08.03.2024 Views

Journal wiwsport n366 - 08 mars 2024

wiwsport est le n°1 du sport au Sénégal. Retrouvez toute l'actualité sportive du Sénégal sur nos plateformes digitales : site web, application mobile iOS et Android, chaîne YouTube et réseaux... À la UNE : - Mathilde Aïcha Diop (Internationale basketteuse) « Les gens ont du mal à prendre le basket féminin au sérieux alors qu’on a le même mérite » - Portraits de 5 femmes du sport sénégalais - Aïda Sy (Arbitre) Du bac S à une carrière d’arbitre internationale - Spécial mois de Mars Wiwsport célèbre la femme

wiwsport est le n°1 du sport au Sénégal. Retrouvez toute l'actualité sportive du Sénégal sur nos plateformes digitales : site web, application mobile iOS et Android, chaîne YouTube et réseaux...

À la UNE :

- Mathilde Aïcha Diop (Internationale basketteuse)
« Les gens ont du mal à prendre le basket féminin au sérieux alors qu’on a le même mérite »

- Portraits de 5 femmes du sport sénégalais

- Aïda Sy (Arbitre)
Du bac S à une carrière d’arbitre internationale

- Spécial mois de Mars
Wiwsport célèbre la femme

SHOW MORE
SHOW LESS

You also want an ePaper? Increase the reach of your titles

YUMPU automatically turns print PDFs into web optimized ePapers that Google loves.

visitez <strong>wiwsport</strong>.com<br />

3 N° 366 DU <strong>08</strong> MARS <strong>2024</strong> Actu Foot<br />

Wolimata Ndiaye, TEG Genève FC<br />

Signature de son premier contrat pro en ce<br />

mois de <strong>mars</strong><br />

Wolimata Ndiaye est une footballeuse un peu plus heureuse. En même temps que sa jeune compatriote<br />

attaquante Coumba Sylla Mbodji, la polyvalente défenseuse internationale sénégalaise vient de parapher son<br />

tout premier contrat professionnel en signant au Thonon Evian Grand Genève Football Club, pensionnaire de<br />

