Sauvetage à Saint-Germain - Saint Germain-en-Laye

saintgermainenlaye.fr

Sauvetage à Saint-Germain - Saint Germain-en-Laye

JOURNALLeD E S A I N T - G E R M A I NBIMENSUEL - NUMÉRO 561 - VENDREDI 5 FÉVRIER 2010PISCINE INTERCOMMUNALESauvetageà Saint-Germain !P. 67Abdel AlaouiDu Bel-Air à Canal +8Chantier d’insertionRedonner confiance20Dessins de NoëlParoles de gagnants(DR.)www.saintgermainenlaye.fr


2 VU, LU, ENTENDUJOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 56130 %des Saint-Germanois travaillentdans leur ville, vaste bassin d’emplois> Saint-Germain : en finir avec les idées reçues> Le nouveau port fluvial du Grand Paris(Photo : The picture desk.)Dans son édition du 27 janvier,Le Courrier des Yvelines consacreune double page au nouveau visagede Saint-Germain, qui cumule lesatouts. Selon la dernière étude de l’Insee“Saint-Germain est tout d’abordune ville jeune. Les moins de 20 ans représentent27% de la population (enaugmentation par rapport à 1999 :25%). Autre enseignement : la ville serenouvelle très fortement. Un tiers desSaint-Germanois n’habitaient pas làil y a cinq ans ! Preuve que la ville attire.(…) 53,6% de la population estlocataire. (…) Quant aux logementssociaux, ils sont présents en nombreavec 18,1% des résidences principales.(…) La population active représente56% et les retraités 20% (…)Il est à noter que près de 30% desSaint-Germanois travaillent dans leurville. Ce qui prouve qu’elle est un bassind’emplois non négligeable. (…)Saint-Germain est bien une ville internationale: 9% de la population totaleest de nationalité étrangère. Laprésence du prestigieux lycée internationalexplique sans doute ce caractèreinternational. Saint-Germainséduit et croît avec plus de 43 000 ha-> Elmosnino-Gainsbourg s’est formé au CRDLe Nouvel Obs.com rapporte lespropos élogieux de Jacqueline Rouillard-Jabbour,professeur au Conservatoirede Saint-Germain, au sujetd’Éric Elmosnino, qui incarne àEric Elmosnino, ici au côtéde Laetitia Casta (Brigitte Bardot),campe un formidable Serge Gainsbourg.l’écran Serge Gainsbourg et dontelle fut le professeur. “C’est du hautde l’ennui de ses 16 ans, et en rupturede lycée, qu’Elmosnino suivit un jourdes copains au Conservatoire deSaint-Germain. Il passe le concoursd’entrée en choisissant le rôle d’Armandedans L’École des Femmes. “IlÀ Saint-Germain, les moinsde 20 ans représentent27% de la population.bitants, ce qui fait de la ville la 3 e desYvelines au regard de sa population.Avec une progression de 8% Saint-Germain a retrouvé une croissancequi n’avait jamais été enregistrée dansles trente dernières années”. Interrogépar l’hebdomadaire sur le rajeunissementde la population, Pascal Levêque,conseiller municipal d’oppositionremarque : “Bien que dans quelquesmois, une nouvelle crèche, celledes Écuyers, voie le jour, il faut envisagerd’ores et déjà un équipementsupplémentaire”. Un projet sur lequelEmmanuel Lamy s’est déjàpenché, comme il l’a annoncé lors deses vœux, le 16 janvier : “Nous avonsété les premiers, dans les Yvelines, àfaire une crèche publique gérée par leprivé et je lance maintenant une nouvelleinitiative à Bois-Joli où nous allonscréer un nouvel équipement depetite enfance. Nous arriverons à untotal de 440 places de crèches !”. ❖n’avait aucune formation intellectuelle,mais une présence peu communequi tenait à sa personnalité. Etsous sa désinvolture curieuse, Éric travaillaittrès bien”, se souvient son premierprofesseur, Jacqueline Rouillard-Jabbour, qui le préparera pour leConservatoire national supérieurd’Art dramatique de Paris. “C’est unêtre profondément gentil, modeste. Ilva être une star malgré lui, je crois”prédit Jacqueline Rouillard-Jabbour,“qui a toujours vu juste.”Sur le passage au CRD de cet artistedécidément très en vogue, L’Express.frdonne une autre version deses débuts : “Une fille, une phrasedans une fête lui mettent le destin culpar-dessus tête. “La fille m’a ditqu’elle allait s’inscrire au conservatoirede Saint-Germain. J’ai demandéà l’accompagner. Deux mois après, jepassais l’examen d’entrée”. Il récite unpoème d’Eluard et vingt-cinq lignesdes Femmes Savantes. Les élèves semarrent. Il est bizarre, cet ébouriffé de19 ans qui ne se prend même paspour Jouvet. La prof, Jacqueline Jabbour,l’appelle le soir même. “Elle m’adit que c’était pas possible, ce quej’avais fait, mais qu’il y avait quelquechose et qu’elle me prenait”. Il ditqu’il est né ce jour-là”. ❖Les Échos consacrent un long articleà l’un des projets prévus par leGrand Paris : la réalisation par le PortAutonome de Paris (PAP) d’une plateformeportuaire au confluent de laSeine et de l’Oise, à Achères. “Lanouveauté est l’activité conteneursmaritimes (…) Six opérateurs spécialisésont créé des navettes entre lesports normands et ceux d’Île-de-France, où un réseau de plates-formesa été créé (…) “Nous entrons dans unvrai marché, qui se compare désormaisà la route, explique Hervé Martel,directeur général du PAP. Le PAPveut accompagner sa croissance”. Desgroupes de distribution réfléchissent àdes approvisionnements fluviaux depuisLe Havre. En dix ans, le trafic aété multiplié par dix. (…) Sa principalecarte est le port d’Achères, auconfluent de l’Oise et de la Seine(donc au débouché du futur canalSeine Nord) en aval de Paris (...). Ildémarrera avec 120 hectares portés à300 ou 400 d’ici à 2017 ou 2020 au furet à mesure que sera exploitée une réservede granulats”. ❖> Les avancéesdu Plan de Déplacements Urbains (PDU)“Après le quasi-achèvement destravaux devant la mairie et la gareroutière, une nouvelle phase d’aménagementa démarré qui se terminera> Saint-Germain a les meilleurs chocolatiersChocolat et confiserie magazinese fait l’écho du Salon du Chocolatet relate : “Le maire de Saint-Germain-en-Laye,séduit par le chocolat,a décidé d’organiser son Salondu chocolat. Il a eu lieu les 8 et 9 no-à la fin mars”, écrit Le Parisien.“Elle concerne cette fois la placeCharles-de-Gaulle, aux abords de lagare RER. L’objectif est d’agrandirl’espace dédié aux piétons, d’accentuerl’éclairage public, de créer unepiste cyclable et dix places de stationnementminute en plus”. ❖Depuis le 15 janvier,la place Charles-de-Gaulleest en pleine mutation.vembre dans le cadre du ManègeRoyal. Un don du ciel que ce “manège”qui se prête parfaitement à latenue d’un salon, par sa clarté et sesdimensions.“C’est le personnel de la mairiequi a monté l’opération avec, il fautle reconnaître, la chance d’avoirdans la ville des chocolatiers de valeurmondiale. Les visiteurs avaientle privilège de rencontrer des vedettes”.❖Le grossiste des particuliers1 bis, rue dʼOrgeval - 78300 BethemontTél. 01 39 75 47 85 - erl@erl.fr


À DÉCOUVRIR DANS CE NUMÉROJOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 561ÉDITORIAL3SOMMAIREIsabelle Le BellegoLouisVu, lu, entendu 2Le CRD a formé Éric Elmosnino,interprète de Gainsbourg à l’écranLa plateforme portuaire d’Achèresau cœur du Grand ParisSolidarité 4Une collecte pour HaïtiEnvironnement 5Les conclusions du Bilan Carbone®Piscine intercommunale 6Un sauvetage spectaculairePeople 7Abdel Alaoui, du Bel-Air à Canal +Emploi 8Aux premières “Loges”d’un chantier d’insertionTravaux 9Deuxième phase du Plan de déplacementsurbains : qu’en pensez-vous ?Arrêt sur images 10 et 11Un séminaire sur l’aménagementde la “Réserve Péreire”Culture 12 et 13Les spectacles de février au TAD,La saison japonaise dans les bibliothèquesSports 14Les podiums des nageurs du CNOSaint-Germainattire les jeunesLa “belle endormie” d'il y a10 ans est bien réveillée !Les enseignements duPAR EMMANUEL LAMYdernier recensement réaliséspar l'Insee confirment le redressementdémographiquede notre ville qui compte aujourd'hui3 000 habitants deplus qu'en 1999.Les moins de vingt ans représententdésormais 27 % dela population (contre 25 % en1999), signe de son rajeunissement.Celle-ci se renouvelle rapidementpuisqu'un tiers des Saint-Germanois est arrivédepuis 5 ans ou moins !Enfin, contrairement à beaucoup d'idées reçues, plusde la moitié de la population est locataire et, en grandemajorité, habite en appartement.C'est pour répondre aux nouveaux besoins que nousconstruisons deux nouvelles crèches, un nouveau gymnaseet surtout de nouveaux logements locatifs sociauxet en accession à la propriété à coût maîtrisé.Les activités pour les jeunes dans les domaines culturelset sportifs connaissent également un développementsans précédent.Bravo à tous ceux qui choisissent notre ville pour y planterleurs racines. Ils ont fait le bon choix car il y a bien longtempsque Saint-Germain-en-Laye n'avait pas bénéficiéd'un tel attrait !Commerces 174 nouveaux venusVous avez la parole 19De nouveaux arbres pour la rue TurgotConcours de dessin de Noël 20Paroles de gagnants !> ALLÔ MONSIEUR LE MAIREVotre maire vous répond en direct pendant une heure, ou plus sinécessaire. “Allô Monsieur le Maire” vous donne rendez-vous chaquepremier et troisième vendredi du mois, de 11h à 12h.Le prochain rendez-vous se déroulera le vendredi 19 février 2010.Il suffit de composer le : 0 800 078 100 (appel gratuit depuis unposte fixe). Vous pouvez aussi appeler le maire hors de ces périodesou prendre rendez-vous avec lui en téléphonant au 01 30 87 20 10.Le Journal de Saint-Germain16, rue de Pontoise78100 Saint-Germain-en-LayeDirecteur de la publicationEmmanuel LamyRédacteur en chefStéphane SardellaJournalisteBérengère AddaMise en page : Céline CanessaPhotographiesJacques ParaySecrétariatMarie-Josée GoncalvesTél. : 01 30 87 20 74Administration et Portage01 30 87 20 37 (24 h/24)PublicitéEser : 06 11 59 05 32DistributionAdrexo : 01 39 75 51 93Impression : IME36, avenue des Ternes75017 Paris01 45 72 70 17Papier 100 % recycléTirage : 30 000 exemplairesISSN : 0293-8278


4 SOLIDARITÉ ENVIRONNEMENTJOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 561Personne n’a oublié le tremblementde terre qui a dévastéHaïti le 13 janvier enprovoquant la mort de plusieurscentaines de milliers de personnes.Pour venir en aide aux survivants,l’Unicef a organisé une grande collectesur la place du Marché-Neufle 30 janvier.Présents eux aussi pour sensibiliserles passants, les membres duConseil municipal junior ont prisleur plus belle plume pour rédigerdes poèmes (lire ci-dessous) qu’ilsont ensuite récités sur la place duMarché-Neuf.Grâce à cette mobilisation, quelque800 euros ont pu ainsi être collectés.PARTICIPEZ VOUS AUSSIPour participer à l’élan mondialde solidarité, vous pouvez vousmobiliser notamment aux côtésde :I TREMBLEMENT DE TERRE EN HAÏTI IUne collectepour la populationf L’Unicef Urgence Haïti / BP600 75006 Paris (www.unicef.fr)f Le Secours catholique séismeHaïti / BP455 75007 Paris(www.secours-catholique.org)f La Fondation de France/BP2275 008 Paris (www.fondationdefrance.org)Vous pouvez aussi vous rendresur le site internet de la ville (www.saintgermainenlaye.fr) où vous trouvereztous les détails pour exprimervotre solidarité. ❖800 euros ont été collectéspour Haïti le 30 janvier surla place du Marché-Neuf.L’L’accès à la déchetterie estréservé aux usagers de Saint-Germain-en-Laye, Aigremont,Fourqueux, Mareil-Marly etChambourcy, sous réserve qu’ilsprésentent un justificatif de domicileet une pièce d’identité. Les coûts degestion de cette activité sont ensuiterépartis entre ces communes, proportionnellementà leur taille.1 M 3 PAR JOUR ET PAR USAGERLa maîtrise des dépenses reposesur le respect du tri des apports ainsique sur le contrôle des quantités etde la provenance des déchets. Legardien veille ainsi à ce que lesI DÉCHETTERIE IUn portique d’1m90pour limiter l’accèsFquantités ne dépassent pas 1 m 3 parjour et par usager.Les professionnels ne sont pas acceptéssur le site, faute de quoi lescoûts du traitement de leurs déchetsd’activités (gravats, bois, déchetsverts…) seraient entièrement supportéspar les habitants des communes.Afin de limiter le gabarit decertains véhicules pouvant déposerde gros volumes, un portique limitantl’accès à la déchetterie à unehauteur de 1m90 va être installédans les jours à venir.Pour tout cas particulier, la Directionde l’Environnement est à votredisposition au 01 30 87 22 50. ❖I VACCINATION CONTRE LA GRIPPE A IRendez-vous chezvotre généralisteace au nombre de consultationspour grippe qui sontdésormais en-dessous duseuil épidémique, la Préfecture desYvelines a décidé de fermer le centrede vaccination du COSEC.Les personnes qui le souhaitentpeuvent se faire vacciner chez leurmédecin généraliste. La distributiondes masques aux professionnels desanté a cessé elle aussi.Les activités du gymnase duCOSEC ont repris normalementaprès sa remise en état par les servicesmunicipaux.Attention : la vaccination des femmesenceintes et des enfants âgés de6 mois à 6 ans sera toujours assuréepar les centres de protection maternelleinfantile (20, rue Armagis pourcelui de Saint-Germain).Si vous avez des questions surl’évolution du dispositif, composezle numéro de la ligne d’informationmise en place par la Ville de Saint-Germain (01 30 87 22 99). ❖> RECHERCHE DE BÉNÉVOLESLe Conseil Municipal des Jeuness’est mobilisé pour Haïtien récitant des poèmes.f La Délégation Locale de laCroix-Rouge Française de Saint-Germain, recherche des bénévolespour assurer les fonctionsde trésorier et un responsablepour sa vestiboutique du 3, rueLully. Contact : Pierre Venot 01 3061 94 02 ou 06 64 14 02 96.> HAÏTITerre détruiteAppauvrieUne nouvelle catastropheinscritePour enfin venir en aideaux plus démunisPourquoi attendrede terribles mauxPour se mobiliser ainsiPour se réveiller au moinsavec quelques motsHaïtiSoutenons-la du mieuxque nous le pouvonsPour réinstaurer la vieRien qu'avec des chansons,des poèmesRien qu'avec des donsHaïtiC'est à toi que je dédieCe petit texte écritPour que la solidaritéet l'entraide prennent vieMONTAIGU-ELECuÉLECTRICITÉGÉNÉRALE01 30 61 58 9001 30 61 58 9187, rue Péreire78100 SAINT-GERMAIN-EN-LAYEmontaigu.elec@wanadoo.frFax : 01 30 61 58 89


ENVIRONNEMENTJOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 56129juin 2009Le Bilan Carbone® est lancéà Saint-Germain5I ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE ILe voile se lève sur nos pollutionsirectement responsable deD plus de 12 % des émissionsde gaz à effet de serre etconcernées indirectement par plusde 50 % d’entre elles, les collectivitésont un rôle important à jouerdans la lutte contre les émissions degaz à effet de serre.Conformément à ses intentions,Saint-Germain s’est engagée dansun Plan Climat Territorial, véritableplan d’actions à l’échelle locale.Le lancement de ce projet a étédonné le 29 juin dernier, avec la réalisationd’un Bilan Carbone® des ac-tivités de la Ville et de son patrimoinebâti, dont les premiers résultatsviennent d’être livrés aux élus.Mary-Claude Boutin, maire-adjointchargée du développement durable,nous éclaire sur les ambitionsde la ville :Le Journal de Saint-Germain. -Qu’est-ce qu’un Bilan Carbone® ?Mary-Claude Boutin. - C’est unoutil de diagnostic, qui permet d’évaluerles émissions de gaz à effet deserre.Notre Bilan Carbone® comprenddeux volets :f Le premier, “Patrimoine et Services”concerne les activités et le patrimoinebâti de la collectivité.fLe second, “Territoire”, porte surtout ce qui est émis par les activitésréalisées sur notre territoire, notammentpar les habitants.À Saint-Germain, nous avonschoisi de travailler d’abord sur lesémissions de la ville avant de nousintéresser au territoire, parce quenous trouvons normal que la commune“s’examine” avant de fairedes préconisations à ses habitants.Ce graphique représente lesémissions de gaz à effet de serrerejetées pour une personne.Le JSG. - Quels sont les “postes” quiont été analysés ?Mary-Claude Boutin. - Les postesanalysés sont ceux pour lesquels laville a directement le pouvoir demodifier les émissions.Il s’agit des consommations énergétiquesdes bâtiments, des déchetsproduits, des déplacements…L’analyse est conduite par typed’activités de la Ville tels que les servicesgénéraux, la gestion des déchets,l’enfance et les écoles, la voirie…Puis, à partir de toutes ces évaluations,un programme d’améliorationdes pratiques sera décidé etmis en œuvre.Le JSG. - Le Bilan Carbone® est-ilune directive de l’État ?Mary-Claude Boutin. - Le Grenellede l’environnement préconisele Bilan Carbone® mais ce “grandpas en avant” dans le développementdurable résulte de la volonté del’équipe d’Emmanuel Lamy dansson programme de 2008.Et si Paris a déjà procédé à sonBilan Carbone®, dans les Yvelines,Saint-Germain est parmi les précurseurs.Mary-Claude Boutin,maire-adjoint chargéedu développement durable.Le JSG. - On assiste aujourd’hui àune remise en cause de la responsabilitéde l’homme sur le réchauffementclimatique…Mary-Claude Boutin. - Pour moi,il ne s’agit pas d’entrer dans cedébat.Améliorer nos pratiques pourparvenir à réduire nos émissions degaz à effet de serre, c’est juste unequestion de bon sens ! ❖> LE BILAN CARBONE® EN QUELQUES MOTSPour commencer cette année 2010 en beauté :-20% de réduction sur votre prestation esthétiqueà partir de 50 € sur présentation de ce coupondu 10 février au 10 marsfUn Bilan Carbone®qu’est-ceque c’est ? C’est une méthodepromue par l’ADEME (Agence del’Environnement et de la Maîtrisede l’Énergie), permettant de calculerles émissions de gaz à effetserre (GES) provoquées par uneactivité au cours d’une année.Chacun peut d’ailleurs calculerl’impact de ses déplacementsquotidiens sur l’environnementet sur ses dépenses, en se connectantsur :http://www.ademe.fr/eco-deplacements/calculette/f Un Bilan Carbone®: commentça marche ? Les émissionsdes gaz à effet serre sont le résultatde nos consommationsd’énergie (gaz, fioul, électricité)pour chauffer et éclairer les bâtimentsou les rues, des modes detransports utilisés pour nos déplacements(en voiture, en bus,en RER etc..), ou encore de la fabricationdes divers produits etmatériaux qui nous entourent(ordinateurs, papier, plastiques,tissus, briques, ciment, alimentsetc…).Faire un Bilan Carbone® d’uneactivité consiste donc, dans unpremier temps à comptabiliserl’ensemble de ces consommationspour déterminer à l’aided’une “calculette carbone” sacontribution aux émissions deGES exprimée en tonnes équivalentCO 2 .f Un Bilan Carbone®: à quoiça sert ? Cela permet de :- Disposer d’une “photographie”du niveau de contributionaux émissions de GES : quellessont les activités qui contribuentbeaucoup et celles qui contribuentmoins ?- Déterminer des actions pourque ces émissions soient réduitesle plus possible à moyen et longterme : consommer moins d’énergiedans nos bâtiments, favoriserles modes de transports doux(vélo, marche…) ou collectifs, reconsidérernos achats de biens etservices.> LES HORAIRES ÉLARGISDE LA PASSERELLE DU VIADUC SAINT-LÉGERDitesleavecSaveur,Dites le avec Dégustation,DitesleavecEpicerie fine et équitableProduits artisanauxThés - Cafés - ChocolatsHuiles - Épices - Condiments - Plats cuisinésCopffret cadeaux...01 39 21 78 7517, rue de poissy - 78100 Saint-Germain-en-Laye“Un grand ouf de soulagement”: telle a été la réactiondes Saint-Germanois lorsque lapasserelle du viaduc Saint-Léger a ouvert en décembre2005.Réservée aux piétons et auxcyclistes, elle recoud le tissu urbainen reliant les quartiers situésau nord et au sud du vallondu ru de Buzot.Ce faisant, elle fait gagner untemps précieux à tous ceux quil’empruntent.Pour faciliter davantage encoreleur vie quotidienne, unenouvelle amplitude horaire (ouverturedès 4 heures 30 et fermeturerepoussée à 22 heures)a été testée plusieurs semaines.Le test ayant été concluant, ceshoraires seront pérennisés.Ce nouvel axe d’environ 400mètres renforce par ailleurs lepérimètre des secteurs de notreville dédiés aux circulationsdouces. La passerelle est aussiune alternative à la voiture pourse rendre, par exem ple, sur lemarché de la place Chris tiane-Frahier auquel il est égalementpossible d’accéder en train enprenant la ligne de GCO.


6 LE FAIT DU MOISJOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 56153Selon une enquête de l’Institut de Veille Sanitaire,53 noyades ont eu lieu dans les piscines françaisesentre juin et septembre 2009I À LA PISCINE INTERCOMMUNALE IUn sauvetage à Saint-Germain(DR.)1 2 3(DR.)(DR.)Pour Ali Taalbi,la surveillance par ordinateurest un juste complémentau travail des maîtres-nageurs.Jusqu’à 18h16, le mardi du 19janvier était une journéecomme les autres pour AliTaalbi, l’un des maîtres-nageurs quisurveillait ce jour-là le bassin olympiquede la piscine intercommunale.Une journée sans vague avec son lotde visiteurs de tous âges venus nagerou plus simplement se détendre.Tout a soudainement basculé lorsqu’unjeune homme de 21 ans victimed’une crise d’épilepsie, a coulé aufond du bassin à 4,80 m et déclenchél’alarme anti-noyade de Poséidon, unsystème électronique de vidéo-surveillance(lire par ailleurs).Le Journal de Saint-Germain.- Quela été votre premier réflexe lorsque lescris de la sirène ont retenti ?Ali Taalbi.- J’étais en surveillancesur les bords du bassin. J’ai immédiatementcouru jusqu’à la table des maî-tres nageurs où se trouve un écran decontrôle qui affiche une vue sousmarinede la zone concernée parl’alarme. Découvrant alors un corpsimmobile, j’ai aussitôt plongé pouraller chercher cette personne.Le JSG.- Tout a été très vite etpourtant les secondes doivent semblerdes heures…Ali Taalbi.- Poséidon a déclenchél’alarme après dix secondes d’immobilité.Il ne m’en a pas fallu plusd’une trentaine pour extraire le nageurde l’eau. Tout s’est donc joué enmoins d’une minute.Cette rapidité de réaction est évidemmentcruciale. L’objectif est delimiter au maximum le temps d’immersionet d’intervenir le plus rapidementpossible pour éviter uneissue dramatique.Tous les maîtres-nageurs suiventpour cela un entraînement régulier etconnaissent par cœur les procéduresà suivre en cas d’accident.Le JSG.- Sauver ainsi une personnede la noyade est un événement quimarque dans la vie d’un maître-nageur…Ali Taalbi.- Je me félicite bien sûrde ce dénouement heureux. Êtreainsi sur le qui-vive et plonger pourporter secours fait toutefois partie demon quotidien.Il y a les personnes qui sautent duplongeoir alors qu’elles ne saventpas plonger et qui se retrouvent endifficulté. Il y a aussi les enfants quiéchappent à la vigilance des parents.S’y ajoutent parfois celles qui pratiquentl’apnée, oubliant que c’est interditdans notre bassin, et fontretentir l’alarme.En outre, tout le mérite du sauvetagene me revient pas. Je suis lemaillon d’une chaîne globale. Etlorsque j’ai remonté le nageur à lasurface, ce sont mes collègues qui ontpris le relais en le plaçant en “positionlatérale de sécurité” et en luiprodiguant les premiers soins.Tout s’est passé alors aussi bienque possible et la victime a même reprisconnaissance avant l’arrivéepourtant rapide des pompiers.Le jeune homme ne s’est pas exprimétout de suite mais il nous serraitrégulièrement la main. Ayantcessé de respirer pendant sa crised’épilepsie au fond du bassin, il n’afort heureusement pas avalé d’eau.La surveillance d’un bassin est un travaild’équipe.Le JSG.- Quelles sont justement lesdifficultés de votre travail ?Ali Taalbi.- Plus l’affluence est grande,plus c’est difficile. Le bruit est fortet permanent. L’eau agitée et les refletsà sa surface ont tendance àbrouiller la vue.La vigilance tend aussi à se relâcherau fil des heures. La taille du bassinolympique (50 x 20 m) et sa profondeur(jusqu’à 4,80 m sous le plongeoir)ajoutent à la difficulté.Le JSG.- Vous estimez donc que lasurveillance assistée par ordinateur estprécieuse dans ces conditions ?Ali Taalbi.- C’est un juste complément.Jamais aucune machine, aussiperfectionnée soit-elle, ne pourraremplacer l’intervention d’un maître-nageur.Mais Poséidon fait gagnerdes secondes qui peuvent fairela différence. Là où il reposait, lelong d’une paroi à 4,80 m de profondeur,le corps du jeune hommeétait très difficile à voir. ❖I PRÉVENTION DES NOYADES IComment Poséidonveille sur les nageursnstallé depuis 1998 à la piscineintercommunaleI(Saint-Germain était alorssite pilote en France), Poséidon estDix secondes d’immobilitéau fond du bassinet Poséidon donne l’alerte.un système de prévention desnoyades.Conçu et commercialisé par Vision-IQ,une société française, il reposesur un groupe de cinq doublescaméras scellées aux parois qui balayentle fond de la fosse du bassinolympique.Elles sont coupléesà un ordinateur quiscrute les trajectoiressuspectes (coulée lente,immobilité au fondsupérieure à dix secondes).Les images s’inscriventsur un écranplacé à la table des maîtres-nageurs.Si le nageur suivipar l’ordinateur restetrop longtemps immobile,l’alerte est donnée: une sirène retentit,une lampe clignotantes’allume, la positionexacte de lapersonne en difficultéest indiquée sur unécran à LED et unecaméra reste braquéesur lui. ❖>Mardi 19 janvier,c’est sur cet écran de contrôleque Ali Taalbi a vu le corps immobiledu nageur victimed’une crise d’épilepsie.“LA SÉCURITÉ EST UN SOUCI CONSTANTQUI A UN PRIX”Directeur de la piscine olympique intercommunale depuis 2006,Gilles Ranc fait de la sécurité des nageurs sa priorité. “C’est un souciconstant. La piscine compte une équipe de sept maîtres-nageurs, renforcéeponctuellement par trois vacataires. Tous suivent un entraînementrigoureux et sont prêts à appliquer à la lettre les procéduresprévues en cas d’accident. Rien n’est laissé au hasard”.Compte tenu de l’étendue du bassin et de sa profondeur, la surveillancehumaine a toutefois ses limites. D’où le recours à Poséidon.Cette sécurité sans faille (aucun accident mortel n’est arrivé à Saint-Germain) a un prix. Le système représente un investissement d’environ200 000 euros auxquels s’ajoute un contrat de maintenance.


PORTRAITJOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 56159recettes“La cuisine d’Abdel” (éditions Hugo & cie),c’est un livre de 59 recettes décalées et humoristiques :le bobo, le fauché, l’écolo…7I IL VIENT D’OUVRIR SON RESTAURANT À SAINT-GERMAIN IAbdel Alaoui :un comédien “aux poêles”Il manie le wok aussi bienque le verbe, mitonne ses interventionscomme un bonpetit plat et met la main à la pâtepour écrire ses sketches…Nourri par deux passions, la cuisineet la comédie, Abdel Alaouiréussit à être au four et au moulin.Car, à 30 ans, celui qui animechaque midi “Les recettes d’Abdel”sur Canal+ vient aussi d’ouvrir “Wokand Co”, son restaurant saint-germanois,publie un livre de recettes etprépare un one-man-show qu’il présenterasalle Jacques-Tati !Au tout début février, pour le Journalde Saint-Germain, cet enfant duBel-Air a accepté de se faire cuisiner.Show devant !Le Journal de Saint-Germain. -Quand la passion pour la cuisinevous est-elle venue ?Abdel Alaoui. - Vers 11 ans. C’estma mère qui a développé mon goûtpour cet art. Je la voyais, dans la cuisine,inventer de nouvelles saveurspour nous donner envie de mangerdes légumes. Elle n’avait pas de balance,elle savait doser intuitivement.Le JSG. - Enfant, vous habitiez leBel-Air. Comment vos copains ontilsréagi à cette “révélation” ?Abdel Alaoui. - Ils m’ont charrié !Au Bel-Air, on a plutôt envie de devenirMaradona que chef cuisinier !Et comme, à l’époque, Maïté faisaitdes émissions à la télé, j’en ai entendu!Le JSG.- Comment êtes-vouspassé du souhait à la concrétisation?Abdel Alaoui. - J’ai arrêté mesétudes en 3 e , quand j’étais au collègedes Hauts-Grillets et j’ai commencémon apprentissage dans une pizzeriaà Fourqueux.Je me suis vite dit que ce n’étaitpas ce que je voulais faire, mais j’aiappris à découper vite les champignons! Ensuite, j’ai travaillé à Saint-Germain, d’abord au Manège puischez Cazaudehore.Dans la gastronomie française,tout se fait par le bouche-à-oreille !J’ai construit mon curriculum commeça. J’ai enchaîné avec le Méridien,le Fouquet’s et deux chefs étoilés…Le JSG. - Pourquoi ne pas avoirouvert un restaurant gastronomique ?Abdel Alaoui. - Parcequ’il faut desmoyens et du temps.La cuisine au wok, cette poêleasiatique que j’utilise dans mon restaurant,permet de proposer des alimentssains et puis, j’aime le côtéspectacle de la cuisine faite devantles clients !Le JSG.- Et voilà le comédien quiprend le pas sur le cuisinier…Abdel Alaoui. - En fait, je mêlesans cesse les deux. Que ce soit dansl’émission de cuisine que je co-animeau Maroc ou dans Canaille+, programmedédié aux enfants, ou encorepour la pièce que je suis entrain d’écrire avec le groupe “LesWanted”, que je vais répéter salleJacques-Tati, où j’aimerais aussi laprésenter.Ce sera une galerie de portraitsde personnages rencontrés : deschefs, des plongeurs, des clients et…ma mère !Wok and co, 87, rue Léon-Désoyer.❖Wok and Co propose de la cuisineau wok, une poêle asiatique quipermet de faire cuire les alimentspresque sans matières grasses.SAINT-GERMAIN-EN-LAYESAINT-GERMAIN-EN-LAYESAINT-GERMAIN-EN-LAYEEXCLUSIVITE1 690 000,00 € FAIQuartier rech., calme et proche centre. Belle maisonde 230 m² batie en 1983 sur terrain de 686m². Entrée, grande réception de 57 m² avec cheminéesur jardin sans vis-à-vis, cuis. aménagée,chbre au rdc avec dressing et SdB. Etage : familyroom, 3 chbres, 2 S/d’eau. Sous sol total pièce dejeux de 40 m², buanderie, cave. Double garage.SAINT-GERMAIN-EN-LAYE870 000,00 € FAIcentre ville, proche marché et RER, bel appartementancien de 121 m² entièrement rénovéavec de belles prestations composé de : entrée,séjour et salle à manger avec cheminée et parquets,cuisine équipée neuve, 3 chambres, sallede bains, salle de douche, dressing. Cave.Beaucoup de charme. Parfait état.305 000,00 € FAIAu calme d’une rue piétonne. Résidence de2001 avec ascenseur, très beau 3 pièces de66m² en parfait état. Séjour avec cuisineaméricaine ouvrant sur terrasse sans vis-à-vis.2 chambres, salle de bains. Parking en soussol.A voir rapidement !SAINT-GERMAIN-EN-LAYE330 000,00 € FAICentre, 3 pièces duplex de charme au 3èmeétage, 60 m² au sol, prestations haut degamme. Entrée, séjour, cuisine US, 2 chambres,salle d’eau, cave.A voir rapidement !EXCLUSIVITE357 000,00 € FAIExclusivité Centre ville - Ravissant appartementancien avec parquet, poutres, cheminée composéd’un séjour sud, d’une cuisine aménagée,2 chambres, salle de bains. 2 caves, 2celliers. Parfait état. Beaucoup de charme.A voir rapidement !SAINT-GERMAIN-EN-LAYE249 000,00 € FAIProche IUFM Appartement 4 pièces 62 m²comprenant sejour double, 2 chambres, sallede douche. Cave. Parking en commun. Résidenceavec gardien.Excellent état, bonnes prestations.RADIO-TAXISCOURSES DE VILLESAÉROPORTS - GARESHÔPITAUX - CLINIQUES01 47 78 05 05POSSIBILITÉ1, place André Malraux • 78100 Saint-Germain-en-Layeaccueil@cabinet-montoro.fr7j/7 - Toutes distancesBorne station RER 01 34 51 12 47


8 EMPLOIJOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 561Au moins six mois sont nécessaires pour relancerles participants au chantier d’insertion sur les bonsrailsI SUR UN CHANTIER D’INSERTION AU CAMP DES LOGES IDes emplois qui redonnent confianceComment favoriser le retourdans la vie active des personnessans emploi ? Largementorientés à la hausse en 2009, leschiffres du chômage prouvent que laréponse n’est pas facile…, mais pasintrouvable. De nombreuses initiativeslocales montrent qu’un retour àl’emploi est possible, y compris pourles personnes les plus démunies.Favoriser le retour dans le mondedu travail d’une douzaine de personnesen difficulté sociale via des“contrats aidés” bénéficiant à dix“Rmistes” et deux jeunes de moinsde 26 ans, c’est justement l’objectifdu chantier d’insertion qui se dérouledepuis l’automne dernier auCamp des Loges.Mené en étroite collaboration parla Mission locale, l’association Saint-Germain Emploi Service et Pôle Emploiavec le soutien financier del’État, du Conseil général et des villesde Saint-Germain, Chambourcy etLe Pecq, il a pour cadre le cercle-messde la base militaire.“REDONNERDES HABITUDES DE TRAVAIL”Selon le lieutenant-colonel Gensel,commandant du 526 e bataillon duTrain au Camp des Loges, “cette expériencepossède un double intérêt.En (re)donnant des habitudes de travailaux personnes concernées, nousfacilitons leur intégration future dansun milieu professionnel. Tous les mé-tiers qu’ils exercent ici (en cuisine, aubar, au pressing…) existent égalementdans le civil. L’opération est aussi enrichissantepour les personnels de labase qui les accompagnent quotidiennementdans leur travail et qui, à forcede pédagogie, d’écoute et de bienveillance,agissent en définitive commedes “tuteurs”.“Le chantier d’insertion est l’occasiond’un double apprentissage : àl’indispensable “savoir-faire” s’ajoutele “savoir-être avec les autres” qui estaussi important sinon plus”, préciseArmelle de Joybert, maire-adjointchargée de la solidarité. “Un apprentissageà durée déterminée. Le butn’étant pas de garder les participantsmais de les relancer sur les bons rails,l’expérience de six mois n’est renouvelablequ’une fois”.Quelques semaines seulementaprès leur arrivée au Camp des Loges,certains participants, comme Rachelet Jacques (lire par ailleurs), ontrepris confiance et se sentent déjàmieux armés pour affronter le marchédu travail qui les attendra auterme des six mois du chantier. “L’andernier, la première édition du chantierd’insertion a remis le pied à l’étrierà la plupart des participants”, conclutAlain Ernewein, de Saint-GermainEmploi Service : “Deux personnes ontrapidement “décroché” mais six ontobtenu des CDI, 2 ont suivi des formationsqu’elles ont réussies, et deuxautres sont encore employées sur l’actuelchantier d’insertion”. ❖> BME : TROIS LETTRES POUR TROUVER UN EMPLOIJeudi 25 mars, le Bureau Municipal de l’Emploi (BME) s’associera àhuit autres communes voisines de Saint-Germain à l’occasion de la 8 eédition de la Course à l’emploi. Si vous souhaitez connaître les conditionsde participation à cette prospection des entreprises et pour obtenirde l’aide dans votre recherche d’emploi, que vous soyez inscritou non à Pôle emploi, contactez le BME.Plusieurs outils y sont à votre disposition :- une salle de documentation avec des moyens logistiques (tel, fax,ordinateurs, connexions internet) et une large gamme de revues généralisteset spécialisées ;- une bibliothèque spécialisée et des annuaires d'entreprises ;- de nombreuses offres d'emploi et de formations ;Vous pouvez également bénéficier d’un suivi personnalisé et individualisésur rendez-vous, par une conseillère : bilan personnel et professionnel,élaboration de votre projet professionnel, acquisition destechniques de recherche d’emploi, aide au positionnement sur des offres,ainsi que diverses prestations : ateliers de groupe, simulationsd’entretien, initiation à internet, conversation anglaise, rencontres àthèmes, relais vers des associations spécialisées.Bureau Municipal de l’Emploi : 111 bis rue Léon-Désoyer.Tel. : 01 30 87 23 86 (possibilité de se garer au parking du Centre administratif)bme@ville-saintgermainenlaye.frHoraires : tous les jours de 9h à 12h30 et de 14h à 17h (16h le vendredi).Que vous soyez inscrit ou non à Pôle Emploi,les conseillères du BME vous aiderontdans votre recherche d’emploi.“Dans les cuisines du cercle-mess,Jacques a appris un savoir-faireet retrouvé le goût des autres",souligne Armelle de Joybert.“Je retrouve un rythme de vie”Bien que primée au concours Lépine 2005 pour unconcept de vêtement modulable qu’elle avait imaginé,Rachel n’a pas réussi à monter son entreprise faute definancements suffisants. Sans emploi depuis plusieursannées, cette jeune femme qui élève seule son fils Dimitri,n’a pas hésité une seconde avant d’accepter departiciper au chantier d’insertion. “Se voir offrir lapossibilité de retrouver un rythme de vie en intégrantle monde du travail au sein d’une équipe ne se refusepas. J’ai dit “oui” tout de suite”.“Je me sens acceptée ici et ça donne confiance. Àl’issue du chantier, j’espère enchaîner avec un emploisalarié, même si je ne renonce pas à mon projet professionnelinitial”.Rachel (29 ans), employée au barS’ADAPTER À UN NOUVEL ENVIRONNEMENTMême constat du côté du maréchal des Logis chef Mourguin qui gère le bar du cercle-mess et se félicitede l’arrivée de Rachel. “Elle aime le contact et se sent donc très à l’aise derrière le bar. Elle a vite su s’adapterà son nouvel environnement en retenant les prix, en apprenant à encaisser et à rendre la monnaie, à préparerles cafés (environ 300 entre midi et deux heures !). Du coup, elle a vite été acceptée”.“Pour sortir de la galère”Joël (53 ans), employé en cuisineRachelMaréchal des Logischef MourguinLa spatule à la main derrière son comptoir duself, Joël voit passer quotidiennement quelque 700personnes qu’il sert avec un large sourire. “Je neconnaissais rien à ce métier”, souligne cet hommeà qui tout souriait avant qu’un licenciement et uneséparation remettent tout en cause et le poussedans la “galère des SDF”, comme il le dit lui-même.“J’apprends une chose nouvelle tous les jours oupresque. Et je compte bien me resservir de mesconnaissances acquises ici pour trouver un travail.Jacques Jehanno, le chef de cuisine, et son équipe,sont comme une nouvelle famille pour moi”.JoëlJacques JehannoL’IMPORTANCE DU DIALOGUE“Réhabituer Joël à accomplir un travail au seind’une équipe et lui donner une formation qu’il pourra faire valoir auprès d’une société de restauration esttrès important”, explique Jacques Jehanno. “Mais mon rôle ne s’arrête pas là. Redonner de l’assurancene passe pas seulement par l’accomplissement d’une tâche quotidienne. Il faut aussi savoir nouer un dialogueet instaurer un vrai échange pour restaurer la confiance perdue”.


TRAVAUXJOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 5613DDécouvrez l’animation en 3 dimensionssur les abords rénovés du RER en vous connectantsur www.saintgermainenlaye.fr9I TRAVAUX DU PLAN DE DÉPLACEMENTS URBAINS IPlus belle la ville !010 marque une nouvelle2 étape dans la remise enbeauté de Saint-Germainen-Laye.Après une nouvelle airede stationnement-minute, du mobilierurbain tout neuf et une nouvellevégétation rue de la Surintendance,le chantier s’est déplacé,depuis quelques semaines, devantles terrasses des cafés qui ont aujourd’huilaissé place à des grillesderrière lesquelles les ouvriers s’affairent.En quelques mois (voir le calendrierci-après), ils vont donner unautre visage à un périmètre comprisentre la rue Thiers, les places André-Malraux et Charles-de-Gaulle, le débutde la rue du Vieil-Abreuvoir etla rue de la Paroisse.PLUSIEURS OBJECTIFSCette refonte du paysage urbainvise plusieurs objectifs : la revalorisationd’un site exceptionnelfigé depuis plusieurs dizainesd’années, l’agrandissement del’espace dédié aux piétons, l’améliorationde l’éclairage public ouencore la création de pistes cyclableset de places de stationnement-minute…De quoi vous faciliter la ville ! ❖f Phase 1 : Depuis le 15 janvier,aménagement de la placeCharles-de-Gaulle.f Phase 2 : à partir du 25mars, autour de la rue du Vieil-Abreuvoir.f Phase 3 : à partir du 4 mai,aménagement de la place André-Malraux.f Phase 4 : à partir du 5 mai,aménagement de la rue Thiers.Rue de la SallePHASE 1Devant les cafésPHASE 2Rue du Vieil-AbreuvoirplaceCharles-de-GaulleÉGLISEPHASE 3Sortie du parkingCHÂTEAUplaceAndré MalrauxPHASE 4Rue ThiersEt vous,que pensez-vous des travaux ?Devant les cafés et la brasseriedu théâtre, un pavage en grèsdes Indes, similaire à celui de la ruede la Surintendance est posé.> ATTENTION TRAVAUX RUE D’OURCHES !À l’occasion du remplacement de la canalisation principale d’eau potabledans la rue d’Ourches, cette dernière sera fermée à la circulationdu 8 février au 19 mars, sauf pour les riverains, les véhicules d’intérêtgénéral et de secours. L’accès aux urgences de l’hôpital restera égalementpossible.Les 3 et 4 février ainsi que les 10 et 11 février, de 13h30 à 17h, la ruedes Écuyers sera fermée à la circulation pour permettre des travauxsur les réseaux d’assainissement.“Les travaux, à Saint-Germain,peuvent vraiment être synonymesde “galère” quand onest en voiture. Mais, comme jecircule à pied, je ne subis pasde gêne. Et puis, même si je nem’étais jamais posé la questionavant, ces travaux peuvent vraimentêtre utiles pour la sécuritédes piétons qui, jusqu’àprésent, lorsqu’ils étaient déposésen voiture, devaient sortirdu côté de la circulation”.Anne-Marie“Les travaux, il faut bien les faire! Ils sont peut-être un peulongs, mais la gêne n’est pasénorme. Le trafic a l’air fluide etles piétons sont bien orientés,avec un balisage visible. Detoute façon, il est bien que Saint-Germain soit rénovée”.Claude“En général, je me déplace àvélo donc, les travaux ne me dérangentpas et puis, il faut bienque ça se fasse ! Je suis natif deSaint-Germain et, même si j’habitedésormais dans une communetoute proche, je continuede suivre avec intérêt ce qui sefait ici. Par exemple, concernantles travaux qui ont été faits dansla rue du Vieil-Abreuvoir, il mesemble que les trottoirs sonttrès bas et que, s’il y a une grosseaverse, les rez-de-chaussée risquentd’être inondés”.René


10 ARRÊTS SUR IMAGESJOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 561> I “RÉSERVE PÉREIRE” : RÉFLÉCHIR AVANT D’AGIR I>I LA FCPE “DÉLIE LES LANGUES” IParce qu’il est important de réfléchir avant d’agir, la Ville de Saint-Germain a organiséle 23 janvier, à l’Hôtel de Ville un séminaire sur l’aménagement de la “Réserve Péreire”.Animés par Jean-Yves Chapuis, qui est notamment enseignant à l’Institut français d’urbanisme,les débats ont réuni trois architectes de renom (Antoine Grumbach, un des architectesdu Grand Paris que Le Journal de Saint-Germain vous présentera dans sonprochain numéro, Alexandre Bouton et Loïc Josse). Pendant trois heures, ils ont échangéavec les élus présents, dont Emmanuel Lamy et Maurice Solignac, vice-président duConseil général et premier maire-adjoint, sur l’aménagement de ces “franges ferroviaires”de 4,5 hectares qui sont situées derrière la gare de Grande-Ceinture.>I LE “JAUNE” EST MIS ILe cinquième Forum des Langues organisé par le conseil local Fédération desConseils des parents d’Élèves du lycée Jeanne-d’Albret s’est tenu à la Maison des Associationsle samedi 30 janvier. Au cours de la matinée, de nombreux parents d’élèves,souvent accompagnés de leurs enfants, ont ainsi pu récolter de précieux renseignementssur des projets linguistiques et interculturels.>I À L’HEURE DE LA BIBLE ISamedi 30 janvier, le marché de la place Christiane-Frahier (notre photo) avait revêtuses habits jaunes à l’occasion de la traditionnelle fête du mimosa. Dimanche 31 janvier,ce fut au tour des forains de la place du Marché-Neuf de décorer leurs étals avec du mimosaqu’ils ont offert à leurs clients.Jusqu’au 11 avril, Saint-Germain va vivre à l’heure de la Bible. Ouvert le 24 janvierpar le spectacle “Yosef fort rêveur”, ce cycle de manifestations s’est poursuivi le samedi30 janvier à la salle Jacques-Tati par une conférence sur “La Bible et la laïcité” donnéepar Jean Bauderot, historien, sociologue et titulaire de la chaire de la laïcité à la Sorbonne,et le pasteur Serge Oberkampf du Temple de Saint-Germain.>I DÎNER DES BÉNÉVOLES DE L’AGASEC I>I “J’Y SUIS, J’Y RESTE” IVendredi 29 janvier, il régnait une atmosphère de fête au club Schnapper qui sertchaque année de cadre au repas des bénévoles de l’Agasec. Cette soirée animée s’est dérouléeen présence d’Emmanuel Lamy, de Maurice Solignac, vice-président du Conseilgénéral et 1 er maire-adjoint, qui était accompagné par son épouse Hélène, d’Armelle deJoybert, maire-adjoint chargée de la solidarité, et d’Amel Karchi-Saadi, conseillère municipale.Vendredi 29 janvier, les spectateurs venus assister, salle Jacques-Tati, à la représentationde “J’y suis, j’y reste !”, sont restés eux aussi. À la fin du spectacle interprété par LesExubérants au profit de l’association Avenir Dysphasie, qui lutte contre ce trouble del’apprentissage et du développement du langage oral, ils ont même fait un triomphe àcette compagnie.


ARRÊTS SUR IMAGESJOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 56111>I LES COMMERÇANTS À L’HONNEUR I>I LES ALPES DE 1940 À 1944 ILe 27 janvier, en présence de Philippe Bazin d’Oro, conseiller municipal, EmmanuelLamy a reçu les commerçants au cours d’une soirée marquée par la dégustation de savoureusesgalettes des rois offertes par les boulangers Hardy, Osmont, Gouley et Bourgogneet par un tirage au sort qui a désigné le gagnant d’un Louis d’or généreusementoffert par le bijoutier Parrenin.Vendredi 22 janvier, François Boulet a encore démontré toute sa passion pour l’histoireà l’occasion d’une conférence passionnante sur les Alpes françaises 1940-1944qu’il a donnée au Musée d’Archéologie Nationale. Ce professeur agrégé, qui enseigneà Saint-Germain a notamment montré comment les Alpes sont passées de “montagnesrefuges”à des “montagnes-maquis”.>I UN NOUVEAU DIRECTEURPOUR LES GALERIES DE SAINT-GERMAIN I>I CONNAISSEZ-VOUS LE HAGGIS ? IDirectrice des Galeries de Saint-Germain depuis 2007, Anne Monteil vient de laissersa place à François Girard, qui dirige déjà la galerie marchande du carrefour de Montesson/ Sartrouville. Le passage du relais s’est effectué le 26 janvier au cours d’une cérémoniedéroulée en présence d’Emmanuel Lamy.Samedi 23 janvier, les heureux convives du Robert Burns Supper ont pu déguster lecélèbre “haggis”, un plat traditionnel écossais plus connu en France sous le nom de“panse de brebis farcie”. Cette chaleureuse soirée organisée au collège Marcel-Robypar l’association des Amis du jumelage entre Saint-Germain-en-Laye et Ayr s’est dérouléeau rythme des chants, danses écossaises et des joueurs de cornemuse.> I LA RONDE DES VŒUX I>I LE DÉPART DU COMMISSAIRE FOUCHOU-LAPEYRADE I“Bonne année 2010” : comme tous les ans au mois de janvier, chacun a multiplié sesbons vœux. Emmanuel Lamy a sacrifié à cette chaleureuse tradition en s’adressant notammentà la population (le 16 janvier), au personnel communal (le 14 janvier), auxforces de sécurité (le 18 janvier), aux syndicats intercommunaux (le 25 janvier). Le 19janvier, c’est aux associations du MAS que le maire de Saint-Germain a souhaité unetrès bonne année.Commissaire divisionnaire et chef du district de Saint-Germain-en-Laye depuis 2006,Jean-Michel Fouchou-Lapeyrade vient d’être nommé commissaire central du 16 e arrondissementde Paris. Le 29 janvier, il a été reçu à l’Hôtel de Ville par Emmanuel Lamyen présence du Procureur de la République Michel Desplan (au micro) et du contrôleurgénéral Christian Loiseau, directeur départemental de la sécurité publique des Yvelines.


