05.07.2022 Views

difference 01/2022 – Le Magazine Kärcher

You also want an ePaper? Increase the reach of your titles

YUMPU automatically turns print PDFs into web optimized ePapers that Google loves.

<strong>difference</strong><br />

LE MAGAZINE KÄRCHER <strong>01</strong> | <strong>2022</strong><br />

SOUS LE SOLEIL<br />

DE DUBAÏ<br />

Une source intarissable<br />

d’énergie<br />

BÂCHE DE<br />

CHANTIER<br />

DÉCORATIVE<br />

L’Obélisque de Louxor<br />

à Paris<br />

PUISER DES<br />

CONNAISSANCES<br />

PLUTÔT QUE<br />

DE L’EAU<br />

Un projet d’eau potable<br />

au Burundi


<strong>01</strong> | <strong>2022</strong><br />

Chères lectrices, chers lecteurs,<br />

Partout dans le monde, nos appareils contribuent<br />

à améliorer la qualité de vie.<br />

Vous pourrez ainsi découvrir dans notre<br />

article de couverture sur les Émirats arabes<br />

unis comment le nettoyage d’installations<br />

solaires à Dubaï assure leurs performances.<br />

Nous vous amènerons également à Paris où<br />

un jeune artiste a décoré la bâche autour de<br />

notre projet de nettoyage actuel de l’Obélisque<br />

de Louxor sur la Place de la Concorde, puis<br />

au Burundi, en Afrique de l’Est, où l’un de nos<br />

systèmes de potabilisation de l’eau permet<br />

enfin à des écoliers de se concentrer sur l’apprentissage<br />

au lieu d’aller péniblement chercher<br />

de l’eau au fleuve.<br />

Bonne lecture !<br />

Avec les meilleures salutations de <strong>Kärcher</strong>,<br />

Hartmut Jenner<br />

Président-directeur général<br />

Alfred <strong>Kärcher</strong> SE & Co. KG


04<br />

PRÉSERVER LES VALEURS<br />

Avicii Arena de Stockholm<br />

06<br />

SOUS LE SOLEIL<br />

DE DUBAÏ<br />

Une source intarissable<br />

d’énergie<br />

02<br />

03<br />

<strong>difference</strong> <strong>01</strong> | <strong>2022</strong><br />

06<br />

12<br />

L’ERGONOMIE COMME FACTEUR<br />

DE BIEN-ÊTRE<br />

Quand le travail devient<br />

plaisir<br />

18<br />

PRODUITS<br />

Produits phare actuels de<br />

l’offre <strong>Kärcher</strong><br />

24<br />

WOW. IL A DEUX BOUTONS …<br />

Nouvelle campagne pour les<br />

aspirateurs à poussières<br />

12<br />

28<br />

BÂCHE DE CHANTIER<br />

DÉCORATIVE<br />

L’Obélisque de Louxor sur la Place<br />

de la Concorde à Paris<br />

32<br />

PUISER DES CONNAISSANCES<br />

PLUTÔT QUE DE L’EAU<br />

Un projet d’eau potable<br />

au Burundi<br />

35<br />

MENTIONS LÉGALES<br />

28


PRÉSERVATION DES VALEURS<br />

AVICII ARENA<br />

Dans le cadre de son programme de mécénat culturel,<br />

KÄRCHER a nettoyé plus de 150 monuments dans le monde<br />

entier depuis 1980, dont l’Avicii Arena de Stockholm,<br />

en Suède.


04<br />

05<br />

<strong>difference</strong> <strong>01</strong> | <strong>2022</strong><br />

Mécénat culturel<br />

de <strong>Kärcher</strong><br />

Pour en savoir plus sur<br />

le nettoyage de l’Avicii<br />

Arena, consultez notre<br />

site Web<br />

kaercher.com/CSR<br />

85 de<br />

C’EST LA DEUXIÈME FOIS DÉJÀ DEPUIS 2<strong>01</strong>6 que <strong>Kärcher</strong> nettoie l’Avicii<br />

Arena de Stockholm, en Suède, en partenariat avec Klätterservice AB.<br />

À l’aide de nettoyeurs haute pression à eau chaude et sans produits<br />

chimiques, le dôme géant de 22 000 mètres carrés et de 85 mètres<br />

hauteur de cette salle omnisports a retrouvé tout son éclat.


Une source intarissable d’énergie<br />

SOUS LE SOLEIL<br />

DE DUBAÏ<br />

Tandis que de nombreux pays continuent leur quête d’alternatives<br />

énergétiques, le Proche-Orient s’efforce d’exploiter<br />

de manière optimale une ressource disponible en abondance<br />

: le soleil. Il fournit à la terre plus d’énergie qu’il n’en<br />

faut. Pour Thibaud Duchateau, spécialiste du soleil, il est la<br />

clé d’une énergie propre pour l’avenir et d’un monde plus<br />

viable pour les générations futures.


