tendances - Kazachok

kazachok.com

tendances - Kazachok

Report

> In

the country of

global licensing

Hotfile

> Gifted

licensing

n°15 - juin - septembre 2008

Trends

> Goodies

for men


sommaire

Art & Design

Crack & Bonky

Kazachok Licensing Mag’ est édité par :

(p33)

Actu / News p 04

Focus marché / Market Focus

Le Baromètre Licences Kazachok : 1 ers résultats

Kazachok Licensing Survey : 1 st results p 12

Saga des produits dérivés / Licensing Saga

Hot Wheels, rien ne les arrête !

Hot Wheels, nothing can stop them!

Focus propriété / Property Focus

p 14

Bob l’éponge vogue vers de nouveaux horizons !

SpongeBob floats off to conquer new territories! p 16

Garfield arrive en série TV ! - A new TV series for Garfield! p 18

Les Minijusticiers : chacun sera le héros d’un jour !

The Miniavengers: the heroes of the day! p 20

Les Monsieur Madame à la télévision !

Mr. Men and Little Miss on TV! p 22

Casper, Le grand retour du petit fantôme !

Casper: the little ghost makes a big return! p 24

Étranger / Foreign News

Preview Brand Licensing Europe p 26

Rencontres / Happenings

Preview Kazachok Licensing Forum - Italie p 28

Interview

Isabelle Geniez - Alpa p 30

Art & Design

Actu - News p 32

Focus Crack & Bonky p 33

Interview Nicolas Loufrani – Smileyworld Limited p 34

Marques / Brands

Actu - News p 36

Focus Vuarnet p 38

Interview Edith Petit – Tintamar p 39

Dossier / Hotfile

Le gift s’emballe pour la licence !

Gifted licensing! p 40

Tendances / Trends

La pop licence fait son show !

Pop music licensing is groovy! p 46

Du bien pour le mâle - Goodies for men p 50

Reportage / Reports

Au pays des licences mondiales

In the country of global licensing p 54

L’épreuve par 9 / Quiz time by 9

Rob Watson (Dorfold) et Alain Chabat p 58

La Galerie des produits / Products Hall p 60

Liste des contacts p 62

Agenda / Diary p 63

édito

Chers lecteurs,

par/by Nathalie Chouraqui

Des chiffres, des chiffres, des chiffres... Enfin nous pouvons vous en

livrer en nous appuyant sur le Baromètre des Licences réalisé par

Kazachok. Nous sommes très "fiers" (on peut le dire car c'est un

projet que nous avons depuis quasiment la création de l'agence) de

vous livrer dans ce numéro les 1 ers résultats du taux de pénétration

des licences dans les foyers français. Le trio de tête n'a rien de

surprenant : Winnie, Spiderman et Dora l'Exploratrice devancent

Charlotte aux Fraises et Titeuf. Ce Baromètre démontre que les

foyers français ont intégré les produits dérivés dans leur quotidien, ce

qui est finalement très rassurant pour les années à venir.

La cible des consommateurs de produits sous licence s'élargit, nous

avons décrypté ce qui plait aux hommes et aux ados. Les deux

tendances de ce numéro parlent de ces cibles, si difficiles à

comprendre tant elles sont volatiles et niches !

Au centre de ce magazine, le Hors Série spécial Forum 2008, un livret

à détacher, relate l'ensemble des temps forts de ce rendez-vous

français de la licence.

L'équipe française, italienne et américaine de Kazachok vous donne

rendez-vous au Licensing Show qui aura lieu du 10 au 12 juin à

New York : stand n° 4149.

Au plaisir de vous rencontrer sous le soleil new-yorkais !

Dear Readers,

Numbers, numbers… Thanks to the Kazachok Licensing Barometer, we can finally

give you some. As this is one of the founding projects of our agency, we are really

proud to publish in this issue the licenses penetration of French households’ rates

first results. No surprises at the Top 3: Winnie, Spiderman and Dora the Explorer

lead in front of Strawberry Shortcake and Tootuff. This barometer shows that

French households have embraced licensed products in their daily life, which is

extremely reassuring for the years to come.

As the target of licensed products’ consumers is widening, we have worked out

what men and teenagers like. In this issue’s trends columns, we discuss these two

volatile and niche targets.

In the central section, a detachable special edition on the Kazachok 2008 Forum,

focuses on the not-to-be-missed plus points of the French licensing event.

The French, Italian and US teams look forward to seeing you at the New York

Licensing Show from 10 to 12 June at the stand #4149.

We expect you under the sunshine in New York!

Nathalie Chouraqui

Joint Manager

Avec et pour Sandra - with and for Sandra

Tendance / Trends

La pop licence fait son show !

Pop music licensing is groovy!

(p46)


actu news

Les Powerpuff Girls fêtent leurs 10 ans !

A cette occasion, Canal + Licence travaille avec l’agence de RP

Laurent Guyot & Co afin d’assurer la médiatisation de l’événement

et de la licence. L’objectif étant notamment d’ancrer la licence sur

son positionnement mode - style de vie, une charte graphique

spéciale a été créée et plusieurs opérations dans

l’univers de la mode sont déjà prévues. Tout

d’abord, un créateur développera une collection

exclusive PPG. De plus, un partenariat sera mis en

place avec une école de mode pour l’organisation

d’un concours de jeunes créateurs qui designeront

des produits PPG : ce concours sera suivi d’un défilé

pour élire les meilleures créations qui seront ensuite

exposées dans un lieu “fashion”. Aussi, une vente

éphémère de produits PPG sera organisée et la

médiatisation des produits des licenciés sera soutenue par

une soirée VIP autour des PPG, à laquelle seront conviés les

journalistes. Un anniversaire dignement fêté !

Le retour de La Panthère Rose

Apparue il y a plus de 40 ans, La Panthère Rose est

aujourd’hui devenue un classique. En France, elle a

repris du service depuis septembre 2004 sur la

chaîne câblée Boomerang et sur Gulli depuis mai

2008 sans oublier sa régulière

diffusion sur France 3. En

février prochain, le second

opus de La Panthère Rose

revient sur grand écran… et oui

le diamant rose a encore disparu ! L’inspecteur Clouseau (Jean Reno) est

de retour sur l’affaire. Cette fois l’histoire prend place dans les lieux les

plus célèbres du monde, en passant de la Tour Eiffel jusqu’au musée

Les nouveautés glaces de la Maison Boncolac

Créée en 1955 dans le Sud-Ouest de la France, cette PME est

aujourd’hui l’unique challenger français face aux

multinationales du marché des glaces. Pour l’été 2008, elle est

présente en GMS avec 4 licences à forte notoriété. Pour les plus

petits, elle a conçu des glaces à l’effigie de plusieurs personnages de Disney : Mickey,

Winnie et Nemo. Ces produits respectent la charte nutritionnelle de Disney pour

une alimentation saine et équilibrée. La Maison Boncolac exploite également la

licence Oasis, avec un concept innovant de sorbet au vrai jus de fruits. Enfin, les

plus grands pourront découvrir les petits pots Mont-Blanc, ou encore les bâtonnets

Candia, aux parfums originaux comme vanille-miel ou menthe chocolat. Miam !

New ice creams by Maison Boncolac

This middle-sized company was created back in 1955 in the Southwestern part of France. It is

the only French challenger that remains in the competition with the multinational ice-cream

companies. For summer 2008, it will be present in large and

middle-scale distribution circuits with 4 highly recognized licenses.

For little ones, Boncolac created ice creams that represent Disney

characters such as Mickey, Winnie and Nemo. The products comply

with Disney nutrition act for a balanced and healthy diet. Maison

Boncolac also exploits the Oasis license with a novel concept of

sherbet made from real fruit juice. Older ones will discover the new

little pots of Mont-Blanc, or Candia sticks that come in original

flavors such as vanilla-honey or chocolate-mint. Yummy!

4 Kazachok Licensing Mag' Juin - Septembre 08

Powerpuff Girls celebrate their 10 th birthday!

For the occasion Canal + Licence is working with PR agency Laurent Guyot &

Co to ensure the media exposure of the event and the property. A special style

guide was created and a number of actions taking place in the fashion world

have already been planned to anchor the license in

its fashion/lifestyle positioning among other

goals. First of all, a fashion designer will

develop an exclusive PPG collection.

Furthermore, a partnership with a fashion

school will be organized to put in order a

contest for young designers to select PPG

products: the contest will end with a fashion show

to select the best inventions that will be showcased

by a fashion "spot". There will also be a short-lived

sale of PPG products will be organized and the media

exposure of the licensed products will be sustained by a

Powerpuff Girls VIP evening with the press. Quite a lovely

birthday celebration!

national de Kyoto. Cette nouvelle aventure permet un enrichissement

de la charte graphique et donc de nouvelles opportunités licensing.

The Pink Panther returns!

The Pink Panther appeared over 40 years ago and is now considered a classic.

In France, the character returned on cable channel Boomerang in September

2004 and on Gulli since May 2008. The program also runs regularly on

France 3. Next February, the second part will be released in movie theaters

because oh dear! That pink diamond disappeared again! Inspector Clouseau

(Jean Reno) is back on the case. This time the story will take us to some of

the most famous places in the world including the Eiffel Tower in Paris and the

National Museum in Kyoto. This new adventure triggered an enriched style guide

that will offer new licensing opportunities...

WWE sur Canal +

Alors qu’ils sont déjà retransmis par les

chaînes NT1 et RTL9, les combats de catch de

World Wrestling Entertainment sont désormais

disponibles sur Canal + en vidéo à la demande.

En effet, Canal + proposera 14 spectacles chaque

année. Le premier est déjà disponible depuis le 18 avril

dernier. D’autre part, WWE a organisé plusieurs spectacles en

France en 2008. Le premier a eu lieu en avril à Strasbourg. Un

autre se tiendra à Paris Bercy le 28 septembre prochain puis à

Nice en novembre. Cette licence, qui est l’une des meilleures

sur la cible des petits garçons en Angleterre, est gérée en

France par Copyright Promotions Licensing Group.

WWE on Canal +

After being broadcast for several years on NT1 and RTL9, the World

Wrestling Entertainment shows are now also available on Canal +, on

pay per view. Canal + will sell 14 shows per year. The first one has

already been available since April, 18 th . Besides, WWE organised

several shows in France in 2008. One took place in Strasbourg last

April. There will be another one in Paris Bercy on September, 28 th

and then in Nice in November. This license - which is one of the most

important licenses for little boys in UK - is managed in France by

Copyright Promotions Licensing Group.


actu news

Le plus international des Licensing Show asiatiques

La 7 ème édition du Hong-Kong Licensing Show aura lieu du 2 au 4

juillet 2008 au Hong Kong Convention et Exhibition Centre. Ce salon

de 3 jours attire un grand nombre de licenciés, agents et ayantdroits

du monde entier. En 2007, le Hong-Kong Licensing Show a

accueilli plus de 120 exposants et 11 000

professionnels du secteur. Cette année, le salon

fera découvrir plus de 300 propriétés et marques

internationales grâce aux exposants du monde

entier dont : Global Brands Group Pte Ltd. (FIFA,

PGA Tour), PMW-GB Agency Limited (Looney

Tunes, Superman, Harry Potter), Mighty Media

(Naruto, Keroro), et Click Licensing (Marvel,

DreamWorks, Hit Entertainment). Les Asian

Licensing Awards récompenseront des propriétés

asiatiques élues en ligne par un public international. Toutes les

informations sont sur le site www.hktdc.com/hklicensingshow.

Groove High, une nouvelle série musicale

Les studios de Planet Nemo produisent depuis

mai une nouvelle série sur le thème porteur de

l’école d’art du spectacle. Ce programme à

destination des 7-12 ans suit les élèves de l’école

“Groove High”, dans laquelle on dispense

uniquement des cours artistiques. Dans les

couloirs, personne ne révise, tout le monde

danse, chante, jongle ! Planet Nemo a déjà prévu

de développer un programme de produits dérivés autour de Groove High.

Pour cela, ils commencent par installer la propriété dans le domaine de

l’édition. En effet, 10 romans sont parus à ce jour chez Milan Jeunesse et

d’autres parutions sont prévues dans le courant de l’année. De plus, Milan

éditera des mangas courant 2009. On peut déjà retrouver tout l’univers de

Groove High sur son site internet dédié : www.groove-high.com.

Groove High: a new musical series

Last May Planet Nemo Studios started production on a new series about a

performing arts school (a trendy subject). The program intended for 7 to 12 yearolds

follows the lives of Groove High students who only attend performing arts

classes. Nobody is immersed in homework but rather they all rehearse their

singing, dancing or juggling! Planet Nemo plans to develop a licensing program

for Groove High. They began by establishing the property in publishing. Indeed,

Milan Jeunesse published 10 novels up-to-date and others are expected during

the year. Furthermore, Milan will publish Mangas in 2009. Visit Groove High's own

dedicated website: www.groove-high.com

De nouveaux parfums chez Arthes

En 2005, le spécialiste français du parfum a créé une division

dédiée aux licences, Arthes licensing. En France, les

produits Arthes ont une forte présence en grandes

surfaces et à l’étranger, ils bénéficient d’une forte

notoriété. Arthes est également une société innovante.

En effet, elle est à l’origine de la première thérapie

olfactive, avec la licence Smiley. Cette fragrance est

composée de composantes chimiques aux propriétés

euphorisantes ! Et elle se décline en en une gamme

complète de solutions parfumées innovantes à la fois

destinées aux hommes et aux femmes. Arthes

6 Kazachok Licensing Mag' Juin - Septembre 08

Asia’s Most International Licensing Show

The Hong Kong International Licensing Show will be held for the seventh year

from July 2-4, 2008 at the Hong Kong Convention and Exhibition Centre.

The Show is a three-day exhibition, attracting the full spectrum of licensors,

licensees and licensing agents from around the

globe. In 2007, the Hong Kong Licensing Show

received more than 120 exhibitors and 11,000

international industry professionals. This year, the

show will showcase more than 300 International

properties and brands from international exhibitors,

including Global Brands Group Pte Ltd. (FIFA, PGA

Tour), PMW-GB Agency Limited (Looney Tunes,

Superman, Harry Potter), Mighty Media (Naruto,

Keroro), and Click Licensing (Marvel, DreamWorks,

Hit Entertainment). The Premier Asian Licensing

A w a r d s w i l l b e o r g a n i z e d . M o r e i n f o r m a t i o n o n

www.hktdc.com/hklicensingshow.

De nouveaux licenciés Fort Boyard

Depuis des années, l’émission

Fort Boyard connaît toujours le

même succès d’audience,

notamment sur les enfants 6-12

ans (plus de 50% de PDA). Elle

attire donc de nombreux licenciés depuis des années. Cette licence est

plus active que jamais sur le marché. Cette marque bénéficie d’une

notoriété et d’une pérennité incontestables, et chaque été l’émission

fédère toute la famille. Ainsi, Adventure Line Productions a signé de

nouveaux contrats pour l’été 2008 : après avoir lancé avec succès un

jeu PC, Mindscape développera des jeux vidéo pour les consoles

Nintendo DS et Nintendo Wii, Gameloft lancera un jeu java pour

mobiles, et enfin Fleurus Presse éditera des cahiers de vacances pour

toute la famille. De quoi s'occuper tout l’été !

New licensees for Fort Boyard

French hit show Fort Boyard has enjoyed top following for years, particularly

with kids 6 to12 years old (over 50% Market Shares). Thus, the show attracts

new licensees each year. The property is evermore active on the market.

The brand enjoys undisputable recognition and summer after summer,

families crowd together to watch. Adventure Line Productions signed new

deals for summer 2008: after the success of its PC game, Mindscape will

develop video games for Nintendo DS and Nintendo Wii; Gameloft will launch

a java game for cell phones and finally Fleurus Presse will publish vacation

booklets for the whole family. A busy summer in perspective!

développe également la licence Miss Elite : parfum avec bijou de

portable offert, gel douche et lait corporel.

New fragrances by Arthes

In 2005, French fragrance specialist Arthes opened a department dedicated to

licenses: Arthes licensing. In France, Arthes products are very present in largescale

distribution outlets and they enjoy high international recognition. Arthes

is quite an innovative company. Indeed it launched the first smell therapy

labeled Smiley. The fragrance blends chemicals that make you feel happy! The

fragrance comes in a whole range of scented products both for women and

men. Arthes also develops the Miss Elite license: perfume with a gift cell phone

charm, shower gel and body lotion


actu news

Une forte actualité pour Oui-Oui !

De nouveaux licenciés continuent de

développer des produits à l'effigie du

fameux personnage ! En effet, Lu a lancé des

biscuits Oui-Oui en mars dernier. Un timbre

La Poste est en vente depuis le 28 mai et

Meccano sortira des produits en août 2008.

De plus, le spectacle musical revient en

tournée en Province en novembre et

décembre. Une grande célébration

d'anniversaire se prépare pour 2009. Pour

c e t t e o c c a s i o n , C h o r i o n e t Fr a n c e

Télévisions Distribution mettront en place

des évènements tout au long de l’année. De

plus, le 2 ème semestre 2009 verra l’arrivée de

la nouvelle série.

Les enfants retrouvent leur héros préféré

8 Kazachok Licensing Mag' Juin - Septembre 08

régulièrement sur France 5 Les

Zouzous et tous les jours sur Tiji.

Egalement sur son nouveau site

internet dédié : www.Oui-Oui.fr et

toujours sur le site www.france5.fr

rubrique Les Zouzous.

Lots of breaking news

for Noddy!

New licensees continue developing

products after the famous character! Indeed,

Lu launched Noddy biscuits last March; the

French post office La Poste started selling

a Noddy stamp on May 28 th and

Meccano will have products available

by August 2008. Furthermore, the

musical will start touring France in November

Une rentrée des classes aux couleurs des Clubs de Foot

Le licencié de papeterie-bagagerie scolaire La Plume Dorée lance

une nouvelle collection pour la rentrée 2008. Ce fabricant marseillais

est spécialisé dans les clubs de sport, et essentiellement de foot :

Olympique de Marseille, Paris Saint-Germain, AS Saint-Etienne, Lille

Olympique SC, Stade Toulousain. Il sortira pour chacun des gammes

de carnets, agendas, stylos, calculatrices, étiquettes… De plus, La

Plume Dorée a conçu des produits

spécifiques comme par exemple une

trousse en forme de ballon de rugby

aux couleurs du Stade Toulousain. Elle

n’a pas non plus oublié les filles,

notamment grâce à un carnet intime

tout rose, estampillé «Droit au but, Olympique de Marseille».

Petit Ours Brun nous surprendra toujours !

France Télévisions Distribution est désormais agent au niveau

international. La série a déjà été vendue en Asie, au Québec, en Espagne,

au Portugal, au Bénélux Néerlandophone, en Israël, au Moyen-Orient…

Le programme de licence est en plein développement : des jeux chez

Clementoni, Ravensburger, Kerlude, Vilac, Papo, des peluches chez

Nounours, des DVD chez Universal, du textile chez Corner, de la

bagagerie chez CCD, des chaussures chez CCI, de la vaisselle chez

Plastorex et Guy Degrenne…

Les enfants retrouvent Petit Ours Brun dans la 2 ème

série animée diffusée sur France 5 Les Zouzous

mais aussi dans les livres et magazines de Bayard

Jeunesse. Chaque année, près d’1 million de

livres Petit Ours Brun sont vendus en France.

POB connaît un riche programme de création

avec de nouvelles aventures et de

nouveaux visuels créés chaque mois pour

les magazines Pomme d’Api et Popi, sans

compter les nombreux magazines qui lui

sont dédiés en kiosques. A l’international Petit Ours Brun est présent

dans 10 versions étrangères de Pomme d’Api et 4 versions

internationales de Popi.

and December. A major birthday celebration is

being planned for 2009. For the

o cc a s i o n , C h o r i o n a n d France

Télévisions Distribution are

scheduling all kinds of events

during the entire year.

Furthermore, the new TV

series will arrive during the

2 nd semester 2009.

C h i l d re n w i l l h a ve re g u l a r

opportunities to watch their favorite

hero on France 5 Les Zouzous and

d a i ly o n T i j i . T h e re i s a n e w

dedicated website: www.Oui-

Oui.fr as well as the website

www.france5.fr under Les

Zouzous.

Football clubs: back-to-school !

School luggage and stationary licensee La Plume Dorée is launching a new

collection for back-to-school 2008. This manufacturer based in Marseille is

specialized in sports clubs, particularly football clubs: Olympique de

Marseille, Paris Saint-Germain, AS Saint-Etienne, Lille

Olympique SC, and Stade Toulousain. Each club

will have its own line of notebooks, agendas,

pens, calculators, and stickers... Furthermore,

La Plume Dorée created specific products such

a pencil pouch in the shape of a rugby ball with

the colors of the Stade Toulousain. Girls

weren't left out! For instance they will love

their pink secret diary «Straight to the goal -

Olympique de Marseille».

Des opérations commerciales sont régulièrement organisées auprès des

enseignes. Des jeux-concours animent le mini site dédié : www.france5.fr,

rubrique Les Zouzous. Enfin, la nouvelle charte graphique est disponible

avec des nouveaux environnements, visuels, attitudes... pour créer de

belles gammes de produits et animer la licence !

Little Brown Bear will always surprise us !

From now on France Télévisions Distribution is the international agent. The series

was already sold in: Asia, Quebec, Spain, Portugal, Dutch-speaking Benelux,

Israel, and the Middle East... The licensing program is currently being thoroughly

developed: toys by Clementoni, Ravensburger, Kerlude, Vilac, Papo, soft toys by

Nounours, DVDs by Universal, textile by Corner, luggage by CCD, shoes by

CCI, tableware by Plastorex and Guy Degrenne… The 2 nd Little Brown Bear

animated series is available on France 5 and Bayard Jeunesse is offering

books and magazines. Each month LBB has a brand new batch of

adventures and new visuals are created for magazines Pomme d’Api

and Popi, notwithstanding the numerous dedicated publications sold in

press outlets. Little Brown Bear's international visibility includes 10

foreign editions of Pomme d’Api and 4 foreign editions of Popi. Trade promotions

are regularly held in outlets. Contests keep the dedicated mini website lively:

www.france5.fr (under Les Zouzous). Finally, the new style guide is now available

and it includes new environments, visuals and attitudes!

© & Aardman Animations Ltd. 2007


actu news

Nouveau long-métrage chez Alphanim

Alphanim, La Fabrique et Lanterna Magica produisent

un nouveau long-métrage 2D, Le Secret d'Eléonore,

basé sur l'univers graphique de l'illustratrice Rebecca

Dautremer. Cette artiste française a déjà édité de

nombreux livres pour les 3-11 ans : son album

Princesses, paru chez Gauthier-Languereau, s'est

vendu à 300 000 exemplaires dans près de 20 pays. De

la papeterie à l'effigie de ses personnages a également

été éditée par Hachette-Jeunesse. Le film suit

Nathanaël, un petit garçon de 7 ans qui va passer l'été

dans la villa que sa tante Eléonore a légué à ses

parents. Nathanaël a pour sa part hérité de vieux livres

dont les héros prennent vie ! Il doit alors sauver les

histoires du Capitaine Crochet ou encore d'Alice en

affrontant sorcières amères et ogres saboteurs pour

contrecarrer les desseins de grandes personnes sans

scrupules… La sortie est prévue pour le 2 ème trimestre

2009. Distribution France : Haut et Court, International :

Films Distribution et Licences : Alphanim

Alphanim produces a new animation film

Alphanim Studios, La Fabrique and Lanterna Magica are

beginning production on a new animation film - Eleanor's

Secret - after the graphic environment of Rebecca

Dautremer. The French illustration artist has already

published a lot of books enjoyed by children 3 to11 years old.

The film tells of the adventures of 7 year-old Nathaniel who

spends his summer vacation in a country house his aunt

Eleanor left his parents. His aunt also left Nathaniel a

collection of old books. The books' heroes suddenly come to

life! The little boy must save the stories of Captain Hook or

Alice and fight ogres... The film is scheduled for release by the

beginning of 2009. Distribution for France: Haut et Court,

International: Films Distribution and Licensing: Alphanim.

Un programme rétro pour l’anniversaire des Tortues Ninja en 2009

Le programme Tortues Ninja a commencé par la

création d’une BD puis s’est développé en série télévisée,

longs métrages et licences dans des domaines comme le

jeu vidéo, le textile, les figurines d’action et de la glace.

2009 marque leur 25 ème anniversaire ! Pour célébrer cet

évènement et maintenir l’intérêt de la marque par les

fans ayant grandi avec les personnages, 4Kids

Entertainment, qui détient les droits licences pour le monde,

prépare un programme de produits rétro à destination des fans

entre 17 et 30 ans. Textile, accessoires et gifts seront les catégories

clés pour la construction du programme rétro. Un certain nombre

de licenciés textile, spécialistes des vêtements vintage pour une

cible jeunes adultes, ont déjà signé la licence sur le UK. Les

produits sortiront ensuite sur le reste de l’Europe.

10 Kazachok Licensing Mag' Juin - Septembre 08

Kilari arrive sur Télétoon !

Kilari est une collégienne de 14 ans et

contrairement aux autres filles de son

âge, elle est plus attirée par la nourriture

que par les histoires d’amour. Cependant,

sa vie bascule lors d’une rencontre

inattendue avec Seiji, un chanteur star

qu’elle bouscule accidentellement dans

la rue. Un vrai coup de foudre ! Pour se

rapprocher de son idole et le conquérir,

Kilari deviendra une célèbre chanteuse.

La série animée de 51x30’ sera diffusée

sur Télétoon à la rentrée 2008. Viz Media

Europe, producteur et détenteur des

droits, travaille déjà le programme de

licence. De nombreux produits sont en

cours de négociation : accessoires,

papeterie, rentrée des classes,

maroquinerie, cartes de collections,

alimentaire, poupées, figurines,

autocollants, posters, jeux vidéos, etc.

Kilari arrives on Teletoon!

Kilari is a happy-go-lucky

1 4 - y e a r - o l d

schoolgirl. Unlike

her friends, she is

more interested in food and shows no interest

in good-looking boys. One day, however, she

bumps into seiji, a pop idol, and develops a

crush on him at first sight. Realizing how

difficult it would be for her to become friends

with him, Kilari makes an extraordinary

decision, to become a star herself to be closer

to him! Thus begins her pop star adventure!