Division 2 Féminine française.<br />

La joueuse de 20 ans savoure ce cap déterminant<br />

pour la suite de sa carrière.<br />

« Un de mes rêves a, certes, toujours<br />

été de signer dans un club européen », nous<br />

con 昀椀 e l’ex-joueuse de l’AS Bambey et du<br />

Dakar Sacré-Cœur. « Mais je peux dire que<br />

je n’ai pas encore éteint mon plus grand rêve<br />

puisque celui-ci est d’aller le plus loin possible<br />

dans ma carrière. Je veux jouer en D1<br />

Féminine française, notamment, et aider la<br />

sélection sénégalaise à aller le plus loin possible.<br />

C’est comme ça et j’espère y arriver en<br />

travaillant dur », a poursuivi Wolimata Ndiaye<br />

au micro de Wiwsport.<br />

En quittant son pays pour rejoindre la<br />

France et Evian à cet âge, Wolimata Ndiaye<br />

con 昀椀 rme la belle de sa trajectoire. Titulaire<br />

indiscutable au poste de latéral droit de<br />

l’Équipe Nationale depuis plusieurs mois,<br />

la Mbouroise et par ailleurs ex-joueuse des<br />

Dorades de Mbour n’a pas délaissé son statut<br />

en sélection U20. Elle qui était la capitaine<br />

des Lioncelles au début d’année, contre le<br />

Ghana, à l’occasion du dernier tour des éliminatoires<br />

pour le prochain Mondial U20.<br />

« Nous n’avons plus à se cacher<br />

pour jouer au football »<br />

Et signer un contrat en <strong>mars</strong>, c’est aussi un<br />

bonus pour une femme travailleuse. « La<br />

signature de ce contrat pro n’est que le fruit<br />

d’un travail acharné. J’ai énormément prouvé<br />

sur ces derniers mois. On rend grâce à Dieu<br />

que ce contrat soit arrivé à un mois de <strong>mars</strong><br />

(rires). L’adaptation ? Ça va dans ces premiers<br />

jours. On veut aider Evian à se maintenir<br />

», assure-t-elle. Interrogée sur le développement<br />

du football féminin sénégalais, Mame,<br />

comme le surnommait un de ses premiers<br />

entraîneurs, voit beaucoup de changement,<br />

et pas uniquement au niveau des résultats.<br />

Pour elle, c’est devenu moins di 昀케 cile de jouer<br />

au foot en étant de sexe féminin. « Le football<br />

féminin sénégalais évolue beaucoup. Par<br />

exemple dans le Championnat féminin, il y a<br />

quatre ou cinq équipes qui sont maintenant<br />

capables de lutter pour le titre, contrairement<br />

à une certaine époque où il n’y avait qu’une<br />

seule équipe qui se détachait sur chaque<br />

saison. Et nous concernant, les 昀椀 lles, nous<br />

n’avons plus à se cacher pour jouer au football.<br />

C’était un peu di 昀케 cile avant, quand on<br />

était un peu plus jeune. Les mentalités ont<br />

commencé à changer et on a commencé à<br />

respect les footballeuses ». Et il y aura certainement<br />

bientôt plus de contrats professionnels.<br />

Mbagnick Dione


4 N° 366 DU 07 MARS <strong>2024</strong> Entretien<br />

Mathilde Diop<br />

Internationale basketteuse<br />

«Ce que j’aurais aimé dire à la Mathilde d’il y a 10 ans…»<br />

Elle fait partie de cette<br />

nouvelle génération de<br />

joueuses qui promet un<br />

retour du Sénégal sur le toit de<br />

l’Afrique. Fille d’une légende de<br />

basket, Mathilde Aicha Diop, 26<br />

ans - 184cm, s’est frayée un<br />

chemin pour devenir une Lionne<br />

qui inspire. S’affirmer est un<br />

maître-mot chez cette jeune<br />

femme qui assume son choix<br />

d’être sportive tout en<br />

gardant sa féminité.<br />

À travers cette<br />

édition spéciale<br />

dédiée aux<br />

femmes, Mathilde<br />

Diop nous délivre un<br />

visage d’elle jusque-là<br />

inconnu.<br />

Pouvez-vous partager avec nous votre<br />

parcours académique et professionnel ?<br />

Alors tout a commencé au centre de Bopp<br />

bien évidemment c’est là où j’ai appris à jouer<br />

depuis le mini basket. J’ai rejoint un centre de<br />

formation dans le nord de la France après<br />

avoir obtenu mon BFEM à l’école Maristes.<br />

J’ai fait 3 ans dans ce centre de Formation de<br />

Arras, là où j’ai obtenu mon Bac S avant de<br />

rejoindre les États-Unis pour mon cursus<br />

universitaire. J’ai d’abord joué à Arizona<br />

Western College pendant une année avant de<br />

poursuivre le reste de mon cursus à l’Université<br />

du Colorado. J’ai gradué en 2021. Par la<br />

suite, j’ai entamé ma carrière professionnelle<br />

en France à Colomiers avant de rejoindre La<br />

Glacerie, et la Jeanne d’Arc l’année dernière.<br />

Depuis quelques mois, j’évolue en Allemagne.<br />

Est-ce que le basket a toujours été<br />

votre rêve d’enfant ? Si non,<br />

lequel ?<br />

Le basket a, en effet,<br />

toujours été un rêve depuis<br />

toute petite, ayant<br />

notamment grandi dans<br />

une famille de basketteurs<br />

avec un père (NDLR :<br />

Moustapha Diop gaucher)<br />

qui a marqué son empreinte<br />

dans ce sport.<br />

Petite fille, quel regard portiez-vous<br />

sur les athlètes ?<br />

Qu’est-ce qui vous attirait le<br />

plus chez eux ? J’admirais beaucoup<br />

leur courage, leur persévérance et surtout<br />

leur passion. Rester devant la télé avec mon<br />

père jusque tard le soir à regarder n’importe<br />

quelle compétition a fait grandir cette envie<br />

d’être à leur place un jour. Cela me transmettait<br />

beaucoup d’émotions et j’avais envie un<br />

jour de transmettre cette même émotion<br />

à des petites filles comme<br />

moi à l’époque.<br />

Le sport de haut niveau<br />

change très souvent le<br />

physique des femmes.<br />

Comment l’avez-vous<br />

vécu ?<br />

Oui effectivement,<br />

mais c’est un choix que<br />

nous avons fait. Moi je<br />

l’ai personnellement<br />

bien vécu parce que je<br />

m’adapte facilement à<br />

toute situation.<br />

Durant<br />

votre parcours<br />

avez-vous une fois<br />

reçu des jugements sur votre<br />

physique ? J’en ai reçu pas mal à vrai<br />

dire lol. Mais après tu te dis que les gens ne<br />

sont jamais contents. Ils auront toujours<br />

quelque chose à dire. L’essentiel c’est d’être<br />

bien dans ta peau et surtout d’être en mesure<br />

visitez <strong>wiwsport</strong>.com<br />

de répondre aux exigences du sport que tu<br />

pratiques pendant ta carrière professionnelle.<br />

Après, libre à toi de retrouver ton «<br />

corps idéal » on va dire si celui-ci ne l’était<br />

pas déjà bien évidemment.<br />

Selon vous, est-ce<br />

qu’on peut faire du<br />

sport de haut<br />

niveau et garder<br />

sa féminité ?<br />

Oui sans<br />

aucun<br />

doute.<br />

Faire du<br />

sport de<br />

haut niveau<br />

n’est pas<br />

synonyme de<br />

dire au revoir à sa<br />

féminité. Il y a plein<br />

d’exemples de<br />

sportives de haut niveau<br />

qui sont toutes aussi<br />

féminines qu’un top model.<br />

Moi c’est une des choses que j’apprécie<br />

beaucoup chez les joueuses américaines et<br />

ça devient de plus en plus le cas en Europe<br />

aussi. Je ne juge personne, mais moi<br />

personnellement, même si c’est tout naturel,<br />

je fais en sorte de garder ma féminité en<br />

toute circonstance, mais n’empêche une fois<br />

sur le terrain tu fais ce que tu as à faire. Au<br />

finish c’est tout naturel à mon avis c’est pas<br />

quelque chose que tu forces ou que tu<br />

prévois.<br />

Selon vous, qu’est-ce qui est le plus dur<br />

dans ce métier en tant que femme?<br />

Je pense le plus dur c’est qu’on peine à<br />

recevoir le respect qu’on mérite due aux<br />

inégalités qui peuvent exister dans ce milieu.<br />

Très souvent, les gens ont du mal à prendre<br />

au sérieux le basket féminin alors qu’on a le<br />

même mérite, on travaille aussi dur et on fait<br />

souvent beaucoup plus de sacrifices en tant<br />

que femmes.<br />

Est-ce qu’il y a des femmes qui<br />

vous ont inspirée ? Si oui,<br />

lesquelles ?<br />

Ma mère bien évidemment. Elle m’a toujours<br />

inspirée et elle continue de m’inspirer jusqu’à<br />

aujourd’hui. Une brave femme Macha ‘Allah.<br />

Mis à part elle, je peux en citer plein, mais je<br />

vais rester sur le milieu local et citer<br />

Maïmouna Mbengue, présidente de la Jeanne<br />

d’Arc. Une femme respectable et admirable<br />

pour plusieurs raisons. Elle est aussi en train<br />

d’effectuer un travail remarquable depuis<br />

quelques années, dans un milieu<br />

“d’hommes’’ malgré toutes les difficultés<br />

qui peuvent se présenter. Les anciennes<br />

gloires du basket aussi sont toutes aussi<br />

inspirantes, je ne peux pas citer tout le<br />

monde, mais je dirais que toute femme peut<br />

être une source d’inspiration. Vive nous !<br />

Aujourd’hui, qu’est-ce que vous<br />

auriez aimé dire à la Mathilde il y<br />

a 10 ans ?<br />

J’aurais aimé lui dire que le regard des gens<br />

ou la pensée des gens ne définit pas qui tu es<br />

ou qui tu seras. Je m’en suis rendue compte<br />

bien évidemment, mais c’est quelque chose<br />

que j’aurais aimé comprendre plus tôt. Parce<br />

que trop souvent, nous en tant qu’athlètes,<br />

sommes victimes de toutes sortes de<br />

préjugés, critiques négatives, etc.<br />

Comprendre que ce que les gens disent ou<br />

pensent n’a pas forcément à devenir ta<br />

réalité, c’est important.<br />

Ne pas s’égarer de ses objectifs pour<br />

quiconque, avoir toujours cette même vision<br />

de tunnel, et surtout savoir encaisser. Savoir<br />

encaisser parce que malheureusement, c’est<br />

la voie qu’on a choisie et on en verra de<br />

toutes les couleurs, mais il faut avoir un<br />

esprit de dépassement et comprendre que<br />

c’est ton devoir de faire fi de certaines<br />

choses pour éviter que cela ne t’atteigne<br />

mentalement.


5 N° 366 DU 07 MARS <strong>2024</strong><br />

Entretien<br />

‘’Je dirais que<br />

toute femme<br />

peut être une source<br />

d’inspiration<br />

‘’Rester devant<br />

la télé avec mon père<br />

jusque tard le soir à<br />

regarder n’importe<br />

quelle compétition a<br />

fait grandir cette<br />

envie d’être à leur<br />

place un jour<br />

Qu’est-ce que Mathilde aime<br />

faire en dehors du basket ?<br />

Mathilde aime bien passer du temps avec ses<br />

proches, et bien évidemment faire du<br />

shopping lol.<br />

visitez <strong>wiwsport</strong>.com<br />

NAF


visitez <strong>wiwsport</strong>.com<br />

6<br />

N° 366 DU <strong>08</strong> MARS <strong>2024</strong><br />

Portrait<br />

Aida Sy<br />

De « va cuisiner », à la sphère de l’arbitrage<br />

international<br />

À seulement 25 ans, Aida Sy, jeune sénégalaise, se distingue audacieusement<br />

dans le monde souvent sous le joug masculin de l’arbitrage international. Pleine<br />

d’insouciance, déterminée, dévouée et surtout motivée, Aida incarne la passion,<br />

les rêves et les dé 昀椀 s d’une femme cherchant à s’a 昀케 rmer dans un univers<br />