06<br />

07<br />

<strong>difference</strong> <strong>01</strong> | <strong>2022</strong>


Lorsque Thibaud Duchateau était<br />

étudiant en génie civil, il avait<br />

déjà à cœur d’acquérir les compétences<br />

et connaissances nécessaires<br />

pour exercer un métier qui lui<br />

permettrait avant tout de préserver l’environnement<br />

et de construire un avenir<br />

meilleur pour l’humanité. Il s’est alors<br />

spécialisé dans l’énergie solaire et travaille<br />

depuis sans relâche à rendre l’énergie<br />

propre et accessible à tous afin de<br />

protéger durablement la planète : « Je<br />

suis passionné par tout ce qui touche<br />

aux énergies alternatives et je voudrais<br />

que mon travail ait un véritable impact.<br />

Au sein de l’industrie solaire, j’interagis<br />

chaque jour avec des personnes qui<br />

partagent mon enthousiasme. »<br />

Des tonnes de sable et de poussière<br />

Son intérêt pour les énergies renouvelables<br />

lui vient de son enfance. Né à<br />

Toulouse, en France, il a très tôt par-<br />

PLUS DE<br />

190<br />

INSTALLATIONS SOLAIRES<br />

SONT ENTRETENUES ET NETTOYÉES<br />

PAR SIRAJPOWER À DUBAÏ.<br />

couru le monde avec sa famille et a vécu<br />

dans différents pays. Il a ainsi passé ses<br />

années d’école primaire au Maroc avant<br />

de s’installer avec ses parents et sa fratrie<br />

pendant sept ans à Abou Dabi, capitale<br />

des Émirats arabes unis (EAU). Son<br />

père y travaillait comme ingénieur, sa<br />

mère comme professeur. Aujourd’hui,<br />

la famille de Thibaud Duchateau vit à<br />

nouveau en France et il lui rend visite<br />

deux fois par an. « À travers mes nombreux<br />

voyages, j’ai pris conscience dès<br />

l’enfance des conséquences dévastatrices<br />

du changement climatique et j’ai<br />

vite compris que je voulais travailler<br />

dans un secteur qui contribuerait à relever<br />

ce défi d’ampleur mondiale. »<br />

Depuis trois ans, il vit à Dubaï, la<br />

métropole du désert, où il travaille<br />

comme responsable des opérations et<br />

de la maintenance chez SirajPower.<br />

Cette entreprise propose des solutions<br />

complètes pour le développement,<br />

la construction et l’exploitation de toitures<br />

solaires capables de convertir la<br />

lumière du soleil en électricité pour des<br />

applications commerciales et industrielles.<br />

<strong>Le</strong> Français apprécie plusieurs<br />

aspects de son travail : interagir avec<br />

d’autres personnes comme les clients<br />

et les fournisseurs ou veiller à ce que


08<br />

09<br />

JE VOUDRAIS<br />

QUE MON TRAVAIL<br />

AIT UN VÉRITABLE<br />

IMPACT.<br />

THIBAUD DUCHATEAU<br />

<strong>difference</strong> <strong>01</strong> | <strong>2022</strong><br />

L’installation, le nettoyage et<br />

la maintenance des installations<br />

solaires requièrent un<br />

grand savoir-faire. Thibaud<br />

Duchateau a pour mission de<br />

vérifier régulièrement et<br />

d’améliorer continuellement<br />

les installations.<br />

l’équipe interne suive le même objectif<br />

et comprenne ce qu’il faut faire pour<br />

améliorer continuellement les produits.<br />

En outre, Thibaud Duchateau fait un<br />

travail de pionnier avec les nouveaux<br />

projets développés par son entreprise<br />

et contribue ainsi activement à la création<br />

d’un avenir plus vert. La société<br />

SirajPower assure l’installation, le nettoyage<br />

et la maintenance de plus de<br />

190 installations solaires de 600 000<br />

mètres carrés de surface et de 100 mégawatts<br />

de puissance installée. Ces installations<br />

sont réparties sur toute la ville.<br />

Chaque jour, SirajPower produit près<br />

de 274 000 kilowattheures d’énergie<br />

avec ces installations, soit l’équivalent<br />

d’environ 25,5 voitures à essence qui<br />

roulent pendant un an.<br />

<strong>Le</strong>s conditions météorologiques d’une<br />

ville très ensoleillée comme Dubaï<br />

posent des défis spécifiques : « Ici, il y a<br />

CINQ CHOSES À SAVOIR SUR<br />

LES ÉMIRATS ARABES UNIS (EAU)<br />

<br />

<br />

<br />

<br />

<br />

DUBAÏ<br />

<strong>Le</strong>s Émirats arabes unis sont une fédération<br />

regroupant sept Émirats situés à l’est de la<br />

péninsule arabique: Abou Dabi, Ajman, Dubaï,<br />

Fujaïrah, Ras al-Khaïmah, Sharjah et Oumm<br />

al-Qaïwaïn.<br />

<strong>Le</strong> pays a une superficie totale de 83 600 km²<br />

et une longueur totale de côtes de 1 318 km.<br />

La capitale est Abou Dabi et la monnaie nationale<br />

est le dirham arabe.<br />

En 1833, la famille Al Maktoum a fondé le village<br />

de pêcheurs de Dubaï et règne encore<br />

aujourd’hui sur cet émirat.<br />

« Marhaba » : ce bref salut signifie « bienvenue<br />

» en arabe, la langue officielle des Émirats<br />

arabes unis.<br />

L’animal national des Émirats arabes unis est<br />

l’Oryx d’Arabie.


CE QUE NOUS<br />

FAISONS ICI POURRA<br />

ÊTRE REPRODUIT<br />

À L’ÉCHELLE<br />

MONDIALE.<br />

THIBAUD DUCHATEAU<br />

SirajPower utilise le système<br />

iSolar de <strong>Kärcher</strong> pour le nettoyage<br />

des panneaux solaires.<br />

À droite : le kitesurf offre à<br />

Thibaud Duchateau un équilibre<br />

idéal en dehors de son<br />

travail chez SirajPower.<br />

VILLE DES SUPERLATIFS<br />

La ville de Dubaï est la capitale de l’émirat de<br />

Dubaï et est située sur le golfe Persique. Cette<br />

métropole du désert s’est imposée comme l’un<br />

des centres mondiaux pour le commerce, la<br />

logistique, le tourisme et la finance. Elle est<br />

située de manière stratégique entre l’est et<br />

l’ouest. La ville abrite d’innombrables sites touristiques<br />

dont le Burj Khalifa. Ce gratte-ciel<br />

de 828 mètres est considéré comme la plus<br />

haute tour du monde à ce jour.<br />

des tonnes de poussière et, de temps<br />

en temps aussi, des tempêtes de sable »,<br />

explique Thibaud Duchateau, qui<br />

ajoute : « Pour ne pas restreindre les<br />

performances de nos installations<br />

complexes, un nettoyage régulier est<br />

capital. » L’entreprise utilise par conséquent<br />

le système iSolar de <strong>Kärcher</strong> pour<br />

le nettoyage des panneaux photovoltaïques.<br />

« Notre partenariat avec <strong>Kärcher</strong><br />

est l’un des plus anciens que nous ayons<br />

avec une entreprise », souligne-t-il.<br />

« Tout a commencé avec la réalisation<br />

d’une maintenance du site. Nous avons<br />

rapidement compris que la rudesse des<br />

conditions climatiques des émirats<br />

arabes unis nécessitait des besoins de<br />

maintenance importants. <strong>Kärcher</strong><br />

nous a proposé des solutions sur mesure<br />

auxquelles nous avons toujours recours<br />

aujourd’hui. <strong>Le</strong> système iSolar peut<br />

être utilisé partout pour le nettoyage<br />

des installations solaires et photovoltaïques<br />

qui absorbent l’énergie solaire. »<br />

La force de la nature est également présente<br />

dans la vie privée de Thibaud<br />

Duchateau. Il consacre ses week-ends<br />

aux activités de plein air qui lui procurent<br />

de belles montées d’adrénaline.<br />

Ce grand sportif est passionné d’escalade,<br />

de plongée et de kitesurf qu’il pratique<br />

sur les plages de sable de Dubaï<br />

qui s’étendent à perte de vue. Il aime<br />

voir danser les cerfs-volants multicolores<br />

dans le ciel et rien n’est plus beau<br />

à ses yeux que de glisser sur l’eau à<br />

toute vitesse en kitesurf et de sentir la<br />

force du vent. Thibaud Duchateau est<br />

convaincu que la nature l’aide à augmenter<br />

sa force vitale et à faire le plein<br />

d’énergie pour le quotidien. Avoir une<br />

vie équilibrée est pour lui indispensable<br />

pour réussir.


