés.....................................................................131<br />

11.2. Bureau du commerce....................................................................................134<br />

12.3. Service du développement économique..............................................140<br />

13. Urbanisme...........................................................142<br />

13.1. Service de l’aménagement du territoire................................................142<br />

13.2. Service de l’urbanisme.................................................................................145<br />

13.3. Cellule cartographie......................................................................................147<br />

13.4. Service des affaires immobilières.............................................................148<br />

14. Développement territorial et<br />

grands Investissements............................................149<br />

14.1. Développement stratégique en matière de travaux<br />

techniques et de ......................................................................................................149<br />

Grands projets d’investissements.......................................................................149<br />

15. Maintenance des Espaces Publics.......................162<br />

15.1. Cellule de Coordination...............................................................................162<br />

15.2. Propreté.............................................................................................................164<br />

15.3. Plantations........................................................................................................167<br />

15.4. Voirie...................................................................................................................168<br />

15.5. Services transversaux....................................................................................169<br />

16. Bâtiments communaux........................................173<br />

16.1. Présentation.....................................................................................................173<br />

16.2. Les régies...........................................................................................................173<br />

16.3. Service Logistique..........................................................................................174<br />

16.4. Budgets..............................................................................................................175<br />

16.5. Marchés publics..............................................................................................177<br />

16.6. Comptabilité - Finances...............................................................................177<br />

16.7. Conventions.....................................................................................................178<br />

16.8. Informatisation................................................................................................178<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

3


17. Affaires Citoyennes..............................................179<br />

17.1. Service population.........................................................................................179<br />

17.2. Service Etat Civil..............................................................................................191<br />

17.3. Service Sépultures-Cimetières...................................................................195<br />

18. Instruction publique............................................203<br />

18.1. Organisation de l’Enseignement..............................................................203<br />

18.2. Nominations.....................................................................................................205<br />

18.3. Service Pédagogique....................................................................................206<br />

18.4. Affaires générales...........................................................................................212<br />

18.5. Promotion de la Santé à l’Ecole (P.S.E.)...................................................215<br />

18.6. Centres psycho-médico-sociaux (C.P.M.S.)............................................215<br />

18.7. Liège Ecoles Infos...........................................................................................216<br />

19. Département des Services sociaux, de<br />

Proximité et de la Petite Enfance..............................217<br />

19.1. Services sociaux .............................................................................................217<br />

19.2. Proximité...........................................................................................................227<br />

19.3. Service Jeunesse.............................................................................................236<br />

19.4. Service Intergénérationnel.........................................................................243<br />

19.5. Service Seniors................................................................................................243<br />

19.6. Gestion des Infrastructures sportives communales..........................244<br />

19.7. Petite Enfance..................................................................................................250<br />

19.7. Plan de prévention des insécurités urbaines et de<br />

cohésion sociale........................................................................................................254<br />

20. Service Audit et Qualité.......................................262<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

4


Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

5


1. Collège communal<br />

Répartition des attributions<br />

M. Willy DEMEYER, Bourgmestre<br />

• Toutes les affaires intéressant l’administration générale de la Ville et qui ne sont pas attribuées à un membre du Collège communal<br />

• Police (y compris personnel)<br />

• Service de Police Administrative, de sécurité et de salubrité publiques (Administration générale)<br />

• Bureau de Police Administrative<br />

• Information et Presse<br />

• Protocole et relations extérieures (y compris la représentation de la Ville dans les organismes extérieurs et la coordination de cette représentation)<br />

• Participation et relations avec les quartiers<br />

• Politique de l’immigration<br />

• Concertation de la politique locale du logement<br />

• Egalité<br />

• Associations patriotiques et de résistance<br />

• Politique évènementielle<br />

• Communication<br />

• Coordination des relations avec les pouvoirs subsidiants et de la recherche de financements alternatifs<br />

• Coordination des politiques culturelles<br />

• Supra-communalité et schéma de développement territorial<br />

• Coordination des grands projets urbains<br />

• Ville numérique<br />

• Politique sportive<br />

• Indicateur général et expédition<br />

• Service général des achats et des approvisionnements (en ce compris le Centre d’impression et de microfilmage, l’achat des commandes pour le S.I.P.P.T.<br />

et la distribution des commandes V.E.T.E.S.)<br />

• Application du RGPT<br />

• Centre de traitement de l’information<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

6


• Service d’aide à la gestion et au contrôle (S.A.G.E.C.)<br />

• Service juridique<br />

• Bureau des assurances<br />

M. Michel FIRKET, Echevin des finances, de la Mobilité, du Tourisme, du Patrimoine<br />

• Finances<br />

• Taxes, cadastre<br />

• Budget et comptabilité<br />

• Trésorerie et dette<br />

• Contrôle général des recettes et des dépenses<br />

• Cultes<br />

• Tourisme<br />

• Art urbain<br />

• Patrimoine, protection et promotion du patrimoine privé et public<br />

• Régie foncière<br />

• Bureau des affaires immobilières<br />

• Tutelle CPAS<br />

• Politique de la mobilité (y compris implantation du tram)<br />

Mme Maggy YERNA, Echevin du Développement économique et territorial, du Logement et du Personnel<br />

• Affaires économiques (y compris les aspects économiques dans les relations extérieurs, commerce, P.M.E., artisanat, aides financières, économiques et<br />

sociales)<br />

• Foires et marchés, marchés couverts<br />

• Application de la législature relative à l’exercice des commerces installés, ambulants et de l’artisanat<br />

• Application de la législature sociale relative aux travailleurs indépendants (sauf pensions)<br />

• Politique du personnel communal<br />

• Aménagement du territoire<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

7


• Logement : mise en œuvre des politiques décidées par la Région Wallonne (Gouvernement et S.R.W.L.), notamment l’Observatoire Wallon<br />

• Logement social, agence immobilière sociale<br />

• Aide à la construction et à la rénovation<br />

• Politique des énergies<br />

• Emploi privé (politique de développement de l’emploi particulièrement en relation avec les initiatives de la Région Wallonne), ALPEM<br />

M. Jean-Pierre HUPKENS, Echevin de la Culture et de l’Urbanisme<br />

• Culture : politique culturelle, musées, musique, théâtre (Arts et Lettres), Centres culturels, Fonds patrimoniaux et Lecture publique<br />

• Urbanisme : autorisation de bâtir, inspection des bâtisses et Indicateur expert<br />

• Coordination des dispositifs de proximité<br />

• Interculturalité (promotion et illustration de la diversité culturelle)<br />

M. André SCHROYEN, Echevin de l’Environnement et de la Vie Sociale<br />

• Développement durable et environnement : protection de la nature et plantations<br />

• Propreté publique et gestion des déchets<br />

• Services sociaux<br />

• Politiques de la personne handicapée<br />

• Oeuvre communale de l’enfance<br />

• Service aux séniors, U3A, pensions, 3ème âge<br />

M. Pierre STASSART, Echevin de l’Instruction publique<br />

• Enseignement fondamental, secondaire, supérieur, artistique, de promotion sociale et parascolaire<br />

• Gestion du personnel enseignant<br />

• Inspection médical scolaire<br />

• Centre psycho-pédagogique médical scolaire<br />

• Prégardiennats et mini crèches implantés dans les bâtiments scolaires<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

8


• Crèches<br />

• Services d’accueil<br />

• Accueil extra scolaire<br />

• Centre de jeux et coins de jeux scolaires<br />

M. Roland LEONARD, Echevin des Travaux<br />

• Infrastructures et bâtiments communaux<br />

• Voirie<br />

• Eclairage public<br />

• Permanence civile<br />

• Signalisation<br />

• Parc automobile<br />

Mme Julie FERNANDEZ FERNANDEZ, Echevin de l’Etat civil, des Mairies de quartier et des Cimetières<br />

• Etat civil<br />

• Population – Milice – Electorat – Sépultures<br />

• Cimetières<br />

• Mairies de quartier<br />

• Toponymie<br />

M. Fouad CHAMAS, Echevin de la Santé et de la Jeunesse<br />

• Santé, éducation sanitaire, vaccination<br />

• Jeunesse : centre de jeux, service animation Jeunesse, Centre J, ISA<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

9


2. Police administrative et sécurité<br />

2.1. Bureau de Police administrative<br />

Présentation du Bureau<br />

Ce Service participe à la gestion de la Police administrative dont le but est de prévenir les troubles à l‘ordre public en permettant aux autorités administratives<br />

d’utiliser des pouvoirs leur permettant d‘imposer des limites aux droits et aux libertés des individus.<br />

Police administrative<br />

Le Service propose au Conseil d‘adopter, de modifier et de coordonner les règlements de police. Dans le courant de l’année <strong>2015</strong>, 27 règlements communaux<br />

ont été mis à jour.<br />

En exécution de divers règlements de police, le Bureau a géré 71 autorisations d‘occupation de la voie publique dont 21 demandes d’autorisation d’affichage,<br />

973 dossiers de manifestations ainsi que 156 dossiers pour le seul XV août en Outremeuse, 3 dossiers relatifs à des travaux pouvant produire du bruit la<br />

nuit, 8 arrêtés imposant aux supporters visiteurs du club de football du Standard de venir en autocar ainsi que 8 arrêtés fixant le périmètre d’exclusion pour<br />

les « interdits de stade » dans le cadre des matchs classés à hauts risques, 18 dossiers de collectes sur la voie publique, 44 dossiers d‘artistes de rue et 36<br />

dossiers relatifs à des distributions sur la voie publique.<br />

Le Service a traité 32 renouvellements et 7 cessions en matière de taxis.<br />

203 dossiers relatifs à des autorisations d‘exploiter des débits de boissons occasionnels servant des boissons spiritueuses et 9 autorisations d‘organiser une<br />

tombola ont été soumis au Collège.<br />

Le Bureau assure également la gestion des dossiers relatifs aux jeux de hasard (58 pour des licences C et 8 pour des agences de pari).<br />

La délivrance des patentes ayant été confiée aux communes, 33 dossiers ont été réalisés par le Service.<br />

Dans le cadre de l‘application de la législation relative au Code de la Route, le Service a présenté 161 dossiers de règlements complémentaires de la circulation<br />

routière et arrêtés portant des mesures de circulation à l‘essai ou en urgence, ainsi que 104 dossiers de mesures de circulation temporaires dans le<br />

cadre d‘une manifestation.<br />

Le Service s‘est chargé de la gestion de la délivrance de 1367 abonnements horodateurs ainsi que du renouvellement et de la délivrance de plus de 3872<br />

cartes de stationnement réservées aux riverains.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

10


Le Service a soumis à la signature de M. le Bourgmestre 112 attestations destinées au Parquet du Procureur du Roi, en exécution de l’article 629,4° du Code<br />

d’Instruction Criminelle.<br />

2.2. Affaires générales et comptabilité<br />

Le Service gère également l‘application de la loi du 30 décembre 1975 concernant les biens trouvés en dehors des propriétés privées ou mis sur la voie<br />

publique en exécution de jugements d‘expulsions. Dans ce cadre, 252 dossiers relatifs à la conservation des biens mobiliers provenant d‘expulsions ont été<br />

ouverts et 496 courriers ont été adressés à des particuliers concernant les objets trouvés.<br />

Le Service a procédé à 32 arrêtés de réquisitions et en a assuré le suivi comptable.<br />

2.3. Bureau des sanctions administratives<br />

En 1999, les communes ont été dotées de nouvelles armes pour lutter contre les nuisances publiques : les sanctions administratives. Parmi celles-ci figurent<br />

les amendes administratives sanctionnant le non-respect des règlements de police. Depuis 2003, la gestion de ces dossiers est confiée au Bureau des<br />

sanctions administratives. Deux agents y ont été affectés à temps plein afin de préparer les dossiers des deux fonctionnaires sanctionnateurs officiant en<br />

cette matière.<br />

Le décret du 5 juin 2008 relatif à la recherche, la constatation, la poursuite et la répression des infractions et des mesures de réparation en matière d‘environnement<br />

a conféré aux communes de nouvelles compétences en matière d‘amendes administratives. Les dossiers sont initiés sur base de procès-verbaux<br />

dressés par les services de police et agents communaux. En <strong>2015</strong>, 6296 procès-verbaux et constats <strong>administratif</strong>s ont été établis.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

11


Amendes administratives<br />

2003 174<br />

2004 386<br />

2005 1036<br />

2006 1851<br />

2007 2544<br />

2008 3013<br />

2009 4481<br />

2010 3250<br />

2011 3075<br />

2012 3591<br />

2013 4499<br />

2014 6036<br />

<strong>2015</strong> 6296<br />

Le Service a également étudié 7 dossiers de fermeture d’établissements pour trouble à l’ordre public dont<br />

2 ont abouti à une fermeture partielle limitant les heures d’ouverture dans le quartier du « Carré ». Cette<br />

interdiction a duré 2 mois afin de limiter les troubles liées à la consommation d’alcool. 2 dossiers relatifs à la<br />

fermeture d’établissements accessibles au public pour des faits de vente ou de facilitation de consommation<br />

de substances stupéfiantes ont été ouverts.<br />

2.4. Service permis d‘environnement<br />

L‘installation de certains établissements est susceptible de porter atteinte à la sécurité ou à la santé des habitants<br />

riverains. Ces établissements, classés en fonction d‘un décret de la Région wallonne du 4 juillet 2002,<br />

font l‘objet de déclarations (classe 3) ou de permis d‘environnement (classes 1 et 2).<br />

Les communes sont chargées de recevoir les déclarations et les demandes de permis et de délivrer les autorisations<br />

en veillant à l‘information des habitants et des entreprises.<br />

C‘est le Service des Permis d‘environnement qui traite les demandes de classe 1 ou 3 en permis d‘environnement<br />

ou en permis unique (comprenant une demande de permis d‘urbanisme). Il a traité 84 dossiers de<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

12


deuxième classe, dont 24 en permis uniques, ainsi que 167 déclarations de troisième classe.<br />

Suite à de nouvelles rubriques de classement reprises dans le nouveau décret relatif au permis d‘environnement, le Service a envoyé aux demandeurs potentiels,<br />

5 demandes pour les classes 2, et 20 demandes pour les classes 3 invitant les exploitants à régulariser leur situation.<br />

Ont également été traitées, 21 demandes relatives à des établissements non situés sur le territoire, notamment des avis sur des demandes de permis d‘environnement<br />

ou permis uniques sur le territoire de communes limitrophes, ainsi que 15 demandes introduites auprès de l‘Agence Fédérale pour le Contrôle<br />

nucléaire (AFCN).<br />

Le Service de l‘Intercommunale d‘Incendie de Liège et Environs envoie régulièrement des rapports de visites pour lesquels 66 lettres contenant des prescriptions<br />

ont été envoyées à des exploitants.<br />

Le Service a interrogé le Service de l‘Urbanisme à 54 reprises pour des dossiers le concernant et a répondu à 53 courriers émanant de ce dernier et relatifs à<br />

des demandes de permis d‘urbanisme. Le Service a envoyé 140 dossiers aux Archives générales.<br />

Le Service technique a réalisé les enquêtes publiques, les affichages des décisions et des recours éventuels ainsi que les notifications des décisions aux<br />

demandeurs et aux différentes instances consultées (62 enquêtes ont été réalisées ainsi que 101 affichages et notifications).<br />

2.5. Service de la Sécurité et de la Salubrité publique (S.S.S.P.)<br />

La commune a notamment pour mission d’assurer à ses habitants la sûreté et la tranquillité dans les rues, lieux et édifices publics, et plus particulièrement<br />

de veiller à la sûreté et à la commodité de passage dans les rues, quais, places et voies publiques, de faire procéder à la démolition ou à la réparation des<br />

bâtiments menaçant ruine, de prévenir, par précautions convenables, les accidents et fléaux calamiteux, tels que les incendies, les épidémies et les epizooties.<br />

Le Service Sécurité et Salubrité publique est chargé de recueillir les informations qui concernent ces types de problèmes. Les agents techniques se rendent<br />

sur place pour prendre les mesures immédiates de sécurité qui s‘imposent. Ils établissent le constat de la situation et proposent au Bourgmestre les mesures<br />

susceptibles de sécuriser les lieux de façon durable.<br />

En <strong>2015</strong>, près de 750 demandes d’interventions ont été traitées. Ces dernières parviennent, à parts quasiment égales des particuliers, des commissariats<br />

de police liégeois et du service logement de la Région wallonne. Plus de 70 % des demandes ont engendré des visites de techniciens. Les prescriptions<br />

techniques ont ensuite été adressées à l’ensemble des personnes concernées.<br />

Suite à la non-réalisation de prescriptions/travaux demandés, 158 arrêtés ont été adoptés dont : 121 arrêtés (fermetures et inhabitabilités), 37 arrêtés<br />

portant sur une interdiction d‘accès à un bâtiment, une interdiction d‘utilisation d‘un dispositif situé dans un bâtiment (installations électriques ou de gaz,<br />

douches, chaudières...), l‘obturation d‘entrées d‘immeubles, l‘enlèvement de matériaux, l‘interdiction d‘accès à des jardins.<br />

Il est à noter que le nombre de demandes d’arrêtés est en constante augmentation, engendrant un allongement du délai de traitement.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

13


Ainsi, près de 200 dossiers sont en cours de procédure visant à la prise d’arrêté et plus de 150 autres demandes sont en attente de traitement.<br />

Après la réalisation des travaux par les propriétaires, 17 levées d‘arrêtés ont été accordées.<br />

Le Service a effectué des visites de lieux accessibles au public, et est intervenu dans toutes les manifestions publiques telles que le 15 août en Outremeuse,<br />

la fête des Fous à Sainte-Walburge, le Village Gaulois, le Village de Noël, en passant par les fancy-fairs et les carnavals dans les écoles, les braderies etc.<br />

Le Service a également rendu environ 330 avis sur des demandes de permis de bâtir.<br />

Le Service prévention de l‘Intercommunale d‘Incendie de Liège et Environs a informé le S.S.S.P. à plus ou moins 1350 reprises de visites effectuées dans les<br />

établissements liégeois, ce qui a nécessité au-moins l‘envoi d‘un nombre équivalent de lettres aux différents propriétaires concernés. Le Service d‘intervention<br />

de l‘IILE a aussi prévenu le Service à environ 115 reprises pour des interdictions d‘utilisation de cheminées, de foyers ou de Bulex.<br />

Le Service octroie, sur base de rapports techniques de l‘Intercommunale d‘Incendie de Liège et Environs, des attestations de sécurité relatives aux maisons<br />

de repos, aux hôpitaux, aux établissements d‘hébergement (hôtels,...). 26 attestations ont été délivrées pour les établissements pour lesquels des législations<br />

imposent que le Bourgmestre atteste leur conformité par rapport aux normes de sécurité incendie spécifiques qu‘ils ont édictées, à savoir : 14 attestations<br />

pour des maisons de repos, 9 pour des établissements d‘hébergement touristique, 2 pour des maisons d‘accueil pour adultes en difficulté sociale et 1<br />

pour des établissements hospitaliers.<br />

2.6. Service Interne de Prévention et de Protection au Travail<br />

Prévention incendie - secourisme<br />

La Ville de Liège a passé un marché en 2014 avec l’A.S.B.L. C.E.P.S. (Centre Européen Pour la Sécurité) pour la formation d’équipiers de première intervention<br />

(E.P.I.).<br />

65 agents ont été formés en <strong>2015</strong>.<br />

Les personnes formées ont été, principalement, des enseignants d’établissements scolaires.<br />

53 anciens secouristes ont été recyclés par le SPMT en <strong>2015</strong>.<br />

30 nouveaux secouristes industriels ont également été formés.<br />

Des procédures d’évacuation en cas d’incendie ont été rédigées pour la quasi-totalité des bâtiments scolaires. Des exercices d’évacuation ont été réalisés<br />

dans 41 bâtiments.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

14


Visite des lieux de travail et analyse de risques<br />

Les visites de sécurité des lieux de travail ont été planifiées dans 208 bâtiments et effectuées dans 190 bâtiments, en collaboration avec le Service Externe<br />

de Prévention et de Protection au Travail (S.P.M.T- A.R.I.S.T.A). Les visites des bâtiments scolaires se font en collaboration avec la Promotion de la Santé à<br />

l’Ecole (P.S.E.).<br />

Selon le calendrier établi en <strong>2015</strong>, le S.I.P.P.T. et le S.P.M.T. ont analysé 6 postes de travail.<br />

Inventaire amiante et programme de gestion<br />

La totalité des bâtiments de la Ville de Liège a déjà fait l’objet d’un inventaire amiante.<br />

Des pictogrammes spécifiques ont été apposés sur les matériaux en asbeste par le S.I.P.P.T. Un programme de gestion amiante a été mis en place en collaboration<br />

avec le Service des Bâtiments communaux. Le suivi du plan de gestion est réalisé annuellement par les conducteurs.<br />

La liste de locaux connus, frappés d’interdiction ou de restriction d’accès, dressée en 2013 pour cause de présence d’amiante friable, s’est réduite.<br />

15 dossiers de travaux de désamiantage sur base du marché stock ont été réalisés en <strong>2015</strong>. Plusieurs autres retraits ont été réalisés pour des travaux urgents<br />

de dépoussiérage et d’encapsulation de calorifuges ou lors des rénovations ou démolitions de bâtiments.<br />

Machines – postes à souder<br />

Les listes des machines et des postes à souder sont régulièrement mises à jour au sein du S.I.P.P.T.<br />

Plusieurs machines ont été déclassées et évacuées selon la procédure de déclassement, avec la collaboration du Service de Gestion des Espaces publics<br />

(G.E.P).<br />

Contrôles périodiques<br />

Les contrôles des installations électriques, basse tension, ont été effectués dans 153 bâtiments par le service externe de contrôle technique, l’A.S.B.L. C.I.B-<br />

SOCOTEC.<br />

Les installations électriques, haute tension, ont été contrôlées dans 28 bâtiments disposant de cabines H.T. (haute tension) selon la périodicité légale.<br />

Les contrôles d’étanchéité et d’analyse de risques des installations alimentées au gaz naturel ont été effectués dans 193 bâtiments par le service externe de<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

15


Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

16


contrôle technique, l’A.S.B.L. C.I.B-SOCOTEC., dont 42 analyses de risques des installations alimentées en gaz naturel. Plusieurs bâtiments doivent encore<br />

faire l’objet d’une analyse de risques.<br />

Les contrôles périodiques des ascenseurs ont eu lieu dans l’ensemble des bâtiments selon la périodicité requise. Des contrôles par S.E.C.T. (Service Externe<br />

de Contrôle Technique) des engins et accessoires de levage dans tous les bâtiments ont également été effectués par l’A.S.B.L. C.I.B-SOCOTEC.<br />

Contrôles extincteurs<br />

Tous les extincteurs ont été contrôlés par le S.I.P.P.T. dans les bâtiments à charge. Environ 150 extincteurs ont été acquis en <strong>2015</strong> afin de remplacer progressivement<br />

les extincteurs périmés.<br />

Charges psychosociales<br />

Mise en place de la procédure suite à la nouvelle législation sur les risques psycho-sociaux, en collaboration avec la GRH.<br />

La cellule « bien-être » a tenu 3 réunions de coordination avec les personnes de confiance et le Conseiller en prévention psychosocial du S.P.M.T.<br />

66 interventions ont été gérées par les 4 personnes de confiance de la Ville de Liège et 49 interventions par les conseillers en prévention psychosociaux du<br />

S.P.M.T. Par conséquent, 115 interventions différentes ont été listées au registre des interventions. Les natures des plaintes son les suivantes :<br />

• 53 interventions de types conflits, tensions, relationnels ou difficultés au travail.<br />

• 23 interventions de type harcèlement moral;<br />

• 9 interventions pour stress et charge psychosociale au travail;<br />

• 3 interventions de type burnout ;<br />

• 3 interventions de type racisme au travail ;<br />

• 2 interventions de type violence au travail.<br />

Parmi les 66 interventions des personnes de confiance, 39 sont actuellement clôturées et 27 en cours de traitement. Le taux de résolution à 59% est en<br />

baisse par rapport aux années précédentes (> 64%).<br />

3 plaintes motivées ont été enregistrées en <strong>2015</strong>. La politique relative à la prévention de la charge psychosociale au travail est basée, comme toute autre<br />

politique de prévention, sur l’analyse des risques et tient compte des principes généraux de prévention. Dans le cadre du système dynamique de gestion<br />

des risques, la Ville de Liège a souhaité détecter et évaluer les risques de stress, harcèlement et violence au travail à priori dans différents Services :<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

17


• L’analyse des risques psychosociaux aux Services Sociaux est toujours en cours<br />

• L’analyse des risques psychosociaux au Service Sépultures<br />

• L’analyse des risques psychosociaux à l’antenne administrative de Bressoux<br />

• 2 agents du Service de gestion des ressources humaines ont suivi la formation de personnes de confiance au SPMT.<br />

Registre de faits de tiers selon l’AR du 17 mai 2007<br />

3 déclarations de faits de tiers ont été envoyées au SIPPT ;<br />

Service Nombre Harcèlement<br />

Etat civil/population 1 0 1<br />

Maintenance des espaces<br />

publics<br />

Sécurité et salubrité publique 1 0 1<br />

Violence au<br />

travail<br />

Type<br />

agressions verbale et<br />

physique<br />

1 0 1 agression physique<br />

agressions verbale et<br />

physique<br />

Mesures de prévention<br />

Les mesures préconisées par la cellule « bien-être au travail » sont les suivantes :<br />

• Poursuivre la formation des agents en contact avec le public sur la gestion de l’agressivité verbale et prévoir un module spécifique pour le Service de<br />

l’Etat civil.<br />

• Diffuser et former les responsables à l’utilisation de la procédure contre les assuétudes au travail.<br />

• Réfléchir à un aménagement des postes de travail en contact avec le citoyen dans les quartiers sensibles afin de sécuriser le personnel de l’Etat civil<br />

Population.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

18


• Solliciter la présence policière dans les mairies de quartier.<br />

• S’assurer que des mesures disciplinaires ou légales sont prises contre l’agresseur ou le groupe d’agresseurs lorsqu’une plainte est déposée et informer la<br />

victime.<br />

• Encourager l’organisation de tables rondes sur la diversité au sein des brigades de voirie et prévoir une charte « du mieux vivre ensemble ».<br />

• Former les Directeurs de Départements et les Chefs de division à la nouvelle législation sur les risques psychosociaux.<br />

Formations<br />

Sur base d’un marché, plusieurs formations de sécurité dispensées ont permis de former les agents suivants :<br />

• 10 agents pour la formation « Travail en hauteur »<br />

• 12 agents pour la formation « Montage et démontage d’échafaudage »<br />

• 10 agents pour la formation « Travail sur échafaudage »<br />

• 8 agents pour la formation « Cariste »<br />

• 15 agents pour la formation « Mini pelle »<br />

• 12 agents pour la formation « Harnais de sécurité »<br />

• 17 agents pour la formation « Nacelle sur camion »<br />

• 28 agents ont obtenus leur brevet pour la formation « VCA »<br />

• 12 agents pour la formation « BA4 »<br />

• 8 agents pour la formation « Travail en espace confiné »<br />

• 47 agents pour la formation « Défibrillateur »<br />

• 38 agents pour la formation « Manutention dans le milieu de la Petite enfance »<br />

• 10 agents pour la formation « Accompagnateur manutention des charges lourdes »<br />

• 8 agents pour la formation « Amiante » au SPMT<br />

• 20 agents pour la formation « Recyclage amiante » au SPMT<br />

• 29 agents de garderie pour la formation « Hygiène HACCP » par le Dr BINET<br />

Le S.I.P.P.T. a réalisé des formations « Accueil des nouveaux travailleurs » pour 73 agents et une séance de formation sur la consignation pour 40 agents.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

19


Accidents du travail<br />

Nombre d’accidents survenus sur les lieux du travail en <strong>2015</strong><br />

Incapacité<br />

Age Sexe Mortel Permanente Temporaire Total<br />

21 ans et +<br />

- 21 ans<br />

21 ans et +<br />

- 21 ans<br />

Hommes 0 1 0 1<br />

Femmes 0 3 14 17<br />

Hommes 0 0 0 0<br />

Femmes 0 0 0 0<br />

Hommes 0 13 42 55<br />

Femmes 0 2 10 12<br />

Hommes 0 1 0 1<br />

Femmes 0 0 0 0<br />

Totaux 0 20 66 86<br />

On dénombre 86 accidents avec perte de jours de travail déclarés auprès d’Ethias. 20 de ceux-ci ont entraîné une incapacité permanente.<br />

12 accidents graves au sens de l’Arrêté Royal du 24 février 2005 ont été enregistrés et des rapports circonstanciés ont été rédigés.<br />

Le taux de fréquence cumulé de janvier à décembre <strong>2015</strong> est de 17 (nombre d’accidents x 1000/ prestation (h)).<br />

Le nombre total de jours de travail perdus en <strong>2015</strong> est de 2119, dont 1.064 avec incapacité temporaire et 1.055 avec incapacité permanente.<br />

Le taux de gravité réel cumulé est de 0,4 (nombre de jours perdus x 1.000000/prestation en h).<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

20


Les causes principales des accidents qui ont engendré des pertes de jours de travail sont :<br />

• Surprise et frayeur : 10% de jours perdus et 23% d’accidents ;<br />

• Glissade ou trébuchement avec chute de plein-pied : 27% de jours perdus et 17% d’accidents ;<br />

• Manutention : 6% de jours perdus et 12,5% des accidents ;<br />

• Chute de personnes de hauteur : 11% de jours perdus, soit 9% des accidents.<br />

Le nombre d’accidents continue de diminuer de manière constante depuis 2007.<br />

Evolution du nombre d’accidents avec perte de jours de 2007 à <strong>2015</strong><br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

21


Evolution du nombre de jours d’incapacités de travail entre 2007 et <strong>2015</strong><br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

22


Evolution du taux de fréquence des accidents depuis 2007.<br />

Afin de pérenniser cette baisse, il y a lieu de :<br />

• Réaliser une analyse systématique des accidents du travail par la hiérarchie;<br />

• Mettre en place des actions correctives à court et moyen termes ;<br />

• Mettre en place une cellule « Manutention » pour mener une vraie politique de prévention en la matière;<br />

• Faire réaliser une supervision efficace, par les responsables hiérarchiques directs, de l’application des consignes de travail et du port des équipements de<br />

protection individuelle ;<br />

• Réaliser une campagne d’affichage pour la sensibilisation sur des risques spécifiques.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

23


3. Services généraux, Affaires générales et Contrôle interne<br />

3.1. Bureaux de l‘Indicateur général et de l‘Expédition<br />

Plus d’une année s’est écoulée depuis le regroupement, au 2ème étage de la rue de l’Epée 1, des deux bureaux « Indicateur général » et « Expédition ».<br />

De par cette nouvelle situation, on a pu constater une meilleure coordination et ainsi susciter la polyvalence des agents.<br />

Les bureaux comptent 12 agents, dont 5 sont occupés à temps partiel.<br />

Bureau de l‘Indicateur général<br />

Le service postal Bpost dépose de bonne heure le courrier destiné aux différents Départements de l‘Administration, y compris pour les Cabinets des Bourgmestre<br />

et Echevins.<br />

L’ensemble des agents présents, sans distinction, trient et dispatchent ce qui permet d’augmenter la rapidité du tri, entraînant ainsi la disponibilité du courrier<br />

à heure matinale.<br />

Plus de 2 000 envois sont ainsi répartis et distribués quotidiennement.<br />

12 714 plis recommandés entrants et 45 104 sortants ont également été encodés.<br />

Les missives, n’ayant pas de destination déterminée, sont ouvertes, cachetées et datées avant d’être orientées vers les Services concernés.<br />

2 394 d’entre elles, à caractère bien spécifique, ont été indicatoriées au sein du système informatique, afin de conserver une trace et ainsi rendre possible<br />

une recherche qui s’avérerait nécessaire.<br />

Le nombre de plis envoyés et non distribués par Bpost est de 21 505 pour une valeur de 54 182,98 euros.<br />

Quant au courrier interne, environ 800 lettres, dossiers, signataires, transitent par le Service journellement.<br />

Les fiches de paie sont également triées et dispatchées mensuellement.<br />

D’autre part, suite aux différents concours internes et diverses sollicitations des Départements, les cartons d’invitation nominatifs destinés aux membres<br />

du personnel sont répertoriés et distribués moyennant une signature de retrait.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

24


Bureau de l‘Expédition<br />

L’ensemble des plis à affranchir sont systématiquement vérifiés par les agents. Il est, en effet, impératif de s’assurer que l’adresse est complète, qu’il ne s’agit<br />

pas de courrier interne, que les envois nationaux et internationaux soient bien séparés, que le bordereau des plis recommandés correspond exactement<br />

aux plis joints, etc. Cette vérification permet également de regrouper, dans une seule enveloppe, différents envois pour un même destinataire afin de diminuer<br />

le coût de l’expédition.<br />

Le nombre d’envois nationaux et internationaux s’élève à 537 882 plis pour une dépense totale de 613 285,55 euros.<br />

A titre d’information, les tarifs de Bpost ont augmenté, en 5 ans, de 15% en ce qui concerne les plis normaux et de 6% pour les plis recommandés.<br />

Les frais d’envoi de la taxe urbaine se sont élevés à 85 000 euros environ. En ce qui concerne les bons jaunes accompagnés des calendriers, une somme<br />

de ± 49 000 euros a été recensée. Ces envois sont effectués par une société privée ayant répondu à une demande réglementée par la loi sur les marchés<br />

publics.<br />

Le Service est également chargé d’affranchir l’ensemble du courrier de l’Intercommunale d’Incendie de Liège et Environs (I.I.L.E.). Celui-ci lui est mensuellement<br />

facturé au bénéfice du Département des Finances de la Ville pour une valeur annuelle de 53.793,41 €.<br />

En <strong>2015</strong>, le budget des frais de fonctionnement était de 3 600 euros. Ce montant couvre les frais relatifs au fonctionnement du Service et à l’entretien des<br />

machines.<br />

Bureau de l’Expédition – rue des Guillemins<br />

Vu la présence d’un grand nombre de Services à l’Espace Guillemins, un agent à temps partiel se charge de faire le relais permettant le transit des documents<br />

vers le bureau afin qu’ils puissent être traités le jour même et ce, en respectant les délais de Bpost.<br />

e-courrier<br />

Un projet d’informatisation du courrier est à l’étude, dans l’optique d’une dématérialisation et d’un suivi plus performant de la gestion de l’ensemble des<br />

courriers.<br />

Les bureaux de l’Expédition et Indicateur général deviendraient alors un Service unique dénommé «Service Courrier ».<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

25


Téléphonie<br />

Le Service compte 10 agents, dont 4 à temps partiel, qui reçoivent et dispatchent toutes les communications à destination des différents Services communaux.<br />

Accueil – Cité Administrative – Guillemins<br />

Le Service Accueil de la Cité administrative est tenu par 2 agents qui reçoivent toujours un grand nombre de personnes d‘origine et de culture différentes<br />

et les orientent vers les derniers Services occupant ce bâtiment.<br />

D’autre part, 3 agents composent le bureau d’Accueil des Guillemins avec les mêmes fonctions reprises ci-dessus. Depuis la nouvelle organisation du<br />

Département de la Population, les différentes antennes se sont vues attribuer de nouvelles fonctions et le nombre de visiteurs qui transitent ainsi vers la<br />

mairie de quartier des Guillemins a fortement augmenté.<br />

Véhicules de service<br />

Deux camionnettes de service sont mises à la disposition de deux chauffeurs qui se partagent la tâche de la distribution vers les Services de Messieurs les<br />

Directeurs général et financier, Echevinats, Mairies de quartier, Espace Guillemins, Contrat de sécurité et Département des Services Informatiques (taxes,<br />

fiches de paie).<br />

En fin de journée, l’un d’entre eux achemine le courrier timbré au centre de tri postal d’Awans. Les deux véhicules ont parcouru 26 274 kms.<br />

3.2. Centre d’impression et de microfilmage<br />

En <strong>2015</strong>, les copieurs de production du Centre d’Impression et de Microfilmage (C.I.M.) ont effectué près de 7,2 millions de copies pour l’ensemble de<br />

l’Administration, soit une augmentation de 15 % par rapport à l’année précédente. Pour faire face à cette augmentation constante, les deux copieurs de<br />

production ainsi que le risographe monochrome (duplicopieur permettant la reproduction d’un grand nombre d’exemplaires sur base de la numérisation<br />

unique d’un document appelé master) ont d’ailleurs été remplacés l’année dernière.<br />

Le C.I.M. reçoit aussi de plus en plus fréquemment des demandes pour l’impression de brochures et d’affiches à réaliser sur la nouvelle presse numérique.<br />

Cette année, c’est plus de 1,3 million de copies qui ont déjà été orientées vers ce nouvel outil.<br />

En <strong>2015</strong>, les travaux d’impression sortis des presses traditionnelles ont augmenté ; plus de 4255 travaux ont en effet été effectués par le C.I.M. pour l’ensemble<br />

des Services. Plusieurs marchés, pour un montant de 62.000,00 EUR, ont en outre été rédigés pour l’entretien de l’outil et la fourniture de consomma-<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

26


les (papiers, encres, produits) indispensables au bon fonctionnement du matériel d’impression.<br />

Enfin pour être complet, il faut également signaler l’acquisition de nouveaux ordinateurs pour piloter le matériel de gravure des plaques destinées aux<br />

différentes presses offset.<br />

3.3. Approvisionnement<br />

Le Service Approvisionnement a reçu 1529 commandes de fournitures diverses destinées aux différents Services et établissements scolaires. Pour ce faire,<br />

un marché avait été réalisé en 2013 pour une période de deux ans et venait à échéance le 31 mars <strong>2015</strong>. Durant le premier trimestre <strong>2015</strong>, un montant de<br />

29.400 EUR a été nécessaire afin de pouvoir honorer les commandes en produits d’entretien, articles de bureau et en cahiers. Par la suite, les commandes<br />

ont été effectuées en adhérant au marché du Service Public de Wallonie ; ce qui a engendré une dépense annuelle pour ces articles ainsi que pour les besoins<br />

en papiers de reprographie et enveloppes de 199.000 EUR.<br />

Le marché relatif à la fourniture de cartouches pour imprimantes, fax et multifonctions, a également permis de commander des articles pour un montant<br />

de 108.400,00 EUR.<br />

En <strong>2015</strong>, un montant, en légère hausse, de 450.000,00 EUR a été de nouveau nécessaire pour faire face au paiement des contrats d’entretien de l’ensemble<br />

des copieurs répartis dans les différents Services et établissements scolaires. A ce jour, le Service dispose dès lors d’un parc de 215 machines, toutes équipées<br />

d’un fax, scanner et pouvant être utilisées comme imprimantes en réseau.<br />

3.4. VETES (Vêtements de travail et équipements de sécurité)<br />

Vêtements de travail et EPI (équipements de protection individuelle)<br />

Le nouveau marché avec publicité européenne de type accord-cadre en plusieurs lots (d’une durée de quatre ans) pour la fourniture de vêtements de travail,<br />

de chaussures de sécurité et d’EPI a été notifié le 8 avril <strong>2015</strong> aux divers fournisseurs adjudicataires. Ce marché permet au Vetes de fournir l’équipement<br />

aux nouveaux agents (personnel ouvrier des différents corps de métiers, puéricultrices, auxiliaires professionnelles, professeurs d’ateliers et agents de maîtrise<br />

de plusieurs Services techniques) et de pourvoir ainsi régulièrement au remplacement de l’équipement usé, détérioré, perdu ou volé. En <strong>2015</strong>, le Vetes<br />

a commandé des fournitures pour un montant total d’environ 196.000 EUR (TVA comprise) afin de maintenir dans la mesure du possible un stock suffisant<br />

pour chaque article inventorié et de faire face aux demandes des Services communaux. D’autres commandes plus ponctuelles ont également été réalisées<br />

à la fois pour acquérir des articles non prévus dans le marché du Vetes (notamment via les marchés conclus par le SPW) mais aussi pour équiper certains<br />

agents en lunettes (travail sur écran) ou en chaussures de sécurité (recommandation médicale ou pointure particulière). Près de 2.800 bons internes (aussi<br />

bien en « individuel » qu’en « collectif ») ont ainsi été traités par le Vetes dans le cadre de la fourniture de vêtements et d’EPI aux agents des différents Services<br />

de l’Administration ainsi qu’à des personnes condamnées à des TIG (travaux d’intérêt général) et ce, conformément au Répertoire dressé en collabora-<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

27


tion avec le SIPPT (Service Interne de Prévention et de Protection au Travail). Par ailleurs, un autre marché, de type accord-cadre à lots multiples, a été passé<br />

par le Vetes pour la fourniture de vêtements spécifiques et de chaussures, destinés aux agents des Services qui assurent des fonctions de représentation. La<br />

notification aux trois adjudicataires a eu lieu le 18 décembre <strong>2015</strong> et une somme totale de 55.660 EUR (TVA comprise) a été engagée à charge du budget<br />

ordinaire de l’exercice <strong>2015</strong> pour liquider les factures des fournisseurs.<br />

Entretien à la pièce des vêtements de travail et nettoyage au poids du linge plat et des vêtements de type paramédical<br />

ou similaires<br />

Le contrat en cours d’exécution (marché public de services) couvre la période du 1 er octobre 2013 au 30 septembre 2017 inclus. Le marché est exécuté<br />

par deux sociétés spécialisées, situées en province de Liège, l’une pour l’entretien à la pièce et l’autre pour le nettoyage au poids. Une somme totale de<br />

60.258 EUR (TVA comprise) a été engagée à charge du budget ordinaire de l’exercice <strong>2015</strong> en prévision des coûts résultant des prestations exécutées par<br />

les adjudicataires. Le ramassage du linge sale et la distribution du linge propre sont effectués par le personnel du Vetes. Chaque semaine, on dénombre<br />

plus de deux mille pièces (vêtements, essuies...) triées et/ou emballées qui sont ensuite réparties sur les différentes tournées (environ 600 par an). Les<br />

chauffeurs-livreurs desservent plus de trente points de chute par jour, disséminés sur tout le territoire de la Ville. Le Vetes doit parfois faire face à certaines<br />

difficultés. Ainsi, il est régulièrement nécessaire de revoir les « tournées linge » pour tenir compte du déménagement de certains Services ou pour créer de<br />

nouveaux points de chute (une crèche, par exemple). De même, les nombreux mouvements de personnel (changement de localisation) entraînent souvent<br />

des complications dans l’organisation des tournées.<br />

3.5. Secrétariat Collège – Conseil<br />

Depuis le 1er janvier <strong>2015</strong>, les missions du Secrétariat Collège-Conseil ont été revues.<br />

Ces changements sont le résultat de la mise en œuvre de l‘application informatique e-délibération.<br />

Cet outil offre avant tout une meilleure transparence du processus décisionnel de la Ville de Liège pour chaque intervenant, en partant du créateur d‘un<br />

point jusqu‘à l‘autorité communale. Nous pouvons considérer que cette application est « révolutionnaire » tant au niveau du gain de temps (respect des<br />

délais), de la pratique (facile à manipuler) que dans l‘aboutissement des tâches attribuées au Secrétariat Collège-Conseil.<br />

Plus concrètement, le Secrétariat Collège-Conseil est chargé de :<br />

• la préparation des ordres du jour du Collège et du Conseil communal ;<br />

• la vérification des actes soumis à signatures de l‘autorité (délibérations, conventions, courriers, …) ;<br />

• l‘impression, dans un souci de sécurisation, de l‘ensemble des délibérations et annexes à ces dernières ;<br />

• la diffusion des documents tels que délibérations, ordres du jour et procès-verbaux, convocations des Collèges, Conseils et Commisions par courriel et<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

28


via une plate-forme (Zone d’Echange Documentaire) ;<br />

• la rédaction des procès-verbaux des Conseils et Collèges communaux ;<br />

• la réinsertion dans l‘application des délibérations signées et des divers documents tels que les conventions, avenants, décisions tutelle ;<br />

• l‘élaboration des extraits des procès-verbaux du Collège et du Conseil ;<br />

• la gestion des points inscrits par les Conseillers communaux ;<br />

• la rédaction des actes relatifs à la mise en place des nouveaux Conseils et Collèges communaux ;<br />

• la transmission des délibérations désignant les représentants de la Ville ;<br />

• la gestion des jetons de présences des mandataires ;<br />

• la tenue du registre des publications officielles ;<br />

• la vérification et la transmission via « e-tutelle » des dossiers soumis à la tutelle de la DGO5.<br />

Tableau des membres du Conseil Communal<br />

(Mis à jour à la date de présentation du présent rapport)<br />

Prénom et nom Attributions Groupes<br />

1 – Willy DEMEYER Bourgmestre P.S.<br />

2 – Michel FIRKET<br />

Echevin des Finances, de la Mobilité, du<br />

Tourisme, du Patrimoine<br />

C.D.H<br />

3 – Michel de LAMOTTE Conseiller communal C.D.H<br />

4 – Maggy YERNA<br />

Echevin du Développement économique<br />

et territorial, du Logement et du P.S.<br />

personnel<br />

5 – Claude EMONTS Conseiller communal P.S.<br />

6 – Raphaël MIKLATZKI Conseiller communal M.R.<br />

7 – Jean-Pierre GOFFIN Conseiller communal P.S.<br />

8 – André SCHROYEN<br />

Echevin de l’Environnement et de la Vie<br />

Sociale<br />

C.D.H<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

29


9 – Pierre STASSART Echevin de l’Instruction publique P.S.<br />

10 – Jean-Géry GODEAUX Conseiller communal P.S.<br />

11 – Christine DEFRAIGNE Conseillère communale M.R.<br />

12 – Gilles FORET Conseilller communal M.R<br />

13 – Julie FERNANDEZ FERNANDEZ<br />

Echevin de l’Etat Civil, des Mairies de<br />

quartier et des Cimetières<br />

P.S.<br />

14 – Fouad CHAMAS Echevin de la Santé et de la Jeunesse P.S.<br />

15 – Marie-Claire LAMBERT Conseillère communale P.S.<br />

16 – Corinne WEGIMONT Conseillère communale P.S.<br />

17 – Pierre GILISSEN Conseiller communal M.R.<br />

18 – Fatima SHABAN Conseillère communale P.S.<br />

19 – Jean Pierre HUPKENS<br />

Echevin de la Culture et de<br />

l’Urbanisme<br />

P.S.<br />

20 – Bénédicte HEINDRICHS Conseillère communale ECOLO<br />

21 – Guy KRETTELS Conseiller communal ECOLO<br />

22 – Jean-Claude MARCOURT Conseiller communal P.S.<br />

23 – Roland LEONARD Echevin des Travaux P.S.<br />

24 – Benoît DREZE Conseiller communal C.D.H<br />

25 – Diana NIKOLIC Conseillère communale M.R.<br />

26 – Hassan BOUSETTA Conseiller communal P.S.<br />

27 – Mohammed BOUGNOUCH Conseiller communal P.S.<br />

28 – Fabrice DREZE Conseiller communal M.R.<br />

29 – Elisabeth FRAIPONT Conseillère communale M.R.<br />

30 – Mehmet AYDOGDU Conseiller communal P.S.<br />

31 – Véronique DE KEYSER Conseillère communale P.S.<br />

32 – Michel PETERS Conseiller communal M.R.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

30


33 – Nathalie FRISEE Conseillère communale P.S.<br />

34 – Raoul HEDEBOUW Conseiller communal P.T.B.<br />

35 – Michel FAWAY Conseiller communal P.S.<br />

36 – François SCHREUER Conseiller communal VEGA<br />

37 – Jacques MARNEFFE Conseiller communal C.D.H<br />

38 – Giuseppe MANIGLIA Conseiller communal P.S.<br />

39 – Audrey NEUPREZ Conseillère communale M.R.<br />

40 – Sarah SCHLITZ Conseillère communale ECOLO<br />

41 – Louis MARAITE Conseiller communal M.R.<br />

42 – Marc GILLIS Conseiller communal C.D.H<br />

43 – Sébastien BOVY Conseiller communal M.R.<br />

44 – Sophie LECRON Conseillère communale P.T.B.<br />

45 – Quentin le BUSSY Conseiller communal ECOLO<br />

46 – Jean-Paul BONJEAN Conseiller communal P.S.<br />

47 – Caroline SAAL Conseillère communale ECOLO<br />

48 – Laurence CUIPERS Conseillère communale C.D.H.<br />

49 – Daniel WATHELET Conseiller communal ECOLO<br />

Affichage officiel<br />

Ont été soumis à publicité aux valves communales :<br />

• C.P.A.S., administrations diverses, appels publics, commodo incommodo : 10<br />

• Affiches diverses, taxes provinciales<br />

• Caisses dépôts et consignations - élections - obligation scolaire - urbanisme (permis de lôtir) (+/-250 affiches) : 40<br />

• Notaires, ventes judiciaires, huissiers de justice, réhabilitations-condamnations : 11<br />

• Avis d’enquêtes publiques, règlements de police, budget, cahiers de modifications budgétaires<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

31


Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

32


• Approbation des comptes (Ville et Régie), règlements-taxes, avis officiels, avis d’adjudications publiques<br />

• Etudes d’incidence sur l’environnement : 78<br />

• Demandes établissements dangereux, insalubres et incommodes+ commodos autorisés : 1020<br />

• Ordres du jour du Conseil communal + addenda : 12+3<br />

• Ordres du jour du Conseil provincial + addenda : 10<br />

En application de l’article 9.1 de l’arrêté du Gouvernement wallon qui concerne la procédure et les diverses mesures d’exécution du décret du 11 mars 1999<br />

relatif au nouveau permis d’environnement, l’afficheur communal et son adjoint sont amenés à procéder à l’affichage des enquêtes commodo et incommodo<br />

émanant du Service de la sécurité et de la salubrité publiques (S.S.S.P.) en sept endroits différents.<br />

De plus, les avis d’enquête doivent être affichés à partir du 1er jour et jusqu’à la fin du délai imposé par la loi; c’est la raison pour laquelle ils doivent être<br />

vérifiés scrupuleusement tous les jours ouvrables jusqu’à l’expiration du délai et doivent être régulièrement remplacés (actes de vandalisme, intempéries,<br />

enlèvement volontaire par l’exploitant...).<br />

Le bureau de l’affichage veille, le cas échéant, au maintien en bon état des panneaux destinés à l’affichage libre sur le territoire des antennes périphériques<br />

et de Liège Centre.<br />

Les afficheurs communaux sont également chargés de distribuer tous les documents relatifs au Conseil tels que la convocation, l‘ordre du jour du Conseil,<br />

l‘ordre du jour des Commissions, les questions écrites et, le cas échéant, les documents budgétaires...<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

33


4. Département des Systèmes d’Information (DSI)<br />

4.1. Service informatique<br />

Contexte<br />

La Ville de Liège a poursuivi la mise en œuvre de son Plan Stratégique Informatique (PSI) qui, pour rappel, vise à la mise à niveau des solutions<br />

et technologies déjà existantes et la mise en place de solutions informatiques pour améliorer l’efficacité des Services et, par conséquent, la qualité<br />

du service aux citoyens.<br />

Afin d’assurer un retour optimum sur les investissements consentis, l’effort général s’est porté sur l‘accompagnement au changement que suppose<br />

l‘adoption de nouvelles procédures de travail, supportées par les nouveaux outils informatiques mis à disposition.<br />

A titre d‘exemple, au travers de l‘ensemble des projets mis en service cette année, quelque 125 utilisateurs ont été spécifiquement formés pendant<br />

un minimum de 2h. La majorité des formations sont dispensées en interne, grâce à l‘investissement du Département des Systèmes d’Information<br />

et des Départements métiers concernés. Le Département des Ressources humaines y a été associé.<br />

Enfin, il convient d’insister sur la collaboration et l’implication des Départements "métiers" sans lesquels le PSI ne pourrait pas réussir.<br />

Synergies<br />

Dans le contexte du PSI et des projets qui le composent, les contacts avec les entités publiques proches ou similaires ont été poursuivis, tels les<br />

projets communs avec le CPAS de Liège et la Zone de Police de Liège.<br />

Contact a été pris avec la Province de Liège afin d’identifier les projets "mutualisables" et initier une dynamique globale de synergie.<br />

Concrètement, plusieurs axes communs de travail ont pu être identifiés tels que la gestion informatisée du personnel et de la paie, les projets<br />

d’infrastructure ou encore la gestion informatisée des Archives.<br />

Concernant cette dernière thématique, la Ville de Liège et la Province de Liège ont conclu une convention de partenariat pour le développement<br />

d’une solution commune. L’apport de la Province dans ce projet est de l’ordre de 120.000€<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

34


Projets techniques et de productivité<br />

Socles de base<br />

Un travail de fond a été entrepris pour définir les objectifs et les mécanismes d‘organisation de sécurité (intégrité, disponibilité, confidentialité et proportionnalité<br />

des accès) de l’information au sein de la Ville. Il a permis au DSI de qualifier les risques et d’évaluer la pertinence des solutions permettant de les<br />

minimiser ou répondre aux incidents.<br />

Gestion des accès<br />

Avec un nombre croissant d’applications et d’utilisateurs, la charge de gestion des accès va croissant : quelques 1000 demandes gérées en <strong>2015</strong> qui requièrent<br />

analyse, validation et mise en œuvre technique.<br />

Un travail continu de définition de procédures d’octroi des accès, des rôles et des profils d’utilisation est réalisé pour chaque application. Il conviendra à<br />

terme d’atteindre une uniformisation pour garantir l’efficacité de l’ensemble.<br />

En priorité, l’analyse a visé, pour des raisons de respect de la législation sur la protection de la vie privée, la rationalisation des accès au Registre national.<br />

Ce travail est mené sous la conduite de la Direction Audit et Qualité. Il a notamment abouti en <strong>2015</strong> à la définition de profils d’utilisation. La mise en œuvre<br />

est attendue pour 2016.<br />

Connectivité<br />

Dans un souci d’économie, de performance et fonctionnalité accrues, le DSI a poursuivi, en <strong>2015</strong>, la modernisation du réseau à l’intérieur des bâtiments.<br />

Par exemple, l’Ilot Saint-Georges (côté Batte) a pu être recâblé.<br />

Virtualisation des postes clients<br />

La solution de virtualisation de postes bureautiques, lancée conjointement fin 2013 entre la Ville de Liège et la Zone de Police, est entrée dans sa phase de<br />

production.<br />

La solution permet actuellement à plus de 300 agents de profiter d’outils bureautiques récents et performants ou de solutions métiers qu’il aurait été difficile<br />

de déployer sans cette technologie.<br />

Déploiement du Wifi<br />

Le Wifi dans les salles de réunion est présent dans les bâtiments les plus importants de l’administration dont :<br />

• Ilot Saint-Georges (côtés Feronstrée et Batte), rue des Guillemins, Cité administrative, Château de Péralta, Halle aux Viandes, Annexe de l’Hôtel de Ville,<br />

rue Grande-Tour, la rue de Namur et l’Hôtel de Ville.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

35


Au total, ce ne sont pas moins de 50 antennes déployées et couvrant 13 bâtiments répartis sur le territoire de la Ville de Liège.<br />

Ce Wifi propose 3 modes de fonctionnement avec 3 réseaux isolés entre eux et sécurisés :<br />

Le premier mode est réservé aux équipements de la Ville, en donnant un accès total aux ressources internes de manière sécurisée et contrôlée.<br />

Le second donne la possibilité à tout intervenant et collaborateur externe de disposer d’une connexion internet au travers de l’infrastructure.<br />

Le troisième permet aux agents Ville de connecter un smartphone ou une tablette en offrant un accès internet et un accès à certaines ressources internes :<br />

site web de l’intranet, solution de virtualisation de postes bureautiques et, à terme, connexion au central téléphonique en remplacement ou complément<br />

de postes téléphoniques fixes.<br />

Mise à niveau et déploiement des suites bureautiques<br />

L’harmonisation des postes de travail autour de la suite bureautique Microsoft Office 2013 devient de plus en plus une réalité. Les licences acquises en<br />

2013 et 2014 permettent de couvrir l’entièreté du parc d’ordinateurs et d’agents. Le déploiement de ces outils est en cours et est directement lié à la mise à<br />

disposition des postes de travail virtuels. Le taux d’agents utilisant la version d’Office 2013 uniformisée est estimé à 45%.<br />

Téléphonie – Voix sur IP<br />

Le déploiement de la téléphonie au travers du réseau informatique se poursuit. En <strong>2015</strong>, ont été recensés plus ou moins 60 sites (contre 50 en 2014) équipés<br />

d’environ 1000 postes téléphoniques (contre 900 en 2014) utilisant cette nouvelle technologie.<br />

Cela permet de déployer rapidement des postes téléphoniques et de diminuer les frais des services de téléphonie dans les bâtiments, en supprimant des<br />

centraux téléphoniques coûteux.<br />

Projets transversaux métiers<br />

e-Facture<br />

En partenariat avec le Département de la Gestion financière, le projet a été mis en œuvre le 1er décembre 2014 pour une majorité de factures (fournisseurs<br />

avec TVA belge). Fin de l’année <strong>2015</strong>, les factures informatiques (50.000 factures /an) ont été intégrées au système, de sorte qu’à terme, l’ensemble des<br />

factures entrantes de la Ville (75.000 factures annuelles) soit géré. Une analyse est par ailleurs en cours pour intégrer d’autres types de dépenses (subsides<br />

octroyés, remboursements de frais, …) assimilables à des factures.<br />

Les factures papiers sont dorénavant scannées et injectées dans l’application informatique permettant une validation comptable, technique et financière,<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

36


sécurisée par le biais de la signature électronique, des dossiers totalement dématérialisés transférés instantanément d'un Service à un autre, jusqu'à<br />

l'imputation des dépenses dans la comptabilité.<br />

Les gains du projet sur les factures entrantes résident dans la dématérialisation et la parfaite traçabilité des factures tout au long du flux ainsi que dans une<br />

amélioration certaine du temps de traitement et donc des délais de paiement (la moyenne de traitement est aujourd'hui bien inférieure aux délais légaux<br />

de paiement : 32 jours).<br />

En outre, les factures EDI téléphonie et énergie ont été intégrées dans le nouveau flux et l'analyse de l'intégration des factures d'Arco vers Civadis a<br />

commencé.<br />

e-Délibération<br />

Cet outil de gestion décisionnelle est en production complète depuis le 15 janvier <strong>2015</strong> dans l’ensemble des Départements, y compris la zone de Police et<br />

les Echevinats, sous l’égide du Secrétariat communal.<br />

Il n’existe donc plus aucun point Collège ou Conseil sous format papier.<br />

La mise en place de cet outil, accompagné d’une réorganisation du travail au sein de l’Administration, a permis d’améliorer la productivité de cette dernière<br />

sur le temps de traitement d’un point Collège ou Conseil.<br />

Outre l’économie importante de papier, il se confirme que le produit mis en place permet une amélioration de la qualité des actes produits ainsi qu’une<br />

traçabilité et une transparence accrue de la procédure décisionnelle.<br />

Une seconde évaluation chiffrée des gains engrangés sera réalisée dans le courant de l’année 2016, soit après une année complète de fonctionnement<br />

intégral du nouvel outil.<br />

e-Courrier<br />

En collaboration avec le Service Indicateur général, ce projet de gestion et de dématérialisation du courrier de l’ensemble des Départements de la Ville a<br />

débuté en 2014 par l’attribution d’un marché public. Celui-ci a été attribué à la Société Inforius.<br />

L’année <strong>2015</strong> a été consacrée aux nombreuses adaptations du produit existant aux besoins spécifiques de la Ville de Liège (procédure de validation, procédure<br />

de signature, intégration et respect de la Charte graphique, etc….).<br />

La réception technique a été réalisée à la fin du mois de septembre <strong>2015</strong>. Il demeure néanmoins des obstacles logistiques, organisationnels et techniques<br />

à surmonter avant d’être en mesure de procéder au déploiement de cet outil visant également à la traçabilité complète du courrier reçu ou envoyé par la<br />

Ville.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

37


e-Procurement<br />

Dans un même objectif global de dématérialisation des dossiers papier et de transparence de traitement, la Ville avait adhéré en 2014 à la plate-forme<br />

d’échange informatique mise en œuvre par l’Etat fédéral « e-Procurement ».<br />

Avec le concours du Secrétariat communal et du Service Juridique, la mise en œuvre a pris cours dès le début de l’année <strong>2015</strong> pour toutes les procédures<br />

de marché public (autres que le bon de commande), et ce quel que soit le niveau de publicité requis.<br />

Pour les plus de 400 marchés annuels portés par la Ville, les avis et documents de marchés ont été publiés en ligne (volet e-notification) et leurs offres déposées<br />

sous format électronique et ouvertes au cours d’une séance entièrement gérées de manière électronique (volet e-tendering).<br />

Des formations ont été dispensées à l’adresse des entreprises puisque la dématérialisation les concernaient autant que la Ville dans son rôle de pouvoir<br />

adjudicateur.<br />

Outre la gratuité du système offert par l’autorité fédérale, les gains sont évidents :<br />

- transparence et traçabilité des procédures de marchés publics pour la Ville et le soumissionnaire.<br />

- dématérialisation (le marché public étant un type de document particulièrement volumineux).<br />

e-Paiement<br />

Avec l’échéance au 31 décembre <strong>2015</strong> du précédent marché relatif aux transactions et terminaux de paiements physiques et virtuels, un nouveau marché a<br />

été lancé et octroyé à la société Atos Worldline. Ce nouveau marché a permis de rencontrer les nouveaux et futurs besoins de la Ville :<br />

nombre accru de terminaux pour répondre à la demande des Services de la Ville encore non équipés ou insuffisamment (Affaires Citoyennes, Service des<br />

Archives, nouveau musée Boverie, Police,…) ;<br />

possibilité de louer des terminaux mobiles pour des périodes déterminées ;<br />

possibilité d'utiliser les cartes de débit Mistercash/Bancontact ;<br />

interfaçage étendu (NFC, smartphone, intégration à des logiciels de gestion de caisse et connexion d’un terminal à plusieurs caisses) ;<br />

développement d'une plateforme e-services (e-guichet) avec services de paiement en ligne (détaillé ci-dessous) ;<br />

mise à disposition d'un service de suivi des opérations de transfert électronique de paiements sur ces terminaux et sur la plateforme e-services de la Ville.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

38


e-Guichet / e-Services<br />

Pour une meilleure performance des Services <strong>administratif</strong>s, les efforts d’informatisation doivent viser à améliorer le service aux usagers de la Ville (citoyens,<br />

professionnels et contribuables). La mise à disposition d’un accès ouvert et plus direct à l’administration concourt à cet objectif. C’est le but du projet de<br />

portail e-services démarré en <strong>2015</strong>.<br />

Ce projet s’inscrit dans le cadre de la mission générale, confiée fin 2013 à l’intercommunale IMIO, visant à optimaliser le site Internet de la Ville de Liège<br />

(www.liege.be).<br />

Les objectifs du portail sont :<br />

• Améliorer et amplifier le service online de www.liege.be<br />

• Accessibilité de la commande en ligne 24/7 sans se déplacer<br />

• Commande plus rapide et paiement en toute sécurité<br />

• Possibilité de suivre la demande sur le compte utilisateur<br />

• Augmenter les services proposés<br />

• Optimiser l’organisation de l’administration<br />

• Authentification forte par carte d’identité électronique<br />

• Traitement simplifié et plus rapide<br />

• Réallocation des ressources humaines vers un travail à valeur ajoutée autre que de l’encodage<br />

• Systématisation de la communication structurée afin de faciliter l’affectation des paiements<br />

• Être en adéquation avec l’évolution technologique et améliorer l’image de la Ville.<br />

L'e-guichet sera mis en ligne dans le courant du premier semestre 2016 prioritairement pour les services offerts par le Département des Affaires citoyennes<br />

et pour permettre les déclarations en ligne de taxes et redevances (en collaboration avec le Département de Gestion Financière).<br />

Banque d'images centralisée (Archives photographiques)<br />

En 2014, le constat a été fait que le Service de l’Urbanisme disposait de milliers de photographies prises dans le cadre de ses missions.<br />

En <strong>2015</strong>, une première version d’application a été développée et, après analyse, orientée vers un service étendu à d’autres Départements : Communication,<br />

Protocole, Tourisme et Urbanisme. Le développement est en cours afin de mettre à disposition une banque d’images centralisée commune aux différents<br />

Départements tant producteurs d’images qu’utilisateurs pour divers supports.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

39


La démarche se fonde sur le principe de ne pas collecter systématiquement l’ensemble des photos prises par les Départements mais de sélectionner les<br />

images utiles, celles-ci pouvant être taguées avec divers critères : titre de l’image, lieu et date de prise de vue, thématique abordée, mots-clés d’usage,<br />

auteur, spécificités techniques de l’image (jour, nuit, neige, aérienne, …).<br />