traditionnellement dominé par les hommes.<br />

Originaire de la ville de Thiès, Aida Sy<br />

a connu ses premières émotions footballistiques,<br />

bercée par l’atmosphère<br />

envoûtante du ballon rond. Toutefois, c’est à<br />

Bambey, où elle poursuivait ses études, que<br />

son destin avec l’arbitrage a pris racine. Issu<br />

d’une famille où le sport résonne comme une<br />

tradition, son amour profond pour le football<br />

découle de son environnement familial imprégné<br />

par cette passion. Son père, ancien<br />

joueur et entraîneur, a joué un rôle crucial en<br />

l’initiant dès son plus jeune âge aux gradins<br />

des stades, laissant germer en elle la passion<br />

pour l’arbitrage. « En grandissant dans cet<br />

environnement, j’ai commencé à découvrir le<br />

football et à l’apprécier. Ainsi, je peux dire que<br />

ma passion pour l’arbitrage provient de mon<br />

amour pour le football », partage avec enthousiasme<br />

la jeune scienti 昀椀 que, bachelière en<br />

série S du lycée de Bambey.<br />

Contrairement à bon nombre de ses consœurs<br />

arbitres, elle n’a jamais évolué sur les pelouses<br />

en tant que joueuse et avoue même<br />

ignorer les subtilités du jeu. Cependant, son<br />

amour incommensurable pour le football a<br />

trouvé une voie particulière à travers l’arbitrage,<br />

permettant ainsi à sa passion de<br />

s’épanouir sans avoir à manier le ballon. Son<br />

histoire unique prend une tournure inspirante<br />

à travers cette carrière audacieuse. Liée par<br />

un lien familial fort avec son grand frère, Sidy<br />

Ameth Sy, également arbitre, elle a trouvé non<br />

seulement une voie d’accès, mais aussi une<br />

source d’inspiration pour embrasser cette<br />

carrière.<br />

« Je crois qu’avec un travail<br />

rigoureux et assidu, Aida peut<br />

avoir une très belle carrière...»<br />

Son parcours dans l’arbitrage est une saga<br />

de détermination et de succès, débutant<br />

après l’obtention de son baccalauréat en<br />

2017. Revenant à Thiès, elle intègre la Sous-<br />

Commission Régionale d’Arbitrage, jetant les<br />

bases d’une carrière prometteuse. O 昀케 ciant<br />

humblement lors des Navétanes, tournois,<br />

matchs d’écoles et championnats régionaux,<br />

elle forge sa compréhension du jeu et révèle<br />

sa dévotion envers l’arbitrage. En 2021, sa<br />

participation au séminaire de la FIFA marque<br />

un tournant décisif. Gravitant vers le sommet,<br />

elle débute en tant que quatrième arbitre en<br />

Ligue 2 dans le championnat national.<br />

Son ascension est fulgurante, devenant<br />

arbitre émérite dans le championnat sénégalais.<br />

Multiples 昀椀 nales régionales, zonales,<br />

départementales, dont la 昀椀 nale de la Coupe<br />

du Sénégal dames et de la deuxième division<br />

féminine, émaillent son parcours, témoignant<br />

de sa compétence et de sa présence sur la<br />

scène nationale. Le 1er janvier <strong>2024</strong> représente<br />

l’apogée de sa carrière en devenant arbitre<br />

international FIFA, une consécration de<br />

son talent et de son engagement. D’ailleurs, la<br />

jeune Thiessoise a été honorée par l’Association<br />

Départementale de la Presse Sportive de<br />

Thiès, comme l’une des révélations de l’année<br />

2023.<br />

Malgré les préjugés persistants au Sénégal<br />

sur la place des femmes dans le football et


visitez <strong>wiwsport</strong>.com<br />

7<br />

N° 366 DU <strong>08</strong> MARS <strong>2024</strong><br />

Portrait<br />

l’arbitrage, la jeune 昀椀 lle fait face à ces dé 昀椀 s<br />

avec une résilience et une détermination<br />

impressionnantes. Elle reconnaît que dans<br />

sa propre expérience, elle n’a pas été directement<br />

entravée en raison de son genre.<br />

Toutefois, elle reste consciente que certaines<br />

personnes ne manquent pas de souligner<br />

qu’elle est une femme, particulièrement lorsqu’elle<br />

prend des décisions qui peuvent ne<br />

pas plaire à tous. Les commentaires désobligeants,<br />

tels que “ 昀椀 ches-nous la paix, ce n’est<br />

pas ta place’’ ou “va cuisiner’’, témoignent des<br />

stéréotypes récurrents dans le domaine du<br />

football et de l’arbitrage.<br />

Malgré cela, elle demeure imperturbable. Elle<br />

souligne que, dans la plupart des cas, elle<br />

reçoit des messages positifs et des encouragements,<br />

surtout de la part des joueurs et des<br />

entraîneurs. Ces encouragements prennent<br />

la forme de phrases motivantes comme « Tu<br />

as une carrière dans l’arbitrage, continue sur<br />

cette lancée ». Ainsi, la Thiessoise a 昀케 rme<br />

que, malgré les obstacles, les messages<br />

positifs qu’elle reçoit l’emportent sur les critiques<br />

négatives.<br />

Son engagement et son succès dans le monde<br />

de l’arbitrage servent de témoignage inspirant,<br />

démontrant que les femmes ont toute<br />

leur place sur les terrains de football et dans<br />

les sphères de l’arbitrage, et qu’elles peuvent<br />

exceller malgré les préjugés de genre persistants.<br />

Fatou Gaye, membre de la commission<br />

de la CAF responsable de la zone UFOA-A,<br />

partage un avis élogieux sur Aida Sy : « Je<br />

crois qu’avec un travail rigoureux et assidu,<br />

Aida peut avoir une très belle carrière. En tant<br />

que jeune, elle possède de nombreuses aptitudes,<br />

et je la vois évoluer vers une carrière<br />

très riche ».<br />

Ces paroles témoignent de la reconnaissance<br />

des compétences et du potentiel d’Aida par<br />

une 昀椀 gure éminente de la Commission de<br />

la CAF. En tant que Géomètre topographe,<br />

travaillant actuellement dans le cabinet géomètre<br />

expert-topographe à Thiès, l’arbitre de<br />

25 ans incarne la polyvalence des femmes<br />

dans di 昀昀 érents domaines. Et malgré son<br />

succès actuel, l’internationale garde les yeux<br />

rivés sur l’avenir avec un rêve qui brille au<br />

loin. Son plus grand souhait dans le monde de<br />

l’arbitrage est de participer à d’importantes<br />

compétitions telles que la Coupe du Monde<br />

masculine, ainsi que la CAN masculine et féminine.<br />

Aida Sy, par sa détermination, sa passion et<br />

