Syndrome RTUP

virtanes.be

Syndrome RTUP

Anesthésie et chirurgie

génito-urinaire

Prof. J.F. Brichant

Département d'Anesthésie-Réanimation

CHU de Liège


Anesthésie pour chirurgie

urologique et gynécologique

Problèmes :

– Infections

– Maladie thromboembolique

– Hémorragie

– "TURP

syndrome"

– Position

– coelioscopie


Résection endoscopique

de la prostate

Mortalité et morbidité post-RTUP accrues

• Hommes âgés (> 60 ans)

Syndrome RTUP


Syndrome RTUP

Absorption du fluide d'irrigation directement par les

vaisseaux prostatiques et, plus lentement, à partir

des espaces périvésical et rétropéritonéal.


Gravenstein, Anesth Analg 1997


Résection transuretérale

de la prostate

Age (années)

Durée (h)

Masse réséquée (g)

Volume absorbé (L)

Vitesse absorp. (ml/min)

Hémorragie (L)

Moyenne

63-73

< 1,2

22,24

1

10-30

0,176-0,534

Maximum

> 90

3,5

110

8.8

200

3


Syndrome RTUP : fréquence

• Incidence 10-15 %

• Hyponatrémie 4,0 %

• Coma 0,7 %

• Décés 0,4 %


Syndrome RTUP

• Résection transurétrale de la prostate

• Hystéroscopie interventionnelle, résection

d'endomètre.

• Procédures urétéroscopiques (+ irrigation)


Syndrome RTUP

• Etiologie

• Diagnostic difficle

• Présentation variable


Syndrome RTUP

Chronologie

• 15 min après le début

• 24 h après la fin

Signes

• Neurologiques

• Cardio-circulatoires


Syndrome RTUP

Signes cardio-circulatoires

– PVC

– Hypertension

– Bradycardie

– ECG (QRS, ST)

– Troubles du rythme

– Angor

– Insuffisance

respiratoire

– Cyanose

– Hypotension

– Choc

– Décès


Syndrome RTUP

Signes neurologiques

• Anxiété, agitation

• Nausées, vomissement

• Désorientation, stupeur

• Convulsions, coma

• Troubles visuels, cécité (glycine)

• Pupilles dilatées, aréactives

• Coma

• Décès


• Hyperglycémie

• Hyperglycinémie

• Hyperammoniémie

• Hyponatrémie

• Hypoosmolalité

• Hémolyse, anémie

Syndrome RTUP

Dosages sanguins

• Insuffisance rénale aiguë


Effets de l'absorption

• Na +

• Osmolarité / osmolalité

• Tonicité

• Pression colloïdale

• K +


Sodium : absorption

• Intravasculaire

hyponatrémie de dilution

• Extravasculaire

le e lendemain

• Absorption sévère

[Na] < 120 mmol. -1


Corrélation symptômes-hyponatrémie

Na (mmol l -1 )

ECG

Neuro

120

115

100

QRS pfs élargi

QRS élargi

ST surélevé

Tachycardie vent.

Fibrillation vent.

Agitation–confusion

Nausées

Coma

Coma

Convulsions

: vitesse d'absorption


Osmolalité - Osmolarité

Osmolalité = mOsm.kg -1

Osmolarité = mOsm.l -1

Osmolarité plasmatique

2 Na + + glucose + urée (mmol.l -1

-1 )

Trou osmolaire ≅

osmolarité calc. – osmolarité mesurée

Syndrome RTUP si trou osmolaire > 10 mOsm.l -1


Tonicité

• Indice du pouvoir osmotique

• Tonicité ≅ 2 Na + + glucose

• Mannitol, sorbitol (actifs)

volumes extracellulaires

• Glycine, urée e (inactifs)

volumes intra- et extracellulaires

• Hypotonicité œdème cérébralc


Pression colloïdale

• 0.5 ⇒ 3 l absorbés ⇒ prot. sériques s

70-80 %

(valeurs préop.)

• Pas d'effet sur l'œdème cérébralc

Potassium

• Peu modifié ( + 0.5 mEq/litre)


Facteurs influençant l'absorption

• Pression hydrostatique du fluide

• Pression veineuse périphérique

• Nombre et taille des sinus veineux ouverts

• Durée de la chirurgie

• Habilité du chirurgien


• Durée < 1 heure

Prévention

• P. hydrostatique ≤ 70 cm H 2 O

• Balance

• Anesthésie sie locorégionale

• Perfusion intraveineuse

• Hypotension → vasopresseurs

• Liquide d'irrigation


Prévention

Liquide d'irrigation idéal

• Bonne visibilité

• Non électrolytique

• Isotonique, isoosmolaire

• Absence d'hémolyse

• Non toxique

• Elimination rapide

• Diurése osmotique


Liquides d'irrigation (1)

• H 2 O

clair

hypotonique

hémolyse

• LP-Hartmann

OK pour absorption

mais courant électrique


Liquides d'irrigation (2)

• Cytal (Mannitol 0,5 % - Sorbitol 2,7 %)

hyponatrémie

hyperglycémie

diurèse osmotique


Glycine 1.5 % (200 mOsml/kg)

• Neurotransmission neurotoxicité directe (cécit

cité)

• Métabolite

:

– Acide glyoxidique

x phosphrylation oxidative

convulsion

décès

– Oxalate précipitation

insuffisance rénaler

– Ammoniac encéphalopathie

– Acides aminés naus

nausées, vomissements


Hyskon (Dextran HPM 3 %)

• Réactions allergiques

• Décompensation cardiaque

• Troubles de la coagulation

• Visqueux


Traitement

• Signes modérés

(signes neuro, nausées, vomissements, stabilité

cardio-vasc.,

Na > 120 mEq/l, osmolarité ≅ normale)

Traitement éventuel

• furosémide 20-40 mg

• ophtalmo

• DD : sédatifs, …


Traitement

Inconscient

• DD

Lésions neurologiques

Coma métabolique

Coma pharmacologique

ψ

• Evaluation

glucose, électrolytes, urée, créat. Osm.

Glycine, NH4 +

Gaz du sang

ECG, scan cérébral


Traitement

• But liquide intracellulaire extracellulaire

(Na + ) = 120 mEq.l -1

• Sérum hypertonique 5 %, 50 ml/h pendant 2-3 h

NaHCO 3 8,4 %

Hémodialyse

• Furosémide

• Restriction hydrique

• Danger : hémorragie h

intracrânienne, nienne, démyd

myélinisation


Hystéroscopie interventionnelle

• ≅ Syndrome RTUP

• Danger accru

– Utérus très vascularisé

– Lésions non encapsulées

– Compliance basse

– Trompes


Hystéroscopie interventionnelle

Fréquence

Hyponatrémie 30 % (4 %)

Traitement 5 %


Prévention

• Cycle menstruel

• Réaspirer liquide péritonéal

• Durée

• Pression hydrostatique

• ALR

• Perfusions


Conclusion

Les principes conduisant au syndrome RTUP

s'appliquent également aux patientes devant

subir une chirurgie par hysteroscopie.

More magazines by this user
Similar magazines