Adorable Audrey - Saint Germain-en-Laye

saintgermainenlaye.fr

Adorable Audrey - Saint Germain-en-Laye

4SPECTACLEJOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 579I AUDREY TAUTOU, LES 7 ET 8 JANVIER AU THÉÂTRE ALEXANDRE-DUMAS ILa poupée qui dit “non”Elle finira par dire “non”.Non aux conventions, non àla vie dans sa “maison depoupée”. Pour son premier rôle authéâtre, Audrey Tautou - au théâtreAlexandre-Dumas les 7 et 8 janvierdans “Maison de poupée”, d’HenrikIbsen – issue de la télévision et du cinéma,s’est attelée à un rôle puissant.Un poids lourd. Une gageure pourelle, si légère.Car lorsqu’on la rencontre, la premièrechose que l’on ressent, c’estson aspect gracile. Viennent ensuitel’étonnement et la perplexité. Discrète,Audrey ? Plutôt secrète. Difficilede savoir qui elle est. Impossiblede savoir ce qu’elle vit. Si l’actrice estsurexposée, la femme se surprotège.Alors ? Alors, on se contente de cequ’elle veut bien donner. Les yeuxtrès noirs et les fossettes bien marquéess’animent pour raconter sesdébuts, au Cours Florent, puis sespremiers tournages parmi lesquels“Venus Beauté (institut)” – qui luivaudra, en 2000, le César du meilleurespoir féminin - avant, bien sûr, ce“Fabuleux destin” qui la propulseral’année suivante au rang de star, enFrance et dans le monde.APRÈS IBSEN, MAURIACCar si le nom d’Audrey Tautouest inscrit au générique de talentueuxréalisateurs français (AlainResnais, Tonie Marshall, Jean-Pierre Jeunet, Cédric Klapisch,Claude Berri, Gabriel Aghion,Pierre Salvadori, Anne Fontaine…),l’anglais Stephen Frears,l’Israélien Amos Kollek et l’américainRon Howard ont aussi faitappel à son talent.Un talent qui grandit au fil de sesrôles et des rôles qui s’élargissent aufur et à mesure des tournages. Carsi, pour le moment, elle est en promotionpour “De vrais mensonges”,la nouvelle comédie de Pierre Salvadori(avec qui elle tourne pour ladeuxième fois) Audrey aligne lesclassiques.Après Ibsen, l’actrice de 33 anss’apprête en effet à tourner un monumentde la littérature françaisepuisqu’elle sera, l’année prochaine,la Thérèse Desqueyroux de FrançoisMauriac sous la direction deClaude Miller. Après Coco Chanelet Nora Helmer, un nouveau rôlede femme forte ! ❖(AFP.)> AUDREY TAUTOU EN QUELQUES DATESUne carrière internationaleet des rôles de plus en plus forts,c’est le fabuleux destind’Audrey Tautou.> ILS ONT ÉCRIT…(Photo : Marcel Hartmann.)> EN RÉSUMÉ 1976Nora vit avec son époux et ses enfants dans une maison de poupéetrop jolie, étouffante. Insouciante, elle joue avec la vie, avec lesautres et avec elle-même. Un événement va la contraindre à regardercette vie en face et détruire son couple bourgeois jusqu’au scandale…Écrite en 1879, Maison de poupée est une pièce inscrite au registreinternational Mémoire du monde de l’UNESCO.Dans “Maison de Poupée”,d’Henrik Ibsen, Audrey Tautoucampe Nora, une femme qui oseraclaquer la porte de sa vie bourgeoise.Audrey Tautou naît le 9 août, à Beaumont (Puy-de-Dôme).1996Elle débute à la télévision dans “Cœur de cible”, de Laurent Heynemann.1998Elle est Marie dans “Venus Beauté (institut)”, de Tonie Marshall,film pour lequel elle obtiendra le César du meilleur espoir féminin.2001“Le Fabuleux destin d’Amélie Poulain”, de Jean-Pierre Jeunet et“L’Auberge espagnole”, de Cédric Klapisch.2002“Dirty pretty things”, de Stephen Frears.2003“Pas sur la bouche”, d’Alain Resnais.2004“Un long dimanche de fiançailles”, de Jean-Pierre Jeunet.2005“Les poupées russes”, de Cédric Klapisch.2006“Da Vinci code”, de Ron Howard.2007“Ensemble c’est tout”, de Claude Berri, adapté du roman d’AnnaGavalda.2009“Coco avant Chanel”, d’Anne Fontaine.2010“De vrais mensonges”, de Pierre Salvadori et “I love your smile”,clip de la chanson de Charlie Winston.“En scène deux heures durant,Audrey Tautou possèdeune présence forte et desmoyens.La voix est très bien placée,ferme et elle ose tout ce quelui demande le metteur enscène, jusqu’aux piaillementsd’alouette blessée.C’est un travail remarquabled’intelligence et d’instinct.Bouleversant et surtout moderne!”Le Figaroscope“Présence, mystère, intériorité,beauté…À son premier essai, AudreyTautou s’impose comme unecomédienne de théâtre rare”.Les Echos“La comédienne s’imposepour son baptême de théâtredans un rôle d’une grande difficulté”.Le Point.fr


TRANSPORTSJOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 579SANTÉ5Nouveaux ajustementspour RésalysI LIGNES DE BUS I>I LUTTE CONTRE LE SIDA IÀl’issue de plusieurs réunionsde concertation, unepremière vague de modificationsde Résalys, le nouveau réseaude bus qui dessert Saint-Germain depuis septembre dernier,avait déjà été mise en placedepuis le 2 novembre. Elle a permis,entre autres, une meilleure dessertedes collèges, de l’hôpital et de la ruede la Croix-de-Fer.Le 22 novembre, EmmanuelLamy a reçu les chauffeurs de busqui n’avaient pas été assez informésdes changements pour les sensibiliseraux attentes des Saint-Germanoisen matière de ponctualité, defiabilité et de qualité d’accueil.RENDEZ-VOUS LE 3 JANVIERLe 3 janvier 2001, une deuxièmesérie d’ajustements qui demandaientun délai technique de miseen place plus important, va être effectuée.“L’objectif est d’aménager les horaires,les fréquences et les tracéspour coller aux attentes des utilisateurs”,explique Gilbert Audurier,maire-adjoint chargé du développementéconomique qui est aussil’architecte de Résalys.Les horaires de la ligne R3seront modifiés pour améliorerles correspondances à l’arrêtSainte-Catherine.À partir du 3 janvier,entre 7h50 et 8h10, les busde la ligne R1 qui relient le RER aulycée Léonard de Vinci (notre photo)se succéderont toutes les 4 minuteset non plus toutes les 8 minutes.“Nos bus transportant quotidiennementquelque 13000 voyageurs, ilfaut reconnaître que la modificationdes lignes souhaitée par l’autorité organisatricedes transports collectifsreprésentait un défi d’envergure auquella Ville s’est attelée avec VéoliaTransport, l’exploitant du réseau”.Les dernières modifications, quiont été approuvées par le Syndicatdes Transports d’Île-de-France, l’autoritéorganisatrice concerneront :f la ligne R1 (du RER au lycéeLéonard de Vinci) dont les fréquencesseront augmentées aux heures depointe du matin (entre 7h50 et 8h10)grâce à un bus supplémentaire. Lesbus se succéderont toutes les 4 minuteset non toutes les 8 minutes ;f la ligne R3 dont les horaires serontmodifiés pour améliorer les correspondancesavec les lignes R1 etR2 à l’arrêt Sainte-Catherine. Auxheures creuses du matin et de l’aprèsmidi,l’attente s’élèvera à 5 ou 7 minutesau lieu de 20 ou 30 minutesaujourd’hui ;f la ligne R2 sud dont les horairesseront recalés afin que les élèves quise rendent au lycée International àpartir du RER puissent avoir plus dechoix pour arriver à l’établissementavant le début des cours le matin à8h.La Ville étudie par ailleurs la possibilitéd’ajouter un nouvel arrêt surla ligne R2 dans la rue Saint-Vincentafin de mieux desservir les habitantsde ce quartier.L’ensemble des circuits et des nouveauxhoraires seront disponibles surle site internet de la Ville www.saintgermainenlaye.fret sur www.idf.veolia-transport.frà partir du 20 décembre.❖Dimanche 5 décembre, à l’occasion de la journée mondiale de luttecontre le Sida, les équipes de l’hôpital de Saint-Germain (notre photo)se sont mobilisées pour informer sur cette maladie. Du 29 novembre au3 décembre, le Centre administratif a par ailleurs accueilli une expositionsur cette pathologie organisée par l’association Ville Hôpital 78.> I UN PÔLE ASSOCIATIF À L’HÔPITAL IL’Association Ville – Hôpital 78, le Mouvement Français pour le Planningfamilial 78 et le Relais Jeunes et Familles 78 ont constitué en novembredernier un pôle associatif dans l’enceinte de l’hôpital de Saint-Germain. Installé dans le pavillon Jacques Courtois, il a été inauguré le10 décembre par Pierre Morange, député-maire de Chambourcy, enprésence notamment de Catherine Pericard, conseillère générale, GilbertChodorge, directeur de l’hôpital de Poissy/Saint-Germain, AmelKarchi-Saadi, conseillère municipale, Yves Welker, chef du service desmaladies infectieuses et tropicales, et Françoise Dumez, présidente del’AVH 78.> I TOUT SAVOIR SUR LES ALLERGIES Ii on vous dit “série noire”,S vous répondez… RER Amalheureusement ! Parexemple, le 6 décembre, un problèmede signalisation en gare de ChâteletLes Halles a paralysé le trafic qui aaccusé des retards très importants.Ces dysfonctionnements étant hélastrès fréquents sur cette ligne qui estl’une des plus fréquentées au mondeavec 1 million de voyageurs par jour,Emmanuel Lamy a relancé la mobilisation.Une nouvelle démarche esten cours auprès de Pierre Mongin,le président directeur général de laRATP.I RER A ISaint-Germain reste mobiliséePour la desserte spécifique deSaint-Germain, il a adressé en novembredernier une lettre à ColetteHorel, directrice du département encharge du développement et de l’actionterritoriale pour la RATP, quenous publions : “À la suite de notredernier entretien, je vous confirme larelance en cours du collectif des élusdu RER A, créé en 2008 et qui avaitabouti à la rédaction d’un LivreBlanc dans lequel les élus relevaientun certain nombre de dysfonctionnementset faisaient des propositions.[...] Je reçois toujours de très nombreusesplaintes de Saint-Germanoisdéplorant des incidents, des retards ouencore le manque de cohérence decertaines dessertes, notamment desgares terminus.Pour exemple, je suis régulièrementsaisi par des usagers qui ne comprennentpas pourquoi plus de la moitiédes rames s’arrêtent à la station LeVésinet/Le Pecq sans poursuivre leurtrajet jusqu’à Saint-Germain.Je connais l’attachement de laRATP à un service public des transportsde qualité et souhaite qu’il soitdans cet esprit, remédié à cette situationpénalisante pour le bassin devie de Saint-Germain-en-Laye”. ❖Répondant à l’invitation de Philippe Pivert, maire-adjoint chargé dela prévention, et de Camille Pernod-Ronchi, conseillère municipale (àgauche), l’allergologue Dominique Château-Waquet était présente àl’Hôtel de Ville le 2 décembre pour donner une conférence sur lethème “Les allergies, symptômes et prévention”.