son talent, s’impose avec brio dans un univers<br />

souvent dominé par les hommes. Son<br />

histoire illustre la possibilité pour les femmes<br />

d’exceller dans des domaines traditionnellement<br />

masculins et son ascension fulgurante<br />

dans l’arbitrage international ouvre la voie<br />

à d’autres femmes désireuses de poursuivre<br />

leur passion, quel que soit le terrain sur lequel<br />

elles choisissent de s’exprimer.<br />

Anta Ndiaye


visitez <strong>wiwsport</strong>.com<br />

8<br />

N° 366 DU <strong>08</strong> MARS <strong>2024</strong><br />

Interview<br />

NAFY AMAR FALL, RÉDACTRICE EN CHEF WIWSPORT<br />

« Les femmes sont plus à l’écoute<br />

des sujets qui intéressent »<br />

Rédactrice en chef de la boîte qui a décidé de<br />

célébrer la femme à sa manière en recrutant que<br />

des femmes pour ce mois de <strong>mars</strong>, Nafy Amar<br />

Fall nous parle de la place des femmes dans le projet<br />

Wiwsport. Qui de mieux placée qu’elle pour parler<br />

de cette initiative qu’elle quali 昀椀 e de propre au média<br />

numéro 1 du sport sénégalais ?<br />

Vous êtes l’une des rares<br />

femmes au Sénégal à diriger<br />

une rédaction, qu’est-ce que<br />

cela représente pour vous ?<br />

processus de recrutement dans le passé où<br />

on ne ciblait que des femmes. Donc, c’est la<br />

deuxième fois qu’on fait un recrutement spécial<br />

pour les femmes. Et en Mars, c’est le bon<br />

timing !<br />

Énormément de choses. En tant que journaliste,<br />

c’est un accomplissement d’être rédactrice<br />

en chef. Cela solde un peu mes années<br />

d’expérience, je pense que c’est plus par rapport<br />

à cela qu’on m’a choisie. Sur le plan humain,<br />

je suis une personne qui aime beaucoup<br />

échanger, apprendre, donc j’ai ce rôle d’être<br />

en contact avec tout le monde dans la boîte.<br />

J’apprends énormément des autres et grandis<br />

aussi avec ce poste de responsabilité. Autour<br />

de moi, je vois un projet grandir, les acteurs<br />

aussi. Je ne peux qu’être heureuse d’être au<br />

centre de toute cette évolution.<br />

Quelle était la motivation<br />

principale derrière votre<br />

décision de recruter exclusivement<br />

des femmes durant<br />

ce mois de <strong>mars</strong> ?<br />

Dans quelle mesure pensez-vous<br />

que le fait d’avoir<br />

des femmes influence le ton<br />

et le contenu de votre ligne<br />

éditoriale ?<br />

Je mise beaucoup sur les femmes pour vendre<br />

mes contenus. Pas seulement sur le plan esthétique.<br />

J’avoue qu’une femme c’est de l’attraction<br />

visuelle. Mais j’ai tellement vécu avec<br />

les hommes pour savoir qu’ils sont toujours<br />

ébahis de voir une femme parler des sports<br />

et maîtriser le sujet. Vous savez dans une rédaction,<br />

les femmes sont plus à l’écoute des<br />

sujets qui intéressent. Les hommes aiment<br />

débattre, se jauger ! Les femmes patientent,<br />

écoutent et délivrent le message. C’est tout<br />

un art ! Elles ont le contact facile et savent<br />

embellir le travail.<br />

Déjà, il faut comprendre quelque chose. À<br />

<strong>wiwsport</strong>, nous cherchons toujours à innover.<br />

Que ce soit sur notre manière de travailler,<br />

nos horaires, l’organisation de la boîte,<br />

nous faisons tout di 昀昀 éremment. On a fait un<br />

Comment jugez-vous le relationnel<br />

entre les femmes<br />

et les hommes dans votre<br />

équipe ?<br />

Je dois être une personne<br />

bizarre, mais je<br />

ne vois pas de di 昀昀 érence<br />

dans mon équipe. Nous<br />

sommes un groupe de<br />

personnes, de guerriers,<br />

voilà ma conception. J’ai<br />

failli péter un câble un<br />

jour quand quelqu’un a<br />

dit « Non faut pas réagir<br />

comme ça avec elle parce<br />

que c’est une femme…<br />

». Nous faisons le même<br />

travail, nous nous retrouvons<br />

sur le terrain,<br />

dans des endroits parfois<br />

di 昀케 ciles. Donc, pour moi,<br />

il n’y a pas de di 昀昀 érence<br />

à faire. Et c’est ainsi que l’on s’entend bien à<br />

Wiwsport. Après, on a des hommes tellement<br />

protecteurs ici, qu’on ne vit pas certaines<br />

choses pour se retrouver dans des situations<br />

con 昀氀 ictuelles. Croyez-moi, la relation est<br />

bonne et saine ici.<br />

Avez-vous une cause propre<br />

au sein de Wiwsport par rapport<br />

à la parité ou à l’égalité<br />

dans le milieu professionnel ?<br />

J’aimerai le même nombre de femmes que<br />

d’hommes. Nous ne sommes que trois actuellement<br />

avec Amina Diagne et Antha Ndiaye<br />

(Rires). Je vais un peu me répéter, mais je ne<br />

vois pas devant moi des collègues hommes<br />

ou femmes. Moi, ce qui m’intéresse vraiment,<br />

c’est le bon pro 昀椀 l et qui puisse s’adapter rapidement<br />

aux réalités de <strong>wiwsport</strong>. Je veux un<br />

collègue dynamique, passionné, persévérant<br />

et un bon patriote. Une qualité importante<br />

pour être dans le bain parce que tout ce qui<br />

nous intéresse c’est faire la promotion de nos<br />

athlètes, détecter des talents et contribuer au<br />

développement du sport (pas seulement le<br />

foot, basket et lamb) au Sénégal. Homme ou<br />

femme ayant ces critères, je prends.<br />

Comment mesurez-vous le<br />

succès de cette initiative de<br />

recruter exclusivement des<br />

femmes depuis le lancement<br />

de la campagne ?<br />

On a reçu énormément de demandes, de CVs.<br />

Depuis la publication de l’a 昀케 che, l’équipe a<br />

reçu des retours très positifs. Je pense que<br />

c’est une première et les internautes ont aimé.<br />

Donc, c’est un immense plaisir. Mais retenons<br />

que c’est la première édition, il y aura d’autres<br />

opportunités.<br />

Jean Joseph


visitez <strong>wiwsport</strong>.com


visitez <strong>wiwsport</strong>.com<br />

10<br />

N° 366 DU <strong>08</strong> MARS <strong>2024</strong><br />

Portraits Croisés<br />

Elles font les sports au Sénégal<br />

Elles n’ont pas forcément une carrière de sportif, mais elles vous diront<br />

beaucoup de choses sur les sports au Sénégal. Le sport est un incontournable<br />

dans leurs activités. Wiwsport vous présente de jeunes dames qui ont marqué<br />

