41450 - MDE CE2-U4.indd - Editions Sed

editions.sed.fr

41450 - MDE CE2-U4.indd - Editions Sed

LECTURE

GRAMMAIRE

ORTHOGRAPHE

CONJUGAISON

VOCABULAIRE

LANGAGE ORAL

RÉDACTION

CE2

Cycle 3


Sommaire

4

1

Lire pour vivre avec les autres

• Les Invincibles

(pp. 10 et 16)

• Jeux de plein air (p. 22)

• Quel stress pour la maîtresse !

(p. 26)

Poésies :

• Le plus important dans la vie,

Alain Bosquet (p. 28)

• Du berger et des laboureurs,

Ésope (p. 28)

2

• Identifier les

phrases dans un

texte (p. 12)

• Connaître les

types de phrases

(p. 18)

Lire pour remonter le temps

• On a piégé le mammouth

(pp. 32 et 38)

• Le mammouth laineux (p. 44)

• Un cheval pour totem (p. 48)

Poésies :

• Cavalcade, Louis Guillaume (p. 50)

• L’homme de l’abri-du-roc,

Jacqueline et Claude Held (p. 50)

3

Lire pour frissonner

• Touchez pas au roquefort !

(pp. 54

et 60)

• Les Enquêtes de Théo Toutou

(p. 66)

• Crime caramels (p. 70)

Poésies :

• L’heure du crime, Maurice Carême

(p. 72)

• Le héros, Jean-Luc Moreau (p. 72)

4

• Identifier le

verbe dans une

phrase (p. 34)

• Identifier le sujet

(p. 40)

• Comprendre

la notion de

circonstance

(p. 56)

• Identifier le

groupe nominal

(p. 62)

Lire pour partir en voyage

• Le Merveilleux Voyage de Nils

Holgersson (p. 76)

• La Traversée vers Alger (p. 82)

• Guide touristique et carnet de

voyage (p. 88)

• La Montagne de Fleur de neige

(p. 92)

Poésies :

• Rose des chemins,

Jacqueline Saint-Jean (p. 94)

• Le dromadaire,

Guillaume Apollinaire (p. 94)

5

Lecture Grammaire Orthographe Conjugaison Vocabulaire Langage oral Rédaction

• Reconnaître

les différentes

catégories de

noms (p. 78)

• Connaître

l’adjectif

qualificatif (p. 84)

Lire pour imaginer le futur

• Radum-Shakahn

(p. 98)

• La Vie rêvée ! (p. 104)

• L’intelligence extrême (p. 110)

• Planète Morte (p. 114)

Poésies :

• Les pommes de lune,

Jean Rousselot (p. 116)

• Perché sur ton planisphère,

Patrick Joquel (p. 116)

53

75

97

• Reconnaître

le complément

d’objet du verbe

(p. 100)

• Reconnaître

le complément

du nom (p. 106)

31

9

• Connaître la

valeur des lettres

(p. 13)

• Écrire sans

erreur des mots

invariables (1)

(p. 19)

• Comprendre les

notions d’action

passée, présente

et future (p. 14)

• Connaître les

personnes de

conjugaison et

les pronoms

personnels sujets

(p. 20)

• Je m’exerce (pp. 29-30)

• Connaître les

valeurs des lettres

c et s (p. 35)

• Ne pas

confondre et / est

(p. 41)

• Différencier

infinitif et formes

conjuguées du

verbe (p. 36)

• Conjuguer les

verbes être et

avoir au présent

(p. 42)

• Je m’exerce (pp. 51-52)

• Ne pas

confondre a / à et

on / ont (p. 57)

• Connaître les

valeurs de la lettre

g (p. 63)

• Différencier les

trois groupes de

verbes (p. 58)

• Conjuguer les

verbes du 1 er

groupe au présent

(p. 64)

• Je m’exerce (pp. 73-74)

• Savoir écrire le

pluriel des noms

en -al et -ou

(p. 79)

• Savoir écrire le

féminin des noms

(p. 85)

• Conjuguer les

verbes du 2 e

groupe au présent

(p. 80)

• Conjuguer des

verbes irréguliers

au présent : faire,

dire, aller et venir

(p. 86)

• Je m’exerce (pp. 95-96)

• Connaître le

féminin des

adjectifs (p. 101)

• Connaître

le pluriel des

adjectifs (p. 107)

• Conjuguer les

verbes pouvoir,

vouloir et prendre

au présent (p. 102)

• Conjuguer les

verbes partir et

voir au présent

(p. 108)

• Je m’exerce (pp. 117-118)

• Utiliser le

dictionnaire (p. 15)

• Connaître des

mots du « vivre

avec des autres »

(p. 21)

• Connaître

des mots de la

préhistoire (p. 37)

• Connaître des

repères temporels

(p. 43)

• Connaître des

mots du roman

policier (p. 59)

• Employer des

synonymes (p. 65)

• Connaître des

mots pour partir

en voyage (p. 81)

• Utiliser des

contraires (p. 87)

• Connaître

des mots de

l’informatique

(p. 103)

• Identifier le sens

précis d’un mot

dans une phrase

(p. 109)

• Préparer un

conseil d’élèves

(p. 24)

Œuvre d’art :

• Ta Matete,

Paul Gauguin

• Présenter une

œuvre d’art

préhistorique

(p. 46)

Œuvre d’art :

• Tête féminine

dite « La dame de

Brassempouy »

• Présenter un

célèbre détective

(p. 68)

Œuvre d’art :