2 E ÉDITION DES RENCONTRES ÉCONOMIQUES7JOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 579I GRÂCE À LA QUALITÉ DE NOS ARTISANS IL’industrie du luxe crée des emploisLa crise est encore là mêmesi la reprise annoncée nedevrait plus tarder. Lesgrands groupes du luxe, qui ont renouéavec la croissance dès la fin del’année 2009 et dont les résultats publiésrécemment sont particulièrementbrillants ont été peu touchés.Le 9 décembre, les 2 es RencontresÉconomiques organisées à l’Hôtelde Ville, en présence de plusieurs intervenantsspécialistes du secteur duluxe, ont permis de mieux comprendrece paradoxe.“LE LUXE GÉNÈRE DE L’ÉMOTION”ET CRÉÉ DES EMPLOISPour Yves Carcelle, président-directeurde Louis Vuitton, l’explicationde ces bons résultats estévidente : “un objet de luxe, par sonsavoir-faire et sa garantie de qualité,génère de l’émotion. Il est donc primordialde conserver la relation uniqueet magique qui existe entre lamaison et ses clients en vendant unobjet de luxe dans un bel environnement.Au-delà du produit, la cérémoniede vente est elle aussi importantecar elle participe à l’émotion”.L’objet de luxe n’est, en outre, jamaissoldé et donc jamais dévalué.“L’objet a une valeur et si son prixpersiste, il fait appel à la notion d’investissement.En temps de crise, lesconsommateurs se tournent vers lesvéritables marques de luxe qui sontdes valeurs refuges”.Philippe Dehennin, président dudirectoire de BMW groupe Francepartage cette analyse : “S’offrir unevoiture de luxe, c’est s’offrir une prestationd’exception et l’exception peutconcerner le service autour du produit.Ceci dit, les codes du luxe, enmatière d’automobile, sont différentsd’un pays à l’autre”.De son côté, Isabelle Ardon, gérantede fonds investis dans le secteurdu luxe, a rappelé que “le luxerenvoie à l’Europe : c’est un secteurqui ne rencontre pas de concurrencedans les pays où il est vendu. Cesatouts apportent au luxe une grandelisibilité et une croissance extraordinaire”.Le luxe n’est donc pas seulementsynonyme de rêve. Qui dit croissanceen effet dit aussi préservationet création d’emplois. Derrière l’industriedu luxe se cachent des heuresd’artisanat et de savoir-faire dont laqualité ne cesse de s’améliorer et quine sont pas délocalisables.LE SAVOIR-FAIREDES SOUS-TRAITANTS LOCAUXLe rôle des sous-traitants locauxdu luxe qui, à travers leur savoirfaire,contribuent à faire du produitfini un produit de luxe, est essentiel.Le Saint-Germanois Jean-FrançoisCodron, vice-président de Raymark,qui est installée dans la citéroyale et fournit aux détaillants unegamme de progiciels offrant unesolution de gestion totalement intégrée,et Pierre Pouyet, président-> FERMETURE DE LA RÉGIE CENTRALE MUNICIPALELa régie centrale sera fermée du 27 au 31 décembre inclus. Aucunpaiement ne pourra être pris en compte aux points d’encaissement duCentre administratif et de la bibliothèque George-Sand (qui accueillela mairie annexe au Bel-Air pendant les travaux de transformation dela dalle des Coteaux du Bel-Air). Les paiements en ligne seront égalementimpossibles pendant cette période. Contact : 01 30 87 20 05.> LA VILLE RECRUTE DES AGENTS RECENSEURSPour la période de recensementde la population du 20 janvierau 26 février 2011, la Villerecrute des agents recenseursqui seront chargés de :- distribuer et récupérer lesquestionnaires de l’Institut Nationaldes Statistiques et ÉtudesÉconomiques (INSEE) dans lesfoyers à recenser en fonction dela liste qui leur est attribuée.- tenir et mettre à jour le carnetde tournée ;- vérifier et classer les questionnairescollectés et les déposerrégulièrement auprès ducoordonnateur communal selonle calendrier fixé.Les agents recenseurs devrontdès le début du mois de janvier,participer à deux demi-journéesde formation et effectuer leurtournée de repérage des logementsà recenser.Qualités requises : disponibilitéhoraire et mobilité sur lessecteurs attribués ; sens du servicepublic; qualités relationnelleset grande discrétion ;persévérance ; rigueur, sens del’organisation et du classement.La rémunération, à l’issue de lamission, sera pour partie allouéesur le nombre de formulaires dûmentcomplétés et rendus dansles délais impartis.Les candidatures doivent êtreadressées à Monsieur le Maire –Direction des Ressources Humaines– 16 rue de Pontoise – BP10101 – 78101 Saint-Germain-en-Laye avant le 24 décembre 2010.Courriel : recrutement@villesaintgermainenlaye.frI RÉFORME DE LA TAXE PROFESSIONNELLE IQuel impactpour les entreprises ?Lorsqu’ils ont découvert lemontant des cotisations surla valeur foncière (l’un desdeux impôts qui ont succédé à lataxe professionnelle) pour l’année2010, un certain nombre d’entrepreneursont été surpris de voir que lasomme à payer le 15 décembre avaitaugmenté.Les auto-entrepreneurs assujettisau paiement de la cotisation minimuml’ont même vu grimper de plusde 20%. Et d’autres se sont vus réclamerde l’argent alors qu’ilsn’avaient réalisé aucun chiffre d’affaires!Comment expliquer ces deuxphénomènes alors que la Ville n’apas changé les règles fixées en 1980qui fixent le montant de la cotisationminimum de la taxe professionnelle? Il y a en fait plusieurs explicationsà ces évolutions, qui sontdésormais en grande partie atténuéespar les mesures récemmentannoncées par le Gouvernement.NOUVEAUX AUTO-ENTREPRENEURSEn lançant leur affaire, beaucoupde nouveaux auto-entrepreneurs ontcru qu’ils ne payeraient pas d’impôts.Or, s’ils n’ont pas opté pour leprélèvement libératoire de l’impôtAnimées par Vincent Perrault, journaliste économique,les 2 es Rencontres économiques de Saint-Germain,qui sont proposées par Gilbert Audurier, maire-adjoint,ont notamment réuni Yves Carcelle, pdg de Louis Vuitton,et Philippe Dehennin, président du Directoire de BMW France.directeur-général de la société Sputteringde métallisation et laquage,spécialisée dans les petites etmoyennes séries pour l’industrie duluxe, estiment que “l’exigence des industriesdu luxe est de plus en plus élevée,les obligeant à atteindre laperfection”.Ils investissent dans des outils deproduction, augmentant leur réactivitévis-à-vis de leurs clients et anticipantle retour à la croissance.Vincent Koen, chef de division à ladirection des affaires économiques -OCDE, a analysé le contexte économiqueglobal actuel du luxe au niveaudes pays émergents : “Leurdynamisme économique, celui de laChine en particulier, n’est pas près des’essouffler. Ces marchés devraientsur le revenu, ils restent redevablesde la cotisation foncière sur les entreprises(CFE).Cette imposition, une des deuxqui ont remplacé la taxe professionnelle,n’est pas calculée en fonctiondu chiffre d’affaire de l’entreprise,mais dépend de la valeur locativedes locaux professionnels qu’elle occupe.D’où une imposition possiblemême sans chiffre d’affaire, qui peutêtre pénalisante pour les auto-entrepreneursne générant que trèspeu d’activité.UN GESTE DE BERCYPour venir en aide aux personnesconcernées, François Baroin, le ministredu budget, a proposé desaménagements dans la prochaineLoi de Finances.Ainsi les auto-entrepreneurs quin’ont pas réalisé de chiffre d’affaire,ou qui en réalisent un pour lapremière année pourront se rapprocherdu service de la Directiongénérale des finances publiques(DGFIP) pour obtenir le remboursementdu montant qu’ils ontpayé en 2010. Les conditions précisesseront fixées par les décretsd’application de la Loi de Finances.donc continuer à tirer la croissance dela filière du luxe made in France”.Yves Carcelle a conclu en évoquantl’évolution du luxe : “s’il veutêtre efficace, il doit faire appel, à l’avenir,aux nouvelles technologies, tellesque les ventes en ligne ou la possibilitéde voir en 3D un produit sur Internet.Une véritable révolution au serviced’une émotion supplémentaire !” ❖LES MÊMES RÈGLES DEPUIS 1980Par ailleurs, la réforme de la taxeprofessionnelle a changé les montantsdus par les entreprises. Globalement,leur imposition a baissé carelles ne sont plus taxées sur leurs investissements(les machines parexemple). Alors pourquoi certainsentrepreneurs soumis au paiementde la cotisation minimum l’ont-ilsvue augmenter ?Celle évolution n’est pas due à laVille, qui n’a pas changé le montantde la cotisation minimum qui lui revientdepuis 1980.Elle est due à un changement derègles de la fiscalité des syndicats intercommunaux.Ces derniers votentun produit de fiscalité ; or, la base dela CFE est bien moindre que cellede l’ancienne taxe professionnelle,donc le taux fixé a posteriori a augmenté(pour conserver le mêmeproduit).Là encore, pour prendre en compteles difficultés trop importantes,l’État a prévu, sous conditions, despossibilités de dégrèvement exceptionnel.Si vous êtes concerné(e), adressezvousau Centre des finances publiquesde Saint-Germain (22, bvd dela Paix / 01 30 87 95 70) pour savoir sivous êtes éligible. ❖


Ouverture à Saint-Germain en Laye du premierunivers entièrement dédié aux Artistes JoailliersUn lieu cosy et chaleureux mettant enscène les personnalités de la joaillerie,marques montantes (Morganne Bello,Redline,…) ou artistes encore inconnus du public,rassemblés autour des valeurs fondamentales dumétier : qualité, créativité, rareté.Une galerie qui évoluera tout au long de l’année,pour devenir le lieu de rencontres privilégiées avecde nouveaux talents venus partager leur passionpour la Joaillerie.En photo et en exclusivité : ligne Dolce Vita par Morganne Bello.16, rue André Bonnenfant - 78100 St-Germain en LayeTél : 01.39.73.36.97 - info@benedict.frOuvert de 10h à 19h du mardi au samedi. Ouverture exceptionnelle le dimanche 19décembre de 10h à 19h ; nocturne le jeudi 23 décembre jusqu’à 20h.VOUS SOUHAITEDE BONNES FÊTESProduits artisanauxThés - Cafés - ChocolatsProduits artisanauxHuiles - Épices - CondimentsThés - Cafés - ChocolatsPlats cuisinésHuiles - Épices - CondimentsCoffrets cadeaux...Plats cuisinés01 Coffrets 39 21 cadeaux... 78 7517, rue de Poissy78100 01 Saint-Germain-en-Laye39 21 78 7517, rue de Poissy - 78100 Saint-Germain-en-LayeSalon de coiffure orienté Naturel et BioFormé et licencié du groupe Rémi Portrait• Coloration Végétale• Coupe énergétique• MassagePromotion de fin d’année du 15 au 31 décembreForfait shampooing, coupe, coiffage/brushing femme 35 €20% de réduction sur les colorations et balayagesdu mardi au samedi de 9h30 à 18h301 bis rue des Bons Enfants 78100 Saint-Germain-en-LayeTél. 01 30 87 03 71Nos ateliers de fêtes vous attendent !Enfants et grands peuvent ainsi venir partagerun moment convivial et festif.Atelier foie gras vapeuren habits de fêtes11 h 00 – 12 h 3019 h 30 – 21 h 0017DÉC.30DÉC.Atelier foie gras pochéaux épices et vin rouge11 h 30 – 12 h 3019 h 30 – 21 h 0019DÉC.Atelier Finger food de fêtespour mes parents13 h 30 – 15 h 0016 h 30 - 18 h 3029DÉC.Mont-Blanc aux marrons16 h 30 – 18 h 30Et plein d’autres surprises…Pour éveiller vos papilles, voici les trésors de foies gras qui nedemandent qu’à s’inviter à vos réveillons : fève tonka, épices de noël,chocolat, chocolat poire, pistache, pruneaux et châtaigne.Savourez notre site Internet et passez vos commandesavant le 17 décembre 2010En vente dans votre boutique john & partnersprêt à porter et sur mesure personnaliséeLes Galeries de Saint-Germain au 10, ter rue de la salle78100 saint Germain en layeTél. : 01 39 73 08 26 des coches


ENVIRONNEMENTJOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 579CIRCULATION9I LES 3, 10 ET 17 JANVIER 2011 ISortez vos sapinssur le trottoirUne collecte des sapins deNoël aura lieu dans toutesles rues de la ville de Saint-Germain les lundis 3, 10 et 17 janvier2011. Contrairement au passé,l’objectif n’est plus de les expédierà l’usine Azalys de Carrières-sous-Poissy où ils étaient incinérés avecles ordures ménagères mais de lestransformer en compost végétal(un mélange de détritus organiqueset de matières minérales destiné àfertiliser les sols).Attention toutefois, seuls les arbresnaturels (non recouverts de fibressynthétiques blanches, le plussouvent, ou de couleur) pourrontêtre collectés. Si vous souhaitezprofiter de cette collecte, présentezvotre sapin nu (sans pot, décoration,emballages ou fibres synthétiques…)sur le trottoir, les dimanches2, 9 et 16 janvier à partir de 19h.PENSEZ AUSSI À LA DÉCHETTERIEVous pouvez aussi apporter votresapin de Noël à la déchetterie, rueL’an dernier,12 tonnes de sapinont été collectéespour le compostage.Frédéric-Bastiat, (contact : 01 3921 14 02) ou vous inscrire au servicede collecte mis en place toutel’année par la Ville.Pour cela, il vous suffit de vousconnecter au site internet de laVille : www.saintgermainenlaye.frou de joindre par téléphone la Directionde l’Environnement et duCadre de Vie au 01 30 87 22 50(jusqu’au jeudi midi précédantchaque collecte).Attention, les collectes des déchetspeuvent être perturbées parles épisodes neigeux.Le cas échéant, le prestataire meten place des tournées de rattrapage,le plus tôt possible, en collaborationavec la Ville. Il est alorsdemandé aux usagers de laisserleurs conteneurs présentés sur lavoie publique en vue de leur collecterapide.Des informations précises serontdisponibles à la Direction del’Environnement.Contact : 01 30 87 22 50. ❖Engagé cet été, le réaménagementintégral de la ruePrésident-Roosevelt s’estterminé fin novembre.Cette artère très fréquentée quipermet de relier le centre-ville aucarrefour du Bel-Air dispose à présentd’une piste cyclable bidirectionnellelarge de 2,50 m afin que lescyclistes se croisent en toute sécurité.Pour les isoler et les protéger desvoitures, des plantations d’arbresont en outre été effectuées. Un marquageau sol et des panneaux ontété installés pour les inviter à utiliserce nouvel équipement.“Cette nouvelle piste cyclablelongue de près de 400 m n’est que lepremier volet d’un plan sur troisans qui concernera également la rueLéon-Désoyer (2011) et l’avenueI RUE PRÉSIDENT-ROOSEVELT IPiétons, vélos et voituresvont mieux cohabiterLa nouvelle piste cyclable de la rue Rooseveltpermet aux nombreux cyclistes qui viennentdu Bel-Air de gagner le centre-villeen toute sécurité.du Maréchal-Foch (2012)”, préciseMary-Claude Boutin, maire-adjointchargée du développement durableet de l’aménagement.RECOUDRE LE TISSU URBAIN“L’objectif n’est pas seulement deprivilégier les circulations douces,c’est aussi de contribuer à recoudrele tissu urbain puisque les cyclistesqui viennent du Bel-Air via la passerelledu viaduc Saint-Léger ontmaintenant à leur disposition uncheminement sécurisé et confortablepour gagner le centre-ville”.Les piétons qui circulent sur destrottoirs d’1,40 m n’ont pas été oubliés.“Les réseaux (EDF et FranceTelecom) ont été enfouis dans le solet le mobilier urbain (bancs, candé-labres…) remplacé. Des potelets ontété disposés aux abords des passagespiétonniers pour sécuriser latraversée des malvoyants et pouréviter le stationnement anarchiquedes voitures”, complète PascaleGendron, maire-adjoint chargéedes travaux et de la sécurité routière.“Ces dernières circulent désormaissur des chaussées entièrementrefaites, dont le revêtement final a étédéposé le 25 novembre”.Pour adapter la vitesse des véhiculesà ces aménagements, plusieurscarrefours ont été modifiés.Au niveau de la rue Lamare, quiétait devenue un raccourci pour lesvéhicules pressés voulant éviter lesaxes chargés, une nouvelle configurationde la voie oblige à ralentirfortement. ❖> LES COMMERÇANTS TRAVAILLENT SUR LA CIRCULATION ET LE STATIONNEMENT> DES COUPES POUR LA SÉCURITÉ DES PROMENEURS Tous les automobilistes quiempruntent les rues de Saint-Les érables sycomores qui entourent l’Étoile des Neuf Routes, Germain le vivent chaque jour : laprès de la piscine, ont été coupés au mois de décembre par l’Office Ville n’échappe pas aux difficultésde circulation. Aux yeux desNational des Forêts à la demande du département Santé des Forêts.Ces arbres atteints par la maladie “de la suie” (un champignon) commerçants, ce manque de fluiditédu trafic se double d’un se-avaient considérablement dépéri et des chutes de branches menaçaientla sécurité des promeneurs. En outre, l’inhalation (abondante)de la suie pouvait entraîner de sévères crises d’asthme.de stationnement qui ne sont pascond problème lié, lui, aux placesLes érables coupés par l’Office Nationalassez nombreuses.des Forêts étaient atteintsPour tenter de résoudre cespar la maladie de la “suie”.problèmes, la Municipalité meten place un groupe de travail sur“le plan de circulation et de stationnementdans le centre-ville”,à la demande des commerçants.voitures qui tournent et retournentpour trouver une place libre.C’est d’ailleurs pour cette raisonque la durée maximale destationnement a été baissée à1h30 contre 2 heures auparavant.Malgré cette mesure, force estde constater que certaines de sesplaces restent occupées par lescommerçants et leurs employés.Pourquoi ne pas inviter ces derniersà utiliser les parkings souterrainsqui sont là, en complémentdes places de surface pouraccueillir les stationnements delongue durée, en leur accordantun tarif préférentiel déterminéavec les gestionnaires des parkings? Et pour soutenir l’animationcommerciale, pourquoi égalementne pas offrir aux clients desboutiques des places de stationnementdans les parks souterrains? Voilà quelques-unes despistes qui devraient être exploréespar le groupe de travail.FAVORISER LA ROTATIONDES VOITURES EN SURFACELa “suie” est un champignonqui provoque le dépérissement des arbres.En matière de stationnementde surface, l’objectif est de favoriserla rotation des véhicules etde limiter ainsi la pollution atmosphériqueprovoquée par lesDestinés aux stationnements de longuedurée, les parkings souterrains complètentles places en surface prévues, elles,pour les courtes durées.