Une version beta de l’application sera livrée dans le courant du mois de février 2016.<br />

Sources authentiques<br />

Une attention particulière est portée à l’assainissement et à la mise à disposition de données primaires exploitables par diverses applications. C’est le cas<br />

pour :<br />

LisIMMO : source authentique des biens immobiliers<br />

Après l'important travail de recensement de plus de 350 bâtiments communaux inventoriés jusqu'en 2014, l'application LisIMMO, développée en interne, a<br />

été mise à disposition des différents Départements utilisateurs en <strong>2015</strong>.<br />

Les procédures et fonctionnalités de mise à jour des données sont venues compléter l’interface principale de consultation. LisIMMO sera principalement<br />

exploitée par l’application métier GIT décrite plus loin.<br />

BCE :<br />

La Banque-Carrefour des Entreprises (BCE) est un registre du SPF Economie qui reprend toutes les données d’identification de base des entreprises. Elle<br />

offre un accès privilégié aux administrations.<br />

Le DSI a entamé des démarches pour s’assurer à terme une exploitation plus large et efficace de cette source authentique et permettre d’améliorer et simplifier<br />

les nombreuses procédures administratives internes qui requièrent cette information.<br />

Projets spécifiques métiers<br />

Fin-City : Comptabilité et Fiscalité<br />

Pour répondre à la nécessité de moderniser les outils en place (technologie Mainframe, BD Access) et à la volonté d’optimiser les processus comptables,<br />

financiers et fiscaux, une première analyse réalisée avec le Département de la Gestion financière a permis de préciser les besoins généraux.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

40


Cette analyse a permis la réalisation d’un cahier spécial des charges sur base duquel un marché a été passé et attribué à la société Civadis fin de l’année<br />

2014.<br />

Durant l’année <strong>2015</strong>, le DSI a assisté les Services de la Gestion Financière pour l’élaboration des nouveaux processus de travail, la reprise des données existantes<br />

et la mise en place de l’infrastructure relatifs aux solutions financières et fiscales de Civadis.<br />

Ces travaux ont permis à la Ville de clarifier, simplifier ou consolider les processus concernés mais également d’entreprendre les tâches d’assainissement de<br />

certaines situations comptables, préalable indispensable à la migration vers les nouveaux outils.<br />

Etant donné l’ampleur et la complexité de ce projet, les délais sont plus longs que ceux initialement estimés. Cependant, la Ville de Liège met tout en œuvre<br />

en termes de ressources pour supporter les activités liées au projet et en assurer autant que possible le succès.<br />

Gestion intégrée des travaux<br />

Le projet de gestion intégrée des travaux consiste en l’acquisition d’un logiciel de gestion de type ERP, conçu sur mesure pour les besoins spécifiques des<br />

Départements des Bâtiments communaux et de la Gestion des Espaces Publics. Il doit permettre une gestion des stocks, des véhicules, du suivi et de la planification<br />

des interventions, la gestion des conventions, l’exploitation des bases de données des rues et des biens immobiliers, etc. Au total, l’outil couvrira<br />

une vingtaines de thématiques.<br />

Le plan pluriannuel de mise en œuvre a comme prévu démarré en <strong>2015</strong>, après attribution du marché à la société Noviat en 2014. Les premiers développements<br />

spécifiques ont déjà abouti à la mise en œuvre du module de gestion des véhicules, la reprise des biens immobiliers (LisIMMO), des rues (LisRUE) et<br />

des membres du personnel (ULIS).<br />

L’année 2016 devrait voir aboutir les modules de gestion et de planification des demandes d’intervention (DI), de gestion des stocks et de gestion des<br />

contacts. D’autres modules comme la gestion des équipements ou la gestion des conventions suivront également.<br />

Gestion des Permis d’Urbanisme<br />

Afin de remplacer l’outil de gestion actuel des demandes d’autorisation d’urbanisme et d’étendre la gestion informatisée à l’ensemble des permis, un marché<br />

lancé en <strong>2015</strong> a été attribué à l’intercommunale IMIO. La nouvelle application URBAN permettra d’assurer la traçabilité des étapes de suivi des dossiers,<br />

d’améliorer les délais de traitement et de rassembler en une seule base de données l’ensemble des informations relatives aux permis d’urbanisme.<br />

Suite à la modélisation des procédures actuelles et à l’analyse fonctionnelle réalisée en collaboration avec le Département de l’Urbanisme, des développements<br />

ont été entamés par IMIO afin d’adapter la solution proposée aux demandes formulées dans le cahier des charges. L’implémentation de cette<br />

nouvelle application est planifiée dans le courant du second semestre 2016.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

41


Population<br />

Cet outil, développé en interne et déployé en production fin 2014, a bénéficié, en <strong>2015</strong>, de deux versions majeures et de 6 correctifs.<br />

Il est maintenant utilisé par la majorité des agents des Affaires Citoyennes. Il est également exploité au SSSP et à la Gestion Financière.<br />

Le premier semestre 2016 verra le basculement des autres Services concernés vers cet outil.<br />

Outre le cœur de l’application destinée aux guichetiers du Département des Affaires Citoyennes, l’application dispose de nombreux modules.<br />

Population - Portail des Ecoles<br />

Chaque année, plus de 10.000 certificats de composition de ménage sont produits pour être fournis à l’inspection de l’enseignement par les écoles.<br />

La nouvelle solution web est maintenant exploitée par les écoles pour produire automatiquement les certificats souhaités, sans intervention humaine de la<br />

part des agents de la Ville.<br />

Population - Accueil des Etrangers<br />

La nouvelle solution dont le développement avait commencé en 2014, est en place depuis l’été <strong>2015</strong>, et de multiples améliorations et ajouts y ont été apportés,<br />

les agents ayant su percevoir le potentiel des nouvelles technologies pour assurer de manière plus efficace leur mission d’accueil.<br />

Population – Vaccinations<br />

Le nouvel outil a été développé, testé et mis en production durant l’été <strong>2015</strong>. Les capacités de l’outil sont supérieures à son prédécesseur, permettant, notamment,<br />

la production de documents ayant une présentation plus actuelle et plus attrayante, et permettant la génération groupée de rappels.<br />

Population - Messagerie du Registre National<br />

Le nouvel outil est en phase de test métier et sera en place au printemps 2016. Il s’agit ici de moderniser la consultation et l’utilisation de cet outil de communication<br />

entre les communes mis à disposition par le Registre National.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

42


Population - Gestion des Habitations<br />

L’outil moderne de consultation est en place depuis fin 2014. Il est exploité par la majorité des agents ayant besoin de ce type d’informations. Début 2016,<br />

les capacités de gestion seront mises à disposition des agents habilités à modifier les données (sous-numérotation, logement, cadastre, SSSP). En outre,<br />

ce nouveau module pourrait devenir le cœur d’une solution transversale bien plus vaste relative à la gestion des habitations et des habitants de la Ville de<br />

Liège.<br />

Population - Rationalisation des Droits d’Accès<br />

En parallèle à la modernisation des outils Population, une démarche de rationalisation des droits d’accès a été entreprise, suite aux exigences de la Commission<br />

pour le Respect de la Vie Privée. Les accès alloués aux agents pour consulter le dossier des citoyens liégeois et non-liégeois vont être réduits au<br />

strict minimum.<br />

Population - statistiques de fréquentation<br />

Un outil a été développé à l’adresse des guichets, dans le but de déterminer la fréquentation de chaque mairie, l’origine et les motivations des citoyens<br />

qui s’y présentent. L’objectif est d’améliorer le dimensionnement des diverses mairies pour répondre au mieux aux citoyens et pour minimiser leur temps<br />

d’attente.<br />

Casier Judiciaire<br />

Cette année a vu l’encodage massif de milliers de casiers papier dans la base de données. Et la Ville de Liège participe activement à la mise au point du Casier<br />

Judiciaire Central, qui devrait bientôt contenir une bonne partie des casiers judiciaires belges. L’outil sera adapté pour se synchroniser avec cette source<br />

fédérale.<br />

Centralisation des traces et des logs<br />

Un outil développé en interne permet de regrouper la trace des opérations effectuées par les agents dans chacun des outils pour les retrouver facilement<br />

en cas de besoin. A ce jour, bon nombre d’opérations effectuées dans le passé sur Mainframe (population, taxes, gestion des énergies,...), les opérations de<br />

suivi des factures, la gestion des étrangers, la gestion des vaccinations,... sont déjà repris dans cette base de données.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

43


Application photos : destiné aux photographes de la Ville et à l’Urbanisme, l’outil est en cours de développement et devrait permettre un accès plus structuré<br />

et contrôlé de toutes les photos.<br />

Etat civil<br />

Sur base du marché passé en 2014 et attribué à la société CIVADIS, et en collaboration avec le Département des Affaires citoyennes, la nouvelle solution<br />

informatique a été mise en production dans le premier semestre de l’année <strong>2015</strong>.<br />

Les matières concernées étaient la gestion des actes «naissances» - «mariage» - «décès», en ce compris l’interfaçage des actes de naissances au module<br />

e-Birth, ainsi que les modules «permis de conduire» et «cartes d’identité».<br />

Gestion administrative de l’enseignement secondaire et supérieur<br />

L’obsolescence des multiples outils informatiques dédiés à la gestion administrative de l’enseignement (agents, élèves et écoles) a amené le DSI à passer un<br />

marché public, en collaboration avec le Département de l’Instruction Publique.<br />

L’objectif est de remplacer un outil «ancienne génération» par un nouvel outil, tout en vérifiant l’ensemble des règles d’une législation complexe, et ainsi<br />

mettre en place une solution pérenne. En outre, le nouvel outil permettra de centraliser et rationnaliser les données saisies par les différents acteurs métier.<br />

Ce marché a été attribué à la société Infodidac en novembre <strong>2015</strong>.<br />

Parallèlement au renouvellement des outils, le DSI a assuré la maintenance des outils actuels afin de permettre la continuité du Service.<br />

En particulier, le calcul des anciennetés des enseignants a été revu en profondeur, pour garantir l'utilisation de formules exactes et pour prendre en compte<br />

les décisions de la Commission paritaire locale.<br />

e-Seniors<br />

Une application a été mise au point pour permettre une gestion optimale des activités destinées aux séniors. Cette application est en production depuis le<br />

dernier trimestre de <strong>2015</strong>. Elle facilite notamment le suivi des payements de cotisations, des activités, des inscriptions, des animateurs, des membres et la<br />

génération des listings d’impression des magazines Sillage et Voyage ainsi que la production de statistiques et rapports pour le Département gestionnaire.<br />

A terme, l’application e-Seniors pourra être dupliquée pour gérer d’autres types d’activités communales offertes au citoyen.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

44


Services de proximité - Comités de quartier<br />

Une application a été mise au point pour dématérialiser les dossiers que les comités de quartier doivent transmettre à l’administration en vue de l’obtention<br />

de subsides. Outre une meilleure structuration de l’information qui accélérera le traitement des dossiers, les informations pourront être réutilisées<br />

d’une année à l’autre, évitant un ré-encodage fastidieux et souvent source d’anomalies.<br />

4.2. Support et maintenance<br />

Comme chaque année, le DSI a continué à maintenir les applications actuelles et à remplir ses missions de support.<br />

Population – Etat-civil<br />

Le DSI a continué à tenir à jour les programmes d’interprétation des différents types d’informations selon les règles édictées par le Registre National.<br />

De plus, il a continué de répondre aux demandes ponctuelles du Service Population ou du Service Cartographie concernant des extractions ou des statistiques.<br />

Comptabilité Police<br />

Le DSI a poursuivi la comptabilisation des traitements des policiers calculés par le SCDF (service central des dépenses fixes) et le SSGPI (secrétariat de la<br />

police intégrée).<br />

Taxes-Facturation<br />

Le DSI a, en collaboration avec l’Echevinat de la Propreté et le Département de la Gestion des Espaces Publics, participé à la préparation de l’envoi de<br />

110.000 lettres-bons en décembre <strong>2015</strong> (pour les redevables chefs de ménage domiciliés à Liège le 25/11/<strong>2015</strong>). Nouveauté <strong>2015</strong> : l’envoi a été réalisé via<br />

la société HighCo Data, avec code-barres sur les bons (bons personnalisés), afin d’effectuer plus de contrôles.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

45


Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

46


Gestion Financière.<br />

Le DSI a poursuivi le suivi journalier : établissement et calculs des rôles (taxes, redevances, facturations Ville et Police, dépannage…), envoi d’A.E.R.s (avertissements-extraits<br />

de rôle) et des factures (La Batte, crèches et mini-crèches, foires …), création des droits constatés en comptabilité. A noter que 235 folios<br />

ont été créés en <strong>2015</strong>.<br />

Le DSI a organisé, en collaboration avec tous les Sservices internes et sociétés externes concernés, l’établissement de la taxe urbaine <strong>2015</strong> (100.000 redevables<br />

concernés).<br />

Le DSI a également préparé le suivi du recouvrement des taxes : suivi des droits constatés, rappels et recommandés, contraintes huissiers, statistiques diverses…<br />

aussi bien pour la taxe urbaine, les dépannages que les autres taxes ou redevances.<br />

Le DSI a, comme tous les ans, procédé à la comptabilisation de toutes les paies du personnel.<br />

Cellule façonnage<br />

Cette Cellule procède à la mise sous enveloppe des A.E.R.s (avertissements-extraits de rôle), rappels et recommandés pour le compte de la Gestion Financière,<br />

des fiches de paie pour le compte du Service du Personnel et des convocations et rappels pour le renouvellement des cartes d’identité électroniques<br />

pour le compte du Service Population. En <strong>2015</strong>, près de 362.783 documents ont été mis sous enveloppe. De plus, cette Cellule s’occupe du pliage et de la<br />

mise sous enveloppe de divers documents pour le compte de divers autres Services de la ville : en <strong>2015</strong>, il y a eu environ 5.846 pliages et mises sous enveloppe.<br />

Enfin, le Service Informatique est toujours en charge de l’impression des carnets dépannages (30.000) et riverains (13.500) façonnés et distribués à la Police.<br />

Support/helpdesk<br />

Le parc informatique comptait environ 1 920 PC fin <strong>2015</strong>, dont 50% fonctionnent sous Windows 7 (contre seulement 30 % en 2014) et 50 % encore sous<br />

Windows XP.<br />

Le nombre d’interventions de dépannage est passé de 2 935 en 2014 à 3533 en <strong>2015</strong>, augmentation liée en grande partie à la mise en place de la solution<br />

de postes virtuels bureautiques et des différents projets d’informatisation du PSI.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

47


5. Service Juridique<br />

5.1. Généralités<br />

Recouvrement de créances par voie amiable<br />

Le Service Juridique se charge de récupérer auprès de diverses assurances le préjudice subi par la Ville de Liège en matière de traitements, dégâts matériels<br />

aux véhicules, bris de matériel divers. Il reçoit également des dossiers en récupération de loyers impayés. Il se charge aussi de récupérer auprès de débiteurs<br />

les frais de justice auxquels ces derniers ont été condamnés.<br />

Afin de réduire au maximum les frais judiciaires liés à l’introduction d’une procédure contentieuse, le Service Juridique tente une ultime tentative de recouvrement<br />

amiable auprès des débiteurs avec une certaine réussite (plus ou moins 70 % des cas).<br />

Contentieux<br />

Le Service Juridique gère une multitude de procédures civiles et/ou administratives, voire pénales, dans le cadre desquelles la Ville est tantôt partie défenderesse,<br />

tantôt partie demanderesse.<br />

Le nombre d’affaires judiciaires en cours fin 2014 peut être estimé à 2000.<br />

En <strong>2015</strong>, 116 nouveaux dossiers ont été ouverts.<br />

Consultation juridique<br />

Le Service Juridique intervient en tant que consultant dans de multiples dossiers en vue d’émettre des avis préalables à caractère préventif (projet de<br />

contrat, de règlement, ...) ou d’avis spécialisé dans le cadre de dossiers contentieux non judiciaires.<br />

On notera que le Service Juridique est spécialement mis à contribution en matière de passation de marchés publics, conventions diverses, baux.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

48


5.2. Cellule Assurances<br />

Suite au lancement d’une procédure d’appel d’offres en 2014, Ethias Assurance a été désignée pour couvrir l’ensemble des polices d’assurances de la Ville<br />

pour l’année <strong>2015</strong> et ce pour un montant de 4.131.322,34 €, ce qui constitue une économie d’environ 600.000 € par rapport à la somme de 4.745.253,81 €<br />

que représentait le marché global de 2011.<br />

On note également une économie budgétaire de +/- 520.000 € entre les sommes budgétées pour les primes 2014 payées par la Cellule Assurances (incendie,<br />

tous risques, responsabilité civile-accidents corporels et assistance) et les sommes provisionnées pour les mêmes risques en <strong>2015</strong>.<br />

Par ailleurs, la Cellule a assuré la mise à jour des assurances incendies, contenus des musées, tous risques et vols.<br />

Une procédure négociée sans publicité a également mené, après consultation de trois candidats, à la désignation d’Ethias Assurance pour la couverture de<br />

l’assurance décennale du Musée CIAC, sis Parc de la Boverie.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

49


6. Développement Stratégique<br />

6.1. Protocole<br />

Cérémonies, réceptions et réunions<br />

Le Service du Protocole est chargé de concevoir, de préparer, d’organiser et de réaliser les cérémonies, réceptions et réunions déterminées par le Collège<br />

communal de la Ville de Liège.202 manifestations ont été répertoriées, parmi lesquelles bon nombre de manifestations annuelles telles : les vœux du Collège<br />

à l’ensemble des agents communaux, le lancement des fêtes du 15 Août, la remise des prix des citoyens d’honneur, les fêtes de Wallonie,…<br />

Cette année a également été marquée par l’organisation du Forum mondial de la langue française auquel le Service a activement participé, notamment<br />

via l’accueil des personnalités lors de la séance inaugurale ainsi que l’organisation du déjeuner de clôture, dans les salons de l’Hôtel de Ville, en présence<br />

de nombreux représentants de l’Organisation internationale de la Francophonie. On citera également, parmi les événements marquants, l’organisation de<br />

l’inauguration du Reflektor ou de la première édition de la Soirée de la Ville de Liège.<br />

En collaboration avec le Service des Relations internationales, le Protocole a également participé à l’organisation des festivités du Nouvel An chinois à<br />

Liège, à l’organisation de la conférence du Grand Chancelier de la Légion d’honneur à l’Hôtel de Ville, à l’accueil de S.E. l’Ambassadeur de la République<br />

tchèque, à l’organisation de la réception en préambule au départ du rallye Liège-Sofia avec l’Ambassade de Roumanie, et à la réception en l’honneur du<br />

nouveau Consul de France à Liège.<br />

Le Service apporte également un soutien logistique lors de manifestations organisées par d’autres Services de la Ville, notamment lors de la Nocturne des<br />

Mariages, l’inauguration de la Foire d’Octobre, la fête des pensionnés de la Ville,…<br />

Une attention particulière est réservée à l’organisation des commémorations patriotiques : anniversaire du décès du Roi Albert Ier, Armistices de la Première<br />

et de la Deuxième Guerres mondiales, Libération de la Ville de Liège et Fastes de la Police locale,… La Ville de Liège et le Commandement militaire de<br />

la Province de Liège, avec une volonté commune, soutiennent le Comité d’Entente des Associations patriotiques.<br />

Le Service a également assuré l’accueil lors des cérémonies de mariage et de noces jubilaires, tout comme la gestion de l’occupation des différentes salles<br />

de l’Hôtel de Ville et de son annexe, rue de l’Epée, pour des réunions, conférences de presse, réceptions… réparties sur toute l’année. Dans ce cadre, il veille<br />

également à l’entretien et au bon état de l’Hôtel de Ville et de son annexe, en collaboration avec les autres Services de la Ville.<br />

Le Service tient également à jour la liste protocolaire.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

50


Comptabilité – Subventions et cotisations<br />

Le Service s’occupe de la comptabilité de l’ensemble de la Direction du Développement stratégique.<br />

Il gère toute une série de dépenses telles que les frais de déplacements, les achats de fournitures de bureau et de stocks de boissons ainsi que la prise en<br />

charge des traiteurs et des cadeaux pour les réceptions susmentionnées,…<br />

Le Service est également chargé de la bonne gestion de différents dossiers de subventions et cotisations. Il est, par conséquent, en contact avec de nombreuses<br />

associations et prépare les dossiers en étroite collaboration avec celles-ci.<br />

6.2. Communication<br />

Le Service Communication est un Service transversal dont l’objectif principal est de faire connaître et valoriser les Services, actions et atouts de la Ville de<br />

Liège.<br />

La mutualisation des moyens<br />

Le Service a lancé un chantier important de mutualisation du personnel et des outils dans le domaine de la communication. En très étroite collaboration<br />

avec les Départements du Personnel et de la Stratégie et Développement RH, des réflexions ont été menées et ont abouti dans un premier temps à des<br />

rencontres avec les Départements de la Culture, de l’Urbanisme et de la Proximité.<br />

Les premières réalisations concrètes de ce travail sont le renforcement du pôle numérique du Service Communication. Un autre projet lancé dans ce cadre<br />

est l’élaboration d’une banque d’images transversale destinée à rassembler, classifier et rendre accessibles les photos sur Liège appartenant à la Ville, afin<br />

notamment d’alimenter tous ses supports de communication (affiches, brochures, sites web, applications, réseaux sociaux...).<br />

Les contacts se poursuivent afin d’étendre cette mutualisation à d’autres projets.<br />

LIEGETOGETHER<br />

Le Service Communication s’est investi dans tous les aspects « communication » de cette dynamique, notamment dans le travail préparatoire de la nouvelle<br />

signature et de l’événement Métamorphoses.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

51


Revue de presse électronique<br />

Lancée en 2014, la revue de presse électronique quotidienne a permis aux destinataires de la recevoir plus rapidement et ce quel que soit l’endroit où ils se<br />

trouvent. C’est aussi une avancée écologique avec une économie substantielle de papier.<br />

Les Services Communication et Informatique ont continué à travailler sur l’outil afin d’en améliorer le fonctionnement et les possibilités et ont préparé la<br />

sortie début 2016 d’une revue de presse hebdomadaire traitant de magazines tels le Trends et le Vif.<br />

www.liege.be ... toujours plus d’internautes !!!<br />

1) Optimisation de liege.be – Plan Stratégique Informatique<br />

La dynamique d’optimisation du site web (www.liege.be), confiée à la S.C.R.L. IMIO, concerne notamment son logiciel de gestion de contenu web, PLONE<br />

(à upgrader), son graphisme, son architecture, son ergonomie, les prestations en assistance technique (externalisation) et la création de mini sites web. En<br />

raison de l’ouverture en mai 2016 de « La Boverie », un projet ambitieux et prioritaire pour la Ville de Liège et son rayonnement international, la dynamique<br />

s’est portée en fin d’année sur la création du site web www.laboverie.com, en 4 langues, dans une perspective de mise en ligne fin janvier 2016.<br />

L’optimisation de liege.be est programmée dans la foulée de la sortie du site de « La Boverie » et est menée par le Service Communication en collaboration<br />

avec le Département des Systèmes d’Information (DSI), dans le cadre du Plan Stratégique Informatique.<br />

2) Articles d’informations (« Nouveautés ») : publications de qualité et toujours en augmentation !<br />

Tout au long de l’année, le Service Communication a publié et mis à jour sur liege.be des informations de qualité, utiles aux internautes et aux citoyens.<br />

Les articles d’information et de promotion comptent à eux seuls un total de 729 mises en ligne, dont 627 articles « Nouveautés », 52 mises à jour hebdomadaires<br />

du « Que faire ce week-end ? », 36 publications relatives aux avis, appels à projets et enquêtes publiques et 14 ventes de bâtiments (nouvelle rubrique).<br />

A titre de comparaison, 293 articles de « Nouveautés » ont été publiés en 2013 (croissance : + 334 articles), et 442 en 2014 (croissance : + 185 articles).<br />

Ces articles diversifiés font connaître et mettent en lumière une multitude d’initiatives de la Ville ou soutenues par elle, contribuant à renforcer une image<br />

positive de celle-ci. Ainsi, on a pu y découvrir des informations sur :<br />

- LIEGETOGETHER : l’affirmation de Liège comme Métropole liégeoise connectée, ouverte au monde et créative, le « LIEGE ICT Day » ;<br />

- les communiqués du Collège et du Conseil, la publication des PV et ordres du jour du Conseil ;<br />

- des nouvelles infrastructures, des grands chantiers, des restaurations remarquables : quartier des Guillemins et des quais de Meuse, passerelle cyclo-pédestre,<br />

Boverie, tram, ... ;<br />

- des événements exceptionnels ou récurrents : Earth Hour, Mithra Jazz Festival, Festival de Promenade, Nocturne des Coteaux, Foire d’octobre, Mars Diversité,<br />

Cité de Noël, Apéros littéraires, Citoyens d’honneur, Mérites sportifs, soirée de la Ville,... ;<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

52


- des expositions et des concerts : 100% Jeunes Festival, Cinémusée, concerts « Musica Musée », expositions des musées communaux,... ;<br />

- des prix, concours, appels à projets : prix littéraires Paris-Liège et Marcel Thiry, prix Dacos (gravure), prix de la Création des Arts plastiques, RAVI, vélos à<br />

assistance électrique, appels à projets d’aide au développement, enquêtes publiques, ... ;<br />

- « Que faire ce week-end ? » : une sélection hebdomadaire d’activités culturelles, de divertissement, ... ;<br />

- des informations diverses : ventes de bâtiments (nouvelle rubrique), infos travaux,<br />

« Jeudis de l’énergie », campagne du «Ruban blanc», conférences santé, divers stages dont ceux de «Vacances Réussies», ...<br />

3) Campagnes de services et «formulaires d’inscription en ligne» - Collaboration avec le DSI<br />

Diverses campagnes de services à destination de la population ont été conçues. Il en a été ainsi pour divers registres de condoléances en ligne (attentats de<br />

Paris du 13 novembre <strong>2015</strong>), les Prix de l’Urbanisme, la collecte des déchets organiques, ...<br />

Le développement d’e-services sur liege.be fait l’objet d’un projet ambitieux mené par le DSI en collaboration avec divers Départements de la Ville, dont la<br />

Communication.<br />

4) Informations statistiques : consultation du site toujours en hausse !<br />

Le Service s’est doté, en collaboration avec le DSI, d’un nouvel outil statistique plus précis. Mis en service durant l’année, il sera pleinement efficace lorsque<br />

les données pourront être analysées sur au moins une année.<br />

Nombres de visites mensuelles : en <strong>2015</strong>, le nombre de visiteurs différents consultant le site liege.be s’élève par mois, en moyenne, à 106.987. En 2014, cette<br />

moyenne était de 98.198, en 2013 de 91.387, et en 2012, cette moyenne était de 79.273 visiteurs par mois.<br />

Le nombre de visites mensuelles (visiteurs différents ou non) sur le site s’élève, en moyenne, à 164.010 (pour 145.568 en 2014 et 144.621 visites en 2013).<br />

Pics de consultation du site : les 2 pics de visites du site ont été constatés en août (123.225 visiteurs différents) et en octobre (117.976 visiteurs différents).<br />

Nombre de visites annuelles : le nombre de visites sur liege.be a également augmenté de plus de 200.000 en 2 ans: il est passé de 1.735.452 visites annuelles<br />

pour 2013 à 1.968.115 pour <strong>2015</strong>.<br />

Pages les plus consultées : les pages les plus consultées sont celles de l’Etat civil et des mairies de quartier (dont les commandes de documents en ligne)<br />

viennent ensuite celles de la rubrique «Tourisme» (prioritairement en français, mais également dans les autres langues) puis, les pages relatives à la collecte<br />

des immondices et aux articles d’information et de promotion (www.liege.be/nouveautes).<br />

19.694.078 pages ont été consultées en <strong>2015</strong> sur liege.be, ce qui donne une moyenne mensuelle de consultation de 1.641.173 pages.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

53


5) liege.be : toujours n°1 du référencement !<br />

liege.be reste le site le mieux référencé sur base de recherche du mot « Liège ». Il occupe les deux premières places avec dans l’ordre liege.be, liege.be/tourisme<br />

suivis de Wikipédia.<br />

La Ville présente sur les réseaux sociaux<br />

Ouverts fin 2013, les comptes Facebook et Twitter de la Ville ont continué leur développement.<br />

Facebook « Ville de Liège »<br />

On recense plus de 7 700 fans de la page. La programmation varie entre 2 et 4 posts par jour, avec une diversité de sujets balayant un maximum de compétences<br />

de la Ville. L’accent est mis sur les infos utiles, souvent en lien avec liege.be mais aussi partage d’articles sur Liège, de vidéos et de photos. Des<br />

concours sont également organisés mais ils ne constituent pas les posts les plus suivis.<br />

La portée des posts se situent entre 900 et 38.000. Voici les posts ayant particulièrement bien fonctionné (les chiffres indiquent la portée) :<br />

- Les points d’eau potable à Liège : 63 200<br />

- Parking gratuit pour les fêtes de fin d’année : 38 450<br />

- Présentation du projet de la passerelle : 27 200<br />

- Métamorphoses : 17 819<br />

- Partage d’un article québécois sur Liège : 14 400<br />

- Montage de la passerelle : 12 000<br />

- Un bel article sur Liège : la Cité ardente séduit Traveling Barracuda : 10 852<br />

- Recrutement pour ouvrier qualifié : 10 423<br />

- Liège Cité de Noël : 10 242<br />

Les publications liées aux attentats de Paris ont eu une portée plus importante, mais elles sont mentionnées séparément en raison de leur caractère d’exception<br />

:<br />

- Les photos du rassemblement : 173 500<br />

- Communiqué de la Ville sur les attentats : 26 900<br />

- Appel au rassemblement : 17 900.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

54


Twitter « Ville de Liège »<br />

Lancé également fin 2013, on recense plus de 2 640 abonnés et 900 tweets. <strong>2015</strong> marque la dernière année ou les tweets sont automatiquement liés aux<br />

posts facebook. Une gestion plus spécifique est programmée pour 2016.<br />

Une application pour smartphones et tablettes<br />

Lancée en 2014 et disponible en 4 langues, l’application pour smartphones et tablettes (compatible Apple et Android) de la Ville a poursuivi son développement.<br />

En collaboration avec le DSI et le Département du Commerce, un onglet « Commerces » a été ajouté dans l’application, permettant ainsi l’accès à<br />

des informations sur l’ensemble des commerces liégeois.<br />

Depuis son lancement, l’application a été téléchargée plus de 9.500 fois.<br />

Une information de proximité via la messagerie<br />

La gestion des adresses générales de contact (wenadmin@liege.be, information@liege.be et communication@liege.be) permet de maintenir un rapport<br />

quotidien efficient entre la population et l’administration.<br />

Tous les courriels reçoivent rapidement un accusé de réception mais aussi un relais concret vers les Départements concernés lorsque la réponse ne peut<br />

être apportée par le Service.<br />

Le Service assure aussi la gestion des courriels d’information au personnel (infopers@liege.be) et dans ce cadre propose aussi au personnel communal des<br />

concours pour différents événements dont la Ville est partenaire.<br />

Un Intranet amélioré<br />

Le Service, en collaboration avec le DSI et la Direction Stratégie et Développement RH, poursuit sa collaboration quant à la réalisation d’un nouvel Intranet<br />

plus dynamique. Cette mission a été confiée à un prestataire de services externe. Le travail évolue en fonction des priorités et des validations (notamment<br />

la gestion électronique de documents).<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

55


Le pôle graphisme<br />

Le Service dispose d’un graphiste. Afin de mutualiser les moyens, un pôle graphisme est en place avec la graphiste du Département de la Culture, des Musées<br />

et du Tourisme.<br />

A l’instar des autres outils du Service, le graphiste travaille de manière transversale afin de réaliser pour la Ville brochures, affiches, signalétique, carte de<br />

voeux, présentations... Pour ce dernier volet, il a notamment réalisé graphiquement la présentation utilisée lors de la défense des projets Feder.<br />

Il veille à l’application de la charte graphique lors de la réalisation des différents documents officiels (cartes de visite, papier en-tête, ...) et participe à ce titre<br />

à l’élaboration de nouveaux projets dans le cadre du PSI notamment (e-délibé, e-courrier...).<br />

Soutien dans les projets<br />

Le Service a soutenu des projets de toutes envergures, notamment afin d’assurer la visibilité de la Ville et d’apporter un soutien pour la promotion et/ou<br />

l’élaboration des outils de communication. Quelques exemples : le Mipim, le groupe communication dans le cadre du tram, le Rallye Télévie, l’Euroleague<br />

au Country Hall (basket féminin), Fair Play dans le sport, campagne Ruban Blanc, Matière à penser avec l’équipe de C’est pas sorcier, Super Mamie (dont la<br />

mamie de Liège en est sortie gagnante), séances d’information dans les quartiers, cérémonie des citoyens d’honneur, l’événement Féministe toi-même !, La<br />

Dictée de Balfroid, les 15 km de Liège, la Woman Race, les voeux du Collège au personnel, la soirée de la Ville, l’identité des quartiers commerçants,...<br />

Et beaucoup d’autres choses encore!<br />

Le Service met à la disposition de l’Administration des outils de communication (roll-ups, cubes, fardes de presse, goodies...) et gère le planning des planimètres<br />

Decaux dont la Ville a la charge.<br />

Il gère l’envoi de communiqués de presse (portant sur l’ordre du jour du Conseil, sur le Collège ou pour toute autre matière) et l’organisation de conférences<br />

de presse.<br />

Il met à jour les annuaires et guides dans lesquels la Ville est reprise.<br />

Sans bénéficier d’un photographe à temps-plein, le Service a contribué, avec d’autres photographes disséminés dans les Départements, à effectuer des<br />

missions photos lors d’événements et pour alimenter les supports de communication.<br />

Il traite enfin de nombreuses sollicitations reçues par les autorités de la Ville pour des partenariats dans le cadre d’événements, colloques...<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

56


6.3. Relations internationales<br />

Union européenne<br />

Plusieurs groupes de travail des Villes MAHHL (Maastricht, Aix-la-Chapelle, Hasselt, Heerlen et Liège) se sont réunis afin de continuer le travail entamé lors<br />

des années précédentes.<br />

Le 16 mars, les Villes MAHHL ont organisé à Maastricht une conférence dédiée à la sécurité. Des thèmes tels que la traite des êtres humains, la toxicomanie,<br />

les gangs de motards, les cambrioleurs itinérants, … ont été évoqués.<br />

La Ville a également poursuivi ses travaux au sein du Comité Directeur de la Fondation Eurégio Meuse-Rhin et de l’asbl Eurégio Meuse-Rhin Liège.<br />

En étroite collaboration avec le Service des Travaux et l’ULg, le Service des Relations Internationales a continué sa collaboration dans le cadre du projet<br />

Interreg IVB Europe du Nord-ouest « Value Added ». La conférence de clôture a d’ailleurs été organisée à Liège les 21 et 22 avril. Les villes sœurs situées dans<br />

la région éligible (Europe du Nord-ouest) ont été conviées à partager leurs expériences. Ainsi, Nancy, Lille et Maastricht étaient présentes lors de la conférence<br />

de clôture.<br />

De plus, afin de mieux se préparer au programme Interreg V ENO (2014 – 2020), le Service s’est rendu à une journée de formation à Lille.<br />

Dans le cadre d’Interreg V, en étroite collaboration avec Liège Energie et la Cellule stratégique, deux projets s’inscrivant dans la lutte contre le réchauffement<br />

de la planète ont été préparé : Climate Active Neighbourhoods et ACE Retrofitting.<br />

Jumelages - partenariats<br />

Cologne (Allemagne)<br />

En octobre, des sportifs liégeois ont participé à Cologne au RheinEnergieMarathon et l’Orchestre symphonique pour instruments à vent s’est produit à<br />

la Basilique St-Martin dans le cadre de la Nocturne des Coteaux. En novembre–décembre, Liège était l’invitée d’honneur lors des manifestations de Noël<br />

(présence d’artistes, visite de presse,...). Cologne a aussi publié un guide touristique (dans la série Marco Polo) évoquant l’ensemble de ses villes sœurs (dont<br />

Liège).<br />

Esch-sur-Alzette (Grand-Duché de Luxembourg)<br />

Les 22 et 23 avril, la Ville a accueilli la réunion de la Coalition des villes européennes contre le racisme dans le cadre du 20ème anniversaire de la Charte de<br />

la Ville de Liège contre le racisme.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

57


Grenoble (France)<br />

Liège a lancé la collaboration avec la Ville de Grenoble afin d’échanger de manière concrète sur les thématiques liées à l’accessibilité. Le 5 mars, la Ville de<br />

Grenoble a été invitée pour faire part de ses initiatives sur le thème de « l’Accessibilité au logement ». Ensuite, en septembre, la Ville de Grenoble a invité<br />

une délégation de la Ville de Liège afin de déclencher une dynamique de collaboration à l’occasion du « Mois de l’accessibilité ».<br />

Lubumbashi (République démocratique du Congo)<br />

Les Villes de Liège et de Lubumbashi ont continué leur travail commun au sujet de l’état civil. Les conclusions de la mission de terrain de juin ont abouti<br />

à la fédération des partenaires externes autour du projet d’état civil et notamment de l’enregistrement des naissances à travers la réalisation d’un flyer de<br />

sensibilisation. Une formation à l’archivage a également été dispensée à l’ensemble des agents. La quantification des besoins matériels a également été<br />

effectuée.<br />

Dans un autre registre, soulignons qu’un échange d’expertise s’est établi entre Lubumbashi et Likassi sur l’état civil afin de renforcer la coopération Sud-<br />

Sud.<br />

Nancy (France)<br />

Ce partenariat se caractérise par son dynamisme ainsi qu’une grande diversité des projets menés. Il y a eu différents projets axés autour de trois points.<br />

Culture :<br />

Depuis septembre 2012, une chorale vient de Nancy afin de participer à Voix-sur-Meuse.<br />

Le prix Dacos, une initiative de la Ville de Liège visant à récompenser de jeunes graveurs, a été relayée par la Ville de Nancy.<br />

Enfin, chaque mois d’août, le rallye de motos anciennes « Liège-Nancy-Liège » est accueilli à l’Hôtel de Ville de Liège pour la remise des prix.<br />

Politique interculturelle :<br />

Au mois d’avril, la Ville de Liège a accueilli la réunion de la Coalition européenne des villes contre le racisme. Nancy y a contribué via des échanges et des<br />

travaux à la lutte contre la discrimination.<br />

Sport :<br />

Le 3 mai, les coureurs des 15 km de Liège Métropole ont vu leur rang s’agrandir avec la venue d’une équipe de coureurs de Nancy.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

58


Plzen (République tchèque)<br />

Le Prix Jan Palach, prix instauré dans les années ‘80 par l’Amicale du 17ème Bataillon de Fusiliers récompensant un étudiant de Plzen qui se distingue par sa<br />

maîtrise de la langue française, a été organisé, pour la deuxième fois, sous sa nouvelle forme. La lauréate a reçu un séjour d’une semaine à Liège, comprenant<br />

un stage professionnel ainsi que des visites citoyennes, culturelles et touristiques. Le Prix <strong>2015</strong> était une organisation exceptionnelle afin de fêter le<br />

50ème anniversaire du jumelage et de commémorer le 70e anniversaire de la fin de la Deuxième Guerre mondiale.<br />

De plus, en <strong>2015</strong>, Plzen était Capitale culturelle européenne. En étroite collaboration avec le Service, les Callas’s Rolles ont participé à un festival pour chorales<br />

et des œuvres du photographe Jim Sumkay ont été exposées.<br />

La Ville a aussi participé au festival « Bonjour Plzen », fêtant la francophonie.<br />

Port-au-Prince (Haïti)<br />

Le partenariat date d’avril mais des liens existent depuis de nombreuses années avec Haïti via par exemple l’Association internationale des Maires francophones<br />

(A.I.M.F).<br />

Ce partenariat a permis de mettre en collaboration l’école hôtelière Marie Auxiliatrice de Port-Au-Prince (E.H.M.A) et l’école d’hôtellerie et de Tourisme de<br />

la Ville de Liège dans le cadre des projets de l’ASBL Liège Aide Haïti. L’objectif poursuivi est de renforcer la qualité de la formation des jeunes fréquentant<br />

l’E.H.M.A en facilitant les stages au sein de l’école liégeoise.<br />

Deux formateurs se sont rendus en Haïti et 4 jeunes haïtiennes ont pu réaliser un stage d’un mois au sein de l’école d’hôtellerie liégeoise.<br />

Ramallah (Palestine)<br />

Le jeune partenariat avec la ville de Ramallah tourne autour de trois domaines d’actions prioritaires : jeunesse, culture et éducation.<br />

La Ville a rejoint le réseau des autorités locales belges pour la Palestine, réseau au sein duquel elle occupe la Présidence. Notons également que la Ville a<br />

contribué à la tournée de la troupe belgo-palestinienne Al Manara, à Ramallah.<br />

Ont été lancées, également, les bases du projet de la commission Liège Ramallah sur la quinzaine culturelle palestinienne, prévue en 2016 dans le cadre de<br />

« Mars Diversité ».<br />

Volgograd (Russie)<br />

Une quarantaine d’enfants de Volgograd ont été accueillis pour un séjour de deux jours.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

59


Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

60


Wuhan (République populaire de Chine)<br />

La mise à l’honneur du partenariat, via l’organisation de la première édition du Nouvel An chinois, à Liège, a permis de faire découvrir au grand public cette<br />

culture millénaire et les traditions culinaires de sa ville sœur.<br />

Centenaire de la Première Guerre mondiale<br />

Le Service a été chargé de la coordination communale du Centenaire de la Première Guerre mondiale.<br />

En <strong>2015</strong>, le travail autour de la grande exposition «J’avais 20 ans en 1914» et «Liège dans la tourmente» a continué. Ainsi, les villes d’Ypres, Bruges et<br />

Verdun, ainsi que les villes martyres belges étaient invitées à visiter l’exposition. Leur visite a été rehaussée par la présence du Président du Parlement européen.<br />

Dans le cadre de la commémoration, le rôle des Etats-Unis et du Consul Alexander Heingartner ont été mis en valeur au travers d’une exposition, inaugurée<br />

par S.E. Mme Denise Bauer, Ambassadrice des Etats-Unis.<br />

La publication d’un livre sur «Jupille pendant la Première Guerre mondiale» a également été soutenue.<br />

Commémoration du génocide des Tutsis au Rwanda<br />

Le 11 avril, l’Hôtel de Ville a accueilli la 21ème Commémoration du Génocide des Tutsis au Rwanda. Cette commémoration a mis à l’honneur des témoignages,<br />

des expressions artistiques ainsi qu’un film avec la collaboration de l’Ambassade. Des silhouettes géantes «Hommes debout» ont été affichées à Liège<br />

afin de rendre hommage aux disparus du génocide.<br />

Réseaux<br />

La Ville de Liège est membre d’une vingtaine d’organisations et réseaux internationaux, comme l’A.I.M.F. (Association internationale des Maires francophones),<br />

C.V.A. (Communauté des Villes Ariane), L.U.C.I. (Lighting Urban Community International), ...<br />

En ce qui concerne la Communauté des Villes Ariane, de mai à octobre, un soutien a été apporté à un programme spatial élaboré par le Foyer culturel Jupille<br />

– Wandre. Le point culminant était les conférences de l’astronaute européen Jean-François Clervoy et l’exposition «50 ans d’aventures spatiales».<br />

Les actions au sein de ces réseaux sont notamment décrites ci-avant dans le cadre des relations avec les villes jumelées ou partenaires.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

61


Divers<br />

Un état des lieux de la stratégie internationale de la Ville a été réalisé et présenté au Conseil communal. Ce travail visait à effectuer un inventaire exhaustif<br />

de l’ensemble des relations internationales de la Ville au cours des dernières années et d’en tracer les perspectives d’avenir.<br />

Ont ainsi été détaillés :<br />

• La stratégie et le contexte international de la Ville de Liège<br />

• Les jumelages et partenariats bilatéraux de Liège au sein de l’Union européenne<br />

• Les jumelages et partenariats bilatéraux de Liège hors Union européenne<br />

• Les associations internationales dont Liège est membre<br />

• Les projets développés dans le cadre de l’Union européenne<br />

• Les autres activités à dimension internationale.<br />

Ce document a permis de mettre en lumière les activités multiples du service des Relations internationales et de démontrer la dimension internationale<br />

propre à la Ville de Liège.<br />

Outre ces aspects, le Service a collaboré à l’organisation de manifestations comme le 14 juillet, la Libération de la Ville, le 50ème Marché liégeois de Wahlwiller<br />

et de bon nombre de visites d’Ambassadeurs.<br />

Le 11 octobre, le Service était co-organisateur du festival international de groupes vocaux «Voix sur Meuse». Deux groupes venant des villes partenaires<br />

Gand et Hasselt ont été accueillis.<br />

6.4. Cellule stratégique<br />

Direction Stratégie et Développement<br />

Le Directeur Stratégie et Développement, de manière globale, et les conseillers de la Cellule stratégique, dans les domaines qui leur sont propres, assurent<br />

la coordination de projets transversaux qui participent à la mutation et au développement de la Ville.<br />

Retenons les grands dossiers transversaux suivants :<br />

Comité de coordination grands projets<br />

Sous la coordination du Directeur, ce Comité s’est réuni à intervalles réguliers et a mené plusieurs réflexions portant sur :<br />

• le suivi des projets immobiliers majeurs sur le territoire communal<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

62


• le suivi de la réalisation d’un schéma de développement au niveau territorial de l’agglomération<br />

• le partage d’informations.<br />

Défense des projets déposés au Feder<br />

3 portefeuilles de projets ont été déposés par la Ville dans le cadre de la programmation Feder 2014-2020, à savoir :<br />

• Portefeuille 1 : Développement du secteur MICE avec la création de nouvelles Halles des Foires, la rénovation du Palais des Congrès, la dépollution<br />

(retour du tram).<br />

• Portefeuille 2 : Liège, ville en transition (cité administrative « zéro carbone », viabilisation de l’éco-quartier à Coronmeuse, E25- aménagement d’un accès<br />

à la zone multimodale de Bressoux).<br />

• Portefeuille 3 : Liège, revitalisation du quartier d’Outremeuse et du site de Bavière (réaménagement des voiries).<br />

Leur rédaction, qui a nécessité un important travail transversal de conception, d’argumentation et de montage de projets, a été prise en charge par la Cellule<br />

stratégique.<br />

L’année a été consacrée à l’argumentation, qui a débouché sur un résultat très positif pour la Ville de Liège puisque 10 projets vont être financés pour un<br />

total de 120.000.000 €.<br />

LIÈGETOGETHER<br />

• La construction de ce projet fédérateur s’est poursuivie notamment par :<br />

• l’organisation de l’ICT DAY, qui a connu un très beau succès de participation et d’intérêt<br />

• le soutien aux grandes manifestations internationales (Forum mondial de la Langue française, Fédération internationale des Professeurs de Français en<br />

juillet 2016 à Liège,…)<br />

• le développement du matériel promotionnel et de la présence sur les réseaux sociaux, ainsi que la préparation de la nouvelle signature de « LiègeTogether<br />

», dotée d’un nouveau système graphique et d’un signe de ralliement<br />

• la définition du concept des grandes manifestations à organiser sur l’espace public éclatées en divers endroits de la Métropole, baptisée « Métamorphoses<br />

». Préparatifs MétamorphoseS (mai 2016) et identité LiègeTogether<br />

La Cellule stratégique a participé à la préparation de l’évènement « MétamorphoseS » et à la communication autour de cet évènement inédit en métropole<br />

liégeoise (5 au 8 mai 2016).<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

63


Plan de gestion<br />

Le Directeur, dans le cadre d’un groupe mixte, Collège-administration, a contribué à la définition des axes et mesures du plan de gestion adopté le<br />

17/12/2014 par le Conseil communal et a participé, tout au long de l’année, au groupe de suivi de sa mise en œuvre.<br />

Boverie<br />

En lien avec le Département de la Culture, le Directeur a structuré la mise en place de tous les éléments et dispositifs nécessaires à la réussite du lancement<br />

du projet « la Boverie » (organigramme, première présentation à la presse, montages juridique et budgétaire de la structure, …).<br />

Tram<br />

Avec le conseiller en Mobilité, des argumentaires en faveur de l’aboutissement du projet du tram ont été formulés à l’égard du pouvoir de tutelle à chaque<br />

nouvelle étape de ce projet.<br />

ImmoCoronmeuse<br />

Avec ses collègues d’autres Départements, le Directeur a poursuivi la mise en œuvre de cet important projet stratégique dans le cadre de la procédure de<br />

dialogue compétitif en cours.<br />

Liège, Métropole intelligente et connectée (Smart City)<br />

Dans le cadre et la foulée de LIEGE ICT DAY détaillé ci-après, le Directeur a, avec le porte-parole, contribué à identifier les enjeux, les objectifs et la méthodologie<br />

à mettre en œuvre en lien avec ce concept de « smart city » pour la Ville de Liège.<br />

Une double réalité s’impose chaque jour davantage : la densification urbaine va croissant. Et une révolution numérique est à l’œuvre. La conjonction de ce «<br />

retour à la ville » et l’émergence de nouveaux moyens de gestion représentent une opportunité qui doit être saisie afin de réinventer la vie dans nos villes.<br />

De Vienne à Barcelone, en passant par Medellin et Montréal, de nombreuses villes ont déjà embrassé le vaste mouvement que l’on appelle celui des « smart<br />

cities », alliant projets novateurs et promotion réinventée. Puisqu’il s’agit de cela aussi : rendre la métropole liégeoise attractive, pour les familles, les entreprises,<br />

les étudiants, les touristes… Tous ceux qui, un jour, font le choix de s’y implanter ou d’y passer.<br />

La Cellule stratégique participe activement à inscrire Liège dans cette dynamique au gré d’évènements tels que le « Liège ICT DAY », la participation aux<br />

Smart Cities Awards, la mise en œuvre du wi-fi urbain, les politiques de Mobilité et Efficacité énergétiques, la Gouvernance,… En résulte une reconnaissan-<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

64


ce croissante qui vaut à la Ville plusieurs sollicitations pour participation à des programmes de financement européen ou encore des missions de promotion,<br />

en Belgique ou à l’étranger.<br />

Organisation du Liège ICT DAY<br />

Le Liège ICT DAY <strong>2015</strong> s’est déroulé le 15 octobre au Palais des Congrès et au Cercle de Wallonie. Après les précédentes éditions, LiègeTogether avait cette<br />

fois souhaité faire place à la participation et à la co-création.<br />

La thématique des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication avait par ailleurs été élargie à la dynamique de « Métropole intelligente<br />

et connectée ». Le pari était de réunir les acteurs de la métropole – autorités publiques et académiques, entreprises, scientifiques, représentants citoyens…<br />

- au cœur de six workshops adaptés à la réalité liégeoise : Smart Education, Smart Energy, Smart ; Health, Smart Mobility, Smart Economy et Smart Living.<br />

Objectif : jeter les bases d’un plan stratégique « Liège, Métropole intelligente ». Les invités provenaient de Belgique, Suisse, France et Etats-Unis. Les ateliers<br />

ont rassemblé 230 personnes.<br />

Ces ateliers étaient complétés par trois autres faisceaux d’actions :<br />

1. Sensibiliser le grand public aux enjeux des « Smart cities » : près de 1.000 personnes se sont inscrites à la conférence de Carlo Ratti (Massachusetts Institute<br />

of Technologies).<br />

2. Initier les jeunes au codage et à la programmation : plus de 200 enfants d’écoles de la région ont participé à une initiation géante au codage organisée<br />

en journée, avec l’aide de plusieurs acteurs du secteur, dont les Liégeois de Wajug, de Coder Dojo et de Technifutur.<br />

3. Faire participer les citoyens en leur permettant de soumettre leurs idées : un appel à projet citoyen a été lancé et a recueilli une dizaine de réponses. Ce<br />

volet pourra être amplifié les prochaines années.<br />

L’ICT DAY a livré quelques résultats importants pour le développement de Liège, Métropole intelligente :<br />

- une quinzaine de projets, à concrétiser.<br />

- Liège est considérée comme « Smart City » crédible lors d’évènements aux niveaux wallon et étranger.<br />

- La réflexion initiée au sein de l’ICT DAY a essaimé, notamment au sein des autres grandes villes wallonnes au sein d’un « smart city core groupe » animé<br />

par l’Agence du Numérique.<br />

- Enfin, de nombreuses sollicitations pour des programmes européens sont parvenues sur base notamment de cette « réputation » grandissante.<br />

Aussi, plusieurs produits de communication ont été réalisés, tels des films et une brochure sur la thématique. Le tout accréditant la position de LiègeTogether<br />

comme « animateur » de la métropole intelligente liégeoise. Le tout est disponible en ligne sur www.liegetogether.be. Poursuite du déploiement du<br />

wi-fi urbain « Digital cities ».<br />

La Cellule stratégique a assuré la poursuite de son rôle de point de contact unique pour la mise en œuvre du programme régional wallon « Digital cities »,<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

65


visant à équiper plusieurs grandes villes wallonnes du wi-fi urbain. Elle joue à ce titre le rôle de relais vers les différents Services concernés au sein de la Ville<br />

(Travaux, Urbanisme, Communication, Informatique, ...) et vers les différents acteurs publics liégeois concernés.<br />

Sur le plan de l’infrastructure et des zones couvertes, l’année <strong>2015</strong> a vu le déploiement se poursuivre, malgré diverses difficultés d’implantation des antennes<br />

que nous résumerons comme suit : autorisations en cas de bâtiment classé, autorisations des occupants et/ou propriétaires, disponibilité de la connectique<br />

suffisante aux endroits visés, ...<br />

Le déploiement voit toutefois la fin approcher. Sont aujourd’hui actives : les places du Marché, Saint-Lambert, République française, de l’Opéra, Saint-Etienne,<br />

Saint-Denis, Saint-Barthélemy, Cathédrale, Xavier-Neujean, des Guillemins et le quai Van Beneden (devant l’Aquarium).<br />

Les difficultés évoquées plus haut ont mis en suspens toute installation autour du Palais des Congrès. Néanmoins, la réallocation d’antennes non-utilisées<br />

permet désormais d’étendre le réseau à des lieux initialement non-prévus : place des Carmes et rue Pont d’Avroy.<br />

Sur le plan du portail d’authentification, l’année <strong>2015</strong> a vu l’arrivée d’un nouveau portail d’authentification. En cause : la disparition du premier fournisseur<br />

de solution mi-2014, auquel un autre fournisseur a succédé. Ces circonstances expliquent le caractère encore imparfait de certains aspects.<br />

Le principe de Digital cities reste le suivant : toute personne présente dans une zone couverte peut se connecter gratuitement à Internet. Une fois le réseau<br />

LIEGE_DIGITAL_CITY sélectionné, l’utilisateur est dirigé vers un portail lui permettant d’accéder à différents Services et informations de la Ville.<br />

Agoria Smart City Award <strong>2015</strong> (catégorie Mobilité)<br />

La Ville de Liège s’est vue attribuer un des cinq Smart City Awards décernés dans le cadre de la cérémonie nationale. Le dossier lauréat est celui des vélos<br />

électriques introduits au sein du programme Vélocité. Celui-ci a été récompensé d’un Agoria Smart City Technology Awards <strong>2015</strong>.<br />

La Ville de Liège avait par ailleurs rempli un dossier de candidature intitulé «Liège, administration 2.0», faisant l’inventaire de différents chantiers menés sur<br />

le front informatique : messagerie, e-délibération, e-factures, etc.<br />

Nomination au Belfius Smart City Award<br />

Ce prix récompensait une ville parmi dix entités lauréates d’une sélection intervenue fin 2014. La Ville de Liège figurait parmi ces entités, sans toutefois<br />

recevoir le prix décerné.<br />

Progression au classement « Smart Cities » d’Agoria<br />

Ces prix et nomination couronnent par ailleurs la progression de la Ville au classement national des villes intelligentes, Liège passant de la 22ème place<br />

(2012) à la 7ème place en <strong>2015</strong>.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

66


Le classement est toujours établi sur la base de données publiques et en passant en revue plusieurs critères : le nombre moyen de kilos de déchets ménagers<br />

par habitant ; la consommation moyenne d’énergie par habitant ; le nombre de permis de rénovation en territoire urbain délivrés par 1 000 habitants ;<br />

le nombre d’entreprises numériques par 1 000 habitants et la qualité de l’air.<br />

Participation aux missions Awex « Cap sur les Villes intelligentes françaises»<br />

La Cellule stratégique a représenté la Ville de Liège au sein des missions exploratoires organisées par l’AWEX et WBI en France sur le thème « Cap sur les Villes<br />

intelligentes françaises ». Une large délégation d’acteurs de l’écosystème des Smart Cities en Wallonie s’est ainsi rendue à Strasbourg et à Issy-les-Moulineaux<br />

en octobre, ainsi qu’à Bordeaux et à Nantes en novembre, pour découvrir les initiatives mises en place dans ces villes, échanger les bonnes pratiques<br />

et établir des partenariats. Outre Liège, quatre autres villes wallonnes étaient représentées et cette dynamique s’est prolongée au sein d’un groupe de<br />

travail mensuel intitulé « Smart Cities wallonnes », animé par l’Agence wallonne du Numérique.<br />

Soirée thématique « Liège au Futur »<br />

La Cellule stratégique a scénarisé la soirée « Liège au Futur » (16 septembre, Théâtre de Liège) mettant à l’honneur la créativité et l’innovation de l’économie<br />

liégeoise.<br />

La soirée a successivement présenté « Liège, Métropole en mutation », « Liège, Métropole intelligente », « Les jeunes pousses de l’économie créative » et «<br />

Les industries culturelles au service de l’économie ». La soirée a rassemblé plus de 500 personnes.<br />

Présentation de « Liège, une Métropole intelligente » à l’exposition universelle de Milan <strong>2015</strong>.<br />

Le Directeur a coordonné la présence de la Ville dans le cadre de l’Expo universelle de Milan, avec comme point d’orgue la tenue, fin juin, d’un séminaire<br />

portant sur « Liège, Smart City ».<br />

Le séminaire, organisé à destination des visiteurs de l’Expo, dont de nombreuses autorités locales du Nord de l’Italie, a proposé de découvrir combien Liège<br />

est en train de devenir une métropole intelligente à travers différents projets : Smart City Institute, imprimante alimentaire 3D, véhicule solaire, rénovation<br />

énergétique, application nomade de mobilité, éclairage public,... Tous ces projets ont été présentés au pavillon belge.<br />

En outre, la Cellule stratégique a également présenté la dynamique de «Liège Métropole intelligente» aux différents membres de la Commission « Villes<br />

innovantes » de l’Association internationale des Maires francophones lors d’une réunion se tenant à Namur.<br />

Film de promotion « Liège, Métropole ouverte, connectée et créative »<br />

Le printemps a vu l’aboutissement et la diffusion de ce film de promotion. La Cellule stratégique et le Service Communication ont été impliqués dans cette<br />

réalisation. Le film a été vu et partagé à plusieurs milliers de reprises. Il est également régulièrement demandé par des intervenants extérieurs comme<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

67


source pour alimenter d’autres supports.<br />

Porte-parolat<br />

Outre de nombreuses missions dans le cadre des différents dossiers « Smart City » évoqués ci-avant, le porte-parole de la Ville assure le lien entre la presse<br />

et les Services concernés par des demandes de reportages médiatiques. Il contribue à la rédaction de communications écrites, prises de rendez-vous avec<br />

la presse, préparation des interventions avec les agents sollicités pour une interview, etc. Le cas échéant, le porte-parole représente la Ville lors de cette<br />

expression directe, à la demande du Département concerné ou du Collège communal.<br />

Exemple de dossiers pour lesquels le porte-parole a été sollicité : conférence de presse Ville de Liège – Le Louvre (La Boverie), communication autour du<br />

Prix CAP 48 de l’entreprise citoyenne, inauguration du Reflektor, visite par les Villes-martyres de Liège Expo 1914-1918,…<br />

Le porte-parole rédige également différentes prises de parole et participe au suivi de dossiers évoqués précédemment tels que Digital City Liège, LiègeTogether,<br />

les Smart Cities...<br />

Conseillers en Mobilité<br />

Le Conseiller en Mobilité est principalement chargé de coordonner les dossiers de mobilité concernant la Ville, mais il est aussi impliqué dans les dossiers<br />

au niveau de l’agglomération liégeoise. Ce travail de coordination s’effectue en partenariat avec les autres Départements communaux, la Police et les services<br />

régionaux (Société régionale wallonne du Transport...). Une observation annuelle de la mobilité et du stationnement sur le territoire communal a été<br />

mise en place, ce qui permet aux décideurs d’avoir un outil d’aide à la décision.<br />

Le Conseiller en mobilité assure la coordination du Comité de suivi du Plan communal de Mobilité (PCM) et de groupes de travail thématiques qui permettent<br />

de fédérer les nombreux acteurs de terrains.<br />

Tram<br />

Le dossier du tram constitue le dossier prioritaire pour le Conseiller en Mobilité qui a été désigné Chargé de Mission tram par le Collège communal. Dans<br />

ce cadre, il joue un rôle de coordination avec l’ensemble des Services communaux concernés directement ou indirectement par le dossier du tram (Urbanisme,<br />

Aménagement des Espaces publics, Logement, Affaires économiques, Cellule stratégique), l’Echevin de la Mobilité, le Cabinet du Ministre de la<br />

Mobilité, la Société régionale wallonne du Transport (S.R.W.T.) et le TEC Liège-Verviers.<br />

Dans le cadre de ce dossier, plusieurs procédures administratives importantes ont été menées par la Ville avec la S.R.W.T. et le Gouvernement wallon afin<br />

d’aboutir à une convention tripartite relative au financement des travaux hors configuration.<br />

Début <strong>2015</strong>, le travail du Conseiller en Mobilité a consisté à préparer les premières phases de chantier et de communication.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

68


Suite aux premiers avis négatifs d’Eurostat quant au modèle de financement, le dossier purement technique impliquant la Ville de Liège a connu un temps<br />

d’arrêt.<br />

Feder<br />

Suite à la décision du Gouvernement wallon Feder relative à la programmation Feder 2014-2020, le Conseiller en Mobilité a été sollicité pour adapter les<br />

fiches concernant la mobilité.<br />

Plan communal de Mobilité<br />

L’année <strong>2015</strong> a été consacrée aux premières réunions techniques relatives à l’actualisation du P.C.M. Menée par le bureau Transitec, cette étude se focalise<br />

plus particulièrement sur la rive droite de Liège.<br />

Réorganisation du réseau de bus<br />

La Ville a poursuivi ses rencontres avec le TEC relatives aux orientations sur la réorganisation du réseau de bus. La S.R.W.T. a également entamé une réflexion<br />

sur les axes structurants de transport public complémentaire au tram. Cette étude est directement liée à l’actualisation du P.C.M.<br />

Le Conseiller en mobilité accompagne les réflexions sur cette thématique.<br />

Travail à l’échelle de l’agglomération<br />

Le Conseiller en Mobilité est impliqué dans les réflexions à l’échelle de l’arrondissement de Liège et suit activement le Plan provincial de Mobilité afin d’assurer<br />

une cohérence sur l’ensemble de la stratégie de mobilité des personnes qui fréquentent Liège.<br />

Stationnement<br />

Un travail important a été mené par rapport à la politique de stationnement sur voirie afin de répondre à une des actions prioritaires du Projet de Ville.<br />

Différents scénarios ont été proposés afin de faire évoluer la politique de stationnement de manière cohérente et phasée.<br />

Divers<br />

De nombreuses autres dossiers ont été suivis ou menés par le Conseiller en Mobilité : réseau express liégeois (suivi des études), réunions de coordination «<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

69


Plateau du Sart Tilman », finalisation du dossier P+R E313, aménagement du parking Quai-sur-Meuse, comité technique Grands Projets, ...<br />

Mobilité douce<br />

La Conseillère en mobilité douce est chargée de mettre en place et coordonner la politique globale de développement du vélo à Liège, dans le respect de<br />

la stratégie de mobilité générale. Adjointe au Conseiller en mobilité, elle initie et suit les dossiers concernant le développement du vélo comme mode de<br />

déplacement utilitaire au quotidien.<br />

Wallonie cyclable<br />

Depuis fin 2011, Liège est sélectionnée Ville pilote Wallonie cyclable par la Région wallonne et reçoit des subsides pour la mise en place de son Plan communal<br />

cyclable (P.C.C.). La Conseillère coordonne ce projet et les actions qui en découlent, et ce en partenariat et en transversalité avec les autres Départements<br />

concernés (Travaux, Urbanisme, Police, …).<br />

En <strong>2015</strong>, la Conseillère a suivi la mise en œuvre des actions et a défini le programme de travail 2016, validé par le Collège. Les réalisations, programmation<br />

et états d’avancement ont été présentés et validés par le comité d’accompagnement de la Région wallonne le 14 octobre.<br />

