Apport de la tomodensitométrie dans les séquelles de la ...

congres.jfradio.cyim.com

Apport de la tomodensitométrie dans les séquelles de la ...

Apport de la tomodensitométriedans les séquelles de latuberculose thoracique.EL FENNI, B RADOUANE, A EL KHARRAS,A. HANINE, M BENAMEUR , D BASSOU.Service de Radiologie. Hôpital Militaired ’Instruction Mohamed V – Rabat- Maroc.


INTRODUCTIONLa tuberculose est une maladieinfectieuse guérissable, à contaminationinterhumaine. Elle reconnaît unerecrudescence dans les pays développéesmais elle sévit à l’état endémique dans lespays en voie de développement.L’imagerie joue un rôle fondamental dansl’approche diagnostique et dans lasurveillance sous traitement.Nous envisagerons les complicationsimmédiates et tardives de la tuberculosepulmonaire.


La cicatrisation tuberculeuse**Elle concerne le plus souvent les lobessupérieurs et s’accompagne de rétraction devolume, de bandes rétractiles etd’épaississement pleural avec dystrophiesbulleuses.**Le hile est attiré vers le haut, le parenchymepulmonaire des bases est siège d’unedistension compensatrice et le médiastin esten rotation-attraction.**Le terme « radiologiquement stable » est àpréférer à celui de « tuberculose inactive » carle BK peut encore être encore présent et« réactivable ».


andes rétractiles, épaississement pleuralbronchectasies de traction. Nodules calcifiéscicatriciels.


L’atélectasie obstructive**Dans la tuberculose de primo-infection : ellerésulte d’une compression ganglionnaire et sevoit surtout à droite du fait de la proximitéanatomique des ganglions par rapport à l’arbrebronchique (le segment interne du lobemédian+++).**Dans la tuberculose post-primaire : elle peutêtre liée à un granulome endobronchique avecbronchosténose ou à une broncholithiase.


Atélectasie lobaire supérieure droite avecbronchectasies


Le lobe ou poumon détruit tuberculeux**Il est rétracté et s’accompagned’épaississements pleuraux importants.**Le degré d’activité tuberculeuse est difficile àapprécier radiologiquement.**Ce diagnostic peut être difficile avec unpoumon détruit congénital non tuberculeux.


Important épaississement pleural droit avecréduction de la capacité pulmonaire, attractionmédiastinale et rétraction thoracique.


La cavité tuberculeuse ou caverne**C’est une image cavitaire de taille variable,unique ou multiple, qui siège en règle au niveaudes segments apicaux et dorsaux des lobessupérieurs ou au niveau des segments apicauxdes lobes inférieurs. Ses parois peuvent êtrefines ou épaisses, elles sont irrégulières dansleur forme, et l’on décrit classiquement unebronche de drainage.**Après traitement adéquat la cavité peutdisparaître ou se limiter à une cavité à paroistrès fines, de densité aérique, identique à unepneumatocèle ou une bulle.


Caverne à paroi épaisse avec une bronchede drainage.


Volumineuse caverne à paroi relativement fine


L’aspergillose intracavitaire**C’est une masse mycélienne qui sedéveloppe dans une caverne pré-existante,généralement des lobes supérieurs.**L’aspergillome commence par épaissir lesparois de la cavité en la rétractant puis il sedécolle de la paroi par son poids en formantune opacité hétérogène faite de nombreusesstratifications ne prenant pas le contraste, avantde former la classique image en grelot, libredans la cavité, ce que l’on peut vérifier par descoupes TDM en décubitus dorsal puis ventralqui objectivent sa mobilité. Le grelot estsurmonté d’air et de l’air s’immisce entre lesfragments mycéliens.


Cavernes tuberculeuses anciennes avec aspergillomesdébutants.


La bronchopathie tuberculeuse etbronchopathie post-tuberculeuse**La cause de sténose bronchique inflammatoire la plusfréquente reste la tuberculose. La bronche de drainaged’une cavité peut s’ulcérer puis réaliser une cicatricefibreuse sténosante.**Un ganglion calcifié peut comprimer une bronche etfavoriser la bronchectasie, peut éroder la paroibronchique et créer une broncholithiase obstructive,source d’atélectasie ou de trappage.**Les bronchectasies se développent sur la sténosebronchique ou à distance dans le foyer d’atélectasieobstructive, bronchectasie de traction liées à la fibrosecicatricielle.**La TDM est utile pour distinguer ces bronchectasies desautres cavités tuberculeuses, mais, au stade de poumondétruit kystique, la confusion est habituelle.


Bronchectasies séquellaires


Broncholithiase avec DDB d’aval


Les hémoptysies**Elles surviennent sur des poumons détruitsou des bronchectasies.**On reconnaît, par ailleurs, la possibilité« historique » d’anévrismes de Rasmussen quisont des pseudo-anévrismes par atteintegranulomateuse de la paroi artériellepulmonaire dans une caverne avec l’effet de ladépression aspirative ajoutée.**Leur issue est le plus souvent fatale, enl’absence d’une résection réalisable ou d’unevaso-occlusion artérielle pulmonaire.


CONCLUSIONLa tuberculose pulmonaire est fréquente auMaroc. Elle évolue souvent favorablementgrâce au traitement antibacillaire, mais lesséquelles sont fréquentes. La TDM constituel’examen de choix pour suivre ces séquelles etguetter une éventuelle récidive.


BIBLIOGRAPHIE1. Giron J, Jarlaud T, Sans N et al. Imagerie de latuberculose thoracique à l’approche de l’an 2000. EMC(Elsevier, Paris), RD cœur-poumon, 32-390-A-10, 1998,19 p.2. Cordeau MP, Samson L. La tuberculose etmycobactéries atypiques. In : Grenier P ed. Imageriethoracique de l’adulte. Paris : Flammarion, 1996 : 337-44.3. Sans N, Giron J, Galy-Fourcade D, Fajadet P, RailhacJJ. Sémiologie radiologique de la tuberculose thoracique.Feuill Radiol 1999, 39 : 201-154. Im JG, Itoh H, Shim YS, Lee JH, Ahn J, Han MC, NomaSN. Pulmonary tuberculosis : CT findings-early activedisease and sequential change with antituberculoustherapy, Radiology 1993, 186 : 653-60.5. Lee KS, Im JG. CT in adults with tuberculosis of thechest : characteristic findings and role in management.AJR 1995, 164 : 1361-7.

More magazines by this user
Similar magazines