15.01.2024 Views

Journal wiwsport n343 -15 janvier 2024

wiwsport est le n°1 du sport au Sénégal. Retrouvez toute l'actualité sportive du Sénégal sur nos plateformes digitales : site web, application mobile iOS et Android, chaîne YouTube et réseaux... À la UNE : - CAN 2023 - Sénégal/Gambie, ce lundi (14H GMT) La bataille de la Sénégambie • Aliou Cissé : « C’est le match le plus important pour nous » • Tom Saintfiet : « On n’a pas peur du Sénégal » - Entretien – Dion Lopy (UD Almeria) « Je vais être le premier supporter des Lions » - Elim. Mondial Féminin U20 Le Sénégal perd la manche aller face au Ghana (0-2) - Lamb Après un combat terne, Lac Rose et Fils de Balla disqualifiés

wiwsport est le n°1 du sport au Sénégal. Retrouvez toute l'actualité sportive du Sénégal sur nos plateformes digitales : site web, application mobile iOS et Android, chaîne YouTube et réseaux...

À la UNE :

- CAN 2023 - Sénégal/Gambie, ce lundi (14H GMT)
La bataille de la Sénégambie

• Aliou Cissé : « C’est le match le plus important pour nous »
• Tom Saintfiet : « On n’a pas peur du Sénégal »

- Entretien – Dion Lopy (UD Almeria)
« Je vais être le premier supporter des Lions »

- Elim. Mondial Féminin U20
Le Sénégal perd la manche aller face au Ghana (0-2)

- Lamb
Après un combat terne, Lac Rose et Fils de Balla disqualifiés

SHOW MORE
SHOW LESS

Create successful ePaper yourself

Turn your PDF publications into a flip-book with our unique Google optimized e-Paper software.

Ghana : Iñaki Williams<br />

auteur de 8 buts et 3<br />

caviars avec Bilbao<br />

Le grand frère de Nico Williams est<br />

parmi les joueurs ghanéens convoqués<br />

par Chris Hughton pour défendre les<br />

couleurs de son pays. Ce sera la<br />

première CAN d’Iñaki Williams. Son<br />

absence dans l’attaque de l’Athletic<br />

Bilbao sera compliquée à combler. En<br />

19 rencontres disputées cette saison<br />

avec les Basques, le natif de la Biscaye<br />

(Espagne) a inscrit 8 buts et a offert 3<br />

passes décisives.<br />

visitez <strong>wiwsport</strong>.com


3 N° 343 DU <strong>15</strong> JANVIER <strong>2024</strong><br />

Ligue pro<br />

Classement Ligue 1<br />

Clubs<br />

Pts dif.<br />

Teungueth FC<br />

21 9<br />

Jaraaf<br />

AS Pikine<br />

Dakar SC<br />

Guédiawaye FC<br />

US Gorée<br />

Linguère<br />

Casa Sports<br />

US Ouakam<br />

Sonacos<br />

Génération Foot<br />

20<br />

20<br />

18<br />

17<br />

17<br />

<strong>15</strong><br />

14<br />

13<br />

13<br />

12<br />

7<br />

3<br />

4<br />

1<br />

1<br />

0<br />

-5<br />

0<br />

-2<br />

-8<br />

Ligue 1 – Résultats 12e journée :<br />

Le Casa Sports enchaîne face à Jamono Fatick, US Gorée et Guédiawaye FC font nul<br />

Après avoir battu Teungueth FC et Stade de Mbour, le<br />

Casa Sports a enchaîné avec une troisième victoire de<br />

rang en championnat. Les hommes de Cheikh Cissé se<br />

sont imposés 1-0 face à Jamono Fatick grâce à Jean<br />

Koté Gomis qui a marqué avant la pause. Une<br />

quatrième victoire qui permet au Casa de rester dans<br />

le milieu de tableau à la 8e place.<br />

Au stade Iba Mar Diop, l’US Gorée a vu sa série de<br />

quatre victoires consécutives s’arrêter.<br />

Cheikh Guèye (coach TFC)<br />

après la victoire sur Génération Foot<br />

« On a fait une remise en cause car il fallait réagir après<br />

quatre matchs sans victoire »<br />

Après la large victoire de Teungueth FC ce samedi face<br />

à Génération Foot (4-0), le coach Cheikh Guèye s’est<br />

dit satisfait que son équipe ait retrouvé le goût de la<br />

victoire après 4 rencontres sans succès.<br />

« Après nos derniers résultats il fallait que le staff se<br />

remette en cause parce que ce sont les mêmes<br />

joueurs qui remportaient des matchs avant. Donc on a<br />

changé de système passant de notre 4-2-3-1 à<br />

4-1-3-2 pour avoir deux intérieurs tactiquement et<br />

techniquement bons. Le plan était d’avoir une<br />

supériorité numérique devant et profiter de nos<br />

occasions. On a aussi demandé aux joueurs de presser<br />

haut et cela a porté ses fruits parce que nos buts sont<br />

venus après une récupération haute (…) Maintenant il<br />

faut continuer ainsi pour les prochains matchs<br />

notamment la prochaine journée face au Stade de<br />

Mbour qui est une équipe difficile à manœuvrer ».<br />

Ligue 2 – 12e Journée<br />

DUC bat NGB, Wallydaan<br />

s’offre Amitié FC et met la<br />

pression sur le leader<br />

Cneps<br />

Au stade municipal de Ngor, la Renaissance Sportive<br />

de Yoff s’est imposée 2-0 devant Demba Diop. Cette<br />

victoire du club Yoffois fait oublier la dernière défaite<br />

concédée dimanche dernier alors que Demba Diop FC<br />

continue de s’enfoncer avec une 9e défaite en douze<br />

matchs de championnat. De son côté, Oslo FA a<br />

confirmé sa place dans le trio de tête puisque le club<br />

académicien est allé s’imposer au stade Caroline Faye<br />

face à Keur Madior (1-3). À Maniang Soumaré, le<br />

leader Cneps Excellence a été tenu en échec par le mal<br />

classé Thiès FC.<br />

La rencontre s’est terminée sur le score nul et vierge<br />

de 0-0. Wallydaan est revenue à égalité de points avec<br />

le leader après sa victoire sur Amitié FC (1-0). De son<br />

côté DUC a battu le promu Niarry Tally (2-1) alors que<br />

Ajel s’est incliné face à Ndiambour (1-2). L’ASC<br />

Wallydaan a obtenu sa 6e victoire en ligue 2 ce<br />

dimanche face à Amitié FC.<br />

Le club insulaire a été tenu en échec 0-0 par les<br />

crabes de Guédiawaye FC qui enregistre leur huitième<br />

match nul en championnat cette saison. Enfin au stade<br />

Lat Dior, Sonacos et la Linguère se sont quittés dos à<br />

dos. Ibrahima Faye avait ouvert le score pour les<br />

huiliers à la 4e minute de jeu avant l’égalisation<br />

tardive de Camara Abdou qui remet les pendules à<br />

l’heure à la 96e minute de jeu. Le Teungueth FC a<br />

remporté le derby de Rufisque ce samedi 13 <strong>janvier</strong> en<br />

Une courte victoire d’un but à zéro qui permet à<br />

Wallydaan de rester en contact du leader Cneps<br />

Excellence avec 23 points au compteur.Opposé à<br />

Niarry Tally, Dakar Université Club est sorti victorieux<br />

de cette rencontre sur le score de 2-1. Grâce à ce<br />

quatrième succès, le club estudiantin s’éloigne ainsi<br />

de la zone rouge alors que NGB est éjecté du top 3.<br />

Derrière ce top 3, le Ndiambour de Louga est<br />

positionné à la 5e place après sa victoire devant Ajel<br />

de Rufisque. L’ancienne équipe de l’élite compte 17<br />

points au compteur et reste à six longueurs de la<br />

première place à l’issue de cette 12e journée.<br />

Pape Moussa Ndour<br />

visitez <strong>wiwsport</strong>.com<br />

battant Génération Foot 4 buts à 0. Le TFC retrouve la<br />

victoire et enfonce GF. De l’autre côté, Le Jaraaf a<br />

perdu son fauteuil de leader gagné il y a tout juste<br />

quelques jours. Les hommes de Malick Daf ont<br />

concédé le nul (8e depuis le début de la saison) face<br />

l’US Ouakam 0-0. Sur sa pelouse du stade Alassane<br />

Djigo, l’AS Pikine a battu le Stade de Mbour grâce à son<br />

meilleur buteur de la saison (1-0), Demba Ba.<br />

En clôture de cette 12e journée, Diambars recevra<br />

Dakar Sacré-Cœur ce mardi.<br />

Ligue 1 Uber Eats Trophée<br />

des Académies : Dakar<br />

Sacré-Cœur remporte la<br />

première édition<br />

Dans le cadre de la Ligue 1 Uber Eats Trophée des<br />

Académies organisée par LFP Média en collaboration<br />

avec Canal +, Dakar Sacré-Cœur a été sacré champion<br />

devant l’USS Kraké du Bénin. La finale du trophée des<br />

Académies a été jouée ce vendredi 12 <strong>janvier</strong> <strong>2024</strong>,<br />