• Roman

photo n° 21,

Jacques Monory

• Parler d’un

souvenir de

voyage (p. 90)

Œuvre d’art :

• Le Voyageur

au-dessus de

la mer de nuages,

Caspar David

Friedrich

• Expliquer le

fonctionnement

d’un objet (p. 112)

Œuvre d’art :

• Musée

Guggenheim à

Bilbao, Franck

O’Gehry

• Vivre avec les

autres (p. 25)

• Jeux d’écriture

(p. 28)

• Écrire un quiz

sur la préhistoire

(p. 47)

• Jeux d’écriture

(p. 50)

• Mener l’enquête

à l’école (p. 69)

• Jeux d’écriture

(p. 72)

• Écrire une carte

postale (p. 91)

• Jeux d’écriture

(p. 94)

• Écrire une fiche

de recette (p. 113)

• Jeux d’écriture

(p. 116)


6

Lecture Grammaire Orthographe Conjugaison Vocabulaire Langage oral Rédaction

Lire pour jouer la comédie

• Charlie et la chocolaterie

(p. 120)

• La ruse du Petit Chaperon vert

(p. 126)

• Une affiche et un programme de

théâtre (p. 132)

• Le Bourgeois gentilhomme

(p. 136)

Poésies :

• Les moustaches du tigre, Jacques

Charpentreau (p. 138)

• Le petit clown blanc de la lune,

Jacques Charpentreau (p. 138)

7

Lire pour parler de soi

• Le Secret de Grand-Père

(pp. 142 et 148)

• Mon je-me-parle (p. 154)

• Coucou, Line (p. 155)

• Moi, Ming (p. 158)

Poésies :

• Conversation, Jacques Prévert

(p. 160)

• L’excès des petits noms d’amitié,

Claude Roy (p. 160)

8

• Utiliser les

signes de

ponctuation

(p. 122)

• Utiliser l’adjectif

et le complément

du nom (p. 128)

• Reconnaître et

écrire des phrases

interrogatives

(p. 144)

• Reconnaître et

utiliser la phrase

négative (p. 150)

Lire pour découvrir les œuvres d’art

• Cornélia et le diable

(p. 164)

• Les Secrets d’Illan (p. 165)

• Le Pinceau magique (p. 170)

• La Grenouille et le nénuphar (p. 176)

• Quatre souris blanches (p. 177)

• Little Lou (p. 180)

Poésies :

• L’Artiste, Maurice Carême (p. 182)

• L’École des Beaux-Arts,

Jacques Prévert (p. 182)

9

• Utiliser les

adverbes (p. 166)

• Utiliser les

articles (p. 172)

• Savoir placer les

accents sur le e :

é, è, ê (p. 123)

• Savoir écrire les

consonnes finales

muettes (p. 129)

• Identifier le

passé composé

(p. 124)

• Conjuguer au

passé composé

être, avoir,

et les verbes des

1 er et 2 e groupes

(p. 130)

• Je m’exerce (pp. 139-140)

• Écrire m devant

m, b, p (p. 145)

• Accorder le verbe

avec le sujet (1)

(p. 151)

• Conjuguer

les verbes du

1 er groupe à

l’imparfait (p. 146)

• Conjuguer

les verbes du

2 e groupe à

l’imparfait (p. 152)

• Je m’exerce (pp. 161-162)

• Connaître des

homonymes

(p. 167)

• Savoir écrire le

son [ j ] (p. 173)

Lire pour rencontrer des héros imaginaires

• Le Chat botté

(pp. 186 et 192)

• Jouer avec les contes (p. 198)

• La légende du roi Midas (p. 202)

Poésies :

• La plus jeune fée, Fernand Gregh

(p. 204)

• En rêve j’ai trouvé, Madeleine Ley

(p. 204)

10

• Identifier les

déterminants

possessifs (p. 188)

• Utiliser des

adverbes de

liaison temporelle

(p. 194)

Lire pour connaître la nature

• Trafic d'ivoire

(p. 208)

• Pourquoi le chêne a-t-il les feuilles

crénelées ? (p. 214)

• Éducation au développement

durable (p. 220)

• L’Enfant et la rivière (p. 224)

Poésies :

• L’arbre qui pense,

Raymond Queneau (p. 226)

• Arbre, Alain Bosquet (p. 226)

Pages outils

229

141

119

• Reconnaître la

nature d’un mot

(p. 210)

• Distinguer

la nature et la

fonction d’un mot

(p. 216)

207

163

• Conjuguer des

verbes irréguliers

à l’imparfait (1) :

être, avoir, aller,

pouvoir et vouloir

(p. 168)

• Conjuguer des

verbes irréguliers

à l’imparfait (2) :

dire, venir, partir

(p. 174)

• Je m’exerce (pp. 183-184)

• Accorder le verbe

avec le sujet (2)

(p. 189)

• Ne pas

confondre

son / sont (p. 195)

• Conjuguer des

verbes irréguliers

à l’imparfait (3) :

faire, voir, prendre

(p. 190)

• Conjuguer des

verbes au futur :

être, avoir, et les

verbes des 1 er et

2 e groupes (p. 196)

• Je m’exerce (pp. 205-206)

• Accorder les

mots dans le

groupe nominal

(p. 211)

• Écrire sans

erreur des mots

invariables (2)

(p. 217)

185

• Conjuguer les

verbes dire, partir

et prendre

au futur (p. 212)

• Conjuguer les

verbes pouvoir,

voir, vouloir, aller,

faire et venir

au futur (p. 218)

• Je m’exerce (pp. 227-228)