10 VIE SCOLAIRE ELECTIONSJOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 579I INSCRIPTIONS 2011-2012 ILa cloche sonneradès le 3 janvierLes inscriptions scolaires auxécoles pour la rentrée 2011-2012 seront enregistrées dulundi 3 janvier au vendredi 1 er avril.Elles concernent les enfants nés en2008, pour l’entrée en maternelle etles enfants nés en 2005 pour l’entréeau cours préparatoire (CP).Les certificats d’inscription scolaireseront délivrés par :fLe Centre administratif (86, rueLéon-Désoyer) : le lundi (de 8h30 à12h et de 13h à 16h) ; du mardi auvendredi de 8h30 à 12h et 13h à17h30 ; le samedi de 9h à 12h30.fLa Bibliothèque George-Sand(qui accueille au 44, rue l’Aurore lamairie annexe du Bel-Air pendant latransformation de la dalle du centre> RENOUVELEZ VOTRE CARTE FAMILLEcommercial) : les mardi et jeudi (de14h30 à 18h30), mercredi, (de 10h30à 12h30 et de 14h30 à 18h), samedi(de 10h30 à 12h30).N’oubliez pas les pièces suivantes: justificatif de domicile de moinsde 3 mois (quittance de loyer, EDF-GDF ; contrat de location ; promessede vente, acte de vente) ; attestationd’hébergement ; livret de famille, carnetde santé de l’enfant ; justificatif degarde de l’enfant en cas de séparationou divorce ; certificat de radiation (sil’enfant était déjà scolarisé) ; coordonnéesde l’employeur des parents,carte famille (à renouveler avant le30/01/2011) pour bénéficier des réductionscarte famille.Contact : 01 30 87 20 02 ❖Pour continuer à bénéficier en 2010 des avantages de la Carte famille,qui permet d’accéder en fonction de vos ressources et de la compositionde votre famille aux diverses prestations (périscolaires, petiteenfance et sportives) offertes par la ville, venez la renouveler entre le3 et le 31 janvier 2011, en vous présentant au guichet “Vie pratique”situé du Centre Administratif (86-88, rue Léon-Désoyer) ou à la bibliothèqueGeorge-Sand (qui accueille au 44, rue l’Aurore la mairie annexedu Bel-Air pendant les travaux de transformation de la dalle ducentre commercial). Liste des pièces à fournir sur le site internet de laVille (www.saintgermainenlaye) à la rubrique Vie quotidienne. Pourles parents d’enfants nés en 2005 (entrée à l’école élémentaire) ounés en 2008 (entrée à l’école maternelle), vous pourrez procéder enmême temps à leur inscription à l’école. Contact : 01 30 87 20 02.> ATTENTION AUX DÉMARCHEURSLes inscriptions scolairespour la rentrée 2011-2012 serontenregistrées du 3 janvier au 1 er avril.À l’approche des Fêtes, des lecteurs s’étonnent du passage à leurdomicile de dé marcheurs proposant des calendriers au nom de la Ville.C’est l’occasion de rappeler que les agents de la Ville ou ceux des sociétésqui travaillent pour elle n’ont absolument pas le droit de proposerdes calendriers à la population. Toute personne prétendant vendredes calendriers pour le compte de la Ville est donc un usurpateur qu’ilfaut signaler à la police nationale (composez le 17) ou à la police municipale(Contact : 01 30 87 23 62).I À L’APPROCHE DES CANTONALES EN MARS 2011 IEncore quelques jourspour vous inscriresur les listes électoralesEn 2011, vous serez appeléaux urnes pour les électionscantonales fixées les 20 et27 mars. Si vous venez d’emménagersur la commune ou si vous n’êtes pasencore inscrit, si vous avez changé dedomicile à Saint-Germain-en-Laye,pensez à effectuer cette démarcheavant le 31 décembre 2010. L’inscriptionsur la liste électorale est possibletoute l’année du 1 er janvier au31 décembre et est effective pourl’année suivante. Tout nouvel inscritrecevra d’ailleurs une carte électoraleau plus tard le mercredi qui précèdele 1 er tour du scrutin. Pour vousinscrire, rendez-vous au Centre administratifou à la bibliothèqueGeorge-Sand (44, rue de l’Aurore)munis de :- une pièce d’identité (en cours devalidité ou dont la péremption n’excèdepas 1 an) ;- un justificatif de domicile (l’originalde la dernière quittance de loyerou de la facture EDF, de gaz, d’eauou de téléphone fixe) ;- un relevé d’appel de charges decopropriété, la taxe d’habitation oufoncière).Si vous êtes hébergé, une attestationd’hébergement ainsi que lapièce d’identité de l’hébergeant accompagnéed’un justificatif de domicilede l’hébergeant.MSi vous mandatez un tiers, une attestationlui donnant procurationpour l’inscription sur la liste électoraleaccompagnée de sa pièced’identité et de vos pièces.La Ville de Saint-Germain étantinscrite aux services de la DirectionGénérale de la Modernisation del’État (DGME), vous pouvez aussiutiliser l’internet pour effectuer cettedémarche.Il vous suffit de remplir en lignesur le site internet (www.service-public.frà la rubrique Papiers / Citoyenneté)le formulaire concerné.Renvoyez-le ensuite à partir de cemême site accompagné de toutes lespièces exigées que vous aurez prisPour pouvoir voter,il faut être inscritsur les listes électorales.I À LA PRÉFECTURE DES YVELINES IMichel Jauremplace Anne Boquetichel Jau (59 ans) est lenouveau préfet des Yvelines.Le 25 novembre, il aremplacé Anne Boquet qui a étépromue à la tête de la Bourgogneet de la Côte d’Or. Ancien élève del’ENA, Michel Jau a travaillé pourles Dom-Tom, notamment la Polynésieoù il a été haut-commissairede la République.Titularisé préfet en 1993, il a aussiprésidé le conseil d’administrationde la Société française pour la constructionet l’exploitation du tunnelroutier sous le Mont-Blanc. Chevalierde la Légion d’honneur,officier de l’Ordre National duMérite et du Mérite agricole,Michel Jau a également étépréfet du Tarn puis de l’Oise.Depuis septembre 2009, ilétait le directeur de cabinetde Patrick Devedjian, le ministrechargé, auprès du Premierministre, de la mise enœuvre du plan de relance. ❖Michel Jausoin de scanner.Si vous préférez utiliser la voiepostale, adressez le formulaire et lespièces demandées au Centre administratif.f Centre administratif : 86/88 rueLéon-Désoyer – du lundi au vendredide 8h30 à 12h et de 13h à17h30, le samedi de 9h à 12h30.f Bibliothèque George-Sand (quiaccueille au 44, rue l’Aurore la mairieannexe du Bel-Air pendant lestravaux de transformation de la dalledu centre commercial) : les mardi,mercredi et vendredi de 8h30 à 12het de 13h30 à 17h30, le samedi de 9hà 12h30. ❖Entreprise Générale de MaçonnerieRestauration - Transformation - Ravalement - Agencement cloison - Faux plafonds - Isolation10, rue Lamé 78100 ST-GERMAIN-EN-LAYEj-p.gherardi@wanadoo.frTél. 01 34 51 42 64Fax 01 34 51 42 34


12 ARRÊTS SUR IMAGESJOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 579>I TÉLÉVISION NUMÉRIQUE :RENDEZ-VOUS LE 8 MARS 2011 I>I LA SECONDE JEUNESSEDE LA RUE DU VIEIL-ABREUVOIR ILa télévision numérique, c’est pour mars 2011. Afin de préparer à ce changement,l’Union des maires des Yvelines a choisi l’Hôtel de Ville de Saint-Germain pour organiser,le 29 novembre, avec le groupement d’intérêt public France Télé Numérique, uneréunion d’information. Destinée aux élus des communes voisines, elle a été animée parFayçal Daouadji, de France Télé Numérique, et Vincent Perrault, conseiller municipal(à gauche).>I L’AISM SE RENFORCE À SAINT-GERMAIN IDepuis le 4 décembre, la rue du Vieil-Abreuvoir a officiellement été baptisée “zonede rencontre” entre les automobilistes, les cyclistes et les piétons. Réservée en prioritéà ces derniers (les voitures qui veulent rejoindre le parking des Coches peuvent l’empruntermais sans dépasser 30 km/h), elle a été inaugurée par Emmanuel Lamy, en présencede Maurice Solignac, vice-président du Conseil général, Pascale Gendron, maireadjointchargée des travaux, et plusieurs élus dans un froid glacial !>I DEVOIR DE MÉMOIRE ILe 7 décembre, à l’occasion de son premier conseil d’administration depuis la signaturede la convention, en octobre dernier, qui la réinstalle à Saint-Germain, au Bel-Air, l’AssociationInternationale de Signalisation Maritime a été reçue à l’Hôtel de Ville par EmmanuelLamy (à droite aux côtés de Gary Prosser, secrétaire général de l’AISM, et de DavidGordon, son président), et Gilbert Audurier, maire-adjoint.>I UN THÉ QUI RÉCHAUFFE ILe 5 décembre au Monument aux Morts, dans le Domaine national, Saint-Germain arendu hommage aux soldats tombés lors des conflits d’Afrique du Nord (pendant la guerred’Algérie et les combats du Maroc et de la Tunisie entre 1954 et 1962), comme ces douzeSaint-Germanois dont le nom figure sur le Monument aux Morts. Philippe Court, souspréfetde Saint-Germain, Alain Gournac, sénateur-maire du Pecq, Emmanuel Lamy, AnneGommier, maire-adjoint, et le général Jean-Jacques Poch, commandant d’armes de la placede Saint-Germain, ont participé à cet hommage qui s’est également déroulé en présenced’Efim Pernikoff, président de l’Union nationale des combattants (UNC) de Saint-Germainet de sa région, et de Germain Prat, président de l’association des Combattants prisonniersde guerre et d’Algérie-Tunisie-Maroc et des portes-drapeaux.>I LA SAINT-NICOLAS AU CHÂTEAU DU VAL ILes températures polaires de ces derniers jours ont donné raison à l’association du jumelageentre Saint-Germain et Ayr, en Écosse. Le 5 décembre, à la Maison des Associations,elle a en effet organisé un “High tea” qui s’est déroulé dans la plus puretradition écossaise et a permis aux participants, dont Marie-Hélène Mauvage, conseillèremunicipale, de se réchauffer en savourant un délicieux thé.Le 6 décembre, au château du Val, pour fêter la Saint-Nicolas, l’association du jumelageavec Aschaffenburg, en Allemagne, et Bernard Téran, son président, ont organisé un dînerchaleureux qui a réuni de nombreux membres du jumelage.


NOUVEAUX COMMERCESJOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 579En bref...Jusqu’au 22 décembre, de 10h à 19h, les Galeries de Saint-Germain(10 ter, rue de la salle) peuvent vous faire gagner entre 50 et 300 €à dépenser chez les commerçants du centre.13> SUR PLACE OU À EMPORTERI AJI ICHIBAN I (RESTAURANT JAPONAIS)>LAISSEZ FAIRE LA NATUREI DANS LE BOCAL I (ONGLERIE ET FISH SPA)EMPLOISOFFRESAji Ichiban est un restaurant de spécialités japonaises (sushi, maki,sashimi, yakitori, brochettes grillées au charbon de bois), que vouspouvez consommer sur place dans l’espace restaurant et, aux beauxjours, sur la terrasse, ou emporter (-10% à partir de 10 euros). Livraisonà domicile ou au bureau (à partir de 15 euros). Ouvert du lundi ausamedi, de 12h à 14h30 et de 19h à 22h30. Dimanche, de 19h à 22h30.I 19, RUE DE LA RÉPUBLIQUE - 01 39 21 88 88 I>MASSAGES DU MONDEI BELLE & ZEN I (INSTITUT DE BEAUTÉ)Avec plus de dix ans d’expérience dans le domaine du spa, Sophie –qui utilise uniquement des produits bio – propose, chez Belle & Zen, différentsmassages du monde, dont elle adapte gestuelle, musique et odeuren fonction de votre personnalité et de l’état dans lequel vous êteslorsque vous venez la voir. Du sur-mesure ! Ouvert du mardi au samedi,de 10h à 20h. www.institut-belle-et-zen.frI 45, RUE BONNENFANT - 09 51 27 80 40 IDans le bocal est un espace de beauté des ongles nouvelle génération,qui propose 4 services dans un même lieu dont le fish spa, où de petitspoissons s’occupent de vos pieds ! Une prestation naturelle, relaxante etécolo. Ouvert (avec ou sans rendez-vous) lundi, jeudi et vendredi de 9h30à 16h, mardi, de 9h30 à 21h, mercredi (uniquement sur RDV), samedi, de9h30 à 13h et sur RDV jusqu’à 18h. www.danslebocal.frI 13, RUE BONNENFANT - 01 34 51 72 29 I>EN DIRECT DE POLOGNEI BALTYK I (EPICERIE POLONAISE)Chez Baltyk, Magdalena accueille une clientèle internationale (française,allemande, anglaise, suédoise, croate, russe…), qui raffole de sesproduits traditionnels polonais : charcuteries, raviolis, cornichons marinés,fromages blanc, confiseries… livrés une fois par semaine ainsi quevodka, bière et, pour Noël, de son caviar! Ouvert du lundi au samedi, de10h à 19h, jeudi, de 12h à 21h.I 2, RUE D’HENNEMONT - 01 30 61 40 59 I> Recherche personne sérieusepour sorties d'école et mercredi,hors vacances scolaires (un enfant)et aide aux soins à deux nourrissons.Centre-ville Saint-Germainen-Laye.Dès que possible.Contact : 06 89 90 04 41> Cherche étudiante sérieusepour aller chercher nos 2 enfants (4ans et 9 ans) à l’école Ampère et lesgarder à notre domicile (rue d'Hennemont)du lundi au vendredi de16h30 à 19 h.Contact : 06 73 34 36 05ou 06 86 90 05 70DEMANDES> Dame sérieuse et fiable chercheenfants à garder le soir aprèsl'école,, aide aux devoirs, bains etrepas si nécessaire.Contact : 06 03 73 66 80> Femme dynamique, excellenteprésentation, libre quelques jourspar semaine, recherche des remplacementsou missions en secrétariat,accueil, standard, commercial,vente. Étudie toutes propositions.Contact : 06 09 89 40 99> Jeune homme, titulaire d’unelicence de Mathématiques donnecours de Maths. Expérience et pédagogie.Contact : 06 78 98 49 01ou 01 39 73 82 09> Cours d'excellence en mathématiqueset sciences physiquespour filières scientifiques (Bac S,BTS, Classe Préparatoire…).Contact : 06 62 88 18 21> Jeune femme cherche garded’enfants pour les sorties d’école.Disponible de suite.Contact : 06 14 43 64 40> Mère de famille avec référencescherche garde d’enfants, bébé…Libre 2 mercredis/mois + toutes lesvacances scolaires.Contact : 01 30 61 07 34> Professeur de mathématiquesdonne cours particuliers tous niveauxcollège.Contact : 06 27 32 77 94> Jeune femme cherche heuresde ménage, repassage. Référenceset expériences. Si possible garded’enfant. Disponible tous les jourset de suite.Contact : 01 39 73 76 91ou 06 50 79 28 76> Homme dynamique avec expériencede 4 ans en maison de retraitecherche à garder despersonnes âgées pour : lever etcoucher, la toilette et l'habillage,les courses, préparation des repas,le suivi d'un régime particulier, ledéplacement chez les médecins,prise des médicaments, promenades,sorties, lecture, écoute etdisponible de suite.Contact : 06 09 79 51 39


