LA GAZETTE DE NICOLE 013

nicoleesterolle

Le 13e Numero de la Gazette de Nicole Esterolle est une tuerie!!!

DER

THE NEWS OF MADAME ESTEROLLE

N

U

M

É

R

O

1

3

OF

Nicole

ADRIAN MARCUCCI AUDE CARBONE CLAUDE BOLDUC

CLAUDETTE ESPALLERGUES FRÄNECK IGOR HOFBAUER

HECTOR GONZALEZ HERRERO JENIFER RENZEL LE DAUBISME

LOUIS PONS MARIE VIDON MIKE WILKS YVON TAILLANDIER


Enfermez-les

POUR NE RATER AUCUN NUMÉRO DE LA GAZETTE DE NICOLE

SUIVEZ-NOUS EN VOUS ABONNANT LÀ :

https://www.yumpu.com/fr/la_gazette_d


!

Tous ces artistes de la Gazette et du

nicolemuseum.fr, sauvages, barbares,

libres, inconvenants, indisciplinés…

il faudrait les enfermer, les empêcher

de s’exprimer, de nuire à l’esthétique

officielle et à celle du grand marché

spéculatif... C’est ce qu’a essayé de faire

le Ministère depuis quarante ans…

mais en vain… Ils sont toujours là et

encore plus nombreux…

Alors, ne boudons pas notre plaisir !

Car nous aimons l’art naturel,

sans propulseur de goût et sans

assaisonnement au jus de cerveau.

e_nicole_esterolle

Nicole

Estérolle

Et puis je vous suggère d’aller faire un tour sur mon site

www.schtroumpf-emergent.com


On sait seulement, par internet,

qu’il est architecte et vit au Brésil.

Et puis il y a ces dessins

miraculeusement libres

et désinvoltes,

comme des pétales jetés au vent

d’une reconnaissance aléatoire.

Adrian Marcucci


Claude Bolduc


Une nouvelle « figuration narrative »

Les titres de ses tableaux sont par

exemple : « Le divorce (la vente de la

maison) », « Le stress qui empêche de

dormir », « La destinée oui, mais ça peut

briser », « Sur la grande scène de la vie ».

Vers huit ans, en regardant un film sur

la vie de Van Gogh à la télévision, il a la

révélation que Dieu l’a envoyé sur terre

pour transmettre son message aux

humains à travers la peinture. Le peintre

dit « naïf » Arthur Villeneuve, dont il devient

le voisin, lui transmet les rudiments de

la peinture. À l’instar de son maître qui

exerça le métier de barbier pendant 30

ans, Claude Bolduc sera facteur jusqu’à sa

retraite. Chacun de ses tableaux est comme

une lettre en souffrance qui attend d’être

vue. Chacun de nous est son destinataire.

Ses tableaux racontent des épisodes de sa

vie, de l’histoire sainte ou de sa propre

mythologie.

Claude Bolduc est né le 1 er janvier 1955 à Alma, au

Québec (Canada).


Hector Gonzales


Cubain, céleste

et séraphique

Hector Gonzales Herrero est né à

la Havanne en 1968. Diagnostiqué

schizophrène dans l’enfance, il

fit plusieurs séjours dans des

établissements spécialisés. Peintre, est

son seul métier. Il le vit comme une

vocation depuis son enfance.

Il se représente toujours en silhouette

dans les nuages, usant d’allégories et de

divers symboles religieux.

Herrero


Jenifer J. Renzel


Céleste bricoleuse

Jenifer J. Renzel est une artiste américaine née

en 1965. Elle se définit elle-même comme une «

artiste-peintre et assembleuse autodidacte avec

beaucoup d’imagination ».

« Il me faut d’abord des objets : des boîtes, des

cadres, des poupées, des jouets, des livres

anciens avec des images, de la quincaillerie

en métal rouillé, des tissus sales, des objets

trouvés sur la plage et dans les bois, ainsi que

de nombreux objets de première classe. Puis

les outils et les fournitures. J’utilise des tonnes

d’outils à main… pinces, poinçons, coupe-boulons,

cisailles, poinçons, marteaux, burins, etc. Pour les

fournitures, beaucoup de colles (époxydes et colles

à bois), fil métallique, minuscules vis et clous,

tonnes de peinture, craquelé, moyen de collage,

teintures de noyer, vernis, composés ternes et

divers types de bois. »

Et puis c’est tout !