The animated series (51x30') arrive on

Teletoon next September. Viz Media Europe,

producer and licensor works on the licensing

programme. Main categories in negotiation:

accessories, stationery, music accessories,

bags, back to school, food, collectible cards,

figures, dolls, clothes, stickers, posters,

games, video games, etc.

Pas de secrets entre nous !

La nouvelle saga

quotidienne de M6 de

80 x 22’, produite par

Marathon arrive

bientôt sur M6 !

Quand les loyers

parisiens sont trop

chers, quoi de plus naturel que de cohabiter

dans un grand appartement ? C’est le choix

qu’ont fait Mathieu, Sharon, Enzo, Irina,

Slimane et Audrey. Ils vont partager leurs

premiers pas dans la vie professionnelle, leurs

amours et leurs humeurs, entre eux, mais

aussi avec Babeth, interprétée par Marie

Fugain, qui vit sur le même palier et jongle avec

ses problèmes persos et ses jumeaux en crise

d’adolescence. Une série ancrée dans la vie où

bonne humeur et intrigues nous tiendront en

haleine à chaque épisode ! M6 Licences

travaille d’ores et déjà au développement de la

licence au travers de promotions mettant en

scène des dotations évènementielles comme

la rencontre des comédiens, de l’édition et de

nombreux projets de produits dérivés, textile,

bagagerie, papeterie fantaisie, etc.

“Pas de secrets entre nous!”

Marathon produced this new daily saga (80 x 22’)

soon expected on M6! Parisian rents are so

expensive that many young people share an

apartment. That's the choice made by Mathieu,

Sharon, Enzo, Irina, Slimane and Audrey. They will

also share their first experiences in the field of work

and love as well as their moods with Babeth, played

by Marie Fugain, who lives on the same floor. The

series follows the daily lives, problems and laughs of

the group. M6 Licences is already working on the

licensing program by organizing promotions and

events such as meetings with the actors and

numerous projects in the fields of publishing, textile,

luggage, fantasy stationary, etc.

Retro program for the anniversary of the Teenage

Mutant Ninja Turtles in 2009

The licensing phenomenon that began with a one-off comic book and

went on to encompass a television series, feature films and

merchandise as diverse as video games, clothes, action figures and

ice cream, is closing in on its 25 th birthday. To celebrate the event in

2009, and to reflect the continuing interest in the brand from fans

who grew up with the characters, 4Kids Entertainment, which licenses the brand

worldwide, is planning a program of retro products with appeal to fans from 17 to

30 year old. Apparel, accessories and gifts will be the categories that will drive the

retro program, and, reflecting the continuing strength of the Turtles brand, a

number of apparel licensees who specialise in vintage clothing drawing on the

cream of cool youth cultures, have already been signed in the UK. The program

will then roll out to the rest of Europe.

photo : ©Renaud Corlouer/M6


focus marché market focus

Le Baromètre

Licences Kazachok :

des licences bien ancrées dans les foyers français !

Kazachok lance le 1 er Baromètre entièrement dédié à

la licence. Quel est le poids des licences dans les

foyers français ? Avant-goût des premiers résultats…

>Le Baromètre Licences Kazachok

a pour objectif de mesurer le

poids des licences entrées dans

les foyers français entre juin et décembre

2007. Cet outil barométrique

balaie 10 secteurs d’activité

(jouet, textile, édition,

fournitures scolaires, jeux,

jeux vidéo, linge de maison,

chaussures, hygiène-beauté

et puériculture), mesure la

pénétration comparée de

3 9 l i ce n ce s e t p e r m e t

d’identifier les licences leaders.

La licence est omniprésente…

Les résultats sont sans appel ! Les licences

sont présentes dans quasiment tous les

foyers et accompagnent les enfants tout au

long de leur croissance. En effet, 97% des

foyers possèdent au moins un produit sous

licence pour leurs enfants de 0-14 ans. En

moyenne, chaque foyer possède 5 licences

différentes pour leur(s) enfant(s) !

Pour les foyers les plus

consommateurs,

les licences sont

destinées à 80 %

aux 4-10 ans.

Ces foyers surconsomment

les

l i ce n ce s d a n s

tous les secteurs

d ’ a c t i v i t é e t

particulièrement

dans les secteurs

plus délaissés par

l’ensemble de la

population comme

l’hygiène-beauté

ou la chaussure. Ils représentent 17 % des

foyers et possèdent en moyenne 12 licences.

Ce sont notamment des sur-consommateurs

de Spiderman, Dora et Shrek.

12 Kazachok Licensing Mag' Juin - Septembre 08

La licence touche tous les

secteurs d’activité

Le Baromètre Kazachok montre que six

secteurs sont très investis par les licences :

le jouet, le textile

97% des foyers

possèdent au

moins 1 produit

sous licence

enfant, l’édition, les

fournitures scolaires,

les jeux et les jeux

v i d é o . D a n s ce s 6

secteurs, les licences

ont une pénétration

égale ou supérieure à

un foyer sur deux. Un trio de tête se

distingue nettement puisque les produits

dérivés issus du jouet, du textile et de

l'édition sont présents dans près de 7 foyers

sur 10. Les secteurs les moins touchés

restent l'hygiène-beauté ainsi que la

puériculture.

La licence présente dès le

plus jeune âge !

Il n’y a pas de doute, les licences entrent dans

le foyer dès la naissance de l’enfant. 93% des

foyers ont reçu une licence pour leur(s)

enfant(s) de 0-3

ans. Sur cette

tranche d’âge,

ces foyers ont en

effet, reçu en

m o y e n n e 4

l i c e n c e s

différentes au

c o u r s d e s 6

derniers mois.

La consommation

s’accélère pour

culminer à 98%

pour les 4-10

ans. Les 11-14 ans commencent à se

détacher des licences tout en restant

consommateurs pour les trois quarts des

foyers - moyenne de 3 licences différentes !

Près de 3 foyers sur 4

possèdent au moins

un jouet sous licence

70% des foyers

détiennent au moins un

vêtement sous licence

68% ont un livre ou un

magazine sous licence

Kazachok Licensing Barometer:

properties solidly established in

French households!

Kazachok is launching the 1 st survey tool that is

100% dedicated to licensing. What impact does

licensing have in French homes? Here is a

foretaste of the first results...

The goal of the Kazachok Licensing Barometer is to

measure the impact of the properties that entered

French homes between June and December 2007.

This survey tool scans 10 fields of activity (toys,

apparel, publishing, back to school equipment,

games, video games, house linen, shoes, health &

beauty and baby care) and measures the

comparative penetration rate of 39 licenses so as to

identify the leading licenses.

Licensing is everywhere...

The results are final! Licensing is found in nearly all

the homes and accompany children during their

entire development. Indeed, 97% of French homes

own at least one licensed product for their children

0 to 14 years old. On average each household owns

5 different licensed products for their child(ren)!

In the most purchase-prone homes, 80 % of

licensed products are intended for children 4 to10

years old. These homes overbuy licensed products

in every field and particularly in those left aside by

most of the population such as hygiene&beauty or

shoes. These heavy buyers represent 17 % of

homes and on average own 12 licenses. They

overbuy Spiderman, Dora and Shrek among others.

Licensing is found in every

category

The Kazachok Licensing Barometer shows that six

categories are very appreciated by licensing: toys,

apparel, publishing, back to school, games and

video games. In these six categories, licensing has a

penetration rate equal or superior to one out of

every household.

A leading threesome definitely stands out since toy,

textile and publishing licensed products are present

in nearly 7 out of 10 homes. The less affected

categories remain hygiene & beauty and baby care.

Licensing is present right

from the start!

There is no doubt that licensing arrives as soon as

the child is born. 93% of homes received a licensed


focus marché market focus

>

Pénétration globale foyer : Top 5 des licences

Home penetration of licensing per category

Winnie l’Ourson

Winnie The Pooh

Des licences indétrônables

Pour parler plus concrètement, trois

licences se distinguent nettement sur

l’ensemble des enfants : Winnie L’Ourson à

31%, Spiderman à 30% et Dora à 27%.

Elles sont présentes dans 3 foyers sur dix.

Les licences les plus possédées sont celles

qui ont su à la fois être des personnages

fédérateurs et des personnages très typés

au registre imaginaire riche et bien codé.

Winnie, licence unisexe, est très fort sur la

tranche d’âge 0-3 ans et fédère garçons et filles.

Spiderman, très typé garçon, a su

développer un intérêt transversal aux

tranches d’âge en s’appuyant sur un cœur

de cible d’enfant de 4-10 ans (1 er rang de

classement) tout en restant dans le top 10

pour les autres tranches d’âge.

Dora, très typée fille, a développé face aux

autres licences concurrentes une image

ludique et “éducative” qui la positionne très

fortement sur toute la tranche d’âge 0-10

ans accompagnant l’éveil et les jeux et plus

largement la croissance de l’enfant.

Cette étude quantitative a été réalisée en

ligne, entre janvier et février 2008, en

collaboration avec l’Institut des Mamans,

auprès d'un échantillon de 1 500 foyers

représentatifs de la population française

avec des enfants de O à 14 ans.

Spiderman Dora Charlotte au fraise

Strawberry Shortcake

Pénétration foyer des

licences par secteur

Home penetration of licensing

per category

toys

apparel

publishing

back-to-school

games

video games

house linen

shoes

health &

beauty

baby care

12%

30%

Pour en savoir plus www.kazachok.com

74%

70%

68%

59%

52%

50%

42%

39%

Titeuf

Tootuff

product for their child(ren) age 0 to 3. For this age

range, households received on average 4 different

licenses during the last 6 months.

The pace quickens to reach a peak at 98% with 4 to 10

year-olds. 11 to14 year-olds start to turn away from

licensed products although 3 out of 4 homes don't

give them up with an average of 3 different licenses!

Undethronable licenses

To get down to facts, three properties stand out

distinctly for children as a whole: Winnie the Pooh at

31%, Spiderman at 30% and Dora at 27%. They are

found in 3 out of 10 homes.

The licenses that are owned the most are those that

have strong following as well as being clearly

defined characters with rich imaginary worlds that

follow distinct rules.

Winnie - a coed property - does very well for the 0 to 3

years old bracket and enthuses boys and girls alike.

Spiderman - much a boy's license - succeeded in

developing transversal interest in different age

ranges by leaning on the core target of kids 4 to 10

years old (first ranking) while remaining in the top

10 for other age ranges.

Dora - much a girl's license - developed a very fun

and educational image versus other competitors

which gives it strong positioning for the whole 0 to

10 years old bracket that accompanies awakening

and games and the child's development in general.

This quantitative study was carried out online

between January and February 2008, with the help

of l’Institut des Mamans on a sample of 1500 homes

that represent the French population and have

children ages 0 to 14 years old.

For further details www.kazachok.com

Kazachok Licensing Mag' Juin - Septembre 08 13


la saga des produits dérivés

Hot Wheels

RAPIDE HISTORIQUE

1968 : Création de la marque Hot Wheels par Mattel. Jeu de mot

élaboré sur le terme de “hot rod” (voitures customisées de façon

exubérante) ainsi qu’un rappel de LA caractéristique principale de

ces nouvelles miniatures : leurs roues !

1987 : Première convention des collectionneurs de Hot Wheels à

Toledo (Ohio) organisée par Michael Strauss

1991 : Production de la milliardième miniature Hot Wheels

1999 : Signature d'un accord d'exclusivité mondiale avec le

constructeur Ferrari pour la reproduction à toutes les échelles

de tous les modèles de la célèbre firme italienne. La collection

Hot Wheels Ferrari continue de s’élargir chaque année.

2003 : Lancement du DVD Hot Wheels “World Race” (en français

"Course mondiale") à l'occasion du 35 ème anniversaire de la

marque

2005 : Sortie du 2 ème volet, “Acceleracers”

Lancement des premiers produits dérivés avec du textile, des

chaussures et des lunettes.

2007 : Sortie en novembre du jeu vidéo “Hot Wheels beat that!”

(X360, WII, NDS, PS2, PC)

2008 : Hot Wheels, premier constructeur automobile mondial (!)

fête ses 40 ans

LES INFORMATIONS CLÉS HOT WHEELS

• 6 petites voitures Hot Wheels sont vendues dans le monde chaque seconde

• 41 millions d’adultes ont grandi en jouant avec des voitures HW

• Plus de 15 millions de garçons âgés de 3 à 10 ans possèdent en moyenne plus de 30

voitures

• 69% de notoriété auprès des petits garçons français

• 1 er investisseur média en France, dans la catégorie Véhicule, sur la cible 3-9 ans

• Croissance Hot Wheels sur la catégorie globale véhicules de + 8% 2007 vs 2006 en valeur

avec une performance notable de +23% sur la catégorie mini-véhicules. (source NPD)

Key data on Hot Wheels

• 6 miniature Hot Wheels cars are sold every second in the world

• 41 million adults grew up playing with HW cars

• Over 15 million boys age 3 to 10 years old have an average of 30 cars

• 69% recognition with little French boys

14 Kazachok Licensing Mag' Juin - Septembre 08

A quick history

• 1 st media investor in France for the Vehicle category

target 3 to 9 years old

• Hot Wheels Growth for the global vehicle category: +8% in 2007

vs. 2006 in value - with a noteworthy performance at +23% for the

mini vehicle category - (source NPD)

1968: Mattel creates the Hot Wheels brand. An elaborate play on words

between “hot rod” (a wildly personalized vehicle) and the main

characteristic of these new miniatures: their wheels!

1987: First Hot Wheels collectors' convention in

Toledo, Ohio, organized by Michael Strauss

1991: Production of N° 1 000 000 000

Hot Wheels miniature

1999: A worldwide exclusive deal is signed

with Ferrari for reproduction on all scales of

all the famous Italian firm's models. The Hot

Wheels Ferrari collection continues

expanding each year

2003: Release of the Hot Wheels World Race DVD

for the brand's 35 th birthday

2005: Premiere of the 2 nd part: Acceleracers

The first licensed products are launched: textile,

shoes and sunglasses

2007: Video game Hot Wheels beat that!

(X360, WII, NDS, PS2, PC) is released in

November

2008: Hot Wheels – the first

automobile manufacturer

in the world (!) – celebrates

its 40 th birthday


licensing saga

Rien ne les arrête !

UNE ACTUALITÉ BRULANTE POUR FÊTER SES 40 ANS

DONT LA PRODUCTION DE LA “4 MILLIARDIÈME” VOITURE !

Hot News for the 40th birthday including Production of car n°4 Billion!

Samedi 9 février 2008 : Finale du 1 er championnat Hot Wheels

Participation de 100 enfants sélectionnés sur

www.hotwheels.fr. Le vainqueur a remporté

un voyage aux Etats-Unis aux couleurs Hot

Wheels ! Plusieurs épreuves dont la

construction du circuit le plus long

possible avec loopings, virages serrés,

montées, descentes…

Opération “A la recherche de la voiture en or” soutenue par une

communication massive : TV, web, PLV, RP. En retrouvant une des

40 plaques dorées cachées dans les packs, les enfants

peuvent gagner une véritable voiture en or massif Hot Wheels

Saturday Feb. 9 th , 2008: 1 st Hot Wheels Championship Finals

100 children selected www.hotwheels.fr will participate. The winner

won a Hot Wheels trip to the USA! A number of competitions will

include building the longest possible track with loops, tight turns,

up and downhill...

The operation “A la recherche de la voiture en or” (looking for the

gold car) sustained by massive communication:

TV, web, sales advertising on site, PR. By

finding one of the 40 golden plates

hidden in the packages, kids can win

a solid gold Hot Wheels car.

HOT WHEELS, DES LICENCES FORTES ET TOUT TERRAIN !

Hot Wheels fédère un nombre croissant de licenciés qui développent et

commercialisent des produits originaux, porteurs de valeurs d’action, de performance

et de vitesse de la marque.

Des licenciés dans de nombreuses catégories :

• Equipement de la personne / Personal equipment :

Smith&Brooks (textile), Siport (chaussures / shoes), Arguitex

(chaussettes / socks), René Lurde (chapellerie et petite

maroquinerie / hats and small leather goods), Inottica

(lunettes / glass wear)

• Jeux–Jouets / Toys & games : Stamp (skateboard,

rollers, bicyclette / skateboard, rollers, bicycles), Mondo

(ballons / balloons), Jouets Klein (jeux d’imitation /

imitation games), Oregon Scientific (jeux éducatifs

électroniques / electronic educational games)

• Maroquinerie scolaire / School bags : Viquel

• Vaisselle carton / Party goods : Procos

Et toujours de nouveaux secteurs représentés :

• Edition / Publishing : Editions Hemma (albums / books), Panini (stickers)

• Univers de la maison / House and

home : CTI (linge de lit, éponge / bed

linen, terrycloth)

• Confiserie fantaisie / Fantasy candy :

Daniel Roche

• Electronique / Electronics : Lexibook

Kazachok Licensing Mag' Juin - Septembre 08 15


focus propriété property focus

Bob vogue vers de nouveaux horizons !

l’éponge

La célèbre éponge carrée fêtera ses 10 ans en 2009 ! Pour cette

occasion, Nickelodeon, le producteur et détenteur des droits de Bob

l’éponge, fera de 2009 l’année de la positivité !

>B o b l ’ é p o n g e e s t u n

p e r s o n n a g e q u e l’ o n n e

présente plus ! Cette série

d ’ a n i m a t i o n , d i f f u s é e p a r T F 1 ,

Nickelodeon et Télétoon, fait partie des

meilleures audiences de la chaîne

hertzienne. En 2009, Bob l’éponge aura 10

ans, l’occasion de le découvrir sous un

autre jour…

Des nouveautés graphiques

pour le10 ème anniversaire !

La stratégie Nickelodeon passe par un

changement graphique majeur. En effet,

une refonte complète des chartes

graphiques est

déjà en cours de réalisation et Bob

l’éponge évoluera sur deux cibles

différentes, donc 2 créations graphiques

différentes et complémentaires. La

première, directement issue de la série

télé, et actuellement disponible pour les

licenciés, sera remaniée avec les

dernières tendances de la mode. Celle-ci

sera plutôt à destination des enfants. Le

16 Kazachok Licensing Mag' Juin - Septembre 08

second style, dont le nom de code est

“ S p o n g e B o b b y S p o n g e B o b ” , s e

positionne clairement sur les 15-25 ans

avec un design beaucoup plus tendance et

pop art. Bob est poussé à l’extrême et

apparait comme une vraie icône. Cette

nouvelle charte graphique est lancée en

avant-première en Europe, le marché

présentant un fort potentiel sur les

gammes jeunes adultes et étant plus

réceptif à ce genre de graphismes.

Une stratégie licence

très sélective…

Les produits développés dans le cadre de la

charte “SpongeBob by SpongeBob”

s’adresseront à une cible pointue

et la distribution se fera en réseau

spécialisé. Un co-branding a

d’ailleurs déjà été mis en place

avec le créateur de Bathing Ape,

Paul Frank, au Japon. Les

produits se sont vendus en un

q u a r t d ’ h e u re d è s

l’ouverture des

boutiques et sont

aujourd’hui

collectors.

D ’ a u t r e s

négociations

s o n t d é j à

e n t a m é e s

p o u r d e s

séries spéciales et du co-branding

dans la continuité de cet accord de licence.

Tout ce développement sera bien

évidemment accompagné d’une très forte

campagne RP et d’opération trade

d’envergure. Des opérations spéciales,

partenariats et marketing viral seront

menés au niveau local, national, européen

et mondial.

V. L.

SpongeBob floats off to

conquer new territories!

The famous square sponge will celebrate its 10 th

birthday in 2009! Nickelodeon, SpongeBob's

producer and licensor, will declare 2009 the Year

of Positivity!

SpongeBob is a character that doesn't need to be

introduced anymore! The animation series

available on TF1, Nickelodeon and Télétoon, is

among the top scores of the terrestrial channel. In

2009 SpongeBob will celebrate its 10 th birthday: a

good opportunity to discover him under a different

light...

Graphic goodies for

the 10 th birthday!

Nickelodeon's strategy includes major graphic

renovation. Indeed a complete remodeling of the

style guide is already underway and SpongeBob

will evolve for 2 different targets with 2 novel

graphic environments. The one based on the TV

series and currently available for licensees will be

entirely remodeled to include latest fashion

trends. It is intended for kids. The second style -

codename: “SpongeBob by SpongeBob” - is

clearly intended for 15-25 year-olds with a more

trendy and pop art design. Bob is pushed to the

limit so as to appear iconic. The new style guide

will first be launched in Europe where the market

shows strong potential for young adult lines and

seems more receptive to that kind of graphic

design.

A very selective licensing strategy...

The products developed after the “SpongeBob by

SpongeBob” style guide are intended for a specific

target and will be distributed in specialized

outlets. Co-branding was already set up with

Bathing Ape's creator Paul Frank in Japan where

the products were sold out 15 minutes after stores

opened and became collector items. Other

negotiations are underway for special series and

co-branding as a continuity of this licensing deal.

Heavy PR and trade marketing will evidently

sustain all these developments. Specific

promotions, partnerships and viral marketing will

be conducted locally, nationally as well as across

Europe and worldwide.

V. L.


focus propriété property focus

Garfield arrive en série TV !

Comic strip créé par Jim Davis le 19 juin 1978, Garfield est un personnage bien installé

faisant l’objet d’un programme de licence pérenne ! Une nouvelle série d’animation 3D va

lui être entièrement dédiée. Focus sur ce développement…

>Garfield est d’abord apparu dans

plus de 40 journaux américains.

Aujourd'hui la BD est publiée

dans près de 2 400 journaux et lue par 200

millions de personnes à travers le monde.

Le chat le plus paresseux de la bande

dessinée fête ses 30 ans en 2008 ! En

France Garfield représente : 5 millions

d’albums vendus en 45 tomes parus, plus

de 6 millions de lecteurs dans la presse,

plus de 15 titres parus en vidéo et DVD et

une centaine de produits dérivés.

Une série attendue…

Dargaud Media développe et co-produit une

série d’animation 3D de 52x11’. La diffusion

est prévue en février 2009 sur France 3. Sur

un ton très humoristique, la série restera

fidèle à l’univers de Garfield et

reprendra l’univers du chat en

le mettant

d a n s d e s

situations cocasses!

A cette occasion, France 3 mettra

à l’antenne des interstitielles dès

la fin 2008 en prime time et un

nouveau site Internet sous forme de blog

sera également en ligne dès le mois de juin.

Une actualité licence riche

pour son 30 ème anniversaire !

Garfield se développe déjà en licence grâce

son agent RMP Licensing qui continue de

développer la licence autour du personnage

classique. Mediatoon Consumer Products,

pour sa part, gère les droits autour de la

nouvelle série TV pour le publishing (jeu

vidéo et édition) au niveau mondial, le

fascicule au niveau européen, la promotion,

18 Kazachok Licensing Mag' Juin - Septembre 08

Garfield en quelques chiffres

• 135 millions de livres vendus

à travers le monde

• Box office Garfield 1& 2 :

4 millions d’entrées en France

• Programme de licence et

syndication dans 111 pays

• Près de 2 millions de visiteurs sur

www.garfield.com par mois

la communication et la téléphonie mobile

en France.

Pour parler d’actualité, les 30 ans de

Garfield ne passeront pas inaperçus : un

plan RP est en cours de construction. La

Poste lancera un carnet de dix timbres dès

septembre, le 47 ème album est attendu pour

octobre 2008 chez Dargaud ainsi que le jeu

vidéo pour Noël chez DSI. Pour 2009, un 3 ème

long métrage cinéma est en projet et 2 DVD

inédits sortiront chez 20 th

C e n t u r y F o x . U n b e a u

programme en perspective !

V. L.

A new TV series for Garfield!

Jim Davis created the character that first appeared

as a comic strip on June 19 th 1978. Garfield became

a well-established character with a perennial

licensing program! The ultra famous cat will be

the hero of a coming CGI animation series. Let's

focus on this new development.

Garfield started off in over 40 American newspapers.

Today the comic strip appears in 2 400 newspapers

and boasts 200 million readers worldwide. The laziest

cat in comic strip history will be celebrating its 30 th

birthday in 2008! In France Garfield means: 5 million

books sold and 45 different volumes, over 6 million

readers in the press, over 15 videos and DVDs and

some 100 licensed products.

The series is much awaited...

Dargaud Media is developing and co-producing the

CGI animation series of 52x11’. It should begin on

France 3 in February 2009. The series will remain true

to Garfield's wonderful sense of humor. France 3 will

broadcast prime time interstitials by the end of 2008

and a new website (a dedicated blog) will be available

online by June.

Lots of licensing news

for the 30 th birthday!

Garfield's agent RMP Licensing is already developing

the licensing program for the classic character.

Regarding the new animated series, Mediatoon

Consumer Products will handle the worldwide

publishing (video game and publishing), the

European rights to the booklet as well as

the promotion, communication and cell

phone rights for France.

Garfield's 30 th birthday will be very

present in the news: the PR plan is being

devised; La Poste (French postal service) will

launch a 10-stamp book in September; Dargaud

will publish the 47 th comic book by October 2008 and

DSI will have a video game for Christmas. A 3 rd fulllength

film is planned for 2009 as well as 2

novel DVDs at 2O th Century Fox. Quite a

"purring" licensing program!

V. L.

A few Garfield figures

• 135 million books sold worldwide

• Box office Garfield 1&2: 4 million

tickets sold in France

• Licensing and syndication programs

in 111 countries

• O v e r 2 m i l l i o n v i s i t o r s o n

www.garfield.com per month


ç


focus propriété property focus

les

minijusticiers

chacun sera le héros d’un jour !

A l’antenne sur TF1 depuis le 9 avril, cette nouvelle série de 78x8’ est coproduite par

Futurikon et Télétoon, avec la participation de TF1. C’est Futurikon qui gère les droits dérivés.

>Qui, à un moment de son

enfance, n’a pas été pris dans

la spirale de l’angoisse d’être

“pas comme les autres” ? Tout cela est fini

grâce aux Minijusticiers, qui transforment

oreilles décollées, morve au nez ou

timidité en Super Pouvoirs !