suite à un match haletant, Dakar Sacré-Cœur a fini par<br />

l’emporter devant l’USS Kraké du Bénin à la séance<br />

fatidique des tirs au but sur la marque de 3 buts à 0<br />

(0-0 à la fin du temps réglementaire).<br />

Pour rappel, cette compétition avait regroupé quatre<br />

académies que sont le vainqueur, à savoir Dakar<br />

Sacré-Cœur (Sénégal), l’USS Kraké (Bénin), la Kadji<br />

Sports Academy (Cameroun) et l’ASEC Mimosas (Côte<br />

d’Ivoire). Le tout avec la participation d’anciens<br />

joueurs de Ligue 1 Uber Eats, précieux dans le partage<br />

de leur expérience et de leur expertise : José-Karl<br />

Pierre-Fanfan, Fousseni Diawara, Aurélien Chedjou ou<br />

encore le sélectionneur du Sily National de Guinée, en<br />

l’occurrence Kaba Diawara.<br />

Stade de Mbour<br />

10 -3<br />

Diambars FC<br />

9 -2<br />

Jamono Fatick<br />

9 -5<br />

Programme 12e Journée<br />

Samedi 13 <strong>janvier</strong><br />

AS Pikine 1-0 Std de Mbour<br />

Teungueth 4-0 Gén. Foot<br />

Jaraaf 0-0 US Ouakam<br />

Dimanche 14 <strong>janvier</strong><br />

US Gorée 0-0 Guédiawaye<br />

Sonacos 1-1 Linguère<br />

Casa Sports 1-0 Jmn Fatick<br />

Mardi 16 <strong>janvier</strong><br />

Diambars FC 16h00 Dakar SC<br />

Classement Ligue 2<br />

Clubs<br />

Pts dif.<br />

CNEPS<br />

ASC Walidaan<br />

Oslo FA<br />

Amitié FC<br />

Ndiambour<br />

ASC HLM Dakar<br />

RS Yoff<br />

AS Douanes<br />

AJEL Rufisque<br />

DUC<br />

Niarry Tally<br />

Thiès FC<br />

Keur Madior<br />

Demba Diop FC<br />

23<br />

23<br />

20<br />

17<br />

17<br />

16<br />

16<br />

16<br />

<strong>15</strong><br />

<strong>15</strong><br />

14<br />

12<br />

11<br />

5<br />

9<br />

4<br />

0<br />

5<br />

1<br />

4<br />

3<br />

-2<br />

1<br />

-4<br />

-1<br />

-3<br />

-5<br />

-12<br />

Programme 12e Journée<br />

Samedi 13 <strong>janvier</strong><br />

Keur Madior<br />

Thiès FC<br />

RS Yoff<br />

1-3<br />

0-0<br />

2-0<br />

Oslo FA<br />

CNEPS<br />

Demba Diop<br />

Dimanche 14 <strong>janvier</strong><br />

AJEL<br />

HLM Dakar<br />

DUC<br />

Walidaan<br />

1-2<br />

1-1<br />

2-1<br />

1-0<br />

Ndiambour<br />

AS Douanes<br />

Niarry Tally<br />

Amitié FC


4 N° 343 DU <strong>15</strong> JANVIER <strong>2024</strong><br />

CAN 2023<br />

La Côte d’Ivoire<br />

débute bien la CAN<br />

en battant (2-0) la<br />

Guinée-Bissau<br />

Les Ivoiriens n’ont pas tremblé<br />

devant les Bissau-guinéens en<br />

s’imposant (2-0) en match comptant<br />

pour l’ouverture de la 34ème édition<br />

de Coupe d’Afrique des Nations<br />

(CAN). Les protégés de Jean-Louis<br />

Gasset entrent ainsi du bon bien<br />

dans la compétition.<br />

La Côte d’Ivoire entre bien dans le<br />

match et elle parvient très tôt à<br />

ouvrir le score après un mauvais<br />

dégagement de la défense<br />

bissau-guinéenne.<br />

Après l’ouverture du score, les<br />

protégés de Baciro Candé réagissent<br />

à la 7ème suite à une passe de Fali<br />

Candé, mais l’avant-centre de la<br />

Guinée-Bissau Mama Baldé rate son<br />

geste technique. Les Djurtus continuent<br />

de pousser pour égaliser,<br />

Mama Baldé encore lui manque<br />

l’occasion de revenir au score à la<br />

demi-heure de jeu. Les deux équipes<br />

vont rentrer aux vestiaires avec le<br />

même score.<br />

Le Nigeria tenu en échec<br />

par la Guinée-Équatoriale<br />

(1-1)<br />

Le Nigeria a buté sur la<br />

Guinée-Équatoriale (1-1), dimanche<br />

à Abidjan, pour l’entrée en lice<br />

attendue des Super Eagles dans la<br />

Coupe d’Afrique des Nations en Côte<br />

d’Ivoire. Le Ballon d’Or Africain<br />

Victor Osimhen et ses coéquipiers<br />

étaient très attendus pour leur<br />

premier match de la compétition,<br />

eux qui ont souvent déçu leurs<br />

supporters lors des dernières<br />

phases finales de la CAN.<br />

Toujours aussi dur à manœuvrier, le<br />

Nzalang Nacional a même frappé en<br />

premier. Iban Salvador a ouvert le<br />

score d’un beau but après 35<br />

minutes de jeu. Si derrière Osimhen<br />

a rapidement fait réagir le Nigeria<br />

avec le but égalisateur survenu à la<br />

38e, les Nigérians n’auront pas<br />

réussi à arracher les trois points. De<br />

quoi se mettre sous pression avant<br />

la deuxième sortie contre la Côte<br />

d’Ivoire.<br />

Mbagnick Dione<br />

Au retour des vestiaires, les<br />

Éléphants reviennent avec beaucoup<br />

plus d’engagements. Les champions<br />

d’Afrique 20<strong>15</strong> dominent la partie et<br />

enfoncent le clou en inscrivant le<br />

2ème but du match après un bon<br />

travail de Jonathan Bamba.<br />

Inexistants dans cette première<br />

rencontre de la CAN 2023, les<br />

Djurtus ont souffert jusqu’au sifflet<br />

final. Victoire (2-0) pour les<br />

Ivoiriens qui entrent ainsi du bon<br />

pied dans cette CAN 2023qui se joue<br />

chez eux.<br />

François Fara BANGOUNCOUME<br />

visitez <strong>wiwsport</strong>.com<br />

Samedi 13 <strong>janvier</strong><br />

Côte d’Ivoire<br />

Dimanche 14 <strong>janvier</strong><br />

Nigeria<br />

Groupe A<br />

Résultat<br />

2-0<br />

1-1<br />

Classement<br />

Guinée-B.<br />

Guinée-Équa.<br />

Pays Mj G N P Dif. Pts<br />

Côte d'Ivoire<br />

Guinée Equ.<br />

Nigéria<br />

Guinée-Bissau<br />

1<br />

1<br />

1<br />

1<br />

1<br />

0<br />

0<br />

0<br />

0<br />

1<br />

1<br />

0<br />

0<br />

0<br />

0<br />

1<br />

2<br />

0<br />

0<br />

-2<br />

3<br />

1<br />

1<br />

0


5 N° 343 DU <strong>15</strong> JANVIER <strong>2024</strong><br />

CAN 2023<br />

Dos à dos entre<br />

l’Égypte de Salah et<br />

le Mozambique de<br />

Reinildo (2-2)<br />

Mohamed Salah et ses coéquipiers<br />

ont vite réussi à faire la différence<br />

en marquant dès la 2ème minute de<br />

la partie par l’intermédiaire du<br />

sociétaire de Nantes (France)<br />

Mostafa Mohamed (1-0, 2’).<br />

Groupe B<br />

Après l’ouverture des Pharaons, les<br />

Mozambicains ont essayé de réagir,<br />

mais ils butent souvent sur la ligne<br />

définitive des Égyptiens.<br />

À la 25ème minute, le pensionnaire<br />

de Trabzonspor (Turquie), à savoir<br />

Trézéguet a failli mettre les siens à<br />

l’abri, mais il voit sa frappe repoussée<br />

par le poteau. Le score n’évolue<br />

pas jusqu’à la mi-temps (1-0).<br />

C’est en deuxième mi-temps que les<br />

vice-champions d’Afrique ont vécu<br />

l’enfer en encaissant deux buts en 3<br />

minutes. D’abord Witiness João<br />

Quembo pour l’égalisation (1-1, 55’)<br />

puis Clésio Baúque pour donner<br />

l’avantage aux protégés de Chiquinho<br />