10<br />

11<br />

<strong>difference</strong> <strong>01</strong> | <strong>2022</strong><br />

Une énergie verte pour la planète<br />

SirajPower propose non seulement des<br />

installations solaires, mais aussi de nouveaux<br />

procédés de production d’énergie.<br />

La mission de Thibaud Duchateau<br />

7<br />

ÉMIRATS<br />

FORMENT LES ÉMIRATS<br />

ARABES UNIS.<br />

est essentielle à cette fin, puisque son<br />

travail consiste à mettre en place des<br />

processus efficaces pour les commandes<br />

à venir. Ainsi par exemple, l’entreprise a<br />

développé des solutions qui permettent<br />

de transmettre l’énergie inutilisée des<br />

installations solaires aux chantiers par<br />

le biais de batteries. « Au lieu d’utiliser<br />

un groupe électrogène à diesel, nous<br />

proposons une toute nouvelle solution.<br />

Cette solution hybride nous permettra<br />

d’alimenter en électricité une<br />

partie bien plus importante des Émirats<br />

arabes unis et du Proche-Orient dans<br />

les prochaines années », se réjouit<br />

Thibaud Duchateau. « Ce que nous faisons<br />

ici pourra être reproduit à l’échelle<br />

mondiale. »<br />

C’est précisément cette force d’innovation<br />

qui le motive chaque jour : « Je<br />

prends sans cesse fait et cause pour les<br />

énergies renouvelables, parce que nous<br />

n’aurons aucun avenir si nous ne passons<br />

pas à une énergie plus verte. Je travaille<br />

chaque jour avec l’idée que je<br />

contribue à un avenir plus durable.<br />

C’est très motivant. Je trouve essentiel<br />

de faire partie de la solution et d’aider<br />

davantage de personnes à passer à<br />

l’énergie verte. » ▪<br />

Découvrez le nettoyage de la poussière et du<br />

sable sur des installations solaires à Dubaï :<br />

www.kaercher.com/<strong>difference</strong>


Quand le travail devient plaisir<br />

L’ERGONOMIE<br />

COMME FACTEUR<br />

DE BIEN-ÊTRE<br />

Vous rappelez-vous cette époque où l’on portait son ghetto-blaster<br />

sur l’épaule ? Ce n’était pas de tout repos pour le dos. Un mauvais<br />

ergonome remédierait au problème en proposant un chariot, un<br />

bon inventerait le baladeur. Ce petit exemple montre qu’idéalement,<br />

l’ergonomie place l’homme et ses besoins au centre de son<br />

approche ; une discipline passionnante très importante pour<br />

<strong>Kärcher</strong> lors de la conception des produits.