• Connaître des

mots du spectacle

vivant (p. 125)

• Utiliser des

suffixes (p. 131)

• Identifier des

préfixes (p. 147)

• Connaître des

abréviations

du dictionnaire

(p. 153)

• Connaître des

mots de l’art

(p. 169)

• Reconnaître les

noms composés

(p. 175)

• Reconnaître des

familles de mots

(p. 191)

• Connaître des

mots qui parlent

des héros de

contes de fées

(p. 197)

• Éviter des

répétitions (p. 213)

• Connaître des

mots pour parler

de protection de

la nature (p. 219)

• Jouer la comédie

(p. 134)

Œuvre d’art :

• Pierrot,

dit autrefois Gilles,

Jean-Antoine

Watteau

• Exprimer son

point de vue

(p. 156)

Œuvre d’art :

• Triple Self-Portrait,

Norman Rockwell

• Faire un

court exposé

sur une sculpture

(p. 178)

Œuvre d’art :

• Les Footballeurs,

Nicolas de Staël

• Raconter un

épisode de conte

en le transposant

à une autre

époque (p. 200)

Œuvre d’art :

• Le Petit Poucet,

François Pierdon /

Gustave Doré

• Raconter une

histoire pour

susciter un débat

(p. 222)

Œuvre d’art :

• L’Arbre de vie,

Gustav Klimt

• Écrire une scène

de théâtre (p. 135)

• Jeux d’écriture

(p. 138)

• Raconter un

événement

personnel (p. 157)

• Jeux d’écriture

(p. 160)

• Écrire un

dialogue à partir

d’un tableau

(p. 179)

• Jeux d’écriture

(p. 182)

• Écrire la fiche

d’identité d’un

héros (p. 201)

• Jeux d’écriture

(p. 204)

• Réaliser une

affiche (p. 223)

• Jeux d’écriture

(p. 226)

Sommaire

5


Lire pour partir en voyage

Friedrich Caspar David, Le Voyageur au-dessus de la mer de nuages, © BPK, Berlin, Dist. RMN / Elke Walford.

4

75


Lire pour partir en voyage

4

82

Lecture

La traversée vers Alger (1)

Le narrateur se souvient du voyage familial qui, chaque été, le ramenait en Algérie retrouver

le village natal de ses parents. Sur le port de Marseille, avant l’embarquement, le père

s’inquiète et s’agite en criant. À ses côtés, la mère reste calme et silencieuse.

Elle a décidé qu’elle était déjà là-bas, dans son pays, alors elle

se détend intérieurement, elle sent les odeurs de pain chaud, de

cumin, de safran, de viande grillée, le parfum si particulier de

la terre d’Afrique que les rayons du soleil trop violents ont

cuit.

Maintenant, nous voilà embarqués à bord du Ville

de Marseille. Déjà, mes frères et sœurs s’excitent et

courent sur le pont du bateau pour se remplir de l’air

des vacances. Moi, j’observe les étoiles qui éclairent

notre traversée nocturne de la mer Méditerranée.

Allongé sur l’un des transats que mon père a loués,

je cherche des messages que quelqu’un aurait

envoyés dans la mer du ciel juste pour moi, des

secrets que je serais le seul à pouvoir déchiffrer.

Et parfois, j’en découvre un dans la Grande

Ourse que je reconnais à sa forme de casserole,

alors je fais vite un vœu, je me dis que je voudrais…

je voudrais… et ça finit toujours pareil, je voudrais en

vérité tellement de choses que je ne parviens jamais

à choisir. Trop gourmand. Ça ne fait rien, aujourd’hui

nous rentrons chez nous, mes parents sont heureux,

alors je suis heureux aussi. J’aime voir mon père et ma mère

aimer la vie côte à côte sur le même bateau.

Sur le pont, mon père a déposé nos valises et cartons en

cercle pour nous protéger du vent marin et surveiller convenablement

notre richesse. Avec mes frères et sœurs, nous sommes allongés sur

les transats, des couvertures posées sur les jambes et nous avons la tête en

plein ciel à jouer à celui qui voit le premier une étoile filante ; mais à chaque fois que j’en

aperçois une, c’est toujours un satellite de télécommunications.

• Le narrateur est-il un enfant ou un adulte ? Je justifie ma réponse.

• Comment la mère se met-elle dans l’ambiance du voyage ?

• Quelles sont les phrases qui montrent que les divers membres de la famille sont heureux de faire

ce voyage ?

• Comment la famille est-elle installée pour passer la nuit sur le bateau ?


Lecture

La traversée vers Alger (2)

Un peu plus tard, Mona ma sœur aînée se met à raconter l’histoire des hommes des sables

qui vivent dans des tentes et dont les enfants ont la chance de ne jamais aller à l’école, j’écoute

attentivement le début, petit à petit je ne reçois plus qu’un mot sur deux, ensuite une

phrase sur deux et enfin je ne perçois plus rien, le son est coupé, je suis endormi.

Je rêve sur un bateau qui trace son sillage dans une mer noire, avec la lune

comme unique phare.

J’ai chaud sous les couvertures. J’adore partir en voyage de rêve de

cette douce manière.