Commission vélo<br />

La Conseillère gère, anime et alimente la commission communale consultative vélo. Avec 25 membres internes et externes à l’administration, cette commission<br />

a pour mission d’assurer la concertation entre les acteurs, d’analyser les projets et suivre leur mise en œuvre. La commission s’est réunie les 18<br />

mars, 17 juin et 7 octobre.<br />

Services aux cyclistes<br />

La Conseillère a développé et mis en place le projet de mise à disposition de vélos à assistance électrique. Ce projet permet la découverte de ce nouveau<br />

mode de déplacement pour les trajets quotidiens pendant une période de deux mois et dans un objectif de transfert modal. Suite à l’acquisition de 90<br />

vélos, 240 participants ont été sélectionnés à l’issue d’un appel à candidatures en janvier qui a recueilli 629 demandes. En partenariat avec l’asbl Pro Velo,<br />

20 sessions de mises à disposition, encadrées d’une formation et d’une évaluation régulière, ont eu lieu. Les résultats du projet sont très encourageants car<br />

ce dernier permet de toucher un nouveau public, non cycliste, et d’opérer un changement modal (60% des participants continuent à utiliser un vélo 6 mois<br />

après la fin du test).<br />

Le Service de location Vélocité rencontre un franc succès. La flotte de vélos a été augmentée de 100 unités en janvier et un marché d’achat de 650 vélos<br />

supplémentaires a été adjugé fin <strong>2015</strong>. La Conseillère a identifié et négocié les clauses techniques et les conditions de gestion et location.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

70


Le projet de vélos à assistance électrique, inscrit dans l’offre Vélocité, a été nominé au « Smart City Award » de Belfius et Agoria et a reçu le « Smart Mobility<br />

Award » en décembre au terme d’une campagne de communication orchestrée par le porte-parole de la Ville, en concertation avec la Conseillère en mobilité<br />

douce. Ce prix récompense un projet innovant qui participe à la qualité de vie et au développement durable des villes.<br />

Infrastructures cyclables et stationnement<br />

Conformément au Plan communal cyclable, les travaux se sont portés sur l’aménagement du quartier du Longdoz, par une mise en zone 30 et la création<br />

de portes d’entrée ou de réaménagement de carrefours, afin de créer un quartier « apaisé », où les cyclistes peuvent circuler en mixité avec les autres usagers.<br />

La conseillère a suivi l’intégration des cyclistes dans divers autres projets de réaménagement (pont Kennedy, ...) et a suivi le dossier d’actualisation du Plan<br />

communal de Mobilité, coordonné par le conseiller en Mobilité.<br />

Elle a également suivi la création d’un réseau « points-nœuds », initié par la Province de Liège.<br />

Concernant le stationnement, la Conseillère a identifié les lieux d’implantation de nouveaux arceaux vélo.<br />

Formation<br />

18 classes ont réalisé leur « brevet du cycliste » avec l’intervention de ProVélo. 350 élèves de 5ème primaire ont ainsi été formés à la conduite autonome à<br />

vélo. Le processus s’est clôturé par une fête du brevet, regroupant 120 élèves lors d’un grand jeu à vélo dans la ville, le 25 juin.<br />

400 adultes ont bénéficié d’une formation de (re)mise en selle via 11 associations à finalité sociale ou travaillant avec un public en réinsertion.<br />

Autres<br />

La Conseillère a organisé des comptages cyclistes, en collaboration avec les stewards urbains et les gardiens de la paix, les 19 mai et 29 septembre. Les<br />

résultats ont appuyé la tendance à la hausse du nombre de cyclistes, observée depuis 10 ans.<br />

La Conseillère a présenté la politique cyclable menée à Liège lors de la Conférence « Liège Créative » le 23 avril et a participé au Congrès Velocity à Nantes<br />

du 02 au 05 juin, ainsi qu’au colloque vélo à Bruxelles le 27 mars.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

71


Conseiller en Environnement, Développement durable et Stratégie Energie-Climat<br />

Ce Conseiller est chargé de coordonner la démarche interdépartementale portant sur les actions prioritaires du Projet de Ville liées aux domaines susmentionnés.<br />

Repris comme « Conseiller en Environnement » pour la Wallonie, il est chargé d’assurer les missions prévues par le Décret régional établissant le Code du<br />

droit de l’environnement :<br />

- coordonner les diverses planifications communales ayant trait à l’Environnement et au Développement durable ;<br />

- participer à l’élaboration des planifications communales en matière d’aménagement du territoire et de mobilité ;<br />

- gérer les dossiers environnementaux en cours et constituer un relais dans leur gestion transversale ;<br />

- créer un dialogue avec la population en vue d’assurer la promotion et la mise en œuvre de toute mesure favorable à l’environnement.<br />

Il est le répondant local aux engagements pris par la Ville au travers de son adhésion, depuis 2008, à la « Convention des Maires pour une Europe de l’Energie<br />

durable », laquelle implique, notamment, la construction d’un bilan territorial des émissions de CO2 et l’élaboration d’un plan d’actions multisectoriel à<br />

l’horizon 2020 pour rencontrer localement les objectifs de l’Union européenne (3x20%).<br />

Dans ce cadre, le Conseil communal du 23 novembre a décidé d’adhérer à la « Nouvelle Convention des Maires pour le Climat et l’Energie », lancée par la<br />

Commission européenne en vue de développer et mettre en œuvre, à l’horizon 2030, des politiques et mesures locales intégrées en matière d’émission de<br />

gaz à effet de serre, d’efficacité énergétique et d’intégration des sources d’énergie renouvelables, ainsi que d’atténuation de la vulnérabilité des infrastructures,<br />

des biens et des personnes aux effets des changements climatiques.<br />

Il assure la coordination du projet européen ENGAGE relatif à la mise en œuvre de campagnes de communication innovantes et participatives en vue de<br />

mobiliser la société civile au côté de l’administration sur les enjeux climatiques liés à la Convention des Maires.<br />

Il représente la Ville au sein du groupe de travail « Finances » des grands signataires de la Convention des Maires qui développe un processus de veille stratégique<br />

vis-à-vis des opportunités de montage de projets de financement de la transition énergétique.<br />

Au niveau local, il poursuit l’accompagnement de l’a.s.b.l. Liège-Energie. Ce projet a vu le transfert du Fonds fédéral de Réduction du Coût de l’Energie<br />

(F.R.C.E.) au Fonds du Logement de Wallonie (F.L.W.), lequel a réformé les modalités d’octroi de prêts Energie à taux 0% aux particuliers. Le projet comporte<br />

également des missions de guidance sociale-énergétique vis-à-vis du public-cible précarisé. C’est dans le cadre de cette collaboration qu’ont été organisées,<br />

lors du Salon Habitat, les traditionnelles Journées de l’Energie de la Ville de Liège pour le grand public ainsi que le 6ème évènement de la Convention<br />

des Maires, dédié aux « Politiques locales Energie et Climat ».<br />

Au niveau international, il assure la représentation de la Ville au niveau :<br />

- de la Commission Ville et Développement durable de l’Association Internationale des Maires Francophones (A.I.M.F.). A ce titre, il a participé à l’Atelier de<br />

ladite Commission à Nouakchott (Mauritanie) axé sur le diagnostic des risques liés aux changements climatiques, ainsi qu’à la réunion annuelle de Lausan-<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

72


ne (Suisse) en vue d’une formulation de recommandations de l’A.I.M.F. lors de la Conférence des Nations-Unies sur le Climat de Paris (COP21) ;<br />

- du réseau Energy-Cities, avec lequel il a contribué à élaborer un projet INTERREG sur le thème de l’efficacité énergétique dans la rénovation des immeubles<br />

d’habitat collectif ou en copropriété – en partenariat avec l’Agence parisienne du Climat ;<br />

- de la Commission « Climat » des Villes MAHHL, dont il assure la coordination, en vue de définir un positionnement stratégique commun. Dans ce cadre, il a<br />

contribué à l’élaboration du projet INTERREG « Quartiers actifs pour le Climat », en partenariat avec le consortium « Climate Alliance » (Allemagne) ;<br />

- de la démarche URBISCOOP d’observatoire de la performance énergétique du bâti à l’échelle des villes, développée par le Secrétariat général BENELUX.<br />

Suite à la signature par la Ville du «Mémorandum d’accord sur l’efficacité énergétique en milieu bâti dans le BENELUX et les territoires limitrophes», Liège<br />

participe à trois groupes de travail spécifiques : «Projets européens», « Fonds d’investissement rotatifs » et « Précarité énergétique ». Dans le cadre de ces<br />

réflexions, l’expert a obtenu l’interpellation de la Commission européenne quant aux difficultés de financement des investissements stratégiques et l’organisation<br />

d’une rencontre de haut niveau avec le responsable Finances de la Direction générale Energie.<br />

Il poursuit son intervention dans le cadre du processus de coopération avec la Ville de Lubumbashi (RD Congo) où il assure la coordination du projet d’«<br />

Impulsion à la reforestation et à la verdurisation du territoire », lequel vise à produire et planter quelques 200.000 arbres/an, d’une part, pour reconstituer<br />

des écosystèmes forestiers sur les zones de protection des nappes phréatiques qui alimentent la ville, et d’autre part, pour requalifier l’espace public dans<br />

les quartiers au bénéfice des habitants. Ce projet s’est achevé en <strong>2015</strong>. L’expert a organisé une mission d’évaluation finale à Lubumbashi et une mission de<br />

formation des responsables de l’administration de l’environnement de Lubumbashi à Liège et en Wallonie sur les thèmes de la gestion durable des espaces<br />

verts urbains et des écosystèmes forestiers en lien avec la préservation des ressources en eau.<br />

Conseiller en développement économique<br />

Le Conseiller a poursuivi la coordination des fiches Feder introduites dans le cadre du portefeuille porté par la Ville de Liège.<br />

Ce travail a consisté à monter les dossiers techniques et financiers des 10 projets retenus par le Gouvernement wallon à savoir, la construction d’une<br />

nouvelle halle des foires à Bressoux, la viabilisation du site de Coronmeuse en vue de la création d’un éco quartier, la rénovation de la Cité administrative,<br />

la construction d’une infrastructure bas carbone pour accueillir la bibliothèque des Chiroux, un centre de ressources et une pépinière d’entreprises, la rénovation<br />

des voiries autour du site de Bavière, la transformation de la fin de l’E25 en boulevard urbain et, enfin, la dépollution du site de Coronmeuse et d’une<br />

partie du site de Bressoux.<br />

Sa mission a essentiellement consisté à encadrer les différents opérateurs (Département des Travaux, la Province de Liège, IGIL, Spaque) dans le montage<br />

de leur fiche Feder définitive et à élaborer une stratégie d’ensemble permettant de valoriser au mieux le portefeuille.<br />

Globalement, ces investissements représenteront environ 130 millions d’euros d’ici à 2020.<br />

Par ailleurs, le Conseiller a poursuivi sa mission dans le cadre du projet Immo Coronmeuse et plus spécialement à la modification de la structure de la SCRL<br />

dont la Ville devient l’unique actionnaire.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

73


En ce qui concerne la zone de Bressoux, son travail a porté sur les expropriations à réaliser dans le cadre de la mise en œuvre des subsides « site à réaménager<br />

» et dans la coordination des travaux importants de dépollution menés par la Spaque sur le site.<br />

Comme chaque année, le Conseiller et son assistante ont organisé et encadré la présence de la délégation liégeoise (Ville de Liège et autres) au salon international<br />

de l’immobilier à Cannes (MIPIM).<br />

Enfin, en terme de projets d’investissements, le Conseiller a suivi trois nouveaux dossiers d’implantation sur le marché de Liège à Droixhe et sur la reconversion<br />

et les nouveaux investissements dans les infrastructures d’AB InBev<br />

Les projets d’implantation des 4 grands projets de bureaux au centre ville (Paradis Express, Liège Office Center, LYGE Cadran et Feronstrée 54) et la reconversion<br />

du site du Val Benoît en parc d’activités économiques urbain ont été également des projets primordiaux pour le Conseiller.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

74


7. Ressources Humaines<br />

La mission de ce Département consiste en la gestion de tous les aspects de la carrière des agents communaux, tant sur le plan individuel (candidature<br />

spontanée, établissement des contrats, nomination, promotion, licenciement, pension, gestion des horaires, contrôle médical, paiement des rémunérations…)<br />

que sur le plan collectif (veille juridique, adaptation des règlements, organisation des formations, épreuves de recrutement, concertation syndicale,<br />

gestion des dossiers d’accidents de travail et de maladies professionnelles, statistiques détaillées sur l’état de l’emploi à la Ville de Liège…).<br />

7.1. La gestion opérationnelle<br />

Gestion administrative<br />

Plusieurs Services <strong>administratif</strong>s spécifiques composent ce pôle d’activités : le Service Parcours professionnels, le Service Gestion du temps de travail-Contrôle<br />

médical-Accidents de travail et maladies professionnelles et le Service Pensions.<br />

Service des Parcours professionnels<br />

D’une manière générale, le Service des Parcours professionnels assure la gestion administrative de la carrière des agents, allant de l’entrée en fonction à<br />

la fin de fonction et, entre ces extrêmes, tout ce qui peut concerner la personne et sa fonction, comme les promotions, les changements de contrat, les<br />

demandes d’aides à l’emploi (P.T.P. [Programme de Transition Professionnelle], A.P.E. [Aide à la Promotion de l’Emploi], Conventions premier emploi, Maribel<br />

social…), l’octroi de congés divers, d’interruptions de carrière professionnelle ou le suivi des décisions de la Médecine du travail.<br />

La gestion d’une carrière administrative se traduit principalement par l’élaboration de dossiers à destination du Collège ou du Conseil communal.<br />

Service de la Gestion du temps de travail<br />

Plus de 2025 agents sont actuellement soumis à un système informatisé de pointage (1930 en 2014), la plupart bénéficiant d’un horaire variable ou aménagé.<br />

C’est le Service de la Gestion du temps de travail qui effectue le suivi quotidien de leurs prestations et opère les corrections ou l’enregistrement des<br />

congés dans le système informatique.<br />

L‘extension du pointage à toutes les catégories de personnel est en cours de réalisation.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

75


Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

76


Service du Contrôle médical<br />

Au niveau du Contrôle médical, le marché public lancé en 2012 a abouti, au 1 er janvier 2013, à la prolongation de la désignation de l‘A.S.B.L. Mensura Absentéisme<br />

pour assurer, d‘une part, le contrôle des absences pour maladie et, d‘autre part, fournir les moyens nécessaires à la maîtrise de l‘absentéisme pour<br />

maladie.<br />

En <strong>2015</strong>, 1153 agents ont été contrôlés. Les actions consécutives à ces visites se répartissent comme suit :<br />

Service des accidents de travail et des maladies professionnelles<br />

La gestion des absences pour maladie, accidents de travail ou maladie professionnelle requiert un suivi particulier, notamment en termes de relation avec<br />

les organismes chargés du contrôle médical ou des assurances.<br />

Ces assurances concernent tant les agents en fonction que les candidats aux épreuves de recrutement et les mandataires communaux.<br />

En <strong>2015</strong>, le suivi a porté sur 241 dossiers, dont 199 d’accidents de travail et 42 de maladies professionnelles, correspondant à un montant de cotisations de<br />

1.248.882,00 euros.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

77


Service des Pensions<br />

Le service des Pensions effectue, à la demande des agents statutaires, le calcul de la première date possible de pension ou encore l’estimation de leur<br />

future pension.<br />

Il établit également les dossiers <strong>administratif</strong>s de demande de pension des agents Ville (mais aussi du personnel des organismes associés, comme le Centre<br />

public d’action sociale ou encore l’Intercommunale de Soins Spécialisés de Liège) qui seront ensuite transmis à Ethias pour paiement de la pension.<br />

En <strong>2015</strong>, 387 nouveaux dossiers ont ainsi été élaborés, 7581 dossiers sont en outre suivis par le service.<br />

Focus sur le projet Capelo<br />

En 2011, le SdPSP (Service des Pensions du Secteur public) a initié le projet de dossier de pension électronique, sous le nom de CAPELO – Carrière publique<br />

électronique.<br />

L’objectif est de réaliser une banque de données centrale des carrières du secteur public pour permettre au service des pensions de l’Administration centrale<br />

de délivrer les aperçus de carrière et estimations de pension à l’ensemble du personnel du secteur public, information que les agents âgés de 55 ans et<br />

plus recevront annuellement.<br />

En <strong>2015</strong>, la Ville de Liège, en tant qu’employeur du service public, a dû se conformer à l’obligation émise par le SdPSP de constituer un dossier électronique<br />

complet pour chaque agent en fonction à la date du 1er janvier 2011.<br />

C’est la raison pour laquelle une cellule spécifique pluridisciplinaire s’est chargée de collecter les données de carrière des agents, de les vérifier et/ou de les<br />

compléter auprès de leurs anciens employeurs publics et de les envoyer au SdPSP.<br />

Dans un premier temps, pour l’objectif du 31 décembre <strong>2015</strong>, seuls les aperçus des 1.500 agents nommés ont fait l’objet de ce travail.<br />

Gestion pécuniaire<br />

Trois Services <strong>administratif</strong>s spécifiques composent ce pôle d’activités : le Service Traitements, le Service Comptabilité et le Service Législation sociale.<br />

Service des Traitements<br />

La mission principale du Service consiste à calculer les rémunérations de l’ensemble du personnel communal non enseignant. Pour ce faire, le Service<br />

prend en compte la valorisation des prestations antérieures des nouveaux agents et de leurs diplômes, le suivi des anciennetés permettant les évolutions<br />

de carrière, l’encodage de différentes données dans le logiciel de paie et de gestion du personnel.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

78


Les gestionnaires du Service répondent aux questions des agents relatives à leur rémunération et effectuent régulièrement des simulations de calcul brut/<br />

net pour les agents qui le souhaitent.<br />

Ils complètent également divers documents de façon écrite ou électronique (attestation de revenus, chômage à temps partiel…).<br />

De manière générale, le Service veille au respect des dispositions légales et particulièrement celles relatives aux avantages en nature octroyés à certains<br />

membres du personnel et aux mandataires tels que : voiture de société, logement, GSM.<br />

Chaque mois, le Service édite les fichiers comptables qui permettent in fine le paiement des agents. Enfin, il participe à la récupération des indus de traitement.<br />

Un projet visant à dématérialiser les fiches de paie a été testé avec succès en <strong>2015</strong>. Il permet dorénavant à chaque agent connecté d’obtenir ses documents<br />

en ligne. De nouveaux développements sont prévus en 2016.<br />

Service de la Comptabilité RH et de la Comptabilité Juridique<br />

Le Service s’occupe essentiellement de la comptabilité du Département. Depuis <strong>2015</strong>, il assure également la même mission pour le compte du Département<br />

Juridique.<br />

Les missions de ce Service sont extrêmement variées :<br />

au niveau fiscal, il calcule et déclare mensuellement les montants dus en matière de précompte professionnel ;<br />

au niveau budgétaire, il participe à l’élaboration du budget et du CMB ;<br />

il prépare, durant l’année, les dossiers relatifs aux engagements et détermine en fin d’année les montants des droits constatés ;<br />

au niveau des A.S.B.L. para-communales, il procède à la facturation du coût du personnel détaché par la Ville. En sens inverse, il établit les dossiers relatifs<br />

au paiement des factures concernant le personnel détaché à la Ville par d’autres organismes ;<br />

au niveau des subsides, il s’occupe du suivi <strong>administratif</strong> nécessaire à leur paiement ;<br />

au niveau de dossiers plus ponctuels, il s’occupe par exemple des indemnités de frais funéraires ;<br />

au niveau du remboursement des frais de transport (domicile – lieu de travail) qui sont effectués soit en bus (environ 1000 agents) soit en train, il s’occupe<br />

des différentes formalités à accomplir. Une indemnité pour les agents se déplaçant en bicyclette a également été mise en place ;<br />

au niveau de l’économat, il a charge de sa gestion et il effectue le suivi des factures des abonnements liés à des publications pertinentes pour le Département.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

79


Service de la Législation sociale<br />

Le Service de la Législation sociale est chargé de veiller spécifiquement au respect des règles en matière de droit social.<br />

Ainsi, en matière de congés, le Service tient à jour et contrôle le nombre de jours/d’heures de vacances pro-mérités par les agents non soumis au pointage<br />

électronique.<br />

Par ailleurs, le Service calcule les montants des pécules de vacances et de sortie des agents contractuels. Ils réalisent également les D.R.S. (Déclarations de<br />

Risque Social) qui permettent de déclarer électroniquement aux mutuelles tout événement qui interrompt l’occupation d’un travailleur (maladie, congé de<br />

maternité, etc.).<br />

Le Service gère les subsides relatifs aux agents relevant des plans Activa et P.T.P. du point de vue des réductions de cotisations patronales. Il fournit également<br />

des documents justificatifs en vue de l’obtention de subsides de l’AVIQ (anciennement AWIPH).<br />

Chaque trimestre, le Service valide la DMFA (Déclaration multifonctionnelle) qui est envoyée à l’ORPSS et qui reprend toutes les données sociales des<br />

agents de la Ville.<br />

Le projet visant à informatiser les fiches sous format papier, utilisées actuellement par le Service, a été conçu en <strong>2015</strong> et devrait devenir opérationnel dans<br />

le courant de l’année 2016.<br />

Gestion des ressources humaines opérationnelle<br />

Ce troisième et dernier pôle d’activités réunit, quant à lui, trois Services spécialisés en ressources humaines : le Service Recrutement-Mobilité-Bien-être, le<br />

Service Diversité-AWIPH et le Service Formation, Evaluation et Transfert de connaissances.<br />

Le Service Recrutement, Mobilité, Bien-être<br />

La gestion des candidatures spontanées<br />

La Ville de Liège reçoit environ 4000 candidatures spontanées par an, toutes formations confondues. Leur traitement requiert une attention toute<br />

particulière puisqu’elles servent de base de données destinée à constituer les diverses réserves de recrutements de candidats.<br />

Le recrutement<br />

En <strong>2015</strong>, six séances de testing informatisées pour le recrutement d’employé d’administration ont été organisées. Celles-ci ont permis l’engagement de 17<br />

candidats en tant qu’employés d’administration.<br />

Le Service a mené plusieurs autres procédures de recrutement pour combler les besoins de profils plus spécifiques.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

80


La mobilité<br />

Au cours de l’année <strong>2015</strong>, 8 appels à mobilité interne ont été organisés, auxquels ont répondu 25 agents. Ces appels ont débouché sur la mutation de 3<br />

agents.<br />

D’autre part, 85 agents ont demandé spontanément à être mutés vers un autre Département. Pour de multiples raisons, la volonté première du Département<br />

RH est de maintenir l’agent en poste, notamment en agissant sur l’aménagement du poste de travail. Ainsi, des solutions ont été trouvées pour 58 de<br />

ces demandes.<br />

Pour les autres, 30 dossiers ont abouti à une mobilité effective (affectation de l’agent dans un autre Département/Service), 26 dossiers ont trouvé une autre<br />

issue (retrait de la demande, démission, pension ou licenciement) et 27 dossiers sont toujours en cours de traitement.<br />

Appels statutaires et nominations<br />

<strong>2015</strong> a connu la réalisation d’un appel public pour des ouvriers qualifiés D4 dans différentes fonctions ainsi que le lancement d’un appel de promotion<br />

pour les ouvriers de l’échelle D1 vers l’échelle D4.<br />

Un appel à réserve de recrutement pour le grade d’attaché spécifique dans la fonction de traducteur interprète a été mené et un lauréat a intégré la réserve.<br />

Un appel public à réserve de recrutement pour le grade d’agent technique en chef ainsi qu’un appel de promotion pour le grade de chef de service<br />

<strong>administratif</strong> ont également été lancés, les procédures sont toujours en cours.<br />

<strong>2015</strong> s’est également clôturé par la nomination de 88 agents et par l’intégration de 71 agents.<br />

Bien-être au travail<br />

Ce Service informe les agents sur les procédures existantes (risques psychosociaux, harcèlement…), intervient préventivement lorsque différents indicateurs<br />

montrent à terme un problème dans un Service et analyse les risques au sein des différents Départements.<br />

Le Service Diversité – AViQ<br />

Les actions de lutte contre toutes les formes de discrimination au sein de l’Administration se sont poursuivies en <strong>2015</strong> au travers de formations du personnel,<br />

de campagnes de sensibilisation (notamment dans les équipes de terrain composées d’ouvriers) et d’articles d’information dans le journal interne<br />

« Passerelles ».<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

81


En outre, plus de 6 % de l'effectif du personnel communal est actuellement composé de travailleurs présentant un handicap reconnu par l’AViQ (anciennement<br />

AWIPH) (soit plus de 176 personnes). À ce titre, la Ville va bien au-delà des objectifs de l’arrêté du gouvernement wallon relatif à l’emploi des travailleurs<br />

handicapés par les Provinces et Communes, qui en préconisent 2,5%.<br />

Début <strong>2015</strong>, la Ville de Liège recevait le prix de l’entreprise publique citoyenne décerné par CAP 48.<br />

Le Service Formation, Evaluation et Transfert de connaissances<br />

Évaluation<br />

Le processus d’évaluation du personnel communal se poursuit puisque 553 agents ont été évalués en <strong>2015</strong>. Ces évaluations concernaient les agents qui<br />

ont été évalués en 2013, les agents atteignant deux ans d’ancienneté dans l’Administration ainsi que les agents dont l’évaluation précédente, réalisée en<br />

2014, portait la mention « insuffisante » ou « à améliorer ».<br />

Formation<br />

La formation accompagne l'administration dans sa politique d'efficience du service au public, en permettant aux agents de professionnaliser leur savoirfaire.<br />

En 2016, le Service Formation a concentré ses efforts sur la mise en œuvre des axes suivants :<br />

Développement des compétences clés aux métiers de l'Administration.<br />

Les formations spécifiques au métier des agents ont générés 759 participations réparties sur 123 thématiques qui touchent à différents domaines.<br />

Formations dans le cadre de l’évolution de carrière.<br />

379 participations à des formations pouvant déboucher sur une évolution de carrière ou à un examen de promotion ont été enregistrées. Parmi celles-ci,<br />

on recense :<br />

l’inscription à un cursus de formations de 14 agents ouvriers qualifiés disposant d’une échelle de traitement D1, D2 ou D3 et désignés récemment dans le<br />

grade de brigadier faisant fonction.<br />

60 inscriptions au cursus de sciences administratives pour l’année académique <strong>2015</strong>-2016. Par ailleurs, le taux de réussite des agents inscrits au 1er module<br />

de ce cursus durant l’année scolaire 2014-<strong>2015</strong> s’élève à 70%.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

82


Renforcement des compétences administratives<br />

Deux sessions de la journée d’accueil des nouveaux agents ont réuni 164 participants. 255 participations aux formations figurant dans le parcours initial de<br />

formation des agents communaux ont été comptabilisées.<br />

Formations nécessitées par les évolutions législatives et réglementaires.<br />

62 participations à des formations ayant trait à une législation spécifique ont permis aux agents d’actualiser leurs connaissances.<br />

Sécurité et bien-être au travail.<br />

Les formations «équipier de première intervention» et «secourisme d’entreprise» ont été poursuivies.<br />

Deux marchés publics pluri-annuels concernent plus particulièrement la formation des chauffeurs (110 agents titulaires d’un permis C et/ou D doivent<br />

suivre, avant le 10 septembre 2016, 5 modules de formation permettant leur recyclage quinquennal) la passation, entre <strong>2015</strong> et 2018, de 10 permis B-E, 16<br />

permis C-E et 24 permis C+CAP, afin de permettre aux Services concernés d’optimaliser l’utilisation de la flotte de véhicules.<br />

Accompagnement dans la mise en œuvre du Plan stratégique Informatique (P.S.I.).<br />

Une évaluation des besoins de formation à la suite de bureautique Microsoft Office 2013 a été réalisée dans le courant de l’année <strong>2015</strong> au sein des différents<br />

Départements et 216 agents ont été identifiés.<br />

Le transfert des connaissances<br />

L’objectif est ici d’analyser de manière individuelle l’ensemble des agents de 58 ans et plus (départs à la pension effectifs et potentiels) et de détecter les<br />

« cas critiques », à savoir ceux porteurs de connaissances et de savoir–faire spécifiques nécessitant un transfert de connaissances personnalisé.<br />

En <strong>2015</strong>, environ 530 départs potentiels ont été définis ; l’analyse des cas critiques est en cours.<br />

Les services supports à la direction<br />

Le Service Budget<br />

Avec l'appui du Service Comptabilité, il assure l'établissement et le suivi du budget, la maintenance des articles budgétaires concernant le personnel, la<br />

surveillance du respect des dispositions du plan de gestion, l’établissement de projections financières permettant d’éclairer les décisions de l’Autorité communale<br />

en matière de dépenses de personnel.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

83


Son avis est également sollicité dans le cadre de la procédure « e-deliberation », pour tout point soumis au Collège communal ayant un impact sur l'évolution<br />

de la masse salariale. Il est aussi en charge du suivi global des pensions à charge de la Ville de Liège.<br />

Le total des articles de dépenses, concernés du budget initial <strong>2015</strong>, s’élève à 161.018.565 euros pour les dépenses en personnel et à 30.810.000 euros pour<br />

la charge résiduelle des pensions, tandis que ceux relatifs aux recettes s’élèvent à 31.539.933 euros.<br />

Le Service Règlementation<br />

Le Service de la Règlementation est chargé de la veille juridique et de la tenue de la documentation utile au Département, de la modification des règlements<br />

et statuts, du respect de la législation sociale dans les procédures du Département, de la remise d'avis sur différentes thématiques relatives aux<br />

ressources humaines.<br />

Le Service de Gestion du Système d’information RH<br />

Le Service est chargé de gérer les ressources humaines au travers d’un ensemble d’outils informatiques interopérables constituant un Système d’information<br />

RH.<br />

Ce Service est également amené à développer les outils en place, en fonction de l’évolution des besoins des utilisateurs et des attentes de l’Autorité.<br />

7.2. Direction Stratégie et Développement RH<br />

La Direction Stratégie et Développement RH formule diverses propositions, sur demande du Directeur général ou d’initiative, afin d’améliorer l’organisation<br />

et le fonctionnement interne des différents Services et Départements au niveau de la thématique ressources humaines.<br />

En parallèle, elle assure la communication interne par le biais du journal du personnel et une participation dans la documentation de l’Intranet. L’objectif<br />

étant d’informer valablement l’ensemble du personnel et, à travers diverses collaborations internes, de promouvoir un sentiment d’appartenance.<br />

Développement organisationnel<br />

Bilans organisationnels<br />

Durant l’année <strong>2015</strong>, 16 Départements ont à nouveau fait l’objet d’un bilan organisationnel. Afin de faciliter la prise en charge de ces bilans par les directeurs<br />

et responsables des Départements, l’équipe s’est attelée à la confection d’un canevas recensant les différentes thématiques à aborder. Cette harmonisation<br />

a facilité l’analyse qui a découlé de ces bilans.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

84


Outre la mise à jour des structures organisationnelles propres à chaque Département, ces bilans ont épinglé une série d’améliorations à apporter tant au<br />

niveau de l’organisation que du fonctionnement interne afin de garantir la qualité des services rendus aux citoyens et de maîtriser la charge salariale.<br />

Analyse approfondie du fonctionnement organisationnel au sein des Musées<br />

Suite au bilan organisationnel, réalisé au sein de son Département Culture et Tourisme, la Direction a soulevé différentes problématiques liées à l’organisation<br />

du Service des Musées. A sa demande, l’équipe de la Direction Stratégie et Développement RH s’est rendue au BAL et au Curtius afin d’en observer le<br />

fonctionnement interne et de prendre conscience des difficultés rencontrées par les gardiens de musées et les agents d’accueil.<br />

Au terme de ces observations, différentes pistes contribuant à l’amélioration de la qualité du service au sein des Musées ont été proposées : renforcement<br />

de la ligne hiérarchique, définition du nombre de gardiens nécessaires…<br />

Réflexion RH – Ouverture du musée La Boverie<br />

En soutien à la Direction des Musées, la Direction Stratégie et Développement RH a réalisé une analyse des besoins liés à l’ouverture du nouveau musée La<br />

Boverie : quantification de la charge de travail, analyse des profils nécessaires, nombre de postes à pourvoir et définition de la nouvelle structure organisationnelle<br />

du Département intégrant les exigences d’un musée international.<br />

Analyse de la ligne hiérarchique<br />

Une analyse détaillée de la ligne hiérarchique a été réalisée afin de constituer un dossier prônant la nécessité de renforcer la ligne hiérarchique au sein des<br />

différents Départements.<br />

Plan d’embauche<br />

Les bilans organisationnels ont permis d’estimer les besoins en ressources humaines au sein des différents Départements. Sur cette base, une analyse détaillée<br />

des priorités a été élaborée en vue de développer le plan d’embauche <strong>2015</strong>.<br />

Services Affaires générales<br />

Les Services Affaires générales sont maintenant opérationnels dans la majorité des Départements. Toujours dans le but d’uniformiser les processus de<br />

gestion des affaires générales entre les différents Départements, la Direction Stratégie et Développement RH a sollicité des séances de rencontres entre les<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

85


pilotes des processus et leurs référents au sein des Départements. Ces rencontres sont l’occasion pour le pilote de former les référents à de nouveaux outils<br />

et de nouvelles procédures.<br />

Modélisation des processus de l’Administration<br />

La Direction Stratégie et Développement RH a participé, en appui au SAGEC, à l’élaboration de schémas représentant les processus de l’Administration. Les<br />

grandes missions, ainsi dessinées, permettent une vision globale et fonctionnelle de l’Administration et constitueront une base pour un travail plus approfondi<br />

sur les procédures de travail au sein des Services (activités, descriptions de fonction, …).<br />

Accompagnement RH de projets informatiques<br />

Le Plan Stratégique Informatique, actuellement mis en œuvre dans l‘Administration, modifie parfois très largement le métier de ses agents : nouveaux<br />

outils, nouvelles procédures, disparition de certains métiers … Cette révolution informatique oblige à mettre en place un bon accompagnement au changement<br />

pour les Services impactés, ainsi qu’une réflexion pour la reconversion de certains groupes d’agents. C’est actuellement particulièrement le cas<br />

avec l’arrivée du projet e-courrier.<br />

Dans le courant de l’année <strong>2015</strong>, les projets e-délibération et e-facture ont également été suivis par la Direction Stratégie et Développement RH (analyses<br />

approfondie de la charge de travail, de l’impact organisationnel de la mise en œuvre des logiciels, …).<br />

Plan de gestion<br />

Dans le cadre de l’élaboration et du suivi du Plan de gestion, la Direction Stratégie et Développement RH a eu pour mission, outre la communication de<br />

données RH utiles à la conception du plan, la réalisation d’une analyse comparative du fonctionnement des Services de l‘Administration avec celui des<br />

services d’autres grandes villes belges (Namur, Charleroi, Mons, …). Un cadastre des missions de l’Administration a également été dressé avec une analyse<br />

de l’aspect légal de chacune d’entre-elles (missions légales, d’initiative communale,…).<br />

Développement des compétences<br />

Gestion des compétences<br />

L’équipe de la Direction Stratégie et Développement RH s’est attachée à revoir intégralement les descriptions de fonction ainsi que le dictionnaire des compétences<br />

qui a pour objectif d’expliciter l’onglet compétences figurant au sein des descriptions de fonction.<br />

Dès lors, les nouvelles descriptions de fonction (qui devraient être diffusées dans le courant 2016), se veulent plus générales. Le contenu et la forme ont été<br />

revus afin d’en faciliter la lisibilité et de donner une touche de dynamisme au modèle. Grâce à cet outil, tout agent ou responsable pourra aisément consul-<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

86


ter les différentes descriptions de fonction et y découvrir la présentation des activités et des compétences requises pour l’exercice des fonctions exercées<br />

au sein de l’Administration.<br />

Le dictionnaire des compétences vient quant à lui soutenir la notion de gestion des compétences depuis la description de fonction. Il propose une série<br />

d’indicateurs de comportements permettant d’expliciter les compétences, elles-mêmes réparties par niveau <strong>administratif</strong>, afin de servir de support à l’évaluation<br />

des compétences des agents.<br />

Ces outils, s’intégrant dans un modèle de gestion des compétences, pourront également servir pour le recrutement, la formation, la promotion ou encore<br />

le transfert de connaissances.<br />

Formation aux méthodes d’évaluation<br />

Une nouvelle session de formation aux méthodes d’évaluation s’est déroulée en interne à l’intention de 16 agents, qui sont devenus évaluateurs à l’issue de<br />

la formation.<br />

Plan de formation<br />

Une actualisation du plan de formation 2014-<strong>2015</strong> a été réalisée en début d’année <strong>2015</strong>. Celle-ci avait pour objectif de s’adapter aux demandes qui<br />

n’avaient pu être anticipées lors de l’élaboration du plan, aux modifications réglementaires, ainsi qu’aux nouvelles priorités définies par l’Autorité.<br />

Bilan social<br />

Le bilan social a été actualisé en <strong>2015</strong>. Celui-ci reprend une série d’indicateurs relatifs à l’effectif occupé au sein de l’Administration (pyramide des âges,<br />

types de contrat, départs, arrivées, absentéisme…). Des bilans sociaux spécifiques à chaque Département ont également été élaborés durant cette année.<br />

Tableaux de bord RH<br />

Des statistiques sont régulièrement mises à jour en ce qui concerne les différentes activités liées aux ressources humaines (formation, recrutement, évaluation…).<br />

Cette année, l’équipe a veillé à rendre plus dynamique la présentation de ces tableaux de bord en réalisant un travail de fond tant sur la pertinence<br />

des indicateurs que sur la mise en forme.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

87


Communication interne<br />

Passerelles<br />

La Direction Stratégie et Développement RH a poursuivi la coordination du Passerelles, le journal du personnel communal. Trois numéros sont parus en<br />

<strong>2015</strong>. Ces trois éditions ont fait la part belle aux actions poursuivies par 12 des Départements, tout en valorisant plus spécifiquement 10 Services et 14<br />

initiatives transversales.<br />

Fin <strong>2015</strong>, l’équipe a préparé l’évaluation de la nouvelle mouture du Passerelles, entamée en 2014, afin de recueillir les remarques, avis et autres suggestions<br />

de l’ensemble des agents communaux. Le but poursuivi par cette évaluation est de permettre au Passerelles de répondre encore mieux aux attentes et<br />

préoccupations du personnel communal. Le lancement de cette évaluation est programmé pour début 2016.<br />

Intranet<br />

Dans le cadre du Plan Stratégique Informatique, la Direction Stratégie et Développement RH participe à la redynamisation de l’Intranet actuel, en collaboration<br />

avec le Département des Systèmes d’Information (D.S.I.) et la Cellule Communication. L’objectif, à terme, sera de faire évoluer l’Intranet vers un Portail<br />

d’entreprise afin d’offrir à l’agent communal un outil de travail dynamique, qualitatif, intuitif, structuré et mis à jour.<br />

En parallèle au développement de l’outil informatique, l’équipe de la Direction Stratégie et Développement RH a entamé la mise à jour et la vulgarisation<br />

de l’ensemble des contenus RH se trouvant actuellement référencés sur Intranet, ainsi que la création de nouvelles informations, afin de les incorporer à<br />

terme dans le nouveau Portail.<br />

Mise à jour<br />

Le Guide de l’Agent communal a été mis à jour afin d’être distribué aux participants de la Journée d’accueil des nouveaux agents organisée fin juin par le<br />

Département des Ressources humaines. Disponible également sur Intranet, ce document permet aux nouveaux agents de repérer aisément les différentes<br />

formalités à effectuer au moment de leur entrée dans l’Administration, mais aussi de connaître les principales règles de fonctionnement de celle-ci.<br />

Visites guidées<br />

Afin d’encourager la découverte de nos musées et des différents Services de l’Administration, 4 visites guidées ont été organisées à l’attention du personnel<br />

communal sur le temps de midi au Musée des Beaux-Arts (BAL), à la Cité Miroir ainsi qu’à l’espace Saint-Antoine dans le cadre de l’exposition organisée à<br />

l’occasion des commémorations de la guerre 14-18. Organisées en collaboration avec le Département et l’Echevinat de la Culture, ces visites ont suscité<br />

l’intérêt en moyenne de 21 personnes par séance. À chaque fois, l’enthousiasme des agents et la qualité des intervenants ont confirmé l’intérêt d’une telle<br />

initiative qui se poursuivra en 2016.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

88


Fête des pensionnés<br />

En <strong>2015</strong>, l’organisation de la traditionnelle Fête des pensionnés, visant à remercier le personnel partant à la retraite durant l’année écoulée, fut à nouveau<br />

confiée à la Direction Stratégie et Développement RH, Service à l’initiative du projet. Saluée pour son caractère convivial, cette édition s’est tenue à l’Ecole<br />

d’Hôtellerie, en présence de l’Autorité et des directeurs et responsables de Départements. Plus de la moitié du personnel pensionné en <strong>2015</strong> a répondu<br />

présent à l’invitation.<br />

Collaborations internes<br />

Afin de favoriser et de soutenir le développement d’un esprit d’équipe au sein de l’Administration, la Direction Stratégie et Développement RH a également<br />

contribué au bon déroulement de différentes initiatives et dynamiques internes comme, par exemple, la création de la première équipe Ville de Liège aux<br />

15 km de Liège Métropole, la Journée d’accueil des nouveaux agents…<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

89


8. Gestion Financière<br />

Le Département compte quatre divisions opérationnelles et un service d’appui.<br />

8.1. Affaires générales<br />

Les Affaires générales assurent plusieurs missions dans divers domaines :<br />

Collège-Commission-Conseil<br />

Lien entre le Secrétariat communal et le Département de la Gestion financière pour l’inscription des points à l’ordre du jour via l’application e-deliberation,<br />

le suivi des actes <strong>administratif</strong>s et la rédaction des PV des Commissions Finances et Budgets.<br />

Tutelle<br />

Lien avec la Tutelle via l’application e-tutelle et suivi de l’avancement des dossiers du Département présentés à la Tutelle.<br />

Gestion administrative du personnel<br />

Lien entre le Service du Personnel et le Département, gestion des dossiers de l’ensemble des agents points de vue évaluation, profils de fonction, gestion<br />

des absences, reprises du travail mais également entretien d’embauche, incorporations dans le logiciel Ulysse Web, suivi des contrats dans leurs renouvellements,<br />

formalités administratives dans le cadre des formations du personnel.<br />

Secrétariat et communication<br />

• Réception et tri de l’ensemble du courrier du Département.<br />

• Réception et répartition des dossiers des services externes vers les différentes sections du Département.<br />

• Rédaction et suivi des accusés de réception (total des accusés de réception rédigés en 2014 : 2.123 rédactions).<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

90


Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

91


• Réception et transfert de nombreux appels téléphoniques pour l’ensemble du Département.<br />

• Relevé et dispatching des différentes boîtes mails.<br />

• Rédaction et envoi de notes internes de service et de courriers externes au Département.<br />

• Collaboration avec le Service Communication pour le suivi du site web.<br />

Classement<br />

Les Affaires générales assurent le classement des pièces après paiement.<br />

En <strong>2015</strong>, 86.567 pièces, 1.952 bordereaux Ville et 348 bordereaux Police ont été classés.<br />

Archivage<br />

Les Affaires générales organisent l’archivage après classement en collaboration avec le Service des Archives ;<br />

En <strong>2015</strong>, l’archivage des comptes de 2005 à 2010 ont nécessité la vérification de toutes les pièces, article budgétaire par article budgétaire.<br />

Comptabilité périphérique<br />

Contacts avec les fournisseurs, demandes d’offres de prix, rédaction des bons de commande, suivis des commandes via le GCOS, suivis des factures via<br />

e-facturation et rédaction et suivi des arrêtés d’engagement pour les frais de déplacements du personnel ainsi que les honoraires des huissiers de justice.<br />

Gestion du stock<br />

Afin d’assurer un confort bureautique à tous les agents du Département, les Affaires générales gèrent le stock de fournitures de bureau, de papier, cartouches<br />

d’imprimantes et autres ainsi que l’approvisionnement et le suivi de dépannages des photocopieuses.<br />

Intendance du bâtiment<br />

En collaboration avec le Service des Installations Intérieures et le Service Interne de Prévention et de Protection au Travail, les Affaires générales assurent<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

92


l’intendance d’un bâtiment dont le personnel est réparti sur 3 plateaux. Les interventions se situent tant aux niveaux de dépannage technique, électrique<br />

que plomberie.<br />

Mission informatique<br />

Gestion du parc informatique du Département et helpdesk aux agents ;<br />

Intermédiaire et interface avec le CTI/SAGEC ainsi qu’avec les études d’huissiers pour les opérations de recouvrement (et suivi des dossiers on-line) ;<br />

Réalisation de statistiques mensuelles (tableau de bord) pour le Département incluant plusieurs domaines ainsi que des statistiques annuelles reprenant<br />

notamment l’Article 49 du règlement général de la comptabilité communale ;<br />

Création des fichiers informatiques de présentation financière (exemple : comptes annuels de la Ville).<br />

Accueil-guichet<br />

Nouvelle mission <strong>2015</strong> des Affaires générales. Deux agents se relaient à mi-temps pour assurer une permanence au guichet d’accueil afin d’orienter le<br />

citoyen vers le bon Service, réceptionner leurs dossiers mais aussi assurer la sécurité du bâtiment en filtrant les entrées et en appliquant la procédure adéquate<br />

en cas d’incendie.<br />

Etablissements du Culte<br />

Suite au décret de tutelle sur les établissements du Culte du 13/03/2014, 2 agents des Affaires générales sont chargés de réceptionner les documents<br />

comptables apportés par les fabriques d’églises, les temples protestants et les synagogues.<br />

Ces agents sont également en charge de vérifier la complétude de ces documents, de rédiger des courriers pour obtenir des documents manquants et<br />

d’inscrire les points au Collège concernant les Cultes dans le logiciel e-deliberation.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

93


8.2. Division de la Fiscalité communale<br />

Enrôlements<br />

Le Collège communal a arrêté 133 rôles et relevés pour un montant global de 22.295.886,04 EUR concernant 38.112 articles (hors taxes urbaine-ménages<br />

et urbaine-kots <strong>2015</strong>). 39 rôles sur les 133 concernaient des taxes d’exercices précédents, pour absence de déclaration ou déclaration incorrecte (total de<br />

1.884.653,50 EUR, dont 998.011,63 EUR de majoration). 3.630 dossiers de taxations d’office ont été entrepris en <strong>2015</strong>.<br />

Taxe urbaine-ménages, taxe urbaine-kots et gestion des dossiers de dégrèvements pour revenus modestes<br />

Pour <strong>2015</strong>, deux changements majeurs sont à souligner dans la gestion de la taxe urbaine-ménages : la diminution des taux, passés de respectivement 100<br />

EUR et 155 EUR à 85 EUR et 140 EUR, et l’enrôlement, d’emblée, au taux réduit de 15.149 redevables, pour seulement 7.608 redevables en 2014, et ce pour<br />

limiter le nombre de demandes de réductions, dont la procédure de traitement est très lourde.<br />

La taxe urbaine ménages a porté sur 97.608 ménages ou personnes isolées pour un montant de 9.675.421,00 EUR.<br />

Au montant de la taxe urbaine-ménages, il faut y ajouter un montant de 283.475 EUR enrôlé au nom des propriétaires qui louent des logements à des personnes<br />

qui n’y sont pas domiciliées (taxe urbaine-kots).<br />

1.122 dossiers ont fait l’objet d’une réduction du taux de la taxe dans le cadre des dispositions favorables aux contribuables pour cause de revenus modestes,<br />

avec un impact de l’ordre de 81.979 EUR.<br />

Remboursements<br />

402 remboursements ont été initiés par le Service de la Fiscalité communale, dont 306 concernaient un remboursement de taxe, pour un montant de<br />

59.657 EUR, et 96 concernaient un remboursement de centimes additionnels au précompte immobilier, pour un montant de 73.824,52 EUR.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

94


Recensements et contrôles<br />

876 demandes de contrôles ont été sollicitées auprès du chef d’une section de 5 agents dont c’est la mission. 802 contrôles ont été effectués en <strong>2015</strong>. Cela<br />

s’ajoute au travail de recensement qui n’est pas quantifiable actuellement.<br />

222 demandes de contrôles faites en <strong>2015</strong> n’ont pas encore été réalisées. 12 ont été annulées.<br />

Courrier<br />

Un ensemble de 1.225 courriers entrants, sans la qualification de réclamation, a été inventorié, impliquant en principe une réponse de la part des agents<br />

afin d’éclairer le redevable. 797 d’entre elles ont reçu un suivi qui a été acté.<br />

Marchés et brocantes<br />

Le montant des perceptions sur place s’élève à 245.543,20 EUR et se répartit comme suit :<br />

• Marché de la Batte : 117.038,00 EUR ;<br />

• Brocante de Saint-Pholien : 77.700,00 EUR ;<br />

• Brocante de Saint-Gilles : 33.364,00 EUR ;<br />

• Marché de Chênée : 8.280,80 EUR ;<br />

• Marché du livre : 1.360,80 EUR.<br />

Les perceptions réalisées au guichet représentent un montant total de 7.809,60 EUR. Il s’agit principalement des abonnements pour la brocante de Saint-<br />

Pholien, pour un montant total de 4.434,60 EUR, mais également de la délivrance d’autorisations administratives, pour un montant total de 3.375,00 EUR.<br />

Le montant des abonnements repris en relevé – et dont la facture est envoyée aux abonnés – représente 591 articles pour un total de 94.896,84 EUR.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

95


8.3. Division de la Trésorerie et du Recouvrement<br />

Trésorerie<br />

Gestion de la trésorerie<br />

En <strong>2015</strong>, la Ville a perçu 542,44 millions d’EUR et versé 511,06 millions d’EUR.<br />

La section a assuré des flux de trésorerie pour le compte de la Zone de Police (encaissements : 76,44 millions, décaissements : 62,68 millions), du CPAS (encaissements<br />

: 84,00 millions, décaissements : 92,00 millions) et de la Régie foncière (encaissements : 2,00 millions, décaissements : 2,00 millions)<br />

Cette section a également assuré le financement des dépenses d’investissements de la Ville et de la Zone de Police via les outils suivants :<br />

• Préfinancement par la trésorerie courante.<br />

• Conclusion d’emprunts à 3 mois (35 opérations pour 113,78 millions).<br />

• Conclusion d’emprunts à long terme pour un total de 65,84 millions<br />

Afin d’assurer quotidiennement l’équilibre entre les encaissements et les décaissements, la section s’est efforcée, en cas de déficit, d’acheter des billets de<br />

trésorerie dans le cadre du programme de 175 millions d’EUR dont bénéficie la Ville (marché conclu auprès de Belfius Banque S.A.) : 95 opérations de soudure<br />

de 7 à 94 jours pour un total de 667,40 millions.<br />

Gestion des comptes bancaires<br />

La section gère 20 comptes courants, 2 comptes d’épargne et un compte de subsides et fonds d'emprunts.<br />

Elle tient également les comptes d'emprunts au 31/12/<strong>2015</strong>, 14 comptes d'emprunts sont ouverts pour un montant de 2.077.464,10 EUR.<br />

Cette gestion implique l’encodage journalier des bandes magnétiques de paiements (encaissements sur base d’une communication structurée), des annexes<br />

de paiement (communication libre) et des anomalies générées par lesdits paiements.<br />

Un contrôle de conformité avec la comptabilité est effectué journellement tant en dépenses qu’en recettes.<br />

Le paiement des fournisseurs (y compris le remboursement de frais et de cautions) et la liquidation des subsides ont donné lieu à la réalisation de 231<br />

fichiers informatiques.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

96


Traitements et retenues sur rémunérations<br />

Le Service de la Trésorerie a payé les traitements, les pécules de vacances et les programmations sociales du personnel communal.<br />

Il a géré 635 dossiers d’indus et 343 dossiers de saisies, cessions et pensions alimentaires, dont 139 en règlement collectif de dettes et 50 dossiers d’avances<br />

des Services Sociaux.<br />

Le Service a également géré, en <strong>2015</strong>, 19 dossiers de succession et 84 prêts et allocations octroyés par les Services Sociaux, prêts remboursés soit par remboursements<br />

mensuels sur traitements ou sur pensions, soit par encaissements mensuels sur compte.<br />

Guichets<br />

Cette section s’occupe de l’accueil des redevables et de l’encaissement des taxes, des redevances ou encore des sommes dues dans le cadre des expulsions<br />

(75 dossiers en <strong>2015</strong>).<br />

Divers<br />

La gestion des différentes sections de la Trésorerie a donné lieu à la rédaction de 2956 courriers.<br />

Recouvrement<br />

Cette section recourt à de multiples procédures légales de recouvrements en vue de récupérer les taxes, redevances et les factures dues à la Ville. En <strong>2015</strong>,<br />

156.996 « avertissements - extraits de rôle » et « invitations à payer » concernant des redevances et des factures ont été adressés aux redevables pour un<br />

montant total de 48.003.060,44 EUR.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

97


Envoi de rappels<br />

Concernant les taxes<br />

Nombre de 1 er rappels<br />

Nombre de 2 ème rappels<br />

TOTAL 29.568 6.882<br />

Concernant les redevances<br />

Nombre de 1 er rappels<br />

Nombre de 2 ème rappels<br />

TOTAL 1.002 706<br />

Concernant les factures<br />

Nombre de 1 er rappels Nombre de 2 ème rappels Nombre de 3 ème rappels<br />

TOTAL 6.314 1.129 312<br />

Mises en demeure légales préalables à l’intervention d’un huissier en vertu de l’article 298 du C.I.R.’ 92<br />

Nombre de mises en demeure<br />

TOTAL 3.395<br />

Mises en demeure légales préalables à l’intervention d’un huissier en vertu de l’article L1124-40. § 1 er du décret du 18 avril 2013<br />

Nature de l’imposition<br />

Nombre de mises en demeure<br />

Terrasses 67<br />

Crèches 248<br />

Indus de traitement 77<br />

TOTAL 392<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

98


Mises en demeure amiables par voie d’huissier<br />

Nature de l’imposition<br />

Nombre de mises en demeure<br />

Stationnement 5.781<br />

TOTAL 5.781<br />

Contraintes adressées aux huissiers chargés du recouvrement par toutes voies de droit (y compris la saisie mobilière)<br />

Nature de l’imposition<br />

Nombre de contraintes<br />

Urbaine ménages 3.704<br />

Indus de traitement 71<br />

Dépannage 592<br />

TOTAL 4.367<br />

Notifications fiscales<br />

1.399 notifications ont été expédiées aux notaires en vertu de l’art. 433 et suivants de C.I.R.’92.<br />

Notifications à des tiers<br />

457 notifications ont été transmises aux curateurs de faillites, concordats, réorganisations judiciaires, liquidations et successions.<br />

Règlements collectifs de dettes<br />

451 notifications ont été envoyées aux médiateurs de dettes en référence à la Loi du 5 juillet 1998 relative au règlement collectif de dettes.<br />

Par ailleurs, 3.399 dossiers sont toujours en cours de traitement.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

99


Saisies et compensations<br />

59 prélèvements par compensation ont été établis à l’encontre des redevables qui n’étaient pas en ordre de paiement concernant diverses redevances et<br />

factures.<br />

53 saisies-arrêts ont été rédigées afin de retenir le montant de taxes encore dues, sur les sommes revenant à des contribuables en défaut de paiement.<br />

48 saisies sur salaires ont été effectuées concernant les dépassements de consommations de GSM par des agents communaux.<br />

Contentieux fiscal<br />

Cette section est chargée de la gestion administrative des réclamations introduites en vertu de l’article L 3321-9 du Code de la Démocratie Locale et de la<br />

Décentralisation impliquant :<br />

548 accusés de réception ;<br />

224 arrêtés notifiant la décision de maintien ;<br />

14 arrêtés notifiant la décision de dégrèvement partiel ;<br />

174 notifications de décision de dégrèvement total ;<br />

604 courriers divers.<br />

En outre, 25 dossiers ont été introduits auprès du Tribunal de Première Instance.<br />

Duplicatas<br />

Les duplicatas des AER postérieurs à avril 2014 sont désormais délivrés par le Service du Recouvrement.<br />

Divers<br />

4.471 courriers ont été envoyés aux différents intervenants (redevables, avocats, notaires, huissiers, directeurs financiers, …).<br />

En particulier, 1.148 dossiers relatifs aux crèches ont été traités, générant 450 cautions.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

100


8.4. Division du Contrôle et de l’Audit financier<br />

Mission de remise d'avis préalable<br />

Le Contrôle a pour mission d’examiner la légalité de toute décision ayant un impact financier sur le budget de la Ville. Ce contrôle se concrétise par un avis<br />

préalable de légalité remis par le Directeur financier lors de l’examen des dossiers conformément au décret relatif à la réforme des grades légaux. Le contrôle<br />

vérifie aussi la légalité des factures et toutes autres dépenses de la Ville avant leur imputation (factures, déclarations de créances, subsides et primes,<br />

dépenses du personnel,…). Ce contrôle s’opère sur dossier pour s’assurer du respect du cadre légal et réglementaire applicable (procédures budgétaires,<br />

marchés publics et autres réglementation en vigueur).<br />

Pour rappel, durant l’année <strong>2015</strong>, la Division du contrôle a entamé un processus de dématérialisation permettant de mieux traiter les dossiers et apportant<br />

un gain de temps dans la remise des avis et le traitement des factures.<br />

Le contrôle a contribué à trois projets essentiels dans ce sens : e-délibération, e-facture et e-BdC, trois projets qui impactent le mode de fonctionnement de<br />

la Ville de Liège.<br />

Via e-délibération, la création des dossiers à soumettre aux instances communales (Collège et Conseil) ainsi que la remise de l’avis préalable de légalité du<br />

Directeur financier ont été informatisés, ce qui est de nature à permettre une amélioration du processus décisionnel de la Ville. La mise en œuvre de cette<br />

application informatique a nécessité une adaptation du mode de fonctionnement de la Division du contrôle en termes d’organisation, du suivi des avis à<br />

rendre et de la validation des avis. En <strong>2015</strong>, le contrôle a remis 3.139 avis préalables de légalité de manière électronique.<br />

Le projet e-facture porte sur la dématérialisation des factures, depuis leur émission jusqu’à leur imputation, avec comme objectif la réduction des délais de<br />

paiement conformément aux directives européennes dans ce domaine. En <strong>2015</strong>, 21.731 factures sont parvenues à la Ville dont 18.264 sont actuellement<br />

payées.<br />

Le contrôle a également vérifié 312 bons de commande présentés à l’engagement et qui concernent notamment les dépenses de fonctionnement de la<br />

Ville de Liège contre 320 bons de commande vérifiés en 2014.<br />

1089 bons de commande ont été réalisés à l’aide de la plateforme e-BdC qui génère automatiquement l’annexe au bon de commande.<br />

Le nombre de bons de commande ayant fait l'objet d'un avis défavorable du Directeur financier en <strong>2015</strong> pour non-conformité a atteint 357 unités, soit un<br />

taux d’avis défavorable de 14,57%.<br />

La Cellule engagement procède à l’engagement des dépenses dans les limites du cadre budgétaire en vigueur, soit plus de 14.000 dossiers en <strong>2015</strong>.<br />

Le Service assure également une mission de conseils et d’informations auprès des autres services de la Ville pendant la réalisation de leurs dossiers.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

101


Facturier d’entrée (Dispatching)<br />

Cette section réceptionne les factures adressées à la Ville et les ventile vers les comptables des divers Services qui sont à l’origine des commandes facturées.<br />

En <strong>2015</strong>, 357 documents ont été encodés contre 22.051 en 2014. Cette diminution s’explique par l’utilisation d’e-facture et représente l’ensemble des factures<br />

avec TVA belge.<br />

Les autres types de dépenses (dossiers internes, fournisseurs étrangers, codes contentieux, etc.) seront dématérialisés en 2016.<br />

En <strong>2015</strong>, 32 dossiers ont fait l’objet d’un retour.<br />

Contrôle des dépenses avant paiement<br />

Ce Service a procédé à la vérification de la légalité et de la régularité de près de 17.673 pièces de dépenses des services ordinaire et extraordinaire (factures,<br />

dossiers, subventions diverses, etc.). Ce total ne comprend pas les traitements du personnel, la facturation électronique (énergies et téléphonie), ainsi que<br />

les non-valeurs.<br />

Il a également été procédé à la vérification des saisies et enregistrements des entrepreneurs des 30.100 pièces.<br />

Une autre activité du Service a consisté en la vérification avant paiement des tableaux des traitements concernant les prestations supplémentaires (concerne<br />

environ 500 personnes chaque mois) et pièces justificatives pour les différents programmes subsidiés (Contrat de sécurité, Lectures publique FSE,…).<br />

Les recherches occasionnées par des problèmes ponctuels ont nécessité l’envoi de 14 lettres et 3.500 courriers électroniques. Une moyenne journalière de<br />

70 communications téléphoniques émanant de fournisseurs, comptables ou Services de l’administration ont été enregistrées.<br />

Près de 225 dossiers sont parvenus à la Gestion financière, pour vérification de la légalité et de la régularité des nouveaux contrats du personnel.<br />

Energies<br />

Les énergies traitées sont l’électricité (y compris l’éclairage public), le gaz et l’eau.<br />

Les factures d’électricité et de gaz sont entièrement prises en charge par la facturation électronique tandis que les factures d’eau le sont partiellement<br />

(insertion manuelle dans le système informatique).<br />

La Ville de Liège possède près de 700 compteurs d’électricité (haute tension, basse tension et éclairage public), 400 compteurs gaz (basse et moyenne pressions)<br />

et 600 compteurs d’eau. Cela représente 6.000 factures d’électricité (dont les acomptes et les régularisations), 5.000 factures de gaz et 2.500 factures<br />

d’eau à traiter sur une année.<br />

Avant tout paiement, les factures sont analysées dans le détail. La Cellule peut ainsi détecter les erreurs de facturation imputables au fournisseur ainsi que<br />

de mettre en évidence les consommations.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

102


Téléphonie fixe<br />

La Ville de Liège possède près de 3.300 numéros d’appel (2.200 Ville et 800 Police). Cela représente 30.000 factures sur l’année, entièrement gérées sous<br />

format électronique.<br />

Grâce à la facturation électronique, les factures sont rapidement analysées et les consommations anormales mises en évidence. Les données sont stockées<br />

dans des bases de données annuelles qui permettent également de reproduire précisément l’historique d’une ligne ou d’un Service.<br />

Téléphonie mobile<br />

La Ville de Liège prend en charge près de 550 abonnements de téléphones mobiles. Cela représente 6.300 factures annuelles, gérées sous format électronique.<br />

Leur analyse se fait de manière similaire à la téléphonie fixe où une base de données annuelle est alimentée chaque mois.<br />

Chaque bénéficiaire reçoit mensuellement le relevé de ses consommations.<br />

A côté de la partie strictement financière, la Cellule s’occupe également de la gestion administrative des abonnements de GSM professionnels et gère également<br />

les appareils mis à disposition des différents Services.<br />

Imputation des dépenses contrôlées<br />

La Section imputation a procédé à l’enregistrement, à la correction et/ou au mandatement de 66.309 documents:<br />

• 17.673 documents (factures présentées par des fournisseurs, subsides aux associations et dépenses diverses) ;<br />

• 23.529 factures de téléphonie;<br />

• 6.649 factures d’énergies;<br />

• 1.945 pièces relatives aux emprunts;<br />

• 15.022 pièces relatives aux traitements;<br />

• 1491 pièces relatives aux non-valeurs ;<br />

Audit financier<br />

Les associations sans but lucratif (A.S.B.L.)<br />

Le Service a procédé à une première analyse des comptes 2012 à 2014 du « Service d’Aide à l’Intégration ». Un rapport final sera rédigé et proposé au Collège<br />

communal lorsque l’ensemble des remarques émises lors de ladite analyse auront été satisfaites et analysées à nouveau pour confirmation.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