Condé (2-1, 58’Après le but de<br />

Bauqu, Reinildo et ses coéquipiers<br />

ont réussi à contrôler le jeu jusqu’à<br />

la fin du temps réglementaire.<br />

C’est dans les arrêts de jeu que<br />

Mohamed Salah sauve les siens du<br />

pire en égalisant sur un penalty bien<br />

transformé (2-2, 97+7). C’est le<br />

score final de la rencontre entre les<br />

protégés de Rui Victoria et ceux de<br />

Chiquinho Condé.<br />

François Bagnouncoume<br />

Dimanche 14 <strong>janvier</strong><br />

Egypte<br />

Ghana<br />

Résultat<br />

2-2<br />

1-2<br />

Classement<br />

Mozambique<br />

Cap-Vert<br />

Pays Mj G N P Dif. Pts<br />

Cap-Vert<br />

Egypte<br />

Mozambique<br />

Ghana<br />

1<br />

1<br />

1<br />

1<br />

1<br />

0<br />

0<br />

0<br />

0<br />

1<br />

1<br />

0<br />

0<br />

0<br />

0<br />

1<br />

1<br />

0<br />

0<br />

-1<br />

3<br />

1<br />

1<br />

0<br />

Le Cap-Vert fait<br />

chuter d’entrée le<br />

Ghana (2-1)<br />

Première vraie surprise de taille<br />

dans cette Coupe d’Afrique des<br />

Nations. Quelques heures après le<br />

match nul inespéré de l’Égypte face<br />

au Mozambique (2-2), la deuxième<br />

rencontre du groupe B de cette CAN<br />

2023 a livré son verdict en faveur du<br />

Cap-Vert.<br />

D’entrée de jeu, les Cap-Verdiens<br />

ont offert aux Ghanéens un avertissement<br />

sans frais, sous la forme de<br />

plusieurs opportunités. Au sortir du<br />

premier quart d’heure, les hommes<br />

de Bubista ont fini par débloquer la<br />

situation. Jamiro Monteiro profite<br />

d’un tir repoussé par Richard Ofori<br />

pour ouvrir la marque (0-1). Un but<br />

venu donc récompenser une bonne<br />

entame de la part des huitième de<br />

finalistes en 2022. En face, le Ghana<br />

a mis tout une mi-temps à entrer<br />

dans son match, même si Majeed<br />

Ashimeru s’est vu refuser un but. Le<br />

défenseur de Fenerbahçe Alexander<br />

Djiku a égalisé en début de seconde<br />

période (56e), avant ensuite de<br />

sauver les meubles à deux reprises.<br />

Déterminé en fin de rencontre, le<br />

Cap-Vert est donc parvenu à arracher<br />

les trois points grâce à Gary<br />

Rodrigues (90e+2). De quoi prendre<br />

la tête du groupe B.<br />

Mbagnick Dione<br />

Issa Sy sera au<br />

sifflet du match<br />

Algérie-Angola<br />

Quelques petites heures après<br />

l’entrée en lice de l’Équipe Nationale<br />

du Sénégal lors de la Coupe<br />

d’Afrique des Nations face à la<br />

Gambie, lundi à partir de 14h00<br />

GMT, un autre Sénégalais va fouler<br />

les pelouses de la Côte d’Ivoire. Il<br />

s’agit d’Issa Sy, qui a été désigné<br />

arbitre principal de la rencontre<br />

entre l’Algérie et l’Angola, comptant<br />

pour le groupe D.<br />

Le match est prévu ce lundi <strong>15</strong><br />

<strong>janvier</strong> à 20h00 GMT au Stade de la<br />

Paix, à Bouaké.<br />

Il sera assisté de ses deux compatriotes<br />

Nouha Bangoura et Djibril<br />

Camara. À 39 ans, Issa Sy est l’une<br />

des belles promesses de l’arbitrage<br />

africain. Le Sénégalais est déjà à sa<br />

troisième phase finale de Coupe<br />

d’Afrique des Nations. En 2019, il<br />

avait arbitré une rencontre entre<br />

l’Afrique du Sud et la Namibie (1-0).<br />

C’est également lui qui était au<br />

sifflet lors de Soudan vs Guinée-Bissau<br />

(0-0) de la CAN 2022. Deux<br />

rencontres de phase de groupes.<br />

Mbagnick Dione<br />

visitez <strong>wiwsport</strong>.com<br />

Lundi <strong>15</strong> <strong>janvier</strong><br />

Sénégal<br />

Cameroun<br />

Algérie<br />

PROGRAMME<br />

14h<br />

17h<br />

20h<br />

Gambie<br />

Guinnée<br />

Angola


6 N° 343 DU <strong>15</strong> JANVIER <strong>2024</strong><br />

Entretien<br />

Dion Lopy (UD Alméria)<br />

« Je vais être le premier supporter pour accompagner mon pays »<br />

égulier en première partie de<br />

saison, Dion Lopy (21 ans) n'a<br />

pourtant pas été retenu par Aliou<br />

Cissé pour disputer la CAN 2023 en Côte<br />

d'Ivoire.<br />

Dans un entretien accordé à Wiwsport,<br />

avec la bonne collaboration de LaLiga, le<br />

milieu de terrain d'Almería se confie sur<br />

son absence. Il est sans doute le grand<br />

absent du groupe des Lions pour la Coupe<br />

d'Afrique des Nations en Côte d'Ivoire.<br />

Appelé en Equipe Nationale A pour la<br />

première fois en mars 2023, Dion Lopy a<br />

depuis peu été utilisé par Aliou Cissé.<br />

Et pour la CAN, le sélectionneur sénégalais<br />

a fait un choix en se passant du<br />

joueur d'Almería. Une déception, certes,<br />

mais ce dernier n'en veut pas au coach et<br />

se dit prêt à pousser ses partenaires vers<br />

le sacre. Entretien avec <strong>wiwsport</strong>, en<br />

collaboration avec LaLiga.<br />

Quel ressenti<br />

avez-vous sur cette CAN ?<br />

J'ai hâte de commencer à la regarder et<br />

de supporter mon pays. C'est vrai, j'aurais<br />

aimé être là-bas mais Dieu a décidé que<br />

je reste dans mon club. Mais je vais être<br />

le premier supporter pour accompagner<br />

mon pays.<br />

Vous étiez présent dans<br />

tous les rassemblements<br />

depuis votre première<br />

sélection, mais vous n’avez<br />

pas été retenu pour la CAN.<br />

Êtes-vous déçu?<br />

Non. Moi, je me contente d'être sur le<br />

terrain, que ce soit en sélection ou en<br />

club. J'ai toujours le plaisir de jouer au<br />

football. Comme je l'ai déjà dit, j'aurais<br />

aimé participer à la CAN pour ma<br />

première fois. Mais je sais que c'est<br />

difficile pour le coach de choisir.<br />

Quand tu as autour de toi beaucoup de<br />

bons joueurs, il faut faire des choix et,<br />

pour faire des choix, on sait qu'il fallait ne<br />

pas sélectionner certains et prendre<br />

d'autres. Je le prends positivement car ça<br />

me pousse encore à beaucoup travailler<br />

et à montrer encore plus pour pouvoir<br />

revenir lors des prochaines échéances<br />

avec l'équipe. Maintenant, je vais supporter<br />

mon pays.<br />

Vous êtes performant en<br />

club mais d’autres milieux<br />

ont été préférés à votre<br />

place…<br />

C'est un choix sportif, comme le coach l'a<br />

dit et, moi, je répète la même chose. Il<br />

fallait faire des choix. Je le comprends. Je<br />

dois encore améliorer beaucoup de<br />

choses pour être meilleur.<br />

Qu’est-ce que<br />

vous attendez de l’équipe<br />

du Sénégal?<br />

Je suis confiant de cette équipe parce<br />

que j'étais là-bas avec eux. On a<br />

beaucoup de talents, d'expérience et<br />

de bons jeunes joueurs. On a tout pour<br />

remporter une deuxième CAN, et<br />

j'espère qu'ils vont la ramener pour le<br />