Le Daubisme


Un cran au-dessus

du duchampisme

Le Daubisme est un mouvement pictural

créé en Juin 2018 par l’artiste Kilat et

théorisé par le fameux esthéticologue

Bibi Daubermann dans son ouvrage

« Coup de grisou dans le PAF » (Ed. Minuit ).

Le Daubart est donc plus fort que le

popart et le streetart réunis.

Il revendique un mauvais goût

transcendantal comme signe distinctif de

non-distinction et tel que le sociologue

sportif de combat Pierre Bourdieu ne

l’avait pas prévu.

Ni de droite, ni de gauche, et pas même

au centre, le daubisme est trans-genre et

trans-culturel. Il est une synthèse entre

le financial-art international de type Koons

et Cattelan, assaisonné au jus de cerveau,

et l’art rural buissonnier sans adjuvants

idéologiques d’aucune sorte.

On aime, ou on n’aime pas… c’est selon

son appartenance socio-cul.


Après deux ou trois années dans une situation

précaire et de grand dénuement, puis un AVC qui lui

a fait perdre la parole, Louis Pons est aujourd’hui à

l’EHPAD de l’hôpital de Vaugirard.

On éprouve une immense tristesse de savoir que cet

immense artiste, ayant exposé dans de prestigieuses

galeries telles que Le Point Cardinal et Claude Bernard,

et qui mériterait d’avoir eu déjà une rétrospective

dans un grand musée français, se trouve dans une

telle situation.

Louis Pons ne peut ni lire ni parler, mais comprend

ce qu’on lui dit et ce qu’on lui lit et s’exprime par des

sourires ou des hochements de tête.

Alors nous avons pensé, avec quelques amis à lui,

qu’il serait bien que les gens qui l’ont connu ou qui

ont aimé ses œuvres, puissent lui écrire pour lui

témoigner leur amitié, leur soutien, leur admiration

pour son œuvre.( ou aussi lui rendre visite puisque

c’est possible aussi).

Voici ses coordonnées :

Louis Pons – EHPAD Hopital Vaugirard –

10 rue Vaugelas – 75015 Paris

Tél : 01 40 45 80 00

Visites de 11h30 à 17 h

Écrivez à

Louis Pons !

Louis

Pons


Une mythologie de proximité

Marie a « fait les Beaux-Arts ». Elle sait

représenter les choses. Elle peint dix heures

par jour depuis 35 ans. Des milliers de

tableaux. Pas de galerie. Aucune stratégie de

reconnaissance . Elle espère être reconnue

plus tard. Elle raconte ses relations avec ses

amis, sa famille, ses voisins, leur démêlés

avec la vie, les siennes aussi, sa mythologie

de proximité. Elle est encore fillette aux yeux

d’une clarté candide. Elle est un cœur pur

égaré dans le monde de l’art, mais qui sait

très bien ce qu’il en est… au fond.

Marie vit et travaille en banlieue parisienne.

Marie

Vidon


Un illustrateur débridé

Ah oui, ça déménage ! Ça illustre quoi ? on ne

sait pas, mais qu’importe, c’est émerveillant

pour les enfants, à qui on peut donner des

tirages en noir et blanc qu’ils peuvent colorier…

Il est l’ auteur de neuf ouvrages, dont le bestseller

mondial The Ultimate Alphabet, bestseller

du New York Times et du Sunday Times

pendant 57 semaines, avec plus de 750 000

exemplaires vendus dans le monde.

Mike

Wilks


Claudette Espall


Fascinantes petites vies

de papier mâché

« Claudette Espallergues est femme de la

ville, et c’est à l’intérieur, dans le secret de

son appartement, qu’elle donne vie à tous les

personnages de sa petite Comédie Humaine, avec le

matériau au contraire le plus simple et périssable

qui soit : le papier mâché dans lequel, avant de le

peindre, on modèle depuis toujours les têtes de

marionnettes ou les masques de carnaval.

Un petit monde muet et touchant, tiré de la vie

humble du petit peuple d’autrefois, simples bustes

d’hommes et de femmes, vrais et vivants, parfois

un peu tristes et comme étonnés d’être là, mais

toujours animés d’une discrète présence qui tient

certainement à leur indiscutable et troublante

individualité, ainsi qu’à leur regard attentif, un peu

figé, comme on pose pour la photo, suspendu un

instant d’éternité .»

Laurent Danchin

Claudette Espallergues a vécu à Lyon.