Un succès d’édition

Les Minijusticiers sont l’adaptation du livre

du même nom paru en mai 2003 aux

éditions Hachette Jeunesse. Cet ouvrage

écrit par Hélène Bruller et Zep, les

créateurs de Titeuf, a remporté un vif

succès dès sa sortie.

Ce succès et la richesse des personnages

ont incité les studios de Futurikon à porter

ces aventures sur le petit écran. On peut

ainsi les retrouver dans TFou depuis le mois

d’avril dernier, chaque mercredi. La série

sera ensuite diffusée quotidiennement

à p a r t i r d e

septembre.

Un programme original

Chaque épisode suit la même superrecette

: on extrait d’un groupe un enfant

affublé d’un défaut qui lui gâche la vie. On

laisse son entourage faire de son quotidien

un enfer en se moquant de lui. Puis on lui

offre son quart d’heure de gloire en le

changeant en un Minijusticier qui va vivre

une aventure extraordinaire. Et chaque

20 Kazachok Licensing Mag' Juin - Septembre 08

enfant a son propre moment

d e g l o i r e . O n c r o i s e

néanmoins les autres

M i n i j u s t i c i e r s ,

p e r s o n n a g e s

secondaires ou

f i g u r a n t s d e

chaque épisode.

Ce sont ainsi pas

m o i n s d e 7 8

Minijusticiers qui

ont été créés pour

78 épisodes drôles et

rythmés. Chacun prend

la forme d’une fable drôle

et légère faisant la part

belle à la tolérance,

systématiquement

ponctuée par une

morale amusante et pertinente dans le

contexte de la vie de tous les jours.

Une licence en devenir

Ce programme s’adresse aux enfants de 4

à 10 ans car ils peuvent s’identifier

facilement aux personnages qui

vivent la même vie qu’eux : habiter

en famille, aller à l’école… De plus,

ils apprécieront ces histoires qui

leur permettront de relativiser

leurs défauts. Dès le mois de juin,

Hachette lancera les 9 premiers

ouvrages d’une collection de livres

adaptés des épisodes de la série, avec un

fort soutien marketing. Une seconde vague

de titres sortira en octobre. Dès que Les

Minijusticiers seront bien installés à la

télévision, Futurikon mettra en place un

programme de produits dérivés, afin que

les enfants puissent retrouver leurs petits

héros chez eux. Ce programme de licences

sera facilité par la richesse de la charte

graphique, qui offre d’intéressantes

opportunités grâce à la variété des

personnages.

V. G.

The Miniavengers:

the heroes of the day!

This new series of 78x8’ co produced by

Futurikon and Télétoon with their partner

TF1 aired on TF1 last 9 th of April. Futurikon is

handling the licensing rights.

As a child, we were all worried about not "being like

the others"! That's history thanks to the Miniavengers

who turn jug ears, runny noses or shyness into Super

Powers!

A publishing success

The Miniavengers is an adaptation of the

eponymous book published by Éditions Hachette

Jeunesse in May 2003. The book by Hélène Bruller

and Zep (they created Tootuff) was an immediate

success. The brilliant characters prompted Futurikon

studios to adapt the adventures for TV. That's how

they landed on Tfou every Wednesday since last

April. The series will be available daily beginning in

September.

An original program

Each episode follows the same super recipe: you take

a kid with a flaw that ruins his or her life out of a

group. You let the people around the kid make his life

hell because of making fun of him. Then you let him

have his 15 minutes of glory by morphing into a

Miniavenger set to experience an extraordinary

adventure. However the other Miniavengers are also

present in each episode as secondary actors or

extras. Thus, no less than 78 Miniavengers were

created for 78 episodes full of entertainment and

rhythm. Each episode is a funny yet lighthearted tale

that highlights tolerance, with an amusing yet to the

point ending rooted in everyday life.

A property in progress

The program targets 4 to 10 year-olds who will

identify easily with the characters that live the same

lives as they do. By the month of June, Hachette will

launch the first 9 adaptations of the series, heavily

sustained by marketing. A second wave of books is

due in October. As soon as The Miniavengers will be

established on TV, Futurikon will launch a licensing

program so that kids can have their little heroes at

home. The program will benefit from the beautiful

style guide and the numerous opportunities the

various characters represent.

V. G.


focus propriété property focus

les

Monsieur Madame

à la télévision !

Tout le monde connaît les petits livres blancs

Hachette des personnages créés par Roger

Hargreaves, représentant chacun un trait de

caractère : Monsieur Malchance, Madame Bonheur,

Monsieur Chatouille… Depuis le 12 avril, ces

personnages sont à la télévision, dans une série

animée en 2D diffusée sur France 5 dans Debout Les

Zouzous, tous les jours sauf le mercredi.

>C e t t e s é r i e d e 5 2 x 1 1 ’ , à

destination des 4-7 ans, est

composée de 300 sketches et

histoires pleins d’humour mettant en scène

25 Monsieur Madame. Diffusée sur France 5

depuis avril 2008, elle sera également sur

Tiji en fin d’année. France Télévisions

Distribution gère les droits, pour la France,

de cette série produite par Chorion.

Une très forte notoriété

Ces personnages ont acquis une très forte

notoriété en France, grâce à la collection

Hachette, qui a fêté en 2007 les 25 ans de

M o n s i e u r M a d a m e . E n e f f e t , i l s

représentent aujourd’hui un grand

classique de la littérature enfantine, avec

1 million de livres vendus chaque année !

Une nouvelle collection de livres, issue de

la série, sera publiée. Les personnages

vont désormais connaître une nouvelle vie

grâce à la série TV, au site officiel, ainsi

qu’au site dédié sur france5.fr, rubrique

Les Zouzous. De plus, leur visibilité sera

accrue par des opérations de relations

presse ainsi que des partenariats avec la

distribution : tournées des personnages,

opérations trade exclusives…

La cible enfants

La cible rendue la plus évidente par la série

TV est bien sûr la cible des enfants. Fisher

Price s’est déjà positionné en tant que

Mastertoy, et la gamme de jouets sera

disponible en magasin dès septembre

2009 : playset, peluches à fonction,

véhicules… le Mastertoy fait de Monsieur

22 Kazachok Licensing Mag' Juin - Septembre 08

Madame une priorité. L’éditeur DVD sera

bientôt annoncé. D’autres produits dérivés

seront développés dans les principales

catégories : du textile par Sahinler

(printemps-été 2009),

des chaussures de tous styles (sport, toiles,

ville…) et des chaussons par Best (1 er

semestre 2009)...

La cible adultes

En parallèle, Chorion a créé une charte

graphique à destination des jeunes adultes

branchés. Six cahiers de tendances ont

donné naissance à six thèmes : Vintage

Chic, Pop Life, Monsieur Homme Sportif,

Vintage Kitsch, Urbaine Verticale, Girls Just

Wanna Have Fun. Ils sont déclinés en une

large gamme de produits dérivés avec du

textile et des accessoires de mode par

Corner (été 2008), des accessoires de

téléphone portable par The Monster

Factory (déjà disponible), du gift par Tropico

(été 2008). Des collections très tendances

seront également disponibles cet été chez

Adidas, H&M ou encore Zara en France et à

l’international. Une propriété qui offre de

belles perspectives !

V. G.

Mr. Men and Little Miss on TV!

Everyone knows the little books by Roger

Hargreaves. Each one develops a trait of

character: Mr. Greedy, Mr. Happy, etc. Since April

12th the 2D animated series began running on

France 5 in children's morning show "Debout Les

Zouzous".

This 52x11’ series for children 4 to 7 years old

includes 300 sketches with 25 Mr. And Little Miss

stories. It will also be available on Tiji by the end of

the year. France Télévisions Distribution is handling

the rights for France of this series produced by

Chorion.

A very strong recognition level

These characters have become real classics with

over 1 million books sold each year! The TV series

will offer them a second life, and they will also

benefit from their official website as well as a

dedicated site on france5.fr. Press promotions and

partnerships in large-scale distribution such as

tours of the characters and exclusive trade

promotions will increase their visibility...

A double licensing program

The most evident target based on the TV series

will be children. Fisher Price has already shown

interest by becoming Mastertoy, and the range of

toys will be available in stores by September 2009.

The Mastertoy considers Mr. Men and Little Miss

as one of their priorities. Other licensed products

will be developed in the main categories: textile

by Sahinler (spring-summer 2009), all kinds of

shoes (sports, fabric, city…) and slippers by Best

(1 st semester 2009)...

Alongside, Chorion created a style guide for young

hip adults. Six themes after six trend books were

already developed by Corner (textile and fashion

accessories), The Monster Factory (mobile phone

accessories), and Tropico (gifts). Adidas, H&M and

Zara France and International will also be offering

very trendy collections by this summer.

V. G.

Retrouvez-les sur www.lesmonsieurmadame.fr


* offer available on a year subscription only

MORE MORE THAN THAN 5000 5000 CONTACTS CONTACTS

MAIN MAIN OF OF THE THE EUROPEAN

EUROPEAN

TERRITORIES TERRITORIES COVERED COVERED

24/7 24/7 ONLINE ONLINE ACCESS ACCESS

LICENSING INTELLIGENCE

Get one single

source of information

and explore the fast-paced European Licensing world!

PERSONALIZED

AND EFFICIENT

Save your previous queries

REGISTER REGISTER NOW NOW $1000 $1000

THE EUROPEAN LICENSING WEBGUIDE

* OF

AND AND GET GET 3 MONTHS MONTHS * OF

SUBSCRIPTION SUBSCRIPTION FOR FOR FREE! FREE!

Is Europe relevant for your licensing program?

We provide the essential tool for your development.

AVAILABLE ON JULY 2008

WWW.KAZACHOK.COM

SMART TOOL

• Dynamic database

• Unlimited download

EASY TO USE

Multi criteria search :

• by name

• by field

• by property

New York office: Isabelle Favre - if@kazachok.com - (+1) 212 532 3948 - Paris office: Nathalie Chouraqui - nc@kazachok.com - (+33 )1 55 95 00 20


focus propriété property focus

Casper

24 Kazachok Licensing Mag' Juin - Septembre 08

l’abominable directeur à deux têtes, et

bien d’autres…

Créer la vie à partir des restes de la

cantine, gagner le super “BOUH!”, guérir

d’une rage de dents sans aller chez un

dentiste humain, ne pas rire “le jour de la

sinistrose”… De nouvelles aventures plus

loufoques les unes que les autres

attendent Casper et ses amis.

Un programme de

licence terrible !

TF1 Licences gère les droits

de ce petit fantôme

ciblant les enfants

de 5 à 10 ans. La

propriété va être

développée sur

tous les

s e c t e u r s

majeurs. Des

négociations

s o n t d é j à e n

cours sur le jeujouet,

l’édition,

les stickers, le

t e x t i l e e t l a

promotion.

U n p e r s o n n a g e

totalement relooké en 3D,

u n n o u v e l u n i v e r s

graphique inédit, de

nombreux personnages

à d é c l i n e r e t u n e

diffusion sur TF1 : tous

les ingrédients sont

réunis pour faire de

C a s p e r u n d e s

événements de 2009 !

V. G.

Le grand retour du

petit fantôme !

Coproduite par Moonscoop, Classic Media et Data Quest Entertainment, cette nouvelle série

3D de 52x11 minutes, pleine d’humour et de fantaisie, va être diffusée sur TF1 en 2009.

>P o u r l e s f a n t ô m e s , l e s

vampires ou les zombies tout

est possible… ou presque : il est

formellement interdit de devenir ami avec

des humains. Donc quand Casper, le plus

gentil des fantômes, devient ami avec un

petit garçon, il est envoyé, par ses oncles,

à l’Ecole de la Peur, pour se perfectionner

dans l’art d’effrayer les humains. Ce n’est

pas chose facile pour le plus gentil des

petits fantômes !

Un grand classique

Dès sa création en 1945, Casper a

rencontré un vif succès auprès des

enfants.

Ce gentil petit fantôme un peu gaffeur

est très proche des humains... un peu

trop au goût de ses oncles ! Avec son

grand cœur, il est prêt à tout pour aider

ses amis et surtout déjouer les plans

diaboliques de ses ennemis.

Déjà héros récurrent d’une série animée

et d’une collection de livres vendus à

plusieurs milliers d’exemplaires, ce

personnage très attachant est devenu

une star de cinéma dans le film live

éponyme produit par Steven Spielberg

en 1995.

Une forte attente du public

Cette nouvelle série est adaptée du long

métrage d’animation, intitulé “Casper à

l'école de la peur”, qui a déjà conquis les

enfants lors de sa diffusion sur TF1 avec :

42% de PdA et 7,7% d’audience sur les

4-10 ans*.

Casper est donc déjà plébiscité par les

enfants comme par leurs parents : 75%

des enfants et 91% des mamans qui le

connaissent l'aiment bien, voire

l'adorent**.

En 2009 sur TF1, le gentil petit fantôme

va retrouver tous les personnages du

long métrage: Mantha, la zombie, Ra, la

momie, Jimmy, le petit humain, Thatch,

l e v a m p i r e , o u A l d e r & D a s h ,

Casper:

the little ghost makes a big return!

This new 3D series of 52x11' is co-produced by

Moonscoop, Classic Media and Data Quest

Entertainment. It will start running on TF1 in 2009.

Casper, the sweetest little ghost, becomes friends

with a little boy! His uncles send him off to Scare

School to perfect his ability to scare human beings.

A great classic

As soon as Casper was created in 1945, the

character was an immediate success with kids. The

friendly little ghost has a heart of gold and is

always ready to help his friends or counter

the diabolical schemes of his enemies.

The character was already the

recurring hero of an animated

s e r i e s a n d a c o l l e c t i o n o f

successful books when it reached

stardom in the live film produced

by Steven Spielberg in 1995.

Strong public demand

The new series is an adaptation of

the animation film called Casper's

Scare School that enthused children

when it was broadcasted by TF1: 42%

audience shares and a 7,7% audience

for the 4 to 10 year-olds*.

Therefore Casper is already acclaimed by

children and parents alike: 75% of the

children and 91% of the mothers who know the

character like it, or even love it**.

In 2009 on TF1, the ghost will reunite with

all of the film's characters: Mantha the

zombie; Ra the mummy; Alder & Dash,

the abominable two-headed principal...

A wild licensing program!

TF1 Licences handles the rights for the little

ghost and the program targets children 5 to 10

years old. The property will be developed for

all major categories. Negotiations are already

underway for toys & games, publishing,

stickers, textile and promotion.

A totally new 3D character, a novel visual

environment, numerous characters to

develop and visibility on TF1: all of the

necessary ingredients seem available for

Casper to become one of the 2009 sensations!

V. G.

*Source : Médiamétrie – novembre 2007 - Casper à l'école de la peur

** Source : Etude Kids & teens' mirror - Junior City -septembre 2007

© MoonScoop/ Classic Media/ DQ Entertainment LTD – 2007


www.kindundjugend.com

Super feeling, super business !

Kind + Jugend 2008 vous concocte un savant

mélange pour faire d’excellentes affaires : une offre

internationale en équipement pour bébés et enfants

sans pareille, présentée par quelque 800 exposants

du monde entier, un programme plein d’idées neuves

Salons de Cologne

12, rue Chernoviz

75782 Paris cedex 16

Tél. 01 45 25 82 11

Fax 01 45 25 63 96

koelnmesse@wanadoo.fr

T h e Tr a d e S h o w f o r

K i d s ’ F i r s t Ye a r s

11 – 14 SEPTEMBRE 2008

et une ambiance bouillonnante qui vous séduira

très vite.

Kind + Jugend 2008 – excellent pour les affaires

Gain de temps et d’argent : enregistrement et achat

des entrées en ligne sur www.kindundjugend.com


étranger foreign news

Brand Licensing Europe

Lieu de rencontre européen sur le marché du licensing

>Le coup d’envoi de la prochaine

saison du Brand Licensing

Europe est donné ! Lieu de

network en matière de licences, la

prochaine édition permettra, non

seulement, aux professionnels de

visualiser les différentes licences

disponibles sur le marché européen, mais

aussi de découvrir les nouvelles licences à

venir ayant un potentiel de développement

massif sur les ventes de détail dans les

années à venir.

Cette année, des milliers de décideurs de

la licence en Europe – des distributeurs,

aux licenciés/fabricants, en passant par

les détenteurs de droits et les agences de

promotion – pourront découvrir près 220

détenteurs de droits issus du cinéma, de

la télévision, de l’entertainment, du sport,

de l’édition, de l’art & design, des

marques textile et du patrimoine. Ces

exposants dévoileront plus de 2500

propriétés provenant de plusieurs

origines.

L’organisateur de salon - Advanstar -

Le Brand Licensing Europe est un évènement attendu par les professionnels

du licensing et des marques. Cet évènement fête cette année son 10 ème

anniversaire et aura lieu à Londres les 1 er et 2 octobre prochains.

26 Kazachok Licensing Mag' Juin - Septembre 08

prépare également une nouvelle animation

pour les visiteurs de l’édition 2008 qui sera

annoncée à la fin de l’été. Par ailleurs, les

participants pourront retrouver les

Screening Suite ; le Licensing Academy ;

l’Art, Design & Image Licensing Zone ;

l’Advice Centre et le Retail Lounge.

Des exposants variés

Le plan 2008 enregistre des exposants

très impliqués dans la licence : Aardman

Animations, Bang on the Door, BBC

Worldwide, The Beanstalk Group,

Chapman Entertainment, Chorion,

Christie's Images, Dorna Sports,

Entertainment Rights, Granada Ventures,

HIT Entertainment Consumer Products,

J e t i x C o n s u m e r P ro d u c t s , L E G O

C o m p a n y , M a n c h e s t e r U n i t e d

Merchandising, Target Entertainment, The

Natural History Museum, Twentieth

Century Fox et V&A Enterprises.

Des nouvelles propriétés

Quant à la liste des propriétés, les

visiteurs pourront découvrir des nouvelles

marques telles que : MI High (Metrostar),

Rebel Toons (American Retro Museum),

Marvo, Chuggington (Ludorum), Bakugan,

Ben 10 (Cartoon Network), Timmy, Chop

Socky Sooks (Aardman Animations),

Thumb Wrestling Federation (Bulldog),

Skunk Fu (Galleon), Braniac (Start

Licensing), Pat and Stan (TV Loonland). A

ne pas rater !

GGG

Brand Licensing Europe

The Ultimate Networking Destination

for the European Licensing Industry

Brand Licensing Europe is the must-attend event

for licensing, brand and retail professionals

throughout Europe. The event is celebrating its

tenth anniversary and takes place in London on

October 1 and 2.

Kick-starting the licensing networking season Brand

Licensing Europe provides the industry with a unique

annual opportunity to view the biggest range of

licenses on display anywhere in Europe and discover

the newest, hottest properties on - or about to hit -

the market: properties that have the potential to be

massive at retail in one, two - even twenty - years

down the line.

This year, thousands of Europe's licensing industry

elite - from retailers, licensees and manufacturers,

to brand owners and promotional marketers - will

see even more than ever, including around 220

brand owners from the worlds of film, TV,

entertainment, sports, publishing, art and design,

apparel and heritage will showcase more than 2,500

properties from many different categories.

The 2008 floor plan features some of the biggest

names in licensing:

Aardman Animations, Bang on the Door, BBC

Worldwide, The Beanstalk Group, Chapman

Entertainment, Chorion, Christie's Images, Dorna

Sports, Entertainment Rights, Granada Ventures,

HIT Entertainment Consumer Products, Jetix

Consumer Products, LEGO Company, Manchester

United Merchandising, Target Entertainment, The

Natural History Museum, Twentieth Century Fox and

V&A Enterprises.

And the property list features exciting new brands

MI High (Metrostar), Rebel Toons (American Retro

Museum), Marvo, Chuggington (Ludorum), Bakugan,

Ben 10 (Cartoon Network) Timmy, Chop Socky

Sooks (Aardman Animations), Thumb Wrestling

Federation (Bulldog), Skunk Fu (Galleon), Braniac

(Start Licensing), Pat and Stan (TV Loonland).

GGG

Brand Licensing Europe

Grand Hall, Olympia, London

1-2 October 2008

To register for a complimentary visitor pass:

www.brandlicensingeurope.com


encontres happenings

Kazachok organise le 2 ème

Après une première édition ayant remporté un franc succès, Kazachok prépare la

seconde édition du Licensing Forum en Italie. Tous les professionnels du secteur se

donnent rendez-vous le 13 novembre 2008 !

>Après le succès du dernier

Licensing Forum en France, qui

a enregistré près de 500

participants, la 1 ère édition italienne, qui

s’est déroulée le 20 novembre 2007, a

accueilli 170 professionnels du secteur.

Le marché du licensing en Italie entre dans

une nouvelle ère où les licenciés sont plus

impliqués et attentifs qu’auparavant. Ils

souhaitent pouvoir trouver l’information

rapidement et surtout trouver l’information

qui correspond à leurs attentes. “Nous ne

voulons pas négocier les droits de 2 ou 3

propriétés fortes auprès d’un licencieur en

même temps que nos concurrents.», nous

confie un licencié ayant participé au Forum

Italie. “Nous sommes conscients du fait que

le consommateur final – et même les

acheteurs – privilégie très largement la

qualité des produits et surtout une

cohérence avec le design de la licence.

C’est pourquoi, nous sommes aujourd’hui

de plus en plus impliqués dans le choix de

la licence et ne nous contentons pas

seulement d’une propriété lambda ».

Des résultats prometteurs…

Il s’agit là probablement d’un sentiment

partagé par la plupart des licenciés ayant

participé au Forum puisque le taux de

satisfaction – issu du questionnaire

d’enquête fait à la suite du Forum – est très

bon. En effet, 96% des personnes

interrogées annoncent qu’elles reviendront

très probablement à l’édition 2008 et 97%

ont trouvé que le Forum a été très utile

pour le développement de leur stratégie

licence. Cependant, cet évènement n’a

pas seulement été apprécié des licenciés ;

chaque détenteur de droit / exposant a pu

constater un nombre de contacts pris en

une seule journée comme une raison

suffisante pour être présent ! “En

comparaison avec nos traditionnels

voyages de 4 ou 5 jours sur différents

salons, toujours à l’étranger, nous avons

pu rencontrer de nombreux licenciés en

une seule fois ! C’est un vrai gain de

temps, nous dit un exposant. De plus,

nous avons découvert un grand nombre

d’entreprises pas licenciées de nos

Introducing the 2 nd Italian

Licensing Forum

Following the great success of the First Italian

Licensing Forum, Kazachok is gathering all the

business community again at the Second edition,

13 th November 2007.

Thanks to the excellent results of the French

Forum, whose last editions marked more than 400

attendees, the first Italian edition was attended by

170 professionals.

The Italian licensing business entered a sort of

“second season”, where licensees are more

sophisticated and aware than before, and require

better information: sharp, complete, and possibly

on time.

“We do not want to waste time asking the same

major licensor to be the licensee of the 2 or 3

properties top-of-mind in chorus with our

competitor”, says a licensee who attended the

Italian Forum. “We have realized that consumers -

and buyers - are strongly buying into the quality of

the product and the consistency which the

property is represented with. That’s why today we

are keener to investigate the right property to look

for instead of following the mainstream”.

Great results

This issue seems to be shared by the majority of

the licensees attending the Forum, and explains

the high response to the satisfaction-check

questionnaires handed to the attendees of the last

event. 96% of interviewees stated that they will

surely attend the next editions, and 97% found the

Forum very useful to their licensing strategy

management.

As a matter of fact, this event was valuable not


encontres happenings

Forum de la Licence en Italie

propriétés, c’est donc une bonne occasion

de faire du nouveau business. »

Un programme de

conférences de qualité

On ne change pas une équipe qui gagne !

Le Licensing Forum Italie conservera ses

particularités : un évènement licensing,

mais avec surtout un contenu de

conférences très qualitatif qui permet de

bénéficier de retours d’expérience.

L’ensemble des conférenciers de la 1 ère

édition a été très apprécié des acteurs du

marché : en 2008, des décideurs issus de

différents secteurs, des managers de

licences, des agences de communication

et des consultants seront appelés pour

partager leur point de vue.

Un Forum toujours plus

innovant !

Si l’édition 2008 sera construite sur le

même modèle que l’édition 2007, une

nouveauté majeure sera cependant

apportée : la création d’un espace dédié aux

marques. L’objectif est de répondre à la

demande venant des détenteurs de droits

g é r a n t d e s m a rq u e s a u t re s q u e

l’entertainment. Le programme de

conférences intègrera également cette

nouveauté et une intervention spécifique

aux licences de marques fashion sera mise

en place.

Par ailleurs, les visiteurs auront cette

année la possibilité d’assister aux Pitchs

Licences animés par certains exposants

qui présenteront leur actualité licences à

venir dans une salle dédiée et réservée à

un nombre restreint de participants.

Réservez votre date !

P.L

Pour plus d’informations :

Forum Kazachok Italie

13 novembre 2008

Contact : Paolo Lucci

pl@kazachok.com

only to licensees: each Licensor who attended the

Forum thinks that the number of useful contacts

made in just one day is worthwhile their

participation.

“Compared to the traditional fairs we would

normally attend, often spending 4 or 5 days

abroad where we make contact with licensees in a

limited number of lines of business”, says the

manager of a Licensor, “the Kazachok Licensing

Forum is by far more efficient as a one-stop shop.

I n fa c t , d e s p i te o u r e stablished m a r ke t

penetration, we met a lot of companies’

representatives who are not our licensees as yet.

Therefore, we have been able to make a good deal

of new business”.

High quality content

A winning formula, the Licensing Forum will

uphold its peculiarities: a licensing event, of

course, but also and mainly a programme of

content-driven conferences aimed at updating the

business community. All the speakers who

attended the launch of the first edition were highly

appreciated as they really represent the licensing

market. That is why communication agencies and

special sectors consultants as well as licensed

company managers will be invited to present case

studies at the 2008 edition.

Additionally, although the main structure of the

event will not change from last year’s edition,

there will be space for novelty so as to improve

the efficacy of this one day event. In fact, as the

needs of Entertainment licensing do not always

pertain to all business areas, a dedicated “Brand

Licensing” area will be available to satisfy the

requirements of certain licensors. Consequently,

the conference program will include speakers

from leading brands and fashion licensing.