peuple sénégalais.<br />

Cela passe par un groupe<br />

assez homogène, avec la<br />

Gambie, le Cameroun et la<br />

Guinée…<br />

Pour gagner une compétition comme<br />

la Coupe d'Afrique des Nations, il faut<br />

s'attendre à jouer des matchs qui sont<br />

difficiles. Je sais qu'on a des joueurs<br />

qui sont prêts pour ce genre de<br />

matchs. On a des joueurs d'expérience<br />

qui peuvent accompagner les jeunes<br />

qui sont là-bas. Franchement, je n'ai<br />

pas de doutes qu'on va sortir premiers<br />

de notre poule.<br />

visitez <strong>wiwsport</strong>.com<br />

Êtes-vous satisfait<br />

de vos prestations ?<br />

Personnellement, je peux dire oui mais,<br />

collectivement, c'est non. Je ne veux pas<br />

être égoïste. Quand je suis satisfait, c'est<br />

quand l'équipe va bien, qu'on gagne des<br />

matchs et qu'on soit performant.<br />

Tout de même, croyez-vous<br />

au maintien après seulement<br />

5 points après la<br />

phase aller ?<br />

Oui, on y croit. On travaille tous les jours<br />

pour essayer de changer la situation et on<br />

progresse à chaque match. Il nous suffit<br />

juste de régler les petits détails qui nous<br />

font perdre les matchs et ajouter ce qui<br />

nous fait progresser pendant un maximum<br />

de temps. Je suis sûr qu'on peut le<br />

faire.<br />

Votre entraîneur se satisfait<br />

de votre non-convocation<br />

pour la CAN…<br />

Je comprends le coach. Aucun entraîneur<br />

n'aime perdre des joueurs pendant un tel<br />

moment où le club est en difficulté. Moi,<br />

je me contente d'être sur le terrain, que<br />

ce soit en club ou à la CAN. Je suis<br />

toujours content quand je joue et d'être là<br />

pour aider mon équipe.<br />

Comment se passe votre<br />

adaptation en Espagne ?<br />

Ça se passe bien. Avec la langue, ça prend<br />

petit à petit mais j'aime bien la ville et on<br />

m'a bien accueilli ici. Je suis bien ici.<br />

Largie (Ramazani) m'a beaucoup aidé,<br />

tout comme (Houboulang) Mendes qui est<br />

parti à la CAN (avec l'équipe de la<br />

Guinée-Bissau). Les gens sont sympas<br />

ici.<br />

Pensez-vous déjà à un<br />

départ d’Alméria ?<br />

Je ne me pose pas de questions sur le<br />

futur. Je me concentre sur ce que je suis<br />

en train de faire et sur le moment actuel.<br />

J'essaie d'aider l'équipe au maximum pour<br />

qu'on s'en sorte. On a un défi qui est de<br />

tout faire pour maintenir l'équipe. Et c'est<br />

sur quoi je me concentre. On verra à la fin<br />

de saison.<br />

Si on revient sur la CAN,<br />

quel message lanceriez-vous<br />

à vos partenaires<br />

?<br />

Leur dire que je suis de tout cœur avec<br />

vous. Je suis le Douzième Gaïndé de cette<br />

équipe et je vous soutiendrai pendant<br />

toute la CAN, en espérant que vous la<br />

rameniez pour la deuxième fois.<br />

Comment comptez-vous s’y prendre pour<br />

revenir le plus tôt possible en sélection ?<br />

Il faudra beaucoup travailler et faire de<br />

bonnes performances avec mon club.<br />

C'est ce qui m'a fait venir en sélection et<br />

je vais rester sur ces bases. Ça fait<br />

toujours plaisir de répondre à l'appel de<br />

notre pays.<br />

Mbagnick Dione


7 N° 343 DU <strong>15</strong> JANVIER <strong>2024</strong><br />

La Tanière<br />

CAN 2023 : Groupe C – 1ère Journée / Sénégal vs Gambie (14h Gmt)<br />

Rêver d'une autre couronne<br />

L'Équipe Nationale du Sénégal entre en<br />

lice dans la CAN 2023 ce lundi, à 14h00<br />

GMT. Le premier pas vers la conquête<br />

d'un deuxième titre de champion<br />

d'Afrique, face à une sélection gambienne,<br />

a priori, à sa portée mais qui<br />

n'a rien à perdre et tout à gagner.<br />

Après les blessures, les annonces, la<br />

préparation, les pronostics, c'est l'heure<br />

de la vérité. Privée de Seny Dieng et de<br />

Boulaye Dia, sans Youssouf Sabaly et<br />

Fodé Ballo-Touré pour débuter, avec<br />

Idrissa Gueye, Pape Matar Sarr et<br />

Nampalys Mendy pas totalement à 100%,<br />

rajeunie mais toujours avec de bons<br />

repères, l'Equipe Nationale du Sénégal<br />

remet son titre continental en jeu ce lundi<br />

<strong>15</strong> <strong>janvier</strong> en Côte d'Ivoire. Les Lions font<br />

face à la Gambie - pays plus que frère -,<br />

point de départ d'un défi immense, la<br />

quête d'un doublé inédit depuis 14 ans en<br />

Coupe d'Afrique.<br />

Une étoile difficile<br />

à faire briller<br />

Au Stade Charles-Konan-Banny, dans la ville<br />

de Yamoussoukro, les hommes d'Aliou Cissé<br />

ont rendez-vous avec l'histoire : offrir une<br />

deuxième étoile au football sénégalais et<br />

devenir seulement la quatrième nation à<br />

conserver son titre continental, après<br />

l'Egypte, le Ghana et le Cameroun, et la<br />

première depuis tout simplement 2010.<br />

Autour de son sélectionneur, ce groupe tente<br />

d'ignorer l'encombrante pancarte qui pèse à<br />

chaque tournoi sur les champions en titre.<br />

Kalidou Koulibaly, Idrissa Gana Gueye,<br />

Cheikhou Kouyaté et Sadio Mané semblent<br />

avoir les épaules assez larges pour endosser<br />

le poids de la pression.<br />

Lors de la dernière CAN, le fardeau du tenant<br />

du titre a été très fatal à l'Algérie, qui n'avait<br />

même pas dépassé la phase de groupes au<br />

Cameroun. D'autres sélections ont connu<br />

pareille désillusion. « Je ne suis ni Dieu ni<br />

prophète. Je suis entraîneur et je n'ai pas de<br />

baguette magique pour changer les choses.<br />

La seule chose que je peux aujourd'hui, c'est<br />

de faire de mon mieux. La seule chose que<br />

l'on peut, nous, c'est de faire de notre mieux",<br />

a récemment assuré Aliou Cissé. « Et c'est ce<br />

que nous sommes en train de faire. À chaque<br />

fois qu'il y a des échéances importantes,<br />

vous le savez, on fera toujours de notre<br />

mieux ».<br />

Pour sa quatrième Coupe d'Afrique des<br />

Nations en tant que sélectionneur, l'ancien<br />

capitaine des Lions devra trouver l'alliage<br />

parfait entre l'expérience des champions au<br />

Cameroun : Abdou Diallo, Cheikhou Kouyaté,<br />

Idrissa Gueye, Nampalys Mendy, Habib Diallo<br />

- et la jeunesse de Moussa Niakhaté, Ismail<br />

Jakobs, Lamine Camara, Iliman Ndiaye,<br />

visitez <strong>wiwsport</strong>.com<br />

Abdallah Sima, Nicolas Jackson, probables<br />

titulaires lundi. Aliou Cissé compte aussi sur<br />

la confirmation de talents trop intermittents,<br />

comme celui d'Ismaïla Sarr, maître à bord du<br />

Anta Ndiaye<br />

flanc droit de l'attaque sénégalaise. Les clés<br />

du milieu devraient revenir à Pape Matar<br />

Sarr, en grande forme cette saison avec<br />

Tottenham.