12 CULTUREJOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 5619 LefévrierÀ 20 heures, vernissage de l’exposition“Texture” par les ateliers d’Arts plastiquede la CLEFI PLUMES SAINT-GERMANOISES ITrois livres à découvrire chant de Bassongo : ToutLautour de la Terre.Dans ce premier roman,volumineux, l’auteur entrecroisequatre récits, une multitude de destinéeset un tour du monde pournous plonger dans l’histoire duXX e siècle.Car si l’intrigue a son point dedépart en Algérie – patrie de naissancede l’auteur – les voyages, lesrencontres et les épreuves vécuspar les personnages, nous entraînententre Amérique du Sud, Asieet Moyen-Orient… Dépaysementassuré avec ce vrai roman d’aventures!Le chant de Bassongo, de HenriGarros-Berthet. 502 pages. Ed. Thélès.f●Napoléon en 1812, souvenirs dugénéral Soltyk : L’étoffe des héros.De l’expédition de Russie, lecomte Roman Soltyk, général debrigade d’artillerie polonaise et officiersupérieur à l’état-major deNapoléon, enterré depuis 1843dans le cimetière ancien de Saint-Germain, donne de nombreux détails,rapportant des propos deNapoléon lui-même, truffant sonrécit d’anecdotes, faisant revivreplusieurs grands personnages del’entourage de l’Empereur.Un livre “historique” à découvrirdans les bibliothèques municipales.Napoléon en 1812. 316 pages.Ed. Le livre chez vous.Des écrivains s’expliquent (Montaigne,Pascal, Valéry, Teilhard deChardin) : Des dialogues éclairés.Inspiré par l’exemple de Fénelonet Fontenelle, qui avaient pratiquél’exercice du “dialogue desmorts”, l’auteur imagine dans lapremière partie de son livre, unerencontre entre quatre auteurs quilui sont chers. Dans la seconde partie,c’est lui qui dialogue avec Montaignesur la philosophie et avecPascal sur l’homme et la religion.Un livre uniquement composéd’extraits authentiques par l’auteurde “Lire et relire Montaigne, lumièredes temps”.Des écrivains s’expliquent, deMarc-Henri Chardin. 90 pages. Ed.Glyphe. ❖fPI LE SALON DES ANTIQUAIRES Iarmi la large palette de manifestationsculturelles denotre ville, le salon des Antiquairesde l’espace Véra est devenuun lieu incontournable pourles amateurs et collectionneurs d’antiquités,d’objets d’arts et de décoration.Cette année, cette manifestationse tient du 12 au 14 février àl’Espace Véra de 10h à 19h.Vous y retrouverez Jacky Sineux,bien connu des habitués des marchésde Saint-Germain et de Maisons-Laffitte(argenterie, arts de latable, verreries, coffrets), CarinaClauzet (bijoux, meuble de charme,ex-voto, tableaux, linge et broderieancienne) Lydie Perroquin (objetsde décoration, meuble, arts de latable), Michel et Gisèle Kaplan(faïence, porcelaine et verrerieémaillée de qualité), Jean-MichelVivona (spécialiste en céramiquedes XVIII e et XIX e siècle) Alexiade Soos et Richard Joshuè de laboutique “Jadis” rue de Poissy (tableaux,gravures, sculptures, décoration),Bruno Amelineau, antiquairedepuis trente ans à Saint-Germainspécialiste du XVIII e (meubles,objets d’art, mobilier moderne et céramiquescontemporaines) ainsiqu’Yves Pignède, organisateur pourla quatrième édition de ce salon (tableaux,gravures, objets de curiosité,cartes postales de Saint-Germainen-Layeet sculptures).Entrée libre. ❖I 7 E ÉDITION DU PRIX DES CLUBS DE LECTURE I(E)lisez votre favori !MLe plaisir de chinerême si vous ne faites paspartie d’un club de lecture,vous pouvez vous prendreau jeu…Le 4 mai prochain, le lauréat duPrix des Clubs de lecture de Saint-Germain sera désigné parmi 10candidats. Alors, pourquoi ne paslire l’un de ces ouvrages, sélectionnéspar 12 clubs de lecture de laville et confronter votre avis à celuidu jury ?Si lire est votre passion, voici laliste des romans et des auteurs enlice pour décrocher le premier prixde cette 7 e édition:“Dis oui Ninon”, de Maud Lethielleux; “L’Homme barbelé”, deBéatrice Fontanel ; “Pierre de scandale”,de Nicolas Buri ; “L’Attentedu soir”, de Tatiana Arfel ; “Les Insomniaques”,de Camille de Villeneuve; “La peine du menuisier”, deMarie Le Gall ; “Retour à la ligne”,de Julie Jezequel ; “Les 13 desserts”,de Camille Bordas ; “Terre des affranchis”,de Liliana Lazar et “Carrefourdes nostalgies”, d’AntoineLaurain.Bonne lecture ! ❖I À L’UNIVERSITÉ LIBRE ILe programme de févrierLes conférences de l’UniversitéLibre se déroulent salleJacques-Tati (12 bis, rueDanès- de-Montardat), à 14h15.Lundi 1 er février : Cycle La redécouvertede l’Orient à l’époque moderne: La redécouverte des mathématiciensarabes de la fin du Moyen-Âge, par Jean-Louis Boursin, Recteurde la Fondation Robert deSorbon.f Mardi 2 février : Cycle Scientifique,Médecine : Un espoir pour lesparaplégiques : la greffe de moelleépinière, par le Docteur Alain Privat,Directeur de recherche à l’INSERM– Montpellier.f Jeudi 4 février à 15h (conférenceinitialement prévue le jeudi 21janvier) : Cycle Les arts visuels enGrande-Bretagne du XVIII e au XX esiècles : J.M.W. Turner, par PierreWat, Professeur d’histoire de l’Art àl’Université de Provence.f Vendredi 5 février : Cycle Lamusique de danse et de ballet de laRenaissance à Bernstein : Les grandsballets de Tchaïkovski, par Jean-Claude Pelletier, Conférencier enhistoire de la musique (Saint-Germain-en-Laye).f Lundi 8 février : Cycle Les arméesen France de 1789 à nos jours :Les armées françaises dans la secondeguerre mondiale, par Clauded’Abzac-Epezy Professeur agrégée,CEHD, Vincennes.f Mardi 9 février : Cycle La fascinationde l’Égypte depuis trois millénaires: Saladin en Égypte (1169-1193), par Jean-Michel Mouton, Maîtrede conférences en histoire dumonde médiéval à l’EPHE, Histoireet Archéologie des Mondes Musulmans.f Jeudi 11 février : Cycle Les artsvisuels en Grande-Bretagne duXVIII e au XX e siècles : Rossetti et lepréraphaélitisme, par Catherine Marcangeli,Maître de conférences àl’Université Paris VII – Diderot.f Vendredi 12 février : CycleConférences générales : La “drôlede guerre” 1939-1940, par FrançoisBoulet, Docteur en Histoire Contemporaine,Président d’honneur desAmis du Vieux Saint-Germain.f Lundi 15 février : Cycle La redécouvertede l’Orient à l’époquemoderne : L’Orient de Flaubert, parSylvie Thorel-Cailleteau, Professeurde littérature française à l’UniversitéCharles de Gaulle – Lille III.f Mardi 16 février : Cycle Scientifique,Médecine : Du don à la marchandisationdu corps humain, parHélène Gaumont-Prat, Professeurde droit des biotechnologies à l’UniversitéParis VIII, Directeur du Laboratoirede droit médical, Ancienmembre du Comité Consultatif Nationald’Éthique.f Jeudi 18 février : Cycle Laplanète risque-t-elle de manquerd’eau ? Gestion de l’eau en France,Algérie et Afrique Sahélienne – Expériencede deux ingénieurs deterrain, par Dominique Peter, IngénieurGénéral Honoraire duGénie Rural des Eaux et des Forêtset Patrick Moulinier, IngénieurAgronome. ❖> Classes de la 6 e àla3 e avec prépa anglaiset initiation allemand, espagnol et chinois dès la 6 e> Langues vivantes : anglais, allemand, espagnol> Option : section européenne anglais, latin, classes découvertesthématiques en 6 ème , scientifique, art et littérature,sports et langues, découverte professionnelle, hockey sur gazon39, rue de la Grande Fontaine - 78100 SAINT-GERMAIN-EN LAYETél.:0134510849-Fax:0139219423http://www.collegesaintaugustin.com


CULTUREJOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 5616 10 etfévrierParents et bébés (0-3 ans) ont rendez-vousdans les bibliothèques municipalespour une séance de lecture en famille13CI AU TAD : CLASSIQUE, HUMOUR, JEUNE PUBLIC… I7 spectaclespour tous les goûtsontinuant sur sa lancée dejanvier, le théâtre Alexandre-Dumaspropose, cemois-ci encore, un éventail de spectaclesvariés. Passant de la comédieau chant et du classique au spectaclejeune public, Saint-Germain se démarqueune fois encore par son dynamismeet la richesse de son affiche.f Le diable rouge, vendredi 5 février,à 20h45. Un pan de l’histoire deFrance se lève grâce à cette pièce signéeAntoine Rault où Claude Richcampe un cardinal de Mazarin vieillissantveillant cependant à l’éducationdu jeune roi Louis XIV sous leregard de la reine-mère Anne d’Autriche,incarnée ici par GenevièveCasile…f Le comique, mardi 9 février, à20h45. Cette comédie, de et avecPierre Palmade, relate les tribulationsd’un comique célèbre en panned’inspiration, mis au vert par son entourageafin de retrouver la force etl’envie de remonter sur scène…f Victor Hugo, mon amour ouaimer, c’est plus que vivre (salle Tati),mercredi 10 février, à 20h45. Pendantle demi-siècle que dura leur amour,Victor Hugo et Juliette Drouetéchangèrent plus de quarante millelettres. Anthéa Sogno et Sacha Petronijeviclivrent un vibrant duo.f Barber Shop Quartet, vendredi12 février, à 20h45. Empruntant sonrépertoire à un style musical développéaux États-Unis au début duXX e siècle, ce quatuor vocal originairede Gironde a concocté unspectacle à la fois intelligent, hila-Lrant et vocalement irréprochable,très remarqué au dernier Festivald’Avignon.f Chat en poche, dimanche 14 février,à 15h30. Dans ce vaudeville deGeorges Feydeau, Valérie Mairesse,Jean Benguigui et Arthur Jugnot nelaissent au spectateur que le tempsde reprendre son souffle avant unnouvel éclat de rire. Quiproquos,I DANS LES BIBLIOTHÈQUES MUNICIPALES IDirection le Japon !Adrix et Pixèle, deux drôles denoms pour deux drôles dehéros qui vont ravir les enfants.a conteuse Fabienne Thiéry,en résidence d’artiste àla bibliothèque (lire JSG560), propose, dès samedi 6 févrierle premier spectacle de sa thématique“Un hiver au Japon”. C’estparti pour deux mois nippons !f Samedi 6 février, à 20h30, à labibliothèque multimédia (Jardin desArts) : De lune et d’ombre, légendeshistoriques et fantastiques accompagnéesde flûtes japonaises. Toutpublic, à partir de 12 ans.f Samedi 13 février et mercredi24 février, à 10h30, à la bibliothèquemultimédia et mercredi 3 mars, à10h30, à la bibliothèque George-Sand (44, rue de l’Aurore) : MukashiMukashi, contes populaires et petitsrécits mythologiques du Japon. À partirde 6 ans.f Mercredi 24 février, à 14h30, àla bibliothèque multimédia et mercredi3 mars, à 14h30 à la bibliothèqueGeorge-Sand : De tous poils ! :aux sources du manga, un défilé demonstres, démons et fantômes de lamythologie japonaise ou le retouraux sources des créatures surnaturellesqui animent les mangas. Adolescentset adultes.f Samedi 13 mars, à 16h, à la bibliothèquemultimédia : Sourire dedésir, ou comment les poètes et poétessesjaponais disent le désir amoureuxet savent en sourire. Pour adultesdans le cadre du Printemps desPoètes.f Jeudi 1 er avril, à 14h30, à la bibliothèquemultimédia : Contes merveilleuxet fantastiques du Japon,légendes historiques et fantastiques.Pour les adultes.Contact : 01 70 46 40 00 (bibliothèquemultimédia) et 01 70 46 40 09(bibliothèque George Sand) et surhttp://bibliotheque.saintgermainenlaye.fr ❖chassés-croisés et situations cocassess’enchaînent alors que, pour plaire àsa fille un riche industriel a engagéun ténor… qui n’en est pas un !f Messe en ut de Mozart, mardi 16février à 20h45 (église Saint-Germain).L’Orchestre national d’Île-de-France et le Chœur de l’Orchestre deParis interprètent ce joyau de Mozart,qui fut écrit pour Constance, sonLa conteuseFabienne Thiéry est accompagnéepar la flûtiste Hélène Codjo.épouse, en réponse à un vœu que lecompositeur avait fait peu avant sonmariage…f Ferme les yeux et regarde au loinou le guide pour réussir sa vie !, jeudi18 février à 14 h et 20 h.Un spectacle accessible dès 9 ans, quimet en scène Adrix et Pixèle, unefille, deux enfants qui se posent desquestions sur leur avenir… ❖(Photo : Christel Grévy.)BRÈVES> Café-philof Dimanche 14 février, à 10h,chez Paul (65, rue de Pologne), se tientle café-philo sur le thème “Pourquoifaut-il perpétuer nos traditions ?”.Entrée libre contre consommation.> Visitef Le 8 février, Les Amis du vieuxSaint-Germain organisent une visiteau Palais du Luxembourg (15, rue deVaugirard, Paris VI e ). La rendez-vousest fixé sur place à 14h15 ou à 12h, au15 ter, rue de Vaugirard pour les personnesdésirant déjeuner.Contact : 06 28 59 24 14.> Concertf Samedi 13 février, à 17h : VirginieReibel (flûte), Florent Bremond(alto), Valeria Kavelnikov (harpe) autourd’oeuvres de Debussy, Huber, Takemitsu.> Cinémaf Mardi 16 février, à 15h et20h30, au C2L (25, rue du Vieux-Marché) : dans le cadre de Connaissancedu Monde : “Inde : Rajasthan,Ladakh, cachemire”, de Gérard Begès.Entrée : 7,90 euros et 7 euros tarifréduit. Contact : 0 892 688 103.> Rencontre-dédicacef Le 12 février, à 14h30, à la Bibliothèquepour tous (4, rue de Pontoise),Marie-Hélène Lafon, qui aobtenu le prix Goncourt des lycéens en2001 et reçu, en 2009, le prix Page desLibraireset le prix Paroles d’encre, parleraet dédicacera son septième roman,L’annonce, (Buchet-Chastel).Contact : 01 34 51 84 66> Colloquef Le 6 février, de 9h à 18h, aumusée d’Archéologie nationale, LesAmis du vieux Saint-Germain proposent“Napoléon III et Saint-Germain-en-Laye”.10 euros pour LesAmis du MAN, Les Amis de NapoléonIII et Les Amis du Vieux Saint-Germain. 15 euros pour les nonadhérents.Contact : 06 28 59 24 14.> Fermeturef Afin de pouvoir réinstaller sacollection permanente, le muséeMaurice-Denis est fermé jusqu’au16 février.Contact : 01 39 73 77 87> Conférencef Le 6 février, à 14h30, à l'officede tourisme (38, rue au Pain) : “Théâtre,entre technique et superstition”,par Sandrine Faucher. Pourquoifrappait-on les trois coups ?Comment la couleur verte est-elledevenue indésirable ?f Le 16 février, à 14h30, à l'officede tourisme : “Tableaux mystérieux”,par Sandrine Faucher. Pourredécouvrir la Joconde, Les voyagesde l'Origine du Monde, Les Méninesde Vélasquez…Réservation conseillée.Tarif : 8,50 euros et 7 euros tarif réduit.Contact : 01 34 51 05 12.> Expositionf Du 20 au 28 février, de 11h à19h, à l’Espace Vera (Jardin desArts), l’association Mosaïque Saint-Germain, propose “L’art de la calligraphiearabe”. Une présentationanimée, les 20 et 27 février, de 15h à18h, par Mohamed Yacoub, calligrapheprofessionnel. Entrée libre.Contact : 01 30 87 21 70