Dès les premières lueurs de l’aube, les voyageurs sont au

rendez-vous. L’arrivée les démange. […]

La brise s’est levée. Accoudé au bastingage*, je la laisse

caresser mon visage. C’est frais. Je respire à fond pour devenir

de plus en plus léger et si un miracle se produit, je vais dans un

instant déployer mes ailes et faire un petit tour dans l’univers

de la nuit où les étoiles, hier, s’étaient transformées en vers

luisants dans mes rêves. Mon père a acheté pour tout le

monde des pains au chocolat au snack du bateau. Ils ne

sont pas très bons, mais ils sont bons quand même parce

que c’est les vacances et que ce n’est pas tous les jours

dimanche. Au moment où j’ai refermé mes dents sur le mien,

quelqu’un a crié « Ça y est ! La terre ! », et le commandant du

bateau a fait hurler sa sirène pour nous avertir officiellement

de notre prochaine arrivée à bon port. Je me suis jeté sur le

bastingage pour admirer le paysage, des collines qu’on devinait au

loin, de couleur ocre, avec du bleu et du blanc partout. J’avais envie

de toucher, c’était si chaud.

*Le bastingage : une balustrade sur le pont d’un navire.

**Le sillage : la trace d’écume que le bateau laisse derrière lui.

Azouz BE G A G, Un train pour chez nous, © Éditions Thierry Magnier, 2001.

• Qu’est-ce qui montre que les voyageurs sont impatients d’arriver ?

• Pourquoi le narrateur dit-il que les pains au chocolat ne sont pas bons mais bons quand même ?

• Je lis de mieux en mieux en respectant la ponctuation. Je m’exerce sur le paragraphe indiqué par

des pointillés bleus en marquant des temps d’arrêt aux virgules et aux points.

J’ appre nds un rayon – chaud – violent – officiel – s’accouder – hurler – voilà – toujours.

83

4

Lire pour partir en voyage


Lire pour partir en voyage

4

78

Grammaire

Je vérifie si j’ai bien compris

Reconnaître les différentes catégories de noms

La La famille famille des des zebres de Damara

et tous les habitants

de la Belgique sont heureux

de vous annoncer la naissance

de Kibibi,

au zoo de la ville d’Anvers.

La petite jument boit bien le lait

de sa maman Lindy.

'

Je cherche

• J’explique pourquoi les mots en rouge

sont écrits avec une majuscule. Sont-ils tous

précédés d’un déterminant ?

• Pourquoi les noms en vert ne s’écrivent-ils pas

avec une majuscule ? Je relève les déterminants

qui les accompagnent.

JE RETIENS

Les noms propres désignent des personnes,

des personnages, des animaux ou des

endroits précis. Ils commencent toujours

par une lettre majuscule et peuvent avoir

un déterminant :

Kibibi, Anvers, la Belgique.

Les noms communs désignent

les personnes, les animaux, les lieux

ou les choses d’une manière générale.

Ils sont le plus souvent accompagnés

d’un déterminant :

la ville, des habitants, sa maman.

Certains noms communs

étaient auparavant des noms propres.

Ce sont des inventions auxquelles

on a donné le nom de leur inventeur :

poubelle, sandwich, braille.

1 Je classe les mots dans un tableau à deux colonnes : noms propres • noms communs.

la Laponie • Saint-Malo • le désert • des chevaux • mes voyages • Marc • les Pyrénées •

une girouette • ton frère • la traversée • Christophe Colomb • Damara • une ville

2 Je trouve un nom propre pour chaque nom commun. Je n’oublie pas les majuscules.

un musicien : … • un héros de BD : … • une sportive : … • un personnage de dessin animé : … •

une comédienne : … • un roi de France : … • une héroïne de conte : …

3 Je trouve un nom commun pour chaque nom propre. Par exemple, la Chine : un pays.

la Suède : … • Tintin : … • Berlin : … • le Chat botté : … • la Seine : … • le Jura : … •

Mozart : … • Victor Hugo : … • Fontainebleau : … • la tour Eiffel : …

95


Orthographe

des cristaux

des trous

Je cherche

des nez

• J’écris les noms au singulier. Je souligne leur terminaison.

• Ajoute-t-on toujours la même lettre au pluriel ? Je classe les noms en fonction de leur terminaison

au pluriel.

Je vérifie si j’ai bien compris

1 J’écris au pluriel tous ces noms d’animaux.

une fourmi • un kangourou • un pou • un chacal • un coucou • un hibou • un cheval • une oie •

un sapajou • une souris • un tatou • un renard • une perdrix • un rorqual • un lynx • un caribou

2 J’écris les expressions au pluriel.

Savoir écrire le pluriel des noms en -al et -ou 95

des carnavals

des livres

des sous

des cailloux

des crayons

JE RETIENS

des bisous

Les noms en -ou prennent un -s au pluriel : des kangourous.

des prix

des bals

faire un trou • soigner un cheval • manger un chou • ouvrir un bocal • afficher le prix • lire

le journal • photographier le carnaval • offrir un bijou • nourrir son animal • planter un clou

3 Je réponds aux devinettes par des noms en -al ou en -ou que j’écris au pluriel.

des tapis

des souris

des des genoux genoux

Il y a 7 exceptions : des hiboux, des choux, des genoux, des cailloux, des bijoux, des joujoux,

des poux.

La plupart des noms en -al font leur pluriel en -aux : des animaux, des cristaux, des végétaux,

des bocaux. Mais attention, on dit : des bals, des carnavals, des chacals, des festivals, des

récitals, des régals.

Les noms terminés par -s, -x, -z ne changent pas au pluriel : des prix, des nez,

des mois, etc.

Ils nous donnent des nouvelles fraîches : les … • On va les voir au zoo : les … • Le fer, l’or

et le plomb en sont : des … • La Castafiore les a perdus : ses … • Ils nous prennent la tête : les … •

Petit Poucet les a semés : les … • On y soigne les malades : les …

J’ appre nds un prix – le nez – un mois – un kangourou – un caillou – un festival – un régal. 79

4

Lire pour partir en voyage


Lire pour partir en voyage

4

80

Conjugaison

Pendant ma randonnée

dans les Alpes,

j’ai vu des marmottes.