8 N° 343 DU <strong>15</strong> JANVIER <strong>2024</strong><br />

La Tanière<br />

La Gambie<br />

n’a rien à perdre<br />

Logiquement considéré favori de cette<br />

CAN 2023, le Sénégal arrive en<br />

confiance. Huitièmes de finalistes du<br />

Mondial au Qatar, les Lions, même s'ils<br />

ont perdu contre l'Algérie en septembre<br />

dernier, ont battu le Brésil quelques mois<br />

plus tôt, puis le Cameroun en octobre. Un<br />

Cameroun que Kalidou Koulibaly et ses<br />

partenaires retrouveront d’ailleurs<br />

vendredi 19 <strong>janvier</strong>, pour la 2e journée du<br />

groupe C.<br />

Mais avant, c'est la Gambie en face.<br />

Révélation de la dernière CAN, les<br />

Scorpions joueront sans doute le match<br />

de leur vie et sans complexe, face à<br />

plusieurs de leurs idoles. Il faudra donc<br />

prendre au sérieux les hommes de Tom<br />

Saintfiet, même privés d'Ablie Jallow et<br />

d'Ebrima Colley, suspendus. « C’est le<br />

match le plus important pour nous parce<br />

qu’on a à cœur de bien rentrer dans cette<br />

compétition de la meilleure façon, ce qui<br />

passe par un bon résultat contre la<br />

Gambie. S’il y a vraiment une sélection en<br />

Afrique qui a fait un bond en avant<br />

et qui a progressé au niveau des résultats,<br />

c’est la Gambie. C’est un match<br />

difficile qui nous attend. Nous ne<br />

sous-estimons personne.<br />

La Gambie d’il y a 20 ans n’est pas celle<br />

d’aujourd’hui. Nous les prenons avec<br />

beaucoup de respect en abordant ce<br />

match pour pouvoir faire le meilleur<br />

résultat possible », a affirmé le sélectionneur<br />

Aliou Cissé en conférence de presse.<br />

Les Scorpions ont une grande envie de<br />

piquer. Aux Lions de rester sur leurs<br />

gardes.<br />

Pape Moussa Ndour<br />

La compo probable<br />

face à la Gambie<br />

Championne d'Afrique en titre, l'Equipe<br />

Nationale du Sénégal remet son titre en<br />

jeu, ce lundi face à la Gambie (14h00<br />

GMT). Avec quelques incertitudes<br />

concernant l'état de forme de certains<br />

joueurs, Aliou Cissé devrait conserver son<br />

système en 4-3-3, modulable.<br />

Un peu moins de deux ans après les<br />

étoiles au Cameroun, les Lions débutent<br />

officiellement leur Coupe d'Afrique des<br />

Nations, ce lundi (14h00 GMT) face à la<br />

Gambie au Stade Charles-Konan-Banny.<br />

Pas épargné par les forfaits de Boulaye<br />

Dia et Seny Dieng, mais également par<br />

plusieurs pépins physiques dans son<br />

groupe depuis la publication de la liste,<br />

Aliou Cissé va néanmoins pouvoir<br />

compter sur une bonne équipe. Ainsi, le<br />

sélectionneur devrait maintenir son idée<br />

de base.<br />

Aucune surprise dans les buts puisqu'à<br />

l'inverse de la dernière CAN au Cameroun,<br />

où il avait manqué les deux<br />

premières journées à cause de la<br />

Covid19, Edouard Mendy sera titulaire<br />

contre les Scorpions. Du côté de la<br />

défense centrale, le capitaine de l’équipe<br />

Kalidou Koulibaly devrait être accompagné<br />

par Moussa Niakhaté, devenu<br />

indiscutable dans ce secteur depuis<br />

quelques mois. Krépin Diatta et Ismail<br />

Jakobs seront respectivement dans les<br />

couloirs droit et gauche.<br />

Quel rôle<br />

pour Cheikhou Kouyaté ?<br />

Alors que le sélectionneur a assuré en<br />

conférence de presse ce dimanche<br />

qu'Idrissa Gueye ne serait « pas à 100% »,<br />

l'incertitude autour de la titularisation du<br />

milieu de terrain d'Everton devrait<br />

redistribuer un peu les cartes.<br />

Auteur d'un bon match contre le Niger<br />

pour son retour en sélection,<br />

visitez <strong>wiwsport</strong>.com<br />

Pape Gueye pourrait être titularisé dans<br />

l'entrejeu des Lions. C'est le cas également<br />

de Pape Matar Sarr. Blessé au début<br />

du rassemblement, le joueur de Tottenham<br />

s'est totalement remis.Pour compléter<br />

ce milieu, Cheikhou Kouyaté pourrait<br />

avoir le rôle de récupérateur. Le joueur de<br />

Nottingham Forest pourrait aussi évoluer<br />

dans une défense à trois, entre Koulibaly<br />

et Moussa Niakhaté.<br />

Ce qui donnerait à Aliou Cissé la possibilité<br />

de parfois moduler son système en<br />

3-4-3. En attaque, Ismaïla Sarr et Sadio<br />

Mané devraient occuper les postes<br />

d'ailier. Reste à voir qui d'Habib Diallo, de<br />

Nicolas Jackson ou d'Iliman Ndiaye<br />

compléterait ce trio. Mais l'attaquant<br />

d'Al-Shabab semble avoir une avance qu’il<br />

devra bien saisir.<br />

Mbagnick Dione


visitez <strong>wiwsport</strong>.com<br />

9 N° 343 DU <strong>15</strong> JANVIER <strong>2024</strong><br />

L’arbitre marocain<br />

Rédouane Jiyed au<br />

sifflet de Sénégal/Gambie<br />

Rédouane Jiyed, qui porte souvent<br />

chance aux Lions, a été désigné par la<br />

Confédération Africaine de Football<br />

(CAF) pour diriger le premier match du<br />

Sénégal à la Coupe d’Afrique des<br />

Nations, ce lundi <strong>15</strong> <strong>janvier</strong> (14h00<br />

GMT) au Stade Charles-Konan-Banny,<br />

contre la Gambie. Le Marocain de 44<br />

ans sera assisté par ses compatriotes<br />

Lahcen Azgaou et Mustapha Akarkad.<br />

Bouchra Karboubi a été désignée<br />

comme quatrième arbitre.<br />

INFIRMERIE<br />

Youssouf Sabaly et<br />

Fodé Ballo-Touré<br />

forfaits contre la<br />

Gambie<br />

Touchés au mollet, Youssouf Sabaly et<br />

Fodé Ballo-Touré ne pourront pas tenir<br />

leur place pour le premier match des<br />

Lions à la CAN 2023, lundi contre la<br />

Gambie. À quelques petites heures de<br />

son entrée en lice à la Coupe d’Afrique<br />

des Nations, l’infirmerie de l’Equipe<br />

Nationale du Sénégal n’est pas encore<br />

vide. Blessé depuis un certain<br />

moment, Yousouf Sabaly ne sera pas<br />

La Gambie sans<br />

Ablie Jallow et<br />

Ebrima Colley<br />

contre le Sénégal,<br />

Yankuba Minteh<br />

incertain<br />

Il n’y a pas que les Lions qui débuteront<br />

la Coupe d’Afrique des Nations<br />

sans certains joueurs. Si Aliou Cissé<br />

sera privé des éléments comme<br />

Youssouf Sabaly et Fodé Ballo-Touré<br />

pour débuter la compétition ce lundi<br />

contre la Gambie, le sélectionneur des<br />

Scorpions Tom Saintfiet devra faire au<br />

moins sans deux joueurs pour défier<br />

les champions d’Afrique en titre.<br />

Les Gambiens devront en effet se<br />

priver d’Ablie Jallow et d’Ebrima<br />

Colley. Une des révélations de la<br />

dernière CAN, l’ailier du FC Metz et<br />

ancien pensionnaire de Génération<br />

Un 2/2 pour<br />

le Sénégal avec Jiyed<br />

Pour ce match face aux Scorpions, les<br />

champions d’Afrique en titre auront<br />

aussi à la VAR un Marocain, puisque<br />

c’est Samir El Guezzaz qui sera présent<br />

aux manettes, avec l’assistance de<br />

l’arbitre soudanais Ibrahim Mahmoud.<br />

Présent pour sa quatrième CAN<br />

Rédouane Jiyed retrouvera les Lions<br />

pour la troisième fois, lui qui avait<br />

dirigé les victoires du Sénégal contre<br />

le Zimbabwe (2-0, CAN 2017) et<br />

Soudan du Sud (3-0, qualification CAN<br />

2017).<br />

Mbagnick Dione<br />

disponible pour la rencontre face à la<br />

Gambie de ce lundi <strong>15</strong> <strong>janvier</strong>. Si le<br />

latéral droit ne souffre plus au genou,<br />

il a ressenti une gêne au niveau du<br />

mollet. Pas uniquement le joueur du<br />

Real Betis, Fodé Ballo-Touré, lui<br />

également, ne pourra pas tenir sa<br />

place contre les Scorpions. Absent aux<br />

dernières séances d’entraînement de<br />

l’équipe, le latéral gauche de Fulham<br />

souffre aussi au mollet. Mais le<br />

sélectionneur Aliou Cissé espère<br />

pouvoir récupérer ces deux joueurs la<br />

semaine prochaine, pour affronter le<br />

Cameroun, le vendredi 19 <strong>janvier</strong>.<br />

Mbagnick Dione<br />

Foot est suspendu pour cette première<br />

rencontre en Côte d’Ivoire, tout comme<br />

l’attaquant des Young Boys de Berne.<br />

D’autre part, le joueur de Feyenoord<br />

Rotterdam Yankuba Minteh serait<br />

incertain.<br />

Mbagnick Dione<br />

La Tanière


10 N° 343 DU <strong>15</strong> JANVIER <strong>2024</strong><br />

Aliou Cissé, le sélectionneur des<br />

Lions, est apparu plutôt détendu et<br />

déterminé ce dimanche en conférence<br />

de presse avant l’entrée de l’Equipe<br />

Nationale du Sénégal dans la CAN<br />

2023 contre la Gambie lundi (14h00<br />

GMT).<br />

Quelle est l’ambiance dans<br />

votre groupe ?<br />

L’ambiance est bonne. On a eu une<br />

bonne préparation qui a débuté à<br />

Dakar et qui nous a permis de faire un<br />

match amical contre le Niger afin de<br />

tourner notre effectif. On est arrivé<br />

très tôt à Yamoussoukro. On a bien<br />

travaillé et on s’acclimate au climat.<br />

On est prêt pour le match contre la<br />

Gambie.<br />

Mais il ne vaut pas que l’enjeu et les<br />

attentes de cette CAN prennent le<br />

