LA GAZETTE DE NICOLE 022

nicoleesterolle

la vingt deuxième gazette , mazette !!

ZEU

OF

Nicole

N

U

M

É

R

O

2

2

Eddie Stevens

ANDRÉ CERVERA ANTOINE RIGAL CATHERINE LEGRAND

LEONARDO CREMONINI DAVIDNICOLASDJORDJEVIC1

EDDIE STEVENS IGOR SAMSONEV JEAN MARC CALVET

PETER SAUL VINCENT LACROIX LAURENT ZIMNY POLE KA


La gazette de Nicole

bientôt d’« intérêt

national » ?

POUR NE RATER

AUCUN NUMÉRO

DE LA GAZETTE DE NICOLE

SUIVEZ-NOUS EN VOUS ABONNANT LÀ

https://www.yumpu.com/fr/la_gazette_d


Pourquoi pas, puisqu’ y est présentée dans

ce numéro-ci la rétrospective déclarée « d’intérêt

national 2019 », qui a lieu au Musée Les Abattoirs

de Toulouse, du « Pop, Funk, Bad painting and

More artist » Peter Saul, jusque là méprisé, par la

haute officialité artistique conceptualo-bidulaire,

caractéristique de ce lieu ?

Peter Saul, jusque -là non regardable, deviendraitil

brusquement bankable ? Et sa bankabilité

indiquerait-elle une inflexion dans la radicalité

idéologique duchampo-bureaucratico-financière

dominante ?

Cette gazette deviendrait-elle dans la foulée, elle

aussi, « d’intérêt national » et les artistes qui y sont

montrés deviendraient-ils aussi bankables ?

e_nicole_esterolle

Nicole

Estérolle

Et puis je vous suggère d’aller faire un tour sur mon site

www.schtroumpf-emergent.com



D’« intérêt national 2019 »

Tiens, que se passe-t-il ? Le Pop, Funk, Bad painting

and More artist Peter Saul, jusque-là non regardable,

deviendrait-il brusquement bankable ? Et sa bankibilité

indiquerait-elle une inflexion dans l’idéologie bureaucraticofinancière

dominante ? C’est la question que l’on peut se

poser avec la rétrospective déclarée d’intérêt national

2019 qui lui est consacrée au Musée Les Abattoirs,

lieu pourtant de haute officialité artistique conceptualobidulaire…

et de haute intellectualité esthétique.

Peter Saul a dit : « La soi-disant “bonne peinture“ est

comme une parade de penseurs intelligents. Je suis

content d’être en dehors de ça. Traitez-moi de cinglé si

vous voulez ». Alors vous mesurez ce que cette expo aux

Abattoirs (Toulouse) a de surprenant.

Peter Saul avait fait la couverture du magazine Artension,

à l’époque où celui-ci était traité de facho-ringard par les

intellos de l’officialité, à l’occasion d’une expo de Saul à la

galerie du Centre de mon ami Matarasso.

Peter

SAUL















Une vigoureuse empoignade avec le monde

Du Maroc au Mali, du Sénégal à l'Espagne,

de la Croatie aux confins de l'Inde, et depuis

quatre ans, jusqu'à l'immense Chine, André

Cervera, ami d’Hervé Di Rosa, arpente le

monde. Ses séries de peintures témoignent

de ces croisements multipolaires intenses. Il

recycle ds vieux papiers peints, des affiches

publicitaires, des dessins académiques et,

avec la régularité d'un métronome, il dessine,

colle, détoure, tamponne, peint, faisant se

rencontrer et se juxtaposer les gens, les

histoires, les modes de vie et les symboles.

Philippe Saulle (extrait)

André Cervera va exposer bientôt à l’excellente

et libre Maison des Arts de Bagneux.

André

Cervera










Antoine Rigal


L’art de la portraiture

C’était dans les années 80. Mon ami Louis

Chabaud surveillait l’expo qu’il avait dans une salle

municipale du côté de Nantes, je crois. Il voit

arriver, poussant une brouette municipale, un

jeune garçon (probablement en TUP, travail d’utilité

public suite à petite délinquance, genre vol de

bicyclette), qui fait le tour de l’expo, et dit à l’artiste

son admiration pour son travail… Il rajoute que lui

aussi fait de la peinture.

Ah bon ! dit lui Chabaud, tu pourrais me montrer…

Et c’est ainsi qu’Antoine Rigal est propulsé par l’ami

Louis, dans le réseau des artistes singuliers, et

qu’ensuite il devient une référence incontournable

dans le néo-pop funk punk delinkent–art français,

après s’être fait tatouer dans le dos un dessin de

Stani Nitkowski qu’il vénérait.