Je cherche

Alors,

raconte…

• Je cherche l’infinitif des verbes en couleur. À quels groupes appartiennent ces verbes ? Je justifie

ma réponse.

• Je relis les deux premières phrases en commençant par les marmottes, par nous puis par vous.

Qu’est-ce que je remarque pour les verbes ?

Je vérifie si j’ai bien compris

1 J’écris les verbes entre parenthèses au présent.

Conjuguer les verbes du 2 e groupe au présent 95

JE RETIENS

La marmotte se nourrit surtout de plantes

comme le trèfle, le thym, le serpolet,

les graminées ou les crocus.

Elle choisit les fleurs,

les bourgeons ou les graines.

Elle mange parfois

des myrtilles, des larves

ou des sauterelles.

Elle garnit son terrier

de foin sec. C’est là qu’elle

se repose et s’abrite

des prédateurs comme

l’aigle ou le renard.

Au présent, les verbes du 2 e groupe (infinitif en -ir) ont tous les mêmes terminaisons :

au singulier : -is, -is, -it ; au pluriel : -issons, -issez, -issont.

Réfléchir Choisir

Je réfléchis Nous réfléchissons Je choisis Nous choisissons

Tu réfléchis Vous réfléchissez Tu choisis Vous choisissez

Il, elle réfléchit Ils, elles réfléchissent Il, elle choisit Ils, elles choisissent

Les verbes en -ir qui ne font pas -issons, -issez, -issent aux personnes du pluriel

appartiennent au 3 e groupe.

Vous (choisir) des cartes postales pour vos amis. • Tu (saisir) ta valise pour monter dans le train. •

Je (finir) la visite de la ville en autobus panoramique. • Nous (franchir) le pont sur le Danube.

2 J’écris les verbes au présent en respectant les consignes. Sont-ils tous du 2 e groupe ?

ralentir : 1 re personne du singulier • réussir : 3 e personne du pluriel • obéir : 3 e personne

du singulier • applaudir : 1 re personne du pluriel • guérir : 2 e personne du pluriel


Vocabulaire

Je vérifie si j’ai bien compris

1 Je trouve l’intrus de chaque liste.

J’ appre nds

Connaître des mots du voyage 95

JE RETIENS

Je cherche

• Quel thème commun évoquent ces photos ?

• En observant les photos, je cherche le plus

grand nombre possible de mots en rapport

avec ce thème.

Le champ lexical du voyage se compose de mots qui permettent de parler :

– de son organisation : la destination, l’itinéraire, le guide touristique, la carte ;

– de ses participants : un voyageur, un touriste, un promeneur, un aventurier, un globe-trotter ;

– des façons de voyager : naviguer, survoler, s’embarquer, sillonner, monter à bord, jeter l’ancre.

On peut aussi faire des voyages imaginaires, grâce à la lecture.

• une excursion – une randonnée – un embouteillage – une croisière – une promenade

• une valise – une malle – une sacoche – un porte-monnaie – un bagage – un sac-à-dos

• un train – un paquebot – un voilier – un toboggan – un camping-car – un avion

2 Je remplace les groupes de mots en couleur par les expressions de la liste : faire fausse route,

en cours de route, être en route, faire bonne route, mettre le moteur en route, en route.

Je conjugue les verbes quand c’est nécessaire.

Philippe démarre le moteur d’un tour de clé. • Parfois, je me trompe de chemin. •

Les chauffeurs de taxis se dirigent vers l’aéroport. • Pendant le voyage, nous avons fait

un pique-nique au soleil. • Avez-vous fait bon voyage ? • Allons, c’est l’heure, il faut partir !

un itinéraire – la destination – une randonnée – imaginaire – naviguer – atterrir –

parfois.

4

Lire pour partir en voyage

81


Lire pour partir en voyage

4

88

Lecture

12

Guide touristique et carnet de voyage

LISBONNE

Construite sur sept collines

surplombant l’estuaire du Tage,

ouverte sur l’océan Atlantique,

Lisbonne porte à merveille

son surnom de « capitale

de la mer ». Penseras-tu, comme

les visiteurs séduits par sa douceur

et sa beauté, que c’est une cité

fascinante, surprenante

et charmante ?

i

i

ELECTRICOS

Datant pour la plupart du début du siècle, ces tramways

électriques facilitent les déplacements dans une ville très

pentue. Si tu dois n’en prendre qu’un, choisis l’electrico

n° 28, c’est la « star » de Lisbonne. Il t’emmènera dans

les quartiers les plus pittoresques. Un petit conseil

cependant : reste bien accroché car les coups de frein sont

plutôt secs !

LES AZULEJOS

Tu ne peux pas les manquer, ils sont partout. C’est le

décor le plus populaire du Portugal. Ces carreaux de

faïence émaillée qui ornent

palais et églises, fontaines

et maisons recouvrent

parfois des murs entiers.

Leur nom vient de l’arabe

al zuleicha, petite pierre

polie. Diffi cile de passer à

côté sans les voir !


J’adore prendre les electricos,

vieux tramways de Lisbonne.

Ils grincent en montant les rues

en pente. Attention aux coups

de frein !

Avec ses rues en pente et tous

ses escaliers, Lisbonne n’est pas

de tout repos. Heureusement

pour moi, il y a le métro,

les electricos, les elevatores et

même un ascenseur métallique

appelé « Santa-Justa » .