14 SPORTSJOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 561400nageurs ont participé au meeting de natation,qui s’est déroulé du 22 au 24 janvierà la piscine intercommunaleI MEETING CNO / LYONNAISE DES EAUX I29 podiumspour les nageurs du CNO !Le meeting CNO / Lyonnaisedes eaux ? Autant direque Guillaume Benoist yest comme un poisson dans l’eau.Car le tout nouveau directeur techniquedu Cercle des Nageurs del’Ouest (CNO), y est venu en d’autrestemps comme nageur puis entraîneur.Alors, quand les athlètesdont il a aujourd’hui la charge réalisentde grandes performances, il saitce que ça représente et en est fier.“Les 21 nageurs du CNO engagésdans le meeting sont montés 29 foissur le podium dont 13 fois sur la plushaute marche”, indique-t-il, avantd’ajouter : “Et malgré la disparitiondes combinaisons, 48 meilleures performancespersonnelles ont été battuesce week-end par les nageurs duCNO”.Lors de cette compétition, qui s’estdéroulée les 22, 23 et 24 janvier à lapiscine intercommunale de Saint-Germain et qui a réuni quelque 400nageurs venus de 80 clubs français, onaura par exemple remarqué les premièresplaces de Gilles Cantrelle sur200 mètres 4 nages et 200 mètres papillon,de son frère Vincent sur 400mètres nage libre et de BérengèreAbraham sur le 1500 mètres nagelibre.ROUAULTDEUX FOIS VAINQUEURIgor Dupuis et Isabelle le Bellego,les deux espoirs du club, sesont tous deux qualifiés pour leschampionnats de France des jeunes.Le premier a gagné toutes lescourses auxquelles il a participédans la catégorie minime (7 victoires),la seconde a remporté, quantà elle, le 800 mètres nage libre (catégoriecadette) et s’est classée 2 e aux100, 200 et 400 nage libre !Et il faut aussi saluer les podiumsde Maud Gaspard, MathildeMalbec, Audrey Aceval, CharlineLacote ou Marie Mayet et, chez leshommes, de Flavien Leduc, GuillaumeJudes, Joevin Sampson, KillianCozigou, Hedy Bouaouni,Vincent Hillion et Guillaume deLustrac !Du côté du Team Lucas, l’ex-enfantdu pays, Sébastien Rouault apris la première place sur 200 mè-tres dos et 400 mètres 4 nages.En revanche, Camélia Potec, elleaussi entraînée par l’ex-coach deGilles et Vincent Cantrelle ont réussiune belle compétition sur leurs terresen remportant respectivementle 200 m 4 nages et le 400 m nage libre.Laure Manaudou, n’a pas participéà ce meeting où elle étaitpourtant attendue pour des raisonsfamiliales qui l’ont obligée àretourner en Roumanie durant leweek-end. ❖>I CHAMPIONNES DE CROSS I>GRATUITS POURLES CE2 À CM2L’équipe féminine des Foulées de Saint-Germain est devenue dimanche17 janvier championne des Yvelines de cross. L’équipe étaitcomposée de Mireille Mull-Jochem (également championne départementale),Gaëlle Parratte, Pascale Antonus et Françoise Marpeau.>I LES COPAINS D’ABORD IChristian Bernardy, Stéphane Jousselin, Claude Cognet et Xavier-Massif, tous les quatre habitant rue Saint-Léger, ont participé, dans lanuit du 29 au 30 janvier, à la 75 e édition de la marche nocturne quirelie Paris à Mantes.Des stages gratuits encadréspar les éducateurs sportifs de laville, avec la participation desclubs “Club Athlétique de l’ouest”,“Karaté AKSF Saint-Germain”et “Capoiera”, réservésaux jeunes Saint-Germanois desclasses de CE2 à CM2, sont organiséspendant les vacances defévrier.f Du 22 au 27 février :- stage 1 : athlétisme et karaté,de 9h30 à 12h, au Cosec (40places).- stage 2 : basket et doubledutch (cordes à sauter), de 14hà 16h30 au Cosec (40 places).f Du 1 er au 5 mars :- stage 3 : athlétisme et judo,de 9h30 à 12h au Cosec (40 places).- stage 4 : handball et capoiera,de 14h à 16h30 au Cosec (40places).Les enfants sont autorisés àparticiper à un seul stage. Lesinscriptions ont lieu au gymnasedu Cosec (16, boulevard de laPaix), les samedi 13 février (9h -12h), mardi 16 février (18h-20h)et mercredi 17 février (9h-12h).À fournir : certificat médical datantau plus tard de septembre2009, justificatif de domicile etbulletin d’inscription dûment rempli.Contact : le mercredi de 9h à12h au 01 30 87 22 45.


PSG9Face à Lyon, Erding a inscrit son 9 e buten championnat15JOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 561I CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 ILe PSG joue bien,mais perd…> ÇA PASSE CONTRE ÉVIAN EN COUPE DE FRANCEEn seizièmes de finale de la coupe de France, dans un Parc desPrinces frigorifique, les joueurs ont livré le match qu’il fallait enl’emportant 4 à 1 contre une valeureuse équipe d’Evian-Thonon-Gaillard. Au prochain tour (1/8 es de finale), le mardi 9 février, le PSGest attendu à Vesoul, un club qui dispute le Championnat de FranceAmateur.imanche soir, à Lyon, leD Paris Saint-Germain a subisa troisième défaite consécutiveen championnat depuis ledébut de l’année 2010. Et pourtant,paradoxalement, force est de constaterque le PSG joue de mieux enmieux.Dimanche, à 22 h 54 au stade Gerlandde Lyon, les Saint-Germanoissont rentrés aux vestiaires avec unenouvelle défaite au compteur : 2-1.Et pourtant, les partenaires deClaude Makelele ont fait mieux querésister contre le vice-champion deFrance. C’est même Erding qui avaitouvert le score en première mitemps(10 e minute). Sur un corner deSessegnon, le revenant, l’attaquantdu PSG a repris le ballon du pied etmarqué du même coup son 9 e but enchampionnat.Les hommes de Kombouaré ontmême eu l’occasion de doubler lamise en seconde période. Mais rapidementréduits à 10 après l’exclusionlogique de Sakho, ils ont tropsouffert pour contenir les assautsdes Lyonnais qui ont fini par inscriredeux buts (l’un de Gomis etl’autre de Cris) anéantissant ainsileurs espoirs de victoire.LORIENT AU PARC :UN RENDEZ-VOUS CAPITALAntoine Kombouaré n’a pas cachésa déception : “Je suis frustré etpeiné pour les joueurs. On a fait unjoli match, comme contre Monaco.Mais on ne sait pas garder le score.C’est dommage. On n’est vraimentpas récompensés de nos efforts”.Désormais 14 e au classement, leParis Saint-Germain doit impérativementréagir. La venue de Lorient(9 e ) samedi 6 février au Parc desPrinces constitue un tournant que lesSaint-Germanois ne doivent pas rater.❖(Photo C.Gavelle/PSG.)Gagner face à Évian ? Pourle PSG, ça coulait de source.Au cours de la 2 e mi-temps,Lyon a resserré son étau sur le PSG.(Photo C.Gavelle/PSG.)> LES FÉMININES TOUJOURS EN TÊTEMalgré un déplacement très compliqué à Soyaux le week-end dernier(départ en TGV et arrivé en taxi depuis Tours !), les demoiselles dela cité royale ont parfaitement négocié ce rendez-vous délicat.Un but de Camille Abily en première mi-temps a suffi aux joueusesde Brigitte Henriquès. Le PSG est plus que jamais en tête du classementavec 4 longueurs d’avance sur Juvisy.Prochain rendez-vous le dimanche 7 février contre Toulouse au stadeGeorges-Lefèvre, à 15h.


16CULTUREJOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 5618 LefévrierÀ 14h30 et 20h30, Alain Portenseigne interprètera“Jonas”, un spectacle tiré de la Bible,à l’église de Saint-Germain> LA CLEFf Le 13 février, à 20h30 : Acoustic Hip Hop Quintet (Hip Hop /Slam) avec Hocus Pocus (En ouverture : Urban Grio).Une pincée de jazz, une autre de hip-hop, un soupçon de soul…Avec dix années d’existence, Hocus Pocus est désormais une référencede la scène hip-hop. Le succès de leurs albums “73 Touches” et“Place 54” en témoigne tout autant que leurs passages sur desscènes aussi prestigieuses que la Cigale ou l’Olympia en 2008. Composéde six membres dont le talentueux producteur, MC et DJ 20Syl,leur musique intègre de véritables instruments (basse, batterie, guitares,claviers, cuivres…). Tarif : 15 / 13 / 7,5 euros (carte fidélité).f Stages enfants/ados/adultes pour les vacances de février :Du 22 au 26 février et du 1 er au 26 mars : au choix : comédiemusicale, terre, théâtre, gym, batucada, magie (cartes), BD, archéo,stretching, initiation au Zumba (danse), mosaïque intergénérationnelle…Inscriptions à l’accueil de La CLEF. Les stagessont proposés sous réserve d’un nombre minimum d’inscrits. Sice nombre n’est pas atteint, les participants seront bien sûr remboursésen totalité. Ajoutez 10 euros d’adhésion pour ceux quine l’ont pas encore. Contact : 01 39 21 54 90 et www.laclef.asso.fr.f Le 9 février, à 21h : Jam session. Boeuf de La Clef. Entrée libre.f Le16 février, à 21h : Pêle-Mêle (présentation de scènes), parles élèves de Théâtre adultes. Mise en scène : Jérôme Pisani. Répertoire: Hugo, Koltès, Racine, Molière… Entrée libre> AGASECSamedi 13 février, à 20h, au centre Saint-Léger : concours detarot. Inscriptions sur place.Le Journal de Saint-Germain.- Quel est le conceptd’Expobible ?Benoît Battistelli, maire-adjointchargé de la culture. - La Ville consacrependant un trimestre des manifestationsautour du thème de laBible et de l’art religieux, où les dimensionsculturelle et humaine sontmises en avant.Je me réjouis que la séquencesoit portée par les trois communautésreligieuses de la Ville : catholique,protestante et juive, quise sont associées pour travaillerensemble.Le Journal de Saint-Germain. -Qu’allons-nous voir ?Benoît Battistelli. - Un ensemblede manifestations relevant de lamusique, du théâtre et des arts plastiquesrésonnant l’un l’autre.Ce sont des spectacles et des activitésde grande qualité associantles habitants de Saint-Germain,qu’il s’agisse des différentes communautésreligieuses de la ville oudes élèves et des professeurs duCRD (Conservatoire à rayonnementdépartemental), qui, par exemple,vont donner L’Arche de Noé, deI EXPOBIBLE PENDANT TROIS MOIS IUn projet communBenjamin Britten, les 10 et 11 avrilau théâtre Alexandre-Dumas.Le Journal de Saint-Germain. -Y a-t-il des moments phares ?Benoît Battistelli. - Après la présentationdes œuvres liées aux thèmesreligieux des Collections municipalesà l’Espace Vera, jusqu’au 7février, l’exposition Ecce homo (lireencadré) qui réunit plus de 100 œuvres,et l’exposition itinérante Patrimoinede l’humanité, réalisée parl’Alliance biblique française, qui serainaugurée à l’Unesco le 8 février enprésence d’Emmanuel Lamy et queSaint-Germain accueillera du 25mars au 11 avril. C’est une présentationtrès interactive, parfaite pour lesenfants et les scolaires et… leurs parentset grands-parents ! ❖> LES PROCHAINS RENDEZ-VOUS D’EXPOBIBLEConférence “Torah et science”, par Jacob Ouanounou, ingénieur, polytechnicienet auteur. Samedi 6 février, à 20h30, salle Jacques-Tati (12bis, rue Danès de Montardat). Entrée libre. Contremarque à retirer auMAS après réservation. Contact : 01 39 73 73 73.Théâtre tout public, à partir de 15 ans : “Interviews”, avec Alain Portenseigneet Pierre-Philippe Devaux. 12 sketches sur les médias, nosvies, nos choix, nos engagements… Dimanche 7 février, à 16h30, salleJacques-Tati. Billetterie à l’Univers du Livre. Tarif plein : 10 euros et8 euros tarif réduit. Prévente avant le 24 janvier : 8 et 6 euros.Exposition “Ecce Homo” : art, animation, projections et hommage àJean Rudel. Du samedi 13 février au dimanche 21 février, de 12h à 18h.Dimanche 14 février, à 16h30 : Chœur Saint-Germain.Lundi 15 février, à 20h30: conférence avec Denis Villepelet.Mercredi 17 et jeudi 18 février, de 11h à 19h : rencontre entre les jeuneset les artistes. Au Manège Royal. Entrée libre. Contact : 01 34 51 99 11.Unionpour Saint-GermainLA SOLIDARITÉ : UNE AFFAIRE DE PATIENCEAllo ! Monsieur le Maire, je ne peux plus monter mes escaliers.Il faut que je déménage mais j’ai des dettes de loyer ;mon mari m’a quittée et ne paye pas sa pension alimentairepour les enfants. J’ai perdu mon emploi. Il faut que je mereconvertisse mais j’ai peur, je suis en dépression!”Ces scénarios “catastrophe” ne sont pas si rares et nuln’est à l’abri.Premier réflexe : stopper le risque de dégringolade decette personne. Prévenir l’assistante sociale afin qu’elle étudieses droits, lui prépare au besoin un dossier de surendettementet la mette en lien avec la conseillère en économiesociale et familiale de la ville qui l’aidera à réorganiser sonbudget, solliciter éventuellement des secours financiers auprèsde différentes instances dont le CCAS (Centre Communald’Action Sociale) de la Mairie.Deuxième réflexe : l’orienter et l’accompagner dans sesdémarches en lui donnant de bonnes adresses. Lui faire découvrirle centre socio-culturel le plus proche pour trouverdes liens dans son quartier.Pour ses enfants, proposer un soutien scolaire bénévoleet vérifier qu’elle bénéficie à la cantine du repas à 1 €. Si lebudget est vraiment trop serré, l’orienter vers “l’Arbre àPain” qui la recevra personnellement et lui fera un colis exceptionneldans la plus grande discrétion.Et surtout ne pas oublier de :- lui faire déposer une demande de logement social, l’inciterà déposer un dossier DALO (Droit au Logement Opposable)ou une demande d’échange d’appartement grâceà la convention Mairie / bailleurs sociaux / Préfecture.- l’accompagner dans sa reconversion professionnelle.Elle pourra aller au Bureau de l’Emploi où professionnels,bénévoles et associations travailleront avec elle son projet.Avec un peu de patience, elle pourra enfin retrouverconfiance en elle !Armelle de Joybert, maire-adjoint chargée de la solidaritéVisitez notre blog : http://unionpoursaintgermain.comRendez-vous également sur le blog d’Emmanuel Lamy :http://emmanuel-lamy.typepad.frI LIBRES OPINIONS IEnsemble pourSaint-GermainLE HURON S’INTERROGE ET S’ÉTONNE !Le huron m’a appelé de son Canada lointain pour avoirquelques précisions sur le budget 2010 de la Ville.“J’ai lu que les deux priorités seraient développement durableet le développement économique. Vous avez donc étéentendus par la majorité, vous qui demandez, depuis deuxans, plus d’ambitions pour Saint-Germain-en-Laye”.“Nous avons lu la même chose que toi, ami Huron, et nousl’avons même entendu lors du dernier débat d’orientationbudgétaire. A cette occasion, il a été notamment donné suiteà une demande récurrente de notre part, à savoir élaborer unplan pluriannuel des investissements afin de pouvoir les analysersur trois ans”.“Et alors ?”“Pour faire bref, nos marges de manœuvre budgétaires serontréduites en raison de la baisse de nos recettes. Nous devonsencore réduire nos dépenses de fonctionnement etnotre fiscalité locale sera constante. Côté fiscalité, 1/3 des dépensesde fonctionnement de la ville est couverte par les impôtscontre 46% en moyenne nationale. Il n’est pas interditde penser, quand la crise sera dépassée, qu’il faudra s’interrogersur nos recettes fiscales ou recourir davantage à l’empruntpour financer nos investissements”.“Et sur les priorités écologiques et économiques annoncéesà grand renfort de communication ?”“Nous sommes à l’origine de cette double ambition quenous poussons depuis deux ans mais sache, ami huron, quenous demeurons prudents à ce stade. Aucune dépense d’investissementn’est planifiée sur ces deux priorités dans leplan triennal présenté. Nous avons donc une seule question :comment financer des priorités sans aucun investissementmis sur la table ?”.“Je m’interroge et je m’étonne, me dit le Huron ! Maisvous avez raison mes amis, soyez prudent car de l’intentionà l’action, il y a parfois un océan…à franchir !”.Arnaud Pericard, Béatrice Bruneau Latouche, Jean PierreQuemard, Corinne Legrand, Jean Noel Blancwww.ensemblepoursaintgermain.frSaint-GermainsolidaireLA BIBLIOTHÈQUE COMBLEPEU À PEU SON RETARDA plusieurs reprises de 2000 à 2003 nous avions dénoncél’état déplorable de la bibliothèque municipale de Saint-Germain, délibérément délaissée par les équipes municipalesdes 20 années précédentes.Depuis 2004 avec l’ouverture de la nouvelle médiathèquenous disposons d’un bâtiment agréable et, enfin,d’un système informatisé. Depuis cette date le nombred’inscrits est en forte hausse : de 7,8% de la population en2003 il est passé à 16% en 2008, un peu au-dessus de lamoyenne nationale (15,5%).Le retard accumulé est-il pour autant comblé ?Par vraiment quand on compare notre bibliothèque auxmoyennes nationale et départementale : la moyenne nationaledes fonds de bibliothèques municipales était en2007 de 2,77 livres par habitant. Dans les Yvelines lamoyenne est pratiquement identique, à 2,80 livres par habitant.A Saint-Germain on comptait la même année 2,4 livrespar habitant, soit 14% de moins. Saint-Germain seclasse 11 e sur les 16 villes de plus de 20,000 habitants desYvelines. Pour les documents sonores le fonds de Saint-Germain est même 30% en dessous de la moyenne nationale!Le doublement du nombre d’inscrits en 5 ans est unepreuve de l’engouement des Saint-Germanois pour ce servicepublic. Le niveau de dépenses d’acquisitions de 4€ / habitant,soit 30% de plus que la moyenne nationale, resterajustifié jusqu’à ce que le fonds ait rattrapé le retard accumulé.Mais le prix, raisonnable pour les familles et les jeunesdepuis que la gratuité a été généralisée à tous les moins de26 ans - comme nous le demandions depuis l’ouverture -reste trop élevé pour les personnes isolées (24,80 €).Pascal Lévêque, Nicole Frydman, Emmanuel Fruchard,Blandine Rhôné- Notre dossier sur le prix élevé de la bibliothèque en 2008 :http://ps.saintgermain.over-blog.org/article-15613901.html- Données municipales 2008 :http://www.culture.gouv.fr/culture/dll/bibliostats/intro2008.htm


ÉCONOMIE17JOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 561>L’ÉTÉ, TOUTE L’ANNÉEI SOLEIL D’OR (SALON DE BRONZAGE) I>PRENEZ UN COUP DE FROID !I GUSTAF (BOUTIQUE SUÉDOISE) IEMPLOISOFFRES> Recherche personne ou étudiantesérieuse de langue anglaiseou espagnole pour garder une fillettede 10 ans le mercredi. SecteurLycée international.Contact : 06 99 18 96 99.Pour avoir bonne mine toute l’année, Izabela propose, chez Soleild’Or, les dernières technologies en matière de bronzage.Les cabines sont équipées de la climatisation, de plexiglas froid, debrumisateurs d’eau et, pour que l’ambiance soit complète, aromathérapieet musique vous accompagnent.Pour la Saint Valentin, 5 minutes vous sont offertes si vous venez àdeux ! Ouvert 7 jours sur 7, de 8h30 à 21 heures du lundi au samedi etle dimanche, de 9h à 13h et de 15h à 20 heures.>I 40, RUE DE POLOGNE - 01 39 73 05 78ITOUT POUR LA MAISON >I NICOLE SAINT-GERMAIN(DÉCORATION INTÉRIEURE) IGustaf exauce tous vos vœux… suédois ! Qu'il s'agisse d'épicerie (sucrée,salée, boissons etc) ou de décoration (principalement tournée versles arts de la table), tous les articles que l’on trouve ici sont importés deSuède. Et, si quoi que ce soit manque à votre bonheur, n'hésitez pas ànoter vos desiderata sur le “tableau des souhaits”. Enfin, si les saveursnordiques vous sont inconnues, poussez donc la porte de chez Gustafqui, dans les prochaines semaines, prévoit des dégustations…Ouvert du mardi au samedi, de 10h à 12h30 et de 14h à 19h.I 13, RUE DANÈS DE MONTARDAT - 01 30 87 05 27 IL’OFFRE DES BANQUES EN UN SEUL RENDEZ-VOUSI IN&FI CRÉDITS (COURTIER EN FINANCEMENTS) I> Nous recherchons une famille etune nourrice pour une garde partagéeà partir de février pour notrefille qui aura 6 mois. Centre-ville, de8h30 à 18h30, 4 jours par semaine.Contact : 06 26 52 53 54.> Quartier Pereire : recherche personnepour garder petit chien du 19au 23 avril + arrosage jardin 14 juillet7août, conviendrait à personneretraité.Contact : 01 39 73 40 23.> Recherche comptable indépendantpour la gestion de la comptabilitéd’une petite entreprise.Contact : 06 24 37 02 42ou le 06 98 29 17 06.DEMANDESAprès A.D.R, voici de nouvelles marques dans le domaine de la décorationd'intérieur : nappes Garnier-Thiebaud, Univers Clair Foncépour les rideaux, voilages, le lit et ses jetés et coussins et le canapé. NicoleSaint-Germain ouvre aussi sa boutique à de plus nombreux accessoires(luminaires, petits meubles et objets de décoration). Nicole etOdile vous accueillent du mardi au samedi, de 10h à 13h et de 14h à19h, sur nsg78@orange.fr et prochainement sur le site internet.I 58, RUE DE PARIS - 01 34 51 08 03 ICourtier généraliste en financements, Philippe Lorho intervient sur larecherche de financements immobiliers, personnels ou professionnels, larestructuration de vos crédits consommation en cours ou l’obtention deprêts personnels, s’occupant de toutes les étapes, du financement de votreprojet jusqu’à l’obtention des fonds en mettant les banques en concurrence.Ceci afin d’obtenir le plan de financement le mieux adapté, aumeilleur coût. Du lundi au vendredi :de 9 h à 13 h et de 14h30 à 19h30.Le samedi sur rendez-vousI 6, RUE AU PAIN - 01 39 21 84 90 I> Dame, avec expérience et références,recherche garde d’enfants oude personnes âgées (journées ounuits). Temps plein.Contact : 06 60 33 08 21.> Étudiante, responsable et dynamique,propose ses services pour accompagnementà l’école, baby- sittingou aide aux devoirs.Contact : 06 83 57 44 36.> Jeune dame de confiance chercheheure de ménage et de repassagechez particulier.Contact : 06 01 42 82 47.> Dame expérimentée recherchegarde de nuits auprès de personnesâgées en semaine + week-end (véhiculée).Contact : 06 09 20 12 48.> Femme sérieuse avec expériencecherche enfant(s) à garder à pleintempsou temps partiel.Contact : 06 25 93 25 83.> Cours de soutien scolaire à mondomicile, en allemand et anglais. Tousniveaux. Tarif compétitif.Contact : 01 39 21 89 43ou 06 86 75 79> Travaux de traduction allemand,français et anglais par étudiante diplôméede la faculté de Nanterre età l’Esit. tarif compétitif.Contact : 01 39 21 89 43ou 06 86 75 79> Cours et Stages intensifs de français(Bac/Brevet) toute l’année etpendant toutes les vacances scolaires.Saint-Germain-en-Laye centre.Cours d’excellence, professeurexpérimenté.Contact : 06 47 28 74 88.


18AGENDAJOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 561CARNETJOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 561> UN PROBLÈME DE LOGEMENT ?La municipalité poursuit ses permanences sur le thème du logementsocial. Ce rendez-vous a lieu le jeudi, une fois par mois, de 14h à 17h, àla Soucoupe (16-18, boulevard Hector-Berlioz). Il est assuré par ChristineUsquin, conseillère municipale, qui répond à vos questions. Laprochaine permanence est fixée au jeudi 11 février.VENDREDI 5 FÉVRIERf À 19h, au Château de Saint-Germain : conférence de Cécile Holzemsur “Le château de Saint-Germain-en-Laye au Moyen-Âge”. L’auteurdédicacera son livre éponyme à l’issue.SAMEDI 6 FÉVRIERf De 10h à 17h : journée portes-ouvertes à l’Institut de formationen soins infirmiers (20, rue Armagis) et à l’Institut de formation demanipulateurs d’électroradiologie médicale (50, rue du M.-Joffre).f À l’institut Saint-Thomas de Villeneuve (15, rue des Louviers), de9h30 à 15h : journée portes-ouvertes (lycée professionnel, technologiqueet BTS). Contact : 01 39 10 34 00.MARDI 9 FÉVRIERf De 9h à 17h, dans la forêt de Saint-Germain : chasse organiséepar l’Office national des forêts.MERCREDI 10 FÉVRIERf De 13h à 18h30, sur la place du Marché-Neuf : collecte de sang.f À 15h, à la cafétéria de Monoprix (rue de Pologne) : café-conte proposépar l’association Valentin Haüy qui vient en aide aux aveugles etaux malvoyants. Entrée libre contre une consommation.JEUDI 11 FÉVRIERf À 21h, à l’Hôtel de ville (16, rue de Pontoise) : réunion du Conseilmunicipal.SAMEDI 13 FÉVRIERf À 10h, à la Maison des Associations : assemblée générale del’Union nationale des combattants (section de Saint-Germain, Mareil-Marly, Fourqueux, Chambourcy). Contact : E. Pernikoff (01 39 16 25 54).f À 16h, au MAS (3, rue de la République) : galette des rois du Tennis-Clubdu Bel-Air. Exposition de raquettes des années 1950 à 1980.f À 18h, au Temple de Saint-Germain (1, av. des Loges) : concert duKodama Orchestra autour de Mozart proposé par l’Atelier de musiquecontemporaine.f À 19h30, au Camp des Loges (avenue du Président Kennedy), Actionset Rencontres organise un tournoi de bridge, avec le soutien de laVille et du 526 e Bataillon du train au profit de la Pierre Blanche qui vienten aide aux démunis(01 34 51 67 87 et thierry.darbonneau@wanadoo.fr).MARDI 16 FÉVRIERf De 9h à 17h, dans la forêt de Saint-Germain : chasse organisée parl’Office national des forêts.MERCREDI 17 FÉVRIERf À l’institut Saint-Thomas de Villeneuve (15, rue des Louviers), de15h à 18h : journée portes-ouvertes “spéciale BTS”.Contact : 01 39 10 34 00.VENDREDI 19 FÉVRIERf Parution du Journal de Saint-Germain>N’OUBLIEZ PASLES INSCRIPTIONSSCOLAIRESLes inscriptions scolairesdans les écoles de Saint-Germainpour la rentrée 2010-2011seront enregistrées jusqu’auvendredi 26 mars 2010. Ellesconcernent les enfants nés en2007, pour l’entrée en maternelle,et les enfants nés en2004 pour l’entrée au courspréparatoire.Les certificats d’inscriptionscolaire seront délivrés par leCentre Administratif (86, rueLéon-Désoyer) au pôle de laVie scolaire, le lundi de 8h30 à12h et de 13h à 16h ; du mardiau vendredi de 8h30 à 12h etde 13h à 17h30 ; le samedi de9h à 12h30.À la mairie annexe : mardi,mercredi, vendredi de 9h à 12het de 13h30 à 17h30 ; samedide 9h à 12h30 (fermeture lelundi et le jeudi).Pour inscrire votre enfant,vous devez présenter les piècessuivantes :Justificatif de domicile demoins de 3 mois (quittance deloyer, EDF-GDF, contrat de location,promesse de vente, actede vente), attestation d’hébergement,livret de famille, carnetde santé de l’enfant, justificatifde garde de l’enfant en cas deséparation ou divorce, certificatde radiation (si l’enfant étaitdéjà scolarisé), coordonnées del’employeur des parents, cartefamille (si vous souhaitez bénéficierdes activités périscolaires).Attention : il est obligatoirede prendre un rendez-vousavec la directrice / le directeurd’école pour procéder à l’inscriptiondéfinitive de votre enfant.Contact : pôle de la Vie pratiqueau 01 30 87 20 02.> MARIAGESPAR XAVIER LEBRAYSAMEDI 30 JANVIERPAR XAVIER LEBRAYSAMEDI 30 JANVIERAurélie CinraulJean LorionFlore-Emmanuelle BonnetChristian-François VialaINSTALLATIONS> 4 APRÈS-MIDIDE FÊTELes Journées de l’Amitié 2010se dérouleront les 23, 24, 25 et26 février 2010 au gymnase duCosom (boulevard Franz Liszt).Toutes les personnes âgéesde 65 ans ou plus au 20 févrieret résidant à Saint-Germain-en-Laye ont reçu une invitation.Si vous souhaitez participer àce déjeuner et n’avez pas reçude coupon-réponse, prenez contactavec le service des Seniors.Contact : 01 30 87 20 47, dulundi au vendredi, de 8h30 à 12het de 13h à 17h30 (jusqu’à 16h lelundi).LE D r JEAN-CHRISTOPHEPOIROTMédecin généraliste,qui succède au Docteur Guiardouvre son cabinet au :2, rue Arthur Honegger78 100 Saint-Germain-en-LayeContact : 01 30 61 53 13NAISSANCES• Henri Demange• Angèle Pericard• Anaelle Morice• Mehdi Merabet• Isore Hassoun• Chloé Duruy• Louis Milliot• Morgan Leriche• Léandre Mjiki• Nathan Thomas• Théo Krebser-- HellezLE D r ERIC DIENERChirurgien-dentiste,qui succède au Docteur Létardouvre son cabinet au :2, rue Arthur Honegger78 100 Saint-Germain-en-LayeContact : 01 39 73 56 09DÉCÈS• Georges Chauvet• Ferdinand Ollivier• José Carvalho Da Silva• Michelle Douvenot• Jeanne Bijon• Emilie Debuchy, veuve Poujol• Jacques Guillot• Stella Attard, veuve Hermel• Bernard Bosdonnat• Patrick Winer• Raymonde Mabb• Haddou Bousnana• Jacqueline Damour


VOUS AVEZ LA PAROLEJOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 561Des noisetiers de Byzance (Corylus colurna)à la place des marronniersdevant le nouveau cimetière19I QUESTIONS - RÉPONSES I>L’ABATTAGE DES ARBRES FACE AU NOUVEAU CIMETIÈRE>COMMENT FAIRE PARTIE DU CONSEIL MUNICIPAL JUNIOR ?Fin décembre, tôt le matin etpar grand froid, nous avons ététrès surpris de voir une entreprised’élagage s’attaquer aux magnifiquesarbres le long du mur dunouveau cimetière face au ParcPéreire. En fin de journée, il n’enrestait plus aucun, tous avaient étéabattus. Étaient-ils malades ? Gênaient-ilsla circulation ?M me V.G.>Créatrice en art textile, je souhaiteraisconnaître les conditionsde participation au prochain Salond’art de la Ville.M me C. B.La 4 e édition du Salon d’art dela ville se tiendra en 2011 au ManègeRoyal.Les 3 dernières éditions ontréuni des œuvres appartenantaux sections peinture, sculptureet œuvres sur papier et gravuresur bois ou métal. Les réunionsDes “noisetiers de Byzance”remplacent les marronniersde la rue Turgot.COMMENT PARTICIPER AU SALON D’ART DE SAINT-GERMAIN ?Suite à un coup de vent, la têted’un marronnier de l’alignementde la rue Turgot s’est cassée et esttombée sur la voie.Une analyse a été réalisée surles 52 marronniers de cette rue etil a alors été constaté que ces arbrestrès anciens ont été très abîméspar des élagages successifs etsévères.De plus, fragilisés par la mineusedu marronnier (une larve demouche), certains arbres sont atteintsde champignons.Par conséquent, l’assise de cesarbres est devenue très faible ; certainssont même complètementcreux, ce qui crée un problème desécurité important pour le parkingdu cimetière et la circulationde la rue. L’abattage des marronniersétait donc devenu indispensable.L’abattage et le rognage dessouches ont été pratiqués. Ellesera suivie d’une replantationd’un alignement sain et vigoureux.Ces 52 marronniers sont peu àpeu remplacés par une essence appropriéeselon l’étude du sol, descontraintes climatiques et d’entretienfutur.Afin d’élargir la palette desessences présentes à Saint-Germain,d’augmenter la biodiversitéet de diminuer les risques demaladie le choix s’est porté sur lenoisetier de Byzance : Coryluscolurna.Cette essence résiste en effet aufroid hivernal, aux maladies et à lasécheresse. C’est un arbre d’alignementpar excellence, qui donneraun bel aspect esthétique etqui rajeunira la rue. ❖préparatoires n’ayant pas eulieu, aucune décision n’est encoreprise pour une éventuellesection art textile.Vous pouvez cependant envoyerun dossier de candidatureà l’automne prochain afinde participer à la sélection dujury, si une section art textile estproposée au salon 2011.Vous pouvez également prendrecontact avec Cécile Coutant,présidente de l’association AtelierPièce Unique (coutant.cecile@free.fr)qui organise en mai2010 un marché de l’Art placedu Marché, ou bien avec JosephaDarmon, qui s’occupe de laNuit des artistes également prévueen mai prochain.Enfin, en septembre prochain,un parcours artistique dans lequartier Saint-Christophe organiséen 2008 et 2009 par DominiqueMignon (dominique.mignon@neuf.fr) présidente del’association Artistic’ sera reconduit.❖(Photo d’archives.)Je suis élève de CM1 à l’écoledes Écuyers et je voudrais savoircomment je peux faire pour êtrecandidate aux élections du conseilmunicipal junior.Quand ces élections ont-elleslieu et comment se passent-elles ?A. R.Les prochaines élections aurontlieu en septembre 2010.Les jeunes membres duConseil municipal juniorsont élus tous les 2 ans.>DES NUISANCES SONORES TÔT LE MATINJ’habite rue des Louviers à Saint-Germain et, tous les matins vers 7heures 30, les habitants de cette ruesont réveillés par les retentissementsdes “bip” du petit camionqui nettoie la rue en reculant, ycompris le dimanche. Ne serait-ilpas possible que le conducteurfasse demi-tour pour éviter d’utilisercet avertisseur ou que cettemachine passe plus tardivement ?M me. V.C.La réglementation en vigueuroblige tous les véhicules utilitairesà être équipés d’un système sonorepréventif qui se déclenche àchaque marche arrière. En ce quiconcerne l’intervention de ce vé-Elles se tiennent tous les deuxans, au sein des classes de CM1des établissements scolaires publicset privés de Saint-Germain.Vous pouvez vous rapprocherde vos camarades élus junioractuels qui sont en CM2, afind’échanger avec eux sur le conseilmunicipal junior.Contact : 01 30 87 22 45 ❖hicule dans la rue des Louviers lesjeudis et samedis - et non tous lesjours - à 7 heures et demie, elle nepeut être actuellement modifiée.Le service de la voirie a envisagédifférents circuits mais laconfiguration de cette rue obligele conducteur à passer en marcheavant dans la rue Collignon puis,en arrivant au bout de cette rue, àtourner à gauche en marche arrière.Le volume sonore du “bip”ainsi déclenché devrait être réduitsur les prochains véhicules.Il n’y a aucun passage le dimanche,sauf à l’occasion d’événementsexceptionnels comme lesjournées Patrimoine et Cadre deVie. ❖JE M’ABONNE AU JOURNAL DE SAINT-GERMAINJ’ai quitté Saint-Germain-en-Laye et je souhaite toujours suivre l’actualité de la ville.JE DÉSIRE RECEVOIR LE JOURNAL DE SAINT-GERMAIN PENDANT 1 ANSOIT 20 NUMÉROS AU PRIX DE 39,80 EUROS.Je joins mon règlement de 39,50 euros par chèque postal ou bancaire à l’ordre de la Régie centralisée Ville et je l’adresse au Journalde Saint-Germain Service Abonnements - Hôtel de Ville - 16, rue de Pontoise - B.P 10 101 - 78101 Saint-Germain-en-Laye Cedex.Nom __________________________________________________Prénom _____________________________________________ ________________________Adresse _____________________________________________ ___________________________________ ___________________________________________________________________________________________________Code postal_____________________________Ville_______________________________Téléphone (facultatif)___________________________________________________________________________Signature


20 DESSINS DE NOËLont participé au concoursJOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 561124enfantsde dessin de NoëlI 15 JEUNES DE 4 À 10 ANS RÉCOMPENSÉS IIls ont “bûché” sur les sapinsu’ils y participent chaqueQ année ou pour la premièrefois, les enfants rivalisentd’imagination lorsqu’il s’agit d’illustrerle thème du traditionnel concoursde dessin de Noël organisépar la Ville.Cette année, 124 jeunes (contre120 l’an dernier), âgés de 4 à 10 ans,ont pris crayons, feutres et gommetteset ont “planché” sur le sujet2009 : “Mon beau sapin”.Parmi tous les dessins reçus deSaint-Germain mais aussi de Fourqueux,de Maisons-Laffitte ou encorede Saint-Nom-la-Bretèche, laVille a choisi de récompenser 15 jeunesartistes, octroyant deux prix parcatégorie d’âge ainsi qu’un prix spécial“Soyez créatif”.Mercredi 20 janvier, en milieud’après-midi, Isabelle Richard, AnneGommier et Marta de Cidrac, maires-adjoints,et Kéa Téa et CamillePernod-Ronchi, conseillères municipalesont chaleureusement félicitéles heureux lauréats, en présenced’Emmanuel Lamy.Tous les enfants invités ont ensuitepu se régaler autour d’un copieuxgoûter dans la salle de réception del’Hôtel de Ville décoré, pour l’occasion,de leurs œuvres. ❖Les 15 enfants récompensésont fait preuved’une grande créativité.“Je participe tous les ans auconcours et je prends régulièrementdes cours de dessin.J’avais déjà gagné le deuxièmeprix quand j’avais 6 ans. Cetteannée, j’ai décidé de faire uncollage avec des gommettes.En cadeau, j’ai reçu un coffretpour faire de la calligraphie”.Élise, 8 ans“J’en suis à ma deuxième participationà ce concours. J’ai faitcelui où il fallait dessiner le PèreNoël [Ndlr, “Les Lutins du PèreNoël”, sujet 2008] et celui-ci.J’étais sûre de remporter unprix parce que j’avais croisé lesdoigts ! Et j’ai gagné un coffretarc-en-ciel !”.Louise, 7 ans“C’est ma première participationà ce concours grâce auquelj’ai gagné un coffret sur la découvertedes écritures. Quandj’ai reçu l’invitation au goûter,j’étais déjà content et je l’ai étéencore plus quand j’ai reçu lalettre de félicitations. Ce prixm’encourage car je voudraisêtre peintre en décor”.Pierre, 9 ans

More magazines by this user
Similar magazines