16.01.2015 Views

Lettre de l'AZIT - Janvier 2011

Lettre de l'AZIT - Janvier 2011

Lettre de l'AZIT - Janvier 2011

SHOW MORE
SHOW LESS

Create successful ePaper yourself

Turn your PDF publications into a flip-book with our unique Google optimized e-Paper software.

Fax : 0539 36 03 99 - Email: marruecos@eurotex.es - www.eurotex.es


EDITORIAL<br />

Dans quelques jours nous dirons adieu à « 2010 » mais aussi à la première décennie du<br />

3ème millénaire.<br />

Pour l’économie marocaine en général à l’aube <strong>de</strong> cette décennie - phobie régnait dans le<br />

milieu industriel et <strong>de</strong> nombreuses questions se posent quant au <strong>de</strong>venir <strong>de</strong> nos entreprises<br />

qui entraient dans l’ère <strong>de</strong> la mondialisation et <strong>de</strong> la libre concurrence.<br />

L’heure d’un premier bilan est arrivée, bilan qualitatif car je me gar<strong>de</strong>rais bien <strong>de</strong> donner <strong>de</strong>s<br />

chiffres et <strong>de</strong> me substituer aux administrations compétentes en matière <strong>de</strong> statistique.<br />

Un constat est certain, malgré la tempête financière qui a sévi sur les USA et l’Europe occi<strong>de</strong>ntal,<br />

et qui continue, notre économie tient bon et les entreprises semblent tirer leur épingle<br />

du jeu.<br />

Simple fruit du hasard Certainement pas.<br />

Je pense plutôt que les opérateurs économiques et les industriels marocains y ont cru et on<br />

relevé le défi qui leur avait été lancé. Les efforts consentis dans les investissements aussi<br />

bien matériels qu’humains ont donné leur fruit<br />

Malgré une concurrence extrêmement agressive voir même acharnée aussi <strong>de</strong> l’intérieur que<br />

<strong>de</strong> l’extérieur, la plus part <strong>de</strong>s sociétés reste sur le podium.<br />

La prochaine décennie sera celle <strong>de</strong> la consolidation .<br />

Bonne chance à tous pour <strong>de</strong> nouveaux défis et meilleurs vœux pour <strong>2011</strong>.<br />

Jawad SQALLI<br />

Secrétaire Général du comité <strong>de</strong> l’AZIT


C’est tenue 30. Novembre 2010,<br />

LA 20 ÈME ASSEMBLEE GENERALE<br />

ORDINAIRE DE L’AZIT<br />

Pour statuer sur l’exercice <strong>de</strong> l’année 2009 et procé<strong>de</strong>r à l’élection du nouveau comité<br />

<strong>de</strong> l’association pour la pério<strong>de</strong> 2010 – 2013, conformément aux statuts.<br />

Le quorum étant atteint avec 72 sociétés - membres représentés sur un total<br />

<strong>de</strong> 96 à jour <strong>de</strong> leur cotisation et la séance fût ouverte par Monsieur Adil Rais,<br />

Prési<strong>de</strong>nt en exercice.<br />

▲ Après lecture et validation à l’unanimité du Rapport moral, portant sur les activités du<br />

comité, notamment pour avoir réussi à faire intervenir l’Etat afin que soient réalisés <strong>de</strong>s<br />

travaux importants concernant la protection et la réhabilitation <strong>de</strong> la Zone Industrielle .<br />

▲ Après l’approbation du Rapport Financier par l’ensemble <strong>de</strong>s présents : Le mandat <strong>de</strong>s<br />

commissaires comptes : Monsieur Ab<strong>de</strong>llatif Bernossi et Monsieur Benito Cazals, est<br />

renouvelé et accepté par ces messieurs.<br />

▲ L’Assemblée a applaudi les 15 candidats , qui se sont présentés pour faire partie du<br />

nouveau comité …<br />

qui, séance tenante ont sélectionnée la composition du Bureau comme suit :<br />

ADIL RAÏS<br />

PRESIDENT<br />

JAWAD SQALLI<br />

Secrétaire Général<br />

RAMON FERNANDEZ<br />

1 er Vice Prési<strong>de</strong>nt<br />

MOHAMED MAZARI<br />

Secrétaire Général Adjoint<br />

KHALID EL ANJOUMI<br />

EL AMRANI<br />

2 ème Vice Prési<strong>de</strong>nt<br />

SAAD EL JABBARI<br />

Trésorier Général<br />

MOHAMED KOUTIT<br />

3 ème Vice Prési<strong>de</strong>nt<br />

KHALID IBRAHIMI<br />

Trèsorier Général Adjoint


MAHMOUD BERRADA<br />

Assesseur<br />

ABDENBI ATTOU<br />

Assesseur<br />

IHSANE BENKIRANE<br />

Assesseur<br />

ABDELILAH AMMOR<br />

Assesseur<br />

MOUNDER TATARI<br />

Assesseur<br />

MOHAMED AMMAR CHEMMAA<br />

Assesseur<br />

PHILIPPE CROS<br />

Assesseur<br />

Monsieur Adil Rais est confirmé dans sa position <strong>de</strong> Prési<strong>de</strong>nt,<br />