C’est un élève de Gustave Eiffel

qui l’a construit.

Mon carnet de voyage

Mon quartier préféré : le quartier de

l’Alfama est un labyrinthe de rues

tortueuses, escaliers et petites places.

Odeurs de cuisine, de viande grillée,

de poisson frit.

Hmm !

Le marché aux poissons de la rua

de Sao Pedro. Sardines, lamproies, thon,

poulpes, saumon, coquillages et les cris

des marchandes qui me font un peu peur.

Les Les Les Les Les délicieux délicieux délicieux délicieux délicieux petits petits petits petits petits flans flans flans flans flans

à à à la la la cannelle cannelle cannelle qui qui qui s’appellent s’appellent s’appellent des des des « pasteis

de nata » . Mon dessert favori !

Mes copains des rues de Lisbonne.

• Je relève les ressemblances et les différences entre ces deux documents.

• J’explique à qui s’adresse le guide touristique. Je justifie ma réponse.

• Je cherche les mots qui indiquent que le carnet de voyage est rédigé à la 1re personne.

• J’indique quel ouvrage je peux acheter dans une librairie avant de partir en vacances, et lequel

je peux faire moi-même en souvenir d’un voyage.

4

Lire pour partir en voyage

89


Lire pour partir en voyage

4

90

Langage oral Parler d’un souvenir de voyage

Je suis allée à Paris et j’ai visité la tour Eiffel.

C’est une grande tour en fer de 300 m de haut.

Elle a été construite en 1889 par l’ingénieur

Gustave Eiffel. Je suis montée au 2 e étage et là,

j’ai vu tout Paris ! Mes parents m’ont offert

cette tour Eiffel miniature en souvenir

de cette belle journée.

Je prépare ma présentation

• Je choisis un objet que j’ai rapporté de voyage

pour le présenter à la classe.

• J’explique d’où vient l’objet, comment il est entré

en ma possession, à quoi il sert.

Je peux dire pourquoi j’ai trouvé la ville,

le pays intéressants à visiter, ce qui m’a plu

et si j’ai envie d’y retourner.

Je prends la parole devant la classe

• Je n’oublie pas de commencer la présentation par

une introduction : « J’ai apporté un souvenir de… ».

• Après avoir décrit l’objet et parlé de l’endroit, je termine

ma présentation par une petite conclusion.

J’ai trouvé ce coquillage sur une plage

de Guadeloupe, j’ai eu de la chance.

C’est un lambi. On l’utilise comme instrument

de musique dans les carnavals,

ou pour annoncer le retour des pêcheurs.

Ça se mange en fricassée, j’ai goûté,

c’était très bon. Pour le protéger, sa pêche

est réglementée. Je trouve ça bien.

J’écoute et

je m’interroge

• Mes camarades se

sont-ils exprimés de

façon compréhensible ?

• Ont-ils parlé

suffisamment fort ?

• Leur présentation

a-t-elle rendu l’objet

intéressant ?

• Leur présentation

m’a-t-elle donné envie

d’aller visiter cet endroit ?


Rédaction Écrire une carte postale de voyage

J’observe et je réfléchis

1 Je fais la liste des éléments choisis par Léna pour parler de New-York.

2 Je cherche pourquoi elle les a choisis.

J’écris

New-York

a Je choisis une des photos proposées

et je rédige ma carte postale destinée

à un(e) camarade de la classe, en utilisant

les indications données. Puis avec la classe,

échangeons et lisons nos cartes postales.

Pour bien écrire

• J’écris une en-tête : Bonjour Pierre,

chère Marion…

• Je parle de ce qui m’a intéressé dans

cette ville, dans ce pays.

• Je n’oublie pas de signer ma carte.

• J’écris l’adresse à droite.

• Je pense à vérifier l’orthographe.

Bonjour les amis,

Je passe des vacances

merveilleuses à New-York. Ici,

il y a des immeubles gigantesques

et des autoroutes partout. J’ai

vu les célèbres taxis jaunes et

la statue de la Liberté. Elle

est vraiment impressionnante.

Demain, j’irai visiter l’Empire

State Building qui a 102 étages.

Bonnes vacances et à bientôt !

Léna

New-York

Bretagne

Les élèves de CE2

École Marco Polo

Rue des Alizés

51 230 Rivage sur Mer

France

LONDRES

Queen’s Guard Public phone London bus

b À partir de cartes postales ou de photos de vacances passées, dans un pays étranger

ou dans une région de France, j’écris une lettre dans laquelle je raconte mon voyage.

4

Lire pour partir en voyage

91


Lire pour partir en voyage

92

4

Lecture

La Montagne de Fleur de neige

Une petite fille part en voyage avec sa mère afin de ramener une fleur cueillie bien des années

avant dans sa montagne natale de Norvège.

Nous ramenons Fleur de neige chez elle. Maman l’a d’abord gardée dans sa collection de

plantes, ensuite elle l’a mise sous verre et accrochée au mur du salon. Maintenant, elle l’emporte

dans sa montagne natale, en Norvège, où elle l’avait cueillie quand elle était petite. Ce jour-là,

elle lui avait promis qu’elle la ramènerait un jour.

Je ne sais pas comment on va faire. On ne peut pas replanter Fleur de neige. Elle est toute

desséchée, elle est fragile. Nous avons dû faire attention quand nous l’avons emballée pour le

voyage.