103


Il a également analysé, à la demande du Collège communal, l’ensemble des recettes et des dépenses de l’A.S.B.L. « Liège, Ville Santé » depuis sa constitution<br />

en octobre 2013 jusqu’au 31 décembre <strong>2015</strong>.Le Service a procédé à la simplification de la procédure subside (règlement + marche à suivre) ainsi qu’à<br />

l’adaptation de tous les modèles et annexes qui en découlent et ce, en vue de faciliter le montage des dossiers par les Services émetteurs et de permettre<br />

une analyse plus efficiente de ceux-ci par le Service. En outre, <strong>2015</strong> a constitué la première année complète d’analyses des dossiers Collège/Conseil via le<br />

système e-délibération, dont les avantages en termes d’analyses et de remises d’avis sont nombreux. Enfin, le Service a procédé à l’élaboration des modalités<br />

de la délégation, au Collège communal, de l’octroi des subventions qui figurent nominativement au budget, dans les limites des crédits qui y sont<br />

inscrits à cet effet et approuvés par l’autorité de tutelle, ainsi que des subventions indirectes. Ces modalités, approuvées par le Conseil communal du 28<br />

septembre <strong>2015</strong> et d’application dès approbation du budget 2016 par l’autorité de tutelle, permettront, notamment, d’accélérer la procédure subsides en<br />

groupant les étapes relatives à l’octroi et à l’engagement des subventions concernées au Collège communal.<br />

D’autre part, en application de la procédure subsides mise en place en 2008 et de ses adaptations, 471 bénéficiaires se sont vus octroyés des fonds par la<br />

Ville. Les dossiers y relatifs, soumis pour avis au Service et dont certains ont dû faire l’objet de retour ou avis défavorable avant de pouvoir être validés, se<br />

répartissent comme suit :<br />

Type Nombre Clôturés en <strong>2015</strong><br />

Cotisations 31 23<br />

Prix 4 0<br />

Primes 20 4<br />

Subventions directes et/ou indirectes 416 225<br />

Total 471 252<br />

En outre, le Service s’est vu soumettre pour avis 51 dossiers hors procédure subside. Ces travaux ont été effectués en application des articles L3331-1 à<br />

L3331-8 du Code de la démocratie locale et de la décentralisation relatifs au contrôle de l’octroi et de l’emploi de certaines subventions. En ce qui concerne<br />

l’archivage des dossiers, le Service a poursuivi l’archivage électronique des dossiers de liquidation via le scannage des dossiers, donc gains temps, d’espace<br />

de rangement et de papier non négligeables. L’archivage des dossiers antérieurs en version papier a également été poursuivi et clôturé.<br />

Le Service a en outre enregistré de nouvelles associations dans sa base signalétique qui en compte désormais 806.<br />

Le Service a procédé à la prolongation, jusqu’au 31 décembre <strong>2015</strong>, des contrats de gestion 2002-2006 des A.S.B.L. communales et à l’adaptation de ceux-ci<br />

à la situation actuelle desdites A.S.B.L. Il a en outre établi un nouveau contrat de gestion pour l’A.S.B.L. « Centre International d’Art et de Culture », établi sur<br />

base du modèle élaboré par l’Union des Villes et Communes de Wallonie.<br />

Enfin, il a élaboré les annexes au compte 2014 et au budget 2016 relatives aux subventions/cotisations/primes octroyées/engagées par la Ville au profit des<br />

différents bénéficiaires ainsi qu’aux A.S.B.L. communales.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

104


Centre Public d’Action Sociale de Liège<br />

La Ville exerce une tutelle financière sur les décisions prises par les autorités du Centre Public d’Action Sociale de Liège.<br />

En <strong>2015</strong>, les décisions du Conseil de l’Action Sociale et du Bureau Permanent ont porté sur la modification budgétaire <strong>2015</strong>, le compte 2014 et le budget<br />

2016 ainsi que sur la modification du statut pécuniaire des agents.<br />

Le Service a examiné et analysé chacune de ces décisions avant montage et présentation du dossier y relatif pour approbation par le Conseil communal et<br />

a assuré le suivi de chaque dossier.<br />

Il s’est également occupé d’examiner tous les procès-verbaux des séances du Bureau Permanent et du Conseil de l’Action Sociale afin de détecter tout problème<br />

éventuel.<br />

Gestion des participations<br />

Le Service a effectué la mise à jour des participations de la Ville, tant dans les intercommunales que dans les sociétés de logement, de transport ou de crédits<br />

sociaux, notamment dans l’Association Intercommunale pour le Démergement et l’Épuration des communes de la Province de Liège (dossiers d’égouttage<br />

rue Joseph Marcotty, rue Haute, rue de l’Espérance, rue En Ster, Impasse de Vottem et rue Célestin Demblon ainsi que le dossier Contrat zone pour le<br />

démergement) et l’Intercommunale de Gestion Immobilière Liégeoise (augmentation de capital par apport en nature du complexe hôtelier anciennement<br />

dénommé Holiday Inn).<br />

Il a procédé au suivi des dividendes octroyés par celles-ci sur le résultat de leur exercice 2014, en ce compris les redevances de voirie, la mise à jour des<br />

factures impayées retenues sur les dividendes et les non-valeurs à acter, et réalisé les propositions budgétaires au budget 2016 pour tous les articles se<br />

rapportant aux participations et aux dividendes et redevances de voirie. Il a également réalisé les annexes au compte 2014 et au budget 2016 relatives aux<br />

dividendes et redevances de voirie ainsi qu’aux prises de participations dans le cadre du démergement et du contrat d’égouttage.<br />

Le Service s’est également occupé de l’analyse des documents transmis en vue de la tenue des assemblées générales des intercommunales de juin et de<br />

décembre <strong>2015</strong>, dont les ordres du jour doivent être approuvés par le Conseil communal, conformément à l’article L1523-12 du Code de la démocratie<br />

locale et de la décentralisation (dossiers <strong>administratif</strong>s pris en charge par les Affaires générales).<br />

Il a, en outre, procédé à l’analyse, au montage et au suivi du dossier relatif à la transformation d’ECETIA Finances SA en société coopérative à responsabilité<br />

limitée et à la nouvelle convention d’actionnaires entre les associés de cette intercommunale, découlant de cette transformation.<br />

Il analyse les différents dossiers concernant les intercommunales et sociétés ainsi que les comptes et bilans de celles-ci et établit différents ratios financiers.<br />

Il a notamment procédé à l’analyse des comptes 2014 de l’Opéra Royal de Wallonie.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

105


Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

106


8.5. Division de la Comptabilité<br />

Budget<br />

Cette section assiste l’Autorité communale dans l’élaboration du budget communal. Ceci consiste en la préparation d’un calendrier avec l’Autorité, le suivi<br />

de l’avancement des travaux, la vérification des éléments fournis par les différents Départements, synthèse des résultats et encodage des diverses propositions<br />

des Départements.<br />

Elle prépare également les bases de données, transmises et traitées au DSI, qui seront nécessaires à l’exécution du budget et au logiciel e-comptes.<br />

Elle assiste également le Collège dans l’élaboration de projections financières dans le cadre de l’actualisation du Plan de gestion. La cellule produit également<br />

les projections financières quinquennales ainsi que différents tableaux de bord et analyses afin de répondre aux demandes du CRAC.<br />

Ce Service gère les relations avec les autorités de tutelle en vue de l’approbation du budget communal en examinant les questions de celle-ci et coordonne<br />

les éléments de réponses reçus des différents Départements.<br />

Il assure également un suivi de l’exécution du budget de l’année en cours, notamment en établissant des tableaux de bord réguliers et en réalisant des<br />

analyses financières.<br />

Comptes<br />

La section s’occupe des comptes généraux et budgétaires. Celle-ci ;<br />

• Gère la création des comptes particuliers qui alimentent les comptes généraux et budgétaires ;<br />

• Procède au transfert des comptes d’encours vers les comptes généraux amortissables, corrige, en concertation avec le Service Informatique, des modules<br />

d’amortissements ;<br />

• Dresse la liste des engagements non soldés à la fin de l’exercice, en accord avec les Départements, arrête la liste des crédits à reporter ;<br />

• Dresse la liste des imputations non liquidées qu’elle soumet à la Trésorerie pour analyse ;<br />

• Dresse la liste des droits constatés non soldés qu’elle soumet aux Départements pour justification;<br />

• Contrôle les soldes des comptes généraux de la classe 4 ;<br />

• Elabore les tableaux de bord du suivi budgétaire, effectue, via e-comptes, des envois relatifs au reporting financier dans le cadre du SEC 2010 et de Six<br />

packs … ;<br />

• Effectue des contrôles croisés, justification des soldes des comptes généraux par les comptes particuliers, multiplie des contrôles de cohérence entre les<br />

deux comptabilités ;<br />

• Coordonne l’édition des états financiers (compte budgétaire, bilan, compte des résultats, synthèse analytique,…);<br />

• Joue le rôle de secrétaire de la Commission du budget, pour le compte et dresse, à cet effet, le P.V. des réunions de cette Commission;<br />

• Assure l’interface avec les pouvoirs de la tutelle en vue de l’approbation des comptes.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

107


9. Culture et tourisme<br />

9.1. Cellule administrative<br />

En <strong>2015</strong>, le Département a présenté 633 dossiers au Collège communal, et a soumis 242 dossiers au vote des Conseillers communaux. Le Conseil communal<br />

a ainsi octroyé aux grandes institutions, les subventions suivantes : A.S.B.L. Les Grignoux : 250.000 euros, A.S.B.L. Centre Lyrique de la Communauté française<br />

– Opéra Royal de Wallonie : 423.898 euros, A.S.B.L. Orchestre philharmonique de Liège et de la Communauté française de Belgique : 787.480 euros,<br />

A.S.B.L. Théâtre de la Place : 261.161 euros, Théâtre communal wallon du Trianon : 82.000 euros, A.S.B.L. Centre Multimédia Don Bosco : 120.862 euros.<br />

Quant aux différents Foyers culturels, ils se sont réparti 477.991 euros et les 90 organismes culturels 182.658 euros.<br />

9.2. Lecture publique<br />

Fréquentation<br />

La fréquentation générale des bibliothèques communales s’est élevée à 89 443 usagers en <strong>2015</strong> (une diminution de 3,15% par rapport à 2014). Le nombre<br />

d’emprunteurs individuels diminue légèrement lui aussi (- 2,43%), autour de 37 000 personnes. Avec 16 373 personnes, le nombre d’usagers inscrits augmente<br />

de 3,23 %. Le nombre de bénéficiaires de dépôts en externe continue sa progression : 7516 en <strong>2015</strong> pour 7198 en 2014 (+ 3,59%).<br />

De plus en plus, les bibliothèques sortent de leurs murs pour inscrire leur action dans les quartiers, s’appuyant sur le développement du partenariat local<br />

et la coordination des dispositifs de proximité. Les activités « hors les murs » connaissent un succès croissant et rencontrent un public diversifié (près de<br />

10 000 personnes en <strong>2015</strong>).<br />

Activités<br />

147 192 documents ont été confiés en prêt direct dans les unités, un très léger tassement par rapport à 2014 (-0,91%). Parmi ceux-ci, 1 120 documents ont<br />

été portés au domicile de lecteurs ne pouvant se déplacer. 35 300 documents ont été confiés en prêt de longue durée à 54 collectivités du territoire communal<br />

(crèches, écoles, maisons de quartier ou de retraite, écoles de devoirs, associations diverses), soit une augmentation de 5,22%.<br />

La mise en œuvre du plan de développement de la Lecture modifie progressivement les pratiques au sein des bibliothèques. Les actions autour du livre et<br />

des pratiques langagières se développent et se diversifient pour rencontrer un public croissant, avec une attention particulière pour les publics éloignés de<br />

la lecture et des pratiques culturelles.<br />

Rencontres littéraires et débats citoyens, ateliers d’écriture et d’expression artistique, représentations théâtrales, contes, trocs de livres, expositions se multiplient<br />

pour amener un public élargi à la lecture, à la culture, à la langue, à l’information et aux moyens d’expression. La démarche participative et le déve-<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

108


loppement du partenariat appuient la dynamique de participation culturelle au départ des bibliothèques, dans les quartiers mais aussi vers les institutions<br />

culturelles du centre-ville.<br />

Du 7 au 10 octobre, « L’Oasis des contes » a attiré plus de 2 000 personnes sur les quartiers de Bressoux, Chênée, Jupille, Saint-Gilles, Saint-Léonard, Sainte-<br />

Marguerite mais aussi au Grand Curtius.<br />

Français langue étrangère et alphabétisation, utilisation de l’ordinateur, réalisation de CV, permis de conduire, … les activités de formation et d’accompagnement,<br />

soutenues par le Fonds Social Européen, ont représenté plus de 10 000 heures et participé à la réduction de la distance à la langue, à la formation<br />

et à l’emploi de 414 adultes.<br />

Deux nouvelles permanences écrivains publics ont été ouvertes en <strong>2015</strong>, à Saint-Léonard et Wandre.<br />

La formation et l’accompagnement des équipes aux démarches d’auto-évaluation aiguisent le regard critique et qualitatif des équipes sur leur action. Ces<br />

démarches renforcent collectivement la lisibilité des objectifs (pour l’équipe, les partenaires et les publics), le sens de l’action et son réajustement.<br />

Plateforme « Lettres et lecture »<br />

Lieu de rencontres et d’échanges, la plateforme poursuit le développement de projets novateurs en matière de développement des pratiques de lecture.<br />

Elle soutient le partenariat avec différents acteurs culturels et renforce les synergies entre différents Services de la Ville. Elle illustre la volonté de créer une<br />

meilleure lisibilité des enjeux actuels en matière de lettres et de lecture mais aussi d’accès à la langue française.<br />

Parmi les activités programmées en collaboration avec les opérateurs socio-culturels présents sur le territoire liégeois ; des ateliers d’écriture et d’expression<br />

sont organisés dans les bibliothèques. Les apéros littéraires « Enlivrez-vous » : un vendredi soir par mois, le Grand Curtius accueille auteurs et lecteurs<br />

pour une rencontre conviviale autour d’un apéro (10 rencontres en <strong>2015</strong> pour une fréquentation de 650 personnes). Un nouveau cycle, « Livres, croissant et<br />

chocolat », propose de rencontrer un auteur jeunesse en famille, le samedi matin en bibliothèque.<br />

Dans le cadre de la Langue française en fête, une journée d’échanges de pratiques a été organisée visant à mettre en lumière des projets artistiques réalisés<br />

par des personnes des secteurs de l’alphabétisation et du français langue étrangère (300 personnes en <strong>2015</strong>).<br />

Une lettre d’information et un site de référence lié à la construction de cette dynamique sont proposés (www.liege-lettres.be).<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

109


9.3. Musées de la Ville de Liège<br />

Fréquentation des musées<br />

Le Grand Curtius et le BAL ont vu leur fréquentation augmenter par rapport à 2014, avec respectivement 75 046 visiteurs (+ 8952 par rapport à 2014) et 22<br />

499 visiteurs (+ 2033 par rapport à 2014). Les musées d’Ansembourg, Grétry et Mulum ont vu leur fréquentation légèrement diminuée : respectivement<br />

8885 visiteurs (-995 par rapport à 2014). 995 visiteurs au musée Grétry (-109 par rapport à 2014) et 2017 visiteurs au Mulum (-156 par rapport à 2014). Comme<br />

les années précédentes, la gratuité d’accès, les premiers dimanches du mois ou lors d’évènements tels que les Journées du Patrimoine ou la Nocturne<br />

des Coteaux, reste un facteur important de la fréquentation des musées.<br />

Publications<br />

La revue Liège.museum en est à son 9e numéro régulier, auxquels il faut ajouter les numéros spéciaux. Neuf de ces numéros ont paru en <strong>2015</strong>. La revue,<br />

toujours accueillie favorablement tant par le milieu professionnel que par le grand public, contribue à une meilleure connaissance des œuvres et à leur analyse<br />

scientifique. Les numéros spéciaux accompagnent souvent une exposition dont ils constituent le catalogue, mais sont aussi le fruit de collaborations<br />

extérieures avec d’autres institutions (IHOES, musée des Beaux Arts de Tournai, Province de Liège/Triennale du Design, RAVI, etc.). Quatre dossiers pédagogiques<br />

et huit carnets de jeux, en lien avec les expositions, ont été édités.<br />

Mutations<br />

Sur le site de l’ancien MAMAC, le chantier du futur musée de la Boverie, entamé en 2013, s’est poursuivi. Les travaux préalables à son ouverture, fixée le 4<br />

mai 2016 (promotion, exposition, scénographie, déménagement, etc.) ont monopolisé les équipes.<br />

Les études préalables à la rénovation du musée d’Ansembourg se sont poursuivies. Les changements initiés dans le cadre de la reconnaissance en catégorie<br />

A par la Fédération Wallonie-Bruxelles du Grand Curtius (obtenue en 2012 et reconduite en <strong>2015</strong>) ont continué.<br />

Activités<br />

Les musées ont continué leurs missions fondamentales : conserver, diffuser, éduquer, présenter. Ils ont notamment continué à prêter des œuvres à d’autres<br />

institutions et à produire des expositions temporaires. Parmi celles-ci : Jeux de miroirs, Waterloo 1815, 10 e Biennale internationale de Gravure contemporaine,<br />

l’Age d’or de la Bande dessinée belge, Luis Salazar, Bal des galeries, La lumière sous le prisme de l’art, Matière grise, Les moissons de la Cité-Exposition<br />

rétrospective de la Space, Liège au Moyen Age, Glory and Gratitude to the USA.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

110


Inventorisation<br />

La base des données muséales est maintenant riche de 83 529 descriptions d’œuvres et de 40 535 photographies. 32 074 pièces sont désormais localisées<br />

avec précision (quel emplacement dans quelle étagère, de quelle vitrine, de quelle pièce, de quel niveau et de quel musée).<br />

Cellule informatique<br />

Outre sa participation active aux projets des musées, la Cellule informatique joue un rôle charnière au sein du Département de la Culture : c’est elle qui<br />

développe les volets bibliothéconomiques et muséaux de Flora. Ce logiciel répond maintenant pleinement aux besoins des bibliothécaires et de tous les<br />

intervenants au sein des musées ainsi que ceux des visiteurs de leurs Services respectifs. Une des dimensions intéressantes du projet Flora est la mise en<br />

place, pour le second semestre de 2016, d’un portail web commun à l’ensemble du patrimoine culturel. Grâce à cet outil, le grand public pourra interroger<br />

simultanément, via internet, les bases de données muséales et bibliothéconomiques.<br />

La Cellule informatique gère aussi la billetterie et assure le paramétrage des informations administratives propres aux bibliothèques communales telles que<br />

les dépôts de livres à de nouveaux organismes, les localisations des ouvrages, les codes à barres, les conditions de prêt, etc. Comme il y a sans cesse de nouveaux<br />

utilisateurs de Flora, la cellule assure leur formation initiale, rédige les manuels d’utilisation et reste le référent pour tous les problèmes informatiques<br />

et bureautiques rencontrés par les agents du Département de la Culture.<br />

Accroissement des collections.<br />

Les collections ont continué à s’accroître par le biais de donations et d’acquisitions (187 armes, service en porcelaine de J. Cambresier, œuvres de Stéphane<br />

Cassoth, Daniel Fourneau, Maurice Wéry, etc.).<br />

Trésors<br />

Les procédures de classement comme Trésors de la Fédération Wallonie-Bruxelles du buste en marbre blanc d’André Modeste Grétry, par le sculpteur Henri<br />

Joseph Rutxhiel, et des sculptures en bois représentant Saint-Luc et Saint-Marc (XIVème) ont été ouvertes.<br />

Collaborations avec d’autres institutions<br />

Les collaborations avec l’Université de Liège, le Centre européen d’Archéométrie, le Service des recherches archéologiques du Service public de Wallonie et<br />

le Département de l’Urbanisme de la Ville se sont intensifiées.<br />

Des contacts étroits avec le Louvre ou la Fondation Napoléon, dans le cadre des travaux préparatoires à l’ouverture de la Boverie, ont été entamés.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

111


Gardiennage<br />

Le Service interne de gardiennage de la Ville de Liège (autorisation ministérielle n°18.0090.05) a assumé ses missions de surveillance, de contrôle et de<br />

protection des biens et des personnes, dans le respect de la loi du 10 avril 1990. Ce service qui garantit la sécurité et la pérennité des collections, a intensifié<br />

son professionnalisme par le suivi de formations spécifiques.<br />

Conservation<br />

L’atelier de restauration des musées a procédé aux traitements de conservation et de restauration d’œuvres des collections de la Ville (dont «Les Saintes<br />

femmes au tombeau» attribué à l’école de Lambert Lombard et le Trône de Grâce, sculpture de la fin du XVe). Certains traitements ont été effectués uniquement<br />

dans un contexte de surveillance de l’état des collections. D’autres traitements ont été effectués dans le cadre de l’ouverture du musée de la Boverie,<br />

de la rénovation du musée d’Ansembourg et de prêts des collections aux expositions temporaires. D’autres oeuvres demandant des travaux plus spécifiques<br />

de restauration ont été confiées à des spécialistes. L’équipement de l’atelier s’est amélioré grâce à l’acquisition de matériel spécifique. Les partenariats<br />

avec des écoles de restauration (ENSAV-La Cambre, Saint-Luc Liège) ont continué.<br />

Réserves<br />

La rationalisation des réserves muséales et l’amélioration des conditions de stockage des œuvres se sont poursuivie. Le personnel a participé à des formations<br />

et des colloques spécifiques à la bonne gestion de réserves muséales, notamment «Workshop Re-Org Belgium», organisée conjointement par l’IRPA<br />

et l’ICCROM.<br />

Animation des musées<br />

Le Service éducatif a enregistré, en <strong>2015</strong>, 14 225 entrées dans les musées : 5990 au Grand Curtius, 5179 au BAL, 123 au musée Grétry, 680 au Mulum et 2253<br />

au musée d’Ansembourg. Les activités récurrentes, Cinémusée, Créamusée, Créaplace, Philo-musée, Contes au musée, Mon incroyable anniversaire au musée,<br />

stages d’enfants et ateliers du mercredi se sont intensifiées. Des animations spécifiques ont été mises en place lors de grands événements (Printemps<br />

et Nocturne des Coteaux, Journées du Patrimoine, Fête de la Gravure, ...) et ont contribué à attirer de nouveaux publics. Le Service a assuré la promotion<br />

des musées par différentes actions et des participations à des salons spécialisés (Salon de l’Education, Retrouvailles, Journée d’accueil des bacheliers à<br />

l’ULG, etc.). Des projets spécifiques avec des étudiants architectes, publicistes, illustrateurs, musiciens ou stylistes venant d’HELMO, de l’AESS de l’ULG, du<br />

Conservatoire, de l’ESAL ou de l’Académie des Beaux-Arts ont été menés. Un travail réalisé avec des demandeuses d’asile du Centre Croix-Rouge de Nonceveux<br />

a débouché sur une exposition présentée à la Bibliothèque Ulysse Capitaine.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

112


Bibliothèque Ulysse Capitaine<br />

Le Service a acquis 222 ouvrages et reçu 170 dons, parmi lesquels des documents et objets relatifs à la guerre 14-18 et 47 livres candidats au Prix Marcel<br />

Thiry. Le catalogage et l’enrichissement de la banque de données se sont poursuivis : 12.209 documents ont été inscrits (11.331 livres, 543 estampes, plans<br />

et affiches, 105 périodiques, 65 livres d’artistes, 26 manuscrits). La correction des 2 fichiers autorités auteurs et matières dans le logiciel Flora s’est poursuivie<br />

: 1750 vedettes matières et 2000 auteurs.<br />

La salle de lecture a ouvert ses portes 240 jours, 118 nouveaux lecteurs se sont inscrits, 1195 personnes ont consulté 4152 documents (dont 1574 ouvrages<br />

courants, 312 ouvrages anciens, 147 manuscrits, 487 visuels, 296 cartes et plans, 847 ouvrages de référence, 489 périodiques). 21 visiteurs occasionnels<br />

sont venus pour la plupart d’une autre province ou de l’étranger. Le Service a répondu aux courriers traditionnel et électronique pour des recherches<br />

spécifiques de 240 personnes.<br />

De nombreux documents ont été prêtés dans le cadre d’expositions et de publications. Quatre expositions ont été présentées à la bibliothèque Ulysse Capitaine<br />

: de la Chafetière au Café liégeois, Demandeurs d’avenir Ginette Litt : voyage en Escargolie. Textes, dessins et gravures et Chers bienfaiteurs. Lettres<br />

d’enfants belges aux Américains (1914-1918).<br />

Le prix Marcel Thiry a été organisé et remis au poète Eric Piette, pour son recueil L’impossible nudité, aux éditions Taillis-Prés.<br />

Les Ateliers du texte et de l’image ont accueilli 240 personnes, qui ont consulté 520 ouvrages, ainsi que plusieurs groupes d’étudiants. Le catalogage des<br />

ouvrages s’est poursuivi : 900 documents ont été encodés dans le logiciel Flora.<br />

9.4. Office du tourisme<br />

Fréquentations<br />

L’Office du Tourisme a accueilli 55 608 visiteurs parmi lesquels, entre autres, 13 000 provenant de Wallonie, 10 000 de Flandre, 10 000 d’Allemagne, 8 500<br />

des Pays-Bas, 6 800 de France et 1 300 d’Espagne. 23.297 visiteurs ont été accueillis aux Guillemins. 1365 personnes ont participé aux visites quotidiennes<br />

du centre historique et 3011 aux 153 visites thématiques. Les visites de groupes ont rassemblé 26.898 participants. Le port des yachts a accueilli, de mai à<br />

septembre, 6.510 visiteurs. 2.100 personnes ont pris le train touristique.<br />

Activités<br />

A côté de la co-organisation d’évènements tels que Waterloo 1815 et Liège au Moyen-Age, l’Office du Tourisme a été présent au Salon des vacances à<br />

Bruxelles, au Salon Vert - Bleu – Soleil de Liège, au Salon d’Anvers, au Printemps et à la Nocturne des Coteaux, à la Fête de la Gravure au Festival des Promenades<br />

et au Village de Noël.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

113


De nouvelles visites guidées (telle celle de brasserie Curtius) et de nouveaux produits touristiques ont été proposés comme le nouveau bateau sur la Meuse<br />

(le Vauban a remplacé le Sarcelle, qui ne répondait plus aux normes) dans le cadre du partenariat avec l’Aquarium. Le Vauban est un bateau plus moderne<br />

offrant des possibilités nouvelles en terme de produits groupes. Diverses publications ont été éditées : Hébergement, Découvrir Liège (F - NL - AL - Angl - It<br />

– Esp), Horaires musées et églises, Itinéraire Simenon (F - NL - AL -Angl), Visite guidée quotidienne, Train touristique, Croisière sur la Meuse.<br />

Nouveaux outils numériques<br />

Un tout nouveau site internet : www.visitezliege.be<br />

Au site liege.be, propre à la ville de Liège, s’ajoute désormais le site www.visitezliege.be, dédié au tourisme non seulement de Liège mais aussi des communes<br />

associées de la Maison du tourisme : Ans, Awans, Crisnée, Flémalle, Grâce-Hollogne, Saint-Nicolas et Seraing.<br />

Des applications pratiques et ludiques ont été mises en place.<br />

Les réseaux sociaux : une page Facebook VisitLiege a été créée, tout comme un compte Twitter du même nom.<br />

Un blog à part pour un ton plus léger : en parallèle du site Visitezliege.be, un blog a été créé. Il s’intitule « Réveillez-vous à Liège ! », une invective aux sens<br />

multiples.<br />

Une vidéo “Réveillez-vous à Liège” a été créée.<br />

Les différents liens:<br />

• www.visitezliege.be<br />

• www.reveillezvousaliege.be<br />

• www.facebook.com/VisitLiege<br />

• www.twitter.com/VisitLiege<br />

• http://steller.co/visitliege<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

114


10. Gestion documentaire et archives<br />

10.1. Organisation du Service<br />

Le Service se compose de douze personnes : une attachée spécifique – archiviste, un chef de service <strong>administratif</strong>, huit agents <strong>administratif</strong>s, un manœuvre<br />

lourd et une bénévole.<br />

Sa mission de base est d’assurer la bonne conservation de 14km d’archives situés en différents lieux : rue Velbruck, rue du Fourneau (Grivegnée), rue de<br />

Namur et rue de la Tonne (Rocourt).<br />

Le Service a poursuivi tout au long de l’année la réorganisation des différentes collections : mise à jour des inventaires de localisation dans les différentes<br />

implantations, élimination des archives devenues obsolètes (notamment en provenance de la recette mais également du contrôle médical), poursuite de<br />

la mise en place des plans de classement et des tableaux de tri, mise au point d’une classification unique pour les documents informatiques, étude et analyse<br />

de logiciels d’archivage, construction d’une typologie des différents documents produits ou reçus par les départements.<br />

Au mois de novembre, les bureaux et le personnel ont temporairement déménagé à la Cité administrative, En Potiérue 5 (bureau 205) pour permettre une<br />

désinfection et un nettoyage des archives et des dépôts de la rue Velbruck.<br />

10.2. Communication<br />

Le service au citoyen<br />

Consultation en salle de lecture<br />

Le Service est ouvert au public (étudiants, chercheurs, architectes et particuliers) chaque jour de la semaine de 8h à 16h30. Il reçoit en moyenne 350 lecteurs<br />

réguliers ou occasionnels par an. La majorité des demandes porte sur les permis d’urbanisme (plans de maison), les permis d’environnement ou sur<br />

les fonds historiques (expositions, guerres, protocole, manifestations, beaux-arts).<br />

Recherches effectuées par le service<br />

En plus des recherches généalogiques classiques, le Service a repris toutes les recherches d’héritiers auparavant assumées par le Département des Affaires<br />

citoyennes. L’ensemble des recherches menées en <strong>2015</strong> s’élève à 721.<br />

Le Service de prêts de dossiers aux services producteurs<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

115


Les différents dossiers produits dans le cadre des missions de la ville sont conservés aux archives pour leur valeur administrative (utilité quant au processus<br />

<strong>administratif</strong> et au fonctionnement des Services), juridique, économique, informative ou historique. Ces dossiers archivés sont mis à disposition des agents,<br />

sur demande, pour les aider à remplir leurs tâches. Le système de prêts, nominatif, représente chaque année plusieurs centaines de demandes. À titre<br />

informatif, 1851 dossiers ont été sollicités au cours de l’année <strong>2015</strong>, principalement par les Services de l’Urbanisme (1612) et du Personnel (239). Les prêts<br />

doivent obligatoirement faire l’objet d’une surveillance particulière pour éviter les pertes.<br />

La valorisation du patrimoine : visites<br />

Le Service a accueilli plusieurs visites guidées : en février, les étudiants de la Haute École Léon Éli Troclet, en mars et en octobre, les étudiants de sciences<br />

administratives. Toutes ces personnes (soit environ 60) ont pu découvrir un échantillon des documents rares et exceptionnels qui sont conservés.<br />

10.3. Gestion documentaire<br />

Versement, encodage, inventaire, élimination<br />

Versement<br />

En <strong>2015</strong>, le Service des Archives a augmenté ses collections de 1872 boîtes d’archives (Urbanisme : 401 boîtes, État Civil/Population : 831 boîtes, Secrétariat<br />

Collège-Conseil : 97 boîtes, Logement : 3 boîtes, SPE : 15 boîtes, Finances : 525 boîtes).<br />

Encodage<br />

Poursuivant sa mission d’encodage des dossiers <strong>administratif</strong>s, le Service des Archives a encodé, au cours de l’année, 593 dossiers du Service du Personnel,<br />

430 dossiers du Service de l’Urbanisme, 1400 dossiers d’affaires immobilières. Les arrêtés du Collège communal et les délibérations du Conseil communal<br />

(5962 décisions) continuent d’être encodés et numérisés pour faire la liaison avec e- délibération. Chaque Service peut, sur simple demande écrite, obtenir<br />

copie de décisions le concernant pour les années 1984 à 2013.<br />

Inventaire<br />

L’inventaire scientifique du Fonds français est en cours de réalisation.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

116


Élimination<br />

Comme chaque année, un certain nombre de documents sont arrivés à la fin de la durée de conservation car ils n’avaient plus d’utilité administrative,<br />

légale, économique ou historique et ils ont donc été éliminés. Il s’agit principalement de dossiers des Finances, soit 1500 Kg. Le tri des dossiers de contrôle<br />

médical a débuté (2635 dossiers triés) et devra se poursuivre.<br />

Outils de gestion<br />

Le Service de Gestion documentaire et d’Archives aide les agents des différents Services dans la gestion de leurs dossiers, de la création des documents à<br />

l’archivage ou à la destruction, par des conseils, des méthodes de classements ou en améliorant les procédures de travail. Une gestion efficace des documents<br />

est essentielle pour assurer le bon fonctionnement de l’administration et garantir la démocratie. Elle présente des avantages non négligeables :<br />

éviter les pertes, supprimer les doublons, améliorer les procédures, prendre des décisions sur des bases fiables.<br />

Pour cette mission, dans chaque Département, le référent archive joue le rôle d’intermédiaire entre les Archives et les Services en relayant les demandes, en<br />

participant au plan de classement et de tri, en gérant déménagement et versement d’archives, ou encore en sollicitant les éliminations.<br />

De nombreux tableaux de tri sont en attente de validation (Affaires citoyennes, Instruction publique, Ressources Humaines) ou en cours d’élaboration (Finances,<br />

Secrétariat communal, Police administrative et sécurité publique, Logement, Régie Foncière, Affaires économiques, Urbanisme).<br />

10.4. Déménagement, récolement, conditionnement<br />

Les anciennes boîtes d’archives sont régulièrement remplacées par des boîtes de conservation conformes aux normes (soit 502 boîtes en <strong>2015</strong>). Le récolement,<br />

la vérification et le reconditionnement des dossiers d’urbanisme continuent avec, comme objectif principal, la mise à jour et la correction de la base<br />

de données (192 boîtes d’archives ont ainsi été vérifiées).<br />

Plusieurs séries ont été emballées en vue de leur déménagement futur, soit 2450 boîtes d’archives.<br />

10.5. Restauration<br />

La restauration du fonds l’Équerre, comprenant les plans d’un certain nombre d’immeubles remarquables conçus par les architectes de ce cabinet d’urbanisme,<br />

recueilli en 2011, se poursuit. L’intervention financière du Fonds David Constant a permis de restaurer, en <strong>2015</strong>, une sélection d’environ 120 plans<br />

formant des ensembles architecturaux cohérents et significatifs pour le citoyen liégeois comme le Palais des Congrès (ensemble architectural regroupant<br />

les anciens bâtiments de la RTBF, des salles de réceptions et un hôtel).<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

117


L’autre axe de la restauration concerne les registres de procès-verbaux du Collège communal datant du 19 ème siècle et présentant un état de détérioration<br />

avancé. Trois registres ont ainsi été restaurés et nettoyés.<br />

Enfin, des dispositions ont été prises pour les registres de population du 19 e siècle (1500 registres) endommagés par une fuite d’eau et contaminés par des<br />

champignons.<br />

Le Service des Archives a pour obligation légale de maintenir en bon état certains documents dont l’importance historique oblige une conservation d’une<br />

durée illimitée.<br />

10.6. Numérisation<br />

Un plan de numérisation de plans, de documents historiques parfois fragiles ou de dossiers utiles à plusieurs Services est également en cours (400 dossiers<br />

scannés). La numérisation se fait au moyen d’un scanner couleurs format A0.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

118


11. Logement – Régie foncière<br />

11.1. Service du Logement<br />

Le logement est au centre des préoccupations de tous les citoyens. L’acquisition, la rénovation ou la construction de son habitation constitue pour beaucoup<br />

le projet de toute une vie. Mais le logement est aussi un élément déterminant de la structuration des liens sociaux et un facteur essentiel au renforcement<br />

de la cohésion sociale. Toutes ces raisons expliquent qu’un des axes centraux de la politique du logement, telle que définie dans la déclaration de<br />

politique en matière de logement approuvée par le Conseil communal au mois de septembre 2013, est de permettre à tous de trouver un logement décent<br />

et accessible ainsi que des espaces publics et un cadre de vie agréables.<br />

C’est à réaliser ces objectifs que tendent les différentes composantes des Services du Logement et de la Régie foncière.<br />

Programmes d’investissements – opérations de rénovation et de revitalisation urbaine<br />

L’année <strong>2015</strong> a été marquée par la poursuite des différents programmes d’investissements régionaux.<br />

Le volet logement du contrat « ville durable » de la Politique Fédérale des Grandes Villes a, quant à lui, pris fin début <strong>2015</strong> avec la régionalisation de cette<br />

compétence.<br />

Les projets en cours sont subsidiés notamment dans le cadre du programme d’actions en matière de logement 2014-2016 approuvé en 2014 par le Gouvernement<br />

wallon. Le Code wallon du logement, dans ses articles 187 à 190, définit le rôle de la commune dans la politique du logement. Il prévoit que<br />

chaque commune élabore un programme d’actions en matière de logement en concertation avec les opérateurs et acteurs locaux du logement. La mission<br />

des communes est de coordonner toutes les actions sur leur territoire afin d’assurer leur transversalité et leur cohérence, mais aussi afin d’optimaliser les<br />

moyens publics mis en œuvre.<br />

Les opérations introduites par la Ville dans le cadre de ce programme et retenues sont les suivantes : Quai de Coronmeuse (n°44 - 5 logements), rue Cathédrale<br />

n°16 à 24 et rue de Gueldre (n°9 à 15 - 12 logements), rue Agimont/Hocheporte (6 logements), rue Puit-en-Sock (n°30 à 34 - 5 logements).<br />

En considérant les différents programmes d’actions (ancrage communal, rénovation urbaine), environ 90 logements sont ainsi en cours de réhabilitation,<br />

de construction ou à l’état de projet au sein des Services du Logement et de la Régie foncière.<br />

Une partie importante des moyens a été concentrée sur des opérations de grande taille, non seulement parce qu’elles induisent une impulsion marquante<br />

dans les quartiers, mais encore parce qu’elles permettent d’élargir la qualité de l’habitat à celle de l’environnement immédiat.<br />

Au-delà de la dimension « logement », les opérations menées par la Ville de Liège participent au renouvellement urbain. On peut noter :<br />

- la démolition de chancres urbains et reconstruction de logements neufs ;<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

119


- la réoccupation de logements vides aux étages d’immeubles de commerce ;<br />

- le curetage d’intérieur d’îlot ;<br />

- la rénovation d’immeubles à haute valeur patrimoniale ;<br />

- l’assainissement de friches industrielles et reconstruction de logements ;<br />

- l’aménagement d’espaces publics, de parcs et jardins à proximité des nouveaux logements ;<br />

- la réaffectation en logements de bâtiments publics inoccupés.<br />

Divers chantiers ont été suivis par les agents des Services du Logement et de la Régie foncière dont un de 16 logements dans le cadre d’un marché de<br />

promotion rue Morinval (avec aménagement d’un jardin public) qui s’est achevé durant l’année <strong>2015</strong> et un de 2 logements rue Saint-Léonard (n°44), également<br />

achevé en <strong>2015</strong>.<br />

L’équipe du Service du Logement a préparé, à la demande du Collège communal, la visite du Ministre Furlan en juin <strong>2015</strong>. L’objectif de cette rencontre<br />

était de sensibiliser le Ministre aux enjeux spécifiques du logement au centre-ville et à l’importance de reconstruire la ville sur la ville. Un dossier décrivant<br />

l’action de la Ville depuis une quinzaine d’années pour requalifier les quartiers les plus dégradés et améliorer le cadre de vie des habitants a été réalisé dans<br />

le cadre de cette visite.<br />

Opération Vivre au centre<br />

Dans le cadre de cette action globale d’amélioration du cadre de vie au centre ville, les objectifs prioritaires de la Ville de Liège sont :<br />

- la création de logements répondant aux critères de confort actuels (notamment via la réhabilitation de logements inoccupés situés aux étages d’immeubles<br />

de commerces et les opérations de démolitions – reconstructions d’immeubles insalubres) ;<br />

- la redynamisation commerciale de certains linéaires jugés prioritaires ;<br />

- l’amélioration de la qualité des espaces publics.<br />

En <strong>2015</strong>, un chantier de rénovation d’un immeuble sis rue Léopold (n°10) en 3 logements et un commerce a débuté. L’étude architecturale pour la réhabilitation<br />

d’un autre immeuble sis rue Souverain Pont 24 en deux logements et un commerce a abouti. Le chantier démarrera en 2016.<br />

Un vaste projet de réhabilitation d’un îlot compris entre les rues Cathédrale et de Gueldre prend forme. La Ville avait acquis une série d’immeubles. En <strong>2015</strong>,<br />

une étude de faisabilité globale a été lancée et le montage de projet se poursuit. Un ensemble de plus de vingt logements ainsi que des surfaces commerciales<br />

y seront développés en partenariat avec un développeur privé.<br />

Un auteur de projet a été désigné pour mener une étude architecturale portant sur la rénovation lourde d’un ensemble d’immeubles rue Puit-en-Sock (n°<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

120


Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

121


30 à 36). Le programme porte sur la création de 5 logements et une surface commerciale.<br />

Un auteur de projet a également été désigné pour l’étude architecturale de réhabilitation des ailes ouest et sud du Cloître St Jean en logements (11 unités).<br />

L’étude est en cours et un avenant a été commandé pour l’extension éventuelle du projet de réhabilitation à deux immeubles qui jouxtent le cloître, place<br />

Xavier Neujean. La Ville doit toutefois obtenir, préalablement au dépôt du permis d’urbanisme, un certificat de patrimoine (durée 1 an). Des fouilles sont<br />

par ailleurs organisées par la Wallonie dans certaines parties des bâtiments et au niveau de la cour intérieure.<br />

Plusieurs autres projets de rénovation/démolitions/reconstructions sont également en cours d’étude. La Ville a notamment acquis deux immeubles à<br />

l’angle des rues Cathédrale et de la Régence avec l’objectif de requalifier l’entrée du quartier Léopold (reconstruction d’un immeuble de logements comprenant<br />

une vaste surface commerciale au rez-de-chaussée). La Ville est également propriétaire de deux immeubles à l’angle des rues Cathédrale et de la<br />

Madeleine. Le cahier des charges, en vue de la création de 9 logements, est en cours de finalisation.<br />

Zip-Qi Sainte-Marguerite<br />

Le chantier relatif à la création de 3 logements rue Coqraimont (n° 2) et l’aménagement d’espaces communautaires (création de jardins collectifs et d’espaces<br />

de cours en lieu et place d’anciennes annexes démolies) a débuté en septembre <strong>2015</strong>. Cette opération complète le programme de réhabilitation<br />

des îlots Firquet/St-Séverin associant la rénovation de plusieurs immeubles, la restauration d’un bâtiment classé, des démolitions en intérieur d’îlots, des<br />

reconstructions et l’aménagement d’espaces extérieurs privatifs et collectifs. Le Fonds du Logement Wallon a finalisé la rénovation de 4 logements rue<br />

Saint-Séverin dans un immeuble cédé en emphytéose par la Ville de Liège.<br />

Un bureau d’architecture a été désigné par le Collège communal pour une mission d’étude et de suivi de chantier du projet de réhabilitation d’un deuxième<br />

îlot d’habitations situé entre les rues St-Séverin et Firquet. Neuf logements et un espace communautaire seront créés dans cet îlot.<br />

Zip-Qi Saint-Léonard<br />

La rénovation d’un immeuble rue Saint Léonard (n°163) en deux logements et un commerce est terminée et le bâtiment a été inauguré en novembre 2014.<br />

La cellule commerciale étant vide et ne trouvant pas d’acquéreur suite aux travaux de la rue Saint-Léonard, il a été décidé que l’asbl « Créasol » la loue pour<br />

y installer provisoirement ses bureaux (octobre <strong>2015</strong>).<br />

Les travaux de rénovation de l’immeuble (n°44 - deux logements) de la rue Saint-Léonard se sont terminés en janvier <strong>2015</strong> et l’inauguration s’est déroulée<br />

en février <strong>2015</strong>. Une partie importante de cet immeuble a fait l’objet d’une démolition (ancien hangar). Le mur végétal sur le pignon se verdurise et valorise<br />

l’entrée du quartier.<br />

L’ouverture des offres pour les travaux du projet de démolition et reconstruction d’un immeuble de deux logements rue Saint- Léonard (n°191) a eu lieu fin<br />

avril <strong>2015</strong>. Ce projet concerne la démolition de ruines et la reconstruction de deux duplex qui bénéficient chacun d’un espace extérieur. La spécificité de ce<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

122


projet est le retrait des logements afin de dégager une cour à l’avant et d’y placer la circulation verticale. Un parement métallique ajouré reprend l’alignement<br />

des façades à rue.<br />

Les travaux relatifs à la construction de douze logements (dont six pour la Ville de Liège) en partenariat avec le Fonds du Logement des Familles nombreuses,<br />

rue Dony (n° 28) se sont poursuivis. Le gros-œuvre de la rénovation des trois maisons en ruines et la construction de neuf habitations se sont achevées<br />

en juin <strong>2015</strong>. De nombreux espaces extérieurs (jardins et parking) sont prévus dans le programme d’aménagement. Cette opération est subsidiée dans le<br />

cadre du programme d’ancrage communal du logement 2012-2013. L’inauguration est prévue pour mi-avril 2016.<br />

Le chantier relatif à l’aménagement du site du Pied-du-Thier-à-Liège (n°15 à 19) a commencé en août <strong>2015</strong> par la démolition des ruines. La construction<br />

de l’ensemble des six logements très basse énergie devrait s’achever en septembre 2016. Le programme de Rénovation urbaine de la Région wallonne a<br />

accordé à la Ville de Liège un subside d’1,2 million d’euros pour assainir le site et la réalisation de ce projet.<br />

Le chantier de construction d’un immeuble de seize appartements (dont six pour la Ville de Liège) durables et intergénérationnels par la société TPALM<br />

rue Morinval, qui a débuté au printemps 2013, a été inauguré en mars <strong>2015</strong>. Ce premier projet attribué dans le cadre d’un marché de promotion est en lien<br />

avec l’aménagement d’un jardin public sur le site des 4 Tourettes.<br />

La Régie foncière est propriétaire de quatre maisons en ruines rue Vivegnis (n°217 à 223). Le projet est à l’étude au sein du Service Logement pour la démolition<br />

et la reconstruction d’un immeuble de huit logements. Une demande de subsidiation a été introduite auprès du SPW dans le cadre du programme de<br />

rénovation urbaine de la Ville de Liège pour l’année 2016, avalisé mi-décembre <strong>2015</strong> par le Collège communal.<br />

La Régie foncière a acquis une habitation en ruines, Rue Vivegnis (n°202). Un partenariat avec le Fond du Logement est en cours via un bail emphytéotique<br />

pour la création de deux logements.<br />

Dans la continuité du site des Forges, le terrain du (n°44) quai de Coronmeuse fait l’objet d’un marché de promotion pour neuf à onze logements durables<br />

dont cinq acquis par la Ville. L’avis de marché a été lancé mi-août <strong>2015</strong> et l’ouverture des offres était prévue en novembre <strong>2015</strong>.<br />

Requalification de la plaine de Droixhe<br />

La démolition des 3 tours de l’avenue de la Croix Rouge a démarré en mai 2014 et s’est achevée en septembre <strong>2015</strong>. Le permis d’urbanisme relatif à la<br />

reconstruction de 108 logements rue de Nancy et avenue de la Croix-Rouge a été obtenu fin septembre <strong>2015</strong>. Le marché de travaux a été lancé fin <strong>2015</strong><br />

et l’ouverture des offres est prévue en mars 2016. Les travaux devraient débuter fin 2016. Ces opérations sont menées par la Filiale Immobilière Publique<br />

de Liège (FIP), filiale de la Régie communale Autonome créée par la Ville en 2005. Cette dernière a mis en vente l’immeuble de la rue de Lille (n° 4) vide de<br />

toute occupation, dans le courant du mois de juillet <strong>2015</strong>. Cet immeuble comprend 75 logements à rénover.<br />

La reconstruction et la rénovation de plusieurs centaines de logements sont prévues sur le site dans les années à venir. Les travaux de construction d’une<br />

maison de repos de 100 lits avenue de la Croix-Rouge par l’intercommunale ISoSL ont débuté en juillet <strong>2015</strong>.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

123


Permis de location – lutte contre l’insalubrité<br />

Le bailleur d’un logement collectif ou d’un petit logement individuel de moins de 28 m² de surface habitable doit disposer d’un permis de location. L’obtention<br />

de ce permis délivré par le Collège communal (et valable 5 ans) constitue pour le propriétaire et le locataire un gage de qualité et de salubrité du<br />

logement. Les kots d’étudiants, nombreux dans la ville, sont également concernés par cette réglementation.<br />

Le nombre de permis de location délivrés en <strong>2015</strong> s’élève à 229, ce qui représente 528 unités de logements (152 logements individuels, 103 logements<br />

collectifs, 27 kots individuels et 246 kots collectifs). Le nombre de permis refusés s’élève pour la même période à 329, ce qui correspond à 587 unités de logements<br />

(246 logements individuels, 183 logements collectifs, 17 kots individuels, 141 kots collectifs). Les propriétaires de ces immeubles sont invités (par<br />

le biais d’une mise en demeure) à remettre leurs logements en conformité.<br />

Depuis 1998 (mise en œuvre du permis de location), une demande de permis de location a été introduite par les propriétaires pour 8715 logements (4356<br />

dossiers) : 2137 logements font l’objet d’un accord, 2734 sont périmés (en renouvellement) et 3514 font l’objet d’un refus, 330 logements sont sortis du<br />

cadre du permis de location (fin de location, réaménagement).<br />

Des constats d’infraction ont été envoyés à l’administration wallonne suite à la mise en application du décret relatif aux amendes administratives (20<br />

constats) pour non-respect de la réglementation en matière de permis de location.<br />

Maison de l’Habitat<br />

Les Liégeois souhaitant obtenir une prime régionale à la réhabilitation ou double vitrage peuvent se présenter aux permanences du Service du Logement,<br />

à la Maison de l’Habitat (inaugurée au mois de septembre 2011 rue Léopold n°37) pour accomplir les formalités nécessaires.<br />

Durant l’année <strong>2015</strong>, l’accueil de la Maison de l’Habitat a recensé plus de 4000 contacts avec le public. 600 personnes ont été reçues en permanences par le<br />

Service du Logement. Plus de 550 primes à la réhabilitation ont été enregistrées en <strong>2015</strong>. Par rapport à l’année 2014, la Maison de l’Habitat a enregistré une<br />

diminution d’affluence, liée notamment à la suspension temporaire du système de primes du SPW, à la régionalisation du FRCE et aux incertitudes qui ont<br />

pesé sur le nouveau système de prêt EcoPack.<br />

Parmi les acteurs les plus stables de la Maison de l’Habitat, l’Agence immobilière Sociale a reçu plus de 1000 personnes en permanences. 1100 documents<br />

d’inscription ont été distribués par l’accueil de la Maison de l’Habitat.<br />

Guichet de l’Energie<br />

Les Guichets Energie Wallonie forment un réseau de 16 bureaux, qui se répartissent sur l’ensemble du territoire wallon. Le Guichet de Liège inauguré par la<br />

Ville en 1986, a rejoint la Maison de l’habitat en 2012. Le personnel du bureau est composé de 4 employés.<br />

Il s’agit d’effectuer une opération large et durable en matière d’Utilisation Rationnelle des Energies, sur les Sources d’Energies Renouvelables et sur la libéralisation<br />

des marchés de l’énergie auprès des particuliers. Autrement dit, les consultants des Guichets de l’énergie doivent informer, sensibiliser, éduquer et<br />

donner les bases réglementaires de ces matières.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

124


Dans les faits, les consultants donnent des conseils au niveau du système de chauffage, de la préparation de l’eau chaude sanitaire, de l’isolation de l’enveloppe<br />

du bâtiment, des exigences de ventilation, de l’utilisation rationnelle des électroménagers et des énergies renouvelables afin de réduire la facture<br />

énergétique et/ou d’améliorer le confort thermique ainsi que sur la libéralisation des marchés du gaz et de l’électricité. En <strong>2015</strong>, le Guichet de l’Energie a<br />

conseillé plus de 12.030 personnes. La répartition peut s’établir comme suit : 3716 visiteurs au Guichet, 3818 consultations par téléphone, 4237 consultations<br />

par mails et 673 visites Mébar.<br />

Les demandes peuvent être regroupées selon les catégories suivantes :<br />

- aide et conseils à la construction ;<br />

- aide et conseils à la rénovation ;<br />

- aide et conseils sur les énergies renouvelables ;<br />

- aide et conseils sur le choix d’un fournisseur dans le domaine du gaz et de l’électricité ;<br />

- conseils pour éliminer l’excès de vapeur d’eau générant des condensations et des moisissures ;<br />

- conseils pour un meilleur comportement vis-à-vis de l’énergie.<br />

Le Guichet a participé à différents salons de la construction/rénovation :<br />

- Habitat Liège, Batibouw, Bois et Habitat, Energie et Habitat.Pour les 30 ans d’existence du Guichet de l’Energie, un week-end portes ouvertes a été organisé<br />

en octobre <strong>2015</strong> sur l’ensemble du réseau des Guichets. En outre, les consultants ont présenté différentes conférences sur la thématique énergie.<br />

Des actions spécifiques sont également confiées au Guichet :<br />

- la promotion de l’Ecopack (package proposant un prêt à 0%) ;<br />

- l’information sur les primes de la Division Energie, les réductions d’impôts, les primes de la Division du Logement, etc.;<br />

- l’information et le conseil concernant la promotion de l’énergie photovoltaïque (Qualwatt) ;<br />

- l’information et le conseil sur le plan d’action Soltherm visant la création et le développement du marché du chauffe-eau solaire en Wallonie ;<br />

- l’information sur la réglementation en matière de performance énergétique des bâtiments et la promotion de la procédure d’avis énergétique ;<br />

- assistance technique dans la réalisation de la PEB simplifiée pour les clients dont les travaux ne nécessitent pas l’accompagnement d’un responsable PEB ;<br />

- le suivi technique des dossiers Mébar II, en application de l’Arrêté du Gouvernement wallon du 23 décembre 1998 relatif à l’octroi de subventions aux ménages<br />

à revenu modeste pour l’utilisation rationnelle et efficiente de l’énergie, qui implique notamment des visites à domicile pour la détermination et la<br />

réception des travaux. Les visites à domicile permettent au consultant de remettre un avis éclairé sur les travaux à envisager dans le cadre de la subvention.<br />

Un rapport de visite préalable est établi afin de réaliser une procédure négociée auprès d’entrepreneurs ou une demande d’offre de prix auprès de l’entrepreneur<br />

désigné par le SPW. Après la réalisation des travaux, le consultant réalise une visite de vérification. De janvier <strong>2015</strong> à décembre <strong>2015</strong>, le nombre<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

125


total de dossiers Mébar introduits au GE s’élève à 259 dossiers dont 61 dossiers pour le territoire de la Ville.<br />

En plus des missions spécifiques, le Guichet de l’Energie participe à des groupes de travail au sein de l’administration : groupe communication et visibilité -<br />

Groupe subvention Mébar - Groupe outils didactiques – Groupe formation.<br />

Service Energie<br />

Le Service Energie est à présent intégré au Département du Logement, de la Régie foncière et du Développement économique de la Ville.<br />

Les activités de ce Service sont poursuivies avec une attention toute particulière vers le conseil au citoyen en matière d’utilisation rationnelle de l’énergie<br />

(URE) et de rénovation énergétique dans la composante de l’habitat.<br />

Ce travail s’articule autour d’une logique d’intervention en 4 points, pour soutenir les citoyens dans la réduction de leurs consommations et de leurs factures<br />

d’énergies, pour lesquels les conseillers en énergie proposent des réponses adaptées aux besoins du citoyen :<br />

1. Choisir un fournisseur adapté<br />

2. Suivre ses consommations<br />

3. Adopter les gestes quotidiens permettant une utilisation rationnelle de l’énergie et réaliser des petits aménagements économiseurs d’énergies<br />

4. Réaliser des investissements structurels<br />

Ce sont ainsi plus de 120 personnes qui ont pu bénéficier en <strong>2015</strong> d’informations concrètes et spécialisées.<br />

En outre, des «ateliers de l’énergie» ont également été mis en place afin de permettre aux citoyens de découvrir et de redécouvrir les petits gestes quotidiens<br />

qui permettent d’économiser l’énergie. Ces ateliers sont organisés pendant les mois «froids» de septembre à février et ce de manière participative<br />

: un fil rouge est proposé mais les participants sont invités à échanger sur les différentes thématiques et à partager leurs trucs et astuces qui sont ensuite<br />

compilés. Ces ateliers sont également l’occasion de présenter les outils mis en place par la Ville (tableau de bord de consommation, campagne Osez Comparer,<br />

etc.).<br />

Ces ateliers ont rassemblé de nombreux participants. De plus, 4 ateliers ont été organisés à la demande d’asbl de réinsertion/réorientation professionnelles<br />

pour un total de 58 personnes.<br />

L’ensemble de ces thématiques sont également développées lors d’évènements marquants tels que :<br />

- La Semaine Européenne de l’Energie Durable (du 15 au 19 juin) En <strong>2015</strong>, à cette occasion, une permanence énergie a été organisée tous les matins avec<br />

une attention particulière sur la comparaison tarifaire « Gaz-Electricité: Osez comparer » ainsi qu’une grande exposition «Engage, j’agis pour le climat» à la<br />

gare du Palais de Liège ;<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

126


- Stand au salon Retrouvailles présentant le calendrier des activités de l’automne-hiver <strong>2015</strong>. La camionnette « Héliomobile » y était également présente<br />

afin de présenter aux Liégeois les avantages de l’énergie solaire thermique ;<br />

- Salon Habitat.<br />

Lors du salon, différentes conférences ont été organisées en collaboration avec l’asbl Liège-Energie afin d’informer les citoyens sur les aides financières<br />

disponibles mais également sur la campagne «Ensemble Maitrisons l’Energie», lancée pour l’hiver <strong>2015</strong>-2016. Une centaine de citoyens ont participé à ces<br />

séances d’informations tout au long du salon.<br />

En outre, les conseillers Energie travaillent avec d’autres Services sur différents projets :<br />

- actions liées à la Convention des Maires, coordonnée par Energy Cities. Cette action se concrétise à Liège par la poursuite de la Campagne Européenne de<br />

Communication «Engage, j’agis pour le climat» (3 expositions : gare du Palais, ULG, Palais des Congrès) ;<br />

- actions des Villes MAHHL, en collaboration avec la Cellule stratégique. La Ville de Liège préside le groupe « Energie et Climat » ;<br />

- contrôle de la performance énergétique des bâtiments dans les demandes de permis au sein du Service Urbanisme. En <strong>2015</strong>, ce sont 420 dossiers de<br />

rénovation et 105 dossiers de construction qui ont ainsi été contrôlés ;<br />

- accompagnement à la réalisation du bilan carbone de la Ville avec le Service Environnement ;<br />

- collaboration avec la Cellule Stratégique dans le cadre de différents appels à projets européens. En <strong>2015</strong>, le projet «Climate Active Neighbourhood» présenté<br />

dans le cadre du programme InterregVb NWE a été retenu lors de la première phase de sélection ;<br />

- étroite collaboration avec l’asbl Liège-Energie et, plus particulièrement, en <strong>2015</strong>, sur la campagne «Ensemble, maîtrisons l’énergie», lancée au Salon Habitat.<br />

Cette campagne permet de répondre à la logique d’intervention, proposée ci-dessus, en fournissant aux citoyens des outils concrets pour suivre leurs<br />

consommations (tableau de bord de suivi des consommations), pour réaliser des petits aménagements économiseurs d’énergies (achat groupé de lampes<br />

LED, réflecteurs et matériel d’isolation des tuyauteries) et pour déclasser des appareils électroménagers énergivores (lave-linge et frigos). En outre, cette<br />

campagne s’adresse également aux ménages soucieux d’obtenir les meilleurs prix en matière de gaz, électricité, mazout et pellets.<br />

Les activités développées permettent également de renforcer l’image de la Maison de l’Habitat comme point central d’information en matières de logement<br />

et d’énergie.<br />

Relevé des logements inoccupés<br />

Dans le cadre de la mise en œuvre de l’ancrage communal du logement, la Région wallonne impose aux communes de tenir un inventaire des logements<br />

inoccupés sur leur territoire. Une équipe de 2 agents met à jour une base de données en effectuant des relevés sur le terrain et en confrontant différentes<br />

sources d’informations. Fin <strong>2015</strong>, 1628 immeubles inoccupés étaient repris dans la base de données. Ces immeubles ne sont toutefois pas tous problématiques,<br />

certains étant mis en vente, en rénovation, inoccupés provisoirement par des propriétaires à l’étranger, inoccupés suite à un décès récent…<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

127


Ces agents alimentent également l’observatoire des loyers en encodant des informations provenant de différents canaux de diffusion (journaux, sites internet).<br />

Ce type d’outil se révèle particulièrement intéressant lorsqu’il s’agit de diagnostiquer l’état du logement sur le territoire communal.<br />

Rénovation urbaine de Sainte-Marguerite<br />

Adoption du nouveau projet de rénovation urbaine de Sainte-Marguerite<br />

Le Conseil communal, lors de sa séance du 26 octobre <strong>2015</strong>, a approuvé le nouveau dossier de rénovation urbaine de Sainte-Marguerite et a sollicité la<br />

reconnaissance de ce dossier par la Région wallonne.<br />

Il s’agit de l’aboutissement d’une étude initiée en 2012 et pour laquelle de nombreux contacts ont été entrepris avec différents partenaires publics et privés.<br />

Début <strong>2015</strong>, un avenant avait été confié au bureau PLURIS afin que l’étude soit adaptée pour répondre au prescrit de l’arrêté régional de février 2013<br />

réformant la procédure et le contenu d’un dossier de rénovation urbaine, ce qui a permis de déboucher sur l’adoption en octobre d’un dossier complet et<br />

recevable. Le Service du Logement a notamment co-rédigé avec le bureau d’étude certains compléments nécessaires au dossier et a effectué une relecture<br />

et une correction complètes du dossier.<br />

Dans la suite de la décision du Collège communal d’implanter un nouveau commissariat de police au coin des rues Hocheporte et Agimont, initiant ainsi la<br />

requalification de l’îlot concerné, repris également au projet de quartier, le Service du Logement a assuré la prise en compte des besoins en logements et<br />

des intentions du nouveau projet de quartier par la participation au comité d’accompagnement du masterplan réalisé par le bureau AURAL pour l’îlot.<br />

Une information ainsi qu’un travail de montage de projet ont également été réalisés avec un investisseur pour le haut du site (côté Académie) mais malheureusement<br />

ce projet n’a finalement pas vu le jour.<br />

Sur base du masterplan de l’îlot Académie/Agimont, un marché public en vue d’une étude et d’un chantier conjoints a été lancé par les Bâtiments communaux<br />

en association avec le Service du Logement pour la réalisation de 6 logements et d’une nouvelle crèche communale ainsi que des espaces publics de<br />

proximité, toujours dans l’îlot Académie/Agimont.<br />

Des projets initiés dans le cadre du précédent dossier de rénovation urbaine, adopté en 2000, se sont poursuivis. Il s’agit de Sainte-Agathe, Ilots dits Firquet<br />

et Saint-Laurent.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

128


Autres actions réalisées en <strong>2015</strong><br />

• poursuite de l’animation de la Commission de Rénovation Urbaine de quartier ;<br />

• poursuite de l’édition d’un journal de quartier bimestriel, en collaboration avec la coordination socioculturelle de Sainte-Marguerite ;<br />

• mise en place d’une newsletter adressée à environ 300 habitants et usagers du quartier avec des nouvelles des projets urbanistiques, une information<br />

sur les animations et formations proposées dans le quartier et des news d’intérêt général (groupements d’achats organisés par la ville, appels à projets…) ;<br />

• participation aux réunions de la sous-commission habitat du Plan de Cohésion sociale ;<br />

• Accueil d’une délégation de la Ville de Gembloux pour une présentation d’opérations d’assainissement d’îlots.<br />

Rénovation urbaine de Saint-Léonard/Nord<br />

En février <strong>2015</strong>, un nouveau conseiller en rénovation est entré en fonction. Il travaille, entre autres, en collaboration avec le manager de quartier et son<br />

équipe d’animateurs dont les bureaux sont, à présent, à la Régie de quartier rue Lambert Grisard (n° 1), juste au-dessus du SAC et point Forem. Les projets<br />

mutuels sont notamment la mise en place d’un nouveau comité de rédaction pour le journal de quartier « Couleurs quartier » dont la mise en page est<br />

revue pour une première parution en mai 2016, ainsi que l’aide à l’organisation de l’évènement de Saint-LéonART fin août 2016 et la gestion du site internet<br />

saint-leonart.be.<br />

Deux réunions de la Commission de Rénovation Urbaine ont été organisées au cours de l’année <strong>2015</strong>. Le thème du tram et des projets de rénovation urbaine<br />

de la Ville de Liège ont été abordés lors de ces rencontres avec les représentants des habitants du quartier.<br />