OUVERTle lundi20 décembreVous propose pour vos fêtes de 2010Maison fondée en 1822Michel POTTIERMembre de l’association : 13, rue au Pain - 78100 Saint-Germain-en-LayeTél. 01 34 51 00 56 - Fax 01 34 51 75 03patisserie.grandin@orange.f - www.patisserie-grandin.comClasséparmi les9 meilleurschocolatiersde FranceVenez découvrir pour les fêtes de fin d’année nos différentesgammes de chocolats, truffes,marrons glacés,ainsi que nos pâtisseries : bûches, macaronsPENSEZ À COMMANDEROuvertures exceptionnellesDimanche 19 et lundi 20 décembre 201061 rue de Pologne - Saint-Germain en LayeTél. 01 34 51 82 32 / pascal@legac-chocolatier.fr


SPORTSJOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 579Le 45 e palmarès sportif s’est déroulé le 10 décembre.Retrouvez tous les sportifs saint-germanois les plus méritantssur www.saintgermainenlaye.fr à la rubrique Loisirs > Sports15>I SAINT-GERMAINÀ L’HEURE DE LA CORRIDA II TÉLÉTHON À SAINT-GERMAIN ILes donsen progression !Samedi 4 décembre, la première corrida pédestre de Saint-Germain,a réuni 333 participants. Mohamed Soltani, le premier Saint-Germanoisà avoir franchi la ligne d’arrivée et qui fait partie des Foulées deSaint-Germain s’est octroyé la 18 e place en 32’57.Les Foulées de Saint-Germain accrochent par ailleurs un beau palmarèspuisqu’Anis Chefirat, Jérémie Jeanneau et Eric Chenailler seclassent respectivement aux 23 e , 27 e et 28 e places. Quant à NicolasRousseau, conseiller municipal délégué aux circulations douces, il aterminé 45 e et Murielle Mull-Jochem, 46 e .Mais le grand vainqueur de cette course de 10 kilomètres reste leKenyan Paul Melly, qui a bouclé la corrida en 28’53. Bravo à tous !> I ILS ONT FAIT LEURS PREMIÈRES ARMES ILes Saint-Germanois Guillaume Montbobier et Seukan Beyaz sesont classés deuxième par équipe sur le podium du Challenge d’escrime,qui s’est déroulé au gymnase Schnapper les samedis 11 et dimanche 12décembre. Les deux garçons concourraient dans la catégorie “pupillespremière arme” (pratique de moins de deux ans de la discipline).> I LE TC BEL-AIR À LA COUPE DAVIS ! IÀcontre-courant des recettesnationales, le Téléthon deSaint-Germain, qui s’est dérouléles 4 et 5 décembre, a glané environ10% de dons supplémentairespar rapport à l’an dernier (26 051euros sans compter la participationdes inscrits à la corrida pédestre du 4décembre), grâce, notamment, auxSoleil d’Or, aux Donneurs de sang, àla Ligue contre le cancer, la Croix-Rouge (quête sur la voie publique),le lycée Léonard de Vinci (dont lavente de viennoiseries a rapporté1200 euros), et au Lions Club et sacollecte de téléphones portables quia doublé par rapport à 2009. Ajoutonsà cela des dons directs de l’AssociationGénérale des Familles etdes donneurs de sang.Si le triathlon et le tournoi de tennisont souffert de plusieurs défectionsdues aux intempéries, toutcomme la séance de conte et leconcert de l’École Européenne demusique qui ont réuni trop peu demonde au grand regret des organisateurs,en revanche, la Marche del’Espoir a rassemblé un grand nombred’inscrits et a progressé de 26%par rapport à 2009, passant de 700 à870 participants.De quoi réchauffer le cœur desmalades et des chercheurs.Seul bémol : le manque de bénévolespour encadrer l’événement.C’est pourquoi, l’an prochain, quimarquera les dix ans de la Marche,un appel sera lancé dès septembrepour trouver des personnes pouvantbaliser la Marche de l’Espoir et encadrerle Téléthon. Encore un grandmerci à tous ! ❖> FERMETUREDE LA PISCINELa piscine intercommunalesera fermée du lundi 20 décembre2010 au dimanche 2 janvier2011 inclus, en raison des opérationsréglementaires de vidangeainsi que des travaux demaintenance.D’autre part, le centre de remiseen forme fermera ses portesentre le vendredi 24 décembre2010 et le dimanche 2janvier inclus.Les vainqueurs du triathlon en compagniede Françoise Hugot, présidente du MAS, de sesreprésentants et de Gilles Ranc, directeurde la piscine et organisateur de l’épreuve.La Marche de l’Espoir a rassemblé870 participants, soit près de 200marcheurs de plus qu’en 2009.> UN RALLYE FÉMININ POUR UNE CAUSE FÉMININELa Saint-Germanoise Maryline Barbé, infirmière de jour en chimiothérapieet mère de deux enfants, et sa co-équipière Anne-Sarah Grunenwald,vont participer au prochain Rallye des Gazelles – 100%féminin – qui se déroulera dans le désert marocain du 19 mars au 2avril 2011.Les deux jeunes femmes participent à cette course d’orientation - etnon de vitesse - afin de sensibiliser le plus grand nombre à la luttecontre le cancer du sein.Elles sont à la recherche de sponsors afin de pouvoir boucler leurbudget d’environ 30 000 euros avant le 19 février.Si vous voulez soutenir leur cause et offrir ainsi une large visibilité àvotre entreprise, vous pouvez les contacter au 06 85 14 09 01 ou surmatthieu_barbe@yahoo.fr.N’hésitez pas !Le tennis-club du Bel-Air avait fait le voyage jusqu’à Belgrade (Serbie),pour assister à la finale de la Coupe Davis qui a opposé, entre le 3et le 5 décembre, la France à la Serbie.Les supporters avaient déployé leur banderole (en haut au milieu dela photo) lors du double entre Clément et Llodra et Zimonjic et Troicki,qui leur a été signée par Arnaud Clément pour les remercier de leur formidablesoutien.> RUGBYDimanche 9 janvier, à 14h, les pôles espoir du Stade Français et deCastre OL disputeront un match au stade Georges-Lefèvre et, le 23 janvier,à 15 heures, ces mêmes espoirs du Stade Français affronteront leTarbes Pyrénées Rugby.Venez nombreux !


16PSGJOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 579CULTURE(Photo : C. Gavelle.)I CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 IL’année de NénéQui arrêtera le PSG ? Quiarrêtera Néné en cette find’année ? Le 11 décembre,dans un match à Valenciennes quiest l’ancien club de l’entraîneurAntoine Kombouaré, le stratègebrésilien a marqué deux buts.Ce succès (le 3 e de la saison àl’extérieur), qui place le PSG a la2 e place du classement de Ligue 1,coïncide également avec le rythmeFace à Valenciennes,Néné a marquédeux fois.d’enfer mené par Néné. Arrivé àl’intersaison en provenance de Monaco,prochain adversaire du PSGle 18 décembre au Parc des Princes,le diamant brésilien s’est vite intégré.Sur la lignée des Leonardo ouRaï, son ami qu’il a retrouvé le lendemainde Valenciennes pour letournoi caritatif Gol de Letra,Néné permet au PSG de jouer lespremiers rôles. ❖I AU THÉÂTRE ALEXANDRE-DUMAS IIl est temps de réserver !L’année 2010 se termine et,déjà janvier 2011 se profileavec, au théâtre Alexandre-Dumas,une pléiade d’acteurset de spectacles de qualité.Ne manquez pas :f Vendredi 7 et samedi 8 janvier,à 20h45 : Maison de Poupée, d’HenrikIbsen. Avec Audrey Tautou (lireaussi page 4).f Mercredi 12 janvier, à 20h45 :Les 39 marches, de John Buchan etAlfred Hitchcock.f Vendredi 14 janvier, à 20h45 :Anne Roumanoff dans Bien plusque vingt ans.f Mardi 18 janvier, à 14h et20h45 : Cyrano de Bergerac.f Mercredi 19 janvier, à 20h45 :Premier Amour, de Samuel Beckett.Avec Sami Frey.f Samedi 22 janvier, à 20h45 :Carte blanche à Marcel Azzola.À noter qu’en partenariat avec lecinéma C2L, deux projections defilms sont organisées autour des représentationsprogrammées authéâtre Alexandre-Dumas :(Photo : L.Lot.)La représentation des 39 marches,du mercredi 12 janvier, à 20h45 (voirci-dessus), sera suivie de la projectiondu film d’Alfred Hitchcock, ledimanche 16 janvier, à 20h30.La représentation de Vol au-dessusd’un nid de coucou du mardi 15Les 39 marchessont adaptées du filmd’Alfred Hitchcock.mars, à 20h45, sera suivie de la projectiondu film de Milos Forman, ledimanche 20 mars, à 20h30.Plus de détails au 01 30 87 07 07et sur :www.tad-saintgermainenlaye.fr ❖Unionpour Saint-GermainSAINT-GERMAIN, VILLE DURABLELe développement durable, au cœur de notre programme,est une réalité de tous les jours que traduit le budgetde la ville pour l’année 2011.Le bilan carbone réalisé il y a quelques mois, a permis demesurer les émissions de gaz à effet de serre imputables àchacune des activités de la ville, pour agir autour de 4 axesprincipaux :- les déplacements : les Saint-Germanois sont de plus enplus nombreux à préférer l’usage du vélo à celui de la voiturepour leurs déplacements quotidiens. L’extension duréseau cyclable, de même que la création d’un parc à cyclesgratuit relié à la gare du RER, les accompagneront danscette démarche, complétée par la sécurisation des liaisonsexistantes ;- l’énergie et les fluides : des travaux lourds de restructurationvont être effectués en 2011 sur de nombreux bâtimentset équipements municipaux. Reposant sur les critèresde Haute Qualité Environnementale, ils permettront, grâceà une moindre consommation d’énergies fossiles, de réduirede plusieurs tonnes nos émissions de CO2 ;- la commande publique : les efforts déjà entrepris en faveurde la rationalisation des achats et des stocks serontcomplétés par une formation à l’achat durable de tous lesagents en charge des marchés publics ;- enfin, les déchets : à la suite de l’expérimentationmenée auprès d’une vingtaine de foyers, ce sont 200 nouveauxcomposteurs qui seront mis en 2011 à la dispositiondes Saint-Germanois, moyennant une participation financièresymbolique. Ils devraient permettre de détourner del’incinération plusieurs tonnes de déchets.Rendez-vous à la fin de l’année prochaine pour quantifierles tonnes d’équivalent CO2 qui auront ainsi été durablementéconomisées.Notre équipe municipale vous souhaite un très joyeuxNoël.Mary-Claude Boutin, maire-adjoint chargée du développementdurableVisitez notre blog : http://unionpoursaintgermain.comwww.facebook.fr à la page “Emmanuel Lamy”.I LIBRES OPINIONS IEnsemblepour Saint-GermainTRISTE NOËLA SAINT-GERMAIN-EN-LAYE !Pas de marché de Noël, quelques sapins épars ici où là,des illuminations sans éclat, un château plongé dans lenoir, un manège bien seul place Charles de Gaulle ! On nepeut pas dire que l’ambiance soit festive cette année dansnotre ville.Alors que Noël devrait permettre à tout un chacun deretrouver un peu de sérénité et de solidarité en oubliant lestracas du quotidien, rien n’incite vraiment à la joie dansles rues de notre cité. Même les commerces, dont de nombreuxferment boutique, ne semblent pas avoir le sourire !Vitrines minimalistes et enthousiasme refroidi !La faute au climat peut-être, à la crise, à la morosité ambiante,au manque de volontarisme de la municipalité ?Fallait-il en effet supprimer le marché de Noël ou le redynamiser? Autour de nous, les communes voisines ne manquentpas d’imagination pour faire de ce moment unepériode de joies et de fêtes.A Saint Germain, cette année, rien ne semble différenciercette période de fête familiale du quotidien des autresmois.A défaut d’explications rationnelles, nous ne pouvonsici que formuler des regrets.A celles et ceux qui ont la chance de partager en familleou entre amis cette fin d’année 2010, qu’ils reçoivent nostrès sincères vœux de bonheur.A celles et ceux pour qui l’année 2010 fut marquée parla souffrance, qu’ils trouvent en 2011 le réconfort auquel ilsaspirent.Arnaud Pericard, Béatrice Bruneau Latouche, Jean-Pierre Quémard, Corinne Legrand, Jean-Noël Blancwww.ensemblepoursaintgermain.frSaint-GermainsolidaireRENCONTRES ÉCONOMQIUES :LE MAUVAIS CHOIXA la différence de l’année dernière, nous n’avons pas assistéau 2 es Rencontres Economiques de Saint-Germaindont le thème était l’Industrie du Luxe. Pour au moins troisraisons.Tout d’abord nous ne partageons pas cette volonté defaire de ces Rencontres Economiques un événement nationalvoire international. Saint-Germain veut-il devenirle Davos de demain ? L’initiative devrait être d’abord deproximité élargi à un niveau Régional. Ces Rencontres ontun intérêt prioritaire pour un public d’entrepreneurs, commerçantset d’artisans de notre Région pour débattre deleurs problématiques.Deuxièmement le choix du thème : “l’Industrie duLuxe”. Certes, cette industrie a été marquée par des tauxde croissance à deux chiffres les cinq dernières années etdans la conjoncture actuelle les groupes vont devoir réinterrogerleurs modèles de croissance. Nous ne voyons toutefoispas le rapport avec Saint-Germain et sa région.LVMH, Gucci, Chanel, Hermès, Bulgari ont peu d’attachesavec notre ville. Nous aurions préféré des thèmes commepar exemple une table ronde sur “Comment recruter desjeunes dans des métiers localement en fort déficit de maind’œuvre ?” ou autre table ronde “Quel rôle attendez-vousd’une ville dans le cadre de son développement économique?”. Ces thèmes permettraient aux entrepreneurs locauxd’exprimer leurs attentes et leurs besoins.Troisièmement : avoir choisi ce thème c’est associer encommunication Saint-Germain et le Luxe. Certes, noussommes une ville royale mais notre ville n’est pas l’avenueMontaigne. Saint-Germain est une ville ouverte, jeune,en croissance de population, avec des salariés, des fonctionnaires,des retraités, tournée vers l’international etriche de sa diversité.Nous en profitons pour souhaiter de bonnes fêtes à tous.Pascal Lévêque, Nicole Frydman, Emmanuel Fruchardet Blandine RhônéPlus d’informations sur http://ps.saintgermain.overblog.org