Cette route est tellement droite, dit maman, qu’on se croirait sur la piste d’un aéroport. Maman

accélère encore. La route s’élance vers le ciel. […]

À l’école, je n’ai pas parlé à Kaija de Fleur de neige. Je lui ai seulement confié que nous

allions en Arctique pendant les vacances, pour voir les

rennes, les montagnes et l’océan.

Kaija m’a dit de m’approcher d’un renne et

de le regarder bien droit dans les yeux. Elle

pense que si je le fixe assez longtemps, le

renne finira par fermer les yeux et s’endormir

devant moi. […]

Un peu plus loin, je vois maman

sortir Fleur de neige de son sac. Elle

s’agenouille, plie un papier sur une pierre

plate et fabrique un avion. Elle y pose

Fleur de neige.

Je me précipite vers elle au moment

où elle l’envoie. Le vent l’emporte. Fleur

de neige fait des cercles, des boucles

et descend vers l’océan. Je la suis des

yeux, elle penche sur une aile comme

un oiseau puis elle disparaît de ma

vue.

Maman a réalisé sa promesse

secrète. C’est mieux qu’elle ne m’ait pas

vue quand elle a lancé Fleur de neige. Je

la laisse tranquille. On a le droit de garder

un secret.

Je suis contente finalement que Fleur de

neige ait fait tout ce voyage dans le sac à dos.


Nous redescendons et quand nous arrivons en bas, je me retourne vers la montagne Komsa

et je lui donne un nouveau nom, je l’appelle la Montagne de Fleur de neige. […]

Je ne pourrai pas parler de Fleur de neige à Kaija. C’est le secret de maman. Elle a réalisé sa

promesse d’enfant. C’est une chose qu’on ne peut pas expliquer, que personne ne peut vraiment

comprendre. […]

Je dirai à Kaija que je n’ai pas réussi à m’approcher assez près d’un renne pour le regarder dans

les yeux. Ils se sont tous enfuis en me voyant. Je lui ramène un peu de mousse, en souvenir.

On peut la frotter, comme de la laine, contre sa joue.

• Qui raconte l’histoire ? Je justifie ma réponse.

• Pourquoi les deux personnes font-elles ce voyage ?

• Qui a cueilli Fleur de neige ?

• Qui est Kaija ?

• Pourquoi la narratrice n’a-t-elle pas parlé de Fleur de neige à son amie ?

• J’explique pourquoi elle rapporte de la mousse en souvenir.

D’autres livres pour partir en voyage…

Album

Roman

Le Train Jaune

Fred Bernard, François Roca,

© Éditions Seuil

Théo vient rendre visite

à son grand-père, un vieux

cheminot. Celui-ci l’emmène alors,

à bord du vieux train jaune,

faire un incroyable voyage

dans le temps et dans l’espace.

Kurt et le poisson

Erlend Loe, © Éditions

La Joie de Lire, 2006

L’aventure extraordinaire et burlesque

de Kurt qui part en voyage avec sa

famille. Ils partent à la découverte

du monde sur un chariot élévateur

transpalette, en compagnie

d’un gros poisson.

BD

Riita JA L O N E N, La montagne de Fleur de neige, © Oskar jeunesse.

Poésie

Mon premier tour du monde,

Nathalie, volume 1

Sergio Salma, © Casterman

Nathalie est une petite fille

de huit ans, intrépide et désireuse

de parcourir le monde.

Alors, elle s’évade dans sa tête,

sur les traces des plus célèbres

explorateurs et aventuriers.

Voyages

Élodie Nouhen, © Hachette

Livre / Gautier Languereau,

2004

Des poèmes d’ici et d’ailleurs

qui invitent au voyage sur

mille et un chemins du monde.

4

Lire pour partir en voyage

93


Lire pour partir en voyage

4

94

Le dromadaire

Avec ses quatre dromadaires

Don Pedro d’Alfaroubeira

Courut le monde et l’admira.

Il fit ce que je voudrais faire

Si j’avais quatre dromadaires.

Guillaume APOL L INA IR E, Le Bestiaire ou

cortège d’Orphée, Œuvres poétiques

complètes, © Éditions Gallimard

Jeux d’écriture

Rose des chemins

La rose des vents tournait les chemins

chemins buissonniers pour perdre le Nord

chemins des mûriers ou chemins des astres

chevelure folle brouillant le cadastre

La route là-bas s’en va vers la mer

l’autre vers la gare ou vers la galère

un chemin qui monte un autre descend

un chemin qui monte vers le bois dormant

jambes de sept lieues si quelqu’un t’attend

jambes à ton cou l’ombre te talonne

jambes de coton jambes de misère

et jambes de sable quand montait la guerre

Les pieds sur la terre la tête au voyage

les doigts vivants dans les cheveux du vent

rose des cavales ou des lendemains

je marche toujours par quatre chemins

• Je choisis un animal dont le nom rime avec un verbe et, en m’inspirant du texte

de Guillaume Apollinaire, j’écris un petit poème.

• Je rêve et je continue la poésie…

Chemins des mûriers pour cueillir des mûres,

chemin des astres pour cueillir des étoiles,

chemin des forêts pour…

Jacqueline SA I N T-JE A N,

Entre lune et loup : Rose des chemins,

© Hachette Jeunesse, 1999.


Je m’exerce

Grammaire 78

1 Trouve des noms propres pour compléter

le tableau.

Première

lettre

Prénom Pays Ville Personnage

célèbre

N ... ... ... ...

A ... ... ... ...

F ... ... ... ...

M ... ... ... ...

2 Recopie les phrases en mettant

des majuscules aux noms propres.