12<br />

13<br />

<strong>difference</strong> <strong>01</strong> | <strong>2022</strong>


De la poignée à la mélodie<br />

SIMPLIFIER LA VIE<br />

AUX UTILISATEURS<br />

<strong>Le</strong> silence est le meilleur des<br />

compliments, dit un vieux proverbe<br />

souabe. L’ergonomie<br />

est rarement mise à l’honneur,<br />

puisque l’utilisateur ne s’en<br />

préoccupe que si elle est défaillante,<br />

par exemple s’il a mal<br />

au dos ou qu’une arête vive<br />

raye quelque chose. Malheureusement,<br />

peu de personnes imaginent<br />

tout le travail fourni<br />

en amont pour assurer l’ergonomie<br />

d’un produit.<br />

Retour aux sources : le terme « ergonomie »<br />

a été utilisé pour la première fois en 1857<br />

par Wojciech Jastrzębowski. Il y voyait la<br />

possibilité avec un minimum d’efforts de « récolter<br />

les meilleurs fruits du travail d’une vie, pour<br />

notre bienfait et celui des autres ». Cent bonnes<br />

années plus tard, avec W. E. Woodson, l’ergonomie<br />

consiste à concevoir un produit offrant une<br />

efficacité maximale avec un minimum d’effort.<br />

En 2<strong>01</strong>1, la norme DIN EN ISO 26800 rassemble<br />

pour la première fois l’ensemble des principes<br />

d’utilisation ergonomique des appareils par l’utilisateur.<br />

Qu’est-ce qu’un bon ergonome ?<br />

Il suffit d’aborder le sujet avec les garants de<br />

l’ergonomie chez <strong>Kärcher</strong> pour percevoir immédiatement<br />

à quel point simplifier la vie des utilisateurs<br />

les passionne. <strong>Le</strong>s deux experts partagent<br />

la même vision. Denis Dammköhler, responsable<br />

design industriel Professional, la résume ainsi :<br />

« Si un utilisateur trouve qu’un appareil est pratique,<br />

c’est que nous avons bien fait notre travail.<br />

» Michael Meyer, responsable design indus-


14<br />

15<br />

<strong>difference</strong> <strong>01</strong> | <strong>2022</strong><br />

triel Home & Garden, la formule comme suit :<br />

« Si un client atteint son objectif tout en étant<br />

satisfait de l’expérience, il devient un bon<br />

ambassadeur de la marque <strong>Kärcher</strong>. »<br />

Ergonomie<br />

Il s’agit ainsi avant tout de comprendre les<br />

besoins de l’utilisateur pour créer un produit qui<br />

y répond. Différentes thématiques sont alors<br />

prises en compte. L’ergonomie organisationnelle<br />

s’intéresse aux processus de travail, par exemple<br />

à l’économie de poignées ou de trajets, tandis<br />

que l’ergonomie physique s’attache à soulager la<br />

charge physique grâce à des éléments réglables,<br />

des poignées correctement dimensionnées, etc.<br />

De l’idée au produit (1) :<br />

familiarisation avec le quotidien professionnel<br />

« Un jour, une collègue m’a demandé pourquoi<br />

j’avais un rendez-vous à deux heures du matin à<br />

l’aéroport et un autre à quatre heures du matin<br />

dans une boulangerie, elle pensait que c’était une<br />

erreur, mais ça ne l’était pas. La question essentielle,<br />

c’est : comment travaillent-ils ? » C’est ainsi<br />

que Denis Dammköhler décrit la méthode de<br />

L’ERGONOMIE CHEZ KÄRCHER (1) :<br />

DENIS DAMMKÖHLER.<br />

L’ergonomie cognitive enfin veille à simplifier<br />

de façon homogène l’utilisation de tous les produits<br />

d’un même fabricant. Avec la notion d’expérience<br />

utilisateur, les aspects d’interaction<br />

numérique sont de plus en plus mis en avant.<br />

Des icônes lisibles, des menus de commande<br />

standardisés, des mélodies facilement identifiables<br />

et des effets lumineux permettent une<br />

prise en main rapide des produits.<br />

Denis Dammköhler travaille depuis<br />

25 ans chez <strong>Kärcher</strong>. Auparavant, il<br />

était assistant en ergonomie à l’université<br />

d’art et de design de Halle et a<br />

collaboré avec de nombreuses entreprises<br />

dans de nombreuses disciplines.<br />

En 1998, Dammköhler a fondé chez<br />

<strong>Kärcher</strong> la division mondiale Design<br />

industriel Professional. « Nous trouvions<br />

important que nos collègues perçoivent<br />

nos réalisations non comme<br />

de beaux discours, mais comme une<br />

valorisation durable des produits et de<br />

la marque. » En tant que membre de<br />

l’Ergonomics Competence Network<br />

(réseau de compétences en ergonomie),<br />

Dammköhler peut échanger avec des<br />

spécialistes du monde entier.<br />

Denis Dammköhler,<br />

responsable design industriel<br />

Professional


travail de son équipe dont l’objectif est de se<br />

familiariser et de comprendre le travail quotidien<br />

des utilisateurs professionnels. « Lorsqu’on<br />

nettoie soi-même une étable au nettoyeur haute<br />

pression, on se rend compte par soi-même de<br />

l’importance de la théorie des angles d’incidence<br />

et de réflexion. »<br />

Par conséquent, dans ce type de métiers, l’observation,<br />

l’écoute et l’échange sont primordiaux.<br />

Des carnets de notes, des appareils photo et un<br />

esprit éveillé sont les principaux outils requis.<br />

L’eye-tracking fait également partie des méthodes<br />

utilisées pour saisir les déplacements du regard<br />

et les zones de focalisation visuelle de l’utilisateur.<br />

« À la fin, nous pouvons en déduire quelles<br />

personnes participent à une application et quels<br />

éléments composent un cycle d’utilisation, c’està-dire<br />

le parcours utilisateur avec un produit. »<br />

De l’idée au produit (2) :<br />

utilisateur, force, activité, etc.<br />

« Pour le développement de produits grand<br />

public, les scénarios d’utilisation sont différents<br />

par rapport aux produits professionnels, mais<br />

nous soignons également au maximum le design<br />

ergonomique », explique Michael Meyer. Pour<br />

un nettoyeur haute pression par exemple, qu’un<br />

particulier n’utilise que de façon sporadique,<br />

on privilégie certains éléments comme la poignée<br />

des pistolets ou la position de travail. Pour un<br />

aspirateur poussières en revanche, qui sert tous<br />

les jours, l’ergonomie est la base d’un produit<br />

réussi.<br />

La question importante est de savoir qui utilise<br />

l’appareil ou la machine. « Est-ce un homme, une<br />

femme, une personne de grande taille avec de<br />

C’est la base de la conception du produit, même<br />

si différentes visions se confrontent dont il<br />

faut tenir compte. <strong>Le</strong>s besoins ne sont pas les<br />

mêmes s’il s’agit du client d’une station de<br />

lavage libre-service ou de l’exploitant, du personnel<br />

de nettoyage ou du donneur d’ordre.<br />

« C’est ainsi que naissent les idées, les concepts<br />

et les prototypes qui seront pour finir testés<br />

de façon intensive en interne et par des clients<br />

avant le lancement en série. »<br />

L’ERGONOMIE CHEZ KÄRCHER (2) :<br />

MICHAEL MEYER.<br />

Michael Meyer a étudié le design<br />

industriel à Halle (Saale) et s’est très<br />

tôt intéressé à la création de produits<br />

grand public. En 1999 / 2000, il s’est<br />

spécialisé dans le design électronique<br />

grand public chez Native Design à<br />

Londres, au Royaume-Uni. Entré chez<br />

<strong>Kärcher</strong> en 2000 comme designer des<br />

produits Home & Garden, son travail<br />

des 22 dernières années a permis de<br />

faire du service de design industriel<br />

Home & Garden une équipe pluridisciplinaire<br />

internationale. Elle se compose<br />

de 20 designers à Winnenden et<br />

à Changshu ainsi que d’agences de<br />

design en Chine, en Corée, au Japon,<br />

au Brésil et aux États-Unis.<br />

Michael Meyer,<br />

responsable design industriel<br />

Home & Garden


16<br />

17<br />

grandes mains ou au contraire une personne<br />

gracile avec de petites mains ? Cela peut varier<br />

localement », explique Meyer. « En Asie par<br />

exemple, les poignées sont plus petites qu’en<br />

Europe. » <strong>Le</strong>s coutumes régionales ont également<br />

un impact sur le design des produits. Ainsi<br />

au Japon, le rangement des accessoires est déterminant<br />

compte tenu de l’importance majeure<br />

accordée à l’ordre dans les foyers.<br />

explique Meyer. « Nous avons ainsi pour les<br />

appareils autotractés des éléments standard<br />

pour déplacer le poids, modifier les effets de<br />

levier ou les angles, ce qui nous permet de ne<br />

pas repartir de zéro à chaque fois. » ▪<br />

Pour en savoir plus à ce sujet :<br />

www.kaercher.com/<strong>difference</strong><br />

<strong>difference</strong> <strong>01</strong> | <strong>2022</strong><br />

D’autres aspects essentiels à prendre en compte<br />

concernent la force nécessaire lors de l’utilisation<br />

et qui doit être la moins élevée possible, ainsi<br />

que le type d’activité. Pour les outils à manche,<br />

la légèreté au niveau de la poignée est importante.<br />

<strong>Le</strong>s produits qui pèsent plus de sept kilos<br />

sont généralement dotés de roues et d’une poignée<br />

Trolley, ce qui évite d’avoir à les porter.<br />

« Pour ne pas passer trop de temps à la conception,<br />

nous disposons désormais d’un système<br />

de construction avec des modules d’ergonomie »,<br />

CAS CONCRETS D’ERGONOMIE :<br />

DEUX EXEMPLES DE PRODUITS.<br />

La cabine comme poste de travail confortable : c’est l’élément<br />

central de la balayeuse MC 130. <strong>Le</strong>s commandes sur l’accoudoir<br />

gauche permettent de sélectionner facilement les fonctions.<br />

<strong>Le</strong> pare-brise incliné vers l’avant réduit l’exposition aux rayons<br />

du soleil. <strong>Le</strong> siège conducteur à suspension, la climatisation<br />

automatique et la visibilité panoramique à 360° assurent le<br />

confort de travail.<br />

<strong>Le</strong> nettoyeur sans fil moyenne pression KHB 6 tient parfaitement<br />

en main et s’illustre par son faible poids. La gâchette à un<br />

doigt assure également un travail sans effort. Il suffit d’insérer<br />

la batterie et de brancher le tuyau d’arrosage pour éliminer<br />

en un rien de temps la saleté sur le vélo ou le portail.


LES<br />

PRODUITS<br />

PHARE<br />

DE L’OFFRE<br />

KÄRCHER<br />

<strong>Le</strong>s formateurs de la <strong>Kärcher</strong> Academy connaissent<br />