Elle est décédée en 2014.

ergues


Yvon Taillandie


Le « taillandier-land » : une

vision poétique du monde

Dans le paysage artistique

français de ces 60 dernières

années, on peut dire que

Yvon Taillandier a occupé

une place « à part », mais

aussi centrale et majeure. Il

est une sorte de référence

échappant paradoxalement à

tout repérage. Témoin actif

et engagé de la vie artistique

française , il a été critique

d’art ; il a publié poèmes,

essais, contes ; il a écrit et

préfacé des monographies

consacrées à Miro, Cézanne,

Giotto, Manet, Rodin, Bryen.

Il a été pendant cinquante

ans sécrétaire du comité du

prestigieux Salon de Mai.

Il a beaucoup voyagé pour

l’UNESC, et a réuni une

extaordinaire collection d’art

populaire de tous pays. Il a

été l’inspirateur du jeune

Combas et le précurseur de la

figuration dite « libre ».

Il a participé comme artiste à

plus de 300 expositions dans le

monde entier…

Sans jamais se départir de

cette douceur souriante et

angélique d’adolescent poète.

Yvon Taillandier est né

le 28 mars 1926 à Paris et mort

le 3 mars 2018 à Avignon.

r


R I G O L E , P I C O L E , B R

Ce mois ci c’est encore une Nicole Vectorielle, mais

cette fois pré-raphaélite et déstructurée, que je livre à vos yeux ébahis. Son origine et sa

datation ont été impossibles tant le fantôme de cette œuvre est indatable.

Vous conviendrez donc que l’art digital, qui semble

avoir acquis aujourd’hui toutes les voix chapitrales qui lui sont nécéssaires pour

postuler à la reconnaissance universelle, n’est pourtant, hélas, qu’un art

de classe, de master class pourrait-on dire avec un tantinet d’aplomb, car

il porte en lui le sceau du détérminisme artistico-social qui sépare encore

l’utilisateur de pinceau, de concepts ou de contemporanéïté, du tireur de

souris ou du gratteur de stylet.

Gageons que le temps et l’histoire feront du fond de cet art frais un acquis

des collections mielleuses et des galeries opportunistes, et également, par

un profond changement des mentalités, une denrée libre qui prouvera que

le capitalisme ne peut se vaincre qu’avec l’aide de cette arme magique, cet

Excalibur des temps troublés que nous vivons qu’est la GRATUITÉ !

PEACE !

75% de

copinage,

100%

d’informations

Jean-Jacques Tachdjian


I C O L E E T N I C O L E ! ! !

S

O

Y

O

N

S

C

LAIRS


Naïveté complexe

Fräneck, est le pseudo d’artiste de

Franeck. C’est tout ce que j’ai pu obtenir de

lui sous la torture.

Mais, par la bande, j’ai réussi à glaner,

de ci de là, cahin caha, quelques infos

intéressantes, il est Toulousain, il est jeune,

il est beau et il sent bon le sable chaud. Il a

publié plusieurs livres d’images, participé

à un tas d’expos collectives et illumine

les salles de concerts de ses posters

magiques.

Suivez bien son travail, car c’est un

véritable remède à l’anxiété.

Fräneck


URGENCE MODERNE

Igor Hofbauer est né à Zagreb en

1974. Son travail est reconnu par

un large éventail ventilant de fans de

musiques alternatives.

Ses posters et flyers pour le club

Moskvara à Zagreb ont fait le tour du

monde. Son style est instantanément

reconnaissable, car basé sur un

mix de comics américains vintage

et de films noirs, de pop art,

d’Expressionisme allemand, et

de Constructivisme russe. Depuis

quelques temps il s’est mis à la Bande

dessinée et il y excelle! C’est un must

absolu et rafraichissant!

IGOR HOFBAUER


Épox et Botox

Aude Carbone est une jeune artiste qui

sévit et édite, sous le label «épox & botox»,

une foultitude de posters et de livres en

sérigraphie tous plus jolis et inventifs les

uns que les autres. Elle s’est définitivement

lancée dans le monde de la micro-édition

underground aprés un passage au Dernier

Cri à Marseille où, sous la houlette de Pakito

Bolino, elle a appris les arcanes de la toile

poreuse et de la gomme qui la bouche.

Toujours sur la brèche, elle est un monstre

de production qui n’a d’équivalent que la

grâce de sa personne et la vélocité de sa

racle. Suivez là !

Aude

Carbone


«Vive le XX e siècle» circa 1950/60, auteur inconnu, huile, pastel gras et photophores

More magazines by this user
Similar magazines