La rue Saint-Léonard, épine dorsale du quartier, est en travaux pour la rénovation des réseaux impétrants et l’aménagement de différents carrefours avec<br />

ses rues perpendiculaires. Les travaux sont gérés par le Département des Travaux. Le chantier a débuté en janvier <strong>2015</strong> au niveau de la rue Commandant-<br />

Marchant jusqu’à la rue des Franchimontois provoquant la fermeture de certains tronçons de la rue Saint-Léonard et l’adaptation de la mobilité de l’ensemble<br />

du quartier. Les travaux de réfection de voirie doivent se poursuivre jusqu’à la rue Maghin pour se finir normalement fin 2016. Durant la période d’hiver<br />

<strong>2015</strong>-2016 et de cette fin d’année <strong>2015</strong>, la rue Saint-Léonard est complétement rouverte et les commerces accessibles.<br />

Depuis plusieurs années, dans le cadre de la revitalisation Vivegnis et la rénovation urbaine, le projet de passerelle Vivegnis est à l’étude. Sa réalisation est<br />

essentielle pour le quartier car elle relie la promenade des côteaux Vivegnis et la place Vivegnis. Elle conditionne aussi l’accès à l’impasse Macors et à l’asbl<br />

La Cité S’invente. Après une reconsidération du projet et un montage différent en mars <strong>2015</strong>, car l’évaluation financière dépassait le budget octroyé, l’avis<br />

de marché pour les travaux a été lancé en décembre <strong>2015</strong> par le Département des Travaux.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

129


11.2. Régie Foncière<br />

Outre le suivi financier et juridique des programmes d’investissements dont question ci-dessus, la Régie foncière a pour principale mission la gestion du<br />

patrimoine privé de la Ville de Liège. Ses objectifs sont : entretenir et améliorer les immeubles qu’elle donne en location, entretenir et, dans certains cas<br />

assainir, les terrains qu’elle gère, valoriser les terrains de la Régie foncière en vue de la création de nouveaux lotissements, et poursuivre les acquisitions<br />

d’immeubles et les travaux de rénovation, de démolition et de reconstruction de logements dans le cadre des programmes d’investissements régionaux et<br />

fédéraux. Depuis plusieurs années, la Régie foncière occupe une place centrale dans la politique de rénovation urbaine menée par le Collège communal.<br />

Elle est le bras financier de toutes les opérations de réhabilitations et de reconstructions de logements dans les quartiers du centre ville et les zones d’initiatives<br />

privilégiées.<br />

La Régie foncière assure la gestion locative de :<br />

• 229 logements, dont 2 cédés en gestion à l’Agence Immobilière Sociale Liège logement et 50 cédés en gestion à la Maison Liégeoise (site Prébendiers/<br />

Amercoeur et Forges) ;<br />

• 10 immeubles de commerces ;<br />

• 5 stations-service ;<br />

• 134 emplacements de parking dont 93 en activité (en Hors-Château, rue Ferdinand Hénaux, fond Saint-Servais et rue de Hesbaye) ;<br />

• 4 panneaux publicitaires ;<br />

• 38 baux emphytéotiques ;<br />

• 219 terrains et/ou parcelles (jardins potagers, prairies).<br />

Quatre terrains ont été vendus au cours de l’année <strong>2015</strong> :<br />

• rue des Bergers;<br />

• rue Morinval ;<br />

• rue des Vennes.<br />

Quatre emplacements de parkings ont été vendus au cours de l’année <strong>2015</strong> (rue de Hesbaye emplacements n° 55, 56 58 et 82)<br />

• Un immeuble a été vendu au cours de l’année <strong>2015</strong> : rue du Haut-Pavé (70)<br />

• Un immeuble a été acquis au cours de l’année <strong>2015</strong> : rue Sainte-Marguerite (50)<br />

• Le nombre de logements gérés par la Régie foncière a augmenté de 8 unités au cours de l’année <strong>2015</strong>.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

130


12. Développement économique et commercial<br />

12.1. Service des foires et marchés<br />

Pour rappel, cette matière est régionalisée depuis le 1er juillet 2014. La réglementation actuelle reste toutefois d’application en attente d’éventuelles modifications<br />

ou de nouvelles règles.<br />

Le dernier règlement relatif aux activités ambulantes date du 25 juin 2012. Les modifications intervenues dans la législation ainsi que l’expérience acquise<br />

lors de l’application de ce règlement pendant les 3 années écoulées ont amené à préciser et reformuler ce règlement afin qu’il corresponde au mieux à la<br />

réalité du terrain et aux procédures administratives qui en découlent. Pour ce faire, des réunions de travail avec les différents acteurs ont eu lieu au cours<br />

de l’année <strong>2015</strong>. Un nouveau règlement sera proposé au Conseil communal dans le courant du mois de février 2016.<br />

Marchés publics<br />

Ce Service assure la pérennité et le bon fonctionnement des marchés hebdomadaires, placés sous sa tutelle, par l’octroi d’abonnements, de mutations ou<br />

encore de cessions d’emplacements.<br />

Marché de la Batte<br />

Organisé tous les dimanches matin, le marché de la Batte compte 288 marchands abonnés ainsi qu’une moyenne de 50 à 80 marchands occasionnels suivant<br />

les saisons. Tous ces commerçants ambulants sont répartis sur des allées couvrant une distance de quelques 4.000 mètres.<br />

La venue du tram et la construction d’un parking sur le quai sur Meuse sont deux grands projets qui auront inévitablement un impact sur le marché de la<br />

Batte durant la phase dite « chantier » mais également après la réalisation des travaux. En effet, pendant les travaux, des solutions doivent être trouvées<br />

pour maintenir le marché. En outre, une réflexion est menée afin d’optimiser la future forme du marché de la Batte qui comprendra une configuration différente<br />

dans l’avenir et en accord avec le tracé du futur tram de Liège et l’aménagement du parking quai sur Meuse.<br />

En termes d’animation, « La Batte joue les prolongations » a eu lieu le dimanche 7 juin.<br />

Tout comme l’année précédente, les chalands étaient au rendez-vous jusque 17h00 et les commerçants ont été ravis de cette initiative.<br />

Autres marchés<br />

Le Service gère trois autres marchés hebdomadaires.<br />

Le marché de Chênée, organisé tous les mardis matin, compte 47 marchands abonnés et une dizaine de marchands occasionnels.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

131


En <strong>2015</strong>, une phase de redynamisation de ce marché a été initiée via:<br />

- l’attribution de 3 nouveaux abonnements pour lesquels les catégories suivantes ont été privilégiées : produits alimentaires « biologiques et/ou labellisés,<br />

produits alimentaires (alimentation spécialisée – salaisons) et démonstration ;<br />

- la modification de l’implantation d’une allée du marché qui, de par sa largeur excessive, était contre-productive au niveau commercial ;<br />

- la présence mensuelle d’une animation et ce en collaboration avec les Services de la Ville (Service de Prévention, Service Jeunesse, Services Sociaux, ...)<br />

Les marchés du Thier-à-Liège et d’Angleur comptent de moins en moins de participants. En effet, si le marché d’Angleur compte encore un marchand de<br />

fruits et légumes, le marché du Thier-à-Liège a quant à lui perdu son dernier marchand suite à un départ à la retraite.<br />

En <strong>2015</strong>, le Service a de nouveau géré l’organisation du marché « Court-Circuit », dans le cadre du festival « TempoColor ». Celui-ci a compté une quinzaine<br />

de commerçants, producteurs et agriculteurs locaux rassemblés autour de la place Cathédrale, le samedi 26 septembre.<br />

Enfin, convaincu de l’importance croissante du retour à une consommation plus durable, notamment via les circuits courts, le Service des Foires et Marchés<br />

s’est penché sur l’organisation d’un marché des producteurs locaux. L’année <strong>2015</strong> a été consacrée à la réalisation d’une étude de marché, d’une étude de<br />

faisabilité et à la rédaction de documents <strong>administratif</strong>s nécessaires à la mise en place d’un tel marché. Celui-ci devrait être lancé en mai 2016.<br />

Commerce ambulant sur la voie publique<br />

Le nombre et la localisation d’emplacements sur la voie publique, autres que ceux sur les marchés, sont fixés par le Règlement communal du 25 juin 2012.<br />

De nouveaux endroits devraient voir le jour suite à l’élaboration du nouveau règlement en 2016.<br />

Pour les marchands de produits de bouche, 7 emplacements ont été attribués par abonnements, sur 8 disponibles.<br />

Pour les marchands de plantes et fleurs en divers endroits de la Ville, dont les périodes de vente autorisées sont circonscrites à des occasions précises (la<br />

Saint-Valentin, le 1er Mai, la Fête des Mères et les fêtes de fin d’année), 8 emplacements ont été attribués par abonnement, sur 10 disponibles.<br />

Pour les marchands de plantes et fleurs aux abords des cimetières lors de la période de la Toussaint, 10 emplacements ont été attribués par abonnements,<br />

sur 11 disponibles.<br />

Enfin, en ce qui a trait à la gastronomie foraine sans service à table, effectivement régie par le même règlement, 8 emplacements ont été attribués par<br />

abonnements, sur 12 disponibles.<br />

Commerce ambulant sur domaine privé<br />

Les dispositions légales applicables à l’exercice et à l’organisation des activités ambulantes soumettent à l’autorisation préalable de la commune toute<br />

activité ambulante sur les lieux jouxtant la voie publique ou sur les parkings commerciaux. Ces demandes peuvent être refusées sur base des trois critères<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

132


suivants : l’ordre public, la santé publique et la protection du consommateur.<br />

En <strong>2015</strong> encore, quelques demandes ont abouti à la délivrance d’une autorisation par le Collège communal, tant pour occuper des lieux jouxtant la voie<br />

publique que des parkings commerciaux.<br />

Foire d’octobre et fêtes foraines<br />

La foire de Liège est l’une des plus belles d’Europe et la plus grande de Belgique, devant celles de Bruxelles et d’Anvers. Installée au cœur de la cité, au<br />

milieu des arbres du parc d’Avroy, depuis plus de 150 ans, elle reste une grande fête populaire, avec son ambiance typique, ses couleurs chatoyantes et ses<br />

sonorités propres à ses manèges.<br />

Au cours de l’année <strong>2015</strong>, ce sont 171 métiers forains, établis en une double rangée sur plus d’un kilomètre le long du boulevard d’Avroy, qui ont accueilli<br />

les visiteurs. On estime ceux-ci à près de 1.500.000 durant les 5 semaines et les 6 week-ends qu’a duré la foire. Ces visiteurs proviennent des quatre coins de<br />

la province de Liège, mais aussi des provinces et pays limitrophes. Dans le but d’affiner ces chiffres, de cibler la clientèle et d’organiser au mieux le champ<br />

de foire, des comptages piétons ainsi que des enquêtes de chalandise ont été menés pendant plusieurs semaines sur le site de la foire. Les résultats seront<br />

communiqués en 2016.<br />

De plus, l’attrait de la foire d’octobre induit évidemment des retombées économiques indirectes importantes pour l’ensemble du commerce liégeois.<br />

L’arrivée du futur tram ainsi que la réfection du MadMusée auront des incidences quant à la configuration d’emplacements ponctuels de la foire de Liège.<br />

Une réflexion est actuellement en cours (travaux préparatoires, esquisses de plans, réunions de concertation…) afin d’envisager des solutions optimales<br />

pour ce rendez-vous annuel au succès certain.<br />

Outre la foire d’octobre, il est également à noter que 159 contrats d’emplacements pour 21 fêtes paroissiales ont été octroyés par abonnement en <strong>2015</strong>.<br />

Par ailleurs, l’informatisation des différents plans de la foire, de même que ceux des petites fêtes locales permet, à présent, non seulement une interaction<br />

optimale entre tous les Services concernés, mais aussi une analyse particulièrement rapide et efficace de la faisabilité de toute modification éventuelle de<br />

la disposition des forains, et ce également tant sur la foire d’octobre que sur les petites fêtes locales.<br />

Brocantes<br />

La gestion des brocantes nécessite une étroite collaboration des différents Services communaux appelés à intervenir, à savoir le Service des Foires et<br />

Marchés pour l’organisation et le placement, la Division fiscale pour la perception des redevances et les divisions de Police d’Avroy – Saint Gilles et d’Outremeuse,<br />

ainsi que la Police des Affaires économiques.<br />

La fréquentation de la brocante de Saint-Pholien est maximale : cette brocante est, en effet, complète la majeure partie des vendredis, et rencontre à chaque<br />

fois, notamment grâce à la qualité de sa marchandise et à son ambiance unique, un franc succès.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

133


On y dénombre 157 brocanteurs abonnés, dont 78 professionnels, tandis que 55 emplacements peuvent être octroyés à des brocanteurs occasionnels.<br />

Parmi ces emplacements, 11 sont exclusivement réservés aux professionnels.<br />

En <strong>2015</strong>, 8 nouveaux abonnements ont été octroyés sur cette brocante.<br />

La fréquentation des puces de Saint-Gilles compte, à la différence de la brocante de Saint-Pholien, aucun brocanteur abonné sur les 135 emplacements<br />

disponibles : cette brocante est en effet uniquement occupée par des brocanteurs occasionnels.<br />

Suite à différents constats relevés aussi bien par les Services communaux que par les Services de police sur les brocantes et en particulier sur celle de Saint-<br />

Pholien, une réflexion relative à l’adéquation entre ce règlement et la réalité du terrain s’est initiée fin 2014 et a suivi son cours tout au long de <strong>2015</strong>. Une<br />

révision du règlement devrait voir le jour dans le courant de l’année 2016.<br />

Cirque<br />

En <strong>2015</strong>, la Ville a accueilli durant 3 semaines sur l’Esplanade St-Léonard, le cirque Firmin Bouglione.<br />

11.2. Bureau du commerce<br />

Le Bureau du Commerce a dans ses attributions la gestion de matières récurrentes telles que :<br />

Dérogations aux heures et jours d’ouverture<br />

Durant l’année écoulée, 11 dérogations au repos hebdomadaire obligatoire ont été accordées à l’ensemble des associations de commerçants liégeois.<br />

Outre une dérogation «globale» (afin de fixer le calendrier de l’année <strong>2015</strong> en la matière), le Collège a autorisé 32 dérogations complémentaires afin de<br />

répondre aux besoins spécifiques de certaines associations de commerçants. Par ailleurs, 2 dossiers de dérogation à la fermeture du soir ont aussi été avalisés<br />

par le Collège communal.<br />

Une partie du territoire de la ville de Liège étant reconnue comme centre touristique, les commerçants situés dans cette zone sont autorisés à ouvrir leur<br />

établissement 7j/7 sans devoir introduire une demande de dérogation.<br />

Autorisations d’étalages<br />

Douze autorisations d’étalages sur la voie publique ont été accordées par le Collège communal. Dix tendaient à obtenir une autorisation pour étaler des<br />

fruits et légumes devant leur commerce, une était relative à l’installation de plantes et fleurs et une autre concernait des présentoirs à cartes postales.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

134


Indemnités travaux<br />

Le 19 décembre 2011, le Conseil communal a adopté à l’unanimité le règlement relatif à l’octroi d’indemnités en faveur des commerces de détail et des établissements<br />

de l’Horeca en cas de travaux publics. En <strong>2015</strong>, 9 demandes d’indemnités ont été introduites et ont abouti à l’octroi d’une indemnisation pour<br />

un montant de 1.000 € chacune. Les commerces concernés se situent dans les rues Eugène Houdret, Saint-Léonard et Saint-Laurent.<br />

Outre les tâches récurrentes définies ci-dessus et afin de concrétiser les actions prioritaires définies par le Collège communal en date du 8 octobre 2010<br />

dans le schéma de développement commercial, le Bureau du Commerce a mis en place et développé des thématiques (détaillées ci-après) nécessaires à la<br />

bonne réalisation de ces actions.<br />

Accueil des investisseurs<br />

Le Bureau du Commerce a répondu en <strong>2015</strong> à plus de 130 demandes d’investisseurs, introduites par mail sur l’adresse commerce@liege.be. A celles-ci viennent<br />

s’ajouter les demandes téléphoniques quotidiennes auxquelles répondent les différents agents du Département. Les demandes visaient à obtenir des<br />

informations, principalement dans le cadre de l’implantation d’un commerce. Les types de demandes restent cependant assez variées, allant de la recherche<br />

de cellules disponibles, des conseils relatifs aux lieux d’implantation les plus adéquats en fonction du projet exposé, une aide administrative, financière,<br />

etc. Afin de répondre au mieux à ces différentes demandes, le Bureau du Commerce a maintenu avec tous les organismes de financement et/ou d’accompagnement<br />

liégeois un contact permanent et une mise à jour régulière des informations et de la documentation relatives aux activités commerciales.<br />

Les « Ateliers du Commerce »<br />

En <strong>2015</strong>, 5 Ateliers du Commerce ont été organisés.<br />

En plus de ces séances, sept newsletters reprenant les comptes-rendus des « Ateliers du Commerce » mais aussi d’autres informations relatives aux activités<br />

des commerçants ont aussi été diffusées par voie électronique.<br />

Site Internet « www.place2shop.liege.be »<br />

En <strong>2015</strong>, le site internet a été visité par de nombreux chalands, investisseurs et commerçants. La fréquence des visites a augmenté de 15% par rapport à<br />

2014, année qui a compté +/- 1300 visites. Plus de 80 visiteurs ont pris contact avec le Bureau du Commerce au moyen des formulaires de contact disponibles<br />

sur le site.<br />

168 commerçants sont actuellement inscrits à l’espace privé qui leur est réservé, soit une augmentation de 40% par rapport à 2014. La gestion est effectuée<br />

par un agent du Bureau du Commerce, tant dans la mise à jour des pages et news en fonction des diverses informations telles que les nouveaux commerces,<br />

les nouvelles règlementations et législations, les nouveaux projets, que des événements et manifestations récurrents ou uniques.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

135


Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

136


Identité des quartiers commerçants<br />

En 2013, un projet visant à doter 3 premiers quartiers commerçants liégeois (Guillemins, St-Gilles et Outremeuse) d’une identité propre avait été initié.<br />

Concrètement, en <strong>2015</strong>, les identités de 3 nouveaux quartiers (initiées en 2014) ont été finalisées : Le Carré, Grand Léopold et Chênée. La mise en place de<br />

ces identités consiste chronologiquement en un travail d’analyse des quartiers, une visite sur le terrain, un atelier de réflexion participatif, un positionnement<br />

du quartier, le développement d’outils spécifiques et enfin la présentation des résultats (réunion spécifique par quartier) aux acteurs des quartiers et<br />

l’appropriation des outils par ces derniers. Le tout sous le regard d’un comité de supervision composé de représentants de différents Services de la Ville et<br />

d’acteurs des quartiers.<br />

La diffusion des identités prend également d’autres formes telles que des cubes promotionnels avec des bâches de présentation, la réalisation de sacs,<br />

d’autocollants, la distribution de brochures en certains endroits clés de la ville (lieux d’accueil d’investisseurs et de candidats commerçants, Services communaux,<br />

offices du tourisme, agences immobilières…).<br />

L’implication des acteurs des quartiers (commerçants, habitants, associations…) est très importante dans ce type de projet.<br />

En septembre <strong>2015</strong>, un travail similaire a été entamé sur 3 quartiers supplémentaires : Le cœur historique, Bressoux-Droixhe et Longdoz.<br />

Opération Plan d’Actions Prioritaires<br />

A la demande du Collège communal, une opération multidisciplinaire dénommée Plan d’Actions Prioritaires s’est déroulée pour la quatrième année consécutive<br />

dans 8 quartiers de la Ville. Lors de ces actions, différents Services de la Ville devaient agir simultanément sur les « points noirs » rencontrés dans<br />

ces quartiers. Le Bureau du Commerce a eu pour rôle de répertorier toutes les cellules commerciales vides, donnant une image négative au quartier, et de<br />

comparer ces chiffres à ceux de l’année 2014 afin d’étudier l’évolution de la vacance commerciale dans ces quartiers.<br />

La situation pour ces 8 quartiers s’est révélée assez stable dans la globalité.<br />

Actions pour diminuer le nombre de cellules commerciales vides<br />

CREaSHOP @ Liège<br />

En novembre 2013, l’action Créashop à Liège avait été lancée et présentée à la presse. Cette action vise, à travers l’octroi de primes à des candidats-commerçants,<br />

à redynamiser certaines zones commerciales, à diminuer le nombre de cellules vides dans ces zones et à y renforcer les Services de proximité.<br />

Au cours de cette année, près de 70 personnes ont contacté le Service en vue d’obtenir des renseignements sur la prime, être aidées dans l’élaboration de<br />

leur projet, la localisation de leur activité, la rédaction de leur dossier…<br />

En <strong>2015</strong>, 4 comités de sélection ont été organisés (1 par trimestre), 15 dossiers y ont été présentés et 10 ont été sélectionnés. Ces dossiers sont équitable-<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

137


ment répartis sur la zone de sélection (2 rue de la Casquette, 1 rue Pont d’Avroy, 1 dans la rue Cathédrale, 3 dans la zone Grand Léopold, 2 rue Saint-Gilles et<br />

1 en Feronstrée-Hors-Château).<br />

Sur les 10 dossiers sélectionnés, 8 commerces ont ouvert leurs portes et 2 sont en phase d’ouverture.<br />

Le montant global des bourses attribuées est de 57.000€, ce qui correspond à l’objectif fixé en début d’année (10 projets pour un montant de 50.000€).<br />

La communication envers les candidats-commerçants s’est faite de diverses manières : affichage dans les rues concernées, mailing auprès des propriétaires<br />

des rues concernées, 2 stickers dans des vitrines vides (Cathédrale, Puits-en-Sock), bâches sur cubes (Guillemins, St-Gilles, Outremeuse), encarts de présentation<br />

des candidats dans le journal Vlan, site Internet et enfin à travers les partenaires (Job’in, Alpi, Step by Steppes, UCM, secrétariats sociaux…).<br />

En 2016, l’action continuera avec les mêmes objectifs.<br />

Habillage des cellules commerciales vides<br />

En continuité des années précédentes, le Bureau du Commerce en partenariat avec l’ASBL Les Manifestations liégeoises, a poursuivi le projet « habillage des<br />

cellules commerciales libres ».<br />

En <strong>2015</strong>, les vitrines de trois commerces vides ont été décorées au moyen de vinyles promotionnels reprenant des informations variables en fonction de<br />

la cellule (m², à louer / à vendre, coordonnées des propriétaires, informations sur la prime Créashop et/ou sur le Bureau du Commerce et/ou sur les identités<br />

de quartiers…). Les buts recherchés par cette action (mettre en valeur, stimuler l’attention des investisseurs ainsi qu’unifier, harmoniser et simplifier<br />

la visibilité de la disponibilité des cellules commerciales vides dites « actives ») commencent à porter leurs fruits. En effet, de plus en plus de propriétaires<br />

et même quelques investisseurs ont eu connaissance de ce projet et manifestent leur intérêt que ce soit pour la pose de vinyles sur leur propre bien ou la<br />

location des cellules utilisées.<br />

Animations commerciales<br />

De nombreuses activités commerciales et festivités en tous genres ont rythmé l’année écoulée.<br />

Rappelons, de manière chronologique, les principales d’entre elles.<br />

Tout d’abord, pour sa huitième édition, l’animation Place aux Livres a de nouveau connu un grand succès sur la place Saint-Étienne les 1 er et 3 e samedis des<br />

mois de mai à septembre.<br />

Le Bureau du Commerce a de nouveau mis sur pied la Grande Fête du Commerce, événement de grande ampleur organisé autour d’une braderie unique,<br />

qui s’est déroulé du 4 au 6 juin dans toutes les rues du centre-ville concernées.<br />

Le Village gaulois organisé du 24 juin au 14 juillet, sur la place Saint-Paul, avec entre autres son grand concours de pétanque.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

138


Pour sa 16 e édition, le concept Liège, Cité de Noël a été mis sur pied du 27 novembre au 3 janvier. Il regroupait :<br />

- le Village de Noël, places du Marché et Saint-Lambert, avec ses quelque 190 chalets, une grande roue de 30 mètres de haut installée sur l’espace Tivoli,<br />

des manèges enfantins, une piste de luge de 10 mètres de haut, le golf du Père Noël, sur la dalle de la place Saint-Lambert et en nouveauté, un petit train<br />

touristique reliant les différentes animations de l’événement ;<br />

- la Patinoire de Noël, au centre de la place de la Cathédrale, et sa quarantaine de chalets ;<br />

- la 25e édition du Festival du Cirque européen ;<br />

- les Noélies de la Cathédrale, qui contaient aux petits et grands, en utilisant le vidéo-mapping ;<br />

- la 2e édition du Disneyland Paris Ice dreams, festival de sculptures sur glace qui s’est tenu place des Guillemins.<br />

- la 1ère édition du Happy Kids Village sur l’esplanade des Guillemins.<br />

De manière transversale aux festivités de fin d’année, mentionnons encore le concept des « Illuminations » : outre la prise en charge, pour l’ensemble de<br />

la ville, des consommations électriques des guirlandes lumineuses installées dans la plupart des rues par les associations de commerçants, le Bureau du<br />

Commerce a encore enrichi les illuminations dans le Centre-Ville.<br />

Dans le cadre de ce concept, l’accent est mis sur les économies d’énergie, notamment grâce à l’utilisation d’éclairage Led, ainsi que sur l’esthétique générale<br />

et la cohérence de l’ensemble.<br />

De plus, dans le cadre de la promotion de l’activité commerciale, les commerces et l’HORECA d’ici et d’ailleurs ont aussi été mis en exergue à travers différentes<br />

organisations :<br />

- la 4e édition du Village provençal et sa quarantaine de marchands organisée du 14 au 17 mai au cœur de la place Saint-Lambert ;<br />

- la 4e édition de LiègItalia qui s’est déroulée du 2 au 7 juin place St Etienne ;<br />

- la 2e édition de Sunday Shopday, une dominicale nationale qui a eu lieu le 4 octobre sur tout le territoire de la Ville;<br />

- la Journée du Client, en collaboration avec l’UCM, qui s’est déroulée le 26 septembre également sur tout le territoire de la Ville.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

139


12.3. Service du développement économique<br />

Application de la loi sur les implantations commerciales<br />

Cette matière était auparavant régie par la loi du 13 août 2004 sur les implantations commerciales modifiée par la loi du 22 décembre 2009 adaptant certaines<br />

législations à la directive dite « Bolkenstein ». Elle est régionalisée depuis le 1er juillet 2014 suite à la 6e réforme de l’Etat.<br />

Depuis le 1er juin <strong>2015</strong>, toutes les implantations commerciales sont soumises à l’application du décret du 5 février <strong>2015</strong> relatif à cette matière ainsi qu’à ses<br />

arrêtés d’exécution.<br />

Cette nouvelle législation a impliqué des modifications dans la gestion des dossiers. En effet, une procédure a dû être mise en place avec les Services de<br />

l’Urbanisme et des Permis d’environnement pour rendre efficace le traitement des dossiers qui dorénavant peuvent nécessiter l’implication des 3 Services<br />

simultanément.<br />

Aussi, la notion d’enquêtes publiques a été intégrée dans cette nouvelle législation et ce pour toutes implantations commerciales, y compris celles émanant<br />

de communes limitrophes.<br />

En <strong>2015</strong>, 8 dossiers ont été présentés au Collège communal, 7 d’entre eux ont été acceptés et 1 refusé.<br />

A noter que 7 étaient soumis à l’ancienne législation fédérale (*) et trois ont été traités suivant les nouvelles procédures imposées par le décret wallon.<br />

Nbre Objet Nature commerciale Enseignes SCN totale (M²)<br />

4<br />

Nouvelles implantations<br />

1 complexe commercial<br />

1 commerce de prêt-à-porter<br />

pour toute la famille<br />

1 commerce de détail non<br />

spécialisé sans prédominance<br />

alimentaire<br />

1 supermarché spécialisé en<br />

produits bio<br />

Diverses dont<br />

Carrefour (*)<br />

COS (filiale H&M)<br />

(*)<br />

Décision du<br />

Collège<br />

2460 accord<br />

515 accord<br />

ACTION (*) 789 accord<br />

BIO-PLANET (*) 650 accord<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

140


1<br />

1<br />

Déménagement et<br />

extension<br />

Régularisation et<br />

extension<br />

2 commerces : un magasin<br />

généraliste non alimentaire en<br />

équipement de la personne et<br />

de la maison et un supermarché<br />

discount à dominance alimentaire<br />

1 commerce d’articles de<br />

bricolage et de matériaux de<br />

construction<br />

TRAFIC et ALDI (*)<br />

BIGMAT CATALDO<br />

(*)<br />

1600 (1595+5) et<br />

1202 (701+501)<br />

5435<br />

(1940+3495)<br />

refus<br />

accord<br />

1 Extension<br />

1 complexe commercial<br />

Belle-Ile (*)<br />

24198<br />

(18959+5239)<br />

accord<br />

5<br />

Modification de<br />

l’assortiment / nature<br />

commerciale<br />

1 commerce de carrelages<br />

FALZONE CARRE-<br />

LAGES<br />

1801<br />

accord<br />

En plus de ces dossiers relatifs à des implantations sur le territoire de la Ville, le Collège communal a dû remettre un avis sur 2 dossiers d’implantations dans<br />

des communes limitrophes. Ces derniers ont reçu un avis favorable.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

141


13. Urbanisme<br />

Globalement, le Département de l’Urbanisme retiendra certainement <strong>2015</strong> comme une année particulièrement marquante.<br />

• Plus particulièrement, l’axe urbain Guillemins – Médiacité se concrétise et commence à s’affirmer dans le paysage liégeois :<br />

• la Tour des Finances est maintenant occupée ;<br />

• la démolition des anciens bâtiments est en cours et on commence à percevoir l’emprise de l’esplanade ;<br />

• les premières esquisses des bâtiments projetés sur l’esplanade sont dévoilées (le projet Paradis Express a fait l’objet d’un concours où le Département a<br />

été associé) ;<br />

• la Design Station est inaugurée ;<br />

• la démolition de l’angle de la place et de la rue des Guillemins démarre pour permettre la construction d’un complexe de bureaux (projet Circus);<br />

• les quais de Meuse, que les Liégeois s’étaient immédiatement appropriés, sont inaugurés officiellement ;<br />

• le promoteur Thomas & Piron initie une réflexion sur la reconversion du site Barvaux (Natalis) avec l’apport du bureau OMA;<br />

• Médiacité se complète avec l’agrandissement de Primark. Le dossier des cinémas redevient aussi d’actualité.<br />

Mais surtout, l’événement de l’année, en plein milieu des vacances d’été, c’est la pose de la passerelle enjambant la Meuse. Un chantier particulièrement<br />

spectaculaire suivi par de très nombreux Liégeois. L’utopie du plan piéton de 2004 est devenue réalité. Elle est la pièce maîtresse de ce nouveau maillage<br />

urbanistique initié par la construction de la nouvelle gare des Guillemins.<br />

Pour le Département, la concrétisation de ces projets constitue l’aboutissement d’années de travail consacrées à l’élaboration de plans stratégiques et<br />

réglementaires, de schémas d’orientation, d’études d’incidences sur l’environnement, d’instructions de dossiers de permis, de suivis de problèmes participatifs,<br />

de cahiers des charges, de travaux, etc.<br />

13.1. Service de l’aménagement du territoire<br />

Travaux de portée générale<br />

- scan des plans d’alignement : le Département s’inscrit dans la volonté de la Ville de dématérialiser les documents traités, élaborés aux XIXème et XXème<br />

siècles.<br />

Le Service a procédé, en interne, au scannage de plus de 1.500 plans d’alignement actuellement conservés, tant qu’à présent, sur des tirages papier de<br />

grandes dimensions. Ce travail a été rendu possible grâce à du matériel mis à disposition par le Service des Archives. S’est aussi poursuivit aussi le scannage<br />

de la très riche photothèque du Département. Celle-ci a permis le montage de deux expositions au musée Grand Curtius, l’une consacrée aux «Mutations<br />

du cœur de Liège» l’autre à «L’évolution du quartier de l’Ile en 100 photos ».<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

142


- charges d’urbanisme : suivi de l’évolution du CoDT (Code du Développement Territorial) en participant à la Commission Aménagement du Territoire de<br />

l’Union des Villes et des Communes et élaboration d’une réflexion sur la refonte des charges d’urbanisme.<br />

Outils légaux en matière d’urbanisme<br />

- P.C.A. n° 151 : l’année <strong>2015</strong> aura permis l’aboutissement du Plan Communal d’Aménagement Révisionnel P.C.A.R. n ° 151, dit du « Canal de l’Ourthe », initié<br />

dans la foulée de l’inauguration de la liaison E25-E40 et adopté définitivement en fin d’année par le Conseil communal.<br />

Il va notamment permettre le développement d’un nouveau quartier autour de la gare d’Angleur et la préservation du remarquable ensemble naturel et<br />

paysager présent autour du Canal de l’Ourthe et de l’Ourthe.<br />

Première concrétisation de ce plan : l’amorce de l’étude d’incidences pour la transformation du centre commercial Belle-Ile.<br />

- révision de l’arsenal réglementaire : le Département poursuit la révision de ses outils d’aménagement avec l’abrogation de 23 P.C.A. obsolètes.<br />

Dossiers d’aménagement<br />

Cette année a vu la poursuite de nombreux projets.<br />

C’est toujours guidé par la stratégie développée dans la Transurbaine, que le Département a continué à s’investir dans le suivi d’études stratégiques, urbanistiques<br />

et environnementales des sites de Coronmeuse, de Bressoux-Droixhe, de Patience & Beaujonc (autour du nouveau centre hospitalier chrétien<br />

C.H.C. en chantier), d’Espérance et Bonne Fortune, du périmètre de requalification autour de la pénétrante urbaine entre Burenville et le Cadran (parallèlement<br />

à l’actualisation du projet de quartier Sainte-Marguerite et de l’étude de réaffectation des sites de Saint-Joseph et de Saint- Vincent), de la densification<br />

du boulevard dit « de l’Automobile » (Site Barvaux, Bio-planet…), de la reconversion du site « LBP », de la relocalisation de l’Aldi-Trafic ou de l’agrandissement<br />

du Corlruyt à Chênée, du développement du quartier des Guillemins, etc.<br />

C’est le cas aussi sur le site du Val-Benoît où le magnifique chantier du Génie Civil s’achève. Malheureusement, l’appel à projets lancé par le Département<br />

sur l’Institut de mécanique au Val Benoît n’a pas abouti. Cet événement est lié à l’incertitude liée au projet du tram. Il démontre à l’envi le caractère indispensable<br />

de l’aboutissement de ce dossier pour l’accomplissement du Projet de Ville.<br />

Le centre-ville reste aussi au cœur des préoccupations avec l’aboutissement de l’appel à intérêts du site de l’explosion rue Léopold et le dépôt de la demande<br />

de permis d’urbanisme, le lancement d’une procédure similaire sur l’angle Nagelmackers, l’achèvement de l’étude sur la réappropriation des dents<br />

creuses de la Dérivation, le lancement d’une étude de rénovation urbaine sur les quartiers Amercoeur-Outremeuse, l’accompagnement de projets sur le<br />

site de l’ancienne piscine de l’Evêché aux Prémontrés, sur la friche Palmolive au Longdoz, de l’aménagement de la place Cockerill, d’une étude prospective<br />

sur le site de l’école Saint-Laurent, sur le développement de Bavière,…<br />

Les travaux d’équipement du lotissement « Verger de Fayenbois » (108 maisons individuelles, 35 appartements, 6 maisons kangourou) ont démarré. Le pro-<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

143


jet est accompagné par un processus participatif et artistique visant à créer le lien social entre nouveaux habitants et habitants présents dans les quartiers<br />

alentours.<br />

Le projet d’urbanisation du site des Piedroux s’élabore (un grand parc urbain et +/- 500 logements).<br />

Marketing urbain<br />

- Prix de l’urbanisme : <strong>2015</strong> aura été l’année de la nouvelle formule des Prix de l’Urbanisme, rebaptisés Prix de l’Architecture et de l’Urbanisme. Organisé<br />

tous les deux ans, cet événement a distingué, parmi 42 projets de toujours très grande qualité, la transformation du magasin Delhaize du quartier des<br />

Guillemins.<br />

- Guide des bonnes pratiques : dans la série des guides édités par le Département, la publication d’une nouvelle brochure a été réalisée en <strong>2015</strong> sur le<br />

thème des châssis. Par ailleurs, un inventaire des « sgraffites » a été organisé sur le territoire de la Ville de Liège et mis en ligne sur son site internet.<br />

- Cycle de conférences : le Département collabore aussi avec l’Université de Liège, tant avec la Faculté des Sciences appliquées dans l’organisation des<br />

conférences « projets urbains » qu’avec la Faculté d’Architecture (projets, mémoires ou stages d’étudiants).<br />

Dans ce cadre, le Département a eu aussi l’occasion d’accueillir cette année de grands urbanistes comme Eric BAZARD (Strasbourg), Jean-Yves CHAPUIS<br />

(Rennes), Pablo OTAOLA (Bilbao), ou Jean-Pierre CHARBONNEAU (Paris)…. et un artiste international Thierry BOISSEL (Munich).<br />

- Partenariat avec l’Université de Liège, « LABVILLE » : expression de la volonté commune de la Ville de Liège et de l’Université de Liège de consolider et de<br />

structurer leurs relations d’échanges et de travail en matière d’architecture, d’urbanisme, de paysage et de développements social et territorial, le LABVILLE<br />

a été institué en <strong>2015</strong>. Il se veut un lieu de réflexion, de débat, d’expérimentation, d’action, de promotion et de diffusion de l’information centrés sur la ville,<br />

le territoire auquel elle appartient et son devenir.<br />

Bureau technique<br />

- permis d’urbanisation : plusieurs permis de lotir, d’urbanisation ou d’urbanisme groupé se concrétisent en <strong>2015</strong> : outre Fayenbois, on peut citer XIV Verges<br />

(24 maisons et 27 appartements) dont la réflexion sur la 2 e phase s’amorce, Ecoquartier du Sart-Tilman (27 maisons individuelles, 11 maisons kangourou et<br />

43 appartements), Vandenhoff (20 maisons et 13 appartements), Pré-Aily (43 maisons et 200 appartements), etc.<br />

- travaux de géomètre : divers dossiers de reprises de voiries, de mesurages (affaires immobilières, plans d’expropriation, etc.) et 122 avis de division parcellaire.<br />

- sous-numérotation : vérification de la numérotation des immeubles à construire ou à diviser, réponses aux demandes des Services Population et Police,<br />

participation à la préparation des séances de la commission de toponymie (et plusieurs traductions Français-Anglais / Anglais-Français à la demande des<br />

Services de la Ville par le traducteur officiel en langue anglaise du Département).<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

144


Divers<br />

Le Département a assuré diverses autres missions en <strong>2015</strong> : participation aux commissions de rénovation urbaine (C.R.U.), à la commission Art public, accueil<br />

de nombreux étudiants dans leurs recherches de documents ou de renseignements, accueil de stagiaires (thèmes : trame verte et bleue, infrastructures<br />

sportives, sensibilisation à la qualité des châssis en centre ancien), participations à plusieurs jurys d’étudiants, aux réunions du réseau des villes MAHHL<br />

(Maastricht, Aix, Hasselt, Heerlen et Liège).<br />

13.2. Service de l’urbanisme<br />

Service des permis d’urbanisme<br />

Dossiers de demandes de permis d’urbanisme déposés :<br />

• 1237 dossiers de permis ont été introduits (949 dossiers classiques, 11 dossiers de panneaux publicitaires, 131 déclarations urbanistiques, 119 dossiers<br />

« ministère », 24 permis unique à connotation urbanistique, 13 dossiers relatifs à des travaux entrepris par la Ville et 1 permis intégré à connotation urbanistique)<br />

;<br />

• 1934 points ont été présentés au Collège ;<br />

• 926 points concernent des décisions prises par le Collège sur des permis d’urbanisme (811 octrois pour 115 refus) ;<br />

• 37 dossiers ont fait l’objet d’un recours. Pour 20 d’entre eux, la décision a été confirmée. 12 sont en attente de décision. 5 ont fait l’objet d’une décision<br />

différente ;<br />

ces demandes de permis concernent pour 69% la rénovation ou la transformation de bâtiments existants, 8% la construction de nouveaux bâtis, les autres<br />

dossiers concernent des travaux divers tels qu’antennes G.S.M., enseignes, abattages…<br />

Sur l’ensemble des dossiers 42 % concernent des habitations unifamiliales, 28 % concernent le logement multiple et 17 % concernent l’industrie, le commerce<br />

et les bureaux.<br />

Autres type de demandes :<br />

Le service des permis d’urbanisme est également sollicité pour d’autres demandes :<br />

• 110 demandes d’avis préalables ;<br />

• 9 demandes de certificats d’urbanisme ;<br />

• 14 demandes de certificats de patrimoine.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

145


Renseignements urbanistiques délivrés aux notaires:<br />

5622 demandes dont 122 divisions, ce qui représente une augmentation sensible des demandes par rapport à l’année précédente.<br />

Service de l’inspection du bâti<br />

L’Inspection du bâti est en charge du contrôle du respect des permis d’urbanisme, des déclarations urbanistiques, des délais légaux, des arrêts de travaux<br />

et des injonctions (parfois combinés avec le Service Salubrité et Sécurité Publique, l’Intercommunale d’Incendie de Liège et Environs et les Services de<br />

Police). Ces contrôles aboutissent à la rédaction de rapports, de mises en demeure, de procès-verbaux et de constats de conformité (ou non) des bâtisses<br />

contenant des logements soumis à permis de location, c’est-à-dire :<br />

• +/- 580 nouveaux rapports ;<br />

• +/- 100 demandes d’attestation de divisions d’immeubles (logement / permis location) ;<br />

• 443 enquêtes publiques ;<br />

• 58 procès-verbaux.<br />

Les inspecteurs sont également en charge du suivi des plaintes et autres affaires diverses (+/- 210), de l’archivage des dossiers de permis et de la participation<br />

au Plan d’Actions Prioritaires de lutte contre les incivilités dans huit quartiers et, enfin, de la réalisation des enquêtes sur terrain.<br />

Dans le cadre des permis d’urbanisme de régularisation, un montant de 77.681 EUR à titre d’amendes transactionnelles a été perçu.<br />

Indicateur-expert<br />

L’indicateur-expert communal est tenu de collaborer à la mise à jour des documents patrimoniaux, à l’élaboration des procès-verbaux d’expertise et à la<br />

mise à jour des revenus cadastraux.<br />

Dans ce cadre, la mission principale consiste à transmettre les informations via le programme informatique URBA.I.N. Ces informations portent sur de nombreux<br />

points tels que : les autorisations délivrées par le Collège, les déclarations de fins de travaux, des infractions urbanistiques connues, les incohérences<br />

connues entre le plan et la matrice cadastrale, etc.<br />

L’année <strong>2015</strong> a été consacrée à deux travaux majeurs d’investigation :<br />

• examen du passif des autorisations de bâtir : plus de 300 dossiers ont ainsi été identifiés et répercutés au Cadastre ;<br />

• examen de la problématique des divisions d’immeubles : ce travail est en cours et devra s’inscrire sur le long terme. En <strong>2015</strong>, un premier lot de 22 dossiers<br />

de divisions d’immeubles, non connus au Cadastre, ont fait l’objet d’une révision de revenu cadastral.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

146


13.3. Cellule cartographie<br />

L’année <strong>2015</strong> a confirmé le besoin important de spatialisation des différents phénomènes caractérisant le territoire communal.<br />

La Cellule cartographie a notamment enregistré 269 demandes (comportant souvent plusieurs cartes) se répartissant comme suit :<br />

• 71% de création de cartes ;<br />

• 10 % d’impression ;<br />

• 14 % de vérification de cartes ;<br />

• 5 % d’information.<br />

Outre la réponse aux besoins propres du Département d’Urbanisme, la Cellule a agi comme appui pour de nombreux autres Services (Gestion des Espaces<br />

publics, Services sociaux, Jeunesse, Logement, Police, Culture, Service des Etablissements D.I., D.S.I., Bâtiments communaux, Cellule stratégique, Cabinet du<br />

Bourgmestre, Département du Logement, du Développement économique et commercial) et particulièrement le Service Police administrative et sécurité<br />

publique qui, à lui seul, représente 22 % des demandes.<br />

Elle a notamment été sollicitée plus particulièrement cette année :<br />

dans le cadre d’études stratégiques nécessitant la mise à disposition des données cartographiques importantes ainsi qu’un suivi qualité (Plan communal de<br />

Mobilité, Programme communal de Développement de la nature,…) ;<br />

pour un soutien de diverses publications et expositions internes à la Ville (Service proximité, Services Sociaux, Cellule communication, le Grand Curtius …),<br />

dont diverses cartes réalisées pour un ouvrage scolaire en collaboration avec l’Université de Liège ;<br />

pour la mise en place de canevas « types » permettant aux différents agents d’être plus autonomes pour la création des cartes, tout en gardant un contrôle<br />

de qualité au travers de l’outil de vérification cartographique. De nombreuses abrogations de Plan Communaux d’Aménagement ont ainsi pu être réalisées<br />

directement par les urbanistes gestionnaires de dossiers.<br />

Les dossiers importants traités par la cellule cartographie ont été :<br />

• réflexion stratégique au niveau communal (stratégie habitat, quartiers nouveaux, stratégie de mobilité et de stationnement…) ;<br />

• emplacements Personnes à Mobilité Réduite (mise en ligne sur le site internet de la Ville) ;<br />

• finalisation du P.C.A.R n° 151 Canal de l’Ourthe ;<br />

• nombreux dossiers cartographiques d’abrogations de P.C.A. (23) ;<br />

• réflexion sur les différents zonages et limites de « quartiers ».<br />

Des mises à jour de géodonnées importantes, ou la mise en place de nouvelles bases, ont été entamées (lieux cultuels et culturels, passages pour piétons,<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

147


feux de signalisations, comités de quartier…). L’accent a été mis sur les points adresses permettant la liaison avec les diverses bases de données actuelles<br />

ou à venir de la Ville.<br />

La mise en place d’un atlas dynamique permettant au personnel communal de télécharger des cartes de parties de territoire sous différents fonds cartographiques<br />

a été entamée.<br />

La cellule maintient un inventaire des géodonnées disponibles et définit les modalités de diffusion.<br />

13.4. Service des affaires immobilières<br />

Année de transition pour ce Service qui a vu son effectif renforcé et qui a préparé, en transversalité avec les Services des Bâtiments communaux et de la<br />

Régie foncière, plusieurs dossiers de mise en vente. Ces ventes devraient aboutir dans le courant de l’année 2016.<br />

En <strong>2015</strong>, le Service des Affaires immobilières a contribué à la cession d’immeubles (96.000 EUR), de terrains (141.451 EUR) et d’emplacements de parking<br />

couvert (25.000 EUR) pour la Régie foncière.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

148


14. Développement territorial et grands Investissements<br />

Le Directeur en chef, chargé de la gestion de cette matière, assiste M. le Directeur général dans l’exécution de la politique de gestion des investissements et<br />

de ses grands projets immobiliers liés au développement métropolitain de la Ville. Il veille à la réalisation efficace de ceux-ci et à leur évaluation afin d’assurer<br />

une gestion optimale des ressources qui y sont affectées.<br />

La Cellule en place est composée d’un responsable de la Cellule Audit immobilier, architecte de formation et d’une assistante/secrétaire.<br />

14.1. Développement stratégique en matière de travaux techniques et de<br />

Grands projets d’investissements<br />

La Cellule propose des projets de développement métropolitain, qui répondent aux priorités stratégiques définies par le Collège communal, en articulant<br />

les politiques publiques d’urbanisme, d’aménagement du territoire et de gestion de l’espace public.<br />

Elle établit des scénarios relatifs aux différentes opportunités en matière de stratégie immobilière et assure la coordination des études de faisabilité en<br />

veillant à la réalisation, par les différents Départements concernés, des études préalables.<br />

Elle assure également la validation et la cohérence des propositions retenues, tant du point de vue technique que financier, et formalise la politique de<br />

développement stratégique métropolitain de la Ville au travers, notamment, de la rédaction d’une programmation pluriannuelle des investissements.<br />

Enfin, elle assure l’assistance et le conseil au Directeur général en l’alertant sur des risques techniques, financiers et juridiques liés aux grands investissements.<br />

Une mission importante, à laquelle participe la Cellule, consiste en la recherche des possibilités de subventionnement des infrastructures, entre autres via<br />

le cofinancement FEDER (Fonds Européen de Développement Européen).<br />

Représentation de l’Administration<br />

Chargée de communiquer et de valoriser, tant en interne qu’en externe, les missions et les projets en cours, l’Inspection générale de Développement<br />

territorial et des grands Investissements met en place, en collaboration avec la Cellule Communication de la Ville, un mode opératoire destiné à informer<br />

le citoyen de l’évolution des projets.<br />

La mobilisation des synergies autour des grands projets urbains étant indispensable, la Direction du Développement territorial identifie et mobilise les<br />

partenaires stratégiques en développant, avec eux, un réseau de relations privilégiées.<br />

Elle travaille en étroite collaboration avec la Cellule Stratégique de la Ville et veille à sensibiliser tous les acteurs en faveur d’une bonne exécution du projet<br />

ainsi que du respect des plannings et des contraintes extérieures.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

149


Coordination technique, financière et administrative<br />

Le Directeur en chef assure tout d’abord la définition des missions, des objectifs prioritaires et des résultats attendus de la part des différents Départements.<br />

Il définit ensuite, avec les Directions concernées, les modalités de mise en oeuvre des projets et leur traduction en plannings opérationnels.<br />

En phase d’exécution des travaux, la Cellule veille au suivi optimal au travers, notamment, des plans d’actions et de tableaux de bord. Le contrôle de la<br />

bonne gestion des dépenses via des tableaux de bord et le respect des enveloppes fixées pour les projets sont aussi primordiaux.<br />

Complémentairement à sa mission d’expertise, le Directeur en chef doit motiver et coordonner les différents Départements et Directions concernés par les<br />

projets envisagés. Par ailleurs, celui-ci peut estimer nécessaire de recourir à des ressources extérieures via les pouvoirs subsidiants, des associations concernées<br />

par ces matières, voire des consultants.<br />

Le recours à l’expertise des services de la Fédération Wallonie-Bruxelles en matière d’équipements culturels, du Service public de Wallonie en ce qui concerne<br />

le volet patrimonial, de conservateurs belges et étrangers ainsi que de consultants spécialisés dans l’exploitation d’outils de prestige et l’organisation<br />

d’expositions à caractère international s’avère également indispensable.<br />

De la même manière, et à titre d’exemple, l’étude d’un équipement aquatique en milieu urbain a nécessité la collaboration du Service Juridique, des Départements<br />

des Sports, de l’Urbanisme et des Travaux, encadrés par les membres du Collège mais également de la Direction des Infrastructures sportives au<br />

SPW, de l’Association des Equipement sportifs et d’un consultant français spécialisé dans l’élaboration de ce type de programme.<br />

Enfin, c’est à la Cellule que revient nécessairement la tâche de :<br />

• constituer le comité d’accompagnement du projet<br />

• d’organiser et d’animer leurs rencontres<br />

• de dresser les comptes-rendus<br />

• de faire rapport au Collège communal<br />

• de participer à la présentation et à la défense des projets en commissions du Conseil communal.<br />

Dossiers<br />

Le Projet de Ville, actualisé en 2012, définit « les priorités et les actions à mettre en œuvre à l’horizon <strong>2015</strong> ». A cette occasion et suite à une consultation populaire,<br />

douze grands projets d’investissements ont été décidés :<br />

• La réalisation du tram<br />

• La création de parkings-relais (P+R) aux entrées de la Ville et de parkings souterrains au centre-ville<br />

• L’aménagement de parc d’activités économiques (reconversion de l’ancien campus du Val Benoît,…)<br />

• La rénovation du Palais des Congrès et de ses abords<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

150


Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

151


• Le développement de Coronmeuse (création d’un écoquartier,…) et de la Foire internationale de Liège (FIL)<br />

• La concrétisation de Bavière<br />

• La transformation de Droixhe<br />

• Le nouveau quartier des Guillemins (quartier d’affaires et de logements)<br />

• La réalisation du Centre international d’Art et de Culture (CIAC) (dans le cadre de la programmation FEDER 2007-2013 - chantier initié le 4 novembre<br />

2013, l’inauguration aura lieu le 4 mai 2016)<br />

• La nouvelle bibliothèque des Chiroux<br />

• Le développement d’un pôle de service public communal (la réhabilitation de la Cité administrative dans le cadre de la nouvelle programmation FEDER<br />

2014-2020)<br />

• La valorisation du cœur historique de la Ville (restauration église St-André, reconstruction de l’îlot Tivoli).<br />

• Parmi ces projets, certains sont d’ores et déjà réalisés, d’autres sont en cours d’exécution et quelques uns sont toujours à l’étude.<br />

• D’autres dossiers ont été et sont gérés, entre autres, par la Cellule Développement territorial et grands Investissements :<br />

• La salle de concert Sauvenière (inaugurée le 3 mars <strong>2015</strong>)<br />

• L’acquisition et le programme d’occupation de la Caserne Général Leman à Rocourt (acte d’achat signé le 24 janvier 2014)<br />

• Le projet de création du parking Quai-sur-Meuse<br />

• L’acquisition des terrains nécessaires dans le cadre du projet de création de l’écoquartier sur le site de Coronmeuse (acte d’échange signé le 26 septembre<br />

2014).<br />

Cellule d’Audit du Parc immobilier<br />

Pour répondre à un souci de rationalisation, la Ville de Liège s’était engagée, via son Plan de Gestion, à créer une Cellule d’Audit du Parc immobilier, placée<br />

sous la responsabilité de Monsieur le Directeur général par l’intermédiaire du Directeur en chef en charge du Développement territorial et des grands<br />

Investissements.<br />

La Cellule, en place depuis avril 2010, clôturait sa mission dans le courant de l’année <strong>2015</strong>, l’objectif étant atteint.<br />

L’établissement d’un recensement des bâtiments et ensembles immobiliers et les résultats d’analyses précises de leurs situations a permis aux autorités de<br />

décider quels éléments méritaient d’être conservés, ainsi que les possibilités de transformation, d’adaptation ou de non conservation.<br />

Par ailleurs, une réflexion et des échanges réguliers avec le C.P.A.S. (Centre public d’Aide sociale) ont également permis de définir une série d’opportunités<br />

de synergies entre les Services de la Ville et ceux du C.P.A.S. (partage des nouveaux ateliers du Département des Travaux, situés rue de Namur, avec les<br />

ouvriers du C.P.A.S., regroupement des Services techniques en charge du parc immobilier, synergie entre le Service des Archives générales de la Ville et<br />

celles du C.P.A.S., etc.).<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

152


De plus, au cours des 10 dernières années, il a été constaté une nette augmentation de la consommation d’électricité. En effet, le coût des énergies pour<br />

le parc immobilier de la Ville avait presque doublé. Cette tendance à la hausse du coût des énergies étant à craindre, il devenait indispensable de réduire<br />

l’importance du parc immobilier et d’avoir une réflexion sur la rénovation énergétique des bâtiments.<br />

L’Union Européenne, soucieuse d’aider les états à atteindre leurs objectifs dans le domaine de l’efficacité énergétique, a publié un appel à projets destiné<br />

à financer le montage de dossiers. Ces dossiers devaient impérativement démontrer que l’investissement dans la rénovation énergétique des bâtiments<br />

débouche sur des projets qui ont un retour sur investissement et sont financièrement profitables aux autorités publiques, voire rentables sur des périodes<br />

relativement courtes. Les projets de rénovation énergétique sont, en effet, généralement vite rentables.<br />

14.2. Aménagement des Espaces Publics<br />

NOTE IMPORTANTE : depuis octobre <strong>2015</strong>, les services A.E.P. et M.E.P ont été regroupés sous une seule Direction. Le nouveau Service se nomme maintenant<br />

« Gestion de l’Espace public » (G.E.P.). Il est toujours en cours de réorganisation.<br />

Afin d’assurer la création d’espaces publics de qualité, ainsi que l’entretien lourd et le renouvellement des infrastructures, la Direction de l’Aménagement<br />

des Espaces publics a pour mission principale la coordination des études et des interventions ayant lieu sur le domaine public en matière :<br />

- d’infrastructures de voiries publiques ;<br />

- d’ouvrages d’art (ponts, murs de soutènement, etc.) ;<br />

- d’aménagements urbains et paysagers (places, ronds-points, parcs,…) ;<br />

- d’éclairage public et de mise en valeur du patrimoine ;<br />

- de réseau d’assainissement;<br />

- de lotissements et autres zones soumises à promotion;<br />

- d’aménagements réalisés par les gestionnaires de réseaux sur le territoire communal ;<br />

- la mise en œuvre de la politique environnementale de la Ville de Liège.<br />

La Coordination technique<br />

La Coordination technique se compose du Service Chantiers Ville, du Bureau d’études, de la Cellule Impétrants et entretiens ainsi que de la cellule Eclairage<br />

public-Electromécanique.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

153


Le Bureau d’Etudes<br />

Le Bureau d’Etudes de la voirie a pour principales missions d’établir les dossiers techniques nécessaires à la gestion des éléments constituant le domaine<br />

public et de conseiller la Direction, les autres Services de la Ville et le Collège communal sur les éléments ayant une influence sur le domaine public de<br />

gestion communale.<br />

Ces avis sont rendus suite à des demandes de permis (d’urbanisme, de lotir, …), des Echevinats, de la police ou sur des sujets d’actualité.<br />

Parmi les dossiers techniques établis en <strong>2015</strong>, notons certains projets tels que les aménagements de la place des Martyrs et de la rue de Beyne, de la rue<br />

du Centenaire, de la rue de l’Hippodrome , entre la rue des Marécages et la rue Faleye, l’aménagement en zone 30 du quartier du Longdoz dans le cadre du<br />

projet Wallonie Cyclable, la modification du rond-point Hemricourt, des aménagements en faveur des PMR rue Eugène Houdret et rue du Vieux-Mayeur, la<br />

remise en état du platelage et des garde-corps de la passerelle Saint-Léonard, l’aménagement des abords de la maison des jeunes du Thier-à-Liège, l’aménagement<br />

de la plaine de jeux Charles-Gothier, le dossier de démolition de deux immeubles avenue Blonden, ainsi que des dossiers d’égouttage des rues<br />

Mathieu Bodson, Reynier et Wazon.<br />

En outre, le Bureau d’Etudes assure également le suivi de dossiers confiés aux bureaux d’études privés, tels que la stabilisation de murs de la rue Pierreuse,<br />

la reconstruction d’un mur Thier-de-la-Chartreuse et rue du Fourneau. Il participe aussi aux dossiers gérés par l’A.I.D.E. tels que l’égouttage de la rue du<br />

Pays-de-Liège, la remise en état de canalisations dans la zone IV suite à l’étude du réseau d’égouttage établie par l’A.I.D.E.<br />

Le Bureau d’Etudes participe également au suivi des travaux concernant la Tour Cybernétique dans le parc de la Boverie.<br />

La Cellule Chantiers<br />

La Cellule Chantiers surveille les travaux de voirie et veille au parfait respect, par les entrepreneurs, des prescriptions des cahiers des charges.<br />

Pointons différents chantiers de voirie dont, entre autres, l’entretien des rues Papillards, Comhaire, Chafnay, Reynier, Arthur Bris, Saint-Gilles et l’avenue de<br />

Juprelle.<br />

On note également la réfection des rues Saint-Laurent, Saint-Léonard, Cour Petit, Neuville, Saint-Vincent, Fort de Loncin, du carrefour formé par la rue Charles<br />

Horion et le boulevard Ernest Solvay, des Places Henri Simon, Saint-Paul, de l’Yser et Jaspar, et du Boulevard Emile-de-Laveleye.<br />

Des aménagements en faveur des cyclistes ont également été réalisés rue de Hesbaye, avenue de Nancy et rue du Moulin, ainsi que dans tout le quartier de<br />

Bressoux.<br />

Par ailleurs, elle surveille la construction de trottoirs rue Côte d’Or et d’escaliers rues des Bedennes, ou encore la réalisation de plaines de jeux (Parc Sauveur<br />

et rue Charles Gothier).<br />

Des poses et réparations d’égouts ont été également suivies, notamment rues des Petites Roches, de Sclessin, Dossin, Buisseret, Pilzen, Piedboeuf, Villette,<br />

de la Cité, de Tilff, Thier-de-la-Fontaine, Place Vivegnis et Herbert Hoover et Impasse Hubart.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

154


La Cellule Chantiers suit également les réquisitions d’entrepreneurs ou divers chantiers en domaine public tels que l’extension du Skatepark de Cointe, la<br />

pose de garde-corps Degré des Artisans ou encore les aménagements des Parcs Saint-Agathe et des Oblats.<br />

La Cellule Impétrants et entretiens<br />

La Cellule Impétrants instruit les demandes de permissions de voirie qui sont soumises au Collège. Elle surveille ces travaux impétrants, ainsi que les petites<br />

ouvertures, dont l’information est gérée par l’Accueil Maintenance, en veillant au parfait respect, par les entrepreneurs, du Règlement communal et/ou de<br />

la permission de voirie.<br />

La Cellule organise la réunion de coordination générale prévue par le Règlement communal, coordonne les différentes interventions impétrants dans une<br />

même zone et identifie les travaux à coordonner avec ceux suivis par la Cellule Chantiers.<br />

Parmi les différents chantiers impétrants de grande ampleur, on peut noter le chantier SRWT de déplacements préalables liés au tram et la pose du collecteur<br />

AIDE rues de Renory et Rivage-en-Pot.<br />

On peut également citer, en tant que chantiers coordonnés, la pose commune (Mobistar, SPW, ORES et Proximus) dans le quartier Longdoz, la pose commune<br />

(Mobistar, SPW et Proximus) devant l’Opéra, la pose commune (ORES, Mobistar, SPW, Resa, CILE et Proximus) autour de la Cité administrative, la pose<br />

commune (RESA et Proximus) rue Fraischamps, les travaux de raccordement du CHC à Glain et les travaux de la SPI et des impétrants autour du site du Val<br />

Benoît.<br />

La Cellule Éclairage Public<br />

La Cellule Éclairage Public et Équipements Électromécaniques a pour missions la planification des aménagements relatifs à l’éclairage public, la mise en<br />

lumière patrimoniale des parcs et bâtiments remarquables, les installations de feux tricolores situées sur les voiries communales, les bornes électro-pneumatiques<br />

et électro-hydrauliques, les stations de relevage d’eaux usées, les armoires d’alimentation électrique des marchés prenant place sur le territoire<br />

de la Ville de Liège ainsi que le réseau aérien d’élingues et d’alimentations électriques des illuminations de fin d’année.<br />

Elle coordonne également les activités de maintenance sur l’ensemble du matériel précité et assure le relais des informations techniques et administratives<br />

entre la Ville de Liège et les gestionnaires de réseau de distribution RESA et ORES, aussi bien au niveau du réseau basse tension que du réseau d’éclairage<br />

public.<br />

Soucieuse des économies d’énergie, elle favorise le remplacement des luminaires de forte puissance par des luminaires moins énergivores, aussi bien dans<br />

l’éclairage que dans les lanternes de feux tricolores.<br />

En <strong>2015</strong>, des études sur les réseaux d’éclairage de Grivegnée et Jupille ont été menées et ont conduit à la mise en place d’un site test de luminaires de<br />

dernière génération télégéré autour de la rue Bois-de-Breux, en préambule au remplacement de près de 1.000 luminaires de forte puissance dans ces quartiers.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

155


Le Carré a également été l’objet d’une étude poussée au niveau de son éclairage, qui aura pour premier résultat le réaménagement prochain de la rue de la<br />

Casquette, prologue d’une campagne de renouvellement de l’éclairage public de ce lieu emblématique de l’hypercentre.<br />

Près de 80 poutrelles métalliques vétustes ont été remplacées par des poteaux en béton sur l’ensemble du territoire de la Ville.<br />

Trois des 43 installations de feux tricolores ont été complètement réaménagées.<br />

Enfin, près de trois quarts du réseau aérien de supports et d’alimentations électriques des illuminations de fin d’année ont également subi un important<br />

lifting.<br />

La Planification territoriale<br />

Ce Service se compose des Cellules Infrastructures de Voirie, Art et Aménagement urbains.<br />

La Cellule des Infrastructures de Voirie<br />

Parmi les missions de la Cellule des Infrastructures de Voirie, citons le suivi de la conception du parking public souterrain de la place Cockerill et du quai<br />