parfaitement les appareils et sont des experts en<br />

matière d’entretien, de nettoyage et d’hygiène. Dans<br />

ce numéro, ils présentent leurs produits préférés du<br />

moment avec des conseils concrets d’utilisation.<br />

Sofia Stratidou,<br />

spécialiste de la formation<br />

commerciale<br />

Jörg Wagner,<br />

spécialiste de la formation<br />

commerciale


Professional<br />

18<br />

19<br />

UN POIDS PLUME PUISSANT POUR<br />

UNE POLYVALENCE MAXIMALE.<br />

JÖRG WAGNER, SPÉCIALISTE DE LA FORMATION COMMERCIALE<br />

<strong>difference</strong> <strong>01</strong> | <strong>2022</strong><br />

1<br />

2<br />

LE HARNAIS DE TRANSPORT PEUT ÊTRE ADAPTÉ à la taille<br />

de l’utilisateur et convient aussi bien aux gauchers qu’aux<br />

droitiers.<br />

L’aspirateur dorsal à batterie BVL 5/1 Bp Pack affiche une autonomie<br />

pouvant atteindre 64 minutes (Battery Power+ 36/75).<br />

1 ATOUT NUMÉRO UN : NETTOYAGE 2<br />

DANS LES ESPACES EXIGUS<br />

ATOUT NUMÉRO DEUX :<br />

PUISSANCE ET LONGÉVITÉ<br />

Entre des rangées de sièges étroites,<br />

sur des escaliers ou pour les travaux<br />

sur des échelles : l’aspirateur dorsal est<br />

le choix idéal partout où l’espace est<br />

restreint et que l’on a besoin de ses<br />

deux mains pour un travail en toute<br />

sécurité. Il présente en outre l’avantage<br />

de ne pas avoir à traîner un aspirateur<br />

derrière soi ni à chercher une<br />

prise électrique.<br />

L’aspirateur dorsal pèse cinq kilos de<br />

moins que le modèle précédent tout<br />

en offrant une puissance d’aspiration<br />

aussi élevée. Autre bonus, le matériau<br />

EPP est ultraléger, robuste et 100 %<br />

recyclable.<br />

Des informations complémentaires<br />

sur les produits sont<br />

disponibles sur :<br />

kaercher.com/professional


Home & Garden<br />

MANIEMENT FACILE<br />

D’UNE SEULE MAIN.<br />

SOFIA STRATIDOU, SPÉCIALISTE DE LA FORMATION COMMERCIALE<br />

1<br />

2<br />

AVEC BROSSE PLUMEAU, suceur pour fentes ou suceur pour sol, le<br />

VC 4 Cordless myHome se prête à de nombreuses applications.<br />

<strong>Le</strong> VC 4 CORDLESS MYHOME est non seulement très silencieux, mais<br />

son poids plume permet aussi de passer l’aspirateur sans effort dans<br />

les petits foyers.<br />

1<br />

ATOUT NUMÉRO UN : UTILI-<br />

SATION SIMPLE ET DESIGN ERGO-<br />

NOMIQUE<br />

2<br />

ATOUT NUMÉRO DEUX : MODE<br />

BOOST PAR SIMPLE APPUI SUR UN<br />

BOUTON<br />

Cet aspirateur poussières est très<br />

maniable et accède même aux endroits<br />

difficiles d’accès sous le canapé ou le<br />

lit. Avec un poids de seulement 1,55 kg,<br />

je nettoie facilement mon appartement.<br />

Une fois que j’ai terminé, il se<br />

range facilement sur son support<br />

mural.<br />

J’apprécie aussi les deux niveaux de<br />

puissance. Si les salissures sont importantes<br />

et particulièrement tenaces,<br />

il me suffit d’appuyer sur le bouton<br />

Power-Boost pour en venir facilement<br />

à bout.<br />

Des informations complémentaires<br />

sur les produits sont disponibles sur :<br />

kaercher.com/home-garden


Professional<br />

20<br />

21<br />

CETTE MACHINE EST LA PRÉFÉRÉE<br />

DE TOUS LES UTILISATEURS.<br />

JÖRG WAGNER, SPÉCIALISTE DE LA FORMATION COMMERCIALE<br />

LA KM 100/120 R G est la nouvelle balayeuse aspirante de taille<br />

moyenne avec vidage en hauteur automatique jusqu’à 152 centimètres,<br />

ce qui facilite la vidange de la cuve à déchets dans tous<br />

les conteneurs classiques.<br />

<strong>difference</strong> <strong>01</strong> | <strong>2022</strong><br />

1 ATOUT NUMÉRO UN : POSSIBILI-<br />

TÉS D’UTILISATION VARIÉES<br />

Grâce à son filtre rond à décolmatage<br />

automatique et d’une surface filtrante<br />

de 6 m², la balayeuse permet de ramasser<br />

parfaitement même de grandes<br />

quantités de poussières fines. Ses autres<br />

avantages sont notamment le remplacement<br />

sans outil du balai principal et<br />

du filtre ainsi qu’une brosse latérale<br />

protégée contre les collisions.<br />

2<br />

ATOUT NUMÉRO DEUX : AUCUN<br />

PROBLÈME POUR LES GRANDES<br />

SURFACES<br />

Grâce à son balai principal flottant,<br />

la KM 100/120 R G vient aisément<br />

à bout des configurations de sol les<br />

plus diverses. Avec une largeur de travail<br />

de 100 centimètres, les surfaces<br />

jusqu’à 7 000 m²/h sont rapidement<br />

nettoyées.<br />

Des informations complémentaires<br />

sur les produits sont disponibles sur :<br />

kaercher.com/professional<br />

1<br />

2<br />

MÊME LES GRANDES QUANTITÉS DE SALETÉS sont facilement<br />

éliminées grâce à la cuve à déchets de 120 litres et au flap<br />

pour gros déchets. Une deuxième brosse latérale est proposée<br />

en option.


Professional<br />

SIMPLICITÉ D’UTILISATION POUR<br />

LES CAS DIFFICILES.<br />

SOFIA STRATIDOU, SPÉCIALISTE DE LA FORMATION COMMERCIALE<br />

Un fonctionnement ultrasimple et un design maniable font du<br />

SG 4/2 CLASSIC un modèle d’entrée de gamme idéal parmi les nettoyeurs<br />

vapeur Professional.<br />

1<br />

ATOUT NUMÉRO UN : COMPACITÉ,<br />

LÉGÈRETÉ ET ROBUSTESSE<br />

Je suis impressionnée par la facilité<br />

de prise en main de ce nettoyeur<br />

vapeur. Avec seulement trois réglages,<br />

sa commande offre une simplicité et<br />

une intuitivité inégalées. Grâce à son<br />

design compact, je peux facilement<br />

transporter la boîte avec tous les<br />

accessoires.<br />

2<br />

ATOUT NUMÉRO DEUX : TOUS<br />

LES ACCESSOIRES TOUJOURS<br />

SOUS LA MAIN<br />

Chaque type de saleté a son accessoire<br />

dédié. Avec le nouveau racloir<br />

vapeur, je peux désormais m’attaquer<br />

même aux salissures séchées. Cerise<br />

sur le gâteau : je peux ranger directement<br />

tous les kits d’accessoires dans<br />

ou sur l’appareil, y compris le flexible.<br />

Des informations complémentaires<br />

sur les produits sont disponibles sur :<br />

kaercher.com/professional<br />

1<br />

2<br />

AVEC LE SG 4/2 CLASSIC, le principe de la caisse à outils permet<br />

d’avoir toujours avec soi tous les kits d’accessoires.