En prenant la parole<br />

Il fait appel à l’effort <strong>de</strong> tout un chacun du comité pour œuvrer à l’amélioration <strong>de</strong> la Zone, à<br />

inciter nos membres à une prise <strong>de</strong> conscience au comportement <strong>de</strong> BON CITOYEN, et à<br />

l’ETHIQUE d’une bonne conduite .<br />

Il rappele que les chantiers et projets <strong>de</strong> L’AZIT pour les années à venir, sont multiples et<br />

ambitieux :<br />

▲ Il s’agit <strong>de</strong> faire mener à bon fin les réalisations <strong>de</strong> tous les travaux commencés pour la sé<br />

curisation et habilitation <strong>de</strong> la Zone, en contrôlant jour par jour les chantiers et engageant<br />

les responsables <strong>de</strong>s entreprises contractés aux réunions hebdomadaires avec le bureau<br />

<strong>de</strong> l’AZIT<br />

▲ De faire construire une antenne pour la Protection Civile dans la Zone, au service <strong>de</strong>s<br />

sociétés et leurs employés.<br />

▲ Améliorer les services <strong>de</strong> l’AZIT aux entreprises - membres.<br />

▲ Trouver le moyen <strong>de</strong> développer l’énergie renouvelable pour la Zone.<br />

▲ Développer la Cellule - Club <strong>de</strong>s Ressources Humaines, notamment pour les programmes<br />

<strong>de</strong> formation.<br />

▲ Organiser avec réussite la <strong>de</strong>uxième édition Course à pied Inter-Entreprises fixée pour le 15<br />

mai <strong>2011</strong>.


LA SOCIETE CIVILE<br />

MAROCAINE :<br />

ACTEUR DE CHANGEMENT ET DE<br />

DÉVELOPPEMENT !!!<br />

P<br />

artout dans le mon<strong>de</strong>, face aux états,<br />

les sociétés s’organisent en groupes, associations<br />

ou en organisation non gouvernementales<br />

( O.N.G.) pour faire entendre leur<br />

voix et défendre leurs intérêts.<br />

Animées par <strong>de</strong>s volontaires, souvent bénévoles,<br />

elles font un travail <strong>de</strong> terrain, <strong>de</strong> proximité,<br />

qui souvent échappe aux politiques,<br />

voire aux états eux-mêmes.<br />

Actions ciblées localement ou dans telle ou<br />

telle partie du mon<strong>de</strong>, les (O.N.G.) tissent un<br />

réseau <strong>de</strong> solidarité souvent au-<strong>de</strong>là <strong>de</strong>s frontières.<br />

Leurs porte- paroles sont souvent <strong>de</strong>s stars<br />

du show-biz, <strong>de</strong>s intellectuels, <strong>de</strong> grands<br />

mé<strong>de</strong>cins, ou <strong>de</strong>s sportifs célèbres. Ils sont<br />

aujourd’hui les têtes d’affiche <strong>de</strong> ce qu’on<br />

appelle « la société civile ».<br />

Ces ONG sont incontournables. Elles siègent<br />

auprès <strong>de</strong>s organismes étatiques, aux<br />

Nations Unies et disposent <strong>de</strong>s budgets<br />

conséquents. Elles ont une gran<strong>de</strong> capacité<br />

<strong>de</strong> mobilisation <strong>de</strong>s opinions publiques, <strong>de</strong><br />

levée <strong>de</strong> fonds, <strong>de</strong> générer <strong>de</strong> grands mouvements<br />

<strong>de</strong> solidarité. Chaque jour elles<br />

viennent nous prouver leur utilité, leur savoir<br />

faire, leur dévouement, leur générosité.<br />

Qui n’a pas entendu parler <strong>de</strong> « Mé<strong>de</strong>cins<br />

sans Frontières, » <strong>de</strong> « Mé<strong>de</strong>cins du<br />

Mon<strong>de</strong> », d’ « Action contre la faim », d’ «Altermondialistes<br />