CULTURE17JOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 579f “Confidences d’auteurs”,aphorismes d’hier et d’aujourd’hui, de Fordan. Ed. à compted’auteur. Disponible à L’Universdu Livre.f Peintre saint-germanoise,Stéphanie Biville expose sestoiles, en compagnies de neufartistes français et italiens, authéâtre du Vésinet, du 5 au 16janvier.I CHEZ CAZAUDEHORE JUSQU’AU 1 ER MAI 2011 IFlorence Jacquessoncherche la grosse bêteLe sculpteur Florence Jacquesson,qui vient de connaîtreun franc succès àDrouot (cela fait trois ans que l’artistey est cotée) où elle a notammentvendu le nasique qui étaitexposé au Centre administratif,présente une quinzaine de ses sublimesbronzes animaliers jusqu’au 1 er mai 2011, chez Cazaudehore(1, avenue Kennedy).Ne manquez pas les œuvres auxvolumes généreux et sensuels decette artiste qui vit et travaille àSaint-Germain – son atelier estsitué rue de la République – entrée,en 1998, à l’Hôtel de la Monnaieavec la réalisation de deuxchats, Achille et Thaïs, qui collectionneles prix et a notammentreçu la Médaille d’or au salon d’artanimalier de Bry-sur-Marne en2004.À noter que, de mai à fin août, elleAvec ses bronzes animaliers,Florence Jacquesson connaît lesuccès auprès des collectionneurs.> À L’UNIVERSITÉ LIBRE AU MOIS DE JANVIERLes conférences se déroulent à14h15, salle Jacques-Tati (12 bisrue Danès-de-Montardat).fMardi 4 : cycle chances et difficultésde la démocratie : La démocratieet les médias en France,par Jean-François Sirinelli, professeurd’histoire contemporaine àl’IEP de Paris.f Jeudi 6 : cycle l’Europe et laMéditerranée : La place de Jérusalemchez les chrétiens et lesmusulmans au Moyen-Âge, parJean-Michel Mouton, directeurd’études à l’École Pratique desHautes Études.f Vendredi 7 : Cycle romantismeet musique : La génération1810 (Schumann, Chopin, Liszt)Chopin et le piano, par JeanneRoudet, maître de conférences à>PINCEAUSAINT-GERMANOISexposera ses sculptures au muséeFrançois Pompon, de Saulieu.l’université Paris-Sorbonne (parisIV).f Lundi 10 : Cycle histoire,sciences et littérature : Agrippad’Aubigné, poète et historien :les tragiques et l’histoire universelle,par Frank Lestringant, professeurà l’université Paris-Sorbonne(Paris IV).f Jeudi 13 : Cycle l’homme et lamer : Les explorateurs des lumières,par François Bellec, contreamiral (2s), membre de l’académiede Marine.f Vendredi 14 : Cycle conférencesgénérales : Religionsd’Amérique Latine : Un demi-sièclede mutations, par OlivierCompagnon, maître de conférencesen histoire à l’Institut desHautes Études de l’Amérique La->I BON ANNIVERSAIRE ! IEntrée libre.www.florencejacquesson.com ❖tine, université Sorbonne Nouvelle(Paris III).fMardi 18 : Cycle un certain regardsur les expositions universellesen France de 1855 à 1937 :Les expositions universelles et lascène théâtrale occidentale :l’orientalisme et le japonisme, parClaude Jamain, professeur de littératurecomparée, directeur d’enseignementà l’université Charlesde-Gaulle(Lille III)f Vendredi 21 : cycle romantismeet musique : La génération1810 (Schumann, Chopin, Liszt) :Chopin à Paris, par Brigitte Francois-Sappey,professeur honoraired’histoire de la musique auconservatoire national supérieurde la musique et de danse deParis.Samedi 11 décembre, la bibliothèque multimédia a fêté ses cinq ans,en présence de Benoît Battistelli, maire-adjoint délégué à la culture.Interventions théâtrales et lectures à voix haute avaient été programméesdans l’enceinte du bâtiment ainsi qu’à la bibliothèqueGeorge-Sand, pour la plus grande joie des adhérents.>PAR L’OFFICEDU TOURISMEDisponible depuis le 10 décembre,Le Château-Neuf deSaint-Germain-en-Laye, est paruà l’occasion de l’expositionHenri IV, prince de paix, patrondes arts.f 192 pages, 227 illustrationscouleurs. 25 euros. Officede tourisme (38, rue au Pain).Contact : 01 34 51 05 12.> REVIVEZLE SON ET LUMIÈRECet été, le son et lumière proposépar l’association C’estnotre Histoire, a rassemblé plusde 6000 spectateurs.Pour les fêtes, un dvd de l’intégralitédu spectacle, avec desbonus et un livret, est disponibleà l’Office de tourisme (38,rue au Pain), à L’Univers du Livre(1, rue de Pologne) et à la Maisondes Associations (3, rue dela République), au prix de 18euros.Une idée de cadeau intelligentet instructif pour petits etgrands et une manière d’apportervotre soutien à l’associationqui travaille déjà à renouvelercette aventure humaine, lienentre les générations.UNE QUESTIONSUR LA DISTRIBUTIONDU JOURNALDE SAINT-GERMAIN ?INFODISTRIBUTION01 30 87 20 37BRÈVES> ConcertsfLe 17 décembre, à 20h45, authéâtre Alexandre-Dumas : Concert deNoël par le conservatoire Claude-Debussy(orchestre Allegro, ensemble dejazz, maîtrise, ensemble vocal féminin)autour d’œuvres de Mozart (symphonien° 29, concerto pour flûte et harpe)sous la direction de Michel Pozmanteret de chansons et standards de jazz.Entrée libre. Réservations au 01 30 8707 07.fSamedi 18 décembre, à 17h, àl’église protestante (1, avenue des Loges): sonates et cantates de Haendel etBach. Entrée libre au profit de la rénovationdu Temple. Parking sur place.fMardi 28 décembre, à 20h30,au 1, rue Jeanne d’Arc, concert de jazzmanouche, organisé par l’associationAodai, destiné à soutenir les actionsmenées au Vietnam et au Cambodgeen faveur de l’éducation d’orphelins.Un verre de l’amitié clôturera la soirée.Entrée : 15 euros.Contact : 06 80 88 29 27.fSamedi 15 janvier, à 17h, aumusée Debussy, dans le cadre deMouvements, première saison entièrementconsacrée aux jeunes talents :Le geste et l’Idée, autour de Bach,Debussy et Gardella, avec FedericoGardella, compositeur, Laure Le Dantec,volincelle et Natasha Roqué Alsina,piano. Entrée : 15 euros.> Improvisations théâtralesVendredi 17 décembre, à 21h,salle Jacques-Tati (12 bis, rue Danèsde-Montardat),2 e soirée "Duels d’impro"entre la Lolita (Strasbourg) et laLidy (Yvelines). Entrée libre.> ExpositionDu 8 janvier au 27 février, l’espacePaul et André Vera (2, rue Henri IV) proposeune exposition des collections municipalessur le thème du Paysage.Contact : 01 30 87 21 70.> DébatLe 23 janvier, de 10h à 12h, chezPaul (65, rue de Pologne) : Autour duG20 (suite à la rencontre des chefsd’États qui s’est déroulée du 17 au 24novembre). Entrée libre contre consommation.Contact : 06 69 13 82 11.> VisitesMardi 21 décembre, à 10 heureset 10h45, au musée Jacquemart-André, Les Amis du Vieux Saint-Germainproposent une visite à Paris del’exposition Du Baroque au ClassicismeRubens, Poussin et les peintresdu XVII e siècle : échanges croisés entreFlandres et France.Et, jeudi 20 janvier : promenadeconférenceà sèvres et Ville d’Avray.Contact : 01 39 73 73 73.> ConférenceSamedi 15 janvier, à 15h30,salle Jacques-Tati (12 bis, rue Danèsde-Montardat),Les Amis du VieuxSaint-Germain : Offenbach et Saint-Germain-en-Laye (avec la participationd’une chanteuse dans desextraits d’opérettes), par Jean-ClaudeYvon, maître de conférence HDR enhistoire contemporaine à l’universitéde Versailles-Saint-Quentin.Et, à 14h : assemblée générale ordinaire.Contact : 01 39 73 73 73.> CinémaVendredi 14 janvier, à 20h, le cinémaC2L de Saint-Germain (25, rue duVieux-Marché), propose une projectiond’opéra au format cinéma numériquede La Traviata. Contact : 01 34 51 35 85et www.cinema-saintgermain.com


18CULTUREASSOCIATIONSJOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 579Attention !L’Agasec fermera ses portes du vendredi24 décembre au lundi 3 janvier 2011.CARNETI LA CLEF IL’orient en musiqueet en images> MARIAGESPAR ARNAUD PERICARDJEUDI 4 NOVEMBREConcert : samedi 22 Janvier,à 20h30 : L’Orchestre Nationalde Barbès + RayessBek. Fondée en 1995, cette formation,composée d’une dizaine demusiciens d’origine algérienne, marocaine,tunisienne, portugaise etfrançaise, navigue entre gnawa, raï,rock, reggae et musiques orientales.En première partie, Rayess Bek,formation hip-hop avec instrumentstraditionnels et textes engagés enfrançais ou en arabe, créé autour durappeur auteur-compositeur libanaisWael.Tarif plein : 15 euros, tarif réduit :13 euros, carte Fidélité : 7,5 euros.Ff Exposition - peinture : du lundi10 au samedi 29 janvier, à 19h :“10m 2 de peinture” par Sonia Lombardi.Sonia Lombardi est née en Franceet a grandi à Tunis. Diplômée del’École nationale supérieure desBeaux-Arts de Paris, elle dirige lesateliers dessin-peinture de La CLEFdepuis 1992. De ses différents séjourset stages à Sidi Bou Saïd (villaged’artistes du nord de Tunis)ellea rapporté dessins, photos et aquarellesnécessaires à la réalisation enatelier d’une série de paysages auxquelsdes souvenirs se sont ajoutés.Cette exposition rassemble 80 deses œuvres tunisiennes : papiers découpésen hommage à Matisse,huiles sur toile, gouaches, guirlandesde calligraphies, dessins au crayon,carnets de voyage… présentés danstrois espaces différents, destinés àune déambulation.Vernissage le 10 janvier, à 19h. :Soirée composée d’une présentationdu court-métrage “La dernièrefarcha” de Sedki Ghodbane et d’uneperformance du mage Alalachichi.Entrée libre. Horaires d’ouverture(ceux de l’accueil) sur :www. laclef. asso.frET AUSSI…f Scène amateur : samedi 15 janvier,à 20h.Au programme de cette édition :Soulphonics (soul funk), HomeMade (pop rock) et Les Uns desAutres (chanson festive).Tarif plein : 5 euros, gratuit pourles Cartes Fidélité.f Jam session : mardi 18 janvier,à 21h.Un rendez-vous pour les musiciens/ chanteurs qui aiment bienchanger de “crémerie”. Des musiciensprofessionnels sont présentspour encadrer et le backline estfourni. Entrée libre. ❖Claire AricheAlexander ShevelenkoDISPARITION> CINÉ-ADO : LES SEIGNEURS DE DOGTOWNMardi 4 janvier, à 20 heures, aucinéma C2L (25, rue du Vieux-Marché), le service Jeunesse dela Ville propose un ciné-ados.Le film, Les Seigneurs de Dogtown,de Catherine Hardwicke,se situe dans les années 1970, aumoment où un groupe de jeunessurfeurs révolutionne ce sport encréant un mouvement qui combinesurf et skate-board. À partirde 10 ans.Durée : 1h47. Entrée : 5 euros.I LA SOUCOUPE IDes vacances d’hiver...et variéesProchaine permanence duPoint écoute pour les parentset les ados avec Mariadu Relais Jeunes et Familles 78 lelundi 10 janvier entre 14h et 16h.Sans rendez-vous, accueil confidentielet anonyme.FfOuverture d’un cours d’Anglaisdébutant dès la rentrée lemardi de 19h à 10h. Un autre courssera mis en place en journée, plusd’informations en téléphonant aucentre social. 10 € / trimestre.Renseignements et inscriptionsà la soucoupe 01 39 10 75 90 / soucoupe@wanadoo.fr.fProgrammation Club Ados“Le programme de décembre duClub Ados est disponible ! Venezvous le procurer et vous inscrirepour des activités de détente autourdu sport ou des loisirs. Nous n’oublionspas les activités culturelles(match d’improvisation théâtrale le22/12). Les jeunes pourront égalementaller au cinéma et décorerontles halls des immeubles du quartierle 15 décembre.”fProgrammation et informationsdu centre de loisirs :La petite Soucoupe a participé àun concours d’arts graphiques or-ganisé par l’APES , le thème était :“Mon quartier idéal”.Ils ont excellé en obtenant laplace de 4 e sur 50 participants detous âges !Fiers de cette victoire, le plaisirétait énorme de pouvoir représenterSaint-Germain en laye dans unconcours national .L’œuvre sera exposée à l’accueil.Pour toutes les personnes qui souhaiteraientla voir, n’hésitez pas ànous contacter .Un grand bravo aux enfants de lapart de toute l’équipe de la Soucoupe.Pour les vacances d’hiver, les enfantsde la petite Soucoupe vontmonter un spectacle digne des plusgrands cabarets où la danse, lamagie et tout autre talent seront àl’honneur !Une première représentationaura lieu à l’accueil de loisirs levendredi 24 décembre à partir de16h30. Vous êtes tous évidemmentles bienvenus !Nous nous rendrons aussi à lapatinoire de Cergy, et nous participeronsà des ateliers multimédia àla grande Soucoupe.Plusieurs grands jeux permettrontaussi aux enfants de se retrouverdans la bonne humeur pours’éclater et se défouler entre copains!N’oubliez pas, chers parents, queles inscriptions avec dossier completsont obligatoires pour garantirune place à votre enfant. ❖Denise Goutal nous a quittésle dimanche 23 octobre2010 à l’âge de 85 ans.Arrivée à Saint-Germain-en-Layeen 1950 de son Aveyron natal, elle atravaillé pendant plus de 30 ansdans l’ancienne librairie Lévêque(rue du Vieux-Marché) où elle étaitparticulièrement appréciée de laNAISSANCES• Jean-Benoît Tardieu• Lilou Picard• Lilawadee Laval Renvoisé• Jacob Lebon• Nathan Roux Rayssac• Valentin Guine• Victoire Lemaire• Valentin Aublet• Maxime RamiereDENISE GOUTALINSTALLATIONclientèle.Durant sa retraite, elle s’estconsacrée entièrement à sa passionpour les animaux en particulier leschiens.Nombreux sont les Saint-Germanoisqui l’ont souvent croisée enpromenade dans le parc du châteauou dans la forêt. ❖DÉCÈS• Claude Guérin• Suzanne Mauvoisin• Marie-Christine Goupil• Jacqueline Faghéon• Henri-Paul Théron• Marie-Dominique Blanchard• Jacqueline Barral• Daniel Le Caro• Camille Caillol• Jacques Ribière• Thi Anh Nguyen• Gisèle HamelLE D r VINCENT GORCEIXChirurgien-dentiste,qui succède au Docteur Papot, ouvre son cabinet au :14, rue du Docteur Timsit78 100 Saint-Germain-en-LayeContact : 01 34 51 26 33 ou 01 34 51 23 84Inscrivez-vous pour la saison 2010/2011