Property Pitches will also be given within a special

program by which Licensors will be able to

present their licensing programs per property.

Places will be available for booking.

An international event

It should therefore be reasonable to expect an

increase in the number of attendees as the

previous French editions have and likewise

s u cce e d i n a t t r a c t i n g m o re t h a n o f 4 0 0

professionals. Of course, the non domestic

audience will be again highly represented (some

already confirmed!), due to the interest that the

Italian market and its peculiarities generates and

to the new business opportunities that can be

sought after. Some of them will attend in order too

look for Agents, some for new direct business

contacts, but each and everyone to bring back

home great results.

P.L


interview

Kazachok : Quelles sont vos principales

licences ?

Isabelle Geniez : Alpa travaille aujourd’hui

avec une trentaine de licences. Dix d’entre

elles fournissent 80% du chiffre d’affaires :

Pucca, Hello Kitty, Kaporal, DDP, Lulu

Castagnette, Dia, Sarah Kay, Chipie, Dora et

Che Guevara. L’ensemble de ces licences

nous permet de toucher une large cible, qui

s’étend de la maternelle jusqu’aux jeunes

adultes. De plus, une même licence nous

permet parfois de toucher plusieurs cibles.

Par exemple, à la rentrée 2008, nous

lancerons 3 collections Hello Kitty adaptées

à différentes cibles : maternelle-bas

primaire, haut primaire-collège, lycée.

K. : Quelles seront vos nouveautés en

2008 ?

I.G. : Nous exploiterons de nouvelles

licences en 2008 : Powerpuff Girls, Bad

Alice, Diego, Kaporal, Sarah Kay et Corolle.

Le traitement de la propriété Corolle se

rapproche plus d’une marque

textile que d’une licence

e n t e r t a i n m e n t . N o u s

sortirons des articles de

bagagerie, accessoires

Isabelle

(sac à main, parapluie…) à destination des

4-7 ans. Nous viserons donc plutôt le haut

de la cible de Corolle, en jouant sur le

traitement graphique.

De plus, nous allons nous lancer dans de

nouvelles catégories : maroquinerie de

mode, Home déco, papeterie fantaisie

permanente.

Nous développerons la maroquinerie de

mode grâce à la marque Kaporal, pour

laquelle nous déclinerons 2 collections à

destination des ados dès la rentrée 2008.

L’une de ces collections sera plus orientée

vers les filles, et l’autre plutôt vers les

garçons.

Pourquoi cette extension d’activité ?

I.G. : Nous sommes très à l’écoute du

marché et des demandes de nos clients. Or,

nous avons ressenti un besoin de produits

qualitatifs sous licences dans ces secteurs,

dont le savoir-faire est proche du nôtre en

termes de fabrication et

d e r é s e a u d e

distribution. Nous

y avons donc une

réelle légitimité.

De plus, cela

Geniez

Directrice Marketing d’Alpa

Isabelle Geniez a débuté sa carrière en 1994 en tant que chef de produit

chez Nathan Jeux. Puis ses passages chez Polaroïd et César lui ont permis

d’acquérir un savoir-faire dans le domaine des licences et des produits

saisonniers à large cible. Elle est à la direction marketing d'Alpa depuis

presque 3 ans.

30 Kazachok Licensing Mag' Juin - Septembre 08

Interview of Isabelle Geniez

Marketing Director of Alpa

Isabelle Geniez started her career in 1994 as a product

manager for Nathan Jeux. She went on to work for Polaroid

and César, where she acquired expertise in licensing and

seasonal products, which enabled her to reach her position

as Alpa's Marketing Director almost 3 years ago

Kazachok: What are your main properties up to

date?

Isabelle Geniez: Alpa is currently working on about

30 properties. Ten of these properties represent 80%

of our turnover: Pucca, Hello Kitty, Kaporal, DDP, Lulu

Castagnette, Dia, Sarah Kay, Chipie, Dora and Che

Guevara. These licenses enable us to reach a large

target, from preschool to young adults. Furthermore,

a single license sometimes allows us to reach a

number of targets. For instance, for back-to-school

2008, we will launch 3 Hello Kitty collections for

different targets.

K.: What new properties will you have in 2008?

I.G.: We will exploit new licenses such as: Powerpuff

Girls, Bad Alice, Diego, Kaporal, Sarah Kay and

Corolle. For Corolle we will launch small luggage,

accessories (handbags, umbrellas...) for 4 to 7 yearolds.

Thus we will aim at the top of the Corolle target

by suitable use of the graphic treatment.

We will also enter new categories: fashion small

leather goods, home deco, or permanent fantasy

stationary.

We will work on fashion leather goods with Kaporal

for which we will develop 2 collections for teenagers

(girls and boys) by back-to-school 2008.

K.: Why are you extending your activities?

I.G.: We listen very closely to our customers' demands

and scrutinize the market. We sensed a need for

quality licensed products with an expertise that is

close to our know-how in terms of manufacturing and

distribution circuits in these fields. We feel completely

legitimate. Furthermore this will enable us to stretch

our targets even further. It also means we have a

complete background based on our licenses to offer.


interview

nous permet d’élargir encore nos cibles et

de présenter d’autres types de produits

autour des licences que nous exploitons.

Nous pouvons ainsi proposer tout un

univers autour de nos licences. Nous ne

proposons pas seulement des produits

mais réellement des concepts de licences,

que nous soutenons par nos produits. Pour

cela, nous rassemblons nos différentes

catégories dans le secteur du cadeau. Par

exemple, les articles de Home déco sont

packagés de façon à faire partie de l’univers

du cadeau. Nous nous assurons ainsi

une forte visibilité, ce qui permet de

créer du trafic et de l’impulsion

d’achat.

K. : Vous faites souvent partie des

p r e m i e r s l i c e n c i é s à s e

positionner sur une nouvelle

propriété : cela fait-il partie de

v o t r e s t r a t é g i e d e s e

positionner très tôt, quitte à

prendre des risques ?

I.G. : Tout à fait, car nous aimons être

partenaires des licences dès leur

commencement et participer à leur

montée en puissance. Pour cela,

nous leur assurons tout d’abord une

visibilité en réseau sélectif avant de les

lancer dans le mass-market. C’est ce

que nous avons fait avec Pucca : nous

avons commencé à travailler cette

licence en hiver 2005 dans la

catégorie papeterie en réseau

traditionnel. Puis nous avons peu à

peu étendu la gamme et les réseaux.

N o u s tentons d ’ é q u i l i b re r n o t re

portefeuille de licences entre les

personnages et les marques de mode.

Nous avons une importante équipe

marketing composée de 15 personnes,

qui sont toutes à l’affût des nouvelles

tendances. Nous avons ainsi identifié très

tôt la tendance soft gothique, ce qui nous

a incités à choisir la licence Bad Alice.

Toutefois, nous veillons à ne pas acquérir

d e l i ce n ce s q u i p o u r raient venir

concurrencer celles que nous avons déjà,

et nous privilégions les propriétés avec

lesquelles nous pouvons développer une

large gamme de produits, s’étendant à

différents secteurs.

K. : Quels sont vos projets à venir ?

I.G. : Nous souhaitons étendre les

territoires sur lesquels nous travaillons.

Pour cela, nous allons renforcer notre

présence sur le Bénélux et ouvrir une

filiale aux Pays-Bas. Dans un premier

temps, nous y travaillerons les licences

que nous possédons déjà, mais nous ne

sommes pas fermés aux licences locales.

D’autre part, nous venons d’acquérir la

licence Tecktonik, avec laquelle nous

d é v e l o p p e ro n s d e s p ro d u i t s d e

maroquinerie mode qui seront disponibles

dès la fin 2008. Et pour la rentrée 2009,

n o u s a v o n s d é j à p ré v u l e

lancement d’une gamme

Ben 10.

Propos recueillis par V.G

We don't only offer products but licensing concepts

that we sustain by way of our products. To do so we

join our different categories in the gift field. By doing

so we ensure we have strong visibility that in turn

creates traffic and buying impulse.

K.: You are often among the first licensees to take

a position on a new property: is taking a very early

position part of your strategy even if it means

taking risks sometimes?

I.G.: Indeed because we like to be partners with a

license right from the start and participate in its

power increase. To do that we start by ensuring they

have visibility in the selective distribution circuit before

launching them on the mass-market. That's what we

did with Pucca. We try to balance out our licensing

portfolio between characters and fashion brands.

We have a strong marketing team that includes a staff

of 15 people who are all watching out for new trends.

We identified the soft gothic trend very early on, which

is what triggered our decision to choose the Bad Alice

license.

However, we are careful not to purchase licenses that

could compete with the ones we already have.

K.: What are your future projects?

I.G.: We want to extend the territories we are already

working on. Thus we are going to reinforce our

presence in Benelux and open a subsidiary in the

Netherlands. In the beginning we will work with the

licenses we already have but we will also be

interested by local properties. Notwithstanding, we

just bought the license for Tecktonik and we will be

developing small fashion luggage that will be

available by the end of 2008. For

back-to-school 2009, we have

already planned a Ben 10 line.

Kazachok Licensing Mag' Juin - Septembre 08 31


art & design

/// EN BREF ///

Le portefeuille de Santoro s’élargit

Santoro présentera bientôt les nouvelles collections “Cheeky Pirate” et

“Miss Cheeky Tropical” de Jeli.Deli ainsi que de nouveaux produits

Tutti Cuti. Il y aura également du nouveau concernant la marque

urbaine Drop720, suite au chaleureux accueil qu’elle avait reçu

lors de sa présentation au New-York Licensing Show. De plus,

Santoro gère les droits mondiaux de 4 nouvelles marques :

Doolallys, 101 Ways, Squeeze the Juice et Atomic Babes. D’autre

part, Santoro a récemment nommé plusieurs agents locaux. Tutti

Cutti est ainsi gérée par Max Licensing en Turquie et Chypre du

Nord, par Merchantwise en Australie et Nouvelle-Zélande et par

CPLG en France. EM.TV & Wavery (Benelux) et Tycoon

Enterprises (Mexico) représentent Drop720, tandis que Yooka (Israël)

et Tycoon Enterprises s’occupent de Jeli.Deli.

Nikifox, un ovni dans le monde de la licence !

NDfox Prod lance Nikifox, un petit personnage plein d'humour qui se démarque par

son côté complètement décalé, très chic et contemporain. Nikifox, avec un style original

et reconnaissable, véhicule de façon fraiche la sensualité féminine. Ses formes

provocantes en font un personnage à fort caractère, audacieux et

attachant, qui ne devrait pas laisser la gente féminine indifférente.

Cette marque arrive tout juste sur le marché des licences et s’adresse

aux femmes et adolescentes. Le personnage a déjà été testé dans les

boutiques cadeaux auprès d'une large clientèle. NDfox Prod prépare

en plus une série d'animation dont Nikifox sera le personnage central.

A suivre !

Des nouveaux produits pour Tikiti...

Un an et demi après le lancement de la petite vahiné, une dizaine de contrats ont été

signés dans les catégories clefs de la licence. Tikiti est un concept dont l’univers

graphique est sans cesse renouvelé et pour lequel les processus d'approbations

produits sont très rapides. Ainsi, l'offre est présente depuis le mois de juin dans de

nombreux circuits de distribution à travers l'édition (Lito Editions : 6 histoires et une

collection de loisirs créatifs : gommettes, stickers, cahier de coloriage, cahier

d'imagerie...), le textile (Embassy : linge de nuit, layette, maillot de bain référencés

chez Défimode, Sogesma, Intermarché, La redoute...), la chaussure (CCI : ballerine,

tongues, bottillons référencés à la Halle aux chaussures), la bagagerie (Chaussard

référencé chez Carrefour Belgique et Luxembourg et réseau de

détaillants), enfin

les chaussettes

(Arbo : produits

référencés chez

D é f i m o d e ,

S o g e s m a ,

Intermarché,

La redoute...).

32 Kazachok Licensing Mag' Juin - Septembre 08

Santoro’s portfolio expands

Santoro will be showcasing the fabulous new Cheeky

Pirate and collections for feisty Jeli.Deli as well as the

adorable new Love Kitty collection. Thriving

urban–inspired brand Drop720 will also be on display,

following the excellent reaction to last year’s exclusive

show preview. In addition, Santoro will manage for the

world four new brands: the ditzy Doolallys, quirky and

dynamic 101 Ways, hip Squeeze the Juice and

supercool Atomic Babes. Since last year’s

show numerous new agents have been signed;

for Tutti Cuti, Max Licensing have been

appointed in Turkey & Northern Cyprus;

Merchantwise in Australia & New Zealand

and CPLG for France. EM.TV & Wavery

(Benelux) and Tycoon Enterprises (Mexico) will be

representing Drop720, while Yooka (Israel) and Tycoon

Enterprises were signed for Jeli.Deli.

Nikifox: a UFO in the licensing world!

NDfox Prod is launching Nikifox, a funny little character

that stands out because of its very classy, zany and

contemporary attitude. Highly original and

recognizable, Nikifox expresses feminine seductiveness

in a bright new way. The brand just

arrived on the licensing market and

targets women and teens. The character

was tested in gift shops on a large

sample of clients. Furthermore, NDfox

Prod is working on an animation series

in which Nikifox will star. Don't overlook

this newcomer!

New Tikiti products...

A dozen deals have been signed in key licensing

categories only a year and a half after the little

Tahitian was launched. Tikiti is a concept with a

constantly enriched graphic environment for which

product approval procedures are very quick. That is

how the different products will be available by June in

numerous distribution circuits: publishing by Lito

Editions (6 stories and a collection of creative tools

including different kinds of stickers, coloring books,

image books...), textile by Embassy (bed linen, baby

clothes, and bathing suits available at Défimode,

S o g e s m a , I n t e r m a r c h é , L a

Redoute...), shoes by

CCI (pumps, flip-flop

sandals, little boots

sold at la Halle aux

chaussures), luggage

by Chaussard (sold by

Carrefour in Belgium

and Luxembourg and

stores) and finally

socks by Arbo (sold by

Défimode, Sogesma,

I n t e r m a r c h é , L a

Redoute...).


art & design

/// FOCUS ///

Crack and Bonky débarquent en France

Si vous ne les connaissez pas encore, vous devriez les adorer !

Tout droit venu d’Amérique Latine et plus

précisément du Mexique, ce design

concept à la touche japonaise devrait faire

parler de lui. Bienvenue à Crack and

Bonky ! Ces 2 spécimens, venant d’une

autre dimension appelée “Limbo”,

débarquent sur terre et essaient

d’apprendre les us et coutumes de notre

planète. Bien sûr, tout leur échappe et

est prétexte à des situations cocasses !

Humour et bonne humeur sont au

rendez-vous avec ces deux petits

personnages.

Une licence prometteuse qui

a déjà fait ses preuves en

Amérique Latine !

Cette licence s’adresse à une cible mixte

enfants, adolescents et jeunes adultes.

Crack & Bonky sont nés au Mexique et

ont conquis un large spectre de licenciés

tels que : Scribe (papeterie scolaire),

Televisa (chaîne TV mexicaine pour des

animations courtes, une promotion cross

platform sur le hertzien et le câble

satellite), Reforma (presse nationale

quotidienne qui ouvre un espace aux BD

Crack&Bonky), Bondifiesta (chewing

gum), Bonsa (articles cadeau), PIC

(textile, pyjamas et sous-vêtements en

direct to retail), PTI (accessoires de

téléphonie mobile), MAE (back to school,

montres et petite papeterie), DTM

(peluches), Majtan (stickers), Concast

(jeux sur téléphonie mobile), Manny

(porte-monnaie et figurines), Doobalo

(chaussettes), entres autres…

Une licence qui débarque en

France et en Europe

NDRL vient de signer très récemment en

exclusivité la représentation de la licence

Crack & Bonky en France, Belgique,

S u i s s e e t L u x e m b o u r g . L e

développement du programme de licence

s’appuie sur une charte graphique très

complète puisqu’elle est en permanence

enrichie en fonction de la demande des

licenciés tout en s’adaptant aux produits

développés. Cette nouvelle licence a déjà

séduit Cellcast Media qui développera la

téléphonie mobile. Des intérêts se sont

fait sentir dans le domaine du textile, de la

bagagerie, de la papeterie et des articles

cadeaux.

V.L

Crack and Bonky

There are only 2 kinds of people: the ones who love

them… and the ones who don’t know them!

This design concept from Latin America (Mexico to be

precise) has a slightly Japanese touch and should soon

be hot news. Please welcome Crack and Bonky! These

2 prodigies arrive from another dimension - Limbo -

straight to Earth where they try to learn our

planet's ways. Not surprisingly they don't have

a clue about what's going on and their general

incomprehension is a formidable source of

comic! Humor and jolliness are the main

features of the 2 little characters.

A promising license that

already proved its potential in

Latin America!

The property's coed targets are children,

teens and young adults. Crack & Bonky

originated in Mexico where

they enthused a

large array of

licensees such

a s : S c r i b e

( s t a t i o n a r y )

Televisa (Mexican

TV channel for

short animation

p r o g r a m s – a

cross platform

p r o m o t i o n f o r

t e r re s t r i a l a n d

satellite cable),

Reforma (national

daily newspaper that publishes Crack&Bonky),

Bondifiesta (chewing gum), Bonsa (gifts), PIC (textile,

pajamas and underwear - direct to retail), PTI (cell

phone accessories), MAE (back to school, watches and

small stationary), DTM (soft toys), Majtan (stickers),

Concast (cell phone games), Manny (purses and

figurines), Doobalo (socks), among others…

The property is finally available

in France and in Europe

NDRL just signed an exclusive representation deal

for the Crack & Bonky property in France, Belgium,

Switzerland and Luxembourg. The development of

the licensing program is based on a very detailed

style guide that is constantly enriched to suit the

demands of licensees and the products being

developed. The new license already attracted

Cellcast Media that will be creating mobile phone

products. Interest has also been expressed in the

fields of textile, luggage, stationary and gifts.

V.L

Kazachok Licensing Mag' Juin - Septembre 08 33


art & design

/// INTERVIEW ///

NICOLAS LOUFRANI

Fondateur de Smileyworld Limited

Nicolas Loufrani est le fondateur et dirigeant de Smileyworld Limited. Le père de

Nicolas, Franklin, fut le premier à déposer l’icône Smiley en 1971. Son utilisation

dans des campagnes de communication a grandi dans les années 80, avec des

partenaires tels que Levi Strauss, Sony et Mars Foods. Ces dernières années ont vu

un remaniement de la stratégie de marque, qui a abouti au lancement de produits

divers, comme un parfum de luxe ou des puzzles en 3D dans toute l’Europe.

Kazachok : Pouvez-vous expliquer la nouvelle stratégie de développement de Smiley ?

Nicolas Loufrani : Notre nouvelle stratégie est le résultat de plusieurs années de

travail, pour identifier les éléments clés de la marque Smiley. Désormais, le logo ne

suffit plus. Ce qui compte c’est le produit, le design, le marketing, le message.

Pour certains, Smiley est l’icône des années

70, d’autres l’associent à la house music des

années 80, et pour la plupart des personnes il

s’agit simplement d’un symbole de bonheur

qui fait partie de notre culture. Lorsque nous

avons réalisé à quel point l’icône Smiley

pouvait représenter des choses différentes

selon les personnes, nous avons décidé de

créer 3 thèmes autour de la marque.

Tout d’abord, nous avons créé la Collection

Smiley, incluant textile et accessoires. Pour

créer et fabriquer ces produits, nous avons

fondé Smiley Industries, qui est notre propre

licencié.

Ensuite, nous nous sommes appuyés sur

l’idée du bonheur et nous avons développé

des produits avec le jeune designer Ora Ito,

produits technologiques contenant des

caractéristiques qui aident au bonheur. Par

exemple, le parfum fabriqué en France et

lancé mondialement contient des molécules

chimiques relaxantes !

Le dernier aspect de Smiley se caractérise

p a r le s é m o t i cô n e s , o u i cô n e s p o u r

communiquer. Pour cela nous avons créé SmileyWorld, avec 1200 icônes Smiley

officielles. Elle représente une riche source pour les licenciés en produits de

communication et d’expression sociale, comme les cartes, la papeterie…

K. : Quelles seront les prochaines sorties de produits ?

N.L. : Cette année, nous sortirons de nouveaux produits dans plusieurs catégories.

Nous développons des jouets, des produits de loisirs créatifs et des livres éducatifs

afin d’aider les enfants à comprendre leurs émotions et à mieux les exprimer.

K. : Quelles sont les valeurs de Smiley ?

N.L. : Rendre le monde plus heureux ! Tous les produits de Smiley Collection sont

réalisés avec des matières organiques, achetées dans des conditions honnêtes et

justes. Nous avons également créé l’association SmileyWorld, qui perçoit 10% de

nos revenus. Elle est dirigée par SOS, une équipe qui lutte contre toutes les formes

d’isolation sociale.

34 Kazachok Licensing Mag' Avril - Mai 08

Propos recueillis par V.G

Interview of Nicolas Loufrani,

Founder of Smileyworld Limited

Nicolas Loufrani is the founder and head of

Smileyworld Limited. Nicolas’s father, Franklin,

first trademarked the original Smiley icon in 1971.

A merchandising campaign with partners such as

Levi Strauss grew up through the 1980s.

The last few years have seen a radical overhaul of

brand strategy, resulting in the launch of new

Smiley products across Europe last year.

Kazachok: Can you explain your strategy for the

new development of Smiley?

Nicolas Loufrani: Our new strategy

for Smiley comes after years of work.

You can’t just be a logo now. What’s

important is the product, the design,

the message. To some consumers,

Smiley is an icon of the 1970s, for

some it’s associated with 80s house

music, and for most people it’s a

symbol of happiness which is part of

our culture. Realising how the Smiley

icon represents different things led us

to create three distinct aspects. First,

we created Smiley Collection, a

lifestyle brand which would include

clothing and accessories: we created

Smiley Industries to be our own

licensee. Secondly, we took the idea

of happiness and we developed

products with the young industrial

designer Ora Ito, products which

incorporate technology or other

features that actually make you happy.

The third aspect of Smiley is as

emoticons. For this we created

SmileyWorld, with 1200 official Smiley

icons. They are a rich source for

licensees of communication products

such as stationery, cards, etc.

K : When will the next products be launched?

N.L.: This year you can expect to see lots new

products in every category. We are also developing

toys, arts and crafts products and books for Smiley in

education, to help children understand emotions and

express themselves better.

K : What are Smiley’s values?

N.L.: Our values are to make the world a happier

place! Our commitments to social action are very

important to us. For all our Smiley Collection lifestyle

products we use organic, traded under fair trade

conditions. And we have created the SmileyWorld

Association which collects ten percent of all our

revenues and is managed and directed by SOS, a

group working actively against all forms of social

isolation.


marques brands

Un agent de licences mondial pour Paul Frank

Paul Frank Industries vient de désigner Creata

pour le représenter dans le monde et négocier

les licences de la marque Paul Frank et des

personnages qui la compose, parmi lesquels le

célèbre singe Julius. Paul Frank Industries a

démarré son activité il y a 10 ans dans un garage

en Californie du Sud en tant que société excentrique. Elle s’est rapidement

développée pour devenir une marque de prêt-à-porter connue dans le

monde entier. Sa notoriété s’est

construite aux Etats-Unis grâce à de

nombreuses associations avec des

artistes et à des accords de licence

pour des accessoires tels que

montres, lunettes, linge de maison,

vélos… Le rôle de Creata consiste

désormais à renforcer la visibilité de

l a m a r q u e e n é l a r g i s s a n t

notamment son exploitation à d'autres catégories de produits. Creata

possède d'ores et déjà une expertise dans le domaine de la licence et de la

promotion. Dans un premier temps, Creata s’appuiera sur les valeurs

inhérentes à la marque pour choisir les licenciés des collections de

produits textiles et accessoires sur les segments adultes, junior et enfant ;

charge à Creata d’étendre ensuite la marque à d’autres catégories de

licences. L’équipe design et marketing de Paul Frank restera très investie

Du back-to-school Replay & Sons

Replay & Sons est la marque de Replay qui

s’adresse aux enfants. C’est donc tout

naturellement que cette marque s’étend

au secteur de la rentrée des classes,

grâce au licencié New Edition. Dès la

rentrée 2008, ce dernier lancera en

Europe des classeurs, trousses, sacs

et autres accessoires utiles pour

l’école aux couleurs de Replay &

Sons. Cette collection se divisera en

4 gammes, suivant 4 chartes

graphiques développées par Replay

& Sons. La ligne Africa Corp aura un look “usagé” ; Logo s’adressera

plutôt aux jeunes filles qui aiment le rose et les paillettes ; la gamme

Marina comportera de nombreux écussons et surpiqûres ; et enfin

Vintage sera composé d’imprimés et de tissus délavés. Les enfants

pourront retrouver ces produits dans les réseaux spécialisés et les

grands magasins, tout comme les collections textiles de la marque.

Replay & Sons back-to-school

Replay & Sons is Replay's brand for children. That's how the brand is naturally

extending the brand to back-to-school with their licensee New Edition. As soon

as back-to-school 2008, New Edition will offer file binders, pencil cases, bags

and other useful accessories for school with the colors of Replay & Sons. The

collection will divided into 4 ranges based on 4 style guides developed by Replay

& Sons. The Africa Corp line will have a "used" look; the Logo line will delight

girls who like glitter and pink; the Marina line will include numerous patches

and selvages; finally the Vintage line will include prints and washed out fabrics.

Children will find these products in specialized outlets and department stores

just like the brand's textile collections.

36 Kazachok Licensing Mag' Juin - Septembre 08

dans le développement de la marque, avec l’appui des bureaux de Creata

dans les différents pays. Les nouvelles collections Paul Frank seront

distribuées suivant le même modèle choisi jusqu’alors : détaillants,

grands magasins et boutiques en propre Paul Frank. A suivre !