leur empreinte « digitale » dans ce milieu.<br />

Ina Makosi, la passion plus qu’un flash<br />

Celia Cissé, l’amour de la<br />

transmission<br />

On ne la présente plus dans le milieu de l’évènementiel<br />

sportif. Celia Cissé est l’initiatrice<br />

de plusieurs évènements notamment dans<br />

les disciplines que sont la boxe et l’auto-moto.<br />

Toutes les personnes qui l’ont côtoyée<br />

peuvent témoigner que tout ce qui intéresse<br />

Celia Cissé, c’est la transmission. Un caractère<br />

chez elle qui n’est pas anodin.<br />

Pour avoir grandi dans une famille de sportifs,<br />

Celia Cissé était sans doute attendue<br />

sur le ring ou sur le circuit. Petite 昀椀 lle de la<br />

légende de boxe Idrissa Dione et 昀椀 lle d’Awa<br />

Dione pilote automobile, pionnière dans les<br />

sports-mécaniques, elle maîtrise très bien<br />

les règles de ces deux disciplines. Toutefois,<br />

elle ne les pratiquera pas si ce n’est que pour<br />

se faire plaisir ou lors de ces incalculables<br />

moments d’apprentissage et de partage avec<br />

les plus jeunes. Avec un master en commerce<br />

international avec option entrepreneuriat<br />

sociale et management de marque, d’une<br />

bonne expérience en communication digitale<br />

à l’étranger, Celia Cissé s’est investie dans le<br />

développement des disciplines citées en intégrant<br />

les fédérations.<br />

Celle qui a insu 昀툀 é une nouvelle vie au<br />

Trophée Mousso (un concours d’auto-moto<br />

pour femmes), au championnat national de<br />

moto-cross tient une agence de communication<br />

Tandem Agency depuis novembre 2017.<br />

Pour s’être imposée dans des milieux dominés<br />

par des hommes et se défaire des préjugés<br />

« la 昀椀 lle ou la petite 昀椀 lle de… » Celia Cissé<br />

veut plus de représentativité féminine chez<br />

les arbitres et entraîneurs en boxe et sports<br />

mécaniques.<br />

Petite, Ina Makosi s’imaginait sans doute<br />

jouer dans les plus grandes ligues de basket<br />

au monde. En grandissant, elle ne s’attendait<br />

pas à ce que le destin la place de l’autre côté<br />

du parquet. Ina Thiam de son vrai nom est<br />

connue pour ses talents de photographe,<br />

vidéaste, portraitiste. Tout a commencé alors<br />

qu’elle se lançait dans un 昀椀 lm retraçant le<br />

parcours de Thierno Ibrahima Niang. Depuis,<br />

ses photos ne passent plus inaperçues. Son<br />

travail artistique la mènera vers plusieurs<br />

compétitions et de rencontres avec les sportifs.<br />

Elle cite 昀椀 èrement sa série de photos «<br />

Les Ailes du Sport » avec Anna Preira, pionnière<br />

du rugby féminin au Sénégal, Sophie<br />

Goudiaye icône de la lutte olympique et<br />

simple ou encore Yacine Diop à ses débuts en<br />

équipe nationale de basket.<br />

Le plus important pour la photographe c’est<br />

d’illustrer ces modèles qui peuvent inspirer<br />

des jeunes comme elle aurait aimé en avoir,<br />

toute petite. Comme beaucoup de femmes<br />

dans ce milieu, ses idées sont souvent incomprises<br />

et pas soutenues au début. N’empêche,<br />

rien n’arrête Ina. En 2019, elle convainc des<br />

clubs de basket à se lancer dans la communication<br />

digitale en faisant des shootings de<br />

l’équipe au début de la saison comme en NBA.<br />

Son idée novatrice est aujourd’hui à la mode.<br />

La propriétaire de Makossi Sports a lancé la<br />

machine !


visitez <strong>wiwsport</strong>.com<br />

11<br />

N° 366 DU <strong>08</strong> MARS <strong>2024</strong><br />

Portraits Croisés<br />

Oumy Salomon, le pouvoir de<br />

la communication<br />

« Je suis Oumy Salomon. Si vous ne me trouvez<br />

pas dans un stade, vous pourrez me trouver<br />

dans un aéroport », cette phrase qu’elle partage<br />

avec nous dé 昀椀 nit bien son quotidien.<br />

Pour cette consultante de marketing sportif<br />

et organisatrice de séjours sportifs, il est important<br />

« quand on a le pouvoir d’apporter un<br />

changement positif dans son environnement,<br />

d’en faire un devoir et d’apporter sa contribution<br />

avec les moyens ». Et cette idée, les<br />

athlètes peuvent la matérialiser à merveille.<br />

Avec son agence de marketing Siboo, elle a<br />

pour mission de valoriser des talents sportifs<br />

et des institutions sportives, à travers la formation<br />

et l’accompagnement. La conviction<br />

de Siboo est de croire en cette capacité du<br />

marketing et de la communication à changer<br />

le narratif du sportif africain et de ses<br />

acteurs. Le sport ayant un réel impact sur la<br />

vie des acteurs et supporters, ce qui se passe<br />

en dehors des terrains doit aussi avoir une<br />

in 昀氀 uence positive.<br />

En décembre passé, Siboo a invité l’international<br />

français d’origine béninoise Jules<br />

Koundé lors d’une journée de découverte et<br />

d’échange à Dakar et Gorée. L’agence est en<br />

train de promouvoir le football d’inspiration.<br />

Ancienne joueuse de football, Oumy Salomon<br />

qui tire ses racines de la Casamance estime<br />

que la compétence devrait faire la di 昀昀 érence<br />

dans ce milieu majoritairement masculin.<br />

FitFatou, la superwoman du<br />

Fitness<br />

On n’ose espérer que toutes nos lectrices<br />

connaissent FitFatou ! Sa salle d’entraînement<br />

fait partie des plus fréquentées à Dakar. Cette<br />

Sénégalaise qui a passé plusieurs années<br />

aux États-Unis où elle a obtenu ses diplômes<br />

concernant le 昀椀 tness et la nutrition propose<br />

des services de 昀椀 tness payants délivrés sur<br />

mesures.<br />

De son vrai nom<br />

Fatou Ndione, elle était déjà connue sur<br />

les réseaux sociaux notamment Instagram<br />

pour partager ses séances d’entraînement<br />

solo. Et cela même enceinte, elle continuait<br />

à s’entraîner et partager ses exercices avec<br />

ses followers. Ce qui n’a pas échappé aux<br />

nombreuses femmes qui la suivent et rêvent<br />

toutes du ventre plat de FitFatou. Véritable<br />

modèle de force, de persévérance, elle motive<br />

aussi les femmes à faire du sport pour<br />

avoir une meilleure santé pour elles et leurs<br />

enfants. Avec son leitmotiv « Sudul tey kagne<br />

la » qui signi 昀椀 e en français « Si ce n’est pas<br />

aujourd’hui, ce sera quand », elle invite les<br />

personnes, pas seulement les femmes à se<br />

mettre à la pratique du sport. Entre autres citations<br />

dans sa salle de sport qui aujourd’hui<br />

attire les célébrités, mais aussi les sportifs.<br />

L’on y a aperçu le Roi des arènes Modou Lo<br />

récemment …<br />

NAF<br />

Salimata Seck, le bénévolat<br />

au service du sport<br />

Le sport comme un vecteur de sensibilisation,<br />

on le découvre avec cette dame très célèbre<br />

à la baie de Hann. Salimata Seck connue<br />

aujourd’hui pour ces activités de bénévolats<br />

a pratiqué dans le passé plusieurs sports :<br />

tennis, natation, badminton, football, volleyball.<br />

Aujourd’hui connu dans le milieu sportif<br />

comme une coordinatrice d’évènements<br />

sportifs, elle est initiatrice de plusieurs évènements<br />

sportifs pour sensibiliser sur des sujets<br />

tels que l’hygiène menstruelle, le cancer<br />

du sein.<br />

En octobre passé, celle qui s’est découvert<br />

une passion pour le bénévolat en 2013 a organisé<br />

une Randonnée Rose au Parc de Hann<br />

avec des femmes de l’industrie du sport notamment<br />

des anciens athlètes, journalistes<br />

sportifs, professeurs, étudiantes… À son<br />

actif aussi, un tournoi de foot mixte pour des<br />

personnes en situation de handicap et des<br />

personnes « valides » a 昀椀 n de promouvoir l’inclusion<br />

et la tolérance. « Depuis mon retour<br />

à Dakar il y a 4 ans, j’utilise le sport comme<br />

vecteur de sensibilisation à travers des évènements<br />

sportifs. J’ai donc la chance de trouver<br />

un moyen de combiner mes deux passions »,<br />

con 昀椀 e-t-elle.