Le roi françois I er habitait le château

de fontainebleau. • Pendant les vacances, julie

et benoît ont fait une croisière sur le danube. •

Le chat de morgane s’appelle brocoli, voilà

un nom original ! • En égypte et au maroc,

on peut se promener sur un dromadaire. •

Les alpes, les vosges, les pyrénées et le jura sont

des montagnes de france.

Orthographe 79

3 Complète les groupes nominaux en faisant

attention aux accords.

• Un panier de • une famille de

• un vol d’ • un groupe de

• un coffret à • une boîte de

• un marchand de • un tas de

4 trouve l’intrus dans chaque liste.

• un genou – un caillou – un bijou –

un verrou – un chou – un hibou

• le cristal – un bocal – un hôpital –

un récital – l’amiral – le journal

• un prix – une noix – le gaz – le nez –

le voyage – le tapis

Conjugaison 80

5 Indique si les verbes conjugués appartiennent

au 2 e ou au 3 e groupe. Je justifie ma réponse.

finir • grandir • venir • rougir • salir • sortir •

remplir • partir • dormir • retenir

6 Écris cette recette au présent à la 2 e personne

du singulier, puis à la 3 e personne du pluriel.

Choisir de belles pommes. Pétrir la farine

avec le beurre. Aplatir la pâte au rouleau.

Garnir avec les pommes. Passer au four.

7 Écris le texte au présent.

Pendant que tu finissais ta glace, les lions

ont surgi sur la piste. Ils rugissaient fort

et j’ai frémi de peur. Le dompteur les a avertis

d’un claquement de fouet. Ils ont obéi

et ont bondi sur leur tabouret. Nous avons

applaudi ce superbe numéro.

Vocabulaire 81

8 Associe chaque expression à sa signification.

Mener quelqu’un •

en bateau

• Diriger ses affaires

avec habileté

Prendre le train •

en marche

• très vite

À pleines les voiles • • Prendre quelque

chose en cours

Bien mener • • Manipuler quelqu’un

sa barque avec ruse

4

Lire pour partir en voyage

95


Lire pour partir en voyage

96

4

Je m’exerce

Grammaire 84

9 Souligne les adjectifs qualificatifs.

Blanquette est une jolie petite chèvre blanche

aux yeux doux. Ses sabots sont noirs et brillants.

Ses cornes sont longues et zébrées. Elle est

docile, obéissante et affectueuse. M. Seguin est

un berger heureux !

10 Complète les groupes nominaux avec

l’adjectif proposé. Pense à accorder l’adjectif.

• sucré : un gâteau – des cerises – des yaourts

• important : un rendez-vous – des personnes –

une information

• magnifique : des roses – un spectacle – un temps

• frais : un vent – des boissons – de la peinture

11 Complète les groupes nominaux avec deux

adjectifs. Fais attention aux accords.

un ... sac ... • une ... maison ... • cette ...

voiture ... • ma ... valise ... • son ... chat ... •

un ... sapin ... • les ... enfants ... • une ... table ... •

les ... bateaux ... • trois ... girafes ...

12 Décris ton animal préféré en utilisant le plus

possible d’adjectifs qualificatifs.

Orthographe 85

13 Écris le féminin des noms sans oublier

le déterminant.

• le maître – un magicien – un charcutier –

l’informaticien – un auto-stoppeur –

un agriculteur

• mon voisin – son père – un Africain –

le boulanger – un comédien – un Japonais –

le facteur

14 Trouve le ou les intrus de chaque liste.

Explique ton choix.

• une copine – une lapine – une usine –

une gamine – une bobine – une cousine

• un lion – un champion – un bonbon –

un patron – un bouchon – un fripon

• vétérinaire – libraire – fleuriste – artiste –

pharmacien – astronaute – archéologue

Conjugaison 86

15 Conjugue les verbes dire et faire au présent

à toutes les personnes, en faisant des phrases

variées. Par exemple : Je fais une tarte aux

pommes. Tu fais tes exercices. Elle…

16 Conjugue les verbes aller et venir au présent

à toutes les personnes, en faisant des phrases

variées. Par exemple : Je vais au théâtre. Tu vas

au cinéma. Elle…

17 Pour chaque phrase, je dis si le verbe

conjugué est aller ou venir.

Claire va voir sa grand-mère tous les mercredis.

• Bonjour monsieur Prévert, comment allezvous

? • Lise et Marin viennent de terminer

leur exposé. • Ses nouvelles chaussures lui vont

à ravir. • Toi et moi, nous venons d’Europe

du Nord. • L’hiver vient toujours après

l’automne.

18 Complète les phrases avec les verbes aller

et venir au présent.

Chaque été, mes parents et moi nous ... en

vacances au Maroc. • Cet éléphant ... d’Afrique.

• Tu ... chez le dentiste régulièrement. • Vous

... faire un beau voyage. • Nous ... près de chez

vous. • Vous ... au théâtre avec nous ?

Vocabulaire 87

19 Trouve le contraire des adjectifs qualificatifs.

agréable • heureux • cousu • poli • discret •

adroit • prudent

20 Écris le contraire de chaque phrase

en changeant les mots en couleur.

L’équipe des bleus a gagné la partie. •

Le rythme cardiaque de ce joueur est normal. •

La corbeille à papier est à droite du bureau. •

Surlignez les adjectifs qualificatifs. •

La lune apparaît dans le ciel. • Il est possible

de franchir ce fleuve. • Nous sommes vraiment

chanceux !

More magazines by this user
Similar magazines