A global licensing agent for Paul Frank

Paul Frank Industries just appointed Creata to be the global agent for the Paul

Frank brand and its iconic character, Julius, a little monkey. Paul Frank Industries

was created ten years ago in a Southern Californian garage, as an eccentric

accessories company, and then grew very

quickly to become a globally renowned

brand. In the United States, it became very

famous and appreciated thanks to its

numerous partnerships with artists and its

licensing agreements in different

categories: watches, eyewear, home

textiles, bicycles… From now on, Creata will

be working on extending the reach of this

brand. This agency acquired an important knowledge in licensing by organizing

promotions. First of all, they will concentrate on the brand’s core strengths and

immediately roll out licensing partnerships in categories that Paul Frank Industries

currently services. Creata will then be responsible for seeking licensing

opportunities in diversified brand extensions. The design and marketing team at

Paul Frank will continue to focus on brand development, with support from the

global team at Creata. And Paul Frank’s boutique, specialty chain and major

department store distribution model will remain the same.

Du textile pour Nicolas Anelka

Nicolas Anelka lance sa propre

ligne de vêtements de sport sous

la marque 39Pro. Le licencié

Cam’va développe cette collection

qui se situe entre le sport et la

mode urbaine. Les produits

sortent en magasins cet été et le

consommateur aura le choix

entre : ensembles façon joggings,

pantacourts, tee-shirts, polos…

Les produits sont distribués en

magasins de sport, boutiques

indépendantes et réseaux

spécialisés. La marque 39Pro est

gérée par l’Agence Ivoire.

Textile by Nicolas Anelka

Nicolas Anelka is launching his own

sports line under the label 39Pro.

Licensee Cam’va will develop the

collection – a mix of urban fashion

and sportswear. Products will be

available in stores by this summer

with a choice of: jogging-style sets,

short trousers, tee shirts, and polo

shirts… The line will be distributed in

sports outlets, independent stores

and specialized distribution. The

Ivoire Agency is in charge of licensing

39Pro.


marques brands

Les produits dérivés Penthouse se développent !

Penthouse Media Group Inc.

est la plus importante société

de loisirs pour adultes du

monde. Son plus célèbre

magazine, Penthouse, est bien

connu des hommes et des

femmes dans le monde entier.

Grâce aux valeurs de mode et

de sensualité qu’elle véhicule,

la marque Penthouse est

aujourd’hui utilisée sur de

nombreux produits. Le programme de licences a débuté avec des

contrats pour les Etats-Unis, puis il s’est étendu à des contrats

mondiaux. A ce jour, 8 catégories ont été signées pour le territoire

monde : livres, sangles de guitare… et d’autres sont en cours de

discussion. Le tout dernier contrat a été signé avec Green Star s.r.l.,

un licencié italien qui lancera des collections textiles pour hommes

et femmes dans plusieurs pays d’Europe.

More and more products for Penthouse!

Penthouse Media Group Inc. is the largest adult entertainment company in the

world. Its most famous publication, Penthouse Magazine, is well-known by men

and women all over the world. Thanks to its strong values of sensuality and

fashion, the Penthouse brand is now used on a lot of licensed products. The

licensing program began with several deals in the US, and has then extended to

international deals. So far, 8 categories have been signed for the global market:

books, adult stores, guitar straps… and other ones are being discussed. The

latest agreement was made with Green Star s.r.l., an Italian licensee that will

develop male and female apparel throughout Europe.

Palladium se développe en licences

Depuis 1947, la marque Palladium a

acquis une forte notoriété en chaussant

des générations de jeunes adultes et

d’enfants. Elle est ainsi devenue l’une

des marques leaders du marché dans

le segment sport/détente. Elle a donc

décidé de s’étendre grâce à la licence,

en confiant la gestion de ses droits à

Glad Consulting. Ainsi, dès la rentrée

prochaine, les enfants pourront se rendre à

l’école avec des fournitures Palladium. En effet, Viquel développera

toute une gamme de maroquinerie et papeterie scolaire pour les

garçons et filles de tous âges : classeur, chemise, agenda, trousse,

sac-à-dos et cartable avec en cadeau un bracelet ou un porte-clefs,

trolley. Une large gamme à découvrir !

Palladium develops a licensing program

Since 1947, Palladium has gained strong recognition by providing shoes for

generations of young adults and children. The brand became one of the

market leaders of the sports/leisure field. It has decided to expand via

licensing and entrusted Glad Consulting with the management of its rights.

By next back-to-school, children can go to school with Palladium products.

Indeed, Viquel will be offering a whole line of school luggage and paper

goods for boys and girls of all age ranges: file binders, cardboard files,

agendas, pencil cases, backpacks and luggage with a gift bracelet or key

ring, and trolleys. A whole new range to discover!


marques brands

Vuarnet

En 1960, le skieur Jean Vuarnet remportait les Jeux Olympiques

et inventait la position de l’œuf. Près de 50 ans plus tard, il

bénéficie toujours d’une forte notoriété parmi les 25-50 ans.

L’agent français IMG Licensing gère désormais la marque

Vuarnet pour le monde.

>Grâce à sa victoire aux JO et à

l’invention d’une nouvelle

position, Vuarnet a en effet

acquis une notoriété qui a permis à son

nom de devenir une vraie marque et de se

décliner en de nombreux produits dérivés.

IMG Licensing a pour mission de

développer ce programme de licences, en

veillant avant tout à rester très proche des

valeurs de Vuarnet.

Evolution de la marque Vuarnet

Dès 1960, des lunettes Vuarnet sont créées

par Roger Pouilloux et Joseph Hatchiguian.

Et ces lunettes connaissent alors une

croissance continue jusqu’à dépasser les

ventes de Ray-Ban aux USA en 1984 ! Puis

des vêtements techniques de ski Vuarnet

sont lancés en 1988. Depuis cette date, la

licence Vuarnet s’est peu à peu étendue à

de nombreuses catégories : chaussures,

bagagerie, parfums, montres… Dans

chacun de ces produits, on retrouve les

valeurs de l’inventeur de la position

aérodynamique de l’oeuf : Innovation,

Performance, Qualité, Style, Authenticité.

Mais tous ces produits innovants se veulent

également confortables. En effet, ils se

situent à mi-chemin entre le sport et la

ville, entre la technique et la mode. Ainsi, la

marque Vuarnet est très appréciée des

professionnels, mais ne se limite pas à eux.

Stratégie de développement

haut-de-gamme

Vuarnet est donc avant tout une marque

outdoor, qui respecte l’environnement

et le développement durable. Grâce à

la réputation acquise par la marque au

fil des années, le logo Vuarnet agit

comme un véritable label, gage de

qualité.

La marque est particulièrement

populaire auprès des hommes,

mais Alain Vuarnet – fils de Jean

Vuarnet, qui en gère désormais

les droits - souhaite l’étendre à

38 Kazachok Licensing Mag'

une marque d’innovation

une cible plus féminine. Et de premiers pas

ont déjà été réalisés en ce sens. En effet,

toute une gamme de bijoux pour femmes a

été développée en 2006 et le licencié italien

Sportgear a lancé une collection textile

féminine.

En ce qui concerne la stratégie de

distribution, les produits Vuarnet sont

vendus en réseau sélectif mais également

dans les boutiques Vuarnet, qui tendent à

se développer. Il en existe déjà 15 au Brésil

et une à Chamonix.

La marque Vuarnet offre donc de belles

perspectives de développement, d’autant

plus qu’elle vient d’être choisie comme

équipementier officiel de la Fédération

Française de Ski, jusqu’aux J e u x

Olympiques de Vancouver en 2011.

V. G.

Vuarnet : An inventive brand

In 1960, skier Jean Vuarnet won gold in the Olympic

Games and invented the egg position. Nearly 50

years later, he is still famous with the 25 to 50 yearold

bracket. French agent IMG Licensing now

handles the Vuarnet rights worldwide.

Indeed, thanks to his victory in the Olympics and the

invention of a new position, Vuarnet gained such

recognition that his name became a brand that

would enable the development of numerous

licensed products.

The evolution of the Vuarnet brand

Vuarnet sunglasses were born in 1960 and in 1984

they surpassed the sales of Ray-Bans in the US!

1988 saw the launch of high quality Vuarnet ski

clothes. Since then the Vuarnet brand was

extended to many categories: shoes, luggage,

fragrances, and watches... Each product reflects

the values of the inventor of the aerodynamic egg

position: Innovation, Performance, Quality, Style,

and Authenticity. The products also boast about

being comfortable, a mix of sports and urban,

fashion and technical. That is why Vuarnet doesn't

only appeal to professionals.

A high-quality development strategy

Because the label earned itself a solid reputation

over the years, the Vuarnet logo is synonymous of

quality.

The brand is particularly popular with men,

although Alain Vuarnet –Jean Vuarnet's son who

now handles the rights – wishes to extend it to a

more feminine target. Thus, a line of jewelry and a

female textile collection have already been

launched.

In terms of distribution strategy, Vuarnet

products are sold in selected distribution

circuits as well as Vuarnet stores, which

are enjoying consistent growth. There

a l re a d y a re 1 5 i n B razil a n d o n e i n

Chamonix.

T h e re fo re t h e Vu a r n e t b rand h a s lovely

development perspectives to offer, even more so

since it was just chosen as the official provider for

the French Ski Federation until the Vancouver

Olympics in 2011.

V. G.


marques brands

Edith Petit

Kazachok : Pouvez-vous nous présenter

Tintamar ?

Edith Petit : L’activité de Tintamar se divise

en 3 départements. Son activité d’origine est

la création de produits pratiques, qui

facilitent le quotidien : refresh pocket,

pochette VIP, cyclobag (sac qui se

clippe à l’avant du vélo). D’autre part,

T i n t a m a r d é v e l o p p e d e s

opérations promotionnelles

spécifiques sous licences grâce à

l’expertise d’Arnaud Masson dans

ce domaine. VPC, grande

d i s t r i b u t i o n , c h a i n e s d e

restauration rapide font dèjà

parties de nos clients. Enfin,

nous venons de créer un

nouveau département, qui

conçoit et fabrique des produits

sous licence. En septembre 2007,

nous avons ainsi signé un accord mondial

avec Club Med pour le secteur de la

bagagerie, d’une durée de 5 ans.

K. : Pourquoi avez-vous choisi la licence

Club Med ?

E.P. : Lorsque le Club Med nous a proposé

ce projet, nous avons tout de suite porté

un intérêt à cette marque à forte notoriété.

De plus, leur actuelle stratégie de montée

en gamme nous a séduits. Enfin, la

construction d’une ligne de bagagerie

nous permet d’élargir notre savoir-faire.

Pour mener à bien cette mission, nous

avons recruté une directrice de Licences :

Martine Guénégant.

K. : Quel type de produits développezvous

?

E.P. : Tout d’abord, la ligne Club Med

s’inscrit dans la fonctionnalité, comme tout

Après avoir travaillé dans une

agence de communication pour

de grandes marques de mode et

de luxe, puis avoir lancé une

ligne de vêtements pour femmes

enceintes en Côte d’Ivoire, Edith

Petit a fondé la société Tintamar

en 2003, qu’elle co-dirige

aujourd’hui avec son associé

Arnaud Masson.

ce que Tintamar conçoit, fabrique et

commercialise. De plus, elle reste fidèle à

l’esprit Club Med en utilisant des couleurs

vives à l’intérieur des bagages, tout en

conservant des couleurs plus sobres à

l’extérieur, dans le respect le plus

complet de leur charte graphique. Le

logo Club Med apparaît toujours de

façon très discrète. Et comme

l’histoire du Club Med se

raconte au travers du bonheur, dans

chaque bagage se cache un porte-bonheur

à découvrir ! La première collection se

décline autour du trèfle à 4 feuilles.

Nous avons déjà créé 4 sacs et valises pour

le Printemps-Eté 2008 mais la collection

complète, composée d’une dizaine de

produits, sera vendue au Printemps 2009.

Ces produits, ayant une cible mixte et CSP+,

seront distribués dans les boutiques multimarques,

grands magasins, boutiques

d’aéroport et sur le site internet du Club

Med. Ils ont déjà reçu un accueil très positif

de la part des acheteurs. Par la suite, nous

souhaitons étendre la gamme de la petite

maroquinerie aux gros bagages. De plus,

nous mettrons en place des séries limitées

et des collections à thème.

Et de nouveaux projets sont déjà en cours

de discussion…

Propos recueillis par V.G

Fondatrice de Tintamar

Interview of Edith Petit

Founder of Tintamar

After working for a communication agency

specialized in major fashion and luxury brands and

launching a line of clothes for pregnant women in

Ivory Coast, Edith Petit created Tintamar in 2003.

Kazachok: Could you present Tintamar?

Edith Petit: Tintamar includes 3 departments. Our

first activity is creating products that make daily life

easier: VIP packs or cyclobags (a bag you clip on the

front of your bike). We are also involved in licensed

promotions. For instance we are setting up a

promotion with Fort Boyard for Casino outlets during

the summer of 2008. Finally we manufacture licensed

products. In September 2007 we signed a 5-year

worldwide deal with Club Med for the luggage

category.

K.: Why did you choose the Club Med license?

E.P.: Club Med is a very well recognized brand and

we found their current upselling

strategy attractive. Furthermore,

creating a line of luggage is an

opportunity for us to enlarge our

know-how.

K.: What kind of products do you develop?

E.P.: First of all, the Club Med line is based on

practicality. Furthermore it remains true to the

famous Club Med spirit by using vivid colors for the

inside of the luggage with more subdued colors

outside. The Club Med logo always appears very

discreetly. And then in each piece of luggage there

is a lucky charm hidden: for the first collection it is a

four-leaf clover.

We already launched 4 bags and suitcases for

Spring-Summer 2008 and the complete range will

be available by Spring 2009.

These coed products intended for the upper socioprofessional

category will be distributed in

multibrand stores, department stores, airport

shops and on Club Med's website. Buyers already

showed much enthusiasm. In the future we intend

to extend the range and develop limited series and

theme collections.

Finally we are currently conducting talks for the

purchase of new properties...

Kazachok Licensing Mag' Juin - Septembre 08 39


dossier hotfile

le

gift

Produit à marge et générateur de trafic, le gift sous

licence recèle de belles promesses. A condition que

les licences soient traitées comme des marques à

part entière.

>Difficile d’évaluer le marché du

g i f t . A u c u n e é t u d e n ’ a

réellement été entreprise sur ce

sujet, tant ses frontières sont floues et les

circuits de distribution disparates. Et

pourtant en France, ce marché est loin

d’atteindre les volumes réalisés Outre-

Manche. « En Grande-Bretagne, cartes et

p e t i t s c a d e a u x s’ é c h a n g e n t e n

permanence, souligne Fabien Saillant,

directeur marketing et commercial chez

TF1 Licences. Toutes les occasions sont

bonnes, et pas seulement les anniversaires

et les vœux de nouvelle année. En France,

c’est un réflexe qui commence seulement à

pointer le bout du nez. Ce qui laisse

présager pour les prochaines années un

formidable essor de ce marché ». Il n’y a

pas si longtemps que cela, le marché du

cadeau se concentrait principalement sur

de grandes périodes de l’année, comme

Noël, la Fête des Mères ou la Saint-

Valentin. Des études autour de ces

périodes phares, ou plutôt ciblées sur des

segments bien spécifiques, comme les

cadeaux de naissance, montraient,

d’année en année, des évolutions toujours

plus importantes. A titre d’exemple, le

m a rc h é d u cadeau d e n a i ss a n ce

représente déjà, à lui tout seul, en France,

près de 50 milliards d’euros par an.

Un large éventail de prix

Loin de peser sur cette dynamique, le

segment des petits cadeaux, plus

généralement dénommés “gift”, est

venue au contraire la renforcer. Si dans un

premier temps, il s’agissait de petits

objets gadgets vendus à des prix

40 Kazachok Licensing Mag' Juin - Septembre 08

s’emballe

pour la licence !

Corner Pucca (Alpa)

relativement bas, entre 3 et 10 €, les

professionnels rassemblent désormais

sous le vocable “gift” des objets beaucoup

plus coûteux, comme des figurines de

collection pouvant atteindre des prix de

Gifted licensing!

Since licensed gifts generate flux and benefit

margins, they have much to offer if the properties

are suitably developed.

The gift market is difficult to assess. There are no

real surveys to go by because the boundaries are

unclear and the distribution circuits are very

different. However in France, the market is far from

reaching the figures grossed across the Channel. In

Great Britain people are constantly exchanging

cards and small gifts, underlines Fabien Saillant,

the Marketing GM & Sales Director of TF1 Licences.

Any opportunity will do. In France, the behavior

pattern is only beginning. Therefore the market

should enjoy a boom over the next few years ». Not

so long ago the gift market was extremely seasonal

with peaks for Christmas, Mothers' Day or

Valentines Day. Studies about these periods or

specific purposes such as birth presents reveal

ever-increasing figures year after year. For instance,

the French market for birth gifts represents close to

50 billion euros per year.

A large price range

In fact small gifts have boosted the field rather

than weighing on it. In the beginning these small

tokens were small gadgets sold for relatively low

prices - between 3 and 10 € - but now the offering

also includes such items as collection figurines

that can be sold up to 300€. For the time being

the market isn't well structured. However, Etienne

Lovisi, GM of Rubie’s France, does suggest that

his company establishes a distinction depending

on price for the costume sets they develop.

« Rubie’s offering follows three guidelines, says

Mr. Lovisi. The first category includes basic

products that can be sold all year round, the

second category offers middle range products

suitable for specific occasions while the third

category focuses on Christmas with a generally

higher price range. Our main concern is more

about the turnover of our licenses, continues the

manager. Considering that clients tend to change

their minds more and more quickly, the rhythm of

our property renewal is accelerating. On the one

hand you must follow suit, but on the other hand

some properties need time to establish

themselves properly. It isn't always easy to find

the proper rhythm. We bet on the future


dossier hotfile

Textile Born 2B / Born 2B Apparel

(Comics World)

vente de l’ordre de 300 €. Pour le

moment, force est de constater que le

marché est peu structuré, comme en

témoigne aussi le large éventail de

prix proposés aux consommateurs.

Etienne Lovisi, directeur de

Rubie’s France, suggère

toutefois une segmentation

par le prix, qui, il est

v r a i , s ’ a d a p t e p l u s

s p é c i f i q u e m e n t a u x

produits développés par la

société autour de l’univers

du déguisement. « L’offre

de Rubie’s se structure

en trois segments,

précise-t-il. Le

p r e m i e r

rassemble

les produits

d’entrée de

g a m m e

La Nouvelle Famille Barbapapa / The new Barbapapa Family

(Leblon Delienne)

qui peuvent se vendre toute l’année,

le second concerne l’offre de moyenne

gamme qui s’achète pour une occasion

particulière, et le dernier se rattache aux

cadeaux de fin d’année et affiche

généralement les prix les plus élevés ».

Si Rubie’s adopte cette méthode dans

son business plan, elle reste en

même temps très flexible sur la

d é l i m i t a t i o n d e s d i f f é re n t s

segments, le consommateur

n’étant pas aussi “figé” dans ses

comportements d’achat. « Notre

préoccupation principale se

concentre plutôt sur le turn-over

de nos licences, poursuit le

dirigeant. Face à un consommateur

de plus en plus zappeur, le rythme de

renouvellement des licences ne cesse de

s’accélérer. Il ne faut pas louper le coche, et

en même temps certaines licences ont

besoin de temps pour s’installer. Il n’est

pas toujours facile d’adopter le bon rythme.

Et dans ce domaine aussi, les règles figées

ne s’adaptent plus. Nous prenons chaque

jour des paris sur l’avenir ». Rubie’s

t r a v a i l le n o t a m m e n t le s g r a n d s

classiques appréciés par les garçons

comme Batman, Star

Wars ou Indiana

Jones, et tous

Lampe Le Petit Prince

The Little Prince Lamp

(Leblon Delienne)

everyday». For boys, among other licenses,

Rubie’s develops great classics such as Batman,

Star Wars or Indiana Jones, and all of the

necessary accessories to have a complete outfit.

For girls, Barbie remains an unavoidable star

although the target keeps getting younger and

younger so Rubie’s is forced to find other licenses

that are more suitable for little girls 8 to 10 years

old who want to play like “ big girls” do.

Numerous distribution circuits

In terms of distribution, gifts can boast about being

everywhere. « Gifts aren't only found in card or

gadget stores anymore, nor in outlets such as Soho

or Avenue of the stars, explains Concetta Galani,

sales and marketing director of Copyright

Promotions Europe. Large-scale distribution

is also investing in this category just as

cultural outlets or gardening and DIY

stores. For the time being, since the

market isn't very organized yet, our best

interest is to combine all of the different

circuits, without exception ». Depending

Kazachok Licensing Mag' 41


dossier hotfile

les accessoires qui complètent leur

équipement. Côté filles, si Barbie reste

une vedette incontournable, sa cible n’en

finit pas de rajeunir, ce qui contraint

Rubie’s à trouver d’autres licences plus

adaptées aux petites filles de 8-10 ans qui

ont envie de jouer aux “grandes”.

De multiples circuits

de distribution

En matière de diffusion, le gift peut se

vanter d’être partout. « Le gift n’est plus

réservé depuis quelques années au circuit

des carteries et gadgets, et aux enseignes

comme Soho ou Avenue of the stars,

explique Concetta Galani, directrice des

ventes et du marketing de Copyright

Promotions Europe. La grande distribution

investit aussi sur ce segment, tout comme

les enseignes du monde de la culture, ou

42 Kazachok Licensing Mag' Juin - Septembre 08

Souris Hello Kitty / Hello Kitty Mouse (Sid Cadeaux)

Accessoires Snoopy /Snoopy Accessories (United Labels)

> Trois questions à Fabienne Vergnon Directrice produits chez Virgin

Kazachok : Où en sont les projets de Virgin en

matière de développement d’espaces dédiés

aux cadeaux et aux produits dérivés ?

Fabienne Vergnon : Je suis entrée chez Virgin

pour mettre en place ces projets. En 2008, sur

nos 34 points de vente, ce sont une quinzaine

d’espaces de 70 à 100 m 2 qui seront implantés. Nous venons, entre

autres, d’installer celui des Champs-Elysées. L’objectif consiste,

face au manque à gagner provenant de la chute du marché du

disque, à offrir des produits complémentaires qui se rattachent à

notre métier d’origine. Nous avons ainsi défini quatre univers : la

musique, le cinéma, les séries TV et les mangas, et les jeux vidéo.

Tous les produits sont regroupés à un même endroit afin de bien

distinguer cette offre du reste du magasin.

K. : Quels types de produits proposez-vous ?

F.V. : : Cela dépend des univers, tout en sachant qu’il n’est pas

question de nous éloigner de notre clientèle. Les produits tournant

autour de la musique représentent ainsi 50% de ce nouveau volume

d’affaires, avec essentiellement des tee-shirts, des affiches, des

on the circuits and the licensing news, some

properties get better treatment than others.

However the market is mostly dominated by the

good old recipe that calls for « the right product at

the right moment ». « Home decoration is currently

enjoying a great boom with cushions, china, frames

and mini refrigerators, ascertains Concetta Galani.

We feel customized objects will be the next trend.

Mobile phones showed the way, with i-pods and

other high tech objects following close behind ».

Simpsons mugs are a hit, just as Snoopy baby

products and Copyright is betting on Marvel Comics

as one of its future blockbusters.

Quality is necessary

The company Sid Cadeaux (ex-Darmon) chose to

concentrate on large-scale distribution, by betting

on more established properties that have already

proven themselves such as Johnny Hallyday, Coca

mugs ou des articles de papeterie. Pour les mangas qui arrivent en

deuxième position, nous nous intéressons aussi bien aux

nostalgiques de Goldorak qu’aux adeptes de Dragon Ball Z. Sur le

cinéma et les jeux vidéo, nous avons beaucoup plus de concurrents.

Nous cherchons donc à offrir des produits originaux, comme des

figurines inédites. Nous cherchons avant tout à susciter des achats

“coup de cœur”.

K. : Quels sont vos critères de choix ?

F.V. : Nous voulons offrir un large éventail de prix, de 5 à 300 €, tout

en restant toujours dans des critères de qualité exigeants. Ce n’est

pas facile. L’offre reste assez limitée, de même que le nombre

d’intervenants. Je rencontre beaucoup de difficultés pour trouver

des produits créatifs et originaux. D’ailleurs, j’en profite pour lancer

un appel aux fabricants. Il nous arrive aussi de rencontrer certains

problèmes de droits. Nous ne pouvons pas nous-mêmes nous

lancer dans le développement de licences, ce n’est pas notre métier.

Mais il n’est pas dit que face à cette pénurie, notamment au niveau

des mangas très pointus, nous ne lancions pas quelques projets

dans ce sens.


dossier hotfile

Kazachok : Comment définissez-vous le marché du gift ?

Laurent Buob : C’est un marché gigantesque qui ne se réduit

plus aux petits cadeaux que se font les adolescentes entre elles.

Tout le monde se fait des cadeaux. Même si le marché est très

segmenté, il existe globalement une vraie demande d’originalité

et de qualité.

K. : Quelle licence fonctionne le mieux actuellement chez vous ?

L.B. : Les Barbapapa font un tabac et notamment le coussin que nous avons

développé. Cette seconde jeunesse est étonnante dans la mesure où ce n’est pas la

rediffusion de la série TV qui a relancé le phénomène, mais simplement les

ouvrages achetés par les parents qui ont été élevés avec elle, et qui ont voulu la

faire connaître à leurs enfants. L’affectif joue ici un rôle prédominant. A ce titre,

Barbapapa pourrait bien devenir un grand classique.

K. : Quelle part joue l’innovation sur ce marché ?

L.B. : Il faut sans cesse trouver de nouveaux produits et de nouvelles idées. Le

consommateur est zappeur, et les cycles de vie des produits sont assez rapides. A

contrario, le prix n’est plus un critère déterminant dans l’acte d’achat, dès que

l’innovation arrive au bon moment, avec la bonne licence.

Briquet Born 2B / Born 2B Lighter (Tropico)

> Trois questions à Laurent Buob

Pdg de Leblon Delienne

des secteurs du jardinage et du bricolage.