Dossier<br />

SPORTIVES ET RÈGLES DOULOUREUSES<br />

Douleurs atroces, peur de la tache…<br />

le cycle menstruel, l’autre adversaire des sportives<br />

Nous sommes en <strong>2024</strong> et la<br />

problématique des règles<br />

douloureuses chez les sportives<br />

de haut niveau est toujours un<br />

sujet tabou que les athlètes notamment<br />

sénégalaises n’abordent pas<br />

avec la plus grande aise.<br />

Pourtant, avoir ses règles en pleine<br />

compétition est un réel obstacle à la<br />

performance pour les femmes qui ne<br />

trouvent pas toujours remède à leur<br />

mal. Souvent ignorés, minimisés,<br />

voire passés sous silence, les effets du<br />

cycle menstruel se font pourtant<br />

ressentir chez un grand nombre de<br />

sportives de haut niveau, pas moins<br />

qu’au Sénégal. Troubles de l’humeur et<br />

du sommeil, maux de tête, crampes et<br />

douleurs dans le ventre, bouffées de<br />

chaleur, vomissements, flux abondants,<br />

prise de poids… Autant de<br />

symptômes ou de répercussions qui<br />

sont susceptibles de gêner la performance<br />

et la récupération des femmes<br />

athlètes de haut niveau. « Il n'a pas été<br />

démontré que les règles induisaient<br />

une baisse de la performance chez<br />

l'athlète, sauf si elle a des troubles<br />

du cycle, c'est-à-dire des règles très<br />

douloureuses. Et si elle a des règles<br />

très abondantes, cela peut être source<br />

d'anémie, donc de fatigue », précise<br />

pour autant Carole Maître, gynécologue<br />

à l’Insep de Paris. On se rappelle<br />

notamment de l’épisode des footballeuses<br />

anglaises, lors du dernier Euro<br />

Féminin. Celles-ci avaient demandé à<br />

leur équipementier de ne plus leur<br />

fournir de shorts blancs. « C'est très<br />

sympa d'avoir une tenue (short blanc),<br />

mais parfois ce n'est pas pratique<br />

cette période dans le mois », avait<br />

précisé Beth Mead, l'attaquante<br />

d'Arsenal, dans les colonnes de The<br />

Telegraph. Pourtant, les Anglaises<br />

seront sacrées quelques jours plus<br />

tard au-delà des aléas naturels que<br />

leurs corps leur infligent.<br />

La même appréhension a rongé<br />

l’ancienne judoka Frédérique Jossinet<br />

durant toute sa carrière. « J’ai eu plein<br />

de fois mes règles en compétition.<br />

Quand on est en kimono blanc,<br />

psychologiquement, on a peur de la<br />

tache, on va tout de suite être moins<br />

attentive à la compétition.<br />

visitez <strong>wiwsport</strong>.com<br />

Les partenaires doivent aussi comprendre<br />

qu’il y a peut-être des changements<br />

à faire de ce côté-là », estime la<br />

Française de 46 ans, vice-présidente<br />

chargée du haut niveau à la Fédération<br />

française de judo. Pour certaines<br />

sportives, la solution magique n’a pas<br />

été trouvée et elles souffrent encore<br />

des symptômes de la menstruation<br />

dans leur carrière.<br />

Car au-delà même des douleurs, il y a<br />

cette gêne qui freine la performance<br />

de beaucoup d’athlètes lorsqu’elles<br />

ont leurs règles. « Mentalement, au<br />

lieu d'être à 100 % sur ta compétition,<br />

tu as toujours cette crainte en tête que,<br />

quand tu mets un coup puissant, tu<br />

sens que ça coule. Et si je me fais une<br />

tache, je suis exposée, car sur le ring,<br />

tout le monde me regarde. Cela te<br />

parasite », témoigne pour France Info,<br />

l'ancienne boxeuse Sarah Ourahmoune,<br />

vice-championne olympique<br />

aux Jeux de Rio 2016, et championne<br />

du monde en 20<strong>08</strong>. Pour d’autres, les<br />

techniques et les secrets ne manquent<br />

pas pour garder son niveau de performance<br />

et passer outre ces obstacles<br />

qui freinent leur compétition. Il y a par<br />

exemple les pilules qui se trouvent<br />

être la solution privilégiée des sportives<br />

de haut niveau. En outre, la pilule<br />

n'empêche pas l'arrivée des règles, et<br />

donc des douleurs, même si elles sont<br />

moins intenses, mais elle permet de<br />

retarder les menstruations. D’ailleurs,<br />

certaines athlètes ont fait l’option de<br />

planifier leurs compétitions et de<br />

traquer leurs cycles afin de mieux<br />

préparer leurs corps. Face à cette<br />

problématique noyée par le tabou, les<br />

athlètes sont encore trop souvent<br />

livrées à elles-mêmes au moment<br />

d’autant plus que les encadrements<br />

souvent très masculins constituent un<br />

frein, selon des athlètes. Mais, la<br />

présence de plus en plus remarquée<br />

des femmes dans les attelages<br />

techniques des formations sportives<br />

au Sénégal, laisse croire qu’il existe<br />

une meilleure prise en charge. La<br />

présence des entraîneuses sur les<br />

bancs offre une écoute et compréhension<br />

beaucoup plus réalistes aux<br />

athlètes gênées par les menstruations.<br />

Jean Joseph


Dossier<br />

SPORTIVES ET GROSSESSE<br />

« Je ne veux absolument pas être<br />

enceinte à nouveau en tant qu'athlète »<br />

Serena Williams<br />

Dans sa carrière longue de plus de<br />

25 ans, Serena Williams a tout<br />

gagné. Elle, la native de Compton<br />

en Californie, modeste quartier de la<br />

banlieue de Los Angeles, a brisé bien des<br />

barrières dans ce sport longtemps réservé<br />

aux Blancs. Malgré son expérience couronnée<br />

de 73 titres dont 23 du Grand Chelem,<br />

soit le deuxième meilleur total de l’histoire<br />

du tennis, il y a pourtant des défis qui ont<br />

semblé trop hauts pour celle qui n’a fait que<br />