dessus sur le jeu. Notre concentration<br />

doit rester sur le présent.<br />

Ce match est programmé à<br />

une heure qui fait chaud…<br />

Je l’ai déjà dit, il fait très chaud en<br />

Afrique. Mais c’est la CAN, pas la Ligue<br />

des Champions ni la Coupe d’Europe.<br />

C’est le Continent africain et il nous<br />

faut s’adapter à ses conditions. Mais il<br />

est clair qu’aucun médecin ne préconiserait<br />

un match à 14h.<br />

On s’adapte puisqu’on a essayé de<br />

caler nos entraînements à cette<br />

heure-là. Mais il est difficile de jouer<br />

au football à 14h.<br />

La Tanière<br />

Comment comptez-vous<br />

aborder ce match ?<br />

C’est normal (d’avoir la pression).<br />

C’est une bonne pression pour gagner<br />

et pour se motiver. Je suis à ma<br />

quatrième CAN. Avant même de<br />

gagner, on a emmagasiné de l’expérience.<br />

Après avoir gagné, on sait<br />

qu’on sera forcément attendus. Mais il<br />

y a beaucoup de favoris dans cette<br />

CAN. Il n’y a pas que le Sénégal. Nous,<br />

nous sommes focus sur notre premier<br />

match. C’est le match le plus important<br />

pour nous parce qu’on a cœur de<br />

bien rentrer dans cette compétition de<br />

la meilleure façon, ce qui passe par un<br />

bon résultat contre la Gambie.<br />

Qu’en est-il<br />

de l’infirmerie?<br />

Les garçons qui y étaient sont en train<br />

d’y sortir, que ce soit Pape Matar Sarr,<br />

Idrissa Gueye et Nampalys Mendy. En<br />

partant de Dakar, Fodé Ballo-Touré a<br />

ressenti une gêne derrière le mollet.<br />

On a voulu le préserver. Concernant<br />

Youssouf Sabaly, son genou va bien<br />

mais lui aussi a ressenti une douleur<br />

au mollet. On espère les récupérer<br />

d’ici la semaine prochaine. Nous<br />

sommes optimistes. Gana est de<br />

retour et je peux compter sur lui,<br />

même s’il n’est pas à 100%. Nampalys<br />

Mendy a fait un gros travail et est prêt.<br />

Aliou Cissé : « C’est le match le plus<br />

important pour nous »<br />

Qu’est-ce que cela vous fait<br />

de retrouver la Gambie en<br />

tant que sélectionneur ?<br />

S’il y a vraiment une sélection en<br />

Afrique qui a fait un bond en avant et<br />

qui a progressé au niveau des résultats,<br />

c’est la Gambie. J’en profite pour<br />

féliciter le sélectionneur (Tom Saintfiet)<br />

et le président de la Fédération.<br />

Je connais la Gambie et je fais partie<br />

de son peuple. C’est un match difficile<br />

qui nous attend.<br />

Nous ne sous-estimons personne.Il y a<br />

un processus pour gagner la CAN, et<br />

ça commence contre la Gambie. La<br />

Gambie d’il y a 20 ans n’est pas celle<br />

d’aujourd’hui. C’est une équipe qui a<br />

vraiment progressé, un pays qui est en<br />

train d’émerger et d’avancer sur le plan<br />

sportif. Nous les prenons avec beaucoup<br />

de respect en abordant ce match<br />

pour pouvoir faire le meilleur résultat<br />

possible.<br />

Mbagnick Dione<br />

Kalidou Koulibaly :<br />

« Tous nos trois<br />

matchs sont des<br />

finales »<br />

En conférence de presse d’avant<br />

match tenue ce dimanche 14 <strong>janvier</strong><br />

<strong>2024</strong>, le capitaine du Sénégal a<br />

déclaré que les 3 matchs de poules<br />

sont tous des finales pour les Lions.<br />

« On va démarrer cette CAN avec<br />

beaucoup d’humilité. Nous voulons<br />

faire l’histoire du football sénégalais<br />

en gagnant cette deuxième étoile »,<br />

déclare Kalidou Koulibaly.Sur la<br />

présence des jeunes dans la Tanière,<br />

le pensionnaire d’Al-Hilal (Arabie<br />

saoudite) ne doute pas de ces joueurs :<br />

« Ces jeunes sont à la hauteur, nous<br />

avons aussi des joueurs d’expérience,<br />

c’est un mélange qui va permettre de<br />

donner le meilleur, c’est une bonne<br />

chose de permettre aux joueurs de<br />

s’investir davantage, nous sommes<br />

l’équipe à battre, on va prendre match<br />

par match », informe le surnommé<br />

“ministre de la défense’’.<br />

Mbagnick Dione<br />

visitez <strong>wiwsport</strong>.com<br />

Tom Saintfiet :<br />

« C’est un match<br />

très spécial mais<br />

on n’a pas peur du<br />

Sénégal »<br />

Pour son entrée en lice dans la compétition,<br />

la Gambie fera face au champion<br />

d’Afrique en titre le Sénégal ce lundi<br />

<strong>15</strong> <strong>janvier</strong> à 14 heures GMT. Mais pour<br />

le sélectionneur des Scorpions, Tom<br />

Saintfiet son équipe donnera tout sur<br />

le terrain car elle n’a pas peur du<br />

Sénégal. « Notre première expérience<br />

en CAN a été fantastique mais pour<br />

cette fois on a promis de faire mieux.<br />

On a gagné certaines grandes équipes<br />

comme la Tunisie, l’Algérie, la Guinée<br />

et le Maroc donc on n’a pas peur (du<br />

Sénégal). On a peut-être plus d’expérience<br />

avec dix-huit joueurs qui ont .<br />

participé à la dernière CAN. Nous<br />

avons neuf nouveaux joueurs, beaucoup<br />

de jeunes dans l’effectif avec une<br />

moyenne d’âge de 26 ans. C’est un<br />

match très spécial, un match de<br />

Sénégambie mais on n’a pas peur. La<br />

Gambie a gagné deux fois dans<br />

l’histoire contre le Sénégal demain on<br />

fera tout pour gagner » a-t-il déclaré<br />

en conférence de presse ce dimanche<br />

Pape Moussa Ndour


visitez <strong>wiwsport</strong>.com<br />

11 N° 343 DU <strong>15</strong> JANVIER <strong>2024</strong><br />

Zoom sur<br />

Arrivé dans la Tanière en<br />

septembre 2016, Ismaïla Sarr<br />

fait partie aujourd'hui des<br />

cadres de l'Équipe Nationale du<br />

Sénégal à seulement 23 ans. Le joueur<br />

de l’Olympique de Marseille est à 6<br />

sélections pour intégrer le top 10 des<br />

plus capés de l'histoire des Lions.<br />

Appelé pour la première fois en<br />

septembre 2016, lors du match des<br />

éliminatoires de la CAN 2017 contre la<br />

Namibie au stade Léopold Sédar<br />

Senghor. Le natif de Saint-Louis n'a<br />

pas beaucoup attendu pour fêter sa<br />

première sélection avec l'équipe<br />

première du Sénégal, comme c'était le<br />

cas pour certains du Sénégal. "Iso" a<br />

obtenu sa première sélection lors de la<br />

victoire du Sénégal face à la Namibie<br />

(2-0, le 3 septembre 2016). C'était sa<br />

première convocation avec le champion<br />

d'Afrique 2022. Il a remplacé<br />

Sadio Mané à la 67ème minute de jeu.<br />

Depuis cette rencontre, l'ancien joueur<br />

de Rennes (France) est toujours<br />

présent dans la Tanière, sauf s'il est<br />

blessé.<br />

Équipe nationale<br />

Ismaïla Sarr à 6 sélections pour dépasser<br />

les légendes Roger Mendy et Bouba Diop<br />

Ismaïla Sarr, c'est 57<br />

sélections en 7 ans et<br />

4 mois dans la Tanière<br />

Ismaïla Sarr est le plus jeune joueur à<br />

avoir porté les couleurs du Sénégal au<br />

moins 50 fois à seulement 23 ans.<br />

Depuis son arrivée en Équipe Nationale,<br />

Sarr a défendu 57 fois les<br />

couleurs du Sénégal pour 11 buts et 3<br />

passes. Avec ses 57 sélections, il ne<br />

lui reste que 4 capes pour égaler et 5<br />

sélectionnés pour dépasser la légende<br />

du football sénégalais Roger Mendy, le<br />

10ème Lion le plus capé du Sénégal<br />

avec 61 sélections en 13 ans passés<br />

dans la Tanière.<br />

Le champion d'Afrique 2022 est dans<br />

le groupe du Sénégal pour la défense<br />

du titre. Si les Lions atteignent les<br />

demi-finales de la CAN 2023 et<br />

qu'Ismaïla Sarr joue toutes les<br />

rencontres, il dépasse Roger Mendy et<br />

il égale le feu Pape Bouba Diop qui<br />

occupe la 9ème place des plus capés<br />

du Sénégal avec 62 en 7 passés dans<br />

la Tanière. Pour cette Coupe d'Afrique<br />

des Nations (CAN) 2023, le Phocéen<br />

peut battre deux records de sélections<br />

avec l'équipe dirigée actuellement par<br />

"El Tactico".<br />

Les Lions sont logés dans le groupe C<br />

accompagnés des Scorpions de la<br />

Gambie, du Sily national de Guinée<br />

et des Lions Indomptables du Cameroun.<br />

Les champions d'Afrique en titre<br />

feront leur entrée en lice le lundi <strong>15</strong><br />

<strong>janvier</strong>, le 18 <strong>janvier</strong>, ils joueront le<br />

choc du groupe C contre le Cameroun,<br />

avant de terminer les matchs de<br />

poules face à la Guinée, le 23 <strong>janvier</strong><br />

2023.<br />

François F. BAGNOUNCOUME


12 N° 343 DU <strong>15</strong> JANVIER <strong>2024</strong><br />

La Tanière<br />

Elim Mondial Féminin U20<br />

Battues (0-2) à Thiès par le Ghana, les Lioncelles se compliquent la tâche<br />

L’équipe sénégalaise des moins de 20 ans a été battue, ce samedi au Stade Lat Dior de<br />

Thiès, par le Ghana (2-0) pour le compte du match aller du quatrième tour des éliminatoires<br />

de la Coupe du monde de cette catégorie prévue cette année en Colombie. Les<br />

Lionnes devront réagir et tenter de surmonter cet obstacle, la semaine prochaine pour<br />