Home & Garden<br />

22<br />

23<br />

ELLE PRÉSERVE LE DOS<br />

ET LE PORTEMONNAIE.<br />

SOFIA STRATIDOU, SPÉCIALISTE DE LA FORMATION COMMERCIALE<br />

<strong>difference</strong> <strong>01</strong> | <strong>2022</strong><br />

1<br />

2<br />

LA BP 2.000 18 EST UNE POMPE D’ÉVACUATION À BATTERIE, spécialement<br />

conçue pour l’arrosage du jardin à l’eau de pluie.<br />

Grâce au fonctionnement sans fil de la BP 2.000 18, utilisable partout,<br />

même sans prise de courant à proximité, je peux arroser facilement<br />

mon jardin.<br />

1 ATOUT NUMÉRO UN :<br />

2<br />

FINIS LES ARROSOIRS !<br />

ATOUT NUMÉRO DEUX :<br />

UNE POMPE POUR TOUT<br />

Immerger la pompe, accrocher le<br />

flexible, allumer la machine ; l’entretien<br />

du jardin est un jeu d’enfant.<br />

Je peux maintenant facilement arroser<br />

mes plantes avec de l’eau de pluie.<br />

J’économise non seulement l’eau<br />

potable, mais ma facture d’eau diminue<br />

aussi. La pince de fixation permet<br />

d’allumer et d’éteindre confortablement<br />

la pompe d’évacuation.<br />

J’apprécie surtout que le flexible<br />

puisse se fixer dans trois positions<br />

différentes sur le bord de la cuve de<br />

récupération d’eau de pluie. Je peux<br />

ainsi utiliser la pompe BP 2.000 18<br />

avec différentes tailles de cuve.<br />

Des informations complémentaires<br />

sur les produits sont disponibles sur :<br />

kaercher.com/home-garden


WOW. IL A DEUX<br />

BOUTONS …<br />

... Non, nous ne parlons pas du costume deux pièces<br />

vert tilleul, mais de notre nouvel aspirateur poussières<br />

VC 4 Cordless myHome. Très simple d’utilisation, lui et<br />

les autres modèles de la série font exactement ce pourquoi<br />

ils sont conçus : ils aspirent. Dans une campagne très<br />

remarquée sur les aspirateurs poussières, <strong>Kärcher</strong> met en<br />

avant avec une pointe d’autodérision certaines propriétés<br />

de ses produits qui ne sont ni uniques, ni spéciales pour<br />

montrer que l’aspiration des poussières peut même être<br />

« en vogue » !


24<br />

25<br />

<strong>difference</strong> <strong>01</strong> | <strong>2022</strong>


WOW. QUEL LOOK ! <strong>Le</strong> nouveau VC 7 Cordless yourMax est un véritable « top-modèle ». De design esthétique,<br />

cet appareil loge l’ensemble de sa technologie <strong>–</strong> soit la batterie, la turbine d’aspiration, le filtre et le bac à<br />

déchets <strong>–</strong> au niveau de la poignée compacte. Mais son point fort est le suivant : le VC 7 Cordless yourMax<br />

peut aspirer. Sous le canapé, à côté et même au-delà. Impressionnant, non ?


WOW. TRÈS CHIC ! L’aspiration des poussières peut être l’occasion de se détendre … à une condition. Il vous<br />

faut le VC 6 Cordless ourFamily, parfait en termes de forme et de fonctionnalités, pour faire d’une corvée un<br />

plaisir visuel et sans peluches. Atout supplémentaire : pour les petites tâches de nettoyage, l’appareil peut<br />

également se transformer rapidement en aspirateur balai en retirant le tube d’aspiration.<br />

26<br />

27<br />

<strong>difference</strong> <strong>01</strong> | <strong>2022</strong>


<strong>Le</strong> jour de l’installation, Jonathan<br />

Sobel peut souffler ; tout s’est<br />

déroulé comme prévu.<br />

La création de ce jeune artiste<br />

affiche des dimensions pharaoniques<br />

avec 32 mètres de haut<br />

sur 14 mètres de large.


BÂCHE DE CHAN-<br />

TIER DÉCORATIVE<br />

Lorsque les contraires forment un tout<br />

28<br />

29<br />

<strong>difference</strong> <strong>01</strong> | <strong>2022</strong><br />

La Place de la Concorde revêt une importance toute particulière<br />

aux yeux du jeune artiste Jonathan Sobel : dans sa ville natale<br />

de Paris, ce diplômé de la prestigieuse École nationale supérieure<br />

des Beaux-arts de Paris a eu le privilège de réaliser la bâche<br />

décorative autour de l’échafaudage encadrant l’Obélisque de Louxor<br />

pendant sa restauration minutieuse. <strong>Kärcher</strong> avait lancé un appel<br />