franchir des obstacles dans sa vie.<br />

Parmi ces derniers, figure celui<br />

d’être à la fois mère et<br />

athlète professionnelle.<br />

Alors que la venue de son<br />

deuxième enfant était à<br />

l’horizon, l’ex-numéro un<br />

mondiale du tennis a décidé en<br />

août 2022 de mettre définitivement<br />

un terme à sa carrière professionnelle<br />

à l’issue de l’US Open. « Je ne veux<br />

absolument pas être enceinte à<br />

nouveau en tant qu'athlète »,<br />

indiquait-elle. L’Américaine avait<br />

peur de son corps après une<br />

deuxième grossesse. Sa première<br />

fois fut une expérience traumatisante<br />

et a bien failli lui coûter la<br />

vie. En effet, La championne du<br />

tennis avait fait les frais lors de<br />

son premier accouchement.<br />

visitez <strong>wiwsport</strong>.com<br />

En 2017, elle avait accouché par<br />

césarienne en raison d’une embolie<br />

pulmonaire pendant le travail, puis une<br />

autre après l’accouchement, la laissant<br />

alitée pendant six semaines, ce qui avait<br />

retardé son retour à l’entraînement,<br />

confiait-elle en février 2018 au Vogue<br />

États-Unis. Celle qui se considère<br />

comme une miraculée n’avait certainement<br />

plus envie de revivre un tel épisode.<br />

D’autant qu’elle avait joué étant enceinte<br />

et avait remporté notamment l’Open<br />

d’Australie, son dernier trophée du<br />

Grand Chelem, à ce jour. Elle avait<br />

huit semaines de grossesse. « J'ai<br />

joué pendant l'allaitement. J'ai<br />

joué pendant la dépression<br />

post-partum », avait-elle fait<br />

savoir 5 ans avant la conception<br />

de son deuxième enfant.<br />

D’ailleurs, son titre à l’Open<br />

d’Australie en 2017 restera le<br />

dernier qu’elle remportera dans sa<br />

glorieuse carrière. La maternité<br />

a-t-elle mis un coup à ses objectifs de<br />

24 Grands Chelems ? L’athlète vigoureuse<br />

que le circuit a connue n’était plus<br />

que l’ombre d’elle-même et les choix de son<br />

couple ont fini par précipiter sa retraite<br />

qu’elle a avoué avoir préparée.<br />

Jean Joseph


Programmes & Résultats<br />

.com<br />

Retrouvez tous les<br />

matchs et résultats en<br />

LIVE sur l'application<br />

<strong>wiwsport</strong>"<br />

PREMIER LEAGUE / JOURNÉE 27<br />

Samedi 02/03/<strong>2024</strong><br />

Newcastle<br />

Spurs<br />

Nottm F.<br />

Brentford<br />

Everton<br />

Fulham<br />

Luton<br />

3-0<br />

3-1<br />

0-1<br />

2-2<br />

1-3<br />

3-0<br />

2-3<br />

Wolves<br />

C.Palace<br />

Liverpool<br />

Chelsea<br />

WestHam<br />

Brighton<br />

Aston Villa<br />

Dimanche 03/03/<strong>2024</strong><br />

Burnley 0-2 Bournmth<br />

Man City 3-1 Man Utd<br />

Lundi 04/03/<strong>2024</strong><br />

SERIE A / JOURNÉE 27<br />

Vendredi 01/03/<strong>2024</strong><br />

Lazio 0-1 AC Milan<br />

Samedi 02/03/<strong>2024</strong><br />

Udinese 1-1 Salernitana<br />

Monza 1-4 AS Roma<br />

Torino 0-0 Fiorentina<br />

Dimanche 03/03/<strong>2024</strong><br />

Hellas V<br />

Frosinone<br />

Empoli<br />

Atalanta<br />

Napoli<br />

1-0<br />

1-1<br />

0-1<br />

1-2<br />

2-1<br />

Sassuolo<br />

Lecce<br />

Cagliari<br />

Bologne<br />

Juve<br />

Lundi 04/03/<strong>2024</strong><br />

LA LIGA / JOURNÉE 26<br />

Vendredi 01/03/<strong>2024</strong><br />

Celta Vigo 1-0 Almeria<br />

Samedi 02/03/<strong>2024</strong><br />

Seville<br />

Rayo<br />

3-2<br />

1-1<br />

Sociedad<br />

Cadix<br />

Getafe<br />

Valence<br />

3-3<br />

2-2<br />

Las Palmas<br />

Real<br />

Dimanche 03/03/<strong>2024</strong><br />

Villarreal<br />

Atletico<br />

5-1<br />

2-1<br />

Grenade<br />

Betis<br />

Mallorca 1-0 Gerone<br />

Bilbao 0-0 Barça<br />

Lundi 04/03/<strong>2024</strong><br />

LIGUE 1 / JOURNÉE 24<br />

Vendredi 01/03/<strong>2024</strong><br />

Metz 0-0 Lyon<br />

Samedi 02/03/<strong>2024</strong><br />

Reims 0-1 Lille<br />

Clermont 1-5 Marseille<br />

Dimanche 03/03/<strong>2024</strong><br />

Toulouse 2-1 Nice<br />

Brest 1-0 Le Havre<br />

Nantes 0-2 Metz<br />

BUNDESLIGA / JOURNÉE 24<br />

Vendredi 01/03/<strong>2024</strong><br />

Fribourg 2-2 Mayence<br />

Samedi 02/03/<strong>2024</strong><br />

Mayence<br />

Heidenheim<br />

Union B<br />

Darmstadt<br />

Bochum<br />

1-1<br />

1-2<br />

0-2<br />

0-6<br />

1-4<br />

Monchen<br />

Francfort<br />

Dortmund<br />

Augsbourg<br />

RB Leipzig<br />

Wolfsbourg 2-3 Stuttgart<br />

Dimanche 03/03/<strong>2024</strong><br />

Cologne 0-2 Leverkusen<br />

She 昀昀 ield<br />

0-6<br />

Arsenal<br />

Inter Milan<br />

2-1<br />

Genoa<br />

Osasuna<br />

1-0<br />

Deportivo<br />

MntPellier<br />

Lorient<br />

2-2<br />

2-1<br />

Strasbourg<br />

Rennes<br />

Leverkusen<br />

2-1<br />

Werder<br />

Classement<br />

Classement<br />

Classement<br />

Lyon<br />

1-3<br />

Lens<br />

Classement<br />

Clubs Pts J dif.<br />

Liverpool<br />

63 27 39<br />

Clubs Pts J dif.<br />

Inter<br />

72 25 57<br />

Clubs<br />

Real Madrid<br />

Pts<br />

66<br />

J<br />

27<br />

dif.<br />

38<br />

Classement<br />

Clubs<br />

Leverkusen<br />

Pts<br />

64<br />

J<br />

24<br />

dif.<br />

45<br />

Manchester City<br />

62<br />

27<br />

35<br />

Juventus<br />

57<br />

26<br />

21<br />

Girona<br />

59<br />

27<br />

24<br />

Clubs<br />

Pts<br />

J<br />

dif.<br />

Bayern<br />

54<br />

24<br />

37<br />

Arsenal<br />

61<br />

27<br />

45<br />

AC Milan<br />

56<br />

26<br />

19<br />

Barcelone<br />

58<br />

27<br />