Tout le monde fait du cadeau. Et pour le

moment, alors que le marché n’est pas

encore structuré, nous avons tout intérêt à

mixer tous les circuits, sans en oublier

aucun ». Face à la complexité de ce

44 Kazachok Licensing Mag' Juin - Septembre 08

marché, Copyright a aussi mis en place

ses propres segmentations par catégories

de produits, par circuits de distribution, et

par tranches d’âges. En fonction des

circuits et de l’actualité de la licence,

certaines propriétés seront plus

chouchoutées que d’autres. Mais c’est

surtout la technique du “bon produit au

bon moment“ qui domine le marché. « La

d é co ration d e l a m a i s o n co n n a î t

actuellement un formidable essor avec les

coussins, la vaisselle, les cadres et les

mini-frigos, affirme Concetta Galani. Et ce

que l’on pressent pour demain, c’est

l’engouement autour de la customisation

de certains objets. Les téléphones

portables ont lancé le mouvement, les i-pod

et autres appareils de haute technologie

suivent de près ». Si Les Simpson font un

tabac sur les mugs, Snoopy sur les

articles bébés, Copyright table sur les

Comics Marvel pour ses prochains grands

succès.

Une exigence de qualité

De son côté, la société Sid Cadeaux (ex-

Darmon) a choisi de se concentrer sur

la grande distribution, en tablant sur

des licences plus institutionnelles et qui

ont déjà fait leurs preuves, comme

Johnny Hallyday, Coca Cola, Perrier, ou

son propre personnage, la vache

Dookie. « Nous réalisons 70% de notre

v o l u m e d ’ a f f a i r e s e n g r a n d e

Cola, Perrier, or their own character, the Dookie

cow. « Large-scale distribution represents 70% of

our sales, with the rest coming from cards and

international sales, explains CEO Serge Darmon.

We sometimes also conduct specific promotions

with some distributors ». Sid Cadeaux recently

relaunched the Smiley property that is doing very

well with a large range of clients. That goes to prove

that licensing behaves satisfactorily for this specific

gift area when the properties are established and

« as long as they are considered like real brands »,

adds Isabelle Geniez, Alpa's marketing director. For

their star property Pucca, Alpa develops an entire

environment and suitable merchandising to

highlight the entire offering (more than 600

references each year), that ranges from stationary,

small leather goods and soft toys to tee-shirts

packaged in open metal boxes sold in card shops.

« This market is based on offering and not on

demand, reminds the manager. Everything still

remains to be done in terms of merchandising and

product innovation ».

Marie Richez

3 questions for Fabienne Vergnon

Trends & Licensed Products Director

at Lulu Expansion

K.: Where does Virgin stand in terms of developing

corners for gifts and licensed products?

Fabienne Vergnon : I started working for Virgin to

develop these projects. In 2008, we will open about 15

corners that will vary from 70 to 100 square meters in

some of our 34 sales outlets. Among others we just

completed a corner in our store on the Champs-

Elysées. Our goal is to offer complementary products

that have something to do with our initial field in order

to counter the slump in the music industry. Thus we

defined four environments: music, film, TV series &

Mangas and video games. All these products are

showcased in a specific section so as to distinguish

them from the rest of the store.

K.: What kind of products do you offer?

F.V.: It depends on the environments and it must be

noted that we don't wish to venture too far from

what our clients expect. Products based on music

represent 50% of this new offering that consists

mostly of tee shirts, posters, mugs or stationary

items. Mangas arrive in second position and we

have products for people prone to Goldorak

nostalgia as well as Dragon Ball Z fans. For movies

and video games we have a lot more competition.

Therefore we try to offer novel products such as new

figurines. Basically we are trying to trigger “buying

on impulse” behavior patterns.

K: How do you choose your products?

F.V.: We wish to offer a large price range, from 5 to

300 €, while retaining a high quality approach. It isn't

easy. The offering remains quite limited just as the

number of partners. I find it very difficult to encounter

creative and original products. In fact, I'll take this

opportunity to call out to manufacturers. We also

sometimes face problems with rights owners. We

can't develop properties ourselves because it isn't our

job. However, considering this shortage, particularly

in terms of very specific Mangas, we might initiate

some projects along those lines.


dossier hotfile

distribution,

l e r e s t e s e faisant en carterie

et à l’export, explique Serge Darmon, le

Pdg. Nous nous démarquons ainsi de

nos concurrents en offrant des produits

de qualité et originaux. Il nous arrive

aussi de réaliser des opérations

spécifiques avec certains distributeurs ».

Sid Cadeaux a relancé récemment la

propriété Smiley qui cartonne auprès

d’un large éventail de consommateurs.

Preuve que les licences sur ce créneau

particulier du cadeau fonctionnent bien

dès qu’il s’agit de valeurs sûres, et « dès

Miroir de poche La Panthère Rose / Pink Panther Pocket Mirror (PF Distribution - Polyflame)

Trousse Hot Stuff / Hot Stuff pencil case (Tennessee)

3 questions for Laurent Buob

CEO of Leblon Delienne

K.: How do you define the gift market?

Laurent Buob: It's a huge market that doesn't boil

down to small gifts exchanged by female

adolescents anymore. Everyone is offering gifts

nowadays. Even though the market is very divided,

qu’elles sont traitées comme des

marques à part entière », ajoute Isabelle

Geniez, directrice marketing d’Alpa.

Avec Pucca, sa propriété-vedette, Alpa

d évelo p p e t o u t u n u n i vers e t u n

merchandising pour mettre en valeur

l’ensemble de l’offre, soit plus de 600

références par an, allant de la papeterie

à la maroquinerie, en passant par les

peluches, et les tee-shirts, emballés

dans des boîtes métalliques ouvertes, et

vendus en carteries. « Nous sommes

sur un marché d’offre, et non de

demandes, rappelle la dirigeante. Tout

reste à faire, en termes de merchandising

et d’innovations produits ». Le gift n’a pas

fini de faire parler de lui.

Marie Richez

there is a real demand for quality and originality. .

K.: Which one of your licenses is performing the

best at the moment?

L.B.: Barbapapa is a hit, particularly the

cushion we developed. This new youth is

astonishing because it wasn't the rerun of the

TV series that triggered the phenomenon, but

the books parents who had been brought up with

the property bought to introduce it to their kids.

In this case the emotional aspect is extremely

important. Therefore, Barbapapa could become

a great classic.

K.: What part does innovation play on the gift

market?

L.B.: You must constantly come up with new

products and new ideas. Buyers change their

minds quickly and the lifespan of products is

quite short. To the contrary, price isn't a

determining buying factor if the novelty arrives

at the right moment with a suitable license.


tendances trends

La pop licence

fait son show

Quand les préados se mettent à chanter, les franchises musicales battent le

rythme. Mais attention : cible fragile pour cause de construction identitaire…

>Certains ayant droits ont trouvé

le sésame pour s’adresser à la

cible houleuse des tweens. Et

surtout, à ces fillettes qui fourrent un tube

de gloss dans leur sac à main ! Le secret,

c’est la musique. Nos jeunettes nouveau

millénaire font comme leurs icônes des

séries télé : elles chantent, dansent, font les

starlettes ! Et pour s’identifier aux héroïnes

de High School Musical, Hannah Montana

et autres stars en herbe version télé-réalité,

il leur faut des produits adaptés. Exit les

panoplies de docteur et les déguisements

de princesse. Place aux micros, tables de

mixage, lecteurs Mp3 et rêves de paillettes.

Nouveau mode de consommation ou lubie

prépubère ?

Elles avaient déserté

les rayons jouets

Au grand dam de la profession, les fillettes,

dès l’âge de huit ans, ne fréquentaient plus

les magasins de jouets. La

KAGOY attitude pourrait

e x p l i q u e r c e

comportement. Le concept

marketing – comprenez

Kids Are Getting Older

Younger – définit l’attitude

des kids qui consomment

des biens destinés aux

adultes. Se faire un karaoké

entre copines à 10 ans est

bien plus excitant que de

jouer à la marchande !

Ainsi, depuis peu, les

c o r n e r s d e p ro d u i t s

musicaux attirent de

nouveau les fillettes.

Stéphane Azoulay, dirigeant

de Lansay – l’entreprise qui

lança le mange disque en

1972 – revient sur les

46 Kazachok Licensing Mag' Juin - Septembre 08

débuts de la tendance : «En 2001, lorsque

nous avons lancé le Studio Dance, une table

de mixage pour filles, le succès fut

considérable malgré le prix élevé.»

Effet télé-réalité

Quelques mois plus tard, la Star Academy

s’affichait sur le petit écran. Depuis, le

catalogue Lansay joue la Star Ac et Noël

2008 sera très musical. Pour Fabien

S a i l l a n t , D i re c t e u r M a r ke t i n g &

C o m m e r c i a l d e T F 1 L i c e n c e s ,

l’engouement girly pour l’émission mixe

deux éléments : « Le côté people puisque

les plus grandes vedettes sont sur le

plateau et la dimension star-system qui fait

rê v e r le s f i l le t t e s d ’ u n d e s t i n

extraordinaire. » Qu’un quidam

devienne star et les tweens se

mettent à chanter dans leur

salle de bains ! Les candidats

n’étant pas bien vieux, les

Pop music licensing is groovy!

When preteens start singing, musical properties

keep up the beat. But beware! The target is fragile

for it's a period of self-questioning...

Some rights owners found the key to the difficult

target of tweens. What's their secret? It's music.

Our little youngsters of the new millennium copy

their TV series idols: they sing, dance and act like

starlets! To identify with their heroes in High School

Musical, Hannah Montana and other hope-to-be

young stars of reality shows, they need suitable

products. Good-bye doctor sets and princess

costumes. Hello mikes, mixing consoles, Mp3

players and dreams of stardom and glitter.

They had stopped visiting

toy sections

The industry was desperate because little girls

from eight years on didn't shop in toy stores

anymore. The KAGOY attitude could explain this

behavior. This marketing concept - Kids Are

Getting Older Younger – defines the attitude of

kids who want adult products. When you're ten

years old, having a Karaoke party with friends

is far more exciting than playing shop!

Recently musical equipment corners have

started attracting little girls anew. By 2001,

the girls' mixing console launched by Lansay

was already enjoying great success although

it was expensive.

The effect of reality TV

A few months later French hit show Star

Academy premiered on TV. Since that time

the Lansay catalogue has showcased

what became known as "Star Ac" and

Christmas 2008 will be very musical.

Says Fabien Saillant, Marketing & Sales

Manager of TF1 Licences, the girly

enthusiasm for the show is a mix

of two ingredients: «the celebrity

aspect and the star-system

dimension, which makes little

girls dream of an extraordinary

destiny.» Since the candidates

aren't very old, younger audiences


tendances trends

plus jeunes d’identifient à leurs aînés. D’où

peut-être les 120 000 micros Star Ac vendus

en 2004 !

Clés d’un succès

bien orchestré

Depuis, de nouvelles marques sont venues

étoffer les corners. En 2006, Mickey a

ouvert grand ses oreilles et Disney a

propulsé coup sur coup deux licences

phares : le téléfilm High School Musical

(1&2) et la série Hannah Montana. Au train

où vont les choses côté audience, Gabriella,

Troy, Hannah et les autres s’invitent sur

grand écran – HSM 3 en octobre 2008 et HM

au printemps 2009. Sous ces labels, DVD,

albums, jeux vidéos, spectacles et produits

dérivés ciblés surfent sur la vague

musicale. Les clés du succès ? Des

histoires à rebondissements sur fond

musical et chorégraphique, créés autour de

valeurs chères aux tweens. Dans la série

HM, on joue sur le thème de la double vie

rêvée (Miley est une ado branchée qui se

transforme en rockstar sur scène), l’amitié,

la famille. Dans HSM, romance, esprit

d’équipe et basket – que les garçons soient

de la fête – mènent la danse.

> Interview de Docteur Edwige Antier

Pédiatre et auteur de Dolto en héritage (Robert Laffont, 2005)

Kazachok : L'adolescence est une période de mutation dans la vie d'un être.

Constatez-vous une accélération, à notre époque, de cette mutation ?

La puberté au sens social (passage de l'enfance à l'adolescence) n'aurait-elle

pas tendance à se produire plus tôt ? Quant à la puberté physiologique ?

Edwige Antier : L’adolescence précoce est dans l'imaginaire des parents !

Une fillette de sept ans qui répond mal à sa mère attendrit souvent celle-ci : «C'est

la préadolescence», pense-t-elle. Et bien non, l'adolescence vient chez une fille

lorsqu’elle commence à avoir de la poitrine et s’achève avec les règles régulières,

vers 16 ans. Chez le garçon, c'est surtout la mue et la pilosité qui signalent la

transformation. Il n'y a pas une accélération nette de ces phénomènes, tout au

plus six mois d'avancement chez les filles sur deux générations. Voilà pour la

puberté physiologique.

Quant à la puberté sociale, oui, aujourd'hui, les enfants adoptent très tôt les

comportements des adolescents. Mais il ne faut pas confondre les signes extérieurs

et les émotions, qui sont toujours vécues de façon immature jusqu'au déluge

hormonal. Les préadolescents sont sous l'influence de modes qu'ils adoptent pour

faire partie de leurs pairs, sans précocité réelle.

K. : Pourriez-vous commenter le concept marketing KAGOY ? Par exemple,

l'émission Star Academy conçue pour les adultes rencontre un franc succès

auprès des préados.

E.A. : Star Academy fonctionne sur le bon vieux ressort du "radio-crochet" ! Et c'est

très bien ainsi. Les préadolescentes ont toujours eu des rêves de princesse et de

> suite de l’interview p.50

identify with them easily. That's maybe why there

were 120,000 Star Ac mikes sold in 2004!

The keys to a carefully

organized success

New brands have since appeared in corner stores.

In 2006, Disney launched two major properties:

High School Musical and Hannah Montana.

Audiences went wild and Gabriella, Troy, Hannah

and the others will soon be back in movie theaters:

High School Musical 3 is coming in October 2008

and Hannah Montana by the spring of 2009. Under

these labels, DVDs, albums, video games, shows

and specific licensed products are surfing the

musical wave. For Hannah Montana, the idea is to

use the dreamed double life concept: Miley is a

trendy teenager who becomes a rock star when

she's on stage and still has a family life as well as

friends. In High School Musical the emphasis is

upon romance, team spirit and basketball so that

boys can also join the fun.

Reality translated into songs

As far as French productions go, Télé Images Kids

has imagined a new TV series running on France 2. In

Studio 24 the female hero played by a French singer

called Priscilla, sings her dreamed life while

remaining aware the road will be long and full of

setbacks. Says Philippe Alessandri, the producer of

the series: «our characters are art school students

set in a realistic environment.» The series has enjoyed

excellent ratings. And the licensing program: «for the

time being, we are developing products closely related

with TV. Our experience goes to show that Season 2

scheduled for 2009 needs to be launched before we

enlarge the licensing program.»

Tweens end up burning everything

they touch

Says Fabien Saillant: «preteens are a difficult shortlived

target because they are trying to establish who

they are. They tend to reject what those who came

before them appreciated as well as anything

happening in front of them.» While they want to act

like adults, they still want to belong to their own

Kazachok Licensing Mag' Juin - Septembre 08 47


tendances trends

> suite de l’interview

star. Je ne m’étonne donc pas du succès de l’émission auprès de cette cible. Par

contre, le concept est en plein développement parce que l'adolescence sociale est

bien trop longue. Pubère à 15-16 ans, le jeune devra attendre 23 à 25 ans pour être

autonome. Pendant cette longue décennie, il bout d'impatience, il a peur pour son

avenir et se sent coupable de n’être pas le parfait robot que l’on attend de lui. Alors,

il consomme pour affirmer sa puissance. Et de préférence des objets pour adultes,

mais dotés, par la marque, d'un langage hermétique aux adultes. C'est une

revanche de tous les jours contre son quotidien.

K. : Dans les situations du quotidien, on voit souvent les adolescents un baladeur

dans les oreilles. Y voyez-vous une attitude de protection, de fuite ou de rejet ?

E.A. : Le baladeur signifie : «Je ne vous entends pas.» L’ado n’entend pas qu'il faut

faire son travail, dire merci, écouter les adultes en crise, ranger sa chambre… Il

signifie : «Je ne suis plus un bébé pour obéir à mes parents.» Il écoute donc une

musique qui leur est hermétique et lui permet de communiquer avec ceux de son

âge, ses pairs. Alors oui, rejet, fuite !

K. : Les jeunes sont attirés, dans les émissions de télé-réalité musicales, par le

“star system”. Qu'en pensez-vous ?

E.A. : Les jeunes ont besoin de rêver. Ils entendent tous les jours qu'ils pourraient

«mieux faire», qu'il faut travailler. Ils doivent chercher des formations qu'ils

appellent «désorientation». Alors oui : «Voir une fille comme moi qui devient star,

j'adore !»

Réalisme en chanson

Côté production française, Télé Images

Kids a concocté une nouvelle série diffusée

sur France 2. Dans Chante ! l’héroïne, jouée

par la chanteuse Priscilla, rêve sa vie en

chanson mais elle sait que la route sera

longue et semée d’embûches. De ce côté-ci

de l’Atlantique, on ne gomme pas la galère.

48 Kazachok Licensing Mag' Juin - Septembre 08

Pour Philippe Alessandri, producteur de la

série : «Nos personnages évoluent dans

une école d’art et dans un environnement

réaliste.» La nouvelle comédie musicale,

qui n’est pas sans rappeler Fame – film

culte des années 80 – enregistre de très

bons résultats. Quant au programme de

licences : «Pour l’instant, nous travaillons

les produits proches de la télé. De par notre

expérience, nous savons qu’il faut lancer la

saison 2 prévue en 2009 avant d’étendre le

programme.»

Mais les préados brûlent

tout ce qu’ils touchent

Pour Fabien Saillant, «les préados sont une

cible difficile, éphémère, car en pleine

construction identitaire. Ils ont tendance à

rejeter ce qui était apprécié avant eux et ce

qui se passe devant eux.» S’ils veulent faire

comme les grands, ils n’en cherchent pas

moins à constituer leur propre tribu ! C’est

pourquoi, Tecktonik, marque phare de TF1

Licences en 2009, a prévu des produits

adaptés à cette cible secondaire.

Entre les seniors dans les salles de sport,

l’adolescence qui commence à 10 ans et

s’achève à 20 pour repartir à 30, quel fatras

démographique et mercatique ! Et la

musique, elle, se ballade à travers les âges.

Musique Maestro.

Sandrine Toledano

tribe! That is why Tecktonik - key property of TF1

Licences for 2009 – has developed products for this

secondary target.

Sandrine Toledano

Interview of Doctor Edwige Antier

Pediatrician and author of Dolto en héritage

(The Dolto Legacy) published by Robert Laffont in 2005

K a z a c h o k : A d o l e s c e n c e i s a p e r i o d o f

transformation during a lifetime. Have you noticed

an acceleration of this transformation in our era?

Does puberty in the social sense (going from

childhood to adolescence) tend to occur earlier?

Edwige Antier: Yes, for today children quickly start

to act like adolescents. But there shouldn't be

confusion between exterior signs and feelings,

which are always experienced in an immature way

until the hormonal explosion occurs. Preteens are

influenced by trends they take because they want to

be accepted by their peers, without any real

precociousness.

K: Could you comment upon the marketing concept

known as KAGOY? For instance, the program Star

Academy that was imagined by adults has been

ultra successful with preteens.

E.A.: Star Academy is based on the good old talent

show! And that's a good thing. Preteens have always

dreamed of becoming stars or princesses.

Therefore I'm not surprised that the program is a

hit with that target. However, the concept is muting

completely because social adolescence is far too

long. A young person reaches puberty at 15 or 16,

but will have to wait until 23 to 25 years old to

become autonomous. During that long decade, the

youngster is boiling with impatience, is scared for

his or her future and feels guilty not to be the

perfect little robot he or she is expected to be. So he

or she becomes a consumer to feel potent.

Preferably, he or she buys adult goods but the label

has provided these products with a meaning that

adults don't understand. It's a daily revenge against

his or her environment.

K: We often see adolescents with an MP3 reader

during daily routines. Do you see that attitude as a

desire for protection, or a manner of rejection or

escape?

E.A.: The portable music reader means: «I can't

hear you.» the teenager doesn't hear it's time to do

homework, say thank you, listen to adults having a

hard time, tidy up his or her bedroom... it means:

«I'm no baby meant to obey my parents anymore.»

That's why adolescents listen to music their parents

can't grasp but is a way of communicating with kids

of his or her age, with peers. So yes, I would say

rejection and escape!

K: In music reality shows, young people feel drawn

to the star system. What do you think of that?

E.A.: Young people need to dream. Every day they

hear the same sing song about how they should

work, how they could do better. They need to look

for "disorientation" patterns. So when they see "a

girl just like me" who becomes a star, they LOVE IT!


Laissez-vous guider

vers les meilleurs

programmes jeunesse

MIPCOM Junior – Visionnages de programmes pour la jeunesse

11-12 Octobre 2008

Carlton Hotel, Cannes, France

www.mipcomjunior.com


tendances trends

>Jusqu’il y a encore quelques

années, les licences de marques

destinées aux hommes se

concentraient essentiellement sur le

parfum. Se parfumer n’était pas pour eux

un geste vécu comme une atteinte à leur

virilité, mais même plutôt comme une

manière de la rehausser, voire la

sublimer. Il en allait, en

revanche, différemment

pour les cosmétiques,

jugés trop féminins pour

leur peau de mâle. Rien

d’étonnant donc à ce

qu’une grande partie de

l’ o f f re d e p ro d u i t s

d’hygiène et de soins de

la peau ait commencé

par émaner des groupes qui étaient déjà en

c h a r g e d e l a f a b r i c a t i o n e t d u

développement de lignes de parfums sous

licence. C o t y G ro u p , P re s t i g e e t

Collections International de L’Oreal, P&G

Prestige Beauté, Inter Parfums ou, plus

récemment Selective Beauty en 2004

(Benetton, Max Mara, Trussardi, Sonia

Rykiel, John Galliano), ont chacun

commencé par initier les hommes en leur

proposant des produits qui ne les

déroutaient pas trop. La plupart des lignes

incluaient ainsi des déodorants parfumés

déclinés de la fragrance puis les premiers

soins sont arrivés sous la forme de baume

après-rasage, un geste qui restait encore

masculin aux yeux des plus machos car

destiné à calmer le feu du rasoir. Cette

t e x t u re p l u s c o s m é t i q u e q u e l a

traditionnelle lotion après-rasage a

Un homme sur

quatre utilise

au moins un

soin du visage

dans l’année.

50 Kazachok Licensing Mag' Juin - Septembre 08

Du bien pour

le mâle

Les licences sont de plus en plus nombreuses à entrer dans les

salles de bain masculines, portées par l’envie des hommes de

prendre soin de leur peau.

permis de véhiculer un premier discours

axé sur la douceur et l’hydratation de la

peau. Mais le développement du soin au

masculin s’est véritablement accéléré

avec l’arrivée de lignes créées par des

sociétés cette fois issues du soin au

féminin. C’est le cas de Beauté Prestige

International (BPI ) du groupe Shiseido ou

des Parfums Azzaro du groupe Clarins. Le

premier a apporté une véritable révolution

sur le marché via sa licence Jean-Paul

Gaultier Parfums. Le lancement de la

ligne de maquillage et

soins Le Mâle “Tout

Beau Tout Propre” qui

proposait notamment

une poudre compacte

mate Belle Mine, un

crayon khôl et un crayon

correcteur pour les

sourcils a clairement

dopé la tribu de ceux que

l’ o n a b a p t i s é le s M é t ro s ex u e l s .

Rebaptisée sobrement Jean-Paul Gaultier

Monsieur, elle développe toujours des

produits bonne mine à la limite du

maquillage pour homme comme ce

baume nourrissant pour les lèvres en

stick, décliné en version incolore et en

deux teintes légères pour rehausser la

couleur naturelle des lèvres mais elle

intègre également des soins de fond

Goodies for men

Licensing is more and more present in men's

bathrooms: their desire to take care of their skin is

a great vehicle!

Until only a few years ago, brand licensing for men

was mostly about fragrances. Indeed, smelling nice

didn't hurt their manliness while cosmetics were

still seen as far too feminine. Therefore it isn't

surprising that groups already involved in licensed

fragrances were the ones who began offering most

of the beauty and hygiene products. Coty Group,

Prestige and Collections International by L’Oreal,

P&G Prestige Beauté or recently, Selective Beauty

in 2004 (Benetton, Max Mara, Trussardi, Sonia

Rykiel, John Galliano), started to introduce men to

products they didn't find too offsetting. Most of the

lines included deodorants developed after an


tendances trends

Quelques petites choses que l’on sait d’eux

comme un gel énergisant visage, un

baume hydratant et un contour des yeux.

Comme les femmes, les hommes sont, en

effet, de plus en plus nombreux à refuser

de voir les traces du temps s’inscrire sur

leur visage et toute ligne de soin qui se

respecte intègre ainsi aujourd’hui antirides

et anti-âge. Selon NPD Group, la

croissance du chiffre d’affaires des soins

masculins est portée par des segments à

forte valeur ajoutée comme les anti-âge

et soins hydratants qui représentaient

respectivement 20% et 28% du chiffre

d’affaires total des soins masculins dans

le réseau sélectif il y a un an. L’entité

Parfums Azzaro de Clarins, en charge de

la licence de la marque, l’a bien compris

comme le montre la ligne Skinforce for

Men qui joue sur la prévention avec une

gamme formulée à partir d’arbres

comme le baobab d'Afrique, symbole de

longévité. Elle persiste et signe avec

l’accord de licence signé avec Porsche

17% des utilisateurs de crème visage pour

femme sont des hommes.

(Source: Consumer’s Morning 2007 TNS Worldpanel)

La peau des hommes est plus épaisse de 16%

que celle des femmes, plus grasse à partir de

l’âge de 20 ans, vieillit plus tardivement mais

de façon plus brutale et marquée.

(Source : L’Oréal Paris)

48% des utilisateurs de déodorants en appliquent

au moins 2 fois par jour, 40% une fois par jour

et 12% chaque jour mais de manière plus

variable.

42% des hommes disent avoir la peau sensible.

(Source : Ipsos 2005.)

40% des hommes commencent à utiliser un déodorant entre 15 et 17

ans, 20% avant 15 ans, 20% entre 18 et 20 ans, 7% entre 21 et 24 ans, 7%

entre 25 et 39 ans, 2% entre 40 et 54 ans et 4% ne savent pas. (Source :

étude shopper menée en 2006 par Williams.)