espérer se hisser au cinquième et dernier tour.<br />

Film du match<br />

Tracey Twum a rapidement libéré les<br />

visiteuses en ouvrant le score dès la 5e<br />

minute de jeu. Sur une passe en profondeur,<br />

Mafua Nyame surgit parfaitement<br />

dans la surface, élimine la gardienne<br />

sénégalaise pour faire un clin d’œil à la<br />

puissante Tracey Twum qui n’a ensuite eu<br />

d’autre choix que de pousser le ballon<br />

dans le but.<br />

Les Lionnes contrariées perdent le<br />

contrôle du match et encaissent rapidement<br />

le deuxième but. Une fois de plus,<br />

Tracey Twum a récupéré et a décoché un<br />

tir puissant au but, ne laissant aucune<br />

chance à Khady Faye.<br />

Les Ghanéens ont pris le contrôle du<br />

match en première mi-temps et auraient<br />

même pu corser l’addition. Il y a eu très<br />

peu d’occasions du côté des joueuses<br />

sénégalaises et la gardienne de l’équipe<br />

ghanéenne a passé la première mi-temps<br />

tranquillement. Vivement le réveil à la<br />

seconde période. Justement, la seconde<br />

mi-temps démarre avec deux changements<br />

du côté du Sénégal. Mbayang<br />

Thiam décide de lancer Soulange<br />

Mandiamy et l’avant-centre Khadija<br />

Badio. La première occasion elle est<br />

sénégalaise. Sur un débordement,<br />

Aminata Samba qui a fait le plus dur<br />

manque de justesse sa passe pour la<br />

nouvelle entrante Soulange Mandianmy.<br />

Déterminées à relancer la partie, les<br />

Sénégalaises sortent de leur zone et<br />

tentent à tout prix de revenir au score. Les<br />

occasions s’enchaînent pour le Sénégal,<br />

en face, l’entraîneur du Ghana Yussif<br />

Basigi riposte et amène du sang neuf<br />

dans son milieu de terrain en opérant<br />

deux changements.<br />

Les back Starlets reprennent le contrôle<br />

du match mais pour longtemps. Les<br />

partenaires de Wolimata Ndiaye montrent<br />

un visage déterminé et font preuve d’une<br />

véritable présence dans la partie de<br />

terrain adverse. Solange profitera de la<br />

sortie de la gardienne pour réduire le<br />

score mais l’arbitre estime qu’il avait<br />

faute sur AFI Amenueku (79’). Malgré de<br />

nombreuses tentatives, les sénégalaises<br />

n’ont pas su concrétiser sur le Ghana.<br />

Elles terminent ainsi cette partie avec<br />

une défaite (0-2) et des regrets.<br />

Anta Ndiaye<br />

visitez <strong>wiwsport</strong>.com


13 N° 342 DU 12 JANVIER <strong>2024</strong><br />

La Tanière<br />

Mbayang Thiam (Coach Lioncelles)<br />

« La qualification est toujours possible »<br />

Au terme de la défaite au stade Lat Dior de<br />

Thiès (0-2) face au Ghana, la sélectionneuse<br />

du Sénégal, Mbayang Thiam, au micro de<br />

<strong>wiwsport</strong>, affirme ne pas avoir fait de croix<br />

sur la qualification au prochain tour des<br />

éliminatoires pour la Coupe du Monde des<br />

moins de 20 ans. Les Lioncelles joueront leur<br />

va-tout à Accra la semaine prochaine dans le<br />

cadre du match retour.<br />

Quelle analyse<br />

avez-vous faite de défaite à<br />

domicile face au Ghana (0-2) ?<br />

Les filles n’ont pas trop tôt entamé le match.<br />

Nous avons mal démarré et avons encaissé<br />

deux buts après sept minutes. Après les deux<br />

buts, nous avions l’impression qu’elles<br />

étaient abattues. Parce qu’elles ne pouvaient<br />

pas imaginer un tel scénario. Mais c’est le<br />

football. Nous allons réparer les erreurs et<br />

de voir comment faire tomber le Ghana à<br />

domicile.<br />

Pouvons-nous dire que l’équipe<br />

manquait d’expérience ?<br />

Les raisons de cette défaite sont probablement<br />

multiples. Les deux buts ont été<br />

initialement causés par des erreurs défensives,<br />

une balle perdue, un comportement<br />

attentiste et un manque d’agressivité sur le<br />

porteur du ballon. Et si vous regardez bien,<br />

par exemple, si nous n’avions pas encaissé<br />

deux buts dans ce match, le Ghana n’aurait<br />

pas pu nous battre. Parce qu’il nous a battus<br />

sans nous contrôler.<br />

Quels points souhaiteriez-vous<br />

améliorer au match retour ?<br />

Tout d’abord, il faut préparer les filles<br />

mentalement. Parce qu’elles se disent,<br />

peut-être, que c’est fini, que les carottes sont<br />

cuites. Alors que c’est le football. Tout peut<br />

arriver. Ce que les Ghanéennes ont fait ici,<br />

nous pouvons le faire là-bas au match retour,<br />

voire mieux. Il faut juste être capable de<br />

marquer le premier but et de faire douter<br />

l’adversaire dès le début. Il est encore<br />

possible de se qualifier. Elles sont encore<br />

très jeunes donc il faut faire un gros travail<br />

mental. Il faut savoir les remobiliser. Nous<br />

avons commencé le travail à la fin du match.<br />

Elles ont d’ailleurs pleuré. Nous allons nous<br />

concentrer davantage là-dessus, mais<br />

surtout sur la correction des erreurs que<br />

nous avons commises au match aller.<br />

Nous avons vu une équipe sénégalaise<br />

conquérante en seconde<br />

période, quel a été le discours des<br />

vestiaires à la mi-temps ?<br />

Quand nous nous sommes parlé dans les<br />

vestiaires à la mi-temps, nous leur avons fait<br />

savoir que même si nous sommes menés,<br />

nous pouvions toujours revenir au score.<br />

Nous avons parlé aux joueuses et corrigé nos<br />

erreurs au niveau tactique car nous devions<br />

changer de visage en seconde période.<br />

Et si nous pouvons faire la même chose au<br />

Ghana, je pense que nous pouvons réellement<br />

nous qualifier.<br />

Anta Ndiaye<br />

visitez <strong>wiwsport</strong>.com<br />

Wolimata Ndiaye :<br />

« Nous devons apprendre de nos erreurs et nous<br />

améliorer »<br />

Un retard que la bande à Wolimata Ndiaye<br />

espère rattraper dans une semaine, lors de la<br />

manche retour à Accra, plus précisément au<br />

stade Baba Yara Stadium Kumasi. Après avoir<br />

éliminé respectivement le Bénin et l’Ouganda<br />

aux tours précédents, l’équipe féminine du<br />

Sénégal U20, n’a pas fait de miracle face au<br />

Ghana.<br />

Une équipe habituée à prendre part au grand<br />

rendez-vous. « Je pense que nous avons<br />

perdu notre concentration dès les premières<br />

minutes et que nous n’avons pas pu progresser<br />

dans le match, mais notre adversaire<br />

nous a surpris. Il y avait principalement des<br />

problèmes de replacement. Nous ne devons<br />

pas baisser les bras, il y a le match retour, ce<br />

n’est pas encore fini, je pense que nous<br />

pouvons marquer deux buts pour rattraper<br />

notre retard », espère la capitaine des<br />

Pape Moussa Ndour<br />

Lioncelles, Wolimata Ndiaye qui croit dur<br />

comme fer à un retournement de situation. «<br />

Oui, c’est possible de marquer deux buts à<br />

Accra étant donné que nous avons bien joué<br />

et créé des occasions en seconde période,<br />

mais c’est décevant de ne pas marquer »,<br />

a-t-elle déclaré au sortir du match.<br />

Elle poursuit : « nous avons de jeunes<br />

joueuses dans l’équipe et c’était leur premier<br />

match. L’année dernière, nous avons affronté<br />

le Nigéria au dernier tour, mais dans presque<br />

le même scénario, nous avons encaissé 3<br />

buts à domicile et 4 buts à l’extérieur. Nous<br />

devons apprendre de nos erreurs et nous<br />

améliorer. Il faudra maintenant y croire<br />

jusqu’au bout en multipliant les efforts. En<br />

seconde période, nous avons essayé de<br />

poser le ballon et d’avancer, mais à un<br />

moment donné, nous avons lâché. Il faudra<br />

corriger cela », a-t-elle conclu.