», <strong>de</strong> fondation « Rotary » <br />

pour ne citer que <strong>de</strong>s humanitaires.<br />

Au Maroc, le mouvement <strong>de</strong> société civile a<br />

émergé au milieu <strong>de</strong>s années 80. Mais déjà<br />

dans les années 70 existaient <strong>de</strong>s associations<br />

caritatives, <strong>de</strong>s associations féminines,<br />

<strong>de</strong> jeunes, <strong>de</strong> bienfaisance plus ou moins<br />

placées sous la tutelle <strong>de</strong> l’état.<br />

Pour affaiblir les partis politiques <strong>de</strong> gauche,<br />

le pouvoir a créé <strong>de</strong> gran<strong>de</strong>s associations à<br />

caractère régional, histoire <strong>de</strong> drainer vers<br />

elles les intellectuels, les cadres et les notables<br />

locaux.<br />

Vers le milieu <strong>de</strong>s années 80 a commencé à<br />

souffler sur le Maroc un vent <strong>de</strong> liberté, opérant<br />

une fissure dans le ciel <strong>de</strong>s années <strong>de</strong><br />

plomb. S’engager politiquement était une<br />

aventure périlleuse pour les hommes et<br />

encore davantage pour les femmes. Indésirable<br />

au sein <strong>de</strong>s partis pour <strong>de</strong>s raisons<br />

diverses, les femmes ont senti la nécessité<br />

<strong>de</strong> s’organiser en associations pour défendre<br />

leur intérêts <strong>de</strong> façon indépendante <strong>de</strong> tout<br />

calcul politique.<br />

Depuis 1985 on a assisté à la naissance <strong>de</strong><br />

nombreuses associations féminines dont le<br />

combat pour l’égalité n’est pas encore<br />

terminé ! Elles ont porté haut et fort, au<br />

Maroc comme à l’étranger, les aspirations <strong>de</strong><br />

la société marocaine à la justice, à la dignité,<br />

à l’égalité. Aucun moyen <strong>de</strong> pression n’a été<br />

négligé : lobbying, pétitions, marches, pour<br />

obliger le Maroc à ratifier les conventions<br />

internationales relatives à l’élimination <strong>de</strong><br />

toutes formes <strong>de</strong> discriminations à l’encontre<br />

<strong>de</strong>s femmes.<br />

Si les résultats ne sont pas à la hauteur <strong>de</strong><br />

nos espérances, reconnaissons aux associations<br />

féminines le mérite d’avoir fait tomber<br />

les tabous, brisé la loi du silence, désacraliser<br />

certains textes, impulsé une dynamique <strong>de</strong><br />

changement qualitatif <strong>de</strong> la société. Aujourd’hui,<br />

les femmes sont mieux représentées<br />

dans les instances élues, dans les<br />

organisations politiques et syndicales, au sein<br />

du gouvernement et dans la diplomatie. Le<br />

nouveau co<strong>de</strong> <strong>de</strong> la famille n’aurait jamais vu<br />

le jour sans la ténacité et le courage <strong>de</strong>s


militantes féministes.<br />

La société civile marocaine, elle aussi, a<br />

bénéficié <strong>de</strong> cette dynamique, elle s’est renforcée,<br />

rajeunie, et fortement féminisée. Bon<br />

nombres <strong>de</strong> ses têtes d’affiche sont <strong>de</strong>s<br />

femmes.<br />

La fin <strong>de</strong>s années 80 a vu l’émergence d’un<br />

bouquet d’associations militantes en faveur<br />

<strong>de</strong>s droits <strong>de</strong> l’homme. Petit à petit elles ont<br />

pris le pas sur les politiques, pris à bras le<br />

corps la défense <strong>de</strong>s libertés, œuvré pour la<br />

libération <strong>de</strong>s prisonniers politiques et la cessation<br />

<strong>de</strong>s violations graves <strong>de</strong>s droits <strong>de</strong><br />

l’homme.<br />

Les militants <strong>de</strong> ces organisations ont, non<br />

seulement fait avancer le Maroc vers un état<br />

<strong>de</strong> droit, mais aussi amélioré son image.<br />

Aujourd’hui, grâce à eux , notre société est<br />

en paix avec elle-même et notre pays est<br />

réconcilié avec son passé et regar<strong>de</strong> <strong>de</strong><br />

l’avant.<br />

A l’avant-gar<strong>de</strong> <strong>de</strong>s sociétés civiles arabomusulmanes,<br />

les organisations marocaines<br />

<strong>de</strong>s droits <strong>de</strong> l’homme ont osé avec courage,<br />

ouvrir le débat sur l’abolition <strong>de</strong> la peine <strong>de</strong><br />