Design Group qui porte sur la création et

la fabrication de lignes de parfums et de

cosmétiques masculins dont le premier

lancement arrivera sous peu.

Fort potentiel de

développement

A ce jour, selon Ipsos, un homme sur

quatre (24%) utilise au moins un soin du

visage dans l’année, ce qui peut paraître

peu si on le compare aux 7 femmes sur 10

qui utilisent un soin dédié à leur peau

mais qui est loin d’être négligeable pour

une catégorie encore nouvelle. En 2015,

un homme sur deux devrait utiliser une

crème de jour. C’est en tout cas le

pronostic lancé par L’Oréal il y a quelque

temps. Si on peut le juger optimiste, il est

révélateur du potentiel dont le numéro un

mondial des cosmétiques crédite ce

m a rc h é . S a d i v i s i o n P re s t i g e e t

Collections International (licences des

parfums Giorgio Armani, Ralph Lauren,

Cacharel, Viktor & Rolf, Diesel) en

donne une nouvelle preuve avec la

sortie de Skin Minerals For Crema

Nera de Giorgio Armani, moins d'un

an après la Crema Nera pour

femme. Les soins comme la crème

ré g é n é r a n t e s o n t

p ré s e n t é s

d a n s u n

s u p e r b e

p a c k a g i n g

noir, inspiré de

l’obsidienne de

Pantelleria où

existing fragrance and then the first beauty

products arrived as after-shave creams since

putting on aftershave remained a masculine

gesture. The more cosmetic aspect of the texture

enabled a first message about softness and skin

moisturizing. However, the development of men's

cosmetics really took off when companies involved

in feminine beauty care started to get involved. That

was the case with Beauté Prestige International

(BPI) a subsidiary of Shiseido Group or Azzaro

P e r f u m e s f ro m t h e C l a r i n s G ro u p . B P I

revolutionized the market with its Jean-Paul

Gaultier Parfums license. When the make-up and

beauty care range “Le Mâle - Tout Beau Tout Propre “

that included a bronzing powder called "Belle Mine"

was launched, it clearly boosted the tribe called

"Metrosexuals". Soberly renamed Jean-Paul

Gaultier Monsieur, it continues developing bronzing

products that verge on masculine makeup but also

includes in-depth care products such as an

energizing face gel and an eye-skin cream. The NPD

Group states that the increase of sales turnover in

the masculine beauty care field is sustained by

categories with strong added value such as anti-age

and moisturizers, which represented by order 20%

and 28% of total sales for men's beauty products in

the selective outlets a year ago.

Strong development potential

Up to date, states survey institute Ipsos, one man

out of four (24%) uses at least one men's cream

during the year. In 2015, one out every two men

should be using a day cream. In any case, that was

L'Oreal's forecast some time ago. The group's

divisions Prestige and Collections International -

licenses for fragrances by Giorgio Armani, Ralph

Lauren, Cacharel, Viktor & Rolf, Diesel - offered

good proof of this belief when they launched Skin

Minerals For Crema Nera by Giorgio Armani, less

than a year after launching Crema Nera for women.

Beauty care products such as the regenerating

cream are presented in a superb black packaging.

The masculine ranges are quickly becoming as

complete as their feminine counterpart. For

instance, Inter Parfums Group (Burberry, Paul

Smith, Christian Lacroix, Lanvin, Nickel, Céline and

S.T. Dupont) is launching sunscreen products under

the Quiksilver label.

A multi-circuit offering

Because they are sustained by brands from the

realm of luxury, licensed cosmetics are for the time

being mostly sold in selective fragrance stores and

department stores where men have long found their

fragrances. In French large-scale distribution

outlets, Adidas is the only brand to challenge Nivea

For Men, Men Expert and Mennen. Muriel Pauli,

Coty Beauty's marketing GM, explains how they

intend to sustain Adidas Skin Protection, including

by using French football icon Zinedine Zidane, a very

striking plus to find space on masculine beauty

shelves. « The development of skin care products

for men is based on specific masculine skin issues,

not only on a trend. There is definite consumer

legitimacy in developing that market» as quoted by

L’Oréal Paris. In large-scale distribution outlets,

Kazachok Licensing Mag' Juin - Septembre 08 51


tendances trends

Quand la distribution chouchoute les hommes

Les nouveaux comportements de beauté au masculin n’ont bien évidemment pas

échappé aux distributeurs et on assiste depuis un an à une accélération du

développement de concepts qui leur sont spécifiquement dédiés, où se retrouvent

les principales licences du marché. Le BHV Homme parisien qui a fêté le 28 mars

dernier son premier anniversaire est un des plus abouti. Au rez-de-chaussée baptisé

Moi’Emoi, la parfumerie propose non seulement une offre de produits de soins

parmi les plus pointus mais surtout des services originaux comme l’Institut de soins

Isseo exclusivement dédié à la beauté et au bien-être des hommes ou la boutique du

barbier – coiffeur « Les Mauvais Garçons » où officie un spécialiste du rasage à

l’ancienne. L’homme est également une des priorités des grands magasins du

Boulevard Haussmann. Les Galeries Lafayette ont ainsi présenté en avril un rez-dechaussée

masculin entièrement repensé. Cet espace de 2 000 m 2 consacre

notamment 70 m 2 à un espace beauté revu et corrigé, consacré aux produits antiâge,

à la parfumerie, au rasage et à la manucure mais aussi à une nouvelle cabine de

10 m 2 dispensant les soins Issio. Son concurrent voisin Le Printemps n’est pas non

plus resté inactif. L’espace beauté installé au sous-sol du Printemps de l’Homme a

été entièrement rénové pour se présenter comme une nouvelle parfumerie offrant

une offre très sélective de marques et de services. Les grandes marques de parfums

ont été regroupées, parmi lesquelles les lignes sous licences de marques de

maisons de couture et de prêt à porter de luxe comme Dior, Hermès, Yves Saintlaurent,

Jean-Paul Gaultier, Hugo Boss, Paco Rabanne, Azzaro, Armani, Lacoste ou

de créateur comme Tom Ford, Paul Smith ou Prada. L’homme est également de

plus en plus chouchouté par les chaînes de parfumerie. « Nous avons développé

notre offre produits et aussi l’aspect conseil car il y a une véritable attente de la part

des hommes, moi le premier sourit Philippe Pèlerin, directeur du marketing de

l’enseigne Beauty Success. C’est aussi pour cela que nous avons créé une rubrique

masculine dans chaque numéro de BS News, notre consumer magazine ». Chez

Marionnaud, d’après Laurence Paganini, directrice générale France, « les hommes

représentent déjà 30% des acheteurs sur le site et 15% des porteurs de la carte de

fidélité Marionnaud. C’est une de nos cibles prioritaires, nous avons l’intention de

devenir un des interlocuteurs privilégiés de ces consommateurs » ajoute t-elle. Il est

ainsi mis en scène dans la nouvelle communication développée par Marionnaud

depuis le début de l’année. Le soin masculin a également été mis plus fortement en

avant dans le nouveau concept de magasin lancé l’an dernier. « Nous avons créé

dans nos instituts des cabines qui leur sont réservées et qui leur proposent des

soins spécifiques et étendu les linéaires hommes notamment en soin précise Laure

Browne, directrice de la communication de Marionnaud. Le nouveau concept est le

miroir de l'homme moderne, qui considère désormais la beauté comme la signature

de son look, et nous lui octroyons désormais une place égale à celle de la femme ».

Giorgio Armani a une maison. Les

gammes masculines sont ainsi en passe

de devenir aussi complètes que celles

proposées aux femmes. Boss Skin d’Hugo

Boss, par exemple, dont P&G Prestige

Beauté a la licence ne compte pas moins

de 13 produits pour le visage dont un

contour des yeux et une lotion hydratante

Effet Hâlé. Le groupe Inter Parfums

(Burberry, Paul Smith, Christian Lacroix,

Lanvin, Nickel, Céline et S.T. Dupont)

lance notamment pour sa part des

produits solaires sous les couleurs de

Quiksilver avec qui il a signé un accord de

licence exclusif et mondial pour la

52 Kazachok Licensing Mag' Juin - Septembre 08

création, le développement et la

d i s t r i b u t i o n d e p a r f u m s . C e t t e

accélération du rythme des nouveautés

est en phase avec le marché des soins

masculins : selon NPD Group, la

nouveauté représentait 21% du chiffre

d’affaires total soins masculins à fin juin

2007.

Offre multi – circuit

Portée par les marques issues de

l’univers du luxe, l’offre de soins

cosmétiques sous licence est, de ce fait,

surtout le champ clos des parfumeries

sélectives et des grands magasins dans

sales of masculine skin care products have almost

tripled in volume as well as in value since 2004, and

continued last year to push the men's market up

(+26% in value, +20% in volume). These sales

already represent 8.2% of the feminine beauty care

category versus 2.8% in 2004. This evolution in the

large-scale distribution circuit just as in the

selective distribution circuit confirms that men feel

an ever-increasing desire to take care of

themselves.

Lena Rose

When distribution caters

to men's desires

Over the past year, there has been an acceleration

of specifically masculine concept developments by

distributors and the main licenses on the market

are present. Parisian department store BHV

celebrated its first birthday last March 28 th . It is one

of the most elaborate examples. On the ground floor

that was named Moi’Emoi for the occasion, the

fragrance section offers beauty products as well as

original services such as: Beauty institute Isseo

(entirely dedicated to men's beauty and well-being)

or The Hairdresser Barber Shop (with an old style

barber). Men are also one of the priorities of the

Boulevard Haussmann department stores. In April,

Les Galeries Lafayette presented their entirely

remodeled masculine ground floor. The 2 000 m 2

space devotes 70 m 2 to a modernized beauty corner

dedicated to anti-age products, fragrances, shaving

and manicure as well as a new 10 m 2 cabin where

Issio beauty care is dispensed. Nearby competitor

Le Printemps also was on the ball. The beauty

saloon in the basement of Printemps de l’Homme

was entirely renovated. All the major perfume

brands were brought together, with licensed


tendances trends

lesquels les hommes trouvent déjà depuis

longtemps leurs lignes de parfums. En

grandes surfaces où la bataille se joue

principalement entre Nivea For Men du

groupe Beiersdorf et les deux marques

L’Oréaliennes Men Expert de l’Oreal Paris

et Mennen de LaScad, Adidas est la seule

marque sous licence à tenter de se

mesurer à ce trio de choc. « Nous

souhaitons effectivement défendre les

positions d’Adidas Skin Protection, c’est

pourquoi nous venons d’en relancer la

formule pour apporter un double bénéfice

soin, de protection contre les UV et de

réduction du vieillissement de la peau »

explique Muriel Pauli, directrice

marketing de Coty Beauty. Cette nouvelle

gamme, composée d’un gel nettoyant,

d’un gel exfoliant désincrustant, d’un

baume après-rasage hydratant et d’une

crème visage est soutenue par une

campagne de communication placée

sous l’égide de Zinedine Zidane,

également ambassadeur de la ligne de

d é o d o r a n t s A d i d a s . U n e a r m e

particulièrement offensive pour faire sa

place au rayon des soins masculins dans

lequel la bataille ne semble pas prête de

s’arrêter faute de combattants. « Le

développement du soin de la peau pour

homme répond à des problématiques

spécifiques à la peau des hommes, et non

à un simple effet de mode. Il y a une

légitimité consommateurs à développer ce

marché » dit-on chez L’Oréal Paris. En

grandes surfaces, les ventes de soins du

visage masculin ont quasiment triplé en

volume comme en valeur depuis 2004 et

étaient encore l’an dernier le levier de

croissance du marché de l’homme (+26%

en valeur, +20% en volume). Il

représente déjà 8.2% de la

catégorie du soin visage

féminin contre 2.8% en

2004. Une évolution dans

un circuit grand public qui,

à l’instar de celle du circuit

sélectif, confirme bien que

les hommes assument de

plus en l’envie de prendre

soin d’eux.

Lena Rose

products by haute couture and ready-to-wear

fashion companies such as Dior, Hermès, Yves

Saint-Laurent, Jean-Paul Gaultier, and designers

such as Tom Ford, Paul Smith or Prada. Men are

also ever more spoiled by perfume outlets. « We

increased our range of products as well as our

advice potential because men have real demands,

including myself, says Philippe Pèlerin the

Marketing Director of Beauty Success, with a

smile. That was also the reason for starting a

masculine section in each issue of our consumer

magazine BS News». Says Laurence Paganini GM

of Marionnaud France: « men already represent

30% of online buyers and 15% of our Marionnaud

fidelity program cardholders». She further adds: «

They are one of our priorities and we intend to

become a privileged source of advice for these

clients » Masculine beauty care was carefully

pushed in the new store concept launched last

year: « we opened specific men's cabins in our

beauty institutes with exclusively masculine

beauty care products and we extended our men's

shelf space particularly for skin care products»,

details Laure Browne, in charge of Marionnaud's

communication. From now on they will have the

same amount of space as women ».

A few things we know about them

• 17% of feminine beauty creams are used by men.

(Source: Consumer’s Morning 2007 TNS

Worldpanel)

• Men's skin is 16% thicker than women's; it

becomes oilier after 20 years old, and ages later

but in a more sudden and drastic way.

(Source: L’Oréal Paris)

• 48% of deodorant users apply it at least twice a

day, 40% once a day and 12% daily but in a more

variable way.

• 42% of men say their skin is sensitive

(Source: Ipsos 2005.)

• 40% of men start using deodorant between 15 and

17 years old, 20% before 15 years old, 20%

between 18 and 20 years old, 7% between 21 and

24 years old, 7% between 25 and 39 years old, 2%

between 40 and 54 years old and 4% don't know.

(Source: 2006 shopper study by Williams.)

Kazachok Licensing Mag' Juin - Septembre 08 53


eportage reports

1

>L a m o n d i a l i s a t i o n d e s

é c h a n g e s n ’ é c h a p p e à

personne. Encore moins aux

p ro fe ss i o n n e l s d e l a l i ce n ce . L e

développement de la plupart des

marques se passe hors des frontières. De

Ratatouille à Bob l’Eponge en passant par

le label Jeep, l’internationalisation des

licences va croissant. Mais, du verre à

boire Perrier en France au téléphone

mobile rempli de bulles virtuelles au

Japon, il aura fallu une solide organisation

et une bonne dose de stratégie. Pour

pénétrer différents marchés, les firmes

ouvrent des bureaux à l’étranger ou font

appel à des agents. Dans de telles

structures, comment mettre en œuvre un

programme mondial de licences ?

Comment concilier une approche globale

avec les spécificités locales ?

Licences tout terrain et

licences domestiques

Du côté des industriels, la licence est un

instrument marketing hors pair. Mais

c’est aussi un outil de développement

international. Pour Gérard Pina, Directeur

Marketing de CTI, entreprise spécialisée

dans le linge de maison sous licences

pour enfants à destination du marché

européen, «l’uniformisation des goûts est

le principe même de la licence.» Quand

on intervient sur les marchés français,

allemands ou espagnols, frapper ses

p r o d u i t s d u l o g o D i s n e y t e n d à

homogénéiser la demande sur une cible

d’âge. De l’autre côté du Rhin ou des

Pyrénées, les petits garçons raffolent de

54 Kazachok Licensing Mag' Juin - Septembre 08

Au pays des

Si une marque acquière une notoriété internationale, sa

perception n’est pas toujours la même à Bombay ou à

Barcelone ! Comment faire du sur-mesure mondialisé ?

2

3

1-Outil Multifonction Jeep

Jeep Multitasking tool (Impex)

2-Parure de lit Spiderman

Spiderman Bed Linen (CTI)

3-Parure de lit Littlest PetShop

Littlest PetShop Bed Linen (CTI)

licences

In the country of global licensing

When a brand earns international recognition, the

way it is perceived varies depending whether the

target is Bombay or Barcelona! How can a globally

tailor-made program be developed?

Nobody can overlook globalization and certainly not

licensing professionals. Nowadays developments are

often international. To take but a few examples:

Ratatouille, SpongeBob or the brand Jeep all have

international strategies. However, solid organization

and good planning are required to produce a Perrier

drinking glass for France and a cell phone with virtual

bubbles for Japan. When firms want to get

established on a foreign market they open

representations abroad and/or hire agents. How does

a worldwide licensing program begin? And how can a

global approach provide leeway for local specifics?

Overall licenses and

domestic licenses

Licensing is a top marketing tool for manufacturers. It

is also an international development tool. Says Gérard

Pina, Marketing Director of CTI, a firm specialized in

licensed house linen for children on the European

market, «the standardization of taste is the basis of

licensing». When we are active on French, German or

Spanish markets and we put the Disney logo on our

products, it tends to homogenize the demand for an

age target. On the other side of the Rhine or the

Pyrenees little boys are mad about Cars! However,

some properties ever cross borders so to say. Gérard

Pina points out that: «we also work on local licenses.

For instance, Janosch or Lillifee are characters based

on children's publishing in Germany that target

exclusively the local market». Buying power levels,

buying patterns, seasonal logic... local specifics are

blatant. To build a worldwide licensing program they

must be taken into account.

Universal storytellers

Philippe Lavoué, VP Sales, Retail & Mktg of Disney

Consumer Products, explains: «Franchise priorities

are established at the highest level of our company.

Afterwards, all of the local divisions (TV, Cinema,

Park…) hold regular meetings to coordinate the

procedures». He goes on: «our creative teams tell

stories with high international potential that outlive

generations».


eportage reports

mondiales

Cars ! Pourtant, certaines licences,

très fortes sur un territoire, ne passent

pour ainsi dire jamais la frontière.

Gérard Pina constate : «Nous travaillons

aussi des licences locales. Par exemple,

Janosch ou Lillifee, personnages issus de

l’édition enfantine allemande, s’adressent

exclusivement au marché local.»

Des incontournables kiosques à journaux

en Espagne aux magasins spécialisés en

Allemagne, du goût germanique pour les

jeux de construction à celui des français

pour l’édition enfantine, de l’excentricité

du marché japonais à la force des contes

traditionnels en Inde, réseaux de

distribution, niveaux de pouvoir d’achat,

habitudes de consommation, logiques de

saisonnalité… les spécificités locales sont

patentes. Et pour bâtir un programme de

licence mondiale, il faut les intégrer.

Faiseurs d’histoires

universelles

Philippe Lavoué, VP Sales, Retail & Mktg

de Disney Consumer Products, explique :

«Les priorités de franchises sont

TV Pad Dora l’Exploratrice

Dora the Explorer TV Pad (Lansay)

décidées au plus haut niveau de notre

organisation. Elles mixent une cible

démographique et un personnage.

Ensuite, l’ensemble des divisions locales

Subsidiaries or agents?

At Nickelodeon & Viacom Consumer Products, the

integration degree of international activities is defined

individually. A subsidiary was created for the

European zone in 2003, directed by Jean-Philippe

Randisi. The motto: to intertwine taking charge of

activities by the group's entity and rights

representation by an agent. «While activities are 100%

integrated in the UK, they are slightly less so in

Germany where our agent CPE is involved in the sales

force, and in France they are 50% integrated since we

are involved in the toy, publishing and promotional

licensing businesses». This sophisticated approach

maximizes individual expertise. At WWE, a British

m u l t i m e d i a g ro u p s p e c i a l i z e d i n s p o r t s

entertainment; the property Catch has strong

international visibility thanks to their 15 agents that

represent the rights for Europe and Asia.

Dialectic between central

and local levels

Jean-Philippe Randisi sees binary reasoning as

obsolete: «going from one dimension to another is

constantly necessary. The dynamics between local

and global levels create joint forces.» For instance,

Dora was born in the US but became an educational

recreational reference in Europe. While the property

expanded in the US on traditional products (toys,

textile…), in France over a quarter of sales returns

come from publishing with the educational range by

Magnard among others. When a property travels that

can have a very positive impact on the country of

origin. Jean-Philippe Randisi adds: «we might

consider developing an educational line for the US.»

Talent without borders

In the USA, Nickelodeon's property SpongeBob has

been successful with different age ranges. But in

Europe TV programming turned it into a brand for

kids. So then how do you go about developing Bob

textile for young adults in Europe? By making them

forget about the TV series but keeping the symbol in

mind. In this case it's up to the artistic direction to

meet the challenge by having trendy lines booming

by the end of next summer. That's how creativity,

wherever it comes from, can provide an alternative to

squaring the circle.

Sandrine Toledano

Accessoires Auto Air Wick

Car Accessories Air Wick (Impex)

Kazachok Licensing Mag' Juin - Septembre 08 55


eportage reports

(TV, Cinéma, Parc…) se réunissent

régulièrement afin de coordonner les

a c t i o n s . » E t c h e z D i s n e y , f i r m e

multinationale par excellence, la force de

frappe d’une marque mondiale réside

dans l’histoire racontée : «Nos créatifs

racontent des histoires à fort potentiel

international et générationnel. Par

exemple, John Lasseter, le créateur de

Cars, a su parler des voitures aux enfants

de manière tout à fait originale.»

Filiales ou agents ?

Chez Nickelodeon & Viacom Consumer

Products, c’est la structure du groupe qui

fait son originalité – et son efficacité. Le

degré d’intégration des activités

internationales est défini au cas par cas.

Pour la zone Europe, une filiale a été

Interview de Régine Labrosse

Directrice Générale de l’agence TLC - The Licensing Company

Kazachok : Pourriez-vous parler de

l’ouverture de votre bureau parisien

en 2000 ? À quels besoins d’extension

répondait-il ?

R é g i n e L a b r o s s e : L’ a g e n c e

internationale TLC a été créée à

Londres il y a onze ans. Dès le départ,

notre ambition était de répondre aux

besoins globaux et locaux de grandes

marques. Les bureaux de Paris, puis

de New York, Tokyo et plus récemment

M u n i c h o n t é t é c ré é s a f i n d e

développer, sur chaque territoire, des

stratégies d’extension de marque sur mesure. Ouvert en 2000, les

activités du bureau de Paris se déploient sur l’Europe continentale et

s’adaptent aux marchés locaux grâce à la connaissance des marchés,

des consommateurs, des industriels et des enseignes spécifiques.

K : Quels sont les liens entre le siège et les bureaux lors de

l’élaboration d’une stratégie de licence mondiale ?

R.L. : La force de chaque bureau est de travailler de manière

autonome mais cohérente par rapport aux stratégies groupe

élaborées collégialement. Les bureaux apportent les connaissances

de leurs marchés respectifs en tenant compte des particularités

culturelles. Ceci permet de déployer des stratégies globales mais qui

nécessitent parfois des mises en place à plusieurs vitesses tout en

introduisant des nuances locales. Prenons l’exemple d’une marque

fleuron du groupe Reckitt Benckiser que nous représentons

mondialement : AirWick. Nous avons lancé avec notre partenaire

licencié une gamme de désodorisants pour auto en France et en

Europe continentale qui a ensuite été introduite en Angleterre. Grâce

à cette implantation, nous avons pu étendre la distribution au marché

US en collaboration avec notre bureau américain, ainsi qu’en

Australie. Sur le marché japonais, nous attendons que la

56 Kazachok Licensing Mag' Juin - Septembre 08

créée en 2003, dirigée par Jean-Philippe

Randisi. Son credo : croiser prise en main

des activités par l’entité du groupe et

délégation des droits à un agent. «Tandis

que les activités sont intégrées à 100% en

Grande-Bretagne, elles le sont un peu

moins en Allemagne où notre agent

Copyright Promotions Licensing Group

intervient sur la force de vente, à 50% en

France puisque nous agissons sur les

business jouets, publishing et licences

promotionnelles. Quant au Benelux, deux

p e r s o n n e s y t r a v a i l l e n t a f i n d e

coordonner les actions marketing et

retail de CPLG avec la chaîne de télé.»

Dans les autres pays de la zone Europe,

Nickelodeon confie son licensing à des

agents. Et ce savant dosage permet

d’optimiser les savoir-faire de chacun.

marque soit d’abord bien implantée auprès des consommateurs, avant

de lancer le programme de produits dérivés avec notre bureau japonais.

K. : Concernant l’élaboration de vos programmes de licences,

pourriez-vous décrire des actions spécifiques à chaque pays et

d’autres plus globales ?

R.L. : Lorsque l'on rédige une stratégie d'extension pour des

marques mondiales, il y a un axe global couvrant les catégories

majeures déclinables internationalement, puis des segments de

produits plus spécifiques à chaque zone. Certaines catégories

traitées globalement peuvent également être adaptées au niveau

local. Si l'on prend l'exemple de Perrier, en dépit de la portée

internationale de la marque sur la catégorie des verres, certaines

adaptations ont été nécessaires. Dans certains pays comme

l’Allemagne, marché très sensible au prix, notre partenaire Arc Intl

a dû développer un conditionnement spécifique justifiant une offre

tarifaire préférentielle. Pour la marque internationale de 4x4 Jeep,

la gamme d'outillage pour automobile a pu être lancée au niveau

européen de façon homogène. Cela n'a pas été le cas pour une

autre catégorie majeure du programme, la chaussure. Il a fallu en

effet travailler avec plusieurs licenciés pour répondre aux

spécificités de chaque marché (design produit, contrainte tarifaire,

distribution, niveau de service...) Pour les propriétés de

divertissement, en marge des catégories majeures, nous nous

attachons à explorer des univers liés aux traditions des marchés.

Ainsi on développera des fèves de l'Epiphanie en France, des

pyjamas/costumes en Espagne, des déguisements vendus sur

cintre dans les rayons textiles en Grande-Bretagne. Notre

expérience dans l'alimentaire nous a montré que l'on pouvait

décliner des marques d'alcool sur des spécialités régionales

comme la 'Tarta Whisky' en Espagne, les olives marinées à la vodka

aux USA, les plats préparés au rhum Malibu en Angleterre.

Dans tous les cas, il s’agit de bâtir des programmes d’extension de

marques innovants dont le succès s’inscrit sur le long terme.


eportage reports

C h e z W W E , g ro u p e b r i t a n n i q u e

m u l t i m é d i a s p é c i a l i s é d a n s l e

divertissement sportif, la licence Catch

est très exposée au niveau mondial grâce

aux quinze agents qui représentent ses

droits en Europe et en Asie. Et Ross

Walker, Directeur Produits Dérivés, peut

annoncer d’excellents résultats : «En

Février, WWE a enregistré un bénéfice

record de $485M. Les revenus issus de

l’activité produits dérivés ont atteint

$100M l’an dernier.»