Sur-Meuse concédée à Galiliège (conception, construction, gestion et exploitation), la supervision de Wallonie Cyclable et l’étude du réaménagement des<br />

voiries autour du site de Bavière (projet FEDER).<br />

Elle participe aux études des autres Départements de la Ville, dont l’actualisation du PCM, l’étude de rénovation urbaine Outremeuse-Amercoeur, la Commission<br />

Consultative Vélo...<br />

En outre, elle assure le suivi pour l’AEP (Aménagement des Espaces publics) des études portées par des institutions extérieures (SPW, SRWT, SPI...) comme<br />

les projets du tram, le 14 axes structurants des Tec, du Val Benoit, de la N20, de la N30, du CHC, le P+R de Vottem...<br />

Enfin, la Cellule réalise une vingtaine d’esquisses prospectives d’aménagement et l’inventaire d’ouvrages d’art, des bassins d’orage, des escaliers, des feux<br />

de signalisation, des dispositifs ralentisseurs, des ronds-points, des passages pour piétons...<br />

La Cellule Art public<br />

Elle est chargée d’assurer la conservation du patrimoine en veillant à l’entretien, à la conservation, à la restauration et la valorisation des monuments d’art<br />

public (statuaire, art public et Petit Patrimoine).<br />

Sa mission comporte également le montage de projets pour l’acquisition de nouvelles œuvres destinées aux espaces publics.<br />

Parmi les missions réalisées en <strong>2015</strong>, notons le démarrage du chantier de restauration de la fontaine de la Vierge en Vinâve d’Ile, en collaboration avec les<br />

Ateliers du Service de la M.E.P. (Maintenance des Espaces publics), et l’aboutissement de la procédure de Certificat de Patrimoine pour la restauration du<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

156


Perron et le Calvaire Li Vi Bon Dju en Pierreuse.<br />

La restauration de la fontaine place Saint-Denis a été réalisée, quant à elle, à l’aide des subsides du SPW-Petit Patrimoine Populaire Wallon.<br />

Une mission d’étude de la statue d’André Dumont, place du XX Août, en vue de sa restauration, a été menée.<br />

En collaboration avec les Services communaux, les travaux de maintenance sur monuments commémoratifs, dans le cadre des commémorations de la<br />

Grande Guerre, ont pu être poursuivis. Sont également à noter, les travaux de conservation sur 4 œuvres commémoratives en bronze en Outremeuse, à<br />

Wandre et au parc de la Boverie, en complément au travail réalisé depuis 2013 par les Services sur de nombreux monuments commémorant la Grande<br />

Guerre.<br />

Une nouvelle œuvre destinée à l’espace public a été acquise. L’intégration de cette sculpture abstraite, œuvre de René Jacob, a été étudiée.<br />

De plus, la Cellule a approfondi l’étude et les réflexions sur l’intégration de l’art public dans l’aménagement du tram et sur le repositionnement des œuvres<br />

impactées. Dans ce cadre, l’œuvre de Serge Gangolf (sise rue Paradis), a été transférée aux ateliers RAVI.<br />

Un dossier pour la restauration du monument Général Bertrand a été monté, il sera subsidié par le Commissariat général au Tourisme.<br />

Des dossiers relatifs à des travaux de conservation sur les éléments métalliques du jardin Wiket à Saint-Laurent et 3 œuvres commémoratives en pierre<br />

calcaire tendre (Sainte-Walburge-Boverie-Pont Atlas) ont été lancés et avec l’aide des subsides du P.P.P.W., des dossiers pour la rénovation de la potale place<br />

du Flot dans le quartier Sainte-Marguerite et le monument d’Oscar Berchmans à Bressoux.<br />

La Cellule Aménagements urbains<br />

Elle a pour principale mission l’amélioration du cadre de vie et le développement des qualités paysagères des espaces publics, en revalorisant les espaces<br />

verts existants, parcs, jardins, alignements d’arbres, aménagements paysagers divers ou en en créant de nouveaux.<br />

Sa mission s’étend, en tout ou en partie, selon les cas, de la programmation et de la planification des aménagements paysagers, dans un contexte urbanistique<br />

large, à la conception des projets jusqu’au suivi de leur réalisation.<br />

Parmi les missions réalisées en <strong>2015</strong>, l’étude et l’attribution du marché de travaux pour l’aménagement des abords de l’étang du parc d’Avroy initie la dernière<br />

phase du programme d’assainissement de cet étang.<br />

La Cellule a également assuré le suivi de l’exécution des travaux d’aménagement de circuits de promenades sur le site de la Chartreuse, dans le parc des<br />

Oblats, ainsi que celui des travaux d’aménagement d’emplacements de parking adaptés aux personnes à mobilité réduite et de la signalétique des parcours.<br />

Pour ce même site, elle a poursuivi l’organisation d’un large processus participatif initié en 2014 et impliquant les usagers et en particulier les personnes<br />

difficiles à mobiliser, dans l’élaboration de projets de valorisation et d’animation du parc de la Chartreuse, dans le cadre du projet européen Value Added ;<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

157


ce processus s’est concrétisé par la mise en œuvre des études et des travaux de réalisation des actions souhaitées, comme la requalification des entrées du<br />

parc, l’installation de petits équipements favorisant la rencontre et la détente, la restauration de la grotte, les études de mesures de valorisation du milieu<br />

naturel, les échanges d’informations via un site internet et les réseaux sociaux.<br />

La Cellule a participé à l’organisation à Liège du Congrès final rassemblant les délégations des 11 partenaires européens du projet Value Added et près de<br />

200 professionnels de l’aménagement des espaces publics.<br />

Dans le cadre du processus de rénovation urbaine, la Cellule a finalisé l’aménagement de deux nouveaux parcs de quartier et contribué à la mise en place<br />

de dispositifs de gestion spécifiques : le parc public Sainte-Agathe qui s’étend sur près d’un hectare dans le quartier de Sainte-Marguerite et qui comprend<br />

notamment un jardin potager géré par un collectif de citoyens et le jardin public Morinval-Quatre Tourettes situé dans le quartier Saint-Léonard au cœur<br />

d’un réaménagement associant les cours d’école, une placette, des espaces de jeux, de nouveaux logements et le remodelage de la voirie.<br />

Des missions d’études relatives à la restauration des ferronneries de la place Emile Dupont et à la végétalisation des colonnes de la place Saint-Lambert ont<br />

été attribuées à des spécialistes.<br />

La conception et les études techniques du réaménagement de la place de l’Yser se sont poursuivies par l’étude des aménagements d’une plaine de jeux et<br />

d’une pergola, parallèlement au suivi de la réalisation de la première phase de travaux.<br />

La Cellule collabore avec les Départements concernés ou avec des auteurs de projets et organismes extérieurs pour l’élaboration de projets d’aménagement<br />

d’espaces publics tels que le parc de la Boverie ou le lotissement de Fayenbois.<br />

La Cellule de l’Environnement et Développement durable<br />

Le Service poursuit des missions de trois ordres :<br />

Des missions de contact et d’information aux citoyens sur toutes les thématiques liées à l’environnement.<br />

Ces actions sont menées au quotidien à travers les différentes interfaces Ville-population (courriers, courriels, appels téléphoniques, site internet, brochures,<br />

etc.) ainsi qu’à l’occasion d’évènements publics (manifestations, foires, salons tels que Retrouvailles, Papillon, la Semaine sans pesticides, la Journée de l’arbre,<br />

Liège au jardin, la journée portes ouvertes des serres, etc.). De plus, des formations de guides relais sont organisées en vue de qualifier des personnesressources<br />

dans les quartiers afin de développer la promotion du potager hors-sol, des jardins nature admise et du compostage. Des guides relais ont ainsi<br />

montré leurs réalisations en la matière lors du Festival de Promenade. En ce qui concerne les parcs, divers petits aménagements favorisant la biodiversité ont<br />

été réalisés (ex. : installation de nichoirs et d’hôtels à insectes) et du matériel de sensibilisation a été installé (nichoirs à caméra, panneaux didactiques). Des<br />

brochures sur les parcs sont également développées (Avroy, Cointe, …).<br />

Au niveau des écoles, des animations en matière d’éducation relative à l’environnement ont été dispensées et le processus Agenda 21 scolaire (qui vise à<br />

une amélioration continue en matière environnementale) a été initié en collaboration avec l’Instruction publique.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

158


Des missions de coordination et de planification d’actions environnementales, en relation avec les pouvoirs régionaux, fédéraux et européens.<br />

Ces actions portent sur un large spectre des thématiques liées à l’environnement et comprennent également la mise à jour d’indicateurs environnementaux.<br />

Dans le secteur des pollutions sonores, sur base de la cartographie du bruit réalisée par le Service Public de Wallonie, un suivi est apporté à ce programme<br />

régional. La Ville suit également l’évolution de la qualité de l’air et collabore au Plan Poussière du Gouvernement wallon à travers le lancement de la procédure<br />

du Plan Pic de pollution aux particules fines (gestion coordonnée avec la Province de Liège), ainsi qu’au Plan wallon «Vague de chaleur et pic d’ozone».<br />

Dans le domaine de la biodiversité, la Ville adhère et participe activement au plan de réduction de l’utilisation des pesticides et collabore au plan régional<br />

de lutte contre les espèces exotiques envahissantes (cartographie, actions d’éradication, de sensibilisation, etc.). Elle s’implique également dans de nombreux<br />

projets tels que le Plan Communal de Développement de la Nature (PCDN), avec une étude financée sur fonds propres visant une actualisation de<br />

l’inventaire réalisé en 1998 et l’identification des lignes de force du réseau écologique, Commune MAYA, Biodibap V3 et deux contrats de rivière (Ourthe<br />

et Vesdre). Dans le secteur de la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES), la Ville a fait réaliser un Bilan carbone et en poursuit l’actualisation.<br />

Parallèlement à cette démarche, la Ville a renouvelé son adhésion à la Nouvelle Convention des Maires pour le Climat et l’Energie (en date du 23 novembre<br />

<strong>2015</strong>). Dans ce cadre, elle devra fournir, dans un délai de 2 ans, un bilan des GES et un diagnostic de vulnérabilité aux changements climatiques, ainsi qu’un<br />

plan d’actions en faveur de l’énergie durable et du climat (noté SECAP Sustainable Energy & Climate Action Plan) au sein de son territoire. L’objectif de la<br />

Ville est de réduire les émissions de CO 2<br />

d’au moins 40 % d’ici 2030 et d’améliorer sa résilience aux effets des changements climatiques. Dans ce contexte,<br />

elle collabore de manière étroite avec l’Agence wallonne de l’Air et du Climat (AwAC) et avec l’Institut de Conseil et d’Etudes en Développement Durable<br />

(ICEDD) afin de s’inscrire au mieux dans la démarche régionale. Dans le secteur des nuisances électromagnétiques, un cadastre des antennes et relais GSM<br />

a été réalisé et est tenu à jour. Des avis sont rendus pour toute nouvelle implantation d’antenne. De nombreux dossiers de nuisances animales (pigeons,<br />

faune sauvage, nouveaux animaux de compagnie – N.A.C. –, etc.) sont traités et suivis et l’appui du Service est apporté à des opérations de propreté multidisciplinaires<br />

(dont les opérations « rivières propres »).<br />

Des missions de gestion (transversale intra-ville) de dossiers techniques environnementaux.<br />

Ces dossiers sont gérés à travers une assistance technique apportée aux différents Départements communaux dans de nombreuses thématiques liées à<br />

l’environnement au sens large, ainsi qu’à l’éco-consommation (à travers l’appui à la rédaction de clauses de développement durable pour certains marchés<br />

publics et à la réalisation de campagnes de sensibilisation à la réduction des consommables). Dans le domaine de la gestion des terres excavées, des sols<br />

pollués, des plantes invasives, le Service apporte son expertise aux différents Services techniques confrontés à ce type de problèmes. Dans le secteur de<br />

l’urbanisme, le Service apporte son appui dans le but d’améliorer la prise en compte du développement durable dans cette matière à travers la rédaction<br />

de clauses environnementales, des avis environnementaux et urbanistiques, le développement d’un coefficient de biotope, etc.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

159


La Cellule des Affaires générales<br />

Le Service des Affaires générales comporte la Cellule des Marchés publics, la Cellule de la Comptabilité et le Secrétariat (jusque fin <strong>2015</strong>).<br />

Les trois entités travaillent en collaboration étroite et directe avec les autres Services de l’AEP, c’est-à-dire, la Coordination technique, l’Environnement et le<br />

Développement durable, la Cellule Infrastructures de Voirie et la Cellule Art et Aménagement urbain.<br />

Une collaboration active est d’application avec les autres Départements au sein de la Ville, tels que les Départements des Finances, Juridique et l’Urbanisme<br />

ainsi que les Services de la Maintenance des Espaces publics et des Bâtiments Communaux.<br />

Les Affaires générales coordonnent, élaborent et diffusent les informations relatives aux nouvelles procédures en vigueur au sein de l’Administration,<br />

veillent à l’application de la nouvelle législation sur les marchés publics, le décret sur les nouveaux grades légaux ou sur la modification du Code Local de la<br />

Démocratie, par exemple.<br />

Le Service des Affaires générales est également très régulièrement sollicité pour servir de pilote dans les nouveaux projets de la Ville de par l’importance<br />

de son encours, la complexité des dossiers gérés et la qualité de son adaptabilité (e-délibération, e-courrier, Programme de Gestion Intégrée des travaux).<br />

La Cellule des Marchés publics assure la gestion administrative complète, pour tous les Services de l’A.E.P., de tous les marchés publics, de travaux essentiellement<br />

dont les marchés conjoints et leurs conventions, mais également de services et de fournitures, les conventions ou chartes, ceci jusque fin <strong>2015</strong>.<br />

En <strong>2015</strong>, il s’agissait, en l’espèce, de plus de 100 dossiers pour l’Echevinat des Travaux, l’Echevinat de l’Environnement et l’Echevinat de l’Art urbain pour un<br />

budget annuel de 11.680.000,00 euros dont 5.130.000 euros de dossiers subsidiés auprès de différentes instances régionales.<br />

Parmi ces dossiers, on relèvera par exemple des projets d’envergure tels que la poursuite de l’aménagement de la place de l’Yser avec sa plaine de jeux, la<br />

rénovation des rues Winston Churchill, de l’Hippodrome et du Centenaire, le projet Wallonie Cyclable, de mise en zone 30km/h du quartier du Longdoz, et<br />

des projets d’aménagement des abords du parc de la Boverie et du parc d’Avroy, mais aussi différents chantiers de modernisation de l’éclairage public dans<br />

une première partie du Carré, du remplacement des infrastructures vétustes et des fortes puissances ainsi que les dossiers annuels d’entretien et réfection<br />

des infrastructures d’égouttage et de voirie.<br />

La Cellule Comptable gère tant les factures imputées au budget ordinaire (frais de fonctionnement, fournitures, etc.) que les dépenses et recettes liées au<br />

budget extraordinaire (investissements, subsides). Elle réalise aussi les approbations des travaux, les engagements des dépenses complémentaires, les<br />

droits constatés. La Cellule prépare le budget, les compléments budgétaires et les dossiers pour transmission à la Tutelle.<br />

L’activité comprend ainsi le contrôle de près de 250 factures au budget ordinaire et plus de 500 états d’avancement au budget extraordinaire. Les comptables<br />

gèrent, en outre, les factures ressortant des réquisitions effectuées par Monsieur le Bourgmestre, les intérêts de retard, les demandes d’imputation et<br />

les décomptes finaux.<br />

Chaque année, les engagements comptables sur articles de dépenses sont soldés, soit plus de 1.800.000 euros soldés en <strong>2015</strong> pour le compte 2014 et<br />

1.100.000 euros en <strong>2015</strong> pour la clôture du compte <strong>2015</strong>.<br />

En <strong>2015</strong>, un travail conséquent et systématique a été réalisé, par les deux Cellules, quant à l’identification et la recherche des dossiers relatifs aux articles<br />

de recettes ouverts (droits constatés non soldés). Des non-valeurs, majoritairement dues à de doubles inscriptions budgétaires, ont été réalisées pour un<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

160


montant global de 2.895.000 euros tandis que 7.040.000 euros étaient perçus des Autorités subsidiantes.<br />

Le Secrétariat, quant à lui, centralise le secrétariat général du Service et celui de la Direction, la gestion du personnel de l’ensemble du Service de l’Aménagement<br />

des Espaces publics, la tenue des différents indicateurs ainsi que la rédaction des PV de réunions. Il assure le suivi des dossiers d’assurances, du<br />

courrier du Service et des demandes de permis d’urbanisme, ainsi que les demandes de permissions de voirie et l’implantation des bornes. Avec la mise en<br />

place du projet e-délibération, le Secrétariat collecte les dossiers à transmettre et sert de lien entre le Secrétariat Collège-Conseil et les Cellules des Marchés<br />

publics et de la Comptabilité.<br />

L’Aménagement des Espaces publics a soumis plus de mille points à l’approbation du Collège et du Conseil pour l’année <strong>2015</strong>.<br />

Travaux et Environnement<br />

L’Accueil Maintenance de la Gestion de l’Espace Public, créé sous sa structure depuis fin 2010, conserve le même organigramme. Quelques transferts d’activités<br />

spécifiques ont permis d’améliorer l’organisation.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

161


15. Maintenance des Espaces Publics<br />

Les secteurs sont subdivisés en secteurs géographiques Nord – Centre - Sud. Les Brigades territoriales de Plantations – Nettoiement - Voirie sont passées à<br />

cette subdivision. Les autres activités : Ateliers, Signalisation, Avaloirs, Mobilier Urbain et Dégraffitage couvrent tout le territoire de la Ville.<br />

15.1. Cellule de Coordination<br />

Située rue de Namur, la Cellule de Coordination, composée de cinq personnes, a été créée afin d’orienter toutes les demandes vers le Service adéquat.<br />

Demandes d’intervention<br />

L’origine des demandes est multiple :<br />

• Requête des mandataires et de l’administration qui répercutent les doléances des citoyens ;<br />

• Fiches de constats rédigées par les Gardiens de la Paix du Management des Nuisances Publiques ; accueil téléphonique (04-222 44 22) « Allo Maintenance<br />

» qui encode directement les constats et les demandes des citoyens et les communique aux intervenants de terrain selon la matière (près de 25 demandes<br />

par jour ouvrable).<br />

•<br />

En <strong>2015</strong>, l’Accueil a centralisé 7.584 demandes réparties comme suit :<br />

• Abandon de déchets : 18%<br />

• Dégraffitage : 3%<br />

• Intervention Police : 9%<br />

• Opération de Propreté : 6%<br />

• Mobilier urbain : 5%<br />

• Avaloirs : 12%<br />

• Signalisation : 1%<br />

• Eclairage Public : 3%<br />

• Voirie : 37%<br />

• Plantations : 1%<br />

• Divers : 5<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

162


Dossiers Salubrité<br />

Pour les incivilités sur le domaine public, en complément des procès-verbaux rédigés par les fonctionnaires de Police, les agents techniques assermentés<br />

signent des constats (conformité des déchets, respect des horaires …) qui sont traités par le bureau des amendes administratives en vue de rédiger une<br />

SAC (sanction administrative communale).<br />

Pour <strong>2015</strong>, retenons 671 demandes d’intervention pour incivilités en matière de propreté/déchets sur le domaine public.<br />

De plus, le nouvel article 37, inséré dans le règlement propreté sur le domaine public, permet d’obliger les propriétaires privés d’entretenir leurs terrains et<br />

d’en évacuer les déchets pour causes d’insalubrités (voir point 2.1).<br />

Dossiers sinistres<br />

De nombreux contentieux d’accidents sur le domaine public font l’objet d’un suivi par la Cellule Coordination qui transmet le dossier au Service concerné<br />

pour avis technique :<br />

Ville préjudiciée : PV de roulage transmis par la Police - évaluation des dégâts subis –facturation à l’auteur des faits pour dédommagement. En <strong>2015</strong>, 230<br />

dossiers (en 2014 : 202) ont été ouverts. La récupération du préjudice est enrôlée par la comptabilité, la Recette communale se chargeant de poursuivre les<br />

recouvrements.<br />

Tiers préjudicié : avis sur la responsabilité éventuelle de la Ville à transmettre à l’expert de l’assureur gestionnaire de la RC de la Ville. En <strong>2015</strong>, 207 dossiers<br />

(en 2014, 227) ont été présentés au Service Juridique pour dédommagements éventuels aux plaignants.<br />

Demandes de travaux, petites ouvertures et pose de mobilier urbain sur le domaine public<br />

La Cellule de Coordination réalise trois types de suivis sur le domaine public :<br />

- Les demandes de travaux pour un chantier sur le domaine public exécutés par une entreprise agréée font l’objet d’un Arrêté de Collège (190 demandes<br />

rédigées en <strong>2015</strong>).<br />

- Pour les petites ouvertures réalisées par les impétrants (opérateurs pour les téléphone + eau + gaz + électricité), plus de 5.000 dossiers ont fait l’objet d’un<br />

suivi. Pour venir en aide aux Divisions de Voirie chargées de valider ou non la finition en fin d’ouverture, la Cellule Impétrants de l’Aménagement des Espaces<br />

Publics a détaché un technicien chargé de faire rapport aux impétrants et de monter les dossiers contentieux éventuels.<br />

- De nombreuses demandes de poses de potelets, barrières, obstacles et mobilier urbain sont introduites tant par des citoyens, via l’Echevinat des Travaux,<br />

que par la Police des Quartiers ou de la Signalisation. Généralement, ils visent à empêcher le stationnement gênant ou dangereux. En <strong>2015</strong>, après consultation<br />

des Services de la Voirie, de la Signalisation et des Pompiers, 106 dossiers (50 en 2014) ont été finalisés par un Arrêté de Collège et ont abouti à l’installation<br />

des infrastructures en voirie.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

163


Matériel de tri des déchets<br />

La Ville met à disposition des 450 bâtiments communaux (administration et instruction publique) des conteneurs (140 lit / 240 lit / 360 lit) pour l’évacuation<br />

des déchets résiduels avec dispense d’utilisation des sacs jaunes règlementaires, des conteneurs PMC avec sacs bleus ainsi que des corbeilles et conteneurs<br />

à papiers.<br />

Une information systématique a été adressée aux Directions d’établissements afin qu’elles sollicitent auprès d’INTRADEL le matériel de tri selon les quotas<br />

définis par l’Intercommunale. Celle-ci livre en direct ce qui manque en matériel et dossiers pédagogiques pour favoriser le tri sélectif des déchets.<br />

15.2. Propreté<br />

Brigades de nettoiement<br />

La Propreté Publique, divisée en trois brigades territoriales, est chargée du nettoiement du domaine public, c’est-à-dire :<br />

• planification des tâches systématiques de balayage ;<br />

• désherbage et fauchage des abords des voiries et sentiers communaux ;<br />

• ramassage des dépôts clandestins (déchets et encombrants) ;<br />

• participation aux brigades mixtes (Police/Nettoiement) pour évacuation des déchets après constats verbalisés ;<br />

• évaluation des prestations des opérateurs privés en charge des collectes périodiques en porte-à-porte (quotidiennes – hebdomadaires – mensuelles),<br />

des vidanges des corbeilles publiques et bulles à verre ;<br />

• intervention d’épandage manuel dans le cadre du Service Hiver.<br />

Collecte des déchets<br />

En <strong>2015</strong>, plusieurs changements d’organisations ont eu lieu :<br />

- L’organisation des collectes en porte-à-porte a changé en juillet. Trois collecteurs sont chargés de réaliser les collectes, Shanks, Sita et Deveux.<br />

- L’organisation des collectes encombrants a changé aussi et est passée à la fréquence trimestrielle couplée à la collecte des encombrants recyclables via<br />

la Ressourcerie (ramassage à domicile des objets pouvant entrer dans le « commerce de seconde main » ou la filière « Recupel » pour encourager au tri<br />

sélectif).<br />

- Pour éviter les abandons clandestins, mise en place d’une procédure de repérage des dépôts d’encombrants hors collecte : repérage police - encombrants<br />

rentrés ou évacués par les brigades Propreté ou par le privé en fonction du cubage.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

164


- Augmentation des vidanges des corbeilles sur l’ensemble de la Ville, minimum trois fois semaine et maximum trois fois par jour, et possibilité de modification<br />

de manière mensuelle.<br />

En collecte en porte-à-porte, les opérateurs privés ont ramassé en <strong>2015</strong> un total cumulé de 59.378 tonnes (60.355 tonnes en 2014) réparties comme suit :<br />

66% d’ordures ménagères brutes, 5% de PMC, 16% de papiers/cartons, 9% de verre dans les sites des bulles à verre et 4% de déchets organiques.<br />

Le total des déchets résiduels (sacs jaunes) s’élève à 205 kg par habitant par an, chiffre relativement constant par rapport aux tonnages constatés depuis<br />

plusieurs années.<br />

La Ville de Liège valorise les tonnages d’un certain nombre de déchets collectés sur le territoire communal. Le montant total pour <strong>2015</strong> est de 1 563 923,00<br />

€ ventilés comme suit : revente des métaux : 45 954,11 € - subsides Fost pour collecte/revente des PMC/papiers : 1 517 968,89 €.<br />

Prestations de salubrité<br />

En matière de dépôts clandestins et/ou non conformes, l’action coordonnée Police/Nettoiement permet de valider le maximum de constats exploitables<br />

(témoignages, indices trouvés, identification de propriétaires …) afin d’appliquer les sanctions administratives.<br />

Pour l’entretien des domaines privés (immeubles et/ou terrains), la Maintenance monte de nombreux dossiers qui font l’objet de mises en demeure aux<br />

propriétaires, rédigées par l’Echevinat de l’Environnement, leur demandant de nettoyer la végétation, évacuer les déchets abandonnés, clôturer les parcelles,<br />

tailler les buissons et arbustes le long des voiries et chemins, etc … y compris sur les domaines de l’Etat, d’Infrabel, des Sociétés de Logements Sociaux.<br />

A défaut d’une réaction dans les 30 jours, des réquisitions sont rédigées par le Bourgmestre, permettant l’exécution d’office d’interventions payantes.<br />

Toutes ces démarches sont appuyées par une information diffusée aux Commissariats territoriaux, laissant l’initiative aux inspecteurs de quartier de prendre<br />

contact avec les propriétaires en leur rappelant leurs obligations réglementaires.<br />

Dégraffitage<br />

La brigade anti-graffiti est chargée de procéder gratuitement à l’enlèvement des tags, graffitis ou autres autocollants sur les immeubles privés et les bâtiments<br />

communaux, ainsi qu’au dégraissage des chaussées. En <strong>2015</strong>, environ 60.000 m² de surfaces ont été traités. La Brigade transmet les informations à la<br />

Police en vue de sanctionner les auteurs.<br />

`<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

165


Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

166


15.3. Plantations<br />

Le Service des Plantations est partagé entre trois activités : la foresterie urbaine, les brigades territoriales et la production horticole.<br />

Foresterie urbaine<br />

La Cellule de Foresterie urbaine est en charge de la gestion des arbres et des bois de la Ville de Liège. Sa pratique regroupe des activités telles que les plantations<br />

d’arbres, la mise à jour de l’inventaire cartographique des arbres en milieu urbain, leur entretien et leur protection, ainsi que la réalisation des suivis<br />

sanitaires et de sécurité.<br />

De nature transversale, la Cellule travaille en étroite collaboration avec le Département Etat civil - Population (cimetières), la Direction des Bâtiments communaux<br />

et le Département de l’Urbanisme.<br />

Les Brigades territoriales<br />

Les 3 brigades territoriales assurent l’entretien des espaces publics et des espaces verts aménagés. En plus de l’entretien, ces brigades se chargent des<br />

replantations des espaces vandalisés ou abîmés.<br />

Cette année, le Service a continué à mettre en place une gestion différenciée des différentes zones. L’usage des herbicides étant proscrit. Afin de favoriser<br />

l’utilisation de pratiques plus respectueuses de l’environnement, le désherbage est effectué à l’eau chaude. De grandes zones herbacées ont été menées<br />

en fauchage tardif avec les avantages que cela implique pour la faune et la flore. De plus, depuis longtemps, la majorité des pelouses sont tondues avec un<br />

système de mulching (technique de tonte sans ramassage de l’herbe), nettement plus économique et profitable pour l’environnement.<br />

La Brigade du centre a réalisé les 4 aménagements différents qui se sont succédés sur la Place Cathédrale.<br />

Le Service dispose également d’une brigade «volante» qui intervient sur l’ensemble du territoire communal. Cette brigade est chargée de travaux plus<br />

spécifiques tels que le nettoyage des bassins d’orages, la plantation des arbres d’alignement ou les tontes dans les habitations sociales.<br />

La production horticole.<br />

La brigade des décorations florales a cessé ses activités fin <strong>2015</strong> et les agents ont été répartis entre les différentes brigades. La brigade de la pépinière a assuré<br />

la fourniture et la plantation d’arbustes, conifères et rosiers divers aux brigades territoriales. Les serres ont produit, pour la dernière année, les annuelles<br />

des parterres publics. Les plantes seront désormais achetées via des marchés publics.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

167


15.4. Voirie<br />

Divisions territoriales<br />

Le Service Voirie de la Maintenance des Espaces Publics en <strong>2015</strong> est aussi subdivisé en trois secteurs : Nord, Centre et Sud.<br />

La division de voirie Sud est basée au premier étage du bâtiment de la rue de Namur et prend en charge l’entretien des voiries et cheminements piétons<br />

dans les quartiers d’Angleur, Chénée, Grivegnée, Guillemins, Longdoz et Sainte-Marguerite.<br />

La division de voirie Nord est établie maintenant rue de la Tonne (n°80) à Rocourt. Au cours de l’année <strong>2015</strong>, plusieurs déménagements ont eu lieu pour<br />

permettre les divers travaux successifs, un surcroit de travail pour la division, nécessaire à la perspective d’avoir un bâtiment entièrement rénové et permettant<br />

l’accueil des autres services au sein de ce bâtiment. La division de voirie Nord gère les quartiers de Droixhe, Jupille, Sainte-Walburge, Saint-Léonard et<br />

Wandre.<br />

La division du Centre s’est orientée en <strong>2015</strong> sur l’entretien des rues pavées et des trottoirs des quartiers dont elle a la charge (Centre, Avroy et Outremeuse).<br />

La tâche principale du Service est d’assurer en tout temps un niveau de sécurité suffisant pour les utilisateurs des voies publiques, voiries et trottoirs. Ses<br />

interventions, souvent ponctuelles et urgentes, concernent tous les types de problèmes qui peuvent survenir sur l’espace public – revêtements fissurés,<br />

affaissements, nids-de-poule, dalles ou pavés descellés, avaloirs, filets d’eau ou trappillons abîmés, sécurisation et balisage en cas d’accident. Plus particulièrement<br />

en <strong>2015</strong>, un très grand nombre d’interventions de sécurisation ont été nécessaires suite aux multiples vols de grilles d’avaloirs en fonte. L’impossibilité<br />

de retrouver des grilles de mêmes dimensions oblige souvent le Service à procéder au remplacement des avaloirs complets. Ces interventions sont<br />

coûteuses en temps et en argent.<br />

A côté de leurs missions principales, les divisions de voirie sont également actives pour une série d’autres tâches sur le domaine public. En termes de gestion<br />

des eaux, elles procèdent à la vidange des bassins d’orage, au curage manuel des avaloirs, des points bas et des ruisseaux et à l’analyse des problèmes<br />

de raccordements particuliers à l’égout, lorsque ceux-ci ne peuvent être réglés par le riverain. Lors de manifestations ou d’événements, elles prennent en<br />

charge la pose et la reprise de barrières de sécurité et de panneaux de signalisation. Elles participent également au déneigement en hiver. Les divisions<br />

sont en effet responsables du salage de l’ensemble des voiries secondaires, de la pose et du remplissage des bacs à sels disposés dans les endroits les plus<br />

problématiques du territoire et de la distribution de sacs de sel dans les écoles. Le Service prend aussi en charge la gestion des bornes, barrières et dispositifs<br />

de stationnements pour vélos, les remplacent suite aux accidents de circulation et procèdent au placement de nouveaux mobiliers sur base des<br />

demandes du Collège communal.<br />

Autorisation de travaux<br />

Les responsables des divisions de voirie participent à la gestion administrative de tout ce qui concerne les espaces publics. Ils émettent des avis concernant<br />

les demandes de permis d’urbanisme, les organisations de manifestations sur le domaine public, le placement de terrasses pour les établissements horeca,<br />

la construction ou la réparation de trottoirs et la création de raccordements à l’égout. Ils assurent le suivi et la réception des travaux effectués par les sociétés<br />

privées sur leur secteur et l’interface entre les citoyens, les impétrants, la Police et l’Administration.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

168


En <strong>2015</strong>, l’Accueil Maintenance a rédigé 190 arrêtés de Collège donnant autorisation d’exécuter des travaux par des privés sur le domaine public.<br />

Régulièrement, des demandes d’installation de mobilier urbain (potelets, barrières, arceaux vélo, rouilles en pierre, etc.) passent également par la voirie<br />

pour avis avant d’être adressées à la Signalisation et aux Pompiers pour rédaction d’un avis de Collège.<br />

Les capacités humaines, techniques et budgétaires du Service de la Voirie ne permettent pas de rencontrer toutes les demandes extérieures qui lui sont<br />

adressées par les riverains, les gardiens de la paix, les instances politiques ou autres. Ces demandes sont donc centralisées auprès de l’Accueil Maintenance<br />

et les priorités d’intervention sont établies de manière à assurer un niveau de sécurité suffisant sur le territoire.<br />

Service hiver<br />

Le Service hiver est un rôle de garde organisé de manière à intervenir rapidement sur les voiries communales en cas de conditions hivernales dangereuses<br />

(gel, verglas, neige).<br />

Pas moins de 60 agents des différents Services du Département des Travaux sont repris dans ce rôle de garde : des conducteurs, des contremaîtres, des<br />

chauffeurs, des opérateurs machines et des mécaniciens. Grâce à eux, 7 circuits prioritaires (accès aux hôpitaux, bus,…) sont traités dès que cela s’avère<br />

nécessaire.<br />

Outre ce rôle de garde prioritaire, les Services de la Voirie, de la Propreté et des Plantations sont également sollicités afin d’assurer le déneigement des<br />

voiries secondaires, des ponts, des escaliers, des places, des parcs et des accès aux écoles, maisons de repos et bâtiments communaux.<br />

Signalisation<br />

Le Service de la signalisation est chargé de la mise en œuvre et de la maintenance de la signalisation verticale, du marquage routier et des plaques toponymiques.<br />

Il s’occupe également de l’entretien journalier des feux tricolores et est actif sur l’ensemble du territoire de la Ville de Liège.<br />

Ce Service procède aussi à la pose et à l’enlèvement des réservations de stationnement pour les manifestations publiques ainsi que pour le curage des<br />

avaloirs.<br />

15.5. Services transversaux<br />

Comme leur nom l’indique, les Services transversaux ont pour rôle d’intervenir dans divers domaines et sur tout le territoire de la Ville de Liège. Ils sont<br />

notamment chargés du support logistique aux Services opérationnels que sont les divisions de voirie, de propreté publique et des plantations.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

169


Les ateliers<br />

Les Ateliers des Bâtiments communaux (tailleurs de pierre et ferronnerie) sous-traitent les demandes d’entretien et de réparation des équipements et installations<br />

de toute nature, tels que barrières et garde-corps, pierres d’ornement (sépultures, monuments).<br />

L’atelier des tailleurs de pierre sous-traite les demandes d’entretien et de réparation des équipements et installations de toute nature, ainsi que la manutention<br />

spécifique telle que pierres d’ornement (musée, sépultures, monuments).<br />

Il s’est chargé notamment du projet de rénovation de la fontaine dite de Delcour, qui a été démontée et sera replacée dans le courant de l’année 2016, mais<br />

également de la rénovation d’une série de monuments dans tous les espaces publics (bâtiments, cimetières, parcs etc.)<br />

Son rôle de support sur les chantiers de voirie (entre autres la réfection de la rue St Léonard) permet de ne pas interrompre les travaux grâce à certaines<br />

interventions sur place et par la production ou le reconditionnement d’un grand nombre de bordures de tous modèles et de toutes dimensions.<br />

De plus, une équipe se charge des travaux de maçonnerie pour plusieurs pièces faites en atelier (seuils, couvre-murs, soubassements etc.) et plus encore<br />

(chapelle de Rocourt), pour différents Services.<br />

Le Service des Fontainiers<br />

Le Service est chargé d’entretenir et de renouveler l’équipement hydraulique et l’infrastructure de 45 fontaines publiques (jets d’eau, bornes à boire), de 6<br />

sites avec des urinoirs publics et de 5 sites de prise d’eau pour arrosages (parterre place Cathédrale, cuvelles Place St Lambert …)<br />

Outre ses activités principales,<br />

- il réalise la mise en place d’un réseau d’alimentation pour la patinoire de Noël et son marché ainsi que du Télévie.<br />

- il participe aux projets de rénovation de la Vierge Delcour, du Perron, de St Denis et des urinoirs Bénédictines.<br />

- il réalise une assistance pour les trappes Ste Marie et des tours végétales St Lambert.<br />

Un budget de 23.500 € à l’extraordinaire et de 13.500 € à l’ordinaire a été engagé en <strong>2015</strong> pour le maintien de toutes ces infrastructures.<br />

Le Service des plaines de jeux<br />

Le Service est chargé du maintien en bon état des plaines de jeux et de sports, non seulement dans les espaces publics, mais aussi dans les écoles et les<br />

crèches.<br />

Deux importants marchés de fournitures ont été attribués en 2014, le premier pour l’acquisition de différents types de modules et le second pour l’achat de<br />

dalles amortissantes en caoutchouc recyclé. Les commandes passées fin <strong>2015</strong> sur ces marchés s’élèvent à environ 80.000 €.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

170


La mise en conformité des sols amortissants dans les écoles a été entamée pendant l’année 2014 et s’est poursuivie, comme prévu, en <strong>2015</strong> selon les priorités<br />

et suivant un programme pluriannuel établi en 2014.<br />

La mise en conformité de sols amortissants a été réalisée : à la plaine de jeux Charles Gothier, à la plaine de jeux Cité Terwagne ainsi que l’ajout de 2 modules<br />

de jeux supplémentaires, à la plaine de jeux au Parc Astrid (côté enfants en bas âge, l’autre côté sera fait 2016) et à la plaine de jeux de la Médiacité (côté<br />

enfants en bas âge, l’autre côté sera fait 2016).<br />

D’autre part, ce Service assure la responsabilité des contrôles réguliers relatifs à la sécurité des espaces de jeux, en application de la législation en la matière.<br />

Un marché de services a été exécuté par une entreprise agréée pour assurer les contrôles de sécurité du niveau le plus élevé, fournir une analyse des<br />

risques de chaque aire de jeux, et garantir la conformité des équipements de la Ville aux normes en vigueur.<br />

La Brigade de curage des avaloirs<br />

La Brigade est une division du Service Propreté. Elle assure depuis 2011 le curage de tous les avaloirs situés sur le territoire de la Ville de Liège. Quelques<br />

26.500 curages d’avaloirs ont été curés en <strong>2015</strong> avec une augmentation du nombre de curages de l’ordre de 9 % par rapport à 2014. Environ 95 % résultent<br />

des opérations de curage systématique planifié par quartier.<br />

Chacun des 4 camions extracteurs qui équipent le Service (dont un extracteur à voie étroite spécifiquement conçu pour les interventions en voiries piétonnes)<br />

effectue le curage complet de 51 avaloirs en moyenne journalière, avec une progression de 7,5 % par rapport à 2014. En <strong>2015</strong>, 453 tonnes de boues<br />

ont été extraites des avaloirs, soit une diminution de 2 % par rapport à 2014.<br />

Les principales opérations sont réparties entre curages systématiques avec/sans interdictions de stationner, curages systématiques de piétonniers, curages<br />

préventifs et curatifs pour les festivités, participation aux plans d’action prioritaire, les curages ponctuels et les interventions urgentes lors d’intempéries.<br />

La Brigade d’assainissement<br />

La Brigade garantit non seulement le bon fonctionnement et le curage des égouts publics, mais se charge aussi de l’entretien des déversoirs, bassins<br />

d’orage et autres ouvrages situés sur le territoire de la Ville. Elle assure, d’autre part, la désobstruction de nombreux raccordements particuliers, lorsque les<br />

propriétaires d’immeubles ne sont pas en mesure de le faire par leurs propres moyens. Elle intervient régulièrement lorsque les riverains sont confrontés à<br />

des problèmes de montée d’eau ou d’infiltrations dans leurs sous-sols, afin de vérifier l’origine de ces problèmes.<br />

Un marché de travaux d’un montant de +/- 120.000 € a été attribué pour la remise en état de 6 systèmes de vannes dans le réseau d’égouttage du centreville.<br />

Depuis plus de 2 ans maintenant, le Service possède un système d’inspection des canalisations performant et de qualité professionnelle. Ce système permet<br />

de réaliser des inspections caméras des canalisations de raccordements particuliers mais aussi de canalisations du réseau public circulaire du territoire<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

171


de la Ville. Durant l’année <strong>2015</strong>, plus de 120 endoscopies ont été réalisées par le Service. Le système caméra avec charriot permet d’effectuer des endoscopies<br />

des égouts publics circulaires. En cas de problème sur le réseau, le temps de réaction est plus rapide qu’auparavant.<br />

Parc auto<br />

En <strong>2015</strong>, le Parc Automobile a plus que jamais poursuivi la modernisation de sa flotte de véhicules. Un montant de 476.500 € a été consacré à l’achat de<br />

nouveaux véhicules. C’est au total 8 petits utilitaires, 3 fourgons, 7 camionnettes avec bennes qui ont remplacé des véhicules identiques usagés.<br />

Ces acquisitions ont permis de remplacer d’anciens véhicules polluants par de tout nouveaux véhicules propres et performants. Ces véhicules ont été<br />

répartis dans différents Services de la Ville (nettoiement, voirie, plantations…) et contribuent au quotidien à la bonne réalisation des missions de tous ces<br />

Services. Un camion grue vient par ailleurs renforcer la division de voirie Sud.<br />

Notons également que l’achat de trois cyclomoteurs 125cc supplémentaires a permis de limiter le nombre de véhicules personnels de type berline. Ces<br />

scooters permettent notamment d’effectuer des déplacements rapides, faciles et peu coûteux.<br />

L’année <strong>2015</strong> aura également été une année charnière dans l’informatisation du Parc Automobile. Depuis la fin du mois d’octobre, un nouveau programme<br />

été mis en fonction. Il remplace l’ancien système « SIP2 » devenu obsolète. Ce programme, réalisé sur mesure pour les besoins de la Ville de Liège, doit<br />

permettre une gestion plus précise de la flotte de véhicules. Une telle mise en œuvre aura sans nul doute un impact particulier sur la rapidité d’intervention<br />

mais également en termes d’économie.<br />

La mise sur pied de ce programme informatique marque la concrétisation de la première étape dans le projet de Gestion Intégrée du Service des Travaux<br />

(G.I.T)<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

172


16. Bâtiments communaux<br />

16.1. Présentation<br />

Le Service des Bâtiments communaux assure tous les travaux de maintenance et d‘investissemenst liés aux bâtiments affectés à des fins publiques dont la<br />

Ville de Liège est propriétaire, mais aussi aux bâtiments pris en location par la Ville et pour lesquels la maintenance est à charge de la Ville.<br />

Pour ce faire, la Ville effectue tout d‘abord de multiples travaux par l‘intermédiaire de ses régies bâtiments (menuiserie, peinture, gros-oeuvre, toiture,<br />

ferronnerie, dépannage et installations intérieures regroupant les sections plomberie, gaz et électricité) mais externalise aussi de nombreux et importants<br />

travaux par ses budgets de fonctionnement et d‘investissement.<br />

16.2. Les régies<br />

En <strong>2015</strong>, la régie peinture a réalisé près de 200 interventions. On retiendra principalement les différents travaux de remise en peinture de conciergeries<br />

dans les écoles (Fétinne, Porto, De Beauvoir, Burenville, Sart-Tilman, Waleffe, etc.), de l‘annexe de l’Hôtel de Ville, de l‘antenne administrative de Grivegnée<br />

bas, du deuxième étage (côté Batte) du complexe de l‘Îlot Saint-Georges (avec ici, placement d‘un linoléum), de classes et de couloirs au sixième étage de<br />

l’athénée de Waha, de classes et couloirs de l‘école du Thier-à-Liège, de la maison des jeunes de Kinkempois et de classes et sanitaires à l‘école d‘Hazinelle.<br />

Ajoutons également la mise en peinture en ateliers de nombreuses barrières et cache-radiateurs à destination de crèches.<br />

La régie menuiserie a, quant à elle, réalisé en <strong>2015</strong>, 372 interventions. Parmi les demandes d’interventions terminées, citons : le cloisonnement de bureaux<br />

à l‘Îlot Saint Georges, la réalisation et le placement de mobiliers vestiaires à la brigade canine, la réalisation de mobiliers divers et travaux de sécurisation<br />

dans les crèches, la réalisation à l’Hôtel de Ville de portes coulissantes sur du mobilier existant, la création d‘un nouveau bloc sanitaire pour personnes à<br />

mobilité réduite à l‘école Vieille Montagne et encore la création d‘une zone de repos à la Colline de l’Éveil au Thier-à-Liège.<br />

Il faut également souligner l‘important travail effectué par la régie transport qui a acheminé tout au long de l‘année podiums, tables, chaises, barrières et<br />

autres mobiliers nécessaires aux différentes manifestations organisées sur le territoire de la Ville. Elle a totalisé pour l‘année <strong>2015</strong>, 356 interventions pour du<br />

matériel destiné à diverses festivités organisées sur le territoire de la Ville de Liège et 204 autres interventions relatives à des déménagements et transports<br />

dans des bâtiments de la Ville dont notamment l‘évacuation d‘anciens mobiliers.<br />

Au cours de l‘année <strong>2015</strong>, l‘équipe du gros-oeuvre (maçonnerie, plafonnage, carrelage et débouchement) a réalisé 272 interventions, principalement des<br />

travaux d‘entretien et de dépannage.<br />

Citons encore la brigade « polyvalente » affectée aux bâtiments scolaires qui est intervenue au quotidien dans les écoles de la Ville, pour l‘évacuation d‘encombrants,<br />

le désherbage ou encore l‘entretien et le nettoyage des cours.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

173


Le Service des Installations intérieures, au travers de ses différentes sections, est quant à lui intervenu : 24 fois pour des entretiens d‘aérothermes, 53 fois<br />

pour des contrôles de boilers électriques, 145 fois pour des dérogations de chauffage in situ, 135 fois pour des entretiens de chaudières et encore à de<br />

nombreuses reprises pour des mises en conformité d’installations techniques (installation de gaz dans les écoles Bonne Nouvelle, Agimont, Fontainebleau,<br />

Justin Bloom, Bensberg, Pouplin, Vigneron, hydrants à la crèche de Droixhe,...). Dans ces diverses interventions, soulignons le travail d’aménagement électrique<br />

d’un atelier à l’école Léon Mignon et de l’espace ouvert du lycée de Waha, les travaux préparatoires et annexes aux chantiers de câblage électrique<br />

et internet des plateaux de l’Îlot Saint Georges (côtés Batte et Feronstrée), l’aménagement de locaux sanitaires au Théâtre Arlequin et l‘installation d‘un<br />

chauffage central à la cafeteria du hall de Bressoux. La section « plomberie/gaz/chauffage/électromécanique » a aussi contribué au projet pilote de collaboration<br />

entre autorités publiques du Groupement pour le redéploiement économique de Liège (via la structure RenoWatt) par le placement de sondes de<br />

température dans divers bâtiments scolaires de la Ville.<br />

Ajoutons encore l‘implication des Services menuiserie, peinture et transport dans les divers travaux préparatifs demandés par le Service du Protocole.<br />

Pour mener à bien ces missions, les différentes régies s‘appuient sur trois autres Services techniques transversaux : le Service Logistique, le Service Gestion<br />

des stocks et le Service Coordination des ateliers.<br />

16.3. Service Logistique<br />

Le Service Logistique a pour objectif d‘être le prestataire de services au bénéfice de l‘Autorité communale, des Directions de l‘Administration de la Ville de<br />

Liège et des agents communaux, en matière de logistique, c‘est-à-dire l‘entreposage, la mise à disposition et la tenue à jour des stocks de matériel, machines<br />

et matériaux de construction pour l‘ensemble des départements techniques utilisateurs ainsi que la coordination de l‘utilisation des ateliers techniques<br />

(accès, sécurisation, entretien des machines, etc.).<br />

Gestion des stocks<br />

Fin 2014, le regroupement de nombreux Services du Département des Travaux Bâtiments Communaux et pôle Sud de la Gestion des Espaces Publics sur<br />

le site de la rue de Namur a été finalisé. Ce site offre désormais l’opportunité d’une centralisation des magasins et ateliers, ce qui entraîne une meilleure<br />

gestion des tâches ainsi que la réalisation d’économies d’échelle.<br />

L‘année <strong>2015</strong> a donc été une année de transition pour la mise en place et la prise de repères quant au regroupement de ce nouveau stock et l‘intégration<br />

de celui-ci avec les autres déjà présents sur le site.<br />

Du côté du pôle Nord de la Gestion des Espaces Publics, c‘est un regroupement des différents Services sur le site de l‘ancienne Caserne Leman (rue de la<br />

Tonne) qui est en train de s‘opérer.<br />

L‘année <strong>2015</strong> a ainsi vu certains Services s‘installer sur ce nouveau site et commencer à regrouper leurs stocks respectifs. Cette année a, de ce fait, été le<br />

commencement d‘une nouvelle étape dans la centralisation des stocks de l‘ensemble du Département des Travaux, incluant les Bâtiments Communaux rue<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

174


de Namur et la Gestion des Espaces Publics rue de la Tonne.<br />

La coordinatrice logisticienne poursuit la mise en place de nouvelles procédures de travail en vue de rationaliser la gestion des stocks et des magasins de<br />

l‘ensemble du Département des Travaux.<br />

Coordination des ateliers<br />

Tous les ateliers du Service des Bâtiments Communaux et du C.P.A.S. étant maintenant regroupés sur le site de la rue de Namur, l‘année <strong>2015</strong> a été la première<br />

année de collaboration complète et a permis d‘atteindre un rythme de croisière pour les ateliers et les personnes y travaillant.<br />

En parallèle aux stocks, le regroupement des Services de la Gestion des Espaces Publics, rue de la Tonne, va également avoir un impact sur les ateliers. Les<br />

travaux se font déjà en partie et se feront à terme entièrement sur le site de la rue de Namur. Tous les agents communaux du Département des Travaux<br />

accrédités à l‘utilisation des machines spécifiques ont, en effet, accès aux différents ateliers.<br />

Dans le courant de l‘année <strong>2015</strong> également, certaines machines de menuiserie toujours en bon état mais plus utilisées dans l‘ancien atelier de menuiserie<br />

du magasin central (rue de Liège à Jupille) ont été cédées à différentes écoles de la Ville.<br />

Le coordinateur des ateliers reste l‘interlocuteur principal en matière d’aménagement des locaux, de maintenance des machines, de sécurité dans les ateliers<br />

et dans la recherche de constantes évolutions.<br />

16.4. Budgets<br />

Par ailleurs, grâce aux crédits inscrits chaque année aux budgets, la Ville fait appel à des sociétés privées pour les travaux qu‘elle ne peut réaliser à elle seule.<br />

Ainsi, un montant total de dépenses d‘investissements de 17.811.313,00 EUR a été inscrit au service extraordinaire du budget <strong>2015</strong> pour la rénovation et<br />

l‘aménagement des différents bâtiments communaux. De cette somme totale, déduction faite des inscriptions budgétaires relatives à la transformation<br />

du musée Avroy (2.800.000,00 EUR) et à la rénovation de la toiture du complexe Saint-André (550.000,00 €) reportées au budget 2016, 89,74 pourcents ont<br />

été, en définitive, engagés en <strong>2015</strong>. Ce taux signifie clairement que la quasi totalité des prévisions budgétaires <strong>2015</strong> seront concrétisées puisque le faible<br />

pourcentage non engagé s‘explique principalement par un résultat des offres inférieur aux prévisions budgétaires.<br />

Précisons qu‘une enveloppe spécifique supplémentaire de près de 29 millions d‘euros avait aussi déjà été prévue au budget <strong>2015</strong> pour le projet de rénovation<br />

de la Cité administrative en un pôle d‘accueil citoyen, bâtiment zéro carbone suite à la sollicitation de fonds européens par la Ville. L‘Europe a annoncé<br />

en mai <strong>2015</strong> la sélection de ce projet dans le cadre de la programmation FEDER 2014-2020. En décembre <strong>2015</strong>, le Conseil communal a alors décidé de<br />

passer un marché de services relatif à une mission de contrôle technique et d‘assistance à l‘analyse et au suivi des performances énergétiques attendues<br />

et obtenues pour la rénovation et l‘extension de la Cité administrative. Vu les échéances administratives et comptables, ledit budget de rénovation de 29<br />

millions a été reporté au budget 2016.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

175


A cette enveloppe d‘investissement, un crédit total de fonctionnement de 5.100.632,00 EUR a été inscrit au service ordinaire du budget <strong>2015</strong> pour assurer<br />

le bon fonctionnement quotidien des divers bâtiments et installations qui en dépendent. 94,48 pourcents de cette somme allouée ont été engagés.<br />

Budget extraordinaire<br />

Dans la continuité du budget 2014, le budget d‘investissement <strong>2015</strong> consacré aux bâtiments communaux a été principalement axé sur des travaux de<br />

sécurité jugés importants par les différents Services techniques du Service des Bâtiments communaux, suite notamment à divers rapports ou demandes de<br />

Services de prévention ou d‘utilisateurs. Il s‘agit essentiellement de mises en conformité électriques, de détection incendie et d‘appareils gaz, de réfection<br />

de toitures, de travaux de désamiantage et de compartimentage, de travaux de sécurisation des accès, de remplacements de châssis, de réfections de plafonds,<br />

de murs de soutènement et d‘égouttage dans les écoles, de remplacement de clôtures, etc.<br />

Une enveloppe globale de près de 2 millions d‘euros a aussi été affectée à des travaux de rationalisation immobilière dont une large partie aux aménagements<br />

nécessaires rue de la Tonne afin de pouvoir y accueillir de nouveaux Services de la Ville dont principalement celui des Archives de la Ville.<br />

Ce budget d‘investissement, par l‘inscription de crédits complémentaires aux marchés déjà désignés, a permis de terminer les travaux de la salle de concert<br />

située à côté de la Cité Miroir finalisant la rénovation du bâtiment des anciens bains de la Sauvenière. D‘autres compléments budgétaires ont aussi été<br />

nécessaires à la bonne continuation du chantier de rénovation du musée de la Boverie, dont l‘inauguration se tiendra le 4 mai 2016.<br />

Bien que les budgets correspondants soient antérieurs, soulignons ici que l‘année <strong>2015</strong> a connu la finalisation des travaux de rénovation de l‘église Saint-<br />

Vincent (dont essentiellement le traitement des bétons de façade), l‘inauguration du Royal Football Club Liègeois à Rocourt ainsi que l‘ouverture de la<br />

maison des jeunes de Burenville.<br />

Le budget <strong>2015</strong> comporte aussi différentes études dont les mises sur plan d‘installations gaz, les tracés de plans et vues isométriques des réseaux d‘eau<br />

ainsi que l‘étude portant sur la restauration globale de la tour et des deux tourelles de l’église Saint-Jean l’Evangéliste située place Xavier Neujean.<br />

Le Service des Bâtiments communaux a également entamé, fin <strong>2015</strong>, les réflexions relatives aux projets de création de places dans les milieux d‘accueil collectifs<br />

et familiaux soutenus par le Plan Cigogne III de la Fédération Wallonie-Bruxelles. La Ville a, notamment ici, sélectionné les candidats dans le cadre des<br />

marchés d’étude relatifs à la construction d’une crèche de 42 lits rues Hocheporte, Agimont et de l’Académie et à la construction d’une crèche de 42 lits aux<br />

coins de la rue Sainte-Walburge et de la Place Sainte-Walburge. Enfin, l‘étude relative à la rénovation et à l‘extension de la crèche de Droixhe (augmentation<br />

de 14 places) a été menée en interne et permettra de désigner l‘entreprise fin du premier semestre 2016.<br />

Une enveloppe de près de 300.000,00 EUR a aussi été employée à la rénovation des infrastructures des salles « serveurs » de la Ville afin d‘améliorer le réseau<br />

informatique de l‘ensemble des bâtiments communaux, de la Police et du C.P.A.S.<br />

Enfin, comme chaque année, des crédits significatifs ont été consacrés à la fourniture de matériaux afin d‘équiper les différentes régies du Service des<br />

Bâtiments communaux (matériel électrique, plomberie, revêtements de sols, rayonnages, échafaudages, bois, peintures, etc.) et au mobilier nécessaire à<br />

l‘équipement des services communaux (bureaux, armoires, chaises, etc.).<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

176


Budget ordinaire<br />

Plus précisément, au niveau des dépenses reprises au budget ordinaire, soulignons qu‘environ 720.000,00 EUR ont exclusivement servi à l‘entretien des<br />

infrastructures scolaires (entretien des détections incendie et intrusion, travaux de réfection de revêtements de sols, de peinture, de dératisation, de remplacement<br />

de stores, de sécurisation des accès, etc.) et 1,55 million EUR a été nécessaire à ces mêmes entretiens pour les autres bâtiments communaux<br />

(bâtiments <strong>administratif</strong>s, culturels, sportifs, des cultes, du Service des plantations, des Services Sociaux, etc.). Près de 250.000,00 EUR ont été utilisés en matière<br />

de téléphonies fixe et mobile (redevances, communications et abonnements), d‘internet et de transfert des communications électroniques Bancontact.<br />

Plus de 1,5 million EUR a aussi permis de payer les frais de location et autres charges afférentes aux biens loués par la Ville dont près de 1,2 million EUR<br />

pour l‘occupation de l‘Espace Guillemins (occupé principalement par les services communaux ayant quitté la Cité administrative pour cause de rénovation).<br />

Le solde a été affecté aux locations de parkings, d‘entrepôts, de maisons intergénérationnelles, de clubs de pensionnés, de crèches, de consultations O.N.E.<br />

ainsi que différents droits d‘emphytéose. On notera aussi que près de 190.000,00 EUR ont été utilisés pour l‘achat de fournitures et d‘outillage nécessaires<br />

aux différentes régies techniques du Service des Bâtiments. D‘autres crédits ont encore servi à la gestion des 210 horodateurs situés sur le territoire de la<br />

Ville (liaisons électroniques, comptage et transport des pièces et accès au système de paiement par S.M.S.), à l‘entretien des sanisettes publiques installées<br />

sur le territoire de la Ville et à payer les différents précomptes immobiliers.<br />

16.5. Marchés publics<br />

Pour atteindre ces taux d‘engagement tant à l‘ordinaire qu‘à l‘extraordinaire et, in fine, désigner les entreprises pour les travaux, les services et les fournitures<br />

prévus aux budgets, c‘est près de 200 marchés publics qui ont été menés à bien au cours de l‘année <strong>2015</strong>. La cellule marchés publics, en collaboration<br />

avec les services techniques, s‘est chargée de la rédaction des cahiers des charges, de la rédaction et de la publication des avis de marché (ou l‘appel aux<br />

candidats), de l‘ouverture des offres et de leur analyse juridique et encore de la proposition d‘attribution des marchés au Collège communal. Différentes<br />

procédures ont été appliquées en fonction de la nature des marchés concernés (fournitures, services et travaux), des montants (procédures négociées, adjudications<br />

ou appels d‘offre) et encore des différents seuils légaux (avec ou sans publicité belge/européenne et soumis ou non à la tutelle d‘annulation de<br />

la direction générale opérationnelle des pouvoirs locaux). En outre, la cellule des marchés publics a continué le suivi (partie exécution) des marchés publics<br />

désignés lors des exercices budgétaires précédents en envoyant les lettres de commande et ordres de commencer, en approuvant les travaux supplémentaires<br />

et modificatifs ainsi que les décomptes finaux et encore en libérant les cautionnements pour les travaux terminés.<br />

16.6. Comptabilité - Finances<br />

Cette cellule se charge, en collaboration avec les gestionnaires techniques des dossiers, de la préparation du budget (estimation des crédits nécessaires à la<br />

réalisation, la poursuite et la clôture des dossiers) puis de l‘engagement au Collège communal des crédits et de la constatation des recettes à percevoir, des<br />

reports de crédits lors de la clôture des comptes et enfin de la vérification des états d‘avancement et de la facturation.<br />

Au niveau de la comptabilité, c‘est plus de 600 bons de commande qui ont été émis et près de 1600 factures qui ont été traitées puis transmises au Dé-<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

177


partement de la Gestion financière pour imputation lors de l‘exercice <strong>2015</strong>. Notons ici que l‘année <strong>2015</strong> a été la première année d‘utilisation du logiciel de<br />

facturation électronique. Ll‘utilisation de cette nouvelle application a permis de réduire les délais de paiement. En outre, elle permet une meilleure traçabilité<br />

et une analyse des pièces grâce aux différentes possibilités d‘extraction de données.<br />

16.7. Conventions<br />

La cellule Conventions a procédé à l’élaboration de divers contrats dans le cadre de la gestion des bâtiments publics accordant une attention particulière<br />

à la prise en charge des énergies et au bon entretien des infrastructures. L’attention a été spécialement portée sur la rédaction des états des lieux d’entrée<br />

dans lesdits bâtiments. La cellule, en qualité de service opérationnel, apporte son concours à la réalisation et à l’exécution des ventes en donnant son assistance<br />

au Service des Affaires immobilières. Elle continue ses activités en collaboration avec le pôle Processus-projets du Sagec en ce qui concerne le travail<br />

relatif aux biens immobiliers de la Ville et interagit avec les Services impliqués dans le cadre de l’élaboration d’une solution informatique d’aide à la gestion<br />

intégrée des travaux. La cellule collabore au programme transversal du service Direction Audit Qualité dans le cadre du processus de rationalisation et de<br />

développement d’économies d’échelle en vigueur au sein de la Ville.<br />

16.8. Informatisation<br />

Le Service des Bâtiments communaux a apporté, tout comme déjà en 2014, son expérience technique au Département des systèmes d‘information pour la<br />

mise en place d‘une solution informatique d‘aide à la gestion intégrée des travaux.<br />

Après une période test fin 2014, les Services <strong>administratif</strong>s des Bâtiments communaux sont passés en production totale en ce qui concerne les programmes<br />

e-délibération (de création et de suivi informatique des actes <strong>administratif</strong>s), e-procurement (d‘envoi des avis de marché) ainsi que e-facture (de facturation<br />

électronique). Ces nouveaux outils informatiques ont nécessité un réel investissement de la part des agents <strong>administratif</strong>s pour lesquels la majorité des<br />

procédures de travail ont considérablement évolué simultanément sur une période assez courte.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

178


17. Affaires Citoyennes<br />

17.1. Service population<br />

Le Département des Affaires citoyennes est en pleine mutation organisationnelle, suite à la décentralisation complète des Services à la population, les<br />

travaux de la Cité Administrative, de l’évolution constante des missions légales et l’installation de nouveaux outils informatiques.<br />

Cette mutation a été réfléchie de façon minutieuse en harmonie avec l’objectif de moderniser et de faire face aux défis auxquels le Département est<br />

confronté dans sa mission principale qui est de privilégier le niveau de la qualité du service rendu aux administrés.<br />

Avec ses 208 agents <strong>administratif</strong>s et techniques répartis dans les 3 entités principales, le Département assure un service à la population, sur base d’un<br />

horaire d’accessibilité au public du lundi au vendredi, avec des permanences en soirées et le samedi en matinées dans diverses mairies de quartier.<br />

Le Département déploie son activité dans les matières suivantes :<br />

1. Service autochtone / allochtone avec ses 12 mairies décentralisées (Espace Guillemins, Angleur, Thier-à-Liège, Rocourt, Chênée, Grivegnée, Bois-de-<br />

Breux, Ste Marguerite, Bressoux, Jupille, Sclessin et Wandre), le Bureau électoral, le Casier Judiciaire, le Service des Etrangers et toute la gestion du<br />

travail de suivi des dossiers. Cette entité est dédicacée à la délivrance des documents <strong>administratif</strong>s à la population liégeoise, à la population étrangère<br />

et aux candidats réfugiés politiques : cartes d’identité électroniques, documents de séjour, permis de travail, certificats , permis de conduire, changements<br />

d’adresses, extraits d’actes d’état civil et les extraits du casier judiciaire. Outre la prise en charge des différentes démarches nécessaires à l’inscription<br />

des étrangers arrivant à la gestion du droit au séjour, le Service maintient un contact étroit avec les services d’autres administrations belges,<br />

particulièrement avec l’Office des Etrangers qui régit les opérations en matière de dossier étranger.<br />