mort au Maroc. Initiative unanimement<br />

saluée sur le plan international.<br />

Dans un mon<strong>de</strong> qui a tendance à se replier<br />

sur lui-même, dans un Maroc qui n’échappe<br />

pas aux idées rétrogra<strong>de</strong>s,un vaste réseau<br />

d’associations culturelles se met en place,<br />

même dans les régions les plus reculées. Les<br />

observateurs ne manquent pas <strong>de</strong> relever<br />

avec bonheur la diversité <strong>de</strong>s manifestations<br />

culturelles, régionales ou nationales, <strong>de</strong>venues<br />

un véritable évènement. Peinture, poésie,<br />

musique, cinéma, notre patrimoine est<br />

ainsi mis en valeur. Reconnaissons aujourd’hui<br />

qu’un grand nombre <strong>de</strong> ces manifestations<br />

est <strong>de</strong>venu un passage culturel obligé, témoin<br />

<strong>de</strong> l’ouverture <strong>de</strong> notre pays sur les autres<br />

cultures et sur le reste du mon<strong>de</strong>.<br />

On ne peut pas citer, dans un si petit espace,<br />

tous les secteurs <strong>de</strong> compétence <strong>de</strong> la<br />

société civile. La palme revient également au<br />

réseau national d’associations, qui œuvre<br />

dans le domaine du développement humain.<br />

L’INDH leur a donné un rôle primordial et leur<br />

a impulsé une nouvelle dynamique. La majorité<br />

d’entre elles s’active non seulement dans<br />

les villes mais surtout dans le mon<strong>de</strong> rural :<br />

Lutte contre la pauvreté, lutte pour l’accès<br />

aux soins, à l’eau, à l’éducation etc…<br />

Il n’existe pas une seule région si reculée soitelle,<br />

qui ne dispose d’une ou plusieurs associations.


Ce réseau associatif, d’une richesse insoupçonnée,<br />

est constamment sollicité par les<br />

populations, les pouvoirs locaux, l’état, les<br />

partenaires étrangers, signe <strong>de</strong> reconnaissance<br />

<strong>de</strong> son utilité et <strong>de</strong> son rôle dans le<br />

maintien <strong>de</strong> la cohésion sociale et dans<br />

l’édification d’une société solidaire.<br />

Forte <strong>de</strong> son pouvoir, <strong>de</strong> la qualité <strong>de</strong> ses<br />

membres, la société civile marocaine revendique<br />

haut et fort sa place et son mot à dire<br />

sur les grands chantiers <strong>de</strong> réformes ouverts<br />

par les pays. Pôle <strong>de</strong> vigilance, acteur <strong>de</strong><br />

développement, force <strong>de</strong> proposition, vecteur<br />

<strong>de</strong>s idées <strong>de</strong> mo<strong>de</strong>rnité et <strong>de</strong> démocratie,<br />

telle est notre société civile.<br />

L’état en a pris conscience et ne manque<br />

jamais l’occasion <strong>de</strong> coopter certaines<br />

personnalités <strong>de</strong> la société civile dans les institutions<br />

étatiques. Les politiques eux aussi,<br />

en mal <strong>de</strong> cadres et <strong>de</strong> popularité, n’hésitent<br />

plus, avec plus ou moins <strong>de</strong> succès à puiser<br />

dans le vivier associatif.<br />

De nos jours et curieusement, nous assistons<br />

à un mouvement inverse <strong>de</strong> celui <strong>de</strong>s années<br />

80. Les élites <strong>de</strong> la société civile ne résistent<br />

plus aux sirènes du pouvoir. Désormais, le<br />

danger qui guette notre société civile est <strong>de</strong><br />

la voir amputée <strong>de</strong> ses cadres et <strong>de</strong> ses dirigeants.<br />

Les militants <strong>de</strong> base risquent dorénavant<br />

<strong>de</strong> déserter leurs associations ou <strong>de</strong><br />

se figer dans une attitu<strong>de</strong> <strong>de</strong> repli et <strong>de</strong> frustration.<br />

Gageons que la société marocaine saura faire<br />

preuve encore d’une étonnante capacité à<br />

renouveler ses bases et ses élites associatives.<br />

Docteur Malika Naciri<br />

Membre fondatrice <strong>de</strong> l’O.M.D.H.<br />

Membre fondatrice <strong>de</strong> l’A.D.F.M.<br />

Membre du Collectif Démocratie et Mo<strong>de</strong>rnité ( CDM)<br />

Membre du Rotary-Club Casa-Anfa


INFORMATIONS<br />

La Fédération <strong>de</strong>s Industries Métallurgiques,<br />

Mécaniques et Electromécaniques<br />

A élu lors <strong>de</strong> son Assemblée Générale Elective, du 21 décembre 2010 à Casablanca<br />