Dialectique entre niveau

central et local

P o u r J e a n - P h i l i p p e R a n d i s i , l e

raisonnement binaire est obsolète : «Il faut

constamment passer d’une dimension à

l’autre. La dynamique entre le niveau global

et local est source de synergies.» Par

exemple, Dora est née aux Etats-Unis de la

volonté de créer un pont culturel entre les

c o m m u n a u t é s

a n g l o p h o n e s e t

hispanophones. Mais en

Europe, ce contenu

n’avait plus de sens. Par

contre, la série y a

endossé une nouvelle

r é f é r e n c e l u d o -

éducative. Et, dans ce

secteur, l’Europe a fait

de Dora le phénomène

q u e l’ o n s a i t . S i l a

licence s’est développée

outre-Atlantique sur des

produits traditionnels

(jouet, textile…), en

France, un bon quart du

chiffre d’affaires vient de

l’édition, notamment

g r â c e à l a l i g n e

éducative Magnard.

Quand une licence

voyage, elle peut même

avoir un effet de retour

très positif sur le pays

d’origine. Et Jean-Philippe Randisi d’ajouter :

«Nous n’excluons pas l’idée de développer

une ligne éducative aux Etats-Unis.»

Talents sans frontière

De même, les compétences du groupe

Disney basées à l’étranger peuvent faire

des émules au niveau mondial. Ainsi, un

nouveau label à vocation internationale,

Disney Nature, est né en France. Ce n’est

pas un hasard si l’entité, créée par Jean-

François Camilleri et pilotée par ses

soins, se trouve à Paris. Car l’hexagone

est un vivier pour dénicher des films

é c o l o g i q u e s e t

d i v e r t i s s a n t s d e

qualité. La Marche de

l’ e m p e re u r o u L e

Renard et l’enfant en

sont des exemples. Aux

E t a t s - U n i s , c h e z

Nickelodeon, la licence

Bob l’Eponge s’est

e n f l a m m é e s u r

différentes tranches

d’âge. Mais en Europe,

la programmation

télévisuelle en a fait

une marque destinée

aux enfants. Pourtant,

les valeurs véhiculées

par le personnage font

bel et bien référence à

la pop-culture, sans

restriction d’âges. En

France, le sac à dos

Bob l’Eponge de Gad

Elmaleh est tout un

s y m b o l e ! A l o r s ,

comment faire du textile Bob pour les

jeunes adultes en Europe ? En leur

faisant oublier la série mais pas le

symbole. Ici, c’est à la direction artistique

de relever le défi en faisant émerger des

lignes tendances pour la fin de l’été.

Ainsi, la création, où qu’elle soit nichée,

permet-elle fréquemment de résoudre la

quadrature du cercle.

Sandrine Toledano

Interview of Régine Labrosse

GM of The Licensing Company

Kazachok: Could you tell us about the office you

opened in Paris in 2000? What extension needs

was it aimed to satisfy?

Régine Labrosse: Our international agency TLC

was created in London eleven years ago. From the

start our ambition was to answer the global and

local needs of major brands. The offices in Paris,

and then New York and Tokyo and more recently

in Munich were opened to develop tailored brand

extension strategies for each territory. The

activities of our Paris office that we opened in 2000

spread over continental Europe and are adapted to

local markets because of the knowledge of

markets, consumers, manufacturers and specific

distribution circuits.

K: What links are there between the home office

and the subsidiaries when you devise a global

licensing strategy?

R.L.: The strength of each office is that it works

autonomously but remains coherent with the group's

strategies chosen on a collegial basis. The different

offices provide the knowledge of their particular

markets taking cultural specificities into account. This

enables the development of global strategies with

local aspects. Let's take the example of a key brand of

the Reckitt Benckiser Group that we represent

worldwide: AirWick. With our licensee partner we

launched a line of car fresheners for France and

continental Europe that we went on to introduce in

England. Thanks to that introduction we extended

distribution to the US with the help of our American

office and then extended the introduction to Australia.

For the Japanese market we are waiting for the brand

to have sufficient consumer recognition to launch the

licensed products with our Japanese office.

K.: Could you describe specific operations for each

country as well as more global approaches to your

licensing programs?

R.L.: When we describe an extension strategy for

worldwide brands, there is a global axis that

encompasses the major categories that can be

developed internationally and then categories of

products that are more specific depending on each

area. Some categories that receive global treatment

can also be adapted for local purposes. For instance if

we consider Perrier, in spite of the brand's

international impact for the category of drinking

glasses, some adaptation was necessary. For the

international automobile brand Jeep, the line of car

equipment was launched in a homogeneous manner

for Europe. That wasn't the case for shoes. We had to

work with different licensees to answer the specific

expectations of each market (product design, price

constraints, distribution, level of service...) for

entertainment properties, alongside major

categories, we are devoted to exploring environments

in relation with the different traditions of the markets.

Thus, we will develop Epiphany charms in France,

pajamas/costumes in Spain, costume outfits sold on

hangers in the textile departments in the UK. In each

case what is important is to build a novel brand

extension program that will continue being successful

on the long term.

Kazachok Licensing Mag' Juin - Septembre 08 57


l’épreuve par 9 quiz time

par Vincent Vidal

1 Un

2 La

3 Votre

4 Et

5 Votre

6 Sortir

Rob Watson

Rob débute dans le monde du jouet chez les anglais de DCM, avec

l’une des premières licences Star Wars, nous sommes en 1977. En

1980-1981, il est Directeur International de “Kiddicraft”, à Londres,

puis (toujours à Londres) chez Knickerbocker / Hasbro, où il s’occupe

des lancements de marques comme Mon Petit Poney ou

Transformers… Licence aux USA (Hasbro Consumer Products),

merchandising aux Pays-Bas (ELG), marketing à Paris (Idéal Loisirs)…

le Tour du Monde de Rob se poursuit au département licences

d’Infogrames / Atari de Lyon et Los Angeles de 1999 à 2004.

Aujourd’hui, il est gérant de la Dorfold (à Paris) une société de gestion,

vente et acquisition de droits pour des groupes internationaux.

homme ou une femme politique que vous verriez bien

en produit dérivé… et sous quelle forme ?

Rob Watson : George Bush en tant que consultant sur Dr

Kawashima’s Brain Training de Nintendo, un vrai défi !

pire licence ou produit dérivé fait à ce jour... à vos yeux ?

R.W : La poupée de Lolo Ferrari, une idée d’un très mauvais goût.

plus gros bide, regret ou déception professionnelle ?

R.W : D’avoir loupé les droits d’un livre inconnu en 1997 qui

s’appelait Harry Potter. L’éditeur venait de céder tous les droits

à Warner Bros.

votre plus belle réussite pro ?

R.W : D’avoir survécu 30 ans dans le monde des licences sans

me lasser.

plus agréable souvenir ou anecdote ?

R.W : De partir aux EU en 1985 pour rejoindre l’équipe de

vente Internationale d’Hasbro et d’être informé à mon

arrivée qu’il n’y avait plus de poste disponible, mais que si je

souhaitais établir le réseau international de Hasbro

Consumer Products... il va de soi que je ne l’ai pas refusé.

un produit dérivé dont on déteste le film, le livre ou le

personnage d'origine, c'est possible ?

R.W : Pourquoi pas, mon point de vue personnel n’a rien à faire

avec le succès potentiel d’une licence ou d’un produit dérivé,

c’est une question d’objectivité, pas d’émotion.

7 C’était quoi les produits dérivés de votre enfance ?

R.W : Le chapeau en raton laveur de Davy Crockett.

8

Un rêve, une utopie, un délire… créer le nouveau Mickey ?

R.W : Mickey était seul sur le marché il y a 80 ans. Aujourd’hui

le marché est tellement compétitif et saturé de produits qu’il

me semble quasiment impossible de créer le nouveau Mickey.

Mais, on ne sait jamais, ça c’est le charme et l’imprévisibilité de

notre métier.

9 Et vous, si vous deviez être réincarné en un personnage de

fiction, vous choisiriez qui ?

R.W. : Avec un tel nom de famille, il y a un seul choix :

Sherlock Holmes !

58 Kazachok Licensing Mag' Juin - Septembre 08

Rob Watson

Rob began his career in 1977 in the field of toys working on one of the

first Star Wars licenses for the British company DCM. After launching

brands such as My Little Pony or Transformers, ke worked for

ELG,Idéal Loisirs, Infogrames/Atari. Nowadays he is the managing

director of Dorfold (in Paris), a company that handles, buys and sells

rights for international groups.

1- Which political figure, either male or female, would you imagine

as a licensed product? And what would it look like?

Rob Watson: George Bush as a consultant for Nintendo's Dr

Kawashima’s Brain Training, a real challenge!

2- The worst license or licensed product ever - in your opinion?

R.W: The Lolo Ferrari doll, an example of very bad taste.

3- Your worst failure, regret or professional disappointment?

R.W: In 1997 I missed the rights to a completely unknown book: Harry

Potter. The publisher had just sold all the rights to Warner Bros.

4- And your best achievement?

R.W: I have survived for 30 years in licensing without ever getting bored.

5- Your best memory or story?

R.W: In 1985 I left for the US to join Hasbro's international sales team

but when I arrived I was told there was no position available although

there was this opportunity to set up the international operation of

Hasbro Consumer Products... I agreed.

6- Do you ever market a licensed product based on a film, a book or

an original character that you really dislike?

R.W: Why not? My personal point of view has nothing to do with the

success

7- As a child did you own a licensed product?

R.W: Davy Crockett's raccoon hat.

8- Do you have a dream, some kind of utopia, or a crazy wish... like

creating the new Mickey Mouse?

R.W: Mickey Mouse was the only one 80 years ago. Nowadays the

market is so competitive that I can't quite see creating a new Mickey

Mouse. However, you never know and that's what makes our field

charming and unpredictable.

9- If you were to be reincarnated as a fictional character, which one

would you choose?

R.W: Considering my name is Watson, the only possibility would be

Sherlock Holmes!


l’épreuve par 9 quiz time

Alain Chabat

He was part of the ultra famous team "Les Nuls" and became a

cherished fixture of Canal+. Actor and director Alain Chabat

wrote and directed “Didier”, “Astérix and Obélix: Mission

Cleopatra” or “RRRrrrr!!!”. As an actor he is equally at ease in

Éric Lartigau's “Rent a wife” as in Michel Gondry's “The Science of

Sleep”. At the moment Chabat is working on the film adaptation of

the Marsupilami, a project he will evidently direct... also!!!

1- As a child did you own a licensed product?

Alain Chabat: I had a Get Smart figurine, Steve Mc Queen's

Winchester in "Wanted Dead or Alive" and later I had a Freddy

Krueger glove from "A Nightmare on Elm Street"...

2- Are you more of a mouse fan (Mickey) or Gaston the Goof?

A.C: M'enfin (a famous line of Gaston that means: How do you

dare?)…

3- A political figure, male or female, which you could well

imagine as a licensed product? And what kind?

A.C: None.

4- What was the worst licensed product or license ever

developed in your opinion?

A.C: The worst is necessarily the best.

5- What is your favorite license?

A.C: Marsupilami of course !

6- As a hairdo, do you prefer Tintin’s little crest or Tootuff’s rock

and roll quiff?

A.C: Tootuff’s hairdo. I don't see it as a quiff but rather as a cowlick

or a strand of hair sticking up in the air...

7- Do you have licensed products in the living room or in the

bathroom?

A.C: I have two laser sabers from Star Wars, a Didier football shirt,

Animouths from RRRrrrr !!! , a Simpsons mouse pad, a Saturday

Night Live cap, double underwear from Me Two, a Fear City watch

and Marsupilami soft toys… All of them in my office...

8- If you were to be reincarnated as a fictional character, which

one would you choose?

A.C: the Marsupilami for sure…

9- What would your reaction be if you saw a figurine after

yourself?

A.C: Who gets the royalties?

Alain

Chabat

Ex-Nul, enfant de Canal+, acteur, metteur en scène… Alain

Chabat a écrit et réalisé « Didier », « Astérix et Obélix : Mission

Cléopâtre » ou « RRRrrrr !!! ». Comme acteur, il est aussi à l’aise

que balèze dans « Prête-moi ta main » d’Éric Lartigau que dans

« La Science des Rêves » de Michel Gondry. Actuellement,

Chabat travaille sur l’adaptation, pour le cinéma, du

Marsupilami, un projet dont il signera la réalisation…

évidemment !!!

1 C’était

quoi les produits dérivés de votre enfance ?

Alain Chabat : Une figurine Max la Menace, la

Winchester à canon scié de Steve Mc Queen dans “Au

Nom de la Loi” et plus tard, le gant de Freddy Krueger

des Griffes de la Nuit…

2Vous êtes plutôt Mickey ou Gaston ?

A.C : M'enfin…

3 Un homme ou une femme politique que vous verriez bien

en produit dérivé… et sous quelle forme ?

A.C : Aucun.

4 La pire licence ou produit dérivé fait à ce jour... à vos yeux ?

A.C : La pire est forcément la meilleure.

5 Et votre licence préférée ?

A.C : Le Marsupilami évidemment !

6

7 Vos

8 Et

9 Une

Pour une coupe de cheveux, vous préférez la houppette

de Tintin ou la banane de Titeuf ?

A.C : La banane de Titeuf. Mais est-ce bien une banane ?

J’y vois plutôt une sorte de grand épi ou mèche haute…

produits dérivés, dans le salon… ou la salle de bain ?

A.C : Deux sabres-laser Star Wars, un maillot de foot

“Didier”, des Animouths de “RRRrrrr !!!”, un tapis de souris

Les Simpson, une casquette Saturday Night Live, un doubleslip

“la Personne aux Deux Personnes”, une montre “la Cité

de la Peur”, des Marsupilami… tout ça, dans mon bureau...

vous, si vous deviez être réincarné en un personnage

de fiction, vous choisiriez qui ?

A.C : Le Marsupilami évidemment…

réaction à une figurine à votre effigie ?

A.C : Qui touche les droits ?

Kazachok Licensing Mag' Juin - Septembre 08 59


la galerie des produits

Des produits dérivés originaux, innovants ou tout simplement nouveaux !

Original, novel or simply brand new licensed products!

Jeu vidéo Intervilles

sur Nintendo DS (Video game)

• Licencié : Mindscape

• Sortie : Juin 2008

• Réseaux : Tous réseaux de distribution

• Droits : France Télévisions Distribution

Carnet intime Olympique

de Marseille (Private notebook)

• Licencié : La Plume Dorée

• Sortie : Juillet 2008

• Réseaux : Magasins spécialisés

• Droits : OM Exploitation

60 Kazachok Licensing Mag' Juin - Septembre 08

Sous réserve de l’approbation des visuels par Marvel

Punching-ball sonore

Batman (Musical punching-ball)

• Licencié : ESPAS

• Sortie : Novembre 2008

• Réseaux : Magasins Leclerc

• Droits : Warner Bros. CP

Promotion Heinz

L’Incroyable Hulk

(Promotion)

• Licencié : Heinz

• Période : Avril-Août 2008

• Réseaux : Grande distribution

• Droits : Copyright Promotions

Licensing Group

Bracelet anti-moustiques

Koh Lanta (anti-mosquito bracelet)

• Licencié : AB 7 Industries

• Sortie : Juin 2008

• Réseaux : Tous réseaux

de distribution

• Droits : TF1 Licences


products gallery

Coussin The Beatles (Cushion)

• Licencié : Téo Jasmin

• Sortie : Septembre 2008

• Réseaux : Boutiques de décoration

• Droits : Sagoo

Trotinette Ben 10

(Child scooter)

• Licencié : D’Arpège

• Sortie : Été 2008

• Réseaux : Grande distribution

et réseaux spécialisés

• Droits : Canal + Licence

2 nouveaux verres Perrier

(2 new glasses)

• Licencié : Arc International

• Sortie : Juin 2008

• Réseaux : Grande distribution

GSA et GSS

• Droits : The Licensing

Company France

Carte d’anniversaire

Les Blondes (Birthday card)

• Licencié : Pacaprod

• Sortie : Été 2008

• Réseaux : Librairies et

carteries

• Droits : Cyber Group Animation

Console portable

Oui-Oui (Handheld console)

• Licencié : Videojet

• Sortie : Juin 2008

• Réseaux : Grande distribution

et réseaux spécialisés

• Droits : France Télévisions Distribution

Collection FullMetal Alchemist (Collection)

• Licencié : Pierre Henry SA

• Sortie : Rentrée 2008

• Réseaux : Grande distribution

• Droits : Médiatoon Consumer Products

Si vous souhaitez apparaître dans cette rubrique, envoyez vos informations à vg@kazachok.com

If you want to be in this heading, please send your information to vg@kazachok.com

Kazachok Licensing Mag' Juin - Septembre 08 61


Contacts

COORDONNÉES DES SOCIÉTÉS CITÉES DANS CE MAGAZINE

4 Kids Entertainment

+ 44 (0) 207 7297 5980

AB 7 Industries

+33 (0) 5 62 71 78 88

Adventure Line Productions

+33 (0) 1 41 86 14 00

Alpa

+ 33 (0) 1 48 09 10 00

Alphanim

+33 (0) 1 58 64 55 50

Canal + Licence

+33 (0) 1 71 35 23 70

Chorion

+44 (0) 20 7061 3800

Club Med

+33 (0) 1 53 35 42 09

Copyright Promotions

Licensing Group

+33 (0) 1 44 09 01 01

Cyber Group Animation

+33 (0) 1 40 58 14 43

D'Arpège

+33 (0) 4 78 79 60 50

Disney Consumer Products

+33 (0) 1 64 17 50 00

ESPAS

+33 (0) 1 49 09 00 44

Fleurus Presse

+33 (0) 1 56 79 36 13

France Télévisions Distribution

+33 (0) 1 56 22 90 00

Futurikon

+33 (0) 1 44 61 94 61

Gameloft

+33 (0) 1 58 16 20 78

Glad Consulting

+33 (0) 6 07 25 45 07

Groupe Arthes

+ 33 (0) 1 47 63 19 17

Hachette Jeunesse

+33 (0) 1 43 92 32 13

Heinz

+33 (0) 1 53 53 17 50

La Plume Dorée

+33 (0) 4 91 53 43 56

Leblon Delienne

+33 (0) 2 35 93 84 03

Maison Boncolac

+33 (0)5 61 13 52 40

Mattel Brands CP

+33 (0) 1 48 92 23 33

Mediatoon Consumer Products

+33 (0) 1 53 26 32 32

Kazachok Licensing Mag’ 141 ave de Verdun 92130 Issy les Moulineaux - France - T. 33 (0)1 55 95 00 20 / F. 33 (0)1 55 64 98 26

www.kazachok.com Publishing Director : Nathalie Chouraqui (nc@kazachok.com) Editor Manager : Virginie Lopez (vl@kazachok.com)

Advertising Manager : Ariane Binet-Prévost (abp@kazachok.com) Subscriptions : info@kazachok.com -subscription rates per year 48€/52€

(outside France) Contributing writers : Marie Richez, Léna Rose, Vincent Vidal, Sandrine Toledano, Ben Wilcox, Virginie Goyenetche

Translation by : Kathryn Walton Ward (kww@club-internet.fr) Conception : Julien Cabane (ww.lebookdejulien.com)

All illustrations are reproduced by permission of their owners. Commission paritaire : 0307T86147 – ISSN : 1779-854X

62 Kazachok Licensing Mag' Juin - Septembre 08

Mindscape

+33 (0) 1 55 38 48 00

NDFox Prod

+33 (0) 6 28 42 18 86

NDRL

+33 (0) 8 75 24 53 63

Nickelodeon & Viacom CP

+33 (0) 1 70 37 39 48

NRJ ID

+33 (0) 1 40 71 38 00

OM Exploitation

+33 (0) 4 91 76 91 59

Pacaprod

+33 (0) 4 76 23 47 10

Penthouse

+1 310 280 1920

Pierre Henry SA

+33 (0) 1 34 48 53 50

Planet Nemo Animation

+33 (0) 1 44 70 70 20

Replay

+39 (0) 276 318 981

RMP Licensing

+33 (0) 1 56 81 25 10

Rubie's France

+33 (0) 3 85 84 18 18

Sagoo

+33 (0) 1 42 22 57 83

Sid Cadeaux

+33 (0) 1 43 04 82 30

Smiley

+44 (0) 207 931 0718

Soho

+33 (0) 4 88 67 00 00

Téo Jasmin

+33 (0) 1 45 21 06 22

TF1 Licences

+33 (0) 1 41 41 42 10

Tintamar

+33 (0) 5 46 42 43 88

TLC

+33 (0) 1 42 65 91 91

Videojet

+33 (0) 1 42 89 56 54

Viquel

+33 (0) 1 46 13 02 70

Viz Média

+33 (0) 1 56 43 50 28

Warner Bros. CP

+33 (0) 1 72 25 00 00

WWE

+44 (0) 208 834 1424


Emploi jobs

CLAIREFONTAINE - RESPONSABLE SOURCING-LICENCES H/F - ALSACE

Grand groupe français, nous regroupons sous notre

nom les plus grandes enseignes d’articles de

papeterie. Notre site alsacien (à 10 mn de Mulhouse)

centralise l’activité commerciale des produits

façonnés et des marques, CLAIREFONTAINE, RHODIA, MAILDOR et

CALLIGRAPHE. Ces produits représentent une gamme complète de

supports d’écriture, de dessin et de loisirs créatifs, plusieurs milliers

de références pour les papetiers, les superstores, les spécialistes en

fournitures de bureau et les grands magasins. Notre offre comporte

en outre un certain nombre de produits sous licence, notamment dans

le secteur bagagerie. Nous créons aujourd’hui le poste de

Responsable sourcing-licences.

Parmi les nombreuses missions dévolues à cette fonction, nous

citerons notamment :

JOUET-PASTRE INTERNATIONAL

Grand groupe Japonais du

secteur de la Production

Audio-Visuelle, cette société a réalisé une multitude de séries pour la

télévision, de longs métrages pour le cinéma, de films en 3D, de

publicités... Après s'être implantée aux USA et en Asie, elle arrive à Paris

pour conquérir l’Europe.

En phase de constitution de son équipe, cette société à taille humaine

avec l’esprit start-up recherche un/une :

Licensing/ Character Merchandising Specialist Europe

Audio-visuel / Bilingue Anglais - Paris – H/F

Rapportant directement au Directeur Général expatrié Japonais, vous

êtes en charge de l’activité Licence au niveau Européen.

• Vous recherchez des nouveaux partenaires au niveau Européen

• Vous mettez en place des accords de licence de produits audio-visuels

ainsi que de produits dérivés

• Vous négociez des contrats en collaboration avec le juriste de la société

• Vous communiquez quotidiennement avec l’équipe licensing du siège

européen pour développer la stratégie du business

KAZACHOK LICENSING MAG’ - N°15 Juin - Septembre 2008 - Bulletin d’Abonnement 48E (France) / 52E (Étranger)

à renvoyer par Fax au 01 55 64 98 26 ou par e-mail à vg@kazachok.com

r Oui, je m’abonne au Kazachok Licensing Mag’ pour 1 an (4 numéros) à 47.01E ht soit 48E ttc France métropolitaine

r Yes, I subscribe to Kazachok Licensing Mag’ for one year (4 issues) at 52E (outside France)

• La recherche de fabricants et la conception complète de la chaîne d’appro

• La gestion complète des licences

• Le marketing et la communication de ces lignes de produits

• La communication sur les produits de la gamme.

Une formation commerciale et une expérience résolument tournée

vers l’international sont bien sûr indispensables, avec l’ouverture

d’esprit que cela suppose, ainsi que la maîtrise courante et

professionnelle de la langue anglaise. La gestion de produits sous

licence doit être maîtrisée dans tous ses aspects, de même que la

mise en œuvre d’une politique de marques.

Faites part de votre intérêt à notre conseil : DE FACTO, 1 place de

l’homme de fer, 67000 Strasbourg, recrutement@defacto-fhp.com, en

mentionnant la réf. RLS-DR

• Vous êtes en communication régulière avec la maison mère en anglais

H/F, de formation supérieure, (Ecole de commerce…) spécialisation

marketing ou équivalent, vous :

• avez une expérience de 2 à 3 ans en accords de licence et/ou character

merchandising dans le secteur audio-visuel

• avez une bonne connaissance du marché français, voire européen, du

secteur audio-visuel

• êtes un excellent négociateur, êtes proactive, curieux, et polyvalent.

• Vous avez un bon sens de l’équipe

• vous savez tenir vos engagements et travailler sous pression

• maîtrisez parfaitement l’anglais oral et écrit. La connaissance d’une

autre langue serait un plus

• êtes à l’aise avec les outils Microsoft

Merci d’adresser lettre de motivation et CV sous la référence 08R195/KZ

par e-mail à : COMMERCIAUX@JOUET-PASTRE-INTL.COM - Jouet-

Pastre International, 121 avenue des Champs Elysées 75008 Paris

Je règle par :

Carte Bleue Visa– No : _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ Expire le _ _ / _ _ Cryptogramme / security* _ _ _

Chèque bancaire ou postal à l’ordre de Kazachok – 141 Avenue de Verdun 92130 Issy les Moulineaux (uniquement en France/only in France)

Virement bancaire / Wirement payment : SWIFT Code SOGEFRPP (IBAN FR76 30003 03324 0002001926881)

Une facture vous sera jointe après règlement complet. We will send you an invoice when we receive the payment.

Entreprise : __________________________________________________________________________________________________________

Nom : __________________________________________ Prénom : ____________________________________________________________

E-mail : ___________________________________________________Fonction : _________________________________________________

Adresse : _____________________________________________________________ CP : _________________ Ville : _____________________

Tel : _____________________________ Fax :___________________________________________________________________

N° TVA intracommunautaire (obligatoire/complusory) : ____________________________________________________________

*3 derniers chiffres au dos de la carte/3 numbers at the back of the card

More magazines by this user
Similar magazines