2. Le Service Etat civil intègre les naissances, les mariages et les décès. Il confectionne les actes et gère les démarches d’enregistrement dans les registres<br />

d’Etat civil dans le respect des normes imposées par les dispositions légales (naissances, mariages, divorces, décès, nationalités, cohabitations légales,<br />

etc.). Cette fonction se déroule dans 3 espaces distincts, les naissances à Rocourt, les mariages à Bois-de-Breux et les décès à la Cité Administrative.<br />

L’organisation dans les Services privilégie la collaboration rigoureuse entre les entités afin de favoriser la proximité avec le citoyen.<br />

3. Le Service des Cimetières – Sépultures : le Service des Cimetières poursuit son rôle vis-à-vis du citoyen à travers la sécurité, l’opérationnalité, la propreté<br />

et la conservation des cimetières (espaces verts et publics tels que les allées, fosses et monuments). Il assure la prise en charge des défunts indigents<br />

dans le cadre de sa fonction légale. Le Service des Sépultures assure le traitement <strong>administratif</strong> des déclarations de décès ainsi que la gestion des<br />

modes de sépultures.<br />

L’année <strong>2015</strong> se caractérise par le glissement définitif des opérations effectuées aux guichets de la Cité administrative vers les entités décentralisées.<br />

Les citoyens ont été informés par les différents outils médiatiques (affichage, avis de presse et réseaux sociaux). On peut dire que l’opération est un succès.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

179


Documents délivrés en <strong>2015</strong> en Mairies et à la Cité administrative<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

180


Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

181


Nombre de visiteurs dans les services de population autochtone<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

182


<strong>Rapport</strong> des recettes Etat civil et population pour l’année 2014 (en euros)<br />

2014 <strong>2015</strong><br />

Centre Compta 3.885,21 3.774,60 97%<br />

Centre Contentieux 476,00 3.923,40 824%<br />

Centre Pop 822.736,24 470.812,50 57%<br />

Centre Pop Etr 132.673,20 125.056,90 94%<br />

Centre Pop Etr BO 175.456,35 179.781,40 102%<br />

Centre Serveur 244,00 0,00 0%<br />

Centre Sépultures 285.479,40 1.803.599,37 632%<br />

BackOffice 0,00 760,20<br />

Bressoux 98.299,30 137.629,40 140%<br />

Chenée 42.499,80 72.451,40 170%<br />

Grivegnée 73.251,50 137.226,30 187%<br />

Jupille 97.059,10 101.685,70 105%<br />

Sclessin 31.951,60 41.992,80 131%<br />

Wandre 29.624,30 81.048,30 274%<br />

Centre Naissances 5.889,00 6.609,80 112%<br />

Rocourt 155.758,20 183.020,50 118%<br />

Thier à Liège 86.974,00 126.665,70 146%<br />

Angleur 269.412,50 332.626,70 123%<br />

Ste Marguerite 56.353,20 105.687,60 188%<br />

Bois de Breux 128.901,80 201.147,80 156%<br />

Centre Mariages 39.770,10 95.895,70 241%<br />

Guillemins 119.376,50 350.649,00 294%<br />

Total 2.656.071,30 4.562.045,11 172%<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

183


Service Back Office<br />

Cartes d’identité électroniques – scannages – réception – dispatching .<br />

C.I. Belges 38.719<br />

C.I. Enfants 8.051<br />

Titres de séjours biométriques 5.041<br />

Titres de séjour non biométriques 5.898<br />

Commande de documents urgents (passeports, cartes d’identité en urgence et extrême urgence, titres de séjour en urgence et extrême urgence)<br />

C.I. Belges 158<br />

C.I. Enfants 60<br />

Passeports 323<br />

Réception des passeports en procédure normale et dispatching<br />

Passeports adultes 7.852<br />

Passeports enfants 2.570<br />

Réception et dispatching des duplicata de codes PIN :<br />

Toutes cartes confondues : 1887.<br />

Traitement des « modèles 5 » entrants (transfert du dossier personnel du citoyen qui s’inscrit à Liège venant d’une autre commune) : 10.120 dossiers.<br />

Il s’agit ici d’accuser réception du dossier personnel du citoyen (fiche permis de conduire,casier judiciaire,…), du dispatching des documents et du classement.<br />

10.120 dossiers<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

184


Traitement des « modèles 5 » sortants (transfert du dossier personnel du citoyen qui était domicilié à Liège et qui s’inscrit dans une autre commune)<br />

: 11.385 dossiers.<br />

Il s’agit ici de collecter les pièces du dossier personnel du citoyen pour l’envoyer à sa<br />

nouvelle commune (fiche permis, casier judiciaire, etc...).<br />

Vaccinations<br />

Traitement des dossiers vaccinations (encodage, suivi, rappel, …) de 3.250 enfants.<br />

Administrations provisoires<br />

Réception des demandes, encodages et classement de 870 dossiers.<br />

Back-office du Service permis de conduire<br />

Recherche de la fiche permis afin de compléter le dossier pour la commande effectuée par<br />

le Service permis de conduire.<br />

Classement de tous les documents relatifs à la commande du permis de conduire, dès sa délivrance.<br />

Guichet électronique<br />

Le Service a traité 22.396 demandes.<br />

Guichets – uniquement du 1 er janvier au 30 juin <strong>2015</strong>.<br />

La Cité administrative a reçu, du 1er janvier au 30 juin <strong>2015</strong>, 68.451 visiteurs.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

185


Quelques exemples relatifs aux documents commandés ou délivrés :<br />

Commande CI « belge » 6.053<br />

Certificats 15.362<br />

Changements d’adresse 8.015<br />

Copies conformes, légalisations 987<br />

Commande passeports 2.284<br />

Commande de permis de conduire 11.708<br />

Retraits passeports/cartes/permis 30.546<br />

Back office spécialisé<br />

La Cellule Spécialisée reçoit les citoyens qui sont confrontés à des situations particulières. Toutes les situations n’impliquent pas l’ouverture d’un dossier,<br />

même si une intervention du service s’avère indispensable.<br />

Néanmoins, le Service a ouvert 183 dossiers (réponses avocats, rectifications erronées au RN et dossiers données personnelles,…).<br />

Actuellement 147 dossiers sont clôturés et 36 sont toujours en cours.<br />

Le Service a également constitué, instruit et assuré le suivi de :<br />

3.394 dossiers de radiations d’office<br />

122 dossiers d’annulations de radiations d’office<br />

92 dossiers de mutations d’office<br />

102 dossiers d’inscriptions d’office<br />

343 dossiers incarcérations<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

186


Permis de conduire<br />

Depuis le 5 avril 2013, sauf pour le permis international qui reste un carnet rempli manuscritement, l’administration ne délivre plus que des permis de<br />

conduire format carte bancaire qui doivent être commandés via une procédure informatique.<br />

Pour introduire la demande, les citoyens peuvent se rendre dans l’implantation de leur choix.<br />

Depuis le 1 er octobre <strong>2015</strong>, le citoyen doit retirer son permis de conduire dans la mairie où il a introduit la demande, ce qui, pour le Service, a modifié et<br />

complexifié la procédure mise en place.<br />

Donc, en <strong>2015</strong>, 11838 citoyens ont introduit leur demande en mairie de quartier, dont 8.588 avant et 3.250 après le 1 er octobre <strong>2015</strong>.<br />

En plus des « documents guides » (plusieurs dizaines), le Service a délivré<br />

13 572 permis de conduire selon la répartition des documents reprise ci-dessous :<br />

TYPE<br />

QUANTITE<br />

PCP modèle 3, 18 et 36 2876<br />

Permis de conduire 10017<br />

Permis international 679<br />

TOTAL 13 572<br />

De plus, le Service a reçu 752 demandes d’échange de permis de conduire étrangers. 307 de ces permis ont été transmis à l’Office Central de Répression des<br />

Faux Documents (OCRF) pour authentification.<br />

De l’examen de ces 752 demandes, il résulte que 189 (25,1 %) documents n’ont pu être échangés en raison des dispositions légales qui régissent cette<br />

matière.<br />

De ces 186 documents non échangeables, 64 (20,8 % des demandes à l’OCRF) sont réputés «faux» ou l’OCRF ne pouvait certifier l’authenticité du document<br />

présenté.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

187


Numérotation et sous-numérotation des immeubles<br />

Cette compétence ressort du règlement de police du 20 février 2006 relatif au numérotage et sous-numérotage des immeubles.<br />

En <strong>2015</strong>, le Service du numérotage a constitué 1.686 dossiers et 64 sous-numérotations ont été revues.<br />

Le Service a envoyé 964 sollicitations auprès des propriétaires pour les inviter à se mettre en conformité avec le règlement ou pour les prévenir d’une modification<br />

intervenue dans le sous-numérotage de leur immeuble.<br />

Actuellement, il résulte que 298 dossiers sont en cours de traitement (attente de renseignements police et urbanisme) et 147 dossiers sont litigieux (80<br />

sont rentrés des commissariats avec un n° de PV).<br />

Outre ces données quantifiables, le Service gère de nombreuses sollicitations tant des citoyens que des autres entités administratives (police, taxes, population).<br />

Ces tâches sont particulièrement importantes car elles permettent une bonne administration des registres de population (changement d’adresse, cadastre<br />

du bâti,…) et permettent la taxation correcte des immeubles et des citoyens.<br />

Toponymie<br />

Des noms de voiries ont été attribués en cours d’année.<br />

Citons par exemple, espace Paul Brusson – Guy Mellen, rue Claude Strebelle, rue des Pics Noirs, rue Demoiselles (Eco quartier) ; rue Fernande Coulon, rue<br />

Henri Schlitz et rue Arthur Haulot.<br />

Service des étrangers<br />

En <strong>2015</strong>, la situation des demandeurs d’asile, qui a pourtant fait la une de tous les journaux, n’a pas eu d’impact immédiat sur le Service des étrangers. Cela<br />

s’explique par la présence d’un seul centre Croix-Rouge à Liège qui compte 485 inscrits au 30/12/<strong>2015</strong>. Les personnes inscrites reçoivent un document<br />

provisoire qui est prorogé tous les 3 mois la première année, puis tous les mois en attendant la décision de l’Office des Etrangers. Les résidents quittent le<br />

centre quand ils sont reconnus réfugiés ou quand le refus de reconnaissance du statut avec ordre de quitter le territoire leur a été notifié.<br />

C’est à partir de ce moment que tous ces dossiers demandent un suivi et engendrent diverses procédures plus ou moins lourdes selon les cas.<br />

Les demandeurs d’asile reconnus réfugiés bénéficient d’un séjour illimité et sont mis en possession d’une carte d’identité B valable 5 ans. Ils sont informés<br />

et inscrits au parcours d’intégration obligatoire, -procédure « DAPA »-. En <strong>2015</strong>, cette procédure a été appliquée pour 765 dossiers tout type de séjour<br />

confondus contre 270 en 2014.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

188


Les personnes auxquelles l’asile a été refusé se voient délivrer un ordre de quitter le territoire. L’information sur le retour volontaire (procédure SEFOR, 714<br />

dossiers traités en <strong>2015</strong>) leur est donnée. Suite à ces refus, s’enchainent : les recours, les nouvelles demandes, les nouveaux refus, les retraits de décisions,<br />

les changements de statut, les demandes humanitaires … qui font que ces dossiers sont ouverts et rouverts plusieurs fois.<br />

Il a aussi été constaté en <strong>2015</strong> un changement manifeste dans la manière dont l’Office des Etrangers traite les dossiers. Les procédures plus complexes, les<br />

vérifications diverses plus approfondies, les modifications dans la réglementation et de nouvelles mesures augmentent le temps de traitement des dossiers<br />

et réduisent le taux d’acceptation des séjours.<br />

Depuis mars <strong>2015</strong>, l’Office des Etrangers a établi un système de redevance destiné à couvrir les frais de dossiers au niveau fédéral. Hormis les ressortissants<br />

de l’U.E et les demandeurs d’asile, pratiquement tous les types de séjour sont concernés. Cette redevance varie de 60€ à 215€ par demandeur de plus de<br />

18 ans. Depuis l’application de ce système, il a été constaté une baisse des demandes, notamment au niveau des demandes humanitaires, « art.9bis » (283<br />

dossiers contre 433 en 2014).<br />

Autre nouveauté en <strong>2015</strong>, la base de donnée « Etrang » a été complètement renouvelée, relookée et encore améliorée. Le Département est aussi en phase<br />

de mutation de l’ancienne application « gcos » vers une nouvelle application « popui » qui concerne tous les actes impliquant l’utilisation du registre national<br />

(consultations, délivrance des différents documents, mises à jour…).<br />

Quelques chiffres significatifs :<br />

4.500 nouveaux dossiers tous types de séjour confondus avec en tête de classement notamment 1.275 dossiers de regroupement familial, 1 200 étudiants,<br />

680 travailleurs, 714 dossiers SEFOR…ont été ouverts et traités.<br />

14.600 titres de séjour ont été délivrés et prorogés, 1.450 permis de travail, 4.685 annexes 15, 1.175 annexes 35, sans compter les milliers d’autres documents<br />

et annexes inhérents aux dossiers.<br />

Tous ces dossiers ont encore généré plus de 5.000 instructions de l’Office des Etrangers, plusieurs milliers d’enquêtes de police, 154.359 documents scannés…<br />

Enfin, 150 courriers aux avocats, CPAS, citoyens,…<br />

160 analyses d’actes soumis au Service Juridique, les innombrables mails, téléphones, fax…<br />

Casier judiciaire<br />

Le Casier Judiciaire fonctionne, pour des raisons de confidentialité, sans accès direct du public.<br />

Il a délivré 18.142 extraits de casier judiciaire, commandés par les citoyens liégeois via les 12 mairies de quartier. Ces extraits sont dirigés vers les mairies de<br />

quartier dans un délai de 5 jours ouvrables.<br />

11.159 bulletins de renseignements, demandés par les commissariats de quartier liégeois et les parquets, sont traités quotidiennement.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

189


Il a géré aussi 10.709 dossiers de changements d’adresse (entrées/sorties et décès).<br />

Il a inscrit 4.908 nouvelles condamnations reçues des divers parquets du Royaume.<br />

1.021 numéros d’identification de dossiers transmis par le Casier Judiciaire Central sont encodés et archivés.<br />

Il a effectué 149 vérifications d’antécédents judiciaires dans le cadre de dossiers de distinctions honorifiques.<br />

De plus, il a archivé 2.007 attestations de déchéances du droit de conduire.<br />

L’informatisation du Service s’est poursuivie en <strong>2015</strong> via la mise en place d’une task force, composée d’agents du Département.<br />

40.000 dossiers papier rigoureusement analysés et encodés ont complété la base de données des antécédents judiciaires des citoyens liégeois.<br />

Désormais, la consultation et/ou la production de documents tels que les extraits de casier judiciaire ou les bulletins de renseignements s’effectuent exclusivement<br />

au moyen de l’application informatique développée spécifiquement pour le Service par le Département des systèmes d’information. Les traces<br />

papier (bulletins de condamnations, déchéances du droit de conduire,...) sont néanmoins toujours conservées dans les dossiers papiers.<br />

Les agents travaillent en relation directe avec le Casier Judiciaire Central à Bruxelles.<br />

CASIER JUDICIAIRE – STATISTIQUES <strong>2015</strong><br />

JANV FEVR MARS AVRIL MAI JUIN JUIL AOUT SEPT OCTO NOVE DECE TOTAL<br />

Bulletins de rens. 811 1207 811 1195 697 760 943 969 896 1043 619 1208 11159<br />

Extraits casier judic. 1926 1490 1437 1236 1401 1638 1123 1500 2006 1674 1349 1362 18142<br />

Demandes par tél. 77 79 150 179 167 182 141 192 243 210 139 137 1896<br />

Entrées 68 274 301 258 299 247 424 317 452 482 391 461 3974<br />

Sorties 155 886 424 575 378 169 160 1452 518 618 762 638 6735<br />

Condamnation 684 501 511 403 378 402 279 451 318 272 328 381 4908<br />

Casier central 76 116 109 118 95 75 80 122 31 56 81 62 1021<br />

Décorations travail 35 50 7 1 6 47 1 2 149<br />

Déchéances du droit de<br />

conduire<br />

144 207 143 168 160 190 323 74 187 125 155 131 2007<br />

Total mensuel 3976 4810 3893 4133 3581 3663 3473 5124 4652 4480 3826 4380 49991<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

190


17.2. Service Etat Civil<br />

Le Service Etat civil est organisé en quatre sous-services :<br />

- Service des Naissances et Nationalités;<br />

- Service des Mariages;<br />

- Service des Extraits ;<br />

- Service des Sépultures - Cimetières<br />

Naissances et Nationalités<br />

Le Service des Naissances et des Nationalités est situé au premier étage de la mairie de Rocourt.<br />

Le Service traite d’une part tout ce qui touche à la filiation et d’autre part les dossiers relatifs à la nationalité. Le personnel consacre beaucoup de temps à<br />

renseigner les citoyens et même d’autres communes<br />

Depuis le 1 er juin 2014, la loi modifiant le Code civil en vue d’instaurer l’égalité de l’homme et de la femme dans le mode de transmission du nom de l’enfant<br />

est d’application. Une législation complexe qui nécessite des documents supplémentaires à remplir et plus d’explications aux parents.<br />

Naissances<br />

Les missions principales du Service des Naissances et Nationalités consistent à dresser les actes de l’état civil au Registre des naissances et au Registre des<br />

nationalités et d’enrichir le Registre national des personnes physiques de ces modifications d’état civil.<br />

Ainsi, 7.526 naissances survenues sur le territoire liégeois ont été déclarées cette année : 3.729 enfants de sexe féminin et 3.804 enfants de sexe masculin.<br />

Les trois prénoms masculins les plus attribués à Liège sont Théo, Hugo et Nathan. Quant aux prénoms féminins, il s’agit de Léa, Chloé et Louise.<br />

Par ailleurs, le Service dresse les actes de reconnaissance prénatale (749), de reconnaissance postnatale (309), de changement de sexe (3), d’attribution de<br />

nom patronymique (6) et de déclarations conjointes de changements de nom (88).<br />

En outre, il a procédé à la transcription de 29 actes de naissance dressés à l’étranger.<br />

250 jugements ont fait l’objet d’une transcription dans le Registre des naissances : 5 adoptions plénières, 7 adoptions simples, 4 annulations d’un acte de<br />

reconnaissance, 4 annulations d’un acte de reconnaissance et d’établissement de filiation, 38 arrêtés ministériels de changement de prénom, 56 arrêtés<br />

royaux de changement de nom, 30 contestations de paternité, 10 contestations de paternité et d’établissement de filiation, 3 jugements tenant lieu d’acte<br />

de naissance, 18 établissements de filiation paternelle, 75 rectifications d’acte de l’état civil.<br />

Au total, 8.961 actes divers ont été transcrits dans le Registre des naissances de la Ville de Liège.<br />

Enfin, 492 citoyens étrangers, domiciliés à Liège, ont introduit une demande d’acquisition de la nationalité belge sur base de l’article 12bis§1 du Code de la<br />

nationalité belge.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

191


Mariages<br />

La mission principale du bureau des mariages est de constituer les dossiers de mariages et de cohabitations légales.<br />

Par ailleurs, il est en charge de la transcription des jugements de divorces, des mariages célébrés à l’étranger, des jugements rectificatifs et des jugements<br />

d’annulations de mariages.<br />

La matière traitée au Service des mariages a subi une modification législative majeure en <strong>2015</strong> reprise dans la loi du 14 janvier 2013 portant diverses dispositions<br />

relatives à la réduction de la charge de travail au sein de la justice. Les articles 2 à 14 et 23 relatifs à la mise en place d’un registre central des contrats<br />

de mariage sont entrés en vigueur depuis le 1 er septembre <strong>2015</strong>. Depuis cette date, le contrat de mariage ne figure plus dans l’acte de mariage. Il en est de<br />

même pour les modifications de régime matrimonial qui ne sont plus inscrites en marge des actes de mariage.<br />

En ce qui concerne les cohabitations légales, la mention relative au contrat de vie commune est également retirée de la déclaration depuis le 1 er septembre<br />

<strong>2015</strong>.<br />

Mariages :<br />

Les mariages sont célébrés les vendredis après-midi et les samedis. Une redevance est due pour la célébration des mariages le samedi.<br />

Le bureau des mariages note une légère diminution du nombre de célébrations de mariage. En effet, ce nombre s’élevait à 593 en 2014 pour 575 en <strong>2015</strong>.<br />

Durant cette année, 588 déclarations de mariages ont été actées soit une diminution de 13% par rapport à l’année précédente.<br />

Divorces :<br />

Le nombre de transcriptions de divorce a connu deux pics en 2001 (702) et en 2009 (812). Depuis, ce nombre est en constante diminution : il est de 380<br />

pour l’année <strong>2015</strong>.<br />

Cohabitations légales :<br />

Le nombre de cohabitations légales enregistrées est plutôt stable : 710 en 2013, 671 en 2014 et 683 en <strong>2015</strong>.<br />

Le bureau des mariages a également enregistré 192 cessations de cohabitation légale par consentement mutuel, par cessation unilatérale ou par suite de<br />

mariage ou de décès de l’un des cohabitants.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

192


Actes divers transcrits<br />

Le nombre de mariages transcrits est en diminution : 33 en 2013, 19 en 2014 et 13 en <strong>2015</strong>.<br />

Quant au nombre de jugements divers, il s’élève à un total de 9, à savoir 2 pour les jugements rectificatifs, 4 pour les jugements d’annulations de mariages<br />

et 3 pour les jugements de séparations de corps et de biens.<br />

Inscriptions au Registre national :<br />

Cette opération est également gérée par le Service des mariages et se déroule en 2 phases :<br />

la première consiste à analyser les actes et jugements étrangers. Si l’analyse respecte les conditions de fond et de forme, la deuxième phase consiste alors<br />

en une inscription au Registre national.<br />

En matière de lutte contre les mariages et cohabitations légales de complaisance, l’arrêté royal du 28 février 2014 (M.B. du 24 mars 2014) donne des instructions<br />

aux communes belges en matière de création et d’enrichissement du Registre national, ce qui permet un meilleur suivi des dossiers.<br />

Noces jubilaires<br />

L’officier de l’Etat civil a procédé à la célébration de 172 noces jubilaires :<br />

- Noces d’or (50 ans de mariage) 95<br />

- Noces de diamant (60 ans de mariage) 57<br />

- Noces de brillant (65 ans de mariage) 14<br />

- Noces de platine (70 ans de mariage) 5<br />

- Noces d’albâtre (75 ans de mariage) 1<br />

Extraits<br />

Missions principales<br />

Le Service des Extraits se charge de la gestion et de l’envoi des actes d’état civil auprès des autorités administratives.<br />

D’autre part, il délivre tous les actes (qui n’ont pas été ajoutés au support informatique commun) au Service de la Population et aux mairies de quartier,<br />

ainsi qu’au Service de gestion des commandes de documents en ligne (Guichet électronique).<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

193


Il délivre également des duplicata de livrets de mariage et des extraits d’actes plurilingues à destination de l’étranger.<br />

Le Service des Extraits s’occupe de la gestion des Registres d’état civil : vérification des signatures, classement, préparation des tables annuelles, gestion des<br />

reliures, archivage et scannage sur support informatique, gestion et réparation d’anciens registres.<br />

Pour terminer, il sert aussi d’appui, dans le cas de contentieux liés l’état civil, pour les agents présents au guichet.<br />

Gestion des actes et la tenue des registres d’état civil<br />

Décès Mariage Naissance Nationalité Avis favorable TOTAUX<br />

Actes <strong>2015</strong> 4040 978 8961 521 - 14500<br />

Registres <strong>2015</strong> 6 2 12 1 - 21<br />

Émargements <strong>2015</strong> 5 523 1361 10 69 1968<br />

Délivrance de documents tirés des registres d’état civil (autres que les copies intégrales)<br />

Délivrance <strong>2015</strong> Décès Mariage Naissance TOTAUX<br />

Extrait international 149 141 1415 1705<br />

Duplicata de livret de mariage /// 78 /// 78<br />

Extrait simplifié 81 6 82 169<br />

TOTAUX 1952<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

194


Emargements<br />

Le Service des Extraits s’occupe de transmettre, au Procureur du Roi, toutes les demandes d’avis en vue de rectifier des actes d’état civil.<br />

Il prépare aussi toutes les mentions marginales qui sont apposées, une fois signées par l’Officier de l’Etat civil, en regard des différents actes à rectifier. Un<br />

double de ces mentions est transmis au Procureur du Roi afin que ses services puissent apposer celles-ci sur les doubles des registres présents au Greffe.<br />

1968 émargements ont été réalisés suite aux transcriptions réalisées dans les différents Services d’Etat civil de Liège, les autres communes, suite aussi aux<br />

actes passés chez les notaires, et suite aux jugements et actes ayant eu lieu à l’étranger.<br />

17.3. Service Sépultures-Cimetières<br />

Le nombre de déclarations de décès sur Liège a augmenté par rapport à l’année passée, passant de 3793 en 2014 à 4038 en <strong>2015</strong> (augmentation de 6.5%<br />

par rapport à 2014).<br />

Les funérailles et dispersions dans les cimetières sont également en augmentation : 2451 en 2014 et 2667 en <strong>2015</strong>. Le pourcentage d’inhumations en sépultures<br />

(hors columbarium) est quasi identique à celui des dispersions, à savoir environ 48% du total des activités dans les cimetières liégeois. Par conséquent,<br />

depuis 2012, la tendance est quasi à l’identique : autant d’inhumations que de dispersions.<br />

Le nombre de personnes inhumées aux frais de l’administration reste sensiblement semblable à celui de 2014 à savoir, pour <strong>2015</strong>, 107 défunts contre 105<br />

en 2014.<br />

Suite au décret wallon du 6 mars 2009 relatif aux funérailles et sépultures, la Ville de Liège a prévu dans son règlement de Police et d’Administration relatif<br />

aux funérailles et sépultures du 2 février 2011 confirmé par celui du 24 février 2014, une période transitoire de 5 ans afin de permettre aux personnes<br />

payant une redevance annuelle pour le maintien d’une sépulture d’acheter une concession. Le terme de cette période était le 31/01/2016. Le Service de<br />

sépultures a, par conséquent, eu une surcharge de travail considérable. Le nombre de concessions octroyées a fortement augmenté cette année : 765 en<br />

2013, 1528 en 2014 et 3451 en <strong>2015</strong>. Augmentation constatée de plus de 225% en une année. Le mois de décembre a été le plus important en terme de<br />

nombre d’achats de concessions puisqu’un tiers du nombre total annuel a été comptabilisé à cette période.<br />

En <strong>2015</strong>, le nombre de concessions de 10 ans pour lesquelles un paiement échelonné a été demandé, est de 100. Depuis le règlement de 2011, 199<br />

concessions ont été attribuées avec un paiement échelonné.<br />

Durant l’année <strong>2015</strong>, le Service des Sépultures a participé à 2 salons (« Papillon » et « Célébrez la vie ») représentant 4 journées de travail pour effectuer une<br />

campagne de sensibilisation au don d’organes. 17 formulaires de consentement de don d’organes y ont été récoltés.<br />

Le nombre de demandes d’exhumation avec translation a augmenté en <strong>2015</strong> passant de 28 en 2014 à 48 en <strong>2015</strong>. Les exhumations réalisées en <strong>2015</strong><br />

représentent 73% des demandes alors qu’en 2014, ce total ne représentait que 53%. Il est à noter que le coût financier à charge de la Ville de Liège est<br />

considérable pour les demandes d’exhumations non concrétisées. En effet, le temps nécessaire à la réception de la demande, à l’analyse du dossier, aux<br />

démarches administratives nécessaires pour éclaircir la demande ou pour expliquer la réponse envoyée au demandeur par le cabinet du Bourgmestre est<br />

important.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

195


Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

196


Suite à la nouvelle organisation du dépôt mortuaire, le nombre de défunts déposés rue Dos Fanchon à la demande du Parquet est en nette diminution,<br />

passant de 105 à 47. Il est à noter qu’il s’agit uniquement des défunts dont le corps repose plusieurs jours au dépôt mortuaire.<br />

Les demandes d’entrées, pour les véhicules automobiles de particuliers, au cimetière sont à présent gérées par le Service des Affaires générales du Département.<br />

Nombre d’actes repris au Registre des décès<br />

Femmes<br />

Hommes<br />

NON Liégeoises Liégeoises NON Liégeois Liégeois<br />

Totaux<br />

Nbre Nbre Nbre Nbre Nbre<br />

Déclarations sans vie à la naissance 11 1 13 6 31<br />

Décès de personnes de moins de 1 an 14 2 17 6 39<br />

Décès de personnes de plus de 1 an 953 994 1127 894 3968<br />

Totaux 978 997 1157 906 4038<br />

Activités dans les cimetières<br />

Secteur de Sainte-Walburge Secteur de Robermont Totaux<br />

Inhumations<br />

en tombe ordinaire (*) 67 142 209<br />

en concession pleine terre (*) 216 253 469<br />

en caveau (*) 290 264 554<br />

(*) Dont inhumations d’urne 14 31<br />

Inhumation d’urne cinéraire 4 19 23<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

197


Inhumation d’urne potelets<br />

paysager<br />

0 20 20<br />

Dispersions 39 1231 1270<br />

Columbarium 44 78 122<br />

Total 660 2007 2667<br />

Demandes diverses introduites dans les services<br />

Inhumations 2667<br />

en sépulture 1275<br />

en columbarium 122<br />

dispersions 1270<br />

Demande d’exhumations 141<br />

exhumations avec translation : 48 demandes - 35 réalisées<br />

Autorisations de crémation 1835<br />

Intervention du dépôt mortuaire<br />

entrées en morgue 47<br />

entrées en dépôt 154<br />

dont : inhumations pour salubrité publique (indigents) 107<br />

divers : inhumations de membres amputés 22<br />

Octroi de concessions 3451<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

198


dont concessions 10 ans payables annuellement 100<br />

Renouvellements des anciennes concessions à perpétuité 123<br />

Rétrocessions de concessions 3<br />

Placements de monuments 442<br />

monuments et divers 344<br />

caveaux 98<br />

Déclarations en matière de dons d’organes<br />

détail : dons 460<br />

refus 80<br />

Actes de dernières volontés 110<br />

inhumation des restes mortels 9<br />

crémation 101<br />

détail : inhumation des cendres dans l’enceinte du cimetière 11<br />

inhumation des cendres dans le columbarium du cimetière 9<br />

inhumation des cendres à un endroit autre que le cimetière (terrain privé) 0<br />

dispersion des cendres sur la pelouse du cimetière 64<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

199


dispersion des cendres en mer territoriale belge 3<br />

dispersion des cendres à un endroit autre que le cimetière ou la mer territoriale<br />

belge<br />

4<br />

conservation des cendres à un endroit autre que le cimetière (domicile privé) 10<br />

Choix de rite confessionnel, non confessionnel ou philosophiquement neutre<br />

Détail : aucun choix opéré 39<br />

confession catholique 49<br />

confession protestante 1<br />

confession anglicane 0<br />

confession orthodoxe 0<br />

confession juive 0<br />

confession islamique 1<br />

conviction laïque 8<br />

conviction philosophiquement neutre 12<br />

Déclaration de l’existence d’un contrat obsèques<br />

absence de contrat 77<br />

existence d’un contrat 33<br />

Déclarations anticipées en matière d’euthanasie 237<br />

demandes 184<br />

reconfirmations/révisions 53<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

200


Utilisation de l’application internet de réservations des inhumations/dispersions<br />

détail : réservations effectuées 2779<br />

réservations confirmées 2598<br />

réservations annulées 181<br />

Cimetières<br />

Réalisations en <strong>2015</strong><br />

Cimetière de Robermont :<br />

Cimetière de Ste Walburge<br />

Cimetière de Sclessin<br />

Cimetière d’Angleur<br />

Cimetière de Grivegnée<br />

Cimetière de St. Gilles<br />

Rénovation des allées et carrefours<br />

Rénovation des allées et rond-point<br />

Réalisation d’un mur de soutènement.<br />

Enlèvement d’amiante.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

201


Enterrements dans les cimetières<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

202


18. Instruction publique<br />

18.1. Organisation de l’Enseignement<br />

L‘enseignement communal est dispensé au total dans 74 écoles, réparties comme suit :<br />

- fondamental : 43 écoles ordinaires (72 implantations);<br />

9 écoles spécialisées (17 implantations);<br />

- secondaire : 7 établissements ordinaires (23 implantations) + Centre d’Education et de Formation en Alternance et 3 établissements spécialisés (12 implantations);<br />

- promotion sociale : 8 écoles (14 implantations) + Académie à horaire réduit;<br />

- supérieur : Haute Ecole (4 catégories) et Ecole supérieure des Arts.<br />

Plusieurs modifications ont été apportées en <strong>2015</strong> à sa structure générale :<br />

dans l’enseignement fondamental ordinaire :<br />

• détachement de l‘implantation rue des Vignerons, 5 de l‘école d‘enseignement fondamental spécialisé Crèvecoeur, et son rattachement au Groupe scolaire<br />

fondamental ordinaire Morinval-Bonne Nouvelle ;<br />

• déplacement de l‘implantation maternelle du Parc de la Boverie vers la rue de Londres, n°18 A à 4020 Liège ;<br />

• détachement de l‘implantation rue de la Faille, 39-41 de l‘école fondamentale communale de Grivegnée-centre, et son rattachement au Groupe scolaire<br />

Arnould Clausse ;<br />

• création d‘une nouvelle école „Naniot - Erables“.<br />

Dans l’enseignement secondaire ordinaire :<br />

ème<br />

• création à l’Athénée Maurice Destenay de l’option sciences sociales, au niveau du 2 degré de l’enseignement général ;<br />

ème<br />

• création à l’Institut communal de la Construction, des Arts Décoratifs et Industriels de la 7 année Etancheur, au niveau du 3 ème degré de l’enseignement<br />

professionnel ;<br />

• création au Centre d’enseignement secondaire Léon Mignon de l’option Electricité R, au niveau du deuxième degré de l’enseignement professionnel ;<br />

• création à l’Institut communal de la Construction, des Arts Décoratifs et Industriels de l’option « Assistant aux métiers de la publicité » en 5ème année de<br />

l’enseignement professionnel.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

203


Population scolaire <strong>2015</strong>-2016<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

204


Nombre d’enseignants 2014-<strong>2015</strong><br />

Maternel ordinaire : 275<br />

Maternel spécialisé : 18<br />

Primaire ordinaire : 636<br />

Primaire spécialisé : 170<br />

Secondaire ordinaire et artistique : 707<br />

Secondaire spécialisé : 182<br />

Supérieur (y compris artistique) : 234<br />

Promotion sociale : 295<br />

Total : 2.517<br />

Temporaires prioritaires :<br />

850 enseignants dont 298 du fondamental, 500 du secondaire et promotion sociale et 52 candidatures mixtes ont posé leur candidature en tant que temporaires<br />

prioritaires.<br />

18.2. Nominations<br />

• 171 membres du personnel enseignant ont fait l’objet d’une nomination définitive en <strong>2015</strong> :<br />

• 32 dans le fondamental ordinaire<br />

• 16 dans le fondamental spécialisé<br />

• 73 dans le secondaire ordinaire, secondaire artistique et formation en alternance<br />

• 14 dans le secondaire spécialisé<br />

• 10 en promotion sociale<br />

• 26 dans le supérieur dont 2 Directeurs de catégorie (désignation pour un mandat de 5 ans)<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

205


18.3. Service Pédagogique<br />

Le Service d’Inspection a effectué, en <strong>2015</strong>, 201 animations pédagogiques, 40 formations, 62 séances d’information, 257 visites pédagogiques, 720<br />

réunions pédagogiques et 552 entretiens pédagogiques individuels. Il a en outre pris part à 12 jurys d’évaluation et 9 participations à des colloques et conférences,<br />

ainsi que 165 représentations du Pouvoir organisateur.<br />

Education à la citoyenneté<br />

Depuis 18 ans, le Département de l’Instruction publique de la Ville de Liège développe, avec le concours des écoles, une action de conscientisation des<br />

jeunes à la citoyenneté.<br />

L’opération « 8 mai » continue à représenter symboliquement la volonté du devoir de mémoire du Pouvoir organisateur, mais aussi sa détermination à former<br />

des citoyens libres, responsables et défenseurs de la démocratie.<br />

Les événements tragiques de <strong>2015</strong> ont remis l’accent sur l’indispensable travail pédagogique pour contrer les tendances à la radicalisation par une éducation<br />

à la citoyenneté qui vise à faire adhérer tous les étudiants aux valeurs sociétales fondatrices.<br />

L’Encadrement Pédagogique Alternatif a été organisé pour tous ceux qui en faisaient la demande, en attendant de connaître les modalités pratiques du<br />

cours de citoyenneté qui s’annonce.<br />

L’éducation à la citoyenneté dans les écoles reste le meilleur rempart pour empêcher le développement des idéologies basées sur la haine qui, malgré les<br />

atrocités qu’elle a engendrées dans le passé, continuent à bouleverser notre quotidien.<br />

Dans le cadre de la Citoyenneté, de nombreuses visites ont été organisées pour les élèves et étudiants :<br />

- Tous les élèves des sixièmes années primaires ont participé à une visite accompagnée du Centre d’Education et du Parcours symbolique des Territoires de<br />

la Mémoire.<br />

- L’enseignement communal a présenté les productions (théâtre, récitation, chant, expression corporelle, …) d’une dizaine d’écoles, le 7 mai de 9h à 12h, au<br />

Trianon.<br />

- Le même jour, dans tous les autres établissements de l’enseignement communal, des actions étaient également menées pour commémorer la victoire sur<br />

le fascisme et le nazisme.<br />

Pour la 7 ème année consécutive, le Département de l’Instruction publique organise un voyage de Mémoire des camps d’Auschwitz-Birkenau à destination<br />

des élèves du 3 ème degré des différentes écoles de l’enseignement secondaire ordinaire et spécialisé de la ville de Liège accompagnés de leurs professeurs.<br />

La particularité de ce voyage étant de rassembler plusieurs établissements autour d’un même projet, elle permet également de le préparer collégialement,<br />

d’assurer une continuité dans le projet, d’encadrer et préparer au mieux les étudiants. Diverses activités préparatoires sont également menées conjointement<br />

par chaque enseignant participant avec leurs élèves.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

206


110 personnes sont parties du 13 au 18 mai <strong>2015</strong>. Ils ont eu l’occasion de visiter les camps d’Auschwitz et de Birkenau mais également le Ghetto de Cracovie<br />

et le quartier juif, le Musée Schindler et les Mines de sel de Wieliczka.<br />

Cap sur la lecture<br />

L’opération Cap sur la lecture s’est poursuivie dans l’enseignement fondamental. Les formations nécessaires continuent à être données aux Directeurs et<br />

aux enseignants pour améliorer les résultats en lecture. Un partenariat a été mis en place avec l’Echevinat de la Culture, le réseau des bibliothèques publiques<br />

et le Centre de coopération éducative autour de la mise en place de « classe-lecture ».<br />

Le test de lecture conçu en 2012 en collaboration avec le Service de Méthodologie des Innovations scolaires de l’Université de Liège (« test-horizon »<br />

calibré sur le niveau de maîtrise attendu en fin de 5 e année) a été à nouveau proposé, durant le mois de juin, à tous les enfants de 3 e et 5 e années primaires<br />

ainsi qu’aux élèves du premier degré du secondaire. L’analyse des résultats fera l’objet d’une recherche-action en collaboration avec l’Université de Liège. A<br />

côté de cet outil, pilier de la liaison primaire-secondaire, l’Approche Orientante continue à s’implanter dans l’Enseignement communal liégeois. Cinq écoles<br />

ont adhéré spontanément à la démarche (EFC Bressoux De Gaulle, Grivegnée Haminde, Grivegnée Péville pour l’enseignement ordinaire ainsi que Fexhe et<br />

Andréa Jadoulle pour l’enseignement spécialisé).<br />

Par ailleurs, une enquête a été menée en P5-P6 par rapport au choix d’établissement secondaire afin de documenter complémentairement l’Approche<br />

Orientante budgétisée sur 2016.<br />

Le sport à l’école<br />

Au cours de l’année écoulée, les élèves ont participé à diverses activités sportives.<br />

• Le cross Courir pour ma forme (primaire et secondaire).<br />

• 2 triathlons organisés en mai-juin. L’un s’est déroulé à l’école de Xhovémont (piscine et plaine), et l’autre au hall omnisports de Grivegnée.<br />

• Des tournois de unihockey, de volley-ball et de korfball organisés par les écoles et/ou la FSEOS.<br />

• Une initiation au volley-ball, au mini-tennis, à l’orientation.<br />

• Pour les 3èmes maternelles, 17 demi-journées portant sur la découverte des diverses disciplines en psychomotricité ont eu lieu en partenariat avec la<br />

Haute Ecole Jonfosse et 9 demi-journées découverte aquatique.<br />

• Une journée de découverte aquatique pour le cycle 5-8 ans à la piscine.<br />

• Vélo habileté dans plusieurs écoles.<br />

er<br />

• 2 journées d’initiation sportive ainsi qu’un concours de traction à la corde en partenariat avec le Royal Tétragone pour les enfants du 1 degré de l’enseignement<br />

primaire.<br />

• 3 journées « découvertes sportives » pour les 4èmes primaires.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

207


ème<br />

• 9 journées sportives pour les enfants de 3 primaire en partenariat avec les centres PSE sur le thème de la santé et du sport.<br />

ème<br />

• 1 journée sportive au profit du Télévie avec des élèves de 2 primaire en partenariat avec des étudiants de 1 ère année de l’Institut Beeckman.<br />

• Les enseignants en éducation physique participent également à des formations. Ces formations sont obligatoires. Il s’agit entre autres de la remise à niveau<br />

du BSSA (brevet supérieur de sauvetage aquatique), formation annuelle qui permet d’accéder à tous les bassins de natation. D’autres formations ont<br />

lieu également sur différentes disciplines sportives organisées par la FSEOS :<br />

• L’approche de l’athlétisme en milieu scolaire<br />

• La découverte du pool ball<br />

• Le parachute et ses dérivés<br />

• Les jeux de coopération<br />

• La pratique du badminton à l’école.<br />

• Remise à niveau du brevet d’escalade (CATAGSAE)<br />

• Formations des psychomotriciens (CEREKI).<br />

• Toutes ces formations ont pour but de faire découvrir d’autres activités sportives aux élèves et de parfaire les connaissances des professeurs d’éducation<br />

physique.<br />

Les formations organisées<br />

• Personnel chargé de l’accueil des élèves en dehors des heures scolaires :<br />

• Rencontre d’un enfant difficile<br />

• Santé, hygiène et premiers soins<br />

• Danser, jouer, créer - Atelier mouvement.<br />

• La multiculturalité dans les écoles fondamentales<br />

• Techniques d’animation et créativité<br />

• Formation pour les jeux de société<br />

• Gestion des conflits<br />

• Enseignants (fondamental, secondaire et supérieur) :<br />

• Gestion de conflits et management d’équipe<br />

• Estime de soi, un passeport pour l’apprentissage<br />

• Atelier de dédramatisation musicale<br />

• Les albums échos et oralbums : des outils pour accélérer la construction du langage oral chez les enfants de 3 à 5 ans<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

208


• Soutenir l’apprentissage des élèves allophones à l’école primaire<br />

• Le roadbook, un outil didactique pour enseigner l’histoire<br />

• Les fractions à la liaison primaire-secondaire<br />

• Formation à l’inférence en lecture de textes et d’images et aux démarches didactiques qui l’encadrent.<br />

• Mieux comprendre et aider les élèves qui présentent un trouble spécifique du langage et des apprentissages<br />

• La métacognition au service de la remédiation<br />

• La classe lecture, une immersion dans le lire-écrire<br />

• La pédagogie interactive - module de base<br />

• La pédagogie interactive - module complémentaire<br />

• Formation des maîtres de stage<br />

• Histoire de Liège – module de base<br />

• Histoire de Liège 1 – le « Cœur historique »<br />

• Histoire de Liège 2 – « des rives de la Sauvenière aux côteaux de la Citadelle »<br />

• Histoire de Liège 3 – « la rive droite »<br />

Enseignants du secondaire (exclusivement) :<br />

• -EAC au D2-D3 dans le secteur agronomie<br />

• Gérer les préparatifs d’une manifestation horticole<br />

• Préparation au CE1D en langues : vers les compétences, quelles activités ?<br />

• Préparation au CE1D en mathématiques<br />

• Préparation au CE1D en sciences<br />

• Visites de musées à Mons pour préparer un travail pédagogique artistique<br />

• Initiation aux techniques de vitrail<br />

• La place du droit à l’école<br />

• Préparation au TESS français<br />

• Alphabétisation<br />

• Initiation au nouveau matériel de machines à coudre<br />

• Mise en corrélation du programme « Travaux de bureau »<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

209


• UAA : rapport de compétences 3ème degré Coiffure<br />

• Formation à l’attention des professeurs de français : le CEB et le CE1D<br />

• Des outils pour favoriser les apprentissages<br />

• Techniques de calcul d’avances et d’usinage sur le tour<br />

• Techniques d’usinage par électroérosion<br />

• Réparation et entretien des bijoux<br />

• Techniques d’impression sur les estampes<br />

• EAC et compétences<br />

• Amélioration des conditions de documentation et de recherche afin de favoriser le processus de création des élèves<br />

• Méthode d’apprentissage cognitif sur les techniques de vérification et entretien des machines-outils<br />

• Techniques de communication pour une relation réussie ou comment améliorer les relations avec l’autre<br />

• Mise en place du concept commande de marchandises<br />

• Initiation au logiciel « jardicad »<br />

• Accueil des 6èmes primaires vers le secondaire<br />

• Vie dans les centres, statut des familles et des primo-arrivants<br />

• Mise en commun des données cours commerciaux et secrétariat<br />

• Initiation au nouveau matériel<br />

• Utilisation de la plateforme « Moodle »<br />

• Application des programmes d’éducation physique dans les 3èmes degrés<br />

• Construire un reportage photo et vidéo avec des tablettes numériques dans un contexte de pédagogie active<br />

• Approches par compétences et évaluations dans un contexte de pédagogie active<br />

• Utilisation du tableau interactif pour optimaliser les apprentissages<br />

• Nouveau référentiel en géographie<br />

• Compétences : planification, enseignement et évaluations<br />

• Gestion de l’agressivité et de la violence dans un groupe au cours d’éducation physique<br />

• Internet, réseaux sociaux, blogs : utilisation et créations<br />

• Création de 5ème, 6ème mise à bois qualifiante et 7ème mise à bois perfectionnement<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

210


Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

211


18.4. Affaires générales<br />

Dons et legs<br />

Le Département gère annuellement 35 prix composés de dons de généreux bienfaiteurs. En <strong>2015</strong>, 14 prix ont été attribués à 28 élèves méritants qui se sont<br />

partagé une somme totale de 10.150 € lors d’une cérémonie officielle organisée à l’Hôtel de Ville.<br />

Conventions<br />

En <strong>2015</strong>, le Service Structure et gestion des établissements scolaires a établi plusieurs conventions entre le pouvoir organisateur et différents intervenants :<br />

• Convention particulière formations employés entre la Ville de Liège et l’association «Centre de formation C.P.N.A.E » (CEFORA)<br />

• Convention « Introduction à la logistique» entre la Ville de Liège (Ecole de Commerce et d’Informatique – Enseignement de promotion sociale) et le<br />

Centre de compétence régional (Liège-Logistique)<br />

• Convention bilatérale générale entre la Ville de Bruxelles et la Ville de Liège relative à la collaboration entre les Centres de technologies avancées et les<br />

opérateurs-utilisateurs (établissements d’enseignement secondaire technique et professionnel, en ce compris l’enseignement spécialisé de forme 4) du<br />

01/09/2014 au 01/08/<strong>2015</strong><br />

• Convention particulière « demandeurs d’emploi » entre la Ville (Institut de Travaux publics) et l’association CEFORA relative aux formations de dessinateur<br />

en construction<br />

• Convention bilatérale générale entre la Ville de Bruxelles et la Ville de Liège relative à la collaboration entre les Centres de technologies avancées et les<br />

opérateurs-utilisateurs (établissements d’enseignement secondaire technique et professionnel, en ce compris l’enseignement spécialisé de forme 4) du<br />

01/09/2013 au 01/08/2014<br />

• Convention entre la Ville de Liège et la Province de Liège relative à la convention 13535 « Informatique : Tableur – Niveau élémentaire »<br />

• Convention entre la Ville de Liège et l’Association Autour de l’Ecole relative à l’opération Aide à la Réussite du 01/01/<strong>2015</strong> au 31/12/2018<br />

• Convention à conclure avec l’association Autour de l’Ecole relative à l’opération Échec à l’Échec du 01/09/<strong>2015</strong> au 31/08/2018<br />

• Convention à conclure avec l’association Autour de l’Ecole relative à l’organisation des centres de jeux et des classes de vacances, du 01/09/<strong>2015</strong> au<br />

31/08/2018<br />

• Convention particulière « demandeurs d’emploi » entre la Ville de Liège (Institut de Travaux publics - matricule 1.5.2.6.188.045) et l’association CEFORA<br />

• Convention entre la Ville de Liège (Institut des Langues Modernes – Enseignement de promotion sociale) et la Communauté française de Belgique (Enseignement<br />

de promotion sociale) relative aux formations co-financées par le Fond Social Européen dans l’Enseignement de Promotion sociale de la Ville<br />

de Liège du 01/01/2016 au 31/12/2020<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

212


• Convention entre la Ville de Liège (Haute Ecole de la Ville de Liège) et la Province de Liège (Haute Ecole de la Province de Liège) relative aux formations<br />

co-organisées<br />

• Convention finalisant le transfert des études de traduction-interprétation de la Ville de Liège vers l’Université de Liège en application du Décret de la<br />

Communauté française du 11 avril 2014<br />

• Convention entre la Ville de Liège et l’ASBL Sports et Loisirs<br />

• Approbation de l’avenant à la convention de collaboration entre la Ville de Liège (Ecole<br />

• Supérieure des Arts) et l’Université de Liège, relative à l’organisation de la finalité approfondie du master artistique à l’Ecole supérieure des Arts de la<br />

Ville de Liège.<br />

Règlements :<br />

Adoption du règlement particulier des études de l’Ecole supérieure des Arts de la Ville de Liège<br />

Adoption du règlement d’ordre intérieur de l’école fondamentale communale de Grivegnée-centre «La Haminde»<br />

Prise d’acte du règlement d’ordre intérieur de la Commission paritaire locale.<br />

Les garderies<br />

Le Service des garderies a fonctionné durant l’année <strong>2015</strong> avec 585 auxiliaires d’éducation.<br />

Le taux de fréquentation a été de 25.422 présences le matin, 79.923 pour le temps de midi, 43.205 le soir et 26.461 pour le mercredi après-midi (moyenne<br />

calculée sur base des chiffres de septembre <strong>2015</strong>).<br />

Echec à l’échec<br />

En collaboration avec l’A.S.B.L. Autour de l’école et afin d’aider les jeunes en difficulté scolaire, une opération Echec à l’échec a été organisée durant les<br />

vacances de printemps pour les élèves de l’enseignement secondaire. Sous la responsabilité d’un coordonnateur, 31 étudiants (39 périodes), encadrés par 8<br />

enseignants, ont pu réviser différentes matières.<br />

Une opération Echec à l’échec a également été organisée pendant les grandes vacances. Durant trois semaines au mois d’août, sous la responsabilité d’un<br />

coordonnateur (pour l’enseignement secondaire), 8 enseignants ont encadré 76 élèves de l’enseignement primaire et 17 enseignants ont encadré 196<br />

étudiants du secondaire (pour 320 périodes). 272 élèves et étudiants ont donc participé à cette opération de remise à niveau ou d’approfondissement. Une<br />

garderie est toujours organisée l’après-midi pour les élèves d’Echec à l’Echec primaire.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

213


Aide à la réussite<br />

L’Asbl Autour de l’Ecole propose un soutien scolaire tout au long de l’année. L’opération Aide à la réussite organise une aide rapide, dès que le besoin s’en<br />

fait sentir.<br />

Prolongement de l’opération Echec à l’échec pendant les congés scolaires, Aide à la réussite propose aux étudiants des cours de français, de mathématiques,<br />

de néerlandais et d’anglais dispensés par petits groupes de maximum 8 apprenants.<br />

Par souci de proximité, ces cours sont organisés dans 4 quartiers de la Ville : le Centre (Athénée Léonie de Waha), les Vennes (maison des Jeunes), Angleur<br />

(centre communal des Jeunes) et Droixhe (Espace Georges Truffaut).<br />

Les classes de vacances<br />

Les classes de vacances organisées dans 8 centres primaires et maternels ont totalisé un nombre de présences d’enfants s’élevant à 30.788. Elles ont été encadrées,<br />

en juillet et août, par 1 contrôleur inspecteur (engagé par l’A.S.B.L.), 16 chefs de centre, 2 chefs de centre affectés spécifiquement à la surveillance<br />

des enfants fréquentant la piscine de l’école Xhovémont, 4 adjoints aux chefs de centre, 155 moniteurs (80 en juillet + 2 moniteurs A.S.B.L. et 80 en août + 6<br />

moniteurs A.S.B.L.).<br />

Des classes de vacances ont également été ouvertes au mois d’août aux enfants de l’enseignement spécialisé à l’école Léona Platel et à l’I.R.H.O.V. (Institut<br />

Royal pour Handicapés de l’Ouïe et de la Vue).<br />

Les centres de jeux<br />

Les enfants ont été encadrés dans 5 centres par 3 chefs de centre et :<br />

• 20 moniteurs lors du congé de carnaval pour 1.672 inscriptions.<br />

• 34 moniteurs lors du congé de printemps pour 4.431 inscriptions.<br />

• 20 moniteurs lors du congé d’automne pour 1.470 inscriptions.<br />

• 20 moniteurs lors du congé d’hiver, pour 1.919 inscriptions.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

214


18.5. Promotion de la Santé à l’Ecole (P.S.E.)<br />

Le Service P.S.E localisé dans 4 centres, assure les missions de promotion de la santé à l’école (décrets du 21/12/01 et 16/5/02) de 17.997 élèves de l’enseignement<br />

communal, du niveau préscolaire au niveau supérieur.<br />

Dans le courant de l’année 2014-<strong>2015</strong>, les actes techniques suivants ont été réalisés :<br />

• 9.331 examens médicaux<br />

• 9.949 examens somatiques (pédiculoses)<br />

• 1.507 vaccins.<br />

• Dans le cadre du projet de service, les actions ont porté sur les thèmes suivants :<br />

• Promotion de l’alimentation saine et exercice physique<br />

• Santé bucco-dentaire<br />

• Assuétudes (tabac, alcool, drogue, cyberdépendance)<br />

• Bien être et santé mentale<br />

• Evras<br />

• Environnement sain<br />

• Prévention des traumatismes et promotion de la sécurité, premiers soins, gestion de la pharmacie scolaire<br />

• Le Service de dépistage auditif a testé 985 élèves.<br />

• L’équipe du car dentaire a examiné et soigné 36 élèves, un examen bucco-dentaire a été réalisé chez 386 élèves. Des animations d’hygiène dentaire ont<br />

été organisées pour 35 classes de l’enseignement fondamental.<br />

18.6. Centres psycho-médico-sociaux (C.P.M.S.)<br />

Les quatre CPMS ont assuré la guidance des élèves de l’enseignement communal depuis l’accueil dans l’enseignement maternel jusqu’à la fin du secondaire,<br />

dans l’enseignement ordinaire et le spécialisé, ainsi qu’au CEFA (Centre d’Education et de Formation en Alternance).<br />

Les CPMS ont continué à développer de nombreux projets, particulièrement dans le domaine de la prévention et de l’éducation à la santé comme ceux liés<br />

au bien-être, à la connaissance de soi, l’éducation à la vie relationnelle, affective et sexuelle... Des agents se sont impliqués dans les activités des Cellules<br />

Bien-être, dans le projet « Travailler collégialement au bénéfice des élèves », « Estime de Soi, passeport pour l’apprentissage » …<br />

Les CPMS se sont engagés, à côté des équipes éducatives, dans la lutte contre la violence, le décrochage scolaire, le harcèlement, les assuétudes…<br />

L’engagement de personnel PMS sur le capital-périodes de l’encadrement différencié de trois écoles fondamentales permet, avec un travail de proximité, de<br />

stimuler l’accrochage scolaire dès le maternel et de favoriser les conditions des apprentissages scolaires, en concertation avec l’équipe du CPMS.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

215


Grâce au groupe de travail inter-centres « Orientation », la permanence « Information et orientation scolaire et professionnelle » a, à nouveau, été organisée<br />

pendant les mois de juillet et août. Les CPMS ont encore répondu à de nombreuses demandes émanant de tous les réseaux et niveaux d’enseignement.<br />

La réflexion sur l’orientation comme projet de vie amène les CPMS à développer des projets et activités spécifiques dans l’enseignement fondamental et<br />

secondaire ainsi qu’à assurer un accompagnement individualisé des élèves, notamment à travers les conseils de classe, organisés de manière systématique<br />

au sein des écoles du Pouvoir Organisateur.<br />

Les conseils de classe, lieux de réflexion et d’analyse avec les enseignants, occupent une place importante et très utile dans le repérage des difficultés des<br />

élèves, le diagnostic et la guidance. Ils prennent du temps. Minimum deux conseils par classe pour toutes les écoles dans les horaires des agents mais sont<br />

un outil indispensable pour le suivi des élèves.<br />

Les CPMS notent une paupérisation accrue des populations scolaires et une augmentation des demandes qui sont aussi de plus en plus complexes.<br />

En collaboration avec le CPAS et autres partenaires, les CPMS contribuent aux travaux des plateformes mises en place dans le cadre du projet « Mieux accompagner<br />

les enfants en situation de pauvreté ».<br />

Le travail en partenariat continue à se développer avec les intervenants psycho-médico–sociaux, la HEL et l’Université de Liège, ainsi qu’avec tout partenaire<br />

de confiance qui peut apporter une aide particulière.<br />

L’intégration des enfants à besoins spécifiques continue d’augmenter dans l’enseignement communal et dans d’autres pouvoirs organisateurs, ce qui demande<br />

beaucoup d’investissement et de disponibilité de la part des agents.<br />

Le CPMS s’implique, en concertation avec l’Inspection, dans les projets éducatif et pédagogique de la Ville de Liège. Il a participé à diverses réunions traitant<br />

notamment de l’intégration, la prévention et la gestion de la violence en milieu scolaire, la radicalisation, l’approche interactive, l’approche orientante,<br />

la pauvreté et il accompagne les projets mis en place.<br />

Le CPMS participe également, comme chaque année, activement aux travaux du Conseil Supérieur des CPMS et du Conseil des Pouvoirs Organisateurs de<br />

l’Enseignement Officiel Neutre Subventionné ainsi que du Conseil supérieur de l’Enseignement Spécialisé. Il est également représenté dans diverses instances<br />

en lien avec la mise en application du décret intersectoriel et dans l’asbl Orientation A12.<br />

18.7. Liège Ecoles Infos<br />

Liège Écoles Infos est un service d’information et de documentation sur toute l’offre d’enseignement des écoles de la ville de Liège, ouvert à tous. Le public<br />

peut également y trouver des renseignements sur les Services complémentaires du Département ou être réorienté vers un service plus spécialisé au<br />

besoin. Cette mission d’information se prolonge dans la réalisation de répertoires généraux des écoles par niveau d’enseignement, en collaboration avec<br />

la Cellule graphique et l’Inspection ainsi que de différents supports d’information. C’est également un relais d’information ou d’orientation pour les écoles<br />

communales.<br />

Le Service Liège Ecoles Infos est également en charge de la mise en place et de la coordination des stands de l’enseignement communal liégeois lors de différents<br />

salons, tels que Retrouvailles (essentiellement avec l’enseignement de Promotion sociale), le salon des Etudes et Professions du SIEP (enseignement<br />

secondaire, de promotion sociale, supérieur et artistique) ou le salon Autonomies (une année sur deux, avec l’enseignement spécialisé).<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

216


19. Département des Services sociaux, de Proximité et de la Petite Enfance<br />

19.1. Services sociaux<br />

Le Service Social communal<br />

Le Service Social communal est généraliste. Il a été sollicité 1200 fois en <strong>2015</strong>. Ces demandes sont formulées soit par les citoyens liégeois, soit par les différents<br />

partenaires du monde associatif, soit par les autorités afin d'obtenir une intervention sociale professionnelle.<br />

Les demandes sont de nature extrêmement variée et touchent la globalité des problématiques sociales rencontrées au sein d’une grande ville : logement,<br />

santé, handicap, législation sociale, vieillissement, surendettement…<br />

Après analyse, ces sollicitations font l’objet d’un accompagnement par une assistante sociale ou sont réorientées vers des services spécialisés. Le travail<br />

social est mené en collaboration constante avec le tissu associatif liégeois et les services publics, qu’ils soient locaux, régionaux ou fédéraux.<br />

Le Service Social est en charge de la problématique du relogement des locataires ou propriétaires privés de leur logement lors de la prise d’arrêtés d’inhabitabilité<br />

ou de sinistres divers.<br />

Dans ce contexte, le Service Social gère le logement d'urgence temporaire, rue Mandeville ou il a accueilli deux familles.<br />

Son rôle est d'accueillir les familles, d'assurer la signature de la convention d'occupation et de l'état des lieux et d'accompagner les sinistrés durant l'hébergement.<br />

Le Service a été associé au déclenchement de 3 plans d’urgence. Son rôle est alors d'encadrer les victimes et de suivre la situation individuelle de celles-ci.<br />

A la demande du GRO.PO.A. (Groupe de Police administrative), une assistante sociale s'est rendue à deux reprises sur le terrain avec le Service de Sécurité et<br />

de Salubrité Publiques, pour une évaluation sociale des situations.<br />

Le Service Social a été chargé d'instruire deux plaintes adressées à Monsieur le Bourgmestre concernant des maisons de repos.<br />

Services Allocations de Handicap et Pensions de retraite<br />

Cette année, le Service des Pensions et Allocations pour les personnes handicapées a enregistré 624 actions relatives aux pensions de survie, de retraite<br />

et de G.R.A.P.A. (garantie de revenus aux personnes âgées) en secteur salarié et 4680 actions auprès du Service Public Fédéral Sécurité sociale – Direction<br />

générale des Personnes handicapées.<br />

En plus de l’introduction et du suivi des demandes, le Service remplit toutes les demandes de renseignements provenant de l’Office National des Pensions<br />

et s’occupe par ailleurs des notifications post-mortem, ainsi que la recherche des héritiers.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

217


Service Social du personnel<br />

Les bénéficiaires du Service Social du personnel sont les agents nommés et contractuels, ainsi que les agents pensionnés de la Ville de Liège.<br />

En fonction des demandes et des besoins des bénéficiaires, les assistantes sociales proposent de l'écoute et des conseils, des informations et orientations<br />

vers des services spécialisés si nécessaire ainsi que des guidances sociales et budgétaires. Un soutien <strong>administratif</strong> et/ou psychosocial peut être apporté en<br />

fonction des situations rencontrées.<br />

860 demandes ont été traitées en matière de logement, de guidance budgétaire, de guidance sociale, d'énergie, d'avances sur traitement/pension, de<br />

législation sociale et divers.<br />

Les assistantes sociales ont poursuivi le projet d'accompagnement des personnes handicapées travaillant pour la Ville de Liège en collaboration avec l’Aviq<br />

(ex Agence Wallonne pour l'intégration de la Personne Handicapée) et le Service des Ressources Humaines de l’administration. Dans ce cadre, les agents du<br />

Service Social du personnel ont traité 23 demandes.<br />

La Commission du Service Social du personnel a accordé 15 allocations et 40 prêts sociaux sur 63 demandes.<br />

Les deux assistantes sociales du Service Social du personnel sont désignées en qualité de « personnes de confiance » dans le cadre de la loi sur le bien-être<br />

au travail. Leurs activités figurent dans le rapport du S.I.P.P.T. (Service Interne de Prévention et de Protection au Travail). En <strong>2015</strong>, 26 dossiers ont été traités<br />

par les personnes de confiance du Service Social du personnel.<br />

AccessPlus<br />

AccessPlus (Service d’accessibilité pour personnes à mobilité réduite) a poursuivi en <strong>2015</strong> ses missions de formation, sensibilisation, informations et<br />

conseils en accessibilité à savoir :<br />

1) Remise d’avis concernant l’accessibilité des bâtiments aux personnes à mobilité réduite<br />