à projet artistique auprès des étudiants de l’École pour imaginer<br />

le décor de la bâche. Jonathan est revenu sur ce projet hors<br />

normes lors d’un entretien.<br />

Illustrations, bandes-dessinées, mangas,<br />

mais aussi animation et bijouterie ; tu<br />

explores différentes formes d’art qui n’ont<br />

pas grand-chose à voir avec l’Égypte antique.<br />

Qu’est-ce qui t’a intéressé dans ce concours ?<br />

Jonathan Sobel : C’était l’occasion idéale d’entrer<br />

dans le monde réel, de créer une œuvre hors des<br />

Beaux-arts et de toucher les gens qui ne sont pas<br />

dans le monde de l’art. Même s’il y avait bien sûr<br />

aussi des critères spécifiques, j’ai pu laisser libre<br />

cours à mes propres interprétations, inspirations<br />

et ambitions. En outre, l’un des thèmes récurrents<br />

dans mon travail artistique est ma passion pour<br />

les langues et la narration d’histoires. En regardant<br />

ou en observant par exemple les gens sur des<br />

tableaux de la Renaissance, la façon dont les objets<br />

sont positionnés, on peut mettre en lumière des<br />

histoires cachées. Comme les hiéroglyphes qui ne<br />

sont pas que des personnes représentées de profil<br />

! Ils sont pleins de sens et de significations.<br />

Comment as-tu construit ton projet ?<br />

Jonathan Sobel : Je me suis énormément inspiré<br />

de ce que j’ai pu apprendre sur l’incroyable histoire<br />

de ce monument. Sur les faces de la bâche,<br />

j’ai représenté les quatre figures historiques dont<br />

le destin est lié à l’Obélisque et à son érection sur<br />

la Place de la Concorde : Ramsès II, qui l’a fait<br />

construire, Méhémet-Ali, qui en a fait cadeau à la<br />

France, Charles X, qui était alors roi de France,<br />

et bien sûr Jean-François Champollion, le père de<br />

l’égyptologie.<br />

Avec ces quatre portraits, visibles de très loin,<br />

j’ai voulu créer une impression visuelle forte. J’ai<br />

également intégré le déchiffrage de symboles<br />

comme les hiéroglyphes. Si l’on se rapproche du<br />

monument, on découvre de multiples facettes.<br />

C’est pourquoi j’ai conçu cette œuvre comme une


SI L’ON SE RAPPROCHE<br />

DU MONUMENT, ON<br />

DÉCOUVRE DE MULTIPLES<br />

FACETTES.<br />

JONATHAN SOBEL<br />

sérigraphie avec des effets de couches. L’image que<br />

l’on distingue nettement et facilement de loin est<br />

composée de plusieurs symboles superposés que<br />

j’ai découverts au fil de mes recherches. En y regardant<br />

de près, on reconnaît le sceau de Ramsès II,<br />

le plan de Louxor, le navire spécialement construit<br />

pour le transport de l’Obélisque vers la France<br />

ainsi que des références à la décapitation de Marie-<br />

Antoinette qui a eu lieu là où se trouve aujourd’hui<br />

le monument sur la Place de la Concorde. Je n’en<br />

dirai pas plus, il faut que les visiteurs se fassent leur<br />

propre idée et imaginent leur propre histoire.<br />

Parmi les critères spécifiques du projet figuraient<br />

quelques contraintes techniques. Comment les<br />

as-tu respectées ?<br />

Jonathan Sobel : La première contrainte était<br />

que la bâche devait refléter l’histoire unique du<br />

monument. La bâche de chantier avait aussi pour<br />

but de protéger le travail de l’équipe de restaurateurs,<br />

un élément essentiel à mes yeux. Ma plus<br />

grande crainte était qu’elle ne plaise pas aux<br />

personnes qui travaillent sur le chantier. J’étais<br />

MÉCÉNAT DE COMPÉTENCE POUR<br />

LA CONSERVATION DES MONUMENTS<br />

Avec l’Obélisque de Paris, c’est la première fois que <strong>Kärcher</strong><br />

prend en charge la responsabilité et le financement du chantier<br />

de restauration d’un monument historique ainsi que son<br />

nettoyage. <strong>Kärcher</strong> travaille à cette fin en étroite collaboration<br />

avec le ministère français de la Culture, le Laboratoire de<br />

recherche des monuments historiques, des restaurateurs<br />

indépendants et le musée du Louvre.<br />

là lorsque la bâche a été installée et j’étais tellement<br />

content de voir que les équipes présentes<br />

l’appréciaient.<br />

Une autre contrainte esthétique était d’utiliser<br />

le jaune caractéristique de la marque <strong>Kärcher</strong>.<br />

La couleur était essentielle, notamment parce<br />

qu’elle correspond à notre vision de l’Égypte<br />

(soleil, sable …), mais aussi à la signification religieuse<br />

de l’Obélisque qui était dressé à l’origine<br />

à l’entrée du temple d’Amon à Louxor. Pour raconter<br />

toute l’histoire, j’ai associé le jaune avec un<br />

fond gris composé de photos du ciel parisien, qui<br />

participe aussi bien sûr au charme de la Place de<br />

la Concorde.<br />

Qu’est-ce que tu garderas de ce projet à titre<br />

personnel ?<br />

Jonathan Sobel : L’Obélisque est vieux de 3 300 ans<br />

et est installé depuis 200 ans sur la Place de la<br />

Concorde à Paris. Ma création ne sera visible que<br />

quelques mois. J’aime beaucoup ce caractère éphémère.<br />

J’ai beaucoup appris et rencontré de nombreuses<br />

personnes du ministère de la Culture, du<br />

musée du Louvre, des équipes de <strong>Kärcher</strong> et bien<br />

d’autres encore. J’ai pu partager mon travail d’une<br />

autre façon et l’exposer sur l’une des places les plus<br />

célèbres de la ville la plus visitée au monde. Cela<br />

restera une expérience absolument unique. ▪<br />

Retrouvez l’entretien vidéo<br />

avec Jonathan Sobel sur :<br />

www.kaercher.com/<strong>difference</strong>


30<br />

31<br />

<strong>difference</strong> <strong>01</strong> | <strong>2022</strong><br />

La restauration prévue pour<br />

six mois a eu lieu à l’occasion du<br />

bicentenaire du déchiffrement<br />

des hiéroglyphes par Jean-François<br />

Champollion.


PUISER DES<br />

CONNAISSANCES PLU-<br />

TÔT QUE DE L’EAU<br />

Avec l’initiative « De l’eau propre pour le monde entier », le Fonds<br />

mondial pour la nature et <strong>Kärcher</strong> s’engagent pour que la population<br />

des pays émergents et en développement ait accès à une eau<br />

potable de qualité. Dans une école du Burundi, en Afrique de l’Est,<br />

un nouveau système de potabilisation de l’eau de <strong>Kärcher</strong> est utilisé<br />

pour la première fois.