Monsieur Ramon Fernan<strong>de</strong>z, aux responsabilités du 2ème Vice Prési<strong>de</strong>nt.<br />

D’après une enquête menée auprès <strong>de</strong> 900 chefs d’entreprises marocains, il s’avère<br />

que la majorité <strong>de</strong>s préoccupations et inquiétu<strong>de</strong>s <strong>de</strong>s industriels sont les suivantes :<br />

1° Le coût <strong>de</strong> l’énergie<br />

2° La fiscalité <strong>de</strong>s entreprises<br />

3° La concurrence déloyale<br />

4° La Corruption<br />

5° La difficulté à accé<strong>de</strong>r au foncier industriel<br />

FORMATIONS & SEMINAIRES<br />

Dans le cadre d’un apprentissage vers <strong>de</strong> meilleures technologies environnementales,<br />

encouragé et financé par l’Organisation <strong>de</strong>s Nations Unies pour le Développement Industriel<br />

et le Fond <strong>de</strong> l’Environnement Mondial ( FEM ) suivant un programme appelé<br />

MED TEST,<br />

7 sociétés <strong>de</strong> l’ AZIT, prennent part à ces formations, <strong>de</strong>vant se terminer au printemps<br />

<strong>2011</strong> :<br />

Aluminium du Maroc…Les Boyau<strong>de</strong>rie <strong>de</strong> l’Atlas…Conserverie <strong>de</strong>s 2 Mers…<br />

Ecolorentel…..Fromagerie Bel. … Industube….. et Medpaper.<br />

Les étu<strong>de</strong>s <strong>de</strong> ce programme se portent principalement sur<br />

• L’économie et la rationalisation <strong>de</strong> l’usage <strong>de</strong> l’eau<br />

• L’efficacité et l’économie énergétique<br />

• Propositions <strong>de</strong>s solutions <strong>de</strong> traitement <strong>de</strong>s effluents liqui<strong>de</strong>s<br />

• Mise en place d’un système <strong>de</strong> management environnementale<br />

• Transfert <strong>de</strong> meilleures techniques et technologies environnementales<br />

Les avantages <strong>de</strong> ces formations et assistances techniques pour les bénéficiaires<br />

sont :<br />

• Améliorer la compétitivité <strong>de</strong> l’entreprise<br />

• Préparation <strong>de</strong> l’entreprise aux respects <strong>de</strong>s exigences réglementaires<br />

• La veille et surveillance technologique<br />

• Image <strong>de</strong> marque <strong>de</strong> l’entreprise vis-à-vis <strong>de</strong> ses clients et partenaires<br />

• Création d’un dialogue avec les autorités locales et nationales en matière<br />

d’environnement<br />

• Accès aux nouveaux marchés.<br />

INFORMATIONSINFORMATIONSINFOR


ACTIVITESACTIVITES<br />

Le programme d’Appui<br />

aux Associations Professionnelles,<br />

financé par la<br />

Commission Européenne,<br />

A permis à l’AZIT d’acquérir<br />

un petit camion-benne,<br />

<strong>de</strong> marque Renault Maxity.<br />

Véhicule utilitaire d’appoint<br />

!<br />

Le mardi 21 Septembre<br />

2010<br />

LAFARGE-CIMENTS …<br />

Usine <strong>de</strong>Tétouan, accueille le<br />

comité <strong>de</strong> l’Azit pour une<br />

visite détaillée <strong>de</strong>s installations<br />

du parc d’éoliennes,<br />

fournisseur d’énergie en<br />

gran<strong>de</strong> partie, pour cette<br />

usine impressionnante.<br />

Le lundi 08 Novembre 2010<br />

Visite du Directeur Général du<br />

Groupe Renault Maroc; Monsieur<br />

Michel Faivre-Duboz, au siège <strong>de</strong><br />

l’AZIT pour faire plus ample connaissance<br />

avec notre association et<br />

échanges <strong>de</strong> points <strong>de</strong> vues. Rencontre<br />

très conviviale avec les membres<br />

du comité.<br />

L’installation <strong>de</strong> la nouvelle usine<br />

Renault à Melloussa , contribue en<br />

effet au développement positif <strong>de</strong> la<br />

région <strong>de</strong> Tanger . Ces investissements<br />

importants <strong>de</strong>vraient se réaliser<br />

sans heurts à l’équilibre <strong>de</strong>s<br />

installations existantes.


Imprimerie Litograf - Tanger

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!