- Demandes émanant du Service de l’Urbanisme (conformément aux articles 414 et 415 du Code Wallon de l’Aménagement du Territoire, de l’Urbanisme,<br />

du Patrimoine et de l’Énergie) : 147 avis font suite à des demandes de permis d’urbanisme ;<br />

- sur base spontanée : 58 nouveaux dossiers et suivis de dossiers ont été traités par le Service suite à des demandes d’architectes ou de particuliers ou à des<br />

demandes de la C.C.C.P.H. (Commission Communale Consultative des Personnes Handicapées) et 49 constats ont été effectués sur sites ;<br />

- rencontres avec les architectes : 99 réunions programmées en <strong>2015</strong>, sur base de leurs questions concrètes liées à des dossiers d’urbanisme.<br />

2) Coordination et secrétariat de la Commission Communale Consultative des Personnes Handicapées (C.C.C.P.H.)<br />

Depuis 1981, la C.C.C.P.H. se réunit 4 à 6 fois par an et rassemble une trentaine d’associations représentant l’ensemble des aspects de la vie quotidienne des<br />

personnes handicapées. La diversité des membres, leur régularité et leur implication sont une des clés de ce succès et de cette longévité.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

218


En <strong>2015</strong>, 6 séances ont été organisées et ont été préparées par un ordre du jour alimenté par les membres et suivies d’un procès-verbal. Elles ont réuni une<br />

vingtaine d’associations lors de chaque rencontre.<br />

3) Formation à l’accueil des « clients à besoins spécifiques », destinée aux aspirants chauffeurs de bus du T.E.C. Liège-Verviers<br />

Objectifs de la formation :<br />

- améliorer la relation entre le personnel du T.E.C. et leurs clients à besoins spécifiques, parmi lesquelles les P.M.R. (personnes à mobilité réduite), mais aussi<br />

faciliter les relations entre les P.M.R. et les autres usagers des transports en commun ;<br />

- articuler la pratique quotidienne des chauffeurs et leurs contraintes multiples avec l’accueil d’une personne à mobilité réduite.<br />

Modalités pratiques : 1h15 de formation sur le site du T.E.C. à Robermont, intégrée dans le programme de formation des aspirants chauffeurs de bus du<br />

T.E.C. Liège-Verviers.<br />

Animateurs : de 4 à 6 personnes de l’A.S.B.L. « Altéo » et de l’A.F.R.A.H.M. (Association Francophone d’Aide aux Handicapés Mentaux) et du « Mouvement<br />

Personne d’Abord », coordination par le Service AccessPlus. De 5 à 8 aspirants chauffeurs par séance.<br />

D’une manière générale, les aspirants chauffeurs apprécient la formation pour son côté pratique : les jeux de rôle sont simples, parlants, d’une efficacité<br />

évidente pour présenter les divers aspects de la relation entre personnel et usagers à besoins spécifiques.<br />

Cette formation est dispensée 2 fois par mois sur le site du T.E.C. de Robermont.<br />

4) Concours Accessibilité et Architecture <strong>2015</strong> et colloque « Un logement accessible pour tous : les pouvoirs publics s’engagent ! »<br />

Concours : 13ème édition du Concours Accessibilité et Architecture. 6 projets ont été rentrés dans le cadre de ce concours par un total de 11 étudiants.<br />

Colloque : le colloque s’est déroulé le 05/03/<strong>2015</strong> sur le thème du logement pour tous et a rencontré un beau succès.<br />

Orateurs :<br />

- La Ville de Grenoble, second prix de l’Access City Award 2014 était l’invitée d’honneur et a exposé sa politique en la matière.<br />

- Virginie Jacobs – Architecte et présentatrice d’« Une brique dans le Ventre » à la R.T.B.F., ancienne candidate du concours, a partagé son expérience professionnelle<br />

et sa vision de la thématique “Architecture et Accessibilité”.<br />

- Jean-Baptiste Jehin, Directeur du Logement Ville de Liège et l’architecte Daniel Delgoffe ont exposé la politique de logement de la Ville de Liège et présenté<br />

un nouveau projet urbain de logements adaptés : l’îlot Firquet.<br />

5) Accessibilité des événements<br />

Depuis 2014, sur proposition du Service AccessPlus, la Ville de Liège conditionne l’octroi d’autorisations d’organiser une manifestation sur son territoire au<br />

respect d’aménagements minima permettant un accès à tous, sans discrimination :<br />

- L’organisateur est tenu d’installer au minimum une toilette adaptée aux personnes à mobilité réduite par zone sanitaire, si un ou plusieurs sanitaires sont<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

219


prévus sur le lieu de la manifestation.<br />

- L’organisateur est également tenu de réserver aux abords de la manifestation au minimum 1 emplacement temporaire de voiture pour personnes handicapées<br />

à partir de 100 participants escomptés jusqu’à 500 personnes et 1 emplacement supplémentaire à partir du 501ième participant ainsi qu’à chaque<br />

tranche supplémentaire de 500 participants avec un maximum de 5 emplacements par manifestation.<br />

6) Dossier parking<br />

La Ville de Liège s’est engagée à mener une politique active dans le cadre :<br />

- du respect des législations réglementant le développement des emplacements réservés aux personnes handicapées, le cas échéant en en favorisant<br />

l’augmentation des emplacements (voir point n°8) ;<br />

- du respect des emplacements réservés aux personnes handicapées.<br />

En 2013, la Ville de Liège a réalisé un relevé qualitatif des emplacements P.M.R. sur son territoire afin de s’assurer de leur conformité et pallier à certains<br />

manquements (par exemple, en renouvelant la délimitation de l’emplacement sur une longueur de 6 mètres avec de la peinture bleue).<br />

Depuis 2014, ce relevé a été analysé afin de permettre au Service AccessPlus de mettre à jour les cartes téléchargeables en ligne des emplacements de<br />

parking pour personnes handicapées sur le territoire de la Ville de Liège (site : http://www.liege.be/mobilite/personne-a-mobilite-reduite).<br />

En tout, ce sont 820 emplacements qui sont réservés aux personnes à mobilité réduite sur l’ensemble du territoire de la ville de Liège.<br />

Lors de chaque grand événement organisé sur le territoire de la Ville de Liège (foire de Liège, Village Gaulois, Marché de Noël,…), AccessPlus demande au<br />

Service Signalisation de la Police locale de réserver de manière temporaire des emplacements P.M.R. supplémentaires à proximité de la manifestation. Une<br />

communication sur l’accessibilité de chaque événement est publiée sur le site de la Ville de Liège et communiquée via messagerie à l’ensemble des associations<br />

liégeoises qui travaillent dans le domaine du handicap.<br />

7) Sensibilisations<br />

Depuis sa création en 1998, l’expertise du Service AccessPlus s’est construite notamment en matière de sensibilisation. Ce thème est, comme détaillé plus<br />

haut, un des points forts de la politique du Service. Depuis plusieurs années et grâce à l’impulsion du Fonds Social Européen, le Service AccessPlus mène<br />

des actions de sensibilisation dans plusieurs écoles secondaires et supérieures.<br />

En <strong>2015</strong>, 720 personnes ont participé à ces sensibilisations.<br />

8) Candidatures à des appels à projets<br />

En décembre <strong>2015</strong>, le Service a été sélectionné pour 4 fiches de candidature répondant à l’appel à projets sensibilisation de l’A.W.I.P.H. Le Service souhaite<br />

professionnaliser ses sensibilisations en créant des brochures pédagogiques à destination des différents publics dans le cadre de ses sensibilisations.<br />

Le service a participé à l’appel à candidature européen de l’Access City Award 2016 et a été sélectionné par le jury national belge.<br />

La Ville de Liège s’est vue décerner le Prix de l’Entreprise citoyenne organisé par « CAP48 », l’opération de solidarité de la R.T.B.F. Ce prix récompense les<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

220


initiatives des entreprises privées et publiques en faveur de l’intégration des personnes souffrant de handicap dans trois domaines : l’emploi, l’accessibilité<br />

et la solidarité.<br />

- Collectif « 03/12 » : le collectif 3/12 (13 associations liégeoises actives dans le secteur du handicap), l’Echevinat de la Vie sociale et le Service Access ont<br />

organisé une flashmob qui a rassemblé plus de 200 personnes porteurs ou non d’un handicap autour d’une activité danse. Cette flashmob a constitué la<br />

base d’un court-métrage dont le message est « construire ensemble, avec toutes nos différences, pour que chacun(e) ait sa place dans la société ». Le courtmétrage<br />

a été diffusé dans le cadre de la journée internationale des personnes handicapées, le 3 décembre au cinéma Kinépolis à Rocourt.<br />

- Participation à la Commission subrégionale de l’A.W.P.I.H. de l’arrondissement de Liège.<br />

- Participation mensuelle aux rencontres du Bricoleu à la Maison intergénérationnelle d’Outremeuse.<br />

- Inspection des stands lors du Salon Vert Bleu Soleil (février <strong>2015</strong>).<br />

- Prêt de divers matériel (chaises roulantes, cannes pour personnes aveugles,...).<br />

- Réflexion autour de la mise en place de bornes interactives en lien avec un service d’interprétariat en langue des signes suite à des lacunes observées<br />

concernant l’accessibilité des personnes sourdes au sein des services de l’Etat civil (délivrance des cartes d’identité, passeports, etc.) - dossier en lien avec<br />

l’Echevinat de l’Etat civil.<br />

- Collaboration avec le service Aménagement des espaces publics afin de rendre une partie du bois du parc de la Chartreuse accessible, par la création d’un<br />

circuit, de places de parking P.M.R. et de l’aménagement de l’entrée.<br />

- Gestion de divers problèmes liés à l’informatisation des données du Service Social.<br />

Autres missions récurrentes assurées par le Service :<br />

- Handicontact (référent de proximité en matière de personne handicapée). Deux Handicontact orientent et informent toute personne ayant des questions<br />

relatives au handicap et à l’accessibilité.<br />

- Sensibilisation à l’accessibilité de groupes d’étudiants en architecture.<br />

- Sensibilisation à l’accessibilité des enfants du Conseil Communal des Enfants, en collaboration avec l’A.W.I.P.H., le Musée des Transports et du Conseil Communal<br />

des Adolescents.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

221


Pointage des travailleurs à temps partiel<br />

Les règles fédérales de l’Office National de l’Emploi (article 72, Arrêté Royal du 25/11/1991) imposent aux travailleurs à temps partiel, qui prétendent au<br />

bénéfice d’une allocation complémentaire de garantie de revenus, de faire valider les formulaires « C3-Temps partiel » délivrés par les organismes de paiement<br />

auprès de l’Administration communale.<br />

Cette mission légale de Service Public est assurée par le Service Social au guichet « chômage », accessible au rez-de-chaussée de l’Espace Guillemins, du<br />

lundi au vendredi de 11h00 à 12h00 et de 14h00 à 15h00.<br />

Les indicateurs suivants ont été relevés par les Affaires générales du Département :<br />

1) Evolution du nombre de validations des formulaires C3-Temps partiel entre 2011 et <strong>2015</strong><br />

En 2011<br />

En 2012<br />

En 2013<br />

En 2014<br />

En <strong>2015</strong><br />

8.101 validations<br />

8.043 validations<br />

7.643 validations<br />

7.334 validations<br />

7.307 validations<br />

2) Variation du nombre de validations des formulaires C3-Temps au cours de l’année <strong>2015</strong><br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

222


Plan d’urgence : interventions<br />

Le Département est appelé à intervenir lors de la mise en œuvre du P.I.P.S. (Plan d’Intervention Psychosociale), dans le cadre du P.G.U.I.C. (Plan Général<br />

d’Urgence et d’Intervention Communale), afin d’assurer un encadrement des victimes directes et indirectes de sinistres. Un tel encadrement peut également<br />

être assuré à la demande des autorités communales sans activation du P.I.P.S. ou du Plan mono-disciplinaire médical et psychosocial (Discipline 2 du<br />

P.G.U.I.C.).<br />

En <strong>2015</strong>, le Département a assuré la prise en charge immédiate, l’encadrement psychosocial, le relogement d’urgence et le suivi social à moyen terme des<br />

victimes de cinq sinistres.<br />

Dates Type de sinistre Activation du P.I.P.S.<br />

16/02/<strong>2015</strong> Incendie rue Ancion<br />

22/02/<strong>2015</strong> Incendie rue de Chênée<br />

22/02/<strong>2015</strong> Arrêté d’inhabitabilité rue Lamark<br />

22/10/<strong>2015</strong> Incendie rue de Bois-de-Breux<br />

13/11/<strong>2015</strong> Exercice Seveso à Angleur<br />

Prise en charge psychosociale de trois familles : une famille<br />

relogée auprès de proches et deux adultes relogés dans des<br />

structures de l’Urgence Sociale.<br />

Prise en charge d’une famille relogée en urgence dans<br />

un hôtel, puis rapidement relogée en famille.<br />

Prise en charge d’une famille relogée en urgence dans<br />

un hôtel, puis rapidement installée dans l’infrastructure<br />

Mandeville jusqu’à installation définitive dans un nouveau<br />

logement.<br />

Prise en charge d’une famille rapidement relogée par<br />

une compagnie d’assurance.<br />

Test du dispositif P.I.P.S. incluant la chaîne de rappel des<br />

intervenants communaux, l’ouverture d’un centre communal<br />

d’accueil et l’installation du matériel d’urgence in<br />

situ (lits et couvertures).<br />

A.S.B.L. Abri de Jour de Liège<br />

La coordination de l’A.S.B.L. Abri de jour de Liège est assurée par une assistante sociale du Plan de Prévention, détachée au Service Social et mise à disposition<br />

à l’A.S.B.L.<br />

Actuellement, l’Abri de jour est toujours situé dans des locaux provisoires, mis à disposition par la Ville (rue Lambert Le Bègue). L’association devrait démé-<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

223


nager pour le 1 er juin 2016, rue Morinval, dans le quartier Saint-Léonard.<br />

L’Abri de jour accueille un public de plus en plus nombreux.<br />

En <strong>2015</strong>, du 1er janvier au 31 décembre, à raison de 3 jours/semaine, soit au total 142 jours d’ouverture, 15 458 entrées enregistrées. Il y a eu 13 324<br />

entrées d’hommes et 2134 entrées de femmes. 318 usagers inscrits et 13 737 repas fournis.<br />

L’analyse des statistiques entre 2005 à <strong>2015</strong> montre une augmentation significative de la fréquentation du Service cumulée avec une détérioration de la<br />

situation sociale des usagers.<br />

Nombres de visites 2009 2010 2011 2012 2013 2014 <strong>2015</strong><br />

11 088 13 050 10 576 13 345 13 657 16 989 15 458<br />

En <strong>2015</strong>, plus de la moitié des usagers nouvellement inscrits sont sans ressources (175 sur 318 nouveaux inscrits). Il apparaît également que plus d’un quart<br />

des usagers nouvellement inscrits sont d’origine hors Union Européenne (99 sur 318 nouveaux inscrits).<br />

Au niveau du personnel, l’A.S.B.L. compte :<br />

- une technicienne de surface engagée sur base d’un subside Convention Premier Emploi (C.P.E.) à raison de 38h/semaine ;<br />

- un secrétaire aide-comptable a été engagé sur base d’un subside C.P.E. en date du 01/04/<strong>2015</strong> ;<br />

- un travailleur social engagé à temps plein sur base d’un subside du Relais Social en Pays de Liège (R.S.P.L.) ;<br />

- un travailleur social a été engagé le 26/03/<strong>2015</strong> à raison de 19h/semaine dans le cadre d’une subvention Plan de Cohésion Sociale (P.C.S.) ;<br />

- un agent d’accueil mis à disposition par le C.P.A.S. sous contrat art. 60;<br />

- une trentaine de volontaires.<br />

Au niveau du travail social, outre les démarches journalières de réorientation et de réponses à des demandes immédiates, l’Abri de jour a créé des cartes<br />

d’inscriptions pour les usagers, des listings de suivis sociaux, des attestations de fréquentations … Ces outils ont permis de créer une base de données<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

224


permettant d’élaborer les statistiques énoncées ci-dessus. Ceci leur a permis de mieux cerner le public accueilli et d’en comprendre la mouvance.<br />

De nouvelles activités internes et externes sont mises en place afin d’améliorer le suivi social des usagers (visites culturelles, excursions sportives et ludiques,<br />

…).<br />

Différentes formations qualifiantes ou non ont été proposées à l’ensemble de l’équipe, volontaires et salariés, afin de répondre au mieux aux difficultés<br />

qu’ils sont amenés à rencontrer dans leur travail au quotidien.<br />

L’Abri de jour a participé à de nombreuses activités, colloques, débats et conférences (matinée de réflexion du Relais Social, Table Alimentaire, Commission<br />

d’accompagnement du Plan de Cohésion Sociale, Sous-Commission Habitat du P.C.S., Salon du Volontariat, …).<br />

En vue d’être conforme à toutes les normes en vigueur régissant les A.S.B.L., et notamment les normes applicables au niveau de l’Agence Fédérale pour la<br />

Sécurité de la Chaîne Alimentaire (A.F.S.C.A.), l’Abri de jour améliore sans cesse son fonctionnement et veille quotidiennement à ce que les règles soient<br />

appliquées.<br />

Octroi de subventions : synthèse<br />

Diverses associations assurent des services ou organisent des activités au profit des citoyens. Elles concourent ainsi au soutien et au renforcement des liens<br />

sociaux. La Ville entend soutenir ces associations par l’octroi de subventions dans le cadre de leur objet social (subventions classiques) ou dans le cadre<br />

de projets spécifiques (subventions opérateur). Le Département est chargé de constituer ces différents dossiers et d’en assurer le suivi conformément à la<br />

règlementation relative au contrôle de l’utilisation des subventions publiques.<br />

Le tableau ci-dessous reprend l’ensemble des dossiers traités dans le courant de l’année <strong>2015</strong>.<br />

Politiques communales Subventions classiques Subventions opérateur<br />

(01) Politique de quartier<br />

(01) Politique sportive<br />

- bénéficiaires : 27<br />

- montant total : 16.110,00 €<br />

- bénéficiaires : 5<br />

- montant total : 801.279,00 €<br />

- bénéficiaires : 2<br />

- montant total : 205.000,00 €<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

225


Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

226


(04) Interculturalité<br />

(05) Vie sociale<br />

(06) Petite enfance<br />

(06) Accueil extrascolaire<br />

(09) Jeunesse<br />

(09) Santé<br />

- bénéficiaires : 29<br />

- montant total : 12.000,00 €<br />

- bénéficiaires : 24<br />

- montant total : 70.000,00 €<br />

- bénéficiaires : 2<br />

- montant total : 24.465,00 €<br />

- bénéficiaires : 18<br />

- montant total : 30.000,00 €<br />

- bénéficiaires : 55<br />

- montant total : 467.006,00 €<br />

- bénéficiaires : 1<br />

- montant total : 38.000,00 €<br />

- bénéficiaires : 14<br />

- montant total : 100.776,00 €<br />

- bénéficiaires : 8<br />

- montant total : 145.000,00 €<br />

- bénéficiaires : 1<br />

- montant total : 24.750,00 €<br />

- bénéficiaires : 1<br />

- montant total : 34.355,00 €<br />

19.2. Proximité<br />

Depuis <strong>2015</strong>, les équipes de quartier ne déploient plus leurs actions sur les seuls huit quartiers définis comme prioritaires par le Plan Fédéral des Grandes<br />

Villes dès 2000, mais sur l’ensemble du territoire communal. Des zones d’interventions y ont été délimitées comme suit : Angleur / Kinkempois / Sart-Tilman,<br />

Bressoux / Droixhe, Sainte-Walburge /Rocourt, Saint-Léonard / Thier-à-Liège, Outremeuse / Amercoeur / Longdoz / Vennes, Centre-Ville / Avroy /<br />

Laveu / Saint-Laurent, Sainte- Marguerite / Glain/ Burenville, Chênée/Grivegnée/Jupille/Wandre et Sclessin / Fragnée / Guillemins.<br />

Coordonnées chacune par un Manager, ces équipes ont pour mission de renforcer la cohésion sociale au sein des quartiers en y déployant et fédérant des<br />

activités socio-culturelles. Cette mutualisation des ressources permettra ainsi aux citoyens de mieux identifier les acteurs des Services publics en présence<br />

et mieux cerner leur investissement au sein du territoire.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

227


Sur base d’un diagnostic social permettant d’identifier les besoins particuliers des différents quartiers, divers acteurs conjuguent leurs efforts et actions au<br />

bénéfice des populations concernées. Ces intervenants proviennent d’horizons divers : animateurs des Services Jeunesse, socio-sportif, intergénrationnel,<br />

interculturel, acteurs de la Lecture publique, des différents centres culturels, médiateurs du renouveau urbain ou encore membres de la police.<br />

Outre l’investissement communal, les actions entreprises par ces différents intervenants sont également rendues possibles par la dotation du Plan des<br />

Grandes Villes, afin de mettre en œuvre des actions de proximité dans les quartiers afin de favoriser l’épanouissement des citoyens au sein des quartiers.<br />

Participation et relations avec les quartiers<br />

Le Service Participation et Relations avec les Quartiers est un maillon à part entière des Services de Proximité. Il soutient le fonctionnement de quelques<br />

33 comités de quartier ou associations de quartier agréées par la commune, tous situés sur le territoire de la Ville, en les aidant financièrement au prorata<br />

de la qualité de leurs activités, en les aidant techniquement par l’édition et l’impression de leurs documents et en les aidant à obtenir des prêts de matériel<br />

(stands, grilles d’exposition, …), en mettant à leur disposition une aide à l’animation et à la modération lors de réunions publiques, en les informant sur la<br />

vie de la commune, en leur faisant parvenir diverses informations (par exemple : appels à projets émanant de la Commune et d’autres pouvoirs, des offres<br />

de formations citoyennes, etc.).<br />

Le Service Participation et Relations avec les Quartiers est maintenant installé dans le bâtiment Espace Guillemins.<br />

En <strong>2015</strong>, le Service s’est réduit à 3 agents.<br />

Type de travaux<br />

Entretiens avec des tiers réalisant<br />

un travail sur les quartiers<br />

Création de nouveaux comités,<br />

soutien à la relance de comités<br />

existants Centre (Saint-Jean en<br />

Isle), Glain.<br />

Commissions de Rénovation<br />

Urbaine (CRU) :<br />

Nombre de réunions<br />

2 avec collègues d’autres<br />

services.<br />

7 avec Managers de quartier<br />

3 groupes de citoyens – environ<br />

5 réunions<br />

2<br />

Apport du service et/ou<br />

résultat<br />

Apport de l’expertise du<br />

Service<br />

Naissance d’un comité Vicareye<br />

à Saint-Jean en Isle<br />

et d’un comité à Wandre<br />

Apport d’une expertise<br />

Saint-Léonard – Sainte-<br />

Marguerite<br />

Agents<br />

3<br />

2<br />

1<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

228


Contacts avec les comités de<br />

quartier :<br />

Impression de toutes-boîtes, affiches<br />

et journaux pour les comités<br />

de quartier :<br />

Gestion des dossiers de subventions<br />

Charte des comités de quartier de<br />

la Ville de Liège<br />

Cartographie des comités de quartier<br />

de la Ville de Liège<br />

Elaboration du Formulaire interactif<br />

Contacts téléphoniques et 6<br />

rencontres au bureau.<br />

18 comités concernés<br />

20 journaux de quartier<br />

66 dossiers<br />

Réunions<br />

19 au service<br />

avec des comités<br />

40 contacts<br />

3 réunions<br />

60 contacts<br />

10 rencontres<br />

4 réunions entre Services<br />

Réunions<br />

6 entre Services,<br />

1 avec les comités<br />

Aide à l’organisation, apport<br />

d’expertise, soutien<br />

et conseils.<br />

Impressions :<br />

909.845 équivalents A4<br />

31 dossiers examinés et<br />

cotés<br />

27 subsides de 179,00 € à<br />

1074,00 €<br />

32 signatures 3<br />

24 retours<br />

9 en suspens<br />

Le formulaire sera proposé<br />

au test début 2016.<br />

2<br />

2<br />

2<br />

2<br />

2<br />

Les projets de quartiers :<br />

Angleur / Kinkempois / Sart-Tilman<br />

Les différentes actions menées ponctuellement par l’équipe de Proximité durant l’année <strong>2015</strong> ont permis de toucher par centaines les citoyens de la zone<br />

Angleur, Kinkempois, Sart-Tilman et du territoire liégeois, toutes zones confondues.<br />

D’un point de vue plus conséquent, l’événement Challenge Inter-amitié a permis de toucher plus de 900 participants provenant de maisons de jeunes<br />

attachées au territoire liégeois ainsi que des clubs sportifs belges, français, luxembourgeois et hollandais.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

229


De nombreux partenariats avec le tissu associatif ont été conclus sur la zone tels que des animations lecture et de psychomotricité dans les centre O.N.E.<br />

(Office national de l’enfance), visites culturelles et sportives avec les adhérentes de la maison de la Laïcité,…<br />

La vision de terrain de l’équipe est aujourd’hui plus concrète et participative. De plus, en étant proche des participants, les animateurs et la manager essayent<br />

de jouer au mieux leur rôle de personne ressource.<br />

Dans un futur proche, l’équipe a pour ambition, en collaboration avec les partenaires sociaux, de créer une fête des associations sur Angleur ainsi que<br />

l’inauguration de la réfection des buildings, qui pourrait devenir un événement phare et récurent sur le quartier.<br />

Parallèlement, les animateurs sont en pleine réflexion sur les nouveaux projets à mener pour 2016.<br />

Bressoux / Droixhe<br />

L’équipe de quartier Bressoux-Droixhe a mené, durant l’année <strong>2015</strong>, plusieurs projets tout en maintenant les activités hebdomadaires (activités sportives,<br />

activités culturelles, atelier cuisine, atelier tricot, …).<br />

Le Collège souhaite développer un plan d’actions à Droixhe comparable au plan d’actions qui a été développé dans le carré : « Le carré tourne rond ». Différents<br />

axes de travail (communication, prévention, économique, sécuritaire, résidentiel et cohésion sociale) ont été créés avec pour objectif de redynamiser<br />

le quartier de Droixhe. Une rencontre entre l’ensemble du Collège communal et les habitants a eu lieu au mois de juin.<br />

Durant l’année, différents Services et associations du quartier ont pu participer au projet « Oh Livre, Citoyens».<br />

Au mois de mai, 43 filles du quartier ont participé à une journée sportive organisée au Sart-Tilman, en collaboration avec Liège Panthers. Elles ont pu pratiquer<br />

différents sports et s’essayer au basket, encadrées par des professionnelles.<br />

Pour la 7 e année consécutive, l’équipe de quartier a participé à l’édition de L’oasis des contes dont l’objectif est d’apporter un accès aisé à la littérature. De<br />

nombreuses écoles ont participé aux différentes représentations. Des jeunes du quartier ont assuré le gardiennage du site durant 2 nuits.<br />

Dès le mois d’octobre, 9 enfants du quartier ont pris part au projet Remua. Ce projet s’inspire du modèle El Sistema développé au Vénézuela.<br />

Les participants de Bressoux-Droixhe apprennent le saxophone et le trombone, tous les lundis, encadrés par des professionnels de l’Opéra et de l’OPL. Ils<br />

ont reçu un instrument en prêt afin de pouvoir s’exercer à domicile. Au travers de ce projet, les enfants s’expriment, communiquent et échangent.<br />

Le club des pensionnés, soutenu par l’animatrice intergénérationelle, a répondu à un appel à projet BIODI.BA.P., la biodiversité aux abords des bâtiments<br />

publics. Le projet présenté à la Région wallonne a été retenu et a permis de verduriser la cour de l’école communale Bressoux De Gaulle, de créer des hôtels<br />

à insectes et de développer différentes animations autour de l’écologie. Une collaboration avec le SAC de Droixhe a été mise en place pour la réalisation de<br />

certains travaux.<br />

Les activités hebdomadaires ont été renforcées pour répondre au mieux aux demandes des citoyens. L’animatrice socio-sportive a développé une activité<br />

sportive avec des femmes du quartier tout en maintenant les activités sportives destinées aux filles, aux femmes et aux jeunes garçons.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

230


De nombreux citoyens de Bressoux-Droixhe étaient à la recherche de cours d’alphabétisation. Les associations offrant ce type de cours étaient en effet<br />

complètes. L’animatrice intégénérationnelle a augmenté le nombre de cours d’alphabétisation. 4 séances par semaine sont organisées dont une séance<br />

réservée aux hommes.<br />

L’école de devoirs a continué ses activités d’aide aux devoirs ainsi que des activités culturelles et de divertissement le mercredi après-midi.<br />

L’équipe de quartier de Bressoux-Droixhe s’est vue renforcée d’une conseillère en insertion socio-professionnelle. Elle organise des séances de rédaction de<br />

C.V., des permanences et développe un projet job d’étudiants pour les jeunes du quartier.<br />

Sainte-Walburge /Rocourt.<br />

Cette année, l’équipe a poursuivi et développé neuf projets sur la zone, en collaboration avec les autres Services de Proximité et les acteurs locaux.<br />

Suite au constat récurrent du manque d’activités sur la zone pour les 12-25 ans, les éducateurs de rue poursuivent – en collaboration étroite avec la maison<br />

des jeunes de Ste Walburge – différentes activités à destination des jeunes du quartier et ce depuis plusieurs années : atelier boxe, mini-foot, stages, voyages<br />

culturels, soutien individuel, recherche d’emploi, travail de rue, …<br />

Ils ont également développé le projet de soutien scolaire en collaboration avec l’animatrice jeunesse, ainsi que des ateliers théâtre et photo. Le projet<br />

« Grande sœur – Grand frère » vise quant à lui l’implication active et la responsabilisation des plus grands dans les différentes activités proposées aux jeunes.<br />

En tout, environ 130 jeunes du quartier se sont inscrits à ces activités.<br />

Différentes activités sportives sont également proposées par l’animateur socio-sportif aux habitants du quartier et aux différents publics d’acteurs locaux :<br />

multisports, sport découverte, balades, remise en forme, …<br />

Les médiatrices continuent leur travail dans le cadre des conflits de voisinage (environ 120 dossiers en <strong>2015</strong>), d’interventions sociales, de sanctions administratives<br />

communales et une permanence sociale hebdomadaire. Le partenariat avec les commissariats de Ste-Walburge et Ste-Marguerite, mis en place<br />

depuis plusieurs années et renforcé depuis cinq ans, est très positif.<br />

Plus de quatorze activités hebdomadaires se poursuivent au sein de la maison Intergénérationnelle : ateliers langues, informatique, artistique, yoga, théâtre,<br />

lecture et conte, jardinage, … plus de 150 seniors et 30 juniors sont inscrits à ces activités.<br />

Afin d’améliorer les échanges entre les différents publics du quartier et favoriser la mixité, l’animateur intergénérationnel a initié depuis 3 ans le projet<br />

théâtre en collaboration avec le Moderne.<br />

Visant toujours les relations intergénérationnelles, des cours d’informatique ont été donnés pour les seniors du quartier avec des élèves de 5 e et 6 e primaires.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

231


La maison intergénérationnelle a également réalisé un jardin intergénérationnel et pédagogique. Un pendant artistique a été élaboré par l’animatrice jeunesse<br />

autour de l’art éphémère afin de favoriser la créativité des différents publics concernés.<br />

Au niveau environnement et développement durable, l’équipe poursuit sa collaboration avec la Ferme des Enfants. De plus, un projet de réalisation de<br />

panneaux multilingues favorisera l’inclusion et la participation sociales de chacun en traduisant les informations didactiques et pédagogiques du site en<br />

braille, en lecture simplifiée, en pictogrammes et en langue des signes.<br />

Enfin, l’équipe participe aux réunions de la coordination de quartier. Le transit de l’information sur la zone, que ce soit entre professionnels ou vers les<br />

habitants, est une préoccupation commune à l’ensemble des acteurs sociaux. Deux pistes ont été envisagées : la création d’un outil informatique qui sera<br />

alimenté par tous les membres de la coordination et le projet de réalisation d’un outil d’information du Centre J à destination des jeunes du quartier.<br />

Saint-Léonard / Thier-à-Liège<br />

La mise en place des équipes de proximité a renforcé le travail déjà réalisé sur Saint-Léonard avec les différents acteurs locaux et a permis de consolider les<br />

différents projets à destination de la population du quartier. Elle a permis également une collaboration naissante dans le quartier du Thier-à-Liège.<br />

Les activités intergénérationnelles ont eu lieu à la salle polyvalente de la Brasserie Haecht, lieu où l’animatrice intergénérationnelle propose de nombreuses<br />

animations réduisant la fracture numérique chez les séniors ainsi que des animations créatives, d’échanges de savoir-faire, tels que la confection de meubles<br />

en cartons, de nichoirs,…<br />

Le projet de soutien scolaire individuel avec la maison intergénérationnelle, qui a vu le jour en 2014, continue de fonctionner. Pour mémoire, il cible des<br />

enfants de l’école communale Vieille-Montagne présentant des difficultés dans le cadre scolaire.<br />

Des animations jeunesses et sportives sont proposées aux différents publics du quartier en fonction des demandes : des stages sportifs et créatifs avec les<br />

enfants de 8 à 11 ans sont programmés aux vacances de Carnaval, de Pâques et aux grandes vacances.<br />

Parallèlement, l’équipe de quartier poursuit son implication dans différents projets à long terme, tels que l’école de devoirs Francisco Ferrer et d’autres activités<br />

du Service d’Actions Sociales (S.A.S.), le Réseau d’échanges de savoirs (R.E.S.) et l’encadrement sportif des stagiaires du Service d’Activités Citoyennes<br />

(S.A.C.) de Saint-Léonard.<br />

L’équipe participe aussi aux différents projets fédérateurs et aux évènements du quartier (Saint-Léonard en couleurs, le Petit marché Vert, journée sans<br />

Frontière, Fête de la Soupe du Thier-à-Liège,…), ainsi que des projets avec le P.A.C. tel que le Ram Dam en Fanfare, le Tempocolor.<br />

L’équipe de proximité participe aux réunions et commissions de travail où sont impliquées les forces vives du quartier telles que : Coordination générale<br />

Saint-Léonard, Coordination sociale de Saint-Léonard, Commission de Rénovation Urbaine, Commission Cadre de Vie, les trois comités de quartier,….<br />

Enfin, l’équipe de quartier participe aux évènements fédérateurs organisés par la Ville de Liège («100% festival jeunes», «journée de la santé», «je cours pour<br />

ma forme», «tous dans le même bateaux», …).<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

232


Outremeuse / Amercoeur / Longdoz / Vennes<br />

L’équipe a mené une soixantaine d’actions, récurrentes ou ponctuelles, qui ont touché plusieurs centaines de personnes.<br />

3 gros projets ont été menés sur les différents quartiers :<br />

La grande entrée de St Nicolas en Outremeuse et en Amercoeur où plus de 350 enfants ont pu rencontrer le grand Saint et participer à diverses activités<br />

gratuites (grimage, contes, lectures, tours gratuits sur un carrousel fait avec des matériaux de récupération, ...).<br />

« Tous dans le même bateau » où plus de 1000 personnes ont pu participer, durant toute une semaine, sur une péniche, à diverses activités sur le thème de<br />

la santé où créativité, cuisine, spectacles, sports, ... se sont côtoyés en toute convivialité.<br />

« Le parcours féérique de la Chartreuse » qui a réuni plus d‘un millier de personnes pour une après-midi créative et ludique au parc de la Chartreuse. Au<br />

programme, diverses activités permettant aux habitants de découvrir et s‘approprier le site de manières active et participative.<br />

Plusieurs activités sportives, créatives, éducatives, culturelles, ... ont été menées par l‘équipe sur les 4 quartiers, notamment dans les 2 maisons intergénérationnelles,<br />

dans différentes associations et écoles de ces quartiers (initiation à l‘informatique, tables de conversation, natation, initiation aux échecs, sorties<br />

vélos, sorties culturelles avec les enfants de l‘aide aux devoirs, gym douce, table d‘hôtes, cours de salsa, aide aux devoirs, café parlotte, café social papotages,<br />

atelier culinaire, potager sur roulettes, apnée, aquabike, ...).<br />

Les différents animateurs ont également mis en place ou soutenu diverses actions, récurrentes et ponctuelles, en collaboration avec le tissu associatif des<br />

quartiers, les commerçants, les maisons de repos et les écoles (projet « part‘âges » avec les maisons de repos et l‘enseignement spécialisé, le projet « ça bouge<br />

en Amercoeur » avec les associations du quartier, le « Defil‘eco » avec 12 asbl, les fêtes de quartier en Outremeuse et Amercoeur, la journée des familles<br />

en Amercoeur, la St Macrawe en Outremeuse, la fête des voisins aux Vennes, ...).<br />

L‘équipe de la zone s‘est investie et a participé aux réunions de coordination des associations, aux différents groupes de travail découlant de celles-ci<br />

(groupe communication, groupe fête, chal‘heureux,...) et aux comités de quartier.<br />

6 stages créatifs et sportifs, s‘adressant aux enfants âgés de 6 à 12 ans, ont également été organisés, durant les congés scolaires, principalement sur les<br />

quartiers d‘Outremeuse et du Longdoz.<br />

Centre-Ville / Avroy / Laveu / Saint-Laurent.<br />

L’équipe de proximité de la zone a orienté ses actions cette année selon 4 axes prioritaires :<br />

La mobilité en ville, en rendant la ville lisible et accessible aux piétons, aux cyclistes et aux usagers des transports en commun (bus, train et bientôt le tram)<br />

par l’apprentissage de l’intermodalité grâce à des circuits urbains et des parcours cyclistes adaptés au public scolaire, en collaboration avec le musée des<br />

Transports de Wallonie.<br />

L’appropriation citoyenne de l’espace public (des Places Saint-Barthélemy, Saint-Etienne, Saint-Denis et des Carmes) grâce à l’aménagement de mobilier<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

233


urbain par les stewards de Liège Gestion Centre-Ville (dans le cadre du projet international Lively Cities) et à la présence d’animations saisonnières (de mai<br />

à septembre) pour un public familial.<br />

La découverte de l’autre et de sa différence, via des ateliers de sensibilisation au handicap et à l’exclusion destinés aux écoles, mais aussi au travers d’évènements<br />

comme la Journée internationale de la personne âgée (1 er octobre) ou les Rencontres internationales du Créahm (du 13 au 18 mars).<br />

L’action sociale par le sport et la culture, des publics fragilisés issus d’organismes du CPAS et d’associations d’insertion sociale de personnes précarisées ou<br />

handicapées présentes dans les quartiers de Saint-Laurent et du Laveu<br />

Sainte- Marguerite / Glain / Burenville<br />

En vue de développer la visibilité des Services communaux et de viser la cohésion sociale au sein des quartiers, un projet global décliné en deux actions<br />

prioritaires a été porté par l’équipe du Service Proximité.<br />

D’une part, réaliser un dépliant informatif reprenant les différents Services de la Ville de Liège actifs sur le quartier. D’autre part, parce que le quartier de<br />

Sainte-Marguerite offre peu d’espaces de respiration dans le bâti, un projet d’occupation de l’espace public. Il s’agit de proposer aux habitants de se réapproprier<br />

une place du quartier. Ce projet répond aux pistes d’actions relevées dans le cadre du schéma directeur du quartier, avalisé par le Conseil communal en sa séance<br />

du 26 octobre <strong>2015</strong>.<br />

Véritable lieu de rencontres et de socialisation, la maison intergénérationnelle offre aux citoyens un panel d‘activités socioculturelles.<br />

Parallèlement, des manifestations récurrentes, menées en collaboration avec le tissu associatif local, assurent une visibilité des Services : Place aux cultures<br />

(valorisation de la diversité culturelle à travers le travail quotidien de l’accueil extra-scolaire), fêtes thématiques (Halloween, Saint-Nicolas, Noël), troc de<br />

frusques (échange de vêtements à destination d’un public précarisé). Avec une moyenne de 180 participants par manifestation.<br />

Différentes activités sportives ont été proposées à un public de jeunes et d’adultes : natation, multisports, escalade, football, handball, uni hockey,… (15<br />

à 20 participant(e)s) ainsi que des stages à l’attention d’un public d’enfants, de jeunes et d’adultes proposés durant les vacances scolaires (15 à 20 participants<br />

par stage).<br />

Des manifestations récurrentes ont été coordonnées et mises en place par l’équipe du Service Proximité, en collaboration avec les forces vives locales : Fête<br />

de la musique et brocante (300 personnes), Fête de la soupe (150 personnes), Festi Glain (une cinquantaine de personnes), Moulin à parole (rencontres<br />

hebdomadaires avec des femmes du quartier : une quinzaine de participantes par séance).<br />

Le quartier de Burenville compte une maison des jeunes depuis juillet <strong>2015</strong>. Ce projet a mobilisé les animateurs jeunesse actifs sur le quartier. Des prises de<br />

contacts et des animations ont été élaborées en vue de sensibiliser le public de cette infrastructure, attendue de longue date sur le quartier.<br />

Au titre des manifestations organisées, citons : la Fête des voisins (une soixantaine de participant(e)s), restaurant de quartier (une moyenne de 20 à 30 couverts<br />

par service), « samedis malins » (sorties mensuelles ludiques et pédagogiques, soit une vingtaine de participant(e)s par sortie) ; atelier théâtre (hebdo-<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

234


madaire, soit une quinzaine de participant(e)s par atelier), sorties sportives trimestrielles en collaboration avec la police (une dizaine de participant(e)s par<br />

sortie), soirée de la rose (à l’occasion de la journée internationale des droits de la femme, soit environ 150 participant(e)s).<br />

Dans le cadre de l’opération « Eté solidaire, je suis partenaire », lancée par la Région wallonne, la candidature du quartier de Burenville a été retenue. Cette<br />

opération a pour objectif de favoriser l’apprentissage de la citoyenneté chez les jeunes et de rapprocher les générations, tout en procurant une première<br />

expérience de travail salarié. Huit jeunes (4 filles et 4 garçons), entre 15 et 21 ans ont participé à l’action.<br />

Chênée-Grivegnée-Jupille-Wandre<br />

Différentes actions ont touché plusieurs centaines de personnes. Un projet de dynamisation du parc de la Chartreuse a permis, entre autres, l’organisation<br />

d’un événement, le « Parcours Féerique de la Chartreuse » qui a réuni plus d’un millier de personnes. Plusieurs ateliers sportifs et créatifs ont été mis<br />

en place sur les quartiers de Wandre et de Grivegnée bas. 6 stages ont été réalisés pendant les périodes scolaires. L’équipe a pu aussi soutenir différentes<br />

actions ponctuelles de quartier : la fête des enfants de Wandre, des activités sportives et du soutien à des actions éducatives.<br />

De nombreux contacts ont été pris avec le tissu associatif local par le biais de rencontres spécifiques et des réunions de zone. Cela se traduit par une augmentation<br />

des demandes de collaboration et des émergences de projets.<br />

Mise en place courant <strong>2015</strong>, l’équipe a pu, au travers de ces actions et de ces rencontres, avoir une vision de plus en plus exhaustive des actions entreprises<br />

par les partenaires associatifs et privés. Ceci tout en renforçant son rôle d’aide et de personne ressource auprès de ceux-ci.<br />

Sclessin / Fragnée / Guillemins<br />

Le partenariat avec le Centre culturel Ourthe et Meuse (C.C.O.M.) a permis à l’animatrice jeunesse de proposer différents ateliers : cuisine, tricot et jeux de<br />

société.<br />

En outre, dans le cadre des Tambour pour la Paix, en partenariat avec le C.C.O.M., l’école du Perron et l’école St. Louis, un atelier créatif a été mis en place sur<br />

le thème de la paix dans le monde et la lutte contre le racisme pour les enfants du primaire. Les résultats de ces ateliers ont été exposés et ont donné lieu à<br />

un spectacle dans la partie désacralisée de l’église de Sclessin. 220 enfants ont participé à l’évènement devant un public de 87 adultes (parents ou habitants<br />

du quartier).<br />

Dans le cadre du projet « Fenêtre » du C.C.O.M. sur Angleur et Sclessin, l’activité a commencé par un stage pendant les congés de Carnaval suivi d’un atelier<br />

hebdomadaire à l’école St Louis.<br />

Les activités menées au sein de la maison intergénérationnelle (atelier sculptures en papier mâché, gymnastique douce, atelier cadeaux, atelier customisation,<br />

scrabble duplicate, atelier contes) ont été reconduites en collaboration avec le comité de quartier de Fragnée et l’école G. Mignon.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

235


La thématique du pouvoir du vêtement a été développée pour donner aux participants de la maison intergénérationnelle l’occasion de s’exprimer. Les<br />

photographies de l’action ont été exposées durant le mois de mai au Théâtre de Liège et fin juin à la Cité Miroir.<br />

Par ailleurs, l’animateur sportif a continué les activités développées sur Burenville jusqu’en juin <strong>2015</strong>. Il a aussi renforcé l’équipe des animateurs sportifs<br />

selon les besoins sur d’autres quartiers, par exemple un groupe vélo sur le Ravel, un groupe piscine avec des jeunes de Burenville, un groupe escalade avec<br />

la zone du Centre, l’entrainement des joggeurs en préparation du jogging de Liège du 03/05, …<br />

Des contacts avec la gestionnaire de la plaine des sports de Cointe, la maison des jeunes de Sclessin et avec le Fan Coaching du Standard a permis de programmer<br />

de nombreuses activités sportives. Des stages ont encore été proposés lors des périodes de vacance scolaires.<br />

19.3. Service Jeunesse<br />

Secteur enfance<br />

Vacances réussies :<br />

L’opération Vacances Réussies <strong>2015</strong> a proposé plus de cent semaines de stages sportifs, ludiques, scientifiques, linguistiques ou encore artistiques destinés<br />

aux enfants de 2 à 18 ans.<br />

Une brochure reprenant ces activités a été distribuée à 23.000 exemplaires dont plus de 20.500 dans les deux réseaux de l’enseignement primaire (communal<br />

et libre) sur tout le territoire de la Ville de Liège.<br />

Il a été fait appel aux asbl Education Environnement, Intersticio, Adakia, l’An Vert, Latitude Jeunes, Animation et Créativité, Spray can arts et au Royal Yacht<br />

Club de la Meuse pour mener à bien cette opération <strong>2015</strong>, en collaboration étroite avec le Service Jeunesse – Secteur Enfance dans leur action commune.<br />

Place aux enfants :<br />

Cette opération, qui se propose d’ouvrir les portes du monde des adultes à des enfants entre 8 et 12 ans, a lieu tous les troisièmes samedis d’octobre.<br />

Cette opération permet l’immersion des enfants de cette tranche d’âge dans le monde des adultes et de différents métiers, de façons ludique et pédagogique…<br />

Elle permet, aussi, d’une certaine manière, une orientation scolaire et de susciter d’éventuelles vocations pour le futur…<br />

Elle est organisée par les villes et communes désirant y participer et est sous les auspices et la coordination de l’Association des Provinces Wallonnes<br />

(A.P.W.).<br />

Une brochure, réalisée par le Service Jeunesse, récapitulant les différentes structures d’accueil (hôtes d’accueil) a été diffusée à 13.500 exemplaires dont<br />

plus de 10.600 dans les deux réseaux scolaires.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

236


Une fois de plus, il s’agit d’une toute belle réussite. Cette opération orchestrée par le Service Jeunesse a rassemblé 18 hôtes d’accueil, 7 étudiants-accompagnateurs<br />

(de la Haute Ecole Charlemagne – section tourisme) et 325 enfants qui se sont mis à la place des grands le temps d’un jour. Le spectacle de début<br />

de soirée, « Interlude poétique » de et par Fanny Allié et Lise Meelbergs, proposé au Théâtre Universitaire Royal Liégeois (T.U.R.Lg.) a rempli la salle pour une<br />

fin de journée festive qui était accompagnée d’un goûter.<br />

Noël au théâtre :<br />

Soixante places de spectacles ont été offertes à des associations s’occupant d’enfants en retard scolaire, dans le but d’ouverture à la culture au plus démunis<br />

et au moins habitués des spectacles. Pour <strong>2015</strong>, un spectacle a été proposé et présenté deux fois (deux séances du même spectacle) au théâtre Le<br />

Moderne : Pinocchio. Il fit salle comble.<br />

Conseil communal des enfants :<br />

Les activités du Conseil Communal des Enfants ont été reconduite et les 48 conseillers répartis en quatre commissions, encadrées par les animateurs du<br />

Service Jeunesse, se sont réunis à un rythme mensuel à l’auberge afin d’échanger sur des sujets de société qui les ont interpellés.<br />

A.S.B.L. Animation et Créativité<br />

Cette année encore, l’A.S.B.L. para-communale Animation et Créativité a accueilli petits et grands au sein de ses ateliers situés dans les quartiers Nord, de<br />

Sclessin, d’Outremeuse et de Jupille. Près de 350 participants ont pu s’adonner à des loisirs créatifs.<br />

Ce ne sont pas moins de 16 ateliers hebdomadaires qui se sont déroulés cette saison, à savoir : 3 ateliers loupiots (15-36 mois) destinés au chant, au jeu, à<br />

la peinture, la lecture et la manipulation (modelage), 7 ateliers pour les enfants de 3 à 14 ans destinés à diverses techniques artistiques (dessin, peinture,<br />

sculpture, etc.), 2 ateliers intergénérationnels (10-99 ans) destinés aux techniques picturales et graphiques et à l’art du métal, enfin, 4 séances pour adultes<br />

destinés également aux techniques picturales et graphiques mais également à l’art de la céramique et l’art du métal.<br />

Outre ces ateliers hebdomadaires, l’A.S.B.L. a proposé 6 modules techniques axés sur la mosaïque, le papier mâché, l’art urbain et le « récup’art ».<br />

Une dizaine de stages ont également été programmés durant les congés scolaires (printemps/été).<br />

Enfin, il est important de souligner que l’A.S.B.L. est toujours partie prenante pour des collaborations avec l’extérieur. C’est ainsi qu’elle a participé à la réalisation<br />

d’une sculpture en terre pour le Télévie mais aussi d’une œuvre 3D avec l’école Jean XXIII dans le cadre d’un appel à projet lancé par la Fédération<br />

Wallonie-Bruxelles (œuvre par la suite exposée à l’expo d’Art fantastique d’Eben- Ezer). L’A.S.B.L. a également participé à la fête des enfants du foyer culturel<br />

de Jupille-Wandre et à l’événement Retrouvailles.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

237


Secteur Adolescence<br />

En <strong>2015</strong>, le montant total octroyé par le Service Jeunesse aux maisons de jeunes (M.J.), organisations de jeunesse (O.J.) et centres d’animation socio-culturelle<br />

(C.A.S.C.) était de 335.840 € répartis comme suit : 284.676 € pour les M.J., 20.017 € pour les O.J. et 31.147 € pour les CASC. À cela s’ajoute des contributions<br />

indirectes aux M.J. et à l’A.S.B.L. Animation & Créativité. Enfin, une aide financière distribuée par le biais d’un appel à projets jeunesse a permis<br />

d’octroyer 9.000€ à diverses M.J. et A.S.B.L.<br />

En tant que service public, le Service Jeunesse offre aussi un accompagnement pédagogique et logistique aux différentes associations. Ce soutien se traduit<br />

notamment par l’accompagnement de manifestations récurrentes.<br />

Le Conseil Communal des Jeunes Liégeois a vu son troisième mandat (de deux années) se clôturer en février <strong>2015</strong>. Un rapport a été établi faisant état d’un<br />

taux élevé d’absentéisme et d’abandon des jeunes conseillers. Un travail d’enquête et de réflexion a été mené mettant en lumière le désintérêt des ados<br />

pour la formule aujourd’hui proposée. Compte tenu de ces éléments, l’Echevinat de la Santé et de la Jeunesse a pris la décision de repenser le projet. Actuellement,<br />

deux formules sont à l’étude.<br />

<strong>2015</strong> était l’année de la troisième édition du 100% Jeunes Festival. Cette édition s’est tenue dans le cadre du Manège de la Caserne Fonck et a eu pour partenaire<br />

l’Opéra Royal de Wallonie qui a présenté l’opéra « Une Autre Aïda » dans son intégralité.<br />

L’émission M.J. On Liège, diffusée sur la station Equinoxe qui a été lancée en octobre 2014, est toujours programmée à raison d’une émission par mois.<br />

Actuellement, ce sont essentiellement des jeunes de la maison de jeunes de Jupille qui tiennent les chroniques de cette émission.<br />

Chaque année, la Région wallonne permet l’engagement de jeunes jobistes à travers un subside octroyé dans le cadre du projet Eté Solidaire – Je suis<br />

partenaire. En <strong>2015</strong>, le Service Jeunesse a une fois de plus permis à des jeunes de s’investir dans des actions citoyennes pour une période de 10 jours. Cette<br />

année, ce sont les jeunes de Burenville et de Chênée qui ont eu l’occasion de travailler à améliorer leurs locaux et le paysage de leur quartier.<br />

Le Service Jeunesse a poursuivi la mise en application de la Charte Commune jeunes admis, qui prévoit notamment un soutien aux centres de jeunes, une<br />

action concertée avec le Service des Travaux, et une évaluation régulière de l’action.<br />

Celle-ci a été menée au sein de la Commission communale des intervenants jeunesse et enfance (C.C.I.J.E.), qui rassemble toutes les associations concernées<br />

(maisons de jeunes, écoles de devoirs, ludothèque,..).<br />

La C.C.I.J.E. a été relancée en <strong>2015</strong>, a tenu 2 assemblées plénières et a mis en place trois groupes de travail. Le Service Jeunesse a assuré la coordination de<br />

cette relance et s’est occupé du secrétariat de la commission.<br />

En synergie avec la Commission communale consultative Femmes et Ville, le Service Jeunesse a participé à un groupe de travail visant à faire un état des<br />

lieux sur la mixité en centres de jeunes. Un questionnaire a été réalisé et il a été informatisé afin de recueillir des informations permettant d’établir des<br />

statistiques.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

238


Le Centre J<br />

Depuis le mois de mai <strong>2015</strong>, le Centre J a repris le relevé systématique de la fréquentation journalière et des thèmes abordés par les jeunes usagers du<br />

Service. Ces nouvelles statistiques ont été affinées en tenant compte des remarques émises par l’équipe d’animation.<br />

La fréquentation du Centre J semble rester stable et les chiffres de l’année passée devraient se confirmer avec plus de 24.000 visites. Les secteurs les plus<br />

importants restent : le logement-kot, les jobs-emplois, les études et formations, le secteur social et problèmes personnels, les loisirs et sports, le secteur<br />

juridique et le secteur enfance.<br />

Vu l’importante fréquentation de l’Espace Public Numérique (E.P.N.) du Centre J, le nombre de postes disponibles est passé de huit à douze, dont un réservé<br />

aux personnes à mobilité réduite. Cet Espace Public Numérique (E.P.N.) joue un rôle important dans la réduction de la fracture numérique au centre de la<br />

ville.<br />

En <strong>2015</strong>, le Centre J a actualisé, étoffé et rajeuni sa brochure Bienvenue à Liège. Le Centre J a également actualisé sa publication pour les étudiants travailleurs<br />

« Jobs étudiants – Quelques règles sur la législation », sa brochure « Cours de rattrapage scolaire » et a mis à jour son inventaire des organismes de<br />

stages.<br />

Le mercredi 18 novembre, le Centre J a organisé, pour la première fois en collaboration avec la Province de Liège, une après-midi d’information sur les<br />

séjours linguistiques avec plus d’une vingtaine d’organismes présents (contre une douzaine l’année précédente). Cette manifestation a connu un grand<br />

succès.<br />

En <strong>2015</strong>, les permanences de l’écrivain public (chaque mercredi de 14h à 15h), de Dynamo International pour la mobilité des jeunes (sur demande) et du<br />

« Conseil Jeunesse Développement » afin d’entreprendre les démarches pour acquérir la nationalité belge (chaque premier mardi du mois) se sont tenues<br />

régulièrement et de nombreux jeunes ont bénéficié de ces services.<br />

Le Centre J a évidemment poursuivi ses rencontres et collaborations avec ses nombreux partenaires habituels comme la Communauté Française, l’Université<br />

de Liège, le FOREM, le Centre Régional pour l’Intégration des Personnes Étrangères ou d’origine étrangère de Liège (C.R.I.P.E.L.), la Fédération Infor-Jeunes,<br />

les Services du Médiateur de la Communauté Française, l’Association Inter-régionale de Guidance et de Santé (A.I.G.S.), le Service d’Information sur les<br />

Études et les Professions (S.I.E.P.), le Centre de Documentation et d’Information sur les Études et les Professions (C.E.D.I.E.P.), Solidarcité, l’Institut wallon de<br />

Formation en Alternance des Indépendants et Petites et Moyennes Entreprises (I.F.A.P.M.E.), les auberges de jeunesse, les Services Droits des Jeunes, etc.<br />

Relations interculturelles<br />

L’année <strong>2015</strong> fêtait le 20 ème anniversaire de la signature de la Charte Liège contre le racisme.<br />

Appel à projets en matière d’Interculturalité :<br />

Comme chaque année, le Service des Relations interculturelles propose, au travers d’un appel à projets, de soutenir des projets développant des actions<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

239


dans divers domaines tels l’insertion sociale et professionnelle des personnes d’origine étrangère, des actions en faveur de la jeunesse, de lutte contre le<br />

racisme, l’amélioration des conditions d’accueil du public visé par l’association.<br />

Cinq d’entre elles ont été primées : budget global 16.000,00 EUR :<br />

• A.S.B.L. Aquilone : 5.000,00 EUR<br />

• A.S.B.L. La Baraka : 4.000,00 EUR<br />

• A.S.B.L. Jeunesse Solidarité : 3.000,00 EUR<br />

• A.S.B.L. Novinyo : 2.000,00 EUR<br />

• A.S.B.L. La Bobine : 2.000,00 EUR<br />

Appel à projet Solidarité Liège Monde :<br />

Il s’agit d’apporter un soutien aux associations interculturelles ayant comme objectif d’initier des activités et de participer aux manifestations qui renforcent<br />

la solidarité entre les peuples en accord avec la déclaration des Droits de l’Homme et l’Esprit de la Loi Moureaux (30/07/1981). Quatre associations ont été<br />

primées. Budget global : 10.000,00 EUR :<br />

Irfam : 2.500,00 EUR<br />

Identité Amérique Indienne : 2.500,00 EUR<br />

Aide au Développement international : 2.500,00 EUR<br />

A.S.B.L. Ouverture Nord/Sud : 2.500,00 EUR<br />

Gastronomie culturelle :<br />

En partenariat avec l’auberge de jeunesse Simenon, une fois par mois un pays est mis à l’honneur à travers la gastronomie : l’Italie, la Palestine, le Portugal,<br />

la Chine, l’Afrique subsaharienne, l’Afrique du nord, le Chili, …<br />

Nouvel An chinois - Année du Singe :<br />

Sur une initiative de l’Ambassade de Chine, du centre culturel Zhong Ren, de la Ville de Liège (Service du Protocole et Service des Relations interculturelles)<br />

et de l’Institut Confucius, en partenariat avec les Galeries Saint-Lambert et l’auberge de jeunesse Simenon, une palette d’animations a été proposée au<br />

public durant un mois (exposition de lanternes, de vêtements traditionnels, conférence, atelier et démonstration de calligraphie, présentation et initiation à<br />

la culture chinoise, …).<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

240


Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

241


Liège Diversité :<br />

Mise en place d’un webzine Diversité Magazine, reprenant les activités du mois organisées par les associations et les organismes liégeois.<br />

Soutien financier ou logistique aux projets mis en place par les associations interculturelles :<br />

Festival Africain de Liège : 23/05 sur l’Esplanade Saint-Léonard<br />

Bal aux Lampions : 21/07 à l’Institut Saint-Luc à Liège<br />

Mandela Day : 18/07 à l’auberge de jeunesse Simenon<br />

Festival Voix de Femmes : octobre/novembre à la Caserne Fonck<br />

Ateliers Rosa Parks au Lycée Léonie de Waha<br />

Fête de la Musique : 21/06 à l’auberge de jeunesse Simenon<br />

Tempo color : 25/26/27/09 place des Carmes et Centre-ville<br />

Fête de la Musique :<br />

Dans le cadre du 20 ème anniversaire de la charte Liège contre le racisme, l’hymne sur Rosa Parks a été présenté au public. Cet hymne a été créé et interprété<br />

par les artistes Domguè et Shana Mpunga, de même des artistes liégeois invités ont interprété des chansons sur la diversité.<br />

Accueil de Madame Tania de Montaigne et clôture du 20 ème anniversaire de la charte Liège contre le racisme :<br />

Tania de Montaigne, auteure de Noire, la vie méconnue de Claudette Colvin a présenté son livre lors d’une rencontre à la bibliothèque Georges OORWELL,<br />

à la Cité Miroir. Ce livre fût récompensé par le Prix Simone VEIL.<br />

Lors de la clôture du 20 ème anniversaire de la charte à la Maison de la Laïcité, le clip créé à l’occasion de l’hymne Rosa PARKS a été présenté au public liégeois.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

242


19.4. Service Intergénérationnel<br />

Afin de se rapprocher des seniors, dans leurs quartiers, 9 maisons intergénérationnelles ont été créées depuis 2006. Elles ont pour ambition de provoquer<br />

la rencontre et de permettre la réalisation de projets socio-culturels ayant pour acteurs les habitants et le tissu associatif local des quartiers. Les animateurs<br />

du Service, intégrés au sein des équipes de quartier, mettent donc en place des actions transversales avec différents acteurs des Services communaux mais<br />

aussi des associations, écoles, Fondation Roi Baudouin, … et les habitants des quartiers.<br />

Intégrées au sein du dispositif de proximité, ces différentes animations prennent des formes variées et embrassent quatre thématiques prioritaires, à savoir<br />

le développement durable, la lutte contre la grande précarité, la lutte contre la fracture numérique et le bien-être.<br />

19.5. Service Seniors<br />

Maison des seniors<br />

Le programme mis en œuvre par le Service Animations Seniors comprend notamment des ateliers de peinture sur soie, de tricot, d’aquarelle et de dessin.<br />

Les sportifs peuvent s’y adonner au ping-pong, à la gymnastique, la gymnastique en musique, aux danses folkloriques. Les adhérents y trouvent des cours<br />

de patchwork, de mosaïque, de vitrines et miniatures, de cannage, de réparation et de dépannage. En outre, un partenariat avec l’Opéra Royal de Liège a<br />

permis à de nombreux aînés de suivre à un tarif préférentiel de nombreuses représentations au sein de cette prestigieuse institution. Enfin, le bien-être des<br />

participants n’a pas été oublié puisque des séances de sophrologie et d’estime de soi sont également prévues.<br />

En <strong>2015</strong>, une nouvelle maison des seniors a vu le jour à Rocourt.<br />

Animations seniors<br />

Outre les activités dispensées au sein des maisons des seniors, plus de 40 activités touchant aux domaines sportif, culturel, artisanal, artistique et de détente<br />

sont toujours proposées au sein de différents sites situés sur l’ensemble du territoire de la Ville. Au total, l’ensemble de ces activités est suivi par pas<br />

moins de 7.500 participants. Les animateurs du Service encadrent les comités des clubs qui œuvrent à faire des clubs communaux pour pensionnés des<br />

lieux de rencontres et d’échanges conviviaux. A ce jour, 17 clubs ouvrent leurs portes aux seniors liégeois.<br />

Afin de permettre la rencontre entre les membres des différents clubs, le Service a mis sur pied, au cours de cette année, des tournois de billard, de belote<br />

et de pétanque. Ces différents tournois interclubs ont rassemblé pas moins de 190 compétiteurs.<br />

En février, dernier, 380 personnes étaient présentes à l’Espace Georges Truffaut pour assister à la présentation des voyages organisés par l’A.S.B.L. Voyages,<br />

Animations et Vie sociale.<br />

Ville de Liège - <strong>Rapport</strong> <strong>administratif</strong> 2014<br />

243


Au cours du mois de mars, le Service Animation Seniors organisait, en collaboration avec l’A.S.B.L. Enjeu, le désormais traditionnel salon des seniors actifs, à<br />

savoir Papillon. L’ensemble des animateurs s’y était donné rendez-vous afin de présenter aux très nombreux publics présents l’ensemble de leur programme<br />

d’animations et d’activités.<br />

En mai, la Fête des Mères et des Grands-Mères a réuni 800 participants au Palais des Congrès.<br />

Lors des festivités des 14 et 15 août en Outremeuse, les activités on