Allez voir son site : il fait aussi des dessins

d’animation énergiquement animés.








David Nicolas


Un fabuleux champ

de bataille

« Dès mes débuts, mes œuvres ont

toujours été le théâtre d'une bataille,

menée tambour battant, alimentée

par un flux constant d'émotions...

Bien que dans un premier temps

abstraites, mes batailles intérieures

ont rapidement pris une forme plus

figurative afin de donner un visage

à mes tourments…C'est donc à une

peinture chargée de ressentiments que

je donne vie. Tel le dieu d'un instant,

j'ai la sensation de transcender mon

existence pour toucher du doigt la

force divine créatrice. »

DJORDJEVIC











Des insondables mystères

de la tête humaine

Rien de tel que de confronter une tête

(éventuellement montée sur un corps)

avec l’incongruité d’un objet du quotidien

(ou de l’hebdomadaire) pour lui faire

avouer sa vérité.

Eddie Stevens est le plasticien belge

champion du monde toute catégorie de

cet exercice.

Eddie Stevens











Un visionnaire post-soviétique

Il avait opté au départ pour une carrière de

mathématicien… et puis il a découvert Van

Gogh, des artistes de la Renaissance et des

post-impressionnistes…

Alors il s’est mis dare dare à étudier la

peinture pour obtenir, en 1997, un diplôme

comparable au doctorat en beaux-arts

du temps du système soviétique…

Vive le soviétisme éclairé !

Igor Samsonov










Catherine


La réponse

au bout du chemin

« Mon travail parle de l'errance des

peuples, de notre errance... de mon

errance. Mes personnages sont en

perpétuels déplacements, sont-ils en fuite

ou bien en quête ? La question est posée...

La réponse est peut-être au bout, tout au

bout du chemin...

L'errance est au centre de mes obsessions

d'artiste, elle en est étrangement le fil, elle

me fait me perdre et me retrouver sans

cesse. J'ai eu très tôt l'envie irrépressible

d'aller à la rencontre de l'art en milieu de

soin psychiatrique. Tout au long de ma vie,

la question de la maladie mentale et des

souffrances psychiques s'est posée à moi.

Au sortir de l'enfance, j'ai cru partir vers

ce que l'on nommait la folie. Intuitivement,

je me suis enfermée dans la création, je

ne savais pas que cela me sauverait. »

Legrand








Leonardo


« Je crois qu’un artiste

est un criminel raté »

« Je dis très souvent, qu’il faut faire comprendre aux autorités que plus on

encourage les Beaux-Arts, moins on laisse se produire des criminels. Parce

qu’en réalité la force débordante de la singularité dans l’artiste, est cette même

force qui fait déborder les criminels. Seulement l’artiste a le privilège de

pouvoir donner forme à cette force. Le criminel n’a pas cette force… Cependant

il serait criminel de ne plus croire à l’utilité de l’art. »

Leonardo Cremonini

Peintre emblématique des scènes artistiques française et italienne des années 1950

à 2000, Leonardo Cremonini (1925-2010) fut l’un des peintres les plus admirés de sa

génération. Francis Bacon, Roberto Matta ou encore Cartier-Bresson encensaient sa

peinture. Les plus grands écrivains, à l’instar d’Alberto Moravia, Italo Calvino, Umberto

Eco, Louis Althusser, Michel Butor, Pierre Emmanuel ou Régis Debray, ont écrit sur lui.

Son œuvre est représentée dans les plus grands musées…

Mais il n’a pas encore eu sa rétrospective au Centre Pompidou…

Cremonini










Jean-Marc


Nous sommes faits

de détails… en couleurs

«Je peins par nécessité... sans penser,

par une espèce d'automatisme libre. Je

laisse mon inconscient diriger ma main.

Je cultive mes obsessions, me sers de

mes démons, de mes fantômes pour

en tirer une énergie créatrice. Je crois

qu'un artiste est avant tout une antenne,

un récepteur d'émotions, un passage vers

un monde différent.

Dans ma peinture, chaque personnage est

rempli d'histoires. C’est un mouvement

permanent de mort, d'amour, de sexe...

de vie tout simplement…

Nous sommes faits de détails. Notre

vie est rythmée par eux... sans eux,

nous n'existerions pas. On deviendrait

transparents… Au-dehors, nous ne

sommes que des mots, des paroles, à

l'intérieur nous sommes couleurs... »

