Thema Pour la science n°12 : Vaincre la dépression

PourLaScienceMagazine

Tristesse permanente, perte d’intérêt pour les activités plaisantes, sentiment de dévalorisation, fatigue continue, idées suicidaires, perte d’appétit… La dépression n’est pas une simple saute d’humeur passagère, mais une véritable maladie, qui frappe quelque 350 millions de personnes dans le monde. Environ un homme sur dix et une femme sur cinq fera une dépression majeure au cours de sa vie. Et entre 3 et 7

ÉDITO

DE NOUVELLES PISTES

POUR VAINCRE LA DÉPRESSION

Philippe Ribeau

Responsable éditorial Web

Suivez-nous sur

Tristesse permanente, perte d’intérêt pour les activités

plaisantes, sentiment de dévalorisation, fatigue continue,

idées suicidaires, perte d’appétit… La dépression n’est pas

une simple saute d’humeur passagère, mais une véritable

maladie, qui frappe quelque 350 millions de personnes dans

le monde. Environ un homme sur dix et une femme sur

cinq fera une dépression majeure au cours de sa vie. Et entre

3 et 7 % des adolescents, notamment, connaissent un épisode

de dépression profonde.

Heureusement, nous ne sommes pas démunis contre

cette maladie. S’il est inutile de dire à un patient dépressif

de « se secouer », de nombreuses approches thérapeutiques

commencent à faire la preuve de leur efficacité. La pratique

sportive est l’une d’elles. Le sport renforce notre résistance au

stress, stimule la synthèse neuronale et améliore l’estime de

soi. Les preuves s’accumulent que l’exercice physique est un

traitement efficace contre la dépression modérée.

La méditation, pour sa part, permet de prendre de la

distance avec ses pensées négatives et de briser le cercle vicieux

des ruminations. Associée à des thérapies plus classiques,

elle réduit le risque de rechute dépressive.

L’activité sociale, enfin, est un puissant antidote contre

la dépression. Club de lecture, de bridge, de yoga… Peu importe

l’activité, s’impliquer dans un groupe suffit à faire chuter

le risque de dépression.

Pour les dépressions sévères, un traitement médicamenteux

peut s’avérer indispensable. Là encore, de nouvelles pistes

émergent : la kétamine montre des bénéfices spectaculaires

pour certaines personnes, et les hallucinogènes pourraient

« réinitialiser » les réseaux cérébraux de la dépression.

Alors, ne déprimez pas : comme vous le verrez dans ce Thema,

on peut vaincre la dépression !

Pour la Science

170 bis boulevard du Montparnasse - 75014 Paris

Tél. : 01 55 42 84 00

Directrice des rédactions : Cécile Lestienne

Cerveau & Psycho

Rédacteur en chef : Sébastien Bohler

Rédactrice en chef adjointe : Bénédicte Salthun-Lassalle

Rédacteur : Guillaume Jacquemont

Conception graphique : Pauline Bilbault

Directrice artistique : Céline Lapert

Maquette : Pauline Bilbault, Raphaël Queruel, Ingrid Leroy

Réviseuse : Anne-Rozenn Jouble

Développement numérique : Philippe Ribeau-Gésippe

Marketing & diffusion : Arthur Peys

Chef de produit : Charline Buché

Presse et communication : Susan Mackie

susan.mackie@pourlascience.fr

Tél. : 01 55 42 85 05

Directeur de la publication et gérant : Frédéric Mériot

Publicité France

Stéphanie Jullien

stephanie.jullien@pourlascience.fr

Tél. : 06 19 94 79 25

© Pour la Science S.A.R.L.

Tous droits de reproduction, de traduction, d’adaptation et de représentation

réservés pour tous les pays. Certains articles de ce numéro sont publiés en

accord avec la revue Spektrum der Wissenschaft (© Spektrum der Wissenschaft

Verlagsgesellschaft, mbHD-69126, Heidelberg). En application de la loi du 11 mars

1957, il est interdit de reproduire intégralement ou partiellement la présente revue

sans autorisation de l’éditeur ou du Centre français de l’exploitation du droit

de copie (20, rue des Grands-Augustins - 75006 Paris).

© Couverture : sasha-freemind/unsplash

EAN : 9782490754007

Dépôt légal : Mars 2019

Thema / La dépression

2

More magazines by this user