visitez <strong>wiwsport</strong>.com<br />

14 N° 343 DU <strong>15</strong> JANVIER <strong>2024</strong><br />

NBA<br />

Les Raptors prêts à lâcher<br />

Pascal Siakam pour<br />

Bennedict Mathurin ?<br />

Les Raptors auraient-ils en tête de récupérer<br />

quelques-uns des meilleurs talents<br />

canadiens ? C’est possible, et sans doute que<br />

le public y serait sensible. Après avoir<br />

récupéré RJ Barrett, dans l’échange avec les<br />

Knicks, la franchise canadienne verrait bien<br />

Bennedict Mathurin revenir au pays. Le<br />

Québécois est l’un des meilleurs sixièmes<br />

hommes de la NBA, et c’est une pièce<br />

maîtresse des Pacers, actuellement 4e de la<br />

conférence Est, et récents finalistes du<br />

premier tournoi NBA. Si son nom circule du<br />

côté de Toronto, c’est parce qu’Indiana n’a<br />

pas perdu espoir de récupérer Pascal<br />

Siakam.Selon ESPN, les Raptors auraient<br />

abandonné l’idée de prolonger<br />

International<br />

leur ailier-fort, et pour éviter de le perdre<br />

sans contrepartie, il faut le transférer. Les<br />

postulants ne manquent pas, des Hawks aux<br />

Kings, en passant par les Mavs et donc les<br />

Pacers. Des formations qui savent désormais<br />

que Pascal Siakam testera la « free agency »,<br />

et c’est évidemment compliqué de monter un<br />

échange, avec la crainte de le voir partir cinq<br />

mois plus tard. À Toronto, on serait donc prêt<br />

à discuter avec les Pacers s’il y a la possibilité<br />

de récupérer Bennedict Mathurin, ou le<br />

rookie Jarace Walker.<br />

Aux Pacers, comme aux Kings ou aux Mavs,<br />

on sait qu’il faudra lâcher un bon joueur, un<br />

jeune talent et/ou un premier tour de Draft<br />

pour récupérer Pascal Siakam. Sans savoir si<br />

le Camerounais prolongera… Autre piste : les<br />

Warriors. Là encore, il y a une star<br />

canadienne à récupérer, Andrew Wiggins, et<br />

ça pourrait être une belle compensation.<br />

Supercoupe d’Espagne<br />

Vinicius Jr humilie le Barça<br />

et offre le titre au Real<br />

Madrid<br />

Confronté comme l’an passé au Real Madrid<br />

en finale de Supercoupe d’Espagne, le Barça<br />

a cette fois subi la loi de son rival éternel.<br />

Impuissant face à un Vinicius rayonnant et<br />

auteur d’un triplé, le club catalan s’est incliné<br />

4-1.<br />

Un an après avoir triomphé face à son éternel<br />

rival le Real Madrid (3-1), déjà à Riyad mais<br />

à quelques encablures de l’Al-Awwal Park (la<br />

rencontre s’était jouée au King Fahd<br />

Stadium), le Barça avait ce dimanche<br />

l’occasion de promouvoir son statut de<br />

candidat à sa propre succession.<br />

Déjà vainqueur de la Supercoupe d’Espagne à<br />

14 reprises, le club catalan défiait des<br />

Madrilènes rassérénés, bien mieux en point,<br />

et invaincus depuis près de quatre mois. Au<br />

bout du compte, la loi du plus fort a prévalu,<br />

même si l’on imaginait une rencontre au<br />

départ bien plus équilibrée.<br />

Bousculés d’entrée, transpercés en transitions,<br />

les joueurs de Xavi ont subi la loi de<br />

leur adversaire et se sont logiquement<br />

inclinés 4-1.<br />

Al-Nassr<br />

Cristiano Ronaldo choque<br />

le nutritionniste du club<br />

Ce n’est plus à prouver : Cristiano Ronaldo<br />

est un monstre physique qui a toujours mis<br />

l’accent sur le bien-être et la santé pour<br />

pouvoir tenir encore longtemps jusqu’à ses<br />

38 ans. Il est un exemple à suivre pour les<br />

footballeurs pour ce qu’il fait sur le terrain,<br />

mais aussi en dehors, en termes de soin de<br />

son corps et d’alimentation. José Blesa,<br />

nutritionniste dans le club saoudien<br />

d’Al-Nassr, confirme cette thèse, affirmant<br />

qu’il n’a jamais travaillé avec un joueur<br />

comme l’international portugais. Dans les<br />

colonnes du journal espagnol Marca, il a<br />

également souligné l’évolution des coulisses<br />

des clubs saoudiens ces dernières années et<br />

notamment à Al-Nassr qui s’est doté de<br />

nombreuses installations axées sur l’entraînement,<br />

la récupération et l’entretien des<br />

athlètes.<br />

« J’ai travaillé avec de nombreux athlètes de<br />

haut niveau, issus de différents sports, et<br />

beaucoup d’entre eux ont été des exemples<br />

de travail et de persévérance. Mais je dois<br />

admettre que Cristiano porte le bon travail à<br />

un autre niveau et est un objet d’étude sur ce<br />

qu’il faut faire et comment le faire.<br />

Il performe au plus haut niveau à un âge où la<br />

plupart des footballeurs sont à la retraite<br />

depuis des années. Le club a beaucoup<br />

changé au cours de ces deux saisons. Les<br />

installations n’étaient pas ce qu’elles sont<br />

aujourd’hui, il n’y avait pas de nutritionniste<br />

avant mon arrivée et il a fallu créer un<br />

département de toutes pièces. Il a fallu créer<br />

des habitudes chez les joueurs locaux. Nous<br />

nous sommes professionnalisés. Les<br />

installations, la cuisine et les routines, avec<br />

le soutien de chaque personne du club. Il y a<br />

encore beaucoup de travail à faire, mais nous<br />

grandissons à pas de géant ».<br />

Tennis – Open d’Australie :<br />

Novak Djokovic passe le<br />

premier tour dans la souffrance<br />

Novak Djokovic a – un peu – tremblé, mais il<br />

poursuit sa route à l’Open d’Australie. Maître<br />

incontesté des lieux, le numéro 1 mondial<br />

commençait la quête de son onzième titre<br />

dans la Rod Laver Arena, dimanche 14<br />

<strong>janvier</strong>, par une confrontation semblant<br />

largement abordable face au Croate Dino<br />

Prizmic, 178e joueur mondial, issu des<br />

qualifications. Mais, comme l’a confié le<br />

Serbe à la fin de la rencontre, il « en a eu pour<br />

son argent ».<br />

Car face à son impétueux adversaire de 18<br />

ans, Djokovic a été chahuté comme rarement<br />

lors d’une entrée en lice en Grand Chelem.<br />

Pas impressionné, Prizmic a poussé son<br />

illustre adversaire dans ses retranchements,<br />

se permettant même d’arracher le deuxième<br />

set au tie-break et de mener avec un break<br />

d’avance dans la troisième manche, avant de<br />

rendre les armes (6-2, 6-7, 6-3, 6-4).<br />

Jordan Henderson<br />

se rapproche de l’Ajax<br />

Amsterdam<br />

D’après les informations de la presse<br />

néerlandaise, Jordan Henderson est proche<br />

de trouver un accord contractuel avec l’Ajax<br />

Amsterdam, prête à l’accueillir pour 18 mois.<br />

Plus en odeur de sainteté en Arabie saoudite,<br />

l’ancien capitaine de Liverpool n’intéresse<br />

pas forcément la Juventus Turin d’après la<br />

presse batave. Il faudra ensuite que le club<br />

ajacide trouve un accord avec Al-Ettifaq.


<strong>15</strong> N° 343 DU <strong>15</strong> JANVIER <strong>2024</strong><br />

Au bout d’un combat<br />

insipide, Fils de Balla et<br />

Lac Rose disqualifiés !<br />

Pas de vainqueur dans l’affiche phare<br />

organisée par ETDR Évents entre Lac<br />

Rose (Fass Ndakaru) et Fils de Balla<br />

(école de lutte Balla Gaye). Après un<br />

premier round où Lac Rose a dominé<br />

son adversaire dans la bagarre, Fils de<br />

Balla qui s’est montré très inoffensif<br />

dans ce combat au même titre que son<br />

adversaire d’ailleurs, tente d’attaquer<br />

par intermittence Lac Rose mais sans<br />

grande conviction.<br />

Lassé par l’attitude des deux protagonistes,<br />

l’arbitre central va infliger cinq<br />

avertissements à chacun des deux<br />

lutteurs à la fin du temps réglementaire.<br />

Aucun vainqueur n’est ainsi proclamé<br />

puisque Fils de Balla et Lac Rose ont<br />

tout simplement été disqualifiés. Après<br />

quatre victoires d’affilée, le lieutenant<br />

de Balla Gaye 2 connaît un coup d’arrêt<br />

alors que Lac Rose qui s’est plutôt<br />

montré satisfait au coup de sifflet final<br />

de l’arbitre, semble retrouver la forme<br />

après quatre revers de suite.<br />

Lamb<br />

Modou Lô reçoit sa couronne<br />

de Roi des Arènes et la ceinture du Champion<br />

Modou Lô reçoit sa couronne de Roi<br />

des Arènes et la ceinture du Champion<br />

C’est dans son fief aux parcelles<br />

assainies précisément au terrain<br />

acapes que le roi des arènes Modou Lô<br />

a reçu sa couronne de roi incontesté<br />

des arènes ce vendredi soir.<br />

Vainqueur de Boy Niang le 1er <strong>janvier</strong><br />

dernier à l’Arène nationale, Kharagne<br />

Lô a ainsi confirmé sa suprématie sur<br />

la lutte sénégalaise mais aussi sur les<br />

lutteurs de Pikine puisqu’il s’agit d’une<br />

sixième victoire obtenue face aux<br />

lutteurs de ladite banlieue de Dakar.<br />

Par la même occasion, Modou Lô a<br />

également reçu la ceinture mise en jeu<br />

par le promoteur Makane Mbengue qui<br />

lui a aussi décerné un collier chaîne en<br />

argent. C’est dans cette ambiance de<br />

fête que le roi a été célébré avec la<br />

présence du Fils de De Gaulle à ses<br />

côtés.<br />

Le Roi des Arènes couvre de<br />

cadeaux Boy Niang et son épouse<br />

En bons gentlemen, Modou Lô et Boy<br />

Niang se sont retrouvés ce vendredi<br />

pour leur dernier face-à-face. C’était<br />

ainsi l’occasion pour le roi des arènes<br />

d’étaler sa générosité en offrant à son<br />

adversaire des cadeaux entre autres<br />

un tableau avec l’image de Boy Niang,<br />

une parure en or pour l’épouse du fils<br />

de De Gaulle. Un geste salué par Boy<br />

Niang 2 qui a tenu à adresser quelques<br />

mots à Kharagne Lô. « Je te remercie<br />

beaucoup champion Modou Lô.<br />

Ces cadeaux me font plaisir et j’en<br />

profite pour dire à ceux qui ne le<br />

savent pas qu’on a des liens très forts.<br />

On a des amis en commun et peut être<br />

que beaucoup ne le savent pas. Entre<br />

Pikine et Parcelles il n’y a pas de place<br />

pour la haine », a déclaré Boy Niang.<br />

visitez <strong>wiwsport</strong>.com<br />

Makane Mbengue :<br />

« Modou Lô a gagné le droit de décider de sa carrière<br />

et de choisir l’adversaire qu’il veut affronter »<br />

Après l’annonce du retrait de Modou Lô<br />

pour quelque temps, le promoteur<br />

Makane Mbengue a appelé ses collègues<br />

à respecter la volonté du roi des<br />

arènes.<br />

Sur Gaston Productions TV, le Fils du<br />

Don King a en outre déclaré être prêt à<br />

organiser le prochain combat de<br />

Kharagne Lô pour son retour, avec<br />

l’adversaire qu’il aura choisi.<br />

« Le combat royal a été une réussite et<br />

les amateurs m’ont témoigné leur<br />

satisfaction. Aucune violence n’a été<br />

notée et pour moi c’est le plus important<br />

après un tel événement. C’est<br />

l’occasion de féliciter Modou Lô et<br />

d’encourager Boy Niang. C’était un<br />

choc entre deux gladiateurs et ils ont<br />

vraiment rempli leur contrat.<br />

L’avenir de<br />

Modou Lô dans l’arène ?<br />

S’il le souhaite il peut même réclamer<br />

1 milliard car c’est un grand champion.<br />

J’ai entendu dire qu’il allait se retirer<br />

pendant quelque temps, donc il faut<br />

respecter son choix. Aujourd’hui il a<br />

gagné le droit de décider de sa<br />

carrière et d’affronter l’adversaire de<br />

son choix à son retour.<br />

Prêt à organiser<br />

son prochain combat ?<br />

Bien sûr. Nous faisons de l’événementiel<br />

et Modou Lô est un ami et un frère<br />

pour nous. Il a de bonnes relations<br />

avec Gaston Productions et nous<br />

sommes prêts à organiser son<br />

prochain combat. Nous sommes là<br />

pour satisfaire les amateurs de lutte<br />

(…).<br />

Pape Moussa Ndour

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!