32<br />

33<br />

L’eau de qualité potable<br />

qui sort du robinet facilite<br />

considérablement le<br />

quotidien des élèves de<br />

cette école du Burundi.<br />

<strong>difference</strong> <strong>01</strong> | <strong>2022</strong><br />

Jusqu’à présent, <strong>Kärcher</strong> a surtout<br />

investi des moyens financiers<br />

importants dans les projets<br />

d’accès à l’eau potable. Cette<br />

fois, au Burundi, <strong>Kärcher</strong> met à profit<br />

son savoir-faire technique en proposant<br />

un système de potabilisation de l’eau<br />

WPC 120 UF. Pour ce projet-pilote, c’est<br />

l’école secondaire de Gisozi, au centre<br />

du Burundi et dans la province de<br />

Mwaro, qui a été choisie. Peu de temps<br />

auparavant, on y avait déjà finalisé<br />

une infrastructure de distribution d’eau<br />

permettant de récupérer l’eau de pluie<br />

dans un réservoir à eau de 5 000 litres.<br />

Amélioration considérable des installations<br />

sanitaires et des conditions<br />

d’apprentissage<br />

En partenariat avec le Fonds mondial<br />

pour la nature (FMN) et l’organisation<br />

non gouvernementale (ONG) burundaise<br />

Biraturaba, un système de potabilisation<br />

de l’eau WPC 120 UF a ensuite<br />

été installé en novembre 2021 pour<br />

améliorer la qualité de l’eau potable.<br />

<strong>Le</strong> système fonctionne sans électricité,<br />

ce qui est indispensable dans les<br />

pays comme le Burundi sans alimentation<br />

en énergie couvrant l’ensemble<br />

du territoire. <strong>Le</strong> système de filtration à<br />

quatre niveaux, composé d’un filtre à<br />

particules, d’un filtre à charbon actif et<br />

d’une membrane à ultrafiltration, capture<br />

les germes, le chlore, les métaux<br />

lourds et autres résidus tout en préservant<br />

les précieux minéraux de l’eau.<br />

<strong>Le</strong> système fonctionne sous une pression<br />

de 1,5 bar.<br />

Eddy Gahungu travaille chez Biraturaba.<br />

En tant que responsable de cette<br />

organisation locale installée à Gisozi,<br />

il connaît bien les autochtones ainsi<br />

que les conditions de vie des quelque<br />

250 étudiantes et 150 étudiants. Il souligne<br />

l’importance du projet : « le projet<br />

d’eau potable améliore considérablement<br />

les installations sanitaires et<br />

par là-même, les conditions de vie et<br />

d’apprentissage des élèves. »<br />

Pour mesurer ces améliorations, il suffit<br />

de recueillir les premières impressions<br />

des élèves comme Lionel Niyonkuru.<br />

<strong>Le</strong> jeune homme de 21 ans fréquente<br />

l’école depuis quatre ans et terminera<br />

l’année prochaine ses études de sciences<br />

sociales. Auparavant, la corvée d’eau<br />

quotidienne était pénible, chronophage<br />

et peu hygiénique. « Nous devions<br />

aller chercher l’eau jusqu’à un fleuve<br />

éloigné. Nous étions épuisés lorsqu’il<br />

nous fallait remonter la colline avec<br />

un bidon d’eau sur la tête pour revenir<br />

à l’école. » <strong>Le</strong> quotidien de nombreux


Eddy Gahungu constate<br />

chaque jour à quel point l’eau<br />

propre améliore la qualité<br />

de vie des autochtones.<br />

BURUNDI<br />

BURUNDI<br />

Ce petit pays enclavé d’Afrique de l’Est est<br />

un pays traumatisé : depuis des décennies, il<br />

connaît une instabilité politique marquée par<br />

la guerre civile, les tentatives de coup d’État et<br />

la corruption. Près de la moitié des 12 millions<br />

d’habitants souffrent de la faim. L’Indice mondial<br />

de la faim publié par l’ONG allemande<br />

Welthungerhilfe classe même le Burundi comme<br />

le pays le plus pauvre du monde. Régulièrement,<br />

plusieurs organisations dénoncent des<br />

crimes contre l’humanité. En Afrique de l’Est,<br />

les conséquences du changement climatique<br />

sont en outre particulièrement perceptibles. On<br />

estime à près de 100 000 les personnes actuellement<br />

en exode pour fuir la famine liée aux<br />

inondations de plus en plus fréquentes qui déciment<br />

les récoltes.<br />

enfants. À Rweza, où se trouvait son<br />

école primaire, il n’y avait qu’un seul<br />

robinet d’eau que l’école devait partager<br />

avec des centaines de foyers<br />

environnants. « Nous utilisons l’eau<br />

propre désormais disponible pour le<br />

nettoyage, le lavage des mains et l’hygiène<br />

des sanitaires. C’est également<br />

une aide précieuse pour respecter les<br />

règles d’hygiène et lutter contre la<br />

pandémie de coronavirus. »<br />

Sa camarade de classe Nadine Niragira<br />

ne cache pas non plus son enthousiasme<br />

pour ce nouveau projet. « Cette<br />

eau a véritablement transformé ma<br />

vie. Avant, nous devions faire la queue<br />

le long du petit fleuve pour puiser<br />

l’eau. Aujourd’hui, nous n’avons plus<br />

à parcourir de longues distances pour<br />

trouver une eau potable propre. »<br />

Jean Bosco Manirakunda, le président<br />

de l’école, avait mis à disposition des<br />

systèmes de transport de l’eau. « Nous<br />

n’en avons plus besoin maintenant,<br />

puisque nous avons de l’eau dans<br />

l’école », dit-il. L’hygiène et les installations<br />

sanitaires bénéficient grandement<br />

du projet. L’accent peut enfin être<br />

mis sur l’essentiel. Comme Nadine<br />

Niragira le dit si bien : « Je suis ici pour<br />

étudier, pas pour aller chercher de<br />

l’eau. » ▪<br />

Vous trouverez des informations<br />

complémentaires à ce sujet sur :<br />

www.kaercher.com/CSR


MENTIONS LÉGALES<br />

Éditeur<br />

Alfred <strong>Kärcher</strong> SE & Co. KG<br />

Bernd Rützler, Executive Vice President<br />

Corporate Marketing & Brand Management<br />

Alfred-<strong>Kärcher</strong>-Straße 28<strong>–</strong>40<br />

D-71364 Winnenden<br />

Tél. +49 7195 14-0<br />

Fax +49 7195 14-2212<br />

info@kaercher.com<br />

www.kaercher.com<br />

Conception, rédaction, direction créative<br />

Vera Umbrecht, David Wickel-Bajak<br />

Sabrina Fackler<br />

Direction artistique<br />

Britta Raab / Studio Somo<br />

Auteurs<br />

Deepa Narwani<br />

Alexandra Lachner<br />

Emilie Gouffier<br />

Egide Nduwimana<br />

Photos<br />

Alfred <strong>Kärcher</strong> SE & Co. KG<br />

DOT Motions DMCC<br />

David Franck<br />

Satur / EyeEm<br />

Sothean Nhieim<br />

Egide Nduwimana<br />

Illustrations<br />

Julian Rentzsch<br />

Claudia Meitert / carolineseidler.com<br />

Sources<br />

https://www.visitdubai.com/fr/explore-dubai/about-dubai<br />

https://www.donneesmondiales.com/asie/emirats-arabes-unis/index.php<br />

https://www.mec.ed.tum.de/lfe/lehrstuhl/was-ist-ergonomie/<br />

https://www.kan.de/fr/publications/kanbrief/de-nouveaux-documentsde-base-pour-lergonomie/la-nouvelle-norme-de-base-sur-lergonomieen-iso-26800<br />

La durabilité chez <strong>Kärcher</strong><br />

kaercher.com/CSR<br />

KÄRCHER est le leader mondial<br />

du marché des techniques de<br />

nettoyage. Avec des nettoyeurs<br />

haute et ultra haute pression, des<br />

aspirateurs et des nettoyeurs vapeur,<br />

des balayeuses mécaniques et autolaveuses<br />

aspirantes, des installations<br />

de lavage automobile, des détergents,<br />

des nettoyeurs cryogéniques, des<br />

installations de traitement de l’eau<br />

potable et des eaux usées, des fontaines<br />

d’eau et des systèmes de pompage<br />

et d’arrosage pour la maison<br />

et le jardin, <strong>Kärcher</strong> offre des solutions<br />

innovantes aux problèmes. Elles<br />

regroupent des produits et des accessoires<br />

coordonnés ainsi que des prestations<br />

de conseil, de service aprèsvente<br />

et de nombreuses applications<br />

numériques. En 2021, l’entreprise<br />

Alfred <strong>Kärcher</strong> SE & Co. KG a réalisé<br />

le chiffre d’affaires le plus élevé de<br />

son histoire, soit 3,092 milliards d’euros.<br />

L’entreprise familiale emploie<br />

14 400 collaborateurs dans plus de<br />

150 sociétés réparties dans 78 pays.<br />

L’approvisionnement sans faille des<br />

clients dans le monde entier est garanti<br />

par plus de 50 000 points de service<br />

dans tous les pays. L’innovation est le<br />

principal facteur de croissance de l’entreprise<br />

et depuis sa création en 1935,<br />

il s’agit d’une composante importante<br />

de la culture d’entreprise : environ 90 %<br />

de tous les produits ont cinq ans ou<br />

moins. Au total, plus de 950 collaborateurs<br />

travaillent dans la recherche<br />

et le développement chez le fabricant<br />

d’appareils de nettoyage.


www.kaercher.com<br />

amc/Po 05/<strong>2022</strong> · Référence 0.030-407.0 · Sous réserve de modifications techniques.

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!