VOUS AVEZ LA PAROLE19JOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 579I QUESTIONS - RÉPONSES I> QUEL ACCUEIL À SAINT-GERMAIN POUR LES NOUVEAUX ARRIVANTS ?J’habite Saint-Germain depuisquelques mois et des amis doivent,eux aussi, emménager prochainement.Pour se sentir bien dans uneville, il faut la connaître.Je sais que pour cela il y a l’Officedu tourisme qui peut renseigner.Il y a aussi le Guide de la Villequi m’a été distribué à la rentrée.Mais, pour se sentir encore mieuxdans sa nouvelle ville, je crois qu’ilfaut aussi aller à la rencontre de seshabitants.Existe-t-il des rendez-vous réguliersou ponctuels qui favorisent cegenre de rencontres ?M ME V. D.Deux après-midi découvertesont organisées par la Villechaque année (en octobre et enavril) pour permettre aux nouveauxarrivants de découvrirSaint-Germain.Pour vous aider à créer un réseaurelationnel et à vous sentirbien dans votre nouvelle ville, vouspouvez vous tourner vers L’Accueildes Villes Françaises (AVF)qui organise régulièrement desrencontres conviviales (cafés, repas,sorties, animations…).Ce sera d’ailleurs le cas le 6 janvier,de 14h à 16h avec un accueilà thème ; le 8 janvier avec une soiréethéâtre ; le 14 janvier avec unevisite du Musée Véra ; et le 20 janvier: avec une galette des Rois à laSoucoupe.Les inscriptions se font lors desCafés d’Accueil tous les jeudis(hors vacances scolaires) de 14h à16h à la Maison des Associations(3, rue de la République).Contact : 06 81 48 14 91 ou avfsaintgermain@hotmail.compourjoindre cette association qui estprésidée par Danièle PeyraudTauveron.Dans le même esprit, L’Accueilinternational, qui est présidée,elle par Shelag Richard, accueillepour sa part les étrangères et lesFrançaises ayant vécu à l’étrangerpour favoriser les liens d’amitiésur le plan personnel et entreles peuplesContact : 06 81 63 02 00accueil.international@laposte. net ❖Le 26 novembre, l’AVF et sa présidente Danièle Peyraud Tauveronont convié les nouveaux arrivants à un cocktail à l’Hôtel de Ville.Le Journal de Saint-Germain16, rue de Pontoise78100 Saint-Germain-en-LayeE.mail :journal@saintgermainenlaye.frDirecteur de la publicationEmmanuel LamyRédacteur en chef : S. SardellaJournaliste : Bérengère AddaMise en page : Céline CanessaPhotographies : Jacques ParaySecrétariat : M.-J. GoncalvesTél. : 01 30 87 20 74Administration et portageVéronique GuibéTél. : 01 30 87 20 37 (24 h/24)PublicitéEser : 06 11 59 05 32DistributionAdrexo : 01 39 75 51 93Impression : IME3, rue de l’Industrie25112 Beaume-les-Dames CedexTél. : 03 81 84 11 78Papier 100 % recycléTirage : 31 000 exemplairesISSN : 0293-8278>QUI EST EN CHARGE DE LA PROPRETÉ EN FORÊT ?SAINT-GERMAIN-EN-LAYE475 000,00 € FAI - Réf. 3037Centre-ville proche marché et RER,appartement ancien de charme avec poutrescomposé d'un séjour double, cuisine équipée,2 chambres, salle de bains. Cave.Belle rénovation, parfait état.À visiter très vite !SAINT-GERMAIN-EN-LAYEEXCLUSIVITE550 000,00 € FAI - Réf. 3035Centre-ville. Appartement dans immeubleancien rénové au dernier étage : séjour,cuisine équipée, 2 chambres, salle de bains,salle d'eau, wc. Cave. Parking en sous-sol.Parfait état. Belles prestations. Proche RERet marché.SAINT-GERMAIN-EN-LAYE355 000,00 € FAI - Réf. 3027Proche Grande ceinture, appartement ancien de3 pièces, au 1 er etage d'une maison comprenant :une entrée, un séjour avec parquet et cheminée,une cuisine indépendante, 2 chambres, une sallede bain et une buanderie. Grande cave et box.La rencontre de décharges sauvagesest de plus en plus fréquentedans notre forêt, comme j’ai pu leconstater lors d’une randonnée àl’étoile Saint-Joseph et ce, malgréune barrière, à l’évidence pas assezdissuasive…Serait-il possible de mettre enplace un système permettant d’éviterle contournement de cette barrière? Car, dans le cas observé, lesdéchets de jardin, gravats, cuvettesde WC, lavabos, miroirs, sacs plastiques,etc, n’ont probablement pasété transportés manuellement à100 m de la route goudronnée…Pouvez-vous me dire qui est encharge de la propreté en forêt ?M A. G.La forêt de Saint-Germain estune forêt domaniale, donc appartenantau domaine de l’État[NDLR, lire aussi le n° 578 duJournal de Saint-Germain]. C’estdonc celui-ci qui est chargé de lagérer, par le biais de l’Office Nationaldes Forêts (ONF)L’accueil des visiteurs est lavocation première de toute forêtpublique, tout comme son entretien,sa régénération, ou encoreson exploitation économique.La Ville de Saint-Germain-en-Laye ne cesse d’intervenir pourque l’ONF dispose de moyens financierslui permettant d’assurerl’accueil du public dans debonnes conditions. ❖SAINT-GERMAIN-EN-LAYESAINT-GERMAIN-EN-LAYESAINT-GERMAIN-EN-LAYEL’entretien de la forêt incombeà l’Office National des Forêts.430 000,00 € FAI - Réf. 3022365 000,00 € FAI - Réf. 3023430 000,00 € FAI - Réf. 3038Proche institut Notre-Dame, appartement enduplex avec terrasse comprenant une entréeavec placards, un séjour ouvrant sur unegrande verranda, 3 chambres, une salle debain, une cuisine independante plus loggia.Deux emplacements de parking couverts etune remise. Appartement en trés bon etat.Centre, appartement de charme de 2/3 piècesbénéficiant d'une belle luminosité.Entrée, cuisine équipée, double séjourcheminée exposé au sud, chambre avec salled'eau, grenier. À voir rapidement !Résidence recherchée avec ascenseur prochemarché. Appartement 3 pièces 67 m 2 : séjoursur balcon sud offrant une belle vue dégagée,cuisine aménagée, chambre, salle de bains,nombreux rangements. Cave. Calme trèslumineux. Rare, à visiter rapidement.1, place André Malraux • 78100 Saint-Germain-en-Layeaccueil@cabinet-montoro.fr


20INTEMPÉRIESJOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 579Selon un arrêté municipal, c’est aux particuliers(locataires et propriétaires) de déneiger les trottoirsdevant leur habitationI CHUTES DE NEIGE DU 8 DÉCEMBRE IDu jamais vu !Du jamais vu ou presque !Voilà comment les spécialistesde la météo ont qualifiéles chutes de neige du 8 décembrequi sont tombées sans discontinuerde 12h à 17h. Cela faisait plus de 20ans qu’une telle quantité (jusqu’à 15cm par endroits) n’avait pas été mesuréeen Île-de-France et dans lesYvelines. Ce phénomène exceptionnela évidemment eu des répercussionssur la circulation qui a vitetourné au cauchemar pour d’innombrablesautomobilistes de la régionparisienne. À 22h30, plus de 200 kilomètresde bouchons étaient encorecomptabilisés !DES LITS AU COSECPOUR LES PERSONNES BLOQUÉESDans la soirée du 8 décembre,les embouteillages “monstres” sur laRN13 (sens Chambourcy Saint-Germain)ont débordé jusque dans Saint-Germainsur la place Sainte-Catherine.Le 8 décembre, les sableuses municipalessont entrées en action dès le débutde l’après-midi, comme ici avenue Foch.Malgré les passages des sableusesmunicipales, dès le début del’après-midi, Saint-Germain n’a puéchapper à la règle compte tenu del’abondance de la neige et beaucoupde conducteurs se sont retrouvés prisaux pièges des routes glissantes. Certainsn’ont d’ailleurs pas hésité àabandonner leur véhicule sur le bascôtédes routes.Face à cette situation, la Ville a immédiatementmis en place une cellulede crise au Centre administratifafin de coordonner le travail deséquipes municipales. Cette cellule, encontact permanent avec les services> UNE CELLULE DE CRISE À SAINT-GERMAINFace à l’ampleur des chutes deneige du 8 décembre, la Ville deSaint-Germain a rapidement misen place une cellule de crise,comme nous l’a expliqué Amauryde Barbeyrac, directeur généraldes services municipaux.Le Journal de Saint-Germain .-Comment sont nées les premièresdifficultés ?Amaury de Barbeyrac. - Leschutes de neige débutées en finde matinée se sont intensifiées endébut d’après-midi. La situationest surtout devenue difficile autourde Saint-Germain sur la RN13(en direction de Paris). Cela s’estcompliqué lorsque les salariés quitravaillent aux alentours ont anticipéleur départ.Cela a créé des bouchons à partirde 17h. Quelques véhicules ontensuite dérapé, ce qui a amplifiéle phénomène. Nous avons alorsdécidé d’enclencher, au centre administratif,une cellule de crise quia été active dès 18h. Elle avait déjàété pensée pendant l’épidémie degrippe AH1N1, c’est la raison pourlaquelle elle a été montée si rapidement.Le JSG.- Quel est l’objectif d’unPC de crise ?Amaury de Barbeyrac. - Centraliseret piloter l’ensemble desactions municipales et des demandesautres institutions (Préfecture,pompiers, police nationale,gendarmerie, Croix-Rouge…)pour aider la population.Ce poste de commandement estactivé au Centre administratifdans une grande salle de réunion.Il s’appuie sur une dizaine delignes téléphoniques, sur lesmoyens de la police municipale(radio, vidéosurveillance…), surune carte de la Ville et du département,sur des liaisons internet,sur un suivi de l’actualitévia les chaînes d’informationcontinue et les radios.Il rassemble les directeurs deplusieurs services techniques(voirie, bâtiments, environnement,scolaire, jeunesse et sports,police municipale).Le JSG.- Vous avez anticipé lademande de la Préfecture en ouvrantle gymnase du Cosec aux“naufragés de la route”. Combienen ont profité ?Amaury de Barbeyrac. - L’arméede Terre, via les unités baséesau Camp des Loges, nous a prêtéune quarantaine de lits de campmais nous n’avons accueilli quequelques personnes à qui nousavons servi du café chaud et desgâteaux.De son côté, le Camp des Logesa hébergé une soixantaine d’élèvesdu lycée agricole qui ont étélogés et nourris.Je tiens aussi à souligner lagrande disponibilité des agentsmunicipaux qui se sont mis auservice de la population et notammentle service voirie dontles véhicules ont tourné toute lanuit.publics de l’État, a notamment organisél’installation d’une quarantainede lits au gymnase du Cosec (Bd dela paix) afin d’accueillir toutes lespersonnes bloquées qui n’ont pu regagnerleur domicile (lire ci-dessous).Si l’épais manteau neigeux a entraînéune gigantesque paralysie deCI CAROLE ET VALENTIN ONT PASSÉ LA NUIT AU COSEC Iomme plusieurs autres personnes,Carole et son fils Valentinont été hébergés augymnase du Cosec le soir du 8 décembre.Le lendemain matin, LeJournal de Saint-Germain les a rencontrés,fatigués mais soulagés et trèsreconnaissants d’avoir pu passer lanuit au chaud et à l’abri.Le Journal de Saint-Germain.-Le 8 décembre, à quel moment êtesvousarrivés à Saint-Germain ?Carole.- Je suis venue du Chesnayavec Valentin jusqu’à Saint-Germainpour voir ma fille qui est scolarisée àla Maison d’éducation de la Légiond’honneur. Nous sommes arrivés enbus à Saint-Germain vers 13h alorsque la neige venait de commencer àtomber.Soulagéset reconnaissantsLe JSG.- Que s’est-il passé ensuite ?Carole.- Tout s’est très vite dégradé.Il n’y avait aucun taxi pour rejoindrel’établissement de ma fillequi se trouve à la sortie de Saint-Germain en direction d’Achères.Nous avons alors pris le temps defaire un long déjeuner pour patienter.À 15 heures, j’ai fait une nouvelletentative, en vain. Les heures ontcontinué à s’écouler lentement et j’aicommencé à comprendre que monobjectif n’était plus d’aller à la Légiond’honneur mais tout simplementde rentrer chez moi.Le JSG.- Mais les taxisn’étaient toujours pas au rendez-vous…Carole.- Pas plus que les bus !La Ville était comme arrêtée,prise dans un épais manteaublanc. Et j’ai vite compris qu’ilne me serait tout simplementpas possible de rentrer auChesnay. J’étais accompagnépar Valentin, qui n’a que 11 ans,et j’avoue que j’ai commencé àme faire un peu de souci.Le JSG.- N’avez-vous pas essayéde trouver un hôtel ?Carole.- Si, bien sûr. Maistous m’ont fait invariablementla même réponse : c’est complet.D’où un nouveau momentde flottement… J’étais un peuperdue. Avec une femme croisée parhasard et qui cherchait elle aussi àregagner Le Chesnay, nous avonsdécidé de faire appel à la mairie.Le JSG.- C’était un peu votre dernièrechance pour sortir de ce mauvaispas…Carole.- À qui le dites-vous. Et là,ce fut enfin le soulagement : une cellulede crise avait été mise en place etla circulation, il n’a pas empêché unretour progressif à la normale dès lelendemain matin.Ainsi le service des bus interrompudepuis la veille, a vite repris.Dès 8h30, la ligne R1 fonctionnaitentre le Bel-Air et le RER. Mêmeconstat pour la ligne R2 entre le Villaged’Hennemont et le RER, ainsique pour la ligne R4 qui relie Saint-Germain à Chambourcy.Seule exception : les transportsscolaires. Interdits sur ordre de laPréfecture des Yvelines, ils ont finalementrepris le vendredi 10 décembre.❖Après leur nuit au Cosec, Carole et Valentinont exprimé leur reconnaissance avant deprendre un bus pour Le Chesnay.des lits installés au gymnase duCosec nous attendaient. Une fois surplace, nous avons reçu des couvertures,des boissons chaudes…, brefde quoi passer une bonne nuit bien àl’abri.Le lendemain matin, une navettenous a même conduits jusqu’à lagare routière où nous avons pu,enfin, prendre le bus pour regagnerLe Chesnay. ❖

More magazines by this user
Similar magazines