22<br />

Paris-SG<br />

55<br />

24<br />

35<br />

Stuttgart<br />

50<br />

24<br />

24<br />

Aston Villa<br />

55<br />

27<br />

22<br />

Bologne<br />

51<br />

26<br />

17<br />

Atlético Madrid<br />

55<br />

27<br />

25<br />

Brest<br />

46<br />

24<br />

17<br />

Dortmund<br />

44<br />

24<br />

18<br />

Tottenham<br />

50<br />

26<br />

16<br />

Roma<br />

47<br />

25<br />

19<br />

Ath. Bilbao<br />

50<br />

27<br />

20<br />

Monaco<br />

42<br />

24<br />

10<br />

RB Leipzig<br />

43<br />

24<br />

22<br />

Manchester U...<br />

44<br />

27<br />

-2<br />

Atalanta<br />

46<br />

25<br />

19<br />

Betis<br />

42<br />

27<br />

8<br />

Lille<br />

41<br />

24<br />

14<br />

Eintracht Fran...<br />

37<br />

24<br />

7<br />

West Ham<br />

42<br />

27<br />

-4<br />

Naples<br />

43<br />

25<br />

11<br />

Real Sociedad<br />

40<br />

27<br />

0<br />

Nice<br />

40<br />

24<br />

6<br />

Ho 昀昀 enheim<br />

33<br />

24<br />

-1<br />

Newcastle<br />

40<br />

27<br />

12<br />

Fiorentina<br />

42<br />

25<br />

9<br />

Las Palmas<br />

37<br />

27<br />

0<br />

Lens<br />

39<br />

24<br />

9<br />

Werder<br />

30<br />

24<br />

-4<br />

Brighton<br />

39<br />

27<br />

5<br />

Lazio<br />

40<br />

25<br />

3<br />

Valence<br />

37<br />

26<br />

0<br />

Marseille<br />

36<br />

24<br />

12<br />

Fribourg<br />

30<br />

24<br />

-12<br />

Wolves<br />

38<br />

27<br />

-3<br />

Torino<br />

37<br />

25<br />

0<br />

Osasuna<br />

36<br />

27<br />

-5<br />

Rennes<br />

35<br />

24<br />

7<br />

Augsbourg<br />

29<br />

24<br />

-2<br />

Chelsea<br />

36<br />

26<br />

1<br />

Monza<br />

36<br />

26<br />

-6<br />

Getafe<br />

35<br />

27<br />

-7<br />

Reims<br />

34<br />

24<br />

-2<br />

Heidenheim<br />

28<br />

24<br />

-8<br />

Fulham<br />

335<br />

27<br />

-3<br />

Genoa<br />

36<br />

26<br />

-4<br />

Villarreal<br />

32<br />

27<br />

-6<br />

Toulouse<br />

29<br />

24<br />

-5<br />

Mönchenglad...<br />

26<br />

24<br />

-4<br />

Bournemouth<br />

31<br />

26<br />

-12<br />

Lecce<br />

25<br />

26<br />

-19<br />

Deportivo Ala...<br />

29<br />

27<br />

-7<br />

Lyon<br />

28<br />

24<br />

-13<br />

Wolfsbourg<br />

25<br />

24<br />

-9<br />

Crystal Palace<br />

28<br />

27<br />

-15<br />

Empoli<br />

25<br />

26<br />

-19<br />

Séville<br />

27<br />

26<br />

-7<br />

Strasbourg<br />

26<br />

24<br />

-12<br />

Union Berlin<br />

25<br />

24<br />

-16<br />

Brentford<br />

26<br />

27<br />

-11<br />

Udinese<br />

24<br />

26<br />

-15<br />

Majorque<br />

27<br />

27<br />

-10<br />

Lorient<br />

25<br />

24<br />

-12<br />

VfL Bochum<br />

25<br />

24<br />

-21<br />

Everton<br />

25<br />

27<br />

-8<br />

Frosinone<br />

24<br />

26<br />

-21<br />

Rayo<br />

26<br />

27<br />

-14<br />

Nantes<br />

25<br />

24<br />

-13<br />

Cologne<br />

17<br />

24<br />

-23<br />

Nottm Forest<br />

24<br />

27<br />

-15<br />

Hellas Vérone<br />

23<br />

25<br />

-12<br />

Celta Vigo<br />

24<br />

27<br />

-9<br />

Le Havre<br />

24<br />

24<br />

-7<br />

Mainz 05<br />

16<br />

24<br />

-19<br />

Luton Town<br />

20<br />

27<br />

-17<br />

Cagliari<br />

23<br />

26<br />

-22<br />

Cadix<br />

19<br />

27<br />

-20<br />

Montpellier<br />

23<br />

24<br />

-6<br />

Darmstadt<br />

13<br />

24<br />

-34<br />

Burnley<br />

13<br />

27<br />

-35<br />

Sassuolo<br />

20<br />

26<br />

-23<br />

Grenade<br />

14<br />

26<br />

-26<br />

Metz<br />

20<br />

24<br />

-16<br />

She 昀昀 ield Utd<br />

13<br />

27<br />

-50<br />

Salernitana<br />

14<br />

26<br />

-33<br />

Almería<br />

9<br />

27<br />

-30<br />

Clermont<br />

17<br />

24<br />

-24<br />

N°1 du Sport au Sénégal<br />

<strong>Journal</strong> d’Actualités du sport<br />

Sénégalais, édité par WIWMEDIA<br />

Adresse : Cité Keur Gorgui,<br />

Dakar Sénégal<br />

Contacts Utiles<br />

Site Web : www.<strong>wiwsport</strong>.com<br />

Email : contact@<strong>wiwsport</strong>.com<br />

Tel.Service Commercial :<br />

+221 77 277 54 54<br />

Sporting<br />

AS Roma<br />

1-1<br />

4-0<br />

EUROPA LIGUE<br />

Jeudi <strong>08</strong>/03/<strong>2024</strong><br />

Atalanta<br />

AC Milan<br />

Brighton<br />

Fribourg<br />

4-2<br />

1-0<br />

Slavia<br />

West Ham<br />

Sturm G.<br />

Olympia.<br />

0-3<br />

1-4<br />

LIGUE EUROPA CONFÉRENCE<br />

Jeudi <strong>08</strong>/03/<strong>2024</strong><br />

Lille<br />

USG<br />

M. Tel Aviv Servette<br />

0-3<br />

0-0<br />

Fenerb.<br />

V. Plzen<br />

Directeur Général :<br />

Medoune Thiam<br />

Directrice de la Rédaction :<br />

Nafi Amar Fall<br />

Rédacteur en Chef <strong>Journal</strong> :<br />

Jean Joseph Gueye<br />

Téléchargez l'application<br />

<strong>wiwsport</strong> sur iOS ou Android ou<br />

rendez-vous sur <strong>wiwsport</strong>.com<br />

Sparta<br />

Qarabag<br />

1-5<br />

2-2<br />

Liverpool<br />

Lerverkusen<br />

Benfica<br />

OM<br />

2-2<br />

4-0<br />

Rangers<br />

Villarreal<br />

Molde<br />

Ajax<br />

2-1<br />

0-0<br />

Brugge<br />

Aston V.<br />

Dinamo<br />

Maccabi<br />

2-0<br />

3-4<br />

PAOK<br />

Fio<br />

Faites nous part de vos<br />

encouragements,critiques<br />

et Suggestions<br />

Envoyez-nous un email à<br />

l’adresse contact@gmail.com

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!