Calvet









Au bonheur de l’anti-conceptuel

« Je suis en opposition totale avec le courant actuel de l'art

conceptuel. Ma peinture cherche à répondre aux attentes

esthétiques et éthiques qui sont restées souvent sans

réponse depuis les années cinquante. Le sens esthétique

naît surtout du plaisir sensuel, mais il s'enrichit aussi avec

la signification et la narration. L'éthique est ce qui règle (ou

devrait régler!) le sens de nos rapports aux autres et au

monde. Éthique et esthétique se fécondent mutuellement :

le Radeau de la Méduse ou Guernica offrent les plaisirs

esthétiques des réussites picturales avec un impact

amplifié par les messages qu’ils portent. Réciproquement,

ces derniers seraient sans retentissement sans le plaisir

visuel qui les accompagne. »

Vincent

Lacroix








R I G O L E , P I C O L E , B

C'est une Nicole diaphane, évaporée,

vaporeuse et légèrement translucide qui nous a été donnée à voir

ce mois-ci dans le grand aquarium de la réalité, et donc, pas dans

l'art, qui n'est, hélas, bien souvent, qu'un exutoire pour l'aspiration à

sublimer le quotidien de nos contemporains petit-bourgeois nantis et

jamais satisfaits. Une sorte de réponse aux aspirations du consommariat

frustré qui a, malgré tout, besoin de se sentir membre de l'élite

fantasmée d'un corps social malfoutu et branlant, par la reconnaissance

d'une culture commune au dessus de la mélée*. Donc, répétons-le

encore et encore « L'art est une construction ethnocentrique que vous

n'êtes pas obligé de partager! ».

VIVE LA RÉVOLUTION

PERMACULTURISTURITURELLE GLOBALE !

* alors imaginez donc ce qu'est l'art dit "contemporain" d'État, au

regard de cet égarement, on est pas rendu !

PEACE !

Jean-Jacques Tachdjian


R I C O L E E T N I C O L E ! ! !

S

O

Y

O

N

S

C

LAIRS

La Nicole fantôme flotte sur la marmite (École de Paris, 1945/1962)

« Elle avait la lumière dans la bouche! » (C. Wédier, 1991)



CHIRURGIE

PLASTIQUE

Avec la précision d'une chirurgienne, Pole Ka dessine

des corps, les dissèque, les écorche et, d'une main

d'artisan besogneux, compose ses images acérées.

Elle égare ses personnages étranges dans des paysages

imaginaires, des scènes grotesques. Des visions tout

droit sorties d’un cabinet de curiosités prennent

corps ; ici se mêlent animaux, insectes, végétaux,

personnages hybrides et monstrueux, convoquant la

médecine et la religion, l'Encyclopédie et les bestiaires

anciens, évoquant les tableaux de Bosch et de Cranach,

les collages surréalistes de Ernst ou Štyrský et les

enluminures anonymes du Moyen-Âge.

Par ailleurs, les moines-compagnons de micr0lab,

éparpillés aux quatre vents, sont des partenaires fidèles

de Pole Ka pour éditer et colporter fanzines déviants,

jeux impossibles, vinyles qui craquent, et organiser

d'épiques soirées de musique noyse.

Anatomies extravagantes, pathologies disparues, paysages

désolés : Pole Ka grave sa propre histoire de la Femme

et de ses souffrances, dessine une taxonomie habitée de

fantômes androgynes à la sexualité trouble et sérigraphie

les plans d’un monde qui s’effondre.

Pole Ka















aka BIGZIM

Laurent Zimny – aka BIGZIM – est un illustrateur et

artiste autodidacte Francais originaire de Meurchin

dans le Pas de calais. Il a découvert la BD américaine

dans son enfance en lisant les Comics Pocket trouvés

sur les braderies. Aprés des études techniques, il

devient graphiste et architecte. En 2015, encouragé

par un ami libraire, il arrête son activité d'architecte

pour se consacrer au dessin et se lance dans un projet

d'illustrations de super héros, appelé simplement

« SUPER » dans un style minimaliste influencé par le

pop art et les peintures de Davis Hockney.

L'exposition « SUPER » tourne depuis dans le cadre de

festivals de bande dessinées un peu partout en France.

Il participe aussi au projet « KIRBY& ME », ouvrage

regroupant plus de 200 artistes qui rendent hommage

au maître de la bande dessinée américaine, Jack Kirby.

Un projet de BD est actuellement en cours en réalisation.

LAURENT

ZIMNY














DIRECTEMENT DANS

VOTRE BOÎTE AUX LETTRES!

WOW! COOL!

LA CLASSE

NESTOR !

TOUS LES DEUX MOIS UN JOURNAL 30X40

AVEC UNE SÉLECTION DE BELLES IMAGES.

PARTICIPEZ POUR 5 EUROS MENSUELS SUR

http://patreon.com/jeanjacquestachdjian

DÉMARRE UNE COLLECTION, DANS 300 ANS TU FERAS FORTUNE SUR EBAY

More magazines by this user
Similar magazines